Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 09:07

LES INSTRUCTIONS SPIRITUELLES

DE SAINT SÉRAPHIM DE SAROV

Icône de Saint Séraphim de Sarov

Dieu

Dieu est un feu qui réchauffe et enflamme les coeurs et les entrailles. Si nous sentons dans nos coeurs le froid qui vient du démon - car le démon est froid - ayons recours au Seigneur et il viendra réchauffer notre coeur d'un amour parfait,non seulement envers lui, mais aussi envers le prochain. Et la froidure du démon fuira devant sa Face. Là où est Dieu, il n'y a aucun mal... Dieu nous montre son amour du genre humain non seulement quand nous faisons le bien, mais aussi quand nous l'offensons méritant sa colère...Ne dis pas que Dieu est juste, enseigne saint Isaac le Syrien... David l'appelait " juste ", mais son Fils nous a montré qu'il est plutôt bon et miséricordieux. Où est sa Justice? Nous étions des pécheurs, et le Christ est mort pour nous (Homélie 90).

Icône du Christ Pantocrator

Des raisons pour lesquelles
le Christ est venu en ce monde

1) L'amour de Dieu pour le genre humain. " Oui, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle " (Jn 3, 16).

2) Le rétablissement dans l'homme déchu de l'image divine et de la ressemblance à cette image, comme le chante de l’Église (Premier Canon de Noël, chant 1).

3) Le salut des âmes. " Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui " (Jn 3, 17).

De la foi

Avant tout, il faut croire en Dieu, " car il existe et se fait le rémunérateur de ceux qui le cherchent " (He 11, 6). La foi, selon saint Antioche, est le début de notre union à Dieu... La foi sans les oeuvres est morte (Jc 2, 26). Les oeuvres de la foi sont : l'amour, la paix, la longanimité, la miséricorde, l'humilité, le portement de croix et la vie selon l'Esprit. Seule une telle foi compte. Il ne peut pas y avoir de vraie foi sans oeuvres.

De l'espérance

Tous ceux qui espèrent fermement en Dieu sont élevés vers lui et illuminés par la clarté de la lumière éternelle. Si l'homme délaisse ses propres affaires pour l'amour de Dieu et pour faire le bien, sachant que Dieu ne l'abandonnera pas, son espérance est sage et vraie. Mais si l'homme s’occupe lui-même de ses affaires et se tourne vers Dieu seulement quand il lui arrive malheur et qu'il voit qu'il ne peut s'en sortir par ses propres moyens - un tel espoir est factice et vain. La véritable espérance cherche, avant tout, le Royaume de Dieu, persuadée que tout ce qui est nécessaire à la vie d'ici-bas sera accordé par surcroît. Le coeur ne peut être en paix avant d'avoir acquis cette espérance.

De l’amour de Dieu

Celui qui est arrivé à l'amour parfait de Dieu vit en ce monde comme s'il n'y vivait pas. Car il se considère comme étranger à ce qu'il voit, attendant avec patience l'invisible... Attiré vers Dieu, il n'aspire qu'à le contempler...

De quoi faut-il munir l’âme ?

- De la parole de Dieu, car la parole de Dieu, comme dit Grégoire le Théologien, est le pain des anges dont se nourrissent les âmes assoiffées de Dieu.

Il faut aussi munir l'âme de connaissances concernant l'Église : comment elle a été préservée depuis le début jusqu'à nos jours, ce qu'elle a eu à souffrir. Il faut savoir ceci non dans l'intention de gouverner les hommes, mais en cas de questions auxquelles on serait appelé à répondre. Mais surtout il faut le faire pour soi-même, afin d'acquérir la paix de l'âme, comme dit le Psalmiste : " Paix à ceux qui aiment tes préceptes, Seigneur ", ou " Grande paix pour les amants de ta loi " (Ps 118, 165).

De la paix de l'âme

Il n'y a rien au-dessus de la paix en Christ, par laquelle sont détruits les assauts des esprits aériens et terrestres. " Car ce n'est pas contre les adversaires de chair et de sang que nous avons à lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal qui habitent les espaces célestes " (Ep 6, 12). Un homme raisonnable dirige son esprit à l'intérieur et le fait descendre dans son coeur. Alors la grâce de Dieu l'illumine et il se trouve dans un état paisible et suprapaisible : paisible, car sa conscience est en paix ; suprapaisible, car au-dedans de lui il contemple la grâce du Saint-Esprit...

Peut-on ne pas se réjouir en voyant, avec nos yeux de chair, le soleil ? D'autant plus grande est notre joie quand notre esprit, avec l'oeil intérieur, voit le Christ, Soleil de Justice. Nous partageons alors la joie des anges. L'Apôtre a dit à ce sujet " Pour nous, notre cité se trouve dans les cieux " (Ph 3, 20). Celui qui marche dans la paix, ramasse, comme avec une cuiller, les dons de la grâce. Les Pères, étant dans la paix et dans la grâce de Dieu, vivaient vieux. Quand un homme acquiert la paix, il peut déverser sur d'autres la lumière qui éclaire l'esprit... Mais il doit se souvenir des paroles du Seigneur : " Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton oeil, et alors tu verras clair pour enlever la paille de l'oeil de ton frère " (Mt 7, 5).

Cette paix, Notre Seigneur Jésus Christ l'a laissée à ses disciples avant sa mort comme un trésor inestimable en disant : " Je vous laisse ma paix, je vous donne la paix " (Jn 14, 27). L'Apôtre en parle aussi en ces termes : " Et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ " (Ph 4, 7).Si l'homme ne méprise pas les biens de ce monde, il ne peut avoir la paix. La paix s'acquiert par des tribulations. Celui qui veut plaire à Dieu doit traverser beaucoup d'épreuves. Rien ne contribue plus à la paix intérieure que le silence et, si possible, la conversation incessante avec soi-même et rare avec les autres. Nous devons donc concentrer nos pensées, nos désirs et nos actions sur l'acquisition de la Paix de Dieu et crier incessamment avec l'Église : " Seigneur ! Donne-nous la paix ! "

Comment conserver la paix de l'âme ?

De toutes nos forces il faut s'appliquer à sauvegarder la paix de l'âme et à ne pas s'indigner quand les autres nous offensent. Il faut s'abstenir de toute colère et préserver l'intelligence et le coeur de tout mouvement inconsidéré. Un exemple de modération nous a été donné par Grégoire le Thaumaturge. Abordé, sur une place publique, par une femme de mauvaise vie qui lui demandait le prix de l'adultère qu'il aurait soi-disant commis avec elle, au lieu de se fâcher, il dit tranquillement à son ami : Donne-lui ce qu'elle demande. Ayant pris l'argent, la femme fut terrassée par un démon. Mais le saint chassa le démon par la prière.

S'il est impossible de ne pas s'indigner, il faut au moins retenir sa langue... Afin de sauvegarder la paix, il faut chasser la mélancolie et tâcher d'avoir l'esprit joyeux... Quand un homme ne peut suffire à ses besoins, il lui est difficile de vaincre le découragement. Mais ceci concerne les âmes faibles. Afin de sauvegarder la paix intérieure, il faut éviter de juger les autres. Il faut entrer en soi-même et se demander " Où suis-je ? "Il faut éviter que nos sens, spécialement la vue, ne nous donnent des distractions : car les dons de la grâce n'appartiennent qu'à ceux qui prient et prennent soin de leur âme.

De la garde du coeur

Nous devons veiller à préserver notre coeur de pensées et d'impressions indécentes. " Plus que sur toute chose, veille sur ton coeur, c'est de lui que jaillissent les sources de la vie " (Pr 4, 23). Ainsi naît, dans le coeur, la pureté. " Bienheureux les coeurs purs, car ils verront Dieu " (Mt 5, 8).Ce qui est entré de bon dans le coeur, nous ne devons pas inutilement le répandre à l’extérieur : car ce qui a été amassé ne peut être à l’abri des ennemis visibles et invisibles que si nous le gardons, comme un trésor, au fond du coeur.

Le coeur, réchauffé par le feu divin, bouillonne quand il est plein d’eau vive. Si cette eau a été versée à l’extérieur, le coeur se refroidit et l’homme est comme gelé.

De la prière

Ceux qui ont décidé de vraiment servir Dieu doivent s'exercer a garder constamment son souvenir dans leur coeur et à prier incessamment Jésus Christ, répétant intérieurement : Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur... En agissant ainsi, et en se préservant des distractions, tout en gardant sa conscience en paix, on peut s'approcher de Dieu et s'unir à lui. Car, dit saint Isaac le Syrien, à part la prière ininterrompue, il n'y a pas d'autre moyen de s'approcher de Dieu (Homélie 69).

A l'église, il est bon de se tenir les yeux fermés, pour éviter les distractions ; on peut les ouvrir si l'on éprouve de la somnolence ; il faut alors porter son regard sur une icône ou sur un cierge allumé devant elle. Si pendant la prière notre esprit se dissipe, il faut s'humilier devant Dieu et demander pardon... car, comme dit saint Macaire " l'ennemi n'aspire qu'à détourner notre pensée de Dieu, de sa crainte et de son amour " (Homélie 2).

Lorsque l'intelligence et le coeur sont unis dans la prière et que l'âme n'est troublée par rien, alors le coeur s'emplit de chaleur spirituelle, et la lumière du Christ inonde de paix et de joie tout l'homme intérieur.

De la lumière du Christ

Afin de recevoir dans son coeur la lumière du Christ il faut, autant que possible, se détacher de tous les objets visibles. Ayant au préalable purifié l'âme par la contrition et les bonnes oeuvres, ayant, pleins de foi au Christ crucifié, fermé nos yeux de chair, plongeons notre esprit dans le coeur pour clamer le Nom de Notre Seigneur Jésus Christ ; alors, dans la mesure de son assiduité et de sa ferveur envers le Bien-Aimé, l'homme trouve dans le Nom invoqué consolation et douceur, ce qui l'incite à chercher une connaissance plus haute.

Quand par de tels exercices l'esprit s'est enraciné dans le coeur, alors la lumière de Christ vient briller à l'intérieur, illuminant l'âme de sa divine clarté, comme le dit le prophète Malachie : " Mais pour vous qui craignez son Nom, le soleil de justice brillera, avec le salut dans ses rayons " (Ml 3, 20). Cette lumière est aussi la vie, d'après la parole de l'Evangile : " De tout être il était la vie, et la vie était la lumière de hommes " (Jn 1, 4).

Quand l'homme contemple au-dedans de lui cette lumière éternelle, il oublie tout ce qui est charnel, s'oublie lui-même et voudrait se cacher au plus profond de la terre afin de ne pas être privé de ce bien unique - Dieu.

De l’attention

Celui qui suit la voie de l'attention ne doit pas se fier uniquement à son propre entendement, mais doit se référer aux Écritures et comparer les mouvements de son coeur, et sa vie, à la vie et à l'activité des ascètes qui l'ont précédé. Il est plus aisé ainsi de se préserver du Malin et de voir clairement la vérité.

L'esprit d'un homme attentif est comparable à une sentinelle veillant sur la Jérusalem intérieure. A son attention n'échappe ni " le diable (qui) comme un lion rugissant, rôde cherchant qui dévorer " (1 P 5, 8), ni ceux qui " ajustent leur flèche à la corde pour viser dans l'ombre les coeurs droits " (Ps 10, 2). Il suit l'enseignement de l'Apôtre Paul qui a dit : " C'est pour cela qu'il vous faut endosser l'armure de Dieu, afin qu'au jour mauvais vous puissiez résister " (Ep 6, 13).Celui qui suit cette voie ne doit pas faire attention aux bruits qui courent ni s'occuper des affaires d'autrui... mais prier le Seigneur : " De mon mal secret, purifie-moi " (Ps 18, 13).

Entre en toi-même et vois quelles passions se sont affaiblies en toi ; lesquelles se taisent, par suite de la guérison de ton âme ; lesquelles ont été anéanties et t'ont complètement quitté. Vois si une chair ferme et vivante commence à pousser sur l'ulcère de ton âme - cette chair vivante étant la paix intérieure. Vois aussi quelles passions restent encore - corporelles ou spirituelles ? Et comment réagit ton intelligence ? Entre-t-elle en guerre contre ces passions, ou fait-elle semblant de ne pas les voir ? Et de nouvelles passions ne se sont-elles pas formées ? En étant ainsi attentif, tu peux connaître la mesure de la santé de ton âme.

Extrait des Instructions spirituelles,
dans Irina Goraïnoff, Séraphim de Sarov,
Éditions Abbaye de Bellefontaine et Desclée de Brouwer, 1995.
Source: www.pagesorthodoxes.net 

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Spiritualité Chrétienne
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 17:20
La dévotion sincère et visible des syriens à la Vierge Marie

 

En ce mois de mai dédiée à Marie, découvrez la place privilégiée que la Vierge Marie occupe dans la foi des chrétiens d’Orient, et ceux de Syrie en particulier.

Le mois de mai n’est pas un mois comme les autres dans les églises d’Orient. La dévotion à Marie y est plus visible qu’à l’habitude que ce soit dans la prière ou dans la vie quotidienne. En Syrie, tous les soirs du mois de mai, à 17h45, on entend les cloches des églises catholiques de Damas, d’Alep, d’Homs et de bien d’autres villes sonner pour appeler à la prière mariale. Dans les églises, les autels sont ornés de nappes bleues et blanches avec des fleurs naturelles renouvelées chaque jour. Les icônes de Marie sont habillées de bleu. Le parfum de multiples variétés de fleurs se répand dans les sanctuaires décorés par des bouquets de jasmin, de rose de Damas et même de glaïeuls. Il s’agit d’embellir la maison et offrir le plus beau à la Vierge Marie.

 
 
Powered by Connatix

Dans les paroisses, la prière mariale commence par la méditation du chapelet. S’en suit l’acclamation de la Vierge Marie par de nombreux chants qui lui sont consacrés. Ici, Marie est le modèle de la foi, et de nombreux fidèles accourent pour se remettre entre ses douces mains. Le père Raafat, curé de l’église Notre Dame de Damas, le confirme : « La Vierge est la mère de Dieu. Elle est pour nous les hommes plus qu’une amie, celle qui nous comprend et comprend notre situation humaine, nos maux, et nos problèmes. Nos luttes entre le bien et le mal. Elle est la lumière dans l’obscurité de ce bas monde. En elle, Dieu a choisi de mettre en route un nouveau monde, nous sommes tous ses fils. Alors Elle veille sur nous, comme toute mère le fait ».

 

Le père Georges, de l’église Saint Cyril, abonde : « Dans toutes les prières et les messes, la Vierge Marie a une place spéciale, surtout dans le rite byzantin, adopté par les églises catholiques orientales. Elle transmet immédiatement nos prières au Christ. Et saint Éphrem l’a bien mentionné l’an 373 quand il a dit : « le jour où Marie accepta la volonté de Dieu, elle est devenue le ciel qui porte Dieu. En elle, se sont établies toutes les paroles des prophètes et des justes. Elle est le cep de vigne qui a porté la grappe. »

En mai, en Syrie, l’affluence dans les sanctuaires mariaux est considérable. Bon nombre de lieux de pèlerinage attestent de l’antique dévotion du peuple syrien à l’égard de la Vierge. Beaucoup de cathédrales et d’églises jouissent d’ailleurs du titre de la Vierge, Mère de Dieu à l’instar de Notre-Dame de Soufanieh à Damas ou du sanctuaire de Sednaya en banlieue damascène… Dans la vieille ville de Damas, le passant trouvera sur son chemin quantité de petits sanctuaires dans les ruelles ou à l’entrée des maisons dédiés à Marie.

 
« Notre arme pour l’union des familles »

Preuve de l’importance de la Vierge Marie pour les chrétiens d’Orient, il est fréquent de voir un chapelet accroché au rétroviseur des voitures ou à l’entrée d’un appartement. Beaucoup de mères orientales, croyantes, récitent le chapelet en groupe. En priant le chapelet et le Rosaire par sa simplicité et sa profondeur, les chrétiens de Damas n’entendent rien d’autre que de contempler avec Marie le visage du Christ. Le père Raafat le dit au quotidien dans ses prêches : « Qui peut mieux que Marie peut transmettre nos prières à Dieu. »  Certes, le chapelet est une prière répétitive. Mais elle est aussi très populaire. Comme le souligne père Amer, curé de l’église Fatima, syriaque catholique : « Toute action répétée devient traditionnelle. Dans toutes les liturgies, même pour la messe, il faut veiller à ne pas tomber dans la routine, et ceci est le rôle du curé, des fidèles, des paroissiens, de leur spiritualité, de la chorale et de tout l’esprit qui se crée au cours de la prière ».

Dans la prière du rosaire il y a de l’endurance, de la persévérance qui donnent toute la force aux fidèles. « Le chapelet est une arme puissante pour obtenir la paix, il est mentionné dans tous les messages de Notre Dame de Fatima » insiste le père Amer, « alors à plus forte raison en Syrie où les chrétiens souffrent du terrorisme islamique radical depuis plus de sept ans. Il est notre arme pour l’union des familles, de toute famille syrienne qui refuse le déracinement, qui veut rester dans ce pays, berceau des civilisations et lieu de naissance du christianisme. Il est notre carburant spirituel pour pouvoir transformer notre âme et notre corps, pour changer le cours de la vie des hommes, la vie de toute famille qui voudrait mettre Dieu au centre de son foyer ».

