Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 13:30

 

Chers amis, Aloho m’barekh
Ce 5 septembre, c’est la commémoration du dukhrono de Saint Charbel d’Edesse (Sharbil d'Edessa) , mort en 105 et de sa sœur Sainte. Babaï, conformément à notre calendrier liturgique de l’Eglise Orthodoxe Malankare.


Mor Sharbil Urhoyo était autrefois le Grand Prêtre païen d'Edesse. 
L’histoire de ces deux saints martyrs est consignée dans un document syriaque «Les Actes de Sharbil». 


A cette époque, l’Empereur Trajan , à travers ses gouverneurs, ordonnait que tous les citoyens de l’Empire adorent et fassent des offrandes aux idoles Nebu et Bel. 


Mgr Barsamya, le prêtre Tiridath et le diacre Shalula se rendirent auprès de Sharbil pour exprimer leur grand mécontentement face à une telle décision, et tentèrent de convaincre Sharbil de ne vénérer que le seul vrai Dieu. 


En les écoutant parler, Sharbil (Charbel) se convertit et désira devenir chrétien. 


En conséquence, Sharbil et sa sœur Babai partirent pour Barsamya et, plus tard dans la nuit, ainsi qu’ils l’avaient , ils confessèrent la foi au Père, au Fils et au Saint-Esprit et reçurent le saint baptême. 


Ils se revêtirent des mêmes vêtements que les autres chrétiens.
Nombreux furent les hommes et les femmes, nombreux furent les notables de la ville qui voulurent suivre l’exemple de Sharbil et acceptèrent la vivifiante Foi chrétienne.


Cependant, le juge en chef Lysanias, apprenant la conversion de Sharbil, le saisit alors qu’il était à l'église et le traduisit en justice. 
Il l’exhorta à renoncer au Christ.


Pourtant, Charbel refusa. Il ne renierait pas le Christ.
C’est pourquoi il eût à subir persécution et torture :


Ainsi fut-il suspendu à l'envers, des peignes de fer tranchants furent traînés sur son corps pour y tracer des sillons dans lesquels furent versés du sel et du vinaigre pour que ses plaies toutes fraiches feussent particulièrement douloureuses.


Pourtant saint Charbel (Sharbil) demeura impassible sous ces tortures inhumaines, attendant seulement patiemment dans une Foi solide la vraie vie que le Christ donne aux croyants.


Sans céder à la pression psychologique ni à son intense douleur, il a continuait d’affirmer: «Ceux qui sont sauvés par la Croix ne peuvent pas adorer des idoles trompeuses. Aucun être créé ne peut être adoré. Seul le Créateur peut être adoré. »


Finalement, le juge a ordonna que Sharbil (Saint Charbel) fut coupé en morceaux et sa tête tranchée.


Selon la coutume d'offrir des boissons alcoolisée aux meurtriers pour les enivrer, on lui offrit à lui aussi du vin qu’il refusa. Au lieu de cela il a demanda du temps pour prier. 


Il se tourna vers l'Est et a pria: 
-«Seigneur Jésus, pardonnez-moi les péchés commis contre Vous et pour avoir provoqué Votre colère en me tournant vers des sacrifices et des offrandes profanes. 

Ayez pitié de moi comme, sur la Croix, vous avez été clément avec le voleur.
Je suis entré dans votre vignoble à la onzième heure. 
Veuillez m'épargner le jugement dernier. »


La sœur de Sharbil, Babai, quand à elle s’exprima ainsi:
« Que mon esprit se joigne à vous lorsque vous attedrez le Christ en lequel vous avez cru en toute connaissance de cause."

 
Ainsi, Saint. Sharbil et Sainte Babai ont tous deux atteint la couronne du martyre. 


Barsamya, l'évêque du lieu, les fit enterrer à l’endroit de la sépulture de son propre .


Ô Mar Sharbil Urhoyo et Mart Babai! Plaidez pour nous devant le trône de grâce de Dieu. Amîn.
----------------------------------------------------------

 

Dear friends, Aloho m'barekh
September 5 is the commemoration of St. Charbel of Edessa (Sharbil of Edessa) dukhrono, who died in 105, and of his sister Santa. Babai, according to our liturgical calendar of the Malankara Orthodox Church.
Mor Sharbil Urhoyo was formerly the pagan High Priest of Edessa.
The story of these two holy martyrs is recorded in a Syriac document "The Acts of Sharbil".
At this time, the Emperor Trajan, through his governors, ordered that all the citizens of the Empire worship and make offerings to the idols Nebu and Bel.
Bishop Barsamya, Priest Tiridath and Deacon Shalula went to Sharbil to express their great dissatisfaction with such a decision, and tried to convince Sharbil to venerate only the one true God.
Listening to them, Sharbil (Charbel) converted and wanted to become a Christian.
As a result, Sharbil and his sister Babai left for Barsamya, and later in the night, as they had, they confessed the faith to the Father, the Son, and the Holy Spirit, and received holy baptism.
They put on the same clothes as other Christians.
Many men and women, many city leaders who wanted to follow the example of Sharbil and accepted the invigorating Christian Faith.
However, Chief Justice Lysanias, hearing of Sharbil's conversion, seized him while he was in church and brought him to justice.
He exhorted him to renounce Christ.
Yet Charbel refused. He would not deny Christ.
That is why he had to undergo persecution and torture:
Thus he was suspended upside down, sharp iron combs were dragged on his body to draw furrows into which were poured salt and vinegar so that his fresh wounds were particularly painful.
Yet St Charbel (Sharbil) remained impassive under these inhuman tortures, patiently waiting in a solid Faith for the true life that Christ gives to the believers.
Without yielding to psychological pressure or intense pain, he continued to say, "Those who are saved by the Cross can not worship deceitful idols. No created being can be worshiped. Only the Creator can be worshiped. "
Finally, the judge ordered Sharbil (Saint Charbel) to be cut in pieces and his head cut.
According to the custom of offering alcoholic beverages to the murderers to intoxicate them, he was offered wine too, which he refused. Instead, he asked for time to pray.
He turned to the East and prayed:
- "Lord Jesus, forgive me the sins committed against you and provoke your anger by turning to sacrifices and profane offerings.
Have pity on me as on the Cross you have been lenient with the thief.
I entered your vineyard at the eleventh hour.
Please spare me the last judgment. "
Sharbil's sister, Babai, when she said to herself:
"May my spirit join you when you touch Christ, in whom you have faithfully believed.
So, Saint. Sharbil and Saint Babai both reached the martyr's crown.
Barsamya, the bishop of the place, had them buried at the place of burial of his own.
O Mar Sharbil Urhoyo and Mart Babai! Plead for us before the throne of God's grace. Amin.

---------------------------

 

(Si d'aucun connaissent bien Saint Charbel Maklouf, moine et prêtre Syro-Maronite c'est qu'il portait le patronyme de Saint Charbel d'Edesse dont la dévotion faisait l'apanage de tout l'orient syriaque)

Queridos amigos, Aloho m'barekh
5 de setembro é a comemoração de São Charbel de Edessa (Sharbil de Edessa) dukhrono, que morreu em 105, e de sua irmã Santa. Babai, de acordo com o calendário litúrgico da Igreja Ortodoxa Malankara.
Mor Sharbil Urhoyo era anteriormente o Sumo Sacerdote pagão de Edessa.
A história desses dois santos mártires é registrada em um documento siríaco "Os Atos de Sharbil".
Nessa época, o imperador Trajano, através de seus governadores, ordenou que todos os cidadãos do Império adorassem e fizessem oferendas aos ídolos Nebu e Bel.
O bispo Barsamya, o sacerdote Tiridath e o diácono Shalula foram a Sharbil para expressar sua grande insatisfação com tal decisão, e tentaram convencer Sharbil a venerar apenas o único Deus verdadeiro.
Ao ouvi-los, Sharbil (Charbel) converteu-se e quis tornar-se cristão.
Como resultado, Sharbil e sua irmã Babai partiram para Barsamya e, mais tarde, como haviam feito, confessaram a fé ao Pai, ao Filho e ao Espírito Santo, e receberam o santo batismo.
Eles colocam as mesmas roupas que outros cristãos.
Muitos homens e mulheres, muitos líderes da cidade que queriam seguir o exemplo de Sharbil e aceitaram a revigorante Fé Cristã.
No entanto, o presidente da Suprema Corte Lysanias, sabendo da conversão de Sharbil, o prendeu enquanto ele estava na igreja e o levou à justiça.
Ele exortou-o a renunciar a Cristo.
No entanto, Charbel se recusou. Ele não negaria a Cristo.
É por isso que ele teve que sofrer perseguição e tortura:
Assim, ele foi suspenso de cabeça para baixo, e pentes afiados de ferro foram arrastados em seu corpo para desenhar sulcos nos quais foram derramados sal e vinagre, de modo que suas feridas frescas eram particularmente dolorosas.
No entanto, São Charbel (Sharbil) permaneceu impassível sob estas torturas desumanas, esperando pacientemente em uma sólida fé pela verdadeira vida que Cristo dá aos crentes.
Sem ceder a pressão psicológica ou dor intensa, ele continuou dizendo: "Aqueles que são salvos pela Cruz não podem adorar ídolos enganosos. Nenhum ser criado pode ser adorado. Somente o Criador pode ser adorado. "
Finalmente, o juiz ordenou que Sharbil (Saint Charbel) fosse cortado em pedaços e sua cabeça cortada.
De acordo com o costume de oferecer bebidas alcoólicas aos assassinos para intoxicá-los, ele também recebeu vinho, o qual ele recusou. Em vez disso, ele pediu tempo para orar.
Ele se virou para o oriente e orou:
- "Senhor Jesus, perdoa-me os pecados cometidos contra ti e provoca a tua ira, voltando-te para sacrifícios e ofertas profanas.
Tenha piedade de mim como na cruz você foi tolerante com o ladrão.
Entrei na sua vinha na décima primeira hora.
Por favor, me poupe do último julgamento. "
A irmã de Sharbil, Babai, quando ela disse para si mesma:
"Que meu espírito se junte a você quando você toca em Cristo, em quem você creu fielmente.
Então, Saint. Sharbil e Saint Babai alcançaram a coroa do mártir.
Barsamya, o bispo do lugar, os enterrou no local do seu próprio enterro.
O Mar Sharbil Urhoyo e Mart Babai! Rogai por nós diante do trono da graça de Deus. Amin.

-------------------------------------------

 

أصدقائي الأعزاء ، ألوهو مبارك
5 سبتمبر هو ذكرى القديس شربل من الرها (شاربيل من الرها) dukhrono ، الذي توفي في 105 ، وأخته سانتا. Babai ، وفقا لتقويمنا الطقوسي للكنيسة الأرثوذكسية Malankara.
كان Mor Sharbil Urhoyo سابقًا كاهناً عالياً للراهباء في الرها.
يتم تسجيل قصة الشهداء المقدسين في وثيقة سريانية "أعمال شاربيل".
في هذا الوقت ، أمر الإمبراطور تراجان ، من خلال حكامه ، بأن جميع مواطني الإمبراطورية يعبدون ويقدمون القرابين للأصنام نيبو وبيل.
الأسقف برساميا ، الكاهن تيريداث و ديكون شالولا ذهبوا إلى شاربل للتعبير عن عدم رضاهم الشديد عن مثل هذا القرار ، وحاولوا إقناع شاربل بأن يكرموا الله الحقيقي الوحيد.
الاستماع إليها ، شربيل (شربل) تحويل وأراد أن يصبح مسيحيا.
ونتيجة لذلك ، غادر شاربيل وأخته باباي إلى برصاميا ، وفي وقت لاحق من الليل ، كما فعلوا ، اعترفوا بالإيمان للأب والابن والروح القدس ، وتلقوا المعمودية المقدسة.
وضعوا نفس الملابس مثل باقي المسيحيين.
كثير من الرجال والنساء ، والعديد من قادة المدينة الذين أرادوا أن يحذوا حذو شاربل وقبلوا الإيمان المسيحي المنعش.
ومع ذلك ، استولى رئيس المحكمة العليا ليسانياس ، الذي سمع عن تحول شاربل ، أثناء وجوده في الكنيسة وقدمه إلى العدالة.
لقد حثه على نبذ المسيح.
لكن شربل رفض. لن ينكر المسيح.
ولهذا اضطر إلى الخضوع للاضطهاد والتعذيب:
وهكذا تم تعليقه رأساً على عقب ، وتم سحب أمشاط حديدية حادة على جسده لرسم الأخاديد التي صب عليها الملح والخل حتى تكون جروحه الجديدة مؤلمة بشكل خاص.
ومع ذلك ، بقي القديس شربل (شربيل) عديم الرحمة تحت هذه الاعتداءات اللاإنسانية ، ينتظر بصبر في إيمان صلب للحياة الحقيقية التي يعطيها المسيح للمؤمنين.
دون الخضوع للضغوط النفسية أو الألم الشديد ، استمر في القول: "أولئك الذين تم إنقاذهم من قبل الصليب لا يستطيعون أن يعبدوا الأصنام المخادعة. لا يمكن أن يعبد أي كائن مخلوق. فقط الخالق يمكن أن يعبد. "
وأخيرًا ، أمر القاضي شاربل (القديس شربل) بقصه وقطع رأسه.
وفقا لعرف تقديم المشروبات الكحولية للقتلة للتسمم ، وقدم النبيذ أيضا ، وهو ما رفض. بدلا من ذلك ، طلب الوقت للصلاة.
التفت إلى الشرق وصلى:
- "يا رب يسوع ، سامحني الخطايا المرتكبة ضدك وأستفز غضبك بالتحول إلى التضحيات والعروض الدنيوية.
ارحمني كما في الصليب كنت متساهلاً مع اللص.
دخلت الكرم الخاص بك في الساعة الحادية عشرة.
أرجوكم تجنّبوا الحكم الأخير. "
أخت شاربيل ، باباي ، عندما قالت لنفسها:
"روحي تنضم إليكم عندما تلمس المسيح ، الذي كنتم تؤمنون به بإخلاص.
لذلك ، القديس. وصل شاربل وسانت باباي إلى تاج الشهيد.
كان براميا ، أسقف المكان ، قد دفن في مكان دفنه.
يا مار شاربيل أورهويو ومارت باباي! أدعونا أمام عرش نعمة الله. أمين.

 

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Vie des Saints Pères de l'Eglise oecuménisme
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 21:58

Neuf jours de prières d'action de grâce

Neuvaine d’action de grâces du mois de septembre

Cette neuvaine est un bouquet d’actions de grâces offert au Seigneur. Nous allons remercier Dieu et prier en ce mois de septembre avec et pour toutes les fêtes marquantes que l’Eglise célèbre.

 

Premier jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour la Nativité de la Vierge (8 septembre)

« Je veux dire merci au Seigneur, parce qu’il est juste, je veux chanter le nom du Seigneur, le Très-Haut. » (Ps 7, 17-18 )

« Je te dirai merci du fond du cœur en étudiant tes décisions justes. » (Ps119,7)

 

Prière à Marie

O Marie, Vierge heureuse et bénie, permettez-moi de m'approcher de votre berceau, et de joindre mes louanges à celles que vous rendent les anges qui vous entourent, heureux d'être les témoins des merveilles de votre naissance.
Agenouillé devant vous, je vous fais l'offrande de mon cœur ; Reine du ciel et de la terre, recevez-moi et gardez-moi.

Je vous salue, Marie, O fruit de pureté !
La terre maudite s'étonne d'avoir pu vous produire.
O Marie, pleine de grâces, vous relevez l'espoir des enfants d'Eve chassés du paradis et vous ranimez leur confiance.
Au jour de votre entrée dans le monde, nous avons relevé nos fronts abattus : votre naissance annonce celle du Rédempteur, comme l'aurore annonce la venue du jour.

Je vous salue, Marie, O étoile de Jacob !
Le soleil de justice va se lever, le jour de la grâce va luire, et c'est vous qui avez hâté sa venue.
Vos désirs, plus ardents que ceux des patriarches et des prophètes, attirent le véritable Emmanuel dans votre sein, et c'est à vous qu'il appartiendra de nous donner le Verbe fait chair.

