Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 20:45

Par Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église .Sermon 25 sur St Matthieu ; PL 46, 937 (trad. bréviaire 21/11)
70633507 p[1]

« Celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère »

 

 

 

Faites attention, je vous en supplie, à ce que dit le Christ Seigneur, étendant la main vers ses disciples :

-« Voici ma mère et mes frères ».

Et ensuite :

-« Celui qui fait la volonté de mon Père, qui m'a envoyé, c'est lui mon frère, ma sœur, ma mère ».

Est-ce que la Vierge Marie n'a pas fait la volonté du Père, elle qui a cru par la foi, qui a conçu par la foi, qui a été élue pour que le salut naisse d'elle en notre faveur, qui a été créée dans le Christ avant que le Christ soit créé en elle ?

Sainte Marie a fait, oui, elle a fait la volonté du Père, et par conséquent, il est plus important pour Marie d'avoir été disciple du Christ que d'avoir été mère du Christ ; il a été plus avantageux pour elle d'avoir été disciple du Christ que d'avoir été sa mère. Donc, Marie était bienheureuse, parce que, avant même d'enfanter le Maître, elle l'a porté dans son sein...


Sainte Marie, heureuse Marie ! Et pourtant l'Église vaut mieux que la Vierge Marie.

Pourquoi ?

Parce que Marie est une partie de l'Église, un membre éminent, un membre supérieur aux autres, mais enfin un membre du corps entier...

Donc, mes très chers, regardez vous-mêmes : vous êtes les membres du Christ, et vous êtes le corps du Christ (1Co 12,27).

Comment l'êtes-vous ?

Faites attention à ce qu'il dit :

-« Voici ma mère et mes frères ».

Comment serez-vous la mère du Christ ?

« Celui qui entend, celui qui fait la volonté de mon Père, qui est aux cieux, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère ».

Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens