Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 10:48

PROGRAMME REMIS A JOUR DE NOS PROCHAINS

RENDEZ-VOUS LITURGIQUES (France)

NORMANDIE, HAUTS DE FRANCE:

¤Dimanche 19 Juin à 11h, MESSE DE L’AUMÔNERIE DES AFRICAINS en présence d'une Icône pèlerine de Saint Grégorios

 

(Qui était célébré le 15) à CHARTRES suivie d’un repas fraternel et réception des fidèles, l’après-midi, visite à Notre-Dame de Chartres (Relique du voile de la Sainte Vierge)
A 9h départ en voiture du Monastère pour être à l'heure à Chartres. MERCI d'être ponctuel !
 
¤Vendredi 24 Juin, Fête de Saint Jean le Baptiste, à 10h30 Messe au Monastère (61300 CHANDAI) suivie du programme habituel.
 
¤Dimanche 26 Juin, à 10h30 Messe au Monastère (61300 CHANDAI) suivie du programme habituel.
 
¤Mercredi 29 Juin, à 10h30 Messe du petit pèlerinage mensuel à Saint Michel, aux Saints Archanges et Saint Ubald au Monastère (61300 CHANDAI) suivie du programme habituel.
 
DU 29 JUIN AU 3 JUILLET (Inclusivement), PETITE RETRAITE-PELERINAGE DE LIBERATION ET DE GUERISON, en matinées, Messes avec enseignement, les après-midis, visites de Sanctuaires mariaux (Chartres, Notre-Dame de Verneuil, Notre-Dame de Tilly-sur-Seulles et la Croix Glorieuse de Dozulé)
 
¤Dimanche 3 JUILLET, à 10h30, Messe du Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde, aux Saints fondateurs de l’Eglise en Europe et au Kérala suivie d’un repas fraternel en plein air, de la réception des fidèles, etc…

 

NOUVELLE AQUITAINE, MIDI-PYRENEES:

ANGOULÊME (Jauldes):

◇ Dimanche 12 Juin et 10 Juillet ( Desservant Mor Philipose )

◇ Dimanche 26 Juin et 24 Juillet (Désservant Père Simon)

ADRESSE :

MAISON NOTRE-DAME

66,Place Schoeneck,

LE BOURG

16560 JAULDES.

Tel: 05.45.37.35.13

* Messe les 2èmes et 4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles. * Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, ou d’exorcismes, prières de guérison selon les Rites de la Sainte Eglise).

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

◇ Messe le Samedi 11 Juin et 9 Juillet

ADRESSE :

Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front ERMITAGE ST COLOMBAN*

Puyroudier (Rte d'Agonac)

24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

* Messe le 2ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, ou d’exorcismes, prières de guérison selon les Rites de la Sainte Eglise).

ALSACE et "Grand Est":

Relais paroissial Sainte Clotilde* :

*Permanence pastorale tous les trois mois. (Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, ou d’exorcismes, prières de guérison selon les Rites de la Sainte Eglise. INSCRIPTIONS : 06.48.89.94.89)

ADRESSE DU MONASTERE METROPOLITAIN :

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde Brévilly,4 61300 CHANDAI. Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Bonne journée à vous, chers amis en ce 1er Samedi du Jeûne des Saints Apôtres !
 
Je vous laisse, pour commencer cette journée la LA PRIÈRE DU PÈRE ALEXANDRE MEN:
 
« ACCORDE-MOI, SEIGNEUR, TOUT AU LONG DE CE JOUR DE ME SOUVENIR DE TOI »
« Seigneur, bénis ma prière. Aide-moi à me tenir de toute mon âme et de tout mon corps sans distraction devant toi.
Apprends-moi à Te prier.
Affermis en moi la foi.
Donne-moi un amour brûlant pour Toi.
Éclaire, Seigneur, toutes mes pensées, mes sentiments et mes actions.
Dans chaque évènement apprends-moi à discerner Ta volonté, et donnes-moi des forces pour l'accomplir.
Ferme ma bouche aux paroles méchantes et futiles et retiens ma main de faire des actions mauvaises.
Si je me trouve dans le malheur, donne-moi la force de l'accepter avec fermenté et de T'en faire l'offrande.
Fais de moi une source de bien, Seigneur, pour tous ceux que je rencontrerai aujourd'hui.
Reçois ma prière pour ceux qui ne Te connaissent pas, et délivre-les de l'incroyance.
Je Te rends grâces, Seigneur, pour mon âme, pour tout ce qui m'entoure : pour ceux qui sont près, ou loin de moi, pour le ciel et la terre, et par-dessus tout pour Ton Amour vivifiant.
Accorde-moi, Seigneur, tout au long de ce jour de me souvenir de Toi, et de Te rendre grâces. Amen. »
Je voudrais maintenant, avec un beau texte du Père-Abbé Tryphon vous rappeler, en ce "Carême des Saints Apôtres" quel doit être notre combat contre la Luxure:
Faire la guerre contre l'orgueil de la chair:
- "Puisque les yeux et les oreilles sont les portes de l'âme, un chrétien orthodoxe ne doit pas laisser le corps sans attention.
Contrairement à la religion du gnosticisme, qui enseigne la séparation de l'âme et du corps, le monde physique étant mauvais et quelque chose à vaincre, le christianisme historique enseigne l'unité du corps et de l'âme, le monde physique étant transformé et renouvelé en Christ.
Cela signifie que, tout en se souciant de son âme, un chrétien orthodoxe ne doit pas laisser le corps sans attention.
Le corps est livré à la tentation, qui est enracinée dans l'esprit.
En tant que chrétiens, nous savons que nous ne devons jamais jouer avec les tentations, car ce faisant, nous sommes déjà tombés à mi-chemin.
Ainsi, un chrétien orthodoxe qui prend son salut au sérieux ne devrarait jamais participer à des danses lascives, ou n'entrerait pas dans le flirt comme s'il s'agissait d'un sport, car il sait que c'est un jeu dangereux.
Les tentations s'installent, l'enracinent lorsque nous entretenons des pensées et des idées sales, parfois en permettant à nos yeux et à nos oreilles d'entretenir des choses qui peuvent vaincre notre volonté, nous faisant chuter.
Il est beaucoup plus facile d'arrêter une tentation au début que de lutter contre une idée séduxtrice une fois qu'elle a fait son entrée.
Une personne qui veut empêcher un cambriolage met tout en œuvre pour empêcher un cambrioleur d'entrer en premier lieu.
Tout comme prendre des précautions pour éviter un cambriolage, nous ne devons jamais nous laisser tenter, car ce serait comme inviter un criminel chez vous avec l'intention d'essayer de le dissuader de vous voler.
Beaucoup sont convaincus que les besoins sexuels sont d'une force si insurmontable qu'il est impossible de résister.
Ce n'est le cas que lorsque nous cédons habituellement aux passions et évitons d'utiliser les outils que nous donne l'Église pour soumettre notre corps.
Si nous observons les périodes de jeûne, en particulier les jours d'abstinence du mercredi et du vendredi, mangeons des quantités modérées de nourriture, évitons l'abus d'alcool et disons non aux drogues, nous aurons fait un grand pas en avant dans notre lutte contre la luxure.
N'oubliez jamais qu'un corps sain contribue à la santé de l'âme.
Enfin, il est bon de prendre à cœur le conseil de saint Ephrem le Syrien :
"Pensez au bien pour ne pas penser au mal".
Évitez de passer du temps avec des gens dont les blagues et les histoires sont des occasions de pensées pécheresses, et évitez les mauvaises fréquentations, car « les mauvaises fréquentations corrompent le bon caractère (1 Corinthiens 15 : 33) ».
Sur ces bonnes et très opportunes paroles du Père-Abbé Tryphon, je vous laisse entrer dans cette journée vouée à notre sanctification comme chaque jour que Dieu fait comme le disait si bien ma chère Grand-mère, Eugenie Baty.
Je rappelle à nos amis que demain, 2ème Dimanche après Pentecôte, une seule Quadisha Qurbana sera célébrée pour assurer l'aumônerie des Africains et la desserte régionale.
Nous partirons à 9h du Monastère pour être à Chartres à 11h .
Heureux et Saint weekend à vous tous dans la piété et la joie chrétienne !
Votre respectueusement et fraternellement dans le Christ notre Seigneur. Aloho m'barekh !
+Mor Philipose

 

Bom dia para vocês, queridos amigos, neste 1º Sábado do Jejum dos Santos Apóstolos!
Deixo-vos, para começar este dia com A ORAÇÃO DO PADRE ALEXANDRE MEN:
“DÁ-ME, SENHOR, DURANTE ESTE DIA ME LEMBRAR DE TI”
“Senhor, abençoe minha oração. Ajude-me a ficar com toda a minha alma e corpo sem distração diante de você.
Ensina-me a orar a Ti.
Fortaleça minha fé.
Dá-me amor ardente por Ti.
Ilumina, Senhor, todos os meus pensamentos, sentimentos e ações.
Em todos os casos, ensina-me a discernir a Tua vontade e dá-me força para realizá-la.
Fecha minha boca para palavras perversas e fúteis e restringe minha mão de fazer más ações.
Se me encontrar em desgraça, dá-me a força para aceitá-la de coração e oferecê-la a Vós.
Faça de mim uma fonte de bem, Senhor, para todos que encontro hoje.
Receba minha oração por aqueles que não Te conhecem e livra-os da incredulidade.
Dou-te graças, Senhor, pela minha alma, por tudo o que me rodeia: pelos que estão perto e longe de mim, pelo céu e pela terra, e sobretudo pelo teu amor vivificante.
Conceda-me, Senhor, durante todo este dia, lembrar de Ti e dar-te graças. Amin. »
Gostaria agora, com um belo texto do padre-abade Tryphon, de lembrá-los, nesta "Quaresma dos Santos Apóstolos", qual deve ser nossa luta contra a luxúria:
Fazendo guerra contra o orgulho da carne:
- "Como os olhos e os ouvidos são as portas da alma, um cristão ortodoxo não deve deixar o corpo sem vigilância.
Ao contrário da religião do gnosticismo, que ensina a separação da alma e do corpo, sendo o mundo físico mau e algo a ser vencido, o cristianismo histórico ensina a unidade do corpo e da alma, o mundo físico sendo transformado e renovado em Cristo.
Isso significa que, enquanto cuida de sua alma, um cristão ortodoxo não deve deixar o corpo sem vigilância.
O corpo é entregue à tentação, que está enraizada na mente.
Como cristãos, sabemos que nunca devemos brincar com as tentações, porque ao fazê-lo já caímos no meio do caminho.
Portanto, um cristão ortodoxo que leva a sério sua salvação nunca deve participar de danças lascivas, ou entrar em flertes como se fosse um esporte, pois ele sabe que é um jogo perigoso.
As tentações se instalam, entrincheiram-se quando alimentamos pensamentos e ideias sujas, às vezes permitindo que nossos olhos e ouvidos entrem em coisas que podem superar nossa vontade, nos derrubando.
É muito mais fácil deter uma tentação no início do que lutar contra uma ideia sedutora uma vez que ela tenha entrado.
Uma pessoa que quer evitar um roubo faz um grande esforço para impedir que um ladrão entre em primeiro lugar.
Assim como tomar precauções para evitar um roubo, nunca devemos ser tentados, pois isso seria como convidar um criminoso para sua casa com a intenção de tentar dissuadi-lo de roubá-lo.
Muitos estão convencidos de que as necessidades sexuais são de uma força tão insuperável que é impossível resistir.
Este é apenas o caso quando habitualmente cedemos às paixões e evitamos usar as ferramentas que a Igreja nos dá para subjugar nossos corpos.
Se observarmos os períodos de jejum, especialmente os dias de abstinência de quarta e sexta-feira, comermos quantidades moderadas de alimentos, evitarmos o abuso de álcool e dissermos não às drogas, teremos dado um grande passo em nossa luta contra a luxúria.
Nunca se esqueça que um corpo saudável contribui para uma alma saudável.
Finalmente, é bom levar a sério o conselho de Santo Efrém, o Sírio:
“Pense no bem para não pensar no mal”.
Evite passar tempo com pessoas cujas piadas e histórias são ocasiões para pensamentos pecaminosos e evite más companhias, porque “as más companhias corrompem o bom caráter (1 Coríntios 15:33)”.
Com estas boas e muito oportunas palavras do padre-abade Tryphon, deixo-vos entrar neste dia dedicado à nossa santificação como todos os dias que Deus faz, como tão bem disse a minha querida avó, Eugenie Baty.
Recordo aos nossos amigos que amanhã, 2º Domingo depois de Pentecostes, será celebrada apenas uma Quadisha Qurbana para assegurar a capelania dos africanos e o serviço regional.
Sairemos do Mosteiro às 9h00 para estar em Chartres às 11h00.
Bom e santo fim de semana a todos vós na piedade e na alegria cristã!
Atenciosamente e fraternalmente em Cristo nosso Senhor. Aloho m'barekh!
+Mor Philipose
---------

 

Good day to you, dear friends on this 1st Saturday of the Fast of the Holy Apostles!
I leave you, to begin this day with THE PRAYER OF FATHER ALEXANDRE MEN:
“GRANT ME, LORD, THROUGHOUT THIS DAY TO REMEMBER YOU”
“Lord, bless my prayer. Help me to stand with all my soul and body without distraction before you.
Teach me to pray to You.
Strengthen my faith.
Give me burning love for You.
Illuminate, Lord, all my thoughts, feelings and actions.
In every event teach me to discern Your will, and give me strength to accomplish it.
Shut my mouth to wicked and futile words and restrain my hand from doing evil deeds.
If I find myself in misfortune, give me the strength to accept it heartily and to offer it to You.
Make me a source of good, Lord, to everyone I meet today.
Receive my prayer for those who do not know You, and deliver them from unbelief.
I give You thanks, Lord, for my soul, for all that surrounds me: for those near and far from me, for heaven and earth, and above all for Your life-giving Love.
Grant me, Lord, throughout this day to remember You, and to give You thanks. Amen. »
I would now like, with a beautiful text from Father-Abbot Tryphon to remind you, in this "Lent of the Holy Apostles" what our fight against Lust should be:
Waging war against the pride of the flesh:
- "Since the eyes and the ears are the doors of the soul, an Orthodox Christian should not leave the body unattended.
Unlike the religion of Gnosticism, which teaches the separation of soul and body, the physical world being evil and something to be overcome, historical Christianity teaches the unity of body and soul, the physical world being transformed and renewed in Christ.
This means that, while caring for his soul, an Orthodox Christian should not leave the body unattended.
The body is given over to temptation, which is rooted in the mind.
As Christians, we know that we must never play with temptations, because in doing so we have already fallen halfway.
So an Orthodox Christian who takes his salvation seriously should never participate in lascivious dancing, or enter into flirtation as if it were a sport, for he knows it is a dangerous game. .
Temptations set in, entrench it when we entertain dirty thoughts and ideas, sometimes allowing our eyes and ears to entertain things that can overcome our will, bringing us down.
It is much easier to stop a temptation at first than to fight a seductive idea once it has entered.
A person who wants to prevent a burglary goes to great lengths to prevent a burglar from entering in the first place.
Just like taking precautions to avoid a burglary, we should never be tempted, for that would be like inviting a criminal into your home with the intention of trying to dissuade him from robbing you.
Many are convinced that the sexual needs are of such an insurmountable force that it is impossible to resist.
This is only the case when we habitually give in to passions and avoid using the tools the Church gives us to subdue our bodies.
If we observe fasting periods, especially Wednesday and Friday abstinence days, eat moderate amounts of food, avoid alcohol abuse and say no to drugs, we will have made a big step forward in our fight against lust.
Never forget that a healthy body contributes to a healthy soul.
Finally, it is good to take to heart the advice of Saint Ephrem the Syrian:
“Think of the good so as not to think of the bad”.
Avoid spending time with people whose jokes and stories are occasions for sinful thoughts, and avoid bad company, because “bad company corrupts good character (1 Corinthians 15:33).”
With these good and very timely words from Father-Abbot Tryphon, I let you enter into this day dedicated to our sanctification as every day that God does, as my dear grandmother, Eugenie Baty, said so well.
I remind our friends that tomorrow, 2nd Sunday after Pentecost, only one Quadisha Qurbana will be celebrated to ensure the chaplaincy of Africans and regional service.
We will leave at 9 a.m. from the Monastery to be in Chartres at 11 a.m.
Happy and Holy weekend to all of you in piety and Christian joy!
Yours respectfully and fraternally in Christ our Lord. Aloho m'barekh!
+Mor Philipose
---------

 

¡Buen día, queridos amigos, en este 1er sábado del Ayuno de los Santos Apóstoles!
Los dejo, para comenzar este día con LA ORACIÓN DEL PADRE ALEXANDRE MEN:
“DAME, SEÑOR, ACORDARME DE TI A LO LARGO DE ESTE DÍA”
“Señor, bendice mi oración. Ayúdame a pararme con toda mi alma y cuerpo sin distracción ante ti.
Enséñame a rezarte.
fortalece mi fe.
Dame un amor ardiente por Ti.
Ilumina, Señor, todos mis pensamientos, sentimientos y acciones.
En cada evento enséñame a discernir Tu voluntad, y dame fuerzas para cumplirla.
Cierra mi boca a las palabras perversas y vanas y refrena mi mano de hacer malas obras.
Si me encuentro en una desgracia, dame la fuerza para aceptarla de corazón y ofrecértela.
Hazme una fuente de bien, Señor, para todos los que me encuentre hoy.
Recibe mi oración por los que no te conocen, y líbralos de la incredulidad.
Te doy gracias, Señor, por mi alma, por todo lo que me rodea: por los que están cerca y lejos de mí, por el cielo y la tierra, y sobre todo por Tu Amor vivificante.
Concédeme, Señor, a lo largo de este día recordarte y darte gracias. Amén. »
Quisiera ahora, con un hermoso texto del Padre-Abad Trifón, recordarles, en esta "Cuaresma de los Santos Apóstoles", cuál debe ser nuestra lucha contra la Lujuria:
Haciendo guerra contra el orgullo de la carne:
- “Puesto que los ojos y los oídos son las puertas del alma, un cristiano ortodoxo no debe dejar el cuerpo desatendido.
A diferencia de la religión del gnosticismo, que enseña la separación del alma y el cuerpo, siendo el mundo físico malo y algo a vencer, el cristianismo histórico enseña la unidad del cuerpo y el alma, siendo el mundo físico transformado y renovado en Cristo.
Esto significa que, mientras cuida su alma, un cristiano ortodoxo no debe dejar el cuerpo desatendido.
El cuerpo se entrega a la tentación, que está enraizada en la mente.
Como cristianos, sabemos que nunca debemos jugar con las tentaciones, porque al hacerlo ya hemos caído a la mitad.
Por eso, un cristiano ortodoxo que se toma en serio su salvación nunca debe participar en bailes lascivos, ni entrar en coqueteos como si fuera un deporte, porque sabe que es un juego peligroso. .
Las tentaciones se establecen, se atrincheran cuando entretenemos pensamientos e ideas sucias, a veces permitiendo que nuestros ojos y oídos entretengan cosas que pueden vencer nuestra voluntad, derribándonos.
Es mucho más fácil detener una tentación al principio que luchar contra una idea seductora una vez que ha entrado.
Una persona que quiere evitar un robo hace todo lo posible para evitar que un ladrón entre en primer lugar.
Al igual que tomar precauciones para evitar un robo, nunca debemos caer en la tentación, ya que eso sería como invitar a un delincuente a tu casa con la intención de tratar de disuadirlo de que te robe.
Muchos están convencidos de que las necesidades sexuales son de una fuerza tan insuperable que es imposible resistirse.
Esto sólo ocurre cuando habitualmente nos entregamos a las pasiones y evitamos usar las herramientas que la Iglesia nos da para someter nuestros cuerpos.
Si observamos periodos de ayuno, especialmente miércoles y viernes días de abstinencia, ingerimos cantidades moderadas de alimentos, evitamos el abuso del alcohol y decimos no a las drogas, habremos dado un gran paso adelante en nuestra lucha contra la lujuria.
Nunca olvides que un cuerpo sano contribuye a un alma sana.
Finalmente, es bueno tomar en serio el consejo de San Efrén el Sirio:
“Piensa en el bien para no pensar en el mal”.
Evite pasar tiempo con personas cuyas bromas e historias son ocasión para pensamientos pecaminosos, y evite las malas compañías, porque “las malas compañías corrompen el buen carácter (1 Corintios 15:33)”.
Con estas buenas y muy oportunas palabras del Padre-Abad Trifón, os dejo entrar en este día dedicado a nuestra santificación como cada día que hace Dios, como bien decía mi querida abuela, Eugenia Baty.
Les recuerdo a nuestros amigos que mañana, segundo domingo después de Pentecostés, solo se celebrará una Quadisha Qurbana para asegurar la capellanía de los africanos y el servicio regional.
Saldremos a las 9 de la mañana desde el Monasterio para estar en Chartres a las 11 de la mañana.
¡Feliz y Santo fin de semana a todos vosotros en la piedad y la alegría cristiana!
Atentamente y fraternalmente en Cristo nuestro Señor. ¡Aloho m'barekh!
+Mor Philipose.

 

 
Ce dimanche 19 juin est le «Had'bshabo Qadmoyo d'mes'oye d'Qymtho» selon le calendrier liturgique de l'église orthodoxe syrienne de Malankara.

Dans l'Evangile de ce dimanche, le Christ nous parle des sacrifices que nous devons faire et des obstacles que nous rencontrerons si nous désirons être son véritable disciple.
Notre Seigneur et Sauveur dit: "Et celui qui ne prend pas sa croix et ne suit que Moi, n'est pas digne de moi.
Celui qui trouve sa vie la perdra, et celui qui perd sa vie pour Moi, le trouvera. "(Matthieu 10: 38-39)
Les lectures de la Sainte Bible du Lectionnaire de l'Eglise:

-----------
Este domingo, 19 de junho é o "Had'bshabo Qadmoyo d'mes'oye d'Qymtho" de acordo com o calendário litúrgico da Igreja Ortodoxa Síria de Malankara.

No Evangelho deste domingo, Cristo nos fala dos sacrifícios que devemos fazer e dos obstáculos que encontraremos se quisermos ser seus verdadeiros discípulos.
Nosso Senhor e Salvador disse: "E quem não toma a sua cruz e não me segue só não é digno de mim.
Quem encontrar sua vida a perderá, e quem perder sua vida por Mim a encontrará. "(Mateus 10:38-39)
As leituras da Bíblia Sagrada do Lecionário da Igreja:

-----------
 
This Sunday, June 19 is the "Had'bshabo Qadmoyo d'mes'oye d'Qymtho" according to the liturgical calendar of the Syrian Orthodox Church of Malankara.

In this Sunday's Gospel, Christ tells us about the sacrifices we must make and the obstacles we will encounter if we want to be his true disciples.
Our Lord and Savior said, "And he who does not take up his cross and follow Me alone is not worthy of Me.
Whoever finds his life will lose it, and whoever loses his life for Me will find it. "(Matthew 10:38-39)
The Holy Bible Readings from the Church Lectionary:

-----------
 
Este domingo 19 de junio es el "Had'bshabo Qadmoyo d'mes'oye d'Qymtho" según el calendario litúrgico de la Iglesia Ortodoxa Siria de Malankara.

En el Evangelio de este domingo, Cristo nos habla de los sacrificios que debemos hacer y de los obstáculos que encontraremos si queremos ser sus verdaderos discípulos.
Nuestro Señor y Salvador dijo: "Y el que no toma su cruz y me sigue solo a mí, no es digno de mí.
El que encuentre su vida, la perderá, y el que pierda su vida por Mí, la encontrará. (Mateo 10:38-39)
Lecturas de la Santa Biblia del Leccionario de la Iglesia:

 
Dimanche 19 Juin 2022 (2ème après la Pentecôte. Fête de Saint Jacques 1er Evêque de Jérusalem). Lectionnaire pour la Liturgie et éléments pour la méditation: et la formation Chrétienne.

Deuxième dimanche après la Pentecôte

· Lectionnaire pour la Quadisha Qurbana (Sainte Messe / Divine Liturgie):

·

o Actes 4: 23 à 31 :

  • 23 Lorsque Pierre et Jean eurent été relâchés, ils se rendirent auprès des leurs et rapportèrent tout ce que les grands prêtres et les anciens leur avaient dit.
  • 24 Après avoir écouté, tous, d’un même cœur, élevèrent leur voix vers Dieu en disant : « Maître, toi, tu as fait le ciel et la terre et la mer et tout ce qu’ils renferment.
  • 25 Par l’Esprit Saint, tu as mis dans la bouche de notre père David, ton serviteur, les paroles que voici : Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ?
  • 26 Les rois de la terre se sont dressés, les chefs se sont ligués entre eux contre le Seigneur et contre son Christ ?
  • 27 Et c’est vrai : dans cette ville, Hérode et Ponce Pilate, avec les nations et le peuple d’Israël, se sont ligués contre Jésus, ton Saint, ton Serviteur, le Christ à qui tu as donné l’onction ;
  • 28 ils ont fait tout ce que tu avais décidé d’avance dans ta puissance et selon ton dessein.
  • 29 Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces : donne à ceux qui te servent de dire ta parole avec une totale assurance.
  • 30 Étends donc ta main pour que se produisent guérisons, signes et prodiges, par le nom de Jésus, ton Saint, ton Serviteur. »
  • 31 Quand ils eurent fini de prier, le lieu où ils étaient réunis se mit à trembler, ils furent tous remplis du Saint-Esprit et ils disaient la parole de Dieu avec assurance.

o

o Ephésiens 2: 11-22 :

  • 11 Vous qui autrefois étiez païens, traités de « non-circoncis » par ceux qui se disent circoncis à cause d’une opération pratiquée dans la chair, souvenez-vous donc
  • 12 qu’en ce temps-là vous n’aviez pas le Christ, vous n’aviez pas droit de cité avec Israël, vous étiez étrangers aux alliances et à la promesse, vous n’aviez pas d’espérance et, dans le monde, vous étiez sans Dieu.
  • 13 Mais maintenant, dans le Christ Jésus, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang du Christ.
  • 14 C’est lui, le Christ, qui est notre paix : des deux, le Juif et le païen, il a fait une seule réalité ; par sa chair crucifiée, il a détruit ce qui les séparait, le mur de la haine ;
  • 15 il a supprimé les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. Ainsi, à partir des deux, le Juif et le païen, il a voulu créer en lui un seul Homme nouveau en faisant la paix,
  • 16 et réconcilier avec Dieu les uns et les autres en un seul corps par le moyen de la croix ; en sa personne, il a tué la haine.
  • 17 Il est venu annoncer la bonne nouvelle de la paix, la paix pour vous qui étiez loin, la paix pour ceux qui étaient proches.
  • 18 Par lui, en effet, les uns et les autres, nous avons, dans un seul Esprit, accès auprès du Père.
  • 19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu,
  • 20 car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes ; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même.
  • 21 En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur.
  • 22 En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint.

o

o Saint Matthieu 10: 5 – 16 :

  • 05 Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes et n’entrez dans aucune ville des Samaritains.
  • 06 Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
  • 07 Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
  • 08 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.
  • 09 Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre dans vos ceintures,
  • 10 ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture.
  • 11 Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez là jusqu’à votre départ.
  • 12 En entrant dans la maison, saluez ceux qui l’habitent.
  • 13 Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne vers vous.
  • 14 Si l’on ne vous accueille pas et si l’on n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds.
  • 15 Amen, je vous le dis : au jour du Jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins sévèrement que cette ville.
  • 16 « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes.

Dimanche dernier (1er après la Pentecôte dans notre Calendrier Orthodoxe Malankar), le Lectionnaire Syriaque était clairement « Eucharistique ».

Entre temps, jeudi, nos frères de l’Eglise latine célébraient la Présence Eucharistique du Christ.

Ils solennisent aujourd’hui cette réalité.

Nous vous proposons aujourd’hui la méditation de cette

hymne ancienne pour le Samedi saint [Borgia, Frammenti eucaristici antichissimi, p. 46-50 (trad. Hamman, Prières des premiers chrétiens, DDB 1981, p. 162) ]

« Ceci est mon sang, le sang de l'alliance, répandu pour la multitude »

 

Aujourd'hui, nous avons contemplé sur l'autel notre Seigneur Jésus Christ.

Aujourd'hui, nous nous sommes nourris du charbon de feu, à l'ombre duquel chantent les Chérubins (Is 6,2s).

Aujourd'hui, nous avons entendu la voix puissante et douce nous dire : Ce corps brûle les épines des péchés, il illumine les âmes des hommes.

Ce corps, la femme avec des pertes de sang l'a touché et elle a été délivrée de son infirmité.

Ce corps, à sa vue, la fille de la Cananéenne a été guérie.

Ce corps, la pécheresse s'en est approchée de toute son âme et elle a été délivrée de la fange de ses péchés.

Ce corps, Thomas l'a touché, il l'a reconnu en poussant ce cri :

« Mon Seigneur et mon Dieu ».

Ce corps, grand et très haut, est le fondement de notre salut. Autrefois celui qui est le Verbe et la Vie nous a déclaré :

« Ce sang a été versé pour vous et livré pour la rémission des péchés ».

Nous avons bu, bien-aimés, le sang saint et immortel. Nous avons bu, bien-aimés, le sang qui a coulé du côté du Seigneur, qui guérit toute maladie, qui libère toutes les âmes.

Nous avons bu le sang par lequel nous avons été rachetés. Nous avons été achetés et instruits, nous avons été illuminés.

Regardez, frères, quel corps nous avons mangé ! Regardez, enfants, quel sang nous a enivrés !

Regardez l'alliance conclue avec notre Dieu, de peur de rougir, au jour terrible, au jour du jugement (cf 1Co 11,29).

Qui est à même de glorifier le mystère de la grâce ? Nous avons été jugés dignes de participer au don.

Gardons-nous jusqu'à la fin, pour entendre sa voix bienheureuse, douce et sainte : « Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous » (Mt 25,34)...

Bien-aimés, nous célébrons les merveilles du baptême de Jésus (cf Mc 10,38), sa sainte et vivifiante résurrection, par laquelle le salut a été donné au monde.

Nous en attendons tous l'heureux accomplissement, dans la grâce et la bienveillance de notre Seigneur Jésus Christ : à lui sont la gloire, l'honneur et l'adoration.

Dimanche 19 Juin 2022 (2ème après la Pentecôte. Fête de Saint Jacques 1er Evêque de Jérusalem). Lectionnaire pour la Liturgie et éléments pour la méditation: et la formation Chrétienne.

Par Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église Sermon 272 ; éd. des Mauristes 5, 1103-1104 (Delhougne, Les Pères commentent p. 81-82)

Soyez ce que vous voyez, et recevez ce que vous êtes

 

Ce que vous voyez sur l'autel de Dieu, c'est le pain et la coupe : c'est cela que vos yeux vous signalent.

Mais ce dont votre foi veut être instruite, c'est que ce pain est le corps du Christ, que cette coupe est son sang.

Cela tient à une brève formule, qui peut suffire à la foi.

Mais la foi cherche à s'instruire.

Comment ce pain est-il son corps, et cette coupe, ou plutôt son contenu, peut-il être son sang ? Mes frères, c'est cela que l'on appelle des sacrements :

-ils montrent une réalité, et en font comprendre une autre.

Ce que nous voyons est une apparence corporelle, tandis que ce que nous comprenons est un fruit spirituel.

Si vous voulez comprendre ce qu'est le corps du Christ, écoutez l'Apôtre, qui dit aux fidèles :

-« Vous êtes le corps du Christ, et chacun pour votre part, vous êtes les membres de ce corps » (1Co 12,17).

Donc, si c'est vous qui êtes le corps du Christ et ses membres, c'est votre mystère qui se trouve sur la table du Seigneur, et c'est votre mystère que vous recevez.

A cela, que vous êtes, vous répondez :

-« Amen », et par cette réponse, vous y souscrivez.

On vous dit :

-« Le corps du Christ », et vous répondez « Amen ». Soyez donc membres du corps du Christ, pour que cet Amen soit véridique. Pourquoi donc le corps est-il dans le pain ?

Ici encore, ne disons rien de nous-mêmes, écoutons encore l'Apôtre qui, en parlant de ce sacrement, nous dit :

-« Puisqu'il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps » (1Co 10,17).

Comprenez cela et soyez dans la joie :

-unité, vérité, piété, charité !

« Un seul pain » :

-qui est ce pain unique ?

« Un seul corps, nous qui sommes multitude ».

Rappelez-vous qu'on ne fait pas du pain avec un seul grain, mais avec beaucoup.

Soyez ce que vous voyez, et recevez ce que vous êtes.

QUEL CULTE EUCHARISTIQUE EN ORTHODOXIE ?

 

Aujourd'hui nos frères et soeurs de l'Eglise Romaine-catholique célébrent la Fête du "Corpus Christi" connue aussi sous le nom de la "Fête Dieu", cela m'offre l'occasion de publier à nouveau la mise au point ci-dessous :
Mise au point à propos de la Fête Romaine-catholique du "Corpus Christi" pour honorer la présence sacramentelle du Christ sous les Espèces Eucharistiées du Pain et du Vin Consacrés lors de la prononciation par le Ministre Ordonné l'évêque ou son collaborateur dans le Sacerdoce, le prêtre des Paroles Consecratoires composées de celles de l'institution jusqu'à la fin de l'invocation à l'Esprit Saint .
La Tradition Orthodoxe dans son ensemble n'organise pas en dehors de la Divine Liturgie ( Quadisha Qurbana / Offrande du Sacrifice Eucharistique de la Sainte Messe ) de culte particulier au Christ dont elle reconnaît pourtant et sans réserve qu'Il soit tout entier présent sous ces Saintes Espèces avec Son Corps, Son Âme, Sa Divinité.
Pourquoi, me direz-vous, ainsi que le fit ce soir un prêtre auquel je répondis maintes fois à la même question ?
Vous n'aurez pas été sans remarquer les marques de respect, bien plus, d'adoration que nous donnons dans nos Liturgies Orthodoxes, au Christ présent dans la Divine Eucharistie!...
Comme je vous le disais, le Culte Eucharistique ne peut pas être séparé de la Messe sans introduire des ambiguïtés théologiques qui peuvent induire jusqu'à l'hétérodoxie en raison de l'importance des symboles sacramentels qui émaillent une Liturgie valide.
Le Sacrement de l'Eucharistie est celui de la Mort Salvifique et de la Résurrection Glorieuse du Nouvel Adam, du Christ Tête de l'Eglise qui , comme Éternel Prêtre renouvelle, dans le sens qu''Il actualise, rend présent de manière non sanglante, Son unique Sacrifice de la Croix, propitiatoire et satisfactoire, jusqu'à la consommation des siècles .
En nous offrant par Lui, avec Lui et en Lui, nous mourrons au péché qui sont en nous "oeuvres de mort" pour nous avancer vers "la Sainte Table" afin de communier non pas à un mort, mais au Ressuscité.
En Lui, nous recevons le gage de notre propre résurrection, Il nous relève pour nous propulser dans le témoignage Chrétien à travers l'humilité de nos vies .
Vous me direz :
-"Je n'y comprends toujours rien "
Je vais essayer d'être clair.
Un Sacrement est un signe sensible et efficace qui opère une réalité surnaturelle.
Lorsqu' au cours des rites Sacramentels, la Mort vivifiante du Christ est signifiée ( efficacement ) l'on sépare le Corps et le Sang.
Lorsqu'au cours des rites Sacramentels la Résurrection Glorieuse du Christ est signifiée (efficacement ) on réunit le Corps et le Sang, ce qui symbolise la réunion de l'âme et du corps.
Or, dans les actes d'adoration eucharistiques tels que les Processions du Très Saint Sacrement ou les expositions du Très Saint Sacrement, une hostie seule est consacrée qui n'a pas été brisée et surtout réunie au Précieux Sang du Divin Rédempteur.
Le Culte Eucharistique est né en prolongation de la coutume née très tôt de conserver les Saintes Espèces Consacrées pour porter la communion aux fidèles malades.
Il était néanmoins naturel lorsqu'on savait que le Christ présent dans les Saintes Espèces était conservé à l'église, soit dans l'Autel, soit dans un tabernacle ou une colombe eucharistique, de lui rendre un culte de reconnaissance.
Dans notre Liturgie Syro-Orthodoxe, il semblerait même, d'après plusieurs liturgistes syriaquisants, qu'il ait existé, entre la proclamation par le Célébrant : "Les Choses Saintes aux saints" et la grande élévation trinitaire, une procession eucharistique...
Mais là, pour les raisons indiquées plus haut, aucune ambiguïté théologique ne pouvait être induite et, pour tous ceux qui pouvaient communier, préparait les coeurs à recevoir les Saints Dons, tout en excitant le désir de communier à ceux qui n'y étaient pas préparés mais pouvaient du moins recevoir une bénédiction. . .
Et puis ensuite puisque, comme je le disais tout à l'heure, nous conservons les Saintes Espèces du Christ Présent comme nourriture de l'homme en marche, pèlerin d'éternité, rien ne nous empêche d'adorer le Christ présent au Tabernacle !
Notre Tradition Syro-Orthodoxe ne ne nous y invite t-elle pas puisque, lorsque nous entrons dans l'une de nos églises, nous dirigeons nos pas vers le "bema" ou se trouve exposé le Livre de La Bonne Nouvelle du Salut ( l'Evangile, la parole lue, entendue et, espérons-le, écoutée ), ce Livre que nous Vénérons en l'embrassant et le touchant du front et , tout aussitôt, nous faisons, comme les latins, une genuflexion en nous signant pour adorer le Christ Parole du Père qui se fait Pain de l'Homme qui veut se sanctifier en fidèle de Son Église.
Voilà, chers amis. Un éclairage sur ce qui fait l'une des spécificités de l'Orthodoxie par rapport à l'Eglise Romaine-catholique.
Puisse-je vous avoir éclairé plutôt que d'ajouter à votre confusion.
Merci de réagir si vous le désirez. Plutôt en message privé pour que je puisse réunir les questions par thèmes et pourquoi pas vous livrer un article plus circonstancié, voir organiser un débat en direct.
Votre frère en Christ. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse )
+Métropolite Mor Philipose
-----------
QUAL CULTO EUCARÍSTICO NA ORTODOXIA?

 

Hoje nossos irmãos e irmãs da Igreja Católica Romana celebram a Festa de "Corpus Christi" também conhecida como "Festa de Deus", isso me dá a oportunidade de publicar novamente o esclarecimento aqui. - abaixo:
Foco na festa católica romana de "Corpus Christi" para homenagear a presença sacramental de Cristo sob as espécies da Eucaristia do Pão e Vinho Consagrados durante a pronúncia pelo Ministro Ordenado, o bispo ou seu colaborador no Sacerdócio, o sacerdote das Palavras Consagratórias constituído pelos da instituição até o final da invocação ao Espírito Santo.
A Tradição Ortodoxa como um todo não organiza, além da Divina Liturgia (Quadisha Qurbana / Oferta do Sacrifício Eucarístico da Santa Missa), um culto particular a Cristo, de quem, entretanto, reconhece e sem reservas que Ele está inteiramente presente sob essas Espécies de Santos com Seu Corpo, Alma, Divindade.
Por que, você vai me dizer, como fez esta noite um padre a quem eu respondi muitas vezes a mesma pergunta?
Não deixareis de notar os sinais de respeito, muito mais, de adoração que damos nas nossas Liturgias Ortodoxas, a Cristo presente na Divina Eucaristia! ...
Como eu disse a vocês, o Culto Eucarístico não pode ser separado da Missa sem introduzir ambigüidades teológicas que podem levar à heterodoxia por causa da importância dos símbolos sacramentais que pontuam uma Liturgia válida.
O Sacramento da Eucaristia é o da Morte Salvífica e da Ressurreição Gloriosa do Novo Adão, de Cristo Cabeça da Igreja que, como Sacerdote Eterno, renova, no sentido que atualiza, torna presente de forma não sangrenta, Sua único Sacrifício da Cruz, propiciatório e satisfatório, até a consumação dos séculos.
Ao nos oferecermos por Ele, com Ele e nEle, morreremos para os pecados que estão em nós "obras de morte" para avançarmos em direção à "Mesa Santa" a fim de comungar não com o morto, mas com o Ressuscitado. .
Nele, recebemos a promessa de nossa própria ressurreição, Ele nos eleva para nos impulsionar ao testemunho cristão por meio da humildade de nossas vidas.
Você vai me dizer:
- "Ainda não entendi nada"
Vou tentar ser claro.
Um Sacramento é um sinal sensível e eficaz que opera uma realidade sobrenatural.
Quando durante os ritos sacramentais, a morte vivificante de Cristo é significada (efetivamente) a pessoa separa o Corpo e o Sangue.
Quando durante os ritos sacramentais a Ressurreição Gloriosa de Cristo é significada (efetivamente) se reúne o Corpo e o Sangue, que simboliza a reunião da alma e do corpo.
Ora, em atos de adoração eucarística como as procissões do Santíssimo Sacramento ou as exibições do Santíssimo Sacramento, só se consagra uma hóstia que não foi quebrada e sobretudo unida ao Precioso Sangue do Divino Redentor.
O Culto Eucarístico nasceu como uma extensão do costume nascido desde muito cedo para guardar as Sagradas Espécies Consagradas para levar a comunhão aos fiéis enfermos.
No entanto, foi natural sabermos que o Cristo presente nas Espécies Sagradas estava guardado na Igreja, quer no Altar, quer no Tabernáculo ou na Pomba Eucarística, para lhe render um culto de gratidão.
Na nossa liturgia siro-ortodoxa, parece mesmo, segundo vários liturgos siríacos, que existiu, entre a proclamação do celebrante: "As coisas sagradas aos santos" e a grande elevação trinitária, uma procissão eucarística ...
Mas ali, pelas razões indicadas acima, nenhuma ambigüidade teológica poderia ser induzida e, para todos os que pudessem receber a Comunhão, preparou-se os corações para receber os Santos Dons, ao mesmo tempo que estimulou o desejo de comungar com aqueles que não estavam lá. Preparados, mas podiam pelo menos receba uma bênção. . .
E já que, como disse antes, mantemos as Espécies Sagradas de Cristo Presente como alimento para o homem em movimento, peregrino da eternidade, nada nos impede de adorar a Cristo presente no Tabernáculo!
Nossa Tradição Siro-Ortodoxa não nos convida a fazê-lo, pois, ao entrarmos em uma de nossas igrejas, dirigimos nossos passos em direção ao "bema" onde está exposto o Livro das Boas Novas da Salvação (l 'Evangelho, a palavra lida , ouvimos e, esperançosamente, ouvimos), este Livro que Veneramos beijando-o e tocando-o com a testa e, como os latinos, imediatamente fazemos uma genuflexão assinando-nos para adorar a Cristo a Palavra do Pai que se torna Pão de o Homem que quer se santificar como fiel à Sua Igreja.
Aí está, queridos amigos. Uma luz sobre o que torna uma das especificidades da Ortodoxia em relação à Igreja Católica Romana.
Posso ter esclarecido você em vez de aumentar sua confusão.
Por favor, reaja se desejar. Em vez disso, em uma mensagem privada para que eu possa reunir as perguntas por tópico e porque não entregar um artigo mais detalhado, ou mesmo organizar um debate ao vivo.
Seu irmão em Cristo. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)
+ Metropolitan Mor Philipose
-----------
 
 
WHICH EUCHARISTIC CULT IN ORTHODOXY?

 

Today our brothers and sisters of the Roman Catholic Church celebrate the Feast of "Corpus Christi" also known as the "Feast of God", this gives me the opportunity to publish again the clarification here. - below:
Focus on the Roman-Catholic Feast of "Corpus Christi" to honor the sacramental presence of Christ under the Eucharist Species of Consecrated Bread and Wine during the pronunciation by the Ordained Minister the bishop or his collaborator in the Priesthood , the priest of the Consecratory Words made up of those of the institution until the end of the invocation to the Holy Spirit.
The Orthodox Tradition as a whole does not organize, apart from the Divine Liturgy (Quadisha Qurbana / Offering of the Eucharistic Sacrifice of the Holy Mass) of particular worship to Christ of whom it nevertheless recognizes and without reservation that He is entirely present under these Saints. Species with His Body, Soul, Divinity.
Why, you will say to me, as did this evening a priest to whom I answered many times the same question?
You will not have been without noticing the marks of respect, much more, of adoration that we give in our Orthodox Liturgies, to Christ present in the Divine Eucharist! ...
As I told you, the Eucharistic Worship cannot be separated from the Mass without introducing theological ambiguities which can lead to heterodoxy because of the importance of the sacramental symbols which punctuate a valid Liturgy.
The Sacrament of the Eucharist is that of the Salvific Death and the Glorious Resurrection of the New Adam, of Christ Head of the Church who, as Eternal Priest renews, in the sense that He actualizes, makes present in a non-bloody way , His only Sacrifice of the Cross, propitiatory and satisfying, until the consummation of the centuries.
By offering ourselves through Him, with Him and in Him, we will die to the sins which are in us "works of death" to advance towards "the Holy Table" in order to commune not with a dead person, but with the Risen One.
In Him, we receive the pledge of our own resurrection, He lifts us up to propel us into Christian witness through the humility of our lives.
You will tell me :
- "I still don't understand anything"
I will try to be clear.
A Sacrament is a sensitive and effective sign which operates a supernatural reality.
When during the Sacramental rites, the life-giving Death of Christ is signified (effectively) one separates the Body and the Blood.
When during the Sacramental rites the Glorious Resurrection of Christ is signified (effectively) one reunites the Body and the Blood, which symbolizes the reunion of the soul and the body.
Now, in acts of Eucharistic adoration such as the Processions of the Most Blessed Sacrament or the exhibitions of the Most Blessed Sacrament, only one host is consecrated which has not been broken and above all united with the Precious Blood of the Divine Redeemer.
The Eucharistic Worship was born as an extension of the custom born very early to keep the Holy Consecrated Species to bring communion to the sick faithful.
It was nevertheless natural when we knew that the Christ present in the Holy Species was kept in the church, either in the Altar, or in a tabernacle or a Eucharistic dove, to render him a worship of gratitude.
In our Syro-Orthodox Liturgy, it would even seem, according to several Syriac liturgists, that there existed, between the proclamation by the Celebrant: "The Holy Things to the Saints" and the great Trinitarian elevation, a Eucharistic procession ...
But there, for the reasons indicated above, no theological ambiguity could be induced and, for all who could receive Communion, prepared hearts to receive the Holy Gifts, while stimulating the desire to commune with those who were not there. prepared but could at least receive a blessing. . .
And then since, as I said earlier, we keep the Holy Species of Christ Present as food for man on the move, pilgrim of eternity, nothing prevents us from worshiping Christ present at the Tabernacle!
Our Syro-Orthodox Tradition does not invite us to do so since, when we enter one of our churches, we direct our steps towards the "bema" where the Book of the Good News of Salvation is exposed (l 'Gospel, the word read, heard and, hopefully, listened to), this Book that we Venerate by kissing it and touching it with the forehead and, like the Latins, we immediately make a genuflexion by signing ourselves to worship Christ the Word of the Father who becomes Bread of the Man who wants to sanctify himself as faithful to His Church.
There you have it, dear friends. A light on what makes one of the specificities of Orthodoxy in relation to the Roman Catholic Church.
May I have enlightened you rather than adding to your confusion.
Please react if you wish. Rather in a private message so that I can gather the questions by topic and why not deliver a more detailed article, or even organize a live debate.
Your brother in Christ. Aloho m'barekh (God bless you)
+ Metropolitan Mor Philipose
-----------
¿CUÁL CULTO EUCARÍSTICO EN LA ORTODOXIA?

 

Hoy nuestros hermanos y hermanas de la Iglesia Católica Romana celebran la Fiesta del "Corpus Christi" también conocida como la "Fiesta de Dios", esto me da la oportunidad de publicar nuevamente la aclaración aquí.- a continuación:
Centrarse en la fiesta católica romana del "Corpus Christi" para honrar la presencia sacramental de Cristo bajo la Eucaristía Especies de pan y vino consagrados durante la pronunciación del ministro ordenado, el obispo o su colaborador en el sacerdocio, el sacerdote de las palabras consagradas. integrado por los de la institución hasta el final de la invocación al Espíritu Santo.
La Tradición Ortodoxa en su conjunto no organiza, aparte de la Divina Liturgia (Quadisha Qurbana / Ofrenda del Sacrificio Eucarístico de la Santa Misa) de un culto particular a Cristo de quien, sin embargo, reconoce y sin reservas que Él está completamente presente bajo estas Especies de Santos. con Su Cuerpo, Alma, Divinidad.
¿Por qué, me dirán ustedes, como lo hizo esta noche un sacerdote al que respondí muchas veces la misma pregunta?
¡No habrás quedado sin notar las marcas de respeto, mucho más, de adoración que damos en nuestras Liturgias Ortodoxas, a Cristo presente en la Divina Eucaristía! ...
Como les dije, el Culto Eucarístico no puede separarse de la Misa sin introducir ambigüedades teológicas que pueden conducir a la heterodoxia por la importancia de los símbolos sacramentales que marcan una liturgia válida.
El Sacramento de la Eucaristía es el de la Muerte Salvífica y la Resurrección Gloriosa del Nuevo Adán, de Cristo Cabeza de la Iglesia que, como Sacerdote Eterno renueva, en el sentido de que actualiza, hace presente de manera no sangrienta, Su único Sacrificio de la Cruz, propiciatorio y satisfactorio, hasta la consumación de los siglos.
Ofreciéndonos por Él, con Él y en Él, moriremos a los pecados que están en nosotros "obras de muerte" para avanzar hacia "la Santa Mesa" para estar en comunión no con un muerto, sino con el Resucitado. .
En Él, recibimos la promesa de nuestra propia resurrección, Él nos eleva para impulsarnos al testimonio cristiano a través de la humildad de nuestras vidas.
Usted me dirá :
- "Todavía no entiendo nada"
Intentaré ser claro.
Un sacramento es un signo sensible y eficaz que opera una realidad sobrenatural.
Cuando durante los ritos sacramentales se significa (efectivamente) la Muerte vivificante de Cristo, se separa el Cuerpo y la Sangre.
Cuando durante los ritos sacramentales se significa (efectivamente) la Gloriosa Resurrección de Cristo se reúne el Cuerpo y la Sangre, que simboliza la reunión del alma y el cuerpo.
Ahora, en actos de adoración eucarística como las Procesiones del Santísimo Sacramento o las exhibiciones del Santísimo Sacramento, solo se consagra una hostia que no se ha roto y sobre todo unida a la Preciosa Sangre del Divino Redentor.
El Culto Eucarístico nació como una extensión de la costumbre nacida muy temprano de guardar las Santas Especies Consagradas para llevar la comunión a los fieles enfermos.
Sin embargo, fue natural cuando supimos que el Cristo presente en la Santa Especie se guardaba en la iglesia, ya sea en el Altar, o en un tabernáculo o en una paloma eucarística, para rendirle un culto de gratitud.
En nuestra liturgia siro-ortodoxa, parecería incluso, según varios liturgistas siríacos, que existía, entre el anuncio del Celebrante: "Las cosas santas a los santos" y la gran elevación trinitaria, una procesión eucarística ...
Pero allí, por las razones indicadas anteriormente, no se pudo inducir ninguna ambigüedad teológica y, para todos los que pudieron recibir la Comunión, se prepararon los corazones para recibir los Santos Dones, mientras se estimulaba el deseo de comulgar con los que no estaban allí. recibir una bendición. . .
Y luego, dado que, como dije antes, mantenemos la Santa Especie de Cristo Presente como alimento para el hombre en movimiento, peregrino de la eternidad, ¡nada nos impide adorar a Cristo presente en el Tabernáculo!
Nuestra Tradición Siro-Ortodoxa no nos invita a hacerlo ya que, cuando entramos en una de nuestras iglesias, dirigimos nuestros pasos hacia la "bema" donde se expone el Libro de la Buena Nueva de la Salvación (l 'Evangelio, la palabra que se lee , escuchado y, ojalá, escuchado), este Libro que Veneramos besándolo y tocándolo con la frente y, como los latinos, inmediatamente hacemos una genuflexión señalándonos para adorar a Cristo Verbo del Padre que se hace Pan de Dios. el Hombre que quiere santificarse como fiel a su Iglesia.
Ahí lo tienen, queridos amigos. Una luz sobre lo que constituye una de las especificidades de la ortodoxia en relación con la Iglesia Católica Romana.
¿Puedo haberte iluminado en lugar de aumentar tu confusión?
Por favor reaccione si lo desea. Más bien en un mensaje privado para que pueda reunir las preguntas por tema y por qué no entregar un artículo más detallado, o incluso organizar un debate en vivo.
Tu hermano en Cristo. Aloho m'barekh (Dios te bendiga)
+ Metropolitano Mor Philipose

 

Ce 19 Juin , nous célébrons la naissance au Ciel de
Saint Jacques , "frère du Seigneur"
(Cousin ou fils d'un premier mariage de Joseph ),

 

auquel la Tradition attribue la paternité de notre Liturgie d'Antioche-Jérusalem (Dite "Mère de toutes les Liturgies").
Après l'Ascension aux Cieux du Seigneur, les Apôtres unanimes choisirent Jacques le Juste comme premier Evêque de Jérusalem.
Accompli dans toutes les vertus de la vie active et de la contemplation, Jacques pénétrait seul dans le sanctuaire de la Nouvelle Alliance - non pas une fois par an, comme le grand prêtre des Juifs, mais chaque jour - afin d'y célébrer les Sts Mystères.
Vêtu de lin, il pénétrait seul dans le Temple, et se tenait de longues heures à genoux, intercédant pour le peuple et le salut du monde, de telle sorte que ses genoux étaient endurcis comme la pierre.
C'est lui qui présidait au conseil des Anciens et qui, lors des discussions intervenues à Antioche sur la nécessité de circoncire les païens qui embrassaient la foi, demanda qu'on ne les tourmente pas avec les préceptes de l'ancienne Loi, mais qu'on leur demande seulement de s'abstenir des viandes immolées aux idoles et de la fornication (cf. Actes 15:20).
C'est lui qui écrivit également la Lettre qui porte son nom dans le canon des Ecritures.
Dans celle-ci, il corrige ceux qui considéraient Dieu comme la cause des maux.
«Dieu, en effet ne tente personne, dit-il, mais chacun est tenté par sa propre convoitise qui le pousse et le séduit» (Jc 1:14).
Il exhorte aussi à ne pas se contenter de confesser sa foi dans le Christ, mais à la faire resplendir dans les oeuvres de la vertu.
Car «de même que sans le souffle de vie le corps est mort, ainsi la foi sans les œuvres est morte» (Jc 2:26).
Il ajoute de nombreuses autres recommandations pour mener une vie agréable à Dieu et obtenir la sagesse d'En-Haut, nous apprenant à reconnaître en tout le don de Dieu:
-« Tout don excellent et tout cadeau parfait viennent d'En-Haut et descendent du Père des lumières, qui ne connaît ni variations, ni obscurcissement passager» (Jc 1:16).
C'est lui aussi qui a rédigé la Divine Liturgie conservée sous son nom, source de toutes les Liturgies de l'Eglise Orthodoxe.
Vers l'an 62, alors que la Judée était dans le désordre et l'anarchie après la mort du gouverneur Festus, les Juifs, qui avaient échoué dans leur tentative de mettre Paul à mort (Actes 25-26), s'en prirent à Jacques, dont la réputation de juste parmi le peuple donnait forte créance à sa prédication.
Beaucoup, et même des chefs du peuple, avaient déjà embrassé la foi, et les scribes et les pharisiens s'émouvaient et craignaient que tous reconnaissent bientôt en Jésus le Christ Sauveur.
Ils allèrent donc perfidement vers Jacques, louèrent sa vertu et sa justice, et lui dirent:
«Nous t'en prions, toi qui es juste et ne fais pas acception des personnes, persuade le peuple, qui va bientôt se réunir pour la Pâque, de ne pas s'égarer sur la personne de Jésus.
Tiens-toi donc sur le pinacle du temple, afin que de là-haut tu sois en vue et que tes paroles soient entendues de tout le peuple et des païens qui sont accourus en foule pour la fête».
Lorsqu'il fut monté au sommet du temple, les scribes et les pharisiens lui crièrent d'en-bas:
«Juste en qui nous devons avoir confiance, puisque le peuple se trompe en suivant Jésus le Crucifié, annonce nous, qui est ce Jésus».
Jacques répondit alors à haute voix:
-«Pourquoi m'interrogez-vous sur le Fils de l'homme?
Il est assis maintenant au ciel à la droite de la Grande Puissance et il reviendra sur les nuées du ciel pour juger l'univers avec justice.»
Beaucoup furent alors convaincus par le témoignage de Jacques et criaient:
«Hosanna au Fils de David!» Mais les scribes et les pharisiens grinçaient les dents de rage et s'écriaient:
«ô, même le Juste a été égaré».
Et ils accomplirent la Prophétie écrite par Isaïe: «Enlevons le Juste, parce qu'il nous est insupportable» (Is. 3:10).
Ils se ruèrent donc vers le pinacle du temple et jetèrent en bas le Juste. Jacques ne mourut pas en tombant, malgré la hauteur; mais s'étant retourné et mis à genoux, il cria vers Dieu:
-«Je T'en prie, Seigneur Dieu Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'il font».
Tandis qu'il priait ainsi pour ses bourreaux, à l'exemple du Christ et de St Etienne (cf. Luc 23:34; Act. 7:59-60), les juifs le lapidaient.
L'un d'entre eux, devenu furieux en voyant la charité inébranlable du Juste, prit le bâton avec lequel il foulait les étoffes et lui en frappa la tête.
C'est ainsi que Jacques le Juste rendit témoignage.
On l'enterra sur les lieux mêmes, près du temple. Jacques était si admirable et si renommé pour sa vertu que les juifs les plus raisonnables virent dans son Martyre la cause immédiate du siège et de la ruine de Jérusalem en l'an 70.
1. Il faut distinguer St Jacques, fils d'Alphée Apôtre et frère de l'Evangéliste St Matthieu; St Jacques le frère du Seigneur, commémoré aujourd'hui ; et Jacques, fils de Zébédée et frère de St Jean le Théologien .
---------------------------------------------------------
Em 19 de junho, celebramos o nascimento no céu de
São Jacques, "irmão do Senhor"
(primo ou filho de um primeiro casamento com José),

 

a quem a tradição atribui a paternidade de nossa liturgia de Antioquia-Jerusalém (diga "Mãe"). de todas as liturgias ").
Após a ascensão aos céus do Senhor, os apóstolos unânimes escolheram Tiago, o Justo, como o primeiro bispo de Jerusalém.
Realizado em todas as virtudes da vida ativa e da contemplação, Tiago entrava no santuário da Nova Aliança sozinho - não uma vez por ano, como o sumo sacerdote dos judeus, mas todos os dias - para celebrar os Santos. Mistérios.
Vestido de linho, ele entrou sozinho no templo e ficou de joelhos por longas horas, intercedendo pelo povo e pela salvação do mundo, de modo que seus joelhos estavam endurecidos como pedra.
Foi ele quem presidiu o conselho de anciãos e quem, durante as discussões em Antioquia, sobre a necessidade de circuncidar os pagãos que adotaram a fé, pediu que não fossem atormentados com os preceitos da antiga Lei, mas que eles são solicitados a se abster apenas de carne sacrificada a ídolos e de fornicação (cf. Atos 15:20).
Foi ele quem também escreveu a carta que leva seu nome no cânon das Escrituras.
Nele, ele corrige aqueles que viam Deus como a causa dos males.
"Deus, de fato, não tenta ninguém", diz ele, "mas todos são tentados por sua própria luxúria, que o empurra e seduz" (Jc 1:14).
Ele também exorta não a confessar sua fé em Cristo, mas a fazê-la brilhar nas obras da virtude.
Pois "assim como sem o sopro da vida o corpo está morto, assim também a fé sem obras é morta" (Tiago 2:26).
Ele acrescenta muitas outras recomendações para levar uma vida agradável a Deus e obter sabedoria do Alto, ensinando-nos a reconhecer em todos os dons de Deus:
- “Todos os excelentes dons e todos os dons perfeitos vêm do Alto e descendem do Pai das Luzes, que não conhece variações nem obscurecimento temporário” (Jo 1:16).
Ele também escreveu a Divina Liturgia mantida em seu nome, a fonte de todas as Liturgias da Igreja Ortodoxa.
Por volta do ano 62, quando a Judéia estava em desordem e anarquia após a morte do governador Festus, os judeus, que haviam fracassado em sua tentativa de matar Paulo (Atos 25-26), atacaram a Jacques, cuja reputação de justiça entre o povo deu crédito à sua pregação.
Muitos, mesmo os líderes do povo, já haviam adotado a fé, e os escribas e fariseus ficaram comovidos e temiam que todos logo reconhecessem Jesus, o Salvador Cristo.
Então foram traiçoeiros a Jacques, elogiaram sua virtude e sua justiça, e disseram-lhe:
"Te imploramos, vocês que são justos e não aceitam pessoas, persuadem as pessoas, que logo se encontrarão para a Páscoa, a não se desviarem da pessoa de Jesus.
Permaneça, portanto, no pináculo do templo, para que de cima você possa ser visto e suas palavras possam ser ouvidas por todas as pessoas e pagãos que se reuniram em multidão para o banquete. ”
Quando ele subiu ao topo do templo, os escribas e fariseus clamaram a ele por baixo:
"Apenas em quem devemos confiar, uma vez que as pessoas estão enganadas em seguir Jesus, o Crucificado, nos anuncia quem é esse Jesus".
Jacques então respondeu em voz alta:
- "Por que você está me perguntando sobre o Filho do homem?"
Ele agora está sentado no céu à direita da Grande Potência e retornará às nuvens do céu para julgar o universo de maneira justa. ”
Muitos foram convencidos pelo testemunho de Jacques e gritaram:
"Hosana ao filho de Davi!" Mas os escribas e fariseus cerraram os dentes com raiva e exclamaram:
"Oh, até os Justos foram desviados".
E eles cumpriram a Profecia escrita por Isaías: "Aceitemos o justo, porque ele é insuportável para nós" (Is 3:10).
Então eles correram para o auge do templo e jogaram o Logo abaixo. Jacques não morreu caindo, apesar da altura; mas, virando-se e ajoelhando-se, ele clamou a Deus:
- "Por favor, Senhor Deus Pai, perdoe-os porque eles não sabem o que estão fazendo".
Enquanto ele orava assim por seus carrascos, seguindo o exemplo de Cristo e Santo Estêvão (cf. Lucas 23:34; Atos 7: 59-60), os judeus o apedrejaram.
Um deles, furioso ao ver a justa caridade dos justos, pegou o graveto com o qual pisou nos panos e o atingiu na cabeça.
Foi assim que Jacques, o Justo, testemunhou.
Eles o enterraram no local, perto do templo. Tiago era tão admirável e conhecido por sua virtude que os judeus mais razoáveis ​​viram em seu martírio a causa imediata do cerco e ruína de Jerusalém no ano 70.
------------------------
This June 19, we celebrate the birth in Heaven of
Saint Jacques, "brother of the Lord"
(Cousin or son of a first marriage to Joseph),

 

to whom Tradition attributes the paternity of our Liturgy of Antioch-Jerusalem (Say "Mother of all the Liturgies ").
After the Ascension to the Heavens of the Lord, the unanimous Apostles chose James the Righteous as the first Bishop of Jerusalem.
Accomplished in all the virtues of active life and contemplation, James entered the sanctuary of the New Covenant alone - not once a year, like the high priest of the Jews, but every day - in order to celebrate the Sts Mysteries.
Dressed in linen, he entered the Temple alone, and stood for long hours on his knees, interceding for the people and the salvation of the world, so that his knees were hardened like stone.
It was he who presided over the council of elders and who, during the discussions in Antioch on the necessity of circumcising the pagans who embraced the faith, asked that they not be tormented with the precepts of the old Law, but that 'they are only asked to abstain from meat sacrificed to idols and from fornication (cf. Acts 15:20).
It was he who also wrote the Letter which bears his name in the canon of the Scriptures.
In it, he corrects those who saw God as the cause of evils.
"God, indeed does not tempt anyone," he says, "but everyone is tempted by his own lust which pushes and seduces him" (Jc 1:14).
He also exhorts not to confess his faith in Christ, but to make it shine in the works of virtue.
For "just as without the breath of life the body is dead, so faith without works is dead" (James 2:26).
He adds many other recommendations for leading a life pleasing to God and obtaining wisdom from Above, teaching us to recognize in all of God's gift:
- “All excellent gifts and all perfect gifts come from Above and descend from the Father of Lights, who knows neither variations nor temporary obscuration” (Jc 1:16).
He also wrote the Divine Liturgy kept under his name, the source of all the Liturgies of the Orthodox Church.
Around the year 62, when Judea was in disorder and anarchy after the death of Governor Festus, the Jews, who had failed in their attempt to put Paul to death (Acts 25-26), attacked to Jacques, whose reputation for justice among the people gave credence to his preaching.
Many, even the leaders of the people, had already embraced the faith, and the scribes and Pharisees were moved and feared that everyone would soon recognize Jesus the Savior Christ.
So they treacherously went to Jacques, praised his virtue and his justice, and said to him:
"We beg you, you who are just and do not accept people, persuade the people, who will soon meet for the Passover, not to go astray on the person of Jesus.
Stand therefore on the pinnacle of the temple, so that from above you may be seen and your words may be heard by all the people and the pagans who flocked in crowds for the feast. ”
When he went up to the top of the temple, the scribes and the Pharisees cried out to him from below:
"Just in whom we must trust, since the people are mistaken in following Jesus the Crucified One, announce us, who is this Jesus".
Jacques then answered aloud:
- "Why are you asking me about the Son of man?"
He is now sitting in heaven to the right of the Great Power and he will return to the clouds of heaven to judge the universe fairly. ”
Many were then convinced by Jacques' testimony and shouted:
"Hosanna to the Son of David!" But the scribes and the Pharisees gritted their teeth with rage and exclaimed:
"Oh, even the Just have been led astray".
And they fulfilled the Prophecy written by Isaiah: "Let us take up the just, because he is unbearable to us" (Is. 3:10).
So they rushed to the pinnacle of the temple and threw the Just below. Jacques did not die falling, despite the height; but turning around and kneeling, he cried out to God:
- "Please, Lord God Father, forgive them because they do not know what they are doing".
While he was praying thus for his executioners, following the example of Christ and St Stephen (cf. Luke 23:34; Acts 7: 59-60), the Jews stoned him.
One of them, furious at seeing the righteous charity of the Just, took the stick with which he trod on the cloths and struck him on the head.
This is how Jacques the Just bore witness.
They buried him on the spot, near the temple. James was so admirable and renowned for his virtue that the most reasonable Jews saw in his Martyrdom the immediate cause of the siege and ruin of Jerusalem in the year 70.
------------------------
Este 19 de junio, celebramos el nacimiento en el cielo de
 
San Jacques, "hermano del Señor"

 

(primo o hijo de un primer matrimonio con José),
 
a quien la tradición atribuye la paternidad de nuestra liturgia de Antioquía-Jerusalén (Diga "Madre de todas las liturgias ").
Después de la Ascensión a los cielos del Señor, los apóstoles unánimes eligieron a Santiago el Justo como el primer obispo de Jerusalén.
Realizado en todas las virtudes de la vida activa y la contemplación, James ingresó al santuario del Nuevo Pacto solo, no una vez al año, como el sumo sacerdote de los judíos, sino todos los días, para celebrar los Santos. Misterios
Vestido de lino, entró solo al Templo, y permaneció de rodillas durante largas horas, intercediendo por el pueblo y la salvación del mundo, de modo que sus rodillas se endurecieron como piedra.
Fue él quien presidió el consejo de ancianos y quien, durante las discusiones que tuvieron lugar en Antioquía sobre la necesidad de circuncidar a los paganos que abrazaron la fe, pidió que no fueran atormentados con los preceptos de la antigua Ley, pero que 'solo se les pide que se abstengan de la carne sacrificada a los ídolos y de la fornicación (cf. Hechos 15:20).
Fue él quien también escribió la Carta que lleva su nombre en el canon de las Escrituras.
En él, corrige a aquellos que vieron a Dios como la causa de los males.
"Dios, de hecho, no tienta a nadie", dice, "pero todos son tentados por su propia lujuria que lo empuja y seduce" (Jc 1:14).
También exhorta a no confesar su fe en Cristo, sino a hacerla brillar en las obras de la virtud.
Porque "así como sin el aliento de vida el cuerpo está muerto, así también la fe sin obras está muerta" (Santiago 2:26).
Él agrega muchas otras recomendaciones para llevar una vida agradable a Dios y obtener sabiduría de lo alto, enseñándonos a reconocer en todo el don de Dios:
- "Todos los regalos excelentes y todos los regalos perfectos provienen de Arriba y descienden del Padre de las Luces, que no conoce variaciones ni oscurecimiento temporal" (Jc 1:16).
También escribió la Divina Liturgia bajo su nombre, la fuente de todas las Liturgias de la Iglesia Ortodoxa.
Alrededor del año 62, cuando Judea estaba en desorden y anarquía después de la muerte del gobernador Festo, los judíos, que habían fracasado en su intento de matar a Pablo (Hechos 25-26), atacaron a Jacques, cuya reputación de justicia entre la gente dio crédito a su predicación.
Muchos, incluso los líderes del pueblo, ya habían abrazado la fe, y los escribas y fariseos se conmovieron y temieron que todos pronto reconocieran a Jesús el Salvador Cristo.
Entonces traicioneros fueron a ver a Jacques, alabaron su virtud y su justicia, y le dijeron:
"Les suplicamos, ustedes que son justos y no aceptan a las personas, persuadir a la gente, que pronto se reunirá para la Pascua, para que no se extravíe en la persona de Jesús.
Por lo tanto, párate en el pináculo del templo, para que desde arriba puedas ser visto y tus palabras puedan ser escuchadas por toda la gente y los paganos que se congregaron en multitudes para la fiesta ”.
Cuando subió a la cima del templo, los escribas y los fariseos le gritaron desde abajo:
"Justo en quien debemos confiar, ya que la gente se equivoca al seguir a Jesús el Crucificado, anuncien quién es este Jesús".
Jacques luego respondió en voz alta:
- "¿Por qué me preguntas sobre el Hijo del hombre?"
Ahora está sentado en el cielo a la derecha del Gran Poder y volverá a las nubes del cielo para juzgar el universo de manera justa ".
Muchos fueron convencidos por el testimonio de Jacques y gritaron:
"¡Hosanna al Hijo de David!" Pero los escribas y los fariseos apretaron los dientes con rabia y exclamaron:
"Oh, incluso los Just han sido descarriados".
Y cumplieron la Profecía escrita por Isaías: "Tomemos a los justos, porque él es insoportable para nosotros" (Is. 3:10).
Entonces se apresuraron hacia el pináculo del templo y arrojaron el Justo debajo. Jacques no murió cayendo, a pesar de la altura; pero dándose la vuelta y arrodillándose, clamó a Dios:
- "Por favor, Señor Dios Padre, perdónalos porque no saben lo que están haciendo".
Mientras oraba así por sus verdugos, siguiendo el ejemplo de Cristo y San Esteban (véase Lucas 23:34; Hechos 7: 59-60), los judíos lo apedrearon.
Uno de ellos, furioso al ver la justa caridad de los Justos, tomó el palo con el que pisó las telas y lo golpeó en la cabeza.
Así fue como Jacques the Just dio testimonio.
Lo enterraron en el lugar, cerca del templo. James era tan admirable y famoso por su virtud que los judíos más razonables vieron en su martirio la causa inmediata del asedio y la ruina de Jerusalén en el año 70.
------------------------
Dimanche 19 Juin 2022 (2ème après la Pentecôte. Fête de Saint Jacques 1er Evêque de Jérusalem). Lectionnaire pour la Liturgie et éléments pour la méditation: et la formation Chrétienne.
Du TRAITÉ DE SAINT IRÉNÉE CONTRE LES HÉRÉSIES:
 
L'envoi de l'Esprit Saint

 

 
 
Quand le Seigneur donna à ses disciples le pouvoir de régénérer les hommes en Dieu, il leur dit :
Allez, enseignez toutes les nations, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
 
C'est cet Esprit dont il a promis par les prophètes l'effusion dans les temps derniers, sur les serviteurs et les servantes, afin qu'ils prophétisent.
 
Voilà pourquoi l'Esprit est descendu dans le Fils de Dieu, devenu le fils de l'homme, pour s'habituer avec lui à habiter le genre humain, à reposer parmi les hommes, à habiter l'œuvre de Dieu, pour opérer en ces hommes la volonté du Père, et les renouveler de leur désuétude dans la nouveauté du Christ.
 
 
 
C'est l'Esprit, au dire de Luc, qui est descendu après l'Ascension du Seigneur sur les Apôtres à la Pentecôte, et qui a pouvoir sur tous les peuples pour les introduire à la vie et leur ouvrir la nouvelle Alliance.
 
C'est pourquoi, s'unissant à toutes les langues, ils chantaient une hymne à Dieu.
 
L'Esprit ramenait à l'unité toutes les races éloignées, et offrait au Père les prémices de tous les peuples.
 
Voilà pourquoi aussi le Seigneur a promis de nous envoyer le Paraclet, qui nous adapte à Dieu.
 
En effet la farine sèche ne peut sans eau devenir une seule pâte, pas davantage nous tous, ne pouvions devenir un en Jésus Christ sans l'eau qui vient du ciel.
 
La terre aride, si elle ne reçoit pas d'eau, ne fructifie pas ; ainsi nous-mêmes, qui d'abord étions du bois sec, nous n'aurions jamais porté le fruit de la vie, sans l'eau librement donnée d'en haut.
 
Ainsi nos corps ont reçu par l'eau du baptême l'unité qui les rend incorruptibles ; nos âmes l'ont reçue de l'Esprit. ~
 
 
 
L'Esprit de Dieu descendit sur le Seigneur, Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de science et de piété, Esprit de crainte de Dieu.
 
À son tour le Seigneur l'a donné à l'Église, en envoyant des cieux le Paraclet sur toute la terre, là où le diable fut abattu comme la foudre, dit le Seigneur.
 
Ainsi cette rosée de Dieu nous est bien nécessaire pour n'être point consumés ni rendus stériles, et pour que là où nous avons l'accusateur, là nous ayons le Défenseur : car le Seigneur a confié à l'Esprit Saint l'homme qui est sien, cet homme qui était tombé aux mains des brigands.
 
Il en a eu pitié et a pansé ses blessures, lui donnant deux pièces à l'effigie du Roi, pour qu'ayant reçu par l'Esprit l'image et le sceau du Père et du Fils, nous fassions fructifier la pièce qu'il nous a confiée, et la rendions multipliée au Seigneur.
Dimanche 19 Juin 2022 (2ème après la Pentecôte. Fête de Saint Jacques 1er Evêque de Jérusalem). Lectionnaire pour la Liturgie et éléments pour la méditation: et la formation Chrétienne.
DES THÉOLOGIENS SANS DIPLÔMES

(Métropolite Ephraïm de Boston)

Le peloton d'exécution. Il y a une cinquantaine d'années, alors que j'étais étudiant à l'académie de théologie, notre professeur de dogmatique, le père Ioannis Romanides, nous raconta une histoire de ses années d'étude à l'Académie Théologique de l'université d'Athènes.

Afin d'obtenir son doctorat de l'université, père Ioannis, nouvellement ordonné prêtre à l'époque (années 50), avait à défendre sa dissertation devant un panel de professeurs de théologie.

Le sujet de la dissertation était "Le péché des origines" (c-à-d le péché de nos ancêtres, Adam et Eve, terme que l'on traduit souvent mal par "péché originel").

Comme les questions fusaient de tous ces professeurs qui avaient tous reçu leurs titres et diplômes dans des universités catholiques-romaines ou protestantes en Europe occidentale, le père Ioannis répondait du mieux qu'il pouvait, avec tout son talent bien connu.

Pour finir, le doyen du département de théologie, le grand ponte en personne, le professeur Panayiotes Trembelas, pointa du doigt le p. Ioannis, qui était habitué à ces interrogations et se tenait debout devant ce panel de professeurs assis : "Dans votre mémoire, vous avez nombre de citations des écrits de Syméon le Nouveau Théologien," dit le prof. Trembelas. "C'est exact, monsieur le professeur," répondit le père Ioannis, avec la déférence requise. "Vous devez les supprimer toutes," continua le prof. Trembelas. "Syméon ne peut pas être cité comme source dans votre travail, car il n'a jamais reçu de diplôme théologique." (Oui, vous avez bien lu!) Sans sourciller face à l'incroyable remarque de Trembelas, le père Ioannis répondit calmement "Fort bien, ce que vous dites, monsieur le professeur.

Voudriez-vous aussi que je supprime toutes mes références à Matthieu, Marc, Luc et Jean les Évangélistes, car eux non plus n'ont pas reçu de diplôme de théologie?

Eux aussi n'étaient pas des théologiens diplômés." Un léger murmure amusé se fit entendre parmi les distingués professeurs... La captivité latine

C'est triste à dire, mais la remarque malheureuse de Trembelas était une preuve solide de la maladie qui a longtemps affligé les écoles théologiques "orthodoxes", et en frappe encore aujourd'hui.

Cette maladie est appelée "la captivité latine." C'est l'histoire de quelque 200 ans pendant lesquels la théologie académique, scolastique et pédante (ou plus précisément du rationalisme) de l'Occident a été au cœur des académies théologiques orthodoxes, imprégnant tout de fond en comble.

Le métropolite Anthony Khrapovitsky [Antoine de Kiev], père George Florovsky et père Ioannis Romanides se sont longuement plaints dans leurs écrits, de cette peste spirituelle.

En certains endroits de Russie et d'Ukraine, cette "captivité" était si forte que même les cours théologiques dans certains séminaires orthodoxes étaient donnés en latin.

A l'occasion, en ces terres, les séminaristes étaient obligés de prêcher en latin dans les paroisses avoisinantes!

Imaginez un peu la pauvre babushka qui devait s'en tirer avec ça....

En ayant cela à l'esprit, on comprend plus facilement pourquoi les grands dirigeants religieux orthodoxes sont si empressés de s'unir aux non-orthodoxes dans le mouvement œcuménique.

Pensez-y un instant : si vous avez toujours cru que l'Église Orthodoxe était si appauvrie théologiquement qu'elle n'avait pas même une théologie du Saint Esprit, ou avait des saints qui n'avaient pas leur diplôme de théologie et n'étaient pas des "docteurs en théologie", alors vous aussi vous auriez été attiré par d'autres appartenances religieuses.

L'Église a sa méthode traditionnelle pour préparer son clergé, et cette méthode a bien fonctionné pendant des siècles, bien avant que les séminaires ne furent inventés au 17ème siècle.

Comme nous l'avons mentionné en d'autres occasions, le père George Florovsky, un des plus éminents théologiens orthodoxes du 20ème siècle, n'a jamais été étudiant dans la moindre académie théologique.

Son éducation théologique, il ne l'a tirée que des offices sacrés.

Et si vous voulez être sérieusement étudiant en théologie, alors vous pouvez entamer des études théologiques telles que celles du tropaire final pour les saints moines :

-"par le jeûne, les vigiles et la prière, tu as obtenu les dons célestes," comme saint Syméon le Nouveau Théologien - malgré le fait que, selon le prof. Panayiotes Tremblas, ce saint n'était pas un "théologien diplômé".

Hélas, la "captivité latine" est toujours très présente. Un séminaire orthodoxe en Amérique avait un prêtre catholique-romain y enseignant la patristique, jusque récemment.

Un autre séminaire orthodoxe en Amérique a plusieurs catholiques-romains dans son comité de direction.

Dès lors, on comprend mieux pourquoi cette orthodoxie mondaine est si avide de s'impliquer dans le mouvement œcuménique.

Un problème mène inexorablement à l'autre. L'école du Saint Esprit

Mais, Dieu merci, l'Orthodoxie prévaut encore dans notre hymnologie et dans les divins offices, et dans le cœur de nombre de clercs et de fidèles.

Que nous enseigne par exemple le tropaire final de la Pentecôte?

Tu es béni, Ô Christ notre Dieu, Toi qui fit descendre sur tes apôtres le Saint Esprit, transformant par Ta sagesse de simples pêcheurs en pêcheurs d'hommes

Oh, nous y voilà, c'est là que Matthieu, Marc, Luc et Jean ont obtenu leurs diplômes théologiques!

De l'école du Saint Esprit. Je savais que la grâce divine devait avoir quelque chose à faire dans cette histoire.

Rien d'étonnant que nous appelions nos saints "inspirés de Dieu" et "théophores!" Rien d'étonnant que nous les invoquions pour la guérison de l'âme et du corps!

Rien d'étonnant que nous vénérions leurs saintes reliques, et célébrions leur mémoire, et sollicitions leur intercession!

Rien d'étonnant que nous vénérions des gens tels que saint Jean de Cronstadt, et saint Nectaire d'Égine, et le prophète Élie, et saint Séraphim de Sarov, et même ce saint Syméon le Nouveau Théologien qui n'avait pourtant pas de diplôme universitaire! Anecdote Il y a quelques années, avant mon ordination, je marchais en compagnie d'un des pères dans notre monastère à Brookline, Massachussets.

"Alors, tu es diplômé en théologie à présent?" me demanda-t'il.

"Je n''en sais trop rien. C'est ce qu'ils m'ont dit, en tout cas." "Et alors, que va-tu faire avec ton diplôme?"

J'ai un peu réfléchi, et pour finir j'ai répondu

-"Eh bien je vais veiller à toujours le porter autour du cou lorsque je sortirai. Comme ça au moins, je suis sûr que je ne serai pas embarqué par la fourrière..." Nota bene Les académies théologiques ont leur place dans l'Église Orthodoxe.

Cependant, elles doivent être convenablement dirigées, dans la prière et avec beaucoup de discrétion.

Il n'existe pas de système éducatif parfait.

Mais si on suit convenablement des règles bien précises, telles que celles des "Trois niveaux d'éducation chrétienne" qui ont été inspirés par Joseph l'Hésychaste de la sainte Montagne, alors on a un guide de très bonne qualité pour un tel système.

Dimanche 19 Juin 2022 (2ème après la Pentecôte. Fête de Saint Jacques 1er Evêque de Jérusalem). Lectionnaire pour la Liturgie et éléments pour la méditation: et la formation Chrétienne.

Tous appelés à être "comme des dieux"

par adoption divine (PS 81 / Origène)

Dès lors, nous sommes élevés à une dignité qui transcende notre nature, de par le Christ, mais nous ne deviendrons pas fils de Dieu nous-mêmes exactement de la même manière que Lui l'est, seulement en relation avec Lui, par la grâce de l'imitation.

Car Lui, Il est le véritable Fils Qui reçoit Son existence du Père, alors que nous sommes Ses fils qui ont été adoptés de par Son amour envers nous, et nous sommes les récipiendaires par la grâce de la parole qui déclare

-"J'ai dit 'vous êtes des dieux, et tous des fils du Très Haut'." (Ps 81,6 LXX) (Origène d'Alexandrie, Commentaire sur saint Jean)

Dimanche 19 Juin 2022 (2ème après la Pentecôte. Fête de Saint Jacques 1er Evêque de Jérusalem). Lectionnaire pour la Liturgie et éléments pour la méditation: et la formation Chrétienne.

 

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

CAMEROUN, PAKISTAN ET BRÉSIL et PEROU :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 Le 29 de chaque mois a lieu un Pèlerinage de Délivrance et de Guérison à Saint Michel Archange,

aux Saints Archanges

et à Saint Ubald

au

Monastère Notre-Dame de Miséricorde

Brévilly 4

61300 CHANDAI

Prière pour les familles:

Ô Jésus très aimant, qui, par Vos ineffables vertus et exemples de vie domestique, avez consacré la Famille choisie pour Vous sur la terre, jetez un regard de Miséricorde sur notre famille et daignez recevoir l’offrande que nous Vous faisons de nous- même et consacrer les membres de cette famille qui, prosternée à vos pieds, Vous supplie de lui être propice. Souvenez-Vous que ce foyer Vous appartient, comme s'étant voué et consacré à Vous pour Vous honorer d'un culte particulier. Protégez notre famille dans Votre Bonté, délivrez notre foyer de tous périls, secourrez notre communauté de vie dans toutes ses nécessités, accordez à notre famille la force de persévérer toujours dans l'imitation de Votre Sainte-Famille, afin que, fidèlement attachée à Votre Amour tout le temps de sa vie mortelle, elle puisse enfin chanter Vos éternelles louanges dans les Cieux. Ô Marie, très douce Mère, nous implorons Votre protection, bien persuadés que Votre Divin et unique Fils exaucera Vos prières. Et Vous aussi, très glorieux Patriarche Saint-Joseph, unissez l'appui de votre paternel patronage à la douce intercession de notre Mère miséricordieuse qui, avec vous, remettra nos vœux entre les mains du Christ- Jésus notre Divin Rédempteur et Médiateur, Lui qui, étant Dieu, vit et règne avec le Père, dans l’unité du St Esprit pour les siècles des siècles .Amîn.

Jésus, Marie, Joseph, éclairez-nous, secourez-nous, conduisez- nous au Christ Sauveur ! Amîn.

Prière à St Michel:

Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat; soyez notre protecteur contre les méchancetés et les embûches du démon. Que Dieu lui commande, nous vous en supplions ; et vous, prince de la milice céleste, par le pouvoir divin qui vous a été confié, précipitez au fond des enfers Satan et les autres esprits mauvais qui parcourent le monde pour la perte des âmes. Amîn.

Laissez-vous fléchir, Seigneur : que l'intercession du bienheureux Ubald votre Confesseur et Pontife, unie à celles de la Reine des Anges et de Saint Michel Archange,nous obtienne votre secours ; étendez sur nous votre main miséricordieuse pour nous défendre contre toutes les perfidies du démon.

Saint Ubald, puissant intercesseur dans l'expulsion des mauvais esprits et pour apporter paix et concorde, priez pour nous (3 fois)

(Une protection contre les démons et les personnes malveillantes ? -La Croix reliquaire de St Ubald (En argent) en souscription (20 euros) à commander au Monastère Syro-Orthodoxe N-D de Miséricorde. Brévilly 4. 61300 CHANDAI (FRANCE) * où le 29 de chaque mois a lieu un Pèlerinage de Délivrance et de Guérison à Saint Michel Archange , aux Saints Archanges et à Saint Ubald

* Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, ou d’exorcismes, prières de guérison selon les Rites de la Sainte Eglise).

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe. Les offrandes sont libres et non obligatoires.

Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu).

Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André Mbezele, moniale (06.17.51.25.73).

ADRESSE DU MONASTERE où vous pouvez confier vos intentions de prières et envoyer tous courriers:

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly 4,

61300 CHANDAI (FRANCE)

Tel: 0233247958

0648899489

Courriel: asstradsyrfr@yahoo.com

http://exorciste87.over-blog.com/o%C3%B9-trouver-en-france-un-pr%C3%AAtre-exorciste-orthodoxe-oriental?fbclid=IwAR17quHN_6jOG65PgP9r6gWPutr3gRn_N4cTuXXGMUWPNKewL9yk_k7FJ-E

 

S.O.S

 

Chers amis. Shlomo ikoulkoun (Paix à vous)!

 

L'heure est grave pour le monde, nos pays, notre Eglise

Pourtant, ne cédons pas à la peur et croyons que le Seigneur est aux commandes et tirera de ce mal un bien!...

 

Si vous observez le cours des choses, vous entrevoyez déjà que cette crise met chacun devant ses responsabilités et tend à opérer un tri entre ceux qui sont ou non véritablement mu par la Foi fervente qui les habite ou non.

 

En tant que Père en Dieu des membres de notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Eglise métropolitaine de Tradition Syro Orthodoxe Malankare fondée initialement par l'Eglise Malankare-Orthodoxe /Eglise Orthodoxe des Indes, pour l'Europe et ses Missions), je vous dois la vérité et vous dire très simplement que:

 

-En raison de la précarité financière de notre Monastère et de notre Eglise Métropolitaine, sans la solidarité des fidèles qui, si ils sont confinés hors de notre Monastère et loin des Paroisses, recourent habituellement ou occasionnellement à nos services pastoraux, avec l'annonce (Juste) du gèle des loyer (Or la Métropolie toute entière survit grâce à un loyer parisien qui m'est, en principe patrimonial), nous ne pouvons pas imaginer comment nous en sortir matériellement.

 

Lors de mes très nombreux périples missionnaires à l'intérieur et à l'extérieur du Pays, jusqu'à présent déjà, les offrandes des fidèles étaient largement insuffisantes pour pourvoir aux frais de ces déplacements pastoraux, sans parler des charges en tous genre qui pèsent sur la vie d'une Institution Religieuse .

 

Toutes activités de Métropolie étaient possibles grâce à mon acharnement missionnaire,la mise en commun de tout ce que je reçois, ce loyer parisien patrimonial et un emploi que j'avais initialement pris auprès d'une entreprise comme Conseiller en déontologie et spiritualité afin d'être assuré et d'assurer deux prêtres...

 

Dans l'actuel contexte de vie, nous ne pouvons pas imaginer comment nous en sortir matériellement.

 

Je confie notre avenir à vos prières fraternelles et à votre solidarité si vous souhaitez que nous survivions ensemble à cette crise pour témoigner du Christ notre Sauveur et collaborer à étendre Son Règne d'Amour, de Vérité, de Justice et de Paix.

 

Nous sommes vraiment entre les mains du Seigneur !

 

En vous remerciant pour l'attention que vous aurez cru devoir apporter à cette note d'information sur notre situation dans les circonstances présentes, je reste votre respectueusement et fraternellement dans le Christ, notre Seigneur. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse)!

 

+Métropolite Mor Philipose. Brévilly ce 16.III.2020

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

*Note:
Eglise Métropolitaine canoniquement fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare Orthodoxe / Orthodoxe Indienne) pour les Peuples Européens et leurs Missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, d’Amérique latine et des Caraïbes* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.
Le Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de
Miséricorde est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…
Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non obligatoires. Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu).
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "
Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André Mbezele, moniale (06.17.51.25.73).
Observação:
Igreja Metropolitana fundada canonicamente graças ao impulso missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare Ortodoxa / Ortodoxa Indiana) para os Povos Europeus e suas Missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada na Francofonia e suas missões da África, Brasil, América Latina e Caribe* é uma Igreja Ortodoxa Oriental.
O Mosteiro Siro-Ortodoxo da Bem-Aventurada Virgem Maria, Mãe de
A Misericórdia é um Centro de Orações pela unidade das Igrejas Apostólicas, pela unanimidade do testemunho cristão e pela paz do mundo.
¤ Permanência pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura)…
Para os serviços pastorais prestados ao Mosteiro, como o acolhimento dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos qualquer valor fixo.
As ofertas são gratuitas e não obrigatórias. Qualquer oferta está, no entanto, sujeita a uma dedução do seu rendimento tributável à taxa de 66°/° do seu rendimento).
Rotule todos os C B na seguinte ordem "Métropolie E S O F"
Para a Capelania Siro-Ortodoxa Francófona para Africanos que vivem em França, contactar os Chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolita e Irmã Marie-André Mbezele, freira (06.17.51.25.73).
Note:
Metropolitan Church canonically founded thanks to the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare Orthodoxe / Indian Orthodox) for the European Peoples and their Missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions of Africa, Brazil, Latin America and the Caribbean* is an Eastern Orthodox Church.
The Syro-Orthodox Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of
Misericordia is a Center of Prayers for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Witness and the peace of the world.
¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniment, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, healing prayers)…
For the pastoral services rendered to the Monastery such as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed amount.
Offerings are free and not compulsory. Any offering is however subject to a deduction from your taxable income at the rate of 66°/° of your income).
Label all C B in the following order "Métropolie E S O F"
For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy for Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André Mbezele, nun (06.17.51.25.73).
Nota:
Iglesia Metropolitana canónicamente fundada gracias al impulso misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Ortodoxa de Malankare/Indian Ortodoxa) para los Pueblos Europeos y sus Misiones, nuestra Iglesia Ortodoxa Siria de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones de África, Brasil, América Latina y el Caribe* es una Iglesia Ortodoxa Oriental.
El Monasterio siro-ortodoxo de la Santísima Virgen María, Madre de
Misericordia es un Centro de Oración por la unidad de las Iglesias Apostólicas, la unanimidad del Testimonio Cristiano y la paz del mundo.
¤ Permanencia pastoral en varias regiones de Francia para: Acompañamiento espiritual, Sacramentos, Sacramentales (Bendiciones, Oraciones de liberación o exorcismo, oraciones de sanación)…
Para los servicios pastorales prestados al Monasterio como la recepción de fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna cantidad fija.
Las ofertas son gratuitas y no obligatorias. No obstante, toda oferta está sujeta a una deducción de su renta imponible a razón del 66°/° de su renta).
Etiquete todos los C B en el siguiente orden "Métropolie E S O F"
Para la capellanía siro-ortodoxa francófona para los africanos que viven en Francia, póngase en contacto con los directores: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), metropolita y sor Marie-André Mbezele, monja (06.17.51.25.73).
* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

"Là où est l’Évêque, là se trouve l'Eglise" 

(St Ignace d'Antioche)

Les membres de notre Eglise Métropolitaine dans son ensemble (Métropolite Mor Philipose) en France et   Francophonie (Archidiocèse de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone. Evêque élu: Monseigneur Manuel) et en tous lieux de ses Missions reconnaissent et citent aux « diptyques », avant leur Métropolite et, selon les occurrences, leur Évêque Diocésain, ebnn tant que Chef spirituel des chrétientés Syriaques de St Thomas, Sa Sainteté le Catholicos de notre Eglise-mère, l'Eglise Syrienne du Malankare (Eglise Orthodoxe des Indes): 
Sa Sainteté Baselios Marthoma Mathews III

“Onde está o Bispo, aí está a Igreja”

(Santo Inácio de Antioquia)

Os membros de nossa Igreja Metropolitana como um todo (Metropolita Mor Philipose) na França e Francofonia (Arquidiocese da Igreja Siro-Ortodoxa Francófona. Bispo eleito: Monsenhor Manuel) e em todos os lugares de suas Missões reconhecem e citam os "dípticos", antes de seu Metropolita e, se for o caso, seu Bispo Diocesano, como Líder Espiritual do Cristianismo Siríaco de São Tomás, Sua Santidade o Catholicos de Nossa Igreja Mãe, a Igreja Síria de Malankare (Igreja Ortodoxa da Índia):
Sua Santidade Baselios Marthoma Mathews III

"Where the Bishop is, there is the Church" (St Ignatius of Antioch)

The members of our Metropolitan Church as a whole (Metropolitan Mor Philipose) in France and Francophonie (Archdiocese of the Francophone Syro-Orthodox Church. Bishop elect: Monsignor Manuel) and in all places of his Missions recognize and cite to the “diptychs”, before their Metropolitan and, according to the occurrences, their Diocesan Bishop, as Spiritual Head of the Syriac Christianities of St Thomas, His Holiness the Catholicos of our Mother Church, the Syrian Church of Malankare (Orthodox Church of the Indies):
His Holiness Baselios Marthoma Mathews III

"Donde está el obispo, está la Iglesia" <