Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2020 4 02 /01 /janvier /2020 00:40

Chers amis.Aloho m'barekh

WEEKEND DE LA THÉOPHANIE

En France le weekend de l’Épiphanie-Theophanie n'étant pas chômé, la solennité est reportée au dimanche le plus proche, cette année le Dimanche 5.

SOYEZ TOUS PRÉSENTS POUR HONORER LE CHRIST et la Grande Bénédiction des eaux.

A bientôt donc.

Votre fidèlement en Notre-Seigneur.
Union de prières !

+Mor Philipose, Paris ce 3.I.20

 

Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ   (6 Janvier)

Ce lundi 6 janvier (Solennisé cette année 2020 le Dimanche 5 puisque le jour même n'est pas chômé en France) est la commémoration de la fête de la théophanie / manifestation de Dieu (Hido d'Denho Alohoyo) et le Baptême de notre Seigneur (ma`modeetho d'Moran) selon le calendrier liturgique des l'Églises Syro-Orthodoxes.

Le terme syriaque - ܕܢܛܐ - Denho signifie "le lever du soleil" et il dénote théologiquement la manifestation divine de Jésus lors de son baptême dans le Jourdain. 

La compréhension qu'avait l'Église primitive de la personne de Jésus en tant que "Soleil de justic" l'aurait incitée à utiliser ce terme pour la fête. 

C'est ici que , pour la première fois, le grand mystère du Dieu trinitaire, caché depuis des générations, se révèle. 

Primitivement L'Eglise Syro-Orthodoxe célébrait ce 6 Janvier la nativité de Jésus . D'ailleurs Saint Ephrem  écrivit 28 magnifiques hymnes sur la Nativité célébrée à l'actuelle date de la Théophanie. Mais cette tradition se perdit lorsque fut fixée la date romaine du 25 décembre et que le récit de naissance s' éloigna de la manifestation(Épiphanie) et du baptême (Théophanie). 

En Orient, Denho a toujours été associé au Baptême du Christ, et sa liturgie se concentre autour de la bénédiction de l'eau baptismale et de l'immersion de la Sainte Croix. 
Au quatrième siècle, la fête de la Théophanie a été classée parmi les trois principales fêtes de l'Église syriaque avec Pâques et la Pentecôte.

---------------------------

Nesta segunda-feira, 6 de janeiro (solenizado neste ano de 2020 no domingo 5, pois o mesmo dia não está desempregado na França) é a comemoração da festa da teofania / manifestação de Deus (Hido d'Denho Alohoyo) e o batismo de nosso Senhor (ma`modeetho d'Moran) de acordo com o calendário litúrgico das Igrejas Ortodoxas.

O termo siríaco - ܕܢܛܐ - Denho significa "nascer do sol" e teologicamente denota a manifestação divina de Jesus durante seu batismo no Jordão.

O entendimento da Igreja primitiva da pessoa de Jesus como o "sol justo" a teria levado a usar esse termo para comemorar.

É aqui que, pela primeira vez, o grande mistério do Deus Triúno, escondido por gerações, é revelado.

Principalmente a Igreja Siro-Ortodoxa celebrou em 6 de janeiro o nascimento de Jesus. Além disso, Santo Efrém escreveu 28 hinos magníficos sobre a Natividade comemorados na data atual da Teofania. Mas essa tradição se perdeu quando a data romana de 25 de dezembro foi fixada e a história do nascimento se afastou da manifestação (Epifania) e do batismo (Teofania).

No Oriente, Denho sempre foi associado ao batismo de Cristo, e sua liturgia se concentra nas bênçãos da água batismal e na imersão da Santa Cruz.
No século IV, a festa da Teofania foi classificada entre as três principais festas da Igreja Siríaca com a Páscoa e o Pentecostes.

---------------------------

This Monday, January 6 (Solemnized this year 2020 on Sunday 5 since the same day is not unemployed in France) is the commemoration of the feast of theophany / manifestation of God (Hido d'Denho Alohoyo) and the Baptism of our Lord (ma`modeetho d'Moran) according to the liturgical calendar of the Syro-Orthodox Churches.

The Syriac term - ܕܢܛܐ - Denho means "sunrise" and theologically denotes the divine manifestation of Jesus during his baptism in the Jordan.

The primitive Church's understanding of the person of Jesus as the "righteous sun" would have prompted her to use this term for celebration.

It is here that, for the first time, the great mystery of the Triune God, hidden for generations, is revealed.

Primarily The Syro-Orthodox Church celebrated this January 6 the birth of Jesus. Besides, Saint Ephrem wrote 28 magnificent hymns on the Nativity celebrated on the current date of Theophany. But this tradition was lost when the Roman date of December 25 was fixed and the birth story moved away from the manifestation (Epiphany) and baptism (Theophany).

In the East, Denho has always been associated with the Baptism of Christ, and his liturgy is centered around the blessing of baptismal water and the immersion of the Holy Cross.
In the fourth century, the feast of Theophany was ranked among the three main feasts of the Syriac Church with Easter and Pentecost.

---------------------------

Este lunes 6 de enero (Solemnizado este año 2020 el domingo 5 ya que el mismo día no está desempleado en Francia) es la conmemoración de la fiesta de la teofanía / manifestación de Dios (Hido d'Denho Alohoyo) y el Bautismo de nuestro Señor (ma`modeetho d'Moran) según el calendario litúrgico de las iglesias siroortodoxas.

El término siríaco - ܕܢܛܐ - Denho significa "amanecer" y teológicamente denota la manifestación divina de Jesús durante su bautismo en el Jordán.

La comprensión primitiva de la Iglesia de la persona de Jesús como el "sol justo" la habría llevado a usar este término para celebrar.

Es aquí donde, por primera vez, se revela el gran misterio del Dios Triuno, oculto por generaciones.

Principalmente La Iglesia Siro-Ortodoxa celebró este 6 de enero el nacimiento de Jesús. Además, San Efrén escribió 28 magníficos himnos sobre la Natividad celebrados en la fecha actual de Teofanía. Pero esta tradición se perdió cuando se fijó la fecha romana del 25 de diciembre y la historia del nacimiento se alejó de la manifestación (Epifanía) y el bautismo (Teofanía).

En Oriente, Denho siempre ha estado asociado con el Bautismo de Cristo, y su liturgia se centra en la bendición del agua bautismal y la inmersión de la Santa Cruz.
En el siglo IV, la fiesta de Teofanía se clasificó entre las tres fiestas principales de la Iglesia siríaca con Pascua y Pentecostés.

 

 

 Nos prochains Rendez-vous Liturgiques au Monastère

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20190913/ob_1ed58f_324352-p.jpg

et en dehors pour en Janvier et Février:

¤Au Monastère:

*Samedi 4 Janvier à 18h, Messe de Vigile du 2ème Dimanche après Noël.

 

Pèlerinage du 5 JANVIER AU MONASTERE,

 

SOYEZ TOUS PRESENTS POUR

 

L'EPIPHANIE

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20180106/ob_3eeb89_26196263-2000281563554826-181060135218.jpg

Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de

Miséricorde

SOLENNITE DE L'EPIPHANIE-THEOPHANIE

(En France le weekend de l’Épiphanie- Théophanie n'étant pas chômé, la solennité est reportée au dimanche le plus proche, cette année le Dimanche 5 )

10H30 , Quadisha Qurbana (Sainte Messe), Grande bénédiction des Eaux, repas fraternel, réception des fidèles.

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191207/ob_2ed487_ob-f04edf-10806273-10152974990311678-4.jpg#width=319&height=450

Début de la neuvaine de notre Métropolie (Archidiocèse) Syro-Orthodoxe à Notre-Dame de Pontmain et à Saint Michel pour le renouveau de la France

 ¤ Relais paroissial Mar Thoma Ste Geneviève: REGION PARISIENNE

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_fe1449_thomas-st.jpg#width=640&height=960

 Permanence pastorale début JANVIER (Au Monastère habituel):

*Vendredi 31 JANVIER toute la journée jusqu'à 18h

*Samedi 1er Février en matinée pour accompagnements spirituels, Sacrements (Confessions, Onction des malades...), Prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérison... .(Inscriptions:06 48 89 94 89)

Samedi 1er à 15h , départ des fidèles de Région Parisienne qui veulent participer au Pèlerinage du 2 FEVRIER, SOLENNITE DE LA PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE(Inscriptions:06 48 89 94 89)

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_2edb42_genevieve-ste.jpg#width=238&height=300

ANNONCE: Nous recherchons toujours un local pour y installer Chapelle et permanence pastorale continue sur Paris...L'année 2020 Célébrera les 1600 ans de Sainte Geneviève, lui aurons-nous trouvé son Sanctuaire des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Mar Thoma sur Paris ?

 Merci de rechercher pour nous et de nous avertir de toute opportunité.

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):- Samedi 25 JANVIER*

¤ANGOULÊME (Jauldes):

-Dimanche 12 et 26 JANVIER*

 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_efdcda_10801650-10205490489644532-15332302817.jpg#width=199&height=253

¤LOURDES (65):

-Pas de Messe en Janvier,

Permanence pastorale Samedi 15 et Messe Dimanche 16 Février

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_24091a_44045983-10209809158904059-61217510016.jpg#width=620&height=800

 

La façon pour un Chrétien Syro-Orthodoxe de commencer la prière en traçant sur soi le signe de la Croix vivifiante :


Au nom
du Père ( Abo), et
du Fils (Abro), et
du Saint Esprit (Rugho Ghayo Qadisho)
Dieu unique et vrai (Ghad Aloho Sariro). Amin.

------------------------------------------
O caminho para um cristão sírio-ortodoxo começar a orar chamando a si mesmo o sinal da cruz revigorante:
Em nome
Pai (Abo), e
do Filho (Abro), e
do Espírito Santo (Rugho Ghayo Qadisho)
Deus único e verdadeiro (Ghad Aloho Sariro). Amin.

------------------------------------------
The way for a Syro-Orthodox Christian to start prayer by drawing on himself the sign of the invigorating Cross:
The name
Father (Abo), and
of the Son (Abro), and
of the Holy Spirit (Rugho Ghayo Qadisho)
Unique and true God (Ghad Aloho Sariro). Amin.

------------------------------------------

La via per un cristiano siro-ortodosso per iniziare la preghiera attingendo a se stesso il segno della croce corroborante:
Nel nome
Padre (sopra) e
del Figlio (Abro), e
dello Spirito Santo (Rugho Ghayo Qadisho)
Dio unico e vero (Ghad Aloho Sariro). Amin.

------------------------------------------

 

Cette année 2020, Samedi 4 Janvier à 18h, Messe de Vigile du 2ème Dimanche après Noël puisque sera devancée l'Epiphanie-Théophanie (Non chômée en France).

Deuxième dimanche après Noël

Saint Qurbana

    • 1ère épître de St Jean 3: 21-24 :
  • 21 Bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas, nous avons de l’assurance devant Dieu.
  • 22 Quoi que nous demandions à Dieu, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements, et que nous faisons ce qui est agréable à ses yeux.
  • 23 Or, voici son commandement : mettre notre foi dans le nom de son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé.
  • 24 Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et voilà comment nous reconnaissons qu’il demeure en nous, puisqu’il nous a donné part à son Esprit.
    •  
    • Epître aux Hébreux 11: 23-31 :
  • 23 Grâce à la foi, Moïse, après sa naissance, fut caché pendant trois mois par ses parents, car ils avaient vu que l’enfant était beau, et ils n’eurent pas peur du décret du roi.
  • 24 Grâce à la foi, Moïse, devenu grand, renonça au titre de fils de la fille du Pharaon.
  • 25 Choisissant d’être maltraité avec le peuple de Dieu plutôt que de connaître une éphémère jouissance du péché,
  • 26 il considéra l’injure subie par le Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l’Égypte : en effet, il regardait plus loin, vers la récompense.
  • 27 Grâce à la foi, il quitta l’Égypte sans craindre la colère du roi ; il tint ferme, comme s’il voyait Celui qui est invisible.
  • 28 Grâce à la foi, il a fait célébrer la Pâque et appliquer du sang sur les portes, pour que l’Exterminateur des premiers-nés ne touche pas ceux d’Israël.
  • 29 Grâce à la foi, ils passèrent à travers la mer Rouge comme sur une terre sèche, alors que les Égyptiens, essayant d’en faire autant, furent engloutis.
  • 30 Grâce à la foi, les remparts de Jéricho tombèrent après qu’on en eut fait le tour pendant sept jours.
  • 31 Grâce à la foi, Rahab la prostituée ne périt pas avec ceux qui avaient résisté, car elle avait accueilli pacifiquement les hommes envoyés en reconnaissance.
    •  
    • Evangile selon St Luc 2: 40 - 52 :
  • 40 L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.
  • 41 Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
  • 42 Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
  • 43 À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
  • 44 Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
  • 45 Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
  • 46 C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
  • 47 et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
  • 48 En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
  • 49 Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
  • 50 Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
  • 51 Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
  • 52 Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.
2019, année record des actes
 
Antichrétiens en Europe...
 
Ne cédons pas à la terreur !
 
Actes antichrétiens : LE RECORD

 

"Soeren Kern, directeur principal de recherche (Distinguished Senior Fellow) au Gatestone Institute de New York, a publié hier, 1er janvier, un énorme travail de compilation sur les attaques antichrétiennes perpétrées en 2019 en Europe.

S’appuyant sur le dépouillement de milliers d’articles de presse, de registres de police, d’enquêtes parlementaires, de posts sur les réseaux sociaux et des blogues spécialisés du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne, d’Irlande, d’Italie et d’Espagne, il a pu comptabiliser quelque 3 000 actes antichrétiens commis en 2019, nombre qu’il estime être le plus important jamais enregistré dans l’ensemble de ces six pays.

Il prend en compte les attaques contre les églises et lieux de culte, les écoles chrétiennes, les cimetières et autres monuments et lieux de dévotion.

Il ne s’agit pas, évidemment, d’un travail exhaustif puisque tous les actes commis dans ces six pays ne sont pas nécessairement connus ou signalés, et que de nombreux pays européens n’ont pas été pris en compte – je songe aux pays scandinaves, à la Grèce…

Mais en l’état, c’est un excellent travail qui devrait alerter l’opinion publique européenne et mondiale, sur la montée en nombre et en intensité des actes antichrétiens dans la vieille Europe.

Il convient de féliciter chaleureusement Soeren Kern de son travail de bénédictin !

Des félicitations qui s’accompagneront aussi de ma gratitude personnelle pour avoir aimablement et élogieusement signalé le travail de notre Observatoire…

Sur demande, j’enverrai volontiers le PDF de volumineux article (en anglais) à ceux qui me le demanderont."

SOURCE: https://www.christianophobie.fr/

Source : Gatestone Institute, 1er janvier 2019.

DIEU AVEC VOUS ; 

Dieu se fait homme…  

         

Tout rendait là, Adam, les prophètes et la maison royale de David, les siècles, les empires et l'unité romaine, l'espérance, d'Israël et l'attente des nations — vers cette mère penchée sur cet enfant. Désormais rien ne fera que Dieu n'ait été « le petit Jésus » qui sourit et qui pleure et qui dort gorgé de lait...

Agenouillons-nous un instant.

Si étonnante que la chose puisse paraître à ce siècle dur, concret, réaliste, « né du croisement de l'homme et de la machine », c'estl'humanité du Sauveur que les premiers hérésiarques ont niée, et non sa divinité. Attirés par la nuit de l'invisible, déroutés par le mystère du mal, ils ont dans leurs vastes élaborations gnostiques, nié qu'il y avait un sens divin à la matière, cachot de l'esprit, objet de honte, principe du mal, anathème. Le Christ, s'il est Dieu, ne saurait avoir de corps réel.

O vérité de la chair du Christ, je vous adore, fait d'une femme, dit saint Paul, Marie, sa mère, précise saint Matthieu, Verbe de vie quenous avons entendu, vu de nos yeux, touché de nos mains, insiste saint Jean. Mais le paradoxe est trop énorme, folie pour tous les diocètes honteux de leur corps.

Deux évangiles, ceux de Matthieu et de Luc, donnent des généalogies qui établissent, quelles que soient les différences d'exégèse, l'appartenance de Jésus à une lignée humaine, voire pécheresse.

Marcion les rejette : dans saint Marc, Jésus apparaît brusquement « en ces jours-là », sans qu'il soit né et sans qu'il ait grandi. Valentin soutient que le corps du Christ est d'une autre nature qu'humaine, né par Marie, non de Marie, le sein de la Vierge n'ayant servi que de lieu de passage. Et ainsi de suite ...

Il ne faut pas sourire; l'Eglise ne l'a pas pris si à la légère. Elle a maintenu, avec toute l'énergie d'une épouse indignée, la réalité des faits historiques. 

Sans vrai corps, Jésus n'a pas eu vraiment sommeil dans la barque, vraiment faim au désert, vraiment soif sur la croix.

Sans vrai corps, pas d'agonie, pas de mains clouées, pas de côté percé. Pas de rédemption.

Bien plus, la chair assumée par le Verbe, le Verbe ne l'a jamais abandonnée même dans la mort : ce corps, enseigne l'Eglise, au risque de faire sourire la sagesse de ce siècle, n'est pas un cadavre, mais le corps d'un homme mort; au ciel, revêtu de lumière et de gloire et de majesté, il jouit de toutes les prérogatives qui lui revenaient de droit ici sur terre.

Pour toute l'éternité, la seconde Personne de la Sainte Trinité, Dieu de Dieu, est vraiment l'un des nôtres.

Oui, l'un des nôtres.

Et pleinement.

Si l'incroyable audace de langage le Verbe s'est fait chair a donné le terme dogmatique d'incarnation, c'est pour mieux souligner la profondeur des anéantissements du Christ, non pour nier que le Christ soit un hom­me complet.

Tel est cependant le scandale de l'Incarnation que, la vérité de la chair du Christ une fois affermie, c'est dorénavant la perfection de son humanité que rejetteront les hérétiques.

Apollinaire divise l'homme en trois parties, le corps, l'âme, l'esprit, et refuse de donner au Christ un « intellect humain ».

Nestorius veut deux personnes dans le Christ. Ne possède-t-il pas deux natures ? Et comment penser à « un Dieu de deux ou trois mois » ?

Eutychès raisonne en sens inverse : puisque le concile d'Éphèse définit que, dans le Christ, seule subsiste la personne du Verbe, il ne saurait y avoir en lui qu'une seule nature, mélange de chair et de divinité, « chose monstrueuse », dira le concile de Chalcédoine.

Au fond, c'est toujours la même erreur et le même refus de l'Incarnation totale. Mais qu'on ne se fasse pas d'illusions sur la grandeur de ces luttes : voilà cinq siècles que l'Eglise bataille, définit, excommunie.

 

Dieu se fait homme pour que l'homme devienne dieu

Et pourtant, le vieux rêve de l'humanité, celui qui séduisit nos premiers parents et qui séduisit même les anges, innombra­bles comme leurs essences : Vous serez comme Dieu, le voici réa­lisé par le Verbe incarné.

Cet enfant qui voit le jour d'une vierge et qui s'insère dans l'histoire — puisqu'il naît sous l'empereur César Auguste, pendant que Quirinus commandait la Syrie  déborde l'histoire — puisqu'il était au commencement et qu'en lui était la vie. 

Il est la vie.

L'histoire hors de lui n'est que l'écume des faits. Il est l'océan infini. Il vient pour faire couler dans nos âmes des fleu­ves... la vie en abondance.

L'abîme est franchi, le double abîme de notre indignité com­me créature et comme pécheur. Unique en son indépendance, im­pénétrable en son mystère, incomparable en son bras, roi des siècles devant qui toutes les créatures sont comme n'étant pas, Dieu naît de sa créature, grandit, aime sa mère en enfant qui demande d'être aimé. Dieu ne peut rien faire de plus, pour se montrer dans le temps, que de s'anéantir ainsi.

Par la création de l'homme, il a comblé merveilleusement 1’écart entre la matière et l'esprit; par son Incarnation il a comblé plus merveilleusement encore l'écart insondable entre le Créateur et la créature.

Il a résumé la création dans l'homme; il la récapitule tout entière, visible et invisible, matière et esprit, corps et âme, dans l'unité de la Personne du Verbe incarné.

Du même coup, l'œuvre de Dieu reçoit son accomplissement suprême, et le péché sa réparation. 

Je suis venu pour qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance.

La vie de Dieu !

La religion comporte plusieurs aspects : dogme, morale, législation, liturgie.

Sacrifier une seule de ces valeurs serait impiété; en exagérer une serait pharisaïsme; les dépasser toutes en les orientant vers ce nouvel Être, cette réalité de la vie divine en nous, est christianisme authentique.

La re­ligion est plus que dogme, morale, législation, liturgie; elle est Quelqu'un, Quelqu'un d'ineffable que Jean a vu, entendu, touché, Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, par qui et en qui nous recevons la vie en abondance dans le baptême qui prolonge sa naissance, en qui et par qui nous sommes nourris et assimilés à la Table de communion qui prolonge la crèche, en qui et par qui sans abolir notre destinée personnelle, il n'y a plus, pour employer le langage si sûr de saint Augustin, qu'un Homme unique qui dure jusqu'à la fin des temps. 

Dieu devient homme pour que l'homme devienne Dieu.

Tout tendait là. Au printemps, à l'Annonciation, la Colombe a frémi des ailes et couvert de son ombre la Rosé toute belle de Saron; l'Amour a veillé sur le lit virginal de son sein où le Verbe s'est uni à une chair d'homme. Voici Noël : au cœur de la nuit, la Lumière du monde naît de l'étoile de Jacob, et au cœur de l'hiver, la tige de Jessé donne sa fleur unique...

Mais que cessent les figures ! Au fond de la grotte, une mère est penchée sur son enfant qu'elle adore. Adorons avec elle la Bonne Nouvelle, l'Em­manuel, Dieu avec nous.

Luigi d'Apollonia, 

Extrait de : NOURRITURES Spirituelles (Tome 1) 1956

OBTENIR LA GRACE DU SAINT ESPRIT
 
 
"Il est certain que toute vertu pratiquée au nom du Christ donne la grâce du Saint-Esprit, mais la prière plus que tout autre, parce qu'elle est toujours comme une arme à portée de la main pour l'obtention de la grâce.
 
Vous auriez envie, par exemple, d'aller à l'église, mais elle se trouve trop éloignée ou l'office est terminé ; vous auriez envie de faire l'aumône, mais vous ne voyez point de pauvre, ou vous n'avez point de monnaie ;
vous voudriez rester vierge, mais vous n'avez point assez de force pour cela, à cause de votre constitution ou à cause des embûches de l'ennemi auquel la faiblesse de votre chair humaine ne vous permet pas de résister ;
vous voudriez peut-être faire une autre bonne action, au nom du Christ, mais vous n'avez pas assez de force pour cela ou bien l'occasion ne s'en présente pas.
 
Quant à la prière, tout ceci ne l'atteint pas ;
chacun en a toujours la possibilité,
le riche comme le pauvre,
le notable comme le simple, le fort comme le faible,
le bien portant comme le malade,
le vertueux comme le pécheur." 
 
(St Seraphim de Sarov. Entretien avec Motovilov)

OBTENHA A GRAÇA DO ESPÍRITO SANTO

"É certo que qualquer virtude praticada em nome de Cristo dá a graça do Espírito Santo, mas ora mais do que qualquer outra, porque é sempre como uma arma à mão para obter graça.

Você gostaria, por exemplo, de ir à igreja, mas está muito longe ou o serviço está terminado; você gostaria de dar esmolas, mas não vê uma pessoa pobre ou não tem dinheiro;
você gostaria de permanecer virgem, mas não tem força suficiente para isso, por causa de sua constituição ou por causa das armadilhas do inimigo às quais a fraqueza de sua carne humana não lhe permite resistir;
você pode querer fazer outra boa ação, em nome de Cristo, mas não tem força suficiente para isso ou a oportunidade não se apresenta.

Quanto à oração, tudo isso não chega a ele;
todo mundo sempre tem a oportunidade,
os ricos como os pobres,
o notável como o simples, o forte como o fraco,
saudável como o doente,
o virtuoso como o pecador ".

(São Serafim de Sarov. Entrevista com Motovilov)

GET THE GRACE OF THE HOLY SPIRIT

"It is certain that any virtue practiced in the name of Christ gives the grace of the Holy Spirit, but prayer more than any other, because it is always as a weapon at hand for obtaining grace.

You would like, for example, to go to church, but it is too far away or the service is finished; you would like to give alms, but you see no poor person, or you have no money;
you would like to remain a virgin, but you have not enough strength for that, because of your constitution or because of the pitfalls of the enemy which the weakness of your human flesh does not allow you to resist;
you might want to do another good deed, in the name of Christ, but you don't have enough strength for it or the opportunity does not present itself.

As for prayer, all this does not reach him;
everyone always has the opportunity,
the rich as the poor,
the notable as the simple, the strong as the weak,
healthy as the sick,
the virtuous as the sinner. "

(St Seraphim de Sarov. Interview with Motovilov)

OBTENGA LA GRACIA DEL ESPÍRITU SANTO

"Es cierto que cualquier virtud practicada en el nombre de Cristo da la gracia del Espíritu Santo, pero la oración más que ninguna otra, porque siempre es un arma para obtener la gracia.

Te gustaría, por ejemplo, ir a la iglesia, pero está demasiado lejos o el servicio está terminado; te gustaría dar limosna, pero no ves a una persona pobre, o no tienes dinero;
te gustaría permanecer virgen, pero no tienes la fuerza suficiente para eso, debido a tu constitución o debido a las trampas del enemigo que la debilidad de tu carne humana no te permite resistir;
es posible que desee hacer otra buena acción, en nombre de Cristo, pero no tiene la fuerza suficiente para ello o la oportunidad no se presenta.

En cuanto a la oración, todo esto no le llega;
todos siempre tienen la oportunidad
los ricos como los pobres
lo notable como lo simple, lo fuerte como lo débil,
sano como el enfermo
el virtuoso como el pecador ".

(San Serafín de Sarov. Entrevista con Motovilov)

 

 

ALMA REDEMPTORIS / PRENEZ MOI , SEIGNEUR  

ALMA REDEMPTORIS / TOMA-ME, SENHOR 

 

ALMA REDEMPTORIS / TAKE ME, LORD 

 

ALMA REDEMPTORIS / TOMAME, SEÑOR 

 

« Alma Redemptóris Mater, quae pérvia caéli pórta mánes, et stélla máris, succúrre cadénti súrgere qui cúrat pópulo. Tu quae genuísti, natúra miránte, túum sánctum Genitórem, Virgo prius ac postérius. Gabriélis ab óre súmens íllud Ave, peccatórum miserére. »

V« Prenez-moi, Seigneur,
dans la richesse divine de Votre silence,
plénitude capable de tout combler en mon âme.
Faites taire en moi ce qui n'est pas Vous,
ce qui n'est pas Votre présence toute pure,
toute solitaire, toute paisible !

Imposez silence à mes désirs,
à mes caprices, à mes rêves d'évasion,
à la violence de mes passions.

Couvrez par Votre silence la voix
de mes revendications, de mes plaintes.
Imprègnez de Votre silence
ma nature trop impatiente de parler,
trop encline à l'action extérieure et bruyante.

Imposez même Votre silence à ma prière,
pour qu'elle soit pur élan vers Vous.
Fates descendre Votre silence
jusqu'au fond de mon être,
et faites remonter ce silence
vers Vous, en hommage d'amour ! »

Jean de la Croix (1542-1591)

« Sainte Mère du Rédempteur, Porte du ciel toujours ouverte, Etoile de la mer, viens au secours du peuple qui tombe et qui cherche à se relever. Tu as enfanté, ô merveille ! Celui qui t'a créée, et tu demeures toujours Vierge. Accueille le salut de l'ange Gabriel et prends pitié de nous, pécheurs. »
----------------------------------------------
“Santa Mãe do Redentor, Porta do céu sempre aberta, Estrela do mar, venha em socorro das pessoas que estão caindo e que procuram se levantar.
Você deu à luz, oh maravilha!
Aquele que criou você, e você ainda permanece virgem.
Aceite a salvação do anjo Gabriel e tenha piedade de nós, pecadores. "

V "Leve-me, Senhor,
na divina riqueza do seu silêncio,
plenitude capaz de preencher tudo em minha alma.
Silêncio em mim o que não é você,
que não é sua pura presença,
tudo solitário, tudo pacífico!

Impor silêncio aos meus desejos,
aos meus caprichos, aos meus sonhos de fuga,
à violência das minhas paixões.

Cubra com seu silêncio a voz
das minhas reivindicações, das minhas queixas.
Absorva seu silêncio
minha natureza é impaciente demais para falar,
muito propenso a ação externa barulhenta.

Até imponha o seu silêncio na minha oração,
de modo que é puro impulso para você.
O destino desce Seu silêncio
para o fundo do meu ser,
e trazer esse silêncio
para você, em homenagem ao amor! "

João da Cruz (1542-1591)
----------------------------------------------
“Holy Mother of the Redeemer, Door of heaven always open, Star of the sea, come to the aid of the people who are falling and who are looking to get up.
You gave birth, oh wonder!
The one who created you, and you still remain a Virgin.
Accept the salvation of the angel Gabriel and have mercy on us, sinners. "

V "Take me, Lord,
in the divine richness of Your silence,
fullness capable of filling everything in my soul.
Silence in me what is not You,
which is not Your pure presence,
all lonely, all peaceful!

Impose silence on my desires,
to my whims, to my dreams of escape,
to the violence of my passions.

Cover with your silence the voice
of my claims, of my complaints.
Soak up Your silence
my nature too impatient to speak,
too prone to noisy outside action.

Even impose Your silence on my prayer,
so that it is pure momentum towards You.
Fates come down Your silence
to the bottom of my being,
and bring up this silence
to You, in homage of love! "

John of the Cross (1542-1591)
----------------------------------------------
“Santa Madre del Redentor, Puerta del cielo siempre abierta, Estrella del mar, ven en ayuda de las personas que están cayendo y que buscan levantarse.
Diste a luz, ¡oh maravilla!
El que te creó, y aún sigues siendo una Virgen.
Acepta la salvación del ángel Gabriel y ten piedad de nosotros, pecadores. "

V "Tómame, Señor,
en la riqueza divina de tu silencio,
plenitud capaz de llenar todo en mi alma.
Silencio en mí lo que no eres tú
que no es tu presencia pura,
¡todo solo, todo pacífico!

Imponer silencio sobre mis deseos
a mis caprichos, a mis sueños de escape,
a la violencia de mis pasiones.

Cubre con tu silencio la voz
de mis reclamos, de mis quejas.
Absorbe tu silencio
mi naturaleza es demasiado impaciente para hablar
demasiado propenso a la acción externa ruidosa.

Incluso impone tu silencio en mi oración,
para que sea puro impulso hacia ti.
Los destinos bajan Tu silencio
al fondo de mi ser
y trae este silencio
a ti, en homenaje de amor! "

Juan de la cruz (1542-1591)

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

LECTIONNAIRE POUR L’ÉPIPHANIE-THÉOPHANIE

Cette Fête est appelée "Danaha" et en  syriaque «Dawn». 

C’est la Fête de l’Epiphanie ou Théophanie.

The Holy Bible readings from the Church Lectionary:

Evening:
St. Mark 1:1-11

Night:
John 4:4-30

Morning:
St. Matthew 3:1-17

Before Holy Qurbono:
Genesis 24:1-28
Numbers: 24:2-7,15-19 20:1-11
Joshua 4:15-24, 4:1-7
II Samuel 23:13-17
Judges 15:10-20
II Kings 2:19-25 3:13-19
Zechariah 6:9-15
Daniel 12:5-9
Jeremiah 17:5-13
Ezekiel 47:1-9
Isaiah 12:1-6

Holy Qurbono:
Acts 8:26-40 
Titus 2:11-3:7 
I Timothy 1:17
St. Luke 3:15-22

Blessing of the Water:
Exodus 20:1-11
II Kings 2:19-25
Isaiah 12:1-6
Acts 8:35-40
Hebrews 10:15-25
St. John 4:4-42

 

Quand le 6 Janvier ne tombe pas un dimanche, cette Fête est solennisée en France le dimanche le plus proche.

Saint Qurbana

    • Actes 19: 1 -7 :
  • 01 Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ; il arriva à Éphèse, où il trouva quelques disciples.
  • 02 Il leur demanda : « Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’Esprit Saint ? » Ils lui répondirent : « Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y a un Esprit Saint. »
  • 03 Paul reprit : « Quel baptême avez-vous donc reçu ? » Ils répondirent : « Celui de Jean le Baptiste. »
  • 04 Paul dit alors : « Jean donnait un baptême de conversion : il disait au peuple de croire en celui qui devait venir après lui, c’est-à-dire en Jésus. »
  • 05 Après l’avoir entendu, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus.
  • 06 Et quand Paul leur eut imposé les mains, l’Esprit Saint vint sur eux, et ils se mirent à parler en langues mystérieuses et à prophétiser.
  • 07 Ils étaient une douzaine d’hommes au total.
    •  
    • Epître de St Paul Apôtre à Tite 2: 11 :
    • 11 La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes.
    •  3: 9 :
    • 09 Quant aux recherches folles sur les généalogies, les disputes et les polémiques sur la Loi, évite-les, car elles sont inutiles et vaines.
    • Evangile de Notre-Seigneur J-C selon Saint-Luc 3:7-22 :
  • 07 Jean disait aux foules qui arrivaient pour être baptisées par lui : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ?
  • 08 Produisez donc des fruits qui expriment votre conversion. Ne commencez pas à vous dire : “Nous avons Abraham pour père”, car je vous dis que, de ces pierres, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham.
  • 09 Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. »
  • 10 Les foules lui demandaient : « Que devons-nous donc faire ? »
  • 11 Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! »
  • 12 Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi pour être baptisés ; ils lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? »
  • 13 Il leur répondit : « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
  • 14 Des soldats lui demandèrent à leur tour : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. »
  • 15 Or le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ.
  • 16 Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi. Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
  • 17 Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »
  • 18 Par beaucoup d’autres exhortations encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.
  • 19 Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, avait reçu des reproches de Jean au sujet d’Hérodiade, la femme de son frère, et au sujet de tous les méfaits qu’il avait commis.
  • 20 À tout cela il ajouta encore ceci : il fit enfermer Jean dans une prison.
  • 21 Comme tout le peuple se faisait baptiser et qu’après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait, le ciel s’ouvrit.
  • 22 L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »
    •  

 

 

Bénédiction de l'eau

    • Actes 8:35-40 :
  • 35  Philippe prit la parole et, à partir de ce passage de l’Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus.
  • 36 Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d’eau, et l’eunuque dit : « Voici de l’eau : qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? »
  • 38 Il fit arrêter le char, ils descendirent dans l’eau tous les deux, et Philippe baptisa l’eunuque.
  • 39 Quand ils furent remontés de l’eau, l’Esprit du Seigneur emporta Philippe ; l’eunuque ne le voyait plus, mais il poursuivait sa route, tout joyeux.
  • 40 Philippe se retrouva dans la ville d’Ashdod, il annonçait la Bonne Nouvelle dans toutes les villes où il passait jusqu’à son arrivée à Césarée.
    •  
    • Epître aux Hébreux 10: 15-25 :
  • 15 L’Esprit Saint, lui aussi, nous l’atteste dans l’Écriture, car, après avoir dit :
  • 16 Voici quelle sera l’Alliance que j’établirai avec eux quand ces jours-là seront passés, le Seigneur dit : Quand je leur donnerai mes lois, je les inscrirai sur leurs cœurs et dans leur pensée
  • 17 et je ne me rappellerai plus leurs péchés ni leurs fautes.
  • 18 Or, quand le pardon est accordé, on n’offre plus le sacrifice pour le péché.
  • 19 Frères, c’est avec assurance que nous pouvons entrer dans le véritable sanctuaire grâce au sang de Jésus :
  • 20 nous avons là un chemin nouveau et vivant qu’il a inauguré en franchissant le rideau du Sanctuaire ; or, ce rideau est sa chair.
  • 21 Et nous avons le prêtre par excellence, celui qui est établi sur la maison de Dieu.
  • 22 Avançons-nous donc vers Dieu avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure.
  • 23 Continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance, car il est fidèle, celui qui a promis.
  • 24 Soyons attentifs les uns aux autres pour nous stimuler à vivre dans l’amour et à bien agir.
  • 25 Ne délaissons pas nos assemblées, comme certains en ont pris l’habitude, mais encourageons-nous, d’autant plus que vous voyez s’approcher le Jour du Seigneur.
    •  
    • Evangile selon Saint-Jean 4:1-42 :
  • 01 Les pharisiens avaient entendu dire que Jésus faisait plus de disciples que Jean et qu’il en baptisait davantage. Jésus lui-même en eut connaissance.
  • 02 – À vrai dire, ce n’était pas Jésus en personne qui baptisait, mais ses disciples.
  • 03 Dès lors, il quitta la Judée pour retourner en Galilée.
  • 04 Or, il lui fallait traverser la Samarie.
  • 05 Il arrive donc à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph.
  • 06 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source. C’était la sixième heure, environ midi.
  • 07 Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. »
  • 08 – En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter des provisions.
  • 09 La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » – En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains.
  • 10 Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : “Donne-moi à boire”, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. »
  • 11 Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond. D’où as-tu donc cette eau vive ?
  • 12 Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
  • 13 Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ;
  • 14 mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. »
  • 15 La femme lui dit : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »
  • 16 Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »
  • 17 La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari :
  • 18 des maris, tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ; là, tu dis vrai. »
  • 19 La femme lui dit : « Seigneur, je vois que tu es un prophète !...
  • 20 Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. »
  • 21 Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père.
  • 22 Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
  • 23 Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père.
  • 24 Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »
  • 25 La femme lui dit : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
  • 26 Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui te parle. »
  • 27 À ce moment-là, ses disciples arrivèrent ; ils étaient surpris de le voir parler avec une femme. Pourtant, aucun ne lui dit : « Que cherches-tu ? » ou bien : « Pourquoi parles-tu avec elle ? »
  • 28 La femme, laissant là sa cruche, revint à la ville et dit aux gens :
  • 29 « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Christ ? »
  • 30 Ils sortirent de la ville, et ils se dirigeaient vers lui.
  • 31 Entre-temps, les disciples l’appelaient : « Rabbi, viens manger. »
  • 32 Mais il répondit : « Pour moi, j’ai de quoi manger : c’est une nourriture que vous ne connaissez pas. »
  • 33 Les disciples se disaient entre eux : « Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger ? »
  • 34 Jésus leur dit : « Ma nourriture, c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre.
  • 35 Ne dites-vous pas : “Encore quatre mois et ce sera la moisson” ? Et moi, je vous dis : Levez les yeux et regardez les champs déjà dorés pour la moisson. Dès maintenant,
  • 36 le moissonneur reçoit son salaire : il récolte du fruit pour la vie éternelle, si bien que le semeur se réjouit en même temps que le moissonneur.
  • 37 Il est bien vrai, le dicton : “L’un sème, l’autre moissonne.”
  • 38 Je vous ai envoyés moissonner ce qui ne vous a coûté aucun effort ; d’autres ont fait l’effort, et vous en avez bénéficié. »
  • 39 Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus, à cause de la parole de la femme qui rendait ce témoignage : « Il m’a dit tout ce que j’ai fait. »
  • 40 Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui, ils l’invitèrent à demeurer chez eux. Il y demeura deux jours.
  • 41 Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de sa parole à lui,
  • 42 et ils disaient à la femme : « Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons : nous-mêmes, nous l’avons entendu, et nous savons que c’est vraiment lui le Sauveur du monde. »
  • Dieu nous a toujours aimés et il a de tout temps voulu nous voir répondre à son amour en entrant librement dans son projet pour nous : être des fils, à l’image de son Fils. Il a donné à Israël une Loi pédagogique pour entrer en contact avec lui et commencer à le servir. Mais avant la venue du Christ, il manquait toujours quelque chose du côté de l’homme : personne n’a pu être justifié devant Dieu par la pratique de la Loi, comme le rappelle saint Paul.

    Dieu nous a toujours aimés et il a de tout temps voulu nous voir répondre à son amour en entrant librement dans son projet pour nous : être des fils, à l’image de son Fils. Il a donné à Israël une Loi pédagogique pour entrer en contact avec lui et commencer à le servir. Mais avant la venue du Christ, il manquait toujours quelque chose du côté de l’homme : personne n’a pu être justifié devant Dieu par la pratique de la Loi, comme le rappelle saint Paul.

    +++

«À la fin des temps, un homme sera sauvé par l'amour,

l'humilité et la gentillesse.
La bonté ouvrira les portes du ciel;

l'humilité le conduira au ciel;

un homme dont le cœur est rempli d'amour verra Dieu. »

Saint Gabriel de Géorgie
*************************

Saint Macaire, qui êtes-vous ?

Saint Macaire était un
Anachorète († 394)

Il naquit à Alexandrie, au commencement du IVe siècle.

Le trait suivant prouve qu'il passa son enfance dans une grande pureté de coeur:
Menant paître son troupeau avec d'autres enfants de son âge, il ramassa par terre une figue volée par ses compagnons.
Réfléchissant ensuite sur cette action, il la pleura longtemps avec une profonde douleur.

Cette âme d'élite n'était point faite pour le monde, et Dieu fit naître en elle la noble passion de marcher sur les traces des Antoine, des Pacôme et de tant d'illustres Saints qui, vivant dans la solitude des déserts, au milieu des plus effrayantes pénitences, étaient la gloire de l'Église et l'admiration du monde.

Sa ferveur le fit tellement avancer, dès sa jeunesse, en la perfection évangélique, qu'on le regardait à bon droit comme un maître dont les essais égalaient déjà les merveilles de vertus des vieux solitaires.

Son recueillement était continuel; Macaire ne parlait qu'à Dieu.

Ses austérités dépassaient toute imagination; après avoir vécu plusieurs années ne mangeant que des herbes crues, il en vint bientôt à ne manger qu'une fois par semaine.

Non moins admirable était son détachement: un jour il présenta lui-même au voleur qui venait de dévaliser sa pauvre cellule un instrument de travail que le malheureux n'avait pas aperçu.

L'âme de toutes ces héroïques vertus, c'étaient la contemplation et la prière; il y passait ses jours et ses nuits:

-"Allons, mon âme, disait-il, montez au ciel et méprisez toutes les vanités de la terre.
Vous y trouverez un Dieu, Créateur de l'univers, que les Anges adorent - à Lui seul il faut vous attacher."

Est-il étonnant que le Saint soit devenu la terreur des démons?

Nulle puissance infernale ne saurait nuire à celui qui s'est complètement vaincu lui-même.

Saint Macaire joignit à tant de gloires celle d'être persécuté par les hérétiques ariens.

Il s'endormit dans la paix du Seigneur, vers l'an 394, après plus de soixante ans passés dans la solitude.

De tels exemples ne sont-ils point une éloquente condamnation du monde, de ses passions et de ses vices?

Le bonheur n'est pas où la plupart des hommes le cherchent; il est dans la pratique de l'Évangile et dans la fermeté constante à se vaincre soi-même.

C'est bien en lisant la vie d'un saint si mortifié et si détaché de la terre que l'on saisit toute la lumineuse vérité de ces paroles de la sainte Écriture:
-"Vanité des vanités, tout est vanité, hors aimer Dieu et Le servir... Que sert à l'homme de gagner l'univers, s'il vient à perdre son âme ?...

Bienheureux ceux qui pleurent... Bienheureux ceux qui souffrent!..."
-------------------------------------
“No final dos tempos, um homem será salvo por amor, humildade e bondade.
A bondade abrirá as portas do céu; a humildade o levará ao céu; um homem cujo coração está cheio de amor verá Deus. "

São Gabriel da Geórgia
*************************

São Macaire, quem é você?

São Macário era um
Anacoreta († 394)

Ele nasceu em Alexandria no início do século IV.

A seguinte linha mostra que ele passou a infância com grande pureza de coração:
Levando o rebanho a pastar com outras crianças da idade dele, ele pegou no chão um figo roubado por seus companheiros.
Depois, refletindo sobre essa ação, ele chorou por um longo tempo com dor profunda.

Essa alma de elite não foi feita para o mundo, e Deus lhe deu a nobre paixão de seguir os passos de Antoine, Pachomius e tantos santos ilustres que, vivendo na solidão dos desertos, entre as penitências mais assustadoras, estavam a glória da Igreja e a admiração do mundo.

Seu fervor o fez avançar tanto, desde a juventude, na perfeição evangélica, que alguém o considerava corretamente como um mestre cujas tentativas já eram iguais às maravilhas das virtudes da velha solitária.

Sua meditação era contínua; Macaire apenas falou com Deus.

Suas austeridades excederam toda a imaginação; depois de viver vários anos comendo apenas ervas cruas, ele logo veio comer apenas uma vez por semana.

Não menos admirável foi seu desapego: um dia ele se apresentou ao ladrão que acabara de roubar sua pobre cela um instrumento de trabalho que os infelizes não tinham visto.

A alma de todas essas virtudes heróicas era contemplação e oração; ele passou seus dias e noites lá:

- "Venha, minha alma", disse ele, "suba ao céu e despreze todas as vaidades da terra.
Lá você encontrará um Deus, Criador do universo, a quem os Anjos adoram - somente a Ele você deve estar apegado. "

É de admirar que o Santo se torne o terror dos demônios?

Nenhum poder infernal pode prejudicar quem se derrotou completamente.

São Macário acrescentou a tantas glórias o fato de ser perseguido pelos hereges arianos.

Adormeceu na paz do Senhor, por volta do ano 394, depois de mais de sessenta anos em solidão.

Tais exemplos não são uma condenação eloquente do mundo, de suas paixões e de seus vícios?

A felicidade não é onde a maioria dos homens a procura; está na prática do Evangelho e na constante firmeza de se derrotar.

É de fato lendo a vida de um santo tão mortificado e tão separado da terra que compreendemos toda a verdade luminosa dessas palavras da Sagrada Escritura:
- "Vaidade de vaidades, tudo é vaidade, além de amar a Deus e servi-Lo ... O que é para o homem ganhar o universo, se ele perder a alma? ...

Bem-aventurados os que choram ... Bem-aventurados os que sofrem! ... "


-------------------------------------
“At the end of time, a man will be saved by love, humility and kindness.
Kindness will open the doors of heaven; humility will lead him to heaven; a man whose heart is filled with love will see God. "

Saint Gabriel of Georgia
*************************

Saint Macaire, who are you?

Saint Macarius was a
Anchorite († 394)

He was born in Alexandria at the beginning of the 4th century.

The following line shows that he spent his childhood with great purity of heart:
Leading his flock to graze with other children his age, he picked up a fig stolen by his companions from the ground.
Then reflecting on this action, he wept for a long time with deep pain.

This elite soul was not made for the world, and God gave birth to it the noble passion of walking in the footsteps of the Antoine, the Pachomius and so many illustrious Saints who, living in the solitude of the deserts, at amidst the most frightening penances, were the glory of the Church and the admiration of the world.

His fervor made him advance so much, from his youth, in evangelical perfection, that one rightly regarded him as a master whose attempts already equaled the marvels of virtues of the old solitary.

His meditation was continual; Macaire only spoke to God.

His austerities exceeded all imagination; after having lived several years eating only raw herbs, he soon came to eat only once a week.

No less admirable was his detachment: one day he presented himself to the thief who had just robbed his poor cell an instrument of work that the unfortunate had not seen.

The soul of all these heroic virtues was contemplation and prayer; he spent his days and nights there:

- "Come, my soul," he said, "go up to heaven and despise all the vanities of the earth.
There you will find a God, Creator of the universe, whom the Angels worship - to Him alone you must be attached. "

Is it any wonder that the Saint has become the terror of demons?

No infernal power can harm the one who has completely defeated himself.

Saint Macarius added to so many glories that of being persecuted by the Arian heretics.

He fell asleep in the peace of the Lord, around the year 394, after more than sixty years spent in solitude.

Are not such examples an eloquent condemnation of the world, its passions and its vices?

Happiness is not where most men seek it; it is in the practice of the Gospel and in the constant firmness to defeat oneself.

It is indeed by reading the life of a saint so mortified and so detached from the earth that we grasp all the luminous truth of these words of Holy Scripture:
- "Vanity of vanities, everything is vanity, apart from loving God and serving Him ... What is it for man to gain the universe, if he comes to lose his soul? ...

Blessed are those who cry ... Blessed are those who suffer! ... "


-------------------------------------
“Al final de los tiempos, un hombre se salvará con amor, humildad y amabilidad.
La bondad abrirá las puertas del cielo; la humildad lo llevará al cielo; Un hombre cuyo corazón está lleno de amor verá a Dios. "

San Gabriel de Georgia
*************************

Saint Macaire, ¿quién eres?

San Macario fue un
Anchorita († 394)

Nació en Alejandría a principios del siglo IV.

La siguiente línea muestra que pasó su infancia con gran pureza de corazón:
Guiando a su rebaño a pastar con otros niños de su edad, recogió un higo robado por sus compañeros del suelo.
Luego de reflexionar sobre esta acción, lloró durante mucho tiempo con un profundo dolor.

Esta alma de élite no fue hecha para el mundo, y Dios le dio a luz la noble pasión de caminar siguiendo los pasos de Antoine, Pachomius y tantos santos ilustres que, viviendo en la soledad de los desiertos, en En medio de las penitencias más aterradoras, estaban la gloria de la Iglesia y la admiración del mundo.

Su fervor lo hizo avanzar tanto, desde su juventud, en la perfección evangélica, que con razón lo consideraba un maestro cuyos intentos ya igualaban las maravillas de las virtudes del viejo solitario.

Su meditación fue continua; Macaire solo le habló a Dios.

Sus austeridades excedieron toda imaginación; Después de haber vivido varios años comiendo solo hierbas crudas, pronto vino a comer solo una vez a la semana.

No menos admirable fue su desprendimiento: un día se presentó al ladrón que acababa de robarle a su pobre celda un instrumento de trabajo que los desafortunados no habían visto.

El alma de todas estas virtudes heroicas era la contemplación y la oración; él pasó sus días y noches allí:

- "Ven, alma mía", dijo, "sube al cielo y desprecia todas las vanidades de la tierra.
Allí encontrarás a un Dios, Creador del universo, a quien los Ángeles adoran. Solo a Él debes estar apegado ".

¿Es de extrañar que el Santo se haya convertido en el terror de los demonios?

Ningún poder infernal puede dañar al que se ha derrotado por completo.

San Macario agregó a tantas glorias la de ser perseguido por los herejes arrianos.

Se durmió en la paz del Señor, alrededor del año 394, después de más de sesenta años en soledad.

¿No son tales ejemplos una elocuente condena del mundo, sus pasiones y sus vicios?

La felicidad no es donde la mayoría de los hombres la buscan; Es en la práctica del Evangelio y en la firmeza constante de derrotarse a uno mismo.

De hecho, es leyendo la vida de un santo tan mortificado y tan separado de la tierra que captamos toda la verdad luminosa de estas palabras de la Sagrada Escritura:
- "La vanidad de las vanidades, todo es vanidad, aparte de amar a Dios y servirle ... ¿Qué significa para el hombre ganar el universo, si llega a perder su alma? ...

Bienaventurados los que lloran ... ¡Bienaventurados los que sufren! ... "

 

Suite à une apparition de Notre-Dame des Douleurs , la Basilique 
La Vierge s’est manifestée de nombreuses fois en Europe. Cependant, si les apparitions de Lourdes ou Fatima sont très connues, ce n’est pas le cas de celles d’Italie. En cette fin d’année, I.MEDIA vous propose de découvrir sept de ces apparitions. Aujourd’hui, Notre-Dame des sept douleurs, apparue à deux paysannes, le 22 mars 1888, près de Castelpetroso, dans le sud de l’Italie.

Basilique Sanctuaire de Notre-Dame des Douleurs

la Basilique Sanctuaire de Notre-Dame des Douleurs, ou tout simplement basilique Notre est un important lieu de culte catholique situé dans la municipalité de Castelpetroso, en la province de Isernia, et appartenant à 'Archidiocèse de Campobasso-Boiano.

histoire

les apparitions
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Notre-Dame des Douleurs de Castelpetroso.

Selon le témoignage des voyants, la Vergine Maria D'abord, il est apparu le 22 Mars 1888[1] deux vacher nommé Serafina et Bibiana Cesa tra Santi, sur les pentes du mont Patalecchia. Lors de cette première apparition, ils ont été suivis par d'autres et, à la suite de la reconnaissance de ce phénomène, Pape Paul VI proclamé Notre-Dame des Douleurs de Castelpetroso patronnesse la Molise 6 décembre 1973.

la construction

en années nonante la XIXe siècle, il a été décidé de construire un sanctuaire sur le site des apparitions, mais plus en aval que cela, qu'il pourrait plus facilement accessible par pèlerins[2]. Le projet a été attribué à Giuseppe Gualandi, dont la mort (1944) Il a été remplacé par son fils François.

Le 28 Septembre 1890 Il a été posé la première pierre et a commencé la construction du sanctuaire. Il a procédé à un rythme lent en raison de problèmes économiques et les deux guerres mondiales: Dans le 1907 Il a été achevé et ouvert pour le culte la chapelle des Polonais, mais les murs d'enceinte de l'église ont été amenés à maturité que dans 1950[2], grâce aux subventions de don Nicolino Passarelli, théologien chanoine de la cathédrale Venafro, l'avocat et professeur Rote. Au cours des décennies qui ont suivi, il a terminé le sanctuaire a été consacré le 21 Septembre 1975 de Évêque de Campobasso-Boiano Alberto Carinci.

 

après Vicende

Le 19 Mars 1995, jour Saint-Joseph et troisième dimanche de Carême, Pape Giovanni Paolo II, à l'occasion de sa deuxième visite pastorale Molise, Il a visité le site des apparitions et le sanctuaire, et célébré masse et l 'Angélus[3].

Le 14 Novembre 2004, l'Archevêque de Campobasso-Boiano Armando Dini Il a promulgué le nouveau statut du sanctuaire, qui a été confiée à un propre vicaire épiscopal. En conséquence de ce nouveau statut, Frères Franciscains de l'Immaculée, qui est administré sur le plan économique et les activités pastorales du sanctuaire, ils ont abandonné la direction après 12 ans d'activité dans ce[4], à leur place, ils ont pris la Frères mineurs.

en Janvier 2005 Il a été fait le nouveau autel, placé au centre de la salle de classe[5].

Le 21 Septembre 2011, à l'occasion de 121º anniversaire de la pose de la première pierre de fondation, le sanctuaire a été visité par le cardinal Angelo Bagnasco[6], Président de Conférence épiscopale italienne.

Le 21 Septembre 2013, 123º anniversaire de la pose de la première pierre de fondation, le sanctuaire a été élevé à la dignité de basilique mineure de Francis Pape, qui l'a visité le 5 Juillet rencontre avec les 2014 jeunes des Abruzzes et du Molise.

Présence de religieux

depuis Février 1993 en 2005, le sanctuaire a été confiée à la sollicitude pastorale et liturgique de franciscain et Franciscaine de l'Immaculée, fondée par le père Stefano Maria Manelli en années quatre-vingt. Dans le nouveau millénaire, ils ont pris la Frères mineurs Abruzzes et Molise. L'assistance des pèlerins et des 'orphelinat construit à côté de l'église a été confiée aux petits disciples de Jésus Marino (Rome) Jusqu'en 2013.

Du 28 Septembre 2014 la prise en charge des services pèlerins ont été confiée à un autre institut religieux féminin, la servir le Seigneur et la Vierge de Matara.

 

description

externe

Le sanctuaire des Douleurs est situé sur le territoire de la commun de Castelpetroso, à est Pastena du hameau, près de la State Road 17 Abruzzese Apennins et Appulo Sannitica.

L'extérieur de l'église est caractérisée par façade. Il est pressé entre deux clochers et il est tripartite horizontalement par trois sections de la même hauteur, dont chacune se termine par un cuspide triangulaire; le centre ouvre une quadrifora, les côtés d'un trifora. Ci-dessous, il y a trois portails évasé, décoré avec lunettes mosaïque[7] représentant Jésus sur la croix entre Marie et John (Centre), l 'Annonciation (À gauche) et le 'Couronnement de Marie (À droite). les portes bronze[8] représentant des scènes de 'vieux et le nouveau Testament. Les deux cloche Je suis plante carré et ont deux ordres superposés de meneaux, avec le bas supérieur. Ils trouveront un concert[9] constitué de dix cloches de Pontificia Marinelli Fonderie de Cloches, deux datant 1910 et le reste de 1947.

la dôme octogonal Il est greffée sur un haut tambour qui présente, de chaque côté, se terminant avec un point de rebroussement triangulaire, un meneaux. Le dôme est surmonté d'un lanterne, aussi octogonale, qui, à son sommet atteint une hauteur de 52 mètres[10].

interne

L'intérieur de l'église est caractérisée par le particulier le plan central[11], constitué par 'salle de classe octogonal couvert par dôme et entouré par un ambulatoire avec voûte, le long de laquelle il y a trois profondes chapelles absidate et deux de plus petite usine carré; les trois portails ne débouchent pas directement dans le déambulatoire, mais sur une endonarthex d'un seul envergure divisé en trois naves de arcs en plein cintre; sur le côté opposé, elle est située dans la chapelle principale, légèrement plus grande que les six autres, qui fait suite à l'installation et avec laquelle elle veut dire le nombre d'épées qui percent la cœur de Maria Addolorata[10]. Dans chacun des six chapelles latérales, il y a un autel en marbres polychromes surmonté d'une toile Amedeo Trivisonno représentant l'un des douleurs Marie[12]; des peintures, ils sont aussi Trivisonno Résurrection de Jésus et dell 'Assomption de Marie, placé dans 'endonarthex.

La chapelle principale, dans l'axe à l'entrée, a le plancher surélevé que le reste de l'église. A l'intérieur, l'ancien autel en marbres polychromes, surmonté d'un soi-disant trône[13], sanctuaire de marbre orné néogothique dans lequel se trouve la simulacre de Notre-Dame des Douleurs de Castelpetroso[14]. Ceci est constitué par deux statues en bois peinture des graines Vierges agenouillé au corps, posé sur le sol, la Jésus mort. Le groupe actuel de sculptures datant de 1963 et il est le résultat de la reconstruction de l'original, le travail de Nicola Santillo, a fait don à 1894 la population de Colle Sannita.

pipe Organ

sur chorale en controfacciata, est le 'orgue, construit en 1993 de Ruffatti[15].

L'instrument est transmission mixte, la mécanique pour les manuels et la pédale et la puissance pour les registres, et son console[16], ayant deux claviers de 58 notes chacun, et Pédalier radiale concave 32 notes, est à la fenêtre. Le boîtier est caractérisé par l'exposition, consistant en cannes de principal disposé dans cuspide et des ailes dans de multiples domaines.

 

Galerie d'images

notes

  1. ^ les apparitions, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  2. ^ à b La construction du sanctuaire, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  3. ^ La visite de Jean-Paul II, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Février, 2013.
  4. ^ Presse archevêque métropolitain de Campobasso-Bojano Mons. Armando Dini du 1er Décembre, 2005 (JPG) unavox.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  5. ^ La nouvelle adaptation liturgique du sanctuaire, unavox.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  6. ^ La visite du cardinal Angelo Bagnasco, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Février, 2013.
  7. ^ Les portails des lunettes, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  8. ^ les portes, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  9. ^ Le beffroi de concert, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  10. ^ à b L'architecture du sanctuaire, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  11. ^ Le plan du sanctuaire (JPG) santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  12. ^ Les peintures de Amedeo Trivisonno, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  13. ^ le Trône, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  14. ^ La statue de la Vierge, santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.
  15. ^ L'orgue, aiac.altervista.org. Récupéré 28 Mars, 2013.
  16. ^ la console (JPG) santuarioaddolorata.it. Récupéré 28 Mars, 2013.

Articles connexes

D'autres projets

Un extrait de la Liturgie Assyro-Chaldéenne 
Hymne de l'office du deuxième jour du « Ba'oussa », de saint Ephrem (trad. Conseil pontifical de l'Eglise Romaine "pour l'unité des chrétiens") 
Dimanche 3 Janvier 2016: Deuxième dimanche après Noël (Lectures)/Solennité de l’Épiphanie-Théophanie (Lectures)

 

 

« Pour que vous trouviez en moi la paix »

 

 

Seigneur, votre miséricorde est éternelle.

Ô Christ, vous qui êtes toute miséricorde, donnez-nous votre grâce ; étendez votre main et venez en aide à tous ceux qui sont tentés, vous qui êtes bon.

Ayez pitié de tous vos enfants et venez à leur secours ; donnez-nous, Seigneur miséricordieux, de nous réfugier à l'ombre de votre protection et d'être délivrés du mal et des adeptes du Malin. 

Ma vie s'est fripée comme une toile d'araignée.

Au temps de la détresse et du trouble, nous sommes devenus comme des réfugiés, et nos années ont flétri sous la misère et les malheurs.

Seigneur, vous qui avez apaisé la mer d'un mot, apaisez aussi dans votre miséricorde les troubles du monde, soutenez l'univers qui chancelle sous le poids de ses fautes. 

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit. Seigneur, que votre main miséricordieuse repose sur les croyants et confirme votre promesse aux apôtres :

« Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde »

(Mt 28,20).

Soyez notre secours comme vous avez été le leur et, par votre grâce, sauvez-nous de tout mal ; donnez-nous la sécurité et la paix, afin que nous vous rendions grâces et adorions votre Saint Nom en tout temps.

+++

UN CHEMIN VERS LA PERFECTION:

LE MAGNIFICAT

 

DE LA TRÈS SAINTE

 

VIERGE...

 

En lisant attentivement les homélies sur l’Évangile de Luc qu'Origène a faite en 233 ou 234 aux fidèles de Césarée, on se rend compte qu'il parle avec prédilection d'un « chemin de Marie » en nous.

Toutes les étapes de Marie vécues dans son chemin de foi et d'amour se reproduisent en nous.

Nous possédons ce que saint Jérôme a traduit. « L'homélie VIII sur Luc » ne commente qu'une partie du Magnificat, depuis « Mon âme exalte le Seigneur » jusqu'à « il s'est fait puissant pour ceux qui le craignent »

Origène commence par rappeler le parallèle classique entre Eve et Marie et constate que comme le péché a commencé par une femme, le salut commence par une femme. Puis il continue ainsi :

 

« On se demande comment l'âme "magnifie le Seigneur". (...)

Si je considère que le Seigneur notre Sauveur est "l'image du Dieu invisible" (Col 1,15) et si je vois que mon âme est faite à "l'image du Créateur" (Gn 1,27), pour être l'image de l'image - mon âme en effet n'est pas expressément l'image de Dieu mais elle a été créée à la ressemblance de la première image - je comprendrais alors ceci : à la manière de ceux dont le métier est de peindre des images et d'utiliser leur art à reproduire un modèle unique, par exemple le visage d'un roi, chacun de nous transforme son image à l'image du Christ et trace de lui une image plus ou moins grande, tantôt délavée ou ternie, tantôt claire et lumineuse, répondant à l'original.

Lors donc que j'aurai fait grandir l'image de l'image, c'est à dire mon âme, et que je l'aurai magnifiée par mes œuvres, mes pensées et mes paroles, alors l'image de Dieu aura grandi et le Seigneur lui-même dont notre âme est l'image, sera magnifié. (...)

L'âme de Marie magnifie d'abord le Seigneur et son esprit ensuite exulte en Dieu. De fait si nous n'avons pas d'abord grandi, nous ne pouvons pas d'abord exulter.

"Parce que dit-elle, il a jeté les yeux sur l'humilité de sa servante". (...)

Dans l'Ecriture, l'humilité est considérée comme une des vertus. Le sauveur l'affirme : "Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez le repos de vos âmes." (Mt 11,29) (...) C'est l'état d'un homme qui ne s'enfle pas, mais s'abaisse lui-même. S'enfler d'orgueil, selon l'apôtre, c'est tomber sous la condamnation du diable qui précisément, a commencé par l'enflure de l'orgueil et de la superbe ; voici la citation : "afin que, n'étant pas bouffi d'orgueil, il ne tombe pas sous la condamnation du diable." (1 Tm 3,6) (...)

 

Voici que "désormais toutes les générations m'appelleront bienheureuse."

Si je comprend l'expression "toutes les générations" selon son sens le plus simple, je l'interprète des croyants.

Mais si je scrute ce verset plus profondément, je m'aperçois qu'il est préférable d'ajouter : "car le Tout Puissant fit pour moi de grandes choses" (...)

 

"Et sa miséricorde s'étend de génération en génération" (...) "pour ceux qui le craignent, Il a déployé la puissance de son bras."

Malgré ta faiblesse, si tu approches du Seigneur dans la crainte, tu pourrais entendre sa promesse en réponse à ta crainte."

Quelle est donc cette promesse du Seigneur ? "il se fait la force de ceux qui le craignent" dit Marie. La force ou la puissance est un attribut royal. (...)

Si donc tu crains Dieu, il te communique sa force et sa puissance, il te donne son Royaume, afin que soumis au Roi des rois (Ap 19,16), tu possèdes le royaume des cieux, dans le Christ Jésus, "à qui appartiennent la gloire et la puissance dans les siècles des siècles. Amen." (1 P 4,11) »

(Origène† 253)

 

 


Origène, homélie VIII : dans sources chrétiennes 87, Paris Cerf 1961, p. 165-173

Source : http://www.mariedenazareth.com/

COIN DES

 

CATÉCHISMES

 

 

ET...

 

 

 

DE LA

 

 

TRANSMISSION

 

FAMILIALE:

 

Chapitre VII(7): Du mystère de l’Incarnation.Jésus vrai Dieu et vrai homme

Publié le 25 Mars 2009 par Servus dans Catéchisme - Catéchèse.

Chapitre VII(7): Du mystère de l’Incarnation.Jésus vrai Dieu et vrai homme

Chapitre Sept Du mystère de l’Incarnation Tu te souviens sans doute que Dieu avait promit à Adam et Eve de leur envoyer un Sauveur. Longtemps après la faute originelle, Il sechoisit donc un petit Peuple qui, parmi les Nations, serait le témoin de l'unicité...

Lire la suite

LE COIN DU CATECHISME ET ...

 

DES FAMILLES:

 

Coloriages et Histoire du Baptème de Notre-Seigneur Jésus-Christ

 

Le-bapteme-de-Jesus-18.jpgLes années passèrent. Jésus et son cousin Jean étaient maintenant à l’âge d’homme. Ainsi que l’avait prophétisé son père Zacharie, Jean devin un prophète de Dieu. Il vivait comme Elie dans le désert, se nourrissant de miel sauvage et de sauterelles.

Jean parcourait toute la région du Jourdain, en prêchant aux foules : « Ecoutez-moi, vous tous ! disait-il. Le royaume de Dieu est proche. Changez donc de vie et obéissez aux lois de Dieu ». A ceux qui étaient venus l’écouter, il disait que, s’ils se repentaient du mal qu’ils avaient fait, ils pourraient être « baptisés », c'est-à-dire lavés de leurs péchés, et que Dieu leur pardonnerait.

Les foules l’interrogeaient : « Que devons-nous donc faire ? »

Jean leur enseignait à être honnêtes, généreux et charitables : « Contentez-vous de ce que vous avez, disait Jean. Partagez votre nourriture et vos biens avec ceux qui n’en ont pas ». Une multitude de gens accourait pour l’écouter, et il les baptisait dans le Jourdain.

 

The Eagle does not fight the snake on the ground. It picks it up into the sky and changes the battle ground, and then it releases the snake into the sky. The snake has no stamina, no power and no balance in the air. It is useless, weak and vulnerable unlike on the ground where it is powerful wise and deadly. Take your fight into the spiritual realm by praying and when you are in the spiritual realm God takes over your battles. Don't fight the enemy in his comfort zone, change the battle grounds like the Eagle and let God take charge through your earnest prayer. You'll be assured of clean victory. Pray without ceasing. (Monk Seraphim) L'Aigle ne combat pas le serpent au sol. Il l'emporte dans le ciel, changeant de champ de bataille, et là, il laisse le serpent choir du haut du ciel. Le serpent n'a aucune endurance, aucune puissance et aucun équilibre en l'air. Il est impuissant, faible et vulnérable contrairement à lorsqu'il est sur le sol, où il est puissant, habile et mortel. Emportez votre combat dans le royaume spirituel en priant, et quand vous serez dans le royaume spirituel, Dieu reprendra le contrôle de vos batailles. Ne vous battez pas avec l'ennemi sur son propre terrain, déplacez le champ de bataille comme le fait l'Aigle et laissez Dieu Se charger de tout, par votre prière ardente. Vous serez assuré de la vraie victoire. Priez sans cesse. (Moine Seraphim)

Le  6 janvier nous fêtons l'Epiphanie du Seigneur(Qu'on solennise le dimanche le plus proche lorsque le 6 n'est pas chômé).

Dans la liturgie orientale, la fête de l'Épiphanie célèbre la manifestation de Dieu au moment du Baptême de Jésus. 

Le récit du baptême de Jésus exprime une manifestation divine assez différente de la manifestation aux mages. 

C'est une "théophanie" trinitaire, c'est à dire que les trois personnes de la Sainte Trinité sont manifestées.

Le-bapteme-de-Jesus-15.jpg

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3, 15-16 21-22

Le peuple venu auprès de Jean-Baptiste était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Messie. Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu ».

Certains Juifs se demandaient si cet homme de Dieu n’était pas le sauveur promis par Dieu, le Messie.

Mais Jean leur disait : « Moi, je vous baptise dans l’eau, mais je prépare la venue de quelqu’un de très grand. Ecoutez ! Il vient, celui qui est beaucoup plus puissant que moi. Je ne suis même pas digne de dénouer la courroie de ses sandales. Il vous baptisera avec la puissance de Dieu. Il est le Messie, le roi promis par Dieu ».

Comme tout le peuple se faisait baptiser et que Jésus priait, après avoir été baptisé lui aussi, alors le ciel s’ouvrit. L’Esprit Saint se manifesta au dessus de Jésus, sous une apparence corporelle, tel une colombe, du ciel, une voix se fit entendre : « Tu es mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ».

Le-bapteme-de-Jesus-16.jpg

Le-Bapteme-de-Jesus-01.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-02.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-03.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-04.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-05.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-06.jpg

 

 

 

 

 

Le-Bapteme-de-Jesus-07.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-08.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-09.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-10.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-11.jpgLe-Bapteme-de-Jesus-12.jpg

 

 

 

 

Le-Bapteme-de-Jesus-13.jpgLe-bapteme-de-Jesus-14.jpg

 

 

 

 

 

B01.jpgB02.jpgB03.jpgB04.jpgB05.jpgB06.jpgB07.jpgB08.jpgB09.jpgB10.jpgB11.jpgB12.jpgB13.jpgB14.jpgB15.jpgB16.jpgB17.jpgB18.jpgB19.jpgB20.jpgB21.jpgB22.jpgB23.jpgB24.jpgB25.jpgB26.jpgB27.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B28.jpgB29.jpgB30.jpgB31.jpgB32.jpgB33.jpg

 

 

B34.jpgB35.jpgB36.jpgB37.jpgB38.jpgB39.jpg

 

B40.jpgB41.jpgB42.jpgB43.JPGB44.jpg

 

 

 

 

 

Réalisation

1) Découper les éléments de la planche 1

2) Découper au cutter la fente au dessus de la tête de Jésus.

3) Coller le nuage aux endroits indiqués sur la planche 2

4) Monter la colombe en collant la languette au dos de la colombe

5) insérer la languette dans la fente de la planche 2

 

Bapt-a-faire-01.jpgBapt-a-faire-02.jpgBapt-a-faire-03.jpg

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
DIEU HABITANT TOUT ÊTRE HUMAIN, LE BAPTÊME EST-IL NÉCESSAIRE?
Universalité –Baptême

Tout être humain est créé selon l’image de Dieu; il a donc la capacité naturelle de parvenir à la ressemblance avec Dieu, ce que la Tradition appelle « sanctification », « sainteté », déification » ou encore « divinisation ». Tout être humain a reçu au Paradis l’insufflation initiale de Dieu, les arrhes du saint Esprit; il a ainsi une affinité naturelle avec Dieu par la grâce incréée du saint Esprit. Tout être humain est également assumé par le Christ en son Incarnation, car, en se faisant Homme, le Fils unique et Verbe de Dieu, s’est fait le Sujet de toute la nature humaine. Tout homme est donc potentiellement sauvé.

Nature et personne

Mais la Tradition fait une distinction importante entre la nature et la personne. Ce que tout être humain possède, il le possède par nature; encore faut-il qu’il se l’approprie par un choix libre de sa personne. Le Salut dépend, non seulement de la sanctification de la nature humaine par l’Incarnation du Verbe et son habitation en l’homme par le saint Esprit, mais encore de la réponse de chaque personne créée. D’où l’importance du saint baptême. Par le baptême, la personne humaine entre en possession de l’héritage; elle reçoit la capacité, et elle fait le choix, de s’approprier l’œuvre du Christ. Le Salut n’est pas automatique; il dépend d’une synergie divino humaine, la personne humaine répondant à la personne divine et s’unissant à elle volontairement, comme le montre le dialogue qui précède immédiatement le baptême proprement dit. La prononciation à haute et intelligible voix, et devant toute l’Église, de la foi chrétienne (« Je crois… ») est un acte de la personne. Le baptême est la libération et l’expression de la liberté personnelle: et toute la vie de baptisé n’est pas autre chose que la mise en œuvre et la réitération de cet acte de liberté, l’accomplissement du saint baptême, l’activation de la grâce baptismale.

Affiliation à Dieu

La vie en Christ est l’épanouissement de la personne humaine en Dieu, parce que celle-ci devient fils et fille du Père par le saint Esprit. Mais l’affiliation à Dieu n’est pas seulement une adoption de type juridique: elle est une adhésion de la personne qui, dans le saint Esprit, se reconnaît fils ou fille du Père céleste qui, Lui-même, le ou la reconnaît comme son « fils bien-aimé ». C’est pourquoi, sans le baptême il n’y a pas d’itinéraire clair pour le Salut. Toutefois, nous savons que le baptême, s’il est celui du sacrement, peut être celui du sang, de toute démarche spirituelle par laquelle le croyant « se joint au Christ ». Il y a des martyrs qui sont reconnus comme baptisés alors qu’ils n’ont pas pu été immergés (« baptiser » veut dire « immerger ») dans l’eau baptismale: ils ont été baptisés par leur confession de la vraie foi et par l’immersion dans leur propre sang. L’immersion, dans l’eau sainte ou dans le sang martyr, est une immersion dans le Christ (« vous tous qui avez été baptisés en Christ ») et dans le saint Esprit.(Source:Sagesse Orthodoxe)

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
Le Baptême du Christ dans le Jourdain ou La
libération du cosmos
Le Baptême du Christ dans le Jourdain ou La libération du cosmos

 

La Théophanie est la fête sacrée et magnifique des Orthodoxes1. Cette manifestation du Dieu trinitaire a lieu à l’occasion d’un évènement surprenant, déconcertant, qui est le Baptême du Christ dans le Jourdain par St Jean‑Baptiste. Si la Divine Trinité Se manifeste en tant que telle, à ce moment‑là, c’est parce que l’Une des personnes divines accepte le plus grand abaissement possible. En effet, le Fils de Dieu incarné – Jésus‑Christ – accepte d’être baptisé comme un pêcheur, Lui qui est le seul homme sans péché. C’est cet aspect de la fête que je veux aborder ici. L’évènement est rapporté par les trois Synoptiques : à la Liturgie du 6 janvier, on lit Mt. 3, 13‑17 et à la Bénédiction des eaux Mc. 1, 9‑112.2

Il faut d’abord rappeler dans quel contexte cet évènement se passe.

Au temps choisi par le Père, le Fils de Dieu S’est incarné, par le Saint‑Esprit : Il est devenu Homme par amour pour les hommes et pour les sauver de la mort éternelle, pour les réconcilier avec Dieu. Le Christ S’est préparé à Sa mission terrestre pendant 30 ans, dans le silence et la discrétion, Il a parlé pendant 3 ans, révélant aux hommes les pensées du Père, et Il a sauvé le monde en 3 jours. Les préparations sont toujours longues et les accomplissements rapides. Nous sommes ici exactement à la charnière de deux périodes de la vie terrestre du Christ : Il sort de Sa vie cachée et commence Sa vie publique. C’est à ce moment‑là qu’apparaît dans l’Evangile celui que la Tradition appelle le « Précurseur » et que la Bible appelle le « Baptiste », Jean le prophète, celui qui avait été annoncé huit siècles avant par le prophète Isaïe (en de nombreux endroits, mais surtout au chapitre 40), puis par le prophète Malachie au 5e siècle : Voici que j’envoie devant Toi mon messager3.

Jean‑Baptiste est un personnage extraordinaire. Il a été conçu six mois avant le Seigneur, d’une façon miraculeuse, par un couple de justes, âgés et stériles, le prêtre Zacharie et Elizabeth, cousine de Marie la Théotokos et il est donc né six mois avant le Christ. C’est à sa naissance que son père Zacharie fut guéri de son mutisme (imposé par l’archange Gabriel pour son doute), et que rempli du Saint‑Esprit (Lc 1, 67) il chanta le magnifique cantique prophétique du « Benedictus » (Lc 1, 68‑79), dans lequel il est dit : « ….et toi, petit enfant, tu sera appelé prophète du Très‑haut, car tu marcheras devant la face du Seigneur pour Lui préparer les voies… »4.

Comme le Seigneur, il se prépara à sa mission pendant environ 30 ans, dans le silence et l’ascèse. Puis Il se retira au désert vêtu de peaux de bêtes, pour signifier l’état spirituel de l’humanité déchue : désert de l’absence de Dieu et régression vers un état animal. Et dans ce désert le Saint‑Esprit lui ouvrit la bouche et il prophétisa expressément la venue proche du Messie. L’essentiel de cette prophétie est dans cette parole : Repentez‑vous car le Royaume des Cieux est proche (Mt. 3, 2), qui sera reprise exactement par le Christ lorsqu’Il commencera à enseigner (Mt. 4, 17), pour bien montrer aux Juifs qu’Il est Celui qui était annoncé par Jean‑Baptiste.

Jean ne se contente pas d’annoncer la venue du Messie, mais il donne aussi des conseils spirituels et surtout il baptise5 : il plonge les gens dans les eaux du Jourdain. Ce baptême est un baptême de repentance, prophétique et symbolique : de même que l’eau lave le corps, les larmes du repentir lavent l’âme. Il ne sauve pas l’homme de la mort éternelle. Mais Jean ajoute : Moi je vous baptise dans l’eau, en vue du repentir, mais Celui qui vient derrière moi est plus fort que moi… Lui vous baptisera dans l’Esprit‑Saint et le feu… (Mt. 3, 11). Et les foules accourent pour se faire baptiser. Jean est l’homme le plus célèbre de la Judée.

Le premier acte public du Christ est de monter de la Galilée en Judée pour recevoir le baptême de Jean dans le Jourdain. Quelle démarche incroyable, étonnante, déconcertante ! Bien qu’ils soient cousins selon la chair, il n’y a aucune relation d’ordre biologique entre eux : leur relation est purement spirituelle6. Le Saint‑Esprit a désigné Jésus à Jean en lui disant : Voici l’Agneau de Dieu (Jn. 1, 29) ; c’est Lui, le rabbi Ieshouah de Nazareth, qui est le Messie, Celui que tu annonces. Jean sait donc que cet homme qui vient vers lui est le Messie. Mais il est stupéfait qu’Il lui demande le baptême : on pourrait même dire qu’il est écrasé. C’est totalement impensable pour un juste : comment la créature déchue pourrait‑elle baptiser – et donc purifier – le Christ Fils de Dieu ? Il l’exprime clairement : c’est moi qui ai besoin d’être baptisé par Toi, et Toi Tu viens à moi ! (Mt. 3, 14). Le Christ fait alors cette réponse étonnante qui est une révélation théologique de première importance : Laisse faire maintenant ; en effet, il nous convient d’accomplir ainsi toute justice (Mt. 3, 15). C’est une réponse trinitaire : il nous convient à Nous, le Père, l’Esprit‑Saint et Moi, d’agir ainsi ; c’est ce que Nous avons décidé. La justice dont il est question n’a rien à voir avec la morale ou le droit : il s’agit des pensées justes de Dieu, qui constituent le fondement de la création. Quant à ainsi, il s’agit de la façon de faire : pour sauver l’homme tout en respectant sa liberté, Je dois m’abaisser, descendre au fond de l’abîme grâce à Ma nature humaine ; et ainsi Je pourrai tromper Satan, qui avait trompé l’Homme dans le Jardin d’Eden. Si le Seigneur dit maintenant, c’est qu’il n’en sera pas toujours ainsi. En effet, 40 jours après Sa résurrection, Il sera élevé, avec Sa nature humaine déifiée, au plus haut des Cieux : Celui qui S’est abaissé le plus bas sera élevé le plus haut.

Et l’évènement qui suit confirme cela. Le Seigneur est plongé dans les eaux par Jean et aussitôt qu’Il fut remonté, les cieux s’ouvrirent, c’est‑à‑dire que le monde angélique s’écarta pour que fût dévoilé un mystère divin. L’Esprit‑Saint, le Doigt de Dieu7, désigna Jésus de Nazareth comme Messie et Fils de Dieu, et le Père, par la bouche d’un séraphin8, témoigna de Son amour pour Son Fils. C’est parce que Jésus a accompli cette kénose admirable que le Saint‑Esprit l’a révélé comme Messie et que le Père a manifesté devant les créatures Son amour pour Lui.

Nous sommes devant un grand mystère qui constitue le début du salut de la création. Au moment où Jésus est immergé dans le Jourdain, ce n’est pas l’eau qui Le purifie, c’est Lui qui purifie les eaux. C’est Sa présence même, en tant que Verbe incarné, dans les eaux qui les purifie, qui en chasse les esprits impurs qui les infestaient et les souillaient depuis la chute de l’Homme (qui a entraîné dans sa chute toute la création, parce qu’il la porte en lui). Or les eaux représentent la matière primordiale de la création, le cosmos. En acceptant de descendre dans les eaux (image de Son incarnation, car le Fils est descendu des Cieux), le Seigneur purifie et libère le cosmos. C’est le premier acte du salut.

Le deuxième acte aura lieu trois ansaprès, à Pâques : le Seigneur sauvera l’Homme de la mort éternelle, par Sa mort et Sa résurrection. Il y a une analogie profonde entre les deux : sur les icônes de la Théophanie, on voit que les eaux sont très sombres, quasiment noires, ressemblant à l’Enfer de l’icône de la Résurrection. Le cosmos est enfin libéré de la tyrannie des démons9. C’est cela qui va rendre le baptême chrétien possible : dans cette eau purifiée, le Saint‑Esprit va descendre10. Et l’homme plongé dans cette eau sainte sera aussi plongé dans l’Esprit‑Saint. C’est le baptême dans l’Esprit‑Saint : la nouvelle naissance de l’eau et de l’Esprit.

Cette libération du Cosmos, premier acte salvateur depuis la chute de l’Homme, est aussi l’annonce de la fin de la magie. Les hommes coupés de Dieu, mais qui en avaient gardé la nostalgie, s’étaient trouvés face aux puissances sous‑Ciel et ils avaient élaboré des rituels magiques, selon le procédé analogique (le visible étant un reflet de l’invisible, la matière un reflet de l’esprit), pour se protéger des démons ou pour utiliser leur puissance. A partir du moment où le cosmos retrouve sa liberté et sa pureté, la magie devient inutile, puisque les démons n’ont plus d’emprise sur lui. C’est un évènement spirituel capital, à l’échelle du destin de l’Homme.

Père Noël TANAZACQ (Paris)

Notes :

1. Anaphore de la Bénédiction des eaux, de St Sophrone de Jérusalem (7ème s.), qui est un des « monuments » du rite byzantin, une leçon de théologie et une splendeur liturgique.
2. Chez St Luc. 3, 21‑22, qui, curieusement, n’est pas lu à la liturgie des vigiles (la lecture s’arrête au verset 18).
3. Mal. 3, 1, cité en Mc. 1, 2.
4. Le « Benedictus » ou Cantique de Zacharie n’est jamais chanté dans le rite byzantin, mais il est un des trésors du rite des Gaules, appelé « la prophétie » par St Germain de Paris dans  ses célèbres lettres décrivant l’ordo du rite des Gaules (6e siècle).
5. Du grec baptizein  = plonger dans l’eau, immerger. On disait cela aussi d’un bateau qui coulait.
6. Conformément à l’enseignement et au comportement du Christ, qui relativise toujours les liens biologiques, pour nous initier aux relations spirituelles.
7. Le Christ l’appelle ainsi en Lc. 11, 20.
8 Le Père est inconnaissable, invisible et inaudible. La bouche du Père, c’est le Fils, Son Verbe. Mais le Fils ne pouvait pas témoigner pour Lui‑même, selon son propre enseignement sur le témoignage, et l’Esprit se manifestait déjà sous la forme d’une colombe. La révélation a donc été faite par la bouche d’un Séraphin, probablement le chef des armées célestes. Nulle part dans l’Evangile, à ce moment‑là, il n’est dit qu’il s’agisse de la voix du Père. Il y a d’une part « une voix qui se fait entendre » et d’autre part un message dont le contenu indique qu’il ne peut provenir que du Père (« Mon Fils »).
9. Les démons ne se sont pas méfiés de cet homme « ordinaire » qui est venu, comme tout le monde, se faire baptiser par Jean. Ils ont été trompés par le Christ. Mais désormais, ils seront sur leur garde. Aussitôt après, l’Esprit‑Saint conduira Jésus au désert. Et là, Satan va attaquer. Car il voulait en avoir le cœur net : qui était vraiment cet homme Jésus ?
10. C’est le rite même de la bénédiction des eaux baptismales, en Orient comme en Occident : on purifie d’abord les eaux    par les exorcismes, puis on supplie le Père d’envoyer l’Esprit‑Saint pour les sanctifier. (Source: http://www.apostolia.eu/fr/articol_982/le-bapteme-du-christ-dans-le-jourdain-ou-la-liberation-du-cosmos.html )

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

Q: Pourquoi y-a-t'il deux serpents en haut de la crosse de l'évêque?

R: La crosse que porte l'évêque est là pour rappeler qu'en temps qu'évêque ou "superviseur" [epi-skopos, ndt], il a été appelé par Dieu pour être un berger de la Sainte Église du Christ.

Dès lors, ce baton de berger est généralement orné de la Croix du Christ au somet, et de 2 serpents sur les côtés.

Cela peut sembler déconcertant de prime abord, mais son symbolisme est purement basé sur l'Écriture. Le motif rappelle le serpent d'airain que Moïse éleva dans le désert (Nombres 21).

Lorsque les Israélites étaient mordus par les serpents venimeux (qui évoquent le péché et la sagesse terrestre / démoniaque), le serpent qui était élevé est devenu l'archétype de la Croix elle-même :

-l'instrument qui triompherait du pouvoir vénéneux et mortel du péché.

Dès lors, ces serpents sur la crosse rappellent ce récit et les paroles du Seigneur "De même que Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi le Fils de l'Homme doit être élevé" (Jn 3,14).
Une autre manière de voir, c'est non pas de les considérer comme la fausse sagesse (Jacques 3,15) mais comme la vraie et sainte sagesse, comme enseignait notre Seigneur :

-"Voyez, Je vous envoie comme des moutons au milieu des loups; soyez prudents comme la couleuvre, et innocent comme la colombe" (Mt 10,16).

P. John

 

Q: Why does the Bishop’s staff have two serpents around the top?


A: The episcopal staff carried by the bishop is a reminder that he, as bishop or “overseer,” has been called upon by God to be a shepherd to Christ’s Holy Church. Therefore, this [shepherd’s] staff is generally embellished with the Cross of Christ on top and two snakes on either side. At first this this may seem disconcerting, but its symbolism is based purely on scripture. The motif is reminiscent of the brass serpent erected by Moses in the desert (Numbers 21). When the Israelites were bitten by poisonous snakes (being the sign of sin and earthly/demonic wisdom) the brass serpent that was lifted up became an archetype of the Cross itself: the instrument that would triumph over the poisonous and lethal power of sin. Hence, the snakes on the staff recall this story and the words of the Lord: “As Moses lifted up the serpent in the wilderness, even so must the Son of man be lifted up” (John 3:14).

Another way to consider these snakes it to see them not as symbols of false wisdom (James 3:15) but of true and holy wisdom, as in our Lord’s teaching: “Behold, I send you out as sheep in the midst of wolves; so be wise as serpents and innocent as doves” (Matt. 10:16).

Fr. John

 

(Source :St Materne)

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

 

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristes en tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

 

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

CAMEROUN, PAKISTAN ET BRÉSIL et PEROU :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Où trouver un prêtre

Exorciste en France ?

 

 

 

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous: