Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 05:01
Saint Éphrem le Syrien, qui êtes-vous ?

Saint Éphrem le Syrien, qui êtes-vous ?
Diacre et Docteur de l'Église
(† 373)


Ephrem le Syrien, né au IVe siècle, fut le grand poète de la langue syriaque.

Il est né de parents chrétiens, d’après ce qui ressort de ses propres écrits, à Nisibe, dans la Haute-Mésopotamie.

Cette ville était un avant-poste de l’empire romain oriental et elle remplissait toutes les conditions pour être le point de rencontre entre l’Orient et l’Occident.


Après la chute de Nisibe, en 363, la population chrétienne de la ville fut évacuée et Éphrem finit par arriver à Édesse, qui se trouve à quelque cent cinquante kilomètres plus à l’Ouest, au sud-est de la Turquie, aujourd’hui Urfa.


Éphrem est l’héritier de l’interprétation biblique du judaïsme. Sur ce point S. Brock écrit :


« Et ceci peut être considéré sous deux angles. D’abord en ce qu’il a hérité, comme tout chrétien, de la Bible juive, devenue l’Ancien Testament des chrétiens. Ses œuvres montrent une familiarité intime avec la Bible, particulièrement ses hymnes, qui sont truffées de subtiles allusions littéraires ; il s’attendait, bien sûr, à ce qu’elles soient comprises de ses auditeurs et de ses lecteurs.

Et puis, et ceci est encore plus significatif, Éphrem est aussi l’héritier de nombreuses traditions juives étrangères à la Bible, qu’on peut trouver dans la littérature post-biblique de Targum et des Midrash ».


Éphrem passa ces dernières dix années à Édesse. Il est mort le 9 juin 373.


Pour approfondir, lire la Catéchèse du Pape de Rome Benoît XVI :
>>> Saint Éphrem le Syrien

Saint Éphrem le Syrien, qui êtes-vous ?

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Vie des Saints CATECHISME et CATECHESE
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 04:59
SAINT PRIME et SAINT FÉLICIEN, QUI ÊTES-VOUS ?

SAINT PRIME et SAINT FÉLICIEN, QUI ÊTES-VOUS ?
Frères, Martyrs
(†
286)

Saint Prime et saint Félicien, appelés, déjà vieux, du paganisme à la foi, se montrèrent dignes de cette grâce par une vie toute de zèle et de charité.

Ils furent de ces chrétiens intrépides qui encourageaient les martyrs devant les tribunaux et dans les supplices, nourrissaient les pauvres, faisaient du bien à tous.

Après les avoir longtemps préservés dans leurs saintes audaces, le Seigneur ne voulut pas les priver davantage de la gloire du martyre, objet de leurs aspirations.

Sous l'empereur Dioclétien, la persécution devint plus générale et le paganisme fit un dernier effort pour étouffer la religion du Christ dans le sang et le carnage.

Il y avait trente ans que Prime et Félicien bravaient la cruauté des tyrans, quand les prêtres des idoles déclarèrent que leurs dieux irrités ne voulaient plus rendre d'oracles jusqu'à ce que les deux chrétiens Prime et Félicien eussent sacrifié, ou bien eussent reçu le châtiment qu'ils méritaient. Ils sont aussitôt arrêtés, chargés de fers et amenés devant l'empereur.

Prime avait quatre-vingt-dix ans ; il répondit aux menaces du tyran, en lui déclarant qu'il n'y avait pas d'autre Dieu que le Dieu des chrétiens, ni d'autre religion que la leur, et que par conséquent ils étaient prêts à subir la mort plutôt que de trahir leur foi.

On les frappa d'abord avec des fouets ; puis bientôt on déchira leur corps par lambeaux avec des tenailles.

Les affreuses plaies furent guéries miraculeusement par Jésus-Christ.

Quelques jours après, nouvelles tortures et nouveau triomphe ; on fit pleuvoir sur leur chair une grêle de coups de fouets armés de plomb ; pendant ce supplice, ils chantaient les louanges du Seigneur.


Félicien, âgé lui-même de quatre-vingts ans, sut, comme son frère, résister à toutes les tentations et prêcha la foi et le salut à son cruel persécuteur; mais il fut cloué par les mains et les pieds à un poteau, où on le laissa trois jours entiers sans nourriture ; au bout de ces trois jours, rafraîchi et nourri par les Anges, il parut aussi sain que s'il n'avait pas souffert.

Quant à Prime, on chercha à lui faire croire que son frère avait enfin sacrifié aux idoles : mais il se moqua du juge menteur et lui dit que Félicien était, en prison, heureux comme en Paradis. Cette réponse lui valut des coups de bâtons et le supplice des torches ardentes : " Grâces soient à Vous, ô Jésus-Christ, puisque, dans mes tourments, je ne ressens aucune douleur. " Livrés ensuite aux lions et aux ours, les deux frères les virent venir se coucher à leurs pieds. Enfin le tyran leur fit trancher la tête, le 9 juin de l'an 286.

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Vie des Saints CATECHISME et CATECHESE
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 04:57
Tu es le seul Saint, Seigneur Dieu, Toi qui fais des merveilles ! (St François)

Tu es le seul Saint, Seigneur Dieu,
Toi qui fais des merveilles !
Tu es fort, tu es grand,
Tu es le Très-Haut, Tu es le roi tout-puissant,
Toi, Père saint, roi du ciel et de la terre.
Tu es trois et un, Seigneur Dieu,
Tu es le bien, Tu es tout bien, Tu es le souverain bien,
Seigneur Dieu vivant et vrai.
Tu es amour et charité, Tu es sagesse,
Tu es humilité, Tu es patience,
Tu es beauté, Tu es douceur,
Tu es sécurité, Tu es repos,
Tu es joie, Tu es notre espérance et notre joie,
Tu es justice, Tu es mesure,
Tu es toute notre richesse et surabondance.
Tu es beauté, Tu es douceur,
Tu es notre abri, notre gardien et notre défenseur,
Tu es la force, Tu es la fraîcheur.
Tu es notre espérance,
Tu es notre foi,
Tu es notre amour,
Tu es notre grande douceur
Tu es notre vie éternelle,
grand et admirable, Seigneur,
Dieu tout puissant, ô bon Sauveur


*
Que le Seigneur te bénisse et te garde,
Que le Seigneur te découvre sa Face et te prenne en pitié !
Qu’il tourne vers toi son Visage et te donne la paix !