Que vos saintes mains, O Marie, répandent dans mon cœur avec profusion l'humilité, l'innocence, la simplicité, la douceur et la charité : que ces vertus de votre cœur saisissent le mien pour que j'appartienne avec vous au Christ, mon Seigneur, et qu'en lui je sache offrir le bien que je fais, et le mal que je souffre pour la plus grande gloire de Dieu qui est le salut des pécheurs.

Prions

Merci Mon Dieu, « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle ». Oui par ton amour j’ai la vie, merci de m’avoir accepté tel que je suis et de manifester ton amour pour moi et ma famille. Merci pour Marie, que tu me donnes comme mère afin que je trouve la force d’aimer comme tu m’as aimé et de savoir donner pour demeurer dans ton plan. Amîn !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père

 

Deuxième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour Ta Sainte Croix (14 septembre)

Merci au Seigneur ! J’étais comme une ville attaquée, mais son amour a fait pour moi des actions étonnantes. Merci au Seigneur, mon solide rocher ! Il m’apprend à lutter, il me prépare au combat.

(Ps 31, 21-22)
Tu es mon Dieu, je te dis merci. Mon Dieu, je reconnais ta grandeur ! (Ps 118,28)

Prière à la Trinité

Il est bon de te dire merci, Dieu notre Père. Tu nous donnes ton Fils, ton unique.
Ton amour pour nous n'a pas de limite.

Il est bon de te dire merci Jésus, le Fils du Père.
Tu es venu vivre au milieu de nous, et tu nous donnes ta vie de ressuscité.

Il est bon de te dire merci, Esprit Saint. Discrètement, tu habites en nos cœurs.

Oui béni soit Dieu le Père et le Fils unique de Dieu, et le Saint-Esprit. A lui la gloire éternellement !

Prions

Merci mon Dieu « Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout Puissant. Je dis à l’Eternel : Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie ! Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la peste et de ses ravages. Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse. Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole de jour, ni la peste qui marche dans les ténèbres, ni la contagion qui frappe en plein midi.

Que mille tombent à ton côté, et dix mille à ta droite, tu ne seras pas atteint. De tes yeux seulement tu regarderas, tu verras la rétribution des méchants. Car tu es mon refuge, ô Eternel ! Tu fais du Très-Haut ta retraite. Aucun malheur ne t’arrivera, aucun fléau n’approchera de ta tente».

Merci Seigneur pour ces paroles de paix et de réconfort ! Merci pour la guérison ; merci pour la protection ; merci pour la paix et merci d’être mon Dieu et Seigneur ! Amen !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père 

 

Troisième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour Notre Dame des Douleurs célébrée dans les Eglises de rite latin (15 septembre)

Au même moment, Jésus est rempli de joie par l’Esprit Saint. Il dit : «Père, Seigneur du ciel et de la terre, je te dis merci. En effet, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as fait connaître aux petits. Oui, Père, tu l’as bien voulu ». (Lc 10,21) 

Prière à Marie

O Marie, Mère de l'Amour, nous voici devant toi avec nos joies, nos désirs d'aimer et d'être aimés. Nous voici avec le poids des jours: avec nos misères, nos violences et nos guerres. Mais l'amour est plus fort que tout: nous croyons qu'il existe encore, car l'amour vient de Dieu.

Nous t'en prions: que nos maisons soient habitées de simples gestes de fraternité, de bonté, de confiance, de bienveillance et de générosité!
Que les familles et les nations s'ouvrent au partage, au pardon et à la réconciliation! Apprends-nous à relever le défi de nous aimer les uns les autres, comme ton Fils nous a aimés jusqu'au bout, quoi qu'il en coûte.

Mère de l'Amour, intercède pour la famille humaine,soutiens les efforts de ceux qui travaillent pour la justice et la paix.
Accorde-nous la grâce d'être fidèles à l'Evangileet de porter du fruit qui demeure. Accompagne-nous de ta tendresse sur le chemin qui mène au ciel où seul l'amour restera, éternellement. Amen! Alléluia!  (Prière de la saison pastorale 1994, Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap).

Prions

Merci Mon Dieu, Eternel des armées, ton nom est victoire et ton trône est triomphe ; tout ceux qui ont mis leur espoir en toi n’ont jamais étés déçus, ainsi par ton Nom j’ai eu la victoire sur la mort et Satan.
Au nom du sang précieux de ton fils le diable et ces suppôts ont été terrassés. Merci pour cela et merci pour la victoire que tu me donne sur mes faiblesses.

Merci d'avoir choisie pour partager Tes douleurs et Ta victoire sur toute chose. Donne-moi la force de remporter tous les combats que j’aurai à mener dans la suite de ma vie. Amîn !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père 

Quatrième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour les apôtres comme saint Matthieu qui ont semé ton Evangile

(21 septembre)

« Et moi, je te dirai merci avec la harpe, mon Dieu, je chanterai ta miséricorde. Je jouerai pour toi de la cithare, toi, le Dieu saint d’Israël. » (Ps 71,22)

Prière à saint Matthieu

Saint Matthieu, notre guide et frère bien-aimé, obtiens-nous une foi profonde, une espérance ferme, un amour brûlant pour le Seigneur afin que nous puissions dire comme Paul: « Ce n'est plus moi qui vis mais le Christ qui vit en moi ».
Aide-nous à devenir des apôtres qui servent l’Eglise avec une conscience pure, des témoins de sa grandeur et de sa beauté au milieu des ténèbres de notre temps. Avec toi nous louons Dieu, le Père des cieux ! A Lui la gloire dans l’Eglise et le Christ Jésus pour tous les âges et tous les siècles.

Prions

Merci mon Dieu, par Jésus Ton Fils, Ta miséricorde est venue sur terre pour réaliser notre rédemption. Tu es miséricorde et très miséricordieux, clément et très clément ; tu pardonnes et acceptes toutes choses. En toi les pécheurs ont reçu le pardon de leurs fautes. Merci pour ton plan de salut, merci de me compter parmi tes bien-aimés et merci de m’avoir préservé de la chute et du mal.

Père saint, par Jésus ton fils notre sauveur fais réaliser mon bonheur dans ta miséricorde. Amîn !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père

 

Cinquième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour tes saisons comme l’automne (22 septembre) 

Toute ma vie, je te dirai merci et je lèverai les mains pour rendre gloire à ton nom. (Ps 63,4-5) Peuples, dites merci à notre Dieu, chantez à pleine voix sa louange ! (Ps 66,8 )
Merci à Dieu ! Il n’a pas repoussé ma prière, il ne m’a pas privé de son amour ! (Ps 66,20)
O Dieu, que les peuples te disent merci, que les peuples te remercient tous ensemble ! (Ps 67, 3-6)

Prière à Dieu

Dieu, source de notre force, nous te remercions.
Tu transformes la graine en fruit.
Tu nous restaures et nous soutiens.
Tu es avec nous sur nos chemins faciles ou tortueux.
Tu nous permets d’avancer les uns avec les autres.
Nous t’en prions, donne-nous confiance en ta force qui prend soin de ce qui est petit Et qui fait des merveilles à partir d’un début timide

Sois parmi nous, guide-nous et inspire-nous.
Comme les grains d’innombrables champs deviennent pain, Fais de nous tous une seule communauté,

Pour être signe d’espérance en ce monde. Amen. (Rencontre quadriennale 2007 à Toronto)

Prions

Merci mon Dieu :

« Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l’Eternel, ton Dieu : Tu seras béni dans la ville, et tu seras béni dans les champs.
Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, le fruit de tes troupeaux, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront bénies. Ta corbeille et ta huche seront bénies.

Tu seras béni à ton arrivée, et tu seras béni à ton départ. L’Eternel te donnera la victoire sur tes ennemis qui s’élèveront contre toi; ils sortiront contre toi par un seul chemin, et ils s’enfuiront devant toi par sept chemins.
L’Eternel ordonnera à la bénédiction d’être avec toi dans tes greniers et dans toutes tes entreprises. Il te bénira dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne ».

Merci Seigneur de m’avoir béni et de réaliser le bonheur de ma vie, parce que tu es mon Dieu et que je suis obéissant a ta parole. Tu es le maître de la moisson. Je te confie toute ma vie. Amîn !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père

Sixième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour ceux qui prennent soin des malades comme saints Côme et saint Damien (26 septembre)

Sans cesse, je veux te dire merci, mon Dieu, parce que tu as agi. Devant tes amis fidèles, je mets mon espoir en toi, car tu es bon. (Ps 52, 9-11)

Nous te disons merci, ô Dieu, nous te disons merci, car tu es proche de nous. Nous racontons tes actions magnifiques. (Ps 75,2)

Prière

Mon Dieu, merci de ce jour qui finit, merci de cette nuit qui vient.
Qu'elle berce le sommeil des hommes endormis, qu'elle berce ceux que j'aime, qu'elle me berce moi-même, jusqu'à demain.
Dans ce jour qui finit, tout n'a pas été beau, ni bien fait, ni parfait.
Réparez si c'est possible, effacez, changez, et donnez-nous de faire mieux demain.
Dans ce jour qui finit, des hommes ont souffert.
Guérissez, si possible, diminuez le mal, ou le chagrin.
Faites que quelque chose vienne apaiser leur peine, faites que quelqu'un s'en aille les aider et que cette nuit leur fasse du bien.
Dans ce jour qui finit, nous n'avons pas été ce que nous aurions dû être. Faites-nous meilleurs, mon Dieu, si possible, moins durs envers les autres, plus doux, plus patients.
Faites-nous plus forts, plus décidés aussi, plus exigeants pour nous-mêmes, plus vrais que nos paroles, plus fidèles que nos promesses, plus actifs dans nos travaux, plus obéissants et plus soumis, plus rieurs aussi, et que demain soit plus beau qu'aujourd'hui, plus grand. Merci de ce jour qui finit, merci de cette nuit qui vient.
Qu'elle berce le sommeil des hommes endormis, qu'elle berce ceux que j'aime, qu'elle me berce moi-même jusqu'à demain.

Prions

Merci mon Dieu Au commencement était ta lumière, elle est venue dans le monde et éclaire l’humanité. Fils (fille) de cette lumière par Jésus Christ j’implore ta bonté tout en te disant merci d’être la Lumière du monde venue pour la paix sur la terre des hommes. Merci pour cette lumière qui combat les ténèbres de la peur, des maladies et des souffrances. Merci pour ton esprit qui engendre dans nos cœurs le feu de ton amour. Amîn !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père 

 

Septième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour les compatissants 

Chantez la louange du Seigneur ! Dites merci au Seigneur, car il est bon, et son amour est pour toujours ! (Ps 106,1)

Prière

Seigneur, je t'avais demandé la santé pour être plus efficace sur cette terre. Tu m'as donné la faiblesse du corps pour que je compte davantage sur toi que sur moi même.
Sois béni, mon Dieu Sauveur!
Seigneur, je t'avais demandé une belle intelligence pour mieux comprendre le monde et réussir ma vie. Tu m'as donné une mémoire trébuchante et un esprit lent pour m'ouvrir à tes mystères par l'humilité.

Sois béni, mon Dieu Sauveur!
Seigneur, je t'avais demandé des responsabilités pour faire triompher les bonnes idées et les bonnes causes. Tu m'as donné d'être traité pour rien et d'obéir, afin de mieux me configurer à ton Fils, obéissant et crucifié.
Sois béni, mon Dieu Sauveur!
Seigneur, je t'avais demandé de rencontrer le grand amour pour donner un sens à ma vie. Tu m'as donné de pouvoir croire à la bonté du cœur humain et le désir de partager cette foi avec tous les mal-aimés que tu me ferais rencontrer.
Sois béni, mon Dieu Sauveur!
Seigneur, je t'avais demandé la richesse pour mieux aider les pauvres. Tu m'as donné la pauvreté et tes propres richesses à leur distribuer.
Sois béni, mon Dieu Sauveur!
Seigneur, je t'avais demandé une foi à soulever les montagnes. Tu as permis qu'il reste en moi des doutes inconfortables qui m'obligent à rester prudent et tout abandonné à ta Providence.
Sois béni, mon Dieu Sauveur!
Seigneur, je t'avais demandé le bonheur des miens. Tu leur as donné toutes sortes d'épreuves, me rappelant ainsi que Jésus et les siens ont eux-mêmes soufferts avant de rentrer dans la joie de ton Royaume.
Sois béni, mon Dieu Sauveur!
Seigneur, je t'avais demandé de devenir un saint. Tu m'as donné de mieux voir mes péchés et de pouvoir me relever après chacune de mes grosses chutes sans désespérer.
Sois béni, mon Dieu Sauveur! !Prière de Frère Bernard-Marie)

Prions

Merci Seigneur pour ce temps de prière et de partage ; merci encore une fois pour cette neuvaine partagé. Tu es le Dieu Tout-Puissant, qui fait droit aux opprimés. En toi toute justice se réalise, avec toi chaque droit est défendu.
Je te dis merci de m’avoir défendu devant les grands et superbes de ce monde. Viens par ton Fils tout établir pour moi et par le Saint-Esprit mettre la notion de la justice, de la droiture et de l’équité dans mon cœur et dans ma vie.

Merci Seigneur pour la défense de la veuve, de l’orphelin et de l’étranger. Merci pour tout et en toute action. Amen !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père

 

Huitième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour les créatures de l’univers invisible comme les anges, les archanges

 (29 septembre) 

Dieu notre Sauveur, sauve-nous, rassemble-nous et délivre-nous des autres peuples ! Ton nom est saint. Ainsi, nous pourrons te dire merci et nous serons fiers de chanter ta louange. (1 Ch 16,35)`

Seigneur, je te dis merci, car tu m’as répondu et tu m’as sauvé. (Ps 118,21)
Seigneur, dans l’assemblée du ciel, les anges te disent merci pour tes actions magnifiques et ta fidélité. (Ps 89, 5-6)

Prière

Quel est ce grand silence, aujourd'hui, sur la Terre ?

Silence et solitude, car le grand Roi s'est endormi.

La terre se recueille, craintive, car Dieu s'est endormi dans sa chair pour aller réveiller ceux qui dorment depuis les siècles des siècles.

Le Christ, divin soleil, s'est couché.

C'est aujourd'hui le salut pour le cosmos tout entier, pour le monde visible et pour le monde invisible.

Descendons avec le Christ et contemplons auprès de Lui le mystère caché qui s'opère.

Ecoute le sens profond de la Passion du Christ.

Ecoute et chante un hymne de gloire.

Ecoute et célèbre les merveilles de Dieu.

Vois comment s'évanouissent les figures et disparaissent les ombres, comment la Loi se retire pour laisser fleurir la Grâce, comment le soleil emplit toute la Terre, comment les choses anciennes sont passées et les nouvelles sont épanouies. (Prière de Saint Epiphane)

Prions

Merci Mon Dieu, de l’angoisse et de la mort Jésus m’a libéré, c’est en lui que j’ai trouvé la vie, la paix et la joie ! Libre, libre Seigneur Jésus m’a libéré du joug de Satan ; libre, libre Seigneur Jésus m’a libéré ! Merci Seigneur pour le combat que tu livres dans l’invisible pour moi et ma famille. Car tu es l’Eternel des armées, dont les anges campent autour de ceux qui te craignent, je te dis encore merci pour le grand combat que tu livres pour ma paix et mon bonheur. Merci pour Ta vie divine que Tu me donnes sur la croix.. Amîn !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père 

 

Neuvième jour de la neuvaine

Merci Seigneur, pour saint Jérôme et ceux qui annoncent Ta Parole (30 septembre)

Dites merci au Seigneur, car il est bon ! Oui, son amour est pour toujours ! Dites merci à Dieu, le plus grand de tous les dieux ! Oui, son amour est pour toujours !

Dites merci au Seigneur, le plus puissant de tous les maîtres ! Oui, son amour est pour toujours !

