Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 17:46

La plus ancienne prière adressée à Marie

C'est sur un papyrus égyptien du 3è siècle que l'on a retrouvé la plus ancienne prière

à Marie, le "Sub tuum praesidium".

Sub-tuum.jpg

 

 

 

Commençons ce mois de septembre « avec Marie » : la plus ancienne prière adressée directement à la Vierge Marie, Sub tuum praesidium, a été retrouvée près d’Alexandrie sur un papyrus égyptien, copte, qui selon de nombreux spécialistes remonterait au 3e siècle après Jésus-Christ. Cette prière précède de plusieurs siècles l’Ave Maria dans la pratique des chrétiens.

La prière, écrite en grec, est une demande d’intercession, un appel pressant à la Vierge Marie, venant d’une première communauté chrétienne dans un moment de grand danger : « Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie ».

Ainsi, si les catholiques invoquent Marie et lui demandent d’intercéder auprès de Dieu, de les protéger et de les libérer des dangers, ils font ce qu’ont toujours fait les chrétiens depuis les origines jusqu’à nos jours. Les catholiques rendent un culte à Marie en essayant d’imiter ses vertus. Ce culte est fondé sur la sainteté singulière et unique de Marie, que l’ange a saluée, l’appelant « Pleine de grâce ».  Et l’histoire nous apporte de nombreuses confirmations de cette sainteté de la Vierge Marie. 

Si vous visitez les catacombes de Priscille à Rome, les catacombes où se réunissaient les premiers chrétiens, vous y découvrirez une représentation datant du IIIe siècle, où l’on voit très distinctement la figure d’un évêque qui, dans l'acte d'imposer le voile sacré à une vierge chrétienne, désigne comme modèle Marie, représentée avec l’Enfant Jésus dans ses bras. 
Ainsi, les premiers chrétiens étaient convaincus que la Vierge Marie était un exemple à imiter, en particulier par ceux et celles qui choisissaient la virginité consacrée, comme style de vie au service de Dieu. L’histoire confirme que les catholiques, en vénérant Marie et en cherchant à l’imiter, n’inventent rien, mais continuent de faire ce que les chrétiens ont toujours fait. 

Texte grec  original :

Ὑπὸ τὴν σὴν εὐσπλαγχνίαν,
 καταφεύγομενΘεοτόκε.
Τὰς ἡμῶν ἱκεσίας,
μὴ παρίδῃς ἐν περιστάσει,
ἀλλ᾽ ἐκ κινδύνων λύτρωσαι ἡμᾶς,
μόνη Ἁγνήμόνη εὐλογημένη.

Version romaine 
Sub tuum praesidium confugimus, 
 Sancta Dei Genetrix. 
Nostras deprecationes

ne despicias in necessitatibus, 
sed a periculis cunctis libera nos semper, 
Virgo gloriosa et benedicta 


Version ambrosienne (la plus proche du texte original)
Sub tuam misericordiam confugimus 
Dei Genitrix 
(ut) nostram deprecationem 
ne inducas in tentationem sed

de periculo libera nos 
sola casta et benedicta 


(Ecoutez ICI l’étude musicale de l’antienne grégorienne du célèbre Maestro Giovanni Vianini, chanteur, organiste et directeur de la Schola Gregoriana mediolanensis, Basilica di San Marco, Milan N.d.R.)

source: Il Timone 

marie_peuple.jpg

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 13:37

 

10637946 10203990689343435 385621268 n

Il s'agit du premier monastère orthodoxe en Thuringe: Saint-Gabriel de Leinatal, Altenbergen.

Le Monastère a été consacré par l'Esprit Saint à travers les mains du primat de l'Église Syriaque-Orthodoxe Antiochienne, Mor Severius Moïse, et le métropolite de France et d'Afrique, Mor Philipose-Mariam

C´était donc dimanche dernier , en la Fête de Mor Gabriel, la Consécration 
*du Monastère Primatial Mor Gabriel, mais aussi, 
*du nouveau Sanctuaire Marial érigé dans le Thuringen grâce à l´aide de l´Eglise Catholique Romaine de Pologne qui, par l´Archevêque métropolite de Poznan, nous offrit une magnifique Icône de N-D de Czestochowa.

Le même Archevêque écrivit une belle lettre lue lors de la Cérémonie et envoya le Prieur des Pères Paulins qui ont la garde du Sanctuaire de Jasna Gora. 

com140831a100.JPG

Nous étions entouré encore au niveau œcuménique par :

1. Depuis la Suisse:

Le Rdme P Martin Werlen, ancien abbé du monastère catholique de Maria Einsiedeln 
 

2. Depuis la Pologne:

Le RP Marek , prieur du monastère de Jasna Gora des Pères Paulins,lesquels sont gardiens et responsables du Sanctuaire de N-D de Czestochowa 


*Le professeur Michael et M. Sebastian Bednarowicz,

*des représentants du mouvement missionnaire mondial des jeunes de Poznan 

com140831a87.JPG

 
4. Les représentants des communautés protestantes:

*Frère Lukas et frère Alfred du monastère de Gethsémani dans Riechenberg près de Goslar; 

 *Frère Michael et Frère Pierre de Imshausen et d'autres pasteurs de diverses paroisses.

com140831a196

5. Les représentants politiques suivants étaient présents: 


1. M. Jürgen Reinholz, ministre de l'Agriculture, des Forêts, de l'Environnement et de la Conservation de l'État libre de Thuringe 


2. Mme Katrin Göring-Eckardt, le chef du groupe parlementaire Bündnis 90 / Die Grünen 


3. M. Werner Pidde, membre du Parlement et président du groupe parlementaire du SPD au Landtag de Thuringe 


4. Mme Petra Hess, commissaire pour les étrangers de l'État libre de Thuringe 


5. M. Uwe Oswald, maire de Leinatal avec Mme Heidrun Stotzer, le maire du district de Altenbergen, et d'autres maires d'arrondissement de Leinatal 

 
6. Mme Gabriele Reichstein, le conseiller affecté de la ville de Gotha, en tant que représentant pour le maire Knut Kreuch

De la Bundeswehr M. Ingo Korzetz participé, le lieutenant-colonel et commandant de la Aufklärungsbatallion 13 et des représentants de la police locale et les pompiers.

D' autres organisations et associations étaient représentées. 

La liturgie solennelle a été encadrée par l'ensemble de cuivres de Ohrdruf, sous la direction de M. Preußler.

Après la Liturgie de la Consécration, des colombes ont été libérées comme un signe de la volonté de paix dans un monde déchiré. 

 Par la suite, un gâteau a été coupé en l'honneur de la consécration du monastère, et en ce jour historique ou tous les invités ont été remplis de  bénédictione et de joie. 

com140831a27.JPG

 

Ce furent d´intenses moments de prière, retentis, dès lundi matin, par la presse, la radio et la télévision.


Tout au cours de cette journée mémorables de prières intenses, e
n matinée avec la Consécration et l´après-midi avec le St Quarbana (La Ste Messe),

com140831a53.JPG

Liens:

Sermon  
d'autres nouvelles: mdr.de
ClipMDR THÜRINGEN JOURNAL 
        AbspielenMDR Radio

 

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 14:40

Prière : les dix conseils de Saint Augustin


« Fais ce que tu peux, demande ce que tu ne peux pas, et Dieu t’aidera afin q

ue tu puisses le faire… » Découvrez le décalogue de Saint Augustin.

 

1. « Adresse-toi plutôt à ton Seigneur lui-même, frappe à la porte de cette demeure où il repose avec sa famille, prie, supplie, insiste. Bien différent de cet ami dont il est question dans la parabole,  il se lèvera et te donnera, car il est tout disposé à donner. Tu frappes sans avoir encore obtenu ? Frappe encore, car il veut te donner. Et s’il diffère de te donner ce que tu veux, c’est pour enflammer tes désirs, et pour t’empêcher d’apprécier moins ce que tu aurais obtenu plus tôt ».  (Sermon 105).  

2. «  Oui, Jésus est mieux disposé à nous donner que nous à recevoir ; plus disposé à faire miséricorde que nous ne le sommes à sortir de la misère ». (Sermon 105).    

3. « La prière qui s’élève dans sa pureté d’un cœur fidèle est comme l’encens qui monte des saints autels. Rien n’est devant Dieu plus agréable que cette odeur : qu’elle soit l’odeur de tous les fidèles.». (Commentaire sur le psaume 140).  

4. « La foi est la source de la prière, et si la foi manque, il n’y a plus de prière. Prions donc pour que notre foi ne vienne pas à faiblir. La foi produit la prière, et la prière à son tour obtient l'affermissement de la foi ». (Catena Aurea).    

5. « Si nos prières sont parfois non exaucées, c’est que nous demandons aut mali, aut male, aut mala : aut Mali, en étant mauvais, et pas assez préparés pour demander ;  aut male, nous demandons mal, d’une mauvaise manière, avec peu de foi ou sans persévérance, ou avec peu d’humilité ; aut mala, nous demandons des choses mauvaises, ou qui, pour une raison ou une autre, ne nous conviendront pas ». (La Cité de Dieu, 20, 22).    

6. « Il peut paraître étonnant que celui qui nous exhorte à prier… soit celui-là même qui sait ce qui nous est nécessaire avant que nous le lui demandions. Alors, pourquoi Dieu fait-il cela ? Nous pourrions nous en inquiéter, si nous ne comprenions pas que le Seigneur notre Dieu n’attend certes pas que nous lui apprenions ce que nous voulons, qu’il ne peut ignorer. Mais il veut que notre désir s'excite par la prière, afin que nous soyons capables d'accueillir ce qu'il s'apprête à nous donner. Car ce que Dieu nous réserve est très grand, tandis que nous sommes petits et de pauvre capacité pour le recevoir. Voilà pourquoi il nous a été dit : Dilatez-vous ». (Lettre 130, à Proba).
 
7. Toujours maintenir vivant ce désir continuel de Dieu. Mais les soins et les affaires d’ici-bas  attiédissent notre désir, c’est pourquoi  à certaines heures et à certains temps fixés, nous prions aussi Dieu avec des paroles;  par ces paroles, nous nous avertissons nous-mêmes  de reprendre nos élans, et nous empêchons que notre esprit soit attiédi et se refroidisse  complètement; il s’éteindrait même totalement, faute d’être ranimé fréquemment. (Lettre 130 à  Proba).    

8. « Que Dieu nous garde de la prière bavarde, mais la prière doit être continue, si la ferveur persévère. Parler beaucoup, c’est traiter dans sa prière d’une chose nécessaire en paroles superflues: mais prier beaucoup, c’est insister auprès de celui que nous prions, par un long et pieux désir du cœur. La plupart du temps, on traite mieux celui que nous prions par les gémissements que par les discours, plus par les larmes que par le langage. » (Lettre 121 à Proba).  

9. « Fais ce que tu peux, demande ce que tu ne peux pas, et Dieu t’aidera afin que tu puisses le faire ». (Sermon 43, sur la nature et la grâce).    

10. « Si tu parcours toutes les prières de l’Écriture,  tu ne trouveras rien, je crois, qui ne soit contenu dans cette prière du Seigneur et n’y trouve sa conclusion (Notre Père) ». (Lettre 130 à  Proba).  

Article initialement publié par Oleada Joven  
Traduit de l’espagnol par Elisabeth de Lavigne

+++++++++++++++++++++++++++++++++

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:52

10637946 10203990689343435 385621268 n

DE L’IMITATION DE JÉSUS CHRIST «Je vous ai envoyé mes serviteurs les prophètes..»


Simeon_le_prophete_2Mon fils, écoute mes paroles, paroles pleines de douceur, qui surpassent toute la science des philosophes et des sages de ce monde. Mes paroles sont esprit et elles sont vie, elles ne doivent pas être évaluées par le jugement humain.
On ne doit pas les faire servir à une vaine complaisance, mais les écouter dans le silence et les accueillir en toute humilité, avec un grand amour.

625b798e

esaie-vip-blog-com-497338normal

— Et j’ai dit : Heureux l’homme que tu instruis, Seigneur, et à qui tu enseignes ta loi, afin de lui adoucir les jours mauvais, et de ne pas le laisser sans consolation sur la terre.

— Moi, dit le Seigneur, j’ai instruit les prophètes dès le commencement, et jusqu’à ce jour je ne cesse de parler à tous ; mais beaucoup sont sourds à ma voix et endurcis.

Le plus grand nombre écoute le monde plus volontiers que Dieu ; ils suivent plus facilement le désir de leur chair que le bon plaisir de Dieu.

625b798e

Le monde promet des biens passagers et médiocres, et on le sert avec beaucoup d’avidité ; moi, je promets des biens sublimes et éternels, et les cœurs des hommes demeurent engourdis.commandement de dieu

625b798e
Qui donc me sert et m’obéît en toute chose avec autant de soin que pour servir le monde et ses dirigeants ? ~

Serviteur paresseux et maussade, rougis donc de ce que ces hommes se montrent plus disposés à se perdre que tu ne l’es à vivre.

Ils trouvent plus de plaisir à la vanité que tu n’en trouves à la vérité.

Pourtant, ils sont souvent trompés dans leur espérance, tandis que ma promesse ne déçoit personne et ne renvoie jamais les mains vides celui qui met en moi sa confiance.

elijah_and_the_angel__image_2_sjpg2143

Ce que j’ai promis, je le donnerai, ce que j’ai annoncé je l’accomplirai, si du moins l’on demeure jusqu’au bout fidèle à mon amour.

625b798e

C’est moi qui récompense les bons, et qui éprouve fortement tous les hommes dévoués.

Grave mes paroles dans ton cœur, médite-les attentivement ; car, au moment de la tentation, elles te seront très nécessaires.

Ce que tu ne comprends pas lorsque tu le lis, tu le découvriras le jour où je te visiterai.

LastSupper

Je continue de visiter mes élus de deux manières : par la tentation, et par la consolation.

Et chaque jour je leur propose deux leçons : l’une en reprenant leurs vices, l’autre en les exhortant à faire grandir leurs vertus.

Celui qui connaît mes paroles et les méprise aura quelqu’un pour le juger au dernier jour.

cene fanous

Partager cet article

Repost0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 05:13

St-Augustin-contemplant.jpg

 

 

photostaugustain2BAREMAUVE

Averti de revenir à moi-mêmeje suis entré au fond de mon cœur, sous ta conduite, Seigneur, et j’ai pu le faire,parce que tu es venu à mon secours . Je suis entré, et avec le regard de mon âme, quel que fût son état, au-dessus de ce même regard, au-dessus de mon intelligence, j’ai vu la lumière immuable.

BAREMAUVE

Ce n’était pas cette lumière ordinaire que tout le monde peut voir ; ce n’était pas non plus une lumière de même nature, mais plus puissante, qui aurait brillé de plus en plus et aurait tout rempli par son éclat. Non, cette lumière n’était pas cela, elle était autre chose, tout autre chose.

BAREMAUVE

Elle n’était pas au-dessus de mon esprit comme l’huile flotte à la surface de l’eau, ni comme le ciel s’étend au-dessus de la terre. Elle était au-dessus de moi parce qu’elle m’a crée ; j’étais au-dessous d’elle parce que créé par elle. Celui qui connaît la vérité la connaît, et celui qui la connaît, connaît l’éternité. C’est l’amour qui la connaît !

 

O éternelle vérité, ô véritable charité, ô chère éternité ! Tu es mon Dieu, je soupire après toi jour et nuit. Quand je t’ai connu pour la première fois, tu m’as soulevé vers toi pour me faire voir l’existence de quelque chose que je devrais voir, mais que je ne pourrais pas encore voir moi-même.

BAREMAUVE

Tu as ébloui la faiblesse de mon regard par la puissance de ton rayonnement, et je frissonnais d’amour et d’effroi. J’ai découvert que j’étais loin de toi, dans le pays de l’exil et de la dissemblance, et il me semblait que j’entendais ta voix, venant du haut du ciel : « Je suis la nourriture des forts : grandis et tu me mangeras.

 

Tu ne me changeras pas en toi, comme la nourriture de ton corps, c’est toi qui seras changé en moi. » ~

BAREMAUVE

Je cherchais le moyen d’acquérir la force qui me rendrait capable de vivre uni à toi, et je ne la trouvais pas. ~ Enfin, j’ai embrassé le Médiateur entre Dieu et les hommes, l’homme Jésus Christ , lui qui est au-dessus de tout, Dieu béni éternellement . C’est lui qui nous appelle et nous dit : Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie .

 

Il unit à la chair — puisque le Verbe s’est fait chair — ; la nourriture que j’étais incapable de prendre, afin que ta sagesse, par laquelle tu as tout créé, se transforme en lait pour s’adapter à notre condition d’enfants. ~

BAREMAUVE

Je t’ai aimée bien tard, Beauté si ancienne et si nouvelle, je t’ai aimée bien tard ! Mais voilà : tu étais au-dedans de moi quand j’étais au-dehors, et c’est dehors que je te cherchais ; dans ma laideur, je me précipitais sur la grâce de tes créatures. Tu étais avec moi, et je n’étais pas avec toi. Elles me retenaient loin de toi, ces choses qui n’existeraient pas si elles n’existaient en toi.jesus

 

Tu m’as appelé, tu as crié, tu as vaincu ma surdité ; tu as brillé, tu as resplendi, et tu as dissipé mon aveuglement ; tu as répandu ton parfum, je l’ai respiré et je soupire maintenant pour toi ; je t’ai goûtée, et j’ai faim et soif de toi ; tu m’as touché et je me suis enflammé pour obtenir la paix qui est en toi.

BAREMAUVE
source:DES CONFESSIONS DE S. AUGUSTIN

Partager cet article

Repost0
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 20:21

Aloho mbarekh.

Très cher Père.

C'est avec la plus profonde tristesse que nous vous informons tous, la triste nouvelle du décès de Son Eminence Abun Mor Leolino Gomes Neto (Baselios) .

Nous étions lié par une vielle amitié. Eglise pauvre nous-même, nous voulions être solidaire de votre chère Eglise du Brésil que nous savions pauvre aussi. C'est pourquoi, lorsqu'il eut quelques difficultés avec l'Eglise Patriarcale, nous lui envoyâmes une aide financière pour lui permettre de faire le voyage jusqu'à Damas.

Nous prions pour le repos de son âme mais sommes confiant : Nous pensons que sans retard, successeur de Son Eminence Abun Mor Chrisostomos Mosa Salama, il aura rejoint, près du Christ Ressuscité, votre bienheureux fondateur.

Je demande à tous nos prêtres de l'Eglise Syriaque Orthodoxe Antiochienne (Fondation Malankare pour l'Europe et ses missions) en France comme en Afrique d'offrir pour le repos de l'âme du regretté serviteur de Dieu: Abun Mor Leolino Gomes Neto , les Services Liturgiques de l'Eglise.

Avec l'assurance de mes sincères condoléances, je reste votre respectueusement dévoué en Notre-Seigneur.

+Mor Philipose-Mariam, Métropolite pour la France et l'Afrique 

Aloho mbarekh. 

Querido Pai. 

É com a mais profunda tristeza que nós aprendemos a triste notícia da morte de Sua Eminência Mor Abun Leolino Gomes Neto (Baselios). 

 

Nós estavam ligados por uma amizade antiga. Pobre Igreja a nós mesmos, nós queríamos ser solidário com o seu amado Igreja no Brasil que sabíamos pobre também. É por isso que, quando ele teve algumas dificuldades com a Igreja Patriarcal, enviamos-lhe assistência financeira que lhe permita fazer a viagem para Damasco. 

 

Oramos para o descanso de sua alma, mas estamos confiantes, acreditamos que, sem demora, o sucessor de Sua Eminência Mor Abun Chrisostomos Mosa Salama, ele vai chegar perto de Cristo Ressuscitado, o seu fundador abençoado. 

 

Peço a todos os nossos sacerdotes da Igreja Ortodoxa Siríaca de Antioquia (Fundação Malankara para a Europa e missões) em França e África para assegurar o repouso da alma do servo de Deus: Abun Mor Leolino Gomes Neto serviços litúrgicos da Igreja. 

 

Com a certeza das minhas sinceras condolências, permaneço seu respeitosamente dedicado em nosso Senhor. 

 

+ Mor Philipose Mariam, Metropolitan para a França e África

 

Partager cet article

Repost0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 11:55

MON ENFANT, AIMES-MOI ! TEL QUE TU ES !...

 


baredore.jpg

Je connais ta misère, les combats et les tribulations de ton âme ; la faiblesse et les infirmités de ton corps ; je sais ta lâcheté, tes péchés, tes défaillances ; je te dis quand même :

fleur

 

"Donne-Moi ton coeur, Aime-Moi comme tu es."

Si tu attends d’être un ange pour te livrer à l’amour, tu ne m’aimeras jamais. Même si tu retombes souvent, dans ces fautes que tu voudrais ne jamais connaître, même si tu es lâche dans la pratique de la vertu, je ne te permets pas de ne pas M’aimer. Aime-Moi comme tu es.

 

baredore.jpg

A chaque instant et dans quelque position que tu te trouves, dans la ferveur ou dans la sécheresse, dans la fidélité ou dans l’infidélité. Aime-Moi tel tu es.

 
Je veux l’amour de ton coeur indigent ; si pour m’aimer tu attends d’être parfait, tu ne m’aimeras jamais. Ne pourrais-je pas faire de chaque grain de sable un séraphin tout radieux de pureté, de noblesse et d’amour ?

 

Ne pourrais-je pas, d’un seul signe de ma volonté faire surgir du néant des milliers de saints, mille fois plus parfaits et plus aimants que ceux que j’ai créés ? Ne suis-je pas le Tout-Puissant ? Et s’il me plaît de laisser pour jamais dans le néant ces êtres merveilleux et de leur préférer ton pauvre amour !

baredore.jpg

Mon enfant, laisse-moi t’aimer, je veux ton coeur.

Je compte bien te former mais en attendant, je t’aime comme tu es.

coeurcroix

baredore.jpg

Et je souhaite que tu fasses de même : je désire voir, du fond de ta misère, monter l’amour. J’aime en toi jusqu’à ta faiblesse.

 

J’aime l’amour des pauvres ; je veux que, de l’indigence, s’élève continuellement ce cri : Seigneur, je vous aime. C’est le chant de ton coeur qui m’importe. Qu’ai-je besoin de ta science et de tes talents ? Ce ne sont pas des vertus que je te demande, et si je t’en donnais, tu es si faible que bientôt l’amour-propre s’y mêlerait : ne t’inquiète pas de cela.

 

 

J’aurais pu te destiner à de grandes choses : Non, tu seras le serviteur inutile, je te prendrai même le peu que tu as, car je t’ai créé pour l’amour. Aime !

 

bare8

L’amour te fera faire tout le reste sans que tu y penses ; ne cherche qu’à remplir le moment présent de ton amour. Aujourd’hui je me tiens à la porte de ton coeur comme un mendiant, Moi, le Seigneur des seigneurs. Je frappe et j’attends, hâte-toi de m’ouvrir, n’allègue pas ta misère.

 
Ton indigence, si tu la connaissais pleinement, tu mourrais de douleur. Cela seul qui pourrait me blesser le coeur, ce serait de te voir douter et manquer de confiance. Je veux que tu penses à moi à chaque heure du jour et de la nuit, je ne veux pas que tu poses l’action la plus insignifiante pour un motif autre que l’amour.

Jesus-et-l-Apotre-Jean

baredore.jpg

Quand il te faudra souffrir, je te donnerai la force ; tu m’as donné l’amour, je te donnerai d’aimer au-delà de ce que tu as pu rêver.

Mais souviens-toi : "Aime-moi, tel que tu es."

N’attends pas d’être un saint pour te livrer à l’Amour, sinon tu n’aimeras jamais.

bare8

(Saint Augustin)

 

Partager cet article

Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 18:14

Un peu d'histoire:, Pour mieux situer notre Eglise et son Eglise-Mère Syriaque des Indes (Malankare) dans la famille des Eglises Syriaques Orthodoxes

 

persian-cross-400

L'Église Syro-Orthodoxe de Mar Thoma ( Jadis connue comme Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne) se situe, conserve et maintient fidèlement la Tradition multi-séculaire et la succession apostolique de l'Église syro-orthodoxe d'Antioche de laquelle naquit l'Eglise Syriaque Orthodoxe Malankare, notre "Eglise-Mère" et en laquelle furent consacrés les trois Métropolites désignés par le Catholicos et le Synode Malankare pour canoniquement constituer cette Juridiction Orthodoxe-Orientale de Tradition Syriaque pour l'Europe et ses Missions . 

Pentecôte

 

Église Orthodoxe Orientale, notre Église Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Syriaque Orthodoxe Antiochienne),  comme notre "Eglise- mère" Syrienne Orthodoxe du Malankare (Catholicosat de l'Est) ainsi que d'autres "Eglises locales" et filles elles-même de l'Antique "Eglise Mère" d'Antioche doit être distinguée de l'Eglise- mère et patriarcale Syriaque- Orthodoxe ( Patriarcat d'Antioche et de Tout l'Orient ) qui, par un accords entre leurs Sainteté Jean-Paul II et Ignace Zacka 1er Iwas, résolut la fracture qui divisait nos Traditions sur un malentendu théologique.

 

Sur la  demande de nombreux fidèles en Europe, en Août 2007, un nouvel archidiocèse de l'Europe a été établi et confirmé par le Saint Synode de l'Eglise Syrienne Orthodoxe Malankare de l'Inde (Eglise Orthodoxe Indienne). 

 

Pour la direction  pastorale de cette Juridiction ecclésiale Son Éminence Mor Severius Moïse fut consacré par décision du même Synode Indien le 21 Novembre 2007, comme Métropolite avec un statut d'autonomie. 

 

En Février 2009, la Métropolie (l'Archidiocèse) été élevée par le même Saint-Synode au statut d'Eglise autocéphale  et son Métropolite (Archevêque) nommé comme le premier Primat de cette Eglise (voir le document) . 

 

Le 28 Avril 2010, par décision du propre Saint Synode de l'Eglise qui était , dès lors autocéphale, le nom de l'église devint : «Eglise Syriaque Orthodoxe Antiochienne» (voir le document) et, depuis: "Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma". 

 

En raison de ces  décisions synodales successives, l'Eglise était désormais canoniquement érigée, et cela,  conformément aux règles de la Tradition Apostolique. Elle appartient, de ce fait, à la famille des l'Eglises orthodoxes orientales, qui comptent dans le monde plus de 90 millions de fidèles. 

 

Ainsi, l'Eglise orthodoxe syrienne de Malankare en Inde demeure  l'Eglise- mère de cette nouvelle et jeune Juridiction . 

 

L'Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne (Ou, en traduction Allemande "Antiochienne Syriaque Orthodoxe"), aujourd'hui "Syro-Orthodoxe de Mar Thoma" possède son propre Synode indépendant, lequel est présidée par le métropolite et primat:

-Le Premier métropolite primat fut Mor Severius Moïse qui rejoignit une Eglise Grecque Orthodoxe.

-Le second fut, par dévolution, Mor Philipose. 

Elle suit la doctrine apostolique et ses règles. Elle préserve et défend la seule vraie foi orthodoxe  telle que le Seigneur Jésus Christ l'a confié à Ses saints apôtres. 

 

Il convient donc , pour mieux  situer où et comment se situe notre Eglise , faire un peu d'histoire  pour comprendre comment  les Eglises Syriennes (ou Syriaques) Orthodoxes,  célébrant selon le  rite syrien occidental, sont aujourd'hui organisées en  juridictions indépendantes:

St Pierre et Paul 

Voyons par ordre historique:

1)L'Eglise Orthodoxe Syriaque d'Antioche et de Tout l'Orient dont le Siège du patriarche est à Damas (Syrie), qui est responsable de tous les fidèles Syriaques de langue Araméenne (Syriaque Occidental) dépendant de sa diaspora. Son Patriarche est considéré comme le "Père des Pères" et exerce, comme Chef de l'Eglise-mère de toutes les Eglises de Tradition Syriaque, une prééminence honorifique sur les autres Eglises de cette Tradition.

 

   Les grottes de saint Pierre
 
Les origines de cette Eglise se confondent avec celles du christianisme et, plus particulièrement, de l'Eglise d'Antioche, c'est elle qui, directement ou à travers le "Catholicosat" de Perse (Pour des raisons politiques), assura la continuité de l'Episcopat aux Indes et établit l'Eglise des Indes dans la Tradition Liturgique Syriaque..
Le concile de Chalcédoine (451) provoqua la division de la chrétienté antiochienne; persécutée, cette Eglise dut sa survie à l'action de l'évêque Jacques Baradée († 578), raison pour laquelle elle est souvent appelée du sobriquet d' "Eglise jacobite".
Contrairement aux "mekites" byzantinisés au Moyen-Âge, l'Eglise fidèle à l'Orthodoxie Apostolique , l'Orthodoxie originelle, non chalcédonienne, ou anté-chalcédonienne conserva ses traditions syriaques (Judéo-Palestiniènnes).
Après l'invasion mongole de Tamerlan (XIVe s.), elle vit ses effectifs décroître dramatiquement. Pendant la première guerre mondiale, les Syriens orthodoxes de Turquie orientale furent, comme les Arméniens et les Assyro-chaldéens, victimes d'une terrible persécution.
 

L’actuel patriarche est

 Sa Sainteté Moran Mor Ignatius Aphrem II, 123 ème Patriarche d'Antioche et de tout l'Orient 

qui succéde à Sa Sainteté Zakka Ier IWAS, ce dernier s'était  rendu au Vatican pour rencontrer le pape Jean-Paul II le 23 juin 1984.

 Des accords théologiques et pastoraux de la plus haute importance ont alors été signés.Ils résolvaient un des plus anciens malentendus théologique ainsi que le schisme qui en découlait. Dès lors les Eglises d pouvaient de nouveau, et à juste titre, être dîtes "Eglises-Soeurs", recouvrant l'Unité Catholique par l'Orthodoxie de la Foi telle que vécue dans le concert des Eglises Indivisées des 1ers siècles. 

Jean-Paul II, à son tour, lui rendit cette visite en rencontrant le patriarcat syrien orthodoxe à Damas, en mai 2001.

 

Quelques Pères Syriaques:

 

On peut citer parmi les Pères syriaques, saint Ignace d'Antioche*,  saint Aphraate, le Sage persan (346), et Saint Ephrem le Syrien (373), dont Benoît XVI donné la biographie et la pensée dans trois audiences générales de 2007.  Également : saint Sévère d’Antioche (538), et saint Jacques d’Edesse (708).

 

2)L'Eglise Syrienne (Syriaque) Orthodoxe de Malankare , Catholicosat de l'Est [dont  le siège du Catholicose est à Kottayam (Inde)], qui est responsable des fidèles de l'Inde (Célébrant en Syriaque et Malayalam, la langue vernaculaire).

Voyons maintenant un peu quelle fut l'histoire de

L' Eglise orthodoxe syrienne de Malankara , notre Eglise-mère , Son  Catholicos est actuellement: 

Catholicos Paulos II

Sa Sainteté Baselius Marthoma Paulose II 

qui succèda à S.S. Mor Moran Baselios Mar Thomas Didymos I , Catholicos de l'Est, Métropolite de l'Eglise malankare orthodoxe syrienne, 91e successeur sur le trône de S. Thomas  l'Apôtre 

(Nombre de fidèles: 1 million, dont certains en diaspora).

Saint Gregorios de Parumala, priez-pour nous !

 

La Mission de Mar Thomas

St-Thomas.jpgSelon le livre des "Actes de Saint Thomas" (récit apocryphe des oeuvres de Saint Thomas aux Indes - écrit vers 154-222 ap. J.-C. par Bar Disan, de l'Eglise d'Edesse - Asie mineure), alors que les Apôtres étaient réunis en assemblée qu'on qualifierait aujourd'hui de Synodale ou Conciliaire, en la Première Eglise de Jérusalem, les Douze divisèrent le monde connu en plusieurs parties et se partagèrent les nations et régions à visiter et à évangéliser.

Le sort désigna Thomas pour les Indes . Thomas finit par accepter de partir pour une destination qui, de prime abord, de l'enchantait guère.

Il est attesté que l'Inde était connue des hébreux longtemps avant la naissance du Christ. 

Si les portugais ont "découvert la route des Indes" en 1498 (Vasco de Gama),  la Bible nous révèle que du temps du roi Salomon le commerce des épices existait déjà entre la Syrie et cette région du monde (1 Rois 9,26), (1 Rois 10,11), (1 Rois 10,22).

 

Par ailleurs, lorsque Nabuchodonosor envahit Jérusalem au VI ème siècle av. J.-C. une première colonie juive émigra aux Indes, s'installa et fit souche. 

En l'an 70 de notre ère, lorsque la ville de Jérusalem fut détruite par le général romain Titus un grand nombre de juifs émigrèrent encore vers le pays de mission de l'Apôtre Thomas. 

Ceci nous amène à conclure qu'historiquement, il est tout à fait possible que Saint Thomas ait voyagé jusqu'aux Indes.

Si Paul a certes accompli de grands voyages missionnaires, c'est en empruntant les routes terrestres et maritimes du gigantesque empire romain; en dehors de ces limites, d'autres routes et d'autres contrées demeuraient possible d'accès, car balisées et connues depuis longtemps déjà.

 

Il est par ailleurs mentionné historiquement qu'un canal artificiel navigable fut construit par Ptolémée II Philadelphe (roi d'Egypte - 309-246 av. J.-C.) pour relier le Nil avec la mer Rouge (tous les efforts pour le conserver en bon état furent abandonnés au VIIIe siècle ap. J.-C.) bien avant le fameux et moderne canal de Suez.

Les phéniciens et les juifs établirent des colonies sur la côte du Malabar (Kérala) à différentes périodes.

 

Le nom Malabar désigne la région d'évangélisation de Saint Thomas - côte sud-ouest de l'Inde - Malayalam en hindou - se dit Kerala aujourd'hui - 40000 km² de superficie - Malabar est une forme arabisée du même mot.

 

Les colons Juifs vinrent comme négociants à la recherche d'épices, de bois de santal, de girofles, pierres précieuses et ivoire. Certains étaient arrivés lors de la persécution en Galilée au II ème siècle avant J.-C. On les connaissait sous le nom de "juifs-noirs".

 

Au Danemark - sur la partie nord d'une île danoise - près des ruines du monastère d'Æbelholt jadis consacré à l'Apôtre Thomas, se trouve l'église de Sønder Jernløse, on peut y contempler les vestiges de deux peintures murales (le seul endroit dans ce pays): la première révèle Jésus ordonnant à Thomas de partir aux Indes; la seconde montre Thomas à bord du bateau qui le conduit aux Indes, Abbanès le marchand est occupé par les contraintes de la navigation. Sur l'inscription on peut lire: "Thomas part avec Abbanès à bord du navire".

 

Thomas aux Indes

L'Apôtre serait arrivé à Kodungallur (Cranganoor), Kerala, le 21 novembre 52. Il annonça d'abord l’Évangile à ses frères hébreux, mais il eut plus de succès auprès des kéralites.

Il baptisa de nombreuses personnes appartenant à la haute caste hindoue, dont des membres de la famille royale qui formèrent la première communauté chrétienne des Indes.

L'Histoire rapporte que Thomas fonda sept Eglises dans la province du Kerala:

*Cranganoor,

*Palayoor,

*Parur,

*Kokkamangalam,

*Quilon,

*Niranam et

*Nilackal. La légende veut qu'il ait accompli un miracle dans chacun de ces sept centres.

 

Selon le mode habituel adopté par tous les Apôtres, chaque Eglise locale était administrée par un groupe de prêtres et de diacres, placés sous l'autorité d'un évêque. Thomas se conforma à la règle en instituant par imposition des mains un clergé local.

 

Après 20 ans de mission l'Apôtre fut martyrisé (transpercé d'une lance) à Mylapore (près de Madras) le 3 juillet 72, alors qu'il priait dans une grotte de montagne.

 

Saint Grégoire de Tours en 590 rapporte que le corps de Saint Thomas est d'abord resté à Mylapore dans un monastère richement orné puis, après un long intervalle de temps fut ramené dans la cité d'Edesse en Asie mineure.

 

Saint Ephrem, le grand docteur de l'Eglise syriaque-Orthodoxe confirme cette tradition. Saint Jean Chrysostome, Saint Grégoire de Naziance (IVème siècle), Saint Jérôme, le célèbre historien Eusèbe en 338, tous attestent la présence de Thomas aux Indes.

Intervention de l'Eglise Syriaque-Orthodoxe

Croix Syrienne des Chrétiens de Mar Thomas

En 325 eut lieu le premier grand concile œcuménique de la chrétienté à Nicée. 

Le concile accorda au Patriarche d'Antioche de Syrie juridiction sur l'Asie mineure, l'Inde et la Chine. 

Un évêque représentait l'Eglise Indienne au Concile: Mar Jean. Il signa les décrets du concile en donnant son titre: "prélat et métropolite de Perse, évêque de la Grande Inde".

