Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2023 6 14 /10 /octobre /2023 08:11

SOMMAIRE:

-La guerre en Terre Sainte: Appel à la prière et au Jeûne

-Annonces Liturgiques

-Lectionnaire pour le 5ème Dimanche après la Ste Croix

-COMMENT GARDER LA FOI DANS LES MOMENTS DIFFICILES QUAND PERSONNE NE PEUT APPORTER DE L’AIDE?

-LA FRATERNITE DANS LA BIBLE

-PRIERE A MARIE:

-L'AMOUR D'AGAPE avec le Philosophe

Denis Marquet.(Vidéo )

-LE MARTYRE ET L’UNITÉ DE FOI

-Une Apparition reconnue en Bretagne (Vidéo)

-DES EGLISES OUVERTES ?

-L’OBÉISSANCE QUI LIBÈRE

-Du péché (Suivi de la prière pour les vocations)

-«  La vérité est au-dessus du pouvoir  »

-Catéchisme: Des moyens de la Grâce

-Lectionnaire pour le 6ème Dimanche après la Ste Croix

-Annonces d'intérêt général

 

DE LA GUERRE EN TERRE SAINTE :

Je soussigné, Métropolite Mor Philipose, demande à tous et chacun des fidèles et amis de notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma en Europe et Missions * de bien vouloir répondre à cet appel au "Jeûne et à la prière pour la Terre Sainte".

Moi-même me soumettrais à cet exercice de piété et d'amour compatissant en même temps que j'accomplirai une tournée pastorale entre Pays de Loire, Sud Bretagne, Manche et Calvados.

Je me souviens de 2012, j'étais en pèlerinage à Jérusalem avec les "Artisans de Paix" lorsque furent tirée de nombreuses roquettes depuis la "Bande de Gaza" sur Jérusalem Est où je logeais.
Fort heureusement elles furent majoritairement interceptées et explosées en vol avant d'atteindre leurs objectifs.

Je me souviens de l'atmosphère "électrique" entre les communautés, atmosphère exacerbée, il faut le dire, par les violations sans cesse réitérées par Israël sur les territoires palestiniens sur toutes les zones colonisées A, B, C ou D derrière cet horrible "Mur de la honte" qui porte à son entrée une belle icône de la Theotokos nous rappellant que, si l'islam est majoritaire en territoires Palestiniens, Bethléem s'y trouve et qu'outre le fait que les premières missions évangélisatrices chrétiennes en partirent, y vivent encore de fortes minorités chrétiennes.

Même minoritaires, nombreux sont les Palestiniens Chrétiens . N'oublions jamais, de grâce, que "La Terre Sainte" , ce n'est pas seulement Israël, mais Israël, la Palestine, l'Égypte. . .

De même, n'oublions jamais que le terrorisme commence partout ou l'on terrorise... Dans nos Familles, nos Églises, nos Nations...

Pour nous qui célébrons la Liturgie d'Antioche Jérusalem, la Liturgie Judéo Palestinienne, la "Liturgie Mère de toutes les Liturgies", cette "Liturgie de Saint Jacques" premier Évêque de Jérusalem, il nous tient particulièrement à coeur que Jérusalem redevienne pour de bon ce que son nom même indique ( La Ville de la Paix )

Je célébrerai ce prochain weekend la Quadisha Qurbana pour que la lumière du Christ Prince de la Paix qui naquit à Bethléem où, Verbe de Vie s'incarnant de Marie sous le Feu du Saint Amour en s'unissant ainsi tout homme en ce Mystère et se couchat sur la Croix à Jérusalem, dans le Feu de ce même Amour Divin en se révélant comme Redempteur de l'homme, l'emporte sur ces orgueils humains qui se soumettent aux suggestions du Menteur, du Diviseur, de l'Ennemi de notre race pour répandre les feux de la haine, de la division, de la mort...

¤ Samedi 14 je célébrerai à 10h30 la Quadisha Qurbana ( Divine Liturgie ) à cette intention en l'église du Monastère Syro-Orthodoxe de la Bienheureuse Vierge Marie Mère de Miséricorde. 4 Brevilly. 61300 CHANDAI

¤ Dimanche 15, je célébrerai à 11h la Quadisha Qurbana à cette même intention dans le cadre de l'aumônerie des Africains et fidèles de la région de Chartres au 9 Rue Charles Peguy. Gasville-Oisseme.

¤ Lundi 16, je célébrerai la Quadisha Qurbana à 5hdu matin en l'Oratoire de l'ermitage Sainte Barbe à cette même intention avant d'effectuer la tournée pastorale du service des fidèles sur les Pays de Loire et le Sud Bretagne

☆ Mardi 16 JOUR DE JEÛNE ET DE PRIÈRES je célébrerai la Quadisha Qurbana à 5h du matin en l'Oratoire de l'ermitage Sainte Barbe avant d'effectuer la tournée pastorale du service des fidèles sur le Calvados.
En dehors des Offices Canoniaux en l'église du Monastère en présence des familiers , une prière spéciale aura lieu à 14h30 .Sera utilisé le même schéma que pour la période covid avec les PRIÈRES de SAINT EPHREM .

Puisse le Feu de l'Amour Divin, Amour unitif l'emporter sur l'infernal feu qui consume de haine ceux des cœurs humains qui volontairement se soumettent à l'esclavage de passions qui conduisent à toutes les divisions, à toutes les violences, à toutes les guerres !...

Votre serviteur et frère en Christ

+Métropolite Mor Philipose.

* Juridiction métropolitaine canoniquement érigée par l'Eglise Malankare Orthodoxe (Orthodoxe Indienne ) pour les Peuples Européens et leurs missions.


 

 

Nos prochains Rendez-Vous Liturgiques au

 

Monastère et en dehors:

 

QUATRE JOURS DE PRIÈRES INTENSES POUR LA PAIX EN TERRE SAINTE :

¤ Samedi 14 je célébrerai à 10h30 la Quadisha Qurbana ( Divine Liturgie ) à cette intention en l'église du Monastère Syro-Orthodoxe de la Bienheureuse Vierge Marie Mère de Miséricorde. 4 Brevilly. 61300 CHANDAI

¤ Dimanche 15, je célébrerai à 11h la Quadisha Qurbana à cette même intention dans le cadre de l'aumônerie des Africains et fidèles de la région de Chartres au 9 Rue Charles Peguy. Gasville-Oisseme.

¤ Lundi 16, je célébrerai la Quadisha Qurbana à 5hdu matin en l'Oratoire de l'ermitage Sainte Barbe à cette même intention avant d'effectuer la tournée pastorale du service des fidèles sur les Pays de Loire et le Sud Bretagne

Mardi 16 JOUR DE JEÛNE ET DE PRIÈRES en union avec tous les Chrétiens de Terre Sainte je célébrerai la Quadisha Qurbana à 5h du matin en l'Oratoire de l'ermitage Sainte Barbe avant d'effectuer la tournée pastorale du service des fidèles sur le Calvados.
En dehors des Offices Canoniaux en l'église du Monastère en présence des familiers , une prière spéciale aura lieu à 14h30 .Sera utilisé le même schéma que pour la période covid avec les PRIÈRES de SAINT EPHREM .


☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

EN MAI PÈLERINAGE MARIAL DU "MOIS DE MARIE" du Dimanche 19 inclusivement au 24 inclusivement

Sanctuaires visités :

Sanctuaires de la Bienheureuse Vierge Marie Mère de Miséricorde
Sanctuaire et Monastère Saint Antoine à Tournai (Belgique )
Monastère et Sanctuaire de St Charbel ( Reliques du Miracle Eucharistique du Précieux Sang et reliques de Saint Charbel.
Sanctuaire de "Notre-Dame des pauvres a Banneux ( Belgique )
Sanctuaire de Notre-Dame de Beauraing " La Vierge au coeur d'or"
( Chacun des Sanctuaires Mariaux est à l'origine d'une " Mariophanie" ( Apparition ou Manifestation de la Très Sainte Vierge Marie )


( Offrande souhaitée 300€ / 30 € d'arrhes à l'inscription/ Nous essaierons de revoir à la baisse la base de l'offrande souhaitée en fonction des prix de nos hôtes / Une caisse solidarité est prévue pour aider des frères et soeurs qui n'auraient pas assez de moyens pour accomplir cette démarche spirituelle )

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

¤ Dimanche 22 Octobre, pèlerinage mensuel autour des reliques de Ste Rita et St Charbel. À 10h30 Divine Liturgie suivie du programme habituel.

