Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2021 5 24 /12 /décembre /2021 08:50
« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ;sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre, une lumière a resplendi. »
(Livre de St Isaïe le Prophète 9, 1)

 

LETTRE PASTORALE POUR
 
LA NATIVITÉ
 
DE NOTRE SEIGNEUR
 
JÉSUS-CHRIST:
 
Chers frères et sœurs. Shlomo ikoulkoun ( Ka paix avec vous )!
Saluons la venue dans notre chair du Verbe
de Vie qui , se faisant notre Frère, devient
Jésus le Nazaréen, l'Emmanuel, Dieu présent
au milieu de Son Peuple!
 
Nous le reconnaissons et le confessons
comme l'unique Messie, notre Sauveur et
Rédempteur, notre Seigneur et notre Dieu.
Notre calendrier liturgique Malankare nous
fait célébrer cette Fête le 25 Décembre, en
même temps que nos frères et sœurs
Chrétiens d'Occident.
 
Mais quoiqu'il en soit des Calendriers
Liturgiques, d'un point à l'autre de notre
Eglise Métropolitaine de Mar Thoma
(Laquelle, rappelons-le, constitue la la
Juridiction ecclésiale, la Tradition au sens
étymologique du terme de "transmission"
voulue par notre chère Eglise-mère ,
Orthodoxe Malankare (Eglise
Orthodoxe des Indes pour les Peuples Européens et leurs missions );
nous célébrerons dans l'unanimité
d'une même ferveur cet Événement qui
changea le cours de l'histoire humaine et
nous unissons aussi à tous ces frères et
sœurs chrétiens qui, à une autre date
célébreront la même réalité .
 
Le comité central du "Conseil de l'Eglise" en
France, ainsi que moi-même votre serviteur,
vous souhaitons un pieux, lumineux et joyeux
Noël ainsi qu'une une bonne Année
toute nimbée de la lumière du Christ Prince
de la Paix !
 
Dans quelques heures, dans l'intimité familiale du Monastère Syriaque pour quelques uns, dans une proximité familiale retrouvée pour d'autres qui, au gré de l'éparpillement des familles, rejoindrons les leurs, nous célébrerons Noël:
La Nativité du Verbe de Dieu qui prend chair par Marie et l'Esprit Saint.
 
En raison de cet éparpillement des familles et de cette nouvelle "religion de la peur" qui s'installe inexorablement sur fond d'une soumission à "nouvel ordre mondial", et d'une "dictature sanitaire" ségrégationniste qui ne dit pas son nom, montant les gens les uns contre les autres et préparant les Peuples au règne de l'antéchrist, nous serons probablement peu nombreux à célébrer l'avènement du Prince de la Paix. . .
 
Nous verrons bien, mais nous le ferons dans la confiance et l'abandon car Il est et restera notre Rocher, le Soleil de Vérité et de Justice, le Soleil victorieux qui vient écarter les ténèbres.
 
Vous serez dans nos cœurs lorsque, ce soir du 24 Décembre nous bénirons le "Feu nouveau", le "feu des bergers" pour acclamer le Christ "Soleil de Justice" qui vient pour éclairer nos nuits humaines de la lumière de Sa Vérité et les réchauffer du feu de l'Amour Divin.
 
Vous serez dans nos cœurs sacerdotaux lorsque nous accueillerons ensemble le Christ "Prince de la Paix"
Avec Lui, "Premier né d'une multitude de frères", vous entrerez dans le bâtiment de notre église qui est la figure de l'Eglise Universelle qu'Il fonda sur les Apôtres, Lui, Le Christ notre Chef.
C'est pourquoi, comme métropolite de cette Eglise Orthodoxe-Orientale (Portion de l'Eglise universelle fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Orthodoxe-Malankare qui m'est confiée), tous les Evêques prêtres et fidèles qu'unit l'Orthodoxie de la Foi Apostolique seront avec nous , dans nos cœurs, processionnant derrière le Christ Tête, Unique, Souverain et Eternel Prêtre, le "Bon Berger qui vient donner Sa Vie pour Ses brebis"...
 
Tout a l'heure, nous déposerons à la crèche nos prières, toutes vos intentions, celles de l'Eglise du Christ qui est la "Porte du Ciel".
Le temps me manque pour vous écrire une
"Lettre Pastorale" digne de ce nom à
l'approche de Noël.
Le cœur et la force me manquent également
après plus de quarante ans de Service
Sacerdotal, années lors desquelles je constate à quel point l'évangélisation du monde ne s'est
jamais faite qu'en surface et combien
l'homme continue de vivre dans l'idolâtrie,
loin du Culte "En Esprit et en Vérité"
qui est dû au Seul et Vrai Dieu pour se
vautrer toujours davantage dans la fange
malgré les enseignements des Pères, les
rappels incessants à la conversion
de Marie qui se fait "servante de la
Révélation", le don de prêtres qui s'offrent à
la suite de Jésus, dans la lumière et la force
de l'Esprit qu'Il leur communique pour être
par Lui, avec Lui et en Lui, hosties offertes au bénéfice de Ses frères et sœurs humains, crucifiés par ceux qui se comportant comme des mercenaires, utilisant le nom de
Dieu ou de l'Eglise pour se servir,
dispersent le troupeau en semant la
confusion et parfois le scandale ...
 
Alors, fort opportunément, j'ai retrouvé ce
texte du Père de l'une de nos Eglises
Orthodoxes Orientales et Martyrs du
Moyen-Orient et qui, par son analyse et les
pistes qu'il nous ouvre, peut nous être
comme une feuille de route pour l'année qui
vient.

 

Je laisse donc à votre méditation, chers
frères évêques, chers confrères prêtres,
chers frères et sœurs ce beau texte de Sa
Sainteté le Pape et Patriarche d'Alexandrie
TAWADROS II:
 