Cependant, la situation des chrétiens de Saint Thomas devenait préoccupante.

Un riche marchand syrien, Thomas Cana, remarqua lors d'un voyage à Kerala qu'un grand nombre de personnes portaient des croix raides et arrondies sur leurs cols.

Après quelques investigations il découvrit qu'ils étaient "Nazaranees", convertis à la foi chrétienne depuis plusieurs générations par Saint Thomas l'Apôtre.

Mais  ils n'avaient plus désormais de guide spirituel , l'Eglise Patriarcale les avait-elle oublié, ou le Manphrianat de l'Est les avaient-ils oubliés?

Toujours est-ils qu'ils "erraient comme des brebis sans berger", comme des étrangers dominés par les hindous de caste. Leur condition était pathétique.

Chrétien loyal et convaincu, de retour à Damas, Thomas Cana plaida leur cause auprès du Patriarche d'Antioche qui décida l'envoi d'une mission destinée à soutenir cette Eglise.

Mor Joseph d'EdesseVers la même époque, l'évêque de la ville d'Edesse ( non encore assujettie à l'hérésie nestorienne) eut un songe qui lui révéla l'état déplorable des chrétiens de Saint Thomas. Mar Joseph - c'était son nom - réunit des prêtres, des diacres et d'autres missionnaires pour aller secourir l'Eglise du Kerala (Malabar).

Un groupe de 400 personnes conduit par Mar Joseph et Thomas Cana se prépara à partir vers l'Inde pour s'y établir. Ils désiraient aussi y prospérer. Tous ceux qui souhaitèrent participer au voyage devaient s'engager à:
1) Ne plus avoir de relations avec leur pays d'origine.
2) Etre fidèles aux dix commandements et aux sept sacrements.
3) Ne pas échouer dans leur entreprise.

 

L'expédition arriva par la voie des mers au port de Cranganore le 3 mars 345. Thomas Cana fut reçu par le roi Cheruman Perumal, rajah du Malabar, qui accepta les présents des syriens et offrit l'hospitalité de ses terres aux immigrants.

Le groupe des 400 personnes se composait de 72 familles qui purent s'installer dans 72 maisons et jardins avec leurs dépendances.

Le roi donna à Thomas Cana une ville appelée Mahadevarpattanam pour construire une église. Les syriens reçurent le titre de "Mapla", qui signifie "cher fils" ou "cher enfant". 

Les souverains du Malabar étaient très tolérants, ils respectaient les autres religions et les accueillaient avec bienveillance.

Les chrétiens de Saint Thomas adoptèrent ces frères venus s'expatrier pour eux, la liturgie syriaque fut introduite,respectueuse de coutumes indiennes locales.

Désormais l'Eglise du Malabar quittait un relatif isolement et bénéficiait de la protection spirituelle du patriarcat syrien d'Antioche.

L'Eglise eut quelques craintes avec l'arrivée de l'Islam dans les siècles suivants, mais peu de documents historiques couvrant cette époque sont parvenus jusqu'à aujourd'hui. Tout se transmettait de façon orale. Seul un manuscrit découvert en 1985 à Kuravilangad et daté de 1158 ans donne quelques précisons sur l'origine de la région du Kerala (Malabar), l'organisation de la société, l'agriculture, l'histoire de Thomas Cana et les privilèges reçus du rajah Cheruman Peruval (La nouvelle de la découverte de ce manuscrit a été publiée dans "The Indian Express" du 14/7/1985).

L'arrivée des Colonisateurs Portugais et de leurs "Missionnaires"

En 1498 le navigateur portugais Vasco de Gama "découvre la route des Indes". Il aborde la côte du Kerala.

Au siècle suivant la couronne royale portugaise établit son pouvoir politique et spirituel dans l'Inde du Sud.

Les Aumôniers Jésuites des colonisateurs se posant en "missionnaires" débarquent dans l'idée d'opèrer des conversions massives.

Ils constatent avec étonnement qu'une Eglise autochtone vivante et indépendante, bien constituée dans son administration sacerdotale existe déjà.

Mais l'Eglise de Rome veut s'imposer à Kerala, elle se prépare à y appliquer sa politique et ses principes d'hégémonie universelle, comme elle tentera de le faire quelques années plus tard avec les chrétiens d'Ethiopie.

 

Pourtant,les chrétiens de Saint Thomas accueillirent tout d'abord avec joie ces frères en Christ venus du bout du monde, leur culture religieuse étant imprégnée de tolérance et de respect d'autrui.

Depuis fort longtemps plusieurs religions coexistent de façon pacifique en Kerala :

-juifs, chrétiens, bouddhistes, hindouistes, musulmans.

La marche forcée vers la "communion avec Rome" orchestrée par les dits "missionnaires" a finalement, temporairement, raison de la résistance des chrétiens de Saint Thomas.

Un simulacre de"synode" se tient à Diampur le 20 juin 1599 pour soumettre  l'Eglise du Kerala afin qu'elle promit  "obédience et soumission au Pontife romain". Cette Eglise est, comme celle d'Antioche une "Eglise de Martyrs" . Par exemple : Thomas Paremmakel, l'un de ses évêques, est assassiné par les portugais.

A la suite du "synode", l'épiscopat indien est disloqué, dissout, l'Eglise du Kerala est désormais gouvernée par des évêques portugais. 

Cette situation est méprisante et humiliante pour les chrétiens de Saint Thomas.

Une révolte éclate en 1653 connue sous le nom de "The Coonen Cross Pledge". Le recouvrement de l'indépendance de l'Église est  exigé.

Les communautés souffrent de l'absence d'évêque indien pour les guider dans leur spiritualité, elles connaissent de sérieuses difficultés liées au refus du pouvoir et de l'oppression portugaise.

C'est alors qu'un  évêque orthodoxe syrien, Mar Ahathalla, sera même assassiné par les portugais dès qu'il accosta sur les rives Keralaises.

St Grégoire, Patriache de Jérusalem,Consécrateur de St K

Les communautés les plus attachées à l'indépendance et à la liberté de l'Église du Kerala souhaitent la restauration de la succession apostolique, c'est à dire espèrent la consécration d'un évêque indien dans la succession des Apôtres. 

Elles se tournent vers d'autres Églises soeurs pour leur demander de l'aide,

 une nouvelle fois(après plus de mille ans d'intervalle) 

 le Patriarche d'Antioche répond présent.

essanjoor

Il délègue l'archevêque métropolitain de Jérusalem Mar Gregorios (Devenu St Grégoire de Jérusalem) qui voyage aux Indes en 1665 et consacre tout d'abord un premier Métropolite: Mar Koorlose BAVA, puis  un Métropolite pour l'Eglise Malankare en imposant les mains à l'Archidiacre qu'avaient élu ses pairs lors du Serment de la Croix de Conan sous le nom de Marthoma 1er .

Les Temps Modernes

En 1795 les anglais s'emparent du Malabar (Kerala)Une autre occupation commence, celle de l'empire britannique. 

En 1806 le marquis de Welleysley, gouverneur général des Indes pour la couronne d'Angleterre envoie le Révérend Claudius Buchanan, prêtre anglican, effectuer des recherches sur l'Eglise des chrétiens de Saint Thomas.

Les missionnaires anglicans prétendent venir en aide à l'Eglise indienne, ils permettent l'ouverture d'un séminaire dans la ville de Kottayam en 1815,mais leurs efforts ne sont pas "désintéressés", ils tentent d'imposer la théologie anglicane (protestante) aux séminaristes indiens et, de ce fait collaborent à diviser notre chère Chrétienté Orthodoxe des Indes en plusieurs factions..

Vers la fin du XIXème siècle l'Eglise des chrétiens de Saint Thomas se partage en plusieurs obédiences (Malankare-Orthodoxe/ Eglise Orthodoxe Indienne (Siège Apostolique de Saint Thomas, Catholicosat de l'Est), Syriaque-Orthodoxe Jacobite (Patriarcat d'Antioche), Syrienne Indépendante de Malabar (MISC / Siège de Thoozyur), Eglise Malankare Mathomite (Anglicanisée).

Au début du XXIème siècle l'Eglise Othodoxe Indiènne (Malankare Orthodoxe crée une nouvelle Juridiction Orthodoxe-Orientale pour l'Europe :
 

 

3)L'Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Syiaque-Orthodoxe Antiochienne ,ou, selon la traduction Allemande: "Antiochienne Syriaque Orthodoxe") dont le siège du métropolite et primat fut initialement dans le Leinatal (Allemagne) et se trouve actuellement en Normandie (France), qui est responsable des fidèles de différentes langues, nations et ethnies européennes ainsi que des "Missions Etrangères" de ces nations jadis devenues majoritairement Romaines-catholique au gré d'aléas de schismes et hérésies sur fond politique.

 

Rappelons ce que nous énoncions au début de notre propos:

Église Orthodoxe Orientale, notre Église Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Syiaque Orthodoxe Antiochienne),  comme notre "Eglise- mère" Syrienne Orthodoxe du Malankare (Catholicosat de l'Est) ainsi que d'autres "Eglises locales" et filles elles-même de l'Antique "Eglise Mère" d'Antioche doit être distinguée de l'Eglise- mère et patriarcale Syriaque- Orthodoxe ( Patriarcat d'Antioche et de Tout l'Orient ) qui, par un accords entre leurs Sainteté Jean-Paul II et Ignace Zacka 1er Iwas, résolut la fracture qui divisait nos Traditions sur un malentendu théologique.

 

Sur la  demande de nombreux fidèles en Europe, en Août 2007, un nouvel archidiocèse de l'Europe a été établi et confirmé par le Saint Synode de l'Eglise Syrienne Orthodoxe Malankare de l'Inde. 

Primat

Pour la direction  pastorale de cette Juridiction ecclésiale Son Éminence Mor Severius Moïse fut consacré par décision du même Synode Indien le 21 Novembre 2007, comme premier Métropolite avec un statut d'autonomie. 

 

En Février 2009, la Métropolie (l'Archidiocèse) été élevée par le même Saint-Synode au statut d'Eglise autocéphale   et son Métropolite (Archevêque) nommé comme le premier Primat de cette Eglise (voir le document)  . 

 

Le 28 Avril 2010, par décision du propre Saint Synode de l'Eglise qui était , dès lors autocéphale, le nom de l'église devint : «Eglise Syriaque Orthodoxe Antiochienne» (voir le document) et , depuis, pour éviter toute ambiguïté terminologique avec l'Eglise d'Antioche et mieux exprimer sa filiation avec l'Eglise des Indes (Chrétiens de Mar Thoma / St Thomas): "Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma". 

 

En raison de ces  décisions synodales successives, l'Eglise était désormais canoniquement érigée, et cela,  conformément aux règles de la Tradition Apostolique.

Elle appartient, de ce fait, à la famille des l'Eglises orthodoxes orientales, qui comptent dans le monde plus de 90 millions de fidèles. 

 

Ainsi, l'Eglise orthodoxe syrienne de malankare en Inde demeure  l'Eglise- mère de cette nouvelle, de cette jeune Juridiction . 

 

L'Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Syriaque-Orthodoxe Antiochienne (Ou, en traduction Allemande "Antiochienne Syriaque Orthodoxe") possède son propre Synode indépendant.

Mor Severius ayant  quitté la Tradition Syro-Orthodoxe pour rejoindre une Eglise Grecque-Orthodoxe le 12 Mai 2016, Mor Philipose  succède par dévolution comme Métropolite-Primat à Mor Severius 

(Mor Philipose, à gauche de Mor Melethius, l'un des trois consécrateur du Premier Primat: Mor Severius)

avec l'assistance d'un "Conseil du Métropolite" (Composé des prêtres des deux clergé monastique et séculier ), "Conseil de l'Eglise" (Composé des fidèles de l'Eglise), d'un "Conseil des Fraternels (Composé d’évêques, de prêtres et de laïques d'autres Eglises Apostoliques: De la famille Orthodoxe-Orientale, Orthodoxes de la famille Bysantino-Slave, Romaine-catholiques...)  

Elle suit la doctrine apostolique et ses règles. Elle préserve et défend la seule vraie foi orthodoxe  telle que le Seigneur Jésus Christ l'a confié à Ses saints apôtres. 

 

     cross[1]     

                 

 

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

L'Église Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas en France, au ...

 

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans orthodoxie-orientale
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 10:23

 

Sa-Saintete-Ignace-Aphrem-II---Patriarche-d-Antioche-et-de.jpg

Photo (de gauche à droite:)Sa Sainteté Ignace Aphrem II, Patriarche d'Antioche et de tout l''Orient sur le trône apostolique de Saint-Pierre - Primat de l'Église Syriaque-Orthodoxe universelle . Sa Sainteté Baselios Marthoma Paulose II, Catholicos de l'Est et Metropolite Malankare sur le trône apostolique de saint Thomas - Primat de l'Église Orthodoxe Malankare des Indes. Sa Béatitude Baselios Thomas I - Catholicos et Maphriyan-Metropolite fiduciaire de l'Église Syriaque Orthodoxe en Inde.

Chers amis Aloho mbarekh


A mon retour d'Afrique tombait cette excellente nouvelle:


Le patriarche d'Antioche et de Tout l'Orient: Sa Sainteté  Ignace Aphrem II, Primat de l'Eglise syriaque orthodoxe universelle a appelé à un dialogue constructif avec l'Eglise Indienne orthodoxe malankare (Notre Eglise-mère), présidée par   Sa Sainteté Baselios Marthoma Paulose II, Catholicos de l'Est et Métropolite Malankar sur le trône apostolique de saint Thomas, Primat de l'Église orthodoxe malankare indienne


Le patriarche a fait, semble-t-il,  passer cette volonté de dialogue avec notre Eglise-mère par le siège de l'Église syriaque orthodoxe et le Saint Synode de l'Eglise syriaque orthodoxe des Indes qui est sous la présidence de Sa Béatitude Baselios Thomas I - Catholicos Maphrian-Métropolite fiduciaire aux Indes du Siège de Saint Pierre d'Antioche.

Il s'agit de discuter de plusieurs questions internes de l'église.


L'Eglise orthodoxe indienne avait répondu positivement à un appel précédent de dialogue par l'Eglise syriaque orthodoxe du Patriarcat. 


En outre, Sa Sainteté Tawadros II - Pape Copte-Orthodoxe et Patriarche d'Alexandrie, lors d'une réunion avec le P. Dr KM George (l'envoyé spécial de Sa Sainteté Baselios Paulose II, notre Catholicos),  avait exprimé son dévouement comme médiateur pour recouvrer un consensus  et restaurer l’ unité entre l'Eglise  Syriaque d’Antioche et les orthodoxes indiens .


Le chancelier de l’OCP, au cours du mois de mai 2014, avait également exhorté à une rencontre entre le Patriarche d'Antioche et Catholicos de l'Est.


Notre Primat : Son Eminence Severius Mose, avait lui aussi, comme moi-même, exprimé cet espoir lors des vœux au Patriarche nouvellement élu sur le Siège de Saint Pierre à Antioche.


Voici ce que j'exprimais par l'intermédiaire du Pr Sinu John au nouveau Patriarche: «Notre Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne en France et au Cameroun assure  le nouveau Patriarche de l'Eglise d'Antioche et de Tout l'Orient de ses ferventes prières pour que son ministère soit lumineux et fort, qu’il collabore à une plus grande et transparente unanimité du Témoignage Chrétien et Missionnaire de toutes les Eglises locales de Tradition Syriaque."


L'appel lancé par Sa Sainteté Ignace Aphrem II pour la paix et l'unité est considérée comme un pas très positif et plein d'espoir pour mettre fin à l'ancien différent  entre notre Eglise-mère Orthodoxe Malankare des Indes  et l'Eglise Syriaque Orthodoxe d' Antioche et de Tout l'Orient. 


Les experts panorthodoxes espèrent également une prochaine  rencontre avec le Patriarche Ignace Aphrem II et le Catholicos Baselios Marthoma Paulose II .

Nous nous réjouissons grandement de cette bonne nouvelle !

 

En notre Monastère qui -Rappelons-le- est un  Centre de Prière pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unité des Chrétiens et la paix dans le monde, nous prions de tout notre cœur pour une meilleur unanimité et manifestation de l’unique et même Tradition Syriaque qui unit les deux Eglises...Nous prions pour l’unanimité du Témoignage Chrétien de toutes les Eglises filles de l’Antique Eglise d’Antioche.

 

Je ne puis que vous inviter à joindre votre prière à celle des moines, moniales et de vos frères chrétiens qui soupirent après cette unanimité du Témoignage afin que l'Eglise soit toujours plus missionnaire.

Votre fidèlement en Notre-Seigneur. 

 

+Mor Philipose-Mariam


Pentecostes

Prière à Marie pour l'Unité de l'Eglise:

 

Très Sainte Vierge Marie,

 

Mère de ceux qui ont été rachetés par le Sang Précieux de votre divin Fils,

Mère de l’Eglise , Mère toute miséricordieuse,nous recourrons à votre  intercession maternelle:

 

Vous accompagniez la prière des Saints Apôtres au Cénacle,

et vous avez disposé leurs âmes à recevoir les lumières, la force et la plénitude des dons du Divin Paraclet ;

 

Intercédez et agissez aujourd’hui encore pour obtenir à nos évêques toutes les grâces de clairvoyance et de discernement qui devront éclairer et guider leur choix pastoraux ;

 

Intercédez  pour qu’en un nouveau Cénacle et l'unanimité des coeurs,

affranchis de toute considération humaine et de tout "orgueil de communauté",

uniquement préoccupés de la Gloire de Dieu,des intérêts spirituels de l’Eglise que le Christ Tête voulut une et indivise , mu par la recherche constante du bien de nos âmes , ils soient pleinement ouverts aux lumières du Saint-Esprit ;

 

Intercédez afin que, dans une parfaite docilité aux inspirations de la grâce,

ils soient tous et chacun à l'unisson du Bon Pasteur qui est "venu pour servir et non point être servi" :

Qu'ils fassent paître agneaux et brebis en toute sécurité,hors d'atteinte des loups rapaces,dans les pâturages de la saine doctrine évangélique,préservant le troupeau de tout ferment d’erreur et d’hérésie ;

 

Intercédez  pour nos Patriaches, Catholicos, Métropolites et Evêques 

obtenez-leurs toutes les grâces nécessaires pour marcher sur les traces des Saints Apôtres, des Saints Pontifes et des Saints Pères qui "ont conservé l'intégrité  de la Foi Apostolique et nous l'ont transmise".

 

Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère toute miséricordieuse,

priez pour l’Eglise dont vous êtes la Mère et le modèle en son achèvement,

priez pour nos Pasteurs,

priez pour l'unité du Peuple de Dieu!

 

 

Amîn!

Le Catholicose et le Pape de Rome 2

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 05:15

COMMENT TROUVER SA VOIE ...


sofronios.jpg

 

Le monde ne connaît rien de plus grand que la vocation de chrétien. Mais plus le but est élevé, plus sa réalisation est difficile.

Après la chute, l’homme est devenu un champ de bataille entre Dieu et l’ennemi.

Le désespoir est la perte de la conscience que Dieu veut nous donner la vie éternelle. Le monde vit dans le désespoir. Les hommes se sont condamnés à mort eux‑mêmes. Il faut lutter corps‑à‑corps avec l’acédie.

La vie du monde s’organise autour de certaines passions humaines, et la vie spirituelle se retrouve en marge. Nous devons renverser cet état des choses, mettre la vie spirituelle au cœur de notre vie.

Comment pouvons‑nous trouver notre voie? Selon l’Evangile, le Christ est notre voie.

L’important c’est la conscience que le Christ est Dieu. Celui qui L’aime sera éternellement près de Lui, là où Il est.

De même que le Christ, à Gethsémani et au Golgotha, vivait en permanence dans la pensée du Père, nous devons vivre à chaque instant dans la pensée de Dieu, mais par le Christ plutôt que par le Père. Car c’est par le Fils que nous arrivons au Père. Dans la pratique, la vie devient christocentrique.

Le Christ a dit: « Je suis le chemin. » S’Il est la voie, nous devons Le suivre non pas extérieurement, mais intérieurement. Et nous souvenir qu’au Golgotha et à Gethsémani, Il luttait contre tous. Seul.

Il n’y a pas de différence entre les commandements du Christ et la vie de Dieu Lui‑même.

En demeurant dans ses commandements, nous devenons organiquement pareils au Christ.

Demeurez dans la prière, demeurez dans l’effort, passez une journée sans péché. Tout le reste sera donné par Dieu Lui‑même.

Nous devons être extrêmement sensibles aux besoins des autres. Alors, nous serons un et la bénédiction de Dieu sera toujours avec nous. Abondante.

(Archimandrite Sophrony,

De vie et de l’Esprit)

descente enfers

Au Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde.

 
NOUS VOUS PROPOSONS UNE RETRAITE SPIRITUELLE* DANS

 

UN LIEU DE QUIETUDE ET DE PRIERES POUR L'UNITE CHRETIENNE.

Dans la simplicité, au rythme de la vie d'un Monastère Orthodoxe de Rite Syriaque Francophone qui vous apporte la garantie et l'expérience d'un Eglise enracinée dans la Tradition reçue des Apôtres par: 

*La célébration simple et digne de l'Antique Liturgie d'Antioche-Jérusalem, dite "Mère de toutes les Liturgies",

 


*Le soutien d'une écoute fraternelle de la part des prêtres,de moines ou de frères et soeurs laïques engagés,

 


*Une prise en charge dans la prière Monastique.

 


      Nota Bene:

  Les services que proposent les religieux de notre métropolie Syro-Francophone,que ce soit pour les actes liturgiques:

 

Sacrements,bénédictions, exorcismes, et même les frais de séjours, sont toujours désintéressés (Offrande libres et non obligatoires) étant destinés au "Denier du Culte" afin que le clergé puisse vivre.

 

 

MONASTERE SYRIAQUE NOTRE-DAME DE MISERICORDE,


61300 CHANDAI-BREVILLY.Tel:02.33.24.79.58.

 

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 


*Retraite prêchée une semaine avant chaque Solennité(Noël,


Pâque, Pentecôte...)


*Retraite Libre ou silencieuse toute l'année.

 

20428794

 

 

Partager cet article

Repost0

Recherche

Articles Récents

Liens