Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 15:26

 

Elle était bien connue la haute silhouette et la stature impressionnante de L’Archimandrite BARSANUPHE (Ferrier), qui décéda le 20 octobre dernier dans sa 84ème année, pour "naître au Ciel". Sa dépouille mortelle, entourée des hommages fraternels convenables a d’abord reposée à l’intérieur de l’église du skit du Saint Esprit dans les Yvelines où il vivait depuis qu’il était devenu moine en 1964 et où se trouve la tombe du grand iconographe, le père GRÉGOIRE (Kroug), mort en 1969. 

Comme le fit magnifiquement ressortir Monseigneur Nestor, l'Archevêque Russe Orthodoxe, lors de son homélie, le Père était entouré d'une vraie famille spirituelle, d'enfants spirituels pour lesquels il n'épargnait pas ses peines, parcourant parfois de longs trajets pour les rejoindre et répondre à leurs attentes spirituelles.

C'est d'ailleurs sur une aire de repos entre Angoulême et Poitiers que lui-même et notre Métropolite se croisèrent pour la dernière fois.

Ces fils et filles spirituels l’ont veillé là, au skit du Saint Esprit,  durant trois jours comme nous le fîmes il y a de cela deux ans pour notre cher Dayroyo Albert-Marie Remij, puis à Paris, en la cathédrale de la Sainte Trinité, la nuit précédant ses funérailles, lesquelles  eurent lieu le 24 octobre 2018.   
  
A la suite de la Divine liturgie, l’office des funérailles a été présidé par Monseigneur NESTOR. Les con-célébrants étaient l’archiprêtre Innokenti (VIAUD), le hiéromoine JOSEPH (Pavlinciuc), le hiéromoine NICODÈME (Pavlinciuc), le père Nicolas (NIKICHINE), le père Augustin (SOKOLOWSKI), le père Sergueï (KIM), le père Gabriel (LACASCADE), le protodiacre André (CHÉPELOV), le diacre Roman (ONICA). Étaient présents également le vicaire général de la cathédrale, le père Maxime (POLITOV), le père Ioann (DIMITROV) et le père Michael (ROUSSEAU). 


  
Le chœur, au sein duquel figuraient notamment le protodiacre Alexandre (KÉDROFF) et le lecteur Nil (FERRIER), était dirigé Marina Politova.  
  
En dehors de sa famille , autour  du corps sanctifié par l'Esprit Saint du défunt Archimandrite BARSANUPHE, étaient rassemblés, les moniales et des fidèles familiers de ses monastères – celui de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, à Grassac en Charente, et celui de l’icône de la Mère de Dieu de Znaménié, à Marcenat dans le Cantal -, ainsi que des fidèles familiers du skit du Saint Esprit, dont il était le Père-Abbé (higoumène), etaient aussi présents des fidèles de la paroisse orthodoxe de Vanves dans les Hauts-de-Seine où il célébrait régulièrement la Divine Liturgie (Quadisha Qurbana, Ste Messe) depuis son ordination en 1986. 
  
Parmi l’assemblée se trouvaient plusieurs personnes représentant d’autres Confessions Chrétiennes, notamment Mor Philipose, qui représentait notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Eglise locale Orthodoxe-Orientale de Tradition Malankare dont il est Métropolite) en même temps que l'Association inter-religieuse "Les Artisans de Paix" à laquelle adhérait aussi le défunt ; le diacre Robert Mc Keon , de la paroisse catholique Saint Louis en l’Ile; Madame  Myriam Bouregba, ancienne vice-présidente du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne (GAIC) et Jacques Hubert, Secrétaire général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix – dont le père BARSANUPHE était vice-président.  
  
Comme je l'indiquais en début de cette présentation, vers la fin de la cérémonie, l'Archevêque  NESTOR  rendit un hommage personnel et profondément profondément spirituel au père BARSANUPHE : «Si on devait résumer ce qu'il fut en un mot: C'était un moine...Il était un vrai moine. /… /  c’est une très grande perte pour toute l’Église du Christ en France et au-delà ».  
  
Nous dûmes partir ensuite, avec notre Métropolite, Mor Philipose pour accomplir une tournée pastorale en Charente et Charentes Maritime, Quoique nous suivions presque le même chemin, nous ne pûmes physiquement accompagner le Père Barsanuphe jusqu'en sa dernière demeure ici-bas. Son enterrement se déroulait en effet le lendemain au monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, dans le hameau de Doumérac, à Grassac en Charente.

Nous étions en union de prières. Sous un soleil radieux, rapporte l'article source de l'Eglise Russe Orthodoxe, "le cortège a suivi le cercueil porté par des Géorgiens depuis l’Église de la Dormition jusqu’au cimetière, situé en contrebas du monastère. L’office a été célébré par l’archiprêtre Innokenti accompagné par les chants des moniales. 

Ont notamment participé à cette cérémonie Madame la Maire de Grassac, Sylvie Bernard, le vicaire général représentant Monseigneur Gosselin, évêque d’Angoulême, le père Guy Rougerie, ainsi que les moniales du monastère orthodoxe de la Transfiguration à Terrasson-Lavilledieu (Dordogne). 
 

 

Pour accéder aux photos cliquez ci-dessous:

Album de photos de la Cathédrale Russe Orthodoxe de la Sainte Trinité à Paris.

https://cathedrale-sainte-trinite.fr/2018/10/27/les-funerailles-de-larchimandrite-barsanuphe-celebrees-en-la-cathedrale-de-la-sainte-trinite-a-paris-et-son-enterrement-au-monastere-de-licone-de-la-mere-de-dieu-de-korsoun/

 

L’archimandrite Barsanuphe, figure Orthodoxe* de l’œcuménisme

Avec son grand manteau noir et sa barbe blanche fournie, l’archimandrite Barsanuphe était une figure bien connue de l’ensemble du monde religieux. Vice-président de la Conférence mondiale des religions pour la paix, il était très écouté, notamment pour ses engagements au service du dialogue interreligieux, dont il avait fait, avec le développement de la présence orthodoxe sur le territoire français, son cheval de bataille.

Né en 1935 de parents français et ancien élève de l’école des Beaux-arts de Paris, le père Barsanuphe est fait moine du monastère Skit du Saint-Esprit, situé au Mesnil-Saint-Denis (Yvelines), en 1964. Il se consacre au début de sa vie monastique à sa passion, l’art, au côté du moine iconographe, le père Grégoire, garant de la tradition byzantine en la matière.

Un bâtisseur de lieux monastiques

Dans les années 1970-1980, le père Barsanuphe enrichit l’architecture de son monastère et fait édifier une coupole sur l’abside ainsi qu’un narthex et un nouveau clocher.

Son engagement ne s’est cependant pas limité aux seuls murs de son monastère. La communauté des moines du Skit du Saint-Esprit souligne d’ailleurs dans son communiqué qu’il fut un « inlassable bâtisseur de lieux monastiques ». Pour répondre à la vocation monastique de jeunes filles, le père Barsanuphe a fondé, en 1987, le monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, à Grassac en Charente, et en 1988, un monastère éponyme à Marcenat, dans le Cantal. Au total, le père Barsanuphe a dessiné et bâti une dizaine d’églises orthodoxe en France.

Œcuménisme et interreligieux pour mot d’ordre

Le moine s’était également fait connaître par un engagement fort dans l’œcuménisme et le dialogue interreligieux en général. Vicaire pour la paroisse de Vanves dans les Hauts-de-Seine, il entre comme membre du Groupe d’amitié islamo-chrétienne. En 1998, il est envoyé au grand rassemblement interreligieux de Bucarest, organisé par la communauté Sant’Egidio, pour représenter la communauté orthodoxe francophone.

Son engagement en faveur de la paix l’avait également conduit à prendre la vice-présidence de la Conférence mondiale des religions pour la paix.

À lire aussi

 

L’office des funérailles de l’archimandrite Barsanuphe sera présidé par Mgr Nestor à la cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité, dans le 7e arrondissement, mercredi 24 octobre 2018, de 9 heures à 12 heures.

Source : La Croix, article de Monsieur Julien Tranié
 
*Tradition Bysantino-Slave

 

____________________________________________________

Une vie dédiée à l’art et sa religion

Le Père Barsanuphe est né en 1935 à Paris. Après avoir fait l’école des Beaux-Arts, il a été fait moine du monastère Skit du Saint-Esprit situé à Mesnil-Saint-Denis dans le département des Yvelines en 1964.

Il enseignait l’iconographie à Grassac. Quatre Soeurs occupent aujourd’hui le monastère et consacrent une partie de leur temps à la réalisation d’oeuvres iconographiques“L’iconographie est fondamentale dans la foi orthodoxe puisque c’est la foi dans l’incarnation de dieu. Dieu s’est incarné donc on peut le représenter”, explique Mère Anastasie.

Un père spirituel

De nombreux fidèles ont assisté à la cérémonie pour rendre hommage à celui qu’ils considèrent comme un père spirituel“C’est celui qui nous a amenés à l’orthodoxie et c’est celui qui nous a fait vivre dans l’orthodoxie”, raconte le Père Innokenti Viaud, archiprêtre du Patriarcat de Moscou.

L’engagement du Père Barsanuphe pour la paix et dans le dialogue inter-religieux avait fait écho chez les orthodoxes. En France, seuls 300 000 personnes sont affiliées à l’Eglise orthodoxe russe. 

(Extrait d'un article tiré de: http://www.monasteresaintgeny.fr/category/in-memoriam/)

Pendant ce mois de Novembre que l'Occident dédie à la prière pour les défunts, n'oubliez pas cet Ami de Dieu et des hommes en chemin vers Dieu.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 21:04
La Fête de tous les Saints et Martyrs rend hommage à tous les saints connus et moins connus, canonisés ou non, qui ont œuvré pour le Christ, qui ont été sanctifiés par l’exercice de la charité, l’accueil de la miséricorde et le don de la grâce divine. 

A l’origine, dès le IVe siècle, cette fête était célébrée pour tous les martyrs, notre Tradition Syro-Orthodoxe perpétue cet usage.
 
C’est l’occasion de nous rappeler
que nous faisons partie, vous et moi, de la
grande famille des croyants à travers du temps.


En Occident, la célébration de la Toussaint est suivie de la commémoration des fidèles défunts le 2 novembre, liant ainsi vivants et disparus.
Pour nous Chrétiens de Saint Thomas et fils de la Tradition Syro-Orthodoxes, c'est la Fête de Saint Grégoire du Malankare.
Cela ne nous empêche pas de célébrer, après la Quadisha Qurbana Sainte Messe), un Petit Office Syriaque pour les défunts (Que nous avons déjà recommandés pendant la Messe) et, que lorsque c'est possible, nous allons, après une procession, célébrer au Cimetière.



Prions en ces jours pour accompagner nos défunts dans leur "montée vers Dieu", nous souvenant tous, symboliquement signifiée par les cierges allumés tenus en mains pendant "l'absoute", l’espérance en la vie éternelle donnée par la résurrection du Christ.

 

 

PENSEZ A CONFIER, AU MONASTÈRE ET AU PRÊTRE DE VOTRE PAROISSE, LE NOM DE VOS DÉFUNTS (LISTE) POUR QUE, PENDANT LES FESTIVITÉS DE "TOUS LES SAINTS ET MARTYRS" ET DE SAINT GREGORIOS, , NOUS LES RECOMMANDIONS A LA MISÉRICORDE DE DIEU !

Souvenez-vous que nous avons les 1er, 2, 3, 4

 

NOVEMBRE la 


"RETRAITE SPIRITUELLE DE TOUSSAINT" *

 

LORS DU FESTIVAL DE SAINT GRÉGOIRE DE

 

PARUMALA.

 

*Jeudi 1er Novembre, Fête de Tous les Saints et Martyrs. Après la Quadisha Qurbana de 10h30, Absoute (Syriaque) pour tous les fidèles défunts de nos familles et amis selon la tradition locale.


*Vendredi  2, Fête de Saint Grégoire du Malankare. Messe à 10h30, suivie de l'Absoute (Syriaque) pour tous les fidèles défunts de nos familles et amis selon la tradition locale. Messe de l'Aumônerie des Africains à Chartres à 18h au 9 Rue Charles Péguy à GASVILLE-OISEME


*Samedi 3, Messe à 10h30, l'après-midi, Pèlerinage à N-D de Montligeon.

 

SUR DEMANDE, RAMASSAGE DES FIDÈLES DE RÉGION PARISIENNE.


*Dimanche 4, Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Saints du Kérala, Clôture des Festivités de Saint Gregorios de Parumala:
-Au Monastère, Messe à 10h30 . 

(Tous les jours de ces Festivités de Saint Grgorios et de la Retraite Spirituelle, je donnerai un enseignement pendant la Sainte Messe et le soir lors de Soutoro. 
La journée les fidèles pourront rencontrer les prêtres pour confessions, accompagnement spirituel, prières de délivrances et de guérison, exorcismes éventuels.)

-------------------

 

Racines orthodoxes des fêtes de la

Toussaint et de la Commémoration

des défunts en Occident

 

Depuis les premiers siècles l'Eglise célèbre la fête de tous les saints.

En Orient, et encore aujourd'hui dans l'Eglise orthodoxe, elle était célébrée le Dimanche qui suit la Pentecôte.

Nous en trouvons la trace notamment dans un sermon de saint Ephrem le Syrien (+373) et dans la 74e homélie de saint Jean Chrysostome (+407).

Mais c'était aussi le cas à Rome au Ve siècle.

Au VIIe siècle, lorsque le pape saint Boniface IV (+615) transforma le panthéon de Rome en église dédié à Sainte-Marie-et-aux-martyrs (le 13 mai 610), la fête fut déplacée au 13 Mai.

Le saint pape Boniface voulait ainsi faire mémoire de tous les martyrs chrétiens dont les corps étaient honorés dans ce sanctuaire.

Et choisit donc la date anniversaire de la dédicace de cette église consacrée aux martyrs comme date pour la Toussaints.
 

Notons aux passages que l'Eglise orthodoxe conserve encore aujourd'hui les origines primitives de la fête de Tous les Saints comme étant une fête dédiés à tous les saints martyrs puisque le tropaire chanté à la Toussaint parle uniquement de ceux-ci :

Tropaire de tous les saints, ton 4.

Du sang de Tes martyrs dans le monde entier, comme de pourpre et de lin précieux parée Ton Église Te crie par eux, ô Christ notre Dieu : A Ton peuple accorde Ta compassion, donne la paix à Ta cité, et la grande miséricorde à nos âmes.

La fête de Tous les saints fixée à Rome au 13 mai (au VIIe siècle), n'était encore qu'une fête locale, et en Occident chaque Eglises locales célébraient la Toussaints à des dates plus ou moins différentes.

C'est au VIIIe siècle en pleine crise iconoclaste qu'elle fut déplacé par le pape Grégoire III (un Grec de Syrie) au 1er Novembre.

Celui-ci fervent défenseur de la vénération des saintes icônes à l'image de son prédécesseur saint Grégoire II (+731), fit beaucoup pour développer à Rome la vénération des icônes et des saints (cette vénération des saints et de leurs reliques, était aussi rejetée par les iconoclastes).

Et c'est en l'honneur des saints outragés qu'il institua à Rome, une chapelle de Tous les saints dans la Basilique Saint-Pierre, et fixa la fête au 1er Novembre.


En 835, le pape de Rome Grégoire IV (+844) décrète que la fête de Tous les saints institué par Grégoire III (+741) au 1er Novembre sera célébrée dans toute la chrétienté.

Elle sera promulgué en France vers l'an 837 par Louis le Pieux, Roi des Francs et Empereur d'Occident.

Aujourd'hui, en France, la fête de Tous les saints le 1er Novembre est un jour férié.

Commémoration des défunts

Comme nous le savons, en Occident, la fête de la Toussaint est lié à la commémoration des défunts, qui est fixé au lendemain, 2 Novembre, où il est de tradition d'aller au cimetière fleurir les tombes de nos ancêtres défunts.

Il s'agit vraiment de la période de l'année, alors que la nature commence à s'endormir avec l'automne, que les cimetières sont les plus beaux, et les plus fleuris.

Cette tradition de la commémoration des défunts à la suite de celle de Tous les saints remonterait au IXe siècle et c'est en 998 que l'ordre monastique de Cluny fixe leurs commémorations au 2 Novembre.

Tropaire / Apolytikion des défunts, ton 4

Ô Toi seul Artisan, qui dans Ta profonde Sagesse et Ton Amour de l'homme, disposes de toutes choses, fais reposer les âmes de Tes serviteurs, car en Toi ils ont mis leur espérance. Toi l'Auteur, le Seigneur, le Créateur, notre Dieu.

Kondakion des défunts, ton 4

Fais reposer avec les Saints, Ô Christ, l’âme de Ton serviteur, là où il n’y a ni douleur, ni tristesse, ni gémissement, mais une vie sans fin. Toi seul es immortel, Toi qui as créé et façonné l’homme. Mortels, nous avons été formés de la terre et à la terre nous retournerons, ainsi que Tu l’as ordonné, Toi qui as dit : Terre tu es, et à la terre tu retourneras. Transformons les sanglots funèbres en chant de louange : Alléluia, Alléluia, Alléluia!

Les racines orthodoxes de ces fêtes sont donc certaines.


http://pelerinage-orthodoxe-france.blogspot.fr/…/tous-les-s…


« La Toussaint doit son origine à la dédicace de l’ancien temple païen du Panthéon, à Rome, en église de Ste Marie et de tous les martyrs, en 609, par le pape Boniface IV, qui y fit transférer un grand nombre de reliques de martyrs provenant des Catacombes.

La date primitive était probablement le 13 mai, qui correspond à celle d’une fête de la Toussaint en Syrie à la même époque.

L’anniversaire de cette dédicace deviendra la Toussaint, telle que nous la connaissons.

Mais,en Angleterre puis en Gaule, la fête sera translatée au 1er novembre à la fin du 8ième s. et, selon le célèbre hagiographe Adon (archevêque de Vienne. 799-875) elle serait devenue universelle en Occident (c’est-à-dire dans l’Empire carolingien) sous Louis le Pieux (+ 840).


En Orient, la fête de tous les saints (qui n’est jamais appelée « Toussaint », expression exclusivement occidentale) est le 1er dimanche après la Pentecôte (1).