(Ps 136, 1-3 )
Dites merci au Dieu qui est au ciel ! Oui, son amour est pour toujours ! (Ps 136,26)

Ils disent : «Amen ! Merci ! Louange, gloire, sagesse, honneur, puissance et force à notre Dieu pour toujours ! Amen ! » (Ap 7,12)

Prière

Je vous salue, ô nuée qui guidez Israël !
Toujours lumineuse, toujours pure de tout ombre ; qui avez éclipsé par votre splendeur l'éclat de toutes celles qui vous ont précédée.
Dirigez-moi, douce étoile de la mer, à travers les sombres flots de ce monde ; préservez-moi du naufrage, ô Marie !
Tendez-moi une main secourable pour m'attirer vers Vous ; lorsque mon âme sortira de mon corps, daignez venir à sa rencontre pour la recevoir.
O Marie ! Ne me refusez pas la grâce de la soutenir alors par Votre Sainte présence : soyez son échelle et sa voie pour monter au ciel, et obtenez-lui enfin son pardon et le repos éternel. Ainsi soit-il. (Saint-Jérôme (vers 340-420)

Prions

Merci mon Dieu Seigneur tu es tout pour moi, tu es et seras le principe de ma vie. Tu es ma volonté et tout en moi glorifie Ton Nom.
Dirige ma vie selon ton bon vouloir. Avec toi j’ai la paix et je prospère au nom de Ton Fils Jésus !

Merci d’avoir fait de moi ta demeure et d’être présent dans ma vie de tous les jours. Merci de me conduire sur le sentier de la paix, de la joie.
Toi, le bon berger tu donnes ta vie pour tes brebis, viens encore une fois manifester ta présence en moi et pour moi. Amîn !

Je crois en Dieu, Notre Père, Ave Maria, Gloire au père

Psaume 136 (135) - "Grande litanie d'action de grâces"

Alléluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour !

Rendez grâce au Dieu des dieux, car éternel est son amour !
Rendez grâce au Seigneur des seigneurs, car éternel est son amour !
Lui seul a fait des merveilles, car éternel est son amour !

Il fit les cieux avec sagesse car éternel est son amour !
Il affermit la terre sur les eaux, car éternel est son amour !
Il a fait les grands luminaires, car éternel est son amour !
Le soleil pour gouverner sur le jour, car éternel est son amour !
La lune et les étoiles pour gouverner sur la nuit, car éternel est son amour !

Il frappa l'Égypte en ses premiers-nés, car éternel est son amour !

Et de là fit sortir Israël, car éternel est son amour !
À main forte et à bras étendu, car éternel est son amour !
Il sépara en deux parts la mer des Joncs, car éternel est son amour !

Et fit passer Israël en son milieu, car éternel est son amour !

Y culbutant Pharaon et son armée, car éternel est son amour !

Il mena son peuple au désert, car éternel est son amour !
Il frappa des rois puissants, car éternel est son amour !
Fit périr des rois redoutables, car éternel est son amour !

Sihôn, roi des Amorites, car éternel est son amour !
Et Og, roi du Bashân, car éternel est son amour !
Il donna leur terre en héritage, car éternel est son amour !
En héritage à Israël son serviteur, car éternel est son amour !
Il se souvint de nous dans notre abaissement, car éternel est son amour !

Il nous sauva de la main des oppresseurs, car éternel est son amour !
À toute chair il donne le pain, car éternel est son amour !
Rendez grâce au Dieu du ciel, car éternel est son amour !
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amîn.

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Prochains Rendez-Vous

 

Liturgiques du 

 

début Septembre 2018:

*Messes tous les dimanches au Monastère.

*En Semaine Services Liturgiques réguliers.

Dimanche 10, Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternel,
programme habituel.

*Tous les 22,, Petit Pèlerinage autour des reliques de St Charbel et Sainte Rita

*Tous les 29, Petit Pèlerinage à Saint Michel Archange 

-+-

¤Samedi 8 

Nativité de la Très Sainte Vierge Marie

10h30, Messe  suivie du programme habituel (Réception des fidèles...).

 

¤DIMANCHE 9 Septembre 

 

10h30, Messe suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles...).

 

¤Vendredi 14 Septembre

9h30, Messe, déjeuner et Pèlerinage à Dozulé

 

INSCRIVEZ-VOUS ! Merci (Adresse ci-dessous)

 

¤Samedi 29 et Dimanche 30 Septembre

Weekend de Pèlerinage à Saint Michel et aux Saints Archanges

 

10h30, Messe suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles pour accompagnements spirituels, prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérisons intérieures (Selon les rites de la Ste Eglise)...).

 

-+-

NANTES (Relais Paroissial et Groupe de Prière Saint Charbel):

¤ JEUDI 6 SEPTEMBRE, ¨permanence pastorale de 9h à 17h30, MESSE à 18h. 

==============================


# Paroisse d'Aquitaine et Sud-Ouest

ANGOULÊME (Jauldes):

¤ DIMANCHES 26 AOÛT et  9 SEPTEMBRE. Programme habituel.

ANGOULÊME (Jauldes):

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. Tel:05.45.37.35.13

 

PÉRIGUEUX (La Chapelle Faucher)
¤SAMEDIS  et 25 AOÛT
*10h30, Messe, suivie d'un repas fraternel,réception des fidèles

 

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER. Tel:05.45.37.35.13

 

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article

Repost0
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 10:04

29 août  :

Décollation du Saint et glorieux Prophète et Précurseur Jean-Baptiste

(Jour de jeûne rigoureux)

Saint Jean, le Précurseur et Baptiste du Seigneur, a reçu du Christ lui-même le témoignage qu'il était le plus grand de tous les hommes nés de la femme et le premier parmi les Prophètes.

Alors qu'il était encore dans le sein de sa mère, il tressaillit de joie à l'approche du Messie que portait en elle la Toute-Sainte Mère de Dieu.

Dès qu'il eut atteint l'âge adulte, lui "dont le monde n'était pas digne" (cf. Héb. 11:38), se retira au désert, couvert d'un vêtement de poil de chameau et ceint d'une ceinture de cuir, signifiant la maîtrise de tous les élans de la chair.

Ayant retrouvé, tel un nouvel Adam, l'état harmonieux de notre nature créée pour être tournée vers Dieu seul, il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage, et vaquait à la contemplation l'esprit non troublé par les soucis de ce monde.

L'an quinze du principat de Tibère César (an 29), Jean, ayant entendu la Parole de Dieu dans le désert, se rendit dans la région du Jourdain, pour prêcher le repentir aux foules qui venaient à lui, attirées par sa vie angélique.

Il les baptisait dans les eaux du Jourdain en signe de purification de leurs péchés, et pour les préparer à recevoir le Sauveur il les engageait à produire de dignes fruits de repentir, plutôt qu'à se vanter d'être fils d'Abraham. Et il disait, en reprenant les paroles du Prophète Isaïe:

« Voix de celui qui crie dans le désert. Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits Ses sentiers; tout ravin sera comblé et toute montagne ou colline sera abaissée ( ... ) et toute chair verra le salut de Dieu » (Is. 40:3-5).

Comme le peuple se demandait s'il n'était pas le Sauveur attendu depuis des générations, Jean leur dit: « Pour moi je vous baptise avec de l'eau, mais vient plus grand que moi, Lui vous baptisera dans le feu et dans l'Esprit Saint. »

Sa pureté et son amour de la virginité étaient tels qu'il fut jugé digne, non seulement de voir le Sauveur, dont il avait été institué le Précurseur, mais encore de Le baptiser dans le Jourdain et d'être le témoin de la révélation de la Sainte Trinité.


Saint Jean méditait sans cesse la Parole de Dieu et considérait toute chose de ce monde comme secondaire au regard de l'observation de la Loi divine, dont sa vie était la parfaite réalisation.

C'est pourquoi il ne craignait pas d'adresser de violents reproches à Hérode Antipas2, le tétrarque de Galilée, homme impudique et débauché qui, contrairement à la Loi, avait épousé Hérodiade, la femme de son frère Philippe alors que ce dernier était encore en vie3 et avait eu d'elle une fille, Salomé4.

Se faisant l'interprète de la conscience endurcie du pécheur, le Prophète lui disait au nom de Dieu:

« Il ne t'est pas permis d'avoir pour épouse la femme de ton frère. »

C'est pourquoi Hérodiade nourrissait une rancune tenace contre Jean et voulait le tuer; elle en était cependant empêchée par Hérode qui le protégeait, comme homme juste et saint, mais surtout par crainte du peuple qui l'honorait comme un envoyé de Dieu. Finalement la perfide Hérodiade parvint à ses fins et obtint de faire emprisonner le Prophète dans la forteresse de Machéronte.

Quand vint l'anniversaire de la naissance du roi, à l'approche de la Pâque5, celui-ci convia les notables de son royaume à un grand festin, pendant lequel tous se livrèrent à la goinfrerie et à l'ivresse. Salomé dansa voluptueusement devant les convives de ce banquet de la vaine gloire, et elle plut au regard lubrique de son père qui s'engagea par serment à lui donner en récompense tout ce qu'elle demanderait, fût-ce la moitié de son royaume.

Sur le conseil de sa mère, la jeune fille demanda qu'on lui apporte séance tenante la tête de Jean Baptiste sur un plateau.

Le roi se trouva embarrassé, mais à cause de son serment, et pour ne pas perdre la face devant ses convives, il se résolut à faire périr le Juste.

La sentence fut aussitôt exécutée, un soldat alla décapiter Saint Jean dans sa prison et rapporta bientôt dans la salle, sur un plat, son précieux chef encore sanglant, qui adressait un reproche silencieux à la faiblesse criminelle du roi. Salomé présenta ce trophée à sa mère, semblant lui dire:

« Mange, ô ma mère, la chair de celui qui a vécu comme un incorporel, et bois son sang. Cette langue qui ne cessait de nous adresser des reproches se taira désormais à jamais » 6

Les disciples du Saint vinrent prendre son corps et allèrent l'enterrer à Sébaste, puis ils allèrent en informer Jésus. Ce n'est que bien plus tard que les Reliques du Saint Précurseur furent retrouvées par miracle, afin de répandre la grâce sur les fidèles qui les vénèrent7.


Cet acte sanglant semble avoir été permis par Dieu, afin qu'après avoir été le Précurseur du Christ sur la terre, Saint Jean Baptiste le fût aussi dans le royaume des morts et aille annoncer aux justes morts dans l'espérance de la Rédemption, l'arrivée prochaine du Messie qui devait briser par la Croix les portes et les verrous des enfers.


Par sa vie comme par sa mort, le Précurseur reste aussi pour tous les Chrétiens un Prophète et maître de vie spirituelle.

Par sa conduite irrépréhensible, il leur apprend à lutter jusqu'à la mort contre le péché, non seulement pour le respect de la justice et l'observance de la Loi de Dieu, mais aussi pour progresser dans la vertu et la pureté du coeur.

Toute conscience affinée par la méditation de la Loi de Dieu est donc semblable au Précurseur, et elle fraie en l'âme repentante les "voies du Seigneur", afin de lui donner la connaissance du Salut (cf. Luc 1:76)8.

1. Bien que la commémoraison de la mort des Saints soit une occasion de joie, on a coutume aujourd'hui d'observer le jeûne, et l'office de la fête souligne l'iniquité de l'acte d'Hérode. Cf. Mat. 14:1-12; Marc 6:17-29; Luc 3:19-20.

2. Fils d'Hérode le Grand, il fut tétrarque de Galilée et de Pérée de l'an 4 av. J.-C. à 39 ap. J.-C.

3. Ce Philippe n'était pas le tétrarque d'Iturée et de Trachonitide mentionné par l'Evangile (Luc 3:1), mais un autre fils d'Hérode le Grand, demi-frère d'Hérode Antipas.

4. Son nom n'est pas mentionné dans l'Évangile, mais a été transmis par l'historien Flavius Josèphe: Antiquités judaïques, 18, 5, 2-4.

5. La fête de la Décollation du Précurseur a été fixée aujourd'hui en mémoire de la dédicace d'une église érigée pour abriter ses Reliques à Sébaste (Samarie), au temps de Sts Constantin et Hélène.

6. St Jérôme raconte qu'Hérodiade s'acharna sur la tête de sa victime en lui perçant la langue avec son stylet.

7. On commémore trois inventions du chef du Précurseur: la première et la seconde le 24 fév., et la troisième le 25 mai. Quant au reste de ses Reliques, elles furent brûlées sous Julien l'Apostat, mais quelques fragments purent être soustraits au feu et furent remis à St Athanase d'Alexandrie, et de là se répandirent dans le monde chrétien. La partie faciale du chef du Précurseur, dérobée lors du pillage de Constantinople par les Croisés en 1204 dans le Monastère Saint-Georges des Manganes, qui est aujourd'hui conservée dans le trésor de la cathédrale d'Amiens, semble bien être authentique, mais tel n'est pas le cas de nombreuses autres reliques présumées qu'on trouve répandues en Occident. En Grèce, on trouve un certain nombre de ses reliques, notamment sa main droite qui est vénérée au Monastère de Dionysiou au Mont Athos (tandis qu'une autre main est conservée à Topkapi, l'ancien palais des sultans à Constantinople).

8. Cf. S. Grégoire Palamas, Homélie sur la Décollation de S. Jean Baptiste (PG 151, 496 Sv.).

(Le Synaxaire, vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Décollation de Saint Jean Baptiste.

 

Homélie de Saint Jean Chrysostome :

Je vous prie de considérer avec plus d’attention quelle est la demande de cette fille.

«Donnez-moi, » dit-elle, « dans ce plat la tête de « Jean-Baptiste. » Voyez-vous l’effronterie?

Entendez-vous l’organe du diable?

Elle sait bien quel est celui dont elle demande la tête, puisqu’elle l’appelle « Jean-Baptiste, » et elle la demande néanmoins.

 

Elle veut qu’on lui apporte dans un plat cette tête sacrée et bienheureuse, et elle en parle comme s’il ne s’agissait que d’un mets qu’on servirait sur une table.

 

Elle ne donne aucune raison de cette demande barbare, parce qu’elle n’en a point. Elle met seulement sa gloire à se faire donner une satisfaction si cruelle et si malheureuse.


Elle ne demande point qu’on fasse venir saint Jean et qu’on le tue devant tout le monde. Elle appréhendait trop sa force et sa liberté.

La moindre de ses paroles l’aurait fait trembler, et la vue du glaive qui allait lui trancher la tête n’eût point empêché ce courageux prophète de parler.

 

C’est pourquoi elle dit: « Donnez-moi ici dans ce plat la tête de Jean-Baptiste. » Elle veut voir sa tête, mais lorsque sa bouche sera muette.

 

Elle la veut voir toute sanglante, non seulement pour s’assurer qu’elle ne lui fera plus de reproches, mais encore pour satisfaire sa vengeance en l’insultant.


Dieu voit cela, mes frères, et Il l’accepte. Il ne lance point ses foudres sur cette malheureuse.

 

Il ne réduit point en cendres ce front insolent et cette langue homicide. Il ne commande point à la terre de s’ouvrir pour abîmer ce prince et tous ses conviés avec lui.

 

Il retient Sa justice en cette rencontre pour préparer à son serviteur une couronne plus illustre, et pour laisser à tous ceux qui le suivraient une plus grande consolation dans leurs maux.


Écoutons ceci, nous que la pratique de la vertu expose aux mauvais traitements des méchants.

Un homme si admirable, un saint qui avait passé sa vie dans un désert, sous un habit si austère, sous un cilice; un prophète et le plus grand des prophètes, à qui le Fils de Dieu avait rendu ce témoignage qu’entre tous ceux qui étaient nés des femmes, il n’y en avait point de plus grand que lui : ce saint, dis-je, est sacrifié à la rage d’une femme impudique; sa tête est le prix de la danse d’une fille effrontée, et il est abandonné à ces furieuses, parce qu’il a soutenu avec vigueur la loi de Dieu.


Pensons à ce grand exemple, et souffrons généreusement tout ce qui nous pourra arriver. Cette malheureuse femme était altérée du sang de l’innocent, et elle a le plaisir de le répandre.

 

Elle voulait se venger de l’injure qu’elle croyait que saint Jean lui avait faite, et Dieu permet qu’elle se satisfasse comme elle l’avait désiré, et qu’elle se rassasie de sa vengeance.


Qu’avait-elle à reprocher à ce saint homme?

 

Il ne lui avait jamais fait la moindre réprimande, et il s’était toujours adressé à Hérode. Mais sa conscience criminelle lui fait sentir l’aiguillon du remords.

C’est le bourreau qui la tourmente et qui la déchire. Ce qu’elle endure au dedans la rend comme furieuse au dehors. Elle remplit sa maison de confusion et d’infamie.

 

Elle déshonore tout ensemble en elle-même sa fille et son mari mort, et découvre son adultère vivant; elle veut surpasser ses premiers excès par d’autres encore plus horribles.