Saint François d'Assise

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Spiritualité Chrétienne
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 04:23
Le 29 Juin et le 30, tous à la Fête de St Pierre et Paul, Princes des Apôtres et à la Fête des Saints Apôtres, Piliers de l'Eglise du Christ

Chers amis. Aloho m’barekh,


En dehors des évènements liturgiques habituels, j'ai le plaisir de vous inviter à participer à la Ste Messe (Quadisha Qurbana) qui sera célébrée :

* le lundi 29 juin pour la fête des princes des Apôtres saint Pierre et saint Paul.

* le mardi 30 pour la fête des douze Apôtres


La célébration du 29 marquera la fin du jeûne des Apôtres (Sawmo da-Shlihe) et elle sera une occasion pour nous fils et filles de l’Eglise Syrienne de l’Inde (Chrétienté de Saint Thomas) de rendre grâce au Seigneur de continuer d’être présent au monde à travers le ministère de Ses Apôtres et, en conséquent, par la Grâce d Saint Esprit.

Le 29, il sera bon que les « Chrétiens de Saint Thomas » de l’Eglise mère comme de ses missions se souviennent se tournent dans la prière et la reconnaissance vers l’Eglise d’Antioche et de Tout l’Orient que fonda l’Apôtre Pierre et dont nous avons reçu la pérennité apostolique.
Aussi bien le 29 que le 30, la Divine Liturgie commencera à 10h30.


Puisse la prière des saints Apôtres Pierre et Paul nous accompagner ! Puissent l’intercession du Collège Apostolique accompagner nos Patriarches, Catholicos, Métropolites et Evêques pour que se manifeste toujours davantage l’unanimité du Témoignage Chrétien, l’unité en Christ !

Votre fidèlement et respectueusement dévoué.

+Métropolite Mor Philipose-Mariam

Le 29 Juin et le 30, tous à la Fête de St Pierre et Paul, Princes des Apôtres et à la Fête des Saints Apôtres, Piliers de l'Eglise du Christ

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Spiritualité Chrétienne
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 15:29
 JUIN JUILLET 2015.   Programme Général des R.D.V Liturgiques de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone:

MAI JUIN 2015.

Programme Général des R.D.V Liturgiques de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone:

JUIN:

CHANDAI-BREVILLY (61) :

(Messe tous les dimanches et en semaine à 10h30)

*7 Juin, Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde. Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

*Lundi 29 Juin, Fête de St Pierre et Paul (Fin du jeûne des Apôtres). Mardi 30 Juin, Fête des Sts Apôtres

*NANTES (44) :

Attention : Pas de Messe à Nantes le jeudi 11 Juin

Groupe de prière St Charbel, (Mme Maria-Annick Chamberlain), 6 Rue de la Fauvette. 44 NANTES.

*YVETOT(76) :

-Samedi 20 Juin. Messe à 10h30 Oratoire Saint Geervarghese Mar Denys Vattasseril .S/C : Sous-Diacre Andres FRANCOIS (0613105663).

*JAULDES(16) :

-Dimanches 14 et 28 Juin, Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30..

LOURDES (65) :

-Dimanche 21 Juin, Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

*LA CHAPELLE FAUCHER(24) :

-Samedi 27 Juin, Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30

.

JUILLET:

CHANDAI-BREVILLY (61) :

(Messe tous les dimanches et en semaine à 10h30)

*Vendredi 3 Juillet Fête de Saint Thomas Apôtre des Indes

Du 3 au 5, retraite de guérison avec St Thomas, Témoin du Christ Ressuscité.

*Dimanche 5 Juillet, Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Saints de l’Eglise Malankare. Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

*NANTES (44) :

*Jeudi 9 Juillet. De 9h à 17h réception des fidèles. 18h Messe.

Groupe de prière St Charbel, (Mme Maria-Annick Chamberlain), 6 Rue de la Fauvette. 44 NANTES.

*SAUMUR -ANGERS (49) :

*Samedi 18 Juillet, EXEPTIONELLEMENT,Messe à 10h30 en la Paroisse Saint Martin (généreusement prêtée par l’Eglise Orthodoxe de France) suivie d’un partage fraternel avec les paroissiens de cette Eglise. Baptême de l’enfant LEMARDELE-PACORY à 15 h. Pour tous renseignements : 02.33.24.79.58

*YVETOT(76) :

-Samedi 18 Juillet. Messe à 10h30 Oratoire Saint Geervarghese Mar Denys Vattasseril .S/C : Sous-Diacre Andres FRANCOIS (0613105663).

*JAULDES(16) :

-Dimanches 12 et 26 Juillet, Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30..

LOURDES (65) :

-Dimanche 19 Juillet, Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

*LA CHAPELLE FAUCHER(24) :

-Samedi 25 Juillet, Messe à 10h30 suivie de la réception des fidèles de 13h30 à 17h30

FORMULAIRE D‘INSCRIPTION

L‘Incarnation de la Lumière

Stage d’Iconographie Copte

L’Icône Egyptienne : Ses racines pharaoniques, son histoire, son renouveau, son contenu théologique, ses techniques, son sens symbolique et spirituel.

Du 4 au 12 JUILLET 2015,

par Armia Naguib MATTA WASSEF, Chef Atelier au Patriarcat Copte-Orthodoxe et disciple d’Isaac FANOUS, sous la Superevision du Pr Ashraf SADEK, Professeur d’Egyptologie et Directeur du « Monde Copte ».

Frais d’inscription 150 Euros

(Hébergement: Offrandes libres)

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde, Brévilly.

61300 CHANDAI . Tel :02.33.24.79.58

Courriels : asstradsyrfr@laposte.net

BULLETIN D’INSCRIPTION:

Nom:………………………………

Prénom:…………………………………………………

Adresse:………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………Tel:…

………………………………Courriels:………………………………

…………

L‘Incarnation de la Lumière

Stage d’Iconographie du 19 au 26 Aout

Qui sera donné au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde.Brévilly.61300 CHANDAI.

Règlement: 150 euros (50 euros d’arrhes à l’inscription). Veuillez libeller vos chèques à l’ordre du „Monde Copte“

(Hébergement: Offrandes libres)

Si vous désirez une chambre seule, veuillez le préciser à l’inscription. Merci.

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 11:41
Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Chers amis. Aloho m’barekh,


En dehors des évènements liturgiques habituels, j'ai le plaisir de vous inviter à participer à la Ste Messe (Quadisha Qurbana) qui sera célébrée :

* le lundi 29 juin pour la fête des princes des Apôtres saint Pierre et saint Paul.

* le mardi 30 pour la fête des douze Apôtres


La célébration du 29 marquera la fin du jeûne des Apôtres (Sawmo da-Shlihe) et elle sera une occasion pour nous fils et filles de l’Eglise Syrienne de l’Inde (Chrétienté de Saint Thomas) de rendre grâce au Seigneur de continuer d’être présent au monde à travers le ministère de Ses Apôtres et, en conséquent, par la Grâce d Saint Esprit.

Le 29, il sera bon que les « Chrétiens de Saint Thomas » de l’Eglise mère comme de ses missions se souviennent se tournent dans la prière et la reconnaissance vers l’Eglise d’Antioche et de Tout l’Orient que fonda l’Apôtre Pierre et dont nous avons reçu la pérennité apostolique.
Aussi bien le 29 que le 30, la Divine Liturgie commencera à 10h30.


Puisse la prière des saints Apôtres Pierre et Paul nous accompagner ! Puissent l’intercession du Collège Apostolique accompagner nos Patriarches, Catholicos, Métropolites et Evêques pour que se manifeste toujours davantage l’unanimité du Témoignage Chrétien, l’unité en Christ !

Votre fidèlement et respectueusement dévoué.

+Métropolite Mor Philipose-Mariam

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Première lettre de saint Jean 3,13-18.

Très chers frères : ne vous étonnez pas si le monde vous hait.
Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort.
Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui.
A ceci nous avons connu l'amour, c'est que Lui a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
Si quelqu'un possède les biens de ce monde et que, voyant son frère dans la nécessité, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?
Mes petits enfants, n'aimons pas de parole et de langue, mais en action et en vérité.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 14,16-24.

En ce temps-là, Jésus proposa cette parabole aux pharisiens : Un homme donnait un grand souper et il y avait beaucoup d'invités.
Et à l'heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : " Venez, car tout est déjà prêt. "
Et tous, unanimement, se mirent à s'excuser. Le premier lui dit : " J'ai acheté un champ, et il faut nécessairement que j'aille le voir ; je te prie, tiens-moi pour excusé. "
Et un autre dit : " J'ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer ; je te prie, tiens-moi pour excusé. "
Et un autre dit : " J'ai pris femme, et c'est pourquoi je ne puis venir. "
Le serviteur s'en revint et rapporta cela à son maître. Alors le maître de maison, irrité, dit à son serviteur : " Va-t'en vite sur les places et par les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. "
Et le serviteur revint dire : " Maître, ce que vous avez commandé a été fait, et il y a encore de la place. "
Et le maître dit au serviteur : " Va-t'en par les chemins et aux clôtures, et contrains les gens à entrer, afin que ma maison soit remplie.
Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera à mon dîner. "

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Tu es le seul Saint, Seigneur Dieu,
Toi qui fais des merveilles !
Tu es fort, tu es grand,
Tu es le Très-Haut, Tu es le roi tout-puissant,
Toi, Père saint, roi du ciel et de la terre.
Tu es trois et un, Seigneur Dieu,
Tu es le bien, Tu es tout bien, Tu es le souverain bien,
Seigneur Dieu vivant et vrai.
Tu es amour et charité, Tu es sagesse,
Tu es humilité, Tu es patience,
Tu es beauté, Tu es douceur,
Tu es sécurité, Tu es repos,
Tu es joie, Tu es notre espérance et notre joie,
Tu es justice, Tu es mesure,
Tu es toute notre richesse et surabondance.
Tu es beauté, Tu es douceur,
Tu es notre abri, notre gardien et notre défenseur,
Tu es la force, Tu es la fraîcheur.
Tu es notre espérance,
Tu es notre foi,
Tu es notre amour,
Tu es notre grande douceur
Tu es notre vie éternelle,
grand et admirable, Seigneur,
Dieu tout puissant, ô bon Sauveur


*
Que le Seigneur te bénisse et te garde,
Que le Seigneur te découvre sa Face et te prenne en pitié !
Qu’il tourne vers toi son Visage et te donne la paix !

Saint François d'Assise

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Quand le Mexique accueille avec Marie les Chrétiens fuyant l’Irak

Un signal fort pour les Irakiens : deux statues de la Vierge noire de Tepeyac (la Vierge de Guadalupe, au Mexique) sont arrivées en Irak. Un cadeau fait aux chrétiens réfugiés par le mouvement social catholique Unión de Voluntades, avec l'Aide à l’Église en Détresse Mexique (AED-M).

Les Mexicains souhaitent ainsi semer l'espérance et l'amour parmi les Chrétiens persécutés du Moyen-Orient et propager dans le monde entier la dévotion envers la Patronne des Amériques.

À l'été 2014, de nombreuses communautés chrétiennes locales ont accueilli des centaines de familles réfugiées qui avaient été chassées de Mossoul et de Qaraqosh (Irak) par les djihadistes du prétendu État islamique (EI) : toutes avaient refusé de renier leur foi et de se convertir à l'islam. (…).

Teresa García Paquet, de l'AED, partage le récit, entrecoupé de larmes, que les religieuses ont fait du véritable chemin de croix qu'elles ont vécu aux côtés de milliers de personnes contraintes d'abandonner leurs terres. « (…) Ce que nous avons vécu (…) ne pouvait être affronté qu'avec la foi », ont affirmé les religieuses.

Adapté de l'espagnol par Élisabeth de Lavigne
Sources: Siame
www.aleteia.org

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

SAINT PRIME et SAINT FÉLICIEN, QUI ÊTES-VOUS ?
Frères, Martyrs
(†
286)

Saint Prime et saint Félicien, appelés, déjà vieux, du paganisme à la foi, se montrèrent dignes de cette grâce par une vie toute de zèle et de charité.

Ils furent de ces chrétiens intrépides qui encourageaient les martyrs devant les tribunaux et dans les supplices, nourrissaient les pauvres, faisaient du bien à tous.

Après les avoir longtemps préservés dans leurs saintes audaces, le Seigneur ne voulut pas les priver davantage de la gloire du martyre, objet de leurs aspirations.

Sous l'empereur Dioclétien, la persécution devint plus générale et le paganisme fit un dernier effort pour étouffer la religion du Christ dans le sang et le carnage.

Il y avait trente ans que Prime et Félicien bravaient la cruauté des tyrans, quand les prêtres des idoles déclarèrent que leurs dieux irrités ne voulaient plus rendre d'oracles jusqu'à ce que les deux chrétiens Prime et Félicien eussent sacrifié, ou bien eussent reçu le châtiment qu'ils méritaient. Ils sont aussitôt arrêtés, chargés de fers et amenés devant l'empereur.

Prime avait quatre-vingt-dix ans ; il répondit aux menaces du tyran, en lui déclarant qu'il n'y avait pas d'autre Dieu que le Dieu des chrétiens, ni d'autre religion que la leur, et que par conséquent ils étaient prêts à subir la mort plutôt que de trahir leur foi.

On les frappa d'abord avec des fouets ; puis bientôt on déchira leur corps par lambeaux avec des tenailles.

Les affreuses plaies furent guéries miraculeusement par Jésus-Christ.

Quelques jours après, nouvelles tortures et nouveau triomphe ; on fit pleuvoir sur leur chair une grêle de coups de fouets armés de plomb ; pendant ce supplice, ils chantaient les louanges du Seigneur.


Félicien, âgé lui-même de quatre-vingts ans, sut, comme son frère, résister à toutes les tentations et prêcha la foi et le salut à son cruel persécuteur; mais il fut cloué par les mains et les pieds à un poteau, où on le laissa trois jours entiers sans nourriture ; au bout de ces trois jours, rafraîchi et nourri par les Anges, il parut aussi sain que s'il n'avait pas souffert.

Quant à Prime, on chercha à lui faire croire que son frère avait enfin sacrifié aux idoles : mais il se moqua du juge menteur et lui dit que Félicien était, en prison, heureux comme en Paradis. Cette réponse lui valut des coups de bâtons et le supplice des torches ardentes : " Grâces soient à Vous, ô Jésus-Christ, puisque, dans mes tourments, je ne ressens aucune douleur. " Livrés ensuite aux lions et aux ours, les deux frères les virent venir se coucher à leurs pieds. Enfin le tyran leur fit trancher la tête, le 9 juin de l'an 286.

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Saint Éphrem le Syrien, qui êtes-vous ?
Diacre et Docteur de l'Église
(† 373)


Ephrem le Syrien, né au IVe siècle, fut le grand poète de la langue syriaque.

Il est né de parents chrétiens, d’après ce qui ressort de ses propres écrits, à Nisibe, dans la Haute-Mésopotamie.

Cette ville était un avant-poste de l’empire romain oriental et elle remplissait toutes les conditions pour être le point de rencontre entre l’Orient et l’Occident.


Après la chute de Nisibe, en 363, la population chrétienne de la ville fut évacuée et Éphrem finit par arriver à Édesse, qui se trouve à quelque cent cinquante kilomètres plus à l’Ouest, au sud-est de la Turquie, aujourd’hui Urfa.


Éphrem est l’héritier de l’interprétation biblique du judaïsme. Sur ce point S. Brock écrit :


« Et ceci peut être considéré sous deux angles. D’abord en ce qu’il a hérité, comme tout chrétien, de la Bible juive, devenue l’Ancien Testament des chrétiens. Ses œuvres montrent une familiarité intime avec la Bible, particulièrement ses hymnes, qui sont truffées de subtiles allusions littéraires ; il s’attendait, bien sûr, à ce qu’elles soient comprises de ses auditeurs et de ses lecteurs.

Et puis, et ceci est encore plus significatif, Éphrem est aussi l’héritier de nombreuses traditions juives étrangères à la Bible, qu’on peut trouver dans la littérature post-biblique de Targum et des Midrash ».


Éphrem passa ces dernières dix années à Édesse. Il est mort le 9 juin 373.


Pour approfondir, lire la Catéchèse du Pape de Rome Benoît XVI :
>>> Saint Éphrem le Syrien

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,13-16.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Par Saint Chromace d'Aquilée (?-407), évêque .
Homélies sur l'évangile de Matthieu, n°5, 1.3-4 : CCL 9, 405 (trad. cf bréviaire 11/06 et Orval)

« Vous êtes la lumière du monde »


Saint Jean a eu raison d'affirmer dans sa lettre : « Dieu est lumière », et que « celui qui demeure en Dieu » est « dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière » (1Jn 1,5.7; 3,24).

Puisque nous avons la joie d'être libérés des ténèbres de l'erreur, nous devons toujours « marcher dans la lumière », comme de vrais « enfants de la lumière » (Ep 5,8)...

C'est pourquoi l'apôtre Paul écrit : « Vous brillez comme des sources de lumière dans le monde, vous qui êtes porteurs de la parole de vie » (Ph 2,15-16).

Si nous n'agissons pas ainsi, on verra que, pour notre malheur comme pour celui des autres, nous couvrons et nous cachons par notre manque de foi comme par un voile les bienfaits de cette lumière si nécessaire…


C'est pourquoi cette lampe resplendissante, qui a été allumée pour servir à notre salut, doit toujours briller en nous.

Nous avons en effet la lampe du commandement du ciel et de la grâce spirituelle dont David disait :

-« Ta parole est une lampe pour mes pas, une lumière sur ma route » (Ps 118,105)...

Cette lampe de la Loi et de la foi, nous ne devons donc pas la cacher, mais la dresser dans l'Église comme sur le lampadaire, pour le salut d'un grand nombre, afin de jouir nous-mêmes de la lumière de la vérité, et d'en éclairer tous les croyants.

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Avant le Nouveau Testament, il y avait la Divine Liturgie!

Nous autres Chrétiens Orthodoxes, nous vivons le Christ au cœur de la Divine Liturgie, ou plutôt, le Christ vit en nous durant la Divine Liturgie.

La Divine Liturgie est une œuvre de Dieu. Nous disons "Le temps est une création du Seigneur." Entre autres choses, cela signifie que c'est maintenant le temps pour Dieu d'agir. Le Christ "liturgiste", nous vivons avec le Christ.

La Divine Liturgie est la manière dont nous pouvons connaître Dieu, et la manière dont Dieu nous devient connu.

Le Christ a célébré la Divine Liturgie, et de là c'est passé dans l'éternité.

Sa nature humaine divinisée est venue à la Divine Liturgie.

Nous connaissons le Christ particulièrement dans la Divine Liturgie.

La Divine Liturgie que nous célébrons est la même Divine Liturgie que celle que le Christ a célébrée le Jeudi Saint, lors de la Cène Mystique.

Les chapitres 14 à 16 de l'Évangile selon saint Jean, c'est une Divine Liturgie.

Ainsi dans la Divine Liturgie, nous comprenons les saintes Écritures.

L'antique Église a vécu sans Nouveau Testament, mais pas sans Divine Liturgie. Les premières hymnes conservées, écrites, existent dans la Divine Liturgie.

Dans la Divine Liturgie, nous vivons le Christ et comprenons Sa parole.

De même que le Christ purifia Ses disciples par Sa parole et leur dit "vous êtes déjà purs à cause de la parole que Je vous ai dite" (Jn 15,3) et Il lava les pieds de Ses disciples avec de l'eau, durant le Lavement des pieds, ainsi dans les premières parties de la Divine Liturgie, Il nous purifie afin que nous puissions par la suite participer à Sa Table d'amour.

Le but de la Divine Liturgie est de nous amener le Christ.

La Divine Liturgie nous enseigne une manière d'être, un ethos d'humilité. De même que le Christ S'est sacrifié, ainsi nous devrions nous sacrifier nous-mêmes.

Le type de la Divine Liturgie, c'est l'exemple d'amoindrissement pour nous.

Dans la Divine Liturgie, nous essayons de devenir humbles, parce que nous avons la sensation que là est le Dieu humble.

Chaque Divine Liturgie est une Théophanie. Le Corps du Christ apparaît. Chaque membre de l'Église est une Icône du Royaume de Dieu.

Après la Divine Liturgie, nous devons continuer à "iconifier" le Royaume de Dieu, gardant Ses Commandements. La gloire du Christ doit porter du fruit en chaque membre. Ceci explique Sa parole "C'est la gloire de Mon Père que vous portiez beaucoup de fruit" (Jn 15,8).

Extrait de la biographie du p. Sophrony "J'ai connu un homme en Christ : vie et temps de l'ancien Sophrony, hésychaste et théologien" (Βίος και πολιτεία του Γέροντος Σωφρονίου του ησυχαστού και θεολόγου), par le métropolite Hierotheos de Nafpaktos et Agiou Vlasiou
Source : http://stmaterne.blogspot.fr/

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Une méditation du Père Lazarus Mariam :

" THE UNITY IN GOD."

he gentle dove of the Holy Spirit can appear ,

And then disappear again , but is ever present ;

But in those infinity of little moments teach us many things ,

And draw us , and all things ever deeper in the unity that is God the still point of it

all ;who makes all things one .

In the prayers , meditations , and liturgies it may look like we are jumping from one thing to another

and back again .

Never settling at a point ,

And never being one thing or the other ;

But this is simply a lack of true comprehension of life in the Holy Spirit that is vastly different to today's

so called "charismatic" movement .

Often the true Ecumenical Vocations , mystics , or solitaires have been told their vocation makes no

sense ,

Or it can not be be realised inside the Church today .

Such vocations are in realty at the heart of the Church ,

The movement of the Holy Spirit today calling the "Church" we have arrived at today to return to its original

roots and practices.

In terms of faith ,

Absolute and undivided faith in God

And the true unity of the Church realised in God every vocation makes perfect sense .

This is the choice , the profound choice we will pay our lives to make.

We can live at the level that maintains the division between Byzantine and Oriental Orthodox ,

The division that arose between East and West ,

Or we can live the life at the level where all these divisions have ceased in Gods heart .

That is the profound choice in each form of Monasticism from Cenobitic to Eremitical that claims to be "separated from all ,

united to all."

The true Ecumenical Fathers and Mothers of the Church realised this unity in God in their hearts ,

That is what it means to be Ecumenical ,

And not the heresy of a modern Ecumenism that at its heart falsely teaches do what you want ,

believe what you want , and practice what you want because it will all take you to the gates of Paradise.

Every Father , Mother , Mystic or Solitary as the capacity of the human heart expanded in Gods heart ,

Simply within themselves found the capacity to embrace all the living and departed ,

Each of the brothers and sisters ,

Even the souls in Hell to pray them out .

Eventually they found the hearty became so vast ,

As vast as God to embrace all the ages of ages in a single moment at a single point .

In God we have to finaly understand the true nature of the Church ,

And all the vocations from pastoral to contemplative as God gives them for the up building of the Church ,and service of humanity .

If you have ever watched a Shepherd walk through a field with the sheep you will begin to understand .

The Shepherd is the Spiritual Fathers and Mothers of the Church walking with each soul that will ever live ,

Some times teaching them directly ; or from the cells and Church reaching them in prayer .

Those sheep are divided in to three groups .

There are many around the Shepherd directly or in spiritual communion as we see ,

They are being taught directly in words , prayers , and sacraments ,

The group that walks ahead the shepherd knows are safe ,

Or have a calling from God to walk alone , and yet they are still in his gaze .

The sheep that walk behind him are those who have not reached the fullness of faith and understanding ,

So not fully part of the Church ,

And yet they are still held in Gods loving gaze ,

The shepherd trying bring them in to the true fold .

Yet to each group the Shepherd is not speaking or teaching a different thing ,

Or something new to accommodate the sheep ,

For each true Spiritual Father and Mother , Solitary or Mystic only ever stands in the Holy Tradition teaching and practicing

what was taught always and everywhere from the beginning ; and so in this way calling each soul to the original Church , the

only true Church .

While they found their freedom in the Holy Spirit it was simply a freedom that allowed them to conform their lives and prayer

to the movement of Gods will alone ,

And yet they lived at the same time a life of deep fidelity to the teachings and liturgy of the Church ,

This was and is their message to each generation ; to come back to the unity and practice of the original Church ; because in their

hearts and lives they had realised the pray of Christ that they would be "One ."

Father Lazarus -Mariam

Mardi 9 Juin 2015. Eléments pour la méditation:

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 07:26
LE CARÊME DES SAINTS APÔTRES JUIN 2015

LE CARÊME DES SAINTS APÔTRES

L’Église orthodoxe a plusieurs périodes de jeûne et d’abstinence, appelés « carêmes », quoiqu’ils ne soient pas toujours des « quarantaines » (sens de « carême »).

Ce sont ceux de Pâques et de Noël (vraies quarantaines), le jeûne de la Mère de Dieu (1-15 août) et de celui des Apôtres (du lundi qui suit le premier dimanche après la Pentecôte, à la fête des saints apôtres, le 30 juin). De plus, il existe des jours marqués pour cette démarche ascétique.

Comme il suit le premier dimanche après la Pentecôte, et dépend donc de la date de Pâques, il est de longueur variable, puisqu'il se clôt toujours le 30 juin.

Les chrétiens s’efforcent de faire fructifier les dons qu’ils ont reçus à la Pentecôte. Tous les dons du saint Esprit étant reçus par ceux qui croient en Jésus-Christ, c’est par le jeûne et la prière, joints à l’application des commandements évangéliques, que ces charismes, manifestes dans la vie des saints que l’on vient précisément de fêter, sont actualisés.

Le jeûne des Apôtres introduit au temps liturgique le plus long de l’année, le temps après la Pentecôte, qui va jusqu’au début du grand Carême de Pâques.

Le fait qu’il naisse en quelque sorte de la fête de tous les saints, le dimanche immédiatement précédent, a un sens. Le charisme apostolique est associé à la sainteté et au martyre.

La grâce apostolique transmise à nos évêques – chaque évêque étant dans la succession de l’apôtre Pierre – a, au long des siècles, fructifié par le martyre, par le jeûne et par le sacrifice de soi. D’innombrables saints évêques en donnent l’exemple.

Le jeûne des saints Apôtres a pour but l’acquisition du « sens de l’Église ». La vie chrétienne est une vie « ecclésiale », celle du Corps du Christ ou Église. Nous inscrivons nos pas dans ceux des apôtres et des premiers disciples du Christ, pour nous montrer nous-mêmes des disciples dignes de ce nom, de véritables « membres » du corps de l’Église.

La grâce apostolique (témoignage et transmission de la foi) appartient ainsi à l’entier peuple de Dieu. En priant tout spécialement les apôtres (« Saints et glorieux apôtres du Christ, priez-le pour nous ! » ou encore : « Réjouissez-vous, saints et glorieux Apôtres, réjouissez-vous ! ») nous nous unissons à leur mission.

Et l’habitation du saint Esprit en nous, et l’habitation du Christ en nous par le saint Esprit (substance même de l’Église), devraient se manifester par les fruits de la grâce apostolique que nous, assemblée des baptisés, porterons.

Carême des Apôtres: quel sens? (Deux opinions)

Saint Léon le Grand (+ 461), pape de Rome et partisan des décisions de Chalcédoine en disait :

"Après la longue fête de Pentecôte, le jeûne est particulièrement nécessaire pour purifier nos pensées et nous rendre dignes de recevoir les Dons du Saint Esprit..

Dès lors, la coutume salutaire a été établie de jeûner après les jours de joie durant lesquels nous avons célébré la Résurrection et l'Ascension de notre Seigneur, et la venue du Saint Esprit."

Saint Syméon de Thessalonique (†1429) explique:

"Le Carême des Apôtres est établi en leur honneur de manière appropriée, car c'est par eux que nous avons reçu tant de bienfaits, et pour nous ils sont des exemples et des maîtres dans le jeûne...

Car une semaine après la descente du Saint Esprit, en accord avec les Constitutions Apostoliques composées par saint Clément, nous fêtons, et puis durant la semaine qui suit, nous jeûnons en l'honneur des Apôtres."

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille CATECHISME et CATECHESE
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 07:24
« Ils verront Dieu »(St Augustin)

Par Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermon 53 ; PL 38, 366 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 516)

« Ils verront Dieu »


Nous voulons voir Dieu, nous cherchons à le voir, nous désirons ardemment le voir.

Qui n'a pas ce désir ?

Mais remarque ce que dit l'évangile : « Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ».

Fais en sorte de le voir.

Pour prendre une comparaison parmi les réalités matérielles, comment voudrais-tu contempler le soleil levant avec des yeux malades ?

Si tes yeux sont sains, cette lumière sera pour toi un plaisir ; s'ils sont malades, elle sera pour toi un supplice.

Assurément, il ne te sera pas permis de voir avec un cœur impur ce que l'on ne peut voir qu'avec un cœur pur.

Tu en seras écarté, éloigné, tu ne verras pas.


Combien de fois le Seigneur a-t-il proclamé des hommes « bienheureux » ?

Quels motifs du bonheur éternel a-t-il cités, quelles bonnes œuvres, quels dons, quels mérites et quelles récompenses ?

Aucune autre béatitude n'affirme :

« Ils verront Dieu ».

Voici comment les autres s'énoncent :

« Heureux les pauvres de cœur :

-le Royaume des cieux est à eux.

Heureux les doux :

-ils obtiendront la terre promise.

Heureux ceux qui pleurent :

-ils seront consolés.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice :

-ils seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux :

-ils obtiendront miséricorde ».

Aucune autre, donc, n'affirme : « Ils verront Dieu ».


La vision de Dieu est promise quand il s'agit d'hommes au cœur pur.

Cela n'est pas sans raison, puisque les yeux qui permettent de voir Dieu sont dans le cœur.

Ce sont les yeux dont parle l'apôtre Paul quand il dit : « Puisse-t-il illuminer les yeux de votre cœur » (Ep 1,18).

Dans le temps présent, ces yeux, en raison de leur faiblesse, sont donc illuminés par la foi ; plus tard, en raison de leur vigueur, ils seront illuminés par la vision...

« Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. » (1Co 13,12)

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Pères de l'Eglise Spiritualité Chrétienne
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 05:59
Que ma Maison soit remplie (St Ambroise)

Par Saint Ambroise (v. 340-397), évêque de Milan et docteur de l'Église
Sur l'Évangile de saint Luc, 7, 202-203 (trad. cf SC 52, p. 84 )

« Insiste pour faire entrer les gens afin que ma maison soit remplie »

Les invités s'excusent, alors que le Royaume n'est fermé à personne qui ne s'exclue par sa parole.

Dans sa clémence, le Seigneur invite tout le monde, mais c'est notre lâcheté ou notre égarement qui nous écarte.

Celui qui préfère acheter une ferme est étranger au Royaume ; au temps de Noé, acheteurs et vendeurs ont été engloutis par le déluge (Lc 17,28).

De même celui qui s'excuse parce qu'il prend femme, car il est écrit :

-« Si quelqu'un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère et sa femme, il ne peut pas être mon disciple » (Lc 14,26).

Ainsi, après le dédain orgueilleux des riches, le Christ s'est tourné vers les païens ; il fait entrer bons et méchants, pour faire grandir les bons, pour améliorer les dispositions des méchants.

Il invite les pauvres, les infirmes, les aveugles, ce qui nous montre que l'infirmité physique n'écarte personne du Royaume, ou bien que l'infirmité des péchés est guérie par la miséricorde du Seigneur.

Il envoie donc chercher aux croisées des chemins, car « la Sagesse crie aux carrefours » (Pr 1,20).

Il envoie sur les places, car il a fait dire aux pécheurs de quitter les voies larges pour rejoindre le chemin étroit qui conduit à la vie (Mt 7,13).

Il envoie sur les routes et le long des haies, car sont capables d'atteindre le Royaume des Cieux ceux qui, sans être retenus par les biens présents, se hâtent vers ceux à venir, engagés sur la voie de la bonne volonté, opposant le rempart de la foi aux tentations du péché.

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Pères de l'Eglise Spiritualité Chrétienne CATECHISME et CATECHESE
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 05:55
Théologiens sans diplômes ? ( Métropolite Ephraïm de Boston)
DES THÉOLOGIENS SANS DIPLÔMES

Métropolite Ephraïm de Boston


Le peloton d'exécution.
Il y a une cinquantaine d'années, alors que j'étais étudiant à l'académie de théologie, notre professeur de dogmatique, le père Ioannis Romanides, nous raconta une histoire de ses années d'étude à l'Académie Théologique de l'université d'Athènes.

Afin d'obtenir son doctorat de l'université, père Ioannis, nouvellement ordonné prêtre à l'époque (années 50), avait à défendre sa dissertation devant un panel de professeurs de théologie.

Le sujet de la dissertation était "Le péché des origines" (c-à-d le péché de nos ancêtres, Adam et Eve, terme que l'on traduit souvent mal par "péché originel").

Comme les questions fusaient de tous ces professeurs qui avaient tous reçu leurs titres et diplômes dans des universités catholiques-romaines ou protestantes en Europe occidentale, le père Ioannis répondait du mieux qu'il pouvait, avec tout son talent bien connu.

Pour finir, le doyen du département de théologie, le grand ponte en personne, le professeur Panayiotes Trembelas, pointa du doigt le p. Ioannis, qui était habitué à ces interrogations et se tenait debout devant ce panel de professeurs assis :

"Dans votre mémoire, vous avez nombre de citations des écrits de Syméon le Nouveau Théologien," dit le prof. Trembelas.

"C'est exact, monsieur le professeur," répondit le père Ioannis, avec la déférence requise.

"Vous devez les supprimer toutes," continua le prof. Trembelas. "Syméon ne peut pas être cité comme source dans votre travail, car il n'a jamais reçu de diplôme théologique."

(Oui, vous avez bien lu!)

Sans sourciller face à l'incroyable remarque de Trembelas, le père Ioannis répondit calmement "Fort bien, ce que vous dites, monsieur le professeur.

Voudriez-vous aussi que je supprime toutes mes références à Matthieu, Marc, Luc et Jean les Évangélistes, car eux non plus n'ont pas reçu de diplôme de théologie?

Eux aussi n'étaient pas des théologiens diplômés."

Un léger murmure amusé se fit entendre parmi les distingués professeurs...


La captivité latine


C'est triste à dire, mais la remarque malheureuse de Trembelas était une preuve solide de la maladie qui a longtemps affligé les écoles théologiques "orthodoxes", et en frappe encore aujourd'hui.

Cette maladie est appelée "la captivité latine." C'est l'histoire de quelque 200 ans pendant lesquels la théologie académique, scolastique et pédante (ou plus précisément du rationalisme) de l'Occident a été au cœur des académies théologiques orthodoxes, imprégnant tout de fond en comble.

Le métropolite Anthony Khrapovitsky [Antoine de Kiev], père George Florovsky et père Ioannis Romanides se sont longuement plaints dans leurs écrits, de cette peste spirituelle.

En certains endroits de Russie et d'Ukraine, cette "captivité" était si forte que même les cours théologiques dans certains séminaires orthodoxes étaient donnés en latin.

A l'occasion, en ces terres, les séminaristes étaient obligés de prêcher en latin dans les paroisses avoisinantes!

Imaginez un peu la pauvre babushka qui devait s'en tirer avec ça....


En ayant cela à l'esprit, on comprend plus facilement pourquoi les grands dirigeants religieux orthodoxes sont si empressés de s'unir aux non-orthodoxes dans le mouvement œcuménique.

Pensez-y un instant : si vous avez toujours cru que l'Église Orthodoxe était si appauvrie théologiquement qu'elle n'avait pas même une théologie du Saint Esprit, ou avait des saints qui n'avaient pas leur diplôme de théologie et n'étaient pas des "docteurs en théologie", alors vous aussi vous auriez été attiré par d'autres appartenances religieuses.


L'Église a sa méthode traditionnelle pour préparer son clergé, et cette méthode a bien fonctionné pendant des siècles, bien avant que les séminaires ne furent inventés au 17ème siècle.

Comme nous l'avons mentionné en d'autres occasions, le père George Florovsky, un des plus éminents théologiens orthodoxes du 20ème siècle, n'a jamais été étudiant dans la moindre académie théologique.


Son éducation théologique, il ne l'a tirée que des offices sacrés.

Et si vous voulez être sérieusement étudiant en théologie, alors vous pouvez entamer des études théologiques telles que celles du tropaire final pour les saints moines :

-"par le jeûne, les vigiles et la prière, tu as obtenu les dons célestes," comme saint Syméon le Nouveau Théologien - malgré le fait que, selon le prof. Panayiotes Tremblas, ce saint n'était pas un "théologien diplômé".


Hélas, la "captivité latine" est toujours très présente. Un séminaire orthodoxe en Amérique avait un prêtre catholique-romain y enseignant la patristique, jusque récemment.

Un autre séminaire orthodoxe en Amérique a plusieurs catholiques-romains dans son comité de direction.

Dès lors, on comprend mieux pourquoi cette orthodoxie mondaine est si avide de s'impliquer dans le mouvement œcuménique.

Un problème mène inexorablement à l'autre.

L'école du Saint Esprit


Mais, Dieu merci, l'Orthodoxie prévaut encore dans notre hymnologie et dans les divins offices, et dans le cœur de nombre de clercs et de fidèles.


Que nous enseigne par exemple le tropaire final de la Pentecôte?


Tu es béni, Ô Christ notre Dieu,
Toi qui fit descendre sur tes apôtres le Saint Esprit,
transformant par Ta sagesse de simples pêcheurs en pêcheurs d'ho
mmes


Oh, nous y voilà, c'est là que Matthieu, Marc, Luc et Jean ont obtenu leurs diplômes théologiques!

De l'école du Saint Esprit. Je savais que la grâce divine devait avoir quelque chose à faire dans cette histoire.

Rien d'étonnant que nous appelions nos saints "inspirés de Dieu" et "théophores!" Rien d'étonnant que nous les invoquions pour la guérison de l'âme et du corps!

Rien d'étonnant que nous vénérions leurs saintes reliques, et célébrions leur mémoire, et sollicitions leur intercession!

Rien d'étonnant que nous vénérions des gens tels que saint Jean de Cronstadt, et saint Nectaire d'Égine, et le prophète Élie, et saint Séraphim de Sarov, et même ce saint Syméon le Nouveau Théologien qui n'avait pourtant pas de diplôme universitaire!

Anecdote
Il y a quelques années, avant mon ordination, je marchais en compagnie d'un des pères dans notre monastère à Brookline, Massachussets.


"Alors, tu es diplômé en théologie à présent?" me demanda-t'il.


"Je n''en sais trop rien. C'est ce qu'ils m'ont dit, en tout cas."
"Et alors, que va-tu faire avec ton diplôme?"


J'ai un peu réfléchi, et pour finir j'ai répondu

-"Eh bien je vais veiller à toujours le porter autour du cou lorsque je sortirai. Comme ça au moins, je suis sûr que je ne serai pas embarqué par la fourrière..."


Nota bene:
Les académies théologiques ont leur place dans l'Église Orthodoxe.

Cependant, elles doivent être convenablement dirigées, dans la prière et avec beaucoup de discrétion.

Il n'existe pas de système éducatif parfait.

Mais si on suit convenablement des règles bien précises, telles que celles des "Trois niveaux d'éducation chrétienne" qui ont été inspirés par Joseph l'Hésychaste de la sainte Montagne, alors on a un guide de très bonne qualité pour un tel système.

Théologiens sans diplômes ? ( Métropolite Ephraïm de Boston)

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Spiritualité Chrétienne

Recherche

Articles Récents

Liens