Mais elle passe quasiment inaperçue, car il n’y a pas de liturgies du sanctoral en Orient : les saints sont vénérés dans l’office divin, et donc presqu’uniquement dans les monastères, essentiellement dans les stichères des Vêpres et dans les tropaires du canon des Matines (Orthros) ou dans des « molébènes », qui sont des offices propres, liés à certaines circonstances (2).

Les Vêpres et Matines du 1er dimanche après la Pentecôte (3) comportent de beaux textes sur les saints, mais sont très peu suivies par les fidèles.


La commémoration de tous les défunts – 2 novembre
En Occident, la commémoration universelle des défunts a été instituée par St Odilon de Cluny en 998 (4), et donc à l’époque de l’Eglise indivise, et elle a été expressément placée le lendemain de la Toussaint, car tous les défunts sont des saints à venir.

A l’origine, il ne s’agissait que des défunts de l’ordre de Cluny (5), mais cet usage passera petit à petit dans le reste de l’Eglise, dans les cathédrales et les paroisses.

Cette « fête » aura une audience immense, car le culte des défunts est probablement le rite le plus ancien et le plus universel de toutes les religions, depuis la chute de l’Homme.

Tous les êtres humains, toutes les grandes civilisations ont cru à une vie de l’âme après ma mort.

Cela devint naturellement beaucoup plus fort chez les Chrétiens, en raison de la Résurrection du Christ, qui nous sauve de la mort éternelle, nous rouvre les portes du Paradis (le Royaume de Dieu) et permet à l’Homme d’accomplir à sa véritable destinée, qui est la déification.

Le Christ est le seul à donner un avenir à l’Homme. On peut même dire qu’elle fut et qu’elle demeure la fête la plus universellement suivie en Occident.

Même ceux qui, sous l’influence de l’athéisme philosophique – issu de la Réforme – puis des soi-disant « Lumières » – qui furent en fait des ténèbres spirituelles – puis de l’idéologie de la Révolution française – violemment anti-chrétienne – et enfin de l’idéologie marxiste et du communisme, se sont éloignés de l’Eglise, même eux vont « fleurir les tombes » de leurs familles.

Le Saint-Esprit est merveilleux, car il leur fait accomplir un geste prophétique : fleurir une tombe, c’est offrir des fleurs aux défunts qui y sont enterrés en leur disant : vous allez refleurir, vous allez retrouver la vie, la beauté et le parfum.

Nos frères d’Orient, qui nous ont permis de retrouver la foi orthodoxe de nos Pères, nous ont appris à mettre aussi sur nos tombes une veilleuse, la lumière de la Résurrection. Qu’ils soient bénis !


Dans cet office, qui est de style et d’ordo occidental, il y a deux trésors liturgiques : le « psaume ecclésiastique », tiré de l’Ecclésiaste (Qohélet), à la beauté tragique, trésor occidental, et les « strophes des défunts » (6), composées pendant la révolution russe par un évêque martyr (mort dans un camp de concentration ) et recueillies par le monastère St Job de Potchaïeff (7), trésor oriental, mais, hélas, rarement chantées dans les paroisses de rite byzantin. 


Il n’existe rien d’équivalent en Orient, car, dans le cycle hebdomadaire du rite byzantin, tous les samedis sont consacrés à la prière pour les saints et les défunts, mais avec des temps forts : la veille de la Pentecôte, la veille du Carnaval (3ème dimanche du Pré-Carême), les samedis des 2ème, 3ème et 4ème dimanches du Carême, ainsi que le mardi de la 2ème semaine après Pâques, le 29 août (martyre de St Jean Baptiste), et le samedi avant la St Dimitri [26 octobre].

Cela signifie que cet office est très « dilué » dans l’année liturgique et n’a donc pas le même relief qu’en Occident. »

(Père Noël Tanazacq)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean Ap 7, 2-4.9-14

Moi, Jean, j’ai vu un ange qui montait du côté où le soleil se lève, avec le sceau qui imprime la marque du Dieu vivant ; d’une voix forte, il cria aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de faire du mal à la terre et à la mer :« Ne faites pas de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, avant que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. »

Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : ils étaient cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël.

Après cela, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main. Et ils s’écriaient d’une voix forte : « Le salut appartient à notre Dieu qui siège sur le Trône et à l’Agneau ! »

Tous les anges se tenaient debout autour du Trône, autour des Anciens et des quatre Vivants ; se jetant devant le Trône, face contre terre, ils se prosternèrent devant Dieu. Et ils disaient : « Amen ! Louange, gloire, sagesse et action de grâce, honneur, puissance et force à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! »

L’un des Anciens prit alors la parole et me dit : « Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où viennent-ils ? »

Je lui répondis : « Mon seigneur, toi, tu le sais. »

Il me dit : « Ceux-là viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau.

 

lecture de la première lettre de saint Jean Jn 3, 1-3

Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est. Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.

Alléluia.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Mt 5, 1-12a


 Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :

Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.

Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.

Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Prière à tous les saints de Saint Augustin
 
Reine de tous les saints, glorieux Apôtres et Évangélistes, Martyrs invincibles, généreux Confesseurs, savants Docteurs, illustres Anachorètes, dévoués Moines et Prêtres, Vierges pures et pieuses femmes, je me réjouis de la gloire ineffable à laquelle vous êtes élevés dans le Royaume de Jésus-Christ, notre divin Maître. 
 
 
Je bénis le Très-Haut des dons et des faveurs extraordinaires dont il vous a comblés et du rang sublime où il vous élève. O amis de Dieu ! 
 
O vous qui buvez à longs traits au torrent des délices éternelles, et qui habitez cette patrie immortelle, cette heureuse cité, où abondent les solides richesses ! Puissants Protecteurs, abaissez vos regards sur nous qui combattons, qui gémissons encore dans l'exil, et obtenez-nous la force et les secours que sollicite notre faiblesse pour atteindre vos vertus, perpétuer vos triomphes et partager vos couronnes. 
 
O Vous tous, bienheureux habitants du ciel, saints amis de Dieu qui avez traversé la mer orageuse de cette vie périssable, et qui avez mérité d'entrer dans le port tranquille de la paix souveraine et de l'éternel repos ! 
 
O saintes âmes du paradis, vous qui, maintenant à l'abri des écueils et des tempêtes, jouissez d'un bonheur qui ne doit pas finir, je vous en conjure, au nom de la charité qui remplit votre coeur, au nom de Celui qui vous a choisis et qui vous a faits tels que vous êtes, écoutez ma prière. 
 
Prenez part à nos travaux et à nos combats, vous qui portez sur vos vos fronts vainqueurs une couronne incorruptible de gloire ; ayez pitié de nos innombrables misères, vous qui êtes à jamais délivrés de ce triste exil ; souvenez-vous de nos tentations, vous qui êtes affermis dans la justice ; intéressez-vous à notre salut, vous qui n'avez plus rien à redouter pour le vôtre ; tranquillement assis sur la montagne de Sion, n'oubliez pas ceux qui gisent encore couchés dans la vallée des larmes. 
 
Puissante armée des saints, troupe bienheureuse des apôtres et évangélistes, des martyrs, des confesseurs, des docteurs, des anachorètes et des moines, des prêtres, des saintes femmes et des vierges pures, priez sans cesse pour nous misérables pécheurs. Tendez-nous une main secourable, détournez de nos têtes coupables la justice irritée de Dieu ; faites entrer par vos prières notre frêle navire dans le port de la bienheureuse éternité.
 
Saint Augustin
Dimanche 1er NOVEMBRE 2015. "Toussaint". Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

« Dieu nous a donné Jésus par Marie, donc il faut aller à Marie pour atteindre Jésus.

 « Nul ne va à mon Père sans ma permission » dit Jésus.  Nul ne peut venir jusqu’à moi sans venir par Ma Mère (…) L’amour du Seigneur pour sa Sainte Mère est incomparable. La Vierge est tout sur le Cœur de Dieu (…). L’âme qui choisit Marie pour avocate est sûre que ses prières, ses demandes seront exaucées.

Jésus ne refuse rien à Marie (…). Marie, c’est la Vierge puissante, la Vierge pleine de bonté, la Porte du Ciel, Notre Dame d’Amour. Elle écoute la prière qui jaillit du cœur pur, humble, simple et confiant (…). Ah ! Si l’on pouvait concevoir toutes les merveilles opérées par Marie dans les âmes !  

Dire que Marie est Reine du Ciel et de la terre est très beau, très vrai ; dire qu’elle est Mère de tous les cœurs, Médiatrice de toutes les causes qui pénètrent au Ciel est plus sublime encore. » (26/10/30). 

(Marthe Robin dans « Marthe Robin et le Père de Montfort », Atelier du Père Dominique Bostyn )

__________________________________

"Deus nos deu Jesus por Maria, então temos que ir a Maria para chegar a Jesus.

 "Ninguém vai ao meu Pai sem minha permissão", disse Jesus. Ninguém pode vir até mim sem vir pela Minha Mãe (...) O amor do Senhor pela sua Santíssima Mãe é incomparável. A Virgem é toda sobre o Coração de Deus (...). A alma que escolhe Maria como advogada é certa de que suas orações, seus pedidos, serão respondidas.

Jesus não se recusa a Maria (...). Maria é a Virgem poderosa, a Virgem cheia de Deus, a Porta do Céu, Nossa Senhora do Amor. Ela escuta a oração que brota do coração puro, humilde, simples e confiante (...). Ah! Se alguém pudesse conceber todas as maravilhas que Maria fez nas almas!

Para dizer que Maria é Rainha dos Céus e a Terra é muito bonita, muito verdadeira; para dizer que ela é mãe de todos os corações, o mediador de todas as causas que penetram no céu é ainda mais sublime. (26/10/30).

(Marthe Robin em "Marthe Robin e Padre de Montfort", Oficina do Padre Dominique Bostyn)

______________________________

"God has given us Jesus by Mary, so we have to go to Mary to reach Jesus.

 "No one goes to my Father without my permission," said Jesus. No one can come to me without coming through My Mother (...) The Lord's love for the Blessed Mother is incomparable. The Virgin is all about the Heart of God (...). The soul who chooses Mary as a lawyer is sure that her prayers, her requests, will be answered.

Jesus does not refuse Mary (...). Mary is the powerful Virgin, the Virgin full of goodness, Gate of Heaven, Our Lady of Love. She listens to the prayer that springs from the pure, humble, simple and confident heart (...). Ah! If one could conceive all the wonders that Mary did in souls!

To say that Mary is Queen of Heaven and Earth is very beautiful, very true; that she is the Mother of all hearts, Mediatrix of all causes that enter into Heaven is even more sublime. (26/10/30).

(Marthe Robin in "Marthe Robin and Father de Montfort", Workshop of Father Dominique Bostyn)

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

LA FÊTE PAÏENNE D’HALLOWEEN :
UNE ANTI-FÊTE DE TOUS LES SAINTS

La fête d’Halloween, si tant est qu’on puisse la qualifier de fête, vient du paganisme celtique (surtout d’Irlande et d’Ecosse). Elle était une fête de la fin des récoltes et de l’entrée dans l’hiver,  ce qui est courant dans le paganisme antique, mais aussi une fête des morts, sous la forme de « revenants1 » et, par assimilation, une fête des mauvais esprits et des personnages mythologiques, tels que les fées. Il y avait à cette occasion des feux de joie et il est possible qu’il y ait eu aussi des sacrifices humains. Elle durait 4 jours, mais le plus important était le 1er jour : or celui-ci coïncidera, à partir du 8ème s. apr. J-C,  avec les vigiles de la Toussaint2, c’est-à-dire le 31 octobre au soir. D’où son nom de Halloween, « veille de tous les Saints ».

Puis cette fête sera implantée en Amérique, surtout à partir du 19ème s., avec l’arrivée massive aux Etats-Unis d’immigrés irlandais. Et depuis une vingtaine d’années on essaye de l’implanter en France, pour des raisons essentiellement commerciales. Mais on peut penser que l’activité des esprits sous-Ciel et la déchristianisation de notre pays n’y sont pas étrangers.

Que faut-il en penser sur le fond ? Basons-nous sur la parole du Seigneur : on juge l’arbre à ses fruits. D’abord, il faut rappeler que le paganisme, qui est vu souvent à notre époque sous un angle culturel, sympathique, était une horreur spirituelle et morale : il consistait à adorer des idoles, qui étaient des démons, comme l’enseigne le Christ Lui-même (Il qualifie « Beelzeboul », l’antique divinité phénicienne, de « prince des démons », c’est-à-dire de Satan, en Mt 12/24), à accomplir des sacrifices sanglants (à l’origine humains, puis animaux) et à pratiquer la magie et la sorcellerie. On ne se rend plus compte à notre époque de quel abîme le Christ nous a tiré, en nous délivrant de l’emprise des démons, qui était redoutable.

Dans les manifestations d’Halloween, on se déguise en tout ce qui peut rappeler la mort, la laideur et  la peur : en squelettes, en personnages horribles qui font peur, en sorciers ou sorcières… Mais la mort est une horreur, qui n’a pas été voulue par Dieu. La laideur et la peur viennent exclusivement du monde enfèrique, car Dieu est beau : Il est la « Beauté suprême »  et tout ce qu’Il a créé est beau ; et Il est celui qui rassure toujours et met en confiance3. La peur est l’arme des démons, car elle permet d’avoir de l’emprise sur les êtres, tandis que Dieu libère toujours. Ceux qui se déguisent en personnages horribles et ridicules oublient que les démons s’efforcent de défigurer l’Homme, parce qu’il est l’image de Dieu et qu’ils en sont jaloux. Quant à la sorcellerie, elle est une abomination : elle a toujours pour but d’obliger quelqu’un à faire ce qu’il ne veut pas ou de l’empêcher de faire ce qu’il veut ; elle asservit les êtres, les emprisonne, les mutile et peut même les détruire. Il n’y a pas de bonne magie : toute magie vient d’en bas.

Et tout cela se passe dans l’obscurité, avec de la fumée, des toiles d’araignée et des araignées…Mais qui aimerait vivre dans l’obscurité, au milieu des araignées ? Aucun être humain normal ne peut réellement prendre plaisir à ces choses-là, à la laideur, à la peur, à la méchanceté. C’est un leurre de croire que cela puisse être agréable. Si ceux qui le disent se trouvaient réellement dans les situations qu’ils simulent, ils « pleureraient et grinceraient des dents », comme le dit l’Ecriture. L’Enfer ne peut pas être agréable : il est le contraire du Royaume de Dieu, le contraire du « Jardin des délices ».

Il faut refuser cela, dénoncer cette imposture et cette stupidité. Il y a un saint qui nous a montré l’exemple, c’est  St Jean de San Francisco et Shanghaï. Il a lutté fortement contre cette pseudo-tradition dans le milieu américano-russe de San Francisco. La veille du 1er novembre 1964, constatant qu’il n’y avait personne aux vigiles du jour où l’on devait canoniser St Jean de Cronstadt (cause pour laquelle il s’était battu), il fit irruption dans une maison où il y avait un grand bal « costumé » pour la fête d’Halloween et fit le tour de la salle en regardant bien les gens, sans dire un mot. Tous étaient pétrifiés, et ils eurent honte.

Cette pseudo-fête est exactement le contraire de celle de la Toussaint, associée à celle des défunts. A la Toussaint, nous fêtons les hommes qui, par leur martyre ou leur ascèse, sont parvenus au but de la vie, à savoir devenir ressemblants à Dieu, ceux qui sont « devenus des dieux par la grâce »5, c’est-à-dire qui sont déifiés. Et le jour des Défunts, nous prions pour que nos défunts achèvent dans leur chemin céleste ce qu’ils ont commencé dans leur chemin terrestre, à savoir « parvenir à la gloire du Royaume céleste »6. Tandis que les tenants d’Halloween, eux, sont centrés sur la mort et le royaume des morts, en oubliant que le Christ est ressuscité et qu’Il a vaincu la mort. Nous fêtons ceux qui jouissent de la béatitude et de la vie éternelle, eux se satisfont que leurs ancêtres soient couchés dans la mort, en compagnie des démons. Ce sont deux chemins antagonistes.

Lorsqu’on aborde ce sujet éminemment spirituel dans notre société, on n’a droit en général qu’à des haussements d’épaule ou des ricanements, surtout chez les jeunes. Mais il peut être utile de rappeler certains évènement dramatiques, qui sont instructifs et peuvent amener à réfléchir. Il y a eu, le 30 octobre 2015, un incendie terrible dans un dancing de Bucarest, où 27 jeunes ont péri brûlés vifs. Eh bien, ces jeunes fêtaient Halloween dans une soirée de « Hard-Rock ». On ne peut pas se déguiser impunément en diables ou en sorcières sans qu’il y ait des conséquences : ils ont fait l’expérience de ce que signifiait vivre en compagnie des démons, c’est-à-dire de l’Enfer7. L’ignorance de la réalité et de la puissance du monde invisible peut être tragique.

Si vous voyez des enfants sonner à votre porte, déguisés en squelettes, en sorciers ou en diables, pour vous réclamer des bonbons, ayez l’audace de dire : je n’aime pas la mort, je préfère la vie. Christ est ressuscité !

Père Noël TANAZACQ

 

(1) Les « revenants » sont des âmes de défunts qui, ne parvenant pas à s’élever vers le trône de Dieu, ne trouvent pas le repos. Etant errantes, elles peuvent se manifester dans les lieux où elles ont vécu sur terre. Les fantômes [du grec phantasma : illusion, apparence] en sont la manifestation la plus connue : il s’agit d’âmes de défunts qui se manifestent avec la forme de leurs corps, parce que l’âme garde la mémoire du corps et que, comme le dit St Jean Damascène, elle a l’aptitude à reconnaître les atomes de son corps dans l’univers.

 (2) La Toussaint doit son origine à la dédicace de l’ancien temple païen du Panthéon, à Rome, en église de Ste Marie et de tous les martyrs, en 609, par le pape  Boniface IV, qui y fit transférer un grand nombre de reliques de martyrs provenant des Catacombes. La date était probablement le 13 mai, qui correspond à celle d’une fête de la Toussaint en Syrie à la même époque. L’anniversaire de cette dédicace deviendra notre fête de la Toussaint. Mais en Angleterre, puis en Gaule la fête sera translatée au 1er novembre  à la fin du 8èmes. et elle  ne deviendra universelle pour l’Occident que sous Louis le Pieux (+ 840). La mémoire universelle des défunts ne sera instituée par St Odilon de Cluny qu’en 998, mais sera expressément  placée le lendemain de la Toussaint, car tous les défunts sont des saints à venir.

