Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 21:46

_____________________________________________________________________

EFFORT DE CARÊME ?

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  Francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

CONVOCATION:

ATTENTION

 

Dimanche 4 Mars Réunion du "Conseil de l'Eglise" après la Messe

Sur présentation des dossiers et en référence aux consultations précédentes de divers membres du "Conseil épiscopal" (Composé des clercs) et de laïques engagés cette réunion du "Conseil de l'Eglise"  traitera de questions afférentes aux communautés postulant à une agrégation à notre Métropolie au Brésil ainsi qu'aux affaires Camerounaises.

SOYEZ TOUS PRÉSENTS ou,

en cas d'impossibilité, envoyez une procuration (Comme pour les Réunions associatives) par courrier ou mail. Merci.

______________________________________________

 Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés ! 
 

 

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux »


Aujourd’hui, alors que nous vivons ce troisième lundi de Carême selon notre Calendrier Syro-Orthodoxe Malankar ((Génèse 18;20-33 /Juges 6;11-21 / Actes 28; 1-10 , Apocalypse 2; 1-7 / 1ère à Timothée 6 ; 1-12 / Saint Marc 2; 13-22 ) sentons-nous invités à une conversion de notre regard. Conversion du regard porté sur Dieu, conversion du regard porté sur nos frères.

Nous sommes appelés à nous tourner vers ceux qui sont dans le besoin, afin de "recevoir une mesure pleine, tassée, secouée, débordante". 

Mais comment être miséricordieux ?

Bien souvent nous sommes bloqués et nous ne savons pas tellement comment nous y prendre. 

Pour vivre de la miséricorde, il faut commencer par croire réellement en l’amour de Dieu, cette "Source d'eaux vives et jaillissante pour la vie éternelle" et, dès ici-bas l'expansion de Son Règne. il faut commencer  croire vraiment en l’amour de Dieu sur nous et accepter d’ être aimé, d'en être irrigué,d'en vivre pour, telle une fontaine Alsacienne, nous en laisser inonder et en déborder sur les autres en prenant nos responsabilité dans notre famille, notre paroisse, notre Métropolie, etc...

Nous pouvons demander de l’aide aux saints qui nous ont précédés, et particulièrement à saint Ephrem dont nous disons la prière en ce Grand Carême et Sain Isaac le Syrien qui nous enseigne la mesure du  pardon...

Demandons au Seigneur cette largesse de cœur, afin d’être touchés par les détresses de nos frères.

Bonne journée à tous, que la Mère de Miséricorde vous ait en sa protection maternelle et qu'avec nos frères aînés les saints, elle intercède pour nous ! Aloho m'barekh !
_____________________________

Não julgue e você não será julgado!
 

"Seja misericordioso, pois seu Pai é misericordioso"


Hoje, à medida que vivemos nesta terceira segunda-feira da Quaresma de acordo com o nosso Calendário Síria-Ortodoxo Malankar (Gênesis 18, 20-33 / Juízes 6; 11-21 / Atos 28; 1-10, Apocalipse 2; 1-7 / 1º a Timóteo 6: 1-12 / São Marcos 2: 13-22) Estamos convidados a uma conversão do nosso olhar, a conversão do nosso olhar em Deus, a conversão do nosso olhar sobre os nossos irmãos.

Somos chamados a recorrer àqueles que estão em necessidade, a "receber uma medida completa, embalada, abalada, transbordando".

Mas como ser misericordioso?

Muitas vezes estamos presos e nós realmente não sabemos como fazê-lo.

Para viver com misericórdia, devemos começar por acreditar verdadeiramente no amor de Deus, esta "Fonte de água viva que brota da vida eterna" e, a partir daqui, a expansão do Reino. Devemos começar a acreditar verdadeiramente no amor de Deus em nós e aceitar ser amados, ser irrigados, viver para isso, como uma fonte alsaciana, vamos inundar e transbordar sobre os outros, tomando nossa responsabilidade em nossa família, nossa paróquia, nossa metrópole, etc.

Podemos pedir ajuda aos santos que foram antes de nós, e especialmente a São Ephrem, cuja oração estamos dizendo nesta Grande Quaresma e São Isaac, o Sírio, que nos ensina a medida do perdão ...

Perguntei ao Senhor por essa generosidade de coração para que possamos ser tocados pela angústia de nossos irmãos.

Bom dia a todos, que a Mãe da Misericórdia tenha você em sua proteção materna e com nossos irmãos mais velhos, os santos, ela intercede por nós! Aloho m'barekh!
________________________
Do not judge and you will not be judged!
 

"Be merciful as your Father is merciful"


Today, as we live this third Monday of Lent according to our Syrian-Orthodox Malankar Calendar (Genesis 18, 20-33 / Judges 6; 11-21 / Acts 28; 1-10, Revelation 2; 1-7 / 1st to Timothy 6: 1-12 / Saint Mark 2: 13-22) We are invited to a conversion of our gaze, conversion of our gaze on God, conversion of our gaze on our brothers.

We are called to turn to those who are in need, to "receive a full measure, packed, shaken, overflowing".

But how to be merciful?

Often we are stuck and we do not really know how to do it.

To live on mercy, we must begin by truly believing in the love of God, this "Source of living water springing up for eternal life" and, from here below, the expansion of His Kingdom. We must begin to truly believe in the love of God on us and accept to be loved, to be irrigated, to live for it, like an Alsatian fountain, let us flood and overflow on others by taking our responsibility in our family, our parish, our Metropolis, etc ...

We can ask for help from the saints who have gone before us, and especially to Saint Ephrem, whose prayer we are saying in this Great Lenten, and to Saint Isaac the Syrian, who teaches us the measure of forgiveness ...

Let us ask the Lord for this largesse of heart so that we may be touched by the distress of our brothers.

Good day everyone, may the Mother of Mercy have you in her maternal protection and with our older brothers the saints, she intercede for us! Aloho m'barekh!

PROCHAIN STAGE D'ICONOGRAPHIE

 

 

EN PREMIÈRE SEMAINE DU MOIS DE

 

 

MAI 2018

 

(Du 1er au 8 Mai.Conférence du Pr Sadek le 7 Mai) , 

au Monastère Syro-Orthodoxe francophone

 

par Armia Chef d’atelier au Patriarcat Copte

 

Orthodoxe d'Alexandrie (Sous la supervision et avec

 

conférence du Pr Sadek A ) 

 

 

INSCRIVEZ-VOUS RAPIDEMENT

 

Adresse ci-dessous:

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie,

Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

________________________________________________________

SAINTS DU 26 FEVRIER:

Saint Nestor

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Nestor"

(Evêque martyr. +251)

Ce Nestor était évêque de Magydos, aujourd’hui  sur le golfe d’Antalya en Turquie.

 

La persécution de l’empereur Dèce (249-251) s’abattait  sur la région et nombreux étaient  les chrétiens qui apostasiaient pour sauver leur vie.

Craignant que ses fidèles n'en fassent autant, il leur conseilla de fuir tandis que  lui-même se laissa arrêter pour calmer les autorités romaines.

Il fut crucifié.

Saint Nestor
(Bispo mártir +251)

Este Nestor foi bispo de Magydos, hoje no Golfo de Antalya no turco.

A perseguição do Imperador Decius (249-251) caiu na região e muitos cristãos estavam apostatando para salvar suas vidas.

Temendo que seus seguidores não fariam o mesmo, aconselhou-os a fugir enquanto ele próprio parou para acalmar as autoridades romanas.

Ele foi crucificado.

Saint Nestor
(Bishop martyr +251)

This Nestor was bishop of Magydos, today on the Gulf of Antalya in Turkey.

The persecution of Emperor Decius (249-251) fell on the region and many Christians were apostatizing to save their lives.

Fearing that his followers would not do the same, he advised them to flee while he himself stopped to calm the Roman authorities.

He was crucified.

 

Bienheureux Jean de Vandières, abbé

 

(900 - 974)

 

 

J

ean, né à Vandières, près Pont-à-Mousson, appartenait à une famille honnête et passablement aisée. Il fit d’excellentes études à Metz, puis à Saint-Mihiel, et fut ordonné prêtre. Ses parents étant morts, il se chargea de ses frères et des affaires domestiques. Rentré dans le saint ministère, il administra successivement Fontenoy, près de Gondreville et sa paroisse natale. Dans les voyages qu’il eut à faire à Toul et à Metz, il se lia d’affection avec l’archidiacre Einolde et le reclus Humbert.


Archiviste puis premier archidiacre de Toul, Einolde, après avoir distribué tous ses biens aux pauvres, s’était retiré dans une cellule attenant au cloître des chanoines et n’en sortait, presque jamais, que pour se rendre à l’église. Il n’avait qu’un seul domestique et recevait, de l’évêque, ce dont il avait besoin pour vivre. Humbert, reclus de Metz, vint pour le visiter et l’engager à se retirer, avec lui, en quelque lieu solitaire, où ils serviraient Dieu mieux que dans les villes. Ils partirent ensemble, et ayant passé la Moselle, ils s’enfermèrent dans une caverne au fond d’une forêt voisine. Ils n’y demeurèrent pas longtemps sans être découverts, ce qui les contraignit à retourner chacun en sa cellule.

 

Cependant Humbert revint à Toul auprès d’Einolde. Alors ces deux hommes animés d’un même zèle, appelèrent à eux Jean de Vandières pour aviser avec lui au moyen d’exécuter une ferme résolution. Ce fut par conséquent à Toul, dans la cellule d’Einolde que fût arrêté le projet qui aboutit à la reconstruction matérielle et à la réforme spirituelle de l’abbaye de Gorze, l’une des plus célèbres de nos contrées, et dont Einolde fut tout d’abord choisi pour abbé.

 

Adalbéron, évêque de Metz, ayant su que ces recommandables personnages cherchaient quelque maison retirée, pour s’y livrer aux exercices de la vie monastique, leur fit offrir l’abbaye de Gorze où ils entrèrent en 933. Jean fut chargé du temporel qu’il s’appliqua, de tout son pouvoir, à bien rétablir.

Une ambassade auprès du calife de Cordoue, Abd al-Rahman III, mission qui n’était pas sans danger, lui fut confiée en 950 par l’empereur Otton Ier, et vint interrompre la vie monastique de Jean de Vandières. Il fut retenu prisonnier par le calife de 953 à 956, date à laquelle, libéré, il revint à Gorze et en fut bientôt élu abbé. C’est dans cette charge qu’il mourut en 963, laissant, florissante et remplie de nombreux serviteurs de Dieu, une abbaye qu’il avait trouvée en délabrement et déserte, trente ans auparavant.

L’exemple d’une édifiante réformation donné à Gorze, par Jean de Vandières et ses compagnons ne resta pas sans produire d’heureux effets. Il provoqua, dans la plupart des autres monastères, une sainte émulation et l’on est édifié, en parcourant l’histoire de cette époque, de voir les plus célèbres abbayes de la province ecclésiastique de Trêves, revenir à la ferveur de leurs premières années, en acceptant la règle monastique de leur choix, dans toute sa rigidité.

___________________________________________________________

Par la Mère Teresa de Calcutta (1910-1997),Religieuse fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité, canonisée par l'Eglise Romaine-catholique. 
No Greater Love (trad. Il n'y a pas de plus grand amour, Lattès 1997, p. 65) 
 

« Soyez miséricordieux comme votre Père »

Je suis habitée par le sentiment que sans cesse, partout, est revécue la Passion du Christ. Sommes-nous prêts à participer à cette Passion ?

Sommes-nous prêts à partager les souffrances des autres, non seulement là où domine la pauvreté mais aussi partout sur la terre ?

Il me semble que la grande misère et la souffrance sont plus difficiles à résoudre en Occident.

En ramassant quelqu'un d'affamé dans la rue, en lui offrant un bol de riz ou une tranche de pain, je peux apaiser sa faim.

Mais celui qui a été battu, qui ne se sent pas désiré, aimé, qui vit dans la crainte, qui se sait rejeté par la société, celui-là éprouve une forme de pauvreté bien plus profonde et douloureuse. Et il est bien plus difficile d'y trouver un remède. 

Les gens ont faim de Dieu. Les gens sont avides d'amour.

En avons-nous conscience ?

Le savons-nous ?

Le voyons-nous ?

Avons-nous des yeux pour le voir ?

Si souvent, notre regard se promène sans se poser.

Comme si nous ne faisions que traverser ce monde.

Nous devons ouvrir nos yeux, et voir.

DIEU EST-IL SOURD A MES PRIÈRES ?

Исаак Сирин
 
Si Dieu est lent à exaucer ta requête et que tu ne reçois pas ce que tu as demandé promptement, ne t'afflige pas, car tu n'es pas plus sage que Dieu.
 
Quand cela t'arrive, c'est soit parce que ta manière de vivre n'est pas en accord avec ta requête, soit parce que les voies de ton cœur sont en désaccord avec l'intention de ta prière.
 
Ou bien alors, ton état intérieur est trop puéril, par rapport à la grandeur de la chose que tu as demandée.
 
Il n'est pas approprié que de grandes choses tombent facilement entre tes mains, sinon le don de Dieu sera mis au déshonneur à cause de la facilité avec laquelle nous l'obtenons.
 
Car tout ce qui est obtenu immédiatement, est aussi facilement perdu, tandis que tout ce qui est trouvé avec peine est préservé avec soin.


(Saint Isaac le Syrien)

Ne soyez pas des moulins à prières

mais dites peu de mots

en Vérité devant Dieu.

 

Purifiez votre cœur,

purifiez votre âme

et laissez votre cœur parler à Dieu.

 

Obligez vous a ne dire que l'essentiel.

et dites le avec Amour.

_________________

« Rien que deux mots, monsieur, pour vous conjurer de ne vous étonner point de vos faiblesses, ni même de vos ingratitudes envers Dieu, après tant de grâces reçues.

ll faut vous voir dans toute votre laideur, et en avoir tout le mépris convenable ; mais il faut vous supporter sans vous flatter, et désespérer de votre propre fonds, pour n'espérer plus qu'en Dieu.

Craignez-vous vous-même.

Sentez la trahison de votre cœur, et votre intelligence secrète avec l’ennemi de votre salut.

Mettez toute votre ressource dans l'humilité, dans la vigilance et dans la prière.

Ne vous laissez point aller à vous-même ; votre propre poids vous entraînerait.

Votre corps ne cherche que repos, commodité, plaisir ; votre esprit ne veut que liberté, curiosité, amusement.

Votre esprit est, en sa manière, aussi sensuel que votre corps. Les jours ne sont que des heures pour vous, dès que le goût vous occupe.

Vous courez risque de perdre le temps le plus précieux, qui est destiné ou aux exercices de religion, sans lesquels vous languissez dans une dissipation et dans une tiédeur mortelle, ou aux devoirs du monde et de votre charge.

Soyez donc en défiance de vous-même. Renovamini spiritu mentis vestræ. (1) »

Humility, vigilance, prayer


"Nothing but two words, sir, to conjure you not to surprise you with your weaknesses, or even your ingratitude to God, after so many graces received.

You must see yourself in all your ugliness, and have all the proper contempt for it; but you must support yourself without flattering yourself, and despairing of your own funds, to hope only in God.

Fear yourself.

Feel the treachery of your heart, and your secret intelligence with the enemy of your salvation.

Put all your resources in humility, vigilance and prayer.

Do not let yourself go to yourself; your own weight would drag you.

Your body seeks only rest, convenience, pleasure; your mind only wants freedom, curiosity, fun.

Your mind is, in its own way, as sensual as your body. The days are only hours for you, as soon as the taste occupies you.

You run the risk of losing the most precious time, which is destined or exercises of religion, without which you languish in a dissipation and in a mortal lukewarmness, or the duties of the world and your office.

Be in defiance of yourself. Renovamini spiritu mentis vestræ. (1) »

 

Humildade, vigilância, oração


"Nada além de duas palavras, senhor, para evitá-lo para não surpreendê-lo com suas fraquezas, ou mesmo sua ingratidão a Deus, depois de tantas graças recebidas.

Você deve se ver em toda a sua feiúra, e tem todo o desprezo adequado por isso; mas você deve se sustentar sem se lisonjear e desesperar de seus próprios fundos, para esperar apenas em Deus.

Tem medo de si mesmo.

Sinta a traição de seu coração e sua inteligência secreta com o inimigo de sua salvação.

Coloque todos os seus recursos em humildade, vigilância e oração.

Não se deixe levar a si mesmo; seu próprio peso iria arrastá-lo.

Seu corpo busca apenas descanso, conveniência, prazer; sua mente só quer liberdade, curiosidade, diversão.

Sua mente é, à sua maneira, tão sensual quanto seu corpo. Os dias são apenas horas para você, assim que o gosto o ocupa.

Você corre o risco de perder o tempo mais precioso, que é destinado ou exercícios de religião, sem os quais você se defrauda em uma dissipação e em uma lupa mortal, ou os deveres do mundo e seu escritório.