Marie protège nous

En Syrie, on rencontre beaucoup de Myriam, Mariam, Marie, Madone, Maria, Mariana, Marla, et bien d’autres. Autant de prénoms avec une seule et unique origine : le nom de Marie, mère et sainte. Elle qui représente toute la maternité, l’amour et l’affection dont les hommes ont tant besoin. Pleine de pureté, Elle devient mère en engendrant à la foi les enfants de Dieu. On la situe dans une dimension qui va même au-delà de la sainteté puisqu’Elle est la plus proche de Dieu. Elle veille sur ses enfants. Elle les protège, et là où la Vierge est chez elle, le diable n’entre pas. Et c’est dans cet esprit, que de plus en plus de femmes, tout âge confondu, choisissent de porter la robe de Marie en ce mois de mai.

Dès qu’elle se décide, la personne intéressée réserve sa robe auprès de la paroisse à laquelle elle est rattachée et la loue pour une période déterminée, ou bien elle la fait faire chez un couturier. Il s’agit d’une robe bleue, aussi claire que le bleu du ciel, ce ciel pur et saint, loin des tentations du monde terrestre, avec un cordon blanc au niveau de la taille, qui symbolise les colombes de la paix. Avant d’être porté, l’ensemble doit recevoir la bénédiction du curé.  Marine, 2 mois, est comme un ange dans cette minuscule robe, conçue à sa taille. Elle la porte pour que les grâces de Marie l’abritent et la protègent de tout mal. Tout comme Julie, cette jeune fille de 6 ans. Lors de sa grossesse, leur mère respective a vu la Vierge dans son rêve, et depuis, elle a fait le vœu de leur faire porter la robe à chaque mois de mai jusqu’à leur majorité. Marie est devenue leur patronne, leur protectrice.

Quant à Nisrine, une quinquagénaire, elle a fait le vœu de porter cette robe il y a cinq ans pour la protéger et protéger ses enfants, protéger son pays :« La Vierge Marie est notre mère, à nous tous, c’est un honneur de porter cette robe bleue et d’être à son image. C’est un vœu que j’ai fait depuis que j’ai guéri d’une longue maladies. Elle intercède pour nous, et comme dit la tradition, le Fils ne refuse rien à sa mère. Et contrairement à ce que l’on peut penser, avec cette tenue vestimentaire, je ne rencontre aucun problème. Je sors avec, je fais mes courses, je vais au travail, je mène ma vie normalement et je récite davantage le chapelet. Et malgré toutes ces années de guerre, soi-disant confessionnelle, j’ai senti beaucoup de sympathie et de compassion de mes collègues au travail, aussi bien musulmans que chrétiens. Moi, je viens de la région de Hassakeh, du Nord de la Syrie, et là-bas il y avait aussi des musulmanes qui faisaient ce vœu et portaient “la robe de Mariam”, comme elles le nomment. Car il faut savoir que Marie occupe une place éminente en islam, une sourate entière lui est dédié (la sourate de Maryam) car Marie représente le modèle parfait du croyant avec une sereine acceptation du décret divin, une des principales vertus du bon musulman ».

Deux pas plus loin, à la sortie de l’église, apparaissent deux jeunes filles de 13 ans, Maya et Farah, avec la même tenue pour avoir exaucé leur vœu. Pour l’une c’était la réussite de son examen d’entrée au collège, et pour l’autre, avoir guéri sa grand-mère paternelle. « On a vu notre amie qui a porté la robe bleue l’année dernière, on a beaucoup discuté avec elle, et elle nous a expliqué combien elle avait apprécié cette expérience, alors on a voulu en faire de même cette année. En effet, on ressent un sentiment très spécial, un apaisement difficile à qualifier, une certaine sérénité, une paix intérieure et beaucoup moins de stress et de peur, surtout avec toutes ces souffrances et toutes ces déchirures que vit le pays. On compte recommencer les années à venir. Les jeunes de notre âge adorent imiter leur idole, par la tenue vestimentaire, la coiffure, les tatous, et nous, nous avons choisi notre idole, nous avons voulu ressembler à notre mère, la Vierge Marie ».  Pour toutes ces différentes « maries », la Vierge est leur référence, leur modèle.

 

Pour Maha, maman de 45 ans qui a perdu son fils au front, Marie est la mère, soumise et patiente : « Elle a une place intermédiaire entre le Ciel et la terre. Elle nous comprend car elle a donné vie, Elle est de chair. Elle a vécu l’enfantement et la souffrance, comme nous les humains. Tout le monde connaît le rapport qui existe entre les mères et leurs enfants dans les familles orientales. Alors à plus forte raison quand leur mère est la Vierge Marie. Alors si on oublie de la prier, nous perdons notre identité de fils. De plus, Elle a souffert, en tant que mère, elle a accepté de perdre le Christ, son fils, en acceptant la volonté de Dieu. Le port de cette robe me donne force et sérénité. Je me sens beaucoup plus proche de mon fils, là où Jésus et Marie veillent sur lui ».

Plus de sept ans de guerre. Une guerre sanglante et meurtrière, et des mortiers qui n’ont pas épargné le quartier chrétien des villes comme Damas, Alep, Homs et tant d’autres. Et, en dépit de tout cela, l’affluence des fidèles aux différentes cérémonies religieuses n’a cessé de croître. Beaucoup étaient convaincu que Dieu n‘allait pas les abandonner. Il testait seulement leur capacité à supporter la souffrance. Il testait leur foi.

 

Il testait leur foi.

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Spiritualité Chrétienne
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 16:48

SOMMES NOUS VRAIMENT PRÊTS A SUIVRE LE CHRIST ?...

Métropolite Antoine de Souroge:

Métropolite Antoine de Souroge:

Où en sommes-nous? 

 
Sommes-nous prêts 
à croire la Parole du Christ? 
 
Sommes-nous préparés, 
captivés par la beauté, 
l'ineffable, l'indicible beauté
 de la personnalité du Christ 
à Le suivre quels que soient les risques?
 
Et le risque, vous le savez, 
est grand: 
nous serons vilipendés, 
on se moquera de nous, 
nous serons étrangers, 
les gens penseront
que nous sommes des vagabonds sur la terre, 
et non pas que nous sommes des pèlerins du Ciel; 
 
mais sommes-nous  prêts à faire cela?
 
 
 
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
Métropolite Antoine de Souroge
La Parabole du  riche et de Lazare
5 Novembre 1989
 
 
cité par 
Lorsqu'en Italie, Marie apparaît pour demander la paix entre l’Orient et d’Occident
26 mai : Marie demande la paix entre l’Orient et d’Occident

 26 mai en Italie : Madonna di Caravaggio (1432) 

Marie demande la paix entre l’Orient et d’Occident

Le 26 mai 1432, Giovanetta di Pietro Vacchi, fille de paysans lombards (Italie), femme simple et pieuse mariée à un homme violent, dit voir la Vierge  :

Brusquement, j’avais devant moi une dame belle et admirable, de haute stature, au visage gracieux, à l’aspect vénérable, vêtue de bleu avec un voile blanc , explique-t-elle. 

L’apparition lui demande de prier et dit qu’elle est venue pour la paix entre les hommes d’Orient et d’Occident. Caravaggio reste un pèlerinage célèbre en Lombardie.

L’évêque de Crémone a rapidement accepté de faire bâtir un sanctuaire, visité en 1992 par le pape de Rome Jean-Paul II.

(René Laurentin, ‎Patrick Sbalchiero - https://books.google.fr/books?isbn=2213640157 )

 

Prière de saint Ephrem le Syrien pour l'Orient

Prière de saint Ephrem le Syrien pour l'Orient

 

Seigneur notre Dieu,

 

Vous avez choisi l’Orient pour envoyer Votre Fils unique et

 

accomplir l’économie du salut.

 

C’est une jeune fille orientale, la Vierge Marie, que Vous

 

avez choisi pour qu’elle porte et enfante Votre Fils unique.

 


C’est en Orient qu’il a grandi, qu’il a travaillé, qu’il a choisi Ses

 

Apôtres et Ses disciples.

 


C’est en Orient qu'Il a transmis Votre volonté et Vos

 

enseignements, Il y fit des miracles et des prodiges. C’est en

 

Orient qu'Il s'est livré.

 

C’est en Orient qu'Il a choisi de souffrir, de mourir et de

 

ressusciter.

 

C’est de l’Orient qu'il monta pour siéger à Votre droite.

 

Nous te prions d’accorder les forces nécessaires à Vos enfants

 

en Orient pour qu’ils soient affermis dans la foi et dans

 

l’espérance de Vos Saints Apôtres.

 

Amîn.

Je vous salue, Marie 
pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.
Amen.

 

Premier dimanche après la Pentecôte

  • Saint Qurbana :
    • Actes 17:10-15 :
  • 10 Les frères firent partir de nuit vers Bérée Paul et Silas qui, dès leur arrivée, se rendirent à la synagogue des Juifs.
  • 11 Ceux-ci avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique, et ils accueillirent la Parole de tout leur cœur, interrogeant chaque jour les Écritures pour voir si ce que l’on disait était exact.
  • 12 Beaucoup d’entre eux devinrent donc croyants, ainsi que des femmes grecques de qualité et un bon nombre d’hommes.
  • 13 Mais quand les Juifs de Thessalonique apprirent qu’à Bérée aussi la parole de Dieu était annoncée par Paul, ils vinrent là encore bouleverser les foules et jeter le trouble.
  • 14 Alors, aussitôt, les frères firent partir Paul pour qu’il poursuive sa route jusqu’à la mer, tandis que Silas et Timothée restaient là.
  • 15 Ceux qui escortaient Paul le conduisirent jusqu’à Athènes. Puis ils s’en retournèrent, porteurs d’un message, avec l’ordre, pour Silas et Timothée, de rejoindre Paul le plus tôt possible.
    •  
    • II Corinthiens 5: 14 :
    • 14 L’amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu’un seul est mort pour tous, et qu’ainsi tous ont passé par la mort.
    •  6:10 :
    • 10 on nous croit tristes, et nous sommes toujours joyeux ; pauvres, et nous faisons tant de riches ; démunis de tout, et nous possédons tout.
    •  
    • St. Jean 6:26-35 :
  • 26 Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés.
  • 27 Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »
  • 28 Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
  • 29 Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »
  • 30 Ils lui dirent alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ?
  • 31 Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »
  • 32 Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel.
  • 33 Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. »
  • 34 Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. »
    • 35 Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif.
    • --------------------------------------------

Dimanche 27 (Dimanche après la Pentecôte):

BONNE FÊTE A TOUTES LES MAMANS

Insondable, viscéral, divin, l’amour maternel est exalté aussi bien dans la littérature que dans la Bible.

Tous aux pieds de la "Mère de Miséricorde", la "Maman Céleste" pour clore le "Mois de Marie" en nous rappelant une autre Maman admirable (Pour ceux qui ne purent venir le 22 MAI): Sainte Rita de Cascia... 

 

 

10h30, Messe suivie de la bénédiction des roses et de l'huile (Pour les malades) et du repas fraternel,possibilité de rencontrer un prêtre (Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

 

La fête des mères est l’occasion de relire ces jolies phrases, qui ne manqueront pas de vous inspirer pour exprimer tout votre amour à celle qui vous a porté !

Pour débuter le diaporama, cliquer sur la première image

Quand l’Église vit à la manière de Marie

L’Église mariale suit Marie dans la montagne et part avec elle à la rencontre de la vie. Elle rend visite aux femmes et aux hommes et, au-delà des stérilités apparentes, elle est à l’affût de ce qui naît, de ce qui est possible, de la vie qui palpite en eux. 

(…) L’Église mariale sait qu’elle est l’objet d’un amour gratuit et que Dieu a des entrailles de mère. Elle l’a vu, Dieu, sur le pas de la porte, guetter l’improbable retour du fils ; elle l’a vu se jeter à son cou, passer à son doigt l’anneau de fête et organiser lui-même la fête des retrouvailles...

Quand elle feuillette l’album de famille, elle voit Zachée sur son sycomore, Matthieu et les publicains, une femme adultère, une Samaritaine, des étrangers, des lépreux, des mendiants, un prisonnier de droit commun sur son poteau d’exécution. 

Alors, vous comprenez, l’Église mariale, elle ne désespère de personne. 

Elle  n’éteint pas la mèche qui fume encore . 

Quand elle trouve quelqu’un sur le bord de la route, blessé par la vie, elle est saisie de compassion. Et avec une infinie douceur, elle soigne ses plaies. 

Elle est le port assuré et toujours ouvert, le refuge des pécheurs, « mater misericordiae », la mère de miséricorde.

L’Église mariale laisse entrer le vent de Pentecôte, le vent qui pousse dehors et qui délie les langues. 

Et sur la place publique, elle prend la parole. Pas pour assener une doctrine, pas pour grossir ses rangs. 
Elle dit que la promesse est tenue, que le combat est gagné, que le Dragon est terrassé à jamais.

(…) Et là, sur la croix, nous avons vu la « miséricorde », le cœur ouvert de notre Dieu. C’est là, au pied de la croix, qu’un peuple est né, un peuple marial. Frères et sœurs, soyons de ce peuple. Prenons Marie chez nous. 

(Frère François Marc, sm
Extraits d’une méditation poétique.)

-----------------------

Quando a Igreja vive à maneira de Maria

A Igreja Mariana segue Maria na montanha e vai com ela para conhecer a vida. Ela visita homens e mulheres e, além da esterilidade aparente, está à procura para o que nasce, do que é possível na vida que pulsa neles.

(...) A Igreja Mariana sabe que ela é o objeto de um amor livre e que Deus tem o ventre da mãe. Ela viu, Deus, no limiar da porta, observando o retorno improvável do filho; ela o viu e caiu sobre seu pescoço, passando em seu dedo o anel e festivo organizar-se o partido da reunião ...

Quando ela folheia o álbum de família, ela vê Zaqueu em seu sicômoro, Mateus e os publicanos, adúltera, um samaritano, estrangeiros, leprosos, mendigos, um prisioneiro comum em sua estaca de execução.

Então, você entende, a Igreja Mariana, ela não se desespera de ninguém.

Não extingue o pavio que ainda fuma.

Quando ela encontra alguém do lado da estrada, ferido pela vida, ela é compassiva. E com infinita doçura, ela cura suas feridas.

Ela é o porto seguro e sempre aberto, o refúgio dos pecadores, "misericordiae mater" a mãe de misericórdia.

A Igreja Mariana deixa entrar o vento de Pentecostes, o vento que expulsa e solta as línguas.

E na praça pública, ela fala. Não afirmar uma doutrina, não inchar suas fileiras.
Ela diz que a promessa é mantida, a luta é vencida, o Dragão é pavimentado para sempre.

(...) E ali, na cruz, vimos a "misericórdia", o coração aberto do nosso Deus. É lá, ao pé da cruz, que nasce um povo, um povo mariano. Irmãos e irmãs, deixe-nos ser deste povo. Vamos levar a Mary para casa.

(Irmão François Marc, sm
Extrai de uma meditação poética.

----------------------

When the Church lives in the manner of Mary

The Marian Church follows Mary on the mountain and goes with her to meet life. She visits women and men and, beyond apparent sterility, she is on the lookout for what is born, what is possible, the life that pulsates in them.

(...) The Marian Church knows that she is the object of a free love and that God has mother's womb. She saw it, God, on the threshold of the door, watching for the improbable return of the son; she saw him throwing herself on his neck, passing the ring of feast on his finger and organizing the reunion party himself ...

When she flips through the family album, she sees Zacchaeus on his sycamore, Matthew and the publicans, an adulterous woman, a Samaritan woman, strangers, lepers, beggars, a common prisoner on his execution post.

So, you understand, the Marian Church, she does not despair of anyone.

It does not extinguish the wick that still smokes.

When she finds someone on the side of the road, hurt by life, she is compassionate. And with infinite sweetness, she heals her wounds.

She is the safe harbor and always open, the refuge of sinners, "mater misericordiae", the mother of mercy.

The Marian Church lets in the wind of Pentecost, the wind that pushes out and loosens tongues.

And in the public square, she speaks. Not to assert a doctrine, not to swell its ranks.
She says the promise is kept, the fight is won, the Dragon is floored forever.

(...) And there, on the cross, we saw the "mercy", the open heart of our God. It is there, at the foot of the cross, that a people is born, a Marian people. Brothers and sisters, let us be of this people. Let's take Mary home.

(Brother François Marc, sm
Extracts from a poetic meditation.)

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

« Dieu vous a fait gay »(Pape François)... ?

Comparons avec la position du présent Pape de Rome François  avec la position de l'Eglise Orthodoxe exprimée ici par le Père Marc-Antoine Costa de Beauregard :

« C’est la prière de l’Eglise, la foi de l’Eglise, encore plus que la prise de conscience et la résolution de la personne, qui donnent la guérison, le miracle de la santé de l’âme et du corps.

Il faut croire au miracle pour chercher ainsi la guérison de son homosexualité reconnue d’abord comme une maladie de l’âme.

N’oublions pas l’onction des malades, où intervient si fortement la prière de foi de la communauté des croyants. [–] Tant que l’être humain n’a pas connu la seconde naissance, la naissance selon l’Esprit, par laquelle il hérite de l’humanité sainte du Christ, il continue de porter en soi, dans son sang, tous les germes héréditaires du péché.