Il n’existe rien d’équivalent dans les rites orientaux, car la Toussaint fêtée le 1er dimanche après Pentecôte passe quasiment inaperçue et il y a tellement de jours dans l’année  où l’on prie pour les défunts  qu’aucun ne prédomine  sur les autres.(cf. notre note sur la Toussaint [1er nov.] et la commémoration  de tous les défunts[2 nov.])

(3) Lorsque le Christ vient au-devant de Ses disciples la nuit, en marchant sur les eaux déchaînées de la mer de Galilée, et qu’ils croient voir un fantôme, ce qui les effraye, Il leur dit immédiatement : «Rassurez-vous, c’est Moi, n’ayez pas peur » (Mt14/27). Dieu ne fait jamais peur. Ce qui fait peur ne vient pas de Dieu.

(4) Il ne s’agissait pas de la Toussaint, qui est à cette date-là une fête occidentale inconnue de l’Orthodoxie, mais le Saint Synode de l’Eglise Russe Hors Frontières avait décidé que la canonisation de St Jean de Cronstadt se ferait le 1er novembre. 11 jours plus tard, en la fête de St Martin, St Jean de San Francisco sacrera le P. Eugraph Kovalevsky (1905-1970) sous le nom de Jean de Saint-Denis, qui sera ainsi  le 1er à recevoir le patronage de St Jean de Cronstadt.

(5) Epiclèse de la liturgie de la Pentecôte du rite des Gaules restauré.

(6) Litanie des défunts du rite byzantin.

(7) Il en fut de même à Paris en novembre 2015 lors d’un attentat islamiste : lorsque le groupe américain  de Hard- Rock « Eagles of Death Metal» (les aigles de la mort) entonna une de ses chansons favorites « Kiss of the Devil » (Baiser du Diable), les terroristes islamistes commencèrent la fusillade. Lorsqu’on appelle le Diable, il accourt ! Bilan : 90 morts.(Source :"Sagesse Orthodoxe)

MORT,PASSAGE,PARADIS, ENFER...
"Répondons-nous à Son amour par l'amour ou par la haine ?
 
Telle est la question cruciale. Et cette différence dépend entièrement de nous, de notre liberté, du choix que nous faisons librement au plus profond de nous-même.
 
Cette liberté parfaite n'est pas influencée par des conditions extérieures ou des facteurs internes de notre nature matérielle et psychologique, parce qu'elle n'est pas un acte extérieur mais une attitude du for intérieur, jaillie du fond de notre cœur et déterminée non par nos péchés mais par notre réaction face à nos péchés, comme le montre clairement le passage du publicain et du pharisien et celui des deux larrons crucifiés avec le Christ.
 
Cette liberté, ce choix, cette disposition intérieure envers notre Créateur constitue le cœur de notre personnalité éternelle, le plus profond de nous-mêmes, ce qui nous fait être ce que nous sommes ; c'est là notre visage éternel -clair ou sombre, aimant ou haïssant.
 
Non, mes frères, malheureusement pour nous, le paradis ou l'enfer ne dépendent pas de Dieu. S'ils dépendaient de Dieu, nous n'aurions rien à craindre. Nous n'avons rien à craindre de l'Amour.
 
Notre salut ne dépend pas de Dieu, il dépend exclusivement de nous -et telle est la tragédie.
 
Dieu nous veut à Son image, éternellement libres. Il nous respecte absolument dans Son amour. Sans respect, on ne peut parler d'amour.
 
Nous sommes hommes parce que nous sommes libres ; sans liberté, nous serions des animaux intelligents, pas des hommes. Dieu ne nous retirera jamais ce don de liberté qui nous fait ce que nous sommes, ce qui veut dire que nous resterons toujours ce que nous choisissons être, amis ou ennemis de Dieu.
 
A ce niveau profond de notre être, il n'existe pas de changement. Dans cette vie-ci, il peut y avoir des modifications plus ou moins profondes clans notre façon de vivre, notre caractère, nos croyances, mais tous ces changements ne sont que l'expression dans le temps de notre moi éternel le plus profond, qui est éternel dans toute la portée du terme.
 
C'est pourquoi le paradis et l'enfer aussi sont éternels. Ce que nous sommes vraiment ne change pas. Nos traits passagers et l'histoire de notre vie dépendent de plusieurs facteurs superficiels qui s'évanouissent avec la mort, mais notre vraie personnalité n'est pas superficielle et ne dépend pas de ce qui change et de ce qui s'évanouit. Il s'agit de notre être véritable, qui demeure avec nous dans le sommeil du tombeau et qui sera notre vrai visage à la résurrection. Il est éternel."
 

extrait de le Fleuve de Feu d'Alexandre Kalomiros 

 

LA MORT, DURE ET INJUSTE ÉPREUVE ? (COURRIER. Source "Sagesse Orthodoxe")
LA MORT, DURE ET INJUSTE ÉPREUVE ? (COURRIER)

 

Christ Brebis perdue« […] votre message me touche beaucoup. Voici un peu plus d’un mois que N. est entrée dans son repos. Bientôt nous en célèbrerons le 40ème jour. Si je pense à moi-même, je souffre terriblement de la séparation, sauf si je lui parle, en lui demandant pardon de ne pas l’avoir suffisamment aimée. Si je pense à elle, j’espère qu’elle est heureuse en Dieu: quand j’aurai la certitude de la béatitude que nous lui souhaitons tous, j’éprouverai certainement une grande paix et le Seigneur me donnera la grâce de me réjouir pour elle.

Ne dites pas, mon A., ne dites pas que cette épreuve qui m’est donnée soit injuste. Le Seigneur n’est que justice, quoique ses jugements soient insondables. Ne l’accusons pas, car Il est Lui-même entré dans la mort, et ne s’est pas contenté de nous voir souffrir de loin; Il a voulu gagner notre confiance en éprouvant ce que nous éprouvons. Du reste, cette épreuve ne saurait être injuste que si elle était infligée à un innocent. Mais, le Seigneur me montre mes péchés innombrables et constants et me conduit plus au repentir qu’à la révolte. J’essaye d’apprendre du Bon Larron cette belle parole: ‘Pour nous – pour moi – c’est justice!’ À la rigueur, ce serait injuste pour N. qui est une personne si bonne, si aimable et si dévouée à l’Église du Christ. Mais, même dans son cas, nous osons croire que le Seigneur, après le 40ème jour, l’acceptera au rang de ses amis. Pour les justes, la mort n’est pas une punition injuste; elle est l’entrée dans une plus grande familiarité avec Dieu.

Votre douceur et votre compassion me touchent d’autant plus que je sais un peu, parce que vous me l’avez souvent confié, combien vous avez souffert et souffrez encore du départ de votre papa. Dans ce cas encore, ce qui a pu vous paraître tellement injuste doit se dévoiler comme une convocation divine et donc comme un grand bien.Nous prions seulement le Seigneur de laver tous les péchés de nos défunts, afin que rien ne les sépare encore de lui et ne les empêche de jouir indéfiniment et infiniment de l’amour inexprimable qu’Il nous a montré par sa Pâque. ‘Demandons encore au Christ notre Roi et notre Dieu de leur accorder la miséricorde divine, le pardon de leurs fautes et le Royaume des cieux!’, dit la prière de l’Église.

En somme, à la place de la douleur d’être frustrés de ceux que nous aimons, vient le bonheur qu’ils soient heureux. Au lieu d’accuser Dieu, nous acceptons de voir nos propres péchés, et cela nous rend humbles et capables de glorifier la volonté si incompréhensible du Seigneur.

Merci encore pour votre amour et pour votre prière […] » (Source: "Sagesse Orthodoxe"

ACCEPTER LA MORT D’UN AMI…/ EST-IL CHRÉTIENNEMENT LÉGITIME DE COMMUNIQUER AVEC NOS DÉFUNTS ?
ACCEPTER LA MORT D’UN AMI…

(…)C’est une douleur terrible d’être séparé, même provisoirement – puisque nous avons tous rendez-vous dans le monde qui vient, mais cela paraît loin – des êtres que nous aimons et qui nous aiment. Nous sommes inconsolables, parce qu’il n’y a pas de consolation humaine à la mort. Aucun raisonnement n’y fait; la douleur est là; nous avons mal comme à l’endroit d’un membre arraché et qui nous fait souffrir quoiqu’il ne soit plus là. Le temps n’y fait rien non plus: quelque fois au contraire, la douleur et la souffrance s’amplifient dans la durée. Sans nous mettre indiscrètement à votre place, nous pouvons partager fraternellement une expérience parce que nous sommes des êtres humains, et, en l’occurrence, des chrétiens, et des Orthodoxes. Nous savons que le Christ par sa résurrection a vaincu le pouvoir de la mort, et nous voulons dans le concret goûter les conséquences de cet événement. Un de nos amis, dans une circonstance analogue, a trouvé un soulagement…

 

Il a demandé pardon à Dieu du manque de confiance en lui et même de la révolte contre lui. Le fait de renoncer à ces passions et d’en recevoir du Seigneur lui-même le pardon miraculeux, l’a déjà soulagé et a, pour ainsi dire, ouvert une porte à la consolation divine – c’est-à-dire la grâce du saint Esprit, appelé justement le Consolateur. Cette consolation ne minimise en rien la souffrance; mais c’est comme un baume, une douceur, une sorte de lumière, un calme et une acceptation libre de la volonté incompréhensible de Dieu.

 

Il s’est engagé dans une prière très régulière, en suivant les offices de l’Église orthodoxe, soit à la maison, chez lui, soit à l’église sous la présidence de son prêtre et en présence de la communauté des frères. La consolation est venue également, pas immédiatement, mais dans la continuité de cette prière et de ces offices, parce que notre ami a été libéré de l’isolement qui l’emprisonnait dans la souffrance. Il a connu la grâce de la compassion à son propre égard et, simultanément, sa foi a été fortifiée: il a pu croire que le chemin fait par la personne endormie était un chemin béni. Il a reçu de Dieu la grâce de faire un projet pour la défunte servante de Dieu.

 

Ce qui l’a beaucoup aidé encore, c’est le conseil suivant: essaye de faire ce que cette personne qui repose en paix te dirait de faire; essaye de vivre selon le meilleur de cette personne et de faire sa volonté, chaque fois que c’est possible, de façon à expérimenter l’union avec elle. Si nous faisons ce qui est agréable à nos défunts, à condition bien sûr que cela soit cohérent avec l’Évangile, nous demeurons unis à eux, même jusque dans l’éternité. L’important, c’est de construire l’éternité avec nos défunts en apprenant, dès maintenant, à vivre avec eux. En effet, ils ne sont pas anéantis! Le Christ nous a appris qu’ils « reposent », et nous pouvons les sentir tout proches de nous, comme si nous veillions leur repos, comme une maman qui reste éveillée près de son enfant qui dort… Dans certains cas, nous pouvons les prendre comme intercesseurs devant Dieu.

 

Essayons de parler des défunts, non au passé, mais au présent, surtout quand nous parlons d’eux à Dieu. Nous pouvons ainsi avoir une prière de bénédiction: « Gloire à toi, pour ton serviteur (ou ta servante) N…, Seigneur Jésus, gloire à toi! »; « gloire à toi pour la bonté de ton serviteur ! Gloire à toi pour l’amour qu’il m’a montré! Gloire à toi qui veut le sauver et le glorifier au Dernier Jour, Seigneur Jésus, gloire à toi! »

 

La conséquence de cette attitude est que nous apprenons de Dieu à nous réjouir pour son serviteur endormi, et nous oublions notre peine, en pensant combien le Seigneur l’aime, combien Il voit tout ce qu’il a fait de bon dans sa vie, combien Il veut le sauver. Notre joie pour autrui devient plus grande que notre peine pour nous-mêmes. Dans le cas où la personne serait décédée dans de très mauvaises conditions – portant par exemple un gros fardeau non pardonné – notre inquiétude pour son salut deviendra prioritaire et nous n’aurons plus le temps de penser à nous-mêmes. Nous dirons continuellement à Dieu:

-« Seigneur Jésus Christ notre Dieu, pardonne à ton serviteur N… tous ses péchés, accueille-le dans ton Paradis et sauve-le au Dernier Jour! »

 

.​(Source: "Sagesse Orthodoxe")

 

 

ACCEPTER LA MORT D’UN AMI…/ EST-IL CHRÉTIENNEMENT LÉGITIME DE COMMUNIQUER AVEC NOS DÉFUNTS ?

EST-IL CHRETIENNEMENT LEGITIME DE COMMUNIQUER AVEC NOS DEFUNTS ?

 

« … Est-il vraiment possible que notre monde et l'autre monde communiquent ? Nous est-il possible d'avoir une relation et une communion réelle avec nos enfants, avec notre mari ou notre femme, qui non seulement sont morts, mais dont les chairs sont décomposées ? Cette communion existe, mes bien-aimés ! …

… Lorsque nous dirigeons notre pensée, nos prières, vers l'autre vie, les morts nous entendent, car la terre et le ciel forment une seule Eglise, un seul troupeau, une même famille.

Tout comme un enfant fait retentir ses cris dans une maison, et que ceux-ci parviennent jusqu'aux personnes présentes, en quelqu'endroit qu'elles se trouvent, de même dans notre famille, dans l'Eglise, ce que nous disons sur terre est perçu par ceux qui sont au ciel...

… Nous formons un seul Corps avec les morts. Nous sommes une seule Eglise avec le ciel.

Si l'un de nous sur terre éprouve le besoin de parler à une autre personne, de s'occuper de son prochain, comprenez-vous combien plus les morts ont-ils besoinn que nous communiquions avec eux ?

Ils nous supplient continuellement de penser à eux. Nos morts vivent, ils abaissent leur regard vers nous pour voir si nous les commémorons. Par conséquent, envoyons nos prières vers eux.

Faisons dire pour eux quarante Liturgies. Pour eux, célébrons des offices de commémoration. Faisons l'aumône en leur nom. Tous ces actes les aident réellement, et constituent notre propre communion avec l'autre monde, avec les anges et les saints. « Les anges ne sont-ils pas tous des esprits chargés d'un ministère, envoyés au service de ceux qui doivent recevoir l'héritage du salut ? » (Hébreux 1,14)

Quand nous faisons mémoire des défunts, ils se réjouissent, ils espèrent, ils progressent sans interruption vers le Second Avènement. Ceux d'entre eux qui ne s'opposent pas à Dieu, qui ne le rejettent pas, s'approchent de plus en plus de Lui et, dans leur joie, ils nous envoient sans cesse des messages pour que nous continuions à les commémorer.

Si vous saviez quelle reconnaissance est la leur et comment ils nous l'expriment ! …

… Les défunts regardent vers nous pour voir si nous nous souvenons d'eux dans nos prières. Ils ont besoin de nous, car ils sont désormais sans corps. Lorsqu'ils revêtiront de nouveau leur corps, ils pourront adresser eux-mêmes à Dieu des prières instantes...

… Quand nous communiquons avec le ciel par ce moyen, nous voyons s'accomplir devant nous des miracles, des guérisons, des visions, des apparitions de saints descendus vers nous. Tous les saints nous aident, tous les saints se penchent sur nous, tous les saints s'unissent à nos désirs !

Et les morts – comme nous disons, nous, mais qui sont en réalité vivants – se réjouissent en voyant quelle communion est la nôtre avec l'autre vie...

… Un jour, tandis qu'il lisait de nombreux noms, un moine-prêtre s'est posé les questions suivantes : '' Est-ce que ceux dont nous faisons mémoire sont sauvés ? Est-ce qu'ils sentent quelque chose ? Est-ce que le ciel comprend que, maintenant, je prie pour ceux qui ont quitté cette terre ? Est-ce que les morts sont aidés par mes prières ? ''

Fatigué comme il l'était, il s'est accoudé à sa stalle. Il a fermé les yeux et, entre sommeil et veille, mais dans un état de vigilance spirituelle assortie du labeur de la chair, il a élevé le regard de son cœur vers les cieux, et que voit-il ?

La multitide des esprits des défunts ! Et avec eux les saints et les anges ! Devant le trône du Christ, se tenait la Très-Sainte Mère de Dieu revêtue d'une parure resplendissante. Son visage était lumière. Elle regardait le Christ et Lui montrait les esprits défunts en disant : '' Mon Fils et mon Dieu, j'intercède personnellement pour chacun d'eux. Accueille les voix de Ta sainte Eglise.

'' Alors le moine entendit tous les morts chanter : '' Réjouis-toi, Vierge pleine de grâce, le Seigneur est avec toi ; tu es bénie entre toutes les femmes, et béni est le Fruit de ton sein, car tu as enfanté le Sauveur de nos âmes. '' Non seulement tu as mis au monde notre Sauveur – le Christ – mais tu intercèdes jour et nuit pour nous ! Leurs voix devenaient '' comme la voix des grandes eaux '' (Apocalypse 1,15 ; 14,2).

Leurs voix étaient portés par les ailes des anges et se dispersaient partout dans le ciel et sur toute la terre. Au lieu de tambours et d'instruments, les anges frappaient leurs ailes et reprenaient : '' Car tu as enfanté le Sauveur de nos âmes '' !.. . »

Archimandrite Aimilianos * Catéchèses et discours * Le culte divin, attente et vision de Dieu * La communion des deux mondes * Editions Ormylia * 2004

ACCEPTER LA MORT D’UN AMI…/ EST-IL CHRÉTIENNEMENT LÉGITIME DE COMMUNIQUER AVEC NOS DÉFUNTS ?

 

 

descente enfers

 

Dans le Christ ressuscité, il n’y a pas de séparation entre les morts et les vivants ; comme le dit le Père Macaire Gloukharev : " Nous sommes tous vivants en lui, et il n’y a pas de mort. "

ware.jpg

Dans son article " De la mort et de la résurrection ", Mgr Kallistos Ware aborde le refus de certains groupes chrétiens de prier pour les défunts.

 

Il affirme dans cet article que le fondement de la prière pour les défunts est l’amour :

 La base, c’est notre solidarité dans l’amour mutuel. Nous prions pour les morts parce que nous les aimons.

