Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 13:40

Museum of Byzantine Art in Thessaloniki. Музей Византийского Искусства в Салониках.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 23,27-32.

En ce temps-là, Jésus disait : 
« Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis à la chaux : à l’extérieur ils ont une belle apparence, mais l’intérieur est rempli d’ossements et de toutes sortes de choses impures. 
C’est ainsi que vous, à l’extérieur, pour les gens, vous avez l’apparence d’hommes justes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et de mal. 
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes, vous décorez les tombeaux des justes, 
et vous dites : “Si nous avions vécu à l’époque de nos pères, nous n’aurions pas été leurs complices pour verser le sang des prophètes.” 
Ainsi, vous témoignez contre vous-mêmes : vous êtes bien les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes. 
Vous donc, mettez le comble à la mesure de vos pères ! »

 




Par Saint Grégoire de Nysse

(v. 335-395), moine et évêque 
Homélie 6 sur les Béatitudes ; PG 44,1269 (trad. cf bréviaire) 

 

« Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu » (Mt 5,8)

 

La santé du corps est un bien pour la vie humaine. Or, on est heureux non seulement de connaître la définition de la santé, mais de vivre en bonne santé...

Le Seigneur Jésus ne dit pas qu'on est heureux de savoir quelque chose au sujet de Dieu, mais qu'on est heureux de le posséder en soi-même.

En effet, « heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu » (Mt 5,8).

Il ne dit pas que Dieu se laisse voir par quiconque aura purifié le regard de son âme... ; une autre parole l'exprime plus clairement : « Le Royaume de Dieu est au-dedans de vous » (Lc 17,21).

Voici ce qu'elle nous enseigne : celui qui a purifié son cœur de toute créature et de tout attachement déréglé voit l'image de la nature divine dans sa propre beauté... 

Il y a en toi, dans une certaine mesure, une aptitude à voir Dieu. Celui qui t'a formé a déposé en ton être une immense force.

Dieu, en te créant, a enfermé en toi l'ombre de sa propre bonté, comme on imprime le dessin d'un cachet dans la cire.

Mais le péché a dissimulé cette empreinte de Dieu ; elle est cachée sous des souillures.

Si par un effort de vie parfaite, tu purifies les souillures attachées à ton cœur, la beauté divine brillera de nouveau en toi.

Comme un morceau de fer débarrassé de sa rouille brille au soleil, de même l'homme intérieur, que le Seigneur appelle « cœur », retrouvera la ressemblance de son modèle lorsqu'il aura enlevé les taches de rouille qui détérioraient sa beauté.


 

 

Résultat de recherche d'images pour "france 3 peintures romanes"

MERCI SEIGNEUR !

« Savoir accepter ce que Dieu fait, les événements qu'il dispose, ce qui vous arrive chaque jour, sentant que tout vient de sa main, c'est une science douce au cœur généreux, et c'est une science fermée au cœur égoïste.

L'égoïste, qui ne pense qu'à vivre pour lui-même, ne comprendra jamais ce secret de la vie chrétienne. Mais le cœur généreux, qui a besoin de se donner, lui est tout large ouvert ; il en goûte la pratique d'instinct, il s'y plonge à corps perdu, il y trouve le meilleur aliment de sa vie.

Il accepte sans réserve, sans hésitation, sans curiosité, toutes les dispositions de Dieu ; mais surtout il accepte avec amour et reconnaissance.

C'est ici le vrai cachet des vraies âmes de Dieu, la reconnaissance. Si vous avez la foi, si votre foi vous fait voir votre Dieu travaillant à votre perfection, si vous croyez que ce qui vous arrive n'est que la succession du travail ininterrompu de Dieu sur votre âme, si vous sentez que ce travail continuel vous apporte de continuelles grâces, dites-moi, quel est le sentiment qui jaillit par force de votre cœur ?

La reconnaissance, n'est-il pas vrai ? Vous dites à Dieu : MERCI, et vous ne savez pas lui dire autre chose. Et vous ne faites point de distinction entre ce qui vous éprouve et ce qui vous agrée ; vous savez que tout est également enseignement de Dieu, également action de Dieu : vous savez que Dieu vient également dans l'une et dans l'autre, et vous le remerciez, LUI, de ce qu'il vient à vous, et de ce qu'il fait en vous. Mon Dieu ! merci !...

Il n'y a pas de mot qui vous soit plus cher, pas de sentiment qui vous soit plus doux.

Vous dites, pensant à la gloire de Dieu, qui est votre but : Vive Dieu ; pensant à l'action de Dieu, qui vous conduit : Dieu merci.

Voilà deux courtes devises, qui disent tout pour un cœur chrétien. Seront-elles les vôtres ?

Oui, car vous êtes [âme] à les goûter !...

[...] Pas n'est besoin de tant les répéter, Dieu les comprend et votre âme les sent.

Oh ! voyez-vous ? un de ces cris jetés, dans la souffrance surtout, donne une singulière énergie à l'âme.

Voilà qui vous sort du terre-à-terre, qui fait bondir les ressorts de générosité cachés dans le cœur, qui réveille les instincts chrétiens de l'âme, qui répand dans tout l'être humain une commotion électrique.

Oh ! que le devoir est beau à accomplir avec cet élan !

Alors on ne se traîne plus dans le devoir, on ne calcule plus, on n'hésite plus : on s'y lance énergiquement, joyeusement, pour Dieu. Dieu merci ! vive Dieu ! »

(Mgr André Saint-Clair (1859-1936), Vive Dieu ! Conseils fondamentaux dédiés aux âmes sérieuses (Troisième Partie, chap. XVI), Annecy, Imprimerie J. Abry, 1905.)

SAINT FIACRE

FIACRE 30 AOUT

Solitaire 
(† 670)

F

iacre, fils d'un roi d'Écosse, vivait au VIe siècle ; il fut élevé dans la science et la piété par des maîtres habiles. Jeune encore, il sentit son âme enflammée par l'amour de la solitude et le désir de ne vivre que pour Dieu. Il s'embarqua pour la France, à l'insu de son père, et se choisit, près de Meaux, un lieu retiré, dans une forêt, où l'évêque lui concéda une portion de terre. 

Il y bâtit un couvent, qu'il consacra à la Sainte Vierge, à laquelle il avait voué dès son enfance, une dévotion singulière. Là il mena une vie angélique, tant par son application à Dieu que par la pratique de la plus rude mortification et le soin de subjuguer les moindres saillies des passions mauvaises. Sa sainteté ne manqua pas d'attirer en foule vers lui les pauvres et les pèlerins.

Fiacre mangeait peu et employait presque tout le produit du travail de ses mains à la subsistance de ses pieux visiteurs. On lui amenait des possédés et des malades, et il les délivrait ou les guérissait en grand nombre. Cependant le petit terrain qu'il occupait étant devenu insuffisant pour subvenir à tant d'aumônes et à une si généreuse hospitalité, Fiacre fut obligé d'implorer de l'évêque une nouvelle concession de terre, et le prélat lui permit de prendre et d'utiliser tout ce qu'il pourrait entourer d'un fossé dans l'espace d'une journée. Chose merveilleuse, Dieu vint au secours du travailleur : la terre se fendait d'elle-même comme par enchantement, et un seul jour suffit à Fiacre pour entourer une étendue considérable.

C'est sans doute à cause des travaux de jardinage dont il occupait les loisirs que lui laissaient la prière et le service de Dieu, que saint Fiacre est regardé comme le patron des jardiniers.

Tandis qu'il jouissait tranquillement des délices de la solitude, des envoyés écossais vinrent lui offrir la couronne royale, dont son frère s'était rendu indigne. Fiacre avait eu révélation de leur approche et obtint de Dieu, à force de larmes et de prière, de ne pas permettre qu'il sortît de sa chère solitude pour être exposé aux dangers des honneurs du monde. Il devint aussitôt semblable à un lépreux. Quand les ambassadeurs furent arrivés près de lui, ils ne purent voir sans horreur ce visage défiguré, et ils n'eurent plus aucun désir de le faire monter sur le trône de ses pères. Fiacre mourut dans son ermitage ; il opéra de grands miracles après sa mort.

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Fiacre"

Deacon, filho de um rei da Escócia, viveu no século VI; Ele foi educado em ciência e piedade por maus hábeis. Young novamente, sentiu sua alma inflamada pelo amor da solidão e pelo desejo de viver apenas para Deus. Ele navegou para a França, desconhecido para seu pai, e escolheu um lugar remoto perto de Meaux, em uma floresta, onde o bispo concedeu-lhe uma parcela de terra.

Ele construiu lá um convento, que consagrou à Santíssima Virgem, ao qual dedicou desde a infância uma devoção singular. Lá, ele conduziu uma vida angélica, tanto por sua aplicação a Deus quanto pela prática da mais severa mortificação e o cuidado de subjugar as mais insignificantes explosões de paixões do mal. Sua santidade não deixou de atrair os pobres e os peregrinos para ele.
Fiacre comeu pouco e empregou quase todo o produto do trabalho de suas mãos na subsistência de seus visitantes piedosos. Os homens foram trazidos para ele, possuídos e doentes, e ele os entregou, ou os curou em grande número. Enquanto isso, a pequena terra que ele ocupava era insuficiente para suportar tantas esmolas e hospitalidade tão generosa, a Fiacre foi obrigada a implorar uma nova concessão de terra do bispo, e o prelado permitiu-lhe levar "Use tudo o que ele pode cercar com uma vala no espaço de um dia. Foi uma coisa maravilhosa que Deus veio à assistência do trabalhador: a terra se abriu por si mesma, como por um encantamento, e um único dia é suficiente para o Fiacre cercar uma extensão considerável.

É sem dúvida por causa do trabalho de jardinagem com o qual ele ocupou o lazer que a oração e o serviço de Deus o deixaram, que Santa Fiacre é considerada patrona dos jardineiros.

Enquanto ele apreciava as delícias da solidão, enviados escoceses vieram oferecer-lhe a coroa real, da qual seu irmão se tornara indigno. Fiacre teve revelação de sua abordagem e obtida de Deus, à força das lágrimas e da oração, para não permitir que ele saísse da sua querida solidão para ser exposto aos perigos das honras do mundo. Ele imediatamente se tornou como um leproso. Quando os embaixadores chegaram a ele, não podiam ver esse rosto desfigurado sem horror, e eles não tinham vontade de fazê-lo subir ao trono de seus pais. Fiacre morreu em seu eremitério; Ele realizou grandes milagres após sua morte.

Deacon, son of a king of Scotland, lived in the sixth century; He was elevated in science and piety by skilful masters. Young again, he felt his soul inflamed by the love of solitude and the desire to live only for God. He sailed for France, unknown to his father, and chose a remote place near Meaux, in a forest, where the bishop conceded to him a portion of land.

He built there a convent, which he consecrated to the Blessed Virgin, to which he had dedicated from his childhood a singular devotion. There he led an angelic life, both by his application to God and by the practice of the most severe mortification, and the care of subduing the slightest salient outbursts of evil passions. His holiness did not fail to attract the poor and the pilgrims to him.
Fiacre ate little, and employed almost all the produce of the labor of his hands in the subsistence of his pious visitors. He was brought to him of the possessed and the sick, and he delivered them or cured them in great numbers. Meanwhile the small land he occupied being insufficient to support so many alms and so generous hospitality, Fiacre was obliged to implore a new concession of land from the bishop, and the prelate allowed him to take 'Use everything he could surround with a ditch in the space of a day. It was a wonderful thing that God came to the help of the worker: the earth split open by itself, as if by enchantment, and a single day is enough for Fiacre to surround a considerable extent.

It is doubtless because of the gardening work with which he occupied the leisure which the prayer and the service of God left him, that Saint Fiacre is regarded as the patron of the gardeners.

While he enjoyed the delights of solitude, Scottish envoys came to offer him the royal crown, of which his brother had rendered himself unworthy. Fiacre had revelation of their approach and obtained from God, by dint of tears and prayer, not to allow him to come out of his dear solitude to be exposed to the dangers of the honors of the world. He immediately became like a leper. When the ambassadors came to him, they could not see this disfigured face without horror, and they had no desire to make him rise to the throne of his fathers. Fiacre died in his hermitage; He performed great miracles after his death.

 

 

 

Marie est l’Educatrice que Jésus m'a donnée 

Vierge Marie

Dans notre vie spirituelle, nous voudrions apporter beaucoup, le meilleur de nous-mêmes mais nous faisons l'expérience de notre faiblesse… C'est là que le Bon Dieu nous attend et nous manifeste Sa tendresse. L’épisode des Noces à Cana nous aide à le comprendre.

À Cana, Jésus n'a pas opéré seul. Il a dit « remplissez d'eau ces jarres ». De l'eau, tout le monde peut en apporter, au moins quelques gouttes. À la fin, Jésus a transformé toute cette eau en vin savoureux. Mon eau, c'est tout ce qui fait ma propre vie, avec ses qualités et ses défauts. Voilà ce qui intéresse le Bon Dieu !

Marie, c'est ma Mère. Jésus a permis que par elle, le miracle de la transformation de toutes ces choses (l’eau de notre vie) va pouvoir s'opérer. Marie est l’Educatrice que Jésus m'a donnée pour Lui ressembler. Elle m'apprend : « Fais tout ce qu'il te dira ». Et en obéissant, en apportant « mon eau » que Jésus me commande d'apporter, c'est Son capital de grâces acquis par les mérites de sa Passion et de sa Résurrection - que je permets de rendre fructueux pour mon propre salut et ma sanctification.

Chaque goutte d'eau est transformée en vin savoureux, symbole de fête et de joie ! Ainsi tout en moi est appelé à être transformé si je me laisse éduquer par Marie.

Mary is the Educator Jesus gave me


In our spiritual life, we would like to bring much, the best of ourselves, but we experience our weakness ... It is there that the Good God awaits us and shows us His tenderness. The episode of Les Noces in Cana helps us to understand it.

At Cana, Jesus did not operate alone. He said "fill these jars with water". Water, everyone can bring, at least a few drops. In the end, Jesus turned all this water into a tasty wine. My water is all that makes my own life, with its qualities and defects. This is what interests God!

Mary is my Mother. Jesus allowed that through it, the miracle of the transformation of all these things (the water of our life) will be able to take place. Mary is the Teacher Jesus gave me to be like Him. She tells me: "Do whatever he tells you." And by obeying, by bringing "my water" which Jesus commands me to bring, it is His grace-capital acquired by the merits of His Passion and Resurrection - which I allow to make fruitful for my own salvation and sanctification .

Every drop of water is transformed into tasty wine, symbol of festivity and joy! Thus everything in me is called to be transformed if I allow myself to be educated by Mary.

Maria é a educadora que Jesus me deu


Em nossa vida espiritual, gostaríamos de trazer muito, o melhor de nós mesmos, mas experimentamos nossa fraqueza ... É lá que o Deus bom nos espera e nos mostra Sua ternura. O episódio de Les Noces em Cana nos ajuda a entender isso.

Em Caná, Jesus não operou sozinho. Ele disse "preencha esses frascos com água". Água, todos podem trazer, pelo menos algumas gotas. No final, Jesus transformou toda essa água em um vinho saboroso. Minha água é tudo o que faz minha própria vida, com suas qualidades e defeitos. Isto é o que interessa a Deus!

Mary é minha mãe. Jesus permitiu isso através disso, o milagre da transformação de todas essas coisas (a água da nossa vida) poderá ocorrer. Maria é a professora que Jesus me deu para ser como ele. Ela me diz: "Faça o que ele disser". E obedecendo, trazendo "a minha água" que Jesus me ordena trazer, é a Sua graça - capital adquirida pelos méritos de Sua paixão e ressurreição - que eu permito fazer frutíferas para a minha salvação e santificação .

Toda gota de água é transformada em vinho saboroso, símbolo de festividade e alegria! Assim, tudo em mim é chamado a ser transformado se eu me permitir ser educado por Maria.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Schoenstatt  

Equipe Notre Dame de Schoenstatt

Impulsions juin / juillet 2017 pour les groupes « Voici ta Mère » des sanctuaires de Notre-Dame de Schoenstatt

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Conversion fulgurante : Nahed Mahmoud Metwalli, la « saint Paul » égyptienne

Bible Amiatinus: Christ in Majesty Early Christian ca. 700 CE Florence, Laurentian Library Ms.Cod. Amiat.1, folios 796v

Originaire d'une famille musulmane, l'Égyptienne Nahed Mahmoud Metwalli persécute les chrétiens de l'école dans laquelle elle travaille. Jusqu'au jour où elle a la grâce d'une une vision de la Vierge Marie, puis de Jésus.

Nahed Mahmoud Metwalli est issue d’une famille musulmane influente, farouchement hostile au christianisme et aux chrétiens. Directrice adjointe du principal établissement d’enseignement pour jeunes filles du Caire (4 000 élèves), dans le quartier de Zeitoun — non loin de la basilique édifiée après les apparitions mariales de 1968-69 — elle fait elle-même preuve d’une attitude particulièrement hostile et rigide à l’égard des jeunes chrétiennes – élèves et quelques membres du personnel — de son lycée. « Je les persécutais très fort et les traitais avec une extrême sévérité », avoue-t-elle après sa conversion.

« Alors, Nahed, c’est fini ? C’est bien fini ? »

« Je croyais de mon devoir d’agir ainsi », confie-t-elle plus tard dans ses divers témoignages. Mais c’était sans compter sur le pouvoir aimant de ces chrétiennes, dont une en particulier, sa nouvelle secrétaire, qui avait réussi à nouer certains liens de sympathie avec elle. C’est d’ailleurs en sa présence, alors qu’elle ironise sur l’image de Marie que celle-ci porte en médaille, que Nahed voit apparaître devant elle la Sainte Vierge, vêtue et voilée de bleu. Vision suivie, un autre jour, durant une nuit de doutes et d’insomnie, de celle du Christ lui-même qui dit à Nahed : « Sois en paix, tu auras une mission qui te sera révélée en temps voulu ».

–– ADVERTISEMENT ––

 

 

Tout cela, sans avoir jamais lu l’Évangile ni même savoir qui était cet homme qui s’adressait à elle et qui ressemblait fort au Christ tel qu’il est décrit dans un passage de l’Apocalypse de saint Jean (4, 4). « Celui que tous ces vieillards attendaient est arrivé enfin et s’est dirigé vers le Trône, tandis que tous lui manifestaient un extraordinaire respect », a rapporté Nahed qui raconte alors avoir senti le besoin absolu de suivre Celui qui se dirigeait vers le Trône. Désormais assis sur le Trône, cet « homme » lui demande par trois fois : « Alors, Nahed, c’est fini ? C’est bien fini ? Tu es sûre ? ». Un peu comme il avait été demandé à Paul : « Pourquoi Me persécutes-tu ? ». Et Nahed, bouleversée, lui répond les trois fois : « Oui c’est bien fini ! ».

Elle saura quelques jours plus tard que cet « homme » qu’elle n’avait jamais vu était le Christ, en le reconnaissant sur une photo du Saint-Suaire de Turin : « C’est Lui mais en beaucoup plus beau », dit-elle en voyant le portrait.

Aujourd’hui évangélisatrice pour le Christ

« Foudroyée » par la lumière de Dieu, Nahed la persécutrice, comme saint Paul le persécuteur sur le chemin de Damas, tombe et se relève déjà convertie dans son cœur. Sa conversion au christianisme est désormais enclenchée. Son comportement « tyrannique » à l’égard des chrétiens change du tout au tout. Transformation qui ira jusqu’à la conversion totale, scellée par son baptême, en 1988. Depuis, l’ancienne persécutrice est devenue objet de persécutions dans son pays. Chassée de l’école où elle travaillait, forcée de vivre en cachette sur sa propre terre natale, interdite de sortie du territoire, elle échappa à plusieurs tentatives d’enlèvements et finit par se réfugier en Europe, sous un faux nom et se consacrer à l’évangélisation.

« La foi chrétienne m’a apporté une paix et une joie incroyables, inconnues en islam (…). Le christianisme, c’est une vie digne des anges. Que le Seigneur accorde sa lumière à tous les hommes pour connaître sa Vérité et son Amour ! », témoigne-t-elle dans son fameux message adressé depuis les Pays-Bas, où elle vit en exil, à « tous les musulmans qui vivent dans les pays où le droit à la liberté de conscience est respecté ». Message dans lequel elle explique les trois lettres envoyées à ses « Frères et sœurs musulmans » après sa conversion, dans lesquelles sont abordés les sujets suivants : Jésus, Marie et les gens du livre dans le Coran, la condition de la femme dans l’islam, et les enseignements religieux et moraux dans le Coran et l’Évangile.

Nahed est l’auteur d’un ouvrage bouleversant Ma Rencontre avec le Christ, traduit de l’arabe et publié chez François-Xavier de Guibert.

(Source : ALETEIA)

Source:
AleteiaToday

Bible de Vivien, dite Première Bible de Charles le Chauve  Christ en majesté  Saint-Martin de Tours, 845  BnF, Manuscrits, Latin 1 fol. 329v

La Question du Mardi

En association avec
Une Minute avec Marie et les Questions de fond d'Aleteia

Y a-t-il encore des conversions comme Saint Paul ?
 
Thierry Fourchaud 
Fondateur de la Cité de l’Immaculée en Mayenne et engagé à plein temps comme laïc missionnaire dans la Fraternité Missionnaire Jean-Paul II.
On entend encore aujourd’hui dire : « Dieu existe, je l'ai rencontré ». Saint Paul en reste l’exemple le plus éclatant. Mais nombre de conversions récentes semblent bien n’avoir été possibles que par des grâces extraordinaires.
1. C’est Dieu qui appelle, aujourd’hui comme hier : il appelle à la conversion par tous les prophètes de la Bible, par Jean-Baptiste et finalement par Jésus lui-même, par ses saints et par tous ses serviteurs, jusqu’à nos jours. En savoir +

2. Quand Jésus vient à la rencontre des hommes, les cœurs se convertissent : tous les apôtres ont été touchés personnellement, comme Matthieu à qui Jésus a simplement dit : « Suis-moi ! ». De même pour Marie-Madeleine ou Zachée. Leur rencontre avec Jésus provoque un changement radical de vie. Mais il y en a aussi d’autres qui ont détourné les yeux, comme le jeune homme riche… En savoir +

3. Saint Paul est un cas emblématique : foudroyé par une apparition du Christ sur le chemin de Damas, un des grands persécuteurs des chrétiens va se transformer en un immense apôtre. En savoir +

4. Le « chemin de Damas » n'est certes pas le chemin le plus courant vers Dieu, mais ce genre d’expérience n'est pas si rare, contrairement aux idées reçues : c’est le cas de personnes peu ou pas croyantes, comme par exemple Claudel au pied d’un pilier de Notre-Dame à Noël en 1886, André Frossard dans la chapelle de l’adoration, rue d’Ulm à Paris en 1935, etc. Ou encore tout récemment l’expérience de Jean-Marc Potdevin (cf. témoignage vidéo). En savoir +

5. C’est aussi le cas de nombre de juifs qui aujourd’hui reconnaissent en Jésus le Messie promis à Israël à la suite de révélations particulières. Celles-ci rappellent les cas célèbres d’Alphonse Ratisbonne en 1842 à Rome, ou du grand rabbin de Rome, Isarele Zolli, du temps de Pie XII, ou encore, plus près de nous, Roy Schoeman ou Jean-Marie Setbon. En savoir +

6. Des musulmans vivent aussi des expériences de révélation qui restent souvent discrètes pour ne pas avoir à fuir leur pays, leur famille et leur amis, du fait de l’intolérance religieuse dans leur milieu d’origine, comme ont dû le faire par exemple Joseph Fadelle, Nahed Mahmoud Netwali, Afshin, membre du Hezbollah (cf. magnifique témoignage vidéo). En savoir +

7. Des athées convaincus, des persécuteurs ou des désespérés ont aussi été retournés parfois en un instant. Par exemple, Maurice Caillet, Didier Decoin ou encore Laurent Gay, André Levet, etc. En savoir +

8. Beaucoup de personnes peuvent témoigner d'expériences imprévisibles qui les ont profondément transformées, et ces grâces de conversion peuvent être offertes dans toutes les situations et tous les états de vie. En savoir +

9. En réalité, Dieu appelle chacun de nous : c’est une réalité commune et expérimentable. Mais le voulons-nous vraiment ? Lui ouvrons-nous véritablement la porte de notre cœur ? Lui disons-nous sincèrement la prière des incroyants : « Dieu je ne te connais pas, certains disent que tu existes. Si tu existes, viens me visiter … ». En savoir +

10. Il n’est jamais trop tard pour se convertir ! Le bon larron a finalement été le premier au ciel. Jusqu’au bout le Christ nous appellera, mais pourquoi retarder une telle source de joie ? En savoir +

Par Thérèse-Bénédicte de la Croix

[Édith Stein] (1891-1942), carmélite, martyre,canonisée par l'Eglise Romaine-catholique dans "La Femme et sa destinée" (trad. Amiot-Dumont 1956, p. 124) 

COPTIC  icon__ Christ & Handmaidens - Holy Tuesday - Icon by Fadi Mikhail 2014

« Voici l'époux ! Sortez à sa rencontre »

 

L'union de l'âme avec le Christ est autre chose que la communion entre deux personnes terrestres : commencée par le baptême et constamment renforcée des autres sacrements, elle est une intégration et une poussée de sève –- comme nous le dit déjà le symbole de la vigne et du cep (Jn 15).

Cet acte d'union avec le Christ entraîne un rapprochement de membre à membre entre tous les chrétiens.

Ainsi l'Église prend la figure du corps mystique du Christ.

Ce corps est un corps vivant et l'esprit qui l'anime est l'esprit du Christ qui, partant de la tête, s'écoule vers tous les membres ; l'esprit qui émane du Christ est le Saint Esprit et l'Église est donc le temple du Saint Esprit (cf 1Co 6,19). 

Mais, malgré la réelle unité organique de la tête et du corps, l'Église se tient à côté du Christ comme une personne indépendante.

En tant que Fils du Père éternel, le Christ vivait avant le commencement des temps et avant toute existence humaine.

Par l'acte de la création, l'humanité vivait avant que le Christ ne prenne sa nature et ne soit intégré à elle.

Par son incarnation, il lui a apporté sa vie divine. Par son œuvre de rédemption, il l'a rendu capable de recevoir la grâce...

La cellule primitive de cette humanité rachetée, c'est Marie : c'est en elle que s'accomplit pour la première fois la purification et la sanctification par le Christ, c'est elle la première qui a été remplie de l'Esprit Saint.

Avant que le Fils de Dieu soit né de la Sainte Vierge, il a créé cette Vierge pleine de grâce et, en elle et avec elle, l'Église.

C'est pourquoi, créature distincte de lui, elle se tient à ses côtés bien qu'indissolublement liée à lui. 

Toute âme purifiée par le baptême et élevée à l'état de grâce est, par là même, créée par le Christ et née pour le Christ. Mais elle est créée dans l'Église et elle naît par l'Église...

Ainsi l'Église est la mère de tous ceux à qui s'adresse la rédemption.

Elle l'est par son union intime avec le Christ, et parce qu'elle se tient à ses côtés en qualité de "Sponsa Christi", Épouse du Christ, pour collaborer à son œuvre de rédemption. 

Maica Domnului cu Pruncul - icoana pe lemn - autor: Florian Colea - Targoviste, Romania

Thérèse-Bénédicte de la Croix

[Edith Stein] (1891-1942), carmelita, mártir, canonizada pela Igreja Católica Romana em "Mulher e seu destino" (Amiot-Dumont 1956: 124)


"Aqui está o marido! Saia »


A união da alma com Cristo é algo diferente da comunhão entre dois povos terrenos: iniciado pelo batismo e constantemente reforçado pelos outros sacramentos, é uma integração e um impulso de seiva - como o símbolo já diz Da videira e da videira (Jn 15).

Este ato de união com Cristo traz uma aproximação entre membros e membros entre todos os cristãos.

Assim, a Igreja toma a figura do corpo místico de Cristo.

Este corpo é um corpo vivo, e o espírito que o anima é o espírito de Cristo, que flui da cabeça para todos os membros; O espírito que emana de Cristo é o Espírito Santo e a Igreja é, portanto, o templo do Espírito Santo (cf. 1 Coríntios 6:19).

Mas, apesar da verdadeira unidade orgânica da cabeça e do corpo, a Igreja está ao lado de Cristo como pessoa independente.

Como o Filho do Pai eterno, Cristo viveu antes do início dos tempos e antes de toda existência humana.

Pelo ato da criação, a humanidade viveu antes de Cristo ter tomado sua natureza e foi integrado nela.

Através da sua encarnação, ele lhe trouxe sua vida divina. Através de sua obra de redenção, ele o capacitou para receber graça ...

A célula primitiva desta humanidade redimida é Maria: é nela que purificação e santificação são realizadas pela primeira vez por Cristo, é a primeira que foi preenchida com o Espírito Santo .

Antes que o Filho de Deus nascesse da Santíssima Virgem, ele criou esta Virgem cheia de graça e nela e com ela a Igreja.

É por isso que, como uma criatura distinta dele, ela fica ao seu lado, embora indissoluvelmente ligada a ele.

Toda alma purificada pelo batismo e elevada ao estado de graça é assim criada por Cristo e nascida para Cristo. Mas é criado na Igreja e nasce pela Igreja ...

Assim, a Igreja é a mãe de todos aqueles a quem a redenção é endereçada.

É por sua união íntima com Cristo, e porque é como "Patrocínio Christi", a Noiva de Cristo, para colaborar em sua obra de redenção.

The Lord in Glory Neo coptic icon by Guirguis T Boktor.

Thérèse-Bénédicte de la Croix

[Edith Stein] (1891-1942), Carmelite, martyr, canonized by the Roman Catholic Church in "Woman and her destiny" (Amiot-Dumont 1956: 124)


"Here is the husband! Get out »


The union of the soul with Christ is something other than communion between two earthly people: begun by baptism and constantly reinforced by the other sacraments, it is an integration and a push of sap - as the symbol already says Of the vine and of the vine (Jn 15).

This act of union with Christ brings about a rapprochement between members and members among all Christians.

Thus the Church takes the figure of the mystical body of Christ.

This body is a living body, and the spirit which animates it is the spirit of Christ, which flows from the head to all the limbs; The spirit which emanates from Christ is the Holy Spirit and the Church is therefore the temple of the Holy Spirit (cf. 1 Cor 6:19).

But, in spite of the real organic unity of the head and the body, the Church stands beside Christ as an independent person.

As the Son of the Eternal Father, Christ lived before the beginning of time and before all human existence.

By the act of creation, mankind lived before Christ took his nature and was integrated into it.

Through his incarnation, he brought him his divine life. Through his work of redemption, he made him capable of receiving grace ...

The primitive cell of this redeemed humanity is Mary: it is in her that purification and sanctification are accomplished for the first time by Christ, it is the first that was filled with the Holy Spirit .

Before the Son of God was born of the Blessed Virgin, he created this Virgin full of grace and in her and with her the Church.

That is why, being a creature distinct from him, she stands by his side, although indissolubly linked to him.

Every soul purified by baptism and raised to the state of grace is thereby created by Christ and born for Christ. But it is created in the Church and it is born by the Church ...

Thus the Church is the mother of all those to whom redemption is addressed.

It is by its intimate union with Christ, and because it stands by it as "Sponsa Christi," the Bride of Christ, to collaborate in its work of redemption.

His Holiness Moran Mar Baselios Marthoma Paulos II 71st Birthday Celebrated at St. Thomas Orthodox Cathedral - Dubai, United Arab Emirates....Source:Catholicate News


 
 
 
Implants de stérilisation Essure: commercialisation suspendue pour trois mois
La commercialisation des implants de stérilisation Essure est suspendue dans l’ensemble de l’Union Européenne pour les trois prochains mois, soit jusqu’au 2 novembre, car « l'organisme irlandais chargé de les certifier "ne dispose pas à ce...
 
 
Fin de vie : une nouvelle proposition de loi en marche
Alors que le futur président de la République Emmanuel Macron évoquait lors de sa campagne son « souhait de ne pas se précipiter pour légiférer sur les questions de société », 39 députés de la République en marche et du groupe Nouvelle...
 
 
Cellules souches embryonnaires humaines : un accord franco-israélien
L’hôpital Hadassah en Israël travaille depuis plusieurs années sur l’implantation de cellules souches embryonnaires humaines pour prévenir la cécité de personnes âgées atteintes de dégénérescence maculaire...
 
 
FIV à trois parents : John Zhang épinglé par la FDA
La Food and Drug Administration (FDA) a sommé le 4 août le « médecin de la fertilité » John Zhang de stopper la commercialisation de la FIV...
 
 
Bientôt la « GPA pour tous » en Israël ?
Le 4 août, le vice-président de la Cour suprême israélienne Salim Joubrane s’est adressé à des couples homosexuels, déclarant qu’il « était temps d’élargir l’accès à la gestation pour autrui en Israël à d’autres cellules familiales »,...
 
 
   AGENDA
 A Noter
  
En rouge et noir
Carole Pastorel, jeune avocate, souhaite porter plainte contre des sociétés américaines qui démarchent en France les clients potentiels en vue de réaliser des gestations pour autrui aux Etats-Unis. Elle sollicite l’aide de Jane...
 
#Pentecost #Coptic
 
 
  

Original Saint Philomena icono imprimir 11 x 14

Sainte Philomène, priez pour nous !

(Une relique de la petite sainte préférée du "Curé d'Ars" est vénérée en notre Chapelle de Charente à Jauldes.)

São Filomena, reze por nós!

(Uma relíquia do pequeno santo favorito da "Cura de Ars" é venerada em nossa capela da Charente em Jauldes).

St. Philomena, pray for us!

(A relic of the favorite little saint of the "Cure of Ars" is venerated in our chapel of Charente in Jauldes.)

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, barbe  

 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

 

 

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

 

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour  la fin AOÛT et SEPTEMBRE:

Afficher l'image d'origine

-PARIS:

Prochaine permanence pastorale du Vendredi 1er SEPTEMBRE de 15h à 18h30 au Samedi 2 SEPTEMBRE de 8h à 12h.

*Le Samedi 2 SEPTEMBRE
RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage à N-D de Miséricorde ,en Normandie, au Monastère
à 15h au point de rendez-nous habituel .

--------------------------
NORMANDIE:

-CAEN:

Une permanence pastorale sera assurée du 29 AOÛT au soir au jeudi 31 AOÛT au matin (Prenez Rdv 07 87 11 06 03 ou au 06 48 89 94 89 par sms).

-LISIEUX (Coquainvillier) :

Tous les troisièmes Vendredi du mois à 18h (Abouna Isaac au 07 87 11 06 03 par sms).

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :

¤DIMANCHE 3 SEPTEMBRE, Pèlerinage de rentrée pour étudiants, écoliers et leurs professeurs avant la rentrée scolaire.*
---------------------------
BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:

-NANTES :
¤Jeudi 7 SEPTEMBRE , Permanence pastorale de 9h à 17h, Messe à 18h .(Visites à domicile ou à l'hôpital 6 et le 8)
----------------------------
CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE, PYRENEES :

-ANGOULÊME (JAULDES ):

¤Dimanches 27 Août, 10 SEPTEMBRE et 24 SEPTEMBRE*

-LOURDES :
¤Permanence pastorale les 15, 16 et 17 * Septembre.

-PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER) :
Samedi 26 AOUT et 23 SEPTEMBRE *. . .
-----------
*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------

Nota bene :
Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements (Messes, Confessions, Onction des malades), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure .(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez
+++++++++++++++++++++++++++++

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

 

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA au 7 au 16 Octobre 2017

 

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:PÈLERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA DU 7 AU 16 OCTOBRE 2017,INSCRIVEZ-VOUS !Résultat de recherche d'images pour "Images de N-D de Fatima"Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St Thomas" 

à FATIMA

+++

________________________________

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Ô Saint Mor Gabriel! Intercédez pour nous devant le trône de Dieu, source de toutes grâces! Amîn.

Ce jeudi 31 août c'est la commémoration du dukhrono de saint Gabriel (+667) conformément au calendrier liturgique des Eglises Syro-Orthodoxes.

Mor Gabriel naquit à "Beth Qustan", où il fréquenta l'école de la localité. Il y apprit à lire et à écrire dans un temps relativement court. 
Alors qu'il était encore tout jeune, Gabriel voulut lire les livres sacrés pour obtenir  force et la sagesse spirituelles. 
Ses parents voulaient qu'il se marie et crée une famille, cependant, lui, choisit une autre voie. Il voulut vivre une vie d'ascése et de proximité avec Dieu. C'est ainsi que dès l'âge de 15 ans, il a quitta la maison de ses parents pendant qu'ils dormaient et rejoignit le monastère de l'ascète "Gewargis" (Georges). 
Gewargis lui permit de vivre au Monastère et,  plus tard dans la même année, Gabriel commenca a vivre comme un moine. 
On observa qu'il ne dormait que deux heures par jour et passait le reste du temps à prier Dieu et à s'instruire dans les livres. 
Très humble, il marchait toujours pieds nus et se soumettait à des pénitences corporelles jusqu'à parfois commençer à saigner. 
Après sept années de vie au Monastère de "Gewargis", en accord avec son Père Spirituel, il a décida de quitter la région en raison de la pression constante qu'éxerçaient sur lui ses parents. Ainsi, avec l'autorisation de son Père-Abbé, Gabriel prit nuitemment la fuite pour le Monastère de Qartmin.

C'est là q'après quelques années de présence en ce lieu, à l'âge de 39 ans, Mor Gabriel fut élu abbé du monastère. 
Pendant sa vie, Gabriel aurait fait de nombreux miracles. Il est connu pour avoir ressuscité 3 personnes. 
En 634, il fut ordonné évêque de "Tur Abdin". 

Lorsque Saint-Gabriel décèda, des milliers de personnes se rassemblèrent ce jour-là autour de dix évêques et de centaines de moines, de moniales et de prêtres.

Le monastère "Qartmin" lui fut plus tard dédié et, dès lors devint le Monastère de Mor Gabriel . 
Dayro d'Mor Gabriel - Turabdin (Deyrulumur) est le plus ancien monastère fonctionnant au monde . 

Malheureusement, il a été récemment impliqué dans un différend entre l'Eglise Syriaque Orthodoxe d'Antioche et de Tout l'Orient et le gouvernement turc qui l'a confisqué avec plus de 50 autres institutions religieuses.C'est un scandale aux yeux du monde !


Ô Saint Mor Gabriel! Intercédez pour nous devant le trône de Dieu, source de toutes grâces! Amîn.

Oh Saint Mor Gabriel! Intercede for us before the throne of God, the source of all graces! Amin.

L’image contient peut-être : plein air

This Thursday 31 August is the commemoration of the dukhrono of St. Gabriel (+667) according to the liturgical calendar of the Syro-Orthodox Churches.

Mor Gabriel was born in "Beth Qustan", where he attended the school of the locality. He learned to read and write in a relatively short time.
While still very young, Gabriel wanted to read the sacred books to obtain spiritual strength and wisdom.
His parents wanted him to marry and create a family, yet he chose another path. He wanted to live a life of asceticism and closeness to God. Thus, at the age of 15, he left his parents' home while sleeping and joined the monastery of the ascetic "Gewargis" (Georges).
Gewargis allowed him to live in the Monastery and later in the same year Gabriel began to live like a monk.
It was observed that he slept only two hours a day and spent the rest of his time praying to God and learning about books.
Very humble, he always walked barefoot and subjected himself to bodily penances until he began to bleed.
After seven years of living at the Gewargis Monastery, in agreement with his Spiritual Father, he decided to leave the region because of the constant pressure exerted on him by his parents. Thus, with the permission of his Father-Abbot, Gabriel flew nightly to the Monastery of Qartmin.

It is there that after a few years of presence in this place, at the age of 39, Mor Gabriel was elected abbot of the monastery.
During his life, Gabriel would have performed many miracles. He is known for having resurrected 3 people.
In 634, he was ordained bishop of "Tur Abdin".

When St. Gabriel died, thousands of people gathered around ten bishops and hundreds of monks, nuns and priests.

The monastery "Qartmin" was later dedicated to him and from then on it became the Monastery of Mor Gabriel.
Dayro by Mor Gabriel - Turabdin (Deyrulumur) is the oldest working monastery in the world.

Unfortunately he was recently implicated in a dispute between the Orthodox Syrian Orthodox Church of Antioch and All the East and the Turkish government which confiscated it with more than 50 other religious institutions. It is a scandal in the eyes of the World!


Oh Saint Mor Gabriel! Intercede for us before the throne of God, the source of all graces! Amin.

Oh, Saint Mor Gabriel! Interceda para nós diante do trono de Deus, a fonte de todas as graças! Amin.

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Mor Gabriel"

Esta quinta-feira, 31 de agosto, é a comemoração do dukhrono de São Gabriel (+667) de acordo com o calendário litúrgico das Igrejas síro-ortodoxas.

Mor Gabriel nasceu em "Beth Qustan", onde frequentou a escola da localidade. Ele aprendeu a ler e escrever em um tempo relativamente curto.
Embora ainda muito jovem, Gabriel queria ler os livros sagrados para obter força e sabedoria espiritual.
Seus pais queriam se casar e criar uma família, mas ele escolheu outro caminho. Ele queria viver uma vida de ascetismo e proximidade com Deus. Assim, aos 15 anos, ele deixou a casa de seus pais enquanto dormia e se juntou ao mosteiro do ascetico "Gewargis" (Georges).
Gewargis permitiu-lhe viver no Mosteiro e mais tarde, no mesmo ano, Gabriel começou a viver como um monge.
Observou-se que ele dormiu apenas duas horas por dia e passou o resto do tempo rezando a Deus e aprendendo livros.
Muito humilde, ele sempre caminhou descalço e submeteu-se a penitências corporais até que ele começou a sangrar.
Depois de sete anos de vida no Mosteiro Gewargis, de acordo com o seu Pai Espiritual, ele decidiu deixar a região por causa da pressão constante exercida por seus pais. Assim, com a permissão de seu padre-abade, Gabriel voou todas as noites para o mosteiro de Qartmin.

É lá que depois de alguns anos de presença neste lugar, aos 39 anos, Mor Gabriel foi eleito abade do mosteiro.
Durante sua vida, Gabriel teria realizado muitos milagres. Ele é conhecido por ter ressuscitado 3 pessoas.
Em 634, ele foi ordenado bispo de "Tur Abdin".

Quando São Gabriel morreu, milhares de pessoas reuniram cerca de dez bispos e centenas de monges, freiras e sacerdotes.

O mosteiro "Qartmin" foi mais tarde dedicado a ele e, a partir daí, tornou-se o Mosteiro de Mor Gabriel.
Dayro de Mor Gabriel - Turabdin (Deyrulumur) é o mosteiro trabalhador mais antigo do mundo.

Infelizmente, ele foi recentemente implicado em uma disputa entre a Igreja Ortodoxa Ortodoxa Ortodoxa de Antioquia e todo o governo do Oriente e o turco que a confiscou com mais de 50 outras instituições religiosas. É um escândalo aos olhos da Mundo!


Oh, Saint Mor Gabriel! Interceda para nós diante do trono de Deus, a fonte de todas as graças! Amin.

L’image contient peut-être : plein air

Partager cet article
Repost0
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 09:56

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

The mind of Christ which the saints receive according to the saying, "We have the mind of Christ", comes along not by any loss of our mental power, nor as a supplementary mind to ours, nor as essentially and personally passing over into our mind, but rather as illuminating the power of our mind with its own quality and bringing the same energy to it. For to have the mind of Christ is, in my opinion, to think in His way and of Him in all situations.
St Maximus the Confessor, Chapters on Knowledge

L'esprit de Christ que les saints reçoivent selon la parole, "Nous avons l'esprit du Christ", ne nous vient pas par quelque perte de notre capacité intellectuelle, ni comme un esprit supplémentaire au nôtre, ni comme passant essentiellement et personnellement dans notre esprit. Mais plutôt comme l'illumination de la puissance de notre esprit avec sa propre qualité et lui apportant la même éngergie. Car avoir l'esprit du Christ c'est, à mon avis, penser à Sa façon et à Lui dans toutes les situations.
Saint Maxime le Confesseur, Chapitres sur la Connaissance

O espírito de Cristo que os santos recebem de acordo com a palavra "Nós temos o espírito de Cristo", não nos vem da perda de nossa capacidade intelectual, nem como um espírito extra para a nossa, nem como essencialmente e pessoalmente passando por Nossa mente. Mas sim como a iluminação do poder da nossa mente com sua própria qualidade e trazendo a mesma energia. Para ter o espírito de Cristo é, na minha opinião, pensar no Seu caminho e em Ele em todas as situações.
(Má Máximo o Confessor, Capítulos sobre o Conhecimento)

Chers amis. Aloho m'barekh ! 
Hier, lors de la Messe du premier dimanche après l'Assomption, vous étiez hélas peu nombreux. Aviez-vous eu une "overdose" de dévotion suite aux solennités du 15 Août ? 
Vous étiez dans nos prières. 

L’image contient peut-être : 3 personnes
Nous célébrions la Messe en union avec nos frères Espagnols atteints par la barbarie de l'idéologie islamique. Comme toujours nous avons prié pour les victimes de cet attentat et ceux qu'ils laissent dans une peine indicible, mais aussi pour la conversion des terroristes au Dieu de Justice, de Vérité et d'Amour qu'ils outragent. 

L’image contient peut-être : 2 personnes

L’image contient peut-être : 2 personnes


L'après-midi, nous accompagnions a Lisieux deux retraitantes qui ne connaissaient pas ce grandiose Sanctuaire Normand édifié en l'honneur d'une Sainte dont la doctrine spirituelle rejoint singulièrement celle de notre grand Saint Isaac le Syrien . Aujourd'hui, commençait un stage d'Iconographie sous la direction d'Armia, chef d'atelier au Patriarcat Copte Orthodoxe .

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur
Parmi les illustrations jointes, vous découvrirez la fresque de 25 mètres sur 12 qu'il réalisa pour la Cathédrale Saint Marc. 
Voilà, chers amis, pour aujourd'hui, les quelques nouvelles que je voulais vous laisser. 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, mariage et intérieur
Votre fidèlement dévoué dans le Christ notre Seigneur. Aloho m'barekh ( Dieu vous bénisse ) ! 
+ Mor Philipose, métropolite, Brévilly ce 21 VIII 17

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur
----------------------------
Caros amigos. Aloho m'barekh!
Ontem, na missa do primeiro domingo após a Assunção, infelizmente você foi infeliz. Você teve uma "overdose" de devoção na sequência das solenidades de 15 de agosto?
Você estava em nossas orações.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur
Celebramos a Missa em união com nossos irmãos espanhóis afetados pela barbárie da ideologia islâmica. Como sempre, rezamos pelas vítimas desse ataque e deixam em castigo indissolúvel, mas também para a conversão de terroristas ao Deus da Justiça, da Verdade e do Amor que eles indignam.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, mariage et intérieur
À tarde, fomos acompanhados em Lisieux por dois reformadores que não conheciam esse grandioso Norman Sanctuary construído em homenagem a um Santo cuja doutrina espiritual singularmente se junta à de nosso grande santo Isaque, o sírio.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur

Hoje, um curso de iconografia começou sob a direção de Armia, um líder da oficina no Patriarcado Copto Ortodoxo.
Entre as ilustrações que acompanham, você descobrirá o fresco de 25 metros por 12 que ele percebeu para a Catedral de São Marcos.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur
Isso, queridos amigos, por hoje, as poucas novidades que eu queria deixar.
Você está devidamente dedicado em Cristo nosso Senhor. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!
+ Mor Philipose, metropolitano, Brévilly ce 21 VIII 17

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur
---------------------------------
Dear friends. Aloho m'barekh!
Yesterday, at the Mass of the first Sunday after the Assumption, you were unfortunately few. Did you have an "overdose" of devotion following the solemnities of August 15?
You were in our prayers.

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur
We celebrated the Mass in union with our Spanish brothers affected by the barbarism of Islamic ideology.

As always we prayed for the victims of this attack and those they leave in indissoluble punishment, but also for the conversion of terrorists to the God of Justice, Truth and Love they outrage.

L’image contient peut-être : intérieur
In the afternoon, we were accompanied at Lisieux by two retreatants who did not know this grandiose Norman Sanctuary built in honor of a Saint whose spiritual doctrine singularly joins that of our great Saint Isaac the Syrian.

L’image contient peut-être : intérieur

Today, an Iconography course began under the direction of Armia, a workshop leader at the Coptic Orthodox Patriarchate.
Among the accompanying illustrations, you will discover the fresco of 25 meters by 12 that he realized for the Cathedral of Saint Mark.

L’image contient peut-être : personnes debout, ciel et plein air
This, dear friends, for today, the few news I wanted to leave you.
Your faithfully devoted in Christ our Lord. Aloho m'barekh (God bless you)!
+ Mor Philipose, metropolitan, Brévilly ce 21 VIII 17

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes

Fresque réalisée par notre ami et iconographe pour la Cathédrale Sain Marc du Caire. Fresque de 25 mètres sur 12.

Fresco feito por nosso amigo e iconógrafo da Catedral Sain Marc do Cairo. Fresco de 25 metros por 12 metros.

Fresco made by our friend and iconographer for the Cathedral Sain Marc of Cairo. Fresco of 25 meters by 12 meters.

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table et intérieur

 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes assises, enfant et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes assises, personnes qui mangent, table, nourriture et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes assises, table et intérieur

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, personnes assises et intérieur

 

Continuons de suivre, jours après jours le stage d’Iconographie Copte 

(du lundi 21 AOÛT au 28 AOÛT  2017)

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

 

L’Icône Egyptienne : Ses racines pharaoniques, son histoire, son renouveau, son contenu théologique, ses techniques, son sens symbolique et spirituel.

 

Ce sont des moments exceptionnels avec
 Armia Naguib MATTA WASSEF, Chef Atelier au Patriarcat Copte-Orthodoxe et disciple d’Isaac FANOUS, sous la Supervision du Pr Ashraf SADEK, Professeur d’Egyptologie et Directeur du « Monde Copte ».

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Continua a seguir, dia após dia, o curso de iconografia copta
(De segunda-feira 21 de agosto a 28 de agosto de 2017)

"A encarnação da luz"

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

O ícone egípcio: suas raízes faraônicas, sua história, sua renovação, seu conteúdo teológico, suas técnicas, seu significado simbólico e espiritual.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

Estes são momentos excepcionais com
Armia Naguib MATTA WASSEF, Chefe do Patriarcado Copto-Ortodoxo e discípulo de Isaac FANOUS, sob a supervisão do Professor Ashraf SADEK, Professor de Egiptologia e Diretor do "Mundo Copto".

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, chaussures et intérieur

Continue to follow, day after day, the Coptic Iconography course
(From Monday 21 AUGUST to 28 AUGUST 2017)

"The Incarnation of Light"

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur

The Egyptian Icon: Its Pharaonic roots, its history, its renewal, its theological content, its techniques, its symbolic and spiritual meaning.

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, ordinateur portable, écran, table et intérieur

These are exceptional moments with
Armia Naguib MATTA WASSEF, Head of the Coptic-Orthodox Patriarchate and disciple of Isaac FANOUS, under the supervision of Professor Ashraf SADEK, Professor of Egyptology and Director of the "Coptic World".

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur Aujourd'hui, mardi 22 Août, quelques photos souvenirs de la seconde journée du stage d'Iconographie par notre cher ami et frère dans le Christ Monsieur Armia Elkatcha. 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, table et intérieur
Le stage se passe dans le calme de la "Maison Sainte Barbe" (Une dépendance de notre Monastère Syro-Orthodoxe de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde ).

Aucun texte alternatif disponible.
------------------
Today, Tuesday, August 22, some pictures of the second day of the Iconography workshop by our dear friend and brother in Christ Mr. Armia Elkatcha.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table, intérieur et nourriture
The course takes place in the calm of the "House of Saint Barbe" (A dependency of our Syro-Orthodox Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy).

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table, intérieur et nourriture
-----------------
Hoje, terça-feira, 22 de agosto, algumas fotos do segundo dia da oficina de Iconografia pelo nosso querido amigo e irmão em Cristo, o Sr. Armia Elkatcha.

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur
O curso tem lugar na calma da "Casa de São Barbe" (Uma dependência do nosso Mosteiro Sírio-Ortodoxo da Santíssima Virgem Maria, Mãe da Misericórdia).

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

 

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 4,9-14.

Mes frères : il me semble que Dieu nous a fait paraître, nous les Apôtres, comme les derniers des hommes, comme des condamnés à mort, car nous avons été donnés en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. 
Nous, nous sommes insensés à cause du Christ, et vous, vous êtes sages en Jésus-Christ ; nous, nous sommes faibles, et vous, vous êtes forts ; vous, vous êtes en honneur, et nous dans le mépris ! 
A cette heure encore, nous souffrons la faim, la soif, la nudité ; nous sommes meurtris de coups, nous n'avons ni feu ni lieu, 
et nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains ; maudits, nous bénissons ; persécutés, nous le supportons ; 
calomniés, nous supplions ; nous sommes jusqu'à présent comme des balayures du monde, le rebut des hommes. 
Ce n'est pas pour vous faire honte que j'écris ces choses ; mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,32-34.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Ne craignez pas, petit troupeau ; car il a plu à votre Père de vous donner le royaume. 
Vendez ce que vous avez, et donnez-le en aumône. Faites-vous des bourses qui ne s'usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n'approche pas et la teigne ne détruit point. 
Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur. 

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

Par Saint Bède le Vénérable

(v. 673-735),Homélie sur les Evangiles (Catena Aurea) 
 

Un trésor inépuisable dans les cieux

 

Notre-Seigneur appelle encore petit le troupeau des élus, il veut leur dire : ne craignez pas qu'en combattant pour le royaume de Dieu, vous manquiez jamais du nécessaire ; loin de là, vendez même ce que vous avez, conseil qui est noblement pratiqué par celui qui, non content d'avoir fait pour Dieu le sacrifice de tous ses biens, travaille ensuite de ses mains pour suffire à ses besoins et pouvoir encore donner l'aumône. 

En faisant des aumônes dont la récompense durera éternellement, il ne faut pas croire cependant qu'il soit défendu ici aux chrétiens de rien avoir en réserve, soit pour leur usage, soit pour celui des pauvres, puisque le Seigneur lui-même, qui était servi par les anges (Mt 4), avait cependant une bourse (Jn 12), pour conserver les offrandes des âmes fidèles.

Notre-Seigneur veut simplement dire qu'on ne doit ni servir Dieu en vue de ces biens, ni abandonner la pratique de la justice dans la crainte de les perdre. 

Il faut donc entendre simplement ce passage, dans ce sens que l'argent mis en réserve se perd, tandis que s'il est donné au prochain, il produit des fruits éternels pour le ciel ; ou encore, que le trésor des bonnes œuvres, s'il est amassé en vue d'un avantage terrestre, se corrompt facilement et se perd, tandis que s'il est acquis en vue du ciel, il ne peut être atteint ni extérieurement par la vaine estime des hommes (semblable au voleur qui ravit au dehors), ni intérieurement par la vaine gloire (qui, comme le ver, ronge et déchire au dedans.) 

Cette vérité ne s'applique pas seulement aux richesses, mais à toutes les passions. 

 

Avec Marie, pour vaincre l’anté-Christ 

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes debout et plein air

« Marie a produit, avec le Saint-Esprit, la plus grande chose qui ait été et sera jamais : un Dieu-Homme ! C’est pourquoi elle produira  les plus grandes choses qui seront dans les derniers temps. (…) La formation et l’éducation des grands saints qui vivront à l’heure de la fin du monde lui est réservée » (Vraie Dévotion § 35) écrit saint Louis Marie Grignion de Montfort.

Les derniers temps coïncident avec la pleine révélation de Marie, non dans le sens d’une connaissance abstraite plus grande, mais parce qu’elle sera connue dans le déploiement de son action miséricordieuse envers les pécheurs, dans sa lutte contre les ennemis de Dieu et dans son soutien aux fidèles disciples du Christ : « Marie doit éclater, plus que jamais, en miséricorde, en force et en grâce dans ces derniers temps » (VD 50,6e) dit encore le saint de la Vendée (France).

Marie aura un rôle éminent dans la lutte extrême contre l’anté-Christ qui adviendra dans les derniers temps : la race de Marie écrasera la tête de l’antique Serpent (Gn 3, 15) (VD 51) ; c’est sans doute pourquoi celui qui cultive en son âme Marie l’arbre de vie sera vainqueur des attaques (Secret de Marie § 77).

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Les derniers temps  

Sr Françoise Breynaert

Théologienne

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Catéchèse de Jérusalem aux nouveaux baptisés (vers 350) sur le baptême

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

Vous avez été conduits par la main à la piscine du baptême, comme le Christ est allé de la croix au tombeau qui est là devant vous.

On a demandé à chacun s'il croyait au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

Vous avez proclamé la confession de foi qui donne le salut et vous avez été plongés trois fois dans l'eau, et ensuite vous en êtes sortis. C'est ainsi que vous avez rappelé symboliquement la sépulture du Christ pendant trois jours.

De même, en effet, que notre Sauveur a passé trois jours et trois nuits au coeur de la terre, c'est ainsi que vous, en sortant de l'eau pour la première fois, vous avez représenté la première journée du Christ dans la terre ; et la nuit, en étant plongés.

Celui qui est dans la nuit ne voit plus rien, tandis que celui qui est dans le jour vit dans la lumière.

C'est ainsi qu'en étant plongés comme dans la nuit vous ne voyiez rien ; mais en sortant de l'eau vous vous retrouviez comme dans le jour. Dans un même moment vous mouriez et vous naissiez.

Cette eau de salut est devenue à la fois votre sépulture et votre mère.

Ce que Salomon dit à un autre sujet pourrait s'appliquer à vous : Il y a un temps pour enfanter, et un temps pour mourir.

Mais pour vous c'était l'inverse : un temps pour mourir et un temps pour naître.

Un seul temps a produit les deux effets, et votre naissance a coïncidé avec votre mort.

Chose étrange et incroyable !

Nous n'avons pas été véritablement morts ni véritablement ensevelis, et nous avons ressuscité sans être véritablement crucifiés. Mais si la représentation ne réalise qu'une image, le salut, lui, est véritable.

Le Christ a été réellement crucifié, réellement enseveli, et il a ressuscité véritablement.

Et tout ceci nous est accordé par grâce.

Unis par la représentation de ses souffrances, c'est en toute vérité que nous gagnons le salut.

Bonté excessive pour les hommes !

Le Christ a reçu les clous dans ses mains toutes pures, et il a souffert ; et moi, qui n'ai connu ni la souffrance ni la peine, il me fait, par pure grâce, participer au salut !

Personne donc ne doit penser que le baptême consiste simplement dans le pardon des péchés et la grâce de la filiation adoptive ; il en était ainsi pour le baptême de Jean, qui ne procurait que le pardon des péchés.

Mais nous savons très précisément que notre baptême, s'il est purification des péchés et nous attire le don de l'Esprit Saint, est aussi l'empreinte et l'image de la passion du Christ.

C'est pourquoi saint Paul proclamait : Ne le savez-vous pas ? Nous tous, qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés.

Nous avons donc été mis au tombeau avec lui par le baptême.

Image associée  

Catechesis of Jerusalem to the newly baptized (around 350) on baptism
  
You were led by the hand to the pool of baptism, as Christ went from the cross to the tomb that is there before you.
Each one was asked if he believed in the name of the Father, and of the Son, and of the Holy Spirit.
You have proclaimed the confession of faith that gives salvation and you have been plunged three times into the water, and then you have come out of it. This is how you symbolically recalled the burial of Christ for three days.
In the same way, that our Savior spent three days and three nights in the heart of the earth, this is how you, when you emerged from the water for the first time, represented the first day of Christ in the Earth ; And at night, being plunged.
He who is in the night sees nothing, while the one who is in the day lives in the light.
Thus, when you were plunged as in the night, you saw nothing; But when you came out of the water you would find yourself in the daytime. At the same time you were dying and you were born.
This water of salvation has become both your burial and your mother.
What Solomon said to another subject might apply to you: There is a time to give birth, and a time to die.
But for you it was the opposite: a time to die and a time to be born.
A single time produced both effects, and your birth coincided with your death.
Strange and unbelievable!
We have not been truly dead or truly buried, and we have risen without being truly crucified. But if the representation realizes only one image, salvation is real.
Christ was truly crucified, truly buried, and he truly resurrected.
And all this is granted to us by grace.
By the representation of his sufferings, it is in all truth that we gain salvation.
Excessive goodness for men!
Christ received the nails in his pure hands, and he suffered; And I, who have known neither suffering nor pain, have mercy on me to partake of salvation!
Therefore, no one should think that baptism consists simply in the forgiveness of sins and the grace of adoptive filiation; It was the same for the baptism of John, which only procured forgiveness of sins.
But we know very precisely that our baptism, if it is purification of sins and attracts us the gift of the Holy Spirit, is also the imprint and the image of the passion of Christ.
This is why St. Paul proclaimed: "Do you not know? All of us, who were baptized into Jesus Christ, were baptized in his death.
So we were buried with him by baptism.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de la Résurrection"

Catequese de Jerusalém aos recém-batizados (cerca de 350) no batismo
  

Você foi conduzido pela mão para a piscina do batismo, como Cristo passou da cruz para o túmulo que está lá antes de você.
A cada um foi perguntado se ele acreditava em nome do Pai, do Filho e do Espírito Santo.
Você proclamou a confissão de fé que dá salvação e você foi mergulhado três vezes na água, e então você saiu dela. Foi assim que você recordou simbolicamente o enterro de Cristo por três dias.
Da mesma forma, que nosso Salvador passou três dias e três noites no coração da terra, assim como você, que saiu da água pela primeira vez, representou o primeiro dia de Cristo na Terra; E à noite, sendo mergulhado.
Aquele que está à noite não vê nada, enquanto o que está no dia vive na luz.
Assim, quando você foi mergulhado como na noite, você não viu nada; Mas quando você saiu da água, você se encontrava durante o dia. Ao mesmo tempo que você estava morrendo e você nasceu.
Esta água da salvação tornou-se seu enterro e sua mãe.
O que Salomão disse para outro assunto pode se aplicar a você: há um tempo para dar à luz, e um tempo para morrer.
Mas para você foi o contrário: um momento para morrer e um tempo para nascer.
Uma única vez produziu os dois efeitos, e seu nascimento coincidiu com sua morte.
Estranhas e inacreditáveis!
Nós não estamos verdadeiramente mortos ou verdadeiramente enterrados, e ressuscitamos sem ser verdadeiramente crucificados. Mas se a representação percebe apenas uma imagem, a salvação é real.
Cristo foi verdadeiramente crucificado, verdadeiramente enterrado, e ele realmente ressuscitou.
E tudo isso nos é concedido pela graça.
Pela representação de seus sofrimentos, é na verdade que ganhamos a salvação.
Batimento excessivo para os homens!
Cristo recebeu as unhas nas mãos puras, e sofreu; E eu, que não conheci nem sofrimento nem dor, tenha piedade de mim para participar da salvação!
Portanto, ninguém deve pensar que o batismo consiste simplesmente no perdão dos pecados e na graça da filiação adotiva; Era o mesmo para o batismo de João, que só obteve o perdão dos pecados.
Mas sabemos muito precisamente que o nosso batismo, se é a purificação dos pecados e nos atrai o dom do Espírito Santo, é também a impressão e a imagem da paixão de Cristo.
É por isso que São Paulo proclamou: "Você não sabe? Todos nós, que fomos batizados em Jesus Cristo, foram batizados em sua morte.
Então fomos enterrados com ele pelo batismo.

AUX JEUNE BAPTISES

Sermon aux jeunes baptisés

Par Augustin d'Hippone (354-430) :
Ce sermon dont l'authenticité est prouvé appartient à un ensemble de cinq sermons retrouvés en 1792 qui avait été omis par les Mauristes. On en présente là de larges extraits.

Je m'adresse à vous, enfants nouveaux-nés, tout petits dans le Christ, nouvelle postérité de l'Eglise, grâce du Père, fécondité de la Mère, pieux bourgeon, nouvel essaim, fleur de notre parure et fruit de notre labeur, ma joie et ma couronne, vous tous qui vous tenez debout devant le Seigneur. Je vous adresse les paroles de l'Apôtre : La nuit est avancée et le jour approche. rejetez donc les oeuvres de ténèbres et revêtez les armes de lumière. Comme il le faut en plein jour, marchez avec décence, sans orgies ni beuveries, ni luxure, ni débauches, ni querelles, ni jalousie. Revêtez au contraire le Seigneur Jésus-Christ et ne cherchez pas à satisfaire la chair dans ses convoitises [Rm 13, 12-14], pour vous faire revêtir encore la vie que vous avez revêtue par le sacrement.

Car vous tous, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ. Il n'y a ni Juif ni Grec, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme ; tous en effet vous ne faites qu'un dans le Christ Jésus. [Ga 3, 27-28] Telle est la propre efficacité du sacrement de la nouvelle vie qui commence dans le temps présent par la rémission de tous les péchés passés, mais ne s'achèvera que dans la résurrection des morts. En effet, vous avez été enseveli avec le Christ par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts, vous marchiez vous aussi dans une vie nouvelle. [Rm 6, 4]

Or, maintenant, vous marchez dans la foi aussi longtemps que vous voyagez loin du Seigneur en ce corps mortel. Mais il est devenu pour vous le chemin sûr, celui vers qui vous tendez, Jésus-Christ ; il l'est en son humanité et c'est pour nous qu'il a daigné la revêtir. Il a réservé en effet une abondante douceur à ceux qui le "craignent", pour la manifester et la parfaire en ceux qui espèrent en lui, pour le moment où nous aurons reçu en réalité ce que nous avons reçu maintenant en espérance. Nous sommes fils de Dieu en effet, et n'est pas encore appru ce que nous serons. Nous savons qu'au moment de cette manifestation, nous lui serons semblables, parce que nous le verrons comme il est. [1 Jn 3, 1] Cela aussi il nous l'a promis lui-même dans l'Evangile : Celui qui m'aime, dit-il, garde mes commandements. Et celui qui m'aime, mon Père l'aimera. Moi aussi je l'aimerai et je me montrerai à lui.

[...]

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

Quant à vous, fils saints, membres "catholiques", vous n'avez pas reçu un autre baptême, mais vous avez reçu autre chose. Car vous l'avez reçu non pour le châtiment, mais pour la vie ; non pour la ruine, mais pour le salut ; non pour la damnation, mais pour la gloire. C'est qu'en même temps vous avez reçu aussi l'unité de l'esprit par le lien de la paix, si toutefois, vous aussi, je le souhaite, je l'espère, je vous en prie et supplie - non seulement vous gardez dans son intégrité le don reçu, mais encore, en progressant, vous parvenez aux dons supérieurs.

Aujourd'hui c'est l'octave de votre naissance. Aujourd'hui est achevé en vous le sceau de la foi, qui se faisait chez les anciens Pères pour la circoncision de la chair, le huitième jour de la naissance charnelle. Car c'était en figure le dépouillement de la mortalité dans ce membre humain par où l'homme naît pour mourir.

C'est pourquoi le Seigneur lui-même, en dépouillant par la résurrection la mortalité de la chair, et réveillant un corps non pas différent certes, mais pourtant à jamais immortel, a marqué de sa Résurrection le jour dominical, le troisième après le jour de sa passion : mais dans l'ordre des jours après le sabbat, le huitième qui est aussi le premier.

C'est pourquoi, vous aussi sans le faire encore dans la réalité, mais déjà par une espérance assurée - à la fois parce que vous tiendrez le sacrement de cette réalité et parce que vous avez reçu le gage de l'Esprit - si vous êtes ressuscités avec le Christ, savourez les choses d'en-haut où le Christ demeure assis à la droite de Dieu ; cherchez les choses d'en-haut, non celles de la terre. Vous êtes morts en effet, et votre vie est avec le Christ cachée en Dieu . Quand apparaîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi vous apparaîtrez avec lui dans la gloire. [Col 3, 1-4]

L'UNITE DE L'EGLISE DU CHRIST AUTOUR DE L'EUCHARISTIE SELON SAINT IGNACE D'ANTIOCHE

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

Puisque, pour Ignace, l’Eucharistie est le centre où s’exprime et s’épanouit l’amour incarné, qui se concrétise en immortalité, et, en même temps, l’arme assurant la défaite continue du démon, il est assez clair que la liturgie concrète sera le pivot de la foi agissante. La participation à cette liturgie concrète est le seul indice certain d’une communion ininterrompue avec Dieu et avec le prochain, jusqu’au salut.

L’unité de l’amour désintéressé en Christ, amour des uns pour les autres et de tous les saints, est une fin en soi –non un moyen en vue d’une autre fin. La présence de quelque autre motif que ce soit, utilitaire ou eudémonique, en dehors de l’amour total et désintéressé signifie purement et simplement l’asservissement aux puissances de Satan. "…n’aimez rien que Dieu seul" (Aux Eph. 9,11 ; Magn. 1).

Si l’on comprend ainsi la vie eucharistique de l’amour désintéressé, comme fin en soi et condition unique de l’appartenance permanente à l’Église, on voit que les relations entre communautés ne peuvent être d’infériorité ni desupériorité. Aucune communauté ne peut non plus faire partie d’une autre, puisque la plénitude du Christ se trouve dans l’Eucharistie elle-même, qui est le centre possible, le point culminant et l’achèvement de la vie d’unité et d’amour. "… partout où est Jésus Christ, là est l’Église Catholique" (Smyr. 8).

En outre, le diable n’est pas détruit par une idée abstraite d’unité et d’amour. Il ne peut être défait que localement, par l’unité de foi et d’amour existant dans le peuple réel de fidèles vivant ensemble leur vie en Christ. Une fédération abstraite de communautés, dans laquelle chaque corps serait membre d’un corps plus grand, réduit l’eucharistie à un rôle secondaire, et rend possible l’idée hérétique qu’il existe une manière d’appartenir au Corps du Christ plus haute et plus profonde que la vie concrète de l’amour pratiqué hic et nuncenvers des êtres réels : dès lors, c’est tout le sens de l’Incarnation de Dieu et de la destruction de Satan, survenue dans un endroit déterminé et à une époque déterminé de l’histoire, qui est réduit à néant. En vérité, chaque individu devient un membre du Corps du Christ spirituellement et physiquement, à une certaine époque et dans un certain lieu, en présence de ceux avec qui il va devenir un. Ceux qui partagent un seul pain sont un seul corps (1 Cor. 10,17). Ce partage d’un seul pain ne peut pas exister en général, mais seulement localement.

Il y a, pourtant, plusieurs centres liturgiques, participant chacun à un pain, mais totalisant à eux tous plusieurs pains. Néanmoins, il n’y a pas plusieurs Corps du Christ, mais un seul. Dès lors chaque communauté possédant la plénitude de la vie eucharistique est reliée aux autres communautés non par leur participation commune à quelque entité supérieure à la vie eucharistique locale, mais par leur existence identique en Christ. "…Où est Jésus Christ, là est l’Église Catholique" (Smyr.8).

Père Jean S. Romanidès 5Yhéologien Orthodoxe)

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Marie Reine de France"

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, texte  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

 

UNE BELLE HISTOIRE:
« C’est Madame sainte Marie qui me relève par les pieds… » 

L’image contient peut-être : 1 personne

Il y avait jadis un larron de grande adresse et réputation. Il vénérait la Mère de Dieu avec une si abusive confiance que, toutes les fois qu'il se préparait à une expédition, il se mettait d'abord sous sa garde, puis partait délibérément.

Il faut dire que s'il lui arrivait de rencontrer, après un coup fructueux, un pauvre homme ou une malheureuse, pour l'amour de Notre Dame il s'empressait de lui venir en aide en se dépouillant d'une part des biens qu'il venait de s'approprier.

Finalement, il fut pris sur le fait et condamné à être pendu ! On devine qu'il ne manqua point, à cette heure suprême, de prier Celle qu'il aimait tant. Et Notre Dame, qui n'abandonne jamais ses enfants, l'entendit. De ses blanches mains sous les pieds du misérable, elle le soutint de telle sorte qu'il n'éprouva ni douleur ni peine.

Au troisième jour, ceux qui l'avaient pendu, s'en vinrent voir où il en était, et n'en crurent pas leurs yeux : au bout de sa corde, notre larron bien vivant et bien portant, les apostropha ainsi : « C’est Madame sainte Marie qui me relève par les pieds pendant qu'elle tient sa main sur ma gorge. » On le dépendit alors prestement et le jour même, il devenait moine et se vouait à Notre Dame !

UMA HERÓI HISTÓRIA:
"É Madame Saint Mary que me levanta aos pés ..."

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"   

Houve uma vez um ladrão de grande habilidade e reputação. Ele venerou a Mãe de Deus com uma confiança tão abusiva que, sempre que se preparava para uma expedição, colocava-se primeiro sob sua guarda e depois se propunha deliberadamente.

Deve-se dizer que se, depois de um golpe frutuoso, conheceu um homem pobre ou uma mulher infeliz, por causa de Nossa Senhora, apressou-se em ajudá-lo, desprezando-se, por um lado, "Ele acabou de se apropriar.

Finalmente, ele foi apanhado no ato e condenado a ser enforcado! Pode-se adivinhar que ele não falhou nesta hora suprema para rezar a quem ele amava tanto. E Nossa Senhora, que nunca abandona seus filhos, ouviu isso. Com as mãos brancas sob os pés do miserável, ela o apoiou de tal forma que ele não sentiu dor nem dor.

No terceiro dia, aqueles que o enforcaram vieram a ver onde ele estava, e não podiam acreditar nos olhos. No final de sua corda, nosso trono, muito vivo e bem, acenou-os da seguinte maneira: "C É Madame Saint Mary que me levanta pelos pés enquanto ela segura a mão na minha garganta. Ele era então prontamente dependente, e no mesmo dia ele se tornou um monge e se dedicou a Nossa Senhora.

A NICE STORY:
"It is Madame Saint Mary who raises me by the feet ..."

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"   

There was once a thief of great skill and reputation. He venerated the Mother of God with such abusive confidence that, whenever he prepared for an expedition, he would put himself first under his guard, then set out deliberately.

It must be said that if, after a fruitful blow, he met a poor man or an unhappy woman, for the sake of Our Lady, he hastened to help him by despoiling himself, on the one hand, 'He had just appropriated.

Finally, he was caught in the act and condemned to be hanged! We can guess that he did not fail at this supreme hour to pray to the one whom he loved so much. And Our Lady, who never abandons her children, heard it. With her white hands under the feet of the wretch, she supported him in such a way that he felt neither pain nor pain.

On the third day, those who had hanged him, came to see where he was, and could not believe their eyes. At the end of his rope, our throne, very alive and well, beckoned them as follows: "C It is Madame Saint Mary who raises me by the feet while she holds her hand on my throat. He was then promptly dependent, and on the same day he became a monk and devoted himself to Our Lady.

 

Par Gautier de Coincy

Les plus beaux miracles de la Vierge, F. Lanore, Editeur, Paris, page 87

Ô Toute Pure, sans tache, sans souillure, immaculée, 

Theotokos
Vierge souveraine, épouse de Dieu,
par ton enfantement merveilleux, 
tu as uni le Dieu-Verbe aux hommes
et ramené dans les cieux notre nature bannie.
Ô toi, seul espoir des désespérés, secours des opprimés,
protection vigilante de ceux qui ont recours à toi, 
et refuge de tous les chrétiens,
ne prends pas en dégoût le pécheur que je suis,
maudit, corrompu tout entier,
en pensées, en paroles, en actions honteuses,
et devenu, par légèreté d’esprit,
esclave des plaisirs de la vie.
Mais toi, Mère du Dieu Ami des hommes,
dans ton amour bienveillant,
prends pitié de moi pécheur et prodigue ;
reçois ma supplique, bien qu’elle soit proférée
par des lèvres souillées.
Usant de ton autorité maternelle,
supplie ton Fils, notre maître et Seigneur,
qu’il m’ouvre à moi aussi les entrailles de Son amour et de Sa bonté,
sans s’arrêter à mes fautes sans nombre ;
qu’Il me ramène à la repentance
et me considère comme un fidèle artisan de Ses volontés.
Assiste-moi toujours de ta miséricorde,
de ta compassion, de ton amour bienveillant.
En cette vie, sois l’aide et le secours chaleureux,
le rempart contre les assauts de l’ennemi, le guide vers le salut.
À l’heure de la mort, sois celle qui entoure l’agonie de mon âme,
celle qui chasse au loin les visions ténébreuses des esprits malfaisants.
Au jour redoutable du jugement,
sois celle qui me délivre de la peine éternelle,
et me désigne comme héritier de la gloire indicible de ton Fils notre Dieu ;
que je l’obtienne, ô ma souveraine, très-sainte Mère de Dieu,
par ta médiation et ta protection,
par la grâce et l’amour pour les hommes
de ton Fils unique, notre Seigneur,
notre Dieu et Sauveur Jésus Christ.
À Lui reviennent toute gloire,
tout honneur et toute adoration, ainsi qu’à son Père
et à son Esprit très-saint, bon et vivifiant,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.
Amen.
(Prière à la Mère de Dieu à la fin des Complies du Rite Byzantin )

Mother of God of the Unfading Rose with Saints, Greece, 18th century | Lot | Sotheby's

O All Pure, spotless, undefiled, immaculate,
Virgin sovereign, wife of God,
By your marvelous birth,
You have united the God-Word to men
And brought back to the heavens our banished nature.
O thou, the only hope of the desperate, the succor of the oppressed,
Vigilant protection of those who have recourse to you,
And refuge of all Christians,
Do not disgust the sinner that I am,
Cursed, corrupted whole,
In thoughts, in words, in shameful actions,
And become, by lightness of mind,
Slave of the pleasures of life.
But you, Mother of God, Friend of men,
In your benevolent love,
Take pity on me, a sinner and a prodigy;
Receive my petition, although it is
By soiled lips.
Using your maternal authority,
Beg your Son, our Master and Lord,
Let it open to me also the bowels of His love and His goodness,
Without stopping at my innumerable faults;
That He brings me back to repentance
And regards me as a faithful craftsman of His will.
Assist me always with your mercy,
Of your compassion, of your benevolent love.
In this life, be the help and the warm help,
The bulwark against the assaults of the enemy, the guide to salvation.
At the hour of death, be the one that surrounds the agony of my soul,
That which drives away the dark visions of evil spirits.
On the formidable day of judgment,
Be she who delivers me from eternal pain,
And designates me as heir of the unspeakable glory of thy Son our God;
That I may obtain it, O my sovereign, most holy Mother of God,
Through mediation and protection,
By grace and love for men
Of thy only Son, our Lord,
Our God and Savior Jesus Christ.
To Him come all glory,
All honor and all adoration, as well as to his Father
And to his Holy Spirit, good and vivifying,
Now and ever and ever and ever.
Amen.
(Prayer to the Mother of God at the end of the Compliments of the Byzantine Rite)

O Tudo puro, impecável, imaculado, imaculado,
Virgem soberana, esposa de Deus,
Por seu maravilhoso nascimento,
Você uniu a Palavra de Deus aos homens
E trouxe de volta ao céu a nossa natureza banida.
Ó tu, a única esperança do desesperado, o socorro dos oprimidos,
Proteção vigilante daqueles que recorrem a você,
E o refúgio de todos os cristãos,
Não desgoste o pecador que eu sou,
Maldito, todo corrompido,
Em pensamentos, em palavras, em ações vergonhosas,
E tornar-se, pela leveza da mente,
Escravo dos prazeres da vida.
Mas você, Mãe de Deus, amigo dos homens,
Em seu amor benevolente,
Tenha piedade de mim, um pecador e um prodígio;
Receba minha petição, embora seja
Por lábios sujos.
Usando sua autoridade materna,
Implore seu filho, nosso mestre e senhor,
Deixe-me abrir também as entranhas do Seu amor e da Sua bondade,
Sem parar em minhas inúmeras falhas;
Que Ele me traz de volta ao arrependimento
E me considera como um fiel artesão de Sua vontade.
Me ajude sempre com sua misericórdia,
Da sua compaixão, de seu amor benevolente.
Nesta vida, seja a ajuda e a ajuda calorosa,
O baluarte contra os assaltos do inimigo, o guia da salvação.
Na hora da morte, seja aquele que rodeia a agonia da minha alma,
O que afasta as visões escuras dos espíritos malignos.
No formidável dia do julgamento,
Seja ela quem me livra da dor eterna,
E me designa como herdeiro da indizível glória do teu Filho, nosso Deus;
Para que eu possa obtê-lo, ó minha soberana, santíssima Mãe de Deus,
Através da mediação e proteção,
Por graça e amor pelos homens
Do seu único Filho, nosso Senhor,
Nosso Deus e Salvador Jesus Cristo.
A Ele venha toda a glória,
Toda honra e toda adoração, bem como a seu Pai
E ao seu Espírito Santo, bom e vivificante,
Agora e sempre e sempre.
Amém.
(Oração à Mãe de Deus no final dos Elogios do Rito Bizantino)

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

Par Saint Grégoire le Grand

 (v. 540-604), pape orthodoxe de l'Eglise de Rome.Homélies sur l'Évangile, n°19 (trad. Le Barroux)  
 

« Pourquoi êtes-vous restés là toute la journée sans rien faire ? »

 

Nous pouvons répartir ces diverses heures du jour entre les âges de la vie de chaque homme.

Le petit jour, c'est l'enfance de notre intelligence.

La troisième heure peut s'entendre de l'adolescence, car le soleil y prend alors déjà, pour ainsi dire, de la hauteur, en ce que les ardeurs de la jeunesse commencent à s'y échauffer.

La sixième heure, c'est l'âge de la maturité : le soleil y établit comme son point d'équilibre, puisque l'homme est alors dans la plénitude de sa force.

La neuvième heure désigne la vieillesse, où le soleil descend en quelque sorte du haut du ciel, parce que les ardeurs de l'âge mûr s'y refroidissent.

Enfin, la onzième heure est cet âge qu'on nomme extrême vieillesse...

Puisque les uns sont conduits à une vie honnête dès l'enfance, d'autres durant l'adolescence, d'autres à l'âge mûr, d'autres dans la vieillesse, d'autres enfin dans l'âge très avancé, c'est comme s'ils étaient appelés à la vigne aux différentes heures du jour. 

Examinez donc votre façon de vivre, frères, et voyez si vous avez commencé à agir comme les ouvriers de Dieu.

Réfléchissez bien, et considérez si vous travaillez à la vigne du Seigneur...

Celui qui a négligé de vivre pour Dieu jusqu'en son dernier âge est comme l'ouvrier resté sans rien faire jusqu'à la onzième heure...

« Pourquoi êtes-vous là toute la journée sans rien faire ? » C'est comme si l'on disait clairement :

« Si vous n'avez pas voulu vivre pour Dieu durant votre jeunesse et votre âge mûr, repentez-vous du moins en votre dernier âge... Venez quand même sur les chemins de la vie »... 

N'est-ce pas à la onzième heure que le larron est venu ? (Lc 23,39s)

Ce n'est pas par son âge avancé, mais par son supplice qu'il s'est trouvé arrivé au soir de sa vie.

Il a confessé Dieu sur la croix, et il a rendu son dernier souffle presque au moment où le Seigneur rendait sa sentence.

Et le Maître du domaine, admettant le larron avant Pierre dans le repos du paradis, a bien distribué le salaire en commençant par le dernier.

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

By Saint Gregory the Great

(V. 540-604), Orthodox Pope of the Church of Rome.Homeles on the Gospel, No. 19 (Le Barroux)


"Why did you stay there all day without doing anything? "


We can divide these various hours of the day into the ages of each man's life.

The little day is the childhood of our intelligence.

The third hour can be understood as the adolescence, for the sun already takes on, as it were, the height, in that the ardor of youth begins to warm.

The sixth hour is the age of maturity: the sun sets it as its point of equilibrium, since man is then in the fullness of his strength.

The ninth hour refers to old age, in which the sun descends, as it were, from the heavens, because the ardor of old age is cooled.

Finally, the eleventh hour is that age which is called extreme old age.

Since some are led to an honest life from childhood, others during adolescence, others in middle age, others in old age, others in very advanced age, Is as if they were called to the vineyard at different times of the day.

Examine your way of life, brothers, and see if you have begun to act like the workers of God.

Think carefully, and consider whether you are working in the vineyard of the Lord ...

The one who has neglected to live for God until his last age is like the worker who remained without doing anything until the eleventh hour ...

"Why are you there all day doing nothing? It is as if it were made clear:

"If you did not want to live for God during your youth and your mature age, repent at least in your last age ... Come nevertheless on the paths of life" ...

Is it not at the eleventh hour that the thief has come? (Lc 23.39s)

It was not by his advanced age, but by his punishment that he found himself in the evening of his life.

He confessed God on the cross, and he gave his last breath almost at the moment when the Lord delivered his sentence.

And the Master of the domain, admitting the thief before Peter in the repose of paradise, distributed the wages well, beginning with the last.

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

Por São Gregório Magno

(V. 540-604), Papa ortodoxo da Igreja de Roma.Homeles sobre o Evangelho, nº 19 (Le Barroux)


"Por que você permaneceu lá o dia todo sem fazer nada? "


Podemos dividir essas várias horas do dia nas idades da vida de cada homem.

O pequeno dia é a infância da nossa inteligência.

A terceira hora pode ser entendida como a adolescência, pois o sol já assume, por assim dizer, a altura, na medida em que o ardor da juventude começa a aquecer.

A sexta hora é a idade da maturidade: o sol o define como seu ponto de equilíbrio, já que o homem está na plenitude de sua força.

A nona hora refere-se à velhice, em que o sol desce, por assim dizer, dos céus, porque o ardor da velhice é resfriado.

Finalmente, a onze horas é aquela idade chamada "idade avançada extrema".

Uma vez que alguns são levados a uma vida honesta desde a infância, outros durante a adolescência, outros na idade média, outros na velhice, outros em idade muito avançada, É como se eles fossem chamados para a vinha em diferentes momentos do dia.

Examine seu modo de vida, irmãos, e veja se você começou a agir como os trabalhadores de Deus.

Pense cuidadosamente e considere se você está trabalhando na vinha do Senhor ...

Aquele que negligenciou a viver para Deus até sua última idade é como o trabalhador que permaneceu sem fazer nada até a hora undécima ...

"Por que você está lá o dia todo sem fazer nada? É como se fosse esclarecido:

"Se você não queria viver para Deus durante sua juventude e sua idade madura, arrependa-se pelo menos na sua última idade ... Venha, no entanto, nos caminhos da vida" ...

Não é na hora undétima que o ladrão chegou? (Lc 23.39s)

Não era por sua idade avançada, mas por sua punição que ele se encontrou na noite de sua vida.

Ele confessou Deus na cruz, e ele deu seu último suspiro quase no momento em que o Senhor entregou sua sentença.

E o Mestre do domínio, admitindo o ladrão diante de Pedro no repouso do paraíso, distribuiu os salários bem, começando com o último.

 

 

Prière de Jésus et Éternité par P. Sophrony
 
 

VIE DE CHARITE

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

« A l'exemple de Jésus, ne faisant pas d'acception de personnes et m'apprenant à aimer même mes ennemis puisque, sur sa Croix, Il est allé jusqu'à excuser ses bourreaux, je veux désormais pratiquer à l'égard de tous les hommes la plus parfaite charité.

Je mettrai en pratique le précepte : « Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas qu'il vous fût fait. » Donc, je ne ferai rien qui puisse nuire à mon prochain dans son âme ou dans son corps, dans sa réputation, ses biens ou sa vie.

J'éviterai toute parole, tout procédé blessant, toute critique, tout blâme, à plus forte raison, sauf pour une raison grave, toute révélation ou accusation qui pourrait lui faire du tort dans l'estime des autres.

Je pardonnerai de grand cœur à mes ennemis tout le mal qu'ils ont pu me faire et ne garderai volontairement contre eux ni rancune, ni animosité, me rappelant la parole du Maître : « On se servira envers vous de la mesure dont vous vous serez servi envers les autres... pardonnez et l'on vous pardonnera. »

Je serai même disposé à leur rendre le bien pour le mal et à les aimer de cœur ainsi qu'Il l'a fait et me le demande. « Et moi, je vous dis d'aimer vos ennemis !... On reconnaîtra que vous êtes mes disciples, si vous vous aimez les uns les autres. »

Selon le commandement qu'Il m'en a fait, j'aimerai mon prochain comme moi-même.
En pensées, je serai indulgent : « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. »
En sentiments, je serai plein de bienveillance pour tous, je souhaiterai du bien à tous, sans exception.
En paroles, je serai doux comme mon Maître, excusant les torts que je ne pourrai pas nier, cachantavec soin les défauts que je pourrai voiler.
En actes, je serai plein d'égards et de respect, poli, aimable, « me faisant tout à tous pour les gagner tous à Jésus-Christ. »

Surtout je me dévouerai de mon mieux, de toutes manières et sans espoir de retour, pour tous ceux qui en auront besoin, et je serai heureux de leur rendre tous les services qui seront en mon pouvoir, afin de subvenir à leurs nécessités spirituelles et temporelles.

Ainsi j'imiterai mon Maître et j'espère être agréable à celui qui a dit « qu'un verre d'eau donné en son nom ne resterait pas sans récompense ». »


Père Antoine Crozier (1850-1916)], Ma Vie (Tout comme Jésus serviteur, II)

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour  la fin AOÛT et SEPTEMBRE:

-PARIS:
Prochaine permanence pastorale du Vendredi 1er SEPTEMBRE de 15h à 18h30 au Samedi 2 SEPTEMBRE de 8h à 12h.

*Le Samedi  2 SEPTEMBRE
RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage à N-D de Miséricorde ,
en Normandie, au Monastère
à 15h au point de rendez-nous habituel .

NORMANDIE:-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée du 29 AOÛT au soir au jeudi 31 AOÛT au matin (Prenez Rdv 07 87 11 06 03  ou au 06 48 89 94 89 par sms).
-LISIEUX (Coquainvillier) , Tous les troisièmes Vendredi du mois à 18h (Abouna Isaac au 07 87 11 06 03 par sms).

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :

¤Lundi 28 AOÛT, Pèlerinage à St Augustin pour les étudiants et écoliers avant la rentrée scolaire.

¤DIMANCHE 3 SEPTEMBRE, Pèlerinage de rentrée pour étudiants, écoliers et leurs professeurs avant la rentrée scolaire.

 BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:
-NANTES :
¤Jeudi 7 SEPTEMBRE ,  Permanence pastorale de 9h à 17h, Messe à 18h .(Visites à domicile ou à l'hôpital 6 et le 8)

 CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE:

-ANGOULÊME (JAULDES ):
¤Dimanches  27 Août, 10 SEPTEMBRE et 24 SEPTEMBRE 

-LOURDES :
¤Permanence pastorale les . 
-PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER) :
Samedi 26 AOUT et  23 SEPTEMBRE *. . .
-----------
*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :
Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements (Messes, Confessions, Onction des malades), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure .(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Parabole des ouvriers"

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

 

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA au 7 au 16 Octobre 2017

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:PÈLERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA DU 7 AU 16 OCTOBRE 2017,INSCRIVEZ-VOUS !Résultat de recherche d'images pour "Images de N-D de Fatima"Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St Thomas" 

à FATIMA

+++

________________________________

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Partager cet article
Repost0
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 14:58

L’image contient peut-être : 4 personnes

6 Août : Fête de la Transfiguration / Koodaara Perunnal

  • Soirée :
    • Saint Mathieu 16: 27-17: 13
  • Matin :
    • Saint-Marc 8: 38 - 9: 13
  • Avant Quadisha Qurbana :
    • Deutéronome16: 13-17
    • Psaume 24
    • Isaïe, 61: 1-3
  • Quadisha Qurbana :
    • 1ère de St Jean 2: 23 :
    • 23 quiconque refuse le Fils n’a pas non plus le Père ; celui qui reconnaît le Fils a aussi le Père.
    • 3: 1 :
    • 01 Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu.
    •  
    • St Paul aux Romains 11: 25-36 :
  • 25 Frères, pour vous éviter de vous fier à votre propre jugement, je ne veux pas vous laisser dans l’ignorance de ce mystère : l’endurcissement d’une partie d’Israël s’est produit pour laisser à l’ensemble des nations le temps d’entrer.
  • 26 C’est ainsi qu’Israël tout entier sera sauvé, comme dit l'Écriture : De Sion viendra le libérateur, il fera disparaître les impiétés du milieu de Jacob.
  • 27 Telle sera pour eux mon alliance lorsque j’enlèverai leurs péchés.
  • 28 Certes, par rapport à l’Évangile, ils sont des adversaires, et cela, à cause de vous ; mais par rapport au choix de Dieu, ils sont des bien-aimés, et cela, à cause de leurs pères.
  • 29 Les dons gratuits de Dieu et son appel sont sans repentance.
  • 30 Jadis, en effet, vous avez refusé de croire en Dieu, et maintenant, par suite de leur refus de croire, vous avez obtenu miséricorde ;
  • 31 de même, maintenant, ce sont eux qui ont refusé de croire, par suite de la miséricorde que vous avez obtenue, mais c’est pour qu’ils obtiennent miséricorde, eux aussi.
  • 32 Dieu, en effet, a enfermé tous les hommes dans le refus de croire pour faire à tous miséricorde.
  • 33 Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables !
  • 34 Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ?
  • 35 Qui lui a donné en premier et mériterait de recevoir en retour ?
  • 36 Car tout est de lui, et par lui, et pour lui. À lui la gloire pour l’éternité ! Amen.
    •  
    • Saint Luc 9:27-36 :
  • 27 Je vous le dis en vérité : parmi ceux qui sont ici présents, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le règne de Dieu. »
  • 28 Environ huit jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier.
  • 29 Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.
  • 30 Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie,
  • 31 apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem.
  • 32 Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.
  • 33 Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait.
  • 34 Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent.
  • 35 Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! »
  • 36 Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

 

 

 

 

Mtalé (Transfiguration de notre Seigneur)
Fête: 6 août

See original image

La centralité de la Transfiguration dans la spiritualité orthodoxe


(conférence prononcée par le Métropolite Stephanos de Tallinn

lors de la XXXIe Rencontre Internationale et interconfessionnelle des Religieuses et des Religieux à Neuendettelsau – Allemagne du Sud le 16 juillet 2006)

 

Quel est le sens de la Transfiguration, l’une des douze grandes fêtes de l’année liturgique et quelles en sont les conséquences pour la vie du monde, c’est à cela que je vais m’efforcer de vous répondre tout en espérant par avance votre indulgence.

Mon propos en effet ne sera jamais qu’un pâle reflet de la profondeur qui se dégage de cet immense mystère. Bien plus, pour pouvoir s’approcher de la lumière de la Transfiguration, il faut d’abord prendre la résolution de gravir son propre Thabor qui est le lieu du cœur libéré de toutes ses passions. Si en effet c’est l’Esprit Saint qui nous transfigure, qui fait naître, grandir et vivre le Christ en nous, alors il faut lui faire de la place en nous purifiant de tout ce qui peut faire obstacle au rayonnement de l’Amour divin. Rappelons-nous de ce que disait déjà le moine Pacôme au 4e siècle : « Dans la pureté de son cœur, l’homme voit le Dieu invisible comme dans un miroir ». La transfiguration intérieure, soulignait le Patriarche Bartholomée tout récemment, « exige un changement radical ou, pour utiliser le vocabulaire théologique, la metanoïa …Nous ne pouvons pas être transformés, si nous n’avons pas d’abord été purifiés de tout ce qui s’oppose à la transfiguration, si nous n’avons pas compris ce qui défigure le cœur humain ». (1) Sinon à quoi bon raisonner sur la nature de la grâce, si l’on ne ressent pas en soi son action ?

Avant d’aller plus loin, commençons par voir ce qu’il en est du temps, du moment où se passe l’événement de la Transfiguration.

Saint Nicodème l’Hagiorite, tout comme Eusèbe de Césarée et bien d’autres dans l’Eglise, est convaincu que la Transfiguration eut lieu quarante jours avant la Passion, autrement dit au mois de février et non pas en août comme c’est le cas maintenant et il reprend vertement Meletios d’Athènes, qui prétend que la Transfiguration eut lieu le 6 août, par ces termes : « il aurait dû appuyer ces dires par quelque témoin et non pas avancer des paroles non contrôlées et non soutenues par des témoignages » et il s’étonne de voir comment « il est possible de croire de telles allégations, qui sont dépourvues de témoignages et de vraies certitudes » ! (2)

Alors, pourquoi le 6 août et non pas au mois de février ? Certainement pour des raisons de pédagogie. Au mois de février en effet, nous tombons en pleine période de Carême, ce qui risque à cause du jeûne propre à ce temps liturgique d’atténuer l’éclat festif de cette solennité, laquelle met en évidence la joie des chrétiens pour la gloire future dont ils seront un jour revêtus. La fête est donc déplacée en août et non pas de façon fortuite : du 6 août au 14 septembre, jour de l’invention de la Sainte Croix, il y a quarante jours, tout comme il y a quarante jours entre la Transfiguration et la Passion du Christ. Il y a donc bien un lien réel entre le Thabor et le Golgotha.

« Ce syndrome du Thabor-Golgotha, écrit Kallistos Ware, se retrouve dans les textes liturgiques du 6 août. Ainsi les deux premiers stichères des grandes vêpres, qui décrivent le moment de la Transfiguration, commencent d’une manière signifiante par ces mots : avant ta Crucifixion,ô Seigneur !…Dans le même esprit, aux matines, le premier stichère des laudes débute par ces mots : avant ta précieuse Croix et ta Passion… Le lien entre la Transfiguration et la Crucifixion est souligné de la même manière dans le kondakion de la fête : Tu t’es transfiguré sur la montagne, Christ notre Dieu, laissant tes disciples contempler ta gloire autant qu’ils le pouvaient, de sorte que, te voyant crucifié, ils puisssent comprendre que ta souffrance était volontaire… Il convient donc que les disciples du Christ, au moment de la Crucifixion, se souviennent de la théophanie du Thabor et qu’ils comprennent que le Golgotha est également une théophanie. La Transfiguration et la Passion doivent être comprises dans les termes l’une de l’autre, et également bien sûr, dans les termes de la Résurrection » (3).

Thabor-Golgotha : tout est susceptible d’être transfiguré mais cela n’est possible qu’a travers la Croix, par laquelle la joie est donnée dans le monde entier. Gloire et souffrance, autrement dit kénose et sacrifice de la Croix d’une part et grande joie de la Transfiguration et de la Résurrection d’autre part, vont donc de pair : dans notre vie comme dans celle du Christ lui-même, Thabor et Golgotha – ces deux collines - constituent bien un seul et même mystère. Pour nous chrétiens, la leçon est claire : nous sommes présents avec le Christ dans la gloire du sommet de la montagne, nous sommes aussi présents avec lui à Gethsémani et au Golgotha. Et c’est bien de cela qu’il s’agit : toute notre espérance découle de cette grande certitude, que la Transfiguration conduit à la Croix et la Croix mène à la Résurrection.

 

Quand nous lisons l’Evangile, nous voyons que de cet événement il se dégage trois moments pour notre édification spirituelle : d’abord la montée, c’est-à-dire l’ascèse, la purification du coeur , la lutte contre les passions ; ensuite le repos, la joie, la contemplation de la présence de Dieu, la communion à Dieu ; et enfin, la redescente dans la plaine, dans le quotidien, dans la banalité de l’instant. Cette succession constitue la trame de notre existence selon que notre vie dans l’Eglise suit ce rythme comme une sorte de respiration liturgique et plus particulièrement lorsque nous nous préparons à la Divine Eucharistie. La Transfiguration a, en ce sens, un caractère eschatologique ; elle est, selon les mots de saint Basile, l’inauguration de la glorieuse parousie, du second Avènement du Christ.

Venez, gravissons la montagne du Seigneur jusque dans la maison de notre Dieu et contemplons la gloire de la Transfiguration, gloire que tient du Père le Fils unique de Dieu ; à sa lumière prenons la lumière ; puis, élevés par l’Esprit, nous chanterons dans tous les siècles la consubstantielle Trinité ( doxastikon de la litie ). Ainsi, d’ « abord nous montons, nous escaladons, nous gravissons le chemin ardu pour arriver aux pieds du Seigneur. Puis nous communions dans la vision de Dieu, dans la certitude de sa présence dans nos cœurs. Enfin, nous redescendons au bas de la montagne, pour y retrouver nos frères et sœurs et le monde entier qui ignore Dieu. Notre monde, en proie aux forces sataniques, livré au péché et aux ténèbres. Tout est lié. Si vraiment nous parvenons à entrer dans la plénitude de la Transfiguration, ce n’est pas pour la garder jalousement pour nous, pour notre propre rassasiement, pour notre propre satisfaction ni notre propre béatitude. C’est pour nous remplir de Dieu, nous remplir tellement de sa présence, de sa grâce, de son Esprit, de cet Esprit qui nous brûle comme un feu car l’Esprit Saint est feu ;… le feu qui ne se consume pas ou plutôt qui consume seulement nos impuretés et qui illumine et qui console et qui réjouit et qui fortifie les cœurs … Pour être les témoins de la grâce de Dieu dans le monde » (4).

Reste le plus important à commenter : le thème de la lumière du Thabor. Qu’est-ce que cette lumière qui irradie du Christ sur la montagne et les apôtres ? C’est, répondent les Pères de l’Eglise, la manifestation de la gloire de Dieu. « La lumière inaccessible et sans déclin qui a brillé sur le mont Thabor…est l’énergie divine. Comme telle, elle est la lumière une de la Sainte Trinité », écrit le Père Sophrony, un grand spirituel du XXe siècle.

Mais encore ? En ce jour sur le Thabor, le Christ, lumière qui a précédé le soleil, révèle mystiquement l’image de la Trinité, chantons-nous au cours des vêpres de la fête. Tout en étant trinitaire, la gloire de la Transfiguration est de même plus spécifiquement christique. La lumière incréée qui rayonne du Seigneur Jésus le révèle comme « vrai Dieu de vrai Dieu…, consubstantiel au Père », selon la formule du Credo :Lumière immuable, ô Verbe, proclame l’exapostilaire de la fête, Lumière du Père inengendré, dans ta lumière en ce jour au Thabor nous avons vu la lumière du Père, la lumière de l’Esprit qui éclaire le monde et ailleurs, dans laudes, …la voix du Père clairement te proclama son Fils bien-aimé partageant même trône et consubstantiel…Ce qui fera dire à Saint Jean Damascène : « le Christ a été transfiguré non pas en assumant ce qu’il n’était pas, mais en manifestant à ses disciples ce qu’il était, ouvrant leurs yeux ». Et saint André de Crète d’ajouter : « A cet instant, le Christ n’est pas devenu plus radieux ou plus exalté. Loin de là : il est resté ce qu’il était avant ». Aussi, selon Paul Evdokimov, « le récit évangélique ne parle pas de la transfiguration du Seigneur, mais de celle des apôtres ». La Transfiguration au Thabor ne fut pas celle du Christ, disent les Pères de l’Eglise, mais celle des apôtres par l’Esprit Saint.

Avant d’aller plus loin dans notre propos, il convient de préciser « qu’il n’y a pas de juxtaposition de l’humain et du divin en Christ, mais il y a irradiation de la divinité dans l’humanité du Christ, et cette humanité du Christ, qui nous englobe tous, nous communions plus directement avec elle dans les sacrements, c’est-à-dire, précise Olivier Clément, essentiellement dans le baptême et l’eucharistie (5). C’est une humanité déifiée et donc déifiante, la déification ne signifiant pas une évacuation de l’humain qui serait remplacé par le divin, mais justement une transfiguration, un accomplissement, une plénitude du divin : l’humanité du Christ est pénétrée, transfigurée, par la gloire dont l’imprègne l’Esprit Saint ; c’est un sôma pneumatikon, un «corps spirituel comme dit Paul, c’est-à-dire un corps pénétré par l’Esprit, par la vie divine, par le feu divin ; non pas un corps dématérialisé mais au contraire un corps pleinement vivifié. De la même manière, par le mystère de l’Eglise, la chair de la terre, assimilée par l’Esprit au corps glorieux du Christ, devient – selon Grégoire Palamas – pour les chrétiens une source intarissable de sanctification ».

La Transfiguration n’a pas été un phénomène circonscrit dans le temps et l’espace. Le Christ n’a pas changé à ce moment-là : ce sont les apôtres qui ont reçu pour un moment la faculté de voir le Christ tel qu’il était dans sa réalité la plus profonde, afin qu’ils comprennent la signification véritable de la Croix, disent les textes liturgiques et le texte de l’Evangile : Jésus s’entretenait avec Moïse et Elie de sa Passion. La gloire vient par la Croix et la Croix sera alors l’engloutissement de la mort dans la lumière.

C’est donc parce que les Apôtres ont changé qu’ils ont pu voir le changement, la transfiguration dans la forme divine du Christ ; non pas son essence divine, qui est inatteignable et que par conséquent ils n’auraient pas pu supporter mais ses énergies - en quelque sorte les rayons du soleil - par lesquelles, dans son amour infini, il sort éternellement de lui-même pour se rendre connaissable et visible. Par la lumière de Dieu les apôtres se sont trouvés pénétrés, illuminés ; ils ont pu se voir, voir Dieu et resplendir à leur tour puisque Dieu, selon Grégoire Palamas, s’est rendu visible non seulement à leur intellect (nous ) mais aussi à leurs sens corporels qui ont été « changés par la puissance de l’Esprit divin ». Accessible aux sens et à l’intellect, la lumière divine « transcende en même temps toutes les dimensions de notre condition de créatures, nos sens et notre intellect … L’homme peut donc contempler, avec ses yeux de chair transformés, la lumière du Christ, comme les disciples ont pu, de leurs yeux transfigurés, contempler la gloire du Christ sur le Mont Thabor » (6). Tout comme les apôtres il nous est possible à nous aussi de voir Dieu avec les sens du corps, non pas les sens ordinaires mais, redisons-le à nouveau, changés par la puissance de l’Esprit divin. Changement contenu, toujours selon Grégoire Palamas, dans « l’assomption même de notre nature par l’union avec le Verbe de Dieu ». C’est dans la mesure où nous sommes en Christ que l’humanité du Christ pénétrée par la lumière de l’Esprit se communique à notre humanité.

Ainsi, pour Grégoire Palamas, la lumière divine est une donnée pour l’expérience mystique ; c’est le caractère visible de la Divinité, des énergies dans lesquelles Dieu se communique et se révèle à ceux qui ont purifié leurs cœurs.

Palamas en effet s’est trouvé face au problème suivant : comment l’homme peut connaître Dieu tout en reconnaissant en même temps que Dieu est par nature inconnaissable ? Pour en rendre raison, il explique que Dieu est tout entier essence et tout entier énergie, imparticipable dans son essence mais en même temps participable dans ses énergies. L’énergie divine c’est donc le mode existentiel de Dieu dans lequel celui-ci se manifeste et se communique. L’énergie divine, c’est Dieu en tant qu’il sort de lui-même.

 

Pour Olivier Clément, il y a ici antinomie (7): « Dieu tout entier se manifeste et Dieu tout entier ne se manifeste pas ; tout entier il est conçu et tout entier il est inconcevable pour l’intelligence ; tout entier il est participé et tout entier il est imparticipable. Il y a participation à la vie divine et en même temps il y a transcendance totale et inaccessible de Dieu. Voilà ce que va tenter de cerner cette distinction de la suressence inaccessible et des énergies participables. Ce n’est pas une séparation. Cela ne veut pas dire … qu’en Dieu il y a une frontière infranchissable : d’un côté l’essence, de l’autre les énergies. Cela désignerait plutôt deux modes d’existence de Dieu : d’une part, Dieu dans son altérité inobjectivable, dans la profondeur inaccessible de son existence personnelle, qui est amour inépuisable, unitrinité, et d’autre part Dieu dans le don total qu’il fait de lui-même, dans la toute présence qu’il nous donne. Cette distinction ne met pas en cause l’unité de Dieu…Il ne faut pas dire que tout cela – l’essence et les énergies – est une seule chose, mais que tout cela appartient à un seul Dieu vivant… »

« L’homme a été créé en vue de la déification. Mais l’homme en tant que créature possède aussi sa consistance propre, il n’est pas de nature divine. Pour décrire le mystère de cette union de la personne humaine avec son Créateur, Palamas a écarté l’idée d’une union selon l’essence (kat’ousian ) qui s’applique seulement aux personnes trinitaires entre elles, tout comme celle d’une union selon l’hypostase ou la personne ((kath’ypostasin ) qui ne s’applique qu’à l’union des natures divine et humaine dans la personne du Christ. Le seul mode d’union avec Dieu possible pour la nature humaine est celui qui s’exerce selon la grâce (kata harin ), c’est-à-dire selon l’énergie, cette énergie divine étant répandue à travers l’Eglise par l’Esprit Saint. On voit en quoi l’Esprit joue un rôle éminent dans cette doctrine inséparablement théologique et spirituelle… » C’est seulement ainsi que l’homme deviendra alors de plus en plus homme à mesure qu’il passera de l’ auto-nomie de la déchéance à la théo-nomie libératrice, restaurant la communion perdue avec Dieu (8).

« Celui qui participe à l’énergie divine…devient lui-même, en quelque sorte, lumière ; il est uni à la lumière et avec la lumière il voit en pleine conscience tout ce qui reste caché à ceux qui n’ont pas cette grâce ; il surpasse ainsi non seulement les sens corporels, mais aussi tout ce qui peut être connu ( par l’intelligence ) car les cœurs purs voient Dieu (…) qui, étant la lumière habite en eux et se révèle à ceux qui l’aiment, à ses bien-aimés » (9). L’union à Dieu, la vision lumineuse est pour l’homme à la fois pleinement objective, pleinement consciente, pleinement personnelle parce que tout être humain porte en lui l’image du Créateur, de sa participation libre à la vie divine. « L’homme, écrit Cyrille d’Alexandrie, reçut dès l’origine le contrôle de ses désirs et pouvait suivre librement les inclinations de son choix parce que la Déité, dont il est l’image, est libre ». Ainsi, cette union ne se résout jamais en une intégration de la personne humaine dans l’Infini divin ; elle est au contraire l’accomplissement de sa destinée libre et personnelle. De là également l’insistance des spirituels byzantins sur la nécessité d’une rencontre personnelle avec le Christ, lieu où, par excellence, ont convergé une fois pour toutes l’expérience de l’homme par Dieu et celle de Dieu par l’homme. « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » proclame saint Paul.

La théologie de la lumière est donc inhérente à la spiritualité orthodoxe : l’une est impossible sans l’autre. Derrière cette doctrine, on trouve l’idée fondamentale de l’homme fait à l’image et à la ressemblance de Dieu, la Sainte Trinité. Le thème constant de saint Jean l’Evangéliste est l’union personnelle et organique entre Dieu et l’homme ; pour Saint Paul, nous venons de le voir, la vie chrétienne est avant tout vie en Christ. Le mystère de la Rédemption signifie donc la récapitulation de notre nature par le Christ, Nouvel Adam et dans le Christ. Le mystère de la Pentecôte nous rappelle que l’œuvre de notre déification s’accomplit en nous par le Saint Esprit, Donateur de la grâce, celle-ci n’étant pas considérée par les Pères grecs comme un effet créé ; elle est l’énergie même de la Divinité se communiquant dans l’Esprit Saint. « Tu es devenue belle, mon âme, en t’approchant de ma lumière ; ton approche a attiré sur toi la participation de Ma beauté. S’étant approchée de la lumière, écrit Grégoire de Nysse, l’âme devient lumière ». La double économie du Verbe et du Paraclet a pour but l’union des êtres créés avec Dieu. Ici cependant, Créateur et créature ne fusionnent pas en un seul être ; dans la théologie mystique orthodoxe, l’homme ne perd jamais sa propre intégrité. Même déifié il reste distinct mais non séparé de Dieu : l’homme déifié ne perd pas son libre arbitre mais c’est tout aussi librement, par amour, qu’il se conforme à la volonté de Dieu. L’homme ne devient pas Dieu par nature, mais il est seulement créé dieu, un dieu par grâce. L’Eglise Orthodoxe écarte de cette façon toute forme de panthéisme.

Pour saint Syméon le Nouveau Théologien (10) l’expérience de la lumière, qui est la vie spirituelle consciente ( gnosis ), révèle la présence de la grâce acquise par la personne. « Nous ne parlons pas des choses que nous ignorons, dit-il, mais de ce qui nous est connu nous rendons témoignage. Car la lumière brille déjà dans les ténèbres, dans la nuit et dans le jour, dans nos cœurs et dans nos esprits. Elle nous illumine, cette lumière sans déclin, sans changement, inaltérable, jamais éclipsée ; elle parle, elle agit, elle vit et elle vivifie, elle transforme en lumière ceux qu’elle illumine. Dieu est lumière et ceux qu’il rend dignes de le voir le voient comme lumière ; ceux qui l’ont reçu, l’ont reçu comme lumière. Car la lumière de sa gloire précède sa Face et il est impossible qu’Il apparaisse autrement que dans la lumière. Ceux qui n’ont pas vu cette lumière n’ont pas vu Dieu car Dieu est lumière. Ceux qui n’ont pas reçu cette lumière n’ont pas encore reçu la grâce car en recevant la grâce, on reçoit la lumière divine et Dieu… »

La fête de la Transfiguration nous rappelle ainsi que le mystère de la déification de l’homme ne peut se réaliser qu’à travers l’illumination de tout l’être, par laquelle Dieu se révèle. Ce n’est pas un état passager qui ravit, qui arrache pour un moment l’être humain à son expérience habituelle. C’est une vie pleinement consciente dans la lumière divine, dans la communion incessante avec Dieu.

Dieu en s’incarnant n’a pas seulement sanctifié l’humanité mais aussi le monde entier. Et le monde est inexorablement lié à l’homme comme « le lieu de Dieu » où se découvre la gloire de la Trinité à la racine même des choses. Pour cette raison, la vocation de l’homme consiste, dans sa liberté personnelle, à transcender l’univers non pas pour l’abandonner mais pour le contenir, lui dire son sens, lui permettre de correspondre à sa secrète sacramentalité, le « cultiver », lui parfaire sa beauté, bref le transfigurer et non pas le d&