« […] Lorsque Dieu le créa, Il voulut que l’homme soit un être vivant en relation permanente avec lui. Il voulut que l’humanité soit le couronnement de la création.
En effet, après avoir achevé tout le restant de la création, Il fit son roi sur terre, l’homme qu’Il créa, cette créature vivante en qui se trouve le souffle de la Vie.
Mais le péché survint, le fit choir et l’éloigna de ce que Dieu avait voulu pour lui.
Après le péché d’Adam et d’Ève, nos premiers parents, l’homme entra en guerre avec le péché sous toutes ses formes, au cours de sa vie.
« Il y a trois faiblesses principales que l’humanité a subies à cause du péché originel.
« La première faiblesse est l’ego qui la domine.
Celui-ci est devenu son idole, son dieu.
L’être humain s’est mis à s’adorer soi-même, lui, sa puissance et ses désirs.
Tout ceci fut le résultat de son égoïsme.
Si nous observons le monde nous trouverons que la domination de l’ego peut prendre différentes formes. Ainsi, la personne humaine est devenue son propre dieu.
« La seconde faiblesse consiste en l’hostilité des êtres humains à l’égard de la nature et à l’égard de leurs frères.
Ce péché produisit les guerres, les batailles et la violence.
Ceci nous rappelle l’histoire primitive de l’humanité, l’histoire d’Abel le Juste qui fut attaqué et assassiné par son frère Caïn, malgré le petit nombre d’êtres humains vivant à cette époque.
« La troisième faiblesse est l’absence d’esprit de joie, qui fut remplacé par la peur.
Ainsi, l’homme est devenu un être craintif.
Il a peur de tout, même de lui-même.
Il peut redouter une autre personne, des animaux, des insectes ou des microbes.
Les hommes ont également peur de la nature, par exemple des séismes et des volcans.
Ils craignent également certaines circonstances, certains événements, et même quelques étapes de leur vie, comme celle de l’enfance, de la jeunesse ou de l’adolescence.
Ils ont également peur lorsqu’ils deviennent adultes en fondant une famille et en ayant des enfants, etc.
« Ainsi exista le péché avec ses trois faiblesses : l’ego dominateur, la propagation de la violence et la peur qui remplit la vie de l’homme. Mais Dieu voulut renouveler et guérir l’humanité par son incarnation et sa naissance.
‘Car Dieu a tellement aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui, au lieu de se perdre, obtienne la vie éternelle.’ (Jn 3, 16).
Ainsi la venue de notre Seigneur Jésus Christ était le remède à ces trois faiblesses.
Le jour de sa Nativité, les anges chantèrent cette louange qui proclame les trois solutions à ces faiblesses. Ils chantèrent cette hymne qui réjouit le monde entier en disant :
‘Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! Paix sur la terre ! Bienveillance parmi les hommes !’ (Lc 3, 14).
« Ces trois solutions sont :
1) la gloire de Dieu dans les lieux très hauts, remède idéal contre l’égoïsme ;
2) la paix sur la terre, remède à la violence qui domine le monde ;
3) la bienveillance – la joie – envers les hommes, troisième solution : l’esprit de joie surpasse toute peur dans la vie de l’être humain.
« Dans son ego, l’homme oublie Dieu et néglige de le louer.
Il oublie que la relation avec son créateur lui donne une parfaite humanité, et il commence à s’adorer lui-même.
Dans sa vie, il regarde les nouvelles technologies comme de nouvelles divinités.
Leur évolution, la multiplication des instruments et des possibilités de communiquer à distance réduisent la taille du monde et l’être humain se concentre sur lui-même, oubliant de se tourner vers Dieu.
La glorieuse Nativité vient nous rappeler cette expression :’Gloire à Dieu au plus haut des cieux !’ I
l n’est pas possible de remédier à la faiblesse provoquée par l’ego sans communiquer avec Dieu qui nous a créés. Cette relation se fait par une vie spirituelle saine dans tous ses aspects.
« La seconde faiblesse, c’est la violence qui se propage dans le monde.
Elle doit être traitée en construisant la paix, comme il est indiqué dans les Béatitudes : ‘Bienheureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !’ (Mt 5, 9).
Construire la paix est la tâche la plus difficile sur terre. Heureux l’être humain qui l’édifie dans sa vie, dans son entourage, dans son pays et dans ses relations avec toutes les autres personnes !
« La troisième faiblesse – la peur qui remplit la vie de l’homme – ne peut être surmontée que par une grande joie.
Cette joie est celle de la Nativité de notre Seigneur Jésus Christ pour le bien des hommes.
Lorsque l’ange apparut, il dit :’N’ayez pas peur, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple !’ (Lc 2, 10).
Cette grande joie peut éliminer cette peur de la vie des hommes.
Il y a, dans le nouveau Testament, à l’époque de l’Incarnation de notre Seigneur Jésus Christ et de sa venue, une règle de vie supérieure, celle de la joie qui affronte toute peur dans la vie de l’homme.
Pour cela, la vie joyeuse est devenue le signe d’une vie spirituelle saine chez l’être humain.
L’homme ne peut pas se réjouir ni dissiper sa peur sans se rapprocher de Dieu.
Tant que les humains demeurent étrangers à cela, ils sont incapables de ressentir la joie véritable, continue et permanente.
L’hymne des anges lors de la Nativité de notre Seigneur Jésus Christ est le remède idéal pour ces trois faiblesses dans la vie de l’humanité.
L’égoïsme est surmonté par la louange de Dieu et sa glorification.
Lorsque vous glorifiez le Seigneur et vous comblez vos cœurs par sa crainte, vous devenez capables de remettre votre ego à sa place pour ne pas qu’il vous domine.
Lorsque vous répandez la paix dans votre famille, votre ministère, votre travail, votre église et votre communauté, vous pouvez supprimer toute violence.
Lorsque l’esprit de la joie profonde et véritable vous remplira, il surmontera toutes ces faiblesses.
Par votre repentir, il ôtera tout péché de votre vie […] » (SOURCE: La Voix de saint Marc, janvier-avril 2015, 41èmeannée n°25/07)
 
Nous prions pour vous. Merci de ne pas nous oublier.
 
Joyeux et pieux Noël à tous en communion avec tous nos frères Chrétiens souffrants pour le Christ et Son Règne d'Amour, de Justice et de Vérité !
 
Que l'Enfant Jésus de la crèche réveille en chacun une espérance renouvelée!
Votre fidèlement et respectueusement dévoué en Celui qui était, qui est et qui vient: le Christ notre Rocher.
 
Avec Marie et Joseph, avec les bergers et les rois mages, adorons-Le , Il nous appelle à le suivre en nous disant dès cette nuit ܐܶܢܳܐ ܐ̱ܢܳܐ ܐܽܘܪܚܳܐ ܘܰܫܪܳܪܳܐ ܘܚܰܝܶܐ̈܂ (Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie) ! Aloho m'barekh, Dieu vous bénisse !
 
+Métropolite Mor Philipose
 

♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡♡

Ne restez pas seul pour

 

les Fêtes de la Nativité ! 

 

Si vous n'êtes pas en famille

 

retrouvez-vous , en

 

 communion avec les Chrétiens d'Orient,

 

 avec  vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes

 

 francophone de St Thomas (Mar Thoma)* en

 

 France pour fêter Noël !

 

 Si vous avez peu de moyens pour fêter

 

 décemment Noël en famille, 

 

grâce au partage  c'est possible ! 

 

Venez fêter la Nativité au

 

 Monastère en famille !

 Nativity Icon2[1]-copie-1

 (Pour ceux qui doivent loger, inscriptions closes 

le 24 Décembre)

 

(Fresque de l'Annonce de la Nativité par les Anges aux bergers dans la nuit de Bethléem en  l'église de notre Monastère)

PROGRAMME DES FESTIVITES DE NOEL AU

 
MONASTERE SYRO-ORTHODOXE *:
♡ NUIT DU 24 , à 11h bénédiction du feu nouveau installation de l'enfant Jésus à la crèche en plein air et, de là,
Procession de l'enfant Jésus à l'église où, selon l'usage locale nous célébrerons la Messe de minuit.

(Fresque de la Nativité  en  l'église de notre Monastère)

Le 25 DECEMBRE:

 

Dans les églises syro-occidentales,

 

La fête de Noël célèbre la venue du Fils de

 

Dieu, le Seigneur, le Pasteur, le Verbe de

 

Dieu, l'Agneau, le Sauveur, celui qui revêt de

 

beauté toute chose.

 

□ JOUR DU 25, à 10h30 Messe de la Nativité suivie d'un

repas fraternel et de la réception des fidèles.

 

(Fresque de l'Adoration des Rois Mages   en  l'église de notre Monastère)

Le 26 décembre :

 

est aussi une fête, appelée « Qulosoh d'Yoldat

 

Aloho » ou « félicitations de la Mère de Dieu

 

».Cette fête correspond dans l'Eglise byzantine à la

 

fête de la maternité divine de Marie célébrée le

 

même jour.

 

 

◇ LE 26, FÊTE DES "FÉLICITATIONS À LA TRÈS

SAINTE VIERGE "

Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternel et de la réception

des fidèles.

(NUIT DU 26 AU 27 VEILLÉE POUR LA PROTECTION DE LA VIE à l'église )

Une hymne de saint Ephrem nous fait entrer dans la

 

profondeur de ces deux fêtes :

 

Le Seigneur vint en elle pour se faire

 

serviteur+

 

Le Verbe vint en elle

 

pour se taire dans son sein*.

 

La foudre vint en elle

 

pour ne faire aucun bruit.

 

Ave, ave, ave Maria, Shlom lech, shlom lech,shlom Lech Mariam !

 

Le pasteur vint en elle

 

et voici l'Agneau né, qui pleure sans bruit+

 

Car le sein de Marie

 

a renversé les rôles *:

 

Celui qui créa toutes choses

 

est entré en possession de celles-ci, mais en

 

pauvre.

 

Ave, ave, ave Maria, Shlom lech, shlom lech,shlom Lech Mariam !

 

Le Très-Haut vint en Elle (Marie),

 

mais il y entra en humble +.

 

La splendeur vint en elle,

 

mais revêtue du vêtement de l'humilité *.

 

Celui qui dispense toutes choses

 

connut la faim.

 

Ave, ave, ave Maria, Shlom lech, shlom lech,shlom Lech Mariam !

 

Celui qui étanche la soif de chacun

 

connut la soif +.

 

Nu et dépouillé, il naquit d'elle *,

 

lui qui revêt (de beauté) toutes choses."

 

Ave, ave, ave Maria, Shlom lech, shlom lech,shlom Lech Mariam !

 


(Saint Ephrem, Hymne "De Nativitate" 11, 6-8,- See more at: http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/noel-liturgie-syrienne-hymne-de-st-ephrem#sthash.VMkzSSyR.dpuf)

(Fresque du Songe de Saint Joseph lorsque le Roi Hérode ordonne le massacre des Saints innocents par jalousie du Roi-Messie qui vient de naître  en  l'église de notre Monastère)

 

☆ LE LUNDI 27 , Fête des Saints Innocents.
 
Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.
 
Si vous souhaitez vous inscrire à l'une ou l'autre de ces manifestations de Foi et de Joie, ou a leur ensemble, merci de vous inscrire :
 
MONASTÈRE SYRO-ORTHODOXE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, MÈRE DE MISÉRICORDE
4 Brévilly.
61300 CHANDAI
Tel:0233247958
Courriel :asstradsyrfr@laposte.net
*Dans le respect des normes sanitaires.
Et quoiqu'il en soit de votre participation très attendue :HEUREUSES ET SAINTES FÊTES À TOUS !

v

 

DU 31 DÉCEMBRE AU 2 JANVIER (Solennité de l'Epiphanie-Théophanie),

 

 

RETRAITE SPIRITUELLE de Délivrance et de

 

 

Guérison intérieure (Visites de plusieurs Sanctuaires ):

 

*Vendredi 31 Décembre, passage vers la nouvelle année

 

Messe en l’honneur de « la Toute Pure et Immaculée Mère du Verbe-Dieu » à 10h30 ,  repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 19h. 20h30 Soutoro (Complies)

HEUREUSE ET SAINTE ANNÉE A

 

TOUS ET CHACUN, NOS PRIÈRES

 

VOUS ACCOMPAGNENT ET NOUS

 

ESPÉRONS LES VÔTRES!

 

NE RESTEZ PAS SEULS

Réveillon de la Saint Sylvestre à 21h30

Pour ceux qui le veulent, VEILLÉE DE PRIERE A L'EGLISE dans la nuit du 31 DECEMBRE au 1er JANVIER

 

 

*Samedi 1er JANVIER à 10h30 Messe pour remettre la nouvelle année sous la

 

Protection de Notre-Dame,  repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30

 

Pèlerinage du 2 JANVIER AU MONASTERE,

 

SOYEZ TOUS PRESENTS POUR

 

L'EPIPHANIE

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20180106/ob_3eeb89_26196263-2000281563554826-181060135218.jpg

Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de

Miséricorde

SOLENNITE DE L'EPIPHANIE-THEOPHANIE

(En France le weekend de l’Épiphanie- Théophanie n'étant pas chômé, la solennité est reportée au dimanche le plus proche, cette année le Dimanche 2 )

10H30 , Quadisha Qurbana (Sainte Messe), Grande bénédiction des Eaux, repas fraternel, réception des fidèles.

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191207/ob_2ed487_ob-f04edf-10806273-10152974990311678-4.jpg#width=319&height=450

Début de la neuvaine de notre Métropolie (Archidiocèse) Syro-Orthodoxe à Notre-Dame de Pontmain et à Saint Michel pour le renouveau de la France

 

 

NUIT DE NOÊL

 

Nativité de Notre-Seigneur/ Yeldho  /

 

Venez, divin Messie,
Nous rendre espoir et nous sauver !
Vous êtes notre vie !
Venez, venez, venez !

Ô Fils de Dieu, ne tardez pas ;
Par votre corps donnez la joie
A notre monde en désarroi.
Redites-nous encore
De quel amour vous nous aimez ;
Tant d’hommes vous ignorent !
Venez, venez, venez !

À Bethléem, les cieux chantaient
Que le meilleur de vos bienfaits
C’était le don de votre paix.
Le monde la dédaigne :
Partout les cœurs sont divisés !
Qu’arrive votre règne !
Venez, venez, venez !

Vous êtes né pour les pécheurs.
Que votre grâce, ô Dieu Sauveur,
Dissipe en nous la nuit, la peur !
Seigneur, que votre enfance
Nous fasse vivre en la clarté.
Soyez la délivrance !
Venez, venez, venez !

Soirée (Veillée)

Saint-Jean 1: 1-18 :

01 AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.

02 Il était au commencement auprès de Dieu.

03 C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.

04 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;

05 la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

06 Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean.

07 Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.

08 Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

09 Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.

10 Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu.

11 Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu.

12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom.

13 Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu.

14 Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

15 Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. »

16 Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ;

17 car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

18 Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître.

Litanie Mozarabe:

Que les cieux répandent la Rosée en manifestant le Christ. Que les nuées fassent pleuvoir le juste dont l’avènement aujourd’hui est célébré par les Saints. Prions le Seigneur.

Kourie eleison.

Que la terre s’ouvre et que la Vierge, selon la parole de l’Ange, conçoive et enfante le Sauveur. Prions le Seigneur.

Kourie eleison.

Que la Rosée qui procède du Père tout-puissant soit la santé des infirmes et la libération des possédés. Supplions, demandons et prions le Seigneur.

Kourie eleison.

Que la pluie du matin imbibe le sol aride de notre temps. Supplions, demandons et prions le Seigneur.

Kourie eleison.

Que dans l’effusion d’une grâce aussi abondante, l’Esprit lave les iniquités anciennes et qu’Il verse sur l’homme l’éternelle lumière de justice. Supplions, demandons et prions le Seigneur.

Kourie eleison.

Que nous puissions contempler sans péril la présence parmi nous du Fils prééternel, marchant devant Lui avec des transports de jubilation. Supplions, demandons et prions le Seigneur.

Kourie eleison.

Que, mêlés aux habitants du ciel, nous fassions entendre le cantique triomphal d’allégresse : Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur. Demandons au Seigneur.

Seigneur, écoutez-nous, Seigneurs daignez accorder !

Que le Dieu qui nous a rachetés par son avènement et illumi- nés par sa nativité éclaire notre intelligence. Demandons au Seigneur.

Seigneur, écoutez-nous, Seigneurs daignez accorder !

Disons tout de toute notre âme et de tout notre esprit

Kourie eleison.Kourie eleison.Kourie eleison.

Vous nous avez libérés de l’antique serpent par Votre Fils, notre Seigneur. Accordez-nous de célébrer le jour de sa nativité avec une telle piété et une telle dévotion que, au jour du Jugement, nous trouvions le Souverain plein de douceur bénigne dans notre rédemption. Qu’Il nous permette d’éprouver Sa mansuétude lorsqu’Il siégera à son tribunal, car c’est à Vous qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, aux siècles des siècles.

Amîn.

 

 

Pour le Feu nouveau

Hébreux 1: 1-12 :

01 À BIEN DES REPRISES et de bien des manières, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes ;

02 mais à la fin, en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils qu’il a établi héritier de toutes choses et par qui il a créé les mondes.

03 Rayonnement de la gloire de Dieu, expression parfaite de son être, le Fils, qui porte l’univers par sa parole puissante, après avoir accompli la purification des péchés, s’est assis à la droite de la Majesté divine dans les hauteurs des cieux ;

04 et il est devenu bien supérieur aux anges, dans la mesure même où il a reçu en héritage un nom si différent du leur.

05 En effet, Dieu déclara-t-il jamais à un ange : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ? Ou bien encore : Moi, je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils ?

06 À l’inverse, au moment d’introduire le Premier-né dans le monde à venir, il dit : Que se prosternent devant lui tous les anges de Dieu.

07 À l’adresse des anges, il dit : Il fait de ses anges des esprits, et de ses serviteurs des flammes ardentes.

08 Mais à l’adresse du Fils, il dit : Ton trône à toi, Dieu, est pour les siècles des siècles, le sceptre de la droiture est ton sceptre royal ;

09 tu as aimé la justice, tu as réprouvé le mal, c’est pourquoi, toi, Dieu, ton Dieu t’a consacré d’une onction de joie, de préférence à tes compagnons ;

10 et encore : C’est toi, Seigneur, qui, au commencement, as fondé la terre, et le ciel est l’ouvrage de tes mains.

11 Ils passeront, mais toi, tu demeures ; ils s’useront comme un habit, l’un et l’autre ;

12 comme un manteau, tu les enrouleras, comme un habit, ils seront remplacés ; mais toi, tu es le même, tes années n’auront pas de fin.

 

St. Luc 2: 1-14 :

01 En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre –

02 ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. –

03 Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.

04 Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David.

05 Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

06 Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.

07 Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

08 Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.

09 L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte.

10 Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :

11 Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.

12 Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

13 Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :

14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

Rite de la Bénédiction du feu nouveau

Le prêtre proclame l'Incarnation du Verbe:

"Frères bien almés en cette nuit Sainte où le Verbe Eternel, le Fils du Père vient en notre Chair pour illuminer les ténèbres de notre monde par la lumière de la Vérité et le réchauffer du Feu de la Charité, l'Eglise invite tous ses enfants disséminés de par le monde à s réunir pour veiller, prier et accueillir la grâce du Christ Prince de la Paix!"

Exultez, les justes,
c'est la naissance du Justificateur.

Exultez, les malades et les infirmes,
c'est la naissance du Sauveur.

Exultez, les captifs,
c'est la naissance du Rédempteur.

Qu'exultent les esclaves :
c'est la naissance du Maître.

Qu'exultent les hommes libres,
c'est la naissance du Libérateur.

Qu'exultent tous les chrétiens :
c'est la naissance de Jésus-Christ.

(St Augustin)

Le prêtre bénit le feu:

Afin que, par la grâce du Christ, soit dissipées les ténèbres et que notre monde soit illuminé de la lumière de la Vérité et réchauffé du feu de la Charité, que cette créature du feu soit bénite 

+Bashmo dabo (Au nom du Père)

+Dabro (Et du Fils)

+ Walrouho Kadisho lomam olmin (Et du Saint Esprit pour la Vie Eternelle) 

Les fidèles: 

Amîn.

Puis on découvre l'Icône de la Nativité (et ou le Bambino) que le prêtre encense.

On allume alors les cierges avec une lampe provenant du Feu Nouveau pour suivre processionnellement le Clergé dans l'église.

Le Prêtre dépose l'Icône de la Fête ou le Bambino à sa place et l'encense. On peut demander aux petits enfants de déposer une lumière à la crèche.

Après la Messe ou le lendemains, les fidèles pourront se munir de cendres issues de ce "Feu Nouveau" pour protéger leurs maisons contre les périls du feu.

​​​​​​​Refrain du cantique:

Nuit de Noël,
nuit de Noël s'éteint la haine !
Nuit de Noël la guerre sera enterrée,


Nuit de Noël se lèvera l'Amour divin ! Alleluia,

Alleluia, Alleluia !

 

(Ce Refrain est chanté en France sur la mélodie de "Jour du Seigneur" et les strophes psalmodiées)

 

Quand on donne a boire a un assoiffé nous vivons Noël*
Quand on fait porter aux démunis la robe de tendresse nous vivons Noël.


Quand on essuie les lar

mes aux yeux nous vivons Noël*
Quand on sème l’espérance dans les cœurs nous vivons Noël

 

Quand j'embrasse mon frère sans tromperie nous vivons Noël*
Quand meurt en moi l'esprit du vengeance Nous vivons Noël


Quand disparaît en moi la tiédeur et l’indifférence nous vivons Noël*
Quand mon âme se fonde avec l'Amour de Dieu nous vivons Noël


(Chant de Noël des Chrétiens d'Orient)

ليلة الميلاد يُمحى البغض ليلة الميلاد تُزهر الأرض 
ليلة الميلاد تُدفن الحرب ليلة الميلاد ينبت الحب

عندما نسقي عطشان كأس ماء نكون في الميلاد 
عندما نكسي عريان ثوب حب نكون في الميلاد 
عندما نكفكف الدموع في العيون نكون في الميلاد 
عندما نفرش القلوب بالرجاء نكون في الميلاد

عندما أُقبّل رفيقي دون غش أكون في الميلاد 
عندما تموت فيّ روح الأنتقام أكون في الميلاد 
عندما يُرمّد في قلبي الجفا أكون في الميلاد 
عندما تذوب نفسي في كيان الله أكون في الميلاد

Procession à l'Eglise au chant du " Minuit Chrétien"

 

Alleluia, alleluia, alléluia ! Votre Naissance, ô Christ notre Dieu,  a fait resplendir dans le monde la lumière de l'intelligence.* Ceux qui servaient les astres sont instruits par l'Astre de Vous adorer, ô Soleil de justice,+ et de Vous contempler Orient venant des hauteurs,* Ô Seigneur , gloire à toi. ! Alleluia, alleluia, alléluia !

 

LECTURES 

 Malachie 3, 1 à 4

Voici la réponse du SEIGNEUR de l'univers : « Je vais envoyer mon messager. Il préparera le chemin pour moi. Tout à coup, le Seigneur que vous désirez arrivera dans son temple. Voici le messager de l'alliance que vous attendez, il arrive. » Qui pourra résister quand il viendra ? Qui pourra rester debout quand il se montrera ? Car il est comme le feu du fondeur, comme la lessive du blanchisseur. Il s'installera pour fondre l'argent au feu et pour le rendre pur. Il purifiera les prêtres de la famille de Lévi, ils les rendra purs comme on rend purs l'or et l'argent. Alors ils pourront présenter les offrandes au SEIGNEUR en respectant les règles. Ainsi, les offrandes des gens de Jérusalem et des autres habitants de Juda plairont au SEIGNEUR, comme autrefois, dans le passé.

 

Épître aux Galates 4, 4 à 7

Mais quand fut venue la plénitude des temps, Dieu envoya son Fils né d’une femme, né sous la Loi  pour racheter ceux qui étaient sous la Loi, afin de nous faire ses fils d’adoption. Car vous êtes vraiment ses fils et Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils qui crie : “Abba, Père !” Ainsi tu n’es plus esclave mais fils, et si tu es fils tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.

 

Evangile selon saint Luc 2, 1 à 14

Or il advint en ces jours-là que sortit un édit de César Auguste ordonnant que soit mené le recensement de toute la terre. Ce recensement fut antérieur à celui qui eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Et tous partirent pour se faire recenser, chacun dans sa propre ville. Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, vers la Judée, vers la ville de David qui est appelée Bethléem, car il était de la maison et de la famille de David, pour se faire recenser avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Or pendant qu’ils étaient là, les jours où elle devait enfanter furent accomplis, et elle enfanta son fils premier-né et elle L’enveloppa de langes, et Le coucha dans une mangeoire car il n’y avait pas de place pour eux à l’hôtellerie. Or il y avait dans cette région même des bergers qui demeuraient aux champs et veillaient durant la nuit sur leur troupeau. Et un ange du Seigneur se tint auprès d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de lumière, et ils furent saisis d’une grande crainte. Et l’ange leur dit : “Ne craignez pas, voyez, je vous annonce une grande joie pour le peuple tout entier. Un Sauveur vous est né aujourd’hui, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David ; et ceci vous servira de signe : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche”. Et soudain une foule nombreuse de l’armée céleste se joignit à l’ange, louant Dieu et disant : “Gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre, aux hommes bonne volonté !”

 

Office du Matin

St. Luc 2: 15-20 :

15 Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. »

16 Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.

17 Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.

18 Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.

19 Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.

20 Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.

 

Avant le Saint Qurbana (Ste Messe)

Genèse 21: 1-8 :

01 Le Seigneur visita Sara comme il l’avait annoncé ; il agit pour elle comme il l’avait dit.

02 Elle devint enceinte, et elle enfanta un fils pour Abraham dans sa vieillesse, à la date que Dieu avait fixée.

03 Et Abraham donna un nom au fils que Sara lui avait enfanté : il l’appela Isaac (c’est-à-dire : Il rit).

04 Quand Isaac eut huit jours, Abraham le circoncit, comme Dieu le lui avait ordonné.

05 Abraham avait cent ans quand naquit son fils Isaac.

06 Sara dit : « Dieu m’a donné l’occasion de rire : quiconque l’apprendra rira à mon sujet. »

07 Puis elle ajouta : « Qui aurait dit à Abraham que Sara allaiterait des fils ? Et pourtant j’ai donné un fils à sa vieillesse ! »

08 L’enfant grandit, et il fut sevré. Abraham donna un grand festin le jour où Isaac fut sevré.

 

Michée 5: 1- 4 :

01 Et toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois.

02 Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera... celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël.

03 Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre,

04 et lui-même, il sera la paix ! Alors, si Assour envahissait notre pays, s’il foulait au pied nos palais, nous susciterions contre lui sept pasteurs, et huit meneurs d’hommes.

 

Isaïe  9: 1-7 :

01 Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.

02 Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin.

03 Car le joug qui pesait sur lui, la barre qui meurtrissait son épaule, le bâton du tyran, tu les as brisés comme au jour de Madiane.

04 Et les bottes qui frappaient le sol, et les manteaux couverts de sang, les voilà tous brûlés : le feu les a dévorés.

05 Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est le signe du pouvoir ; son nom est proclamé : « Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ».

06 Et le pouvoir s’étendra, et la paix sera sans fin pour le trône de David et pour son règne qu’il établira, qu’il affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers !

07 Le Seigneur a lancé une parole dans le pays de Jacob : en Israël, elle est tombée.

 

 

Saint Qurbana (Ste Messe):

 

1ère épître de St Jean 1: 1 – 10 :

  • 01 CE QUI ETAIT depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons.
  • 02 Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous.
  • 03 Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ.
  • 04 Et nous écrivons cela, afin que notre joie soit parfaite.
  • 05 Tel est le message que nous avons entendu de Jésus Christ et que nous vous annonçons : Dieu est lumière ; en lui, il n’y a pas de ténèbres.
  • 06 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, alors que nous marchons dans les ténèbres, nous sommes des menteurs, nous ne faisons pas la vérité.
  • 07 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché.
  • 08 Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous.
  • 09 Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste va jusqu’à pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice.
  • 10 Si nous disons que nous sommes sans péché, nous faisons de lui un menteur, et sa parole n’est pas en nous

o     

   Epître aux Galates 3: 23 :

o    23 Avant que vienne la foi en Jésus Christ, nous étions des prisonniers, enfermés sous la domination de la Loi, jusqu’au temps où cette foi devait être révélée.

o    4: 7 :

o    07 Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et puisque tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu.

o     

  Evangile selon Saint Matthieu 2: 1-12 :

  • 01 Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
  • 02 et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
  • 03 En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
  • 04 Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
  • 05 Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
  • 06 Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »
  • 07 Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
  • 08 puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
  • 09 Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
  • 10 Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
  • 11 Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
  • 12 Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Ref:

Prière à la Mère de Dieu (de Saint Jean Damascène)

Œuvre périlleuse que de composer des hymnes harmonieux

et des poèmes rythmés dignes de Toi, o Vierge !

Il serait plus aisé de garder un silence craintif,

mais Tu es aussi notre Mère,

inspire-nous donc selon la mesure de notre désir,

comment Te magnifier en glorifiant la Naissance du Christ notre Dieu !

Amen.

  MINUIT, CHRETIENS,


      C’EST L’HEURE SOLENNELLE 

Mélodie : Minuit, chrétiens
 

1.  Minuit, chrétiens, c'est l'heure solennelle,
 Où l'Homme-Dieu descendit jusqu'à nous
 Pour effacer la tache originelle
 Et de Son Père arrêter le courroux.
 Le monde entier tressaille d'espérance
 En cette nuit qui lui donne un Sauveur.
 
 Peuple à genoux, attends ta délivrance.
 Noël, Noël, voici le Rédempteur!

 
2.  De notre foi que la lumière ardente
 Nous guide tous au berceau de l'Enfant,
 Comme autrefois une étoile brillante
 Y conduisit les chefs de l'Orient.
 Le Roi des rois naît dans une humble crèche:
 Puissants du jour, fiers de votre grandeur,
 
 A votre orgueil, c'est de là que Dieu prêche.
 Courbez vos fronts devant le Rédempteur.

 
3.  Le Rédempteur a brisé toute entrave:
 La terre est libre, et le ciel est ouvert.
 Il voit un frère où n'était qu'un esclave,
 L'amour unit ceux qu'enchaînait le fer.
 Qui Lui dira notre reconnaissance,
 C'est pour nous tous qu'Il naît, qu'Il souffre et meurt.
 
 Peuple debout! Chante ta délivrance,
 Noël, Noël, chantons le Rédempteur!
 

    
(Adplphe Adam, 1804-1856)

        

Sermon de Saint Ephrem pour

 

la nuit de Noël

Comment compter les Justes qui ont attendu le Fils ? Ils sont

 

innombrables.

 

Qui peut glorifier comme il le faut le Fils véritable qui s'est

 

fait nôtre, lui que les anciens Justes en leurs jours ont si

 

ardemment désiré voir ?

 

ADAM était dans l'attente du maître des Chérubins pour qu'il

 

vienne le revêtir des feuilles de l'arbre de Vie.

 

ABEL a désiré qu'il vînt en son siècle pour contempler

 

l'Agneau de Dieu plutôt que les victimes qu'il offrait en

 

sacrifice.

 

NOE l'a attendu pour qu'il le délivre de l'Arche, lui qui donne

 

la vie à toute chair.

 

ABRAHAM l'a attendu et il s'est réjoui en esprit car la

 

naissance de son fils lui a fait désirer de contempler le Jour

 

du Fils Unique.

 

ISAAC l'a attendu et il a désiré connaître le goût de son Salut.

 

Et MOISE l'a attendu, qui l'a contemplé dans le feu du

 

buisson.

 

Et DAVID l'a attendu qui voulait lui bâtir une maison.

 

Et l'EGLISE l'attend aujourd'hui, en veillant dans la même

 

espérance que tous ceux-là. En l'attendant veillons !

 

Dans la nuit de grâce, qu'il n'y ait ni colère, ni tristesse !

 

Qu'il n'y ait ni trouble, ni effroi dans la nuit de calme !

 

Dans la nuit de l'humilité, qu'il n'y ait ni orgueil, ni jactance !

 

Dans la nuit du pardon, que personne ne dresse ses comptes !

 

Aujourd'hui où Dieu est venu trouver les pécheurs, que les

 

justes ne se prévalent pas de leurs œuvres.

 

Au jour où Dieu s'est fait pauvre, que le riche partage son

 

pain avec celui qui n'en a pas.

 

Au jour où les portes se sont ouvertes à notre prière, ouvrons

 

nous-mêmes nos portes à ceux qui nous ont offensés.

 

Que le ciel et la terre se tiennent en silence voici que Dieu se

 

lève et vient nous sauver !

MESSE DE MINUIT:

Introitus
             Introït:
 
Dominus dixit ad me :
Filius meus es tu;
ego hodie genui te.
Le Seigneur m'a dit :
Tu es mon Fils ;
moi aujourd'hui je t'ai engendré.
Ps.  1
Quare fremuerunt gentes
et populi meditati sunt inania.
Pourquoi les nations ont-elles frémi,
et les peuples ont-ils médité de vains projets ?
Ps.  2
Astiterunt reges terrae
et principes convenerunt in unum,
adversus Dominum et adversus Christum eius.
Les rois de la terre se sont dressés et les princes
se sont ligués en bloc contre le Seigneur,
et contre son Christ.
Ps.  3
Postula a me,
et tibi dabo gentes hereditatem tuam,
et possesionem tuam terminos terrae.
Demande-moi,
et je te donnerai les nations pour héritage,
et pour domaine les confins de la terre.

Douce nuit

Douce nuit, sainte nuit !
Dans les cieux ! L’astre luit.
Le mystère annoncé s’accomplit
Cet enfant sur la paille endormi,
C’est l’amour infini ! C’est l’amour infini !

Saint enfant, doux agneau !
Qu’il est grand ! Qu’il est beau !
Entendez résonner les pipeaux
Des bergers conduisant leurs troupeaux
Vers son humble berceau ! Vers son humble berceau !

C’est vers nous qu’il accourt,
En un don sans retour !

De ce monde ignorant de l’amour,
Où commence aujourd’hui son séjour,
Qu’il soit Roi pour toujours ! Qu’il soit Roi pour toujours !

Quel accueil pour un Roi !
Point d’abri, point de toit !
Dans sa crèche il grelotte de froid
O pécheur, sans attendre la croix,
Jésus souffre pour toi ! Jésus souffre pour toi !

Paix à tous ! Gloire au ciel !
Gloire au sein maternel,
Qui pour nous, en ce jour de Noël,
Enfanta le Sauveur éternel,
Qu’attendait Israël ! Qu’attendait Israël !

Une version des Paroles du Cantique
"Les anges dans nos campagnes":

 

 

1.Les anges dans nos campagnes
Ont entonné l’hymne des cieux,
Et l’écho de nos montagnes
Redit ce chant mélodieux :
Gloria in excelsis Deo (Bis)

2. Il est né, le Roi céleste,
le Dieu Très-Haut, le seul Sauveur.
En lui Dieu se manifeste
pour nous donner le vrai bonheur.
Gloria…

3. Il apporte à notre monde la paix,
ce bien si précieux.
Qu’aujourd’hui nos cœurs répondent
pour accueillir le don de Dieu.
Gloria…

4.Bergers, pour qui cette fête ?
Quel est l’objet de tous ces chants ?
Quel vainqueur, quelle conquête
Mérite ces cris triomphants :
Gloria…

5.Ils annoncent la naissance
Du libérateur d’Israël
Et pleins de reconnaissance
Chantent en ce jour solennel :
Gloria …

7.Cherchons tous l’heureux village
Qui l’a vu naître sous ses toits
Offrons-lui le tendre hommage
Et de nos cœurs et de nos voix :
Gloria …

Dans une étable obscure

1.Dans une étable obscure
Sous le ciel étoilé
Né d’une vierge pure
Un doux Sauveur est né
Le Seigneur Jésus-Christ
Est né dans une crèche
Quand a sonné minuit.

2.Sur cette paille fraîche
Malgré le vent qui mord
Dans l’ombre de la crèche
Le Roi du monde dort
Le Seigneur Jésus-Christ
Prions avec les anges
Dans l’ineffable nuit.

3.Tandis que les rois mages
Tandis que les bergers
Lui portent leurs hommages
Portons-lui nos baisers
Le Seigneur Jésus-Christ
Saura bien nous sourire
En cette heureuse nuit.

4.Pleins d’une foi profonde
Nous sommes à genoux
Ô Maître, ô Roi du monde
Étends les mains sur nous
Ô Jésus tout petit
Tout l’univers t’acclame
Dans l’adorable nuit.

Entre le bœuf et l'âne gris
 
Entre le bœuf et l'âne gris
Dort, dort, dort le Premier né.
Mille anges divins, mille séraphins
Volent à  l'entour de ce grand Dieu d'amour.
 
Entre les roses et les lis
Dort, dort,  le Nouvel Adam.
Mille anges divins, mille séraphins
Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour.


Entre les pastoureaux jolis
Dort, dort, dort le Premier né.
Mille anges divins, mille séraphins
Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour.


Entre les deux bras de Marie
Dort, dort, dort l'Emmanuel
Mille anges divins, mille séraphins
Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour.
 
(Version du Monastère Syro-Orthodoxe)

PUER NATUS IN BETHLEEM

Refrain : In cordis jubilo
               Christum natum adoremus,
               Cum novo cantico

1. Puer natus in Bethleem, Alleluia
    Unde gaudet Jerusalem, Alleluia, Alleluia.

2. Assumpsit carnem Filius, Alleluia,
      Dei Patris altissimus*, Alleluia, Alleluia.

3. Per Gabrielem nuntium, Alleluia,
      Virgo concepit Filiuym, Alleluia, Alleluia.

4. Tanquam sponsus de thalamo, Alleluia,
      Processit Matris utero, Alleluia, Alleluia.

5. Hic jacet in praesepio, Alleluia,
    Qui regnat sine termino. Alleluia, Alleluia.

Strophe absente de St Gall, doublet de la suivante

6. Et angelus pastoribus, Alleluia,
    Revelat quod sit Dominus. Alleluia, Alleluia.

(Strophe manquant dans Solesmes,

(6a.  Cognovit bos et asinus, Alleluia
(       Quod puer erat Dominus, Alleluia, Alleluia.

7. Reges de Saba veniunt, Alleluia,
    Aurum, thus, myrrhum offerunt, Alleluia, Alleluia.

8. Intrantes domum invicem, Alleluia,
    Novum salutant Principem, Alleluia, Alleluia.

Strophes supplémentaires à St Gall

9. De Matre natus Virgine, Alleluia,
      Qui lumen est de lumine, Alleluia, Alleluia.    Nicée

10. Sine serpentis vulnere, Alleluia,
      De nostro venit sanguine, Alleluia, Alleluia.   Genèse 3

11. In carne nobis similis, Alleluia,
      Peccato sed dissimilis, Alleluia, Alleluia.     Hébreux 4/15

12. Ut redderet nos homines, Alleluia,
      Deo et sibi similes, Alleluia, Alleluia.

Finale liturgique, différente de St Gall

13. In hoc natali gaudio, Alleluia,
      Benedicamus Domino. Alleluia, Alleluia.    

14. Laudetur sancta Trinitas, Alleluia,
      Deo dicamus gratias. Alleluia, Alleluia.       

    *Correction du mot « altissimus » au nominatif,  s’accordant avec « Filius » de la première ligne, faite au texte de St Gall. Celui-ci fait rimer le neutre « Verbum Dei altissimum » avec le nominatif « Filius », ce qui est contraire aux règles, à la fois de la grammaire et de la prosodie. Il est possible que la notation du texte de St Gall par le moine Gall Kemly est fautive, car l’erreur est grossière. Cette correction par le texte de Solesmes est bonne, et rétablit peut-être le texte original.

TEXTE FRANCAIS:

 

1. L’enfant est né à Bethléem, Alléluia !
    Réjouis-toi, Jérusalem, Alléluia, Alléluia.

2. Le Fils assume notre chair, Alléluia,
    Lui le Très-haut du Père et Dieu,

3. Gabriel dit : le Saint-Esprit, Alléluia,
    Conçoit le saint Fils en Marie, Alléluia, Alléluia.

4. Comme un époux de son palais, Alléluia,
    Il sort du pur sein de Marie, Alléluia, Alléluia.

5. Dans une crèche il est couché, Alléluia,
    Son règne est en l’éternité, Alléluia, Alléluia.

6. (3)  Aux champs l’ange annonce aux bergers, Alléluia
    Que le Seigneur et Christ est né, Alléluia, Alléluia.

7. Des rois d’Orient sont arrivés, Alléluia,
    D’encens, de myrrhe et d’or chargés, Alléluia, Alléluia.

8. Dans la maison étant entrés, Alléluia, 
    Saluent le Prince nouveau-né, Alléluia, Alléluia.

9. Il naît dans la virginité, Alléluia,
    Lui la clarté de la clarté, Alléluia, Alléluia.

10. Sans la blessure du serpent, Alléluia,
      Il est venu dans notre sang, Alléluia, Alléluia.

11. Dans une chair semblable à nous, Alléluia,
      Pour le péché pas comme nous, Alléluia, Alléluia.

12.  Pour faire que soient les humains, Alléluia,
       Pareils à Dieu, pareils à lui, Alléluia, Alléluia.
   
13. (5)  Dans sa naissance, quel bonheur ! Alléluia,
      Nous bénissons tous le Seigneur, Alléluia, Alléluia.

14. (6)  Louons la sainte Trinité, Alléluia,
      A Dieu merci pour sa bonté, Alléluia, Alléluia.

Refrain : In cordis jubilo
               Christum natum adoremus,
               Cum novo cantico

MESSE DU JOUR DE NOËL:

Introitus
Puer natus est nobis,
et filius datus est nobis :
cuius imperium super humerum eius :
et vocabitur nomen eius, magni consilii angelus.
Un enfant nous est né,
et un fils nous a été donné ;
son pouvoir est sur son épaule,
et on l'appellera Ange du grand conseil.
Ps.  1
Cantate Domino canticum novum :
quia mirabilia fecit.
Chantez au Seigneur un cantique nouveau :
car il a fait des merveilles.

"Il est né le divin enfant" !

 

Refrain :

Il est né le divin enfant

Jouez hautbois, résonnez musettes.

Il est né le divin enfant,

Chantons tous son avènement.

 

1. Depuis plus de quatre mille ans,

Nous le promettaient les Prophètes,

Depuis plus de quatre mille ans,

Nous attendions cet heureux temps.

 

2. Ah! qu'il est beau, qu'il est charmant!

Ah! que ses grâces sont parfaites!

Ah! qu'il est beau, qu'il est charmant!

Qu'il est doux ce divin enfant.

 

3. Une étable est son logement,

Un peu de paille est sa couchette,

Une étable est son logement

Pour un Dieu quel abaissement!

 

4. Partez grands rois de l'Orient,

Venez vous unir à nos fêtes!

Partez grands rois de l'Orient,

Venez adorez cet enfant.

 

5. Il veut nos cœurs, il les attend,

Il est né pour les conquérir,

Il veut nos cœurs, il les attend,

Donnons-les lui donc promptement.

 

6. Ô Jésus, ô Roi tout puissant,

Tout petit enfant que vous êtes!

Ô Jésus, ô Roi tout puissant,

Régnez sur nous entièrement.

 

ADESTE FIDELES:

1. Adeste Fideles læti triumphantes,
Veníte, veníte in Bethlehem.
Natum vidéte, Regem Angelorum:
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum


2. Deum de Deo, lumen de lúmine,
gestant puellæ viscera
Deum verum, genitum non factum:
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum


3. Cantet nunc io chorus Angelórum
cantet nunc aula cælestium:
Gloria in excelsis Deo:
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum


4. Ergo qui natus, die hodierna
Jesu, tibi sit glória
Patris æterni Verbum caro factum:
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum

Peuple fidèle, le Seigneur t’appelle
 
Peuple fidèle, le Seigneur t’appelle :
C’est fête sur Terre, le Christ est né.
Viens à la crèche voir le Roi du monde.
En lui viens reconnaître, en lui viens reconnaître
En lui viens reconnaître ton Dieu, ton Sauveur.
ou
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum


Verbe, Lumière, et Splendeur du Père,
Il naît d’une mère, petit enfant.
Dieu véritable, le Seigneur fait homme.
En lui viens reconnaître, en lui viens reconnaître
En lui viens reconnaître ton Dieu, ton Sauveur.
ou
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum

Peuple, acclame, avec tous les anges
Le Maître des hommes qui vient chez toi,
Dieu qui se donne à tous ceux qu’il aime !
En lui viens reconnaître, en lui viens reconnaître
En lui viens reconnaître ton Dieu, ton Sauveur.
ou
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum

Peuple fidèle, en ce jour de fête,
Proclame la gloire de ton Seigneur.
Dieu se fait homme pour montrer qu’il t’aime.
En lui viens reconnaître, en lui viens reconnaître
En lui viens reconnaître ton Dieu, ton Sauveur.
ou
Veníte adoremus,
Veníte adoremus
Veníte adoremus Dóminum

POUR L'ADORATION DU CHRIST

EUCHARISTIQUE:

AVE VERUM


 
Ave verum corpus  
Natum de Maria Virgine  

Vere passum, immolatum  
In Cruce pro homine,  
Cujus latus perforatum  
Fluxit aqua et sanguine,  
Esto nobis praegustatum  
In mortis examine.  
O Jesu dulcis ! O Jesu pie !  
O Jesu dulcis ! Fili Mariae !  

 

Ô Corps très saint du Seigneur  
Né de la Vierge Marie,  
Pour nous vraiment tu souffris,  
Jusqu'à t'offrir sur la croix.  
Toi, dont le côté ouvert  
A laissé couler sang et eau,  
Puissions-nous te recevoir  
A l'approche de la mort.  
Ô doux Jésus, ô bon Jésus.  
Nous te saluons, ô Fils de Marie
.
 

Dans les cieux, quel astre radieux

1. Dans les cieux, quel astre radieux Vient de la nuit percer le sombre voile ?

Dans les cieux, quel astre radieux Vient de paraître étincelant de feu.

D'un Dieu naissant, signe brillant, Astre de paix, de Jacob heureuse étoile;

D'un Dieu naissant, signe brillant, Son cours conduit au berceau de l'Enfant.

 

2. Autrefois des mages et des rois De l'Orient ce furent les plus sages,

Autrefois des mages et des rois De l'Orient s'en vinrent tous les trois;

Vinrent un jour tout pleins d'amour A l'Enfant-Dieu présenter leurs hommages,

Vinrent un jour tout pleins d'amour Mettre à ses pieds leurs richesses et leur cour.

 

3. Rois pieux, voyez combler vos vœux, Voilà celui qui fait votre espérance.

Rois pieux, voyez combler vos vœux, Dans cette étable il se montre à vos yeux !

C'est l'Eternel, l'Emmanuel, Caché pour vous sous le voile de l'enfance ; C'est l'Eternel, l'Emmanuel, Réduit pour vous à l'état d'un mortel.

 

4. A leur Dieu, délaissé dans ce lieu, Se prosternant, ils offrent leurs hommages ;

A leur Dieu, délaissé dans ce lieu, D'une foi vive ils offrent l'humble aveu.

Leurs cœurs brûlants sont leurs présents, Et de leur foi sont les plus précieux gages ;

Leur cœurs brûlants sont leurs présents Bien plus que l'or et la myrrhe et l'encens.

 

CANTIQUE D'ACTION DE GRÂCE:

Le ciel a visité la terre,

Mon bien-aimé repose en moi

Du saint amour c'est le mystère!

Ô mon âme adore et tais-toi!

 

Amour que je ne puis comprendre,

Jésus habite dans mon cœur!

Jusques là vous pouvez descendre,

Humilité de mon sauveur!

 

Le ciel a visité la terre,

Mon bien-aimé repose en moi

Du saint amour c'est le mystère!

Ô mon âme adore et tais-toi!

 

Vous savez bien que je vous aime,

Moi, qui par vous fut tant aimé!

Que tout autre amour que vous même

Par votre feu soit consumé!

 

Le ciel a visité la terre,

Mon bien-aimé repose en moi

Du saint amour c'est le mystère!

Ô mon âme adore et tais-toi!

 

À votre chair mon âme unie

De vos élus ressent la paix

Divin Jésus, sainte harmonie,

Venez en mon coeur à jamais!

 

Le ciel a visité la terre,

Mon bien-aimé repose en moi

Du saint amour c'est le mystère!

Ô mon âme adore et tais-toi!

 

ANTIENNE MARIALE:

SALVE MATER MISERICORDIAE

Le Salve Mater Misericordiæ est une hymne mariale qui appartient à la tradition carmélitaine.

Latin

Français

R. Salve, Mater misericordiae,
Mater Dei et mater veniae,
Mater spei, et mater gratiae,
Mater plena sanctae laetitiae,
O Maria !

1. Salve, decus humani generis,
Salve, Virgo dignior ceteris,
Quae virgines omnes transgrederis,
Et altius sedes in superis,
O Maria !

2. Te creavit Deus mirabilem,
Te respexit ancillam humilem,
Te quaesivit sponsam amabilem,
Tibi numquam fecit consimilem,
O Maria !

3. Te beatam laudare cupiunt
Omnes justi, sed non sufficiunt,
Multas laudes de te concipiunt,
Sed in illis prorsus deficiunt,
O Maria !

4. Esto, Mater, nostrum solatium,
Nostrum esto, tu Virgo, gaudium,
Et nos tandem post hoc exsilium,
Laetos junge choris caelestium,
O Maria !

R. Salut, Mère de Miséricorde,
Mère de Dieu et Mère du Pardon,
Mère de l’Espérance et Mère de la Grâce,
Mère comblée de la Sainte Joie,
Ô Marie !

1. Salut, beauté du genre humain,
Salut, Vierge plus digne que les autres,
Toi qui outrepasses toutes les vierges,
Et sièges plus haut dans les hauteurs,
Ô Marie !

2. Dieu t’a créée admirable,
Il t’a regardée comme humble servante,
Il t’a cherchée comme aimable épouse,
Jamais il ne fit une autre semblable à toi,
Ô Marie !

3. Ils désirent te louer comme bienheureuse,
Tous les justes, mais sans y atteindre,
Moultes louanges de toi ils conçoivent,
Mais en elles ils défaillent complètement,
Ô Marie !

4. Sois, Mère, notre repos,
Sois, ô Vierge, notre joie,
Et nous enfin, après cet exil,
Réunis-nous heureux aux chœurs des Cieux,
Ô Marie !

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

 paris.syro-orthodoxe-francophone.over-blog.fr › article-39044181

 

"Là où est l’Évêque, là se trouve l'Eglise" (St Ignace d'Antioche)

Les membres de notre Eglise Métropolitaine dans son ensemble (Métropolite Mor Philipose) en France et   Francophonie (Archidiocèse de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone. Evêque élu: Monseigneur Manuel) et en tous lieux de ses Missions reconnaissent et citent aux « diptyques », avant leur Métropolite et, selon les occurrences, leur Évêque Diocésain, ebnn tant que Chef spirituel des chrétientés Syriaques de St Thomas, Sa Sainteté le Catholicos de notre Eglise-mère, l'Eglise Syrienne du Malankare (Eglise Orthodoxe des Indes): 
Sa Sainteté Baselios Marthoma Mathews III

“Onde está o Bispo, aí está a Igreja” (Santo Inácio de Antioquia)


Os membros de nossa Igreja Metropolitana como um todo (Metropolita Mor Philipose) na França e Francofonia (Arquidiocese da Igreja Siro-Ortodoxa Francófona. Bispo eleito: Monsenhor Manuel) e em todos os lugares de suas Missões reconhecem e citam os "dípticos", antes de seu Metropolita e, se for o caso, seu Bispo Diocesano, como Líder Espiritual do Cristianismo Siríaco de São Tomás, Sua Santidade o Catholicos de Nossa Igreja Mãe, a Igreja Síria de Malankare (Igreja Ortodoxa da Índia):
Sua Santidade Baselios Marthoma Mathews III

 

"Where the Bishop is, there is the Church" (St Ignatius of Antioch)

The members of our Metropolitan Church as a whole (Metropolitan Mor Philipose) in France and Francophonie (Archdiocese of the Francophone Syro-Orthodox Church. Bishop elect: Monsignor Manuel) and in all places of his Missions recognize and cite to the “diptychs”, before their Metropolitan and, according to the occurrences, their Diocesan Bishop, as Spiritual Head of the Syriac Christianities of St Thomas, His Holiness the Catholicos of our Mother Church, the Syrian Church of Malankare (Orthodox Church of the Indies):
His Holiness Baselios Marthoma Mathews III

"Donde está el obispo, está la Iglesia" (San Ignacio de Antioquía)

Los miembros de nuestra Iglesia Metropolitana en su conjunto (Metropolitana Mor Philipose) en Francia y Francofonía (Arquidiócesis de la Iglesia Siro-Ortodoxa Francófona. Obispo electo: Monseñor Manuel) y en todos los lugares de sus Misiones reconocen y citan a los "dípticos", ante su Metropolitano y, en su caso, su Obispo Diocesano, como Líder espiritual de los cristianismos siríacos de Santo Tomás, Su Santidad el Católico de nuestra Iglesia Madre, la Iglesia Siria de Malankare (Iglesia Ortodoxa de la India):
Su Santidad Baselios Marthoma Mathews III

In Mémoriam:
De regrettée mémoire: Sa Sainteté Baselios Marthoma Paulos II, défunt Catholicos de l'st et Métropolite du Malankare en visite au Pape de Rome 

Em memória:
Na memória tardia: Sua Santidade Baselios Marthoma Paulos II, falecido Catholicos do Oriente e Metropolita de Malankare visitando o Papa de Roma

In Memoriam:
In late memory: His Holiness Baselios Marthoma Paulos II, late Catholicos of the East and Metropolitan of Malankare visiting the Pope of Rome

In Mémoriam:
En memoria tardía: Su Santidad Baselios Marthoma Paulos II, difunto católico de Oriente y metropolitano de Malankare visitando al Papa de Roma

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 17:25

"NOEL, NOEL, CHANTONS-TOUS NOEL !"

"NOEL, NOEL, CHANTONS-TOUS NOEL !"

Ne restez pas seul pour les Fêtes

"NOEL, NOEL, CHANTONS-TOUS NOEL !"

Ne restez pas seul pour les Fêtes

Si vous avez peu de moyens pour fêter décemment Noël en 

famille, grâce au partage c'est possible ! 

Venez fêter la Nativité au Monastère en famille !

Si vous n'êtes pas en famille, retrouvez-vous, du moins, en communion avec

les Chrétiens d'Orient, avec vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes francophones de St Thomas. 

INSCRIPTIONS :

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Nos prochains Rendez-Vous

 

Liturgiques au Monastère

 

et en dehors:

 

 

 
SOYEZ TOUS PRÉSENTS :
 
¤ Pour le Dimanche 5 Décembre
 
lors du Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde et aux Saints du Kerala, 10h30 Quadisha Qurbana (Sainte Messe) , bénédiction des nouvelles Icônes et fresques suivie du
programme habituel
♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧
NOTA BENE:
Un prêtre est toujours disponible pour:
- Les Sacrements,
la catéchèse,
un ministère d'écoute,
des prières de délivrance ou d'exorcisme,
des prières de guérison
/ Vous pouvez demander des visites aux malades, pour la bénédiction des lieux où des cheptels, etc...)
♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧♧

  

¤ANGOULÊME (Jauldes):

 

-Dimanche  28 Novembre , 12 Décembre *