FESTIVITÉS DE LA "TOUS SAINTS" ET SAINT MAR GREGORIOS DE PARUMALA :



 Mercredi 1er Novembre, Fête de tous les Saints Martyrs et de la Toussaint, Quadisha Qurbana à 10h30 suivie d'un repas fraternel et réception des fidèles
 


 Jeudi 2 Novembre Solennité de Saint Gregorios de PARUMALA et commémoraison des fidèles défunts. Quadisha Qurbana à 10h30 suivie d'un repas fraternel et réception des fidèles

¤ Dimanche 5 , Clôture des Festivités de Saint Mar Gregorios de PARUMALA au Monastère .Quadisha Qurbana à 10h30 suivie d'un repas fraternel et réception des fidèles

 


NOUVELLE AQUITAINE, MIDI-PYRENEES :
ANGOULÊME (Jauldes):


 JAULDES :

-Dimanche 24 Septembre , Quadisha Qurbana à 10h30


- Dimanche 22 Octobre ( Desservant Abouna Simon))
- Dimanche 12 Novembre (Desservant Mor Philipose assisté du Frère Ruben-Marie (Diacre ).
- Dimanche 26 ( Desservant Abouna Simon )

ADRESSE :

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck,
LE BOURG
16560 JAULDES.
Tel: 05.45.37.35.13


* Messe les 2èmes et 4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.
* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile. Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, ou d’exorcismes, prières de guérison selon les Rites de la Sainte Eglise).



PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

 LA- CHAPELLE FAUCHER:

- Samedi 7 Octobre , Quadisha Qurbana (Ste Messe ) à 10h30, repas fraternel et réception des fidèles.
- Samedii 11 Novembre

ADRESSE :

Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.
Tel:05.45.37.35.13


* Messe les 2èmes samedis de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.
* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile. Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, ou d’exorcismes, prières de guérison selon les Rites de la Sainte Eglise).





NORD-PAS-DE- CALAIS :
Les 21 et 22 et éventuellement le 23 Octobre si vous êtes nombreux. Merci de vous inscrire par SMS au 0648899489





ALSACE-LORAINE et "Grand Est":
Changement de dates en raison d'un rendez-vous médical pour ma prochaine visite pastorale en Alsace Lorraine.
Elle se fera fin Octobre les 26, 27, 28, 29 et 30
ou, selon la convenance des amis d'Alsace-Loraine en début Novembre
les : 3, 4, 5, 6 et 7 .
Merci de m'indiquer vos préférences. Merci de vous inscrire par SMS au 0648899489

À très bientôt le bonheur de vous retrouver.





ADRESSE DU MONASTERE METROPOLITAIN :

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde
Brévilly,4
61300 CHANDAI.
Tel: 02.33.24.79.58
Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

RETRAITE DE DELIVRANCE ET DE GUERISON A L'OCASION DES

FESTIVITÉS DE LA "TOUS SAINTS" ET SAINT MAR GREGORIOS DE PARUMALA :



 Mercredi 1er Novembre, Fête de tous les Saints Martyrs et de la Toussaint, Quadisha Qurbana à 10h30 suivie d'un repas fraternel et réception des fidèles
 


 Jeudi 2 Novembre Solennité de Saint Gregorios de PARUMALA et commémoraison des fidèles défunts. Quadisha Qurbana à 10h30 suivie d'un repas fraternel et réception des fidèles
Vendredi 3 Novembre

☆ Samedi 4 Novembre
¤ Dimanche 5 , Clôture des Festivités de Saint Mar Gregorios de PARUMALA au Monastère 

DES ENSEIGNEMENTS SONT

 

ASSURES LORS DES MESSES

 

 

POUR LA RETRAITE, INSCRIVEZ-VOUS !

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

 

*Programme habituel et disponibilité d'un ou de plusieurs prêtres  pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

5eme Dimanche après la Fête de la Sainte Croix

  • Soirée :
    • Saint Luc 20: 27-40
  • Matin :
    • Saint Mathieu 22: 34-44
  • Avant Quadisha Qurbana :
    • Lévitique 2: 1-3
    • Psaume 46
    • Isaïe 40: 27-31
  • Quadisha Qurbana :
    • Actes 22:21-29
  • 21 Il (Le Seigneur) me dit : “Va, car moi je vais t’envoyer au loin, vers les nations.” »
  • 22 Jusqu’à cette parole, les gens l’écoutaient. Mais à partir de ce moment, ils se mirent à élever la voix : « Débarrassez la terre d’un tel individu ! Il ne faut pas qu’il vive ! »
  • 23 Ils poussaient des cris, arrachaient leurs vêtements, jetaient de la poussière en l’air.
  • 24 Alors le commandant ordonna de le faire entrer dans la forteresse. Il dit de procéder à un interrogatoire par le fouet, afin de savoir pour quel motif on criait contre lui de cette manière.
  • 25 Comme on l’étendait en l’attachant avec des courroies, Paul dit au centurion de service : « Un citoyen romain, qui n’a même pas été jugé, avez-vous le droit de lui donner le fouet ? »
  • 26 Quand le centurion entendit cela, il alla trouver le commandant pour le mettre au courant : « Qu’allais-tu faire ? Cet homme est un Romain ! »
  • 27 Le commandant alla trouver Paul et lui demanda : « Dis-moi : tu es romain, toi ? – Oui, répondit-il. »
  • 28 Le commandant reprit : « Moi, j’ai payé une grosse somme pour acquérir cette citoyenneté. » Paul répliqua : « Moi, je l’ai de naissance. »
  • 29 Aussitôt, ceux qui allaient procéder à l’interrogatoire se retirèrent ; et le commandant prit peur en se rendant compte que c’était un citoyen romain et qu’il l’avait fait ligoter.
    • I  Timothée 6: 13-21
  • 13 Et maintenant, en présence de Dieu qui donne vie à tous les êtres, et en présence du Christ Jésus qui a témoigné devant Ponce Pilate par une belle affirmation, voici ce que je t’ordonne :
  • 14 garde le commandement du Seigneur, en demeurant sans tache, irréprochable jusqu’à la Manifestation de notre Seigneur Jésus Christ.
  • 15 Celui qui le fera paraître aux temps fixés, c’est Dieu, Souverain unique et bienheureux, Roi des rois et Seigneur des seigneurs ;
  • 16 lui seul possède l’immortalité, habite une lumière inaccessible ; aucun homme ne l’a jamais vu, et nul ne peut le voir. À lui, honneur et puissance éternelle. Amen.
  • 17 Quant aux riches de ce monde, ordonne-leur de ne pas céder à l’orgueil. Qu’ils mettent leur espérance non pas dans des richesses incertaines, mais en Dieu qui nous procure tout en abondance pour que nous en profitions.
  • 18 Qu’ils fassent du bien et deviennent riches du bien qu’ils font ; qu’ils donnent de bon cœur et sachent partager.
  • 19 De cette manière, ils amasseront un trésor pour bien construire leur avenir et obtenir la vraie vie.
  • 20 Timothée, garde le dépôt de la foi. Tourne le dos aux bavardages impies et aux objections de la pseudo-connaissance :
  • 21 en s’y engageant, certains se sont écartés de la foi. Que la grâce soit avec vous.

 

    • Saint Matthieu 23: 1-12
  • 01 Alors Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples,
  • 02 et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.
  • 03 Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas.
  • 04 Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.
  • 05 Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ;
  • 06 ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues
  • 07 et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
  • 08 Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères.
  • 09 Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.
  • 10 Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.
  • 11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.
  • 12 Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé.
COMMENT GARDER LA FOI DANS LES MOMENTS DIFFICILES QUAND PERSONNE NE PEUT APPORTER DE L’AIDE?
jobNe pas se séparer du Christ –

[…] Il y a beaucoup de situations qui paraissent sans issue humaine et dans lesquelles nous nous sentons très seuls parce que personne ne semble nous comprendre. L’important est de se placer devant Dieu seul, c’est-à-dire le Christ, qui est Dieu fait Homme. Il n’a pas honte de nous et Il ne nous retire jamais son amour. Mais, tout en étant homme, Il est Dieu, et Dieu est souvent mystérieux, sa volonté est souvent incompréhensible, son comportement est quelquefois paradoxal. Pour des croyants comme vous, ce qui est important c’est de ne jamais nous laisser séparer du Christ, ni par le doute, ni par le découragement, ni par le désespoir.

L’épreuve et le chemin de foi

En effet, nous avons probablement rendez-vous avec lui exactement dans l’épreuve que nous traversons. C’est ici qu’Il nous attend pour nous révéler son amour. Une grave maladie est souvent un chemin spirituel pour la personne qui vit dans la foi. Mais ce chemin, nous le faisons principalement par la prière, en confiant tous nos soucis au Seigneur Jésus Christ.

Prière et sacrements

Cela concerne la prière très personnelle, solitaire même; et cela concerne la prière communautaire, la liturgie eucharistique, l’onction des malades, ces sacrements dans lesquels l’Église se manifeste autour de nous comme fraternité spirituelle intercédant avec nous pour nous et pour le monde. Ne négligeons pas non plus la confession. Souvent, des péchés non confessés et non pardonnés – les nôtres ou même ceux de notre famille – engendrent des pathologies de l’âme ou du corps. Or, la confession des péchés est une prière et un sacrement. Venez à l’église fréquemment pour participer aux sacrements. Dites chez vous les prières pour les malades que l’on trouve dans les livres de prière. Vous pouvez également, seule dans votre chambre, lire l’ensemble des psaumes en mettant tout votre cœur dans cette lecture.