 

Il semble qu’elle dise à saint Jean: si vous ne pouvez souffrir de voir Hérode adultère, je le rendrai même homicide; et pour faire cesser vos reproches, je le forcerai à vous ôter la vie.


Je vous appelle ici, vous tous qui donnez aux femmes un si grand pouvoir sur votre esprit. Vous qui faites des serments indiscrets sur des choses douteuses et incertaines, et qui creusez ainsi la fosse où vous devez être précipités, en rendant les autres les maîtres de votre perte.

Car n’est-ce pas ainsi que périt Hérode?

Il crut que dans une fête et dans un jour de joie, cette fille lui demanderait quelque chose qui fût proportionné à elle, au lieu où elle était, et au temps de cette réjouissance publique; bien loin de s’imaginer qu’elle dût demander une tête.

Et cependant il fut trompé malheureusement, et sa surprise ne l’excuse point. 


Car si cette fille instruite par sa mère osa lui faire une demande plus digne d’une tigresse que d’une femme, c’était à lui à s’opposer à cette furieuse, et non pas à se rendre le ministre d’une cruauté si odieuse et si inouïe.


Qui n’aurait été frappé d’horreur de voir au milieu d’un festin paraître dans un plat cette tête sacrée toute dégoutante de son sang?

Hérode néanmoins n’en est point touché, et encore moins cette femme barbare.

 

C’est là l’esprit de ces malheureuses prostituées. Elles perdent la compassion avec l’honneur, et elles sont aussi hardies et aussi inhumaines qu’impudiques. Car si le seul récit d’un événement si barbare nous fait frémir d’horreur, combien en devait faire l’action même?

 

Quel devait être le sentiment de ces convives voyant au milieu du festin une tête qui venait d’être coupée, et qui nageait dans son propre sang?

 

Cependant cette femme, plus cruelle que les furies, ne trouve que du plaisir dans ce spectacle. Elle triomphe de joie d’être enfin venue à bout de tous ses désirs; au moins aurait-elle dû se contenter de voir une fois cette tête coupée; mais non, il faut qu’elle se repaisse de cette vue, qu’elle s’enivre en quelque sorte de ce sang d’un prophète, dont elle avait été si altérée.


Voilà ce que produit cette infâme passion. Après avoir fait des impudiques, elle fait encore des meurtriers. C’est pourquoi je ne doute point qu’une femme qui a l’adultère dans le cœur, ne soit prête à ôter la vie à son mari aussi bien que l’honneur, et qu’elle ne soit assez hardie pour commettre, je ne dis pas seulement un ou deux, mais mille homicides.

Et on ne voit que trop d’exemples de ce que je dis. C’est par cet esprit de sang et de meurtre que se conduisit alors cette femme, croyant qu’après qu’elle aurait fait mourir saint Jean, son crime serait enseveli avec lui. Mais il arriva tout le contraire, parce qu’après sa mort même, le prophète parla plus haut que jamais.

 

Les méchants se conduisent dans leurs desseins comme les malades, qui mourant de soif ne pensent qu’à boire pour se rafraîchir, sans considérer qu’ils se trouveront ensuite beaucoup plus mal.

 

Si cette femme n’eût point fait mourir saint Jean, pour l’empêcher de lui reprocher son impudicité, on aurait beaucoup moins parlé contre elle. Car lorsque saint Jean fut mis en prison, ses disciples d’abord demeurèrent dans le silence.

 

Mais lorsqu’ils le virent tué si cruellement, ils furent contraints enfin de dire qu’elle avait été la cause de sa mort. Ils voulaient d’abord épargner la réputation de cette femme adultère, en ne publiant point ce qui aurait pu la déshonorer. Mais ils furent forcés enfin de découvrir toute cette intrigue, de peur qu’on ne crût que leur maître eût été un séditieux comme Theudas et Judas, et qu’il eût été exécuté comme eux, pour avoir fait quelque entreprise contre l’État.


On voit par là, que plus on s’efforce de cacher son péché plus on le publie; et que le moyen de couvrir un crime n’est pas d’y en ajouter un autre, mais de l’expier par une sincère pénitence.

Saint Jean-Baptiste est descendu aux Enfers

pour y annoncer la prochaine visite du Christ.


https://fr.orthodoxwiki.org/Jean_Baptiste


« Le ciel fut saisi de stupeur * et les confins de la terre furent frappés d'étonnement * lorsqu'aux hommes Dieu s'est montré revêtu de notre chair; * et ton sein est devenu plus vaste que les cieux: * ô Mère de Dieu, l'assemblée des Anges et des hommes te magnifie. » 

Prophète né d'un Prophète, Baptiste du Seigneur, * tu fus la voix criant dans le désert: Repentez-vous; * et tu repris Hérode pour ses débauches impies; * aussi tu courus annoncer * aux hôtes de l'Enfer le royaume de Dieu.

Poussée par sa mère Hérodiade, la fille sans pudeur * exigea que la tête sacrée du Baptiste fût tranchée; * Hérode alors commanda que sur un plat * lui fût apprêté, puis offert en cadeau * ce chef qui ne cessait d'accuser sa folie.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

Précurseur, comme Prophète, Baptiste et Martyr, * comme voix du Verbe, son Ange, son flambeau, * toi le plus grand des prophètes selon le témoignage de Dieu, * supplie le Seigneur de sauver de toute épreuve et malheur * ceux qui fêtent avec amour ta mémoire porteuse de clarté.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen

Ô Vierge, tu es apparue comme la Mère de Dieu, * toi qui enfantas corporellement de merveilleuse façon * le Verbe très-bon que le Père a proféré * de son sein avant les siècles, car il est bon, * et malgré son vêtement de chair nous le savons transcendant.

ANNONCE LITURGIQUE. 


(Du 26 au 28 c'était des journées de prières pour vos écoliers, étudiants et leurs professeurs; ces journées sont prorogées jusqu'au 2 Septembre.)

 

Dimanche 2 Septembre,

Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde et aux Saints du Kerala, clôture des journées de prières préparatoires à la Rentrée Scolaire et universitaire

10h30, Messe avec bénédiction des enfants et jeunes-gens suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles...).

Ô Marie Trône de la Sagesse Incarnée, Saint Augustin, priez pour nos écoliers, étudiants et leurs professeurs, intercédez pour eux devant le Trône de la Grâce Divine !
---------------------
ANÚNCIO LITÚRGICO.

 

 

Domingo, 2 de setembro

Peregrinação mensal a Nossa Senhora da Misericórdia e aos Santos de Kerala, encerramento dos dias de oração preparatória na entrada da escola e da universidade

10:30, Missa com bênção de crianças e jovens, seguida do programa habitual (Oração pela unidade, recepção dos fiéis ...).

Ó Maria Trono da Sabedoria Encarnada, Santo Agostinho, reze por nossos alunos, alunos e professores, interceda por eles diante do trono da Graça Divina!


----------------------------------
LITURGICAL ANNOUNCEMENT.

 

Sunday, September 2

Monthly pilgrimage to Our Lady of Mercy and the Saints of Kerala, closing of the days of preparatory prayers at the School and University Entrance

10:30, Mass with blessing of children and young people followed by the usual program (Prayer for unity, reception of the faithful ...).

O Mary Throne of Incarnate Wisdom, Saint Augustine, pray for our students, students and their teachers, intercede for them before the throne of Divine Grace!

 

 

Pour déposer vos intentions de prières, appelez-nous au :

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Partager cet article

Repost0
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 17:01
  27 août , avec Sainte Monique  
Rejoignez-nous pour fêter St Augustin
...................................

Chers amis, Qui étaient Monique, qui était Augustin?

Ce saint est philosophe, théologien et docteur de l’Eglise d'Occident depuis 1298.

Il est né en Algérie en 354. Il est l’un des 4 pères de l’Eglise Latine ( avec St Ambroise, St Jérôme et Grégoire 1er).

Si certains Orthodoxes du groupe Bysantino-slave  émettent quelques réserves sur certains aspects approximatifs (Et pour cause!) de sa théologie trinitaire (A l'instar de nombreux autres Pères, y compris Orientaux), nos Eglises Orthodoxes Orientales l'ont en grande estime, particulièrement l'Eglise Copte Orthodoxe.

Notre Monastère, avec ses deux antennes de France et du Cameroun, est soumis à la Règle qu'il rédigea pour ses moines et compléta par deux Lettres pour ceux de ses Clercs qui, avec lui, lorsqu'il était Evêque, voulurent mener la vie Monastique.

C'est l'exemple des moines Coptes et Ethiopiens qu'il voyait vivre à Rome qui lui inspira d'ailleurs la rédaction de cette Règle de vie à laquelle, pour notre part, nous n'avons fait qu'adjoindre la "Lettre sur l'Amour" d'un autre grand "Docteur de la Charité": Saint Jacques de Saroug.

Ainsi, notre Monastère qui naquit dans la Tradition Occidentale (Latine) pour rejoindre la Tradition originelle et orientale (Syro-Orthodoxe) respire t-il avec les deux poumons de cette Eglise qui, quoique fassent les hommes, reste Une dans son Chef, le Christ.

Augustin écrivit de nombreux ouvrages. Parmi les plus célèbres, vous avez : les Confessions, De la Trinité, ou encore La Cité de Dieu.

----------------------------- St Augustin est fêté le 28 août-------------------------------.

 

ANNONCE LITURGIQUE. 


(Du 26 au 28 c'était des journées de prières pour vos écoliers, étudiants et leurs professeurs; ces journées sont prorogées jusqu'au 2 Septembre.)

Mardi 28,

Pèlerinage préparatoire à la Rentrée Scolaire et universitaire

10h30, Messe avec bénédiction des enfants et jeunes-gens suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles...).

Dimanche 2 Septembre,

Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde et aux Saints du Kerala, clôture des journées de prières préparatoires à la Rentrée Scolaire et universitaire

10h30, Messe avec bénédiction des enfants et jeunes-gens suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles...).

Ô Marie Trône de la Sagesse Incarnée, Saint Augustin, priez pour nos écoliers, étudiants et leurs professeurs, intercédez pour eux devant le Trône de la Grâce Divine !
---------------------
ANÚNCIO LITÚRGICO.

 

 

Terça-feira 28

Peregrinação Preparatória à Escola e à Universidade de Volta às Aulas

10:30, Missa com bênção de crianças e jovens, seguida do programa habitual (Oração pela unidade, recepção dos fiéis ...).

Domingo, 2 de setembro

Peregrinação mensal a Nossa Senhora da Misericórdia e aos Santos de Kerala, encerramento dos dias de oração preparatória na entrada da escola e da universidade

10:30, Missa com bênção de crianças e jovens, seguida do programa habitual (Oração pela unidade, recepção dos fiéis ...).

Ó Maria Trono da Sabedoria Encarnada, Santo Agostinho, reze por nossos alunos, alunos e professores, interceda por eles diante do trono da Graça Divina!


----------------------------------
LITURGICAL ANNOUNCEMENT.

 

Tuesday 28th

Preparatory Pilgrimage to the School and University Back-to-School

10:30, Mass with blessing of children and young people followed by the usual program (Prayer for unity, reception of the faithful ...).

Sunday, September 2

Monthly pilgrimage to Our Lady of Mercy and the Saints of Kerala, closing of the days of preparatory prayers at the School and University Entrance

10:30, Mass with blessing of children and young people followed by the usual program (Prayer for unity, reception of the faithful ...).

O Mary Throne of Incarnate Wisdom, Saint Augustine, pray for our students, students and their teachers, intercede for them before the throne of Divine Grace!

 

 

Pour déposer vos intentions de prières, appelez-nous au :

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

MONIQUE 27 AOUT

Sainte Monique est la mère de saint Augustin, elle naquit au ciel en 387.

Née en 332 Monique était romaine d’Afrique du Nord, issue d’une famille chrétienne, elle fut mariée à un païen dur et violent mais qu’elle réussit à convertir par sa douceur. Ils eurent 3 enfants, dont Augustin.

 

Veuve en 371 elle se consacra à ses enfants, surtout à Augustin dont la vie et les idées l’inquiétaient. C’est pourquoi elle partit à Milan pour le rejoindre et c’est là qu’elle put assister à sa conversion et à son baptême par l’éveque saint Ambroise. « La piété de ma mère, dit saint Augustin, son zèle pour le bien et son assiduité à la prière, frappaient si vivement Ambroise qu'il ne pouvait s'empêcher, en me rencontrant, de revenir sans cesse sur ses louanges, et qu'il me félicitait d'avoir une telle mère. » Elle décida son fils à retourner en Afrique mais mourut à Ostie sur le chemin du retour en 387.

 

Monique et Augustin partagèrent une expérience mystique commune à Ostie, quelques temps avant sa mort. C’est cela que veut évoquer ce tableau deAry Scheffer.

 

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Monique

 

 
Connaissez-vous l'histoire de St Augustin et de l’ange ?
St Augustin se promènait au bord de la mer en méditant sur la Sainte Trinité, et voici qu'il il rencontre un enfant (un ange ou l’Enfant-Jésus même).

L’enfant est occupé à vider l’eau de la mer à l’aide d’un coquillage (ou d’une cuillère) pour remplir un trou creusé dans le sable.

Devant l’étonnement d’Augustin, l’enfant lui répond : « Cela me sera plus facile qu’à toi d’épuiser, avec ta seule raison humaine, le mystère de la Trinité ! »

Nous essayons trop souvent de comprendre la foi avec notre esprit humain. Mais il nous faut plutôt avoir entière confiance en Dieu et dans ce qu’il veut pour nous.


Alors mes amis, ouvrez-Lui votre cœur par l’intercession de St Augustin et vous serez étonné(e) des grâces reçues.
 

Inscrivez vite vos intentions à la prochaine Messe du 28 Aôut 10h30 célébrée pour les écoliers, étudiants et leurs professeurs.

 

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens2,1-3a.14-17.

 
Frères, nous avons une demande à vous faire à propos de la venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui :
si l'on nous attribue une inspiration, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n'allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer. »
Ne laissez personne vous égarer d’aucune manière. Car il faut que vienne d’abord l’apostasie, et que se révèle l’Homme de l’impiété, le fils de perdition,
C’est à cela que Dieu vous a appelés par notre proclamation de l’Évangile, pour que vous entriez en possession de la gloire de notre Seigneur Jésus Christ.
Ainsi donc, frères, tenez bon, et gardez ferme les traditions que nous vous avons enseignées, soit de vive voix, soit par lettre.
Que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père qui nous a aimés et nous a pour toujours donné réconfort et bonne espérance par sa grâce,
réconfortent vos cœurs et les affermissent en tout ce que vous pouvez faire et dire de bien.

Alleluia, Alleluia , Alleluia  Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! » Le monde, inébranlable, tient bon. Il gouverne les peuples avec droiture. Alleluia, Alleluia

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 23,23-26.

 
En ce temps-là, Jésus disait : Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme sur la menthe, le fenouil et le cumin, mais vous avez négligé ce qui est le plus important dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. Voilà ce qu’il fallait pratiquer sans négliger le reste.
Guides aveugles ! Vous filtrez le moucheron, et vous avalez le chameau !
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez l’extérieur de la coupe et de l’assiette, mais l’intérieur est rempli de cupidité et d’intempérance !
Pharisien aveugle, purifie d’abord l’intérieur de la coupe, afin que l’extérieur aussi devienne pur.
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

« Qu'est-ce que le vêtement de noce, la robe nuptiale ?

L'apôtre Paul nous dit : "Les préceptes n'ont d'autre fin que la charité qui naît d'un coeur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sans feinte" (1Tm 1,5).

La voilà la robe nuptiale.

Il ne s'agit pas de n'importe quel amour, car souvent on voit s'aimer des hommes qui ont une mauvaise conscience.

Ceux qui se livrent ensemble aux brigandages, aux maléfices, ceux que rassemble l'amour des comédiens, des conducteurs de chars et des gladiateurs, s'aiment généralement entre eux, mais non de cette charité qui naît d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sans feinte : or, c'est cette charité-là qui est la robe nuptiale.

Revêtez-vous donc de la robe nuptiale, vous qui ne l'avez pas encore.

Déjà vous êtes entrés dans la salle du festin, vous allez vous approcher de la table du Seigneur, mais vous n'avez pas encore, en l'honneur de l'époux, la robe nuptiale : vous cherchez encore vos intérêts et non ceux de Jésus-Christ.

Le vêtement nuptial se porte pour honorer l'union nuptiale, c'est-à-dire l'Époux et l'Épouse. Vous connaissez l'Époux, c'est Jésus Christ ; vous connaissez l'Épouse, c'est l'Église (Ep 5,32).

Rendez honneur à celle qui est épousée, rendez honneur aussi à celui qui l'épouse. »

Saint Augustin (354-430), "Passages détachés de Saint Matthieu", Sermon 90 prononcé à Carthage dans la Basilique Restitute : La robe nuptiale ou la charité (6) ; PL 38-39.

"Qual é o vestido de noiva, o vestido de noiva?

O apóstolo Paulo nos diz: "Os preceitos não têm outro fim senão a caridade que nasce de um coração puro, de uma boa consciência e de fé sem pretensão" (1Tm 1,5).

----------------------------------------

Aqui está o vestido nupcial.

Não é sobre qualquer amor, porque muitas vezes vemos homens de amor que têm uma má consciência.

Aqueles que se envolvem em ladrões, feitiçaria e o amor de comediantes, condutores de carruagens e gladiadores, geralmente se amam, mas não daquela caridade que brota de um coração puro, uma boa consciência e fé sem pretensão: mas é essa caridade que é o vestido nupcial.

Então coloque o vestido de noiva, você que ainda não tem.

Você já entrou no salão da festa, você vai se aproximar da mesa do Senhor, mas você ainda não tem, em honra ao noivo, o vestido de noiva: você ainda está procurando seus interesses e não os de Jesus Cristo.

A vestimenta nupcial é usada para honrar a união nupcial, isto é, o Noivo e a Noiva. Você conhece o Noivo, é Jesus Cristo; você conhece a Noiva, é a Igreja (Ef 5,32).

Dê honra a quem é casado, honre também quem se casa com ela. "

Santo Agostinho (354-430), "Passagens Seculares de São Mateus", Sermão 90 pronunciado em Cartago na Basílica: O vestido nupcial ou caridade (6); PL 38-39.

------------------------------------------

"What is the wedding dress, the bridal dress?

The Apostle Paul tells us: "The precepts have no other end than charity which is born of a pure heart, of a good conscience and of faith without pretense" (1Tm 1,5).

Here is the nuptial dress.

It is not about any love, because we often see love men who have a bad conscience.

Those who engage in brigandage, witchcraft, and the love of comedians, chariot-drivers, and gladiators, generally love each other, but not of that charity which springs from a pure heart, a good conscience and faith without pretense: but it is this charity that is the nuptial dress.

So put on the wedding dress, you who do not have it yet.

Already you have entered the hall of the feast, you are going to approach the table of the Lord, but you have not yet, in honor of the groom, the wedding dress: you are still looking for your interests and not those of Jesus Christ.

The wedding garment is worn to honor the nuptial union, that is to say, the Bridegroom and the Bride. You know the Bridegroom, it's Jesus Christ; you know the Bride, it is the Church (Eph 5,32).

Give honor to the one who is married, give honor also to the one who marries her. "

St. Augustine (354-430), "Secluded Passages of St. Matthew", Sermon 90 pronounced at Carthage in the Basilica Restitute: The nuptial dress or charity (6); PL 38-39.

"ما هو فستان الزفاف ، ثوب الزفاف؟

يخبرنا الرسول بولس: "إن المبادئ ليس لها نهاية أخرى غير الصدقة المولودة من قلب نقي ، من ضمير جيد وعقيدة دون ادعاء" (1Tm 1،5).

هنا هو ثوب الزواج.

لا يتعلق الأمر بأي حب ، لأننا كثيرا ما نرى رجال الحب الذين لديهم ضمير سيء.

أولئك الذين ينخرطون في أعمال السقوط ، والسحر ، وحب الكوميديين ، وسائقي المركبات ، والمروجين ، يحبون بعضهم بعضاً بشكل عام ، ولكن ليس من تلك الخيرية التي تنبع من قلب نقي ، ضمير جيد وإيمان بدون تظاهر: ولكن هذه هي المحبة التي هي ثوب الزواج.

لذلك وضعت على فستان الزفاف ، أنت الذي لم يكن لديك حتى الآن.

إذا دخلت قاعة العيد ، فستقترب من مائدة الرب ، لكنك لم تقدِّم ، بعد تكريم العريس ، فستان الزفاف: أنت لا تزال تبحث عن اهتماماتك وليس عن مصالحك. يسوع المسيح.

يرتدي ثوب الزفاف لتكريم الزواج الزواج ، وهذا هو القول ، العريس والعروس. أنت تعرف العريس ، يسوع المسيح. أنت تعرف العروس ، إنها الكنيسة (أف 5،32).

أعط الشرف للشخص الذي تزوج ، أعط الشرف أيضا لمن تزوجها. "

القديس أوغسطين (354-430) ، "الممرات المنعزلة للقديس ماثيو" ، موعظة 90 في قرطاج في بازيليكا ريسيدي: لباس الزواج أو الصدقة (6) ؛ PL 38-39.

LA PRISON DU MOI
Cliquez pour voir l'image en taille réelle
 
 
Emprisonné à l'intérieur de toi,
 il y a quelqu'un, 
quelque part
qui attend de se libérer
pour réduire en miettes la façade
et montrer qui est vraiment là
 
Sors avec un sourire sur ton visage
ne laisse personne savoir que tu es triste
ne laisse personne savoir
qu'à jamais tu ne pourras plus
à tout jamais accepter quoi que ce soit
 
Tu en as assez du monde et de ses faux-semblants
Mais tu es emmuré dans la prison de ton esprit
Tu veux quelque chose de réel 
quelque chose de vrai
Que tu sais ne pas pouvoir trouver en ce monde
 
Ta prison est également ta vie
Où tu es assis dans l'isolement
tu ne peux pas communiquer 
avec qui que ce soit
les conversations sont que des mots 
dépourvus de sens
 
Tu as remarqué une fissure 
dans le mur de ta cellule
tu te précipites pour la réparer 
pour que personne ne passe à travers
car alors quelqu'un pourrait faire s'écrouler tes murs
te laissant sans défense
 
Jésus tend la main et frappe à ta porte
" Y a-t-il quelqu'un à l'intérieur?" demande-t-Il
oui- Tu prends Sa main et tu t'extirpes à l'extérieur
détruisant les murs à tout jamais
 
maintenant, tu peux sourire de joie en ton cœur
tu as trouvé quelque chose d'autre que ce monde
et tu sais que tu es libre
comme tu ne l'as jamais été auparavant
 
Ton âme a trouvé son refuge
elle n'est plus dans la prison de l'isolement
elle a brisé ses chaînes-
une fois pour toutes!
 
Caroline
 
 
Version française Claude Lopez-ginisty d'après
____________________________________________________________________

28 août 427 :

Naissance au ciel de Saint Augustin

Si l'on peut, avec raison, vénérer St. Augustin comme Saint Orthodoxe, c'est moins en sa qualité de théologien qu'en tant que pasteur, et pour son indéniable sainteté personnelle

Saint Augustin vit le jour en 354, à Thagaste, petite ville de Numidie, aux confins de l'Algérie et de la Tunisie actuelles.

Son père, Patricius, petit propriétaire terrien qui comptait parmi les notables de la cité, resta païen jusqu'à ses derniers jours, mais sa mère, Sainte Monique (cf. 4 mai), était une fervente Chrétienne qui le fit inscrire, encore enfant, parmi les Catéchumènes et qui l'emmenait régulièrement à l'Eglise pour l'instruire des Mystères de la Foi.

Le Baptême ayant cependant été différé, comme c'était alors l'usage, l'enfant se montrait turbulent et rebelle aux remontrances de sa mère, et il s'éloigna de la foi.

Doté d'une brillante intelligence, il acquit rapidement une grande aisance dans la langue latine, mais restait récalcitrant à l'étude du grec, ce qui restera une lacune dans sa pensée théologique.

A dix-sept ans, il fut envoyé à Carthage, la métropole de l'Afrique, pour y suivre les cours de rhétorique.

Les tentations de la cité et les mauvaises fréquentations le firent alors tomber dans une vie de débauche et il se lia avec une femme chrétienne qui lui donna un fils, Adéodat (372).

Grâce à la lecture de Cicéron, il se détourna des vaines études de droit et de rhétorique pour rechercher la Vérité et la sagesse; mais, déçu par l'apparente sécheresse de la Bible, il montra plutôt de la sympathie pour la doctrine des manichéens, qui lui paraissait concilier le Christ avec son désir d'acquérir la sagesse par le moyen du seul raisonnement.

Il devait rester neuf années prisonnier dans les filets de cette hérésie, pourtant si grossière.


Après un bref séjour à Thagaste, comme professeur de grammaire, il repartit pour Carthage, afin d'y ouvrir une école de rhétorique.

La mauvaise conduite de ses étudiants le dégoûta cependant bien vite de cette profession, et ayant perdu ses illusions sur le manichéisme à la suite d'une discussion avec un de leurs évêques, Faustus, l'esprit inquiet et avide de la vraie connaissance, il s'embarqua pour Rome, où il ouvrit une autre école, laquelle n'eut guère plus de succès.

Guéri d'une grave maladie, et ayant obtenu un poste de rhéteur rémunéré à Milan, il alla s'y installer en nourrissant encore le rêve d'une brillante carrière dans l'administration (384).

Il y fut présenté à l’Évêque, Saint Ambroise (cf. 7 déc.), qui le conquit par sa douceur et son aménité, et surtout, par sa brillante éloquence et les interprétations spirituelles de l'Ecriture Sainte, qui ouvrirent son cœur à la profondeur de la parole de Dieu.

Monique, qui l'avait rejoint, le convainquit d'abandonner sa concubine et tenta vainement de lui faire contracter un mariage avantageux.

La philosophie ainsi que les plaisirs mondains avaient procuré à Augustin un tel désappointement, qu'avec douleur et angoisse, il cherchait quelle pouvait être la source du vrai bonheur.

La lecture des philosophes néoplatoniciens lui fit abandonner définitivement le manichéisme et lui permit d'entreprendre la recherche intérieure d'une vie spirituelle.

A la différence toutefois de ces philosophes, cette intériorisation n'était pas pour lui vaine recherche spéculative, mais elle prenait la forme d'une quête ardente du Dieu incarné, qu'il admettait intellectuellement, mais que son cœur ne sentait pas encore.

C'est alors qu'il entendit parler de la Vie de Saint Antoine le Grand, écrite par Saint Athanase pendant son exil en Occident, et qui était l'occasion de conversions retentissantes parmi des gens de la noblesse.

Peu après, alors qu'il se trouvait dans le jardin de son ami Alypius, pleurant à l'écart sur sa vie, il entendit une voix enfantine chanter : « Prends et lis ! »

Il ouvrit un volume des Epîtres de Saint Paul qui se trouvait là et s'arrêta sur ce passage :

« Revêtez le Seigneur Jésus-Christ et ne vous faites pas pourvoyeurs de la chair dans ses convoitises » (Rom. 13:13).

Les ténèbres du doute s'évanouirent aussitôt et une douce lumière baigna son cœur de joie.

A cet instant il était devenu un autre homme, qui ne vivra plus désormais que pour Jésus-Christ et Son Eglise.

Lorsqu'il fit part à sa mère de cette révélation, celle-ci exulta de joie. Après avoir abandonné pour toujours sa profession de "marchand de paroles", il passa quelques mois de retraite, dans une propriété de campagne, avec sa mère, des parents et quelques amis, pour se remettre d'une maladie qu'avait aggravée l'émotion de sa conversion.

Dans cette ébauche de monastère, où il souhaitait mener une vie semblable à celle de la communauté apostolique de Jérusalem, Augustin associait la prière, la méditation de l'Ecriture et les discussions philosophiques.

De retour à Milan, il mena une vie austère et retirée avant d'être baptisé par Saint Ambroise, le 24 avril 387, en compagnie d'Alypius et de son fils Adéodat.

Il se rendit ensuite à Ostie, avec Sainte Monique, dans le but de rentrer en Afrique pour y mener la vie monastique.

Un soir, alors qu'ils s'entretenaient appuyés contre une fenêtre, soudain emportés par l'élan de leur pieuse conversation et, aspirant de tout leur cœur aux eaux de la Source céleste, ils se trouvèrent enlevés dans une sorte d'extase, au-dessus des créatures visibles et invisibles, pour entrer en communion avec l'éternelle Sagesse, instant de contemplation qui leur sembla être une invitation à goûter dès ici-bas à la vie éternelle, conformément à la parole évangélique :

« Entrez dans la joie de votre Seigneur »(2). Sainte Monique mourut peu après, et Augustin, reportant son projet, resta encore quelque temps en Italie pour y rédiger des ouvrages polémiques contre les manichéens.


En septembre 388, il regagna Thagaste, avec Alypius et Adéodat, qui fut bientôt emporté par la mort.

Augustin vendit tous ses biens pour en distribuer le produit aux pauvres, et se consacra, pendant trois années, à l'organisation d'un monastère en compagnie de ses amis et disciples.

Au jeûne et à la prière, il joignait la méditation de la Loi de Dieu, jour et nuit; et ce que le Seigneur lui faisait comprendre, il le communiquait, par des conversations, à ceux qui étaient présents et aux absents par des lettres.

Comme il s'était rendu un jour dans la petite ville d'Hippone, à la requête d'un fonctionnaire impérial qui désirait l'entendre pour décider de sa conversion, Augustin parut avec le vieil Évêque Valerius en présence du peuple.

Alors que le prélat faisait part de son désir de pourvoir à l'ordination d'un Prêtre pour le seconder dans la prédication en latin, car il était de langue grecque, les fidèles s'emparèrent soudain d'Augustin, en le saluant par un tonnerre d'ovations, et c'est avec bien des larmes devant le danger que représente le ministère pastoral, qu'il accepta de "quitter Dieu pour Dieu", c'est-à-dire de renoncer à la douce retraite du monastère pour servir le Corps du Christ.

Il obtint cependant un délai de quelques mois pour se préparer à son ministère par la méditation de l'Ecriture et, après son ordination, l’Évêque lui concéda un terrain situé près de l'Eglise, pour y fonder un nouveau monastère, le "Monastère du Jardin", d'où furent issus une dizaine d’Évêques.


Vers la fin de l'an 395, il reçut la consécration épiscopale et succéda peu après à Valerius sur le siège d'Hippone.

Placé sur la chaire de ce petit Évêché, mais éclairant toute l'Eglise d'Afrique, et jusqu'aux extrémités du monde latin, par son enseignement, Saint Augustin fut pendant trente-cinq ans le modèle du bon Pasteur, donnant sa vie pour ses brebis et s'estimant le serviteur des serviteurs de Dieu.

Inlassablement, il prêchait presque chaque jour (environ huit cents de ses sermons sont conservés), abordant tous les sujets avec une vivacité et un art incomparables, et cherchant à communiquer à ses auditeurs son amour de Dieu et des biens célestes. Pendant la journée, il tranchait les différents, veillait à l'administration de l'Eglise, prenait soin des pauvres - sans hésiter à faire fondre des vases sacrés lorsque l'or venait à manquer -, et pendant la nuit, il redevenait moine, tout entier consacré à l'amour de l’Époux.

Il vivait dans son Évêché en communauté avec ses Clercs, pour lesquels il rédigea une Règle monastique (3) , adaptée à leur condition mais exigeant l'observation stricte de la pauvreté et des commandements évangéliques.


Son amour brûlant de l'unité de l'Eglise ne le laissait indifférent à aucune des affaires qui agitaient la Chrétienté.

Il participait aux conciles et sillonnait l'Afrique romaine, alors cruellement divisée, mettant tout son art et son habileté au service de la Vérité.

Il écrivit une centaine d'ouvrages, dont la plupart sont consacrés à la lutte contre les schismatiques, les hérétiques et les païens.

Ayant d'abord brillamment réfuté les manichéens, il dirigea ensuite son combat contre les schismatiques novatiens, qui prétendaient subordonner la validité des sacrements à la vertu du ministre, et qui depuis bientôt un siècle avaient semé une funeste zizanie dans l'Eglise d'Afrique en y installant une hiérarchie parallèle.

Comme tous les efforts et les arguments du Saint Évêque pour les ramener dans le sein de l'Eglise, se heurtaient à leur haine obstinée, c'est à contre cœur qu'il se résolut à faire appel au pouvoir séculier, mais sans jamais justifier les actes de violence.

Comme nombreux étaient ceux qui attribuaient aux Chrétiens la responsabilité de la chute de Rome (410), Augustin rédigea un grand ouvrage, la Cité de Dieu, vaste réflexion sur l'histoire humaine, dans lequel il montre que l'Eglise, passant au travers de ses vicissitudes, est en marche vers le Royaume éternel.

Ce fut ensuite contre l'hérésie pélagienne qu'il eut à combattre, hérésie qui diminuait le rôle de la grâce divine et considérait que l'homme, par ses propres forces, peut parvenir à ne plus pécher; elle reniait en outre la transmission du péché originel et proclamait inutile le Baptême des enfants.

Augustin s'efforça de renverser cette doctrine pour défendre la foi de l'Eglise; mais, entraîné par les nécessités de la controverse et par son esprit avide d'éclaircissements rationnels, il établit, entre la nature et la Grâce, une opposition trop stricte qui aura de funestes conséquences, par la suite, en Occident (4).

Il réussit à faire condamner les pélagiens par les Conciles de Carthage (411) et de Rome (417), mais l'hérésie persista.

Lorsque les Vandales, venus d'Espagne, commencèrent à envahir l'Afrique chrétienne, ravageant tout sur leur passage, le Saint Évêque se dépensa sans compter pour sauver ce qui pouvait encore l'être.

Après quarante ans d'épiscopat et de labeurs apostoliques, il voyait avec douleur l'idolâtrie renaître au sein des ruines ensanglantées et l'hérésie arienne imposée par les conquérants.

Hippone se trouvait assiégée depuis trois mois, quand il fut pris de fièvre violente.

Il avait fait placarder sur les murs de sa chambre les psaumes de pénitence, et c'est avec la ferveur d'un converti de fraîche date qu'il remit son âme valeureuse au Seigneur, le 28 août 427.


Si la doctrine de Saint Augustin donna lieu à des déviations dans l'Occident médiéval, on ne peut toutefois lui reprocher d'avoir été un hérétique, car il soumit toujours humblement ses réflexions au jugement de l'Eglise et, terminant son De Trinitate, il écrivait :

« Seigneur, Dieu Un, Dieu Trinité, tout ce que j'ai écrit dans ces livres vient de Toi, et s'il y a quoique ce soit qui vienne de moi, puissé-je être pardonné par Toi et par ceux qui sont Tiens ».

1). Il est fêté le 28 août dans l'Eglise latine. Poussé, tant par sa formation intellectuelle que par les circonstances de sa conversion, à envisager les rapports de l'homme avec Dieu d'un point de vue plutôt "psychologique", différent de celui adopté par la tradition patristique antérieure, St. Augustin a donné à toute sa théologie un aspect personnel, qui affecta sa doctrine sur la Sainte Trinité, sur le péché originel, sur les rapports de la nature et de la grâce etc.

Tant que ces thèses furent considérées comme des opinions théologiques personnelles (theologoumena), elles ne remirent pas en cause la place de St. Augustin dans le chœur des Saints orthodoxes.

C'est seulement quand elles furent adoptées comme doctrine officielle et exclusive de l'Eglise romaine (notamment le Filioque) qu'elles devinrent le principal objet de dissension entre les deux Eglises.

Si l'on peut, avec raison, vénérer St. Augustin comme Saint Orthodoxe, c'est donc moins en sa qualité de théologien qu'en tant que pasteur, et pour son indéniable sainteté personnelle. St. Photios écrivait à son propos :

« Sachant que quelques-uns de nos Pères et docteurs ont dévié de la foi au sujet de quelques dogmes, nous ne recevons pas comme doctrine ce en quoi ils ont dévié, mais nous n'en continuons pas moins d'embrasser les hommes » Ep. 24, 20 (PG 102, 813).

Certains lui donnent pour cette raison le titre de "bienheureux" ou de "hieros", mais, de telles distinctions n'existant pas dans la tradition hagiographique orthodoxe, il suffira ici de faire cette distinction entre sa vie et la postérité malheureuse de sa doctrine.

2). St. Augustin fait tout le récit de sa conversion dans ses Confessions, un des chefs-d'oeuvre de la littérature universelle.

3). Qui est à l'origine de l'institution occidentale des chanoines.

4). Cette controverse n'eut guère d'échos en Orient, car les Pères grecs, qui ignoraient en grande partie Augustin, concevaient ce rapport entre la nature et la Grâce comme une "coopération" (synergie). Le désir d'Augustin de trop sonder le mystère de la prescience divine le conduisit à une conception exagérée de la prédestination - qui gardait chez lui un sens orthodoxe, tant qu'elle restait comprise comme la conséquence des actes libres, prévus de toute éternité par le Créateur, mais non déterminés par Lui. Sa doctrine fut cependant la source des différentes hérésies occidentales sur la prédestination, comme le calvinisme.

(Le Synaxaire, vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

Par Saint Augustin (354-430)

évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Commentaire de la 1ère lettre de Jean, VI, 3 ; SC 75 (trad. SC p. 283 rev.)

« Purifie d'abord l'intérieur »

« Mes enfants, nous devons aimer non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. En agissant ainsi, nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité et devant lui nous aurons le cœur en paix. » (1Jn 3,18-19) Qu'est-ce à dire « devant lui » ? Là où voit Dieu. Voilà pourquoi le Seigneur lui-même dit dans l'Évangile : « Gardez-vous de faire vos bonnes œuvres devant les hommes, pour être vus d'eux ; autrement vous n'aurez pas de récompense auprès de votre Père qui est aux cieux » (Mt 6,1)... Te voilà devant Dieu, interroge ton cœur ; vois ce que tu as fait, et ce que tu as désiré en le faisant : ton salut ou une vaine gloire humaine ? Regarde au-dedans, car l'homme ne peut pas juger celui qu'il ne peut pas voir. Si nous apaisons notre cœur, apaisons-le devant Dieu. « Car si notre cœur nous condamne », c'est-à-dire s'il nous accuse intérieurement, parce que nous n'avons pas agi avec l'intention que nous devions avoir, « Dieu est plus grand que notre cœur et il connaît tout » (v. 20). Tu caches aux hommes le fond de ton cœur ; cache-le à Dieu, si tu peux ! Comment le lui cacherais-tu, lui à qui un pécheur plein de crainte ou de repentir disait : « Où aller loin de ton esprit ? Où fuir loin de ta face ? »... Où Dieu n'est-il pas en effet ? « Si je monte aux cieux, tu y es ; si je descends aux enfers, tu es là » (Ps 138,7-8). Où aller ? Où fuir ? Veux-tu un conseil ? Si tu veux le fuir, fuis vers lui. Fuis vers lui en te confessant à lui, non en te cachant de lui : en effet, tu ne peux pas te cacher de lui, mais tu peux lui confesser tes fautes. Dis-lui : « Tu es mon refuge » (Ps 31,7) ; et nourris en toi l'amour, qui seul conduit à la vie.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Spiritualité Chrétienne orthodoxie Pères de l'Eglise Vie des Saints
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 09:50

Chers fils et filles, chers amis de notre Métropolie, Aloho m'barekh.

"Ô Dieu bon, donnez-moi Votre grâce."

Notre Métropolie (Eglise fille de l'Eglise Malnkare Orthodoxe parce qu'héritière de la juridiction crée par cette Eglise-mère pour l'Europe et ses missions) a en ce moment de grandes décisions à prendre qui auront des conséquences importantes sur son avenir.

Une consultation a été lancée par le "Conseil de l'Eglise" auprès de nos prêtres en France, en Afrique et au Pakistan, mais aussi auprès de "Conseillers fraternels" avant de prendre une grave décision.

Il se trouve que plusieurs désordres en France et en Afrique n'ont pas été résolus.
L'inconduite de certains prêtre dans plusieurs domaines, leur manque de sens du "bien commun" en sont à l'origine et les accroissent...De tels faits fragilisent davantage une Métropolie.

Partant du fait que la santé de l'ensemble du corps dépend du bon fonctionnement de chaque membre, de chaque organne, j'en appelle aux fidèles du Peuple de Dieu qui nous honorent de leur confiance, mais aussi aux autres, afin qu'ils veuillent bien prier pour notre conversion: 
-Pour la sanctification du Métropolite et de ses collaborateurs dans le Sacerdoce, les prêtres en même temps que pour eux-même.

Tous en effet doivent être un seul coeur, une seule âme tendus vers Dieu.

 

Pour ce faire, à dire avant la réunion que nous aurons le Dimanche 2 Septembre, je vous propose cette belle prière de Saint Isaac le Syrien:

-"Ô Dieu bon, donnez-moi Votre grâce.

Que le Père, qui dans l'éternité hors du temps
Vous a engendré dans son sein,
renouvelle en moi les formes de Votre image.
Je Vous ai abandonné. 
Ne m'abandonnez pas. 
Je suis sorti de Vous. 
Sortez à ma recherche.
Conduisez-moi dans Votre pâturage,
comptez-moi avec les brebis de Votre troupeau élu.
Avec elles, nourrissez-moi
de l'herbe verte de Vos mystères divins
dont le cœur pur est la demeure,
cœur qui porte en lui la splendeur de Vos révélations
la consolation et la douceur de ceux
qui se sont donnés de la peine pour Vous
dans les tourments et les outrages.

(Saint Isaac le Syrien
"Discours ascétiques" Oeuvres spirituelles DDB)"

Votre fidèlement et fraternellement dans le Christ, notre Seigneur.

+Mor Philipose, Brévilly ce 27.VIII.18 
---------------------------


Queridos filhos e filhas, queridos amigos do nosso Metropolita, Aloho m'barekh.

"Ó bom Deus, me dê sua graça."

A nossa Igreja Metropolitana (filha da Igreja Ortodoxa de Malnkara, devido à herança da jurisdição criada por esta Igreja Mãe para a Europa e suas missões) tem neste momento importantes decisões a tomar que terão importantes consequências para o seu futuro.

Uma consulta foi lançada pelo "Conselho da Igreja" com nossos padres na França, África e Paquistão, mas também com "Conselheiros Fraternos" antes de tomar uma decisão séria.

Acontece que muitos distúrbios na França e na África não foram resolvidos.
A má conduta de certos padres em vários campos, sua falta de senso do "bem comum" estão na origem e os aumentam ... Tais fatos enfraquecem ainda mais um Metropolita.

Dado que a saúde de todo o corpo depende do funcionamento adequado de cada membro, de cada órgão, apelo aos fiéis do povo de Deus que nos honram com a sua confiança, mas também aos outros, para que eles por favor, orem pela nossa conversão:
-Para a santificação do Metropolita e seus colaboradores no sacerdócio, os sacerdotes ao mesmo tempo e por si mesmos.

Todos devem, de fato, ser um só coração, uma alma forçada para Deus.

Para fazer isso, para dizer antes da reunião que teremos no domingo, 2 de setembro, proponho a vocês esta linda oração de São Isaac, o Sírio:

- "Ó bom Deus, dá-me a tua graça.

Que o Pai, que na eternidade fora do tempo
Trouxe-te para o seu ventre
Renove em mim as formas da tua imagem.
Eu te abandonei.
Não me desista.
Eu te deixei.
Vá para minha busca.
Conduza-me no seu pasto
conta-me com as ovelhas do teu rebanho escolhido.
Com eles, me alimente
da grama verde dos seus mistérios divinos
cujo coração puro habita,
coração que carrega nele o esplendor de suas revelações
o consolo e doçura daqueles
que te incomodou
em tormentos e ultrajes.

(Santo Isaac, o Sírio
"Discursos Ascéticos" Obras Espirituais DDB) "

Tua fiel e fraternalmente em Cristo, nosso Senhor.

+ Mor Philipose, Brévilly este 27.VIII.18
-----------------------------------


Dear sons and daughters, dear friends of our Metropolitan, Aloho m'barekh.

"O good God, give me your grace."

Our Metropolitan Church (daughter of the Orthodox Malnkara Church because of the inheritance of the jurisdiction created by this Mother Church for Europe and its missions) has at this moment important decisions to make which will have important consequences for its future.

A consultation was launched by the "Council of the Church" with our priests in France, Africa and Pakistan, but also with "Fraternal Advisers" before making a serious decision.

It turns out that many disorders in France and Africa have not been resolved.
The misconduct of certain priests in several fields, their lack of sense of the "common good" are at the origin and increase them ... Such facts further weaken a Metropolitan.

Given that the health of the whole body depends on the proper functioning of each member, each organne, I appeal to the faithful of the People of God who honor us with their confidence, but also to others, so that they please pray for our conversion:
-For the sanctification of the Metropolitan and his collaborators in the Priesthood, the priests at the same time as for themselves.

All must indeed be one heart, one soul strained towards God.

To do this, to say before the meeting that we will have on Sunday 2nd September, I propose to you this beautiful prayer of Saint Isaac the Syrian:

- "O good God, give me Your grace.

May the Father, who in eternity out of time
Brought you into his womb,
renew in me the forms of Your image.
I abandoned you.
Do not give me up.
I left you.
Go out to my search.
Drive me in Your pasture,
count me with the sheep of Your chosen flock.
With them, feed me
of the green grass of Your divine mysteries
whose pure heart is dwelling,
heart that carries in it the splendor of your revelations
the consolation and sweetness of those
who have bothered you
in torments and outrages.

(Saint Isaac the Syrian
"Ascetic Discourses" Spiritual Works DDB) "

Your faithfully and fraternally in Christ, our Lord.

+ Mor Philipose, Brévilly this 27.VIII.18

 

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Prières Chrétiennes Pères de l'Eglise
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 08:09

Au-delà du péché, le péché dissimilé…

 

Il met le pied dans le filet, et marche dans ses mailles (Job 18, 8).

 

Par Saint Grégoire Dialogos (le Grand) :

 

Comme celui qui met le pied dans un filet et ne s'en tire pas comme il veut, celui qui tombe dans le péché n'en sort pas immédiatement par le simple fait de le vouloir.

Toute empêtrée dans les mailles du filet, sa marche est bloquée, et pour pouvoir reprendre sa marche, il est bien forcé de rester sur place, au moins pendant tout le temps où il s'efforce de se dépêtrer.

 

II arrive souvent, en effet, que celui qui cède au charme de ce monde, y trouve les honneurs et la gloire; il obtient donc la concrétisation de ce à quoi il aspire, et du même coup il se félicite d'être parvenu à ce qu'il souhaitait.

 

Mais parce que les biens de ce monde ne sont pas possédés dans l'amour et que fréquemment le fait de les posséder en ravale le prix, l'homme découvre, en les obtenant, que ce qu'il convoitait n'avait pas grande valeur.

 

Alors, ramené à lui-même, il se demande comment, sans commettre de péché, abandonner ce qu'il sait désormais avoir acquis au prix d'un péché, Seulement le sentiment de sa dignité, où il s'est empêtré, le retient, et il ne se trouve pas en état de fuir, sans faute de sa part, une place que sa faute lui a procurée: il a mis les pieds dans le filet et marche dans ses mailles, et ce n'est vraiment qu'à l'instant où il se décide à en sortir, qu'il réalise la véritable résistance des liens qui l'entravent.

 

Oui, il faut avoir envie de se libérer, envie, dirait le texte, de lever le pied, pour prendre conscience vraiment de ce qui nous ligote.

 

Quand le texte poursuit: 

Le filet enserre la plante de son pied, il s'agit encore de la même chose, mais avec une précision supplémentaire: à savoir qu'on est ligoté par le péché jusqu'à la fin.

 

Ce que réaffirme la suite du verset: 

La soif le brûle de son feu.

 

L'Ennemi du genre humain, après avoir ligoté la vie de chacun par le péché, aspire, anxieux, à le voir mourir.
 

Et c'est exact: quand notre vieil Ennemi tient une vie prisonnière du péché, il a soif de se désaltérer de la mort du pécheur.

 

Pourtant, ce verset peut s'accommoder d'une autre interprétation : l'âme pécheresse, voyant qu'elle en est venue au péché, cherche à s'extraire de ses mailles, mais au niveau de la pure intention et sans profondeur.

 

Sous l'emprise du respect humain ou sous le coup de remontrances venues des hommes, elle préfère une mort éternelle que d'avoir à supporter momentanément un peu de contrariété.

 

Dès lors, cet homme s'abandonne entièrement à ses vices, conscient malgré tout de n'y avoir cédé volontairement qu'une seule fois.
C'est ainsi que le filet l'enserre jusqu'à la plante des pieds, celui dont la vie est jusqu'à son terme prisonnière de sa faute.

 

Car dans la mesure où le pécheur a conscience d'être rivé à son mal, il désespère d'en sortir un jour; cette désespérance l'entraîne à s'adonner plus résolument encore aux attraits pernicieux de ce monde ; et finalement l'ardeur de ses convoitises gagne toute son âme ; enlacé par ses péchés antérieurs il cède progressivement à des fautes toujours
plus graves.

 

Voilà le sens du verset : La soif le brûle de son feu: elle l'attaque dans son esprit, car du fait qu'il a pris l'habitude de pratiquer le mal, elle le pousse à en gober goulûment toutes les perversités.

 

Pour le grand pécheur, avoir soif c'est désirer tous les biens de ce monde ...

 

Le piège est caché sous terre, le piège dissimulé mine son chemin (Job 18, 10)

 

   Le piège dissimulé sous la terre c'est le péché dissimulé sous les agréments de ce monde.

 

En posant ses pièges, l'Adversaire propose à l'homme ce qui l'attire parmi les valeurs humaines, et y dissimule le piège du péché: de la sorte, il happe son âme, en lui laissant bien voir ce qui vaut la peine d'être désiré, mais jamais dans quel traquenard il met le pied.

 

Le mot même de traquenard éveille l'idée de capturer en dupant. Et le démon pose un piège de ce genre sur le chemin quand, au milieu des activités de ce monde, si attirantes pour l'âme, il place le piège du péché.

 

Ce piège, bien sûr, ne la duperait pas facilement s'il était posé à découvert; mais il est posé de manière à laisser voir à celui qui passera par-là, le seul appât et jamais le piège lui-même.

 

Le profit qu'on espère retirer et la prospérité en ce monde sont à la faute et au péché, ce qu'est l'appât au piège, et on peut dire qu'un piège invisible happe l'âme de celui qui cède à un désir mauvais dont certains aspects sont pour lui attirants.

 

   L'appât accroché à la faute ce sera souvent les richesses, les honneurs, la santé ou la vie de ce monde: une âme faible les voit sans apercevoir le piège; elle cherche à les posséder, et s'enferre finalement dans le péché qu'elle n'y a pas décelé.

 

Il existe certaines manières de vivre qui sont très proches de vices incontestables: par exemple des mœurs rudes s'accompagnent ordinairement de cruauté ou d'orgueil, tandis que des mœurs plus séduisantes, et même un peu plus séduisantes qu'il ne convient, s'accompagnent bien souvent de luxure et d'habitudes dissolues.

 

Ces façons de vivre qui avoisinent le vice, l'Adversaire du genre humain les épie chez tous les hommes, et, connaissant ainsi ce qui épouse plus naturellement les penchants de leur âme, il le leur propose: dans le cas de mœurs douces et riantes, ce sera souvent la luxure, parfois la gloriole ; pour les âmes rudes, ce sera la colère, l'orgueil ou la cruauté.

 

Bref, il pose son piège là où il repère que l'âme va passer, et il glisse le danger à l'endroit précis où il trouve le chemin familier à chaque tempérament.

 

in COMMENTAIRE MORAL DU LIVRE DE JOB (MORALIA)

Traduction de René Wasselynck (Ed. du Soleil Levant)

 

Source et commentaire: "Religion Orthodoxe":

"Evidemment comme on a pu le lire, non seulement les écrits de Pères comme Grégoire sont toujours d'actualité mais la connaissance de l'âme humaine de ces Saints Pères n'a rien à voir avec des préceptes moraux élaborés avec des concepts construits de toutes pièces et détachés de toute expérience, et pour finir enseignés magistralement en dehors de tout investissement personnel. C'est du fond de leur ascèse que les Saints Pères puisent leur savoir et l'enseignent ensuite, et leur enseignement nous est toujours aussi nécessaire car l'âme humaine ne progresse guère contrairement à ce que croit l'illusion contemporaine."

____________________________________________________________________________

POUR SE "BLINDER" CONTRE LES

TENTATIONS

La seule manière de se protéger du malin,
c'est le souvenir permanent de Dieu.
Ce souvenir doit être imprimé dans votre coeur
par la puissance de la Croix,
rendant dès lors l'esprit ferme
et fermé face à toute tentation.

 
Saint Syméon le Nouveau Théologien

 

TO BLINDER AGAINST TEMPTATIONS

The only way to protect yourself from the evil,
it is the permanent memory of God.
This memory must be printed in your heart
by the power of the cross,
thus making the spirit firm
and closed in the face of all temptation.

Saint Symeon the New Theologian

 

PARA PISCINAR CONTRA AS TENTAÇÕES

A única maneira de se proteger do mal,
é a memória permanente de Deus.
Esta memória deve ser impressa em seu coração
pelo poder da cruz,
tornando assim o espírito firme
e fechou em face de toda a tentação.

São Simeão, o novo teólogo

Partager cet article

Repost0
26 août 2018 7 26 /08 /août /2018 17:55

 

La foi chez beaucoup de chrétiens en Occident a cessé d’être un état pour devenir une idée qu’on a sur Dieu.

Quand on fait un travail théologique d’ordre intellectuel, il faut le faire dans un esprit de prière, car c’est la seule garantie de ne pas tomber dans des erreurs.

Si quelqu’un veut nous contredire au sujet de la foi, nous adresse des objections dans un esprit de malignité, il faut faire intérieurement une prière au Saint-Esprit afin qu’il nous éclaire et nous indique ce qu’il faut répondre.

Il ne faut pas se laisser accabler par les pensées des choses matérielles, et ne pas se crisper sur elles, mais garder au contraire vis-à-vis d’elles un certain détachement.

En ayant ce détachement nous pourrons d’ailleurs mener plus facilement à bien toutes nos entreprises.

Face aux problèmes matériels, il faut adopter deux attitudes : le détachement et la prière.

Le détachement doit s’exercer vis-à-vis du présent, mais aussi de l’avenir et du passé.

Il faut donc vivre dans le présent, car c’est le seul temps qui soit vraiment réel, le seul temps qui compte vraiment pour nous.

Ce qui doit nous préoccuper, c’est comment nous sommes dans le présent, c’est l’état dans lequel nous sommes susceptibles, actuellement, de comparaître devant le Christ.

Une règle de vie : plus prier et moins réfléchir. Dans l’autre vie, les spéculations ne nous serviront à rien.

Il est dit : « Tu aimeras Dieu de toute ton intelligence », et non pas : « Tu connaîtras et tu comprendras Dieu de toute ton intelligence. »

Ce qui est important, c’est la charité. Saint Paul dit : si je n’ai pas la charité, je ne suis rien, même si je fais des miracles… Les démons, eux, connaissent et peuvent comprendre tout aussi bien que nous, mais ils n’aiment pas.

Si nous avons l’humilité et l’amour, la connaissance nous sera donnée.

La foi est un état spirituel qui engage tout notre être d’une manière concrète et vitale.

(Source: Texte paroles du Starets choisies et arrangées par thèmes, extraites de l’ouvrage « LE STARETS SERGE » de Jean-Claude Larchet, Collection Épiphanie, Les Éditions du Cerf, Paris 2004.)

 

ENSEIGNER

 

De saint Ignace d'Antioche*, dans sa Lettre aux Éphésiens:

" Mieux vaut se taire et être, que de parler sans être.

Il est bon d'enseigner, si celui qui enseigne agit.

Nous n'avons qu'un seul maître, celui qui "a dit et tout a été fait" (Ps 32,9) ; même les œuvres qu'il a faites dans le silence sont dignes de son Père.

Celui qui comprend véritablement la parole de Jésus peut entendre même son silence ; c'est alors qu'il sera parfait : il agira par sa parole et se fera connaître par son silence.

Rien n'est caché au Seigneur ; même nos secrets lui sont familiers.

Faisons donc tout dans la pensée qu'il demeure en nous ; nous serons ainsi ses temples et lui-même sera en nous notre Dieu. "

*Ignace et Evode succédèrent à Pierre sur le Trône Apostolique d'Antioche quand se se dernier partit pour Rome, centre de l'Empire.
-----------------------------------
De Santo Inácio de Antioquia *, em sua Carta aos Efésios.

Melhor ficar em silêncio e ser do que falar sem ser.

É bom ensinar, se aquele que ensina atua.

Temos apenas um mestre, aquele que "disse e tudo foi feito" (Sl 32,9); até mesmo as obras que ele fez em silêncio são dignas de seu pai.

Aquele que verdadeiramente entende a palavra de Jesus pode ouvir até mesmo seu silêncio; então ele será perfeito: ele agirá por sua palavra e se fará conhecido por seu silêncio.

Nada está oculto do Senhor; até nossos segredos são familiares para ele.

Façamos tudo no pensamento de que ele habite em nós; assim seremos seus templos e ele mesmo estará em nós nosso Deus.

Inácio e Evode sucederam Pedro no Trono Apostólico de Antioquia quando ele partiu para Roma, centro do Império.
----------------------------------
From St. Ignatius of Antioch *, in his Letter to the Ephesians ..

Better to be silent and to be, than to speak without being.

It is good to teach, if the one who teaches acts.

We have only one master, the one who "said and all was done" (Ps 32,9); even the works he has done in silence are worthy of his Father.

He who truly understands the word of Jesus can hear even his silence; then he will be perfect: he will act by his word and will make himself known by his silence.

Nothing is hidden from the Lord; even our secrets are familiar to him.

Let us do everything in the thought that he abide in us; we will thus be his temples and he himself will be in us our God.

Ignatius and Evode succeeded Peter on the Apostolic Throne of Antioch when he left for Rome, center of the Empire.
------------------------------
من القديس أغناطيوس الأنطاكي * ، في رسالته إلى أهل أفسس ..

من الأفضل أن تكون صامتًا وأن تكون ، من أن تتكلم بدون أن تكون.

من الجيد أن تعلم ، إذا كان الشخص الذي يعلم الأفعال.

لدينا سيد واحد فقط ، وهو الشخص الذي "قال وكل ما حدث" (مز 33 ، 9) ؛ حتى الأعمال التي قام بها في صمت جديرة بأبيه.

من يفهم حقًا كلمة يسوع يستطيع أن يسمع صمته. عندها سيكون مثاليا: سوف يتصرف بكلمته وسيعرف نفسه بصمته.

لا شيء مخفي عن الرب. حتى أسرارنا مألوفة له.

دعونا نفعل كل شيء في التفكير في أنه يلتزم فينا ؛ سوف نكون هكذا معابدنا وسيكون هو نفسه فينا إلهنا.نجح إغناطيوس و إيفوود بطرس على العرش الرسولي لأنطاكية عندما غادر إلى روما ، مركز الإمبراطورية.

 

LA PAUVRETÉ INTÉRIEURE

« Nous sommes absolument pauvres, et la grande tromperie de l'argent est de nous masquer que nous sommes pauvres. 
Rien n'est naturel. 
Même ce que nous appelons la nature n'est pas naturel.

Si nous savions regarder la vie autrement qu'avec des yeux habitués, nous y verrions un miracle constant, et nous verrions aussi notre dénuement total ; mais nous n'apercevons pas le miracle, parce que nous ne voulons voir que nous : alors, ce que nous avons comme objet de contemplation, c'est un pauvre bonhomme assez pénible et maladroit, et il faut avouer qu'il faut de la complaisance pour se régaler de ce spectacle !

J'ai connu un homme qui trouvait décourageant de devoir être, selon le mot de l’Évangile, un serviteur inutile.

C'est extrêmement consolant au contraire.

Quelle liberté totale l'âme trouve dans la conscience de son dénuement et de son inutilité !

Quand on croit être quelque chose, on n'est quand même jamais content : on a toujours quelque chose à demander et on ne demande jamais ce qu'il faut.

Quand on sait qu'on n'est rien, on n'a plus qu'à tout demander et on a l'assurance que tout nous sera donné.

Se mettre dans l'esprit de pauvreté, c'est simplement se mettre dans la vérité. »

(André Charlier (1895-1971), L'esprit de pauvreté, in revue "Itinéraires" n°109, Janvier 1967.)
-------------------------------------------

INTERNAL POVERTY

"We are absolutely poor, and the great deception of money is to mask us that we are poor.
Nothing is natural.
Even what we call nature is not natural.

If we knew how to look at life differently than with habitual eyes, we would see a constant miracle, and we would see our total destitution; but we do not perceive the miracle, because we want to see only ourselves: then, what we have as an object of contemplation, it is a poor man rather painful and awkward, and we must admit that it is necessary to complacency to feast on this show!

I knew a man who found it discouraging to be, according to the gospel, a useless servant.

It is extremely consoling on the contrary.

What a total freedom the soul finds in the consciousness of its destitution and uselessness!

When we think we are something, we are never happy: we always have something to ask and we never ask for what we need.

When we know we are nothing, we just have to ask everything and we have the assurance that everything will be given to us.

To put oneself in the spirit of poverty is simply to put oneself in the truth. "

(André Charlier (1895-1971), The spirit of poverty, in review "Routes" No. 109, January 1967.)
-------------------------------

POBREZA INTERNA

"Somos absolutamente pobres e a grande decepção do dinheiro é nos mascarar de que somos pobres.
Nada é natural.
Mesmo o que chamamos de natureza não é natural.

Se soubéssemos olhar para a vida de maneira diferente do que com os olhos habituais, veríamos um milagre constante e veríamos nossa total miséria; mas não percebemos o milagre, porque queremos ver apenas a nós mesmos: então, o que temos como objeto de contemplação, é um homem pobre bastante doloroso e desajeitado, e devemos admitir que é necessário complacência para festa neste show!

Eu conheci um homem que achou desanimador ser, segundo o evangelho, um servo inútil.

É extremamente consolador, pelo contrário.

Que liberdade total a alma encontra na consciência de sua destituição e inutilidade!

Quando pensamos que somos algo, nunca somos felizes: sempre temos algo a perguntar e nunca pedimos o que precisamos.

Quando sabemos que não somos nada, apenas temos que perguntar tudo e temos a certeza de que tudo nos será dado.

Colocar-se no espírito da pobreza é simplesmente colocar-se na verdade. "

(André Charlier (1895-1971), O espírito da pobreza, em revista "Routes" No. 109, janeiro de 1967.)

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Spiritualité Chrétienne orthodoxie CATECHISME et CATECHESE
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 10:10

 

Connaître Dieu à travers la nature...

Les vacances sont comme un prolongement du repos dominical crée par Dieu, une certaine anticipation du repos éternel.elles tirent déjà à leur fin, pour nous, elles furent très actives puisque nous recevions au Monastère, tout le mois de juillet et puis, la semaine précédent le 15 Août des familles et leurs jeunes pour des activités estivales. 

Il faut profiter des vacances pour se rapprocher de Dieu par d’autres manières que celles du quotidien.

Admirer un paysage, la beauté des tableaux peints par Dieu.

Le servir, en témoigner, auprès des autres, des nouvelles rencontres faites au détour d’un chemin de campagne.

Ce sont toutes ces petites attentions qui vous permettront, lors de la période estivale -car elle n'est pas terminée !- , de ne pas perdre de vue l’essentiel... C’est une nouvelle contemplation, un nouveau chemin dans l’amour de Dieu : voilà ce que sont les vacances.

 

Saint Paul affirme au sujet des païens : 

" Ce qu'on peut connaître de Dieu est pour eux manifeste : Dieu en effet le leur a manifesté. Ce qu'il y a d'invisible depuis la création du monde se laisse voir à l'intelligence à travers ses oeuvres, son éternelle puissance et sa divinité." Rm 1, 19-20

 

Et St Augustin : 

" Interroge la beauté de la terre, interroge la beauté de la mer, interroge la beauté de l'air qui se dilate et se diffuse, interroge la beauté du ciel [...] interroge toutes ces réalités. Toutes te répondent : Vois, nous sommes belles. Leur beauté est une profession (confessio). Ces beautés sujettes au changement, qui les a faites sinon le Beau (Pulcher), non sujet au changement ?"

 

 

SOYEZ TOUS PRESENTS!

¤DIMANCHE 26 AOÛT et Mardi 28

Pèlerinage préparatoire à la Rentrée Scolaire et universitaire 

10h30, Messe avec bénédiction des enfants et jeunes-gens suivie du programme habituel (Prière pour l'unité, réception des fidèles...).

Saint Augustin, priez pour nos écoliers, étudiants et leurs professeurs!

 

Chers amis.
A la suite d'une première vague d'inondations et, ici, des suites d'une canicule qui a mis nos agriculteurs en grandes difficultés, les pluies diluviènnes ont repris au Kerala, nous annonce un post de notre frère et ami Mor Melethius ainsi que cet article de l'OCP. 


Les Pères de l'Eglise au Kerala se sont unis pour appeler à la prière et à la solidarité.
Nous aussi reprenons nos prières pour accompagner dans cette épreuve les fils et filles de l'Inde du Sud (Kerala / Malankar / Malabare) et appeler sur ses fils et filles les bénédictions du Très Haut.
Merci pour vos prières et votre amour compatissant.
Prions pour que l'unanimité du Témoignage Chrétien à l'intérieur des juridictions écclésiales notre Tradition Syriaque s'affermisse afin que des pluies de grâces inondent la Sainte Eglise afin que se manifeste la splendeur à travers un élan missionnaire renouvelé!
Que la Mère de Miséricorde étende sa protection sur ses fils et filles du Kerala, de France, d'Afrique, du Brésil et du Pakistan où nous sommes implantés!
Aloho m'barekh!
+Mor Philipose , Brévilly ce 16.III.18
------------------------
Dear friends.
Following a first wave of floods and here, following a heatwave that put our farmers in great difficulty, the heavy rains resumed in Kerala, announces a post from our brother and friend Mor Meletius and that this article of the OCP.
The Fathers of the Church in Kerala have united to call for prayer and solidarity.
We too take up our prayers to accompany the sons and daughters of South India (Kerala / Malankar / Malabar) in this ordeal and to call on His sons and daughters the blessings of the Most High.
Thank you for your prayers and your compassionate love.
Pray that the unanimity of the Christian Testimony within the ecclesial jurisdictions of our Syriac Tradition will be strengthened so that rains of thanksgiving flood the Holy Church so that the splendor can be manifested through a renewed missionary impulse!
May the Mother of Mercy extend her protection to her sons and daughters from Kerala, France, Africa, Brazil and Pakistan where we are implanted!
Aloho m'barekh!
+ Mor Philipose, Brévilly this 16.III.18

---------------------------
Queridos amigos.
Depois de uma primeira onda de inundações e aqui depois de uma onda de calor que tem colocado os nossos agricultores em grandes dificuldades, chuvas torrenciais retomado em Kerala, anunciamos um post do nosso irmão e amigo Meletius e Mor que este artigo do OCP.
Os Padres da Igreja em Kerala uniram-se para pedir oração e solidariedade.
Retomamos nossas orações para acompanhar neste evento o filho e as filhas do Sul da Índia (Kerala / Malankara / Malabar) e chamar seu filho e filhas bênçãos do Altíssimo.
Obrigado por suas orações e seu amor compassivo.
Rezem para que a unanimidade do testemunho cristão dentro das jurisdições eclesiais de nossa Tradição Siríaca se fortaleça para que as chuvas de ação de graças inundem a Santa Igreja para que o esplendor se manifeste através de um renovado impulso missionário!
Que a Mãe de Misericórdia estende sua proteção a seu filho e filhas de Kerala, França, África, Brasil e Paquistão, onde nós implantés!
Aloho m'barekh!
+ Mor Philipose, Brévilly este 16.III.18

Malankara-Kerala: His Holiness Baselios Paulose II (Catholicos on the Apostolic Throne of St. Thomas and Malankara Metropolitan) and His Beatitude Abune Thomas I (Catholicos and Metropolitan Trustee of the Syriac Orthodox Church in India) have appealed for the support of flood affected areas in Kerala. The Prelates have appealed for prayers, support and cooperation to help citizens who are in distress.

Malankara (Kerala) is going through one of the worst flooding disaster of recent times. More than 180 people have lost their lives. Many  are trapped as well. According to Government reports this is the second worst flood after 1924, where ten out of fourteen districts are severely affected with heavy damage to roads, homes and other infrastructure.

You may donate money to the bank account of the Malankara Orthodox Church. First bank  account is for Indian currency donation and second bank  account is for foreign currency donation.


Donations are accepted through the Kerala Chief Ministers Distress Relief Fund Account:
https://donation.cmdrf.kerala.gov.in/

Source:
OCP News Service

L'EGLISE QUI VIT EN FRANCE ET SES MISSIONS AU BRÉSIL, EN AFRIQUE ET AU PAKISTAN SE MOBILISE DANS LA PRIÈRE POUR LE KERALA ! /

A IGREJA QUE VIVE NA FRANÇA E SUAS MISSÕES NO BRASIL, NA ÁFRICA E NO PAQUISTÃO MOBILIZAM NA ORAÇÃO POR KERALA! /

THE CHURCH WHO LIVES IN FRANCE AND ITS MISSIONS IN BRAZIL, AFRICA AND PAKISTAN MOBILIZES IN PRAYER FOR KERALA!

Premier dimanche après la fête de l'Assomption de Sainte-Marie
  • Soirée :
    • Saint-Luc 14: 25-35
  • Matin :
    • Saint-Luc15: 1-10
  • Avant Quadisha Qurbana :
    • Exode 14: 21-31
    • I Samuel 8: 4 -9
    • Isaïe 43:1-5
  • Saint Qurbana :
    • 1ère de St Jean 2: 22-29
  • 22 Le menteur n’est-il pas celui qui refuse que Jésus soit le Christ ? Celui-là est l’anti-Christ : il refuse à la fois le Père et le Fils ;
  • 23 quiconque refuse le Fils n’a pas non plus le Père ; celui qui reconnaît le Fils a aussi le Père.
  • 24 Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.
  • 25 Et telle est la promesse que lui-même nous a faite : la vie éternelle.
  • 26 Je vous ai écrit cela à propos de ceux qui vous égarent.
  • 27 Quant à vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin d’enseignement. Cette onction vous enseigne toutes choses, elle qui est vérité et non pas mensonge ; et, selon ce qu’elle vous a enseigné, vous demeurez en lui.
  • 28 Et maintenant, petits-enfants, demeurez en lui ; ainsi, quand il se manifestera, nous aurons de l’assurance, et non pas la honte d’être loin de lui à son avènement.
  • 29 Puisque vous savez que lui, Jésus, est juste, reconnaissez que celui qui pratique la justice est, lui aussi, né de Dieu.
    • Ephésiens 6: 10-17
  • 10 Puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force.
  • 11 Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable.
  • 12 Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes.
  • 13 Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon.
  • 14 Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice,
  • 15 les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix,
  • 16 et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais.
  • 17 Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu.
    • Saint Luc 6: 39 – 45
  • 39 Il leur dit encore en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ?
  • 40 Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître.
  • 41 Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ?
  • 42 Comment peux-tu dire à ton frère : “Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil”, alors que toi-même ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.
  • 43 Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit.
  • 44 Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces.
  • 45 L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur.

 

Souvenirs photographiques mélangés (En raison de l'ordre dans lequel les confrères m'envoient leurs clichés) de la Solennité de l'Assompion de la Très Sainte Vierge Marie ce matin du 15 Août 2018 au Monastère.


Je présidait la concélébration de la Quadisha Qurbana (Offrande du Saint Sacrifice de la Messe ) avec Abouna Isaac ( Isaac Père), Abouna Syméon , Abouna Mickaël et le Père Jacques Cusset (51 ans de sacerdoce dans la congrégation Romaine-catholique des Pères Blancs ).


Au cours de cette Messe nous avions le bonheur de recevoir par Chrismation (Confirmation) une jeune fille, Marine, dans la famille des Églises Orthodoxes Orientales à travers notre Tradition Syro-Orthodoxe. 


Pendant ce temps,notre cher fils Cyprien Bex et sa fiancée avec Mademoiselle Thérèse Ribreau (86 ans) tenaient un stand à la Fête du Quartier Notre Dame afin de renflouer quelque peu nos finances en bernes. Et quand je dis "en bernes", c'est un doux euphémisme !


Ce fût un succès. Thérèse Ribreau, elle, tout en étant à Verneuil, demeurait présente au Monastère à travers les magnifiques compositions florales qu'elle avait faites pour orner chacun des quatre reposoirs sur le parcours de la Procession Mariale.


Cette fête du Quartier Notre Dame à Verneuil, je l'ai toujours connue . Elle est toujours jeune grâce au dévouement de Madame Rosse de qui mon frère Christophe Miguet prit la succession à la tête l'association des "amis du Quartier Notre Dame".
----------------------------
1) misturado Recordação fotográfica (Devido à ordem em que os irmãos me enviar suas fotos) da Solenidade da Assompion da Bem-Aventurada Virgem Maria, na manhã de 15 de agosto, 2018 no Mosteiro.


I presidiu a concelebração da Quadisha Qurbana (Oferta do Santo Sacrifício da Missa) com Abuna Isaac (Isaac Pai) Abouna Simeão, Abuna Mickaël e Pai Jacques Cusset (51 anos de sacerdócio na congregação católica romana dos Padres Brancos) .


Durante esta missa tivemos a alegria de receber pelo Crisma (Confirmação) uma menina, Marinha, na família das Igrejas Ortodoxas Orientais através da nossa tradição siro-ortodoxo.
Enquanto isso, o nosso querido filho Cipriano Bex e sua noiva com a senhorita Theresa Ribreau (86 anos) teve um estande no Festival Distrito Notre Dame para reabastecer as nossas finanças um tanto Bernes. E quando digo "fora de ordem", é um doce eufemismo!


Foi um sucesso. Therese Ribreau que ao estar em Verneuil, manteve-se no mosteiro através dos arranjos de flores bonitas que ela tinha feito para decorar cada um dos quatro altares no curso do Marian Procissão.


Esta festa do distrito de Notre Dame em Verneuil, eu sempre soube. Ela ainda é jovem através da dedicação da Sra Rosse que levou meu irmão Christophe Miguet sucessão à frente da associação "Amigos do Quartier Notre Dame."
-----------------------
1) Mixed photographic remembrance (Because of the order in which the confreres send me their pictures) of the Solemnity of the Assumption of the Blessed Virgin Mary this morning of August 15, 2018 at the Monastery.


I chaired the concelebration of the Quadisha Qurbana (Offering of the Holy Sacrifice of the Mass) with Abouna Isaac (Isaac Father), Abouna Symeon, Abouna Mickael and Father Jacques Cusset (51 years of priesthood in the Roman-Catholic congregation of the White Fathers) .


During this Mass we had the pleasure of receiving by Chrismation (Confirmation) a young girl, Marine, in the family of Eastern Orthodox Churches through our Syro-Orthodox Tradition.


Meanwhile, our dear son Cyprien Bex and his fiancée with Mademoiselle Thérèse Ribreau (86 years old) were holding a booth at the Quartier Notre Dame feast in order to bolster our finances somewhat. And when I say "out of order", it's a sweet euphemism!


It was a success. Thérèse Ribreau, while in Verneuil, was present at the Monastery through the beautiful floral arrangements she had made to adorn each of the four repositories on the course of the Marian Procession.
This party of the Notre Dame district in Verneuil, I have always known. She is still young thanks to the dedication of Mrs. Rosse, from whom my brother Christophe Miguet took over the leadership of the "Friends of the Quartier Notre Dame" association.

FOI ET RAISON ?...

La foi chez beaucoup de chrétiens en Occident a cessé d’être un état pour devenir une idée qu’on a sur Dieu.

Quand on fait un travail théologique d’ordre intellectuel, il faut le faire dans un esprit de prière, car c’est la seule garantie de ne pas tomber dans des erreurs.

Si quelqu’un veut nous contredire au sujet de la foi, nous adresse des objections dans un esprit de malignité, il faut faire intérieurement une prière au Saint-Esprit afin qu’il nous éclaire et nous indique ce qu’il faut répondre.

Il ne faut pas se laisser accabler par les pensées des choses matérielles, et ne pas se crisper sur elles, mais garder au contraire vis-à-vis d’elles un certain détachement.

En ayant ce détachement nous pourrons d’ailleurs mener plus facilement à bien toutes nos entreprises.

Face aux problèmes matériels, il faut adopter deux attitudes : le détachement et la prière.

Le détachement doit s’exercer vis-à-vis du présent, mais aussi de l’avenir et du passé.

Il faut donc vivre dans le présent, car c’est le seul temps qui soit vraiment réel, le seul temps qui compte vraiment pour nous.

Ce qui doit nous préoccuper, c’est comment nous sommes dans le présent, c’est l’état dans lequel nous sommes susceptibles, actuellement, de comparaître devant le Christ.

Une règle de vie : plus prier et moins réfléchir. Dans l’autre vie, les spéculations ne nous serviront à rien.

Il est dit : « Tu aimeras Dieu de toute ton intelligence », et non pas : « Tu connaîtras et tu comprendras Dieu de toute ton intelligence. »

Ce qui est important, c’est la charité. Saint Paul dit : si je n’ai pas la charité, je ne suis rien, même si je fais des miracles… Les démons, eux, connaissent et peuvent comprendre tout aussi bien que nous, mais ils n’aiment pas.

Si nous avons l’humilité et l’amour, la connaissance nous sera donnée.

La foi est un état spirituel qui engage tout notre être d’une manière concrète et vitale.

(Source: Texte paroles du Starets choisies et arrangées par thèmes, extraites de l’ouvrage « LE STARETS SERGE » de Jean-Claude Larchet, Collection Épiphanie, Les Éditions du Cerf, Paris 2004.)

 

PRIER AUTHENTIQUE ET VOIE SPIRITUELLE

 

La prière est sobre. Elle est incompatible avec toutes les formes de « pentecôtisme ».

Les « pentecôtistes », comme les membres de la plupart des sectes, se manifestent par diverses extravagances, notamment des danses et des cris.

Il est mauvais de rechercher par un effort de la volonté les états spirituels. Il faut prier, et attendre avec patience et humilité.

Les techniques de ravissement des mystiques occidentales sont inacceptables.

La méditation telle qu’ils la recommandent est très malsaine, car l’homme fait alors un effort de volonté pour trouver des idées, alors que tout doit être dans l’attitude morale.

La spiritualité est dans l’être et non dans les idées.

La prière de Jésus ne peut être pratiquée en dehors de l’Église ; c’est l’Église qui lui donne son sens.

Elle ne peut être envisagée isolément, être séparée de son contexte. La prière de Jésus est un ensemble.

Elle doit s’accompagner de la lutte contre les passions.

Or ceci n’est possible que dans l’Église, par la force que nous communiquent les sacrements. En dehors de l’Église, et sans la lutte contre les passions, la prière de Jésus n’est pas valable.

La prière implique la pratique des vertus et notamment de l’humilité. Elle doit se faire dans un état de contrition.

Elle suppose également la pureté ; sans pureté, elle ne peut être valable et devient « nerveuse ».

Tout ce qu’ont fait les ascètes chrétiens, tout ce qu’ont réussi les saints, ce n’est pas par eux-mêmes, par leur propre volonté, qu’ils l’ont fait.

Ils s’en sont remis totalement à Dieu, et c’est par la grâce de Dieu qu’ils ont agi.

Le grand secret de la vie spirituelle c’est d’agir par la force de Dieu et non par ses propres forces.

Il faut chercher l’humilité et non la sainteté, car la sainteté sans l’humilité n’est qu’une prétention.

Il y a de la prétention et de l’orgueil à prétendre obtenir immédiatement des résultats.

Les anges qui sont tombés et sont devenus des démons avaient la perfection puisqu’ils étaient des anges, mais ils n’avaient pas l’humilité, c’est pourquoi, n’ayant que la perfection, ils sont devenus des démons.

Posséder la vérité, en tant que chrétien, est une responsabilité, ce n’est pas une gloire.

Loin de nous trouver pour cela supérieurs aux autres, nous devons sentir combien nous-mêmes nous sommes indignes de la vérité.

(Source: Texte paroles du Starets choisies et arrangées par thèmes, extraites de l’ouvrage « LE STARETS SERGE » de Jean-Claude Larchet, Collection Épiphanie, Les Éditions du Cerf, Paris 2004.)