L’archevêque anglican William Temple appelle de telles prières " le ministère de l’amour "  ; et il affirme dans des mots que tout chrétien orthodoxe serait heureux de faire siens :

-" Nous ne prions pas pour eux parce que Dieu les négligera si nous ne le faisons pas.

 

Nous prions pour eux parce que nous savons qu’il les aime et en prend soin, et nous demandons le privilège d’unir notre amour pour eux à celui de Dieu. "

 

Et comme le dit Pusey : 

-" Le refus de prier pour les morts est une pensée si froide, si contraire à l’amour, que pour cette seule raison, elle doit être fausse."

 

À partir de là, aucune autre explication ou justification de la prière pour les défunts n’est nécessaire ou même possible.

Une telle prière est simplement l’expression spontanée de notre amour les uns pour les autres.

 

Ici, sur terre, nous prions pour les autres ; pourquoi ne pas continuer à prier pour eux après leur mort ? Ont-ils cessé d’exister, au point que nous devrions cesser d’intercéder pour eux ?

 

Vivants ou morts, nous sommes tous membres de la même famille ; ainsi, vivants ou morts, nous intercédons les uns pour les autres.

 

Dans le Christ ressuscité, il n’y a pas de séparation entre les morts et les vivants ; comme le dit le Père Macaire Gloukharev :

-" Nous sommes tous vivants en lui, et il n’y a pas de mort. "

La mort physique ne peut défaire les liens de l’amour et de la prière mutuels qui nous unissent tous dans un seul et même Corps. […]

Quand nous prions pour les défunts, il nous suffit de savoir que leur amour de Dieu continue de grandir et qu’ils ont ainsi besoin de notre soutien.

Laissons le reste à Dieu."    

INTERCESSION DES SAINTS:

Les saints, nous le savons, intercèdent pour nous, avec  Marie en tête la Mère du Verbe de Dieu fait chair, « Nouvel Adam », « Premier né d’une multitude de frères ».

De même nous sommes invités à intercéder pour nos frères, vivants et morts.

Fort bien, mais à condition de nous souvenir qu'il n'y a qu'un intercesseur, puisqu'il n'y a qu'un médiateur : le Christ (Hébreux 7,25 ; 1 Timothée 2,5)

Pas d’intercession hors ou à côté de celle du Christ!

Méditons maintenant, s'il vous plaît, cette parole de Jésus  notre Seigneur:

«26 Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ; or, je ne vous dis pas que moi, je prierai le Père pour vous,27 car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé et vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti.» (Jean 16,26-27). 

Que signifie alors « prier pour », «intercéder» ?

Cela signifie que nous faisons nôtre d'une part le besoin de nos frères, d'autre part l'amour de Dieu pour eux.

Intercéder dans le Christ prend alors toute sa valeur. Nous prenons conscience que nous sommes un dans le Christ. Membres du Corps Mystique du Christ, nous cheminons encore sur la route de l'Eglise et nous regardons constamment vers son Chef, le Christ Tête qui nous envoie l'Esprit Sanctificateur.

Par là nous entrons dans la communion des saints et la rendons effective pour nous. Frères et sœurs des Saints, de ceux qui ont été mis à part dans le Christ, nous regardons vers ces frères aînés qui , s'étant laissés modelé par l'Esprit Saint sont retournés au Père par le Christ "Porte des brebis".

Il y a bien sûr ceux qui sont canonisés, dont l'Eglise nous assure qu'ils sont auprès du Père dans la Lumière du Christ Sauveur, mais il y a tous ceux qui, sans l'être, ont réussi leur vie à travers chutes et relèvement et dans l'humilité ont accédé à la vocation de tout homme: s'unir à Dieu dans le temps et l'éternité.

C'est eux que nous célébrons à la "Toussaint".

Et puisque comme, "pèlerins d'éternité", nous sommes encore empêtrés dans "la chair et le sang", nous demandons aide et intercession à ces frères et sœurs aînés qui désormais  près de Dieu, portent dans l'amour fraternel les besoins de leurs petits frères et sœurs encore pèlerins sur terre devant le « Trône » du Dieu tout aimant...

Jacques Gauthier

« Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes » (1 Jean 3, 1).

Des extraits de ce texte sont parus dans Prions en Église Canada, 1er novembre 2015, p. 35-36.
Pour aller plus loin : Tous appelés à la sainteté (Parole et Silence) ; Les maîtres spirituels chrétiens (Novalis).

Extrait de : http://www.jacquesgauthier.com/blog/entry/saints-et-saintes-de-tous-les-temps.html

  

 

 

LITURGIES COMPARÉES:

Propre de la Divine Liturgie de la Toussaint * Rite des Gaules * Célébrée le 1er Novembre


Grande Antienne (Tropaire)

Oh ! Qu'il est glorieux le Royaume dans lequel la Mère de Dieu, * le 
précurseur et tous les saints, * revêtus de robes éclatantes, se réjouissent 
avec les anges et suivent l'Agneau partout où il va, clamant: * Saint, Saint, 
Saint est le Seigneur notre Dieu

PRÆLEGENDUM 
Ch. Les disciples du Seigneur, instruments de l’Esprit, répandent par tout l'univers la semence évangélique, semence d'où germent les Martyrs et les Saints qui intercèdent pour nous.
V. Ceignez vos reins, tenez vos lampes allumées, le Maître est proche.
V. Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement et maintenant et toujours, et aux siècles des siècles. Amen. 
Après le Kyrie on chante l'hymne des Béatitudes.

BÉATITUDES

ANTIENNE
Dans Ton Royaume, / Souviens-Toi de nous Seigneur, quand Tu viendras dans Ton Royaume.

Bienheureux les pauvres en esprit, / Car le Royaume des cieux est à eux.
Bienheureux les affligés, / Car ils seront consolés.
Bienheureux les doux, / Car ils hériteront la terre.
Bienheureux les affamés et assoiffés de justice, /Car ils seront rassasiés.
Bienheureux les miséricordieux, /Car ils obtiendront miséricorde.
Bienheureux les cœurs purs, /Car ils verront Dieu.
Bienheureux les pacificateurs, /Car ils seront appelés fils de Dieu.
Bienheureux les persécutés pour la justice, /Car le Royaume des cieux est à eux.
Bienheureux serez-vous lorsqu'on vous outragera, /Qu’on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal à cause de Moi.
Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, /Car votre récompense sera grande dans les cieux. 
Gloire au Père et au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement et maintenant et toujours. et aux siècles des siècles. Amen. 
Antienne 
Dans Ton Royaume, /Souviens-Toi de nous Seigneur, quand Tu viendras dans Ton Royaume.

COLLECTES 
Cél. Dieu merveilleux en Tes Saints, nous Te supplions, dans cette fête où nous célébrons l'éclat de vertu de tous les Saints, accorde à Ton Église par leur intercession d'être vigilante, vivante et pure, d'avoir les vertus célestes et les Saints Anges à son service, afin qu'elle puisse dans la pureté de la Foi Te célébrer par ses chants d'allégresse.
Ts. Amen ! 
Cél. Nous Te prions encore pour tous les membres de cette Église ; accorde-leur la réconciliation, le pardon et la rémission de tous leurs péchés, donne-leur de ne plus pécher, sois leur rempart, écarte toute tentation.
Ts. Amen !
Cél. Aie pitié des hommes, des femmes, des enfants, manifeste-Toi à tous. Que Ta connaissance soit inscrite dans leur cœur, nous Te le demandons par l'intercession de la Toute Sainte Vierge Marie Mère de Dieu, et de tous les Saints, ô Tri-Unique Dieu qui règnes aux siècles des siècles.
Ts. Amen !

GRADUEL 
Ch. Craignez le Seigneur, vous Ses Saints, /Car il n'y a point d'indigence pour ceux qui Le craignent.
V. Ceux qui cherchent le Seigneur, /Ne sont privés d'aucun bien.

ÉPÎTRE Apocalypse 7, 2-12

ALLELUIA 
Ch. Alléluia, alléluia !
V. Venez à Moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et Je vous soulagerai.
Ts. Alléluia !

ÉVANGILE Matthieu 5, 1-12

PRÉFACE DE L’OFFERTOIRE 
Mes bien-aimés frères, le corps de l'Église entière est dans l'allégresse, parce que ses membres les plus nobles sont dans la gloire et les plus faibles savent qu'ils participent à la dignité, à la grandeur et à la gloire des plus forts, car tous forment un tout vivant. Nous sommes unis à nos frères du ciel, à la Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu, aux phalanges angéliques, à la foule innombrable de tous les Saints ; nous recevons du ciel la preuve de leur communion.
Par leur intercession, implorez l'Esprit Saint afin qu'Il me communique Sa Vertu ineffable et que moi prêtre indigne. j'ose apporter la Sainte Oblation de notre Seigneur Jésus-Christ car, en Vérité. c'est Lui qui offre et qui distribue, coéternel au Père et à l’Esprit Saint dans les siècles des siècles.

SECRÈTE 
Nous Te présentons ces offrandes, Seigneur. en l'honneur de tous Tes Saints ; puissent-elles nous être salutaires par Ta miséricorde...

POST-NOMINE 
Jésus Tout-Puissant, célébrant en une seule solennité tous les Saints de la Nouvelle et de l'Antique Alliance, nous Te supplions : que dans leur prière unanime nos vivants et nos défunts forment un seul corps, une seule âme et un seul esprit. afin qu'ils Te connaissent, seul Sauveur du monde...

BAISER DE PAIX 
Que la paix qui règne parmi Tes Saints, rayonne aussi sur notre fraternité fragile.

PRÉFACE de Saint Jacques 
Il est digne et juste, convenable et nécessaire de Te louer, de Te chanter, de Te bénir, de T'adorer, de Te glorifier, de Te rendre grâces, Toi, Auteur de toutes les créatures visibles et invisibles, le trésor des biens éternels, la fontaine de la vie et de l'immortalité, le Seigneur de toutes choses.
Toi que chantent les cieux et les cieux des cieux et toute leur puissance, le soleil et la lune et tout le cortège des étoiles, la terre, la mer et tout ce qu'elle contient.
La Jérusalem céleste, l'assemblée des élus, l'Église des premiers-nés qui sont inscrits au ciel, les esprits des Justes et des Prophètes, les âmes des Martyrs et des Apôtres.
Les Anges, les Archanges, les Trônes, les Dominations, les Principautés et les Puissances, les Vertus redoutables, les Chérubins aux innombrables yeux et les Séraphins aux six ailes, dont deux voilent leur face, deux couvrent leurs pieds, les deux autres servent à voler.
Tous acclament, en se répondant les uns aux autres, sans jamais cesser, louant Dieu sans fin ; ils entonnent l'hymne triomphal de Ta gloire merveilleuse ; d'une voix claire, ils chantent, ils crient, ils célèbrent, ils proclament et disent...

POST-SANCTUS 
Saint es-Tu, Tout-Puissant, Redoutable, Bienveillant et Miséricordieux ; Tu as pris en pitié Ta création, Tu as façonné l'homme avec de la terre, à Ton image et à Ta ressemblance. Tu lui as donné la jouissance du Paradis.
Après qu'il eut transgressé Ton commandement et fut tombé, Tu ne l'as pas méprisé, Tu ne l'as pas délaissé, Dieu de bonté ; Tu l'as appelé par la Loi, Tu l'as conduit par les Prophètes.
Finalement Tu as envoyé en ce monde Ton propre Fils Unique, notre Seigneur Jésus-Christ, afin qu'Il vienne restaurer et ranimer Ton image. Il est descendu des cieux, a pris chair de l'Esprit Saint et de la Toute Sainte Marie, toujours Vierge et Mère de Dieu ; Il a vécu avec les hommes et disposé toutes choses pour le salut du monde, Lui qui la veille...

LIBERA NOS 
Délivre-nous de tous les maux passés, présents et à venir, et introduis tous nos défunts avec les Saints dans Ton Royaume. par l'intercession de la Toute Sainte et Pure Vierge Marie, Mère de Dieu, et de tous les Saints, car c'est a Toi...

ÉLÉVATION DES DONS 
Cl Dieu vient en gloire avec tous Ses Saints, alléluia !
Pour juger le monde, alléluia, alléluia !

BÉNÉDICTION DES FIDÈLES 
Cél. Père Saint, bénis cette famille qui es Tienne, car Tu l'as prédestinée à Ton Royaume céleste.
Ts. Amen ! 
Cél. L'ayant prédestinée, Tu l'as appelée
Ts. Amen ! 
Cél. L'ayant appelée, Tu l'as justifiée.
Ts. Amen ! 
Cél.L'ayant justifiée, Tu l’as glorifiée.
Ts. Amen ! 
Cél. Non selon nos mérites. mais par les grandes vertu de la Toute Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et de tous les Saints.
Ts. Amen ! 
Cél. Par le Sang de l'Agneau et par la puissance insaisissable
de l'Esprit, qui vivent et règnent avec Toi aux siècles des siècles.
Ts. Amen !

POSTCOMMUNION 
Dia. Les Saints nous ont réjouis, leur exemple nous a conduits à l'autel sacré, nous avons reçu le Corps ! et le Sang du Christ, notre Dieu ; prions donc mes frères, l'Unité de la Trinité bienheureuse que, pleinement fidèles, il nous soit donné d'avoir toujours faim et soif de la justice et d'accomplir ainsi l'économie de Dieu, avec puissance, soutenus par la nourriture du salut et l'intercession de tous les Saints, afin que le Mystère reçu nous soit remède et non jugement. Prions le Seigneur !
Ts. Accorde Seigneur ! 
Cél. Jette Tes regards sur nous, Seigneur, Toi qui désires que Tes fidèles se nourrissent de Ton Corps et deviennent, en union avec Ta Mère et Tes Saints, Ton Corps. Que le sacrement reçu nous obtienne la rémission de nos péchés. Que Ta nourriture divine avec Ta bénédiction obtienne à notre âme que la chair soit soumise à l'esprit, et, dans la paix et l'harmonie, obéisse sans résistance. Nous Te le demandons par l'Esprit Saint qui, étant Un et coéternel avec Toi et Ton Fils, vis et règnes dans les siècles des siècles.
Ts. Amen !

STROPHES 
On peut chanter ces strophes pendant la communion. 
Illustres princes de la cour du Roi des rois, et vous tous qui, chéris de Dieu, formez dans Son Royaume la société des Saints ; permettez-nous d'unir aujourd'hui nos voix à vos célestes cantiques.
L'incomparable Vierge, Mère de Dieu, l'ornement et la gloire de la troupe immortelle, occupe la première et la plus brillante place ; elle intercède pour nous auprès de son Fils et Dieu, en Lui offrant le gage sacré de notre réconciliation. 
Autour du Trône, des légions innombrables d'anges présentent au Souverain Roi les prières de Ses serviteurs. Auprès d'eux, celui qui baptisait dans l'eau, se plonge dans un océan de lumière. 
Les Douze Apôtres de l'Agneau, dont la voix éclatante a porté la gloire de Son Nom jusqu'aux extrémités du monde, unis aux saints Prophètes, jouissent de la récom-pense de leurs travaux. 
Les Martyrs encore teints du sang qu'ils ont répandu, et les Vierges ornées de leur aimable pureté, offrent à l'Agneau la blancheur des lys, jointe à la pourpre des roses.
Les pasteurs fidèles qui ont eu soin de paître leurs troupeaux, sont rassasiés à leur tour du pain de vie ; les saints Pénitents voient leurs larmes essuyées par la main d'un Père tendre, qui les reçoit au nombre de Ses enfants. 
Gloire au Père, qui est le Principe de toutes choses, gloire au Fils qui a racheté le monde par Son Sang, gloire au Saint Esprit qui embrase le cœur du sang sacré de Son amour. Amen !