Appliquer les commandements

Une autre action qui nous garde unis au Christ, au sein même de la maladie ou de toute autre épreuve, c’est l’application de ses commandements de vie. Dans l’épreuve, nous pouvons nous exercer à aimer notre prochain, à faire du bien aux personnes de notre entourage, à leur montrer de la patience et de l’amour, à cultiver l’humilité qui vient de Dieu. Relisons les Béatitudes et regardons si notre vie est agréable à Dieu; regardons si nous faisons la volonté du Christ dans la vie qu’Il nous donne; ne prenons jamais l’épreuve, en particulier la maladie, comme excuse pour ne pas faire la volonté de Dieu, parce que, précisément, le Seigneur attend de ses serviteurs qu’ils se montrent fidèles dans l’épreuve, comme le fut le bienheureux Job, qui est un exemple pour nous tous.

Garder la foi

Surtout gardez la foi. En effet, la perte de la foi ou son amoindrissement est un mal infiniment plus grave que n’importe quelle maladie corporelle. Une maladie corporelle peut conduire à la mort corporelle : celle-ci peut être un passage vers la vie éternelle. Mais l’absence de foi, la dégradation, la déformation ou l’affaiblissement de la foi, constituent une terrible maladie de l’âme, et elles conduisent à la mort spirituelle, qui est une séparation longue ou indéfinie du Seigneur et de la vie en lui. Redoutons de perdre la foi, car cela veut dire perdre la vie, peut-être à jamais.

Nous vous souhaitons beaucoup de courage et de fidélité au Seigneur. Celui-ci verra votre constance. Même s’Il ne choisit pas de vous donner pour le moment la guérison corporelle, Il vous accordera une grande paix de l’âme, peut-être une grande joie et une grande lumière intérieure. Vous rayonnerez sur votre entourage. […]

 

LA FRATERNITE DANS LA BIBLE

Si le mot fraternité y est rarement cité, l’Ancien et le Nouveau Testament recèlent d’histoires de fratries. Au-delà du lien du sang, la fraternité est un lien à la portée universelle.

Pourquoi la Bible relate-t-elle tant d’histoires de fratries ?

De Caïn et Abel (Genèse 4) à la parabole du fils prodigue (Luc 15), la Bible est « le grand livre des fraternités contrariées », écrit le père Philippe Abadie, bibliste, professeur honoraire à la faculté de théologie de l’Université catholique de Lyon, dans son livre Ce que dit la Bible sur le frère (lire ci-contre).

Si certains récits apparaissent édifiants – comme Moïse et Aaron, dans le Livre de l’Exode, et David et Jonathan, dans le Premier Livre de Samuel –, la plupart mettent en scène des frères et sœurs divisés, des fratries déchirées par la convoitise, occasionnant viols et meurtres : Caïn tuant Abel (Genèse 4, 8), Abraham et Loth se séparant (Genèse 13), Jacob convoitant le droit d’aînesse d’Ésaü (Genèse 25), Joseph vendu par ses frères (Genèse 37)…

« La Bible nous montre l’humanité réelle, reprend le père Philippe Abadie, et enseigne que la fraternité n’est pas une donnée naturelle, mais se construit. Vivre en frères est possible, mais au terme d’un chemin exigeant, où nous devons dépasser notre propre violence. Même au sein des familles de sang, il s’agit de s’adopter, de se choisir, afin d’établir un lien d’amitié. »

Comment vivre en frères, selon ces récits ?

Ces récits mettent en valeur l’importance de la considération et de la parole. Le premier est celui d’un échec.

« Pour Caïn, Abel est une gêne qui le frustre dans son désir de toute-puissance », détaille le père Philippe Abadie. Malgré les invitations de Dieu, il refuse de le regarder, et finit par le tuer.

Un meurtre qui se déroule en silence : « L’absence de dialogue mène au meurtre ; seule la parole permet de sortir la violence de l’intérieur de soi-même », reprend le bibliste.

Lorsque Dieu cherche Abel, Caïn rétorque : « Est-ce que je suis, moi, le gardien de mon frère ? (Genèse 4, 9.) » En creux, Caïn décrit là ce que c’est qu’être frère : « Avoir le souci de l’autre, se regarder, se considérer, c’est-à-dire se respecter, et se parler, résume le père Abadie.

C’est précisément ce qu’ont réussi à établir Moïse et Aaron : ils se sont acceptés, et existent dans un rapport de complémentarité : l’un reçoit la parole de Dieu, l’autre la traduit. »

Le récit mettant aux prises Joseph et ses frères, fils de Jacob, montre que la réconciliation peut mettre un terme à la violence.

Deux années après s’être débarrassés de Joseph en le vendant, ses frères se retrouvent face à lui, sans le savoir, puisqu’il est devenu premier ministre de Pharaon, en Égypte, où ils ont été poussés par la famine. Joseph les jette en prison.

Mais sa colère s’apaise lorsque les frères reconnaissent leurs torts : « Hélas ! nous sommes coupables envers Joseph notre frère : nous avons vu dans quelle détresse il se trouvait quand il nous suppliait, et nous ne l’avons pas écouté (Genèse 42, 21). »

Sur quoi la fraternité est-elle fondée ?

« Dans la Genèse, Dieu crée l’humanité à son image. C’est ce qui fonde la fraternité : être frère, c’est reconnaître en l’autre l’image de Dieu », souligne Philippe Abadie.

D’emblée, la fraternité dépasse ainsi le lien du sang. « Le projet de Dieu, dès avant la Création, est d’adopter l’humanité, poursuit le dominicain François-Dominique Charles, bibliste et théologien.

Selon saint Paul, c’est pour cela que le Christ est venu, afin d’être frère de tous – “le premier-né d’une multitude de frères” (Romains 8, 29) –, que tous soient réconciliés et se reconnaissent “fils adoptifs” d’un même père (Éphésiens 1, 5). »

Une notion de fraternité universelle présente dès l’Ancien Testament, puisque Israël, défini comme une communauté de frères, est appelé à accueillir « le lévite et l’immigré, l’orphelin et la veuve (Deutéronome 16, 14). »

« L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un Israélite de souche, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte (Lévitique 19, 34). »

Comment le Christ parle-t-il de la fraternité ?

« Jésus se refuse à donner une définition du frère, car celle-ci serait nécessairement restrictive, analyse Philippe Abadie. C’est pour cela qu’il retourne la question posée par le légiste qui lui demande : “Et qui est mon prochain ?” (Luc 10, 29.)

Par la parabole du bon Samaritain, Jésus indique que la fraternité est une attitude : il ne s’agit pas de savoir qui est mon frère, mais de qui je peux me rendre proche ? »

Pour Jésus, qui élargit le commandement de l’amour du prochain à l’ennemi, l’adversaire qui nous persécute, lui aussi est un frère. « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.

Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux », écrit l’évangéliste Matthieu (5, 43-45).

Quelle est l’importance de la « fraternité » pour l’Église ?

Dans le Nouveau Testament, la fraternité apparaît comme constitutive de l’Église. « Les deux seules fois où l’on trouve le mot “fraternité” (en grec, adelphotès), c’est dans la Première Épître de Pierre. Et il y est employé comme synonyme d’Église (1), rappelle François-­Dominique Charles.

Afin de suivre le Christ, la communauté chrétienne doit avant tout être fraternelle. » Être disciple, c’est devenir frère et sœur, jusqu’à être « unis les uns aux autres par l’affection fraternelle », selon saint Paul (Romains 12, 10).

Cette optique s’appuie sur la pratique de Jésus, qui nomme « frères » ceux qui le suivent : « Va trouver mes frères », dit-il à Marie Madeleine, au matin de la Résurrection (Jean 20, 17). Sans toutefois les nier, « Jésus relativise les liens familiaux afin de privilégier la relation fraternelle avec ceux qui le suivent », explique François-Dominique Charles.

Une relation établie par la foi : « Voici ma mère et mes frères. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère (Matthieu 12, 49-50). »

« Nous sommes ainsi frères par la foi, relève Philippe Abadie, par l’adhésion à une parole commune. »

Ce qu’il faut retenir
De la fratrie à la fraternité
La Bible recèle nombre d’histoires de frères et sœurs. Des récits de fratries souvent déchirées qui indiquent combien la fraternité n’est ni naturelle ni évidente. Devenir frères s’apprend, se construit, à condition de dépasser la violence.

Fondée sur la présence de l’image de Dieu en chaque membre de l’humanité, la notion de fraternité se détache du lien du sang, et revêt une dimension universelle pour le peuple juif. La prédication du Christ reprend cette universalité, en ouvrant le commandement de l’amour du prochain à l’amour de l’ennemi, faisant de tout homme un frère.

Sans nier les liens familiaux, le Christ désigne la véritable fraternité comme établie par la foi, l’adhésion à la parole de Dieu. Le Christ est venu au monde pour réconcilier l’humanité et être frère de tous, enfants adoptifs d’un même Père. Après sa mort, les Apôtres exhortent les premières communautés chrétiennes à vivre des relations fraternelles. La fraternité est constitutive de l’Église.

