Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 10:42

 

Du 15 au 21 OCTOBRE 2021 au Monastère,

 

STAGE D'ICONOGRAPHIE 

 

avec Armia Elkatcha 

 

au Monastère.

 

 

(Le Patriarche Copte Orthodoxe distinguant Armia)

 

 

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

 

(Détail des fresques du plafond de l'Eglise du Monastère Syriaque réalisées par Armia)

À partir du 15 OCTOBRE au Monastère,un stage

 

d’iconographie avec Armia Elkatcha au

 

Monastère.

(Participation, logement et repas compris 250 euros, des facilités de paiement peuvent être consenties.)

(Détail des fresques du plafond de l'Eglise Cathédrale Copte-Orthodoxe du Caire  réalisées par Armia)

 

Si vous êtes intéressés , inscrivez-

vous vite  !

 

IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

Par ailleurs, une exposition d'icônes est prévue et le chantier des fresques à l'église du Monastère sera visible, si bien que vous pourrez voir à l'oeuvre le Chef d'atelier du Patriarcat d'Alexandrie et son assistant.

 

 

 

 

INSCRIVEZ-VOUS RAPIDEMENT

 

Adresse ci-dessous:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie,

Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

(Détail des fresques du plafond de l'Eglise du Monastère Syriaque réalisées par Armia)

 

(Le Patriarche Copte Orthodoxe distinguant Armia)

 

 

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

BULLETIN D’INSCRIPTION:

 

Nom:………………………………

 

Prénom:…………………………………………………

 

Adresse:………………………………………………………………

 

…………………………………………………………………………………

 

………………………………………………………………………Tel:…

 

………………………………Courriels:………………………………

 

…………

 

L‘Incarnation de la Lumière

 

Stage d’Iconographie Copte Orthodoxe du 15 au 21 OCTOBRE 2021

Qui sera donné au Monastère Syro-Orthodoxe N-D de Miséricorde. 4 Brévilly. 61300 CHANDAI (Précautions sanitaires observées ).

 

Règlement:  250 euros (50 euros d’arrhes à l’inscription, facilités de paiement

). 

Veuillez libeller vos chèques à l’ordre du „Monde Copte“ 

(Hébergement: Offrandes libres)

 

Si vous désirez une chambre seule, veuillez le préciser à l’inscription. Merci.

Iconographie et icônes d'Egypte
article publié dans le N°66 de la revue Le Chemin

 

Ashraf et Bernadette Sadek

 

ANTÉCÉDENTS

 

D'icône égyptienne a-t-elle ou non des antécédents ?

Cette question controversée a été abondamment débattue par les historiens de l'art copte (1).

On connaît bien sûr l'existence de portraits de l'époque gréco-romaine en Egypte, dont l'influence sur la naissance des icônes chrétiennes est très probable.

En ce qui concerne les célèbres portraits du Fayoum, leur lien avec l'icône est encore à l'étude; on peut, quoi qu'il en soit, reconnaître des éléments communs: position frontale, hiératisme, grands yeux écarquillés au regard direct; par leur technique - peinture à l'encaustique (cire chaude ou froide) ou à la détrempe (médium soluble dans l'eau) sur plaquettes de bois, palette de couleurs (blanc, ocre jaune, rouge terre, noir), et parfois dorure à la feuille, ils anticipent directement l'icône (2).

En revanche, leur usage funéraire et leur caractère réaliste les éloignent de celle-ci.

 

Qu'en est-il d'éventuelles origines puisées dans l'Egypte ancienne?

On assiste actuellement à d'étranges revirements d'opinions: dans un premier temps, les «inventeurs» occidentaux de l'art copte, et en premier lieu le Père du Bourguet, ont immédiatement saisi une communauté d'âme et parfois de forme entre l'art copte et l'art des anciens Egyptiens : L'Egypte copte bénéficie de l'atavisme pharaonique axé sur la fusion du symbolique dans le réaliste (3); (l'optique copte), pour le sacré ou le « sacral » sait diffracter à sa façon, dans l'héritage pharaonique, la lumière chrétienne (4); parallèlement à la mise en valeur, en Occident, de l'art copte et de sa filiation égyptienne, les chrétiens d'Egypte, pris dans le mouvement nationaliste nassérien du milieu du siècle, ont redécouvert leur propre patrimoine artistique et se sont efforcés d'une part de le préserver et de l'étudier, d'autre part de le faire revivre : l'école iconographique d'Isaac Fanous, dont nous reparlerons, est le témoin de ce renouveau artistique, fondé sur un double mouvement qui consiste à revenir aux sources de l'art copte y compris, bien sûr, dans l'Égypte pharaonique et, à partir de ce terreau auquel viennent s'incorporer les acquis de deux mille ans d'art sacré chrétien, à s'efforcer de créer un art copte pleinement égyptien et résolument contemporain (5).

Tandis que les artistes coptes développent actuellement cette tendance, il semble en revanche être de bon ton, chez certains spécialistes occidentaux, de faire marche arrière (6), et de nier pratiquement l'existence de tout lien profond entre l'art copte et celui de l'Egypte ancienne: on ne peut s'empêcher de voir dans cette attitude une forme de réaction face au mouvement néo-copte, dont il convient de prendre le contre-pied systématique, ce qui permet de maintenir, d'une certaine façon, la « mainmise » occidentale sur l'analyse du patrimoine culturel égyptien. Certains poussent la sollicitude jusqu'à craindre que cet « égyptocentrisme » des artistes coptes ne nuise aux délicates relations entre chrétiens et musulmans (7).

C'est mal connaître la communauté égyptienne, qui intègre et respecte d'autant mieux sa composante copte que celle-ci ose s'affirmer en tant qu'élément fondamental de la culture égyptienne (8).

Nous pouvons rester en dehors de cette polémique en constatant simplement que la question des influences doit nécessairement être abordée dans sa complexité et ne peut certainement pas être tranchée par des choix trop exclusifs, dans un sens comme dans l'autre; on sait, par de multiples preuves, que la civilisation pharaonique ne s'est pas éteinte brutalement et que les envahisseurs successifs ont «habité» la culture existante: les Romains, comme les Grecs avant eux, eurent à coeur d'établir une sorte de concordance entre leurs propres dieux et ceux des Egyptiens; ainsi naquit un panthéon riche et varié (...): Isis, allaitant parfois l'enfant Horus, Horus-Harpocrate, Harpocrate cavalier, Athéna (...) et divers dieux, souvent orientaux, revêtus de l'habit militaire (9).

Il faut donc tenir compte de ces périodes de syncrétisme à travers lesquelles les thèmes de l'Egypte pharaonique, remaniés, ont peut-être été transmis à l'Egypte chrétienne; toutefois, de nombreux témoignages dans la peinture et l'art attestent l'existence d'un art chrétien en Egypte antérieur au Ve siècle (Bagaouât, Kellia, catacombes d'Alexandrie) (...), et il est tout à fait invraisemblable que les siècles de présence grecque et romaine aient totalement fait disparaître les thèmes et techniques ancestraux: le fait, largement attesté, que les chrétiens d'Egypte aient utilisé les temples pharaoniques comme lieux de culte prouvent qu'ils étaient en contact avec l'architecture, la sculpture et la peinture des anciens Egyptiens.

On trouve sur les colonnes et murs de plusieurs temples des peintures effectuées par les chrétiens : cette coutume est donc déjà un «héritage» pharaonique directement observable chez les Coptes.

Plusieurs millénaires d'un art aussi puissant que celui des Pharaons ne peuvent pas ne pas avoir laissé de traces : si les cultes s'éteignent, les artistes et leurs procédés demeurent dans les mémoires. On n'oublie pas si vite ruses et formules d'ateliers, jalousement transmises de génération en génération (10) .

On peut donc établir de nombreux parallèles et même, osons le mot, des filiations entre l'art pharaonique et l'iconographie copte.

Nous ne retiendrons ici que quelques éléments qui nous paraissent fondamentaux ou simplement intéressants.

Concernant l'essence même de l'icône, voici ce qu'en dit l'iconographe Georges Drobot: La démarche de la pensée iconophile s'inspire plutôt de Plotin (que de Platon).

En effet, Plotin fait l'éloge des Egyptiens qui, selon lui, pour désigner les choses avec sagesse, n'usent pas de lettres dessinées qui se développent en discours et propositions... ils dessinent des images... ils les gravent dans les temples... chaque signe gravé est donc une science, une sagesse, une chose réelle, saisie d'un seul coup, et non (une suite de pensée comme) un raisonnement ou une délibération. Car le Principe suprême (l'Un) « est ineffable », et « l'unique approche possible reste la vision » (11).

Cette analyse est intéressante, car elle rapproche l'icône de la langue sacrée par excellence, les hiéroglyphes, qui permettaient de communiquer avec le divin; de même, l'icône est un langage sacré, l'iconographe est littéralement « celui qui écrit une image » : il s'agit d'une écriture possédant une grammaire qui appartient aux registres artistique, théologique et dogmatique (12).

Comme les hiéroglyphes, l'icône est un symbole efficace: écrire une icône est donc un acte hautement religieux.

La civilisation de l'Egypte ancienne était structurée par l'image centrale du Pharaon, sorte de médiateur entre l'humain et le divin; selon J. Ascott, les chrétiens d'Egypte auraient substitué à l'image de «Pharaon triomphant» le Christ Pantocrator, trônant dans sa gloire et régnant sur le cosmos (13), et sous l'autorité duquel ils se plaçaient désormais: n'oublions pas que les chrétiens en Egypte ont été presque constamment, pendant deux millénaires, confrontés aux autorités temporelles du pays: Romains, Byzantins chalcédoniens puis domination musulmane.

Seul le recours à une autorité divine, non temporelle et cependant proche parce qu'incarnée, a permis à certains d'entre eux de maintenir leur différence en dépit des oppositions.

D'autres thèmes ont été repris et transposés de l'Egypte pharaonique à l'Egypte chrétienne : la croix de vie (ankh) en est le plus indiscutable; les recherches actuelles sur l'origine de l'iconographie de la Vierge allaitant le Christ semblent confirmer qu'il s'agit d'un thème égyptien, c'est-à-dire d'une reprise, sublimée, de la représentation d'Isis allaitant Horus (14).

De même, la représentation de saint Michel portant une balance ne peut manquer d'évoquer la pesée du coeur par Anubis dans le Livre des morts de l'Egypte ancienne. De nombreux autres thèmes sont comparables et mériteraient chacun une sérieuse étude individuelle qui permettrait peut-être d'établir la « carte » des influences de l'art pharaonique sur l'art copte.

Un autre aspect intéressant du rapport pouvant exister entre l'Egypte ancienne et l'Eglise copte apparaît au niveau des rites; J. Ascott a longuement développé cette recherche, établissant un lien de parenté profond, par exemple, entre la façon dont les anciens Egyptiens vénéraient la statue du dieu et celle dont les Coptes vénèrent le pain eucharistique (corban) ou les icônes et, d'une façon générale, pratiquent leur religion : les Egyptiens célèbrent leur foi dans une expression physique, concrète, dramatique et rituelle, qui implique la totalité de la personne, corps, âme et esprit, et qui est l'expression commune de tout le peuple, à travers une célébration liturgique solennelle et majestueuse (15).

 

 

En ce qui concerne par exemple les rites du Vendredi saint autour de l'icône du Christ en croix, vénérée toute la journée, puis « ensevelie » et embaumée, il est certain qu'ils rappellent inévitablement les « mystères d'Osiris » - ceux-ci pouvant être considérés comme une préfiguration imparfaite du mystère de la Résurrection.

Avant de quitter ce sujet des antécédents possibles de l'icône en Egypte ancienne, il nous semble important de mentionner, même brièvement, les sarcophages ou les masques funéraires de l'Egypte pharaonique, qui, sous plusieurs aspects, préfigurent déjà l'icône: la position figée, hiératique, le visage paisible aux yeux immenses contemplant la splendeur de l'autre monde, la palette de couleurs, l'importance de l'or, qui évoque la lumière incréée et éternelle, sont autant d'éléments qui seront repris et développés dans l'iconographie chrétienne orientale.

 

HISTOIRE

L'Egypte fut, d'après la tradition, évangélisée dès le premier siècle par saint Marc; on sait que sa christianisation, amorcée dans les milieux juifs d'Alexandrie, fut très rapide (16); l'art se christianisa progressivement et connut plusieurs siècles de syncrétisme.

Dès le me siècle pourtant, nous l'avons vu, des peintures chrétiennes apparaissent dans les nécropoles de Bagaouât (oasis de Kharga) (17) et d'Alexandrie, dans les maisons et sur les colonnes et les murs des temples pharaoniques utilisés comme églises, enfin dans les églises et surtout dans les monastères qui fleurirent en Egypte dès le IVe siècle : le monastère de Baouît en Moyenne Egypte et celui de Saint-Jérémie à Sakkara, tous deux en activité entre le IVe et le Xlle siècle environ, ont livré des trésors actuellement répartis dans divers musées, en particulier au musée copte du Caire et au Louvre ; les Kellia, les monastères du Ouadi-Natroun et ceux de la Mer Rouge, Saint-Samuel à Assouan, etc. recèlent aussi de nombreuses peintures murales de diverses époques (18).

Les plus anciennes icônes égyptiennes connues datent, semble-t-il, des Ve-VIIe siècles; Linda Langen en compte une vingtaine (19) et Marguerite Rassart Debergh les commente, tout en insistant sur le fait que nos connaissances dans ce domaine sont très lacunaires (20).

L'exemple le plus célèbre est au musée du Louvre: il s'agit d'un panneau de bois carré de 57 cm de côté, représentant le Christ passant son bras droit autour des épaules de l'abbé Ména, probablement abbé du monastère de Baouît où l'on a trouvé cette icône.

 

La valeur artistique de cette icône, son originalité, le geste de tendresse du Christ qui rappelle les représentations de l'Egypte ancienne (21) ont en quelque sorte fait de ce panneau la pièce maîtresse de l'art copte, sinon même un chef-d'oeuvre de l'art universel (22).