En ce sens, l’homosexualité est génétique, mais comme le sont les autres passions.

En ce sens également, nul ne peut penser à un homosexuel autrement que comme à son frère : homosexuel mon frère ; homosexuelle ma sœur - parce que l’homosexualité, comme toutes les passions, est dans la nature déchue dont j’hérite à la conception. »

Pour comparer les positions, cliquez ci-dessous ou suivez le lien:

https://reinformation.tv/gay-pape-francois-propagande-lbgt-jallais-84533-2/

 

LA GRACE ET LA CONSCIENCE DOGMATIQUE

 

En russe, le mot pour désigner « la grâce » se dit « Blagodat' ». Il relève

- de la racine « blag » qui signifie « bonté »

- et de celle de « dat' » qui exprime la notion de « don.

Ce terme exprime donc dans une certaine mesure la nature de la grâce, c'est-à-dire : « don bienfaisant de Dieu », ou « don de la bonté de Dieu », la force (énergie ) incréée de la Divinité.

 

Le commandement du Christ n'est pas une norme éthique, mais il est en lui-même la vie éternelle et divine. Dans sa nature créée, l'homme n'a pas la vie en lui-même, et c'est pourquoi il ne peut, par ses propres forces, accomplir la volonté de Dieu, autrement dit vivre selon les commandements de Dieu. Mais il est propre à l'homme de tendre vers Dieu et vers la béatitude de la vie divine.

L'expérience historique de l'Eglise nous montre que lorsqu'un homme a été gratifié de grands dons de la grâce et de visions, il lui faut encore de longues années de vie ascétique pour se les assimiler plus profondément. La grâce prend alors la forme d'une connaissance spirituelle que nous nommerons de préférence « connaissance dogmatique », mais non dans le sens académique du terme.

 

Mais quelque grand que soit le premier don de la grâce, tant qu'il ne l'a pas assimilé, l'homme reste exposé à des fluctuations et même à des chutes. L'apôtre Pierre nous en fournit un excellent exemple. Sur le mont Thabor, il est dans un bienheureux émerveillement ; mais ensuite, au moment des souffrances du Christ, il le renie ; bien des années plus tard, il citera dans son épître sa vision du Thabor comme un témoignage puissant en faveur de la vérité.

 

Le délai pour assimiler la grâce n'est pas le même pour tous.

Mais dans ses grandes lignes, le processus normal est le suivant:

 

- La première expérience de la visite de Dieu marque profondément l'être humain tout entier et l'entraîne à la vie intérieure, à la prière, à la lutte contre les passions. Pendant cette période, le cœur est rempli de sensations spirituelles, et les expériences vécues sont si fortes qu'elles attirent à elles toute l'attention de l'intellect.

 

- Durant la période suivante, la perte de la grâce plonge l'homme dans une grande affliction et l'amène à une recherche éperdue des causes de cette perte et des moyens pour retrouver le don de Dieu. [C'est ainsi que l'épisode de Jésus perdu et retrouvé au temple -Lc 2, 41-52) est un mystère du salut pour la vie de tous les chrétiens].

 

- Ce n'est qu'après de nombreuses années d'alternance de ces états spirituels, années habituellement passées à lire les saintes Ecritures, les œuvres des saints Pères de l'Eglise, à s'entretenir avec des maîtres spirituels et d'autres ascètes, à lutter contre les passions, que l'homme découvrira en lui la lumineuse connaissance des voies du salut venue mystérieusement et sans se laisser observer. Cette connaissance, que nous avons appelée conscience dogmatique, est la vie profonde de l'esprit et non pas une gnose abstraite.

 

L'Eglise est forte non pas par son érudition scientifique, mais, avant tout, par la réelle possession des dons de la grâce. L'Eglise vit par le Saint Esprit, elle respire par lui. Par le fait même de communier à lui, elle sait comment il agit.

 


Archimandrite Sophrony,

Extraits de :

Archimandrite Sophrony, Starets Silouane, moine du mont Athos,

Vie - Doctrine - Ecrits

- Edition Présence, Belley, 1982. p. 180-187 ;

Extraits par F. Breynaert.

Source : http://www.mariedenazareth.com/

Birmanie/Myanmar : fuite obligée de plus de 7.000 chrétiens kachins

birmanie-persecutions.JPGYangon (Agence Fides) – Plus de 7.000 chrétiens appartenant à la minorité ethnique Kachine, se trouvant dans le nord du pays, ont été contraints à évacuer à cause de l’escalade de la violence entre l’armée et les rebelles indépendantistes kachins. C’est ce que confirme à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Francis Daw Tang, Evêque de Myitkyina, Diocèse situé dans l’Etat Kachin.
L’Evêque explique : « Au début avril, l’armée a commencé à attaquer la région à la frontière avec la Chine. De nombreux villages ont été attaqués, provoquant une grande souffrance aux civils, qui ont commencé à fuir. Nombreux sont ceux qui sont pris au piège dans la jungle depuis au moins trois semaines, sans nourriture et sans liberté de se mouvoir, en ce que soupçonnés de collaborer avec les rebelles ». « Les évacués en question – poursuit-il – sont venus dans la Paroisse de Tanghpre. Pour le moment, 243 familles sont entassées sur le territoire paroissial pour un total de 1.200 personnes. Par ailleurs, 600 autres évacués sont arrivés à Palana, dans un complexe de l’église baptiste et d’autres groupes ont trouvé refuge dans d’autres églises » raconte-t-il, remarquant que la Caritas du Myanmar les assiste. Hier, 400 autres civils évacués sont arrivés dans la capitale de l’Etat Kachin, Myitkyina, où se trouvaient déjà plus de 4.000 évacués.
A propos de ce qui se passe actuellement dans le nord du pays, l’analyste politique Stella Naw remarque : « Il s’agit d’une guerre dans le cadre de laquelle les civils sont systématiquement victimes des militaires birmans, alors que la communauté internationale ignore cette situation d’urgence » et place cette crise à côté de celle concernant les musulmans Rohingyas.
« Il s’agit d’un conflit invisible – déclare à Fides Than Htoi, un chrétien qui travaille comme assistant social dans l’Etat Kachin. Suite aux bombardements, le complexe scolaire chrétien Kachin Baptist Mission School a été détruit le 11 mai – indique-t-il – en remarquant qu’il s’agit là « d’attaques militaires contre des objectifs civils ».
Yanghee Lee, Envoyé spécial de l’ONU chargé des droits fondamentaux, dans son rapport de mars dernier au Conseil chargé des droits fondamentaux, a demandé la cessation immédiate des combats, en affirmant : « Ce à quoi nous assistons actuellement est inacceptable : des civils innocents sont tués et blessés et des centaines de familles s’enfuient pour sauver leur vie ». (SD-PA) (Agence Fides17/05/2018)

Népal : Cinq attaques contre des églises chrétiennes

nepal-persecutions.jpgKatmandu (Agence Fides) – Cinq églises, dont une église catholique, ont fait l’objet d’attaques au Népal en l’espace d’une semaine. Ainsi que l’a appris l’Agence Fides, l’église Saint Joseph de Kohalpur, dans le district de Banke, a été incendiée par des personnes non identifiées en date du 18 mai. La population locale a indiqué que les auteurs de l’attaque ont intimé à l’agent de demeurer à son domicile. Ensuite de quoi, dix hommes non identifiés ont fait irruption dans l’église, versé de l’essence et livré aux flammes l’édifice. L’église Saint Joseph constitue une nouvelle Paroisse comptant quelques 20 fidèles. Personne n’a été blessé dans le cadre de cette attaque incendiaire mais l’intérieur de l’église a été entièrement détruit.
La Fédération nationale des chrétiens au Népal (FNCN), organisme œcuménique, demande une intervention urgente du gouvernement népalais et des enquêtes sur les auteurs de l’acte criminel. Condamnant « l’attaque directe à l’encontre des minorités religieuses au Népal qui trouble l’harmonie réciproque », la déclaration parvenue à Fides souligne que le gouvernement « doit défendre les libertés fondamentales reconnues par la Constitution et garantir que tous les droits soient protégés », de manière à ce que tous les citoyens puissent se sentir en sécurité lorsqu’ils pratiquent leur religion.
Kadhka Prakash, activiste catholique pour les droits fondamentaux de Katmandu, a déclaré à Fides : « Cette profanation constitue une attaque directe contre l’Eglise catholique. Le sanctuaire, l’autel et l’Eucharistie sont fondamentaux pour notre culte. Il s’agit d’un message proclament que le Christianisme n’est pas le bienvenu en ce lieu. Les Chrétiens au Népal désirent construire la paix et travailler pour la justice ».
Au cours de ces jours derniers, entre le 9 et le 13 mai, des temples protestants ont été incendiés, presque tous dans le cadre d’attaques nocturnes. Il s’agit de l’église de Mahima sise à Dhangadhi, de l’église de l’Emmanuel de Panchthar – dans l’est du pays – de l’église de l’Emmanuel de Doti, de l’église de l’Emmanuel de Kanchanpur – dans l’ouest du pays – et de l’église Hebron – de nouveau dans l’est du pays. Bien que personne n’ait été tué dans le cadre de ces attaques, les chrétiens du cru sont préoccupés suite à l’augmentation des actes d’hostilité envers les groupes chrétiens au Népal.
Le pasteur Tanka Subedi, fondateur et président de l’organisation Dharmik Chautari Nepal et du Forum du Népal pour la Liberté religieuse, a déclaré à Fides : « Le gouvernement népalais est un gouvernement démocratique et il a pour mission de protéger tous les groupes religieux de la même manière ».
La National Christian Fellowship du Népal (NCFN) et la Nepal Christian Society (NCS) ont, elles aussi, condamné les attaques, indiquant que les chrétiens népalais sont faussement accusés de prosélytisme à l’encontre de la population à majorité hindoue. (SD) (Agence Fides 19/05/2018)

Ces expressions qui ont une origine biblique : « Il y a un temps pour tout »

Découvrez ces expressions que nous utilisons depuis notre plus jeune âge. Certaines ont tellement imprégné notre culture qu’on ne soupçonne pas qu’elles puissent avoir une origine biblique.

Il y a un temps pour tout

Savez-vous quel est le point commun entre la Bible et Forrest Gump, film américain de Robert Zemeckis (1994), récompensé plusieurs fois aux Oscars et aux Golden Globes ?  Parmi les titres de la bande originale de Forrest Gump figure la chanson Turn ! Turn ! Turn ! (to everything there is a season) interprété par le groupe américain The Byrdset dont les paroles proviennent presque exclusivement du chapitre 3 de l’Ecclésiaste, l’un des livres de sagesse de l’Ancien Testament !

C’est du tout début de ce chapitre 3 que vient l’expression « il y a un temps pour tout »:

Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel :
Un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher.
Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour détruire et un temps pour construire.
Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour gémir, et un temps pour danser.
Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour les amasser ; un temps pour s’étreindre, et un temps pour s’abstenir.
Un temps pour chercher, et un temps pour perdre ; un temps pour garder, et un temps pour jeter.
Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire, et un temps pour parler.
Un temps pour aimer, et un temps pour ne pas aimer ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix. 
(Ecclésiaste 3, 1-8)

Écrit à la fin des années 1950 par le chanteur folk américain Pete Seeger, le titre a été interprété par de nombreux artistes dont Nina Simone, Dolly Parton, Bruce Springsteen et Chris De Burgh, mais c’est la reprise folk rock de The Byrds qui a connu le plus grand succès et s’est classée numéro un des ventes aux États-Unis à sa sortie en 1965. Seeger a repris presque textuellement les huit premiers versets du texte originel, modifiant légèrement l’ordre des phrases, et rajoutant le fameux Turn ! Turn ! Turn !  avant de conclure par : a time for peace, I swear it’s not too late — « un temps pour la paix, je jure que ce n’est pas trop tard »—, des paroles qui, en pleine guerre du Vietnam, prenaient une forte valeur symbolique.

Vivre le présent

Loin d’être un livre poussiéreux au contenu ennuyeux et dépassé, la Bible continue d’inspirer des artistes de toutes convictions grâce à la beauté et à la puissance de ses textes. À la fois complexe et fascinant, le Livre de l’Ecclésiaste (du nom grec) ou Qohélet (du nom hébreu) est traditionnellement attribué à Salomon, roi qui incarne la sagesse par excellence, bien que l’hypothèse soit contestée, le texte étant daté du IIIesiècle avant J.-C. alors que Salomon a vécu autour du Xe siècle avant J.-C.. Plusieurs expressions du livre ont traversé les siècles comme « Se croiser les bras » (Ec 4, 5), « Rien de nouveau sous le soleil«  (Ec 1, 9), « Tu es poussière et tu retourneras à la poussière » (Ec 3, 20) ou le célèbre et théâtral « Vanité des vanités, tout est vanité » (Ec 1, 2).

Qohelet se montre très marqué par la relation au temps qui passe et s’interroge sur la destinée de l’homme. Il reconnaît la fragilité des êtres et des choses et leur caractère éphémère. Son point de vue peut sembler pessimiste car il pose un regard souvent désabusé sur les hommes et la société.

Ainsi, l’énumération d’actions et de leurs contraires semble égrener la succession inéluctable de tous les temps, bons ou mauvais, qui constituent une vie. Mais cette énumération contribue aussi à souligner la richesse de l’existence et la multiplicité des actions à notre disposition, réalisables ou pas selon ce que nous souhaitons faire de notre existence.

Certains verbes expriment une action très négatives (mourir, tuer, pleurer…) mais « Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps » (Ec 3, 11), affirme Qohélet un peu plus loin : chaque temps de la vie révèle son sens une fois le moment venu. Une bonne chose effectuée au mauvais moment peut se révéler néfaste, et inversement, ce qui semble effrayant et difficile à un moment donné peut, avec du recul, nous aider à grandir ou avoir des conséquences positives. Pour Qohélet, il y a un rythme à respecter, dans la nature comme dans la vie, la sagesse est de se montrer patient, sans chercher à précipiter les évènements, et de savoir accueillir et apprécier chaque chose au moment où elle se présente. C’est une invitation à vivre le présent, sans regret pour le passé ou illusion sur l’avenir.

SOUFFRANCE

saint-thomas-jesus_leg.jpg

Je dis toujours aux gens qui souffrent

que la souffrance est un baiser de Jésus,

un signe qu'ils sont tout près de Lui sur la croix,

tellement près que là Jésus peut les embrasser.

 

Mère Teresa

Ne pas oublier son ange gardien avant de dormir

Le saint curé d’Ars n’oubliait jamais les anges gardiens, « nos plus fidèles amis ». Il a même pensé à une petite prière à joindre à nos prières du soir.

Les prières du matin et du soir peuvent devenir une routine, mais elles sont importantes car elles donnent un sens religieux à la vie quotidienne. Ces prières témoignent que Dieu est au cœur de notre existence. Et les anges gardiens, qui sont un lien vivant entre Lui et les hommes, méritent aussi la leur, eux qui sont là du matin jusqu’au soir pour assurer la mission qu’Il leur a confiée.

Les anges gardiens « sont nos plus fidèles amis, parce qu’ils sont avec nous le jour, la nuit, dans tout le temps et dans tous les lieux », dit le curé d’Ars (1786-1859) dans un sermon pour honorer leur fête. Dieu, « non content de nous avoir donné son Fils unique, le plus tendre objet de ses complaisances, pour le sacrifier à la mort la plus cruelle, souligne-t-il, non content de nous avoir arrachés à la tyrannie du démon, de nous avoir appelés à la glorieuse qualité d’enfants de Dieu et de nous avoir choisis pour cohéritiers de son royaume, il veut encore envoyer à chacun de nous un ange du ciel pour nous garder tous les jours de notre vie. Cet ange ne nous doit pas quitter, avant d’avoir paru avec nous au tribunal de Jésus-Christ, pour lui rendre compte de tout ce que nous aurons fait pendant notre vie ».