Le livre :

Ce que dit la Bible sur le frère
de Philippe Abadie

Nouvelle Cité, 128 p., 13 €

Philippe Abadie, passionné par la Bible, docteur en histoire des religions, anthropologie religieuse et science théologique, élève titulaire de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem, propose dans ce livre d’entretiens, réalisé avec Bénédicte Draillard, directrice littéraire des Éditions Nouvelle Cité, un parcours aussi riche qu’abordable.

Dans un style léger et vivant, agrémenté de nombreuses citations bibliques, le prêtre lyonnais y explore ces histoires de frères, sœurs et parents qui jalonnent les Écritures. Histoires souvent terribles, mais dont l’issue n’est pas toujours fatale, parmi lesquelles l’on n’a pas oublié les femmes, à l’image de Léa et Rachel, ou Marthe et Marie, sœurs de Lazare. Ce livre est le 20e numéro d’une belle collection qui en compte désormais 42, et dont l’objectif est de susciter l’envie d’ouvrir les Écritures.

Adrien Bail

(1) 1 Pierre 2, 17 ; 5, 9.

 

PRIERE A MARIE:


Ô Marie, Mère de Miséricorde, vous brillez toujours sur notre chemin en signe de salut et d’espérance. 
Nous vous confions la santé des malade qui ont été associés à la douleur de Jésus dans Sa passion salvifique. 
Vous que nous invoquons comme Reine et Protectrice de notre Peuple, vous savez de quoi nous avons besoin et nous sommes sûrs que vous donnerez ce dont nous avons besoin pour que, comme à Cana en Galilée, la joie et la fête puissent revenir après ce moment d’épreuve. 
Aidez-nous, Trône de la Sagesse et Mère du bon conseil, à écouter la volonté du Père et à faire ce que Jésus nous dira, Lui qui a pris nos peines et nos souffrances sur Lui pour nous conduire, à travers la croix, à la joie de la résurrection. Amîn.
Sous votre protection, nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu. Ne méprisez pas nos supplications, nous qui sommes dans l’épreuve, et délivrez-nous de tout danger, ô glorieuse et bienheureuse Vierge. Amîn
Ô Mor Osio Hakeemo ( Saint Osio l'Ascète)! Plaidez pour nous, intercédez pour nous devant le Trône de la grâce de Dieu. Amîn 

-----------------------------

ORAÇÃO A MARIA:


Ó Maria, Mãe da Misericórdia, tu brilhas sempre no nosso caminho como sinal de salvação e esperança.
Confiamos a você a saúde dos enfermos associados à dor de Jesus em sua paixão salvadora.
Vós que invocamos como Rainha e Protetora do nosso Povo, sabeis do que necessitamos e temos a certeza de que dareis o que necessitamos para que, como em Caná da Galileia, voltem depois deste momento a alegria e a festa. teste.
Ajuda-nos, Trono da Sabedoria e Mãe do bom conselho, a escutar a vontade do Pai e a fazer o que nos diz Jesus, Aquele que sobre Ele carregou as nossas dores e os nossos sofrimentos para nos conduzir, através da cruz, a a alegria da ressurreição. Amîn.
Sob sua proteção, buscamos refúgio, Santa Mãe de Deus. Não desprezes as nossas súplicas, nós que estamos em prova, e livra-nos de todo perigo, ó Virgem gloriosa e bendita. Amîn
O Mor Osio Hakeemo (São Osio, o Asceta)! Rogai por nós, intercedei por nós perante o Trono da graça de Deus. Amîn

-----------------------------

PRAYER TO MARY:


O Mary, Mother of Mercy, you always shine on our path as a sign of salvation and hope.
We entrust to you the health of the sick who were associated with the pain of Jesus in His saving passion.
You whom we invoke as Queen and Protectress of our People, you know what we need and we are sure that you will give what we need so that, as in Cana in Galilee, joy and celebration can return after this moment. test.
Help us, Throne of Wisdom and Mother of good counsel, to listen to the will of the Father and to do what Jesus tells us, He who took our pains and our sufferings on Him to lead us, through the cross, to the joy of the resurrection. Amîn.
Under your protection, we seek refuge, Holy Mother of God. Do not despise our pleas, we who are in trial, and deliver us from all danger, O glorious and blessed Virgin. Amîn
O Mor Osio Hakeemo (Saint Osio the Ascetic)! Plead for us, intercede for us before the Throne of God's grace. Amîn

-----------------------------

ORACIÓN A MARÍA:


Oh María, Madre de la Misericordia, siempre brillas en nuestro camino como signo de salvación y esperanza.
Te confiamos la salud de los enfermos asociados al dolor de Jesús en su pasión salvadora.
Tú a quien invocamos como Reina y Protectora de nuestro Pueblo, sabes lo que necesitamos y estamos seguros de que darás lo que necesitamos para que, como en Caná de Galilea, la alegría y la celebración puedan volver después de este momento. prueba.
Ayúdanos, Trono de la Sabiduría y Madre del buen consejo, a escuchar la voluntad del Padre y a hacer lo que nos dice Jesús, quien cargó en Él nuestros dolores y nuestros sufrimientos para llevarnos, a través de la cruz, a el gozo de la resurrección. Amîn.
Bajo tu protección, buscamos refugio, Santa Madre de Dios. No menosprecies nuestras súplicas, nosotros que estamos en prueba, y líbranos de todo peligro, oh Virgen gloriosa y bendita. Amîn
¡Oh Mor Osio Hakeemo (San Osio el Ascético)! Ruega por nosotros, intercede por nosotros ante el Trono de la gracia de Dios. Amîn

-----------------------------

 

L'AMOUR D'AGAPE avec le Philosophe

Denis Marquet.

LE MARTYRE ET L’UNITÉ DE FOI
L’actualité du martyre –

Le contexte international présente presque tous les jours à la conscience des chrétiens la réalité du martyre d’autres chrétiens de la planète. Suivant l’expérience séculaire des baptisés, il existe un lien organique entre la souffrance acceptée librement et la crédibilité de la foi. Martyrs sont ceux qui choisissent : plutôt que de renier la foi ils acceptent la torture et la mort. Le martyre est étroitement lié au mystère de la liberté et du choix.

Le Christ, premier martyr

L’exemple normatif est évidemment celui du Seigneur Jésus Christ : Il n’a pas subi la mort ; Il n’a pas été arrêté, jugé, condamné et finalement exécuté sans avoir consenti à ces souffrances afin que soient manifestés aussi bien la vérité que l’amour du Père. Ainsi, toute souffrance, toute mort violente n’est pas appelée martyre. Le martyre est un témoignage qu’apporte librement la conscience humaine à la vérité. En ce qui concerne le martyre chrétien, il est, au prix de la souffrance et de la mort, un témoignage rendu à la vérité divine et à l’amour divin. Le Christ a scellé sa propre crédibilité dans le sang. Lui qui est la vérité en Personne (vérité hypostatique) et l’amour en Personne (amour hypostatique) a choisi, pour être cru des hommes, comme le dit saint Nicolas Cabasilas, la pédagogie et la démonstration de la Croix pour gagner la confiance et la foi des hommes.

Martyre et vérité

Il existe donc un lien rigoureux entre le martyre et la vérité. « Théologie grande et sublime, tu n’es prêchée qu’avec martyre », dit une hymne occidentale. L’expérience roumaine du martyre des confesseurs de la foi dans les prisons communistes est un exemple de le relation de la théologie – comme explicitation de la vérité divine – et de la souffrance : la plupart de nos grands théologiens, dont on peut facilement citer les noms, ont fait à notre époque l’expérience de la prison, des mauvais traitements et, pour certains, d’une mort indigne. Le nombre des confesseurs de la Foi dans notre pays de tradition patristique est presque immense.

La personne du Verbe incarné

Le martyre est la manifestation de la personne de Jésus Christ, le Dieu Homme, présent par le saint Esprit dans les membres de son propre corps : ceux-ci, à sa suite et unis à lui par la foi, continuent, génération après génération, à donner le témoignage qu’Il a Lui-même donné. Le témoignage des martyrs chrétiens est exactement le témoignage de Jésus Christ le premier martyr. Il est rigoureusement uni à sa personne, à la chair et au sang de son corps auxquels les baptises communient eucharistiquement. D’une certaine façon, le martyre est avant tout une communion à la personne du Christ, à sa divinité et à son humanité. En ce sens il est exactement lié au mystère de l’Église.

Le martyre et l’Eglise

Là où sont les martyrs, là est le Christ Verbe incarné, glorifié à la droite du Père – où le vit le saint martyr Étienne -, présent avec son corps dans le Corps de son Église, chaque jour immolé, offert en sacrifice et en martyre pour le salut de tous les hommes et de la création tout entière. Là où sont les martyrs, là est l’Église, parce que l’Église comme Corps est elle-même là où est sa tête, le Seigneur Jésus. Et, là où sont les martyrs, là est encore l’Esprit jaillissant du Père, remplissant le Fils et ses membres, et assurant sa présence en ses membres – et par eux dans son monde.

L’Esprit saint

Il y a donc une union profonde et indissociable entre le martyre et l’Esprit du Père porté par le Fils, qui remplit le Fils et déborde de lui. « Donne ton sang et reçoit l’Esprit », dit un adage patristique. L’Esprit, qui de toute éternité, ou plutôt hors de tout temps, repose sur le Fils, a repose sur celui-ci, dans le temps, quand, immergé dans le Jourdain, Il entrait, Lui, la Vérité même du Père, dans son grand martyre. En ce jour, Il initiait, sous le vol de l’Esprit, sa lumineuse Pâque, c’est-à-dire son grand témoignage rendu a l’amour du Père, son glorieux martyr par amour de la volonté du Père. Et, sur la Croix, quand Il versait librement son sang précieux pour la purification et le salut de son peuple et de la création tout entière, l’Esprit du Père reposait sur lui et le glorifiait.

La couronne

« Gloire des martyrs », chante un tropaire de l’ordination ministérielle et du couronnement des époux : l’Esprit glorifie et couronne ceux qui signent de leur sang la vérité divine – celui en qui l’amour du Fils pour le Père rayonne comme d’une parfaite icone non faite de main humaine. L’Esprit et l’Esprit de la vérité – Pneuma tis alitias, Souffle de la révélation. Sans l’Esprit, personne ne confesse la vérité. Saint Paul le dit : c’est par l’Esprit du Père que l’on atteste jusqu’au martyre que Jésus est Seigneur, qu’Il est le Fils du Père et le Messie ou Christ d’Israël.

L’unité chrétienne

Pour notre temps et pour les temps qui viennent, le martyre, et le charisme des saints  martyrs « qui ont souffert vaillamment et qui ont été couronnés », selon le même trop aire, demeurent le fondement ancestral de toute communion ecclésiale, parce que le fondement de l’Eglise est l’unité de la Foi. L’Esprit de vérité est également l’Esprit de la communion ecclésiale. L’effort de tous ceux qui se réclament de Jésus Christ pour parvenir à l’unité dogmatique (car le Dogme de vie est le roc de la Foi des Apôtres et des Pères), ecclésiologique (car la vérité de L’Église est sa vie dans l’Esprit) et ascétique (car la prière et le jeûne sont les formes non sanglantes prises par le martyre de la vérité) – cet effort sera couronné par le martyre. Déjà, dans les pays du Moyen Orient, des phénomènes d’unité chrétienne sont apparus face à la persécution. Ceux qui, avec l’assentiment des pouvoirs de ce monde, persécutent les chrétiens, contribuent, sans le savoir, au triomphe de l’unique, sainte, catholique et apostolique Église de Dieu. C’est pourquoi nous prions, non seulement pour les persécutés, afin qu’ils ne défaillent pas, mais également pour les persécuteurs, que le Christ nous a appris à bénir précisément parce qu’ils nous conduisent à confesser ensemble la vraie foi.

 

Une Apparition reconnue en Bretagne

 

DES EGLISES OUVERTES ?

UN RÉSEAU AU CŒUR DE L'EUROPE
Découvrez sur ce site chaque lieu de culte adhérant au projet « Eglises Ouvertes », ses périodes d’ouverture, ses particularités, une description de son patrimoine, des photos, des éléments remarquables mis en valeur, les évènements culturels, les circuits touristiques des environs,…

Un espace ouvert à tous…

Vous appréciez le patrimoine, l’art, le silence, le repos ou le recueillement… Les édifices religieux de notre réseau vous ouvrent grand leurs portes !

Le réseau Eglises Ouvertes est aujourd’hui présent en Belgique, en France et au Grand-Duché de Luxembourg, coordonné par entités régionales.

https://openchurches.eu/fr

L’OBÉISSANCE QUI LIBÈRE
La divine obéissance –

Le Verbe est le grand Obéissant. Par obéissance Il se fit chair et se fit homme. Par obéissance, Il donna sa vie pour les hommes. Par obéissance encore, Il fut vainqueur de la mort et glorifié à la droite du Père. C’est encore en faisant la volonté du Père, qu’Il envoie l’Esprit très saint et très bon sur ceux qui croient déjà en lui. Nous pouvons également glorifier l’Esprit Personne divine pour son obéissance, car c’est par obéissance que l’Esprit du Père vient dans le monde. Et l’obéissance est la forme active que prend l’amour divin.

Ressembler à Dieu

Ainsi, toute forme d’obéissance a son modèle en Dieu, communion des Personnes mutuellement obéissantes, puisqu’Elles veulent ensemble, ayant une unique volonté. Dans le Christ, le Dieu Homme, nous glorifions l’Obéissant parce que, en lui, non seulement resplendit l’unique volonté divine, mais  la volonté humaine aime autant qu’elle le peut cette volonté. Aussi, toute personne qui préfère à sa propre volonté à celle du prochain et celle du Père connaît-elle l’état de fils et la condition du Royaume. En famille, en paroisse, à tous les plans de la vie de l’Église, quand gagne l’obéissance, tu connais le non jugement des hommes, la paix du cœur, l’amour fraternel, l’absence d’irritation, la concorde et la joie.

Thérapeutique de l’obéissance

Père Syméon de bienheureuse mémoire, moine et fils en Dieu de saint Sophrone le Nouveau au monastère Saint-Jean-Baptiste d’Essex en Grande-Bretagne, écrit que l’obéissance « n’est pas du tout une bonne recette pour bien faire marcher une communauté, comme on pourrait le supposer, étant donné qu’on la trouve dans toute organisation humaine, dans l’armée par exemple, qui est bâtie sur une forme d’obéissance. J’ai récemment pensé que l’obéissance monastique a bien plus à voir avec une autre forme d’obéissance qui est l’obéissance au médecin. Si un médecin vous prescrit un certain traitement, vous allez lui obéir afin que le médicament prescrit porte un maximum d’effet et donne un bon résultat.

En effet, l’obéissance monastique est toute différente de l’obéissance administrative ou hiérarchique. L’obéissance monastique est en elle-même une thérapie, et c’est l’obéissant qui prend l’initiative. Cette obéissance est une médecine, un médicament pour surmonter en nous-mêmes ce qui s’oppose le plus à Dieu, c’est-à-dire l’orgueil. L’orgueil, sous ses différentes formes, est le vice principal. Les autres passions sont des sous-produits de l’orgueil. La volonté propre, l’esprit d’autonomie, de séparation, tout cela au fond est une conséquence, un sous-produit de l’orgueil. […] L’obéissance est un renoncement à son individualisme narcissique. »

(In Buisson Ardent, Cahiers Saint-Silouane l’Athonite, Hors-série « Hommage à l’Archimandrite Starets Syméon », pp. 259-262.)

 

Du péché :

  Une grosse corde est composée de fibres fines et faibles, et ainsi en est-il des passions de l'homme, elles consistent en des petits péchés.

   L'homme sait briser et se détourner du début des petits péchés. 

   Mais lorsque péché après péché c'est répété, le tissage devient de plus en plus solide, qu'à la fin naît une passion, qui alors transforme l'homme en une sorte de monstre comme seule elle sait comment faire. 

   Vous ne savez pas facilement la retrancher, ni vous en distancer, ni vous en séparer. 

   Ah si seulement les hommes voulaient faire attention et prendre garde aux débuts des péchés! 

   Alors, ils n'auraient pas tant à endurer pour se libérer des passions. 

   "Retrancher des passions ancrées est aussi difficile que de se couper les doigts" disait un moine de l'Athos.

( Saint Nikolaj Velimirović)
---------------

Do pecado:
   Uma grande corda é feita de fibras finas e fracas, e assim é com as paixões humanas, elas consistem em pequenos pecados.
    O homem sabe como quebrar e se afastar do início dos pequenos pecados.
    Mas quando se repete pecado após pecado, a trama se torna cada vez mais sólida, que no final nasce uma paixão, que então transforma o homem numa espécie de monstro como só ela sabe fazer.
    Você não sabe facilmente como cortá-lo, distanciar-se dele ou separar-se dele.
    Ah, se apenas os homens quisessem ter cuidado e se precaver do início dos pecados!
    Assim, eles não teriam que suportar tanto para se libertar das paixões.
    "Cortar paixões profundamente enraizadas é tão difícil quanto cortar os dedos", disse um monge de Athos.
(São Nikolaj Velimirović)

-------------------------

Of sin:
   A big rope is made of fine and weak fibers, and so it is with human passions, they consist of small sins.
    Man knows how to break and turn away from the beginning of small sins.
    But when sin after sin is repeated, the weaving becomes more and more solid, that in the end a passion is born, which then transforms the man into a kind of monster as only she knows how to do.
    You do not easily know how to cut it off, distance yourself from it, or separate yourself from it.
    Ah if only men wanted to be careful and beware of the beginnings of sins!
    So they wouldn't have to endure so much to free themselves from passions.
    "To cut off deep-rooted passions is as difficult as to cut your fingers" said a monk from Athos.
(Saint Nikolaj Velimirović)

-------------------------

Del pecado:
   Una gran cuerda está hecha de fibras finas y débiles, y lo mismo ocurre con las pasiones humanas, consisten en pequeños pecados.
    El hombre sabe romper y apartarse del principio de los pequeños pecados.
    Pero cuando se repite pecado tras pecado, el tejido se vuelve cada vez más sólido, que al final nace una pasión, que luego transforma al hombre en una especie de monstruo como solo ella sabe hacer.
    No es fácil saber cómo cortarlo, distanciarse de él o separarse de él.
    ¡Ah, si los hombres quisieran tener cuidado y estar atentos al comienzo de los pecados!
    Para que no tuvieran que soportar tanto para liberarse de las pasiones.
    "Cortar pasiones profundamente arraigadas es tan difícil como cortarse los dedos", dijo un monje de Athos.
(San Nikolaj Velimirović)
-------------------------

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

«  La vérité est au-dessus du pouvoir  »

SOURCE: "France Catholique "Propos recueillis par Iris Bridier Traduction :

Félicité Lagier

jeudi 15 octobre 2020

 

La sécularisation de notre société est en réalité une résurgence du paganisme, estime le cardinal Gerhard Müller, 72 ans, dans son dernier livre, La force de la vérité. Face à cela, l’archevêque allemand, préfet émérite de la Congrégation pour la doctrine de la foi, exhorte à puiser dans la vérité de la Révélation, qui est libératrice.

Vous étiez il y a quelques jours en visite chez la «  fille aînée de l’Église  ». Quel regard portez-vous sur la France ?

Cardinal Gerhard Müller : Les racines et les origines de la France sont chrétiennes et catholiques. La vision matérialiste et immanente du monde, qui découle de la philosophie des «  Lumières  », a éclipsé l’image de l’homme venant de la Bible. La civilisation et la nation françaises auront donc un bel avenir, seulement si l’Église sait offrir au monde d’aujourd’hui une nouvelle synthèse entre foi et raison, éthique et science, orientation vers Dieu et ouverture au monde, amour de Dieu et pour le prochain.

Votre livre interpelle tous ceux qui pensent que l’Église n’a plus rien à dire au monde. Chacun a sa vérité, les cultures sont multiples et toutes les religions se valent… Face à ce libéralisme religieux, quel message apportez-vous ?

Chacun a son goût propre pour les agréables banalités. Mais il n’y a qu’une seule vérité qui vaille. Les esclavagistes et les génocidaires avaient certes eux aussi leur vérité, par laquelle ils justifiaient la violation des droits de l’homme.

Mais il s’agit alors d’un pouvoir arbitraire et mensonger de l’homme sur l’homme. Car seul Dieu rend libre, lorsque nous reconnaissons qu’Il est la vérité. Une vérité incarnée en la personne même de Jésus, son Fils. En réalité, les relativistes ne sont pas des amis de la liberté, car ils condamnent et poursuivent à travers les médias et les tribunaux ceux qui contredisent leur opinion subjective. Quiconque, par exemple, défend le droit à la vie des enfants à naître, ou reconnaît l’union à vie d’un homme avec une femme comme le véritable mariage, est brutalement diffamé, et professionnellement discriminé.

Voire pénalement poursuivi par des leaders d’opinion dans les médias de masse aujourd’hui, que ce soit en Europe, en Amérique ou en Australie.

[…]

Certains ont encore peur aujourd’hui de se rendre à l’église pour assister à la messe. De nouvelles habitudes de messes télévisées ont été prises. Quel message souhaitez-vous transmettre ?

En ayant recours aux précautions d’usage, tout le monde est bien protégé. Mais il n’y a pas de protection absolue contre les maladies et les accidents. La Sainte messe ne peut être suivie à la télévision que s’il n’y a aucune possibilité d’y assister physiquement dans l’église. Ce n’est qu’une participation subjective, et non objective, à la réalisation sacramentelle du sacrifice du Christ sur la croix dans le sacrement de l’autel.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien dans le magazine.

 

 

COIN DU CATÉCHISME

 

 

ET....

 

 

DE LA

 

 

TRANSMISSION

 

FAMILIALE:

 

 

SECTION II(2):
Des Moyens de grâce dont nous devons user. Chapitre I(1): De la Grâce Divine.

Publié le 25 Mars 2009 par Servus in Catéchisme - Catéchèse.

                                                                               SECTION  II

                                                Les  moyens  de  grâce  dont  nous  devons  user.

                                                                               Chapitre Un

 

                                                   De  la  Grâce  Divine.

 

Le Verbe Eternel qui, par nature est Dieu s'est fait Homme de Marie et par l'opération du St Esprit pour que, par la grâce de ce même Esprit-Saint, l'homme soit "déifié".

Au mystère de la Trinité s'accorde le mystère de la vocation humaine.

Le cœur de l'homme aspire à l'union à Dieu.

 

 

Divinisation de l'homme et vie éternelle


Selon Saint Irénée de Lyon: "Par lui-même, en effet, l'homme ne pourra jamais voir Dieu mais Dieu, s'il le veut, sera vu des hommes, de ceux qu'il veut, quand il veut et comme il veut. Car Dieu peut tout : vu autrefois par l'entremise de l'Esprit selon le mode prophétique, puis vu par l'entremise du Fils selon l'adoption, il sera vu encore dans le royaume des cieux selon la paternité, l'Esprit préparant d'avance l'homme pour le Fils de Dieu, le Fils le conduisant au Père, et le Père lui donnant l'incorruptibilité et la vie éternelle, qui résultent de la vue de Dieu pour ceux qui le voient. 

Car, de même que ceux qui voient la lumière sont dans la lumière et participent à sa splendeur, de même ceux qui voient Dieu sont en Dieu et participent à sa splendeur. Or vivifiante est la splendeur de Dieu. Ils auront donc part à la vie, ceux qui voient Dieu. Tel est le motif pour lequel Celui qui est insaisissable, incompréhensible et invisible s'offre à être vu, compris et saisi par les hommes : c'est afin de vivifier ceux qui le saisissent et qui le voient. Car, si sa grandeur est inscrutable, sa bonté aussi est inexprimable, et c'est grâce à elle qu'il se fait voir et qu'il donne la vie à ceux qui le voient. Car il est impossible de vivre sans la vie, et il n'y a de vie que par la participation à Dieu, et cette participation à Dieu consiste à voir Dieu et à jouir de sa bonté."

Traité contre les hérésies, livre 4, partie 2. 1. 

 

Cheminant-vers-le-but-sous-la-Grace-gif

1  -  Qu’est ce que la grâce divine ?

C’est un don céleste accordé par Dieu avec largesse et miséricorde par les mérites du Christ, qui nous a
 obtenu le salut.

 

2   -  A qui Dieu accorde t-Il sa grâce ?

Il l’accorde à tous les hommes sauvés, mais certains, obéissants, s’ouvrent à son action  et elle fructifie
en eux, tandis que d’autres lui résistent . En effet, l’homme a été créé libre et peut donc choisir par sa
propre volonté et ses puissances entre le bien et le mal.

 

3  -  Combien y a-t-il de sortes de grâce divine ?

Il y en a deux : 

1 - la grâce présente ou « actuelle »

2 - la grâce justifiante , dite encore "sanctifiante" ou « surnaturelle ».

 

4  -  Qu’est ce que la grâce présente,  ou "actuelle"?

C’est une grâce temporaire par laquelle Dieu aide l’homme à faire le bien et éviter le mal.

 

5  -  Qu’est la grâce justifiante, "sanctifiante" ?

C’est une qualité résidant en l’âme, lui accordant la justice , elle rend l’homme saint et digne de la vie éternelle.

 

6  -  Par quels moyens Dieu accorde –t-Il Sa  grâce ?

Par la prière et les Saints Sacrements.

 

Comment parler de la grâce sans dire quelques mots sur l'Icône. Comment parler des icônes, sans parler de la grвce du Christ porteuse de lumière.

La doctrine orthodoxe de l'hésychasme a trouvé dans l'iconographie son expression adéquate: Dieu, enseigne-t-elle est inconnaissable dans son essence. Mais Dieu se donne à connaоtre par sa grâce, l'énergie divine, la lumière qu'Il déverse dans le monde
Selon Grégoire Palamas (1296-1359), Jésus Christ est lumière et sa doctrine éclaire le monde. Il la révéla dans une forme accessible à ses disciples sur le Mont Thabor :

« prenant avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, il s'en fut sur une haute montagne et fut transfiguré devant eux. Son visage devint brillant comme le soleil et ses vêtements brillants comme la lumière. Et voici que Moпse et Elie s'entretenaient avec Lui. »

 La lumière de la Transfiguration n'était ni créee ni sensible, mais par son rayonnement, les apôtres furent rendus dignes de la perception incorporelle de la lumière suressentielle. 

 

Sous l'influence de l'hésychasme, la lumière a pris dans l'Orthodoxie un sens particulier.

 

Tout ce qui touche à Dieu est pénétré de lumière et porteur de lumière. Dieu lui-même dans son inaccessibilité et son inconnaissabilité est « ténèbre plus haute que la lumière. » 

 
Comment traduire
cela, ne serait-ce que par le langage des symboles ? Comment rendre le « blanc comme l'éclat de la lumière » de la scène de la Transfiguration ?

Les iconographes s'attachèrent à tenter l'impossible. On peut juger de leur réussite en regardant l'icône de la Transfiguration.

 

Les énergies divines font trembler la terre et les contours aпgus des montagnes sont marqués avec plus d'insistance : « une nuée lumineuse les couvrit de son ombre. Et de la nuée une voix disait :

 

-"Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le."

 Bouleversés, les apôtres tombèrent face contre terre. 

 
Du Christ se dégage la lumière indicible qui porte au monde la grвce et l'illumination spirituelle. Ce sont les rayons représentés sur l'icône par des lignes dorées, iradiés par la Source inaccessible. 

 
Il est intéressant de comparer les icônes russes de la Transfiguration avec les icônes byzantines représentants la même scène.

 

La tension spirituelle de l'Ancienne Russie et le rapport des iconographes à l'acte mystérieux de la Transfiguration sont ainsi clairement mis en valeur. « La grвce porteuse de lumière » est rendue sur les anciennes icônes par des traits dorées sur les vétêments du Christ et, sur les icônes plus tardives par les ailes des anges et dans les plis des vêtements de la Mère de Dieu.

 

L'éclat scintillant des traits dorés donnaient un rayonnement particulier aux icônes, créant autour d'elles une atmosphère aérienne. 

 
La Transfiguration. Byzance. XIIe siècleLa relation très forte du chrétien orthodoxe à la flamme des cierges témoigne de la même réalite : la lumière du cierge est le symbole de la grвce divine porteuse de lumière. 

 
L'hésychasme (du grec « hésychia », repos) est la doctrine du chemin de l'union à Dieu par le repentir :

-« purifiés par le repentir et des torrents de larmes je deviens moi-même dieu par une union indicible » écrivait le philosophe bysantin Syméon le Nouveau Théologien (949-1022). 
Ceci explique que les visages des saints sur les icônes apparaissent comme en dehors du temps, déjà dans l'éternité. Et c'est justement pourquoi les traits individuels du visage, attributs passagers de la vie terrestre ne transparaissent que dans la mesure où ils sont nécessaires pour reconnaоtre le prototype.

 
Le visage tel que le représente l'icône est libéré des passions du monde, il est spirituellement transfiguré. On reconnaоt le saint représenté uniquement à l'aide de quelques signes convenus par les canons : livre, vêtement, barbe, moustache.

 

Ces signes convenus sont une constante iconographique, invariablement répétés dans la représentation d'un saint donné, quelle que soit l'époque. 

 
Cependant, bien que ces visages soient le symbole de la spiritualisation de l'homme, ils sont parfaitement conformes aux visages humains.

 

Ainsi, le visage humain lui-même se fait-il icône, « car l'homme plus que l'ange, créature purement spirituelle, porte ancrée en lui l'image de Dieu ».

 

L'homme, sa chair, son visage, ont été sanctifiés par le Christ dans le grand mystère de l'Incarnation :

-« Dieu a crée la nature humaine, prêt dès l'origine à s'en revêtir par son incarnation de la Vierge. » 
Mais contrairement à l'art de l'Antiquité paпenne, les icônes ne célèbrent pas la beauté de la chair. Elles veulent exprimer les attributs invisibles de l'Image originelle : humilité, bonté, patience, douceur, désintéressement.

bien_mal.jpg

 

La vie humaine est au centre d'un combat spirituel entre le bien et le mal.

...Revêtez l'équipement de Dieu pour le combat, afin de pouvoir tenir contre les manoeuvres du démon. Car nous ne luttons pas contre des hommes, mais contre les forces invisibles, les puissances des ténèbres qui dominent le monde, les esprits du mal qui sont au-dessus de nous.

Ep 6,11-12

... Notre culture vit un combat entre le symbolique et le diabolique. En grec, symballein signifie "rassembler, unir" ; diaballein signifie "séparer, disperser". Le plan de Dieu, symbolisé par le corps, est l'union, la communion, le mariage ; le diable en fait une contrefaçon en le diabolisant par la séparation et le divorce.

Beaucoup d'entre nous vivent la tentation de "spiritualiser" l'appel de Dieu à la sainteté. Cependant, l'esprit qui nie la réalité charnelle n'est pas l'Esprit de Dieu et céder à cette tentation fait de nous des schyzophrènes spirituels.

Comment vaincre alors ce mensonge et vivre une vie spirituelle incarnée ? Ne cédons pas à la tentation de nous éloigner du corps au motif que le diable l'a détourné de son objectif : prenons "l'équipement de Dieu pour le combat" et revendiquons ce que Satan a plagié et parodié.

...Les anges sont des personnes, sans être corporels ; les animaux sont corporels mais ne sont pas des personnes. L'homme est une personne à la fois corporelle et spirituelle. Le Catéchisme insiste lourdement sur ce point, et notamment sur le fait que Dieu a voulu ces deux natures qui sont, comme telles, très bonnes.

Au commencement cette nature double se vit dans l'harmonie et est un signe efficace de l'appel au don sincère de soi. Cependant, quand l'homme a accepté l'anti-Verbe, son péché a altéré cette harmonie, provoquant un véritable divorce. Le monde touché par le péché est ainsi un monde où les Époux ne se reconnaissent pas : séparation entre le divin et l'humain, entre le ciel et la terre, l'âme et le corps, la spiritualité et la sexualité, la sacralité et la sensualité, la masculinité et la féminité.

Ceux qui perpétuent ce divorce entendent le vivre comme s'il s'agissait d'une donnée fondamentale : ils tombent ainsi dans l'un de ces deux travers qui mènent l'un comme l'autre à la destruction de la personne et de la culture.

- l'Angélisme promeut une vie spirituelle, divorcée du corps. En échouant à reconnaître la dignité du corps, il mène à la pruderie ou au puritanisme. La morale qui en découle est le rigorisme qui condamne des manifestations de la sexualité parmi les plus naturelles. Le grand danger en est qu'il peut facilement être confondu pour de la sainteté.

- l'Animalisme issu du matérialisme promeut une vie charnelle divorcée de l'esprit. En échouant à considérer que le corps et la sexualité doivent être éclairées par la dignité spirituelle de l'homme, il vise l'indécence ; il confond le plaisir physique et la satisfaction ultime de l'homme. La morale qui en découle est le permissivisme et le libertarisme, qui condamne toute forme de tempérance comme un obstacle à la liberté. Pour le trouver, il suffit d'allumer votre télévison !

... Nos sociétés, et nous-mêmes, tendons à osciller entre ces deux extrêmes. Cependant le Christ propose une autre voie par l'Incarnation.

... Le mal a jeté le doute sur la Vérité "Dieu est Amour" et en conséquence a implanté en nous l'image du maître et de l'esclave comme modèle de relation avec Dieu.

... La vie libérée de ce fardeau devient action de grâce (eucharistia)

Extrait de l'article :

 

6eme Dimanche après la Fête de la Sainte Croix

 

·Soirée :

o    Saint Mathieu 19: 13-26

·Matin :

o    Saint-Marc10: 17-27

·Avant Quadisha Qurbana :

o    Genèse 42: 29-36

o    Psaume 84

o    Isaïe 43: 16-25

·Saint Qurbana :

·Actes 21: 27 -40

·27 Les sept jours de la purification allaient s’achever, quand les Juifs venus de la province d’Asie, voyant Paul dans le Temple, semèrent la confusion dans toute la foule et mirent la main sur lui,

·28 en s’écriant : « Israélites, au secours ! Voilà l’homme qui, auprès de tous et partout, répand son enseignement contre le peuple, contre la Loi et contre ce Lieu ! Bien plus, il a aussi fait entrer des Grecs dans le Temple, il a souillé ce Lieu saint ! »

·29 En effet, ils avaient vu auparavant Trophime d’Éphèse avec Paul dans la ville, et ils pensaient que celui-ci l’avait introduit dans le Temple.

·30 La ville tout entière s’agita, le peuple accourut de toutes parts, on se saisit de Paul et on l’entraîna hors du Temple, dont on ferma aussitôt les portes.

·31 Tandis qu’on cherchait à le tuer, l’officier romain commandant la cohorte fut informé que tout Jérusalem était en pleine confusion.

·32 Il prit immédiatement avec lui des soldats et des centurions, et descendit en courant vers la foule. À la vue du commandant et des soldats, on cessa de frapper Paul.

·33 Alors le commandant s’approcha, se saisit de lui et ordonna de l’attacher avec deux chaînes ; puis il demanda qui il était et ce qu’il avait fait.

·34 Dans la foule, les uns hurlaient une chose, les autres une autre. Ne réussissant pas à savoir quelque chose de précis à cause du tumulte, il donna l’ordre de conduire Paul à la forteresse.

·35 En arrivant aux marches de l’escalier, on dut le faire porter par les soldats à cause de la violence de la foule,

·36 car la multitude du peuple suivait en criant : « Mort à cet homme ! »

·37 Comme on allait le faire entrer dans la forteresse, Paul dit au commandant : « M’est-il permis de te dire quelque chose ? » Il répondit : « Tu sais le grec ?

·38 Tu n’es donc pas l’Égyptien qui, voici quelques jours, a soulevé et entraîné au désert les quatre mille bandits ? »

·39 Paul dit : « Moi, je suis un Juif, de Tarse en Cilicie, citoyen d’une ville qui n’est pas insignifiante ! Je t’en prie, permets-moi de parler au peuple. »

·40 Avec sa permission, Paul, debout sur les marches, fit signe de la main au peuple. Un grand silence s’établit, et il prit la parole en araméen

o    1ère aux Corinthiens 5: 6-13

·06 Vraiment, vous n’avez pas de quoi être fiers : ne savez-vous pas qu’un peu de levain suffit pour que fermente toute la pâte ?

·07 Purifiez-vous donc des vieux ferments, et vous serez une pâte nouvelle, vous qui êtes le pain de la Pâque, celui qui n’a pas fermenté. Car notre agneau pascal a été immolé : c’est le Christ.

·08 Ainsi, célébrons la Fête, non pas avec de vieux ferments, non pas avec ceux de la perversité et du vice, mais avec du pain non fermenté, celui de la droiture et de la vérité.

·09 Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas fréquenter les débauchés.

·10 Cela ne concernait pas de façon générale les débauchés qui sont dans ce monde, ni les profiteurs, les escrocs ou les idolâtres – autrement, vous seriez obligés de sortir du monde !

·11 En réalité, ce que je vous écrivais, c’est de ne pas fréquenter celui qui porte le nom de frère, mais qui est débauché, ou profiteur, idolâtre, ou diffamateur, ivrogne, ou escroc : il ne faut même pas prendre un repas avec un homme comme celui-là.

·12 Est-ce à moi de juger ceux du dehors ? Et ceux du dedans, n’est-ce pas à vous de les juger ?

·13 Quant à ceux du dehors, c’est Dieu qui les jugera. Ôtez donc du milieu de vous l’homme mauvais.

o    Saint-Luc18: 18-27

·18 Un notable lui demanda : « Bon maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »

·19 Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.

·20 Tu connais les commandements : Ne commets pas d’adultère, ne commets pas de meurtre, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère. »

·21 L’homme répondit : « Tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »

·22 À ces mots Jésus lui dit : « Une seule chose te fait encore défaut : vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »

·23 Mais entendant ces paroles, l’homme devint profondément triste, car il était très riche.

·24 Le voyant devenu si triste, Jésus dit : « Comme il est difficile à ceux qui possèdent des richesses de pénétrer dans le royaume de Dieu !

·25 Car il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

·26 Ceux qui l’entendaient lui demandèrent : « Mais alors, qui peut être sauvé ? »

·27  Jésus répondit : « Ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu. »

 

 

« Choisis donc la vie » (Dt 30,19)

De "La Didachè"

(entre 60-120), catéchèse judéo-chrétienne 
§ 1-6 (trad. coll. Icthus, t. 1, p. 112s) 

 

      Il y a deux chemins : l'un de la vie, l'autre de la mort ; mais il est entre les deux chemins une grande différence. Or le chemin de la vie est le suivant :

D'abord, tu aimeras Dieu qui t'a créé ; en second lieu, tu aimeras ton prochain comme toi-même ; et ce que tu ne veux pas qu'il te soit fait, toi non plus ne le fais pas à autrui.

Et voici l'enseignement signifié par ces paroles : Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour vos ennemis, jeûnez pour ceux qui vous persécutent.

Quel mérite, en effet, d'aimer ceux qui vous aiment ? Les païens n'en font-ils pas autant ?

Quant à vous, aimez ceux qui vous haïssent, et vous n'aurez pas d'ennemis. Abstiens-toi des désirs charnels et corporels... 

      Deuxième commandement de la doctrine : Tu ne tueras pas, tu ne seras pas adultère, tu ne séduiras pas des garçons, tu ne commettras ni fornication, ni vol, ni magie, ni empoisonnement ; tu ne tueras point d'enfants, par avortement ou après la naissance ; tu ne désireras pas les biens de ton prochain.

Tu ne te parjureras pas, tu ne diras pas de faux témoignage, tu ne tiendras pas de propos médisants, tu ne garderas pas de rancune. Tu n'auras pas deux manières de penser ni deux paroles : car la duplicité de langage est un piège de mort.

Ta parole ne sera pas menteuse ; pas vaine non plus, mais remplie d'effet.

Tu ne seras ni avare, ni rapace, ni hypocrite, ni méchant, ni orgueilleux ; tu ne formeras pas de mauvais dessein contre ton prochain. Tu ne dois haïr personne ; mais tu dois reprendre les uns et prier pour eux, et aimer les autres plus que ta propre vie. 

      Mon enfant, fuis tout ce qui est mal et tout ce qui ressemble au mal...

Veille à ce que nul ne te détourne de ce chemin de la doctrine, car cette personne-là t'enseigne en dehors de Dieu.

Si tu peux porter le joug du Seigneur tout entier, tu seras parfait ; sinon, fais du moins ce qui est en ton pouvoir. 

(Références bibliques : Mt 22,37s ; 7,12 ; Tb 4,15 ; Mt 5,44s ; 1P 2,11 ; Ex 20 ; Mt 24,4)

SAMEDI 22 ET DIMANCHE 23 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 6ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORRAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

 

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

AFRIQUE ET AMÉRIQUE LATINE :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé,  Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et d'Amérique Latine: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

Service Archidiocésain de la Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone Mar Thomas pour les ministères d'Exorcisme, de Délivrance et de Guérison intérieure.

 

Cliquez sur ce lien:

http://exorciste87.over-blog.com/o%C3%B9-trouver-en-france-un-pr%C3%AAtre-exorciste-orthodoxe-oriental

_____________________________________________________

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, Caraïbes et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Caribe e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Caribbean and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de caribe y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

 

"Là où est l’Évêque, là se trouve l'Eglise" (St Ignace d'Antioche)

Les membres de notre Eglise Métropolitaine dans son ensemble (Métropolite Mor Philipose) en France et   Francophonie (Archidiocèse de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone. Evêque élu: Monseigneur Manuel) et en tous lieux de ses Missions reconnaissent et citent aux « diptyques », avant leur Métropolite et, selon les occurrences, leur Évêque Diocésain, en tant que Chef spirituel des chrétientés Syriaques de St Thomas, Sa Sainteté le Catholicos de notre Eglise-mère, l'Eglise Syrienne du Malankare (Eglise Orthodoxe des Indes): 
Sa Sainteté Baselios Marthoma Mathews III

 

“Onde está o Bispo, aí está a Igreja” (Santo Inácio de Antioquia)

Os membros de nossa Igreja Metropolitana como um todo (Metropolita Mor Philipose) na França e Francofonia (Arquidiocese da Igreja Siro-Ortodoxa Francófona. Bispo eleito: Monsenhor Manuel) e em todos os lugares de suas Missões reconhecem e citam os "dípticos", antes de seu Metropolita e, se for o caso, seu Bispo Diocesano, como Líder Espiritual do Cristianismo Siríaco de São Tomás, Sua Santidade o Catholicos de Nossa Igreja Mãe, a Igreja Síria de Malankare (Igreja Ortodoxa da Índia):
Sua Santidade Baselios Marthoma Mathews III

 

"Where the Bishop is, there is the Church" (St Ignatius of Antioch)

The members of our Metropolitan Church as a whole (Metropolitan Mor Philipose) in France and Francophonie (Archdiocese of the Francophone Syro-Orthodox Church. Bishop elect: Monsignor Manuel) and in all places of his Missions recognize and cite to the “diptychs”, before their Metropolitan and, according to the occurrences, their Diocesan Bishop, as Spiritual Head of the Syriac Christianities of St Thomas, His Holiness the Catholicos of our Mother Church, the Syrian Church of Malankare (Orthodox Church of the Indies):
His Holiness Baselios Marthoma Mathews III

"Donde está el obispo, está la Iglesia" (San Ignacio de Antioquía)

Los miembros de nuestra Iglesia Metropolitana en su conjunto (Metropolitana Mor Philipose) en Francia y Francofonía (Arquidiócesis de la Iglesia Siro-Ortodoxa Francófona. Obispo electo: Monseñor Manuel) y en todos los lugares de sus Misiones reconocen y citan a los "dípticos", ante su Metropolitano y, en su caso, su Obispo Diocesano, como Líder espiritual de los cristianismos siríacos de Santo Tomás, Su Santidad el Católico de nuestra Iglesia Madre, la Iglesia Siria de Malankare (Iglesia Ortodoxa de la India):
Su Santidad Baselios Marthoma Mathews III

 

In Mémoriam:
De regrettée mémoire: Sa Sainteté Baselios Marthoma Paulos II, défunt Catholicos de l'st et Métropolite du Malankare en visite au Pape de Rome 

Em memória:
Na memória tardia: Sua Santidade Baselios Marthoma Paulos II, falecido Catholicos do Oriente e Metropolita de Malankare visitando o Papa de Roma

In Memoriam:
In late memory: His Holiness Baselios Marthoma Paulos II, late Catholicos of the East and Metropolitan of Malankare visiting the Pope of Rome

In Mémoriam:
En memoria tardía: Su Santidad Baselios Marthoma Paulos II, difunto católico de Oriente y metropolitano de Malankare visitando al Papa de Roma

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article
Repost0