On a retrouvé très peu d'icônes égyptiennes du Moyen Âge, entre le VIIe et le XVIIIe siècle. Pourtant, les sources littéraires attestent l'existence et l'usage d'icônes tout au long de l'histoire chrétienne en Egypte (23).

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer cette immense lacune : une tradition selon laquelle les anciennes icônes endommagées ont longtemps servi à alimenter le feu pour la préparation du saint Chrême (Myron) utilisé pour les onctions ; des actes de vandalisme - pillage et destruction des lieux de cultes chrétiens - et des périodes d'iconoclasme musulman, en particulier sous le calife ommeyade Yezid II, qui promulgua en 721 un édit ordonnant la destruction immédiate de toutes les peintures chrétiennes (24); au XIXe siècle c'est le pape-patriarche d'Alexandrie Cyrille IV, appelé «le réformateur», qui, craignant que les fidèles ne confondent l'image et le prototype, ordonna la destruction de nombreuses icônes (25).

Enfin, certains chercheurs pensent que les Coptes ont caché leurs icônes lors de persécutions (26).

Hélas, à notre connaissance, aucune « cache » de ce type n'a été retrouvée à ce jour...

Au XVIIIe siècle, il existait en Egypte des ateliers d'iconographie copte; les peintres les plus célèbres, dont les églises d'Egypte contiennent de nombreuses oeuvres, furent un Copte, Ibrahim el-Nasikh (le copiste), et un Arménien de Jérusalem, Yuhanna.

Ils peignirent des centaines d'icônes, de triptyques et de porte-calices. Ils demeurèrent les maîtres incontestés de l'iconographie copte jusque vers 1780 (27).

Au XIXe siècle, ce sont les icônes d'Anastase (Grec de Jérusalem) et du Qumus Guirguis el Maqari qui sont les plus répandues.

 

Elles témoignent qu'il existait au niveau de l'art de nombreux échanges entre Coptes et Grecs.

Au début du xxe siècle, l'art de l'icône disparut d'Egypte, sous l'influence de l'Occident, dont les missionnaires catholiques introduisirent des reproductions d'oeuvres pieuses de la Renaissance qui se substituèrent totalement à l'iconographie locale: L'art de l'Eglise catholique romaine, avec son réalisme et son sentimentalisme, ne pouvait pas être plus éloigné de la tradition iconographique copte.

En s'occidentalisant, au cours des cent dernières années, l'Egypte a occidentalisé son art: les principaux instituts d'enseignement des arts, par exemple la Faculté des Beaux-Arts de Guiza, n'enseignent aucun art traditionnel, ni musulman ni chrétien (28).

Les missionnaires protestants, eux, «iconoclastes par définition» prônaient l'absence totale d'images (29).

A partir de 1950, un jeune peintre talentueux, Isaac Fanous, se consacra entièrement à la renaissance d'une iconographie vraiment égyptienne, enracinée dans l'art et la théologie de son peuple et pourtant tournée vers l'avenir.

Il fonda une école qui s'est développée et s'efforce aujourd'hui de réintroduire en Egypte un véritable art sacré copte, et en particulier de restaurer chez les chrétiens orthodoxes d'Egypte le sens théologique de l'icône. Dans l'élan de ce renouveau, d'autres artistes, qui ne se réclament pas de l'école d'Isaac Fanous, commencent à chercher aussi de leur côté de nouvelles formes d'expression religieuse et profane « de style copte» (30).

CARACTÈRES DE L'ICÔNE ÉGYPTIENNE

L' Egypte chrétienne n'a pas connu de véritables « canons », comme ce fut le cas de l'iconographie byzantine et russe.

J. Ascott voit en cela l'une des richesses de l'iconographie égyptienne: Les chrétiens orthodoxes d'Egypte n'étant pas tenus par les mêmes règles iconographiques rigides que le reste du monde orthodoxe, ils ont gardé une fraîcheur et une douceur spontanées qui émanent directement de leur spiritualité et de leur vision du monde, proche de celle de leurs ancêtres pharaoniques (31).

On est en effet frappé, en contemplant une icône égyptienne, par la simplicité, la douceur et la joie qui s'en dégagent, et qui confèrent à ces icônes un caractère moins austère que celui des icônes byzantines et russes.

En effet les icônes coptes ne représentent jamais la souffrance ni l'angoisse, mais seulement la sérénité et la paix glorieuse des enfants de Dieu, victorieux du mal: Bien que l'Eglise d'Egypte ait souffert, plus que tout autre, des persécutions accompagnées d'effroyables tortures avec, trop souvent, des conséquences notoires, elle n'a jamais laissé ces persécutions détruire en elle la tendresse de l'Espérance qu'elle exprime dans sa vie religieuse.

Où que vous alliez dans ces églises égyptiennes marquées par la pauvreté, vous ne trouverez jamais de représentations de l'enfer ou de la torture, ni de crâne grimaçant ou de squelette effrayant.

Ses martyrs sourient paisiblement du haut des murs, comme si le souvenir de leurs souffrances était depuis longtemps oublié (32).

Peut-on, à défaut de canons, parler du moins d'un « style copte » ?

Les historiens de l'art hésitent à le faire, en raison d'une part des immenses lacunes de l'histoire de l'icône en Egypte, et d'autre part de l'importance prise aux XVIIIe et XIXe siècles par des iconographes d'origine étrangère (33).

En ce qui concerne ce dernier point, il est certain que l'étude de l'icône égyptienne doit passer par le cadre plus large du Proche-Orient; c'est d'ailleurs tout l'intérêt de la démarche de Mahmoud Zibawi, qui démontre l'existence d'un «oecuménisme de l'art » au Proche-Orient, dont les frontières et conflits politico-religieux n'ont pas empêché une extraordinaire osmose sur le plan artistique : Toujours désunis dogmatiquement, (les chrétiens d'Orient) s'unissent intuitivement sur les sentiers des arts et de la beauté (34).

 

L'iconographe copte Stéphane René, pour sa part, n'hésite pas à trancher la question de l'existence du « style copte » ; après avoir reconnu que le point de vue d'un historien de l'art ou d'un égyptologue-coptologue différera toujours de celui d'un praticien de l'art, il se place sur le plan de la théologie de l'icône: comme expression de l'expérience culturelle et religieuse d'un peuple, l'iconographie est un processus en évolution qui se passe dans le présent, mais qui s'enracine dans une tradition spirituelle intemporelle, éternelle, ce qui le conduit à affirmer que l'icône copte historique a plusieurs visages mais une âme unique et unifiée, et à reconnaître que du style hiératique des icônes du vie siècle à Baouît aux oeuvres d'Ibrahim le scribe et de Yuhanna au XVIIIe siècle au Vieux Caire, il existe une ligne directe, une expérience commune (35).

Quelle est donc cette ligne, qui révèle l'âme commune aux icônes d'Egypte ?

Outre cette douceur et cette joie paisible que nous avons évoquée en introduction à ce chapitre, l'icône copte se caractérise par une grande stylisation: Du IIIe au Ve siècle, l'Égypte s'achemine vers une écriture orientale dominée par le schématisme et le symbolisme (36).

La disproportion des personnages a souvent été mentionnée : la grosseur de la tête évoque la prédominance du spirituel, tandis que les contours très marqués renforcent le sentiment d'unité intérieure qui caractérise les saints.

Les traits sont simplifiés, et le visage est dominé par des yeux immenses, cernés, au regard insistant, qui rappellent ceux des sarcophages égyptiens et des portraits du Fayoum et traduisent la force de l'Esprit et la vision contemplative.

Les personnages sont le plus souvent statiques, leurs vêtements rigides effacent toute forme anatomique du corps.

Si le bas du corps est parfois de profil, en particulier chez les saints cavaliers, le buste, lui, est toujours en position frontale, et l'attitude est ouverte au spectateur.

La position d'orant est la plus fréquente, elle rappelle l'importance fondamentale de la prière chrétienne.

L'iconographie égyptienne met en scène un univers bidimentionnel avec une perspective inversée: l'espace s'étend vers celui qui contemple l'icône et le saint représenté introduit celui qui le regarde dans le monde de l'Éternité.

On retrouve dans les icônes coptes la perspective d'importance, très pratiquée dans l'art pharaonique (37), et qui consiste à représenter le personnage principal en « taille héroïque » ; l'iconographie néo-copte reprend fidèlement cette tradition.

Le traitement de l'icône est haut en couleur: la couleur est reine écrivait le Père du Bourguet (38). La palette copte est composée de pigments naturels, issus de la terre d'Egypte qu'elle reflète.

Les couleurs vont des teintes foncées aux plus claires, car dans l'icône, la couleur est essentiellement identifiée à la lumière, et le rôle de l'iconographe est de faire jaillir la lumière de l'icône (39), comme Dieu, au premier jour, fit jaillir la lumière des ténèbres (40).

Comme le paysage égyptien, les icônes coptes sont lumineuses: toutefois, leur luminosité ne provient pas d'une source extérieure, mais de l'Esprit Saint qui illumine ceux qui demeurent en Lui et auxquels le Christ a dit: Vous êtes la lumière du monde (41).

L'or est présent sur certaines icônes anciennes et plus encore sur celles de l'école néo-copte; par son caractère impérissable, il évoque bien sûr l'immortalité; par sa richesse, il symbolise la gloire céleste; il est aussi l'image de la lumière divine, incréée; le fond d'or, nous dit Bruno Duborgel, symbolise la lumière comme mur de lumière, c'est-à-dire en même temps irradiation, ruissellement lumineux, et comme limite infranchissable au-delà de laquelle réside le Tout-Autre en sa lumière inaccessible (42).

On peut rapprocher la fonction de ce «mur», qui tout à la fois révèle et voile, de celle de l'iconostase dans l'église, qui sépare et unit la nef et le sanctuaire, la terre et le ciel, l'homme et Dieu.

VÉNÉRATION

 

On est frappé, lorsqu'on va dans ce pays, de l'importance de l'imagerie religieuse - qu'il n'est hélas pas possible de nommer « iconographie » car, malgré les efforts des nouveaux iconographes, la plupart des images ne sont encore que de mauvaises reproductions ou imitations de tableaux de la renaissance italienne ou de style saint-sulpicien.

Toutefois, pour les chrétiens d'Egypte, ces images jouent le rôle traditionnellement dévolu à l'icône: elles sont à l'honneur dans les maisons, où l'on ne trouve encore que très rarement des tableaux profanes; on se tourne vers elles pour prier matin et soir, ou lors de la visite d'un prêtre; il y a une quinzaine d'années, une mode s'était développée qui consistait à appliquer des autocollants représentant des sujets religieux sur les pare-brise des voitures ; cet usage a été interdit car il pouvait être interprété comme une forme de provocation.

Certains auteurs ont affirmé que les Coptes ne vénéraient pas les icônes (43).

Cette déclaration est contredite à l'évidence par l'attitude des Coptes eux-mêmes: à l'église, on se prosterne devant les icônes, on fait brûler des cierges devant elles, on glisse des demandes d'intercession écrites sur des petits bouts de papier derrière l'icône ou sous sa vitre, et on prie en les touchant ou en appuyant la tête contre elles.

Lors des fêtes liturgiques, l'icône du jour est encensée, emportée autour de l'église en procession, touchée et embrassée par les fidèles qui se trouvent sur son passage.

N'est-ce pas là une forme de vénération, qui se manifeste peut-être différemment de celle des fidèles slaves ou grecs, mais qui n'en est pas moins réelle (44) ?

Le rituel de consécration des icônes par l'évêque est actuellement remis en valeur pour les véritables icônes qui proviennent des ateliers d'Isaac Fanous ou de ses disciples.

En effet, dans le rite copte, seules les icônes consacrées peuvent être vénérées.

 

Elles sont «baptisées» avec le saint Chrême et deviennent ainsi porteuses du Saint Esprit et propriété de Dieu, qui leur confère un pouvoir spirituel effectif capable d'attirer les coeurs vers le Ciel (45).

Il arrive aussi, comme nous l'avons mentionné dans l'introduction, que l'on encense les peintures murales, en particulier dans les églises des monastères : elles sont considérées comme ayant été consacrées en même temps que l'église même.

Quel est le sens de cette vénération? Voici ce que disait à ce sujet un théologien égyptien du XIIIe siècle : l'image de Notre Seigneur, qui le représente corporellement, renouvelle en ceux qui la regardent le désir de louange et d'adoration à son égard; celui qui se prosterne devant elle le fait évidemment en signe de vénération pour Celui qui y est représenté, et non pas pour une image qui est peinte sur les murs par des mains humaines (46).

Les théologiens coptes contemporains ne disent pas autre chose: Il va de soi que toute marque d'honneur manifestée envers l'image ne s'adresse pas à celle-ci dans sa matérialité mais qu'elle est fondamentalement le signe de la rencontre intime avec le prototype qu'elle représente (47).

Le Père du Bourguet résume ainsi le culte adressé à l'icône: ni divinisation de l'art, ni superstition magique, mais culte symbolique et efficace qui s'enracine dans le mystère de l'Incarnation du Christ.

L'efficacité est en effet un aspect essentiel de la vénération de l'icône: d'innombrables textes anciens relatent des récits de miracles obtenus par une prière fervente devant l'icône (48).

Actuellement encore, l'iconographe copte Ashraf Georges Fayek, disciple égyptien d'Isaac Fanous, témoigne: j'avais peint une icône de la Nativité pour la mère d'une amie qui résidait au Danemark.

Elle était trop malade pour se rendre à l'église, elle avait donc suspendu l'icône au pied de son lit; elle disait qu'en la voyant là, elle sentait la présence du Saint Esprit.

Dans le registre supérieur de cette icône se trouve une étoile dont un rayon descend sur l'Enfant Jésus.

Mon amie me raconta qu'un jour, sa mère s'aperçut que l'étoile paraissait très brillante et que le rayon semblait traverser l'Enfant Jésus et arriver jusque sur son lit.

Lorsqu'elle m'a raconté cela, j'ai mieux compris l'importance de mon travail (49).

En Egypte, l'existence d'un art paléochrétien original ayant donné naissance à une pratique iconographique largement attestée confirme que les chrétiens d'Egypte ont tenu une place particulière dans la genèse de cet art, dans sa dimension artistique mais aussi cultuelle et spirituelle.

L'accusation d'iconoclasme longtemps portée par les Eglises chalcédoniennes contre les anciennes Eglises orientales est donc totalement erronée et devrait être définitivement abandonnée.

Nous avons vu également que ces traditions ne sont pas mortes et ne relèvent pas uniquement de l'histoire ancienne.

Le renouveau que connaît l'art iconographique copte sous l'inspiration d'Isaac Fanous, en qui le Révérend John Watson n'hésite pas à saluer l'un des plus grands iconographes chrétiens du monde, et un théologien orthodoxe de premier ordre (50), réintroduit l'Egypte dans le concert des peuples chrétiens disposant d'une tradition iconographique bien vivante ; le phénomène d'émigration qui touche actuellement l'Egypte a permis l'exportation de cet art sacré contemporain, très prisé dans les pays occidentaux d'émigration égyptienne; son rayonnement est grand et fonctionne comme un moyen d'évangélisation de large envergure.

D'autre part, le fait que des Occidentaux aillent étudier cet art en Egypte même révèle l'importance de ce renouveau pour le pays: pour une fois, les Egyptiens quittent le rôle d'assistés et deviennent des enseignants; ce renversement est salutaire, car il faut souligner que l'attitude souvent condescendante de l'Occident, détenteur officiel « de l'avoir, du savoir et du pouvoir », pèse parfois lourdement dans les pays du Proche-Orient.

Une collaboration est bien sûr souhaitable, telle que la conçoit par exemple Zuzana Skalova pour la formation en Egypte de spécialistes de la restauration des icônes (51), mais il ne faut pas perdre de vue le fait que l'art copte comme l'art éthiopien sont l'expression de chrétientés enracinées dans des Eglises qui ont respectivement deux mille et mille six cents ans d'histoire, et que c'est à ces Eglises qu'il appartient d'abord d'analyser, de commenter et de faire revivre leur propre patrimoine.

Le fait, pour une communauté chrétienne, de disposer d'une iconographie vivante et de qualité sur les plans artistique, théologique et spirituel est un signe de santé spirituelle, car c'est dans la mesure où cette Eglise est vraiment unie au Christ, présence vivante et efficace de Dieu sur la terre, qu'elle peut manifester Son visage et transmettre Son Esprit au monde à travers sa liturgie, son art et toute sa vie : elle devient alors elle-même « icône du Christ ».

Ashraf et Bernadette Sadek

 

Les auteurs: Ashraf Sadek est diacre de l'Eglise copte orthodoxe, égyptologue, et directeur de la revue Le Monde Copte. Son épouse Bernadette, universitaire, est rédacteur en chef de la revue Le Monde Copte.

Cet article est extrait d'une étude publiée par la revue Connaissance des Religions dans son hors-série sur l'Icône.

 

Notes

(1) Marguerite Rassart-Debergh, dans son article cité en note 1, donne un large panorama des diverses publications sur ce thème. (2) Voir, par exemple, l'ouvrage de Bérénice Geoffrey-Schneiter, Fayoum, éd. Assouline, 1998. (3) Pierre du Bourguet, Peintures chrétiennes, couleurs paléochrétiennes, coptes et byzantines, Famot, Genève, 1980, p. 219. (4) Idem, p. 235. (5) Deux thèses rédigées en anglais par des disciples anglo-saxons d'Isaac Fanous développent très en profondeur l'héritage pharaonique de l'art copte: Jacqueline Ann Ascott, Towards Contemporary Coptic Art, Le Caire, 1988 (trois tomes) et Stéphane René, Coptic Iconography, London, 1990; ces oeuvres ne sont pas publiées à ce jour; on peut en trouver des extraits dans Le Monde Copte, n° 19, 1991. Signalons aussi la parution, au printemps 2000, d'un numéro spécial du Monde Copte (n° 29-31), intitulé «L'Incarnation de la Lumière: le renouveau iconographique copte à travers l'oeuvre d'Isaac Fanous », à commander chez les auteurs, 11 bis rue Champollion, 87000 Limoges. (6) L'égyptologue Jean Yoyotte affirmait, lors d'un débat télévisé diffusé par «Forum-Planète» le 10 avril 1999, que le christianisme avait tué les représentations et institutions pharaoniques et que les Coptes n'étaient en aucune façon les héritiers de l'Égypte ancienne; de même, le spécialiste norvégien d'art copte Mat Immerseel récuse l'existence d'un art copte antérieur au ve siècle, le cantonne à trois siècles d'existence seulement, lui refuse toute filiation égyptienne et toute paternité concernant l'icône (M. Immerseel, «Coptic Art», dans Between Desert and City: The Coptic Orthodox Church Today, éd. Nelly van Doorn and Karl Vogt, Oslo, 1997, p. 273). (7) Art. cit., p. 283. (8) Voir les analyses de Milad Hanna, par exemple Les sept piliers de l'identité égyptienne (en arabe et anglais) ou L'Egypte à tous les Egyptiens, Le Caire, 1993 (en arabe). (9) Marguerite Rassart-Debergh, art. cité, p. 47. (10) Bérénice Geoffrey-Schneiter, op. cit., p. 16. (11) Père Georges Drobot, op. cit., p. 35. (12) Lire à ce sujet l'article du Père Antonious L. Henein, «Pour comprendre l'icône de saint Antoine le Grand», dans Le Monde Copte, n° 27/28, 1997, p. 295. (13) J. Ascott, op. cit., p. 27. (14) Cf. Egon Sendler, Les icônes byzantines de la Mère de Dieu, op. cit., pp. 165-168. (15) J. Ascott, op. cit., p. 30. (16) Voir par exemple l'article de Christian Cannuyer, «L'ancrage juif de la première Eglise d'Alexandrie», dans Le Monde Copte, n° 23, 1993, p. 21. (17) Sur Bagaouât, voir par exemple L. Manniche, L'art égyptien, Paris, 1994, p. 308. (18) Pour avoir un résumé plus détaillé sur les peintures murales égyptiennes, voir M. Rassart-Debergh, « Coptic mural painting », dans The Coptic Encyclopedia, Macmillan, 1991, vol. 6, p. 1872. (19) Linda Langen, «La peinture d'icônes en Egypte», dans Le Monde Copte, n° 18, 1990, pp. 11-12. (20) M. Rassart-Debergh, Le Monde Copte, n° 18, pp. 55-68. (21) Geste d'affection et de protection très courant à toutes les périodes de l'histoire pharaonique; il s'agit soit de divinités protégeant le roi (voir par exemple K. Michalowski, L'ari de l'Egypte ancienne, Mazenod, Paris, 1968, figures 208, 304, 365, 452, 514), soit de couples ou de parents avec leurs enfants (voir A. Sadek, «Aperçu général sur la femme dans l'Égypte ancienne», dans Le Monde Copte, n° 16, 1989, figures des pp. 3, 4, 7, 15, 17, 18). (22) P. du Bourguet, op. cit., p. 219; voir aussi Marie-Hélène Rutschowscaya, «Le Christ et l'abbé Ména», dans Le Monde Copte, n° 19, p. 35 et idem, Le Christ et l'abbé Ména, Le Louvre, Paris, 1998. (23) Voir les articles de Lucy-Anne Hunt et du Père Samuel el-Souriani dans Le Monde Copte, n° 18, pp. 71 à 78. (24) Cf. John Julius Norwich, Byzantinium, the Early Centuries, Viking, Londres, 1988, pp. 347-365, cité par J. Watson, art. cit. (25) Cf. Otto Meinardus, Christian Egypt: Faith and Life, pp. 19-22. (26) M.-H. Rutschowscaya, op. cit., p. 37. (27) Catalogue général du Musée copte, Paul van Moorsel éd., Supreme Council of Antiquities/Leiden University, Le Caire, 1994. (28) S. René, op. cit., p. 27. (29) Ibid., p. 26. (30) Par exemple Guirguis Lotfy Wassef, auteur d'une thèse intitulée Coptic Paintings and its Influence on Contemporary Egyptian Art, Faculté des Beaux Arts, Université d'Alexandrie, 1994. (31) J. Ascott, op. cit., p. 46. (32) E.L. Butcher, The Story of the Church of Egypt, London, 1897, vol. 2, p. 89. (33) Voir Linda Langen, art. cit., pp. 14-45, et Mat Immerzeel, art. cit., p. 279. (34) Mahmoud Zibawi, op. cit., pp. 98. (35) S. René, op. cit., pp. 2-3 et p. 80. (36) Mahmoud Zibawi, op. cit., p. 157. (37) Voir Claire Lalouette, L'art et la vie dans l'Egypte pharaonique, Paris, 1992, pp. 64-66. (38) P. du Bourguet, op. cit., p. 235. (39) S. René, op. cit., pp. 66-67. (40) Genèse 1,3. (41) Mt 5,14. (42) Bruno Duborgel, L'icône, art et pensée de l'invisible, C.I.É.R.E.C., Travaux LXXIII, Saint-Étienne, 1991, p. 89. (43) Mat Immerzeel, art. cit., p. 273; voir aussi l'affirmation d'un moine grec, citée par Ch. Chaillot, «La vénération des icônes dans les Églises orthodoxes orientales», dans Solidarité Orient, n° 200, Bruxelles, 1996, p. 5. (44) Voir Le Monde Copte, n° 19, pp. 93 à 113, ainsi que l'ouvrage de Christine Chaillot, Rôle des images et vénération des icônes dans les Eglises orthodoxes orientales, p. 61. (45) Fr. T. Malaty, op. cit., p. 298. (46) D'après Al-Mu'taman abu Ishaq al-Assal, Magmu'usul al-din (Somme des aspects de la religion), cité et traduit par Ugo Zanetti, dans Le Monde Copte, n° 19, p. 82. (47) Père Tadros Malaty, op. cit., p. 202. (48) Ch. Chaillot en cite plusieurs dans son ouvrage (cité n. 63); voir aussi Le Monde Copte (n° 19) et le Synaxaire copte. (49) A.G. Fayek, témoignage recueilli au Caire par les auteurs en avril 1999. (50) J. Watson, op. cit., pp. 41 et 45. (51) Voir Z. Skalova, «Les vicissitudes des icônes: problèmes de conservation en Égypte », dans Le Monde Copte, n° 19, p. 111.


POUR ALLER PLUS LOIN
Lire «L'Incarnation de la Lumière» par A. et B. Sadek, disponible auprès de la revue Le Monde Copte, 11 bis, rue Champollion, 87000 Limoges.

 

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORRAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

AFRIQUE ET AMÉRIQUE LATINE :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé,  Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et d'Amérique Latine: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2019 3 03 /07 /juillet /2019 09:28

Chers amis.


Veuillez trouver ci-dessous les souvenirs photographiques du stage d'iconographie Copte Orthodoxe que donna notre ami Monsieur Armia Naguib MATTA WASSEF, disciple direct d’Isaac FANOUS et qui est actuellement le leader de l’iconographie égyptienne.


Il a peint le programme iconographique de très nombreuses églises en Egypte, en Europe (Parmi lesquelles l’église de notre Monastère de Chandai, visitable à tout moment) et en Amérique. 


C’est lui qui réalisa celui de la Cathédrale du Patriarcat Copte Orthodoxe au Caire.


A l'heure où je vous envoie ces souvenirs, les fresques de l'avant-choeur de l'église de notre Monastère sont achevée et une exposition d'icônes est en cours.
Un grand merci à notre ami Armia !


En raison du manque de temps, j'ai tout simplement transféré  ici les post que je laissais à ceux qui me suivent sur Facebook.


Malheureusement, contrairement aux post sur Facebook, les photos souvenirs sont ici dans un joyeux mélange! Merci de me le pardonner.
Votre respectueusement dévoué dans le Christ, notre Seigneur.


+Mor Philipose

Dear friends.
Please find below the photographic memories of the Coptic Orthodox iconography workshop given by our friend Mr. Armia Naguib MATTA WASSEF, a direct disciple of Isaac FANOUS and currently the leader of Egyptian iconography.
He painted the iconographic program of many churches in Egypt, Europe (including the church of our Chandai Monastery, visitable at any time) and America.
It was he who realized that of the Cathedral of the Coptic Orthodox Patriarchate in Cairo.
At the time when I send you these memories, the frescoes of the choir of the church of our Monastery are completed and an exhibition of icons is in progress.
A big thank you to our friend Armia!
Due to lack of time, I simply transferred here the post I left to those who follow me on Facebook.
Unfortunately, unlike post on Facebook, the souvenir photos are here in a happy mix! Thank you for forgiving me.
Your respectfully devoted in Christ, our Lord.
+ Mor Philipose

Queridos amigos.
Veja abaixo as memórias fotográficas da oficina de iconografia copta ortodoxa do nosso amigo Sr. Armia Naguib MATTA WASSEF, um discípulo direto de Isaac FANOUS e atualmente o líder da iconografia egípcia.
Ele pintou o programa iconográfico de muitas igrejas no Egito, na Europa (incluindo a igreja do nosso mosteiro de Chandai, visitável a qualquer momento) e na América.
Foi ele quem percebeu que da Catedral do Patriarcado Copta-Ortodoxo no Cairo.
No momento em que lhe envio estas memórias, os afrescos do coro da igreja do nosso mosteiro estão concluídos e está em curso uma exposição de ícones.
Um grande obrigado ao nosso amigo Armia!
Devido à falta de tempo, eu simplesmente transferi aqui o post que deixei para aqueles que me seguem no Facebook.
Infelizmente, ao contrário de postar no Facebook, as fotos de lembrança estão aqui em uma mistura feliz! Obrigado por me perdoar.
Seu respeitosamente dedicado em Cristo, nosso Senhor.
+ Mor Philipose

 

Stage d'iconographie, 1er jour :
Après la Quadisha Qurbana en l'église du Monastère ( Bien peu de monde en ce 2ème dimanche après la Pentecôte !) et un repas fraternel (Pris en plein air malgré un temps orageux), autour d'Armia, dans le calme de la Maison Sainte Barbe à Chaise-Dieu-Du-Theil., les stagiaires sont réunis, studieux...

Prière de l’iconographe
(prière du moine Denys, né en Grèce vers 1670)

Seigneur Jésus-Christ notre Dieu, Vous qu’on ne peut dans Votre divine nature circonscrire, Vous vous êtes, par Marie la Vierge Mère de Dieu, et dans les derniers temps, incarné pour le salut de l’Homme de façon inexprimable : 
Vous avez ainsi permis qu’on Vous circonscrive. Vous avez imprimé le caractère sacré de Votre Face immaculée sur le saint voile, et, en secourant la maladie du gouverneur Abgar, Vous l’avez amené par l’illumination de son âme à la pleine connaissance du vrai Dieu. 
Vous avez, par Votre Saint-Esprit, donné la sagesse au saint apôtre et évangéliste Luc afin qu’il peigne la forme divinisée de Votre toute-innocente Mère qui Vous a porté dans ses bras comme un enfant et Vous a dit : « Que la grâce de celui qui est né de moi leur soit donnée par moi ».

Vous-même, ô Dieu et Maître de toutes choses, donnez l’illumination et la sagesse à l’âme, au cœur et à l’intelligence de Votre serviteur (servante) N… Guidez ses mains que voici pour peindre de façon irréprochable et parfaite la forme de Votre personne, celle de Votre Mère immaculée et celle de tous Vos saints, pour Votre gloire, et pour la splendeur et l’embellissement de Votre sainte Eglise, et pour la rémission des péchés de ceux qui honoreront cette image, lui donneront pieusement un baiser et vénéreront à travers elle son prototype. 
Délivrez ton serviteur (Votre servante) de toute blessure infligée par le démon, puisqu’il (elle) suit avec diligence les préceptes des serviteurs de Votre Mère immaculée, du saint et illustre apôtre et évangéliste Luc et tous tes saints. Amîn !

---------------------------
Stage of iconography, 1st day:
After the Quadisha Qurbana in the Monastery Church (Very few people in this 2nd Sunday after Pentecost!) And a fraternal meal (Taken outdoors despite a stormy weather), around Armia, in the calm of the House Sainte Barbe at Chaise-Dieu-Du-Theil., The trainees are together, studious ...

Prayer of the iconographer
(prayer of the monk Denys, born in Greece around 1670)

Lord Jesus Christ our God, whom you can not in your divine nature circumscribe, You have, by Mary the Virgin Mother of God, and in the last times incarnated for the salvation of man inexpressibly:
You have thus allowed us to circumscribe you. You have impressed the sanctity of Your Immaculate Face on the holy veil, and in helping to ward off Governor Abgar's illness, You have brought him through the illumination of his soul to the full knowledge of the true God.
You have, by Your Holy Spirit, given wisdom to the holy Apostle and Evangelist Luke, that he may comb the deified form of Your all-innocent Mother who has borne you in her arms as a child and told you, "That the grace of him who is born of me be given to them by me.

You, O God and Master of all things, give enlightenment and wisdom to the soul, the heart and the intelligence of Your servant (servant) N ... Guide his hands here to paint in an irreproachable way and perfect the form of Your person, that of your immaculate Mother and of all your saints, for your glory, and for the splendor and embellishment of Your holy Church, and for the remission of the sins of those who will honor this image, him Piously give a kiss and will venerate through it its prototype.
Deliver your servant (Your servant) from any wound inflicted by the devil, since he (she) diligently follows the precepts of the servants of your Immaculate Mother, the holy and illustrious apostle and evangelist Luke and all your saints. Amin!

-----------------------------
Curso de iconografia, Dia 1:
Depois da Quadisha Qurbana na Igreja do Monastério (Muito poucas pessoas neste segundo domingo depois do Pentecostes!) E uma refeição fraterna (Tomada ao ar livre apesar do tempo tempestuoso), em volta de Armia, na calma da Casa Sainte Barbe em Chaise-Dieu-Du-Theil., Os formandos estão juntos, estudiosos ...

Oração do iconógrafo
(oração do monge Denys, nascido na Grécia por volta de 1670)

Senhor Jesus Cristo, nosso Deus, a quem você não pode circunscrever em sua natureza divina, você tem, por Maria Virgem Mãe de Deus, e nos últimos tempos encarnado para a salvação do homem inexprimivelmente:
Você nos permitiu circunscrever você. Você imprimiu a santidade do seu rosto imaculado sobre o véu santo, e no resgate doença governador Abgar, Você trouxe a iluminação por sua alma com pleno conhecimento do verdadeiro Deus.
Você tem, pelo Seu Espírito Santo, sabedoria dada ao santo Apóstolo e Evangelista Lucas, para que ele possa pentear a forma deificada da Tua Mãe inocente que te deu nos braços quando criança e te disse: "Que o A graça daquele que nasceu de mim será dada por mim.

Tu, ó Deus e Senhor de todas as coisas, dar a iluminação e sabedoria para a alma, o coração ea inteligência do teu servo (servo) n.º ... Guia suas mãos para pintar aqui e irrepreensivelmente forma perfeita de sua pessoa, a de sua mãe imaculada e de todos os santos Teus, para sua glória e esplendor e embelezamento de sua santa Igreja, e para a remissão dos pecados daqueles que honram a imagem, ele dar um beijo e piedosamente reverenciá-lo através do seu protótipo.
Entregue seu servo (Seu servo) de qualquer ferida infligida pelo diabo, uma vez que ele segue diligentemente os preceitos dos servos de sua Mãe Imaculada, o santo e ilustre apóstolo e evangelista Lucas e todos os seus santos. Amin!

Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS

Stage d'icônographie, 2ème jour :
Ils étaient tôt ce matin à pied d'oeuvre (premières photos ) ! Après un déjeuner fraternel partagé au réfectoire du Monastère en raison du temps orageux, nos stagiaires se remettaient à l'oeuvre, tant et si bien que je fus surpris d'entendre, vers 16h, le ronronnement de notre minibus annoncer. On m'avait annoncé 17h , mais c'était déjà fini pour aujourd'hui en l'attente que tout séche. Demain sera un autre jour. . .

---------
Stage of iconography, 2nd day:
They were early this morning at work (first pictures)! After a fraternal lunch shared in the refectory of the Monastery because of the stormy weather, our trainees were back to work, so much so that I was surprised to hear, around 16h, the purring of our minibus announce. I had been told 17h, but it was already finished for today while waiting for everything to dry. Tomorrow will be another day. .

---------
Estágio de iconografia, 2º dia:
Eles estavam cedo esta manhã no trabalho (primeiras fotos)! Depois de um almoço fraterno compartilhado no refeitório do Mosteiro por causa do tempo tempestuoso, nossos estagiários estavam de volta ao trabalho, tanto que fiquei surpreso ao ouvir, por volta das 16h, o ronronar do nosso microônibus anunciar. Eu tinha sido informado 17h, mas já estava acabado para hoje, enquanto espera que tudo secar. Amanhã será outro dia. .

Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS

Stage d’iconographie, 3ème jour :
Lors d'une visite matinale, je trouve les stagiaires toujours aussi concentrés sur leur ouvrage et attentifs aux enseignements de leur maître de stage. 
En début d'après-midi, départ du Monastère ( Chandai, Brevilly ) pour la Maison Ste Barbe (Chaise-Dieu-Du-Theil).
Avant de partir chercher Costanzo chez sa Maman, je passe prendre quelques clichés accompagné de l'un de mes fileuls :Monsieur Vincent Prud'homme.
À mon retour avec Costanzo, seul le gardien des lieux : Axel Pierson est sur place. Les stagiaires sont rentrés au Monastère pendant que Armia et sa famille visitent les alentours. 
Gisent sur la table les esquisses qui, dans leur état, nous laissent entrevoir le résultat final. 
À demain la suite du feuilleton. . .

-------------------------------
Stage of iconography, 3rd day:
During a morning visit, I find trainees still focused on their work and attentive to the teachings of their tutor.
At the beginning of the afternoon, departure of the Monastery (Chandai, Brevilly) for the House Ste Barbe (Chaise-Dieu-Du-Theil).
Before going to look for Costanzo at his Mom's place, I'll take some shots with one of my sons: Mr. Vincent Prud'homme.
On my return with Costanzo, only the guardian of the place: Axel Pierson is on the spot. The trainees returned to the Monastery while Armia and her family visited the area.
On the table are sketches that, in their state, let us glimpse the final result.
See you tomorrow for the rest of the series. . .

--------------------------------
Estágio de iconografia, 3º dia:
Durante uma visita matinal, acho que os formandos ainda se concentram no seu trabalho e atentos aos ensinamentos do seu tutor.
No início da tarde, partida do Mosteiro (Chandai, Brevilly) para a Casa Ste Barbe (Chaise-Dieu-Du-Theil).
Antes de procurar Costanzo na casa de sua mãe, vou dar algumas tacadas com um dos meus filhos: o senhor Vincent Prud'homme.
No meu retorno com Costanzo, apenas o guardião do lugar: Axel Pierson está no local. Os estagiários retornaram ao Mosteiro enquanto Armia e sua família visitavam a área.
Na mesa estão esboços que, em seu estado, nos permitem vislumbrar o resultado final.
Até amanhã para o resto da série. . .

Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS

Stage d'icônographie, 4ème jour :
Toujours aussi studieux et concentrés ! Entre la matinée et l'après-midi ( Placé après les quelques photos du parc du Monastère ), vous pouvez mesurer l'évolution des travaux. 
A demain la suite du feuilleton !...

-------------------------------
Stage of iconography, 4th day:
Always so studious and focused! Between morning and afternoon (Placed after some photos of the Monastery Park), you can measure the progress of the work.
See you tomorrow, the sequel! ...

------------------------------
Estágio de iconografia, 4º dia:
Sempre tão estudioso e focado! Entre a manhã e a tarde (Colocado depois de algumas fotos do Parque do Mosteiro), você pode medir o progresso do trabalho.
Até amanhã, a sequela!...

Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS

Stage d’iconographie,5ème jour :
Et voilà une nouvelle étape qui nous avance de l'ébauche vers la perfection ou plutôt vers une perfection, un achèvement ou une réalisation puisqu'il est bien entendu que la perfection n'existe pas ici-bas. 
L'iconographie est un acte artistique certes, mais cultuelle aussi. . .
Si je ne me trompe pas, demain, ce devrait être les applications de feuilles d'or. 
Nous le saurons au prochain épisode de notre feuilleton. . .À demain !

----------------------------
Stage of iconography, 5th day:
And here is a new stage that advances us from the sketch to perfection or rather to perfection, completion or realization, since it is understood that perfection does not exist here below.
Iconography is an artistic act, of course, but also of worship. . .
If I'm not mistaken, tomorrow, it should be the applications of gold leaf.
We will know it in the next episode of our soap opera. . .See you tomorrow !

----------------------------
Estágio de iconografia, 5º dia:
E aqui está uma nova etapa que nos leva do esboço à perfeição, ou melhor, à perfeição, completude ou realização, desde que se entenda que a perfeição não existe aqui embaixo.
A iconografia é um ato artístico, claro, mas também de culto. . .
Se não me engano, amanhã, devem ser as aplicações da folha de ouro.
Vamos conhecê-lo no próximo episódio da nossa novela. . Amanhã!

Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS

Stage d'iconographie, 6ème jour :

Et voilà un stage qui fût bien mené et dont vous pouvez constater qu'il touche à sa fin.

Vous verrez aisément l'évolution entre les préparatifs de ce matin et, cet après-midi, l'application de la feuille d'or. Nous approchons du Ciel !

Demain sera un autre jour et, je pense, s'achèvera notre feuilleton. . .

Mais ce n'est pas fini !

La semaine prochaine sera laborieuse pour
Armia Elkatcha qui commencera des travaux pour compléter les fresques de l'église du Monastère sur l'avant-choeur; mais aussi pour * les familiers du Monastère qui régénèreront la blancheur des murs de l'église pour que, dès le Dimanche 7 Juillet, elle puisse accueillir une exposition d'icônes Coptes Orthodoxes. 
Le vernissage aura lieu en soirée du dimanche 7 , après les Services Liturgiques, à 18h (Buffet dînatoire). VOUS Y ÊTES INVITÉS !

D'ici-la, pour ceux qui le peuvent, vous êtes aussi invités à participer :
*aux travaux de rénovation des peintures (Blanchissement ) des murs de l'église. 
*à l'achat de la peinture

----------------
Stage of iconography, 6th day:

And here is an internship that was well conducted and you can see that it is coming to an end.

You will easily see the evolution between the preparations this morning and, this afternoon, the application of the gold leaf. We are approaching Heaven!

Tomorrow will be another day and, I think, will end our soap opera. . .

But it is not finished !

Next week will be hard for
* Armia Elkatcha who will begin work to complete the frescoes of the Monastery Church on the choir; but also for the familiars of the Monastery who will regenerate the whiteness of the walls of the church so that, from Sunday, July 7, it can host an exhibition of Orthodox Coptic icons.
The opening will take place in the evening of Sunday 7, after the Liturgical Services, at 18h (Buffet dinner). YOU ARE INVITED!

From here, for those who can, you are also invited to participate:
* the renovation works of the paintings (Bleaching) of the walls of the church.
* with the purchase of paint 

-----------------------------------
Estágio de iconografia, 6º dia:

E aqui está um estágio bem conduzido e você pode ver que está chegando ao fim.

Você verá facilmente a evolução entre os preparativos esta manhã e, esta tarde, a aplicação da folha de ouro. Estamos nos aproximando do céu!

Amanhã será outro dia e, penso eu, encerraremos nossa novela. . .

Mas ainda não acabou!

Na próxima semana será difícil
Armia Elkatcha, que começará a trabalhar para completar os afrescos da Igreja do Monastério no coro; mas também para os familiares do Mosteiro que irão regenerar a brancura das paredes da igreja para que, a partir de domingo, 7 de julho, ela possa hospedar uma exposição de ícones coptas ortodoxos.
A abertura ocorrerá na noite de domingo, 7, após os Serviços Litúrgicos, às 18h (jantar Buffet). VOCÊ ESTÁ CONVIDADO!

A partir daqui, para quem puder, você também está convidado a participar:
* As obras de renovação das pinturas (branqueamento) das paredes da igreja.
* com a compra de tinta

Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS

Stage d'iconographie, 7ème :
Et nous voilà en dernière ligne droite, les feuilles d'or ont été apposées aux icônes écrites par nos stagiaires du cru 2019, nous entrons au Paradis et sommes introduits dans la lumière du Christ Ressuscité par la Sainte Vierge et Saints Pierre et Paul que nous célébrions aujourd'hui.
D'ailleurs, c'est pour les honorer et achever en apothéose ce stage que notre ami 
Armia Elkatcha voulu que tout se déroula ce matin dans le parc du Monastère pour:
- apposer sur le mur de la longère où je vous reçois, chaque dimanche après la Messe (Quadisha Qurbana) pour un repas fraternel, une fresque des Saints Apôtres Pierre et Paul pendant que
- nos stagiaires iraient plus loin dans l'étude en reproduisant le dessin.
Un très grand merci à Armia, venu cette année avec son épouse et ses enfants. Un très grand merci à lui toujours aussi aimable, patient, attentif et authentique témoin, lui et les siens, de cette joie Chrétienne qui devrait illuminer nos visages à chacun.
Un grand merci ensuite aux stagiaires qui ont été attentifs, studieux et talentueux. Eux aussi, respectueux des différents rythmes d'autrui, ont su faire preuve de patience et de compassion.

Mais ce n'est pas tout ! Demain c'est dimanche: 3ème après la Pentecôte, nous faisons mémoire de tous les Saints Apôtres et nous prierons pour tous ceux qui ne pourraient être présents mais seront là le 7 Juillet pour le Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde lors duquel nous béniront les Icônes de nos stagiaires Marie-André, Cécile, Axel (Lecteur), Roger, Jeannette et Hélène.

La semaine prochaine sera laborieuse pour
Armia Elkatcha qui commencera des travaux pour compléter les fresques de l'église du Monastère sur l'avant-chœur; mais aussi pour nous et 
* les familiers du Monastère Syriaque qui régénéreront la blancheur des murs de l'église pour que, dès le Dimanche 7 Juillet, elle puisse accueillir une exposition d'icônes Coptes Orthodoxes. 
Le vernissage aura lieu en soirée du dimanche 7 , après les Services Liturgiques, à 18h (Buffet dînatoire). VOUS Y ÊTES INVITÉS !

D'ici-la, pour ceux qui le peuvent, vous êtes aussi invités à participer :
*aux travaux de rénovation des peintures (Blanchissement ) des murs de l'église. 
*à l'achat de la peinture

SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉ PAR UN FUTURE STAGE D'ICONOGRAPHIE, ECRIVEZ ICI, NOUS VOUS ENVERRONS LES DATES:

¤Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI. (FRANCE)

Tel: 02.33.24.79.58
Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

----------------------------------
I) Stage of iconography, 7th:
And here we are in the last straight line, the gold leaves were affixed to the icons written by our trainees of the vintage 2019, we enter the Paradise and are introduced in the light of the Risen Christ by the Blessed Virgin and Saints Peter and Paul that we celebrate today.
Moreover, it is to honor them and to finish in apotheosis this internship that our friend Armia Elkatcha wanted that everything took place this morning in the park of the Monastery for:
- affix on the wall of the farmhouse where I receive you, every Sunday after the Mass (Quadisha Qurbana) for a fraternal meal, a fresco of the Saints Apostles Peter and Paul while
- our trainees would go further in the study by reproducing the drawing.
A big thank you to Armia, who came this year with his wife and children. A very big thank you to him always kind, patient, attentive and authentic witness, him and his, of this Christian joy which should illuminate our faces to each one.
A big thank you then to the trainees who were attentive, studious and talented. They too, respectful of the different rhythms of others, have shown patience and compassion.

But that's not all ! Tomorrow is Sunday: 3rd after Pentecost, we remember all the Holy Apostles and we will pray for all who can not be present but will be there on July 7th for the monthly pilgrimage to Our Lady of Mercy where we will bless the icons of our trainees Marie-André, Cécile, Axel (Reader), Roger, Jeannette and Hélène.

Next week will be hard for
* Armia Elkatcha who will begin work to complete the frescoes of the Monastery Church on the forechild; but also for us and
* Familiar Syriac Monastery who will regenerate the whiteness of the walls of the church so that, as of Sunday, July 7, it can host an exhibition of icons Coptic Orthodox.
The opening will take place in the evening of Sunday 7, after the Liturgical Services, at 18h (Buffet dinner). YOU ARE INVITED!

From here, for those who can, you are also invited to participate:
* the renovation works of the paintings (Bleaching) of the walls of the church.
* with the purchase of paint

IF YOU ARE INTERESTED IN A FUTURE ICONOGRAPHIC STAGE, WRITE HERE, WE WILL SEND THE DATES:

Syro-Orthodox Church of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI. (LA FRANCE)

Tel: 02.33.24.79.58
Email: asstradsyrfr@laposte.net

--------------------------------------
I) Estágio de iconografia, 7:
E aqui estamos na reta final, as folhas de ouro foram afixadas ícones escritos por nossos estagiários matérias 2019, entramos Paraíso e são trazidas para a luz de Cristo ressuscitado pela Virgem e dos Santos Pedro e Paulo que nós comemorado hoje.
Além disso, é honrar e termina em apoteose este curso nosso amigo Armia Elkatcha queria que tudo teve lugar esta manhã no Mosteiro do parque:
- afixada na parede da casa da fazenda onde eu levá-lo todos os domingos, depois da missa (Quadisha Qurbana) para uma refeição fraterna, um afresco da enquanto Apóstolos Pedro e Paulo
- nossos estagiários iriam mais longe no estudo reproduzindo o desenho.
Um grande obrigado a Armia, que veio este ano com sua esposa e filhos. Um grande obrigado a ele sempre gentil, paciente, atento e autêntico testemunho, ele e seu, desta alegria cristã que deve iluminar nossos rostos a cada um.
Um grande obrigado aos estagiários que foram atenciosos, estudiosos e talentosos. Eles também respeitador dos diferentes ritmos de outros, têm demonstrado paciência e compaixão.

Mas isso não é tudo! Amanhã é domingo 3 depois de Pentecostes, nos lembramos de todos os Apóstolos e orar por aqueles que não puderam estar presentes, mas vai estar lá em 7 de julho para a peregrinação mensal a Nossa Senhora da Misericórdia em que abençoamos ícones dos nossos estagiários Mary Andrew, Cecile, Axel (jogador), Roger, Janet e Helen.

Na próxima semana será difícil
* Armia Elkatcha que vai começar a trabalhar para completar os afrescos da igreja do Mosteiro em coro preliminar; mas também para nós e
* Familiar siríaco Mosteiro que irá regenerar as paredes brancas da igreja para que a partir de domingo, 7 de julho, poderia sediar uma exposição de ícones coptas ortodoxos.
A abertura ocorrerá na noite de domingo, 7, após os Serviços Litúrgicos, às 18h (jantar Buffet). VOCÊ ESTÁ CONVIDADO!

A partir daqui, para quem puder, você também está convidado a participar:
* As obras de renovação das pinturas (branqueamento) das paredes da igreja.
* com a compra de tinta

SE VOCÊ ESTIVER INTERESSADO EM UM ESTÁGIO ICONOGRÁFICO FUTURO, ESCREVA AQUI, NÓS ENVIAREMOS AS DATAS:

Igreja Siro-Ortodoxa da Bem-Aventurada Virgem Maria, Mãe da Misericórdia,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI. (FRANÇA)

Tel: 02.33.24.79.58
Email: asstradsyrfr@laposte.net

Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Stage d'Iconographie Juin 2019, SOUVENIRS
Partager cet article
Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 08:10

SOMMAIRE:

* Introduction: Retour au Monastère, début de stage d'iconographie.

*DEUX AMOURS, DEUX CITES

*LA LITURGIE (Père Pascal)

*Lectionnaire du 2ème Dimanche après la Pentecôte

*L’UNITÉ DE L'EGLISE DU CHRIST, SON CHEF, VUE PAR LE PERE MATTA EL MASKINE

*Des lys séchés fleurissent sur une icône (Texte et vidéo)

*LA RÈGLE DE LA PRIÈRE (Père A Men)

*LES MAUX DE LA SOCIÉTÉ ET DE L'EGLISE (Cl Robert Sarah)

*Kuravilangad Papist ‘Nasrani’ Sangamom : A Problem for the Malankara Church ?

*SOUVENIRS PHOTOS DU DIMANCHE 16 A JAULDES (Angoulême)

*HOMMAGE A MOR THEOPHILOS

 

 

Chers amis.

En rentrant au Monastère le 20 au soir, j'avais une journée d'avance sur le programme initial en raison du désistement en dernière minute des deux stagiaires inscrits d'Aquitaine.

Inutile de vous dire que j'ai moyennement goûté la délicatesse de ces personnes alors que l'une ne m'a avertit de la chose que lorsque j'étais déjà engagé dans mes visites aux familles de Vendée et de Loire Atlantique, ce qui m'obligeait à revenir sur Jauldes puisque je devais initialement les y chercher le 21.

Nous avions hier soir la Messe à Chartres dont nous sommes revenus vers 21h15.

De son côté,Roger était allé chercher à Limoges le Maître de stage et sa petite famille qui étaient arrivés, une semaine plus tôt pour retrouver le Professeur Ashraf Sadek (Son Oncle), donner un stage d'iconographie sur Limoges et visiter le Limousin .

Ainsi, Armia arrivait tard hier soir au Monastère pour y donner un stage d'iconographie et continuer les fresques de l'avant-chœur de l'église du Monastère. Il est accompagné par toute sa belle famille.

Après m'avoir exposé quelques projets, ils ont pu, ce midi, profiter des extérieurs du Monastère où nous déjeunions en plein air.

Ici pour l'instant nous avons un soleil radieux.

Le stage commencera vraiment demain après-midi lorsque nous aurons participé à la Quadisha Qurbana (Sainte Messe ) et pris le déjeuner.

Je vous ferai part de l'évolution du stage, des travaux de l'église et de l'exposition d'icônes Coptes Orthodoxes .

En France pour un mois, notre ami Armia Elkatcha et sa chère famille pourront profiter de découvrir notre "douce France". C'est pour nous toujours un très grand plaisir de les retrouver, c'est pour nous une source d'action de grâces.

J'espère que vous serez nombreux à venir visiter le chantier de l'église du Monastère et l'exposition d'icônes. Ainsi vous aurez l'occasion de faire leur connaissance en même temps que d'apprécier le travail d'Armia.

Votre respectueusement et fraternellement dans le Christ notre Seigneur.

Bon dimanche à vous tous dans la piété et la charité fraternelle, union de prières, Aloho m'barekh !

+Mor Philipose.
------------------------------------
Dear friends.

Returning to the Monastery on the evening of the 20th, I had a day ahead of the initial program because of the last-minute withdrawal of the two enrolled trainees from Aquitaine.

Needless to say, I moderately tasted the delicacy of these people while one did not warn me of the thing that when I was already engaged in my visits to the families of Vendée and Loire Atlantique, which m forced to return to Jauldes since I had to look for them on the 21st.

Last night we had the Mass in Chartres which we returned around 9:15 pm.

For his part, Roger had gone to Limoges to find the internship Master and his family who had arrived a week earlier to find Professor Ashraf Sadek (His Uncle), give an iconography course on Limoges and visit the Limousin.

Thus, Armia arrived late last night at the Monastery to give an internship of iconography and continue the frescoes of the choir of the Monastery Church. He is accompanied by all his beautiful family.

After having exposed me some projects, they were able, this afternoon, to take advantage of the exteriors of the Monastery where we had lunch outdoors.

Here for the moment we have a bright sun.

The workshop will really begin tomorrow afternoon when we have participated in Quadisha Qurbana (Holy Mass) and had lunch.

I will tell you about the evolution of the internship, the work of the church and the exhibition of Coptic Orthodox icons.

In France for a month, our friend Armia Elkatcha and his dear family will enjoy discovering our "sweet France". It is for us always a great pleasure to find them, it is for us a source of thanksgiving.

I hope many of you will come to visit the monastery church site and the icon exhibition. Thus you will have the opportunity to get to know them at the same time as to appreciate the work of Armia.

Respectfully and fraternally in Christ our Lord.

Good Sunday to you all in piety and fraternal charity, union of prayers, Aloho m'barekh!

+ Mor Philipose.
--------------
Queridos amigos.

Voltando ao Monastério na noite do dia 20, eu tinha um dia a frente do programa inicial por causa da retirada de última hora dos dois alunos matriculados da Aquitânia.

Escusado será dizer que eu provei moderadamente a delicadeza dessas pessoas, enquanto um não me avisou do que quando eu já estava envolvido em minhas visitas às famílias de Vendée e Loire Atlantique, que m Obrigada a voltar para Jauldes, pois tive que procurá-los no dia 21.

Ontem à noite nós tivemos a Massa em Chartres que nós devolvemos ao redor 9:15 da tarde.

Por sua parte, Roger foi buscar o estágio em Limoges Mestre e sua família que tinha chegado uma semana antes de encontrar Professor Ashraf Sadek (O tio), dar um curso sobre Limoges iconografia visita e Limousin.

Assim, Armia chegou ontem à noite no mosteiro para dar um estágio de iconografia e continuar os afrescos do coro da igreja do mosteiro. Ele é acompanhado por toda a sua linda família.

Depois de terem me exposto alguns projetos, puderam, esta tarde, aproveitar o exterior do Mosteiro onde almoçamos ao ar livre.

Aqui no momento temos um sol brilhante.

O workshop começará realmente amanhã à tarde, quando tivermos participado da Quadisha Qurbana (Santa Missa) e almoçado.

Vou contar a vocês sobre a evolução do estágio, o trabalho da igreja e a exibição de ícones ortodoxos coptas.

Na França por um mês, nossa amiga Armia Elkatcha e sua querida família vão gostar de descobrir nossa "doce França". Para nós é sempre um grande prazer encontrá-los, é para nós uma fonte de ação de graças.

Espero que muitos de vocês venham visitar o local da igreja do mosteiro e a exposição dos ícones. Assim, você terá a oportunidade de conhecê-los ao mesmo tempo, para apreciar o trabalho de Armia.

Respeitosa e fraternalmente em Cristo nosso Senhor.

Bom Domingo para todos vocês em piedade e caridade fraternal, união de orações, Aloho m'barekh!

+ Mor Philipose.

Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)

DEUX AMOURS, DEUX CITES

Deux amours ont bâti deux cités : 
* l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu a fait la cité terrestre ;
* l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi a fait la cité céleste.

¤L'une se glorifie en elle-même, 
¤l'autre dans le Seigneur... 

Chez les princes et les nations que l'une s'est soumis, la passion du pouvoir l'emporte ; dans l'autre, tous se font les serviteurs du prochain dans la charité...

(Par Saint Augustin, La Cité de Dieu, XIV,28)

TWO LOVE, TWO CITES

Two loves built two cities:
self-love to the contempt of God has made the earthly city;
* God's love up to self-contempt has made the heavenly city.

One glorifies itself,
Äthe other in the Lord ...

Among the princes and nations that one has submitted to, the passion for power prevails; in the other, all are the servants of the neighbor in charity ...

(By Saint Augustine, The City of God, XIV, 28)

DOIS AMOR, DUAS CITES

Dois amores construíram duas cidades:
o amor próprio ao desprezo de Deus tornou a cidade terrena;
* O amor de Deus até o auto-desprezo tornou a cidade celestial.

Um se glorifica
O outro no Senhor ...

Entre os príncipes e nações aos quais se submeteu, prevalece a paixão pelo poder; no outro, todos são servos do próximo em caridade ...

(Por Santo Agostinho, A Cidade de Deus, XIV, 28)

 

LA LITURGIE

 

Chers amis

 

 La liturgie et particulièrement la liturgie orthodoxe ne s’aborde pas en premier lieu avec le mental, la réflexion et la raison, mais sollicite l’être dans toute ses dimensions, utilisant une pédagogie à la fois réaliste et charnelle sans cesser d’être spirituelle, celle de nos cinq sens.

Les Pères ont toujours considéré nos sens comme des « fenêtres ouvertes sur l'invisible ». Ils considèrent que Dieu nous les a donnés pour Le voir, pour L'entendre, pour Le humer, pour Le toucher, pour Le goûter... 

Pendant la liturgie nos yeux vivent une véritable mutation du regard. Lorsqu’on entre dans une église orthodoxe, notre vue est amenée d’abord à une sorte d’abstinence des images de l’extérieur. Dans l’église tout semble différent. Les fresques ou les icônes remplissent peu à peu nos yeux, par imprégnation, de la gloire divine. Il y a donc une purification du regard.

L'ouïe, dans le même temps, est sollicitée puisque tout est chanté ! Le chant liturgique a la propriété de nous faire passer du psychique au spirituel. Il va nous détendre, nous libérer des crispations de notre ego  et des soucis de la vie et saisir notre esprit pour porter la Parole chantée au-delà de ses limites audibles.

L'odorat, lui, est sollicité par l'utilisation de l'encens et s'adresse à la mémoire olfactive. Béni par le célébrant, l’encens nous fait expérimenter le mystère divin. Nous humons le parfum du Christ. L'odorat est l'organe du flair et décèle les sympathies et les antipathies, il oriente les désirs. Dans l’église, il contribue à donner un axe à nos pulsions, à nos instincts et mène notre désir vers la Présence.

A mesure que nous plongeons dans cette atmosphère mystérieuse va naître en nous le sens du goût. Il est à son sommet au moment de la communion, quand il n'y a plus rien à dire et que l'Ineffable, Dieu lui-même nous visite. On chante alors le psaume : « Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon ! »

Peu à peu une nouvelle manière de goûter se manifeste et s'installe, même en dehors de la liturgie. Une manière plus profonde, plus fine que les Pères du désert désignent par cette admirable expression : « La flamme des choses ».

Le « toucher », lui, est un sens synthétique et global. Nous touchons ou sommes touchés à travers les cinq sens. Le corps tout entier est concerné. En tant que temple de l'Esprit Saint et membre du corps du Christ, notre corps est un lieu d'initiation aux Mystères. A la fin de sa mission terrestre, Jésus n'a pas dit à ses disciples : « Vous penserez à moi »... mais « Touchez-moi ! ».

Nous sommes infiniment plus proches de Dieu par le sentir, le toucher que par la pensée. La moindre pensée, même sur Dieu, est un obstacle à le rencontrer disent les Pères.

Saint Isaac le Syrien au 6e s. disait que la vie éternelle consiste à tout sentir en Dieu, et déjà saint Clément d'Alexandrie au 2e s., invitait les premières générations de chrétiens à pressentir ce qu'est Dieu à travers toute sensation.

La liturgie exerce le corps à se laisser toucher par Dieu et à devenir physiquement conscient de sa présence. Cela se fait par le détail subtil de chacun des sens toujours stimulés et maintenus en état de vigilance ; cela se fait aussi par les grandes attitudes corporelles : debout, l’attitude fondamentale du chrétien, homme ressuscité ; assis, l’attitude de l’écoute ; prosterné, l’attitude de l’humilité, du retournement.

L'homme qui a sa vie ponctuée par une liturgie régulière et qui introduit cette même vigilance dans son existence quotidienne sait que toute action a deux aspects : d’une part, elle est fonctionnelle, on fait quelque chose, et d’autre part, elle est liturgique, car Dieu se manifeste à travers elle.

Aussi la liturgie se prolonge spontanément hors du temple. Elle n’est plus un piétinement ennuyeux d’une heure toutes les semaines, mais le ressourcement d’une attitude, d’une manière d’être là ; elle est une rencontre avec le Bien-Aimé et celle-ci, peu à peu, pourra devenir permanente.

 

Je vous dis toute mon amitié en Christ, à bientôt !

 Père Pascal

 

Texte à méditer

 

Ce qui était dès le principe, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont palpé du Verbe de vie, oui, la vie a été manifestée, nous l’avons vue et nous en sommes témoins, et nous vous annonçons la Vie éternelle qui était tournée vers le Père et qui nous est apparue, ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, afin que vous soyez aussi en communion avec nous; et notre communion est au Père et à son Fils Jésus Christ. Nous vous écrivons cela pour que votre joie soit complète. Voici le message que nous avons entendu de Lui et qu’à notre tour nous vous annonçons : Dieu est lumière, en Lui point de ténèbres !

Saint Jean 1.1 à 5

 

 

Prière pour les vacances qui viennent

Nous Te prions Seigneur pour ceux qui sont en voyage : Toi qui es le phare qui guide les égarés, Toi qui es le port et le refuge de ceux qui naviguent, protège Tes serviteurs … qui partent pour un long voyage, écarte de leur route toute embûche, aplanis le chemin devant leurs pas et guide-les, nous T'en prions, écoute-nous et aie pitié de nous.

(Source: Seraphim)

Deuxième dimanche après la Pentecôte

  • Saint Qurbana
    • Actes 4: 23 à 31 :
  • 23 Lorsque Pierre et Jean eurent été relâchés, ils se rendirent auprès des leurs et rapportèrent tout ce que les grands prêtres et les anciens leur avaient dit.
  • 24 Après avoir écouté, tous, d’un même cœur, élevèrent leur voix vers Dieu en disant : « Maître, toi, tu as fait le ciel et la terre et la mer et tout ce qu’ils renferment.
  • 25 Par l’Esprit Saint, tu as mis dans la bouche de notre père David, ton serviteur, les paroles que voici : Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ?
  • 26 Les rois de la terre se sont dressés, les chefs se sont ligués entre eux contre le Seigneur et contre son Christ ?
  • 27 Et c’est vrai : dans cette ville, Hérode et Ponce Pilate, avec les nations et le peuple d’Israël, se sont ligués contre Jésus, ton Saint, ton Serviteur, le Christ à qui tu as donné l’onction ;
  • 28 ils ont fait tout ce que tu avais décidé d’avance dans ta puissance et selon ton dessein.
  • 29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces : donne à ceux qui te servent de dire ta parole avec une totale assurance.
  • 30 Étends donc ta main pour que se produisent guérisons, signes et prodiges, par le nom de Jésus, ton Saint, ton Serviteur. »
  • 31 Quand ils eurent fini de prier, le lieu où ils étaient réunis se mit à trembler, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils disaient la parole de Dieu avec assurance.
    •  
    • Ephésiens 2: 11-22 :
  • 11 Vous qui autrefois étiez païens, traités de « non-circoncis » par ceux qui se disent circoncis à cause d’une opération pratiquée dans la chair, souvenez-vous donc
  • 12 qu’en ce temps-là vous n’aviez pas le Christ, vous n’aviez pas droit de cité avec Israël, vous étiez étrangers aux alliances et à la promesse, vous n’aviez pas d’espérance et, dans le monde, vous étiez sans Dieu.
  • 13 Mais maintenant, dans le Christ Jésus, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang du Christ.
  • 14 C’est lui, le Christ, qui est notre paix : des deux, le Juif et le païen, il a fait une seule réalité ; par sa chair crucifiée, il a détruit ce qui les séparait, le mur de la haine ;
  • 15 il a supprimé les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. Ainsi, à partir des deux, le Juif et le païen, il a voulu créer en lui un seul Homme nouveau en faisant la paix,
  • 16 et réconcilier avec Dieu les uns et les autres en un seul corps par le moyen de la croix ; en sa personne, il a tué la haine.
  • 17 Il est venu annoncer la bonne nouvelle de la paix, la paix pour vous qui étiez loin, la paix pour ceux qui étaient proches.
  • 18 Par lui, en effet, les uns et les autres, nous avons, dans un seul Esprit, accès auprès du Père.
  • 19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu,
  • 20 car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même.
  • 21 En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur.
  • 22 En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint.
    •  
    • Saint Matthieu 10: 5 – 16 :
  • 05 Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes et n’entrez dans aucune ville des Samaritains.
  • 06 Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
  • 07 Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
  • 08 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.
  • 09 Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre dans vos ceintures,
  • 10 ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture.
  • 11 Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez là jusqu’à votre départ.
  • 12 En entrant dans la maison, saluez ceux qui l’habitent.
  • 13 Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne vers vous.
  • 14 Si l’on ne vous accueille pas et si l’on n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds.
  • 15 Amen, je vous le dis : au jour du Jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins sévèrement que cette ville.
  • 16 « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes.

L’UNITÉ DE L'EGLISE DU CHRIST,

SON CHEF, 

VUE PAR
LE PERE MATTA EL MASKINE

père spirituel du Monastère de Saint Macaire

 
Dans une époque comme la nôtre, entachée d'esprit sectaire, nous avons vite fait de penser que les mots du Credo : Nous croyons en une seule Eglise universelle se réfèrent au type d'unité qu'on trouve dans la confession (ou la communauté) à laquelle appartient tel ou tel chrétien, qu'il soit orthodoxe, catholique romain ou protestant. Le concept d'universalité est influencé par celui d'une unité marquée de sectarisme. Un croyant orthodoxe affirmera que l'unité de l'Eglise réside purement et simplement dans l'Orthodoxie et que l'universalité n'englobe que les orthodoxes qui se trouvent dans le monde entier. Un catholique et un protestant feront pour leur part des affirmations similaires. Ainsi chaque chrétien se forge une idée théologique de la nature de l'Eglise telle que son unité semble enfermée dans les frontières de sa propre confession, et que son universalité n'est plus alors qu'un aspect spatial de l'Eglise, dans les limites définies par le dogme.

Une vision aussi étroite qui s'accroche fanatiquement à des habitudes mentales et à l'esprit de clocher fait perdre de vue la réalité de la nature infinie de l'Eglise, qui dépasse aussi bien la pensée de l'homme que tout son univers terrestre.

L'Eglise est bien plus grande que l'homme ! Elle est même plus grande que les cieux et la terre, car l'homme n'a jamais rempli l'Eglise et ne la remplira jamais, même si le monde entier avec toutes ses structures, toutes ses croyances passées et futures était sauvé. Car le seul qui remplit l'Eglise, c'est le Christ. Car il est lui même la plénitude parfaite qui seule peut remplir tout en tout (Ep 1,23): l'homme, son intelligence, le temps et l'espace ! Le monde entier, les cieux et la terre ne peuvent contenir l'Eglise. Tout au contraire, c'est l'Eglise qui contient largement la terre et les cieux de l'homme. L'Eglise est la nouvelle création (2 Co 5,17), le ciel nouveau et la terre nouvelle (Ap 21,1), l'homme nouveau (Ep 4,24). Les cieux anciens et la terre ancienne sont engloutis dans la nouvelle création, comme s'ils n'existaient plus (bien qu'ils existent encore). De même la mort est engloutie (1 Co 15,54) dans la vie, de sorte qu'elle ne domine plus; et ce qui est corruptible est englouti dans ce qui est incorruptible. Tout devient nouveau, vivant, éternel et pur. Le nouveau ici, c'est ce qui appartient au TOUT INALTÉRABLE ET INFINI, tandis que l'ancien est ce qui est partiel, qui périt nécessairement, à cause de sa nature essentiellement changeante.

Aussi l'Eglise, de par son caractère universel, est-elle plus grande que l'homme, que ses concepts, ses structures et ses dogmes ; plus grande que le monde, avec ses immenses virtualités, que la terre avec toute son entropie, que tous les événements temporels du premier jusqu'au dernier.

LA RÈGLE DE LA PRIÈRE

(Père A Men)

 

La règle de prière constitue la forme première et indispensable de l’adoration. On appelle ainsi la lecture quotidienne d’un nombre fixe de prières du matin et du soir.

Ce rythme est nécessaire, sinon l’âme glisse facilement hors de la vie d’oraison, comme ballottée au gré des événements. 

Dans la prière même, comme dans toute action d’envergure difficile, les seules « inspiration », « humeur » ou « improvisation » ne suffisent pas.

Lorsque quelqu’un contemple un tableau ou une icône, écoute de la musique ou de la poésie, il communie au monde intérieur de leur créateur ; de même la lecture des prières nous relie à ceux qui les ont composées : psalmistes et saints.

Cela nous permet de nous établir dans un état spirituel apparenté à celui qui brûlait dans leur cœur.

« Le Christ, dit le père A. Eltchaninoff, nous donne l’exemple de prières qu’il empruntait à d’autres prières.

Ainsi les cris poussés sur la croix sont des citations de psaumes (Ps 22, 2 ; 31, 6). »

Il existe trois « règles » fondamentales :

1. La règle complète, destinée à ceux qui disposent de plus de temps libre que les autres ; elle est contenue dans les livres de prières complets destinés aux prêtres.

2. La règle courte, destinée à tout le monde.

Le matin : « Roi céleste consolateur », « Trisagion », « Très Sainte Trinité », « Notre Père », « À mon réveil je te rends grâces », « Ô Dieu, aie pitié de moi », « Credo », « Seigneur, purifie », « Vers toi, Seigneur », « Saint ange », « Très Sainte Mère de Dieu », commémoration des saints, prière pour les vivants et les morts.

Le soir : « Roi céleste », « Trisagion », « Très Sainte Trinité », « Notre Père », « Seigneur, aie pitié de nous », « Dieu éternel », « Mère pleine de bonté », « Ange du Christ », « Que retentissent nos accents de victoire », « Il est digne en vérité ». Ces prières se trouvent dans n’importe quel livre de prières.

3. La règle minimale de saint Séraphim : trois « Notre Père », trois « Vierge Marie » et un « Credo », pour ceux qui, certains jours, ou dans des cas de force majeure, sont trop exténués ou bien manquent de temps.

Laisser tomber la « règle » est dangereux.

La fatigue et l’absence de concentration ne doivent pas nous troubler.

Même si la « règle » est lue sans l’attention nécessaire, les mots de la prière, en pénétrant dans l’inconscient, y exercent leur action sanctifiante.

 

Source: Extrait de : Alexandre Men,
Manuel pratique de prière, Cerf, 1998.

 

______________________________

 

Seigneur Jésus Christ, en cette heure vespérale

 

en cette ville, où s’est posée ta bénédiction
parmi toutes les souffrances, les péchés, les maux,
toi qui as souffert et a pris sur toi les plaies
du genre humain à cause de ton amour pour nous,
toi qui es venu ici-bas, sois avec nous.

Seigneur, tu as porté la Croix, apprends-nous
à porter les souffrances et la prière de nos proches.

Seigneur Jésus Christ, Tu vois nos plaies
et nos faiblesses. Rends-nous forts,
fais de nous des témoins fermes, forts,
dignes de ton Évangile divin.

Seigneur Jésus Christ, accorde-nous en ces jours
que tu nous as octroyés, de porter, comme un étendard,
ta Croix. Seigneur Jésus Christ, aide-nous.

Nous te rendons grâces pour toutes les merveilles
que tu nous donnes dans la nature, dans l’Église,
dans le Sacrement, dans tes Saintes Écritures,
dans les écrits des hommes inspirés par toi,
dans ceux qui nous sont proches, que nous aimons,
dans tout ce qui captive, nous émeut, nous étonne.

 

Nous te rendons grâces pour tout, Seigneur.
Donne-nous d’être des porteurs authentiques
de ton Nom. Amen. 

 

 

PÈRE ALEXANDRE MEN

Source: http://www.seraphim-marc-elie.fr/

 

LES MAUX DE LA SOCIÉTÉ ET DE L'EGLISE

« […] Il y a quelques heures j’étais à la cathédrale Notre-Dame de Paris. (Cl Robert Sarah)

"En entrant dans cette église éventrée, en contemplant ses voûtes effondrées, je n’ai pu m’empêcher d’y voir un symbole de la situation de la civilisation occidentale et de l’Eglise en Europe. 
Oui, aujourd’hui de tout côté, l’Eglise semble être en flamme. Elle semble ravagée par un incendie bien plus destructeur que celui de la cathédrale Notre-Dame. 
Quel est ce feu ? 
Il faut avoir le courage de lui donner son nom. Car, « mal nommer les choses, c’est augmenter le malheur du monde. »

Ce feu, cet incendie qui ravage l’Eglise tout particulièrement en Europe, c’est la confusion intellectuelle, doctrinale et morale ; c’est la couardise de proclamer la vérité sur Dieu et sur l’homme et de défendre et transmettre les valeurs morales et éthiques de la tradition chrétienne ; c’est la perte de la foi, de l’esprit de foi, la perte du sens de l’objectivité de la foi et donc la perte du sens de Dieu.

[...] Une Eglise qui ne serait pas orientée vers Dieu est une Eglise qui meurt et s’effondre. 
La flèche de la cathédrale de Paris s’est effondrée : ce n’est pas un hasard !

Notre-Dame de Paris symbolise tout l’Occident. A force de se détourner de Dieu, l’Occident s’effondre.

Elle symbolise la grande tentation des chrétiens d’Occident : à force de ne plus être tournés vers Dieu, à force de se tourner vers eux-mêmes, ils meurent.

Je suis persuadé que cette civilisation vit une crise mortelle. Comme à l’époque de la chute de Rome, les élites d’aujourd’hui ne se soucient que d’augmenter le luxe de leur vie quotidienne et les peuples sont anesthésiés par des divertissements de plus en plus vulgaires.

Comme évêque, je me dois de prévenir l’Occident ! L’incendie de la barbarie vous menace !

Et qui sont les barbares ? 
Les barbares sont ceux qui haïssent la nature humaine, Les barbares sont ceux qui bafouent le sens du sacré, Les barbares sont ceux qui méprisent et manipulent la vie et veulent « augmenter l’homme » !

[...] La civilisation occidentale est en profonde décadence et en ruine, malgré ses succès scientifiques et technologiques fantastiques et les apparences de prospérité ! 
Comme la cathédrale Notre-Dame : elle vacille.

Elle a perdu sa raison d’être : montrer Dieu et conduire à Dieu.

[...] Si Dieu perd son caractère central et son primat, l’homme perd sa juste place : il ne trouve plus sa place dans la création, dans les relations avec les autres.

Le refus moderne de Dieu nous enferme dans un nouveau totalitarisme : celui du relativisme qui n’admet aucune loi si ce n’est celle du profit.

Il faut briser les chaînes que cette nouvelle idéologie totalitaire veut nous imposer !

Si l’homme refuse et se coupe de Dieu, il ressemble à un fleuve immense et majestueux, mais coupé de sa source, tôt ou tard, il sèchera et disparaîtra.

[...] La crise spirituelle que je décris concerne le monde entier. Mais elle a sa source en Europe.

Le rejet de Dieu est né dans les consciences occidentales. L’effondrement spirituel a donc des traits proprement occidentaux. […] »

Extraits de la conférence prononcée le 25 mai à Paris par le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation Romaine-catholique pour le Culte divin et la discipline des Sacrements.

(Source: Proliturgia.org)

 

-------------------------------------------

 

O MAUTH DA SOCIEDADE E DA IGREJA

"[...] Algumas horas atrás eu estava na Catedral de Notre-Dame, em Paris. (Cl Robert Sarah)

"Ao entrar nessa igreja estripada, contemplando seus arcos desmoronados, não pude deixar de vê-la como um símbolo da situação da civilização ocidental e da Igreja na Europa.
Sim, hoje em todos os lados, a Igreja parece estar em chamas. Parece devastado por um incêndio muito mais destrutivo que o da catedral de Notre-Dame.
O que é esse fogo?
Você deve ter a coragem de lhe dar seu nome. Porque, "nomeando mal as coisas, está aumentando a infelicidade do mundo. "

Este fogo, este fogo que assola a Igreja, especialmente na Europa, é uma confusão intelectual, doutrinal e moral; é covardia proclamar a verdade sobre Deus e o homem e defender e transmitir os valores morais e éticos da tradição cristã; é a perda da fé, do espírito da fé, a perda do sentido da objetividade da fé e, portanto, a perda do sentido de Deus.

[...] Uma Igreja que não é orientada para Deus é uma Igreja que morre e desmorona.
A torre da catedral de Paris entrou em colapso: não é uma coincidência!

Nossa Senhora de Paris simboliza todo o Ocidente. Ao se afastar de Deus, o Ocidente está entrando em colapso.

Simboliza a grande tentação dos cristãos no Ocidente: ao não mais se voltarem para Deus, ao se voltarem para si mesmos, morrem.

Estou convencido de que esta civilização está vivendo uma crise mortal. Como na época da queda de Roma, as elites de hoje só se preocupam em aumentar o luxo de sua vida cotidiana e as pessoas são anestesiadas por um entretenimento cada vez mais vulgar.

Como bispo, devo avisar o Ocidente! O fogo da barbárie ameaça você!

E quem são os bárbaros?
Bárbaros são aqueles que odeiam a natureza humana, Bárbaros são aqueles que desprezam o significado do sagrado, Bárbaros são aqueles que desprezam e manipulam a vida e querem "aumentar o homem"!

[...] a civilização ocidental está em profunda decadência e ruína, apesar de seus fantásticos sucessos científicos e tecnológicos e aparências de prosperidade!
Como a catedral de Notre-Dame: está vacilando.

Perdeu sua razão de ser: mostrar a Deus e levar a Deus.

[...] Se Deus perde seu caráter central e sua primazia, o homem perde o seu lugar de direito: ele não encontra mais seu lugar na criação, nas relações com os outros.

A moderna rejeição de Deus nos tranca em um novo totalitarismo: o do relativismo, que não admite lei, exceto a do lucro.

Devemos quebrar as correntes que esta nova ideologia totalitária quer nos impor!

Se o homem se recusa e se separa de Deus, ele parece um rio imenso e majestoso, mas separado de sua fonte, mais cedo ou mais tarde ele secará e desaparecerá.

[...] A crise espiritual que eu descrevo diz respeito ao mundo inteiro. Mas tem sua origem na Europa.

A rejeição de Deus nasce na consciência ocidental. O colapso espiritual, portanto, tem características ocidentais. [...] »

Trechos da palestra proferida em 25 de maio em Paris pelo cardeal Robert Sarah, prefeito da Congregação Católica Romana para o Culto Divino e a Disciplina dos Sacramentos.

(Fonte: Proliturgia.org)

------------------------------------

THE MAUTH OF THE SOCIETY AND THE CHURCH

"[...] A few hours ago I was at Notre-Dame Cathedral in Paris. (Cl Robert Sarah)

"As I entered this disemboweled church, contemplating its collapsed arches, I could not help seeing it as a symbol of the situation of Western civilization and the Church in Europe.
Yes, today on all sides, the Church seems to be on fire. It seems ravaged by a fire much more destructive than that of the Notre-Dame cathedral.
What is this fire?
You must have the courage to give him his name. Because, "badly naming things, it is increasing the misfortune of the world. "

This fire, this fire which ravages the Church especially in Europe, is intellectual, doctrinal and moral confusion; it is cowardice to proclaim the truth about God and man and to defend and transmit the moral and ethical values ​​of the Christian tradition; it is the loss of faith, of the spirit of faith, the loss of the sense of the objectivity of faith and therefore the loss of the meaning of God.

[...] A Church that is not oriented toward God is a Church that dies and collapses.
The spire of the cathedral of Paris collapsed: it is not a coincidence!

Our Lady of Paris symbolizes all the West. By dint of turning away from God, the West is collapsing.

It symbolizes the great temptation of Christians in the West: by no longer being turned to God, by dint of turning to themselves, they die.

I am convinced that this civilization is living a deadly crisis. As at the time of the fall of Rome, the elites of today only care to increase the luxury of their daily life and the people are anesthetized by more and more vulgar entertainment.

As bishop, I must warn the West! The fire of barbarism threatens you!

And who are the barbarians?
Barbarians are those who hate human nature, Barbarians are those who scorn the meaning of the sacred, Barbarians are those who despise and manipulate life and want to "increase the man"!

[...] Western civilization is in deep decay and ruin, despite its fantastic scientific and technological successes and appearances of prosperity!
Like the Notre-Dame cathedral: it is wavering.

It has lost its raison d'être: to show God and to lead to God.

[...] If God loses his central character and his primacy, man loses his rightful place: he no longer finds his place in creation, in relations with others.

The modern rejection of God locks us into a new totalitarianism: that of relativism which admits no law except that of profit.

We must break the chains that this new totalitarian ideology wants to impose on us!

If man refuses and cuts himself off from God, he looks like an immense and majestic river, but cut off from its source, sooner or later it will dry up and disappear.

[...] The spiritual crisis that I describe concerns the whole world. But it has its source in Europe.

The rejection of God is born in Western consciousness. The spiritual collapse therefore has Western features. [...] »

Extracts from the lecture given on 25 May in Paris by Cardinal Robert Sarah, Prefect of the Roman Catholic Congregation for Divine Worship and the Discipline of the Sacraments.

(Source: Proliturgia.org)

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Kuravilangad Papist ‘Nasrani’ Sangamom : A Problem for the Malankara Church ?

D R- OCP News Service- 18/6/19

The so-called Nasrani Sangamom (organized by the Syro-Malabar Papsist Uniate Rite) scheduled in the month of September 2019 on behalf of the Kuravalangadu Roman Catholic Church is nothing but a satirical event in several aspects. It can be seen as a hilarious attempt to create false stories and to overlook some of the dark chapters in the history of Malankara Church.

How can Syro-Malabar Papist Uniate Rite claim true Nasrani heritage by venerating the Pope of Rome (who is their supreme Pontiff) and by adhering to ‘Latinization’? True Nasranis are the descendants of those courageous Malankara fathers who totally denied the veneration of the Virgin Statues and rejected the infamous Latinization project by Archbishop Menezes. But Syro-Malabar is a community of people who embraced Latin statues and Latinization. How can such a Latinized community claim true Nasrani identity?

Propagation of Historical Inaccuracies – Kuravilangad Papist Church
According to Niranam Grandavary, a Church was built in Kuravilangad in 1162. Some other sources also claim the existence of a Church in Kuravalngadu, probably established in the middle of 1100.

The circular (249) of Mar Kallarangatt (the Romo-Syrian Papist Bishop of Palai) dated 1/5/2019, claims that the first Church in the name of Holy Theotokos (Mother Mary) was built in Kuravilangad in A.D. 105 and the same is officially accepted. The strategy (that a Church in the name of Holy Theotokos was built in Kuravilangad in A.D. 105) employed by the Syro-Malabar Rite with regards to the Kuravalnagadu Church substantiates the infamous quote ‘lie a 100 times and it becomes the truth.’

‘Parambil Chandy – the first Bishop of Indian Origin & Kuravalgnattu Might be the World’s First Marian Church’: Claims Mar Kallarangatt

Kuravilangad is situated almost 150 kilometers away from those places where St. Thomas preached the gospel. What made Kuravilangad so special for the Nasranis to travel to this place during the first century? If Kuravilangad Church was built in 1162, then the Pakalomattam and Brahminic myths propagated will be put under scrutiny. Hence, it is important to add ‘non-existing antiquity’ to the history of the Kuravalangadu Church.

Malankara Nasranis will find it extremely difficult to accept the Uniate lies and will outrightly reject the papist propaganda mentioned in the circular (249) of Mar Kallarangatt.

Kuravilangad Church and Leaning Cross Oath
It is noteworthy that the Church at Kuravilangad was never part of any major document events that took place after the Leaning Cross Oath. The two major meetings after the oath were held at Chenamagalam and Edapally. Moreover, Archdeacon Thoma was consecrated as Marthoma I in 1653 at the Alangattu Church. But Kuravilangad appears to be mentioned mostly in connection with Parambil Mar Chandy.

Marthoma I and the Episcopate of Mar Chandy
A four-member committee was appointed to assist Marthoma in his administration. They were Palliveettil Mar Chandy, Kadavil Chandy Kathanar, Vengoor Geevargese Kathanar, and Anjilimoottil Ittithomman Kathanar.

In his circular Mar Kallarangatt claims that Mar Parambil Chandy (1613-1687) was the first Indian local Bishop to lead the Nasranis. What a paradox?! So does it mean that there were no other Bishops of Indian origin during the time? What about Marthoma I – the Prelate of the Malankara Nasranis? Was he not Indian in origin?

Disagreement erupted among the four counselors of Marthoma I, during the third year of his reign. Parambail Chandy Kathanar and Kadavil Chandy Kathanar met the Papal representative and conveyed their interest to join the Roman Catholic Church. Parambil Chandy was offered Episcopate and Kadavil Chandy was given the position of Vicar-General. However, the official approval for Mar Chandy’s consecration was taken in a meeting that was held at the residence of Bishop Sebastiani (eight years after the consecration of Marthoma I) and he was consecrated in 1663, ten years after the consecration of Marthoma I.

Archdeacon Thomas was elected unanimously as the Bishop of the Nasrani Church and he was recognized by the ruling class (Kings). This was clearly mentioned by James Hough in his work ‘History of Christianity in India’. However, Mar Kallarangatt do not recognize Mar Thoma I as the first local Prelate. For him, Mar Chandy (who was an assistant to Marthoma I and who was consecrated ten years later) was the first local Prelate. The history that ignores Marthoma I do not deserve an answer.

Marthoma I – Guardian of the Malankara Nazaranieth
Marthoma I was a true anti-Colonial champion, who did not submit the real soul and integrity of the Malankara Nazraneith to the Portuguese Roman Catholic colonial invaders. What sangamom are the Syro-Malabaris planning to convene at Kuravilangad without honoring the true patriotism and sacrifice of great Marthoma I of Malankara?

Hence, the historical inaccuracies proposed by the Uniate Rites about the Kuravilangad  Roman Catholic Church and Mar Chandy are unacceptable for Malankara Nasranis.

Unity of Malankara Nasranis should not be attempted through fictitious histories and fabricated stories. An honest interpretation of history is the first step towards unity. The first thing to do is to take the back Roman yoke (that often distorts the sight) and replace it with Malankara Nasaranieth.

It shall be noted that ecumenism is not about dancing to the rhythm of the Papist Uniate Rites.

References:
HOUGH, J. (2016). HISTORY OF CHRISTIANITY IN INDIA. [Place of publication not identified]: FORGOTTEN Books.

Mackenzie, G. (2013). Christianity in Travancore. [Place of publication not identified]: The classics Us.

PAGE, O. (2019). ‘Parambil Chandy – the first Bishop of Indian Origin & Kuravalgnattu Might be the World’s First Marian Church’: Claims Mar Kallarangatt. [online] News | Orthodoxy Cognate PAGE. Available at: http://theorthodoxchurch.info/blog/news/kparambil-chandy-the-first-bishop-of-indian-origin-kuravalgnattu-might-be-the-worlds-first-marian-church-claims-mar-kallarangatt/ [Accessed 18 Jun. 2019].

Source:
OCP News Service

 

SOUVENIRS PHOTOS DU DIMANCHE 16 A JAULDES (Angoulême)

Nous célébrions le 1er dimanche après la Pentecôte conformément à notre Calendrier Liturgique Malankare Orthodoxe. 
J'étais à Jauldes.

Rendons grâce pour ce beau dimanche !

Même si nous étions moins nombreux que pour la Fête Patronale le mois dernier, nous étions relativement nombreux et, une fois de plus, grâce à Dieu et à la correspondance de nos frères et sœurs Chrétiens à Sa Grâce, avons passé ce dimanche dans la piété et la bonne humeur.

J'ai dû me débrouiller seul, sans servant de Messe ni de clerc pour me seconder au Chœur.

Heureusement que Roger était là pour,de la nef, assumer les réponds du diacre. 
Heureusement que les dames purent répondre à la louange angélique par le tintement des clochettes au moments opportuns. Merci à eux tous.

Je n'ai terminé de recevoir les fidèles que vers 19 h, content mais fatigué. Martine Derkman est restée partager un Gaspacho avec moi avant de reprendre bien vite la route pour son domicile (130 km )

C'était aussi la Fête des pères. Nombreux furent les fidèles et amis ainsi que certains de mes frères prêtres qui me souhaitèrent une bonne fête. Merci à eux. 
Nous célébrions hier le retour à Dieu d'un modèle de bon Père , reflet du Père Céleste : Mor Theophilos. 
Nous évoquions ce matin sa mémoire ainsi que celle des Saints Martyrs Syriaques (1915) qui par leur héroïsme exercent eux aussi -Et oh combien !- une forme de paternité spirituelle.

Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)
Lettre de nouvelle du Weekend du 2ème Dimanche après la Pentecôtes (Lectionnaire)

SOUVENIRS PICTURES OF SUNDAY 16 AT JAULDES (Angoulême)

We celebrated the first Sunday after Pentecost according to our Malankara Orthodox Liturgical Calendar.
I was in Jauldes.

Give thanks for this beautiful Sunday!

Even though we were less numerous than for the Patron Day last month, we were relatively numerous and, once again, thanks to God and the correspondence of our Christian brothers and sisters to His Grace, spent this Sunday in piety. and the good mood.

I had to fend for myself, without serving a Mass or a cleric to help me in the choir.

Fortunately, Roger was there to take the deacons' answers from the nave.
Fortunately, the ladies were able to respond to angelic praise by ringing the bells at the opportune moments. Thank you to them all.

I finished receiving the faithful only around 19 pm, happy but tired. Martine Derkman stayed share a Gaspacho with me before quickly resume the road to his home (130 km)

It was also Father's Day. Many faithful and friends as well as some of my brother priests who wished me a good feast. Thanks to them.
Yesterday we celebrated the return to God of a model of the good Father, a reflection of the Heavenly Father: Mor Theophilos.
This morning we remembered his memory as well as that of the holy Syriac Martyrs (1915) who by their heroism also exercise - And oh how! - a form of spiritual paternity.

 

SOUVENIRS FOTOS DO DOMINGO 16 EM JAULDES (Angoulême)

Celebramos o primeiro domingo após o Pentecostes de acordo com o nosso Calendário Litúrgico Ortodoxo Malankara.
Eu estava em Jauldes.

Agradeça por este lindo domingo!

Mesmo que estávamos em desvantagem para a Festa no mês passado, que eram relativamente numerosos e, mais uma vez, graças a Deus e a correspondência de nossos irmãos e irmãs cristãos Sua Graça passou o domingo na piedade e o bom humor.

Eu tive que me defender sozinha, sem servir uma missa ou um clérigo para me ajudar no coro.

Felizmente, Roger estava lá para tirar as respostas dos diáconos da nave.
Felizmente, as senhoras foram capazes de responder aos elogios angelicais soando os sinos nos momentos oportunos. Obrigado a todos eles.

Acabei de receber os fiéis apenas por volta das 19 horas, feliz mas cansada. Martine Derkman permaneceu compartilhando um Gaspacho comigo antes de retomar rapidamente a estrada para sua casa (130 km)

Foi também o Dia dos Pais. Muitos fiéis e amigos, bem como alguns dos meus irmãos sacerdotes que me desejavam um bom banquete. Graças a eles.
Ontem celebramos o retorno a Deus de um modelo de bom pai, um reflexo do Pai Celestial: Mor Theophilos.
Mencionamos esta manhã a sua memória e que dos Santos Mártires siríacos (1915) que, por seu heroísmo exercem também e oh como - uma forma de paternidade espiritual.

 

HOMMAGE A MOR THEOPHILOS

 

15 juin 2019, anniversaire des 600 jours du rappel à Dieu du vénéré thirumeni (Evêque) Mor Théophilose pour l'anniversaire de saint Gregorios de Parumala...

Puisse t-il, auprès du Seigneur, intercéder pour la sainteté du clergé de nos Eglises Locales Syriennes Orthodoxes des Indes, d'Europe et ses missions !

Il fut un exemple de Successeur des Apôtres, un modèle de charité. Que son exemple nous éclaire, qu'il illumine notre cheminement !

Lors des sept derniers mois, le projet, le plan rêvé par le bien aimé et regretté de thirumeni (Oncle du Père Philipose que certains d'entre vous connaissent puisque, sur le conseil de son oncle, il venait passer en notre Monastère ses vacances universitaires lorsqu'il était à Salzbourg) est en train de se réaliser grâce à Dieu.

Les patients et les amis des 3 hôpitaux, y compris le collège médical de kozhikode, ont continuellement pu distribuer des repas .

En plus de cela, les enfants sont enseignés et conduits à la lumière de la connaissance.

En plus des prières que nous espérons pour la fondation à venir. Ceux qui veulent aider à l'enseignement supérieur des enfants intelligents qui n'ont pas assez de moyens financierspeuvent coopérer avec la Fondation Zmart de l'Eglise-mère Malankare Orthodoxe..
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Si vous ne combattez pas vos passions, ou si vous le faites rarement et faiblement, vous aurez beaucoup de mal à les combattre, vous serez souvent vaincu par elles.
(St. Jean de Kronstadt)

--------------------------------
 TRIBUTE TO MOR THEOPHILOS

 

15, 2019, anniversary of the 600 days of the return to God of the venerated thirumeni (Bishop) Mor Théophilose for the birthday of Saint Gregorios de Parumala ...

May he, before the Lord, intercede for the holiness of the clergy of our Syrian Orthodox Local Churches of India, of Europe and his missions!

He was an example of Successor of the Apostles, a model of charity. May his example enlighten us, illuminate our journey!

During the last seven months, the project, the plan dreamed by the beloved and regretted thirumeni (uncle of Father Philipose that some of you know since, on the advice of his uncle, he came to spend our university holidays in our Monastery when he was in Salzburg) is being realized thanks to God.

Patients and friends from the 3 hospitals, including the Kozhikode Medical College, were continuously able to distribute meals.

In addition to this, children are taught and guided in the light of knowledge.

In addition to the prayers we hope for the foundation to come. Those who want to help the higher education of intelligent children who do not have enough money can cooperate with the Zmart Foundation of the Malankara Orthodox Mother Church.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

If you do not fight your passions, or if you do it rarely and weakly, you will have a hard time fighting them, you will often be defeated by them.
(St. John of Kronstadt)

----------------------------------
TRIBUTO PARA MOR THEOPHILOS

 

15 de junho de 2019, aniversário dos 600 dias do retorno a Deus do venerado thirumeni (Bispo) Mor Théophilose para o aniversário de São Gregório de Parumala...

Possa ele, perante o Senhor, interceder pela santidade do clero das nossas Igrejas Ortodoxas Sírias da Índia, da Europa e das suas missões!

Ele foi um exemplo do Sucessor dos Apóstolos, um modelo de caridade. Que seu exemplo nos ilumine, ilumine nossa jornada!

Durante os últimos sete meses, o projeto, o plano sonhado pelo amado e lamentado thirumeni (tio do padre Philipose que alguns de vocês sabem desde então, a conselho de seu tio, ele veio passar nossas férias universitárias em nosso mosteiro quando ele estava em Salzburgo) está sendo realizado graças a Deus.

Pacientes e amigos dos 3 hospitais, incluindo o Kozhikode Medical College, foram continuamente capazes de distribuir refeições.

Além disso, as crianças são ensinadas e guiadas à luz do conhecimento.

Além das orações, esperamos que a fundação venha. Aqueles que querem ajudar o ensino superior de crianças inteligentes que não têm dinheiro suficiente podem cooperar com a Fundação Zmart da Igreja Matriz Ortodoxa Malankara.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Se você não lutar contra suas paixões, ou se você fizer isso raramente e fracamente, você terá dificuldade em combatê-las, e você será derrotado por elas.
(
São João de Kronstadt)

 

  

Où nous tr