Alors, à ces anges au pouvoir d’intercession infini qui ont promis « je serai ton meilleur ami, je serai celui qui sait tout de toi. Jamais je ne te jugerai, car je comprends tes erreurs et je ne te condamnerai jamais », n’oublions pas de témoigner notre reconnaissance, recommande le saint prêtre. Après celle du matin, voici la dernière petite prière du jour qu’il propose, à lui adresser en se couchant :

« Bonsoir, mon ange gardien.
Je vous remercie de m’avoir gardé pendant ce jour ;
offrez à Dieu tous les battements de mon cœur pendant que je dormirai »

Pour tout savoir sur la hiérarchie des anges, cliquez sur la première image du diaporama :
Ecclésiologie : L'interdit des structures ecclésiastiques séparées dans un même lieu (p. Jean)
 

"Aucune règle canonique n’a été affirmée par la Tradition de l’Église avec plus de fermeté que la règle qui interdit l’existence de structures ecclésiastiques séparées dans un même lieu. Le caractère strictement territorial de l’organisation de l’Église semble aller de soi aux Pères de tous les conciles et elle est impliquée dans tous les canons traitant de l’ordre ecclésiastique. »
« Qu’arrive-t-il quand les Orthodoxes, vivant côte à côte dans la même ville, considèrent comme normal de constituer plusieurs “églises”, - la russe, la grecque, la serbe ou la syrienne, - qui, naturellement, maintiennent l’unité formelle dans la foi et dans l’esprit mais non dans la pratique ? Il n’y a pas de doute qu’une telle situation discrédite notre témoignage dans le monde contemporain et va contre la vraie nature de l’Église du Christ. Aucune référence à une unité spirituelle ou à une inter-communion sacramentelle ne peut servir d’alibi parce que le Christ a établi sur terre une Église visiblement une et parce que la communion spirituelle consiste précisément à nous donner la force et le sentiment de notre responsabilité pour réaliser une unité visible et pratique. »
« ll est inadmissible d’avoir deux communautés et deux évêques dans un même lieu, simplement parce que le Christ est un" et parce que "l’ecclésiologie orthodoxe, en affirmant la plénitude catholique de chaque Église locale, suppose que l’unité catholique se manifeste sur le plan local. »

(Archiprêtre Jean Meyendorff, "One Bishop in One City (Canon 8, First Ecumenical Council)", St. Vladimir’s Theological Quarterly, 5 (1961), pp. 54-62 ; "Sommes-nous vraiment l’Église Une ?", Contacts, n 37, 1962/1, pp. 25-33, repris dans Orthodoxie et catholicité, Paris, Le Seuil, 1964, pp. 99-108)



"Si nous insistons sur le caractère eucharistique de l’Église, si nous croyons aussi que l’organisation visible de l’Église sur terre doit être articulée sur une base territoriale et non sur une base ethnique, cela signifie - comme conséquence - que dans un endroit donné il ne peut y avoir qu’un seul évêque. Notre situation présente en Occident, avec une Église orthodoxe écartelée entre diverses juridictions, avec une multiplicité d’évêques dans chaque grande ville, ce n’est pas seulement une incommodité, une gêne pour notre action pastorale et missionnaire ; ce n’est pas seulement théoriquement anticanonique, mais beaucoup plus profondément, c’est une contradiction fondamentale concernant l’être même de l’Église en tant qu’organisme eucharistique ; c’est un péché ecclésiologique, une transgression absolue, une violation de l’Église comme Corps du Christ."
Métropolite Kallistos (Timothy Ware), patriarcat de Constantinople

A lire, relire et partager. Il ne résonne pas assez, cet appel clair à la suppression de ces prétendues "juridictions canoniques" qui se font la concurrence, la transformation de ces paroisses ethniques de "clubs culturels" en paroisses chrétiennes, et à l'unité réelle, organique, dans l'unique Église du Christ, l'Orthodoxie. L'ethno-phylétisme a été condamné comme hérésie au 10ème Concile Oecuménique en 1872 à Constantinople, et il est encore le vice le plus répandu à tous les étages. Comment évangéliser quand on montre tout le contraire?Source:

Source: Saint Materne

Loi anti-fake news : l'exécutif estime que «la capacité de discernement des citoyens ne suffit plus»

Venue défendre devant l'Assemblée nationale le projet de loi du gouvernement contre les fausses informations, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a été interpellée par plusieurs députés, qui s'interrogent sur le bien-fondé d'une telle mesure.

Lentement mais sûrement, le dispositif législatif relatif à la lutte contre les fausses informations, ou fake news, poursuit son petit bonhomme de chemin dans le circuit de la création législative. Ce 22 mai 2018, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, était auditionnée par la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale.

Alors que la loi devrait être examinée en séance le 30 mai prochain, plusieurs députés ont fait part de leurs réserves, à l'instar du Conseil d'Etat. Aussi, le talon d'Achille de cette loi de censure de l'information jugée fausse, avec pour cible internet et les réseaux sociaux, réside-t-il toujours dans l'établissement de la preuve de l'intentionnalité de nuire. Comment distinguer entre une information erronée, mais publiée de bonne foi, et une information «de faussaire», pour reprendre l'idée du «fake» qui signifie tout à la fois «faux» et «fabriqué».

L'intention de nuire devrait pourtant être l'élément caractéristique de l'infraction

Lors de la séance de question réponses, la députée Brigitte Kuster (Les Républicains - LR) a interpellé la ministre. «Le conseil d'Etat souligne qu'en elle-même, la notion de fausse information [telle que définie dans le projet de loi] ne révèle aucune intentionnalité», a-t-elle souligné. Et Brigitte Kuster de rappeler : «L'intention de nuire devrait pourtant être l'élément caractéristique de l'infraction, ce qui n'est pas le cas dans la proposition de loi.» Outre ce flou juridique laissant une large part à la subjectivité et à l'interprétation mais aussi à une instrumentalisation politique visant à disqualifier un discours importun, la députée a également souligné la faiblesse, à ses yeux, de la procédure de référé permettant à l'autorité judiciaire de statuer sur la nature même – vraie ou fausse – d'une information.

Ecueils techniques et juridiques, flou de la notion de «fake news»

«Good luck !», a pour sa part lancé ironiquement le député socialiste Hervé Salignac, pointant du doigt les écueils techniques de la future loi. «Je suis persuadé que si on devait confronter les bonnes intentions de ce texte à la réalité et aux compétences techniques des spécialistes de la fausse information, ils démonteraient ligne après ligne cette proposition de loi», a-t-il objecté.

Ex-ministre des Outre-mer et députée socialiste, George Pau-Langevin s'est quant à elle interrogée sur l'absence d'évaluation du dispositif législatif déjà existant. De fait, la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse permet déjà de réprimer les propos diffamatoires ou erronés. Autre exemple, le code électoral propose un cadre censé garantir la bonne tenue d'une élection en luttant notamment contre la diffusion de fausses nouvelles.

«Les chaînes d’information pilotées par des Etats étrangers» dans le viseur

Dans sa présentation du projet de loi, Françoise Nyssen s'est contentée de dérouler les arguments de l'exécutif en matière de censure de l'information qu'il juge fausse. «La capacité de discernement des citoyens ne suffit plus», a-t-elle argumenté devant la commission. Et d'ajouter, rendant hommage aux initiatives de contrôle développés par des organes de presse tels que le Décodex du quotidien Le Monde ou le Check News de Libération : «Il faut former les citoyens.»

«Nous ne pouvons pas laisser des entreprises faire de l’argent sur le dos des démocraties», a-t-elle martelé, faisant apparemment référence aux réseaux sociaux. Mais les géants du net ne sont pas les seuls dans le collimateur.

Sans désigner (comme l'avait fait Emmanuel Macron en mai 2017) nommément les groupes médias publics russes RT et Sputnik, la ministre a ainsi également mentionné «les chaînes d’information pilotées par des Etats étrangers».

Se faisant plus claire, Françoise Nyssen a rappelé qu'Emmanuel Macron comptait évoquer le sujet lors de son prochain voyage à Moscou, à l'occasion du Forum économique international de Saint-Pétersbourg qui aura lieu du 24 au 26 mai 2018.

Pour désigner la Russie sans la nommer, Françoise Nyssen a pu compter sur l'aide du député de La République en marche (LREM) Pieyre-Alexandre Anglade. «La dissémination de fausses informations ne se fait pas au hasard [...] Elle répond souvent à une véritable stratégie politique, financée parfois par des Etats tiers à la frontière orientale de l'Union européenne, visant à diviser nos sociétés [et] à affaiblir le projet européen», a-t-il fait valoir devant la commission parlementaire ce même jour.

En vue des élections européennes de 2019, sur fond de crise et de contestation contre les élites dans des pays comme l'Italie, l'exécutif voudrait-il contrôler l'offre d'information dont disposent les électeurs ? Reste à savoir comment le tri sera fait, et par qui.

source

_________________________

Poutine explique pourquoi Trump ne parvient pas à normaliser le dialogue avec la Russie

D’après Vladimir Poutine, Donald Trump se voit empêcher de normaliser le dialogue avec Moscou, entre autres sous le prétexte de «l’ingérence russe dans l’élection présidentielle aux États-Unis».

«On empêche toujours le Président américain — en effet pour des raisons de politique intérieure et sous le prétexte de l'ingérence russe dans l'élection présidentielle aux États-Unis — d'organiser normalement son travail avec nous», a déclaré le Président russe en marge du Forum économique de Saint-Pétersbourg.

Par ailleurs, il n'y a aucune preuve démontrant que Moscou ait influencé le vote le jour de l'élection présidentielle aux États-Unis en 2016 et que des liens aient effectivement existé entre l'équipe de Donald Trump et la Russie. Dans le même temps, le FBI a mené une campagne visant à torpiller le candidat devenu depuis Président, Donald Trump, tout en utilisant des techniques tout aussi douteuses pour immuniser Hillary Clinton et ses conseillers les plus proches contre les infractions de faux témoignage et de divulgation de secrets d'État.

Moscou a réfuté à de nombreuses reprises les accusations de tentatives d'influer sur des élections étrangères. Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, les a qualifiées de «complètement infondées». En évoquant la prétendue ingérence russe dans les élections américaines, françaises et allemandes, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré qu'il n'existait aucune preuve permettant de confirmer de telles accusations.

Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg est la plus importante conférence économique annuelle en Russie. Depuis 1997, il réunit des chefs d'Etat, des ministres des Finances, des chefs d'entreprises russes et étrangers, ainsi que des financiers et des chercheurs pour discuter des problèmes économiques se posant à la Russie et aux marchés des pays en développement. Le Président russe participe aux travaux du forum depuis 2005.

source

___________________________________________

Poutine déconseille à l’Occident de passer «la ligne rouge» dans ses relations avec Moscou

Dans le cadre du Forum économique de Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a appelé l’Occident à ne pas franchir «la ligne rouge» dans ses relations avec la Russie.

Le Président russe appelle les pays occidentaux à respecter les intérêts géopolitiques de Moscou et s'est dit préoccupé par l'expansion de l'Otan vers l'Est, qui pourrait constituer une menace existentielle pour la Russie.

«Non seulement l'Otan s'est approchée de nos frontières, mais nous soupçonnons que l'Ukraine en fera partie demain et que des radars et des systèmes de défense antimissiles y seront installé», a relevé Poutine. Ainsi, il a tenu à souligner que l'Occident ne devait pas franchir la «ligne rouge» dans ses relations avec Moscou.

 

«Il y des limites, ‘'la ligne rouge'' à ne pas dépasser. Que l'on respecte également nos intérêts géopolitiques», a-t-il conclu.

Le Forum économique international de Saint-Pétersbourg est la plus importante conférence économique annuelle en Russie. Depuis 1997, il réunit des chefs d'Etat, des ministres des Finances, des chefs d'entreprises russes et étrangers, ainsi que des financiers et des chercheurs pour discuter des problèmes économiques se posant à la Russie et aux marchés des pays en développement. Le Président russe participe aux travaux du forum depuis 2005.

source

_____________________________________________

 

Birmanie : des massacres d’hindous auraient été perpétrés par les Rohingyas selon Amnesty International. MàJ : Pendant ce temps, plus de 8000 Kachins chrétiens exilés suite à la reprise des combats de l’État birman contre les rebelles Kachins et Shans

Depuis début avril, de nouveaux affrontements ont lieu entre l’armée birmane et les groupes rebelles de l’Armée pour l’indépendance du Kachin (KIA) et de l’Armée de libération nationale ta’ang (TNLA), dans les États Kachin et Shan au nord du pays. Plus de huit mille personnes ont dû fuir leur domicile. Plus de 90 % de la population de la région est chrétienne, et les personnes déplacées ont pu trouver refuge dans les églises.  

 

La reprise des combats entre l’armée birmane et les rebelles, dans l’État Kachin au nord du pays, ont entraîné la fuite de milliers de personnes depuis début avril, qui ont dû trouver refuge dans les églises. Le père Pierre Hka Awng tu, curé de la cathédrale Saint-Colomban de Myitkyiana, signale que plus de six cents réfugiés d’Ingyanyang ont fui l’escalade des violences dans le nord de l’État. L’Église a demandé aux militaires l’autorisation d’accueillir les réfugiés, affirme le père Awng Tu. Le prêtre ajoute que près de deux mille personnes ont déjà trouvé refuge dans les églises de Myitkyina, Tanai, Tangphre et Namti. Un autre groupe de deux cents personnes s’est également réfugié dans un camp d’accueil pour les personnes déplacées dirigé par l’Église, à Waimaw près de Myitkyina. « La situation est inquiétante.

À cause de l’attaque des militaires dans plusieurs villages au Kachin, de plus en plus de personnes fuient leurs maisons », s’alarme le père Awng Tu. Depuis le 11 avril, plus de six cents personnes se sont retrouvées piégées dans la jungle, près de la région minière (riche en or et en ambre) de Tanai. La semaine dernière, elles ont pu rejoindre les villages alentours grâce à l’aide de plusieurs groupes d’Église.
Environ 90 % de la population de l’État Kachin est chrétienne. Elle est confrontée à des conflits réguliers depuis plusieurs décennies. Depuis 2011, plus de cent mille personnes ont été déplacées dans les États Kachin et Shan. (…)

Ces combats posent à nouveau la question du degré d’influence de la conseillère d’État, Aung San Suu Kyi, sur l’armée. (…)

EDA


24/05

Un groupe armé rohingya brandissant des fusils et des épées est responsable d’au moins un massacre, et probablement d’un second, dont le nombre de victimes pourrait s’élever jusqu’à 99 femmes, hommes et enfants hindous, ainsi que d’autres homicides illégaux et enlèvements de villageois hindous en août 2017, a révélé Amnesty International à l’issue d’une enquête approfondie dans l’État d’Arakan, au Myanmar.

(…)

Des hommes armés habillés en noir et des villageois rohingyas en tenue ordinaire ont rassemblé plusieurs dizaines de femmes, d’hommes et d’enfants hindous. Ils les ont dévalisés, attachés et leur ont bandé les yeux avant de les faire marcher jusqu’à la sortie du village, où ils ont séparé les hommes des femmes et des enfants. Quelques heures après, les combattants de l’ARSA ont exécuté 53 de ces Hindous, en commençant par les hommes.

Huit femmes hindoues et huit de leurs enfants ont été enlevés et épargnés, après que les combattants de l’ARSA eurent forcé les femmes à accepter de se « convertir » à l’islam. Les survivants ont été contraints à fuir au Bangladesh avec les combattants au bout de plusieurs jours, avant d’être rapatriés au Myanmar en octobre 2017 avec le soutien des autorités des deux pays.

(…)

Amnesty International a également recueilli des informations faisant état de la responsabilité de l’ARSA dans d’autres homicides et attaques violentes visant des membres d’autres minorités ethniques et religieuses.

(…)

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies la semaine dernière, le représentant permanent du Myanmar a reproché à certaines personnes au sein des Nations unies de n’«écouter qu’une partie de l’histoire » et de ne pas reconnaître les atteintes aux droits humains commises par l’ARSA.

(…)

Amnesty International

 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Vincent Lambert : la famille conteste le choix des experts
L’expertise médicale de Vincent Lambert n’aura pas lieu samedi prochain comme il était prévu. Ses parents ont déposé hier une « demande de récusation » au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, contestant la composition de l’...
 
 
Elle offre une récompense à celui qui l'aidera à retrouver son père biologique
Le 19 mai, elle propose d’offrir une récompense de 417 euros à celui qui lui permettra de retrouver son père biologique. Stéphanie Raemakers est présidente de l’asbl « donorkinderen ». Elle...
 
 
Les Portugais plus favorables aux soins palliatifs qu'à l'euthanasie
Au Portugal, plusieurs projets de loi ont été déposés en faveur de l’euthanasie. Ils doivent être discutés et votés par le Parlement portugais le 29 mai prochain.   Dans la perspective de ces débats, l’Instituto de Marketing...
 
 
Aux Etats-Unis, le Congrès valide le "droit d'essayer" des traitements expérimentaux pour des patients en fin de vie
Le Congrès américain a approuvé le 22 mai 2018 une loi autorisant les patients en phase terminale à « essayer » des traitements expérimentaux  encore non validés par la Food and Drug Administration (FDA), mais ayant déjà passé avec...
 
 
Les médecins français réticents à la GPA et à l’ouverture de la PMA
Comment les médecins français voient-ils l’évolution en matière bioéthique ? Le Quotidien du Médecin a réalisé un sondage auprès de 535 médecins libéraux[1], révélant leur...
 
 
   AGENDA
 A Noter
  
Procréation Médicalement Assistée - Manuel pour les jeunes
Le manuel de bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune consacré à la Procréation Médicalement Assistée veut apporter des réponses scientifique, juridique et éthique claires et précises.
 
 Faites un don à Gènéthique

SANTE :

Bonjour,

Notre association à le plaisir de vous annoncer que l'application destinée à sauver des vies en cas d'arrêt cardiaque est en cours de déploiement au niveau national.

Déjà disponible à Lille depuis le mois de février et à Paris depuis le mois de mars elle sera  progressivement déployée dans toute la France courant 2018.

En France, l'arrêt cardiaque c'est 50000 morts par an. En cas d'arrêt cardiaque la survie diminue de 10 % par minute sans massage cardiaque et/ou de défibrillation. En moyenne, les secours organisés interviennent en 13 minutes ce qui explique le faible taux de survie actuel (moins de 5 %).

Que vous soyez formé ou non, professionnel de santé ou non : vous pouvez nous aider !

SsAaUuVv LlIiFfEe est une application composée d'une Communauté de Citoyens à la disposition immédiate et géo-localisée des secours organisés.

Vous pensez pouvoir nous aider ? particulier ou entreprise : toute aide matérielle, financière ou technologique est la bienvenue.

Cela fait maintenant plus de 3 ans que notre association travaille sur ce projet, ensemble, franchissons les derniers obstacles et mettons cette application gratuite à la disposition d'un plus grand nombre.

Pour en savoir plus CLIQUEZ ICI

  • A bientôt

  • Docteur Lionel LAMHAUT - Président 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

_______________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

PROCHAINS GRAND RENDEZ-

 

VOUS LITURGIQUE EN FIN MAI

 

ET DÉBUT JUIN

 

2018:

Dimanche 27 (Dimanche après la Pentecôte):

 

10h30, Messe suivie de la bénédiction des roses et de l'huile (Pour les malades) et du repas fraternel,possibilité de rencontrer un prêtre (Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

le Dimanche 27 MAI 2018, Dimanche après la Pentecôte:

10h30, Même programme que le 22 , possibilité de rencontrer un prêtre (Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

 

¤DIMANCHE 3 JUIN, 2ème Dimanche après la Pentecôte:

Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Saints du Kerala.

*10 h Répétition de chants  
*10h30,Messe , suivie d'un repas fraternel,
A G E, restructuration de la Métropolie.

SOYEZ TOUS PRÉSENTS !
*15h , programme habituel.

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

---------------------------

NANTES (Relais Paroissial et Groupe de Prière Saint Charbel):

¤JEUDI 7 JUIN, permanence Pastorale (Réception des fidèles de 9h à 17h.
*18h, Messe

==============================
Paroisse d'Aquitaine et Sud-Ouest (Notre-Dame de la Très Sainte Trinité):

ANGOULÊME (Jauldes), N-D de Toutes Grâces, St Ubald:

¤ DIMANCHE  27 MAI ,DIMANCHE 10 et 24 JUIN. programme habituel.

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES
Tel:05.45.37.35.13

----------------------------
PÉRIGUEUX (La Chapelle Faucher, Sanctuaire N-D de la très Ste Trinité)
¤SAMEDI 23 JUIN
*10h30, Messe, suivie d'un repas fraternel,réception des fidèles

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.  
Tel:05.45.37.35.13

---------------------------

LOURDES (Relais paroissial Mar Gregorios de Parumala):

¤ PAS DE MESSE EN MAI

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article
Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 14:08

Une seule Eglise, une seule foi

L'Eglise est une de par sa source et de par son fondateur. 

" Il n'y a qu'un seul Père de l'univers, un seul logos de l'univers et aussi un seul Esprit-Saint, partout identique ; il n'y a qu'une seule vierge devenue mère, et j'aime l'appeler l'Eglise." 
(Saint Clémént d'Alexandrie.)

L'Eglise est une représentation imagée de la Sainte Trinité sur terre, Le Père engendrant  le Fils, qui est la tête de l'Eglise, l'ensemble des chrétiens forme son corps et c'est l'Esprit qui l'anime. 

La venue de l'Esprit-Saint envoyé par le Père et le Fils l'a fait vivre.

Prière :

Ô immuable Trinité, que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de ton mystère ! Pacifie mon âme. Fais-en ta demeure et ton lieu de repos. Amen

_____________

One Church, One Faith

The Church is one of its source and its founder.

"There is only one Father of the universe, one logos of the universe and also one Holy Spirit, everywhere identical, there is only one virgin become mother, and I like to call it the Church. "
(Saint Clemente of Alexandria.)

The Church is a pictorial representation of the Holy Trinity on earth, The father begetting the Son, who is the head of the Church, the whole of the Christians form his body and it is the Spirit who animates it.

The coming of the Holy Spirit sent by the Father and the Son made him live.

Pray :

O immutable Trinity, may every minute carry me further into the depths of your mystery! Pacify my soul. Make it your home and your resting place. Amen

________________________

Uma igreja, uma fé

A Igreja é uma das suas fontes e fundadora.

"Há apenas um Pai do universo, um logos do universo e também um Espírito Santo, em todos os lugares idênticos, há apenas uma virgem se tornar mãe, e eu gostaria de chamá-lo de Igreja ".
(São Clemente de Alexandria.)

A Igreja é uma representação pictórica da Santíssima Trindade na terra, o pai gerando o Filho, que é a cabeça da Igreja, o conjunto dos cristãos formam o seu corpo e é o Espírito que o anima.

A vinda do Espírito Santo enviado pelo Pai e pelo Filho o fez viver.

Oração:

Ó Trindade imutável, pode a cada minuto me levar mais longe nas profundezas do seu mistério! Pacifique minha alma. Torne sua casa e seu lugar de descanso. amém

 

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)


Chers amis. Aloho m’barekh.
Comme vous le savez, Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est donc une Eglise Orthodoxe-Orientale.
Comme vous le savez, notre Monastère Syriaque est, par ma volonté unie à celle, jadis, de Son Eminence Joseph Mar Koorilose (MISC), un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde. 


Dans ce qui semble être un tournant décisif dans la discorde qui oppose depuis une centenaire d’année l'Eglise de Malankara en deux « partis », je vous invite à tous prier avec une ferveur renouvelée en cette période qui suit la Pentecôte l'unanimité du Témoignage Chrétien à l’intérieur même de notre Tradition Syriaque des Chrétiens de Saint Thomas.
En effet, Sa Sainteté le Patriarche d'Antioche Ignace Aphrem II a invité récemment notre bien-aimé Père Baselios Mar Thoma Paulose II, Catholicos de l'Est, Chef de l’Eglise Syrienne Orthodoxe Malankare de l’Inde à des pourparlers de paix au cours de sa visite de cinq jours en Inde qui a débuté ce 22 Mai. 
Selon des sources bien renseignées et haut placées, le Patriarche a écrit au Catholicos en l'invitant explicitement à une réunion pour initier un franc et fraternel dialogue en vue d’une réconciliation stable et durable. 


Dans sa lettre datée du 17 mai, s'adressant à notre bien-aimé Père, le Patriarche s’adresse à lui comme à un frère en lui disant "Sa Sainteté" (En effet, habituellement, le Patriarche s’adresse au Catholicos en utilisant seulement le titre de « Sa Béatitude », il lui dit: 
-"Nous sommes toujours sur le chemin de la paix et de la réconciliation d'une manière qui soit digne et acceptable des deux côtés pour un meilleur témoignage ecclésial commun afin de mettre, une fois pour toutes, fin à tous les conflits et litiges. 
Nos portes sont ouvertes aux discussions. »
Sa Sainteté le Patriarche d’Antioche et de Tout l’Orient est arrivé en Inde ce 22 et restera jusqu’ au 26 mai et la visite a été basée sur l'invitation des évêques.

Le Patriarche se rendra à New Delhi et devrait faire appel au président et au Premier ministre.

Dans sa lettre au Catholicos, le Patriarche a exprimé sa volonté de le rencontrer au Kerala ou à New Delhi.
Naturellement, en tant que Chef Spirituel de toutes les Chrétientés Syriaques dans le monde, l'initiative de renouer un dialogue fraternel était venue du Patriarche en août 2017, fraternellement encouragée par d’autres Eglise Orthodoxes Orientales. 
L'Église Orthodoxe de l’Inde, notre Eglise-mère, accepta l’initiative à travers une décision synodale. 
Plus tard, deux évêques d’Église Orthodoxe de l’Inde sont allés au Patriarcat. 
Fait intéressant, l'actuel développement en vue d'une réelle réconciliation, vient cette fois-ci d'une source inattendue: Du Premier Ministre , Pinarayi Vijayan.
M. Vijayan entretient une relation étroite avec le Catholicos, lequel avait rompu le protocole en appelant M. Vijayan lorsqu'il prit ses fonctions de Premier Ministre.

M. Vijayan avait écrit au Patriarche pour lui dire sa conviction du rôle positif que sa Sainteté le patriarche pourrait jouer dans l'instauration de la paix dans l'Église Malankare.

En réponse à la lettre du Premier Ministre qui était datée du 15 mai, le Saint Père a apprécié l'initiative du Premier Ministre et l'a informé de l'invitation qu’il envoyait au Catholicos en vue d’un dialogue. 
Il y exprimait l'espoir que son ouverture et son désir de paix seraient satisfaits par le même esprit de l'autre côté, exprimant du même coup son désir de rencontrer M. Vijayan.
Selon des sources émanant des jacobites, contrairement au passé, le Patriarche séjournera dans un hôtel de Kochi et non pas dans les installations de l'Eglise. 
Il est prévu de célébrer le Saint Qurbana (Sainte Messe) à l'église au Mor Ignatius Dayara à Manjanikkara et à la chapelle du Catholicosat de Puthen Kurissu. 
Le Patriarche devrait recevoir les chefs des églises sœurs au Kerala pendant son séjour.
Alors, mes amis, chers fils et filles de notre Eglise en France et ses missions, en Afrique, au Brésil et au Pakistan : « Sursum corda » ! Elevons incessamment nos cœurs vers Dieu par des supplications lors du séjour Sa Sainteté le Patriarche d’Antioche et de Tout l’Orient au Kerala de ce 22 au 26 Mai pour implorer l'unanimité du Témoignage Chrétien à l’intérieur même de notre Tradition Syriaque des Chrétiens de Saint Thomas.
"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)
« Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé (St Jean 17, 21) Votre fidèlement dans le Christ Jésus, notre Seigneur et Sauveur. Mère de Miséricorde, Trône de la Sagesse et Mère du Bon Conseil, Saint Grégoire de Jérusalem et Saint Gregorios de Parumala, intercédez pour nous !
Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose, Brévilly ce 22.V.18

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

(SS Ignatius Aprem II)


Dear friends. Aloho m'barekh.
As you know, a local church founded by the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is therefore an Eastern Orthodox Church.
As you know, our Syriac Monastery is, by my will, united to that of His Eminence Joseph Mar Koorilose (MISC), a Prayer Center for the Unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.


In what seems to be a decisive turning point in the discord that has pitted the Malankara Church against each other for two hundred years, I invite you all to pray with renewed fervor in this period following Pentecost unanimity of the Christian Testimony within the Syrian Tradition of the Christians of St. Thomas.
Indeed, His Holiness the Patriarch of Antioch Ignace Aphrem II recently invited our beloved Father Baselios Mar Thoma Paulose II, Eastern Catholicos, Head of the Syrian Orthodox Malankare Church of India to Peace Talks during his five-day visit to India that began on May 22nd.
According to well-informed and high-ranking sources, the Patriarch wrote to the Catholicos inviting him explicitly to a meeting to initiate a frank and fraternal dialogue for a stable and lasting reconciliation.
In his letter of May 17, addressed to our beloved Father, the Patriarch addresses him as a brother by saying "His Holiness" (Indeed, the Patriarch usually addresses the Catholicos in using only the title of "His Bliss", he says to him:
- "We are always on the path of peace and reconciliation in a manner that is dignified and acceptable on both sides for a better common ecclesial witness in order to put an end, once and for all, to all conflicts and disputes.
Our doors are open for discussion. "


His Holiness the Patriarch of Antioch and All the East arrived in India on the 22nd and will stay until May 26 and the visit was based on the invitation of the bishops.

The Patriarch will travel to New Delhi and appeal to the President and Prime Minister.

In his letter to the Catholicos, the Patriarch expressed his willingness to meet him in Kerala or New Delhi.
Naturally, as the Spiritual Leader of all Syriac Churches in the world, the initiative to renew a fraternal dialogue had come from the Patriarch in August 2017, fraternally encouraged by other Eastern Orthodox Church.
The Orthodox Church of India, our Mother Church, accepted the initiative through a synodal decision.
Later, two bishops of the Orthodox Church of India went to the Patriarchate.
Interestingly, the current development for real reconciliation comes this time from an unexpected source: Prime Minister Pinarayi Vijayan.
Mr. Vijayan has a close relationship with the Catholicos, who broke the protocol by calling Mr. Vijayan when he took office as Prime Minister.

Mr. Vijayan had written to the Patriarch to express his conviction of the positive role that His Holiness the Patriarch could play in the establishment of peace in the Malankare Church.

In response to the Prime Minister's letter dated May 15, the Holy Father appreciated the Prime Minister's initiative and informed him of the invitation he sent to Catholicos for a dialogue.
He expressed the hope that his openness and his desire for peace would be satisfied by the same spirit on the other side, expressing at the same time his desire to meet Mr. Vijayan.
According to sources from the Jacobites, contrary to the past, the Patriarch will stay in a hotel in Kochi and not in the facilities of the Church.
It is planned to celebrate the Holy Qurbana (Holy Mass) at the Mor Ignatius Dayara Church in Manjanikkara and the Catholicosat Chapel of Puthen Kurissu.
The Patriarch should receive the heads of sister churches in Kerala during his stay.
So, my friends, dear sons and daughters of our Church in France and her missions in Africa, Brazil and Pakistan: "Sursum corda"! Let us incessantly raise our hearts towards God by supplications during the stay His Holiness the Patriarch of Antioch and all the East in Kerala from this 22nd to the 26th of May to implore the unanimity of the Christian Testimony inside our Syriac Tradition Christians of St. Thomas.
"The future is in peace, there is no future without peace"

(SS Ignatius Aprem II)
"May everyone be one, as you, Father, you are in me, and I in you. May they be one in us, too, for the world to believe that you have sent me (John 17:21) Your faithfulness in Christ Jesus, our Lord and Savior. Mother of Mercy, Throne of Wisdom and Mother of the Good Council, Saint Gregory of Jerusalem and Saint Gregorios of Parumala, intercede for us!
Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Mor Philipose, Brévilly this 22.V.18

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

(SS Ignatius Aprem II)


Queridos amigos. Aloho m'barekh.
Como você sabe, igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.
Como você sabe, o nosso Mosteiro sírio é por minha vontade para os Estados anteriormente da Sua Eminência Joseph março Koorilose (MISC), um centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness e paz do mundo.
No que parece ser um ponto de viragem na discórdia que poços últimos o ano do centenário Igreja de Malankara em duas "partes", eu convido todos a rezar com fervor renovado neste período depois de Pentecostes por unanimidade do Testemunho Cristão dentro da Tradição Síria dos Cristãos de St. Thomas.
Na verdade, Sua Santidade o Patriarca de Antioquia Ignatius Aphrem II convidou recentemente o nosso amado Pai Baselios Mar Thoma Paulose II, Catholicos do Oriente, Cabeça da Igreja Malankara sírio ortodoxo Índia para negociações de paz durante sua visita de cinco dias à Índia, que começou em 22 de maio.
Segundo fontes bem informadas e de alto nível, o Patriarca escreveu aos Catholicos convidando-o explicitamente para uma reunião para iniciar um diálogo franco e fraterno para uma reconciliação estável e duradoura.


Na sua carta de 17 de maio dirigida ao nosso amado Pai, o Patriarca dirige-se a ele como irmão dizendo "Sua Santidade" (Na verdade, o Patriarca geralmente se dirige aos Católicos em usando apenas o título de "Sua felicidade", ele diz a ele:
- "Ainda estamos no caminho da paz e reconciliação de uma forma que é digno e aceitável em ambos os lados para um testemunho eclesial comum melhor, a fim de, uma vez por todas, um fim a todos os conflitos e disputas.
Nossas portas estão abertas para discussão. "
Sua Santidade o Patriarca de Antioquia e Todo o Oriente chegou à Índia no dia 22 e ficará até o dia 26 de maio e a visita foi baseada no convite dos bispos.

O Patriarca viajará para Nova Delhi e apelará ao Presidente e ao Primeiro Ministro.

Em sua carta aos Catholicos, o Patriarca expressou sua disposição de encontrá-lo em Kerala ou Nova Deli.
Naturalmente, como Líder Espiritual de todas as Igrejas Siríacas do mundo, a iniciativa de renovar um diálogo fraterno veio do Patriarca em agosto de 2017, incentivada fraternalmente por outras Igrejas Ortodoxas Orientais.
A Igreja Ortodoxa da Índia, nossa Igreja Matriz, aceitou a iniciativa através de uma decisão sinodal.


Mais tarde, dois bispos da Igreja Ortodoxa da Índia foram ao Patriarcado.
Curiosamente, o desenvolvimento atual para a reconciliação real vem desta vez de uma fonte inesperada: Primeiro Ministro Pinarayi Vijayan.
O Sr. Vijayan tem um relacionamento próximo com os Catholicos, que quebraram o protocolo chamando o Sr. Vijayan quando assumiu o cargo de primeiro-ministro.

O Sr. Vijayan escreveu ao Patriarca para expressar sua convicção do papel positivo que Sua Santidade o Patriarca pode desempenhar no estabelecimento da paz na Igreja de Malankare.

Em resposta à carta do Primeiro Ministro datada de 15 de maio, o Santo Padre apreciou a iniciativa do Primeiro Ministro e informou-o do convite que ele enviou aos Catholicos para um diálogo.
Ele expressou a esperança de que sua abertura e seu desejo de paz fossem satisfeitos pelo mesmo espírito do outro lado, expressando ao mesmo tempo seu desejo de conhecer o Sr. Vijayan.
Segundo fontes dos jacobitas, ao contrário do passado, o patriarca ficará em um hotel em Kochi e não nas instalações da Igreja.
Está prevista a celebração da Santa Qurbana (Santa Missa) na Igreja Mor Ignatius Dayara em Manjanikkara e na Capela do Catholicosat de Puthen Kurissu.
O Patriarca deve receber as cabeças das igrejas irmãs em Kerala durante sua estada.
Então, meus amigos, queridos filhos e filhas de nossa Igreja na França e suas missões na África, Brasil e Paquistão: "Sursum corda"! Vamos levantar nossos corações a Deus incessantemente pela súplica durante a visita de Sua Santidade o Patriarca de Antioquia e todo o Oriente em Kerala que 22 a 26 de maio a implorar a unanimidade de testemunho cristão, mesmo dentro da nossa tradição siríaca Cristãos de St. Thomas.
"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

(SS Ignatius Aprem II)
"Que todos sejam um, como você, Pai, você está em mim e eu em você. Que eles sejam um em nós também, para o mundo acreditar que você me enviou (João 17:21) Sua fidelidade em Cristo Jesus, nosso Senhor e Salvador. Mãe da Misericórdia, Trono da Sabedoria e Mãe do Bom Conselho, São Gregório de Jerusalém e São Gregório de Parumala, intercede por nós!
Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!

+ Mor Philipose, Brévilly este 22.V.18

 

_______________________________________________

Chers amis.Aloho m'barekh.

C'était hier la Pentecôte et..., vous étiez dans nos prières. Vous m'entendez souvent vous dire cela, pourtant, ce n'est pas seulement une formule creuse, croyez-le, mais une réalité..

Les jours passent et ne se ressemblent pas.
Que de cérémonies pendant ce mois de Mai, "Mois de Marie", ainsi l'affluence des fidèles se trouve répartie sur chacune d'entre elles.

Ainsi hier les participants , sauf quelques uns ( une dizaine), étaient des fidèles habitués mais différents de ceux qui vinrent en début de mois et ensuite pour l'Ascension .

C'est ce qui arrive lorsque les fidèles sont géographiquement dispersés et ont de grandes distances à parcourir pour recevoir les Sacrements. Cette année, pour la Pentecôte, nous étions ainsi heureux d'accueillir une forte participation d'Antillais (Antilles Françaises vivant en France Métropolitaine).

Lors de la Quadisha Qurbana (Ste Messe), je profitais de rappeler nos prochains Rendez-vous Liturgiques, mais surtout la Réunion de l'Assemblée Générale Extraordinaire de l'Association Cultuelle de la "Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma" car, pour la survie et, s'il plait à Dieu, l'éventuel développement de la Métropolie, nous devrons la restructurée.

C'était aussi un grand jour, la réception dans notre Eglise Orthodoxe-Orientale par Chrismation (Confirmation) de notre cher Ludovic Girard. Il se préparait depuis plusieurs mois à ce renouvellement des promesses du Saint Baptême reçu alors qu'il était enfant dans l'Eglise Romaine-Catholique, à ce nouveau départ pour, à travers l'Orthodoxie de la Foi Apostolique, favoriser avec nous, l'unité catholique de l'Eglise du Christ.

Merci de prier pour sa persévérance ainsi que pour d'autre jeunes qui se préparent, pour certains à la même démarche de Foi, d'autres au Saint Baptême.

Aujourd'hui, lundi de Pentecôte, nous allons à la Messe du Père Julien (Curé Catholique Romain de Verneuil Sur Avre) que je concélébrerai avec lui, cette Messe étant offerte pour ma mère et notre communauté, quand à elle, rejoindra, après cette Liturgie, les milliers de Pèlerins qui vont à pieds de Paris à Chartres. (Pour ma part, après le décès de Maman, je me retrouverai chez elle avec mes deux frères Nicolas et Christophe pour un repas partagé)

Le cœur du Padre Pio (Un Saint moine Capucin et prêtre stigmatisé Italien) les accueillera.

Le Cardinal Robert Sarah célébrera la Messe Latine Traditionnelle en la Cathédrale que vous connaissez accueilli par le nouvel Évêque de Chartres.

Prions en ce jour Saint Julius Alvarez qui était bi-rituel en raison de son origine portugaise et qui, persécuté par ses pairs parce qu'il avait défendu les droits des pauvre face aux nantis collons portugais, rejoignit notre Eglise Malankare Orthodoxe dont il devint Métropolite pour Ceylan, Goa et quelques îles.

Tous les participants à ce Pèlerinage sont latins à l'exception de quelques "catholiques orientaux" et de quelques orthodoxes épars qui, comme nous y participerons pour encourager et communier aux saints désirs de quelques-uns d'unité d'une Eglise qui devrait "respirer avec ses deux poumons: L'Orient et l'Occident"à travers l'orthodoxie de la Foi et des Rites Sacramentels....

Bonne journée à vous, chers amis. Nous prions pour vous, veuillez vous aussi prier pour la sainteté du clergé qui se dévoue pour vous. De celle-ci dépend beaucoup de choses...

J'espère que tous ceux qui ne pouvaient être hier au Monastère ont pu solenniser la Pentecôte dans la piété et la sérénité en rejoignant un oasis de fidélité à la Tradition Apostolique.

Vous étiez, vous, nos prêtres absents, nos frères évêques dans mes prières et mon amour fraternel en Christ. Nous pensions particulièrement au Père Philipose Achen qui vous connaissez bien et retrouverez avec bonheur lors de prochaines vacances ; membre de notre Eglise-mère Syrienne Orthodoxe de l'Inde (Malankare Orthodoxe), il fait ses études à Salsburg et souffre de violents maux de tête. Merci de l'accompagner de vos rières. N'oubliez-pas notre cher Père Shamaoon Masih, responsable de notre Paroisse Syro-Orthodoxe et de l'école Saint Charbel au Pakistan (Vous pouvez l'aider en nous envoyant vos participation à "CARITAS ESOF, opération Pakistan).

Il en est de même pour nos zélés prêtres Camerounais , ne les oubliez-pas ! (Vous pouvez aider le Père Parfait Marie ou le Père Sébastien pour leurs missions de Monabo ou de Elig Nkouma dans des campagnes isolées (En nous envoyant vos participation à CARITAS ESOF, "opération Monabo" ou opération élig Nkouma) .

Et que dire du Père Raphaël Marie Mbon à Douala dont la paroisse (La seule qui nous fasse un véritable rapport financier) , connaissant les difficultés financières de la Métropolie, s'est endettée pour ne pas nous peser et commencer les travaux d'une Maison Paroissiale (Ancien Monastère) et d'une Paroisse qui sont à restaurer de font en comble (Ordre du Préfet !) depuis que de fortes pluies on gravement endommagées les fondements même de la Maison et de l'Eglise.

Comme vous le voyez, la Mission coûte cher en France comme à l'étranger et le compte bancaire patrimonial du Métropolite n'y suffit plus...

Quand on vit dans la Lumière du Saint Esprit , chers amis, on fait bien toutes choses, car on les fait, non en crainte et servitude ou pour être reconnu des hommes, mais en amour et par amour.

Alors rien ne coûte, le Père, la Mère de famille, l’Évêque, le Prêtre se donnent à leurs mission respectives, il se donnent et ils donnent...

Il n'y a plus de place à la routine ou au devoir accomplis simplement par devoir, sans but véritable...,On se propose toujours les vues élevées de la foi ; et, pour y mieux atteindre, on réfléchit avant d'agir ; on se place, par l'oraison, sous les faisceaux de la lumière de l'Esprit de Sagesse, de Conseil et de Force plutôt qu'en se fiant aux calculs d'une illusoire sagesse humaine .

Dans le cours de l'action on procède mûrement, sans ces vivacités ou précipitations qui obscurcissent l'entendement et jettent dans l'imprudence.

On agit dans l'humilité en douceur et patience, aidé de la sagesse d'en haut, qui modère et conduit toutes choses à bonne fin. Ayons confiance ! C'est ainsi que, là où l’œil humain ne voit que ténèbres, la lumière de Dieu montre ce qu'il faut faire ; et avec elle, là où les sages du monde s'égarent, on fait des merveilles.

Les hommes de Dieu, chers amis, sont propres à toute sortes de bien ; c'est là ce qui perfectionne tous les actes et rend la vie sainte.

Mettons-nous à l'école des Saints ! Aspirons de toute notre âme à porter en toutes choses l'Esprit de Dieu, et non point l'esprit de l'homme. Demeurons en union de prières les uns pour les autres !

Votre fidèlement dans le Christ Jésus, notre Seigneur et Sauveur. Aloho m'barekh !

+Mor Philipose, Chandai ce 21.V.18

****************
 

Queridos amigos. Alho m'barekh.

Ontem foi Pentecostes e ... você esteve em nossas orações. Você freqüentemente me ouve dizer que, no entanto, não é apenas uma fórmula vazia, acredite, mas uma realidade.

Os dias passam e não são parecidos.
Que cerimônias durante este mês de maio, "Mês de Maria", assim a afluência dos fiéis está espalhada sobre cada um deles.

Assim, ontem, os participantes, com exceção de alguns (dez), eram regulares fiéis, mas diferentes daqueles que vieram no início do mês e depois para a Ascensão.

É o que acontece quando os fiéis estão geograficamente dispersos e têm grandes distâncias para viajar para receber os Sacramentos. Este ano, para o Pentecostes, ficamos felizes em receber uma forte participação dos antilhanos (Antilhas Francesas que vivem na França metropolitana).

Quando Quadisha Qurbana (Santa Missa), eu aproveitei a oportunidade para lembrar o nosso próximo encontro litúrgica, mas especialmente a reunião da Assembléia Geral Extraordinária da Associação de cultual "Metropolis (Arquidiocese) da Igreja siro-ortodoxo Mar Thoma francófono "porque, para a sobrevivência e, se agrada a Deus, o eventual desenvolvimento da metrópole, teremos reestruturado.

Foi também um grande dia, a recepção em nossa Igreja Ortodoxa Oriental por Chrismation (Confirmação) de nosso amado Ludocic Girard. Ele estava se preparando há vários meses para esta renovação das promessas do Santo Batismo recebido quando ele era criança na Igreja Católica Romana, para este novo começo, através da Ortodoxia da Fé Apostólica, para favorecer conosco, Unidade católica da Igreja de Cristo.

Obrigado por orar por perseverança, bem como por outros jovens que estão preparando, para alguns no mesmo passo de fé, outros no Santo Batismo.

Hoje, Whit segunda-feira, vamos para a missa do padre Julien (padre católico romano de Verneuil Sur Avre) I concélébrerai com ele, a missa sendo oferecido para a minha mãe e nossa comunidade, por sua vez, irá juntar-se após esta Liturgia, os milhares de peregrinos que vão de Paris a Chartres. (De minha parte, depois da morte da mamãe, vou me encontrar em casa com meus dois irmãos Nicolas e Christophe para uma refeição compartilhada)

O coração do Padre Pio (um monge capuchinho e padre estigmatizado italiano) os receberá.

O cardeal Robert Sarah celebrará a tradicional missa em latim na catedral que você conhece bem recebida pelo novo bispo de Chartres.

Oremos neste dia de Saint Julius Alvarez, que era bi-ritual por causa de sua origem Português que, perseguido por seus pares porque ele defendia os direitos dos pobres a lidar com rico vara Português, juntou-se o nosso Malankara Metropolitana Ortodoxa Igreja da qual ele se tornou para o Ceilão, Goa e algumas ilhas.

Todos os participantes desta peregrinação são latinos, com exceção de alguns "católicos orientais" e alguns ortodoxos dispersos que, como participaremos, encorajarão e compartilharão os santos desejos de alguma unidade da Igreja que deveria " respire com ambos os pulmões: Oriente e Ocidente "através da Ortodoxia da Fé e dos Ritos Sacramentais ....

Bom dia para você, queridos amigos. Nós oramos por você, por favor, ore pela santidade do clero que se dedica a você. Depende de muitas coisas ...

Espero que todos aqueles que ontem não puderam estar no mosteiro pudessem solenizar o Pentecostes em piedade e serenidade, unindo-se a um oásis de fidelidade à Tradição Apostólica.

Vocês foram nossos padres ausentes, nossos irmãos bispos em minhas orações e meu amor fraterno em Cristo. Pensamos particularmente no padre Philipose Achen, que você conhece bem e encontrará novamente com prazer durante suas próximas férias; um membro da Igreja Ortodoxa Síria da Índia (Malankare Orthodox), ele é educado em Salsburg e sofre de fortes dores de cabeça. Obrigado por acompanhar seus rières. Não se esqueça do nosso querido Padre Shamaoon Masih, chefe da nossa Paróquia Siro-Ortodoxa e Escola de Saint Charbel no Paquistão (Você pode nos ajudar enviando sua participação na "CARITAS ESOF, operação no Paquistão").

É o mesmo para os nossos zelosos sacerdotes camaroneses, não os esqueças! (Você pode ajudar a Santa Perfeito Mary ou Pai Sebastian para suas missões Monabo ou Elig Nkouma em campanhas isoladas (Ao enviar-nos a sua participação em ESOF CARITAS, "operação Monabo" ou operação Elig Nkouma).

E o que dizer do Padre Raphael Marie Mbon em Douala, cuja paróquia (a única que nos faz um verdadeiro relatório financeiro), conhecendo as dificuldades financeiras da Metrópole, está endividada para não nos pesar e começar o trabalho de uma Casa Paroquial (Antigo Mosteiro) e uma Paróquia que serão restauradas de cima a baixo (Ordem do Prefeito!) Já que as fortes chuvas danificaram gravemente os próprios alicerces da Casa e da Igreja.

Como você pode ver, a Missão é cara na França e no exterior e a conta bancária do patrimônio do Métropolite não é mais suficiente ...

Quando vivemos na Luz do Espírito Santo, queridos amigos, fazemos todas as coisas bem, porque as fazemos, não com medo e servidão, nem para sermos reconhecidos pelos homens, mas sim no amor e no amor.

Então nada custa, o Pai, a Mãe da família, o Bispo, o Sacerdote se entregam às suas respectivas missões, eles se entregam e dão ...

Não há mais espaço para rotina ou dever cumprido simplesmente por dever, sem um propósito real ... Sempre se propõe as elevadas opiniões de fé; e para alcançá-lo melhor, pensa-se antes de agir; Por meio da oração, nos colocamos sob os raios da luz do Espírito de Sabedoria, Conselho e Força, em vez de confiar nos cálculos de uma sabedoria humana ilusória.

No decorrer da ação, procede-se com cuidado, sem as vivacidades ou precipitações que obscurecem o entendimento e jogam em imprudência.

Um age com humildade e paciência, ajudado pela sabedoria de cima, que modera e conduz todas as coisas a um bom fim. Vamos confiar! Assim, onde o olho humano vê apenas escuridão, a luz de Deus mostra o que fazer; e com isso, onde os sábios do mundo se desviam, fazemos maravilhas.

Os homens de Deus, queridos amigos, estão aptos para todos os tipos de bem; isso é o que aperfeiçoa todos os atos e torna a vida santa.

Vamos para a escola dos Santos! Vamos aspirar com toda a nossa alma a suportar em todas as coisas o Espírito de Deus, e não o espírito do homem. Vamos ficar em oração uns com os outros!

Sua fidelidade em Cristo Jesus, nosso Senhor e Salvador. Aloho m'barekh!

+ Mor Philipose, Chandai esta 21.V.18

**********************************

=========================================
 

Dear friends.Aloho m'barekh.

Yesterday was Pentecost and ... you were in our prayers. You often hear me say that, though, it's not just a hollow formula, believe it, but a reality ..

The days pass and are not alike.
What ceremonies during this month of May, "Month of Mary", so the affluence of the faithful is spread over each of them.

Thus yesterday the participants, except for a few (ten), were faithful regulars but different from those who came at the beginning of the month and then for the Ascension.

This is what happens when the faithful are geographically dispersed and have great distances to travel to receive the Sacraments. This year, for Pentecost, we were happy to welcome a strong participation of Antilleans (French West Indies living in Metropolitan France).

During the Quadisha Qurbana (Holy Mass), I took the opportunity to recall our next Liturgical Rendez-vous, but especially the Meeting of the Extraordinary General Assembly of the Cultuelle Association of the Metropolitan Church (Archdiocese) of the Syro-Orthodox Church Francophone Mar Thoma "because, for survival and, if it pleases God, the eventual development of the Metropolis, we will have restructured.

It was also a great day, the reception in our Eastern Orthodox Church by Chrismation (Confirmation) of our beloved Ludocic Girard. He had been preparing for several months for this renewal of the promises of Holy Baptism received while he was a child in the Roman Catholic Church, for this new beginning, through the Orthodoxy of the Apostolic Faith, to favor with us, Catholic unity of the Church of Christ.

Thank you for praying for perseverance as well as for other young people who are preparing, for some at the same step of Faith, others at the Holy Baptism.

Today, Monday of Pentecost, we go to the Mass of Father Julian (Roman Catholic Cure of Verneuil Sur Avre) that I will concelebrate with him, this Mass being offered for my mother and our community, when to her, will join, after this Liturgy, the thousands of pilgrims who go from Paris to Chartres. (For my part, after the death of Mom, I will meet at home with my two brothers Nicolas and Christophe for a shared meal)

The heart of Padre Pio (A Holy Capuchin monk and Italian stigmatized priest) will welcome them.

Cardinal Robert Sarah will celebrate the traditional Latin Mass in the Cathedral that you know welcomed by the new Bishop of Chartres.

Let us pray on this day Saint Julius Alvarez who was bi-ritual because of his Portuguese origin and who, persecuted by his peers because he had defended the rights of the poor against the rich Portuguese collons, joined our Malankara Orthodox Church of which he became a Metropolitan for Ceylon, Goa and some islands.

All the participants in this Pilgrimage are Latin with the exception of a few "Eastern Catholics" and some scattered Orthodox who, as we will participate to encourage and share in the holy desires of some of the unity of a Church that should " breathe with both lungs: East and West "through the Orthodoxy of Faith and Sacramental Rites ....

Good day to you, dear friends. We pray for you, please pray for the sanctity of the clergy who devote themselves to you. Of it depends a lot of things ...

I hope that all those who could not be at the Monastery yesterday were able to solemnize Pentecost in piety and serenity by joining an oasis of fidelity to the Apostolic Tradition.

You were our absent priests, our brother bishops in my prayers and my fraternal love in Christ. We thought particularly of Father Philipose Achen, who you know well and will find again with pleasure during your next vacation; a member of our Syrian Orthodox Mother Church of India (Malankare Orthodox), he is educated in Salsburg and suffers from severe headaches. Thank you for accompanying your rières. Do not forget our dear Father Shamaoon Masih, head of our Syro-Orthodox Parish and Saint Charbel School in Pakistan (You can help by sending us your participation in "CARITAS ESOF, Pakistan operation).

It is the same for our zealous Cameroonian priests, do not forget them! (You can help Father Parfait Marie or Father Sébastien for their Monabo or Elig Nkouma missions in isolated campaigns (By sending us your participation in CARITAS ESOF, "Monabo operation" or Elig Nkouma operation).

And what to say about Father Raphael Marie Mbon in Douala whose parish (the only one that makes us a real financial report), knowing the financial difficulties of the Metropolis, is in debt so as not to weigh us and start the work of a Parish House (Old Monastery) and a Parish that are to be restored from top to bottom (Order of the Prefect!) Since heavy rains have severely damaged the very foundations of the House and the Church.

As you can see, the Mission is expensive in France and abroad and the Métropolite's heritage bank account is no longer enough ...

When we live in the Light of the Holy Spirit, dear friends, we do all things well, because we do them, not in fear and servitude or to be recognized by men, but in love and love.

Then nothing costs, the Father, the Mother of family, the Bishop, the Priest give themselves to their respective missions, they give themselves and they give ...

There is no longer room for routine or duty accomplished simply by duty, without a real purpose... One always proposes the elevated views of faith; and to reach it better, one thinks before acting; By prayer, we place ourselves under the beams of the light of the Spirit of Wisdom, Counsel, and Force, rather than relying on the calculations of an illusory human wisdom.

In the course of action, one proceeds carefully, without those vivacities or precipitations which obscure the understanding and throw into imprudence.

One acts in humility gently and patiently, helped by wisdom from above, who moderates and leads all things to a good end. Let's trust! Thus, where the human eye sees only darkness, the light of God shows what to do; and with it, where the wise men of the world go astray, we do wonders.

The men of God, dear friends, are fit for all kinds of good; this is what perfects all acts and makes life holy.

Let's get to the school of Saints! Let us aspire with all our soul to bear in all things the Spirit of God, and not the spirit of man. Let's stay in prayer with one another!

Your faithfulness in Christ Jesus, our Lord and Savior. Aloho m'barekh!

+ Mor Philipose, Chandai this 21.V.18

Notre "peur" D'être saisis par la vérité

... Les créatures doivent se taire s'il faut succéder au silence dans lequel Dieu peut parler.

C'est vrai toujours aussi en notre temps : parfois on a une sorte de crainte du silence, du recueillement, de la pensée à ses actions, au sens profond de sa vie... on a peur que la vérité nous trouve,  nous attrapes et change la vie, comme c'est arrivé pour saint Augustin...(Benoît XVI, Pape de Rome lors de l'"Audience générale du 25 août 2010")

 

Ne l’empêchez pas

Quand les disciples rapportèrent [à Jésus] qu’ils avaient vu un homme chasser en

son nom les démons et le lui avaient défendu, parce qu’il ne le suivait pas avec eux, il leur dit : Ne l’empêchez pas. 

Qui n’est pas contre vous est pour vous. 

Personne ne peut faire quelque chose en mon nom et parler mal de moi.

Il fallait confirmer cet homme dans son respect d’un si grand nom (en cela, il n’était pas contre l’Église, mais pour l’Église), et cependant le blâmer de cet état de séparation.

Il est faux que les prières de Corneille (Ac 10), un païen, n’aient pas été exaucées ni ses aumônes agréées ; bien au contraire, il mérita l’envoi d’un ange vers lui, il mérita de voir cet envoyé qui aurait pu, de toute façon et sans l’approche d’un homme, lui enseigner tout le nécessaire. 

Mais tout ce que lui avaient valu de bien ses prières et ses aumônes ne pouvait lui profiter sans le lien de la charité et de la paix du Christ qui devait l’incorporer à l’Église. 

Il reçoit donc l’ordre d’envoyer chercher Pierre et c’est par celui-ci qu’il apprend à connaître le Christ, c’est par celui-ci qu’il fut aussi baptisé et uni, en prenant part à la communion, au peuple chrétien auquel seule la ressemblance des bonnes œuvres l’attachait. 

Quel malheur c’eut été de mépriser le bien qu’il n’avait pas encore, par orgueil de ce qu’il avait déjà !

 St Augustin d’Hippone

Note Saint Augustin († 430), converti, a été baptisé par saint Ambroise à Pâques 387. Évêque d’Hippone en 395 après avoir été fondateur de Monastères "Laiques" et "Cléricaux" , il est l’un des plus grands théologiens chrétiens, particulièrement apprécié en Occident.

--------

Não o impeça

Quando os discípulos relataram [a Jesus] que tinham visto um homem expulsar os demônios em seu nome e o haviam proibido, porque ele não o seguiu com eles, ele lhes disse: Não o impeçam.

Quem não é contra você é por você.

Ninguém pode fazer nada em meu nome e falar mal de mim.

Era necessário confirmar este homem em seu respeito a um nome tão grande (nisso, ele não era contra a Igreja, mas pela Igreja), e ainda assim culpá-lo por esse estado de separação.

Não é verdade que as orações de Cornélio (Atos 10), um gentio, não foram respondidas, nem suas esmolas foram aceitas; Pelo contrário, ele merecia o envio de um anjo para ele, ele merecia ver este enviado que poderia, de qualquer maneira e sem a aproximação de um homem, ensinar-lhe tudo o que fosse necessário.

Mas tudo o que suas orações e esmolas haviam valido para ele não poderia aproveitá-lo sem o vínculo da caridade e a paz de Cristo que deveria incorporá-lo à Igreja.

Recebe, pois, a ordem de mandar chamar Pedro e é através dele que aprende a conhecer a Cristo, é através dele que também foi baptizado e unido, participando da comunhão. para o povo cristão, a quem apenas a semelhança de boas obras os uniu.

Que desgraça teria sido desprezar o bem que ele ainda não tinha, por orgulho do que ele já tinha!

 Santo Agostinho de Hipona

Nota Agostinho († 430), converter-se, foi batizado por Santo Ambrósio na Páscoa 387. Bispo de Hipona em 395 depois de fundar mosteiros "Lays" e "clerical", é um dos maiores teólogos cristãos , particularmente apreciado no Ocidente.

------

Do not prevent it

When the disciples reported [to Jesus] that they had seen a man cast out the demons in his name and had forbidden him, because he did not follow him with them, he said to them, Do not prevent him.

Who is not against you is for you.

Nobody can do anything in my name and speak badly about me.

It was necessary to confirm this man in his respect of such a great name (in this, he was not against the Church, but for the Church), and yet to blame him for this state of separation.

It is not true that the prayers of Cornelius (Acts 10), a Gentile, were not answered, nor his alms accepted; On the contrary, he deserved the sending of an angel to him, he deserved to see this envoy who could, anyway and without the approach of a man, teach him everything necessary.

But all that his prayers and alms had been worth to him could not profit him without the bond of charity and the peace of Christ who was to incorporate him into the Church.

He therefore receives the order to send for Peter and it is through him that he learns to know Christ, it is through him that he was also baptized and united, taking part in communion to the Christian people, to whom only the likeness of good works attached them.

What a misfortune it would have been to despise the good he had not yet, out of pride of what he already had!

 St Augustine of Hippo

Note St. Augustine († 430), converted, was baptized by St. Ambrose at Easter 387. Bishop of Hippo in 395 after having been founder of "Laic" and "Clerical" Monasteries, he is one of the greatest Christian theologians , particularly appreciated in the West.

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

"Chartres sonne,Chartres t'appelle,honneur et gloire au Christ Roi " !

 

 

Unissons nous aujourd'hui, en ce lundi de Pentecôtes, au pèlerinage de Chrétienté à Chartres avec cette belle méditation de Saint de Saint Jean Damascène :


Première homélie pour la nativité de la Vierge Marie

"Que de miracles se réunissent en cette enfant, (la Vierge Marie) que d'alliances se font en elle ! Fille de la stérilité, elle sera la virginité qui enfante.

En elle se fera l'union de la divinité et de l'humanité, de l'impassibilité et de la souffrance, de la vie et de la mort, pour qu'en tout ce qui était mauvais soit vaincu par le meilleur.

O fille d'Adam et Mère de Dieu !

Et tout cela a été fait pour moi, Seigneur !

Si grand était votre amour pour moi que vous avez voulu, non pas assurer mon salut par les anges ou quelque autre créature, mais restaurer par vous-même celui que vous aviez d'abord créé vous-même.

C'est pourquoi je tressaille d'allégresse et je suis plein de fierté, et dans ma joie, je me tourne vers la source de ces merveilles, et emporté par les flots de mon bonheur, je prendrai la cithare de l'Esprit pour chanter les hymnes divins de cette naissance..."

(St Jean Damascène (ou aussi Jean Mansour ou Jean de Damas), de son véritable nom en arabe Mansour ibn Sarjoun, né vers 676 et mort le 4 décembre 749, est un théologien chrétien d'origine syriaque mais de langue grecque, Père de l'Église et considéré comme saint par les Eglises Orthodoxes et l'Eglise Romaine-catholique.)


"Chartres anéis, Chartres chama você, honra e glória para Cristo, o Rei"! 

 

Una-nos hoje à peregrinação da cristandade a Chartres com esta bela meditação de São João Damasceno:
Primeira homilia para a natividade da Virgem Maria

"Quantos milagres se encontram nesta criança, (a Virgem Maria) que alianças são feitas nela! Filha de infertilidade, ela será a virgindade que dá à luz.

Nele será feita a união da divindade e da humanidade, da impassibilidade e do sofrimento, da vida e da morte, de modo que em tudo o que é ruim, o melhor seja superado.

Ó filha de Adão e Mãe de Deus!

E tudo isso foi feito por mim, Senhor!

Tão grande foi o seu amor por mim que você queria, não para garantir a minha salvação pelos anjos ou alguma outra criatura, mas para restaurar por si mesmo o que você primeiro criou a si mesmo.

É por isso que tremer de alegria e estou cheio de orgulho, e na minha alegria, eu me volto para a fonte dessas maravilhas, e lavou a minha felicidade, eu tomarei a harpa do Espírito para cantar os hinos divinos deste nascimento ... "

(São João Damasceno (ou como John Mansour e João de Damasco), cujo verdadeiro nome em árabe Mansour ibn Sarjoun, nascido em torno de 676 e morreu 04 de dezembro 749, é um teólogo cristão de origem síria, mas grego, Pai a Igreja e considerada sagrada pelas Igrejas Ortodoxas e pela Igreja Católica Romana.)


"Chartres rings, Chartres calls you, honor and glory to Christ the King"!

 

Unite us today to the pilgrimage of Christendom to Chartres with this beautiful meditation of St. John Damascene:
First homily for the nativity of the Virgin Mary

"How many miracles meet in this child, (the Virgin Mary) that alliances are made in her! Daughter of infertility, she will be the virginity that gives birth.

In it will be made the union of divinity and humanity, of impassibility and suffering, of life and death, so that in all that was bad, the best be overcome.

O daughter of Adam and Mother of God!

And all this has been done for me, Lord!

So great was your love for me that you wanted, not to secure my salvation by the angels or some other creature, but to restore for yourself the one you first created yourself.

That is why I shudder with joy and I am full of pride, and in my joy, I turn to the source of these wonders, and carried by the waves of my happiness, I will take the zither of the Spirit to sing the divine hymns of this birth ... "

(St. John Damascene (or also John Mansour or John of Damascus), his real name in Arabic Mansour ibn Sarjoun, born about 676 and died December 4, 749, is a Christian theologian of Syriac origin but of Greek language, father of the Church and considered holy by the Orthodox Churches and the Roman Catholic Church.)

 

_____________________________________________

 

LE CARDINAL SARAH AUX 12.000 PÈLERINS DE CHARTRES :
TERRE DE FRANCE, RÉVEILLE-TOI !

 
Peuple de France, retourne à tes racines !

On peut décider de ne pas en parler. C’est, d’ailleurs, le choix d’une grande partie de la presse qui préfère, ces jours-ci, se concentrer sur Mai 68, le ramadan ou la poignée de bloqueurs d’université.

Ce n’est pas les intéressés, d’ailleurs, que ça va déranger, leur génération ne regarde plus depuis longtemps la télé. Mais, disons-le tout de suite aux médias : il ne faudra pas, ensuite, aller se plaindre, les gars, s’ébaubir, pousser des oh, des ah (comme pour LMPT), « Menfin ! d’où sortent tous ces gens-là ? » quand ce mouvement de fond silencieux, cette jeunesse florissante, discrète, mais décomplexée – c’est ce qui fait la différence avec ses aînés -, sortira du bois pour telle ou telle cause, et que l’on ne pourra plus l’ignorer.

Car cela viendra.

Mai 68 a 50 ans, Daniel Cohn-Bendit, 73. Eux autres, les 12.000 pèlerins lancés sur la route de Chartres en ce week-end de Pentecôte par le pèlerinage Notre-Dame de chrétienté, ont 21 ans en moyenne. 30 pour le clergé qui les encadre.

Ils rient, ils s’amusent, ils prennent des airs tragico-comiques pour contempler leurs ampoules, leur bronzage agricole et leurs cheveux en pétard après deux nuits sous la tente, comme tous les jeunes de leur âge. Et puis ils prient, ils chantent, ils s’agenouillent, ils souffrent, ils offrent, ils méditent, ils posent leur téléphone pour descendre, durant trois jours, au fond de leur âme, comme aucun jeune de leur âge.

Ils ont affreusement mal aux pieds et horriblement mal dormi mais – allez comprendre – en redemandent chaque année, et ramènent en sus des copains au « pélé ». La liturgie y est, depuis toujours, en forme extraordinaire mais, par une porosité croissante, l’origine des pèlerins dépasse largement le cercle des chapelles dites « tradi ».

Sur les réseaux sociaux, même les identitaires, qui ont habituellement la dent dure avec les cathos (naïfs, cuculs, gentillets), s’étonnent, admiratifs : « 12.000 jeunes rassemblés, 0 embrouille, 0 dégradation, pas un papier par terre. Comment ce miracle est-il possible ? Qui est ce peuple éduqué et respectueux ? Quelle est cette communauté qui n’emmerde personne ? », tweete Damien Rieu.

La messe de clôture solennelle du lundi, en la cathédrale de Chartres, est comparable, mutatis mutandis, à la Rollex de Sarkozy vue par Séguéla : qui n’a jamais assisté à l’immense procession, sous les cantiques, de ce jeune clergé précédé par un interminable cortège de bannières, d’étendards et de statues de la Vierge, a un peu raté sa vie. La bonne nouvelle est que, dans l’Église, toute erreur a sa rédemption : il pourra y aller l’an prochain.

Cette année, elle était célébrée par le cardinal Sarah, et cette présence symbolique, infiniment touchante, sonnait comme un juste retour des choses : dans son premier livre Dieu ou rien, sans renier sa culture familiale, il disait sa grande reconnaissance pour les missionnaires français : « Mon entrée dans la famille du Christ doit tout au dévouement exceptionnel des pères spiritains. Je garderai ma vie durant une immense admiration pour ces hommes qui avaient quitté la France, leurs familles et leurs attaches afin de porter l’amour de Dieu aux confins du monde. »

Des dizaines d’années après, c’est lui qui vient transmettre le précieux dépôt à de jeunes Français pas plus vieux que le gamin qu’il était, c’est lui qui vient rendre son héritage à un peuple qui l’a oublié. Et il le fait d’une voix forte, sans ambages, avec des accents de Jean-Paul II au Bourget : « Terre de France, réveille-toi ! », « Peuple de France, retourne à tes racines ! » Il fustige un monde occidental pris en étau entre le nihilisme et l’islamisme, l’exhorte à prendre exemple sur ses ancêtres dont la foi a bâti ces cathédrales, demande aux jeunes d’être « les saints et les martyrs » de demain. Pour la langue de buis, ne pas compter sur lui. Le cardinal guinéen a secoué les puces, pour son bien, de l’Occident chrétien. Et si c’était cela, aussi, l’universalité de l’Église ?

 

UNE EGLISE EN DIALOGUE ?

 

Prof. Hdr. Archim. Grigorios D. PAPATHOMAS

  

« L’un des problèmes causés par les Croisades– affirme Steven Runciman – fut qu’elles ruinèrent irrémédiablement et définitivement les relations entre chrétiens et musulmans.

Avant les Croisades, l’Église orthodoxe, en particulier, et le monde musulman témoignaient d’une compréhension et d’une tolérance mutuelles, ainsi que d’une dialectique réciproque, entre autres, grâce aux dialogues aussi institués par les théologiens byzantins avec ce monde (cf. Jean Damascène et beaucoup d’autres qui vont jusqu’à Grégoire Palamas).

En outre, l’Église orthodoxe proscrivait l’idée de guerre sainte. La preuve en est que le Patriarche de Constantinople Polyeucte (956-970) ne donna pas sa bénédiction à l’armée de Nicéphore Phocas (963-969), lorsqu’elle partit en campagne contre les Sarrazins, pour la bonne raison, dit-il, qu’aucune guerre ne peut être qualifiée de sainte.

Le concept de guerre sainte fut introduit par les Croisés qui l’exaltèrent non seulement dans leurs rangs, mais aussi chez les musulmans qui avaient commencé à l’abandonner »…

Par ces paroles, Runciman signale historiquement l’existence et la pratique de dialogue, de la part des théologiens byzantins.

Il souligne l’efficacité spectaculaire qu’a eue l’initiative de ce dialogue, avec les musulmans notamment, contrairement aux chrétiens occidentaux qui, dans le même temps, ont opté pour une « guerre sainte » à la place du dialogue institué.

Autrement dit, il démontre que, tout au long de son parcours historique hormis son passé récent, l’Église orthodoxe était une « Église de dialogue », marquée par la théologie, et non pas une « Église de guerre sainte » fondée sur l’idéologie.


En effet, une des caractéristiques structurelles de la praxis ecclésiale (pastorale) et de la parole (théologie) de l’Église est que celles-ci opèrent (doivent opérer) de façon sotériologique, salvatrice et non pas théorique (idéologie). Car, tout simplement, la vision essentielle et ultime de l’Église – et de sa théologie – est de sauver l’être humain.

C’est la première, la principale et primordiale demande que notre divine Liturgie adresse d’emblée : « Pour … le salut de nos âmes (= vies) ».

Notre théologie ecclésiale et notre pastorale, si elles veulent rester salvatrices, sans déraper et devenir une idéologie, ne peuvent qu’être en dialogue permanent avec les autres (personnes et institutions), mais aussi en ouverture permanente par rapport au monde « entier ».

Or, dialogue avec tous et ouverture à tous, intra et extra muros, ceux qui sont près et ceux qui se trouvent loin, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Église.


La période de l’histoire que nous traversons – époque de modernité achevée, voire de méta modernité –, mais aussi le contexte spatiotemporel de notre propre vie historique sont fixés, en nous introduisant, par définition, dans un domaine de dialogue à plusieurs volets, qui comporte au moins quatre aspects fondamentaux :

1) le dialogue inter orthodoxe, pour commencer par notre maison, puisque celui-ci s’avère de plus en plus nécessaire, notamment aujourd’hui, entre altérités homodoxes,

2) le dialogue inter chrétien, puisque la sécularisation éonistique, ainsi que le culturalisme ecclésiastique, ne cessent de prendre le dessus sur le témoignage empirique de l’Église, créant de plus en plus d’altérités hétérodoxes,

3) le dialogue inter religieux, puisque l’opération auto apocalyptique de Dieu au monde, non seulement demeure encore incompréhensible, mais il incombe surtout à l’Église et à sa théologie de poser la révélation de Dieu qu’ils portent dans leur sein, en « montagne de dialogue » et « mettre sur son support la lampe allumée » , surtout entre altérités religieuses, et

4) le dialogue interculturel, au sein de la société et avec la société, dans le nouveau contexte pluriculturel de notre époque méta moderne, contexte non pas tant de l’unification européenne, mais surtout de la mondialisation au sens large. Sur ce point revient précisément la demande primordiale que soumet d’emblée la divine Liturgie : « Pour (…) l’union de tous ».

Ces « tous » qui sont-ils ?

Pour maintenir la correspondance avec ceux avec qui nous sommes en dialogue, avec qui nous sommes appelés à dialoguer, avec qui nous sommes invités à engager le dialogue, définissons-les.

Il s’agit, respectivement, du dialogue entre :

1) les chrétiens de même confession (orthodoxes) ;

2) les chrétiens de confession différente (hétérodoxes) ; 3) les croyants de religion différente (hétéro religieux) et

4) ceux du « dehors », quels qu’ils soient, représentant des conceptions sociales et des cultures différentes.

Et cette demande de notre divine Liturgie, « l’union de tous », de même que la prière du Christ « pour qu’ils soient un » , s’accomplira aussi par le dialogue, l’ouverture et la consultation ; et si cela ne se fait pas, du moins cela commencera par le dialogue…


Ayant cerné ce qu’est ce dialogue aux multiples aspects qui se déroule inexorablement devant nous, surtout de nos jours, comme une quête universelle de la société et de ses diverses expressions, abordons brièvement un aspect important de la vie ecclésiale, ce que nous appelons communément aujourd’hui « Église en dialogue ».

Ce fait, que nous rencontrons très manifestement comme attitude de vie envers le monde à l’époque et dans les écrits patristiques, commence – à titre d’exemples – par les Pères apostoliques apologistes qui sont les premiers à engager le dialogue avec la société, la philosophie dominante et la Cité de leur temps, de surcroît à une période où celle-ci persécute durement les chrétiens.

Il se poursuit sur le même registre avec les Pères cappadociens, Maxime le Confesseur et Jean Damascène et, avant la prise de Constantinople (1453), dans la même perspective, avec saint Grégoire Palamas et saint Marc Evgénikos, évêque d’Éphèse.


Ce fait de l’« Église en dialogue » a subi un recul durant l’occupation ottomane (1423/1453-1821/1913) dans nos parages et, surtout, durant l’apparition du confessionnalisme chrétien en Occident et en Orient, qui s’est manifesté au deuxième millénaire aussitôt après les Croisades (1095-1204) et qui a culminé notamment au XIXe et durant la première moitié du XXe siècle.

Dans cette récession du XIXe et du XXe siècle, jusqu’à nos jours, toutes les Facultés théologiques confessionnelles ont aussi été engagées ou mobilisées.

Ces écoles ont été créées et développées à cette période dans un climat de théologie académique qui avantageait et encourageait le confessionnalisme et le cloisonnement confessionnel, empêchant ainsi le dialogue.

Ces dernières années, le fait de l’« Église en dialogue » a commencé à reprendre la dimension patristique antérieure, celle d’avant la prise de Constantinople, malgré les réactions d’ordre confessionnel.

Une telle perspective de reprise et de développement du dialogue tous azimuts s’est manifestée, du côté de l’Église orthodoxe, par le Patriarcat œcuménique en 1902, 1920 et au-delà, et en Grèce, en raison justement des circonstances historiques et géopolitiques, peu avant la dictature, principalement après le rétablissement de la démocratie (1974) et surtout avant la fin du XXe siècle.


Le dialogue constitue une entreprise polyvalente comportant plusieurs défis. Dans l’effort de dialectique et de dialogue, pour qu’il soit véritablement théologique, le dialogue est appelé à ne pas adopter de ton confessionnel.

Il est constamment appelé à être théologique, sans être confessionnel. À être dialectique, sans déraper ni altérer ce qu’il promet : la vérité de l’Église et de sa théologie.

À opérer des ouvertures et nullement à ménager des cloisonnements. Toute démarche de dialogue est appelée à opter pour le dialogue « à son initiative » et non pas agir « par réaction » aux événements théologiques.

À cette occasion, signalons ici une nuance qui démontre une énorme différence entre les deux. Il existe deux modes d’agir dans la vie et le quotidien : « à son initiative » et « par réaction ».

Il y a une abîme séparant le fait « d’agir à son initiative » de celui « d’agir par réaction ».

Le premier signifie avoir une vue globale des choses, avoir une vision et se consacrer à l’infléchir dans la perspective de sa vision, n’avoir aucune raison d’opposer des obstacles ou tendre des embûches à son prochain qui lui aussi s’efforce éventuellement de faire une chose parallèle, différente, ou même opposée.

De l’autre côté, « agir par réaction » signifie manquer de vue globale des choses et de vision, manquer de discours et de réplique, et essayer de manière fondamentaliste et violente, en livrant même, si nécessaire, une guerre (sainte), de réfuter (dénigrer) ce que son prochain fait « à son initiative ».

Quoi qu’il en soit, le fait d’agir « à son initiative » dénote une robustesse théologique et un amour pour la Vérité !…

En effet, ce n’est qu’alors que la Vérité devient un exercice de communion de personnes – ce qui constitue l’essence de l’Église – et un exercice de relations…


Au cours de l’histoire, au sein du créé déchu, par notre vie et notre activité, nous sommes appelés à traduire dans les actes ce que l’Église promet dans le monde et l’histoire, c’est-à-dire engager un dialogue polyvalent.

Cela signifie assumer une responsabilité vis-à-vis des chrétiens séparés et du monde divisé par la chute, de la société humaine fragmentée, où tout le monde cherche des issues et use de divers modes, le dialogue entre autres, comme moyen pour sortir des impasses.

Si l’Église n’est pas au centre de cette perspective de sortie des impasses, moyennant la voie ontologique qui passe par le dialogue aussi, alors elle « a perdu sa saveur »… et dans ce cas, « comment redeviendra-t-elle du sel ? » .

Est-il possible qu’une Église ressemble à du sel qui a perdu sa saveur ? Oui, c’est possible, nous dit le Christ, et les hommes la jetteront dehors et la marginaliseront.

Du point de vue historique et diachronique, l’Église orthodoxe a montré être le sel de saveur, étant pionnière dans le dialogue et perçant des chemins pour surmonter, de manière eschatologique, les impasses humaines, dans la perspective d’assumer le « monde entier » et le « salut de tous les hommes » !…

Source:http://religion-orthodoxe.eu/

Silence…

Ouvre ton cœur au silence

Ecoute…

Ne parle pas.

Impose le calme à ton être profond

Reçois le silence…

En lui s’exprime l’Esprit

Comme une lumière

Qui se glisse dans tes pensées

Pour en délier les nœuds.

Comme une source d’eau vive

Qui irrigue tous les replis de ton âme.

Ne parle pas.

Impose le calme à ton être profond

Ecoute le silence…

Et dans ce silence

Accueille l’Ineffable Présence ;

Elle fécondera ta vie.

Claude Caux-Berthoud - "Prier le temps d'une pause" aux éditions Olivétan

 

En images : les plus belles Vierges noires de France

Depuis la nuit des temps, les Vierges noires fascinent les fidèles et intriguent les historiens. « Je suis noire mais je suis belle », répond la fiancée du Cantique des Cantiques.

Les Vierges noires incarnent la Vierge Marie dans près de 200 sanctuaires en France et un millier en Europe. Vierges rapportées des Croisades, déesses-mères, coptes, égyptiennes ou vierges noircies par la fumée des cierges ? Le mystère qui les entoure fait encore couler de l’encre. Mais le Cantique des Cantiques demeure imparable : « Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem, comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon. Ne prenez pas garde à mon teint noir, c’est le soleil qui m’a brûlée » (Ct 1, 5-6).

Le Puy-en-Velay (Haute-Loire)

La Vierge noire placée au fond de la cathédrale date du XVIIe siècle. C’est une copie de la Vierge romane, en bois, vénérée ici dès le 11e siècle et brûlée à la Révolution. Cette Vierge en majesté, assise, porte l’Enfant-Jésus sur ses genoux. Elle change de couleur de manteau en fonction du temps liturgique. La Vierge noire possède une trentaine de manteaux, tous offerts par des fidèles. Elle s’offre alors parfois la coquetterie d’étrenner un nouveau manteau pour la procession du 15 août !

Mende (Lozère)

La Vierge noire de la cathédrale Notre-Dame et Saint-Privat est mentionnée pour la première fois au XIIIe siècle. Cette Vierge en majesté est en bois d’olivier. Elle était recouverte de lames d’argent qui ont fondu pendant les guerres de Religion. Ses bras et l’Enfant-Jésus sur ses genoux disparurent aussi dans les flammes. Ainsi mutilée et endeuillée, elle console encore tous ceux qui la prient.

Marsat (Puy-de-Dôme)

Cette Vierge noire, de la famille des Vierges romanes auvergnates en majesté, date des XIIe-XIIIe siècles. Elle est en bois, les carnations visibles sont peintes en noir et les vêtements en doré. Le visage de la Vierge est particulièrement grave. Elle est classée au titre des objets depuis 1899.

Moulins (Allier)

Cette Vierge à l’Enfant, dite Notre-Dame de Moulins, est une Vierge noire du XIIe siècle. Elle se trouve dans la cathédrale Notre-Dame. Elle est en bois marouflé et peint. Sainte patronne de Moulins, elle a sauvé la ville d’un brasier géant en 1655 et protégé ses habitants lors des deux derniers conflits mondiaux.

Aurillac (Cantal)

Dans l’église Notre-Dame-aux-Neiges, la Vierge noire du XVIIe siècle en bois peint est considérée comme une précieuse copie de la Vierge noire du Puy-en-Velay brûlée en 1794.

Rocamadour (Lot)
Louis Marie MELCHIS I CIRIC
27 juillet 2011: Notre Dame de Rocamadour, sculpture du XIIe s., Chap. Notre Dame, Rocamadour, Lot (46), Midi-Pyrénées, France

La Vierge noire de Rocamadour est une statue-reliquaire, en noyer recouvert en partie d’argent. Datée du XIIIe siècle, elle est vénérée pendant tout le Moyen Âge et devient un objet de pèlerinage célèbre. Elle était presque entièrement vermoulue lorsqu’elle fut restaurée en 2003. La Vierge, assise, porte l’Enfant-Jésus sur son genou gauche. Sa robe est moulante aux épaules et sur la poitrine.

Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

Datée du milieu du Moyen Âge, cette Vierge en majesté a été noircie et dorée vers 1830, pour lui donner l’apparence d’une Vierge noire. Opération marketing ! Elle devient alors Notre-Dame-de-Bonne-Mort, du nom d’une association charitable, placée sous la protection de Marie, qui connaît un nouvel engouement au XIXe siècle.

Toulouse (Haute-Garonne)

Depuis des siècles, la Vierge noire de la basilique Notre-Dame-de-la-Daurade, surnommée Notre-Dame-de-la-Délivrance, est l’objet d’une dévotion populaire de la part des femmes enceintes. Le curé bénit des « ceintures de la Vierge noire » à porter nouées autour du ventre. Il les envoie aux futures mamans qui en font la demande. La Vierge noire de Toulouse possède une garde-robe impressionnante. En effet, certaines mères comblées lui offrent une nouvelle robe.

Myans (Haute-Savoie)

Situé au pied du massif de la Chartreuse, ce sanctuaire marial cher au cœur des savoyards attire les foules (de 80 000 à 100 000 visiteurs par an) qui viennent demander spontanément la protection de la « Noire ». Elle avait miraculeusement épargné un petit groupe de voyageurs en 1248 lors du plus gigantesque éboulement des Alpes. Alors elle peut sûrement déplacer des montagnes !

Saint-Romain d’Ay (Ardèche)

Au nord de l’Ardèche, Notre-Dame d’Ay est un sanctuaire marial en pleine nature perché sur un promontoire au-dessus de la rivière Ay. Le site est d’abord un sanctuaire païen dédié à la déesse-mère Isis. On vénère aujourd’hui une Vierge noire à l’Enfant, en bois, du XVIIe siècle.

LE COIN DES CATECHISMES ET

 

DE  LA TRANSMISSION

 

FAMILIALE:

 

 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Pas de loi sur le suicide assisté à Guernesey
Après trois jours de débats, le Parlement de Guernesey a refusé de légaliser le suicide assisté. Les membres du Parlement ont voté contre la requête introduite par le premier ministre, Gavin St Pier à 24 voix contre et 14 pour (cf....
 
 
En France, douze malades soignés grâce à une greffe de trachée artificielle
Le Professeur Emmanuel Martinod, chef du service de chirurgie thoracique et vasculaire de l’hôpital universitaire Avicenne-AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), vient de présenter une nouvelle technique...
 
 
En Corée du Sud, la Cour constitutionnelle doit se prononcer sur la loi interdisant l’avortement
En Corée du Sud, la Cour constitutionnelle doit examiner jeudi un recours « déposé par un médecin poursuivi pour avoir réalisé près de 70 avortements », contre la loi sur l'interdiction de l'avortement. Dans ce pays, la législation de...
 
 
Annulation de la loi sur le suicide assisté en Californie : le Procureur Général fait appel
Le Procureur Général de la Californie, Xavier Becerra, a fait appel hier de la décision d’un Magistrat visant à annuler la loi californienne sur le suicide assisté.   La semaine dernière, le Magistrat, Daniel Ottolia, a en effet...
 
 
Le président de Dignitas accusé de s’enrichir sur le dos des patients euthanasiés
Vingt ans après avoir fondé l'organisation d'aide au suicide Dignitas, son président, Ludwig A. Minelli, 85 ans, est devant le tribunal, accusé de « profit dans le commerce avec la mort ». C’est la première fois qu’un tel procès...
 
 
   AGENDA
 A Noter
  
Procréation Médicalement Assistée - Manuel pour les jeunes
Le manuel de bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune consacré à la Procréation Médicalement Assistée veut apporter des réponses scientifique, juridique et éthique claires et précises.
 
 Faites un don à Gènéthique

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...