 

Prière avec Marie,Mère de

 

Miséricorde pour les Malades :

O Marie,mère de Miséricorde,
Soyez au chevet de tous les malades du monde,
De ceux qui, à cette heure, ont perdu connaissance et vont mourir,
De ceux qui viennent de commencer leur agonie,
De ceux qui ont abandonné tout espoir de guérison,
De ceux qui crient et pleurent de douleur,
De ceux qui ne parviennent pas à se soigner faute d'argent,
De ceux qui voudraient tant marcher et demeurent immobiles,
De ceux qui voudraient se coucher et que la misère force à travailler,
De ceux qui cherchent en vain dans leur lit une position moins douloureuse,
De ceux que torturent les soucis d'une famille en détresse,
De ceux qui doivent renoncer à leur plus cher projet d'avenir,
De ceux, surtout, qui ne croient pas à une vie meilleure,
De ceux qui se révoltent et maudissent Dieu,
De ceux qui ne savent pas que le Christ, douloureusement délaissé sur la Croix, a souffert comme eux et pour eux. 
Soyez près de chacun d'eux, intercedez pour eux,protégez les. 
Amin

 

Prayer with Mary, Mother of Mercy for the Sick:


O Mary, Mother of Mercy,
Be at the bedside of all the sick of the world,
Of those who, at this hour, have lost consciousness and will die,
Of those who have just begun their agony,
Of those who have given up hope of healing,
Of those who scream and cry with pain,
Of those who can not treat themselves for lack of money,
Of those who would like to walk so much and remain motionless,
Of those who would like to go to bed and that misery forces them to work,
Of those who seek in vain in their bed a less painful position,
Of those tortured by the worries of a family in distress,
Of those who have to give up their dearest project for the future,
Of those, especially, who do not believe in a better life,
Of those who revolt and curse God,
Of those who do not know that Christ, painfully abandoned on the Cross, suffered like them and for them.
Be near each of them, intercede for them, protect them.
Amin

 

Oração com Maria, Mãe da Misericórdia pelos Doentes:


Ó maria mãe da misericórdia
Esteja ao lado de todos os doentes do mundo,
Daqueles que, a esta hora, perderam a consciência e morrerão,
Daqueles que acabaram de começar sua agonia,
Daqueles que abandonaram a esperança de cura,
Daqueles que gritam e choram de dor,
Daqueles que não podem se tratar por falta de dinheiro,
Daqueles que gostariam de caminhar tanto e permanecerem imóveis,
Daqueles que gostariam de ir para a cama e que a miséria os força a trabalhar,
Daqueles que procuram em vão na cama uma posição menos dolorosa,
Dos torturados pelas preocupações de uma família em perigo,
Daqueles que têm que desistir de seu projeto mais querido para o futuro,
Sobre aqueles, especialmente, quem não acredita em uma vida melhor,
Daqueles que se revoltam e amaldiçoam a Deus,
Daqueles que não sabem que Cristo, dolorosamente abandonado na Cruz, sofreu como eles e por eles.
Esteja perto de cada um deles, interceda por eles, proteja-os.
Amin

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 08:36

Chers amis. 
J'ai la douleur de vous faire part de la mort d'un ami: 
Le père archimandrite Barsanuphe (Ferrier), higoumène de l'ermitage (skit) Saint-Esprit au Mesnil-Saint-Denis dans les Yvelines et membre du clergé de la paroisse orthodoxe de Vanves est décédé ce matin à l'âge de 83 ans. Ses obsèques seront célébrés le mercredi 24 octobre à partir de 9h00 en la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité à Paris.
Que tous ceux qui l'ont connu et apprécié veuillent, s'i
l ne peuvent accompagner la Cérémonie Liturgique de ses obsèques, s'y unir d'intention.
Nous célébrerons quand à nous quotidiennement d'ici-là un petit Office Syriaque des défunt pour accompagner son âme vers la "Maison du Père" où il rejoindra, en l'attente de la résurrection finale, le Christ notre résurrection.
Votre respectueusement et fraternellement dans le Christ, notre Seigneur. Qu'il repose dans la paix du Seigneur ! Aloho mhasele!
+Mor Philipose, Brévilly ce 20.X.2018 

---------------------------

 

Queridos amigos.
Eu tenho a dor de falar sobre a morte de um amigo:
O pai arquimandrita Barsanuphe (Ferrier), hegumen do eremitério (esquete) Saint-Esprit em Mesnil-Saint-Denis no Yvelines e clérigo da paróquia ortodoxa de Vanves morreu esta manhã com a idade de 83 anos. Seu funeral será celebrado quarta-feira, 24 de outubro a partir das 9:00 na Catedral Ortodoxa Russa da Santíssima Trindade, em Paris.
Que todos os que o conheceram e apreciaram desejem, se não puderem acompanhar a cerimónia litúrgica do seu funeral, se unam na intenção.
Celebramos conosco diariamente a partir de então um pequeno escritório siríaco do falecido para acompanhar sua alma em direção à "Casa do Pai", onde ele se juntará, enquanto espera pela ressurreição final, Cristo, nossa ressurreição.
Seu respeitosamente e fraternalmente em Cristo, nosso Senhor. Que ele descanse na paz do Senhor! Aloho mhasele!
+ Mor Philipose 

-----------------------------------------

 

Dear friends.
I have the pain to tell you about the death of a friend:
The archimandrite father Barsanuphe (Ferrier), hegumen of the hermitage (skit) Saint-Esprit in Mesnil-Saint-Denis in the Yvelines and clergyman of the orthodox parish of Vanves died this morning at the age of 83 years. His funeral will be celebrated Wednesday, October 24 from 9:00 in the Russian Orthodox Cathedral of the Holy Trinity in Paris.
May all those who knew and appreciated him want, if they can not accompany the liturgical ceremony of his funeral, to unite in intention.
We will celebrate with us daily from then on a small Syriac Office of the deceased to accompany his soul towards the "House of the Father" where he will join, while waiting for the final resurrection, Christ our resurrection.
Your respectfully and fraternally in Christ, our Lord. May he rest in the peace of the Lord! Aloho mhasele!
+ Mor Philipose

 

 

In memoriam : l’archimandrite Barsanuphe (1935-2018)

 

 

 

L’archimandrite Barsanuphe (Ferrier), de l’Église orthodoxe russe (Patriarcat de Moscou), a remis son âme à Dieu le 20 octobre. Higoumène du skit du Saint Esprit (Le Mesnil Saint-Denis, Yvelines) et fondateur du monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun (Charente) et de celui de l’icône de la Mère de Dieu de Znaménié (Cantal), il a été un travailleur infatigable au service de l’Église et de la tradition monastique orthodoxe. Depuis vingt-cinq ans, il est aussi connu pour son engagement en faveur de la paix.

Né en 1935 à Paris de parents français, ancien élève des beaux-arts de Paris, le père archimandrite Barsanuphe a été fait moine au skit du Saint-Esprit, en 1964 lors de la fête de la Transfiguration, par son père spirituel, le métropolite Antoine de Souroge, lui-même disciple de l’archimandrite Athanase (Netchaïev), venu du monastère de Valaam (nord-ouest de la Russie) à Paris, dans les années 1920. Par cette filiation, le père Barsanuphe a perpétué la tradition monastique de Valaam.

A son arrivée au skit du Saint-Esprit, sous l’higouménat de l’archimandrite Serge (Chévitch), il a vécu avec le grand moine iconographe, père Grégoire (Kroug) - qui a réalisé, dans l’église du skit et dans beaucoup d’autres lieux, une œuvre d’une évidente beauté ancrée dans la tradition byzantine -, et il a veillé sur ce dernier jusqu’à sa mort en 1969 et obtenu l’autorisation préfectorale de l’inhumer au chevet de l’église.
Par la suite, le père Barsanuphe a poursuivi sa vie au skit avec les pères Jean Climaque, Hilarion et Basile.
Au fil des années, il a enrichi l’architecture de l’église du skit, commencée en 1934 par le père archiprêtre André Serguienko. Il a construit la coupole sur l’abside, le narthex, le clocher, et édifié pour la célébration du millénaire du baptême de la Russie en 1988, le baptistère et le porche.
Le skit du Saint-Esprit a, le 9 juin 2014, reçu du ministère de la Culture le label « Patrimoine du XXe siècle », en présence de Monseigneur Nestor, évêque du diocèse de Chersonèse (Patriarcat de Moscou) en France.
Au cours de sa vie, le père Barsanuphe a reçu de nombreuses personnes, venues pour des entretiens spirituels. Par ailleurs, il a contribué à la renommée de ce lieu monastique en accueillant lui-même de nombreux visiteurs.

Durant ses cinquante-quatre années de vie monastique, l’archimandrite Barsanuphe a engendré spirituellement des personnes de tous horizons. Et il a été un inlassable bâtisseur de lieux monastiques et d’églises orthodoxes en France.
Pour répondre à la vocation monastique de jeunes filles, le père Barsanuphe a fondé deux monastères féminins : en 1987, le monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, à Grassac, en Charente, et en 1988, le monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Znaménié, à Marcenat, dans le Cantal. Il a dessiné les églises de ces deux monastères dans le pur style byzantin russe.
Il a animé l’atelier d’icônes des moniales de ces monastères et a publié, en 1999, Icônes et fresques du père Grégoire et Le père Grégoire, moine iconographe du skit du Saint Espritainsi que, en 2015, Icônes et vies de trente saints moines russes. Il a également publié des vies de saints et plusieurs ouvrages et articles sur les icônes et les lieux monastiques.
Il a beaucoup œuvré pour la paroisse de Vanves (Hauts-de-Seine), dont il était vicaire, notamment par la reconstruction de l’église de la Sainte-Trinité et la création de l’église des Nouveaux-Martyrs et Confesseurs de Russie.
Au total, le père Barsanuphe a conçu, dessiné et bâti une dizaine d’églises orthodoxes un peu partout en France et aménagé et équipé huit églises domestiques aujourd’hui disparues.

L’archimandrite Barsanuphe s’est engagé dans le travail pour la paix. Vice-président de la Conférence mondiale des religions pour la paix (CMRP France), il a œuvré dans l’interreligieux et multiplié rencontres et actions pour la recherche de la paix. En 1998, il a été élevé au titre de délégué diocésain aux relations interreligieuses par son évêque Monseigneur Goury (Chalimov) et envoyé pour le représenter au grand rassemblement interreligieux de Bucarest organisé par la communauté chrétienne de Sant’ Egidio. La même année, le 27 octobre 1998, date anniversaire de la première rencontre d’Assise pour la paix, il a inauguré la série des rencontres interreligieuses de Doumérac, dans le Centre de rencontres interreligieuses multilatérales pour la paix qu’il a créé en Nouvelle Aquitaine.
En 2005, le Patriarcat de Moscou l’a décoré de l’ordre de Saint-Serge de Radonège au titre de son service pour l’Église et de son travail fructueux pour promouvoir la paix.

Par ailleurs, c’est dans un esprit d’ouverture sur le monde d’aujourd’hui et de demain que le père Barsanuphe, membre de plusieurs associations artistiques, a créé en 1992 l’association «l’art dans la cité l’art dans le hameau », pour permettre à des personnes en situation d’exclusion de découvrir une forme de beauté, la peinture abstraite construite.

Tout au long de sa vie, il a été donné à l’archimandrite Barsanuphe de faire fructifier la fidélité à une tradition millénaire, dans un esprit de discernement respectueux de tous et de chacun.

Au Skit du Saint Esprit, le 21 octobre 2018
Grégoire Charmois

Funérailles et inhumation

L’office des funérailles de l’archimandrite Barsanuphe et la liturgie seront présidés par Monseigneur Nestor à la cathédrale de la Sainte-Trinité (1, quai Branly, Paris 7e), le mercredi 24 octobre, de 9 heures à 12 heures.

L’inhumation aura lieu le jeudi 25 octobre à 14h30 au monastère de l’Icône de la Mère de Dieu de Korssoun (hameau de Doumérac, 16380 Grassac).

Contact : leskitdusaintesprit@free.fr, 06 61 82 01 10

 
GRASSAC
LE FONDATEUR DU MONASTÈRE DE GRASSAC EST MORT

 

Source:  charentelibre.fr, publié le , modifié .

 

Grande figure de l'église orthodoxe russe en France, l'Archimandrite Barsanuphe est mort samedi dernier. C'est lui qui a fondé le monastère de Korssoun à Grassac en 1987. En 1988, il fondait un monastère similaire dans le Cantal. Depuis, les deux communautés de soeurs se retrouvaient régulièrement pour échanger. 

Le Père Barsanuphe se rendait une fois par mois par Grassac pour célébrer la liturgie. Il a conçu le monastère dans le pur style bizantin russe. C'est le seul de ce type en Charente.Quatre soeurs y vivent toute l'année et y organisent régulièrement des expos-vente d'art. 

 

Né en 1935 à Paris, le Père Barsanuphe a été fait moine en 1964. Il vivait dans le skit du Saint-Esprit, un monastère orthodoxe situé dans les Yvelines. Au total, il  a dessiné et bâti une dizaine d'églises orthodoxes partout en France. Vice-président de la conférence mondiale des religions pour la paix, il était très engagé.

Ses funérailles seront célébrées à la cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité à Paris demain mercredi de 9h à 12h. Il sera inhumé jeudi à 14h30 au monastère de Grassac.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 17:51
 
L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité
 
seule la lumière le peut.
 
La haine ne peut pas chasser la haine
 
seul l’amour le peut.
--------------
Darkness can not chase darkness
 
only light can.
 
Hate can not drive hatred
 
only love can.
--------------
Escuridão não pode perseguir a escuridão
 
só a luz pode.
 
O ódio não pode dirigir o ódio
 
Só o amor pode.
--------------

الظلام لا يستطيع أن يطارد الظلام

يمكن للضوء فقط.

لا يمكن للكراهية أن تقود الكراهية

الحب الوحيد يمكن.

 

 

LA PERFECTION DE L'AMOUR

Celui qui est parfait  dans L'Amour  et  a atteint  le  sommet du détachement 
 ne connait pas de  différence entre  «le tien et le mien », 
 Entre  fidèles  et infidèles , entre  esclaves  et  hommes libres , 
ou entre hommes  et Femmes . 
 
«Ayant  dépassé  la tyrannie des  passions
 et  considérant  la nature , 
il examine tous  les hommes , 
il  tient compte de Tous de manière égale 
et  il est disposé  de manière égale envers  tous . 
 
Car en Lui, 
il n'y a  ni  Grec, ni  Juif , 
ni homme ni  femme , 
ni esclave  ni  homme libre ,
mais en Tous 
et en Toutes
le  Christ .

(Saint Maxime le Confesseur)

____________

PERFECTION OF LOVE

One who is perfect in Love and has reached the top of the detachment
  does not know any difference between "yours and mine",
  Between faithful and infidels, between slaves and free men,
or between men and women.
 
"Having gone beyond the tyranny of passions
  and considering nature,
he examines all men,
he takes All into account equally
and he is equally disposed to all.
 
Because in Him,
there is neither Greek nor Jew,
neither man nor woman,
neither slave nor free man,
but in All
and in All
Christ .

(Saint Maximus the Confessor)

_____________________

PERFEIÇÃO DO AMOR

Aquele que é perfeito no amor e alcançou o topo do desapego
  não sabe nenhuma diferença entre "seu e meu",
  Entre fiéis e infiéis, entre escravos e homens livres,
ou entre homens e mulheres.
 
"Tendo ido além da tirania das paixões
  e considerando a natureza,
ele examina todos os homens
ele leva tudo em conta igualmente
e ele é igualmente disposto a todos.
 
Porque nele,
não há grego nem judeu
nem homem nem mulher
nem escravo nem homem livre,
mas em todos
e em todos
Cristo

(São Máximo o Confessor)

_____________

الكمال من الحب

واحد من هو الكمال في الحب ووصل إلى قمة الانفصال
  لا يعرف أي فرق بين "لك و لي" ،
  بين المؤمنين والكفار ، بين العبيد والرجال الأحرار ،
أو بين الرجال والنساء.
 
"بعد أن تجاوزت طغيان المشاعر
  وبالنظر للطبيعة ،
يفحص جميع الرجال ،
يأخذ الجميع في الاعتبار على قدم المساواة
ويتم التخلص منه بنفس القدر للجميع.
 
لأنه فيه ،
لا يوجد يوناني ولا يهودي ،
لا رجل ولا امرأة ،
لا العبيد ولا الإنسان الحر ،
لكن في الكل
وفي الكل
المسيح.

(القديس مكسيموس المعترف)

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2018 2 16 /10 /octobre /2018 08:18

INONDATIONS DANS L'AUDE

 

Notre Eglise Syro-Orthodoxe francophone de Mar Thoma (Tradition Malankare Orthodoxe) présente ses plus sincères condoléances aux familles éprouvées du département de l'Aude et s'unit aux prières du Monastère Orthodoxe du Buisson Ardent*, lui aussi éprouvé, présence priante au milieu des populations de l'Aude.

FLOOD IN AUDE

Our Orthodox Syro-Orthodox Church of Mar Thoma (Orthodox Malankara Tradition) presents its most sincere condolences to the families suffering from the Aude department and unites with the prayers of the Orthodox Monastery of the Burning Bush *, also experienced, prayerful presence in the middle populations of the Aude.

FLOOD IN AUDE

Nossa Igreja Ortodoxa Siro-Ortodoxa de Mar Thoma (Tradição Ortodoxa Malankara) apresenta suas mais sinceras condolências às famílias que sofrem do departamento de Aude e se une às orações do Mosteiro Ortodoxo da Sarça Ardente *, também experimentada, presença orante no meio populações do Aude.

 

 

 

 

* Le Monastère orthodoxe du Buisson Ardent à La Barthe Haute (11600 Villardonnel, département de l'Aude, France) est un monastère de moniales qui se trouve dans la juridiction de la Métropole orthodoxe antiochienne d'Europe occidentale et centrale.

Ce monastère du Buisson Ardent est situé à 20 km au nord de Carcassonne sur la route D118. A Carcassonne, prendre la direction de Mazamet. A 18 km de Carcassonne sur cette route de Mazamet, dépasser sans la suivre une première indication "Villardonnel". 2 km plus loin, en haut d'une côte, à un petit carrefour, tourner à gauche, suivant le panneau "Asinerie des Barthes". 500 m plus loin, tourner à droite puis à gauche. Le monastère est à 500m au bout du chemin. Tél. 04 68 26 61 31.

Aude : au monastère du Buisson ardent, où sœur Elisatbeth a été retrouvée morte
Après les intempéries, une religieuse de 88 ans a été retrouvée morte lundi matin, "sous les cyprès", à proximité du couvent audois.

"En trente ans, on n'avait jamais vu ça !" : Au monastère du Buisson Ardent de Villardonnel (Aude), où une soeur est décédée lundi, les religieuses s'activent pour réparer "l'apocalypse" causée par une inondation sans précédent. En arrivant, le paysage laisse sans voix. Chaussée inondée, goudron retourné, tableaux et stalles renversées. À l'extérieur du cloître s'entassent des chaises et fauteuils détrempés, alors que les voiles blancs des religieuses s'activent, éponge à la main.

"Vers 3 heures du matin, on a été réveillé par un grand bruit", explique Soeur Evangelique, l'une des habitants qui dormait au première étage du monastère. "C'était la véranda du rez-de-chaussée qui avait explosé !" Lorsqu'elles se sont levées, les religieuses ont constaté que le bâtiment était inondé : "Quand on est descendu, on avait de l'eau jusqu'aux épaules, c'était une folie !".

"On avait très peur"

Alors que le niveau est redescendu, des traces noirâtres marquent encore les murs, à plus d'un mètre de hauteur. "Ca cognait, on se demandait ce qui se passait, et l'eau montait encore !", détaille Soeur Irène, la responsable de ce monastère orthodoxe. "On avait très peur pour nos soeurs au rez-de-chaussée".

À raison, puisqu'une religieuse de 88 ans, Soeur Elisabeth, a été retrouvée morte lundi matin, "sous les cyprès" à proximité du couvent. "Le courant à ouvert la porte du bâtiment, puis celle de sa cellule - qui est le point le plus bas du cloître. Il a emporté ses meubles qui ont fracassé la véranda", raconte la responsable. Dans la cellule de la vieille dame, une soeur passe la serpillière à quelques mètres du corps de la religieuse, qui repose de nouveau sur son lit, à la lumière de quelques bougies.

"J'ai retrouvé le frigidaire dans mon bureau"

"Sous le choc", le monastère doit pourtant s'affairer au nettoyage et aux réparations, avant de lui organiser une cérémonie. "La chapelle n'est même pas en état, de toute façon !", lance Soeur Irène. Faire sortir l'eau, éponger, nettoyer les murs, sécher les tissus, jeter les objets abîmés et replacer les meubles : la liste des tâches à accomplir est longue.