Seja desafiante a si mesmo. Renovamini spiritu mentis vestræ. (1) »



1. Eph. IV, 23 : "Renouvelez-vous en esprit, dans l'intérieur de vos âmes".

(Fénelon (1651-1715), Lettre 215 (Au Vidame d'Amiens, fils puiné du Duc de Chevreuse), 10 février 1710, in "Œuvres de Fénelon" Tome Cinquième, A Paris, Chez Lefèvre, Éditeur, 1858.)

« Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous comprendrez que moi, Je Suis »

Le Christ notre Seigneur a été mis en croix pour libérer le genre humain du naufrage de ce monde...

Dans l'Ancien Testament Moïse avait dressé, au milieu des mourants, un serpent de bronze attaché à un pieu ; il avait enjoint au peuple d'espérer la guérison à la vue de ce signe (Nb 21,6s).

Il en sortait un remède d'une telle puissance contre la morsure des serpents que le blessé, en se tournant vers le serpent en croix, se mettait à espérer et aussitôt recouvrait la santé.

Le Seigneur n'a pas manqué de rappeler cet épisode dans l'Évangile quand il dit : « Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l'homme » (Jn 3,14)...

Le serpent est donc le premier à être crucifié, par Moïse. Ce n'est que justice, puisque le diable le premier a péché sous le regard du Seigneur (Gn 3)...

Il est mis en croix sur un bâton, ce qui est justice, puisque l'homme avait été trompé par le biais de l'arbre du désir ; désormais, il est sauvé par un bâton pris à un autre arbre...

Après le serpent, c'est l'homme qui est crucifié dans le Sauveur, sans aucun doute pour punir non seulement le responsable, mais aussi le délit. La première croix se venge sur le serpent, la seconde sur son venin... :
- le venin que sa persuasion avait instillé dans l'homme est rejeté et guéri...

Voilà ce qu'a fait le Seigneur par sa nature humaine : lui l'innocent, il souffre ; en lui la désobéissance, provoquée par la fameuse tromperie du diable, est amendée ; et libéré de sa faute, l'homme est libéré de la mort.

Puisque nous avons comme Seigneur, Jésus qui nous a libérés par sa Passion, gardons constamment les yeux fixés sur lui, espérons toujours trouver dans ce signe le remède à nos blessures.

Si le venin de l'avarice venait à se répandre en nous, regardons la croix, elle nous délivrera ; si le désir, ce scorpion, nous ronge, implorons-la, elle nous guérira ; si les morsures des pensées d'ici-bas nous lacèrent, prions-la encore et nous vivrons.

Voilà les serpents spirituels de nos âmes : pour les fouler aux pieds, le Seigneur est mis en croix.
Lui-même nous dit : 
-« Voici que je vous ai donné le pouvoir de fouler aux pieds serpents, scorpions, et rien ne pourra vous nuire » (Lc 10,19).

(Saint Maxime de Turin (?-v. 420),évêque . Dans son sermon 57 ; PL 57,339 (trad. Migne 1996, p. 135)
___________________________

 

"When you have raised the Son of man, then you will understand that I, I am"

Christ our Lord was put on the cross to free the human race from the sinking of this world ...

In the Old Testament Moses had set up, in the midst of the dying, a bronze serpent attached to a stake; he had enjoined the people to hope for healing at the sight of this sign (Num 21,6).

A remedy of such force came out against the bite of the serpents that the wounded man, turning to the serpent on the cross, began to hope and immediately recovered his health.

The Lord did not fail to recall this episode in the Gospel when he says: "As Moses lifted up the serpent in the wilderness, so must the Son of man be lifted up" (Jn 3,14). ..

The serpent is therefore the first to be crucified by Moses. It is only righteousness, since the devil first sinned under the gaze of the Lord (Gn 3) ...

He is crucified on a staff, which is justice, since the man had been deceived by means of the tree of desire; now he is saved by a stick taken from another tree ...

After the serpent, it is the man who is crucified in the Savior, no doubt to punish not only the responsible but also the offense. The first cross takes revenge on the snake, the second on its venom ...:
- the venom that his persuasion instilled in man is rejected and healed ...

This is what the Lord has done by his human nature: he the innocent, he suffers; in him disobedience, provoked by the famous deception of the devil, is amended; and freed from his fault, man is free from death.

Since we have as Lord, Jesus who has liberated us by his Passion, keep our eyes constantly fixed on him, we hope to always find in this sign the remedy for our wounds.

If the venom of avarice were to spread in us, let us look at the cross, it will deliver us; if the desire, this scorpion, gnaws at us, implore it, it will heal us; if the bites of the thoughts of this world lacerate us, let us pray again and we will live.

These are the spiritual serpents of our souls: to tread them under foot, the Lord is put on the cross.
He himself tells us:
- "Behold, I have given you the power to trample on snakes, scorpions, and nothing will be able to harm you" (Lk 10,19).

(St. Maxime of Turin (? -v. 420)
bishop
CC Sermon 57; PL 57,339 (Migne Translation 1996, 135)

____________________________

 

"Quando você levantou o Filho do homem, então você entenderá que eu, eu sou"

Cristo nosso Senhor foi colocado na cruz para libertar a raça humana do naufrágio deste mundo ...

No Antigo Testamento, Moisés havia estabelecido, no meio dos mortos, uma serpente de bronze unida a uma estaca; Ele havia ordenado que as pessoas esperassem a cura à vista desse sinal (Num 21,6).

Um remédio de tal força saiu contra a mordida das serpentes que o ferido, virando-se para a serpente na cruz, começou a esperar e imediatamente recuperou sua saúde.

O Senhor não deixou de recordar este episódio no Evangelho quando ele disse: "Quando Moisés levantou a serpente no deserto, também o Filho do homem deve ser levantado" (Jo 3,14). ..

A serpente é, portanto, a primeira a ser crucificada por Moisés. É somente a justiça, já que o diabo primeiro pecou sob o olhar do Senhor (Gn 3) ...

Ele é crucificado em uma equipe, que é justiça, já que o homem havia sido enganado por meio da árvore do desejo; agora ele é salvo por uma vara tirada de outra árvore ...

Depois da serpente, é o homem que é crucificado no Salvador, sem dúvida para punir não só o responsável, mas também a ofensa. A primeira cruz se vinga da cobra, a segunda em seu veneno ...:
- o veneno que sua persuasão instilou no homem é rejeitado e curado ...

Isto é o que o Senhor fez por sua natureza humana: ele é inocente, ele sofre; Na desobediência dele, provocada pelo famoso engano do diabo, é alterada; e libertado de sua culpa, o homem está livre da morte.

Uma vez que temos como Senhor, Jesus que nos libertou pela sua paixão, mantenha os olhos constantemente fixos sobre ele, esperamos encontrar sempre neste sinal o remédio para nossas feridas.

Se o veneno da avareza se espalhasse em nós, vejamos a cruz e nos livrará; Se o desejo, este escorpião, nos ranger, implorá-lo, ele nos curará; se as mordidas dos pensamentos deste mundo nos lacerarem, reze novamente e viveremos.

Estas são as serpentes espirituais de nossas almas: para pisá-las debaixo de pé, o Senhor é colocado na cruz.
Ele próprio nos diz:
- "Eis que eu lhes dei o poder de pisotear cobras, escorpiões, e nada te prejudicará" (Lc 10,19).

(St. Maxime de Turim (? -v., 420), bispo Em seu sermão 57, PL 57.339 (Migne 1996, 135)

 

 

Commentaires sur la prière de Saint Ephrem le Syrien.

( Evêque Jean de Saint Denis)

« Plus on prononce cette prière de saint Ephrem le Syrien (IVe siècle), plus on la pratique, et plus on constate qu'elle est l'œuvre d'un grand maître spirituel. Certes, elle est très simple, transparente même, mais de cette simplicité qui est le résultat d'une profonde expérience spirituelle, l'aboutissement du long chemin ascétique et mystique d'un saint. 
C'est une simplicité rare, une clarté de perfection. Rien d'inutile et pourtant rien d'oublié, presque une formule mathématique, mais une formule qui appelle notre cœur, qui construit un pont solide entre notre âme et Dieu, entre «moi» et «mon frère». 
Par l'exactitude des expressions, par le plan précis, elle peut être comparée à la Prière Dominicale et par son développement logique elle nous rappelle les Béatitudes selon saint Luc. On pourrait la nommer : le Credo de pénitence. 
Elle n'est pas seulement le cri d'un pécheur, la demande spontanée d'une âme en détresse vers le Seigneur pour être guidée et instruite, elle nous guide elle-même, elle nous instruit, elle renferme et la demande et la réponse, et, pour ceux qui la pratiquent consciemment, de tout leur cœur, elle apporte la guérison. Oui, c'est une prière de pénitence qui change la face de notre vie, qui aplanit les monts de nos péchés et comble la plaine de notre âme.
Pour montrer la richesse spirituelle de cette prière, faisons une courte analyse des quatre phases d'extériorisation de l'âme (oisiveté, découragement, domination et parole facile), en leur opposant les quatre vertus proposées par saint Ephrem (la pureté, l'humilité, la patience et la charité).
Quand nous voulons entrer dans la vie spirituelle et surtout dans la vie de prière, la première tentation qui se présente à nous est l'oisiveté, l'esprit de dispersion : les sentiments les plus divers envahissent notre cœur. 
Nous désirons, nous voulons, cette vie de prière, nous l'avons entreprise librement, et pourtant notre âme, cette grande paresseuse, somnole ou s'agite inutilement devant des souvenirs, des visions, des projets, pour des idées (qu'elles soient terrestres ou célestes, qu'importé), comme si le but unique de l'existence était de nous détacher de la prière. 
Si nous sommes charitables, l'esprit d'oisiveté invente des œuvres de charité, si nous avons un penchant vers le plaisir, il invente des plaisirs. C'est un voleur de la prière, son apprentissage fut dans le péché originel et son maître est celui qui aime à régner sur nos âmes sans que nous sachions son existence, celui à qui le Christ livre le combat par Sa croix. 
«Pourquoi prier, Dieu sait ce qui vous est nécessaire... vous êtes fatigués après une dure journée... Dieu a créé les plaisirs...». Il cite l'Evangile avec malice : «Ce n'est pas celui qui dit : Seigneur, Seigneur, qui sera sauvé, mais celui qui accomplit mes commandements». Les commandements dans la bouche du tentateur deviennent un prétexte pour empêcher, à tout prix, notre âme d'appeler notre «Seigneur et Maître». 
Il cache adroitement le publicain, qui, des heures durant, répète sans cesse en se frappant la poitrine : Dieu, purifie-moi pécheur ! L'unique chose qui puisse combattre l'oisiveté est le don de pureté. Pureté non seulement du corps et comprise comme absence de pensées vulgaires, mais pureté qui est simplicité de la pensée, tension vers un objet unique et saint. 
Si nous sommes tentés, dérangés par la distraction de l'esprit, la pureté est de faire abstraction de ces états d'âme en nous efforçant de viser un seul objet, de préférence un objet divin, éternel, qui soit par sa nature simple, stable, inchangeable.
Si l'âme ne lutte point par le glaive de pureté contre 1 ' oisiveté, elle tombe inévitablement dans le découragement. Voyant que le temps passe et que la prière ne lui profite pas, voyant que le progrès spirituel est inexistant, une inquiétude s'installe en elle. La contradiction entre la conscience et l'état des choses, entre les désirs premiers et le résultat réel s'accentue. 
Alors, le seul remède contre cette maladie spirituelle est l'esprit d'humilité, c'est-à-dire accepter tranquillement, devant Dieu, sa faiblesse. Par contre, l'esprit de révolte dans l'état de découragement est le poison le plus dangereux.
Souvent l'âme, incapable de se concentrer et de lutter contre la première tentation, tombe dans le découragement et, désirant fuir cet état, cherche à s'évader en jugeant l'extérieur. Ne pouvant se dominer intérieurement, se réformer, elle veut changer la face du monde. 
Au lieu de localiser avec une sagesse humble le découragement et de constater ses propres faiblesses, elle tourne la tête de l'intérieur vers l'extérieur, de Dieu vers le monde, et cherche le coupable autour d'elle afin de le punir; elle veut dominer les autres, les instruire. Les problèmes religieux remplacent la prière simple, réformer l'Eglise devient une nécessité car l'Eglise est responsable de son infortune. 
Aveugle, elle est pleine d'audace pour diriger et guider ceux qui sont moins aveugles qu'elle. Un goût de puissance remplace de désir de pénitence. Elle devient moraliste et impatiente avec ceux qu'elle a pris sous sa protection. Contre ces maux l'unique remède est le don de patience, être patient envers ses défaillances comme Dieu est patient envers l'homme audacieux et incapable.
Remarquons-le bien, plus nous cédons à la première tentation (l'esprit d'oisiveté), plus les vertus qui s'opposent à la chute de notre âme s'éloignent de nous. Si à l'esprit d'oisiveté il est assez facile d'opposer l'esprit de pureté, de simplicité - une bonne volonté, un effort unis à la grâce de Dieu suffisent - à l'esprit de découragement il est difficile d'opposer la sagesse humble. 
Et l'abîme entre l'esprit de domination et l'esprit de patience est presque insurmontable. Il conviendra à la conscience du pénitent ou au maître spirituel de faire faire à l'âme le chemin inverse. Ils rendront l'âme au découragement en ridiculisant ses prétentions par des paroles dures peut-être mais justes, et du découragement ils la ramèneront à son premier état par la constatation que son cas n'est pas unique, qu'elle a cherché au-delà de ses capacités, ramenant par des piqûres spirituelles le goût de la pureté.
Reculer est pénible. De fait, l'âme préfère quitter définitivement la vie intérieure et se lancer dans le monde afin de se débarrasser du désir de perfection. Dans cette phase, elle accepte le monde tel qu'il est. Prendre le chemin large, devenir une source de «parole facile». 
Si dans l'état de «domination», Dieu patient, Dieu simple, Dieu inchangeable, devient Dieu étranger et qu'on Lui préfère un Dieu redoutable entrant dans la vie du monde, Dieu réformateur, Dieu juge, au contraire dans l'état de «parole facile», on préfère un Dieu qui ne gêne nullement la vie, qui ne demande rien, Dieu-Amour, mais amour vague, sans réel sacrifice. 
Les âmes tombées dans cet état peuvent donner des publicistes brillants sur les questions religieuses ou même mystiques mais la prière et le vrai chrétien sont morts. La charité divine peut les ressusciter par miracle. Telle est la chute de l'âme.
Par contre, l'échelle salutaire est : se concentrer, fixer son regard de l'extérieur vers l'intérieur, choisir des prières simples en faisant abstraction des «richesses» : esprit de pureté.
Voyant les difficultés sur la route, la paresse de l'âme, la distraction, préférer être fidèle dans les petites choses plutôt que de trahir les grandes, accepter la tristesse : esprit d'humilité.
Mais Dieu nous vérifie et le Malin guette : se souvenir que celui qui est fidèle jusqu'au bout sera sauvé et que la nuit deviendra intense surtout avant l'aurore : esprit de patience.
Résister par la pureté, l'humilité, la patience, et alors, pendant la nuit, comme un voleur, la charité viendra, les portes s'ouvriront, l'Esprit entrera, le Maître de notre vie envahira notre âme de joie et de lumière, d'amour infini pour Dieu et pour tout ce qui respire : esprit de charité.
La pénitence est accomplie, l'âme est purifiée, la grande paresseuse est devenue source de prière.
Bien que les deux supplications : éloigner les esprits impurs et recevoir les esprits purs, nous emportent dans la joie et la lumière et nous inondent de l'amour du Père céleste, l'œuvre de pénitence n'est pas achevée. 
Saint Ephrem ajoute la troisième demande qui nous situe en face de nos frères, en face du deuxième commandement, réalisable en son authenticité seulement après avoir reconstruit notre être intérieur. Le saint, afin de souligner le rythme antiphonaire, le mouvement complémentaire, reprend l'invocation du Seigneur mais cette fois il ne l'appelle plus «Maître de la vie», il le nomme «Seigneur et Roi», deux noms bien significatifs.
La vie de l'âme, son réveil du sommeil hivernal, de l'ombre de la mort, c'est le dépassement de l'oisiveté, du découragement, de la domination et de la parole facile et l'acquisition de la pureté, de l'humilité, de la patience et de la charité. 
Alors, l'âme réveillée, vivifiée, est invitée à collaborer à la construction du royaume de Dieu, non plus le royaume intérieur mais le royaume extérieur parmi les hommes, à participer à l'œuvre ecclésiastique, fraternelle, sociale. Le Maître de la vie devient le Roi eschatologique qui jugera le monde.
Le centre de la troisième supplique est «de ne point juger mon frère». Aucune communauté ne peut résister à la puissance destructive du «jugement des frères». La base de la communion entre les membres de la même «ecclésia» est acquise par l'action de servir son frère sans le juger. Le Christ dans l'Evangile, saint Paul et saint Jacques dans leurs épîtres insistent sur le non jugement comme cimentant la libre concorde.
Nous conseillons de lire attentivement Matthieu 7/1-5, Luc 6/37-38, Romains 14/1-13, Corinthiens 4/1-13 et Ep. de saint Jacques 4/11-12.
Le non jugement des frères, si précieux et si difficile pour la majorité, s'obtient par la vision de ses propres fautes, par la lucidité de ses défauts et de ses limites, sans tricherie ni excuses.
Terminons l'admirable prière de saint Ephrem le Syrien par une sentence de saint Isaac le Syrien ( Ve siècle) :
"Quand l'homme reconnaît-il que son cœur a atteint la pureté ?
"Lorsqu'il considère tous les hommes comme bons, sans qu'aucun lui apparaisse impur et souillé; alors, en vérité, il est pur de cœur". »
Evêque Jean de Saint Denis.

(Merci à Mgr Kassien et au Diocèse Orthodoxe Rhône Méditerranée)

AU FIL DU NET...POUR ALIMENTER NOTRE RÉFLEXION ET...NOS PRIÈRES....

 

L'AGRICULTURE FRANÇAISE SACRIFIÉE PAR L'EUROPE CONTEMPORAINE

La Commission européenne minimise déjà l’impact de la fin des droits de douanes…

Emmanuel Macron a battu le record de présence au Salon de l’agriculture. Si cette performance illustre l’endurance physique de notre président, elle ne suffira pas à rassurer les agriculteurs. Le bilan principal de cette journée, c’est la confirmation de l’impuissance de la France devant Bruxelles. Alors, faut-il accuser l’Europe de tous les maux ?

Prenez l’exemple des négociations avec le Marché commun du Sud (Mercosur), qui
regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay, le Venezuela et la Bolivie. Il s’agit d’un projet d’accord de libre-échange pour faciliter l’exportation de produits en provenance du Mercosur vers l’Union européenne, en réduisant notamment les droits de douane. Les éleveurs français s’en inquiètent à juste titre.
En effet, dans les pays du Mercosur, on n’est pas soumis aux mêmes normes sanitaires qu’en France. De plus, les charges étant moins lourdes, l’augmentation des importations de produits sud-américains (bœuf, volailles, etc.), porterait un coup supplémentaire aux éleveurs qui n’en ont pas besoin.

...

Quant au président de la République, bien qu’il assure qu’« il n’y aura jamais de bœuf aux hormones en France », quel est le poids de sa parole face à l’Europe ? Ne déclarait-il pas, fin janvier 2018, qu’il serait « pertinent d’essayer de finaliser rapidement [cet accord] dans le contexte géopolitique actuel ». Qui faut-il croire : le Macron du Salon de l’agriculture ou le Macron qui, au nom de la solidarité européenne, s’aplatit devant les décisions de Bruxelles ?

La Commission européenne minimise déjà l’impact de la fin des droits de douanes : les Européens ne vont pas acheter du bœuf argentin plutôt que de la viande bovine française, ils vont acheter argentin au lieu d’acheter américain, plaident-ils avec une étrange logique. ..

Le véritable moteur de ses décisions, de ses directives – que certains États comme la France s’empressent de transcrire, voire de devancer dans leur législation –, ce sont les intérêts financiers. Peu importe que de petits agriculteurs se ruinent, pourvu que les grands groupes produisent et vendent. Adieu les entreprises familiales, vive les fermes des mille vaches !

source

_____________________________________

 

LE PRÉSIDENT MACRON AU SALON DE L'AGRICULTURE...

Emmanuel Macron a effectivement dû s'expliquer sur son engagement en novembre 2017, celui d'interdire de glyphosate «au plus tard dans les trois ans». Des agriculteurs inquiets alors que leurs voisins européens, après une décision des Etats membres de l'Union européenne le 27 novembre, pourront continuer à utiliser le produit durant les cinq prochaines années.

Face aux agriculteurs, Emmanuel Macron a dû aussi s'expliquer sur la menace de l'import des viandes aux hormones et de la nourriture OGM sur les étals français avec l'accord de libre-échange en négociations entre l'UE et le Mercosur.

Comprenant cette crainte, le président a tout de même écarté l'hypothèse protectionniste : «L'avenir de l'agriculture n'est pas dans la fermeture, quelle qu'elle soit. Vous êtes dans une filière [les céréales] qui exporte. Ça ne marche pas de dire "On ferme d'un côté et on ouvre de l'autre". Notre économie, notre agriculture, c'est d'ailleurs l'une de ses fiertés, elle est exportatrice. Elle a donc besoin d'être ouverte. On est gagnants sur le Mercosur, la négo n'est pas finie, moi j'ai mes lignes rouges.»

Maintenant leurs positions, deux agriculteurs sont restés dubitatifs : «On est gagnant à quel niveau ? Pas au niveau agricole», s'est désolé l'un d'eux.

Confiant, Emmanuel Macron s'est dit prêt à faire bouger les lignes au sein de l'UE pour que celle-ci puisse mieux contrôler les normes.

Le président, accompagné du ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, a également été sifflé pendant plusieurs minutes par une dizaine de membres des Jeunes agriculteurs, qui ont brandi des T-shirts portant l'inscription «Attention agriculteurs en colère».

Plus tôt, une quinzaine de militants pro-vegan avaient aussi manifesté très brièvement, avant d'être expulsés des lieux.

source

Sur "Valeurs Actuelles", Société:
Emplois à pourvoir, Blancs s’abstenir

En parler, c’est déjà être raciste. Pourtant, la discrimination à l’embauche envers les Blancs est une réalité bien mesurable dans la société française. Enquête.

Pour travailler ici, il vaut mieux bien connaître notre type de clientèle. La phrase du gérant est lourde de sous-entendus. Dans cette petite boutique de téléphonie mobile, au milieu d’étagères encombrées de cellulaires à prix cassés, la clientèle est d’un type qu’on ne présente plus : nous sommes à la Goutte-d’Or, “quartier ethnique” de Paris, dans le XVIIIe arrondissement. Ici, achats de forfaits pour l’étranger et déblocages de carte Sim occupent les vendeurs en français comme en arabe. Pas un seul n’est blanc. Pas plus que dans les boutiques environnantes, étals d’épices, coiffeurs afro, marchands de tissus africains ou de produits exotiques, qui résistent encore à la montée des loyers et à la gentrification.

Le vendeur de téléphones a dit non. Nous reprenons notre recherche, de magasin en magasin, en quête d’un job d’étudiant, même pour une bouchée de pain, et la première réponse qui vient est toujours la même : « On ne cherche personne. » Certains visages affichent même la surprise devant la saugrenuité de notre demande. « Vous êtes un touriste ? », interroge, tout sourire, une vendeuse de vêtements congolais aux couleurs brun et blanc dont elle porte elle-même une panoplie complète. « Moi, je ne prends que des jeunes gars bosseurs », confesse avec méfiance un vieux poissonnier noir en tablier blanc. Le cliché du Français fainéant a la vie dure…

SUR LE MÊME SUJET
 

Poursuivant la recherche au téléphone, où la couleur de peau ne se voit pas, nous constatons bien vite qu’elle s’entend. Une petite enquête auprès de coiffeurs et salons de beauté pour femmes noires les montre bien rétifs à notre candidature, quand bien même ils ont mis des annonces de recrutement sur Internet. « Vous êtes passés par où ? Jean Louis David ? Ils ne traitent pas les cheveux crépus, non ? » De coup de fil en coup de fil, notre CV modèle de coiffeur pour dames se révèle aussi utile que celui d’un toiletteur pour caniches. « Votre profil est un peu classique. Nous, c’est des méthodes différentes, des ambiances différentes… La mise en plis, chez nous, c’est très différent. » La plupart du temps, il suffit d’énoncer son nom pour recevoir un non, accompagné de l’excuse d’usage : « Le poste a été pourvu. »

Le soir, dans un bar à chicha enfumé et bruyant, où les consommateurs sont de toutes origines à la différence des employés, Bilal, un serveur d’ascendance maghrébine, commente notre recherche infructueuse et aborde sans artifice et sans complexe la discrimination anti-Blanc. « Pour te servir le thé à la menthe, tu préfères Rachid ou bien Astérix ? Le client, je peux te dire qu’il préfère Rachid, comme il préfère Chang au resto chinois ou Erwan à la crêperie », affirme-t-il, avant de nuancer : « Bien sûr qu’il y a aussi un peu de “j’emploie mon cousin de la cité”, on ne va pas se mentir. Mais le délit de sale gueule à l’embauche, c’est d’abord les “rebeus” qui le subissent. C’est normal qu’on s’entraide après. » “Légitime” cooptation face à la solidarité des “Gaulois” qui refuseraient des emplois à ces jeunes musulmanes voilées dont les difficultés, complaisamment mises en scène par les grands médias, sont dans tous les esprits, celui de Bilal compris.

 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

_______________________

____________________________________________________

N'oublions-pas de prier pour nos frères et sœurs de l'Orient Chrétien !

Prière de saint Ephrem le Syrien pour l'Orient:

Seigneur notre Dieu,
Vous avez choisi l’Orient pour envoyer Votre Fils unique et
accomplir l’économie du salut.

C’est une jeune fille orientale, la Vierge Marie, que Vous
avez choisi pour qu’elle porte et enfante Votre Fils unique.

C’est en Orient qu’il a grandi, qu’il a travaillé, qu’il a choisi Ses
Apôtres et Ses disciples.

C’est en Orient qu'Il a transmis Votre volonté et Vos
enseignements, Il y fit des miracles et des prodiges. C’est en
Orient qu'Il s'est livré.

C’est en Orient qu'Il a choisi de souffrir, de mourir et de
ressusciter.

C’est de l’Orient qu'il monta pour siéger à Votre droite.

Nous te prions d’accorder les forces nécessaires à Vos enfants
en Orient pour qu’ils soient affermis dans la foi et dans
l’espérance de Vos Saints Apôtres.

Amîn.
--------------------------------------

Do not forget to pray for our brothers and sisters of the Christian East!

Prayer of Saint Ephrem the Syrian for the East:

Lord our God,
You have chosen the East to send Your only and
to accomplish the economy of salvation.

It is an oriental girl, the Virgin Mary, whom you
have chosen to bear and bear your only begotten Son.

It is in the East that he grew up, that he worked, that he chose His Apostles and His disciples.

It is in the East that He has transmitted Your will and Your
He taught miracles and wonders. It's in
East that He gave himself.

It is in the East that He chose to suffer, to die and to
resurrect.

It was from the East that he went up to sit on your right.

We ask you to give the necessary strength to Your children
in the East so that they may be established in the faith and in
the hope of Your Holy Apostles.

Amin.
----------------------------------------------

Não se esqueça de orar por nossos irmãos e irmãs do Oriente cristão!

Oração de São Ephrem, o sírio pelo Oriente:

Senhor nosso Deus,
Você escolheu o Oriente para enviar seu único e
para realizar a economia da salvação.

É uma menina oriental, a Virgem Maria, a quem você
optaram por suportar e suportar seu Filho unigênito.

É no Oriente que ele cresceu, que ele trabalhou, que ele escolheu o Seu
Apóstolos e seus discípulos.

É no Oriente que Ele transmitiu Sua vontade e Seu
Ele ensinou milagres e maravilhas. Está em
Oriente, que ele deu a si mesmo.

É no Oriente que Ele escolheu sofrer, morrer e
ressuscitado.

Era do Oriente que ele subiu para sentar à sua direita.

Pedimos que você dê a força necessária aos Seus filhos
no Leste para que possam ser estabelecidos na fé e em
a esperança de seus santos apóstolos.

Amin.

 

 

INVITATION(S):

 

nuit-des-temoins-2018a.jpg

 

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ.

Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

10ème édition de la Nuit des Témoins :

ils donnent leur vie pour le Christ, venez prier pour eux

  • Quoi ?

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ.

Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

  • Où et quand ont-elles lieu ?

MONTPELLIER: lundi 12 mars, 20h-22h: église Saint-Thérèse

ROUEN: mercredi 14 mars, 20h-22h: Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption

LA ROCHE-SUR-YON: jeudi 15 mars, 20h30-22h30: église Saint-Louis

PARIS: vendredi 16 mars, 18h15 messe, 20h-22h veillée: cathédrale Notre-Dame de Paris

LUXEMBOURG: dimanche 18 mars, 19h30-21h30: cathédrale Notre-Dame

ROME: lundi 19 mars, 19h00 messe, 20h-22h veillée: église Saint-Louis des Français

  • Qui sont les grands témoins ?

L’AED invite des grands témoins pour honorer les martyrs de la foi, prêtres, religieuses, religieux et laïcs engagés ayant perdu la vie ces derniers mois par fidélité au Christ. Au cours de la Nuit des témoins, ils donneront leur témoignage sur la réalité de la situation des chrétiens dans trois pays phares:

Mgr Kyrillos William SAMAAN
Évêque copte catholique d’Assiout, ÉGYPTE

     L’ÉGYPTE en bref: 80% des chrétiens d’Orient sont égyptiens. Ils restent donc des cibles prioritaires pour les islamistes, malgré l’ostensible soutien que manifeste le président Sissi aux coptes : « Vous êtes notre famille et personne ne nous divisera », a-t-il proclamé à la messe de Noël 2017. L’enjeu : éviter le piège de la scission coptes / musulmans alimentées par les islamistes.

Mrg Ramon CASTRO CASTRO
Évêque de Cuernavaca, MEXIQUE

     Le MEXIQUE en bref: Deuxième plus grand pays catholique au monde, le Mexique est aussi le plus dangereux d’Amérique latine pour les prêtres. Une véritable guerre des cartels le ravage qui, en 2016, occupe la deuxième place au palmarès du nombre de morts, juste après le conflit en Syrie. L’Église est l’une des rares institutions à s’opposer au narcotrafic.

Père Paul-Elie CHEKNOUN
Prêtre en ALGÉRIE

     L’ALGÉRIE en bref: L’islamisme des années 90 a transformé le christianisme en portion congrue dans un pays à 99% musulman. En 2016, la révision de la Constitution conserve l’interdiction « d’ébranler la foi d’un musulman ». Pourtant, quelques catholiques osent à nouveau évangéliser. A quel prix ? Les élections présidentielles de 2019 diront si l’islamisme politique est aussi moribond que certains le prédisent.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES TÉMOINS, CLIQUEZ ICI

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

Une Prière de Saint Macaire d'Égypte:

« Ange saint qui veilles sur ma pauvre âme ne me quitte pas »

(On invoque Saint Macaire pour la sauvegarde du corps et de l'âme, contre les influences malveillantes)
« Ange saint, qui veilles sur ma pauvre âme et sur ma misérable vie, ne me quitte pas, moi qui suis pécheur, et ne m'abandonne pas à cause de mes souillures. 
Ne laisse pas approcher les esprits mauvais, dirige-moi en exerçant ton pouvoir sur mon corps périssable. 
Prends ma main blessée et impuissante, conduis-moi sur le chemin du salut. 
Oui, saint ange de Dieu, qui veilles sur mon âme et sur mon corps, pardonne-moi tout ce qui a pu t'offenser au cours de ma vie et toutes mes fautes d'aujourd'hui. 
Protège-moi dans la nuit qui s'approche et garde-moi des embûches et des attaques de l'Ennemi, pour que je n'offense point Dieu par un péché.
Intercède pour moi, auprès du Seigneur, afin qu'il m'affermisse dans sa crainte, et qu'il fasse de moi un serviteur digne de sa sainteté. 
Amîn. »

A Prayer of St. Macarius of Egypt:

"Holy angel who watches over my poor soul does not leave me"

(Saint Macaire is invoked for the safeguarding of the body and the soul, against malicious influences)
"Holy angel, who watch over my poor soul and my miserable life, do not leave me, I who am sinful, and do not abandon me because of my defilements.
Do not let evil spirits approach, direct me by exercising your power over my perishable body.
Take my injured and helpless hand, lead me to the path of salvation.
Yes, holy angel of God, who watch over my soul and my body, forgive me all that has offended you in my life and all my faults today.
Protect me in the approaching night and keep me from the pitfalls and attacks of the Enemy, so that I do not offend God with sin.
Intercede for me, before the Lord, that he may strengthen me in his fear, and make me a servant worthy of his holiness.
Amin. "

Uma Oração de São Macário do Egito:

"Santo anjo que vigia minha pobre alma não me deixa"

(São Macaire é invocado para a salvaguarda do corpo e da alma, contra influências maliciosas)
"Santo anjo, que cuida da minha pobre alma e da minha vida miserável, não me deixe, eu que sou pecador, e não me abandone por causa das minhas impurezas.
Não permita que espíritos malignos se aproximem, me dirigem exercitando seu poder sobre meu corpo perecível.
Pegue minha mão ferida e desamparada, leve-me ao caminho da salvação.
Sim, santo anjo de Deus, que cuida da minha alma e do meu corpo, me perdoe todos os que te ofenderam na minha vida e todas as minhas falhas hoje.
Proteja-me na noite que se aproxima e me impede das armadilhas e ataques do Inimigo, para que eu não ofenda Deus com o pecado.
Interceda por mim, diante do Senhor, para que ele me fortaleça no seu medo e faça-me um servo digno da sua santidade.
Amin. "

 

____________________________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Partager cet article
Repost0
20 février 2018 2 20 /02 /février /2018 18:39
- Que dois-je faire pour être sauvé?
- Ne fais pas confiance en ta propre droiture.
Ne te soucie pas du passé.
Et mets un frein à ta langue et à ton estomac!
(Saint Antoine le Grand )

 
O que devo fazer para ser salvo?
- Não confie em sua própria justiça. Não se preocupe com o passado. E colocar um freio na língua e no estômago!
São Anthony o Grande

____________

Chers amis et fidèles de notre Eglise Métropolitaine. Aloho m'barekh.

Aujourd'hui je vous confie une intention de prières très importante :
Soyons tous et chacun, clercs, moines et laïques à prier en ce moment avec ferveur pour L'Eglise-mère qui est en Synode. Que l'Esprit de Lumière et de force conduise les pères pour que la mission de l'Eglise Orthodoxe des Indes soit toujours plus lumineuse, forte et féconde tant en cette terre qu'ensemença Saint Thomas l'Apôtre qu'en sa diaspora et ses missions.

Votre fidèlement dans le Christ, notre Seigneur.

+Mor Philipose, Brévilly ce 20.II.18

 

=================
 

Caros amigos e fiéis da nossa Igreja Metropolitana. Aloho m'barekh.

Hoje confio-lhe uma intenção de oração muito importante:
Deixe-nos todos, clérigos, monges e leigos orar neste momento com fervor para a Igreja Mãe que está no Sínodo. Que o Espírito de Luz e Força guie os pais para que a missão da Igreja Ortodoxa das Índias seja sempre mais brilhante, mais forte e mais frutífera tanto nesta terra quanto na diáspora e na diáspora. missões.

Sua fidelidade em Cristo, nosso Senhor.

+ Mor Philipose, Brévilly este 20.II.18

=================

 

 

Dear friends and faithful of our Metropolitan Church. Aloho m'barekh.

Today I entrust you with a very important prayer intention:
Let us all, clerics, monks and laymen pray at this moment fervently for The Mother Church who is in Synod. May the Spirit of Light and Strength lead the fathers so that the mission of the Orthodox Church of the Indies is always brighter, stronger and more fruitful both in this land and in the diaspora and in the diaspora. missions.

Your faithfulness in Christ, our Lord.

+ Mor Philipose, Brévilly this 20.II.18

Jeûnes-tu?
Jean Chrysostome

 


Jeûnes-tu?
Donne-m'en une preuve par tes œuvres! Si tu vois un pauvre homme, aie pitié de lui.
Si tu vois un ami honoré, ne l'envie pas.
Que ta bouche ne soit pas seule à jeûner, mais aussi ton œil et ton oreille, et tes pieds, et tes mains, et tous les membres de ton corps.
Que tes mains jeûnent en étant délivrées de l'avarice.
Que tes pieds jeûnent en cessant de courir après le péché.
Que tes yeux jeûnent, en les disciplinant pour qu'ils ne regardent pas ce qui est plein de péché.
Que ton oreille jeûne… en n'écoutant pas les conversations malignes et le bavardage.
Que ta bouche jeûne des paroles obscènes et des critiques injustes. Car quel bien y a-t-il à s'abstenir de viande et de poisson, et de mordre et de dévorer nos frères?

Jejua você?

Me dê prova de seus trabalhos! Se você vê um pobre, tenha piedade dele.
Se você vê um amigo honrado, não o inveja.
Sua boca não é apenas jejum, mas também seu olho e sua orelha, seus pés e suas mãos e todos os membros do seu corpo.
Deixe suas mãos rápidas sendo entregues pela cobiça.
Que seus pés sejam rápidos parando correndo depois do pecado.
Que seus olhos sejam rápidos, disciplinando-os para que eles não vejam o que está cheio de pecado.
Deixe seu ouvido rápido ... por não ouvir conversas malignas e conversas.
Que sua boca seja rápida com palavras obscenas e críticas injustas. Para que serve para se abster de carne e peixe, e morder e devorar nossos irmãos?

Fasts you?

Give me proof by your works! If you see a poor man, have mercy on him.
If you see an honored friend, do not envy him.
Your mouth is not only fasting, but also your eye and your ear, and your feet, and your hands, and all the members of your body.
Let your hands fast by being delivered from covetousness.
May your feet fast by stopping running after sin.
May your eyes fast, disciplining them so that they do not look at what is full of sin.
Let your ear fast ... by not listening to malignant conversations and chatter.
May your mouth fast with obscene words and unjust criticism. For what good is there to abstain from meat and fish, and to bite and devour our brethren?

 

 

 

(Version française Claude Lopez-Ginisty  d'aprèsSaint Jean Chrysostome cité parhttp://orthodoxologie.blogspot.com/
A Journey through Great Lent Light and Life Publishing 1998)
 
 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

LE PARDON DE CARÊME

 

L’entrée en Carême –

Elle est marquée par la parole du Christ (“pardonnez et votre Père céleste vous pardonnera”, Matt. 6, 14) et par la demande mutuelle de pardon et de prière à la fin des vêpres: “pardonne-moi et prie pour moi!” disons nous en nous prosternant, pendant que le chœur très doucement psalmodie les strophes pascales. Cette demande nous accompagnera jusqu’à la Résurrection quand le baiser pascal succédera à celui que nous échangeons aujourd’hui.

L’intercession des frères

Nous reconnaissons ainsi le caractère sacerdotal de la communauté qui confesse la vraie foi. Nous demandons à nos frères dans la Foi d’intercéder devant Dieu, en prêtres et prêtresses qu’ils sont, pour que nous soit accordé le pardon de nos péchés, aujourd’hui, d’ici Pâques et au dernier Jour, celui du redoutable tribunal de l’amour.

Préparer la communion

Le Carême renouvelle la démarche eucharistique. “Si ton frère a quelque chose contre toi va te réconcilier avec lui avant de présenter ton offrande”, enseigne le Sauveur. Nous nous demandons pardon mutuellement de ce en quoi nous avons pu nous offenser. L’année écoulée n’a pu se passer sans que, le sachant ou l’ignorant, nous nous soyons blessés l’un l’autre. Demandons-nous pardon et pardonnons tout, toujours et à tous, afin de communier à l’amour du Christ. Nous avons l’unité de foi: nous voulons encore l’unité d’Esprit, qui est l’amour.

Le prochain

Au prochain également, qui croit autrement ou qui ne croit pas encore, nous demandons pardon, sur place, par courrier, par SMS. Comme l’eau baptismale du Christ, le courant du Pardon gagne les extrémités de la terre et de tous les mondes! En particulier, pensons à demander pardon aux chrétiens des autres communautés, que nous traitons quelquefois avec condescendance ou à qui nous n’avons pas assez d’amour pour dire la vérité.

Ceux qui ne connaissent pas le mot

“Pardon” appartient au vocabulaire biblique. Trouvons avec ceux qui ne croient pas – les athées de bonne foi! – les mots pour gagner leur bienveillance avant l’heure de notre mort ou de la leur. Que l’Esprit d’amour répandu depuis la Croix par le Verbe immolé volontairement pour tous nous inspire comment le dire – avec humour, avec simplicité, introduisons dans le monde, afin qu’il soit sauvé, l’indulgence, la remise des dettes et le pardon. Que faire d’autre d’utile pour notre monde, aujourd’hui ?

Les créatures

Notre supplication avec larmes pour l’indulgence et le pardon s’adresse à toutes les créatures. Pardon, soleil, vent, océan, oiseaux ailés et poissons de la mer, traités avec avidité ! Pardon de vous avoir pollués ! Pardon de vous avoir pris pour des proies ou comme des objets, aveugles à la présence du Créateur derrière l’arbre ou la montagne ! Pardon, soleil couchant, d’être passé sans te voir ni m’émerveiller !

Les défunts

Notre cœur se tourne également vers les défunts : il n’est pas trop tard pour les aimer, et pour leur demander pardon pour tout ce que nous ne pouvons plus faire pour eux, pour les avoir trop peu aimés, trop peu regardés ; pour nous être habitués à leur présence et ne pas nous être émerveillés d’eux tant qu’ils étaient là ! Pardonne-moi, Untel, Unetelle ! Pardonne-moi et prie pour moi ! – et je vais sur ta tombe me prosterner pour rendre hommage à ta présence invisible. Nous allons dans les cimetières en bien des moments de l’année, par exemple à Pâques, chanter l’hymne de la Résurrection : nous pourrions y aller en ce dimanche du pardon, demander aux « morts, les pauvres morts », comme dit le poète, toute leur indulgence, maintenant et au dernier Jour !

 

Source: "Sagesse Orthodoxe"

 

La porte de nos cœurs.

Seigneur,

"Tu frappes à la porte de nos cœurs

au plus intime de notre demeure

trop souvent nous sommes absents

ou malentendants.

Tu frappes à la porte de nos cœurs

sans insistance, tout en douceur

pour sentir Ta Brise légère

faire silence est nécessaire.

Tu frappes à la porte de nos cœurs

comme un ami, à n’importe quelle heure

tenons notre feu éclairé

pour T’accueillir, Te réchauffer.

Tu frappes à la porte de nos cœurs

Tu as besoin de nous, veilleurs

pour entendre les cris de nos frères

proches ou lointains, sur notre terre.

Tu frappes à la porte de nos cœurs

pour qu’ils s’ouvrent à Ta Parole

qui nous conduit vers le bonheur

d’un monde rempli de Ta Chaleur."

(Anne Marie Maillet )

______

A porta de nossos corações.

Senhor.

"Você bate na porta de nossos corações

no mais íntimo de nossa casa

muitas vezes estamos ausentes

ou difícil de ouvir.

Você bate na porta de nossos corações

sem insistência, gentilmente

para sentir sua brisa leve

É necessário o silêncio.

Você bate na porta de nossos corações

como amigo, a qualquer momento

vamos manter o nosso fogo aceso

para recebê-lo, para aquecê-lo.

Você bate na porta de nossos corações

Você precisa de nós, observadores

para ouvir os gritos de nossos irmãos

perto ou longe, em nossa terra.

Você bate na porta de nossos corações

para abrir a sua Palavra

o que nos leva à felicidade

de um mundo cheio de seu calor ".

(Anne Marie Maillet)

___________

The door of our hearts.

Lord.

"You knock on the door of our hearts

at the most intimate of our home

too often we are absent

or hard of hearing.

You knock on the door of our hearts

without insistence, gently

to feel your light breeze

silence is necessary.

You knock on the door of our hearts

as a friend, at any time

let's keep our fire lit

to welcome you, to warm you up.

You knock on the door of our hearts

You need us, watchers

to hear the screams of our brothers

near or far, on our land.

You knock on the door of our hearts

to open to your Word

which leads us to happiness

of a world filled with Your Heat. "

(Anne Marie Maillet)

_____________________________________________________________________

EFFORT DE CARÊME ?

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  Francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

Un ascète pria Dieu de lui révéler beaucoup de mystères.
 
Quittant sa cellule pour aller dans un autre village, il rencontra en chemin un ange, mais il ne le reconnut pas. Il pensait que l'ange était un être humain. 

En chemin ils trouvèrent un cheval mort. L'ascète se boucha le nez, l'ange ne le fit pas. Ils allèrent plus loin et passèrent près d'une vache morte qui puait. L'ascète se boucha de nouveau le nez, l'ange non. Ils continuèrent et arrivèrent devant un chien mort; l'ascète se boucha le nez, l'ange ne fit rien.
 

Quand ils furent sur le point d'arriver au village, ils rencontrèrent une belle jeune fille bien habillée et couverte de bijoux. Alors l'ange se boucha le nez.
 

Voyant cela l'ascète dit: Es-tu ange, homme ou démon? Nous avons rencontré un cheval mort qui puait et tu ne t'es pas bouché le nez. La même chose est vraie de la vache et du chien mort. Maintenant que nous avons rencontré une belle jeune fille, tu te bouches le nez?
 

L'ange révéla alors qui il était et dit: Rien ne sent plus mauvais pour Dieu que l'orgueil.
 

Et disant ces mots, il disparut.
 

L'ascète retourna immédiatement dans sa cellule et pleura sur ses péchés, priant Dieu de le garder des ruses du Diable, et de ne pas permettre qu'il tombe victime de l'orgueil et soit perdu.

 

Saint Côme d'Etolie

 

Version française Claude Lopez-Ginistyhttp://orthodoxologie.blogspot.com/ d'après Nomikos Vaporis
Father Kosmas The Apostle of the Poor
Holy Cross Orthodox Press Brookline, Massachussets USA, 1977
_____________________________________________________________________________________________

PROCHAIN STAGE D'ICONOGRAPHIE

 

EN PREMIÈRE SEMAINE DU MOIS DE

 

MAI 2018

 

(Du 1er au 8 Mai.Conférence du Pr Sadek le 7 Mai) , 

au Monastère Syro-Orthodoxe francophone

 

par Armia Chef d’atelier au Patriarcat Copte

 

Orthodoxe d'Alexandrie (Sous la supervision et avec

 

conférence du Pr Sadek A ) 

 

 

INSCRIVEZ-VOUS RAPIDEMENT

 

Adresse ci-dessous:

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie,

Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

________________________________________________________

Saint-Eustache d'Antioche (+337)*, qui êtes-vous?


Parfois surnommé "le Grand", Mor Osthatheos d'Antioche fût  Patriarche d'Antioche.
 
Au Synode œcuménique de Nicée (325), puisqu'il présidait le conseil, il se distingua avec zèle contre les Ariens et fut l'un des opposants les plus éminents à l'arianisme. 

De 325 à 330, il était engagé dans une guerre littéraire presque continue. contre les ariens.

Mais "le fou d'Arius", comme l'appelait saint Eustache, refusait de renoncer à ses erreurs. 

C'est ainsi que Lui-même et ceux qui  partageaient  son opinion théologique érronnée et se placaient hors de la communion de l'Eglise Apostolique furent été excommuniés de l'Église par le Concile . 

Parmi les évêques qui  signèrent le Symbole de Nicée, il y en avait pourtant qui sympathisaient avec l'hérésie d'Arius, mais qui, conservant un certain "sens de l'Eglise", signèrent pourtant les Actes du Concile par crainte d'être jugés "excommuniés" et , dès lors, eussent été coupés de l'Eglise du Christ .

Après le Concile cependant, remplis de rancoeur à l'encontre de ce défenseur de la "Foi Droite", plusieurs complotèrent contre saint Eustache. 
Avec beaucoup de ruse ils obtinrent son consentement pour convoquer un Concile local à Antioche. 
Après avoir corrompu une  femme débauchée, ils persuadèrent celle-ci de se présenter au Conseil avec un nourrisson sur sa poitrine et déclarer faussement qu'Eustathe était le père de l'enfant. 
Les ariens, "loups déguisés en brebis", eurent leur revanche en prononçant 
 la déposition de Mor Osthatheos avec le soutien du roi Constantin (qui a malheureusement était acquis aux vues hérétiques des ariens). 

Même exilé pourtant, le Patriarche Eustathius continuait de lutter pour l'orthodoxie avec le même zèle.

Malheureusement, contrairement à d'autres auteurs, ses nombreux livres et interprétations furent perdus au fil du temps. 
Seuls nous restent les commentaires des Psaumes, Sagesse de Salomon, deux Qurbono Thakso et huit livres contre les enseignements hérétiques d'Arius sont tout . Il mourut en exil en l'an 337 de notre ère.

Ô Mor Osthatheos! Intercédez pour nous devant le trône de grâce de Dieu. Amîn

*Fêté le 21 Février dans l'Eglise Patriacale d'Antioche

___________________________

Saint-Eustache of Antioch (+337) *, who are you?


Sometimes nicknamed the Great, Mor Osthatheos of Antioch was Patriarch of Antioch.
 
At the Ecumenical Synod of Nicaea (325), since he presided over the council, he distinguished himself with zeal against the Arians and was one of the most prominent opponents of Arianism.

From 325 to 330, he was engaged in an almost continuous literary war. against the Arians.

But "the fool of Arius", as St. Eustache called him, refused to give up his mistakes.

It was thus that He and those who shared His theological opinion and placed themselves outside the communion of the Apostolic Church were excommunicated from the Church by the Council.

Among the bishops who signed the Nicene Creed, there were some who sympathized with the heresy of Arius, but who, preserving a certain "sense of the Church", nevertheless signed the Acts of the Council for fear of being considered "excommunicated" and, therefore, would have been cut off from the Church of Christ.

After the Council, however, filled with rancor against this defender of the "Right Faith", several conspired against Saint Eustache.
With much cunning they obtained his consent to convene a local council in Antioch.
After corrupting a debauched woman, they persuaded her to go to the Council with an infant on her breast and falsely declare that Eustatha was the father of the child.
The Arians, "wolves disguised as ewes", had their revenge by pronouncing
 the deposition of Mor Osthatheos with the support of King Constantine (who unfortunately had acquired the heretical views of the Arians).

Even though exiled, Patriarch Eustathius continued to fight for orthodoxy with the same zeal.

Unfortunately, unlike other writers, his many books and interpretations were lost over time.
Only the comments of the Psalms remain, Solomon's Wisdom, two Qurbono Thakso, and eight books against the heretical teachings of Arius are all. He died in exile in the year 337 of our era.

O Mor Osthatheos! Intercede for us before the throne of God's grace. Amin

* Celebrated on February 21st in the Patriarchal Church of Antioch

_________________

São Eustache de Antioquia (+337) *, quem é você?


Às vezes apelidado de Grande, Mor Osthheheos de Antioquia era Patriarca de Antioquia.
 
No Sínodo Ecumênico de Nicéia (325), desde que ele presidiu o conselho, ele se distinguiu com zelo contra os Arianos e foi um dos adversários mais proeminentes do arianismo.

De 325 a 330, ele estava envolvido em uma guerra literária quase contínua. contra os arianos.

Mas "o tolo de Arius", como St. Eustache o chamou, recusou-se a desistir de seus erros.

Foi assim que Ele e aqueles que compartilharam sua opinião teológica e se colocaram fora da comunhão da Igreja Apostólica foram excomungados da Igreja pelo Conselho.

Entre os bispos que assinaram o Credo de Nicéia, havia alguns que simpatizavam com a heresia de Arius, mas que, preservando um certo "senso da Igreja", assinaram os Atos do Conselho por medo de serem considerado "excomungado" e, portanto, teria sido cortado da Igreja de Cristo.

Depois do Concílio, no entanto, cheio de rancor contra este defensor da "Fé Justa", vários conspiraram contra Saint Eustache.
Com muita astúcia, obtiveram o seu consentimento para convocar um conselho local em Antioquia.
Depois de corromper uma mulher desavergonhada, eles a persuadiram a ir ao Conselho com uma criança no peito e declarar falsamente que Eustatha era o pai da criança.
Os arianos, "lobos disfarçados de ovelhas", se vingaram ao pronunciar-se
 a deposição de Mor Osthheheos com o apoio do rei Constantino (que desafortunadamente adquiriram os pontos de vista heréticos dos arianos).

Embora exilado, o Patriarca Eustathius continuou a lutar pela ortodoxia com o mesmo zelo.

Infelizmente, ao contrário de outros escritores, seus muitos livros e interpretações foram perdidos ao longo do tempo.
Somente os comentários dos Salmos permanecem, a Sabedoria de Salomão, dois Qurbono Thakso e oito livros contra os ensinamentos heréticos de Arius são todos. Ele morreu no exílio no ano 337 da nossa era.

O Mor Osthheheos! Interceda para nós diante do trono da graça de Deus. Amin

* Celebrado em 21 de fevereiro na Igreja Patriarcal de Antioquia

________________________________

Les grandes crises de l’Église
L’ARIANISME : JÉSUS-CHRIST EST DIEU
PRÉHISTOIRE DE L’ARIANISME

La meilleure manière d’étudier le développement et le dénouement de cette longue crise et des autres qui suivront est d’en présenter d’abord les grandes aires géographiques réparties entre les trois grandes métropoles patriarcales d’Orient et d’Occident, Antioche, Alexandrie, Rome.

ROME depuis toujours aime l’ordre, la clarté, la loi. Avec un amour plus grand de la clarté et de la discipline canonique que de la spéculation. L’unité des trois Personnes y est tenue fermement comme d’une même substance. D’instinct, notre Occident devenu chrétien adore un seul Dieu, et ce Dieu unique on l’accepte trois Personnes. Ce mot de personne évoque malheureusement le masque de l’acteur, le personnage de théâtre et son rôle surajouté à son être naturel. Il est donc bien faible pour exprimer la pleine réalité vivante, distincte, des Trois.

Dans cette vue de l’unité trinitaire, Rome adoptera vite le terme de «  consubstantiel  », qui se traduit en grec «  homoousios  ». Trois Personnes mais une seule substance  : consubstantielles. (…)

Une hérésie s’était levée à Rome au IIe siècle, reprise par le libyen Sabellius. (…) Les Personnes n’étaient plus que trois rôles successifs, trois visages, trois modes d’être d’un même Dieu. On appellera cette hérésie le modalisme ou sabellianisme du nom de son inventeur. Et en Christologie, ce sera l’adoptianisme, du fait que le Christ y était dit “ adopté ” par Dieu. C’était revenir au Dieu des Juifs, au Dieu des philosophes.

L’hérésie, condamnée aussitôt, ne durera pas. Mais elle laissera longtemps une très mauvaise impression en Orient et vaudra à Rome, de sa part, une suspicion tenace de réduction de la Trinité à l’Unité.

ALEXANDRIE voit s’épanouir au contraire un courant platonicien effervescent, mysticisme chrétien qui mériterait le nom moderne d’existentialisme. Ici, c’est la Trinité, non le mot mais les Trois qu’il désigne, qui est l’objet privilégié de la contemplation. (…) Alexandrie refuse le mot «  homoousios  », équivalent grec du mot latin consubstantiel. En revanche, Alexandrie affirme «  trois hypostases  », mot grec bien plus fort que le mot «  trois personnes  » latin, trois hypostases par ailleurs divines, éternelles, parfaites, incréées.

Mais dire trois hypostases, n’est-ce pas trop distinguer et séparer le Père, le Fils et le Saint-Esprit, surtout si on les subordonne l’un à l’autre  ? On le craint à Rome où ce mot d’hypostase sonne mal, comme qui dirait trois substances. Rome soupçonnera Alexandrie de refuser le consubstantiel parce qu’elle multiplie les substances divines  ! (…)

ANTIOCHE est de tradition rationaliste et point mystique. De tout temps, l’inclination dominante y est à l’humanisme. On a tendance à voir dans le Christ d’abord et presque exclusivement l’homme, un homme adopté par Dieu  : adoptianisme. Et par suite Dieu reste foncièrement UN sous des noms différents au cours des âges, Père dans l’Ancien Testament, Fils ou Verbe dans l’Évangile, Esprit-Saint ou Paraclet dans le temps de l’Église  : sabellianisme ou modalisme. L’hérésie romaine ici va prendre racine. Paul de Samosate, Évêque d’Antioche, enseigne avec entêtement cette double hérésie jusqu’en 268 où un Concile local le dépose pour modalisme trinitaire et adoptianisme christologique. Le plus dangereux théologien dont il s’inspire, Lucien d’Antioche, est lui aussi condamné. Plus tard, réconcilié, il mourra martyr en 312.

Mais son système lui survivra. Le voici  : (…) Dieu, parce qu’il devait un jour adopter l’homme Jésus, s’est d’abord créé un Verbe, autre esprit semblable à lui, pour en être l’âme. Dieu unique profère donc un beau jour une Parole, qui dès lors subsiste, divine, parfaite, mais créée pour entrer dans le corps de Jésus et, lui donner sa personnalité divine. Ingénieux  ! Or ce Lucien d’Antioche avait de nombreux disciples, dont certains feront parler d’eux, Eusèbe le futur Évêque de Nicomédie et un libyen ambitieux, Arius. (…)

ALORS PARUT ARIUS…
Arius

 

Arius

Égyptien ou lybien, né vers 256, il a fait ses études à Antioche. Disciple de Lucien, imprégné de rationalisme, féru de logique aristotélicienne et d’ailleurs peu génial, il répète le système de son maître. Austère, il jouit d’un grand prestige à son retour en Égypte. Il participe aussitôt au schisme de l’ambitieux Mélèce de Licopolis. (…) Excommunié, Arius sera bientôt réconcilié par le bienveillant Alexandre, évêque d’Alexandrie  ; ordonné prêtre, on le trouve à partir de 313 curé de l’église de Baucalis.

En 318, lors d’une réunion de prêtres, Alexandre rappelle sans aucun calcul l’unité des Trois Hypostases divines. Arius proteste pour proclamer son système à lui, importé d’Antioche  : le Fils n’a pas toujours existé, il a été tiré du néant, il est une créature inférieure au Père, œuvre de sa volonté  ! Réprimandé il s’obstine, se gagne des partisans. Alexandre doit l’excommunier de nouveau en 320. Aussitôt il traverse la mer et rejoint son ami, le tout puissant Évêque Eusèbe de Nicomédie, parent et ami de l’Empereur Constantin. (…)

Constantin est maître du monde et se veut pacificateur universel. Circonvenu par Eusèbe, il envoie Hosius de Cordoue, un latin, porter une lettre à Alexandre lui demandant de réconcilier Arius. L’Évêque d’Alexandrie éclaire l’envoyé de l’Empereur sur la gravité du cas et refuse. Constantin convoque alors un Concile.

LE CONCILE DE NICÉE (325)
Concile de Nicée

 

Concile de Nicée

À Nicée, tout près de Constantinople la nouvelle ville impériale, trois cent dix huit évêques se réunissent sous la présidence de Constantin, catéchumène, en présence des prêtres Titus et Vincent, légats du Pape Silvestre. C’est le premier grand Concile qu’on dira œcuménique bien que la participation de l’Occident soit très faible. Il condamne Arius et l’exile ainsi que ses dix-sept partisans déclarés. (…) Contre Arius, le parti de l’orthodoxie l’emporta grâce à l’intervention d’Hosius de Cordoue et des quelques occidentaux qui débusquèrent les hérétiques de leurs retranchements, sans plus d’équivoques possibles, en proclamant enfin selon la terminologie latine que le Fils était HOMOOUSIOS, c’est-à-dire CONSUBSTANTIEL au Père. Les Ariens refusèrent et le mot et la vérité qu’il signifiait. La bataille du consubstantiel était engagée. (…)

À Nicée les Grecs certes acceptèrent la terminologie latine sur le moment, par nécessité, pour vaincre les Ariens, mais non sans réticences et sans restrictions mentales. Et voilà qui va empoisonner le débat  !

Le Parti eusébien fit chorus. C’était une masse d’Évêques orientaux plus ou moins secrètement acquis à l’hérésie. (…) Saint Athanase, simple prêtre, au contraire s’attacha à la foi de Nicée absolument et sans réserve, nonobstant la difficulté de terminologies divergentes  : le Verbe est Fils, il est donc engendré de la substance du Père et nécessairement de même substance que Lui  : HOMOOUSIOS. (…)

LA MONTÉE DE L’ARIANISME (325-341)

Il fallut l’immense perversité d’Eusèbe de Nicomédie pour assurer la remontée de l’arianisme. Dès le lendemain du Concile, il use de toute son influence sur l’Empereur, l’Impératrice, sa sœur. D’abord, il les persuade de laisser revenir les exilés, et même Arius impénitent (329-330). Il donne corps à une sorte de grand parti libéral, qui se présente comme ennemi de tout excès, de celui d’Arius le condamné comme de celui de Nicée qui le condamna  ! Pour le bien de la paix, on ne mentionnera plus le homoousios, cause de division, sans jamais pourtant le contester  !

Puis il dresse la liste secrète des Nicéens les plus fermes pour les évincer de leurs sièges par tous les moyens, et Athanase, Évêque d’Alexandrie depuis 328, tout premier. Enfin, il s’acharnera contre certains ultra-nicéens dont les exagérations répréhensibles lui serviront de repoussoir. (…)

Eusèbe fit tant et si bien que le Concile de Tyr, en 335, fut le triomphe de son parti semi-arien. On y décide la réconciliation de l’hérésiarque Arius. Mais il crève d’une colique qui le prend soudain dans la rue, à Constantinople, la nuit qui précédait sa triomphale réhabilitation à Sainte-Sophie  ! Châtiment de Dieu impressionnant. Le Concile d’Antioche, en 341, est un nouveau succès pour Eusèbe, le dernier. Il meurt peu après, laissant son parti sans direction.

Changement sensible. En 343, le Concile de Sardique, présidé par le vieil Hosius, s’affirme nettement nicéen. (…) L’Empereur Constantin meurt en 346, après avoir reçu le baptême d’un prêtre arien.

Son successeur en Occident, Constant, est nicéen convaincu  ; aidé du Pape Jules il impose l’orthodoxie. Athanase libéré rentre à Alexandrie en liesse  ; partout les querelles s’apaisent. Las  ! Constant meurt en 350 et Constance, arien forcené, devient Empereur unique d’Orient et d’Occident. La violence du Pouvoir va imposer l’hérésie.

LE TRIOMPHE UNIVERSEL DE L’HÉRÉSIE (351-361)

L’arianisme ne s’est pas maintenu comme un front uni en face de l’orthodoxie nicéenne. Dès cette époque, dite de la deuxième génération arienne, il éclate en trois tendances  :

1. La tendance radicale, celle des Anoméens, est agressivement rationaliste. Elle nie toute ressemblance de nature entre Dieu le Père Inengendré et le Fils qui est engendré et donc créature tirée du néant.

2. La tendance mitigée, molle, accommodante, celle des Homéens ou Acaciens, qui aura les faveurs de l’Empereur. Elle admet une ressemblance entre le Père et le Fils… sans préciser laquelle. C’est nager dans l’équivoque, sans autre terme fixe que le refus passionné de l’Homoousios nicéen.

3. La tendance enfin la plus proche de l’orthodoxie, dite semi-arienne, des Homéousiens. Elle ralliera une grande partie de l’épiscopat oriental derrière Basile d’Ancyre, chef de file intelligent et estimé de tous, même des nicéens, pour sa vertu et son courage. Elle admet une similitude substantielle entre le Père et le Fils. Mais elle refuse toujours le Homoousios de Nicée. (…)

Pour le moment, c’est le Parti des Homéens qui s’impose par la menace et les sévices du Pouvoir impérial. (…)

Saint Athanase

 

Saint Athanase

Libère, qui succède au Pape Jules en 352, est aussitôt sommé par l’entourage de l’Empereur, de revenir sur la réhabilitation d’Athanase prononcée par le Pape Jules et le Concile de Sardique. À ce moment de l’histoire, Athanase personnifie toute la foi catholique. Pour se donner un espace de liberté, Libère rouvre son procès à Rome et Athanase lui envoie un Mémoire présentant sa défense. Courageusement, le Pape le justifie et veut faire proclamer sa décision par un Concile.

Le parti de l’Empereur provoque alors la réunion du Concile d’Arles où tous les Évêques, même les légats pontificaux, cèdent à leurs roueries et condamnent Athanase. (…) Au Concile de Milan, en 355, l’intransigeant Lucifer, Évêque de Cagliari en Sardaigne, et Eusèbe de Verceil, un doux et saint homme, défendent vaillamment Athanase au milieu de trois cents Évêques terrorisés qui cèdent aux ariens. Saint Hilaire, seul opposant, est exilé en Phrygie  ; Athanase doit s’enfuir précipitamment. Les deux légats sont exilés en Orient. Eusèbe y aura beaucoup à souffrir. Quant à Lucifer, de là-bas il rédige des pamphlets d’une totale indigence intellectuelle mais d’une violence de ton provocante à l’adresse de l’Empereur. Nous les retrouverons bientôt.

Seul contre tous, abandonné de tous, Libère refuse encore à l’Empereur la condamnation d’Athanase qu’il réclame. Il est exilé de Rome où un intrus, Félix, prend sa place. Les derniers témoins de Nicée sont pourchassés. (…)

LA FAUTE DU PAPE LIBÈRE (357)
LA CHUTE DE L’ÉPISCOPAT UNIVERSEL (359)

Ce qui s’est passé alors, effrayant, illustre admirablement la parole de Jésus à Saint Pierre  : «  Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le froment  ; mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères  » (Lc 22,31).