"Les déplacements d'objets, c'est inimaginable !", s'exclame-t-elle, médusée, "On avait un évangéliaire arabe qui se trouvait dans la sacristie, on l'a retrouvé dans la cuisine : il avait traversé plus de deux pièces en angle !" "Moi, j'ai retrouvé le frigidaire dans mon bureau !", renchérit dans un sourire Soeur Evangélique, plaisantant sur le fait qu'elle a "perdu ses appareils auditifs dans l'affaire". Car malgré les dégâts et le contexte, les religieuses ne se laissent pas abattre et prennent le problème à bras le corps. Et devant l'ampleur de cette tâche, elles ne sont pas seules : une vingtaine de volontaires, munis de gants et bottes en caoutchouc, sont venus du village pour les aider à déplacer les meubles et à retirer le verre brisé.

"Il y a une grande solidarité, ça fait chaud au coeur", confirme la responsable du couvent, "C'est le bon côté de genre d'événement". "Quand je suis arrivée, il y avait plus d'un mètre d'eau. C'était atroce, un désastre, une apocalypse", confie Sandrine, une Villardonnelloise "chamboulée émotionnellement" qui a aidé a évacuer l'eau dans le réfectoire. "Tous les meubles sont sens dessus dessous, les livres liturgiques sont à mettre à la poubelle, c'est plein de boue, c'est infect".

"Elles sont impressionnantes. C'est la foi"

Dans la chapelle, l'une des pièces les plus abîmées, les stalles étaient renversées, amoncelées les unes sur les autres. De l'eau et une boue orange recouvre encore le sol. A contrario, les peintures orthodoxes colorées qui ornent le cloître sont, elles, étonnamment intactes. "C'est catastrophique, mais les soeurs ne se plaignent pas", admire Nathalie, arrivée dans le village depuis 3 mois et qui ne connaissait pas le monastère. "Elles ont une puissance, elles sont à toute épreuve. Elles sont impressionnantes. C'est la foi !"

Source: Le Midi Libre /Publié le  / Modifié le 

 

 

Réaction de Carole Delga

 

Quelques heures après l'annonce des inondations dans l'Aude, premières réactions au lourd bilan. La présidente de la Région Occitanie se déclare sous le choc et le représentant de la communauté catholique audoise se dit présent auprès de ceux qui souffrent.

 


"Je demande à nos concitoyens de l'Aude de rester chez eux. Et à ceux de l'Hérault d'être particulièrement prudents dans leur déplacement". 

C'est par cet appel à la prudence que termine la présidente de la Région Occitanie. Carole Delga a envoyé en début d'après-midi un communiqué pour réagir aux inondations tragiques de l'Aude. La présidente de la Région a prévu d'être aux côtés du premier ministre, Edouard Philippe, cet après-midi à Trèbes. Elle fait part de son émotion face au lourd bilan provisoire (13 morts) des intempéries:

"Nous sommes sous le choc suite aux intempéries qui ont arraché la vie à 13 personnes et frappent actuellement notre région et l'Aude plus particulièrement.
J'adresse mes sincères condoléances aux familles des victimes.
Je salue le travail des services de secours qui sont mobilisés depuis cette nuit.
Je me tiens informée heure par heure de l'évolution de la situation. Les services de la Région se tiennent en alerte également et nous serons bien entendu aux côtés des communes sinistrées. Je tiens à assurer tous les habitants de l'Aude de mon soutien".
 

 

Réaction de la communauté catholique de l'Aude

C'est Monseigneur Alain Planet, évèque de Carcassonne et Narbonne, qui a réagi en début d'après-midi. Il faut dire que parmi les ouailles affectées par les inondations, le monastère du Buisson Ardent de Villardonnel a été inondé et une de ses religieuses est morte.
L'évèque de l'Aude insiste sur la solidarité face au désastre:

 "Notre département vit aujourd’hui des heures dramatiques. La communauté catholique présente ses condoléances à toutes les personnes éprouvées par ces inondations. Elle les assure de sa prière.

Elle s’engage à être présente auprès de tous ceux qui souffrent et qui sont affectés par cette catastrophe. Elle se sent fière de tous les gestes de solidarité qui ont été posés à cette occasion".

Ô Seigneur Jésus Christ


De même que Vous avez sauvé Vos saints apôtres de la mort au cours d'une tempête en ordonnant à vent et vagues de se calmer, préservez-nous et protégez-nous durant cette saison des tempêtes.

Accordez-nous un temps doux et clément.

Protégez-nous des imprévisibles éléments de la nature.

Écartez de nous tempête, inondation, incendie, maladie, blessure, désastre et mort soudaine.

Préservez-nous de tout mal et de tout dommage car, bien que n'étant que des pécheurs, nous sommes cependant les œuvres de Vos mains.

Et ensemble avec Votre Père Qui n'a pas de commencement et Votre très saint, bon et vivifiant Esprit, Vous êtes notre Dieu en Qui nous vivons, nous mouvons, et avons notre être, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn.

Senhor Jesus Cristo

Assim como Você salvou Seus santos apóstolos da morte durante uma tempestade, ordenando que o vento e as ondas se acalmassem, nos preservassem e nos protegessem durante esta estação tempestuosa.

Nos dê um clima ameno e ameno.

Proteja-nos dos elementos imprevisíveis da natureza.

Espalhe-se de nós, tempestade, inundação, incêndio, doenças, ferimentos, desastres e morte súbita.

Preserva-nos de todo o mal e de todo mal, pois apesar de sermos pecadores, somos as obras das tuas mãos.

E junto com o teu Pai que não tem começo e o teu Espírito Santo, bom e revigorante, Tu és o nosso Deus em quem vivemos, nos movemos e temos o nosso ser agora e para sempre e para todo o sempre. Amin.

O Lord Jesus Christ

Just as You saved Your holy apostles from death during a storm by ordering wind and waves to calm down, preserve us and protect us during this stormy season.

Give us a mild and mild weather.

Protect us from the unpredictable elements of nature.

Spread from us storm, flood, fire, sickness, injury, disaster and sudden death.

Preserve us from all evil and all harm, for although we are sinners, we are the works of Your hands.

And together with Your Father Who has no beginning and Your most holy, good and invigorating Spirit, You are our God in whom we live, move, and have our being, now and forever and forever and ever. Amin.


Most Holy Mother of God ...
Seeing how your holy and powerful maternal intercession, you haven of peace in the storm, deign to consider us worthy of your prayers during this unpredictable and threatening season of time.

Beg your Son, true God and true man, to grant us mercy, forgiveness, health, safety and salvation for the months to come.

Surely, as in Cana of Galilee, you, He will listen to you, His mother, the woman that all generations will call blessed. Amin.


Most Holy Prophet Elijah ...
The Lord has given you power over droughts and rains in order to demonstrate His power against strayers and unbelievers, begging Him to protect us from the storm, heavy rains, and destructive winds.

Help us with your heavenly intercessions, for we know that the prayer of a righteous person such as you is powerful and effective, for God is wonderful in His saints. Amin.

 

Très sainte Mère de Dieu ...

Voyant comment ta sainte et puissante maternelle intercession, toi le havre de paix dans la tempête, daigne nous considérer dignes de tes prières durant cette saison de temps imprévisible et menaçant.

Supplie ton Fils, vrai Dieu et vrai homme, de nous accorder miséricorde, pardon, santé, sécurité et Salut pour les mois à venir.

Car assurément, comme à Cana de Galilée, toi, Il t'écoutera, toi Sa mère, la femme que toutes les générations appelleront bienheureuse. Amîn.

Santíssima Mãe de Deus ...
Vendo como a sua santa e poderosa intercessão materna, você tem paz na tempestade, digna-se a considerar-nos dignos de suas orações durante esta imprevisível e ameaçadora época do tempo.

Implore seu Filho, verdadeiro Deus e verdadeiro homem, para nos conceder misericórdia, perdão, saúde, segurança e salvação para os próximos meses.

Certamente, como em Caná da Galiléia, você ouvirá a sua mãe, a mulher que todas as gerações chamarão beato. Amin.

Most Holy Mother of God ...
Seeing how your holy and powerful maternal intercession, you haven of peace in the storm, deign to consider us worthy of your prayers during this unpredictable and threatening season of time.

Beg your Son, true God and true man, to grant us mercy, forgiveness, health, safety and salvation for the months to come.

Surely, as in Cana of Galilee, you, He will listen to you, His mother, the woman that all generations will call blessed. Amin.

 

Très saint prophète Élie ...

Le Seigneur t'ayant donné le pouvoir sur les sécheresses et les pluies afin de démontrer Sa puissance face aux égarés et aux incroyants, supplie-Le de nous préserver de la tempête, des pluies diluviennes et des vents destructeurs.

Aide-nous par tes célestes intercessions, car nous savons que la prière d'un juste tel que toi est puissante et efficace, car Dieu est merveilleux en Ses saints. Amîn.

Santíssimo Profeta Elias ...
O Senhor lhe deu poder sobre as secas e as chuvas, a fim de demonstrar Seu poder contra os perdedores e os incrédulos, implorando a Ele que nos proteja da tempestade, das fortes chuvas e dos ventos destrutivos.

Ajude-nos com suas intercessões celestiais, pois sabemos que a oração de uma pessoa justa como você é poderosa e eficaz, pois Deus é maravilhoso em Seus santos. Amin.

 

Most Holy Prophet Elijah ...
The Lord has given you power over droughts and rains in order to demonstrate His power against strayers and unbelievers, begging Him to protect us from the storm, heavy rains, and destructive winds.

Help us with your heavenly intercessions, for we know that the prayer of a righteous person such as you is powerful and effective, for God is wonderful in His saints. Amin.

 


 
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2018 4 20 /09 /septembre /2018 10:11

SOMMAIRE:

La prière de Jésus/ 

QUE DIRE DE L’HOSTILITÉ AUX MIRACLES ?/ 

 POUR NE PAS "ETRE A L'OUEST", RÉORIENTONS-NOUS, RETROUVONS "LE SENS DU SACRE"/ 

LE COIN DES CATÉCHISME ET...DE LA TRANSMISSION FAMILIALE/

EN MARCHE POUR LA VIE (Génétique, bioéthique)

Annonces et Calendrier Liturgique

--------------------

RESUMO:

A oração de Jesus /

O QUE DIZER DE HOSTILIDADE AOS MILAGRES?

NÃO "SER AO OESTE", REORIENTE A NÓS, RETROUVÕES "O SENTIDO DO SAGRADO" /

O CANTO DO CATECISMO E ... DA TRANSMISSÃO FAMILIAR /

NO MERCADO DA VIDA (Genética, Bioética)

Anúncios e Calendário Litúrgico

------------------

SUMMARY:

The prayer of Jesus /

WHAT TO SAY OF HOSTILITY TO MIRACLES?

TO NOT "BE TO THE WEST", REORIENT TO US, RETROUVONS "THE SENSE OF THE SACRED" /

THE CORNER OF CATÉCHISM AND ... OF FAMILY TRANSMISSION /

ON THE MARKET FOR LIFE (Genetics, Bioethics)

Announcements and Liturgical Calendar

---------------

فهرس:

صلاة يسوع /

ما الذي يقوله عن العداوة إلى المعجزات؟

لكي لا "نكون في الغرب" ، وريثًا لنا ، نعيد "شعور المغتصب" /

زقاق القسطرة و ... نقل الأسرة /

في سوق للحياة (علم الوراثة ، أخلاقيات البيولوجيا)

الإعلانات والتقويم الليتورجي

_________________________________________________________________________

La prière de Jésus

 

C'est une prière simple utilisée tout au long de la journée pour garder notre esprit en Dieu, accomplissant ainsi l’injonction de Saint Paul : "Priez sans cesse". (1 Thess. 5:17). On la répète sans cesse, des centaines de fois tout au long de la journée et de la nuit, jusqu'à ce qu’elle devienne durablement implantée dans le cœur comme une "source jaillissante", une présence continue dans l'âme, un cri permanent vers le Seigneur. Elle est souvent, mais pas nécessairement, liée à la respiration, si bien qu'elle est prononcée (saint Grégoire le Théologien, saint Jean Chrysostome) "à chaque respiration." 
 
Il y a différentes étapes de la Prière de Jésus. 
On commence par la dire à haute voix, puis silencieusement avec les lèvres, puis avec l'esprit et puis en joignant l'esprit au cœur, la dernière étape est le don de la grâce qui a sa demeure dans le cœur. On peut continuer cette "prière incessante", même dans les activités normales de la vie, lorsqu’on lit ou écrit, et même pendant le sommeil, de telle sorte que le "corps dort", mais "le cœur veille." Puis, quand on se réveille, on constate que la prière continue par elle-même. C'est bien sûr dans le stade avancé de la prière.
 
Le choix de ce verset particulier "Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi pécheur" a un sens théologique et spirituel.
 
Tout d'abord, il est centré sur le nom de Jésus, car c'est le nom de celui que «Dieu a élevé," (Actes 5:31) le nom donné au Seigneur par Dieu lui-même (Luc 1:31), le "Nom qui est au dessus de tout nom." (Philippiens 2:9)
 
"Car il n'y a pas d'autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés." (Actes 4:12)
 
Toute prière pour les chrétiens doit être effectuée au nom de Jésus: "si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai." (Jean 14:14)
 
La prière est adressée à Jésus comme Seigneur et Christ et Fils de Dieu car c'est le centre de toute la foi révélée par Dieu dans l'Esprit.
 
Que Jésus est le Christ, et que le Christ est le Seigneur est l'essence de la foi chrétienne et le fondement de l'Église chrétienne. Croire et proclamer ceci est accordé par le Saint-Esprit. "Personne ne peut dire que Jésus est le Seigneur si ce n’est par le Saint-Esprit." (I Corinthiens 12:3) «afin… que toute langue confesse que Jésus Christ est le Seigneur à la gloire de Dieu le Père." (Philippiens 2:11)
 
La deuxième partie de la prière: «Aie pitié de moi pécheur» est la prière du publicain.
 
Lorsque elle est prononcée avec une humble conviction elle apporte la justification divine. (Luc 18:9-14) De manière générale, la miséricorde divine est ce dont l'homme a le plus besoin. C'est pour cette raison qu’on trouve partout d’innombrables répétitions de la demande de la miséricorde du Seigneur dans les prières de l'Église.
 
Mais prier sans cesse est plus facile à dire qu'à faire. Comment peut-on commencer à s’entraîner soi-même à conserver le souvenir de Dieu toute la journée et pour finir toute la nuit ?
 
Le débutant devrait prendre les choses très lentement au début, en établissant dans son emploi du temps quotidien un temps donné qu'il va utiliser pour sa prière quotidienne. 
 
Chaque personne désirant vivre la vie spirituelle doit avoir sa propre règle de prière.
 
Elle doit être brève et régulière, telle qu'elle puisse être maintenue dans toutes les conditions et les circonstances. Dans cet ensemble de règles de prière, les prières de l'Église doivent être utilisées, la prière du Seigneur et celles du livre de prières.
 
Les temps de prière sont très importants, et ne devraient pas être négligés pour une quelconque raison , même lorsque l'on prie continuellement dans son cœur. Tel est l'enseignement et la pratique des saints.
 
Cela donne de la discipline dans la prière et fournit une instruction et une inspiration dans la prière qui sont parfaitement dignes de confiance, solides et dont la puissance a été démontrée dans la vie des saints.
 
Dans le temps de prière qui a été fixé on peut introduire la prière de Jésus en la disant à haute voix avec les lèvres.
 
Au début, le novice doit réduire au minimum et peut-être se limiter à seulement une centaine de prières pour commencer.
 
Pour tenir le compte de la prière un "komboskini" (ou tchotki) devrait être utilisé. Le komboskini normal est une corde de prière (chapelet) comportant 100 nœuds.
 
Le komboskini est également une aide pour se concentrer sur la prière.
 
Pendant la prière, il est important de se détourner de nos habituels soucis et préoccupations, rassembler nos pensées dispersées, pour ainsi dire fermer la porte de l'âme contre tout ce qui est mondain, et de diriger toute notre attention vers Dieu. Puis, sans hâter la prière, essayer de rester concentré sur la prière en essayant d'être attentif à chaque mot qui sort de la bouche.
 
Vous pourrez remarquer que même après seulement quatre ou cinq récitations de la prière, l'esprit a déjà perdu sa concentration sur la prière et a commencé à vagabonder et à penser à d’autres choses qui paraissent importantes.
Cela est naturel et prévisible à ce stade. C'est l'étape du débutant. 
 

 

Il faut du temps, de la pratique et de la croissance pour maîtriser la science de la prière, nous ne pouvons pas attendre d'un enfant qu’il agisse comme s’il était diplômé de l'université.
 
Quand nous sommes débutants, nous devons faire face à des difficultés et faire des erreurs. Nous allons prier d'une manière imparfaite.
 
Donc, ayant cela à l'esprit, il ne faut pas perdre espoir ni courage si l’on ne parvient pas à se concentrer, ni perdre tout intérêt à prendre l'habitude de la prière, mais il faut seulement rediriger son esprit vers la prière.
 
Il y faut beaucoup de travail, de l’acharnement et de la persévérance comme le demande l’acquisition d’une maîtrise de n’importe quelle compétence.
 
N'essayez pas de faire plus d'un "komboskini" (100 prières de Jésus) jusqu'à ce que vous vous soyez accoutumés à la prière. 
 
Pour le reste de la journée utilisez de courtes prières demandant à Dieu de bénir tout ce que vous faites.
 
Par exemple, au réveil louez Dieu pour la nouvelle journée, remerciez-le de vous extraire du sommeil et demandez-Lui de bénir votre journée.
 
Si vous avez une règle de prière pour le matin, faites vos prières et demandez-Lui de bénir votre petit déjeuner ou votre boisson du matin.
 
Lorsque vous quittez votre maison pour aller travailler, demandez-Lui de bénir votre départ et de veiller sur votre retour.
 
Quand vous montez dans votre voiture demandez-Lui de bénir votre voyage, quand vous commencez votre travail demandez-Lui de bénir votre tâche et votre lieu de travail. Demandez-Lui de bénir et d'éclairer vos collègues de travail qui travaillent à côté de vous, vous ne rencontrerez pas de problèmes d'humeur ni de stress lié à la jalousie.
 
En fait, en tout nous devons d'abord demander à Dieu de bénir nos actions et de cette manière nous allons prendre l'habitude de nous souvenir de Dieu toute la journée. Il s'agit d'une forme de prière incessante et qui peut facilement être adaptée à notre vie.
 
Lorsque nous avons maîtrisé ce stade, nous pouvons alors passer à l'étape suivante et dire la prière de Jésus, non seulement au moment que nous avons fixé pour la prière, mais à chaque occasion où nous n'avons pas à nous concentrer sur notre travail.
Par exemple lors de notre pause café et au moment des repas ou si notre travail ne mobilise pas notre esprit, ou sil ne demande pas de concentration, ce sont alors d'excellentes occasions pour s'exercer à dire la prière.
 
Dans ces moments la prière doit être dite silencieusement sinon les gens vont penser que quelque chose ne tourne pas rond chez vous.
 
Peu à peu, vous remarquerez une différence en vous-mêmes.
 
Vous vous verrez récitant la prière sans même avoir conscience de la prière.
 
La prière deviendra alors une partie de votre vie et bientôt vous vous demanderez comment vous avez vécu sans elle. 
 
LA  PRIÈRE DE JÉSUS par Père CHRISTOPHOROS KLITOU

QUE DIRE DE L’HOSTILITÉ AUX MIRACLES ?

... la passion ou, peut-être, cette réaction de défense a pu quelquefois aveugler certains savants, tout comme nos théologiens, jusqu'à leur faire commettre des actes indignes d'hommes de science.

Chez d'autres, l'hostilité aux miracles peut aller encore plus loin, tout simplement parce qu'au-delà du prodige, du signe, ils devinent la présence de Celui qui en est l'auteur et que, déjà, dans leur cœur, ils Le refusent profondément.

Le miracle n'est pas contraire aux lois de la Création mais, par son caractère exceptionnel, il révèle une action ponctuelle de Dieu, une intervention de Dieu dans notre histoire en fonction de notre propre attitude et selon un dessein de Dieu.

Cela, beaucoup ne peuvent pas ou ne veulent pas le supporter.

Que Dieu soit à l'origine de l'univers et qu'il en ait fixé les lois, passe encore, mais à la condition que, la pichenette initiale une fois donnée, il ne se permette plus d'intervenir.

Qu'il poursuive sans cesse un dialogue avec l'homme, que nous vivions sans cesse sous son regard et que nous sentions sans cesse ce qu'il attend de nous; qu'il intervienne - ou non - en fonction de notre propre conduite, une telle dépendance, beaucoup ne peuvent pas, ne veulent pas la supporter.

Derrière les attentats qui visaient à détruire certaines reliques, témoins des interventions de Dieu, il y avait la volonté de détruire Dieu lui-même.

De la même façon derrière les combats feutrés,- à coups d'arguments intellectuels, derrière les blocages psychologiques, il y a la guerre cosmique et métaphysique entre le Bien et le Mal, entre Dieu et Satan, et les miracles sont au cœur de cette lutte.

...

Je me suis toujours senti en accord profond avec les orthodoxes qui ont toujours refusé ces « preuves » et notamment avec la formule de Paul Evdokimov: «On ne prouve pas l'existence de Dieu, on l'éprouve. »

Il y a là bien plus qu'un jeu de mots. Il s’agit de situer correctement le terrain où notre rencontre de Dieu peut avoir lieu. Ce terrain comporte certainement la raison, mais il ne s'y réduit pas. C'est nécessairement avec tout notre être que cette rencontre peut se faire. Elle est le fruit de l'intelligence du cœur.

Si l'idée de preuve me parait tout à fait contraire à la pédagogie de Dieu, c'est que notre adhésion à sa présence et à sa Volonté se situe principalement au niveau du cœur, au sens où l'entend toute la tradition des Pères du désert. Satan sait bien que Dieu existe. Il n'en reste pas moins prisonnier de son refus. Il ne suffit donc pas de croire que Dieu existe, il faut avant tout le désirer.

François Brune
 

--------------------------------
 
O QUE DIZER HOSTILIDADE AOS MILAGRES?
 
 
... paixão ou, talvez, essa reação de defesa algumas vezes cegou certos cientistas, como nossos teólogos, a ponto de fazê-los cometer atos indignos de homens de ciência.
 
Em outros, a hostilidade aos milagres pode ir mais além, simplesmente porque além do prodígio, o sinal, eles divinam a presença daquele que é o autor e que já, em seu coração eles recusam-no profundamente.
 
O milagre não é contrário às leis da Criação, mas, por seu caráter excepcional, revela uma ação pontual de Deus, uma intervenção de Deus em nossa história de acordo com nossa própria atitude e segundo um plano de Deus.
 
Isso, muitos não podem ou não querem apoiá-lo.
 
Que Deus está na origem do universo e que ele fixou as leis, passa novamente, mas com a condição de que, no primeiro movimento dado, não permita mais intervir.
 
Deixa-o prosseguir continuamente um diálogo com o homem, que vivamos sem cessar sob o seu olhar e que constantemente sentimos o que ele espera de nós; se intervém - ou não - de acordo com a nossa própria conduta, tal vício, muitos não podem, não querem suportá-lo.
 
Por trás dos ataques destinados a destruir certas relíquias, testemunhas das intervenções de Deus, havia a vontade de destruir o próprio Deus.
 
Da mesma forma, por trás das lutas de feltro - com argumentos intelectuais, por trás dos bloqueios psicológicos, há a guerra cósmica e metafísica entre o bem e o mal, entre Deus e Satanás, e os milagres estão no coração dessa guerra. lutar.
 
...
 
Sempre me senti em profundo acordo com os ortodoxos, que sempre recusaram essas "provas" e, em particular, com a fórmula de Paul Evdokimov: "Não provamos a existência de Deus, sentimos isso. "
 
Há muito mais do que um jogo de palavras. É uma questão de localizar corretamente o terreno onde o nosso encontro com Deus pode acontecer. Esta terra certamente tem a razão, mas não se reduz a ela. É necessariamente com todo nosso ser que esta reunião pode ser feita. É o fruto da inteligência do coração.
 
...
 
Se a idéia de prova me parece completamente contrária à pedagogia de Deus, é porque nossa adesão à sua presença e à sua vontade está situada principalmente no nível do coração, no sentido compreendido por toda a tradição dos Padres. do deserto. Satanás sabe que Deus existe. Ele permanece, no entanto, prisioneiro de sua recusa. Não é suficiente acreditar que Deus existe, devemos primeiro desejá-lo.
 
François Brune
--------------------------
 
WHAT TO SAY HOSTILITY TO MIRACLES?
 
 
... passion or, perhaps, this defense reaction has sometimes blinded certain scientists, like our theologians, to the point of making them commit acts unworthy of men of science.
 
In others, the hostility to miracles can go even further, simply because beyond the prodigy, the sign, they divine the presence of the One who is the author and that already, in their heart they refuse Him deeply.
 
The miracle is not contrary to the laws of Creation but, by its exceptional character, it reveals a punctual action of God, an intervention of God in our history according to our own attitude and according to a plan of God.
 
That, many can not or do not want to support it.
 
That God is at the origin of the universe and that he has fixed the laws, passes again, but on the condition that, the initial flick once given, it does not allow any more to intervene.
 
Let him continually pursue a dialogue with man, that we live without ceasing under his gaze and that we constantly feel what he expects of us; whether it intervenes - or not - according to our own conduct, such an addiction, many can not, do not want to endure it.
 
Behind the attacks aimed at destroying certain relics, witnesses of God's interventions, there was the will to destroy God himself.
 
In the same way behind felted fights, - with intellectual arguments, behind the psychological blocks, there is the cosmic and metaphysical war between good and evil, between God and Satan, and miracles are at the heart of this fight.
 
...
 
I have always felt in deep agreement with the Orthodox who have always refused these "proofs" and in particular with the formula of Paul Evdokimov: "We do not prove the existence of God, we feel it. "
 
There is much more than a play on words. It is a question of correctly locating the ground where our encounter with God can take place. This land certainly has the reason, but it is not reduced to it. It is necessarily with all our being that this meeting can be done. It is the fruit of the intelligence of the heart.
 
...
 
If the idea of ​​proof seems to me completely contrary to the pedagogy of God, it is because our adherence to his presence and his Will is situated mainly at the level of the heart, in the sense understood by the whole tradition of the Fathers. of the desert. Satan knows that God exists. He remains nonetheless a prisoner of his refusal. It is not enough to believe that God exists, we must first desire it.
 
François Brune
------------------------------
ماذا تقول للبغضاء تجاه المعجزات؟
 
 
... العاطفة ، أو ربما ، هذا رد الفعل الدفاعي أعمى أحيانا بعض العلماء ، مثل علماء ديننا ، إلى درجة جعلهم يرتكبون أفعال لا تستحق من رجال العلم.
 
في حالات أخرى ، يمكن أن يزداد العداء إلى المعجزات ، ببساطة ، لأنه وراء اللاعنف ، العلامة ، فهم يقدرون حضور الشخص الذي هو المؤلف ، وبالفعل ، في قلوبهم. يرفضونه بعمق.
 
إن المعجزة لا تتناقض مع قوانين الخلق ، ولكنها ، بطابعها الاستثنائي ، تكشف عن عمل محدد من الله ، تدخل الله في تاريخنا وفقا لموقفنا الخاص ووفقا لخطة الله.
 
هذا ، الكثير لا يستطيعون أو لا يريدون دعمه.
 
أن الله هو أصل الكون ، وأنه قد أصلح القوانين ، مروراً مرة أخرى ، ولكن بشرط أن لا يتم السماح بالتدخل الأول إلا مرة واحدة ، ولا يسمح بالتدخل.
 
دعه يتابع باستمرار حوارًا مع الإنسان ، نعيش بدون توقف تحت نظره ، ونشعر دائمًا بما يتوقعه منا ؛ سواء تدخلت - أم لا - وفقا لسلوكنا ، مثل هذا الإدمان ، كثير لا يستطيعون ، لا يريدون تحمله.
 
وراء الهجمات التي تهدف إلى تدمير بعض الآثار ، شهود على تدخلات الله ، كانت هناك إرادة لتدمير الله نفسه.
 
بنفس الطريقة التي خلفنا بها المعارك المحسوسة ، مع الحجج الفكرية ، وراء الكتل النفسية ، هناك الحرب الكونية والميتافيزيقية بين الخير والشر ، بين الله والشيطان ، والمعجزات في قلب هذا النضال.
 
...
 
لقد شعرت دائمًا بالاتفاق العميق مع الأرثوذكس الذين رفضوا دائمًا هذه "البراهين" ولا سيما مع صيغة بول إيفدوكيموف: "نحن لا نثبت وجود الله ، نشعر به. "
 
هناك أكثر من مجرد لعب على الكلمات. إنها مسألة تحديد موقع الأرض بشكل صحيح حيث يمكن أن يحدث لقاءنا مع الله. هذه الأرض بالتأكيد لديها السبب ، ولكنها لا تختزل لها. من الضروري بالضرورة أن يتم هذا الاجتماع. إنه ثمرة ذكاء القلب.
 
...
 
إذا بدت لي فكرة الإثبات مخالفة تماما لتعليم الله ، فذلك لأن التزامنا بحضوره وإرادته يقع بشكل رئيسي على مستوى القلب ، بالمعنى الذي يفهمه تقليد الآباء بالكامل. الصحراء. الشيطان يعلم أن الله موجود. ومع ذلك فهو لا يزال سجين رفضه. لا يكفي أن نصدق أن الله موجود ، يجب علينا أولاً أن نرغب فيه.
 
فرانسوا برون

__________________________Saint Joseph, priez-pour nous !_________________________

POUR NE PAS "ETRE A L'OUEST", RÉORIENTONS-NOUS, RETROUVONS "LE SENS DU SACRE"

 

« Notre siècle ne comprend rien parce qu'il a perdu le sens du sacré.

L'esprit humain s'est merveilleusement développé dans le sens de l'analyse.

Nous nous croyons très forts parce que nos psychologues et nos romanciers se sont livrés à de vraies débauches d'analyse psychologique : pourtant jamais l'homme n'a jamais moins su ce que c'est que vivre de son âme.

Nos savants ont poussé si loin l'analyse de la matière qu'elle commence à s'évanouir entre leurs mains et qu'ils se demandent si par hasard la matière ne serait pas que de l'énergie, mais qu'est-ce que l'énergie ?

L'essentiel nous échappe ; et l'essentiel, c'est que tous les êtres appartiennent à Dieu et qu'ils portent, pour ainsi dire, sa marque ; c'est qu'ils peuvent dire avec le Psaume : Signatum est super nos lumen vultus tui Domine (La lumière de votre visage a été marquée sur nous, Seigneur, Ps 4).
[...]
Toutes les grandes civilisations ont été l’œuvre de peuples qui, à un moment heureux de leur histoire, un moment de lucidité, ont pris conscience que le salut pour l'homme consistait à retrouver le sens de la création, à couper toutes les végétations parasites et à se greffer à nouveau, par une opération remontante, sur le tronc même de la création...

Jamais aucun siècle n'a fait un aussi mauvais usage de ses génies et de ses saints.

Jamais un tel mépris ne s'est aussi ouvertement exprimé à l'égard de ce qui n'a pour se défendre que les armes de la pureté.

Dans cette énorme foire du monde moderne, où la réclame et la publicité grossissent les voix les plus bêtes au point qu'on n'entend plus qu'elles, dans cette bourse de commerce où tout est truqué, où tout le jeu consiste à ce que rien ne soit juste, celui qui a usé sa vie pour essayer de faire entendre un son pur se sent le cœur gonflé de mélancolie. Mais n'est-ce pas bien ainsi ?

Rien de grand et de vrai ne s'accomplit que dans le secret du cœur, et rien n'en est révélé que par une mystérieuse naissance.

Tant de bruit emplit le monde que les événements vraiment graves doivent s'envelopper d'un silence accru : cela ne les empêche pas d'éclore à l'heure qu'il faut. »

André Charlier (1895-1971), Que faut-il dire aux hommes (Le sens du sacré), Nouvelles Éditions Latines, Paris, 1964.
------------------------------


NÃO "SER AO OESTE", REORIENTE A NÓS, RETROUVÕES "O SENTIDO DO SAGRADO"

"Nosso século não entende nada porque perdeu o sentido do sagrado.

A mente humana desenvolveu-se maravilhosamente no sentido de análise.

Acreditamos ser muito fortes porque nossos psicólogos e nossos romancistas se engajaram em verdadeiras deboches da análise psicológica: mas nunca o homem conheceu menos o que é viver com sua alma.

Nossos cientistas têm empurrado a análise da matéria tão longe que ela começa a desaparecer em suas mãos e eles se perguntam se por acaso o material não seria apenas energia, mas o que é isso? energia?

O essencial nos escapa; e o essencial é que todos os seres pertencem a Deus e que eles portem, por assim dizer, sua marca; é que eles podem dizer com o Salmo: Signatum é super nosso lumen vultus tui Domine (A luz do seu rosto foi marcada em nós, Senhor, Sl 4).
[...]
Todas as grandes civilizações foram obra de povos que, num momento feliz de sua história, um momento de lucidez, perceberam que a salvação do homem consistia em encontrar o sentido da criação, em cortar toda a vegetação. parasitas e enxertar novamente, por uma operação em ascensão, no próprio tronco da criação ...

Nunca um século fez tão mal uso de seus gênios e santos.

Nunca tal desprezo foi tão abertamente expresso em relação àquele que tem apenas as armas de pureza para se defender.

Nesta imensa feira do mundo moderno, onde publicidade e publicidade incham as vozes mais tolas a ponto de serem ouvidas apenas nesse mercado de ações, onde tudo é manipulado, onde todo o jogo consiste em que nada está certo, aquele que usou sua vida para tentar fazer um som puro ouvido sente seu coração inchado de melancolia. Mas não é assim?

Nada grande e verdadeiro é realizado apenas no segredo do coração, e nada é revelado, exceto por um nascimento misterioso.

Tanto barulho enche o mundo que eventos realmente sérios devem ser envolvidos em um silêncio crescente: isso não os impede de florescer no momento certo. "

André Charlier (1895-1971), O que devemos dizer aos homens (O significado do sagrado), New Latin Publishing, Paris, 1964.
-----------------------------------------


TO NOT "BE TO THE WEST", REORIENT TO US, RETROUVONS "THE SENSE OF THE SACRED"

"Our century does not understand anything because it has lost the sense of the sacred.

The human mind has marvelously developed in the sense of analysis.

We believe ourselves to be very strong because our psychologists and our novelists have engaged in real debauches of psychological analysis: yet never has the man ever known less what it is to live with his soul.

Our scientists have pushed the analysis of matter so far that it begins to vanish in their hands and they wonder if by chance the material would not be only energy, but what is it? energy?

The essential escapes us; and the essential thing is that all beings belong to God and that they bear, so to speak, his mark; it is that they can say with the Psalm: Signatum is super our lumen vultus tui Domine (The light of your face was marked on us, Lord, Ps 4).
[...]
All great civilizations were the work of peoples who, at a happy moment in their history, a moment of lucidity, became aware that salvation for man consisted in finding the meaning of creation, in cutting all vegetation parasites and to graft again, by a rising operation, on the very trunk of the creation ...

Never has a century made such bad use of its geniuses and saints.

Never has such contempt been so openly expressed with regard to that which has only the weapons of purity to defend itself.

In this huge fair of the modern world, where publicity and publicity swell the silliest voices to the point where they are heard only in this stock market where everything is rigged, where the whole game consists of that nothing is right, the one who has used his life to try to make a pure sound heard feels his heart swollen with melancholy. But is not it so?

Nothing great and true is accomplished only in the secret of the heart, and nothing is revealed except by a mysterious birth.

So much noise fills the world that really serious events must be enveloped in increased silence: this does not prevent them from blooming at the right time. "

André Charlier (1895-1971), What must we say to men (The meaning of the sacred), New Latin Publishing, Paris, 1964.
------------------------------------------------------------------

لكي لا "نكون في الغرب" ، راسخين إلى الولايات المتحدة ، نعيد التقديم "معنى المغزى"

"إن قرننا لا يفهم أي شيء لأنه فقد الإحساس بالمقدس.

 

لقد تطور العقل البشري بشكل رائع بمعنى التحليل.

ونحن نعتقد أقوياء لأن لدينا علماء النفس والروائيين انخرطت في التحليل النفسي الفجور الحقيقي: بعد أبدا الرجل لم أقل معروف ما هو عليه أن يعيش في روحه.

لقد دفع علماءنا تحليل المادة حتى الآن إلى أن يبدأوا في الاختفاء بين أيديهم ويتساءلون عما إذا كانت الصدفة لن تكون فقط الطاقة ، ولكن ما هي؟ الطاقة؟

الضروري يهربنا. والشيء الأساسي هو أن جميع الكائنات تنتمي إلى الله وأنهم يتحملون ، إذا جاز التعبير ، بصمته. هو أنه يمكن القول مع المزمور: Signatum هو عظمى لدينا lumen vultus توي Domine (وُضع ضوء وجهك علينا ، يا رب ، Ps 4).
[...]
وكانت جميع الحضارات العظيمة عمل الناس الذين، في لحظة سعيدة في تاريخهم، أدركت لحظة من الوضوح أن الخلاص للإنسان هو إعادة اكتشاف معنى الخلق، لقطع جميع النباتات الطفيليات والكسب غير المشروع مرة أخرى ، من خلال عملية ارتفاع ، على جذع الخلق ...

لم يحدث قط أن استخدم قرن من هذا القبيل سوء استخدام العباقرة والقديسين.

لم يتم التعبير عن هذا الازدراء صراحة على الإطلاق فيما يتعلق بما لا يملك إلا أسلحة النقاء للدفاع عن نفسه.

في هذا المعرض الضخم للعالم الحديث، والذي يدعو للدعاية وتنمو صوت الأكثر غباء لدرجة أنها لم تعد تسمع في هذا التبادل السلعي حيث كل شيء وهمية، حيث كل مباراة ل أن لا شيء على حق ، الشخص الذي استخدم حياته في محاولة لجعل صوت نقي سمع يشعر قلبه منتفخة مع حزن. لكن أليس كذلك؟

لا يتحقق شيء عظيم وصحيح إلا في سر القلب ، ولا يتم الكشف عن شيء إلا من خلال ولادة غامضة.

الكثير من الضجيج يملأ العالم بأن الأحداث الجادة حقا يجب أن تكون محصورة في صمت متزايد: هذا لا يمنعهم من التفتح في الوقت المناسب. "

André Charlier (1895-1971) ، ماذا يجب أن نقول للرجل (معنى المقدس) ، نيو لاتيني للنشر ، باريس ، 1964.

 

 

LE COIN DES CATÉCHISME ET...DE LA TRANSMISSION FAMILIALE:

 

Retrouvez les jeux et le bricolage de Théobule en cliquant ici


Un jour où il marche au bord du  Lac de Galilée , Jésus voit deux frères : Simon, appelé Pierre, et André, qui jettent leurs filets dans le lac : ce sont des pêcheurs de poissons. Jésus leur dit : 
« Venez avec moi et je ferai de vous des  pêcheurs d'hommes . » 
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivent. Plus loin, il voit deux autres frères, Jacques et Jean, qui sont dans leur barque avec leur père, en train de préparer leurs filets. Il les appelle :
« Venez avec moi et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » 
Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivent. 
Jésus marche dans toute la Galilée pour annoncer la  Bonne Nouvelle  du  Royaume  et guérir les malades. Il est célèbre dans toute la région, on lui amène tous ceux qui souffrent et il les guérit. De grandes foules le suivent, venues de la Galilée et de toutes les régions voisines.

Évangile selon saint Matthieu, chapitre 4, versets 18 à 25

 

 
   
 
LE COIN DES EXPERTS
 
 
 Déclaration à venir de l'Association médicale mondiale sur l'IMG : nouvelles menaces sur la clause de conscience
 
Grégor Puppinck-Interview
 18 Septembre 2018
Grégor Puppinck[1] dévoile la version la plus récente de la « Déclaration sur l’avortement médicalement prescrit (IMG) », qui devrait être votée par les organisations nationales de médecins lors de l’...
 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Rouen : une femme en garde à vue après l’euthanasie de sa mère
Une femme de 85 ans a été retrouvée morte lundi soir dans sa chambre de la Clinique Méridienne à Rouen. Sa fille de 59 ans était présente, des seringues de morphine et d’anti-douleurs à la main. Elle est soupçonnée d’avoir provoqué délibérément...
 
 
Une femme attaque en justice son gynécologue après la naissance de son bébé né avec un bras atrophié
  Une femme de 26 ans qui accouchait de son premier enfant, près de Marseille, découvre, à sa naissance, en novembre 2016, que son bébé n’a ni avant-bras droit, ni main droite. Elle attaque en justice la clinique et le gynécologue « ...
 
 
PMA, GPA, la Cour eurpéenne des droits de l'homme pourrait s'inviter dans les débats sur la loi de bioéthique
  Les enfants nés d’une mère porteuse ou d’un don de sperme ont-ils le droit de connaître leur véritable identité ? Les adultes ont-ils le droit de la leur cacher ? L’Etat a-t-il l’obligation de la leur cacher ? « La question, aussi...
 
 
Extension de la PMA, l’Ordre des Médecins évoque la "souffrance des femmes"
L’Ordre des Médecins ne s’oppose pas à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Ce sont les propos de ses responsables juste avant leur audition aujourd’hui à l’Assemblée Nationale.   Le docteur Jean-...
 
 
Irlande : la légalisation de l’avortement promulguée
Le président irlandais a promulgué mardi soir la loi constitutionnelle légalisant l’avortement en Irlande. Il a  signé « le trente sixième amendement du projet de loi...
 
 
   AGENDA
 A Noter
  
Procréation Médicalement Assistée - Manuel pour les jeunes
Le manuel de bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune consacré à la Procréation Médicalement Assistée veut apporter des réponses scientifique, juridique et éthique claires et précises.
 
 Faites un don à Gènéthique

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Prochains Rendez-Vous

 

 

Liturgiques de

 

fin Septembre et début

 

Octobre 2018:

*Messes tous les dimanches au Monastère.

*En Semaine Services Liturgiques réguliers.

Dimanche 10, Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternel,
programme habituel.

*Tous les 22,, Petit Pèlerinage autour des reliques de St Charbel et Sainte Rita

*Tous les 29, Petit Pèlerinage à Saint Michel Archange 

¤Samedi 29 et Dimanche 30 Septembre

Weekend de Pèlerinage à Saint Michel et aux Saints Archanges

 

10h30, Messe suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles pour accompagnements spirituels, prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérisons intérieures (Selon les rites de la Ste Eglise)...).

-+-

 

¤DIMANCHE 7 OCTOBRE

Pèlerinage du "Mois du Rosaire" à Notre-Dame de Miséricorde et aux Saints du Kérala 

 

10h30, Messe suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles...).

 

INSCRIPTIONS:

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

-+-

NANTES (Relais Paroissial et Groupe de Prière Saint Charbel):

¤ JEUDI 11 OCTOBRE, ¨permanence pastorale de 9h à 17h30, MESSE à 18h. Vendredi 12, Visites aux malades et bénédiction des lieux entre Nantes et Charentes.

==============================


# Paroisse d'Aquitaine et Sud-Ouest

ANGOULÊME (Jauldes):

¤ DIMANCHES 23 SEPTEMBRE et 14 OCTOBRE . Programme habituel.

ANGOULÊME (Jauldes):

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. Tel:05.45.37.35.13

 

PÉRIGUEUX (La Chapelle Faucher)
¤SAMEDIS  22 SEPTEMBRE et 27 OCTOBRE
*10h30, Messe, suivie d'un repas fraternel,réception des fidèles

 

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER. Tel:05.45.37.35.13

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° du montant de votre don). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 12:09



La Prière de St Basile le Grand :

« Dieu Tout-Puissant, faites que cet exorcisme accompli en Votre Saint Nom puisse frapper de terreur ce prince du mal » : 



Prions le Seigneur :

 Dieu suprême, Seigneur des seigneurs, Organisateur des flamboyantes Armées, Créateur des immatérielles Puissances, Artisan de tout ce qui est au ciel et sur la terre, Vous que nul homme n’a vu et ne peut voir, devant qui toute créature est saisie de crainte et de tremblement, Vous qui avez terrassé le chef de Vos armées jadis révolté contre Vous et ayant mis fin à son service par sa désobéissance, puis qui avez livré aux abîmes de ténèbres les anges révoltés avec lui et devenus démons, faites que cet exorcisme accompli en Votre Saint Nom puisse frapper de terreur ce prince du mal et toutes ses phalanges déchues avec lui de la Lumière céleste. Mettez-le en fuite et ordonnez-lui, ainsi qu’à ses démons, de se retirer tout à fait, en sorte qu’il ne puisse plus nuire à l’image marquée de Votre sceau, mais que les confirmés reçoivent fortement le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute puissance ennemie. Car tout ce qui respire chante, magnifie et glorifie dans la crainte Votre Nom Très-Saint, Père , Fils et Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen. 



Exorcisme : 
Je t’exorcise  toi, le pire des blasphémateurs, le chef de la révolte et l’artisan de tout mal. 
Je t’exorcise  toi qui fus rejeté de la Lumière d’en haut, et plongé pour ton orgueil dans les ténèbres de l’abîme. 
Je t’exorcise  ainsi que toute puissance déchue qui a suivi ton parti. 
Je t’exorcise  esprit impur, au Nom du Dieu des Armées, Adonaï, Elohim, Dieu Tout-Puissant, et de toute l’Armée des Anges de Dieu : sors et retire-toi de ce serviteur (cette servante) de Dieu, (Prénom……….). 
Je t’exorcise  par le Dieu qui a créé l’univers par son Verbe, Notre Seigneur Jésus Christ, son Fils Unique, ineffablement engendré par lui sans passion avant les siècles, auteur de toute la création visible et invisible ; par Celui qui a formé l'homme à Sa propre image, qui l’a guidé tout d’abord par la loi de nature et mis sous la protection des Anges, qui a fait sombrer les pécheurs sous un déluge d’eau en ouvrant les célestes réservoirs, qui a fait périr les géants sacrilèges, renversé la tour des profanateurs et réduit en cendres les villes de Sodome et Gomorrhe par le feu et le soufre, témoin l’incessante fumée qui s’en dégage ; par Celui qui, sous le bâton de Moïse, ouvrit la mer, engloutit sous ses eaux les combattants de l’impiété, Pharaon le tyran et l’armée des ennemis de Dieu, tandis que le peuple traversait à pied sec ; Lui qui, en ces derniers temps, a daigné s’incarner de la Vierge, conservant intacts les scellés de Sa virginité, afin de laver dans les eaux du Baptême l’antique souillure contractée par notre transgression. 
Je t’exorcise  par Celui qui fut baptisé dans le Jourdain et qui, par l’eau, nous a donné, selon la Grâce, le signe de l’incorruptibilité, tandis que les Anges et toutes les Puissances du ciel furent stupéfiés de Le voir s’abaisser, Lui, le Dieu incarné, alors que le Père sans commencement révélait l’éternelle génération du Fils et que la descente du Saint-Esprit attestait l’unité de la Trinité. 
Je t’exorcise  par Celui qui a repris le vent et calmé la tempête, qui a chassé des multitudes de démons et, avec de la boue, a rendu la vue aux aveugles de naissance ; qui a renouvelé l’antique forme du genre humain et permis aux muets de parler ; qui guérit les plaies des lépreux et ressuscita les morts du tombeau ; Lui qui, jusqu’à la mort, s’entretint avec les hommes, et qui, par sa Résurrection, dépouilla l’enfer, arrachant l’humanité tout entière à la corruption de la mort. 
Je t’exorcise  par le Dieu Tout-Puissant qui répandit Son souffle sur les hommes par la voix des prophètes, et s’associa les Apôtres pour répandre la foi dans le monde entier. 
Tremble , fuis, va-t’en, retire-toi, démon impur et maudit, démon des enfers et des profondeurs, trompeur et difforme, toi qui te montres par insolence et te dissimules par hypocrisie, où que tu te trouves et te caches, que tu sois Beelzéboul en personne ou quelque esprit faisant des signes, que tu prennes la forme d’un monstre ou l’apparence d’animaux, que tu te manifestes comme vapeur ou fumée, en mâle ou en femelle, comme serpent ou comme oiseau, parlant dans l’obscurité ou encore sourd et muet, suscitant l’épouvante par tes incursions ou par des convulsions, en tramant des complots ou dans la pesanteur du sommeil, dans la faiblesse ou dans la maladie, par des éclats de rire ou des larmes de plaisir ; en démon libertin, malodorant, voluptueux, concupiscent, en ami de la drogue et de l’impureté, de la magie et de l’occultisme, en celui qui hante les maisons avec effronterie ou en celui qui attise les querelles et fomente les troubles, qui change avec la lune et tourne avec le temps, qui paraît à midi ou à minuit, dans la nuit, ou en plein jour, survenant de toi-même ou envoyé par quelqu’un, surgissant à l’improviste : sur mer, sur un fleuve, sur terre, dans un puits, un précipice, une fosse, un étang, un marécage, une forêt, un lieu retiré ou impur, un bois, une chênaie, un arbre, un oiseau, un éclair, un établissement de bains, une fontaine, un monument païen, là où nous savons ou nous l’ignorons, à notre su ou à notre insu, ou encore d’un lieu inattendu : va-t’en ! Honte à toi en présence de l’image créée et façonnée par la main de Dieu. Crains la ressemblance du Dieu incarné et cesse de te cacher dans son serviteur (sa servante) (Prénom……….). Ce qui t’attend, c'est une verge de fer, la fournaise ardente, l’exil au plus profond de l’enfer, les grincements de dents pour ta désobéissance. 
Tremble, tais-toi et va-t’en  ! Ne reviens pas, te cachant sous quelque autre malfaisance d’esprits impurs, mais prends la fuite vers un pays désert et desséché, vers une terre inculte et inhabitée que Dieu seul garde et où Il enchaîne tous ceux qui complotent et œuvrent contre Son image. C'est Lui qui te chasse au loin et te précipite dans les ténèbres de l’enfer, toi, le diable tentateur et auteur de tous les maux. Parce qu’elle est grande la crainte qu’inspire notre Dieu, aussi grande que la gloire du Père , du Fils et du Saint-Esprit. Amen. 



Prions le Seigneur : Dieu du ciel, Dieu de lumière, Dieu des Anges soumis à Votre pouvoir, Dieu des Archanges qui servent votre Majesté, Dieu des glorieuses Dominations, Dieu des Saints, Père de Notre Seigneur Jésus Christ, Vous qui avez délivré les âmes liées à la mort, qui, par votre Fils Unique, avez illuminé les hommes plongés dans les ténèbres, qui avez mis fin à nos douleurs et dissipé toute peine en éloignant de nous toutes les attaques de l’ennemi ; et Vous, Fils et Verbe de Dieu, qui, par Votre mort, nous avez rendu immortels, et, par Votre gloire, nous avez glorifiés, qui, par votre Résurrection, nous avez permis de passer des hommes vers Dieu ; Vous qui, par votre Croix, avez porté les chaînes de nos péchés et avez assumé notre misère et l’avez guérie ; Seigneur, Vous qui nous avez frayé un chemin vers le Ciel, changeant en immortalité notre condition mortelle, exaucez-moi qui, avec amour et tremblement, fais appel à Vous, dont la crainte fait fondre les montagnes de la terre avec le firmament, dont la puissance effraie les muets éléments pour qu’ils gardent leurs limites, grâce auquel le feu du châtiment ne dépassera pas les bornes que Vous lui avez fixées, mais attendra strictement Votre décision ; par qui toute la création connaît les douleurs de l’enfantement et pousse d’ineffables gémissements, ayant reçu l’ordre de demeurer jusqu’au temps fixé. Vous qui avez tenu à l’écart toute puissance adverse, et avez soumis les armées de l’ennemi, terrassé le diable, foulé au pied le serpent et fait périr le dragon ; Vous avez illuminé et rendu fortes les nations qui Vous ont reconnu comme Dieu, Seigneur, grâce auquel la vie a été manifestée, l’espérance fondée, la foi établie, l’Évangile annoncé, et par qui l'homme a été reformé de la terre par la foi en Vous : qui est comme Vous, Dieu Tout-Puissant ? 
C'est pourquoi nous Vous prions, Dieu de nos pères et Seigneur de Miséricorde, Être suprême qui précédez tous les temps : accueillez celui qui est venu vers Vous en votre Saint Nom, en celui de votre Fils Bien-Aimé, Jésus Christ, et en celui de votre Saint et Vivifiant Esprit. Éloignez de son âme toute faiblesse, tout manque de foi, tout esprit impur, convulsif, esprit infernal, sentant le feu, malodorant, obscène, ami de l’or et de l’argent, coléreux, lascif, tout esprit malsain, ténébreux, difforme ou impudique. Oui, Seigneur, éloignez de Votre serviteur (servante) (Prénom……….) toute influence du diable, qu’elle vienne de la magie, de la drogue, de l’idolâtrie, de la voyance par les astres, de l’observation des oiseaux, de la nécromancie, de l’impureté, de la pornographie, de l’avarice, de l’ivresse, de la débauche, de la fornication, de l’obscénité, de l’impudeur, de la colère, de la zizanie, de la déstabilisation ou de toute méchante insinuation. Oui, Seigneur notre Dieu, insufflez-lui votre Esprit de paix, afin que gardé(e) par lui, il (elle) produise les fruits de la foi, de la vertu, de la sagesse, de la pureté, de la tempérance, de l’amour, de la bonté, de l’espérance, de la douceur, de la longanimité, de la patience, de la chasteté et de la compréhension. Car ce serviteur (cette servante) est Vôtre, il (elle) croit en la consubstantielle Trinité ; les Anges et les Archanges en sont témoins, ainsi que toute l’armée des cieux. 
Avec lui (elle), gardez aussi nos cœurs, Seigneur, car Vous en avez le pouvoir. Nous vous rendons gloire, Père , Fils et Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen. 


Saint Basile le Grand (329-379)

Basile-le-Grand.jpg

¤Samedi 29 et Dimanche 30 Septembre

Weekend de Pèlerinage à Saint Michel et aux Saints Archanges

 

10h30, Messe suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles pour accompagnements spirituels, prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérisons intérieures (Selon les rites de la Ste Eglise)...).

 

INSCRIPTIONS:

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

-+-