Pape Libère

 

Le Pape Libère

Il est indubitable que le Pape Libère en exil a connu en 357 une inqualifiable faiblesse. Athanase dira plus tard que Libère, par crainte de la mort, l’a abandonné. Saint Jérôme affirme que Libère a cédé un moment à la perversité hérétique, signifiant qu’il a signé quelque formule arienne. (…)

C’est la honte, et même s’il faut faire sa grande part à la diplomatie, à la manœuvre. Est-ce l’apostasie  ? Et pour un pape, est-ce l’hérésie formelle, la chute de l’Infaillible  ? De très minutieuses recherches conduisent à une conclusion stupéfiante. Libère a bien signé une première formule, équivoque certes mais non hérétique, dans l’espoir de rentrer en grâce. Mais il refusa toujours énergiquement de signer une autre formule que les Acaciens exigeaient de lui. (…) Enfin, il signa très délibérément le nouveau formulaire homéousien de Basile d’Ancyre, dans le dessein de faire bloc avec ces semi-ariens contre le plus grand péril, et peut-être de les ramener eux-mêmes vers l’orthodoxie. (…) Ce n’était certes pas l’homoousios nicéen, mais c’en était l’ombre et la promesse…

Cette habileté lui vaut de rentrer dès 358 à Rome, qui l’accueillit en triomphateur comme le champion de l’orthodoxie, le confesseur de la foi que tous admirent. L’intrus Félix est chassé et jusqu’à sa mort Libère jouira d’une immense popularité. (…)

Sur les entrefaites, les Évêques du monde entier sont convoqués en Concile par Constance pressé d’en finir. Les Occidentaux se réuniront à Rimini, province romaine d’Émilie, les Orientaux à Séleucie, en face de Constantinople sur le Bosphore. Libère, à peine revenu d’exil, est tenu à l’écart. Alors, sous la menace du bannissement et de la mort, tous signent une formule équivoque qui constitue à elle seule un reniement de la foi de Nicée. Et chacun le sait bien. Seul saint Hilaire, à la Cour même de l’Empereur, résiste et tente d’éclairer ses collègues. Devenu par trop encombrant, l’Empereur le renvoie chez lui, à Poitiers  !

Le 31 décembre 359, c’en est fait. Le triomphe des Acaciens est total, universel. Saint Jérôme le dira dans sa phrase fameuse  : «  Le monde entier gémit, stupéfait de se réveiller arien.  »

Mais Constance meurt en 361, au moment où la cause de l’Orthodoxie paraissait à jamais compromise. Ce n’était pourtant qu’en surface. Ces années-mêmes, se préparait lentement la reconstruction de l’Unité dans la foi. L’Occident était resté profondément nicéen, par-delà sa peur et ses lâchetés. Libère, revenu, affermissait et relevait ses frères dans l’Épiscopat.

L’Orient évoluait, dans une horreur commune des violences du parti acacien, vers de nouvelles alliances. Enfin, le grand brassage de l’Orient et de l’Occident, dû aux persécutions et à tant de mesures d’exil, surtout celles qui frappèrent le Pape Libère, le héros de la foi Athanase et son homologue latin Hilaire, avait amené les meilleurs à se mieux comprendre. (...)

VERS LA RÉCONCILIATION (361-376)

Oui, c’est du plus profond des ténèbres qu’allait jaillir la lumière, c’est en pleine persécution que s’ébauchaient les premiers gestes de réconciliation entre vrais chrétiens. Ces événements sont riches d’enseignement pour aujourd’hui. Ne sommes-nous pas dans une situation analogue à celle des années 358-361  ? Nous avons d’étonnantes leçons à recevoir des rares Confesseurs de la foi de Nicée, dans le reniement de l’Épiscopat universel et la chute du Pape. (…)

En 358, les semi-ariens de la tendance homéousienne s’étaient réunis. Ce Concile d’Ancyre fit voir que les très nombreux Évêques d’Orient de cette tendance (…) s’étaient partout rapprochés spontanément des Nicéens persécutés. (…) Leur HOMOIOUSIOS (de nature semblable) était très près de l’HOMOOUSIOS catholique (de même nature) qu’ils s’obstinaient à refuser par détestation du sabellianisme. (…)

Libère comprit le désir d’union des Homéousiens mais aussi leur crainte de renier la trinité des Hypostases. Il signa alors le formulaire rédigé au Concile d’Ancyre, non par faiblesse cette fois, mais très consciemment, parce que ce texte n’était pas faux et qu’il devait conduire selon sa logique propre jusqu’à la pleine et vraie foi catholique.

Athanase et Hilaire, les deux grands athlètes de l’orthodoxie nicéenne, tendaient eux aussi la main aux Homéousiens en 359. Par rapport aux autres partis ariens qui contredisent la foi, les Homéousiens ne sont retenus loin de nous que par des questions de langage et des malentendus. (…)

Ce n’est pas là «  œcuménisme  » vague, sentimental, de gens relâchés et grands bradeurs de dogmes… C’est la décision mûrement réfléchie de Confesseurs de la Foi que leur charité élève au-dessus de tout esprit de secte et de toute étroitesse de cœur, au seul service de la Vérité.

St Hilaire de Poitiers

 

Saint Hilaire de Poitiers

Hilaire fait connaître aux Latins les vraies difficultés des Grecs et en 360 un Concile de Paris admet, parallèlement à l’HOMOOUSIOS nicéen, l’HOMOIOUSIOS semi-arien. (…) Athanase quant à lui convoque tous les Orientaux à Alexandrie en 362. Tous souscrivirent un appel à l’union rédigé à l’intention de l’Église d’Antioche, dans lequel chacun y est reconnu libre de professer en Dieu UNE ou TROIS HYPOSTASES, selon le sens qu’il donne à ce terme.

Les Homéousiens répondent à cette généreuse ouverture  : ils anathématisent Rimini et Séleucie et se décident à se réconcilier avec Rome.

Le Pape accepta l’ouverture aux semi-ariens et la remise en cause de l’anathème de Nicée. Était-ce un reniement  ? Non, mais une harmonisation des langages et une réconciliation des cœurs dans l’unité d’une même foi sincère. (…) Libère pouvait mourir satisfait le 23 septembre 366. Il avait rouvert les voies de la concorde. (…)

RÉACTION LUCIFÉRIENNE

Lucifer, l’Évêque de Cagliari, n’était pas du tout satisfait de la tournure que prenait cette réconciliation générale  ; elle n’entrait pas dans ses vues parce qu’elle ne flattait pas son orgueil. L’homme éprouvait en son cœur le plus grand mépris pour les Évêques qui avaient un moment cédé à la crainte ou à la torture. Maintenant, il soupçonnait de trahison, de compromission, les plus grands que lui, parce qu’ils tendaient la main à leurs frères, égarés ou pénitents, pour retrouver l’unité perdue. (…)

Il en vient, logiquement, dans la logique de son orgueil, à professer que la chute dans l’hérésie fait perdre tout pouvoir d’ordre aux Évêques et aux prêtres tombés.

Que restait-il donc de l’Église à ses yeux  ? … Lui. Fulminant l’anathème contre tous, il fonde en Orient, à Rome même, en Sardaigne, de minuscules chapelles dissidentes qui empoisonnent la paix revenue. Il ne reconnaît plus pour Pape ni Libère ni son successeur Damase. (…) Il n’y a plus de pape valide, il n’y a plus d’évêques légitimes. Tous ont failli. Il y a lui  !

Saint Jérôme

 

Saint Jérôme

Quand enfin Damase mesurera l’infection de ce Luciférianisme il chargera saint Jérôme d’écrire contre le schisme. (…) L’Église a retrouvé déjà la splendeur de son unité, sans eux, malgré eux. Mettant le doigt sur la plaie, Jérôme leur reprochera de croire que leurs petites chapelles isolées, dissidentes, peuvent être à elles seules l’Église catholique. (…) Le salut de l’Église est assuré, ailleurs et autrement, dans la suprême dignité du Sacerdoce, c’est-à-dire dans l’Église Romaine et tout ce qui demeure en communion avec elle.

Et Eusèbe  ? Arrivé trop tard d’Alexandrie, porteur de la paix conciliaire, il ne trouva à Antioche que désunion et aigreur semées par le zèle schismatique de son collègue. Épuisé de fatigues et déçu, il rentre lentement à Verceil où il meurt peu après des suites des tortures subies  ; l’Église l’honore comme Saint martyr. Quant à Lucifer, il mourut dans le schisme total, on ne sait plus à quelle date, d’une fin misérable. Des deux Légats du Pape au Concile de Milan, en dix ans, l’un était devenu un saint et l’autre, qui avait trop confiance en lui-même, un sectaire schismatique et un réprouvé… Quelle leçon  !

SAINT BASILE, L’ARCHANGE
St Basile l'Archange

 

Saint Basile

Précisément en cette année 362, si riche en événements favorables, saint Basile vient d’être ordonné prêtre. Il a trente-trois ans. D’une famille de martyrs et de saints, il a suivi à Constantinople puis à Athènes les meilleurs enseignements du temps  ; rhétorique, philosophie, il s’est distingué en tout avec éclat. C’est alors qu’il se lie d’amitié avec le futur Grégoire de Nazianze et qu’il côtoie un noble étudiant dont la foi est en train de sombrer, Julien l’Apostat.

Magistrat célèbre, il brise sa carrière et se retire dans le domaine familial pour y vivre l’idéal monastique avec les siens. (…) C’est alors qu’en pleine possession de la doctrine nicéenne, il compose sa réfutation de l’hérésie des Nouveaux Ariens, dialecticiens redoutables, le Contra Eunomios. (…)

Peu après, en 370, Basile est élu Évêque de Césarée, la grande métropole de Cappadoce. II y manifestera toutes les qualités naturelles et toutes les vertus des plus grands évêques. Alors il tient tête à l’Empereur Valens et son courage, son prestige, ses miracles, détournèrent de la Cappadoce demeurée totalement fidèle la terrible persécution… Parfait moine, admirable ami, fin lettré, le plus dévoué et le plus actif des Pasteurs, sa gloire immortelle est celle du Docteur de la foi.

Avec génie, il a compris le terrible malentendu qui ne cesse de s’aggraver entre les Orientaux et Rome. Il l’éclaire de toute sa connaissance de la philosophie. Et il démontre l’urgente nécessité pour résoudre la crise d’accorder aux Orientaux la pleine liberté de leur vocabulaire, fût-ce à l’encontre de la lettre de Nicée mais selon son esprit. (…) Du jour où il est Évêque de Césarée, il se voue à cette grande cause de la réconciliation de l’Orient avec Rome. Dieu lui laissera seulement neuf ans de vie pour la mener à bien (370-379).

Il a contre lui, en Orient même, à Antioche, ce Paulin que Lucifer fit évêque et qu’un jeune latin du nom de Jérôme (saint Jérôme  !) épaule et recommande à Rome sans rien comprendre aux problèmes grecs. (…) Abusé par Jérôme, le Pape Damase ne veut connaître sur le siège d’Antioche que le sinistre Paulin et refuse toute concession de langage  ! (…)

Notre Basile en appelle au Pape en 371 pour l’informer de la situation réelle qui est contraire à ce qu’il croit. La réponse romaine est évasive. (…) Basile se plaindra dans des lettres intimes de l’incompréhension de Damase, «  un homme assis sur un trône sublime d’où il entend à peine ceux qui d’en bas lui disent la vérité  ». (…)

Pendant ce temps l’Orient souffre de la persécution, aggravée par les divisions qui subsistent entre vrais et sincères chrétiens. On comprend l’amertume de notre Docteur. (…)

Le 1er janvier 379, âgé de quarante neuf ans, il mourait déjà honoré comme un saint dans tout l’Orient, laissant à son frère Grégoire de Nysse, le mystique amoureux de la solitude, et à son ami le timide Grégoire de Nazianze qu’il avait dû sans cesse pousser l’épée dans les reins, la grande, l’écrasante mission de mener à son terme la réconciliation de tout l’Orient chrétien dans le dogme de Nicée et de la faire admettre par Rome.

LA VICTOIRE DE L’ORTHODOXIE
LE CONCILE DE CONSTANTINOPLE (381)
St Grégoire de Nazianze

 

Saint Grégoire
de Nazianze

Enfin Dieu permit l’accalmie dont saint Basile connut l’aurore. (…) En 381, le Concile Œcuménique de Constantinople, convoqué par l’Empereur Théodose, se réunit dans l’immense rayonnement de saint Basile qui demeurait assez vif pour faire admettre sans discussion toute sa doctrine. Le Concile définit solennellement la pleine et parfaite divinité du Saint-Esprit, ainsi proclamé consubstantiel au Père et au Fils. (…) Tous s’entendirent pour proclamer leur fidélité à la foi de Nicée et condamner toutes les hérésies qui y avaient contredit depuis cinquante-cinq ans. (…)

Le grand moment de cette assemblée fut la célébration par Grégoire de Nazianze de la sainte et héroïque mémoire d’Athanase. Il parla en termes magnifiques et délicats, bien faits pour obtenir le plein accord de tous, mais surtout celui des lointains Occidentaux et de Rome même. (…)

Ce fut la toute-puissante autorité de l’Empereur Théodose qui sauva l’œuvre du Concile. En dix ans de répression légale, calme et soutenue, il acheva la ruine d’un arianisme déjà mortellement touché. (…)

À Nicée, l’Orient avait été quelque peu brusqué par les Latins et il le fallait. Il avait accepté leur dogme de la consubstantialité des trois Personnes. À Constantinople, les Grecs imposèrent aux Latins la trinité des Hypostases, conception plus forte de la distinction et subsistance des Personnes divines. Il avait fallu l’un et l’autre coups de force pour définir parfaitement la Foi Catholique, qui est au-delà de toute mesure et conception humaines.

LA LEÇON DE L’ARIANISME

Le plus émouvant dans l’histoire de cette longue crise, c’est la survie de l’Église, la défense de sa foi, sa lutte pour l’existence, la liberté, à travers tant de périls successifs. Il a fallu à son triomphe la prière des Saints, le sang de ses innombrables Martyrs et Confesseurs, l’intelligence des grands Évêques et Docteurs combattant l’hérésie et prêchant inlassablement le peuple fidèle.

Mais ne nous attardons pas à l’admiration. Appliquons-nous à tirer d’événements si importants toutes les leçons qu’ils comportent pour acquérir à notre tour, avec toutes les prudences et le discernement qui s’imposent, une Sagesse surnaturelle pour notre temps. (…)

I. ENSEIGNEMENTS SUR L’ÉGLISE
SAGESSE SURNATURELLE

Il y a un temps pour résister aux superbes et condamner l’hérésie. Il y a un temps pour rétablir l’union et retrouver les égarés. (…)

Hommes de Dieu, hommes du diable peuvent coopérer un temps dans le même combat de la foi. Vient le jour où la sagesse surnaturelle est donnée aux humbles et refusée aux paranoïaques. Et voilà qui doit nous remplir d’une crainte salutaire, voilà qui doit nous inviter constamment à réviser nos jugements et nos choix en fonction de ceux des Pères et des Anciens parmi nous, plus grands que nous.

À quel signe, en quels temps peut se connaître ce grand changement qui de la condamnation ferme des hérésiarques passe à la réconciliation des hérétiques  ? Trop tard et trop étroitement, c’est rigueur intégriste et péché contre la charité catholique. Trop tôt ou trop large, c’est trahison de la foi et autodémolition de l’Église. Les Saints en ont bien jugé, mais leur sainteté n’a été déclarée et prouvée que plus tard. Nous en sommes réduits, à chaque silence ou tromperie de Rome, à notre Conseil  : celui qui est docile aux inspirations du Paraclet sait lire les signes et connaît les temps. Les autres croient voir par illumination divine et se trompent. Il faut prier pour suivre humblement les traces des Saints et entrer avec eux dans la Sagesse surnaturelle. (…)

NŒUD ET DÉNOUEMENT DE LA CRISE

Dans la tourmente de l’arianisme qui secoua si rudement le monde, on peut voir les divers éléments dont dépend l’éclat de l’orage, sa suite et son apaisement.

La part des Empereurs est immense. On serait tenté de lui accorder le rôle dominant. Ainsi, pour ne prendre que le dernier exemple, la foi catholique n’aurait vaincu l’Arianisme entre 381 et 391 définitivement que par la puissance impériale déclenchée par Théodose. Il est vrai que les alternances de succès et de revers de l’hérésie coïncident étroitement avec l’avènement et la disparition des Empereurs ariens. (…)

Mais c’est Dieu qui gouverne le monde et domine les événements. S’il laisse aller le mal, c’est jusqu’à des bornes connues de Lui seul, infranchissables. Quand il dit  : c’est assez  ! rien ne subsiste contre lui. Rappelez-vous la mort d’Arius la veille de son triomphe assuré  ! La disparition de Constance en pleine victoire arienne  !

Ce sont les idées qui mènent le monde. Il n’y a rien de plus vrai. Et à eux seuls, les guerres, les tremblements de terre et les révolutions, les miracles même ne bouleversent rien. Les idées gouvernent les peuples et c’est par l’élaboration de ses dogmes que l’Église a finalement triomphé des hérésies et des sectes qui la déchiraient. (…) Ce sont les Pères et Docteurs de l’Église qui ont le plus puissamment agi pour le dénouement de la crise en parlant aux intelligences et en faisant luire aux yeux de tous la splendeur de la vérité catholique. (…)

II. ENSEIGNEMENT DOGMATIQUE

Le Mystère de Dieu révélé par le Christ  ? C’est qu’ils sont UN, et qu’Il est TROIS. L’Un est Trois, les Trois sont Un  ! (…) Deux voies d’accès sont ouvertes pour entrer dans ce mystère. Opposées dans leurs démarches, elles sont toutes deux insuffisantes. (…)

LA FOI CATHOLIQUE, sans effort apparent, tient la double gageure de dire qu’un Dieu unique, bien vivant, bien concret  “ une substance ou hypostase ”, disait Nicée  est aussi Trinité vraie, bien vivante, bien concrète ,  “ Trois Hypostases ou Personnes ”, proclamera Constantinople – sans contradiction. Là est le MYSTÈRE.

La foi tient cela, non contre la raison mais au-delà de ses prises comme au-delà de toute imagination. De fait la querelle des mots est sans importance quand, après cinquante-cinq ans de débat, tous acceptent que le Dieu Unique est si parfaitement UN, si réellement UN dans son existence vivante et concrète qu’il a tout de la SUBSTANCE, de l’HYPOSTASE, telle que nous l’apercevons dans notre expérience quand nous voyons et connaissons un être, un être humain par exemple. Dieu est Un, comme je suis un …

… ET que le Père, le Fils, le Saint-Esprit sont Trois, si réellement TROIS dans leur existence vivante et concrète, qu’ils peuvent et doivent être dits TROIS PERSONNES au plein sens du mot, au sens fort, TROIS HYPOSTASES, tels que nous percevons dans notre expérience trois personnes. Dieu est Trois, comme toi, lui et moi nous sommes trois.

Tel est le MYSTÈRE en lequel les Pères de Nicée et de Constantinople ont cru. L’aménagement du langage a consisté à réserver le mot de SUBSTANCE (concrète  !) à l’UN, qui est l’ÊTRE ESSENTIEL, DIEU, et à consacrer le mot d’HYPOSTASE (concrète  !) aux TROIS qui sont les PERSONNES DISTINCTES du Père, du Fils et du Saint-Esprit. (…)

Aujourd’hui, ce n’est pas le trithéisme qui nous menace, mais d’oublier ou de nier la divinité du Fils éternel et Verbe de Dieu Jésus-Christ, d’oublier ou de nier la réalité et la pleine divinité de l’Esprit-Saint. Voilà pourquoi la confession des Trois Hypostases par Athanase d’Alexandrie et Basile de Césarée était nécessaire à l’établissement du dogme.

Ce qui nous menace, c’est de retomber dans le monothéisme judaïque et islamique, de revenir au Dieu des Philosophes et des savants, dont la Solitude immobile et silencieuse définit l’Égoïsme absolu, dont les relations au monde s’évanouissent dans l’illusoire. Telle est la RÉDUCTION RATIONALISTE à laquelle prédispose l’humanisme moderne. Jésus n’y est plus qu’un homme, à la limite déclaré divin en tant qu’il est la perfection de l’homme, l’Homme-Dieu. Et l’Esprit, immanent à l’Homme, se trouve lui aussi hypostasié, à la limite, comme l’Esprit Universel. (…)

Abbé Georges de Nantes
Extraits de la CRC n° 89, février 1975, p. 3-14

« Pour vos exercices de piété, je ne vois que deux choses : l'une est de souffrir en paix l'ennui, la sécheresse et la distraction quand Dieu l'envoie, alors elle fait plus de bien que toutes les lumières, les goûts et les sentiments de ferveur ; l'autre est de ne se procurer jamais par infidélité cette espèce de distraction.

ll faut se donner quelques amusements pour se délasser l'esprit ; mais il faut se les donner par pure complaisance, dans le besoin, comme on fait jouer un enfant. ll faut un amusement sans passion : il n'y a que la passion qui dissipe, qui dessèche et qui indispose pour la présence de Dieu. Prenez sobrement les affaires ; embrassez-les avec ordre, sans vous noyer dans les détails, et coupant court avec une décision précise et tranchante sur chaque article.

Réservez-vous du temps pour être avec Dieu. Soyez-y dans la société la plus simple, la plus libre et la plus familière. Faites de toutes choses matière de conversation avec lui ; parlez-lui de tout selon votre cœur, et consultez-le sur tout ; faites taire vos désirs, vos goûts, vos aversions, vos préjugés et vos habitudes. Dans ce silence de tout vous-même, écoutez celui qui est la parole et la vérité : Audiam quid loquatur in me Dominus (1). Vous trouverez qu'un quart d'heure sera facilement rempli dans une telle occupation. Ne cherchez point plus qu'il ne faut dans l'oraison. Quand vous ne feriez que vous ennuyer avec Dieu, pour l'amour de lui, et que laisser tomber vos distractions quand vous les apercevez, sans vous rebuter de leurs importunités, ce serait beaucoup. ll faut une grande patience avec vous-même. Soyez gai, sans vous livrer avec passion à vos goûts. Il faut vous ménager sans vous flatter, comme vous ménageriez sans flatterie un bon ami que vous craindriez de gâter. La vraie charité place tout dans son ordre, et soi comme les autres. Point de tristesse, point d'évaporation, point de gêne, point de hauteur ni de mollesse. Pendant que vous êtes seul en liberté et en repos, accoutumez-vous à être souvent avec Dieu, en rappelant sa présence dans les occupations extérieures. Dès que vous sentez que quelque occupation vous passionne, flatte votre amour-propre, et vous éloigne de Dieu, interrompez-la : vous la reprendrez, s'il le faut, quand la passion n'y entrera plus. »

1. Ps. 85 (84), 9 : "J'écouterai ce que le Seigneur va me faire entendre".

Fénelon (1651-1715), Lettre 232 (Au Vidame d'Amiens, fils puiné du Duc de Chevreuse), 13 septembre 1710, in "Œuvres de Fénelon" Tome Cinquième, A Paris, Chez Lefèvre, Éditeur, 1858.

________________________________________

 

PRIÈRE QUAND RIEN NE VA PLUS:

Jérémie, David, Job, Jonas, Esaïe, tant d’hommes de Dieu ont connu le désespoir, jusqu’à espérer la mort. Il pleut sur le juste comme sur l’injuste. Et l’épreuve est parfois si intense que la mort semble être la seule issue. Mais Dieu est fidèle, il est contrôle… Confie-lui ton désespoir. Il agira. Voici une prière quand tu es prêt à abandonner.

Seigneur, Je ne parviens pas à trouver la paix ici-bas. Je suis fatigué. Mon cœur est las. Mon esprit est faible. J’essaie de mon mieux de franchir la prochaine étape et d’avancer. Mais, je sens que je suis prêt à abandonner. Soutenez-moi Seigneur. Aidez-moi à voir Votre plan derrière ce chemin de douleur. Faites-moi grâce Seigneur. Gardez mes yeux fixés sur Vous afin de trouver la force d’avancer en retrouvant une foi plus confiante qui me permettra de réessayer. Donnez-moi de faire une pause pour me regarder en Christ et par Lui, avec Lui et en Lui, continuer le chemin pour mon salut et celui du monde.

.

ORAÇÃO QUANDO NADA:

Jeremias, Davi, Jó, Jonas, Isaías, tantos homens de Deus conheciam o desespero, até a esperança da morte. Chove no justo como no injusto. E o teste às vezes é tão intenso que a morte parece ser a única saída. Mas Deus é fiel, ele é o controle ... Dê-lhe o seu desespero. Ele irá agir. Aqui é uma oração quando você está pronto para desistir.

Senhor, não consigo encontrar a paz aqui abaixo. Estou cansado. Meu coração está cansado. Minha mente é fraca. Propondo o meu melhor para dar o próximo passo e avançar. Mas, eu sinto que estou pronto para desistir. Apoie-me, Senhor. Me ajude a ver Seu plano por trás desse caminho de dor. Me dê graça, Senhor. Mantenha meus olhos em Você, a fim de encontrar a força para avançar, encontrando uma fé mais confiante que me permita tentar novamente. Me faça uma pausa para olhar e em Cristo, com Ele e Nele, para continuar o caminho para a minha salvação e para o mundo.

PRAYER WHEN NOTHING:

Jeremiah, David, Job, Jonah, Isaiah, so many men of God have known despair, even to hope for death. It rains on the just as on the unjust. And the test is sometimes so intense that death seems to be the only way out. But God is faithful, he is control ... Give him your despair. He will act. Here is a prayer when you are ready to give up.

Lord, I can not find peace here below. I am tired. My heart is tired. My mind is weak. I try my best to take the next step and move forward. But, I feel that I am ready to give up. Support me Lord. Help me see Your plan behind this path of pain. Give me grace, Lord. Keep my eyes on You in order to find the strength to move forward by finding a more confident faith that will allow me to try again. Give me pause to look at and in Christ, with Him and in Him, to continue the way for my salvation and that of the world.

_______________________________

« Vous me demandez, monsieur, la manière dont il faut prier, et s'occuper de Dieu pour s'unir à lui, et pour se soutenir contre les tentations de la vie.

Je sais combien vous désirez de trouver, dans ce saint exercice, le secours dont vous avez besoin. Je crois que vous ne sauriez être avec Dieu dans une trop grande confiance.

Dites-lui tout ce que vous avez sur le cœur, comme on se décharge le cœur avec un bon ami sur tout ce qui afflige ou qui fait plaisir.

Racontez-lui vos peines, afin qu'il vous console ; dites-lui vos joies, afin qu'il les modère ; exposez-lui vos désirs, afin qu'il les purifie ; représentez-lui vos répugnances, afin qu'il vous aide à les vaincre ; parlez-lui de vos tentations, afin qu'il vous précautionne contre elles ; montrez-lui toutes les plaies de votre cœur, afin qu'il les guérisse.

Découvrez-lui votre tiédeur pour le bien, votre goût dépravé pour le mal, votre dissipation, votre fragilité, votre penchant pour le monde corrompu.

Dites-lui combien l'amour-propre vous porte à être injuste contre le prochain ; combien la vanité vous tente d'être faux, pour éblouir les hommes dans le commerce ; combien votre orgueil se déguise aux autres et à vous-même.

Quand vous lui direz ainsi toutes vos faiblesses, tous vos besoins et toutes vos peines, que n'aurez-vous point à lui dire !

Vous n'épuiserez jamais cette matière ; elle se renouvelle sans cesse. »

Fénelon (1651-1715), Lettre 167 (Au Vidame d'Amiens, fils puiné du Duc de Chevreuse), 31 mai 1707, in "Œuvres de Fénelon" Tome Cinquième, A Paris, Chez Lefèvre, Éditeur, 1858.

Trust in God

 

"You ask me, sir, how to pray, and take care of God to unite with him, and to stand against the temptations of life.

I know how much you desire to find, in this holy exercise, the help you need. I believe you can not be with God in too much confidence.

Tell him all that you have on your heart, as one discharges the heart with a good friend on all that afflicts or which gives pleasure.

Tell him your troubles so that he may comfort you; tell him your joys so that he may moderate them; show him your desires, that he may cleanse them; represent to him your repugnance, that he may help you to conquer them; speak to him of your temptations, that he may warn you against them; show him all the wounds of your heart, that he may heal them.

Discover your lukewarmness for good, your depraved taste for evil, your dissipation, your fragility, your penchant for the corrupt world.

Tell him how much vanity leads you to be unjust to your neighbor; how vanity tempts you to be false, to dazzle men in commerce; how much your pride disguises itself to others and to yourself.

When you tell him all your weaknesses, all your needs and all your troubles, what will you have to say to him?

You will never exhaust this matter; it is constantly renewed. "

Fenelon (1651-1715), Letter 167 

Confie em Deus


"Você me pergunta, senhor, como orar e cuidar de Deus para unir-se a ele e se opor às tentações da vida.

Eu sei o quanto você deseja encontrar, neste exercício sagrado, a ajuda que você precisa. Eu acredito que você não pode estar com Deus com muita confiança.

Diga-lhe tudo o que você tem no seu coração, como se descarrega o coração com um bom amigo em tudo o que aflige ou que dá prazer.

Diga-lhe os seus problemas para que ele possa consolar você; Diga-lhe as suas alegrias para que ele possa moderá-las; mostre-lhe os seus desejos, para que ele possa limpá-los; represente-lhe a sua repugnância, para que ele possa ajudá-lo a conquistá-los; fale com ele de suas tentações, para que ele possa avisá-lo contra eles; Mostre-lhe todas as feridas do seu coração, para que ele possa curá-las.

Descubra o seu mimo para o bem, seu gosto depravado pelo mal, sua dissipação, sua fragilidade, sua propensão para o mundo corrupto.

Diga-lhe o quanto a vaidade leva você a ser injusto com o seu vizinho; como a vaidade te tenta ser falso, deslumbrar os homens no comércio; Quanto seu orgulho se disfarça para os outros e para você mesmo.

Quando você lhe conta todas as suas fraquezas, todas as suas necessidades e todos os seus problemas, o que você terá que dizer a ele?

Você nunca esgotará esse assunto; é constantemente renovado. "

Fenelon (1651-1715), Carta 167 

 

 

L’ENCENSEMENT : POURQUOI ?
Tradition ancienne –

De façon universelle, l’encens est utilisé dans le culte. La tradition biblique donne à ce rite une importance particulière, comme le montrent d’innombrables textes historiques et prophétiques. Dans le livre de l’Exode (30, 1-10), le Seigneur prescrit au saint prophète Moïse de construire un autel pour l’encens : « Aaron y fera fumer le parfum à brûler, matin après matin ». L’encens est une offrande.

La prière

Le peuple de Dieu a gardé, avec la venue du Messie, le Seigneur Jésus, ce précepte. L’office de vêpres comporte une partie précise, l’offrande de l’encens, pendant que l’on chante le psaume 140 : « que ma prière s’élève comme l’encens devant toi ». L’encens est une offrande et un langage : il exprime la prière du croyant qui, pour être agréable à Dieu, monte devant sa face. La prière quotidienne des chrétiens à la maison comporte, avec l’offrande de la lumière, celle du parfum, sur le petit autel domestique où se trouvent le saint Évangile, les saintes icônes, la Croix et les noms des vivants et des défunts de la maison.

L’honneur

L’encens, dans l’Antiquité, était offert aux princes de ce monde, les empereurs, par exemple. A plus forte raison est-il brûlé devant le seul Souverain de ce monde, le Dieu unique, Père, Fils et saint Esprit. Pour honorer une personne, on la parfume. Le parfum exprime le rayonnement spirituel de la personne, sa « gloire », comme on le dit pour Dieu ; encenser c’est honorer ; c’est également faire rayonner la qualité intrinsèque de la personne à laquelle on rend hommage. Pendant les offices, on encense les saints dont le visage apparaît sur les icônes et sur les fresques ; on encense l’ensemble de l’espace liturgique qui entoure le Peuple de Dieu, l’Israël du Seigneur, temple non fait de mains humaines.

L’Esprit saint

L’encens se rapporte au monde invisible. Il indique la présence des anges et des saints, tout particulièrement de la Vierge Mère de Dieu. Il signale surtout la présence invisible du Messie Jésus le Fils de Dieu. Il est encore cette Nuée qui guidait le peuple dans le désert, et qui le guide aujourd’hui vers le Christ et son Royaume. Il est ainsi le parfum de l’Esprit, la subtilité de la grâce qui te fait connaître le Christ, la « bonne odeur du Christ » (2 Co. 2, 15). Le saint Esprit est Celui qui honore le Fils : l’encens est, comme le feu dont il est proche, comme la lumière des cierges, comme l’eau, comme l’air qui porte la colombe, un des signes de l’Esprit. C’est pourquoi on encense toujours l’Évangile, en tant qu’icône du Christ le Verbe incarné, dans les processions où il est porté, et avant qu’on en fasse la lecture, comme de la Tora. Le Christ en effet est la Tora faite chair et faite homme. Et c’est la nuée de l’Esprit qui le révèle comme Tel.

(Source:"Sagesse Orthodoxe"

_________________________________________________________

 

ATTAQUE MEURTRIÈRE AU DAGUHESTAN A LA SORTIE D'UNE MESSE ORTHODOXE

Notre Église Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma se joint au deuil de nos frères et sœurs orthodoxes du Daghestan cruellement éprouvé par la folie de fanatiques qui voudraient compromettre l'entente inter-religieuse qui caractérise depuis de nombreux siècles de manière exemplaire cette région du globe.Our Syro-Orthodox Francophone Church Mar Thoma joins the mourning of our orthodox brothers and sisters in Dagestan who are sorely tried by the madness of fanatics who want to compromise the inter-religious understanding that has characterized this region of the globe for many centuries.Nossa Igreja Francófona Syro-Ortodoxa Mar Thoma junta-se ao luto de nossos irmãos e irmãs ortodoxos no Daguestão, que são duramente experimentados pela loucura dos fanáticos que desejam comprometer o entendimento inter-religioso que caracteriza esta região do globo por muitos séculos.

 

Les premières images de l'attaque meurtrière qui a endeuillé ce dimanche la célébration de Maslenitsa (Mardi gras) dans la ville de Kizliar, en République russe du Daghestan, sont apparues sur la Toile.

Un homme a ouvert ce dimanche le feu sur les fidèles sortant d'une église de la ville de Kizliar, dans le sud de la Russie, faisant cinq morts et quatre blessés. Les premières images de cette attaque perpétrée lors du Dimanche du Pardon, qui marque la fin de la semaine de Maslenitsa, qui précède le Carême, ont fait leur apparition sur la Toile.

Fusillade dans le Caucase russe. Un homme a ouvert le feu et tué cinq femmes à Kizliar, dans le nord du Daghestan, république instable du Caucase, a annoncé ce dimanche le ministère local des Affaires intérieures. « Un inconnu a tiré avec un fusil de chasse à Kizliar, blessant mortellement quatre femmes », indique le communiqué du ministère. « Une habitante, un policier et un membre de la Garde nationale russe ont également été blessés ». Une cinquième femme est décédée de ses blessures à l'hôpital, a déclaré à l'agence de presse TASS Zalina Mourtazalieva, porte-parole du ministère de la Santé.

Ce bilan a été confirmé par le Comité d'enquête russe, qui a indiqué dans un communiqué ouvrir une enquête pour « le meurtre de deux personnes ou plus » et « atteinte à la vie de policiers ». L'attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique.

Un homme avec une barbe a couru vers l’église en criant « Allah Akbar »

L’assaillant a été « éliminé » lors d’un échange de tirs avec la police, a également précisé le ministère local des Affaires intérieures. Il s’agit d’un habitant de Kizliar né en 1995, a déclaré à l’agence de presse russe Interfax Rassoul Temirbekov, directeur-adjoint de l’antenne locale du Comité d’enquête.

Selon les agences de presse russes, qui citent des sources anonymes, l’homme aurait tiré sur des fidèles d’une église orthodoxe dans cette région majoritairement musulmane. Les personnes présentes sur les lieux célébraient la fin du festival russe de Maslenitsa, qui marque le début du Carême pour les chrétiens orthodoxes russes.

« Aujourd’hui, vers 16 heures, nous avions terminé la messe, les gens commençaient à sortir. Un homme avec une barbe a couru vers l’église en criant "Allah Akbar" et a blessé mortellement quatre personnes, a raconté un prêtre au quotidien russe RBK. Il avait un fusil et un couteau. »

>> A lire aussi : Daesh revendique la fusillade meurtrière au Daguestan

Voisin de la Tchétchénie, le Daghestan est l’une des régions les plus pauvres et instables de Russie. Elle est la cible régulière d’attaques parfois revendiquées par le groupe Etat islamique, à qui la rébellion armée islamiste dans le Caucase russe a prêté allégeance en juin 2015.

source

AU FIL DU NET, POUR ALIMENTER NOTRE RÉFLEXION ET...NOS PRIÈRES:

HAUSSE DE LA C S G, LA GROGNE MONTE EN FRANCE...

Un vent de colère a secoué les retraités, qui ont même manifesté à Grenoble vendredi. En cause notamment, la hausse de la cotisation maladie pour certains d’entre eux, finalement suspendue. Selon Virginie Pradel, fiscaliste à la Fondation Concorde. les retraités sont une cible privilégiée du matraquage fiscal depuis de nombreuses années.

 

Le candidat d’En Marche a remporté le second tour de l’élection présidentielle 2017 avec une nette avance sur Marine Le Pen : 66,1%. Cette victoire, il la doit notamment aux seniors qui ont majoritairement voté pour lui, alors qu’ils avaient plutôt voté pour le candidat « conservateur » de Les Républicains au premier tour. ( observatoire-des-seniors )

Devant l’émoi suscité, le gouvernement a finalement suspendu le décret relevant la cotisation maladie des retraités résidant à l’étranger. Ces derniers échappent ainsi à une nouvelle baisse de leur pension ; ce qui n’est malheureusement pas le cas des autres retraités subissant de plein fouet la hausse de la CSG. Rappelons que cette mesure s’inscrit dans la continuité de bien d’autres qui, depuis plusieurs années, ont accentué la précarité d’une partie de nos retraités.[…]

Une chose est certaine: toutes les sociétés ne sont pas égales s’agissant du traitement réservé à leurs retraités. Alors que certaines les chérissent, d’autres ont peu de scrupules à les laisser dépérir. Force est malheureusement de constater que la nôtre tend de plus en plus à rejoindre cette deuxième catégorie, dès lors que les mesures adoptées depuis plusieurs années par les gouvernements successifs ont accentué la précarisation de nos retraités. […]

Depuis environ 25 ans, le matraquage des pensions de retraites s’opère dans une indifférence quasi-générale et regrettable. Pour mémoire, le premier coup a été porté en 1993 par la réforme Balladur, laquelle a conduit à ce que les pensions des salariés du privé soient calculées sur les 25 meilleures années de cotisation, au lieu des 10 meilleures.

Cela a eu pour conséquence une baisse du salaire de référence pris en compte pour le calcul des pensions de retraite, et donc du montant de ces dernières. Au reste, cette réforme a fait évoluer les modalités de calcul de la revalorisation des pensions de base, de sorte que celles-ci sont désormais indexées sur l’inflation et non plus sur l’évolution des salaires. Or, depuis plusieurs années, l’inflation est largement inférieure à l’évolution des salaires. […]

Il va sans dire que les retraités constituent une cible fiscale aisée à ponctionner. D’une part, car il ne s’agit pas d’une population susceptible de se mobiliser et de mettre en oeuvre d’importants mouvements sociaux. D’autre part, car on ne cesse de les culpabiliser sur leur train de vie supposé privilégié. Or, si cela est assurément vrai pour certains retraités, c’est loin de constituer une généralité puisque selon l’Insee le montant moyen des pensions se chiffrait à seulement 1 306 euros par mois en 2014. […]

Certes, notre pays est surendetté et tous les Français, y compris nos environ 16 millions de retraités, doivent contribuer à l’effort national. Mais le choix de faire payer en premier nos retraités, qui vivent déjà pour certains dans la précarité, est indigne.

Le Figaro

____________________________________

LA CHINE CONQUÉRANTE...

Ces dernières années, le gouvernement chinois ne cesse de renforcer sa présence économique aux quatre coins du monde. Une ligne ferroviaire en Amérique du Sud, une usine de silice en France, un immense réseau d'infrastructures en Afrique, et ce n’est que quelques exemples. La Chine, s’est-elle déjà taillée la part du lion?

De l'Asie à l'Amérique du Sud, de l'Afrique à l'Europe, les autorités chinoises investissent des milliards en vue de réaliser leurs projets pharaoniques. Tour du monde de cette ambition géoéconomique.

 

Une voie ferroviaire de plus de 5.000 km en Amérique latine

Dans le cadre du gigantesque projet de nouvelle route de la soie, la Chine entend dépenser 10 milliards de dollars pour construire un réseau ferroviaire de plus de 5.000 km reliant le Brésil à la côte péruvienne tout en traversant la forêt amazonienne.

Au total, comme l'a annoncé le Premier ministre chinois en janvier 2015, Pékin compte investir 250 milliards de dollars dans ce pays dans les 10 prochaines années.

En outre, le milliardaire chinois Wang Jing a proposé de construire un canal de 270 km traversant le Nicaragua.

Un immense réseau d'infrastructures en Afrique

L'Afrique est un autre pôle d'intérêt pour le gouvernement chinois. En janvier 2015, Pékin a conclu un mémorandum avec l'Union africaine visant à construire un réseau de transport entre les 54 pays de ce continent.

Le réseau sera composé de lignes de chemin de fer, y compris à grandes vitesse, d'aéroports, de routes ainsi que d'autoroutes. Ces projets sont déjà en cours, des contrats de plusieurs milliards de dollars pour bâtir des lignes ferroviaires au Nigeria, au Kenya, en Éthiopie et au Tchad ont été signés.

De plus, la Chine entend construire des ports modernes à Dar es Salaam, en Tanzanie, à Maputo, au Mozambique, à Libreville, au Gabon, à Tema, au Ghana et à Dakar, au Sénégal.

Un canal en Thaïlande

L'Asie du Sud-Est est aussi au cœur des intérêts du gouvernement chinois. Ainsi, Pékin est déterminé à creuser un canal traversant l'isthme de Kra, en Thaïlande. Un tel projet permettrait de gagner 1.000 km par rapport à la route commerciale actuelle qui passe par le détroit de Malacca, sujet à une forte piraterie.

 

En outre, la Chine compte bâtir un port en eau profonde à Kuantan, en Malaisie, et élargir l'aéroport de Malé, aux Maldives. Les investissements s'élèveraient à 511 millions de dollars.

Une centrale hydroélectrique aux îles Fidji

Aux îles Fidji, les autorités chinoises se penchent sur un autre projet d'envergure, à savoir une centrale hydroélectrique d'une valeur de 158 millions de dollars.
Dans l'archipel des Samoa, la Chine construira un hôpital pour quelque 100 millions de dollars.

L'usine européenne du groupe chinois Quechen Silicon Chemical

L'entreprise chinoise Quechen Silicon Chemical, numéro trois mondial de la silice pour les pneus verts, a conclu un contrat en application duquel le géant construira à Fos-sur-Mer une usine de production d'une capacité de 90.000 tonnes par an de silice à haute dispersion (HDS) et de matières premières associées. En outre, un centre de recherche et développement y verra le jour. L'investissement est évalué à environ 100 millions d'euros et devrait créer 130 emplois.

source

______________________________________

 

Le service public de radiodiffusion que les catholiques contribuent à financer par leurs impôts, semble se faire un malin plaisir à insulter ceux qui l’entretiennent. Dans un communiqué de ce jour, la Fédération Pro Europa Christiana nous signale une nouvelle offense proférée contre les catholiques sur France Inter le 12 février dernier :

« Tu es aveugle des yeux, il te manque une jambe, tu fais pipi vert fluo, (…) va à Lourdes camarade ! (…) Pour 1 000 euros tu passeras la nuit avec la 70ème miraculée, sœur Bernadette Moriau ».

Voici le genre de plaisanterie ignoble tenue sur France Inter ce 12 février 2018, le lendemain du jour où les catholiques fêtaient Notre Dame de Lourdes et le 160ème anniversaire de la première apparition de la Vierge en ce lieu !

Encouragé par l’hilarité des journalistes présents en studio, l’humoriste Daniel Morin a multiplié les sarcasmes contre le plus important pèlerinage de France et sœur Bernadette dont l’Église vient de reconnaître la guérison miraculeuse.

Il est inadmissible que le service public, payé par vos impôts, diffuse de telles injures contre le pèlerinage de Lourdes, si cher aux Français et aux catholiques du monde entier !

Ce n’est en effet pas admissible, et cette association invite à signer une pétition de protestation au ministre de la Culture et au président de Radio France : c’est ici ! Pour ma part, voici ce que je souhaite : si une grave maladie venait à frapper l’“humoriste” Daniel Morin, je lui souhaite d’obtenir sa guérison par l’intercession de la Vierge de Lourdes ! En attendant, et en lui souhaitant une bonne santé physique, prions pour obtenir la guérison de sa maladie morale : c’est une intention de Carême que je vous confie…

Source : Fédération Pro Europa Christiana, 15 septembre et www.christianophobie.fr/

___________________________________________________________

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

_______________________

 
POUR UNE CIVILISATION DE LA VIE:  
 
   
 
LE COIN DES EXPERTS
 
 
 Jean-Marie Le Méné : "La réaffirmation du principe de l’interdit de tuer est la seule réponse efficace à l’euthanasie"
 
Jean-Marie Le Méné-Chronique
 20 Février 2018
Un premier dîner sur la bioéthique s’est tenu à l’invitation du Président de la République. Rien de tel qu’un bon repas pour reprendre goût à la vie. C’est le contraire qui s’est passé à l’Elysée. Il s’...
 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Un japonais obtient le droit de garde de ses treize enfants nés de mères porteuses en Thaïlande
Une « usine à bébés » a été découverte durant l’été 2014 dans un appartement de Bangkok. Des tests d’ADN ont rapidement permis de mettre en évidence leur paternité commune (cf....
 
 
70 jeunes adultes nés d’un don de gamètes à la recherche de leurs origines
A la suite d’Arthur Kermalvezen, jeune homme né par insémination artificielle avec donneur qui a retrouvé son père biologique à l’aide d’un test ADN...
 
 
Etats Généraux de la bioéthique : Pour faire face aux « mutations qui interrogent nos valeurs et nos repères » ?
Un mois après leur ouverture officielle le 18 janvier dernier, Emmanuel Hirsch[1] fait le constat d’un fort...
 
 
Les « pièces jaunes » financeront un projet de soins palliatifs
L’opération « pièces jaunes » devrait rapporter près de 2 millions d’euros pour sa 29ème édition qui s’est achevée le weekend dernier. Avec ces fonds, la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, présidée par Bernadette...
 
 
GPA : l’affaire Mennesson réexaminée
L’affaire Mennesson sera de nouveau jugée, sur ordonnance de la Cour de réexamen des décisions civiles, qui en a ainsi décidé vendredi 16 février. Cette affaire concerne un couple qui a eu recours à la GPA en 2000 en Californie. Les fillettes qui...
 
 
   AGENDA
 A Noter
  
Procréation Médicalement Assistée - Manuel pour les jeunes
Le manuel de bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune consacré à la Procréation Médicalement Assistée veut apporter des réponses scientifique, juridique et éthique claires et précises.
 

 Faites un don à Gènéthique

 

LE COIN DU CATÉCHISME

 

ET...DE LA TRANSMISSION

 

FAMILIALE:

 

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il est transfiguré devant eux ; son visage devient brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Alors Moïse et le prophète Élie apparaissent et discutent avec Jésus. Pierre prend la parole et dit à Jésus :
« Seigneur, quelle joie d’être là ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvre de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! »
Entendant cela, les disciples tombent la face contre terre et sont saisis d’une grande frayeur. Jésus s’approche, les touche et leur dit :
« Relevez-vous et n’ayez pas peur ! »
Levant les yeux, ils ne voient plus que Jésus seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donne cet ordre :
« Ne parlez de cette vision à personne, avant que je ne ressuscite d'entre les morts. »


Évangile selon saint Matthieu, chapitre 17, versets 1-9

 

 

______________________________
 
Notre Seigneur Jésus-Christ prophétise Sa résurrection d'entre les morts

 

 
 
Une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d'autre miracle que celui du prophète Jonas.Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.
 
Parole de Jésus-Christ en l'Evangile de Saint Matthieu chap.12 vers.39-40
 
 
 
 
 
INVITATION(S):

 

nuit-des-temoins-2018a.jpg

 

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ.

Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

10ème édition de la Nuit des Témoins :

ils donnent leur vie pour le Christ, venez prier pour eux

  • Quoi ?

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ.

Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

  • Où et quand ont-elles lieu ?

MONTPELLIER: lundi 12 mars, 20h-22h: église Saint-Thérèse

ROUEN: mercredi 14 mars, 20h-22h: Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption

LA ROCHE-SUR-YON: jeudi 15 mars, 20h30-22h30: église Saint-Louis

PARIS: vendredi 16 mars, 18h15 messe, 20h-22h veillée: cathédrale Notre-Dame de Paris

LUXEMBOURG: dimanche 18 mars, 19h30-21h30: cathédrale Notre-Dame

ROME: lundi 19 mars, 19h00 messe, 20h-22h veillée: église Saint-Louis des Français

  • Qui sont les grands témoins ?

L’AED invite des grands témoins pour honorer les martyrs de la foi, prêtres, religieuses, religieux et laïcs engagés ayant perdu la vie ces derniers mois par fidélité au Christ. Au cours de la Nuit des témoins, ils donneront leur témoignage sur la réalité de la situation des chrétiens dans trois pays phares:

Mgr Kyrillos William SAMAAN
Évêque copte catholique d’Assiout, ÉGYPTE

     L’ÉGYPTE en bref: 80% des chrétiens d’Orient sont égyptiens. Ils restent donc des cibles prioritaires pour les islamistes, malgré l’ostensible soutien que manifeste le président Sissi aux coptes : « Vous êtes notre famille et personne ne nous divisera », a-t-il proclamé à la messe de Noël 2017. L’enjeu : éviter le piège de la scission coptes / musulmans alimentées par les islamistes.

Mrg Ramon CASTRO CASTRO
Évêque de Cuernavaca, MEXIQUE

     Le MEXIQUE en bref: Deuxième plus grand pays catholique au monde, le Mexique est aussi le plus dangereux d’Amérique latine pour les prêtres. Une véritable guerre des cartels le ravage qui, en 2016, occupe la deuxième place au palmarès du nombre de morts, juste après le conflit en Syrie. L’Église est l’une des rares institutions à s’opposer au narcotrafic.

Père Paul-Elie CHEKNOUN
Prêtre en ALGÉRIE

     L’ALGÉRIE en bref: L’islamisme des années 90 a transformé le christianisme en portion congrue dans un pays à 99% musulman. En 2016, la révision de la Constitution conserve l’interdiction « d’ébranler la foi d’un musulman ». Pourtant, quelques catholiques osent à nouveau évangéliser. A quel prix ? Les élections présidentielles de 2019 diront si l’islamisme politique est aussi moribond que certains le prédisent.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES TÉMOINS, CLIQUEZ ICI

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel