Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2022 5 04 /02 /février /2022 17:49
NOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS LITURGIQUES

 

 
AU MONASTÈRE ET EN DEHORS
 
( En France ) :
◇ Messe quotidienne au Monastère à 10h30 ( Tel: O233247958 )
TOUS LES MERCREDIS, de 15h à 16h 30,
CATÉCHISME au Monastère.

Marc 10:15:
"Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point."

Luc 18:17:
"Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point."

Matthieu 18:3:
"Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux."

Matthieu 18:4:
"C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux."

Matthieu 19:14:
"Et Jésus dit: Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent."

Marc 10:14:
"Jésus fut indigné, et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent."

Luc 18:16:
"Et Jésus les appela, et dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent."

1 Pierre 2:2:
"Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut"

Luc 22:26:
"Que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert."

 

◇Dimanche 6 Février, Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde et aux saints du Kerala:
10h30 Quadisha Qurbana ( Ste Messe ) , distribution des Cierges de la Chandeleur, repas fraternel, réception des fidèles...
 
Paroisse de ANGOULÊME ( Jauldes ):
◇ Dimanche 13 Février, Quadisha Qurbana (Ste Messe ) à 10h30 suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.
◇ Dimanche 27 ( Programme habituel )

PÈLERINAGE À LOURDES du 17 inclusivement au 19

Février. (Départ depuis Jauldes (16) le 17 a 7h , journée
du 18 à Lourdes ( Messe à 10h30 ), le 19 départ après le
déjeuner .
 

Paroisse de PÉRIGUEUX (La-Chapelle-Faucher ):

◇ Samedi 26 , Quadisha Qurbana (Ste Messe ) à 10h30 suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.
Pour plus d'informations :
Monastère Syro-Orthodoxe de la Bienheureuse Vierge Marie Mère de Miséricorde
4, Brevilly
61300 CHANDAI (France)
Tel: 0233247958
Courriel :asstradsyrfr@laposte.net

ATTENTION:

 

Les 7, 8 et 9 Février 2022

 

Jeûne des "Rogations de Ninive"
(En référence au Livre de Jonas dans l’ancien testament)

Le jeûne de la Baouta, abstinence jusqu'à midi et jeûne pendant ces 3 jours, a lieu 3 semaines avant le premier jour du Grand Carême, et ce pendant 3 jours (lundi, mardi et mercredi).

 

Les trois jours de jeûne des "rogations"(1) de Ninive :

 

C'est une fête religieuse pour toutes les Eglises de Tradition Syriaque ("Syriaques Orientales"(Assyrienne et Chaldéenne) et "Syriaques Occidentales" (Syriaque Orthodoxe et Malankare)  qui commémore la prédication de Jonas, épargnant la ville de la colère divine par son appel à la repentance.

Ces trois jours de jeûne et de pénitence rappellent donc la conversion des ninivites, et représentent aujourd’hui la conversion du monde et notre propre conversion.
(1) Du latin latin rogatio : «action de demander», «supplication», «prière».

 

 

Abba Benjamin dit à ses fils au moment de mourir :

 

Faites ces trois choses

et vous pourrez être sauvés :

 

Soyez toujours joyeux,

priez sans cesse,

en tout rendez grâces.

LE JEÛNE DE NINIVE

(Lundi 7, Mardi 8 et Mercredi 9 Février 2020/ Ceux et celles qui le peuvent sont invités à le suivre au Monastère comme une Retraite Spirituelle de Libération et de Guérison intérieure)*

Pour tous ceux qui, dans nos Eglises de la Tradition Syro-Orthodoxe suivent le calendrier grégorien comme , par exemple l'Eglise Orthodoxe des Indes (Malankare Orthodoxe) et l'Eglise-fille qu'elle institua pour l'Europe et ses Missions, notre Eglise Orthodoxe de Mar Thoma (En Europe, en France, en Afrique francophone, aux Amériques latines et centrale) , depuis les vêpres (Ramsho) de lundi, nos clercs et fidèles commenceront le jeûne de Ninive (sawmo d-ninwoyé).
Ce troisième jeûne est propre à la Tradition Syriaque , tant Orientale (Les Assyro Chaldéens) qu'occidentale(Les Syro-Orthodoxes, Syro-maronites, Syro-catholiques).

Les Pères de l'Église syriaque ont principalement utilisé des types et des symboles dans leur interprétation de la Sainte Écriture.

Mor Dionysius Yac'ub bar Salibi (+1171) dans son «Commentaire spirituel sur le livre de Jonas» donne une explication symbolique, comparant la vie de Jonas à celle du Christ.
En résumé, il dit:

Ninive symbolise les nations, Jonas ne veut pas y aller, car ce n'était pas la coutume des vieux prophètes d'aller en dehors d'Israël.
La mer symbolise le monde et le navire symbolise le temple.
Les marins symbolisent les prophètes, tandis que Jonas lui-même symbolise, préfigure notre Seigneur.
Lorsque Jonas est interrogé, c'est comme une préfiguration de l'interrogatoire du Christ par le grand prêtre.

Bar Salibi affirme que la demande de Jonas d'être jeté à la mer présage la mort de Christ survenue par sa propre volonté.

Les marins en prière symbolisent à leur tour les prophètes qui implorent Dieu de ne pas les considérer comme des blasphémateurs lorsqu'ils ont prophétisé la passion et la mort de notre Seigneur.

Lorsque Jonas est jeté par-dessus bord et que la mer déchaînée se calme, cela symbolise la cessation du monde de l'idolâtrie anéantit après la crucifixion du Seigneur.

Le tombeau du Christ et les 3 jours dans la tombe sont symbolisés par le temps que Jonas passe à l'intérieur du poisson.

La prière de Jonas à l'intérieur du poisson est une figure éloquente de l'œuvre du Christ au Shéol.

Lorsque Jonas est vomi en dehors du poisson, cela nous symbolise la résurrection du Christ.

Enfin, le voyage de Jonas préfigure et symbolise ensuite la prédication des saints apôtres.

Cette exégèse de bar Salibi nous rappelle que le jeûne de Ninive est la période la plus apte à nous préparer à méditer sur la passion, la mort et la glorieuse résurrection de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

(Vous trouvez des allusions à ces faits dans les textes sacrés proposés aux Latins de l'Eglise Romaine-catholique dans les cérémonies liturgiques du "Mercredi des Cendres" qui marque leur entrée dans le Grand Carême)

L'histoire des Ninivites nous rappelle que ce n'est qu'à cause de la miséricorde infinie de Dieu que nous parcourons ce monde librement, en restant inconscients de la réalité.

Nous imaginons trop souvent d'une manière quelque peu "pharisaïque" que nous appeler chrétien, assister aux services religieux et balancer une jolie croix en or autour de notre cou ou chanter "Je suis Chrétien, voilà ma gloire, mon espérance et mon soutien" seront suffisant pour que nous soyons "en règle" avec le Bon Dieu.

Pourtant, c'est précisément pour nous, pour nous qui avons la vérité à portée de main, que ce jeûne existe, car, malheureusement, nous ignorons trop souvent les enseignements de notre Seigneur. Nous les entendons, nous les connaissons, mais n'en vivant pas , ils ne nous transformen pas.
C'est à la fois magnifiquement et sobrement illustré dans le Qolo du 2e Qawmo de Lilyo de lundi où nous récitons:

«Les gentils (païens) non circoncis de Ninive se sont repentis et ont été convertis par les paroles de Jonas.
Comme nous sommes présomptueux et durs de cœur; car nuit et jour, les Écritures sont lues devant nous, nos cœurs ne se sont pas attendris, et hélas, nous ne craignons pas la justice de Celui qui endure et porte notre méchanceté. "

Chers amis. Que la miséricorde de Dieu soit sur nous lorsque nous jeûnerons avec amour, et qu'Il nous pardonne lorsque nous prions avec un sincère repentir !

LE MEILLEUR DES JEÛNES

Quand on jeûne, c'est toujours l'abstinence de méchanceté qui est la meilleure.

Elle est meilleure que l'abstinence de pain et d'eau, meilleure que...« courber le cou comme un crochet et se couvrir de sacs et de cendres » comme le dit Isaïe (58,5).

En effet, quand l'homme s'abstient de pain, d'eau ou de quelque nourriture que ce soit, qu'il se couvre d'un sac et de cendres et qu'il s'afflige, il est aimé, beau et agréé.

Mais ce qui agrée le plus c'est qu'il s'humilie lui-même, qu'il « délie les chaînes » de l'impiété et qu'il « coupe les liens » de la tromperie.

Alors « sa lumière brille comme le soleil et sa justice marche devant lui.

Il est comme un verger surabondant, comme une source dont l'eau ne cesse pas » (Is 58,6s).

(Saint Afraate (? -V. 345), moine et évêque près de Mosul) .
===========================
Si vous avez des intentions de prières particulières à nous confier, voici l'adresse du Monastère* :

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bienheureuse Vierge Marie Mère de Miséricorde

Brevilly 4

61300 CHANDAI

Tel: O233247958

Par sms ou Wathsapp : 06 48 89 94 89

courriel :asstradsyrfr@laposte.net

*Permanence constante de prêtres pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes

*Possibilité de loger sur place pour retraites spirituelles ou périodes de repos.

¤Les 1ers Dimanches de chaque mois, Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde et aux saints du Kérala.

¤Pèlerinage à Saint Michel et aux Saints Anges et Archanges le 29 de chaque mois au Monastère Notre-Dame de Miséricorde..

Cinquième dimanche après le baptême de notre Seigneur

 

Quadisha  Qurbana (Sainte Messe / Divine Liturgie):

    • Actes 9: 10 à 21 :
  • 10 Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Dans une vision, le Seigneur lui dit : « Ananie ! » Il répondit : « Me voici, Seigneur. »
  • 11 Le Seigneur reprit : « Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude : tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul. Il est en prière,
  • 12 et il a eu cette vision : un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue. »
  • 13 Ananie répondit : « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem.
  • 14 Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. »
  • 15 Mais le Seigneur lui dit : « Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations, des rois et des fils d’Israël.
  • 16 Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. »
  • 17 Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint. »
  • 18 Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva, puis il fut baptisé.
  • 19 Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours à Damas avec les disciples
  • 20 et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.
  • 21 Tous ceux qui écoutaient étaient stupéfaits et disaient : « N’est-ce pas lui qui, à Jérusalem, s’acharnait contre ceux qui invoquent ce nom-là, et n’est-il pas venu ici afin de les ramener enchaînés chez les grands prêtres ? »
    •  
    • II Corinthiens 4: 1-6 :
  • 01 C’est pourquoi, ayant reçu ce ministère par la miséricorde de Dieu, nous ne perdons pas courage :
  • 02 nous avons rejeté toute dissimulation honteuse, nous n’agissons pas avec ruse, et nous ne falsifions pas la parole de Dieu. Au contraire, nous manifestons la vérité, et ainsi nous nous recommandons nous-mêmes à toute conscience humaine devant Dieu.
  • 03 Et même si l’Évangile que nous annonçons reste voilé, il n’est voilé que pour ceux qui vont à leur perte,
  • 04 pour les incrédules dont l’intelligence a été aveuglée par le dieu mauvais de ce monde ; celui-ci les empêche de voir clairement, dans la splendeur de l’Évangile, la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu.
  • 05 En effet, ce que nous proclamons, ce n’est pas nous-mêmes ; c’est ceci : Jésus Christ est le Seigneur ; et nous sommes vos serviteurs, à cause de Jésus.
  • 06 Car Dieu qui a dit : Du milieu des ténèbres brillera la lumière, a lui-même brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ.
  •  
    • Evangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ selon Saint-Marc 1:12-20 :
  • 12 l’Esprit poussa Jésus au désert
  • 13 et, dans le désert, il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.
  • 14 Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;
  • 15 il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »
  • 16 Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs.
  • 17 Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
  • 18 Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
  • 19 Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets.
  • 20 Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.
    •  

 

 

Purification de la mémoire 

En ce temps qui suit l’immersion du Verbe divin dans le Jourdain, nous glorifions celui qui a ainsi purifié de l’intérieur la Création tout entière. Il a purifié de l’intérieur l’humanité en l’assumant totalement par son incorporation dans le sein de la Vierge; Il purifie la mémoire de son peuple et de l’humanité entière, c’est pourquoi le Jourdain dans lequel Il se plonge corporellement remonte en arrière. Ce travail de purification de la mémoire paradisiaque par le Nouvel Adam est digne de gloire.

La régression au Paradis

Nous remontons avec lui, si nous nous unissons à lui par l’obéissance, par la foi et par la communion à sa chair et à son âme, jusqu’à la porte du Paradis, à travers toutes les générations de saints, de prophètes, de pécheurs, tous ces ancêtres dont nous avons entendu les noms dans les grandes généalogies lues avant Noël. Tout cela, le Verbe fait chair l’accomplit pour nous, pour tous les hommes, pour ceux qui croient en lui et pour ceux qui n’ont pas bien compris encore ce qui s’est passé et qui ne sont pas en mesure encore de mettre leur foi en lui, de s’inscrire au nombre de ses disciples et de le suivre.

La nouvelle genèse

Nous glorifions l’œuvre que le Fils de Dieu a accomplie objectivement, comme un fait historique. Le Christ n’a pas tenu de discours: Il a fait la volonté du Père, Il a agi, comme Il agit pour la genèse du monde et pour le Salut de son peuple. Dieu ne se contente pas de parler, encore que ce soit par sa parole qu’Il crée et recrée tout; mais, pour lui, il n’y a pas que la parole: il y a l’action. Notre dieu est un dieu actif, efficace, pratique, et sa parole est toujours accompagnée d’action. Aujourd’hui, après avoir agi en faveur de l’humanité, Il se tourne vers nous pour nous inviter nous aussi à l’action, par une des paroles les plus brèves et les plus décisives qui soient: « convertissez-vous car le Royaume est à portée de main”.

Changer ses pensées

La conversion est une action. Si nous obéissons à notre Maître, nous apprenons, c’est tout l’enseignement des Pères dans la Philocalie, à être conscients de nos pensées, à les gérer, à en accepter celles qui sont agréables à Dieu, à refuser celles qui nous éloignent de sa volonté. La conversion est un travail de tous les jours: la lecture assidue de la Parole, surtout de l’Evangile et des psaumes, la mémorisation de cette parole, la prononciation continuelle des mêmes prières porteuses des pensées divines, notamment la prière du Nom, avec la confession fréquente, finissent par imprimer à notre esprit une tournure de pensée nouvelle; nous acquérons la pensée du Christ. En ce début d’année, marqué par la grande Théophanie, le Christ nous invite à changer notre mentalité. Cette ascèse de l’esprit est enseigné par les saints Pères.

L’ascèse de l’esprit

Nous pouvons prononcer les paroles de la sainte Ecriture et des prières traditionnelles en unissant fortement notre coeur à notre pensée, par une concentration bienfaisante. La prière du Notre-Père elle-même, si nous la disons de tout notre cœur et de toute notre pensée, nous modifie et nous change. L’exercice quotidien, répété régulièrement, de prononcer, coeur et esprit unis, les pensées divines transforme notre mentalité et induit dans notre cerveau lui-même des habitudes et des connexions nouvelles, conformes en réalité à notre nature. La conversion est l’ascèse qui nous fait retrouver l’exercice naturel du comportement intérieur de notre être. C’est ainsi que nous acquérons l’expérience de ce Royaume si accessible.

 

Le Royaume accessible

Les pensées nouvelles que nous imprimons librement à notre esprit uni au coeur produisent des sentiments nouveaux, comme la compassion, l’empathie, la générosité, la patience, la douceur, le sacrifice de soi par amour pour autrui. Chacun, en acceptant le programme pratique de conversion auquel nous invite le Sauveur, devient un citoyen du Royaume et fait régner celui-ci autour de lui en famille, dans l’Eglise, dans la société civile et dans le monde entier. C’est une contagion de la paix et de la bienveillance divines à partir des actes d’une conscience qui a compris le message divino humain du Nouvel Adam! (a.p. Marc-Antoine, „Lumière de l’Orthodoxie”, Radio Notre-Dame, dimanche 9 janvier 2022)

Lundi du Jeûne de Ninive

(Après le 1er dimanche qui suit le 2 Février)

Nous revivons liturgiquement, par ce petit "Carême" de trois jours, le repentir du peuple de Ninive suite à la prédication du prophète Jonas. Ce carême débute trois semaines avant le début du Grand Carême.

Soirée

    • Saint Matthieu 12: 31-41 :
  • 31 C’est pourquoi, je vous le dis : Tout péché, tout blasphème, sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas pardonné.
  • 32 Et si quelqu’un dit une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un parle contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné, ni en ce monde-ci, ni dans le monde à venir.
  • 33 Prenez un bel arbre, son fruit sera beau ; prenez un arbre qui pourrit, son fruit sera pourri, car c’est à son fruit qu’on reconnaît l’arbre.
  • 34 Engeance de vipères ! comment pouvez-vous dire des paroles bonnes, vous qui êtes mauvais ? Car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur.
  • 35 L’homme bon, de son trésor qui est bon, tire de bonnes choses ; l’homme mauvais, de son trésor qui est mauvais, tire de mauvaises choses.
  • 36 Je vous le dis : toute parole creuse que prononceront les hommes, ils devront en rendre compte au jour du Jugement.
  • 37 D’après tes paroles, en effet, tu seras reconnu juste ; d’après tes paroles tu seras condamné. »
  • 38 Quelques-uns des scribes et des pharisiens lui adressèrent la parole : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. »
  • 39 Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas.
  • 40 En effet, comme Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits, le Fils de l’homme restera de même au cœur de la terre trois jours et trois nuits.
  • 41 Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.
    •  

Matin

    • Nombres 5: 5-10 :
  • 05 Le Seigneur parla à Moïse. Il dit :
  • 06 « Parle aux fils d’Israël : Lorsque un homme ou une femme commet l’un ou l’autre péché envers autrui, se rendant ainsi infidèle au Seigneur, ces gens-là sont coupables.
  • 07 Ils confesseront le péché qu’ils ont fait. Le coupable restituera entièrement l’objet du délit, il ajoutera un cinquième de sa valeur, et donnera le tout à celui envers qui il est coupable.
  • 08 Si ce dernier a disparu sans avoir de parent proche à qui restituer l’objet du délit, l’objet du délit restitué au Seigneur ira au prêtre ; il y aura en outre le bélier d’expiation pour le rite d’expiation sur le coupable.
  • 09 Toute part prélevée concernant les choses saintes que les fils d’Israël consacreront et apporteront au prêtre, lui reviendra.
  • 10 À chacun les choses saintes qu’il a consacrées. Mais ce qu’il donne au prêtre est au prêtre. »
    •  
    • Jonas 1:1 – 17 :
  • 01 LA PAROLE DU SEIGNEUR fut adressée à Jonas, fils d’Amittaï :
  • 02 « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, et proclame que sa méchanceté est montée jusqu’à moi. »
  • 03 Jonas se leva, mais pour s’enfuir à Tarsis, loin de la face du Seigneur. Descendu à Jaffa, il trouva un navire en partance pour Tarsis. Il paya son passage et s’embarqua pour s’y rendre, loin de la face du Seigneur.
  • 04 Mais le Seigneur lança sur la mer un vent violent, et il s’éleva une grande tempête, au point que le navire menaçait de se briser.
  • 05 Les matelots prirent peur ; ils crièrent chacun vers son dieu et, pour s’alléger, lancèrent la cargaison à la mer. Or, Jonas était descendu dans la cale du navire, il s’était couché et dormait d’un sommeil mystérieux.
  • 06 Le capitaine alla le trouver et lui dit : « Qu’est-ce que tu fais ? Tu dors ? Lève-toi ! Invoque ton dieu. Peut-être que ce dieu s’occupera de nous pour nous empêcher de périr. »
  • 07 Et les matelots se disaient entre eux : « Tirons au sort pour savoir à qui nous devons ce malheur. » Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas.
  • 08 Ils lui demandèrent : « Dis-nous donc d’où nous vient ce malheur. Quel est ton métier ? D’où viens-tu ? Quel est ton pays ? De quel peuple es-tu ? »
  • 09 Jonas leur répondit : « Je suis Hébreu, moi ; je crains le Seigneur, le Dieu du ciel, qui a fait la mer et la terre ferme. »
  • 10 Les matelots furent saisis d’une grande peur et lui dirent : « Qu’est-ce que tu as fait là ? » Car ces hommes savaient, d’après ce qu’il leur avait dit, qu’il fuyait la face du Seigneur.
  • 11 Ils lui demandèrent : « Qu’est-ce que nous devons faire de toi, pour que la mer se calme autour de nous ? » Car la mer était de plus en plus furieuse.
  • 12 Il leur répondit : « Prenez-moi, jetez-moi à la mer, pour que la mer se calme autour de vous. Car, je le reconnais, c’est à cause de moi que cette grande tempête vous assaille. »
  • 13 Les matelots ramèrent pour regagner la terre, mais sans y parvenir, car la mer était de plus en plus furieuse autour d’eux.
  • 14 Ils invoquèrent alors le Seigneur : « Ah ! Seigneur, ne nous fais pas mourir à cause de cet homme, et ne nous rends pas responsables de la mort d’un innocent, car toi, tu es le Seigneur : ce que tu as voulu, tu l’as fait. »
  • 15 Puis ils prirent Jonas et le jetèrent à la mer. Alors la fureur de la mer tomba.
  • 16 Les hommes furent saisis par la crainte du Seigneur ; ils lui offrirent un sacrifice accompagné de vœux.
    •  
    • Isaïe 19: 17-22 :
  • 17 Le pays de Juda sera objet d’effroi pour l’Égypte : chaque fois qu’on l’évoquera, elle sera terrifiée à cause du projet que le Seigneur de l’univers a lui-même formé contre elle.
  • 18 Ce jour-là, il y aura au pays d’Égypte cinq villes pour parler la langue de Canaan et prêter serment au Seigneur de l’univers ; l’une d’elles se nomme « Ville-du-Soleil ».
  • 19 Ce jour-là, il y aura un autel pour le Seigneur au centre du pays d’Égypte, et près de sa frontière une stèle pour le Seigneur.
  • 20 Ce sera un signe, un témoin, pour le Seigneur de l’univers dans le pays d’Égypte : quand ils crieront vers le Seigneur devant ceux qui les oppriment, il leur enverra un sauveur, un défenseur qui les délivrera.
  • 21 Le Seigneur se fera connaître de l’Égypte et l’Égypte connaîtra le Seigneur, ce jour-là ; elle le servira par des sacrifices et des offrandes, elle fera des vœux au Seigneur et les accomplira.
  • 22 Le Seigneur frappera l’Égypte, il frappera et guérira. Elle reviendra au Seigneur qui l’écoutera et la guérira.
    •  
    • Actes 13: 6 à 12 :
  • 06 Ayant traversé toute l’île jusqu’à Paphos, ils rencontrèrent un mage, un faux prophète ; c’était un juif du nom de Barjésus,
  • 07 qui vivait auprès du proconsul Sergius Paulus, un homme avisé. Celui-ci fit venir Barnabé et Saul car il avait le désir d’entendre la parole de Dieu.
  • 08 Alors, en face d’eux se dressa Élymas « le mage » – car ainsi se traduit son nom –, qui cherchait à détourner le proconsul de la foi.
  • 09 Mais Saul, appelé aussi Paul, rempli d’Esprit Saint, le fixa du regard et dit :
  • 10 « Toi qui es plein de toute sorte de fausseté et de méchanceté, fils du diable, ennemi de tout ce qui est juste, n’en finiras-tu pas de faire dévier les chemins du Seigneur, qui sont droits ?
  • 11 Maintenant, voici que la main du Seigneur est sur toi : tu vas être aveugle, tu ne verras plus le soleil jusqu’au moment fixé. » Et aussitôt tombèrent sur lui brouillard et ténèbres ; il tournait en rond, cherchant une main pour le guider.
  • 12 Alors le proconsul, ayant vu ce qui s’était passé, devint croyant, car il était frappé par l’enseignement du Seigneur.
    •  
    • Colossiens 1: 3-13 :
  • 03 Nous rendons grâce à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, en priant pour vous à tout moment.
  • 04 Nous avons entendu parler de votre foi dans le Christ Jésus et de l’amour que vous avez pour tous les fidèles
  • 05 dans l’espérance de ce qui vous est réservé au ciel ; vous en avez déjà reçu l’annonce par la parole de vérité, l’Évangile
  • 06 qui est parvenu jusqu’à vous. Lui qui porte du fruit et progresse dans le monde entier, il fait de même chez vous, depuis le jour où vous avez reçu l’annonce et la pleine connaissance de la grâce de Dieu dans la vérité.
  • 07 Cet enseignement vous a été donné par Épaphras, notre cher compagnon de service, qui est pour vous un ministre du Christ digne de foi ;
  • 08 il nous a fait savoir de quel amour l’Esprit vous anime.
  • 09 Depuis le jour où nous en avons entendu parler, nous ne cessons pas de prier pour vous. Nous demandons à Dieu de vous combler de la pleine connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.
  • 10 Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de lui plaire en toutes choses ; par tout le bien que vous ferez, vous porterez du fruit et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu.
  • 11 Vous serez fortifiés en tout par la puissance de sa gloire, qui vous donnera toute persévérance et patience. Dans la joie,
  • 12 vous rendrez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints, dans la lumière.
  • 13 Nous arrachant au pouvoir des ténèbres, il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé 
    •  
    • Saint Matthieu 7: 1-12 :
  • 01 « Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ;
  • 02 de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.
  • 03 Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ?
  • 04 Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : “Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?
  • 05 Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère.
  • 06 « Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer.
  • 07 « Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira.
  • 08 En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira.
  • 09 Ou encore : lequel d’entre vous donnera une pierre à son fils quand il lui demande du pain ?
  • 10 ou bien lui donnera un serpent, quand il lui demande un poisson ?
  • 11 Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent !
  • 12 « Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.
    •  

Mardi du Jeûne de Ninive

Soirée

    • Saint Luc 4:24-32 :
  • 24  « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays.
  • 25 En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ;
  • 26 pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère.
  • 27 Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. »
  • 28 À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux.
  • 29 Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas.
  • 30 Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.
  • 31 Jésus descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il y enseignait, le jour du sabbat.
  • 32 On était frappé par son enseignement car sa parole était pleine d’autorité.
    •  

Matin

    • Exode 22: 28 – 30 :
  • 28 Tu ne tarderas pas à offrir le fruit de tes champs et de ton pressoir. Le premier-né de tes fils, tu me le donneras.
  • 29 Tu feras de même pour ton bœuf et ton petit bétail : le premier-né restera sept jours avec sa mère ; le huitième jour, tu me le donneras.
  • 30 Vous serez pour moi des hommes de sainteté. Vous ne mangerez pas la viande d’une bête déchirée par un fauve dans la campagne ; vous la jetterez aux chiens.
    •  
    • Michée 1:1-16 :
  • 01 PAROLE DU SEIGNEUR qui fut adressée à Michée de Moréshèth, au temps de Yotam, d’Acaz et d’Ézékias, rois de Juda – ce qu’il a vu au sujet de Samarie et de Jérusalem.
  • 02 Vous, tous les peuples, écoutez ! Sois attentive, terre et toute ta richesse ! Dieu, le Seigneur, va témoigner contre vous, le Seigneur, du haut de son temple saint.
  • 03 Voici que le Seigneur sort du lieu où il demeure ; il descend, il foule les sommets de la terre.
  • 04 Les montagnes fondent sous ses pas, les vallées se fendent, comme la cire en présence du feu, comme l’eau qui coule sur une pente.
  • 05 Tout cela, à cause de la révolte de Jacob, à cause des péchés de la maison d’Israël. Qui donc est la révolte de Jacob ? N’est-ce pas Samarie ? Qui donc est le lieu sacré de Juda ? N’est-ce pas Jérusalem ?
  • 06 « Je ferai de Samarie un champ de décombres, une terre où planter des vignes. Je ferai rouler ses pierres au fond du ravin ; ses fondations, je les mettrai à nu.
  • 07 Toutes ses statues seront brisées, tous les cadeaux qu’elle a reçus seront brûlés. Toutes ses idoles, je les réduirai à rien : elles avaient été amassées avec les gains de prostituée, gains de prostituée elles redeviendront. »
  • 08 C’est pourquoi je vais me lamenter, moi, Michée, et hurler, je vais marcher déchaussé et nu. Je ferai une lamentation, comme les chacals, je pousserai des cris de deuil, comme les autruches.
  • 09 Car le coup porté par le Seigneur est sans remède, il atteint jusqu’à Juda, il frappe jusqu’à la porte de mon peuple, jusqu’à Jérusalem !
  • 10 Dans Gath, ne le publiez pas, ne faites pas entendre vos pleurs ! Mais à Beth-Léafra, roulez-vous dans la poussière !
  • 11 Va-t’en, honteuse et nue, habitante de Shafir ! Elle ne sortira plus, l’habitante de Saanane ! Lamente-toi, Beth-ha-Ésel : tout appui t’est retiré.
  • 12 L’habitante de Maroth est privée de bonheur. Car le Seigneur fait descendre le malheur jusqu’aux portes de Jérusalem.
  • 13 Attelle au char le coursier, habitante de Lakish, – ce fut bien là l’origine du péché pour la fille de Sion, comme ce fut l’occasion des révoltes d’Israël.
  • 14 On donnera donc des cadeaux d’adieu pour Morésheth-Gath, et les ateliers de Beth-Akzib ne seront que déception pour les rois d’Israël.
  • 15 Je ferai de nouveau venir contre toi le conquérant, habitante de Maréshah ! Jusqu’à Adoullam s’en ira la gloire d’Israël.
  • 16 Arrache tes cheveux, rase-toi le crâne, fille de Sion, à cause des fils qui faisaient ta joie ! Que ta tête devienne chauve comme celle du vautour, car ils sont exilés loin de toi !
    •  
    • Jonas 2:1-10 :
  • 01 Le Seigneur donna l’ordre à un grand poisson d’engloutir Jonas. Jonas demeura dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits.
  • 02 Depuis les entrailles du poisson, il pria le Seigneur son Dieu.
  • 03 Il disait : Dans ma détresse, je crie vers le Seigneur, et lui me répond ; du ventre des enfers j’appelle : tu écoutes ma voix.
  • 04 Tu m’as jeté au plus profond du cœur des mers, et le flot m’a cerné ; tes ondes et tes vagues ensemble ont passé sur moi.
  • 05 Et je dis : me voici rejeté de devant tes yeux ; pourrai-je revoir encore ton temple saint ?
  • 06 Les eaux m’ont assailli jusqu’à l’âme, l’abîme m’a cerné ; les algues m’enveloppent la tête,
  • 07 à la racine des montagnes. Je descendis aux pays dont les verrous m’enfermaient pour toujours ; mais tu retires ma vie de la fosse, Seigneur mon Dieu.
  • 08 Quand mon âme en moi défaillait, je me souvins du Seigneur ; et ma prière parvint jusqu’à toi dans ton temple saint.
  • 09 Les servants de vaines idoles perdront leur faveur.
  • 10 Mais moi, au son de l’action de grâce, je t’offrirai des sacrifices ; j’accomplirai les vœux que j’ai faits : au Seigneur appartient le salut.
    •  
    • Nahum 1:1-14 :
  • 01 PROCLAMATION sur Ninive. Livre de la vision de Nahoum, du village d’Elqosh.
  • 02 Un Dieu jaloux et vengeur, tel est le Seigneur ! Il se venge, le Seigneur, il est empli de fureur ! Le Seigneur se venge de ses adversaires, lui, il garde rancune à ses ennemis.
  • 03 Le Seigneur est lent à la colère, et sa puissance est grande, mais il ne laisse absolument rien d’impuni, lui, le Seigneur. Dans l’ouragan et la tempête, son chemin ! La nuée est la poussière que soulèvent ses pas.
  • 04 Il menace la mer et la dessèche, il fait tarir tous les fleuves. Le Bashane et le Carmel sont flétris, flétrie, la fleur du Liban !
  • 05 Les montagnes tremblent devant lui, les collines chancellent, la terre se soulève devant sa face, le monde et tous ses habitants.
  • 06 Devant son indignation, qui peut tenir ? Qui peut se dresser devant l’ardeur de sa colère ? Sa fureur se répand comme le feu, et les rochers se brisent devant lui.
  • 07 Le Seigneur est bon, c’est une forteresse au jour de la détresse. Il protège ceux qui se réfugient en lui,
  • 08 quand déborde le flot impétueux. Il réduit à néant ceux qui se dressent contre lui, il poursuit ses ennemis jusqu’aux ténèbres.
  • 09 Quelle idée vous faites-vous du Seigneur ? C’est lui qui réduit à néant Ninive ; vous ne connaîtrez pas une nouvelle détresse.
  • 10 Tels des fourrés d’épines enchevêtrées, tels des liserons entrelacés, tes ennemis seront dévorés comme de la paille bien sèche.
  • 11 Le voici loin de toi celui qui trame le mal contre le Seigneur, l’homme aux projets de vaurien.
  • 12 Ainsi parle le Seigneur : Si nombreux et si prospères soient-ils, ils seront fauchés et ils disparaîtront. Si je t’ai humiliée, désormais je ne t’humilierai plus.
  • 13 Et maintenant, je vais briser le joug qui pèse sur toi, et rompre tes chaînes.
  • 14 Voici ce que le Seigneur a décrété contre le roi de Ninive : Nulle descendance ne perpétuera ton nom. De la maison de tes dieux je supprimerai les idoles, qu’elles soient sculptées ou en métal fondu. Je te prépare un tombeau car tu es méprisable.
    •  
    • Isaïe 57: 13-19 :
  • 13 Qu’elles te délivrent, lorsque tu crieras, tes collections d’idoles ! Le vent les emportera toutes, un souffle les enlèvera. Mais qui s’abrite en moi héritera le pays et possédera ma sainte montagne !
  • 14 Et l’on dira : « Frayez, frayez la route, préparez le chemin ! Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple !
  • 15 Car ainsi parle Celui qui est plus haut que tout, lui dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint : J’habite une haute et sainte demeure, mais je suis avec qui est broyé, humilié dans son esprit, pour ranimer l’esprit des humiliés, pour ranimer le cœur de ceux qu’on a broyés.
  • 16 Car je ne serai pas, pour toujours, en procès, ni sans cesse irrité ; sinon devant moi l’esprit défaillirait ainsi que les êtres à qui j’ai donné le souffle.
  • 17 À cause de ses profits coupables, je me suis irrité contre mon peuple ; je l’ai frappé en me détournant, j’étais irrité : il suivait, en renégat, le chemin de son cœur.
  • 18 Ses chemins, je les ai vus, mais je le guérirai, je le conduirai, je le comblerai de consolations, lui et les siens qui sont en deuil ;
  • 19 et, sur leurs lèvres, je vais créer la louange. Paix ! La paix à celui qui est loin, et à celui qui est proche ! – dit le Seigneur. Oui, ce peuple, je le guérirai.
    • Actes 8: 9-25 :
  • 09 Il y avait déjà dans la ville un homme du nom de Simon ; il pratiquait la magie et frappait de stupéfaction la population de Samarie, prétendant être un grand personnage.
  • 10 Et tous, du plus petit jusqu’au plus grand, s’attachaient à lui en disant : « Cet homme est la Puissance de Dieu, celle qu’on appelle la Grande. »
  • 11 Ils s’attachaient à lui du fait que depuis un certain temps il les stupéfiait par ses pratiques magiques.
  • 12 Mais quand ils crurent Philippe qui annonçait la Bonne Nouvelle concernant le règne de Dieu et le nom de Jésus Christ, hommes et femmes se firent baptiser.
  • 13 Simon lui-même devint croyant et, après avoir reçu le baptême, il ne quittait plus Philippe ; voyant les signes et les actes de grande puissance qui se produisaient, il était stupéfait.
  • 14 Les Apôtres, restés à Jérusalem, apprirent que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu. Alors ils y envoyèrent Pierre et Jean.
  • 15 À leur arrivée, ceux-ci prièrent pour ces Samaritains afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint ;
  • 16 en effet, l’Esprit n’était encore descendu sur aucun d’entre eux : ils étaient seulement baptisés au nom du Seigneur Jésus.
  • 17 Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent l’Esprit Saint.
  • 18 Simon, voyant que l’Esprit était donné par l’imposition des mains des Apôtres, leur offrit de l’argent
  • 19 en disant : « Donnez-moi ce pouvoir, à moi aussi, pour que tous ceux à qui j’imposerai les mains reçoivent l’Esprit Saint. »
  • 20 Pierre lui dit : « Périsse ton argent, et toi avec, puisque tu as estimé pouvoir acheter le don de Dieu à prix d’argent !
  • 21 Tu n’as aucune part, aucun droit, en ce domaine, car devant Dieu ton cœur manque de droiture.
  • 22 Détourne-toi donc de ce mal que tu veux faire, et prie le Seigneur : il te pardonnera peut-être cette pensée que tu as dans le cœur.
  • 23 Car je le vois bien : tu es plein d’aigreur amère, tu es enchaîné dans l’injustice. »
  • 24 Simon répondit : « Priez vous-mêmes pour moi le Seigneur, afin que rien ne m’arrive de ce que vous avez dit. »
  • 25 Quant à Pierre et Jean, ayant rendu témoignage et proclamé la parole du Seigneur, ils retournèrent à Jérusalem en annonçant l’Évangile à un grand nombre de villages samaritains.
    •  
    • Romans 1: 18 – 32 :
  • 18 La colère de Dieu se révèle du haut du ciel contre toute impiété et contre toute injustice des hommes qui, par leur injustice, font obstacle à la vérité.
  • 19 En effet, ce que l’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, car Dieu le leur a montré clairement.
  • 20 Depuis la création du monde, on peut voir avec l’intelligence, à travers les œuvres de Dieu, ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. Ils n’ont donc pas d’excuse,
  • 21 puisque, malgré leur connaissance de Dieu, ils ne lui ont pas rendu la gloire et l’action de grâce que l’on doit à Dieu. Ils se sont laissé aller à des raisonnements sans valeur, et les ténèbres ont rempli leurs cœurs privés d’intelligence.
  • 22 Ces soi-disant sages sont devenus fous ;
  • 23 ils ont échangé la gloire du Dieu impérissable contre des idoles représentant l’être humain périssable ou bien des volatiles, des quadrupèdes et des reptiles.
  • 24 Voilà pourquoi, à cause des convoitises de leurs cœurs, Dieu les a livrés à l’impureté, de sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leur corps.
  • 25

     

Mercredi du Jeûne de Ninive

Soirée :

o    Saint Luc 11:

o    5-13 :

  • 05 Jésus leur dit encore : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : “Mon ami, prête-moi trois pains,
  • 06 car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.”
  • 07 Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : “Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.”
  • 08 Eh bien ! je vous le dis : même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.
  • 09 Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira.
  • 10 En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira.
  • 11 Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ?
  • 12 ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ?
  • 13 Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

 

o     29-32 :

  • 29 Comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
  • 30 Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.
  • 31 Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
  • 32 Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.

o     

Matin :

o    Exode 23: 1 -9 :

  • 01 « Tu ne répandras pas de vaines rumeurs. Tu ne prêteras pas main forte au méchant en lui servant de témoin à charge.
  • 02 Tu ne suivras pas la foule pour faire le mal ; et quand tu déposeras dans un procès, tu ne t’aligneras pas sur son opinion pour faire dévier le droit.
  • 03 Tu ne favoriseras pas un faible dans son procès.
  • 04 Quand tu rencontreras, égaré, le bœuf ou l’âne de ton ennemi, tu devras le lui ramener.
  • 05 Si tu vois l’âne de celui qui te déteste crouler sous la charge, tu ne le laisseras pas à l’abandon mais tu lui viendras en aide.
  • 06 Tu ne feras pas dévier le droit du malheureux qui s’adresse à toi lors de son procès.
  • 07 Tu te tiendras éloigné d’une cause mensongère. Ne tue pas l’innocent ni le juste, car je ne justifie pas le méchant.
  • 08 Tu n’accepteras pas de présent, car le présent aveugle les clairvoyants et compromet la cause des justes.
  • 09 Tu n’opprimeras pas l’immigré : vous savez bien ce qu’est sa vie, car vous avez été, vous aussi, des immigrés au pays d’Égypte.

 

o    Sophonie 1:

o    11 :

o    11 Hurlez, habitants du Maktèsh, car tout le peuple de Canaan est anéanti, ils sont supprimés, tous ceux qui brassent de l’argent.

o    2: 4 :

o    04 Voyez ! Gaza va être abandonnée, Ascalon sera dévastée. Ashdod, en plein midi, sera dépeuplée, Écrone sera déracinée.

o    Jonas 3: 1 à 10 :

  • 01 La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas :
  • 02 « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. »
  • 03 Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser.
  • 04 Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! »
  • 05 Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac.
  • 06 La chose arriva jusqu’au roi de Ninive. Il se leva de son trône, quitta son manteau, se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre.
  • 07 Puis il fit crier dans Ninive ce décret du roi et de ses grands : « Hommes et bêtes, gros et petit bétail, ne goûteront à rien, ne mangeront pas et ne boiront pas.
  • 08 Hommes et bêtes, on se couvrira de toile à sac, on criera vers Dieu de toute sa force, chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence.
  • 09 Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas, s’il ne reviendra pas de l’ardeur de sa colère ? Et alors nous ne périrons pas ! »
  • 10 En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

 

o    Isaïe 41: 17-26 :

  • 17 Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau, et il n’y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.
  • 18 Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines.
  • 19 Je planterai dans le désert le cèdre et l’acacia, le myrte et l’olivier ; je mettrai ensemble dans les terres incultes le cyprès, l’orme et le mélèze,
  • 20 afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu’ils considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela, que le Saint d’Israël en est le créateur.
  • 21 Vous, les dieux, présentez votre défense, – dit le Seigneur, avancez vos arguments, – dit le Roi de Jacob.
  • 22 Qu’ils approchent et nous annoncent ce qui doit arriver ! Les événements passés, que furent-ils ? Faites-en l’annonce : nous y prêterons attention et nous en connaîtrons la suite. Ou bien, parlez-nous de l’avenir !
  • 23 Annoncez-nous ce qui viendra, et nous saurons que vous êtes des dieux ! Allons ! Bien ou mal, mais agissez ! Cela nous troublerait, nous aurions peur !
  • 24 Or, vous n’êtes rien, et votre œuvre, moins que néant ; abominable, celui qui vous choisit !
  • 25 Du nord j’ai fait surgir un homme, et il est venu ; depuis l’orient, il se réclame de mon nom ; il piétine les gouverneurs comme de la boue, comme l’argile foulée par le potier.
  • 26 Qui l’avait annoncé dès le commencement pour que nous le sachions, dès les temps anciens, pour que nous disions : « C’est juste » ? Mais nul ne l’a annoncé, ne l’a fait entendre ; nul n’a entendu vos paroles.

 

o    Saint jacques 1: 13-27 :

  • 13 Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise : « Ma tentation vient de Dieu. » Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui-même ne tente personne.
  • 14 Chacun est tenté par sa propre convoitise qui l’entraîne et le séduit.
  • 15 Puis la convoitise conçoit et enfante le péché, et le péché, arrivé à son terme, engendre la mort.
  • 16 Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés,
  • 17 les présents les meilleurs, les dons parfaits, proviennent tous d’en haut, ils descendent d’auprès du Père des lumières, lui qui n’est pas, comme les astres, sujet au mouvement périodique ni aux éclipses.
  • 18 Il a voulu nous engendrer par sa parole de vérité, pour faire de nous comme les prémices de toutes ses créatures.
  • 19 Sachez-le, mes frères bien-aimés : chacun doit être prompt à écouter, lent à parler, lent à la colère,
  • 20 car la colère de l’homme ne réalise pas ce qui est juste selon Dieu.
  • 21 C’est pourquoi, ayant rejeté tout ce qui est sordide et tout débordement de méchanceté, accueillez dans la douceur la Parole semée en vous ; c’est elle qui peut sauver vos âmes.
  • 22 Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l’écouter : ce serait vous faire illusion.
  • 23 Car si quelqu’un écoute la Parole sans la mettre en pratique, il est comparable à un homme qui observe dans un miroir son visage tel qu’il est,
  • 24 et qui, aussitôt après, s’en va en oubliant comment il était.
  • 25 Au contraire, celui qui se penche sur la loi parfaite, celle de la liberté, et qui s’y tient, lui qui l’écoute non pour l’oublier, mais pour la mettre en pratique dans ses actes, celui-là sera heureux d’agir ainsi.
  • 26 Si l’on pense être quelqu’un de religieux sans mettre un frein à sa langue, on se trompe soi-même, une telle religion est sans valeur.
  • 27 Devant Dieu notre Père, un comportement religieux pur et sans souillure, c’est de visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse, et de se garder sans tache au milieu du monde.

 

o    Romains 15: 24-33 :

  • 24 quand je me rendrai en Espagne. En effet, j’espère bien que je vous verrai en passant, et que je recevrai de vous l’aide nécessaire pour me rendre là-bas quand j’aurai d’abord un peu profité de cette rencontre avec vous.
  • 25 Maintenant, je m’en vais à Jérusalem pour le service des fidèles.
  • 26 Car la Macédoine et la Grèce ont décidé un partage fraternel en faveur des pauvres de la communauté de Jérusalem.
  • 27 Elles ont pris cette décision en effet, car elles ont une dette envers eux : puisque les nations ont reçu une part des biens spirituels des fidèles de Jérusalem, elles leur sont à leur tour redevables d’une aide matérielle.
  • 28 Quand donc j’aurai accompli ce service, après leur avoir remis en bonne et due forme le fruit de ce partage, je m’en irai en Espagne en passant par chez vous.
  • 29 Et je le sais bien : quand je me rendrai chez vous, c’est avec la pleine bénédiction du Christ que je viendrai.
  • 30 Je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus Christ et par l’amour de l’Esprit, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi,
  • 31 afin que j’échappe à ceux qui, en Judée, refusent de croire, et que mon service à Jérusalem soit bien accepté par les fidèles.
  • 32 Alors je pourrai, par la volonté de Dieu, arriver chez vous dans la joie et prendre du repos au milieu de vous.
  • 33 Que le Dieu de la paix soit avec vous tous. Amen.

 

o    Saint-Luc 11 :27-36 :

  • 27 Comme Jésus disait cela, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire : « Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »
  • 28 Alors Jésus lui déclara : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »
  • 29 Comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
  • 30 Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.
  • 31 Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
  • 32 Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.
  • 33 Personne, après avoir allumé une lampe, ne la met dans une cachette ou bien sous le boisseau : on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière.
  • 34 La lampe de ton corps, c’est ton œil. Quand ton œil est limpide, ton corps tout entier est aussi dans la lumière ; mais quand ton œil est mauvais, ton corps aussi est dans les ténèbres.
  • 35 Examine donc si la lumière qui est en toi n’est pas ténèbres ;
  • 36 si ton corps tout entier est dans la lumière sans aucune part de ténèbres, alors il sera dans la lumière tout entier, comme lorsque la lampe t’illumine de son éclat. »

o     

Quadisha  Qurbana (Sainte Messe / Divine Liturgie):

o    II Pierre 2: 1-18 :

  • 01 Mais il y eut aussi des prophètes de mensonge dans le peuple, comme il y aura parmi vous des maîtres de mensonge, qui introduiront des hérésies menant à la perdition et renieront le Maître souverain qui les a rachetés. Ils préparent pour bientôt leur perdition.
  • 02 Beaucoup les suivront dans leurs débauches ; à cause d’eux, suivre le chemin de la vérité fera l’objet d’outrages,
  • 03 et dans leur cupidité, ils vous exploiteront par des discours factices ; leur condamnation est en cours depuis longtemps, et leur perdition n’est pas en sommeil.
  • 04 Car Dieu n’a pas épargné les anges qui avaient péché, mais il les a livrés, enchaînés, aux ténèbres infernales, où ils sont gardés pour le jugement.
  • 05 Il n’a pas non plus épargné le monde des origines, mais, quand il a fait venir le déluge sur le monde des impies, il a protégé huit personnes, dont Noé qui proclamait la justice.
  • 06 Il a condamné aussi les villes de Sodome et Gomorrhe à la catastrophe en les réduisant en cendres ; il en a fait un exemple pour montrer aux impies ce qui les attend.
  • 07 Mais il a délivré Loth, le juste, accablé par la conduite débauchée de ces gens dévoyés :
  • 08 en effet, avec ce qu’il voyait et entendait, ce juste, en habitant au milieu d’eux, mettait, jour après jour, son âme de juste à la torture, à cause de leurs actions contraires à la loi.
  • 09 Le Seigneur peut donc délivrer de l’épreuve ceux qui pratiquent la piété, mais les injustes, il les garde pour le jour du jugement afin de les punir,
  • 10 ceux-là surtout qui, par convoitise impure, suivent les inclinations de la chair et dédaignent la seigneurie de Dieu. Présomptueux, arrogants, ils outragent sans trembler les anges appelés « Gloires »,
  • 11 alors que d’autres anges, supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre ceux-ci un jugement outrageant de la part du Seigneur.
  • 12 Ces gens-là sont comme des bêtes privées de raison, engendrées par la nature pour être capturées et détruites ; outrageant ce qu’ils ignorent, ils seront détruits comme ces bêtes seront détruites ;
  • 13 ils subiront l’injustice comme salaire de leur injustice. Ils pensent trouver leur plaisir à vivre dans les délices en plein jour, ils ne sont que taches et défauts, en se délectant de leurs tromperies quand ils font bombance avec vous.
  • 14 Ils ont les yeux remplis du désir d’adultère et sont insatiables de péchés. Ils séduisent les âmes mal affermies, ils ont le cœur exercé à la cupidité : ce sont des enfants de malédiction.
  • 15 Abandonnant le droit chemin, ils se sont égarés en s’engageant sur le chemin de Balaam fils de Bosor ; celui-ci fut heureux de recevoir un salaire d’injustice,
  • 16 mais il reçut une leçon pour sa transgression : une bête de somme sans voix s’est mise à parler avec une voix humaine et s’est opposée à la folie du prophète.
  • 17 Ces gens-là sont des sources sans eau, des brumes chassées par la tempête ; l’obscurité des ténèbres leur est réservée.
  • 18 En proférant des énormités vides de sens, ils séduisent, par des convoitises nées de la chair, par les débauches, ceux qui viennent à peine d’échapper aux gens qui vivent dans l’égarement.

 

o    I Thessaloniciens 5: 12-24 :

  • 12 Nous vous demandons, frères, de reconnaître ceux qui se donnent de la peine parmi vous, ceux qui, dans le Seigneur, vous dirigent et vous donnent des avertissements ;
  • 13 estimez-les infiniment avec amour en raison de leur travail. Vivez en paix entre vous.
  • 14 Nous vous en prions, frères : avertissez ceux qui vivent de façon désordonnée, donnez du courage à ceux qui en ont peu, soutenez les faibles, soyez patients envers tous.
  • 15 Prenez garde que personne ne rende le mal pour le mal, mais recherchez toujours ce qui est bien, entre vous et avec tous.
  • 16 Soyez toujours dans la joie,
  • 17 priez sans relâche,
  • 18 rendez grâce en toute circonstance : c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus.
  • 19 N’éteignez pas l’Esprit,
  • 20 ne méprisez pas les prophéties,
  • 21 mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le ;
  • 22 éloignez-vous de toute espèce de mal.
  • 23 Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.
  • 24 Il est fidèle, Celui qui vous appelle : tout cela, il le fera.

 

o    Saint Matthieu 12: 38-50 :

  • 38 Quelques-uns des scribes et des pharisiens lui adressèrent la parole : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. »
  • 39 Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas.
  • 40 En effet, comme Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits, le Fils de l’homme restera de même au cœur de la terre trois jours et trois nuits.
  • 41 Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.
  • 42 Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
  • 43 Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer, et il ne trouve pas.
  • 44 Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” En arrivant, il la trouve inoccupée, balayée et bien rangée.
  • 45 Alors il s’en va, il prend avec lui sept autres esprits, encore plus mauvais que lui ; ils y entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. Voilà ce qui arrivera à cette génération mauvaise. »
  • 46 Comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
  • 47 Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »
  • 48 Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
  • 49 Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
  • 50 Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Jeudi / La fin

 

des trois jours

 

du Carême de Ninive

 

Avant le Saint Qurbana :

Genese 18: 23-33 :

23 Abraham s’approcha et dit : « Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le coupable ?

24 Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville. Vas-tu vraiment les faire périr ? Ne pardonneras-tu pas à toute la ville à cause des cinquante justes qui s’y trouvent ?

25 Loin de toi de faire une chose pareille ! Faire mourir le juste avec le coupable, traiter le juste de la même manière que le coupable, loin de toi d’agir ainsi ! Celui qui juge toute la terre n’agirait-il pas selon le droit ? »

26 Le Seigneur déclara : « Si je trouve cinquante justes dans Sodome, à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville. »

27 Abraham répondit : « J’ose encore parler à mon Seigneur, moi qui suis poussière et cendre.

28 Peut-être, sur les cinquante justes, en manquera-t-il cinq : pour ces cinq-là, vas-tu détruire toute la ville ? » Il déclara : « Non, je ne la détruirai pas, si j’en trouve quarante-cinq. »

29 Abraham insista : « Peut-être s’en trouvera-t-il seulement quarante ? » Le Seigneur déclara : « Pour quarante, je ne le ferai pas. »

30 Abraham dit : « Que mon Seigneur ne se mette pas en colère, si j’ose parler encore. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement trente ? » Il déclara : « Si j’en trouve trente, je ne le ferai pas. »

31 Abraham dit alors : « J’ose encore parler à mon Seigneur. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement vingt ? » Il déclara : « Pour vingt, je ne détruirai pas. »

32 Il dit : « Que mon Seigneur ne se mette pas en colère : je ne parlerai plus qu’une fois. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement dix ? » Et le Seigneur déclara : « Pour dix, je ne détruirai pas. »

33 Quand le Seigneur eut fini de s’entretenir avec Abraham, il partit, et Abraham retourna chez lui.

Navigation par chapitre :

 

o    Josué 7: 6 à 20 :

  • 06 Josué déchira ses vêtements ; devant l’arche du Seigneur, il tomba face contre terre ; lui et les anciens d’Israël y restèrent jusqu’au soir. Ils répandirent de la poussière sur leur tête.
  • 07 Alors Josué dit : « Ah ! Seigneur Dieu, pourquoi as-tu forcé ce peuple à passer le Jourdain ? Est-ce pour nous livrer aux mains des Amorites et nous faire périr ? Si seulement nous avions décidé de rester en deçà du Jourdain !
  • 08 Je t’en prie, Seigneur, que puis-je dire, maintenant qu’Israël a battu en retraite devant ses ennemis ?
  • 09 Les Cananéens et tous les habitants du pays l’apprendront. Ils se tourneront contre nous pour retrancher notre nom de la terre. Que pourras-tu faire alors pour ton grand nom ? »
  • 10 Le Seigneur dit à Josué : « Relève-toi ! Pourquoi rester effondré ?
  • 11 Israël a péché ; ils ont transgressé l’alliance que je leur avais prescrite, et même ils ont pris ce qui était voué à l’anathème, ils l’ont volé, dissimulé et mis dans leurs affaires.
  • 12 Les fils d’Israël ne pourront pas faire face à leurs ennemis, ils battront en retraite : à présent, ils sont devenus anathèmes. Je cesserai d’être avec vous si vous n’éliminez pas du milieu de vous celui qui est devenu anathème.
  • 13 Lève-toi, sanctifie le peuple. Tu diras : “Sanctifiez-vous pour demain, car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Un anathème est au milieu de toi, Israël. Tu ne pourras pas faire face à tes ennemis, tant que vous n’aurez pas écarté l’anathème du milieu de vous.”
  • 14 Au matin, vous vous approcherez par tribus. Et la tribu que le Seigneur aura désignée s’approchera par clans. Et le clan que le Seigneur aura désigné s’approchera par familles. Et la famille que le Seigneur aura désignée s’approchera, homme par homme.
  • 15 Celui qui sera désigné comme anathème sera brûlé, lui et tout ce qui lui appartient, puisqu’il a transgressé l’alliance du Seigneur et commis en Israël un acte insensé. »
  • 16 De bon matin, Josué se leva et fit approcher Israël par tribus : la tribu de Juda fut désignée.
  • 17 Il fit approcher les clans de Juda : le clan des Zarhites fut désigné. Il fit approcher le clan des Zarhites, homme par homme : Zabdi fut désigné.
  • 18 Alors, il fit approcher sa famille, homme par homme : Akane, fils de Karmi, fils de Zabdi, fils de Zèrah, de la tribu de Juda, fut désigné.
  • 19 Josué dit à Akane : « Mon fils, glorifie le Seigneur, Dieu d’Israël, et rends-lui grâce ; révèle-moi ce que tu as fait, ne me cache rien. »

 

o    Jonas 4: 1 à 11 :

  • 01 Jonas trouva la chose très mauvaise et se mit en colère.
  • 02 Il fit cette prière au Seigneur : « Ah ! Seigneur, je l’avais bien dit lorsque j’étais encore dans mon pays ! C’est pour cela que je m’étais d’abord enfui à Tarsis. Je savais bien que tu es un Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment.
  • 03 Eh bien, Seigneur, prends ma vie ; mieux vaut pour moi mourir que vivre. »
  • 04 Le Seigneur lui dit : « As-tu vraiment raison de te mettre en colère ? »
  • 05 Jonas sortit de Ninive et s’assit à l’est de la ville. Là, il fit une hutte et s’assit dessous, à l’ombre, pour voir ce qui allait arriver dans la ville.
  • 06 Le Seigneur Dieu donna l’ordre à un arbuste, un ricin, de pousser au-dessus de Jonas pour donner de l’ombre à sa tête et le délivrer ainsi de sa mauvaise humeur. Jonas se réjouit d’une grande joie à cause du ricin.
  • 07 Mais le lendemain, à l’aube, Dieu donna l’ordre à un ver de piquer le ricin, et celui-ci se dessécha.
  • 08 Au lever du soleil, Dieu donna l’ordre au vent d’est de brûler ; Jonas fut frappé d’insolation. Se sentant défaillir, il demanda la mort et ajouta : « Mieux vaut pour moi mourir que vivre. »
  • 09 Dieu dit à Jonas : « As-tu vraiment raison de te mettre en colère au sujet de ce ricin ? » Il répondit : « Oui, j’ai bien raison de me mettre en colère jusqu’à souhaiter la mort. »
  • 10 Le Seigneur répliqua : « Toi, tu as pitié de ce ricin, qui ne t’a coûté aucun travail et que tu n’as pas fait grandir, qui a poussé en une nuit, et en une nuit a disparu.
  • 11 Et moi, comment n’aurais-je pas pitié de Ninive, la grande ville, où, sans compter une foule d’animaux, il y a plus de cent vingt mille êtres humains qui ne distinguent pas encore leur droite de leur gauche ? »

o     

Quadisha  Qurbana (Sainte Messe / Divine Liturgie):

o    Saint-Jacques 4: 7-17 :

  • 07 Soumettez-vous donc à Dieu, et résistez au diable : il s’enfuira loin de vous.
  • 08 Approchez-vous de Dieu, et lui s’approchera de vous. Pécheurs, enlevez la souillure de vos mains ; esprits doubles, purifiez vos cœurs.
  • 09 Reconnaissez votre misère, prenez le deuil et pleurez ; que votre rire se change en deuil et votre joie en accablement.
  • 10 Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.
  • 11 Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c’est dire du mal de la Loi et juger la Loi. Or, si tu juges la Loi, tu ne la pratiques pas, mais tu en es le juge.
  • 12 Un seul est à la fois législateur et juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre. Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?
  • 13 Vous autres, maintenant, vous dites : « Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ou telle ville, nous y passerons l’année, nous ferons du commerce et nous gagnerons de l’argent »,
  • 14 alors que vous ne savez même pas ce que sera votre vie demain ! Vous n’êtes qu’un peu de brume, qui paraît un instant puis disparaît.
  • 15 Vous devriez dire au contraire : « Si le Seigneur le veut bien, nous serons en vie et nous ferons ceci ou cela. »
  • 16 Et voilà que vous mettez votre fierté dans vos vantardises. Toute fierté de ce genre est mauvaise !
  • 17 Être en mesure de faire le bien et ne pas le faire, c’est un péché.

 

o    Ephésiens 5: 3-21 :

  • 03 Comme il convient aux fidèles la débauche, l’impureté sous toutes ses formes et la soif de posséder sont des choses qu’on ne doit même plus évoquer chez vous ;
  • 04 pas davantage de propos grossiers, stupides ou scabreux – tout cela est déplacé – mais qu’il y ait plutôt des actions de grâce.
  • 05 Sachez-le bien : ni les débauchés, ni les dépravés, ni les profiteurs – qui sont de vrais idolâtres – ne reçoivent d’héritage dans le royaume du Christ et de Dieu ;
  • 06 ne laissez personne vous égarer par de vaines paroles. Tout cela attire la colère de Dieu sur ceux qui désobéissent.
  • 07 N’ayez donc rien de commun avec ces gens-là.
  • 08 Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière –
  • 09 or la lumière a pour fruit tout ce qui est bonté, justice et vérité –
  • 10 et sachez reconnaître ce qui est capable de plaire au Seigneur.
  • 11 Ne prenez aucune part aux activités des ténèbres, elles ne produisent rien de bon ; démasquez-les plutôt.
  • 12 Ce que ces gens-là font en cachette, on a honte même d’en parler.
  • 13 Mais tout ce qui est démasqué est rendu manifeste par la lumière,
  • 14 et tout ce qui devient manifeste est lumière. C’est pourquoi l’on dit : Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera.
  • 15 Prenez bien garde à votre conduite : ne vivez pas comme des fous, mais comme des sages.
  • 16 Tirez parti du temps présent, car nous traversons des jours mauvais.
  • 17 Ne soyez donc pas insensés, mais comprenez bien quelle est la volonté du Seigneur.
  • 18 Ne vous enivrez pas de vin, car il porte à l’inconduite ; soyez plutôt remplis de l’Esprit Saint.
  • 19 Dites entre vous des psaumes, des hymnes et des chants inspirés, chantez le Seigneur et célébrez-le de tout votre cœur.
  • 20 À tout moment et pour toutes choses, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, rendez grâce à Dieu le Père.
  • 21 Par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres 

 

o    Saint-Luc 12:

o    54 S’adressant aussi aux foules, Jésus disait : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu’il va pleuvoir, et c’est ce qui arrive.

o    -13: 9 :

  • « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ?
  • 03 Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même.
  • 04 Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?
  • 05 Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. »
  • 06 Jésus disait encore cette parabole : « Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas.
  • 07 Il dit alors à son vigneron : “Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?”

 

 

Lectionnaire pour demain, Dimanche 17 Janvier 2016: Deuxième dimanche après le baptême de Notre Seigneur(Accordé au Calendrier de l'Eglise Orthodoxe Malankare)/LECTIONNAIRE POUR LE "JEÛNE DE NINIVE"

QUELQUES TEXTES:

 

La Prière de Saint Isaac le Syrien de Ninive:

« Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, donne-moi le repentir » : « Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, donne-moi le repentir, mon cœur est en peine, pour que de toute mon âme j'aille à Ta recherche, car sans Toi je suis privé de tout bien.

Ô Dieu bon, donne-moi Ta grâce.

Que le Père, qui dans l'éternité hors du temps T'a engendré dans son sein, renouvelle en moi les formes de Ton image.

Je T'ai abandonné, ne m'abandonne pas ; je me suis éloigné de Toi, sors à ma recherche.

Conduis-moi dans Ton pâturage, parmi les brebis de Ton troupeau élu.

Avec elles, nourris-moi de l'herbe fraîche de Tes mystères dont ton Cœur pur est la demeure, ce Cœur qui porte en Lui la splendeur de Tes révélations, la consolation et la douceur de ceux qui se sont donné de la peine pour Toi dans les tourments et les outrages.

Puissions-nous être dignes d'une telle splendeur, par Ta grâce et Ton amour de l'homme, ô Jésus-Christ, notre Sauveur, dans les siècles des siècles. Amen. »

Saint Isaac le Syrien de Ninive (vers 630-700)

 

 

A Oração de São Isaque, o sírio de Nínive:

"Senhor Jesus Cristo, meu Deus, dê-me arrependimento": "Senhor Jesus Cristo, meu Deus, dê-me arrependimento, meu coração está com dor, de modo que com toda a minha alma eu vou à sua busca, pois sem você estou privado de tudo bem.

Ó Deus bom, dê-me sua graça.

Que o Pai, que na eternidade fora do tempo, engendrou você no seu ventre, renome em mim as formas de sua imagem.

Eu abandonei você, não me abandone; Eu me afastei de você e saí procurando por mim.

Ligue-me no seu pasto, entre as ovelhas do seu rebanho escolhido.

Com eles, alimente-me com a erva fresca de Seus mistérios, dos quais seu coração puro é a morada, aquele Coração que traz nele o esplendor de suas revelações, o consolo e a doçura daqueles que se entregaram tristeza por você em tormentos e ultrajes.

Que possamos ser dignos de tal esplendor, pela Sua graça e amor ao homem, Jesus Cristo, nosso Salvador, pelos séculos dos séculos. Amém. "

São Isaque, sírio de Nínive (c. 630-700)

 

 

The Prayer of Saint Isaac the Syrian of Nineveh:

"Lord Jesus Christ, my God, give me repentance": "Lord Jesus Christ, my God, give me repentance, my heart is in pain, so that with all my soul I go to Your search, for without you I am deprived of all good.

O good God, give me Your grace.

May the Father, who in eternity out of time has engendered you in his womb, renew in me the forms of your image.

I have abandoned you, do not abandon me; I went away from you, go out looking for me.

Lead me in Your pasture, among the sheep of Your chosen flock.

With them, feed me with the fresh grass of Your mysteries of which your pure Heart is the dwelling place, that Heart which bears in Him the splendor of your revelations, the consolation and the sweetness of those who have given themselves sorrow for you in torments and outrages.

May we be worthy of such splendor, by Your grace and love of man, O Jesus Christ, our Savior, for ever and ever. Amen. "

Saint Isaac the Syrian of Nineveh (c. 630-700)


 

Par Saint Romanos le Mélode

(?-v. 560,compositeur d'hymnes . Hymne « Ninive » § 4-17; SC 99 (trad. SC p. 415 rev.) :
 

« Ils se sont convertis »

Méditons sur les Ninivites, écoutons ce qu'ils ont fait. Après la proclamation effrayante que Jonas a faite devant ce peuple glouton et ivrogne, comme des ouvriers habiles, ils se sont empressés de consolider la cité, que leurs mauvaises actions avaient ébranlée, en prenant pour fondation un rocher sûr :

*le repentir.


Ayant lavé sa souillure dans des flots de larmes, ils ont orné leur ville de leur prière, et Ninive convertie a plu au Miséricordieux.

Car elle a présenté aussitôt la beauté de son cœur à « celui qui sonde les cœurs » (Ps 7,10); frottée de l'huile des bonnes œuvres, parfumée de jeûne, elle est retournée à Celui qui l'aime, et il a embrassé son repentir.

Son roi, un homme sage, a préparé les bêtes et les troupeaux comme pour les apporter en dot, disant :

-« Je vous offre tout, mon Dieu, mon Sauveur : réconciliez seulement, faites rentrer en grâce celle qui s'est prostituée, qui a trahi votre pureté : car voici que, dans son amour, elle vous offre comme un présent son repentir. 


« Si moi, le roi souverain, j'ai péché, frappez-moi seul et prenez en pitié tous les autres. Mais si nous avons tous failli, écoutez la voix de tous.

Que votre secours vienne sur nous, et toute crainte sera dissipée. Rien ne nous effrayera, si vous recevez ce que nous vous offrons : notre repentir. 


« Ninive, la rebelle, se jette à vos pieds, et moi, roi misérable et votre misérable serviteur, puisque je suis indigne du trône, je m'assieds sur de la cendre (Jon 3,6).

Puisque j'ai insulté la couronne, je répands la poussière sur ma tête. Puisque je ne mérite pas la pourpre, j'ai revêtu un sac et j'ai éclaté en lamentations.

Ne me méprisez donc pas, jetez un regard sur nous, mon Sauveur, et accueillez notre repentir ».

Fils de l'Unique, ô Dieu unique, vous qui faites la volonté de ceux qui vous aiment, protégez-les dans votre miséricorde.

Comme jadis vous avez eu pitié des Ninivites, aujourd'hui affranchis du jugement ceux qui vous chantent ; et accordez-moi le pardon en récompense de ma confession.

Puisque je n'ai pas d'œuvres dignes de votre gloire, mon Sauveur, sauvez-moi au moins pour mes paroles de contrition, vous qui aimez le repentir.

 

Por Saint Romanus o Melode (? -v.

compositor de hinos. Hino "Nínive" § 4-17; SC 99 (versão SC 415 rev.)


"Eles se converteram"

Deixe-nos meditar sobre os ninivitas, ouçam o que fizeram. Após a proclamação assustadora que Jonas fez diante deste povo voraz e bêbado, como trabalhadores qualificados, eles se apressaram a consolidar a cidade, que suas más ações haviam abalado, tomando como base uma pedra segura:

* arrependimento.


Tendo lavado sua mancha em córregos de lágrimas, eles adornaram sua cidade com sua oração, e Nineveh converteu agradou ao Misericordioso.

Pois ela imediatamente apresentou a beleza de seu coração ao "aquele que busca os corações" (Sl 7,10); esfregou com o óleo de boas obras, perfumado de jejum, voltou para aquele que o ama, e abraçou seu arrependimento.

Seu rei, sábio, preparou os animais e os rebanhos para trazê-los em dote, dizendo:

- "Eu te ofereço tudo, meu Deus, meu Salvador: concilie-se apenas, faça voltar à graça aquele que se prostituiu, que traiu sua pureza: por enquanto, em seu amor, ela oferece você como presente seu arrependimento.


"Se eu, o rei soberano, pecou, ​​me acertar e ter piedade de todos os outros. Mas se todos nós falhamos, ouça a voz de todos.

Que sua ajuda venha sobre nós, e todo o medo será dissipado. Nada nos assustará se você receber o que oferecemos: nosso arrependimento.


"Nínive, o rebelde, joga-se aos seus pés, e eu, miserável rei e miserável servo, desde que eu não sou digno do trono, eu me sento em cinzas (Jon 3,6).

Como insultasse a coroa, espalhei a poeira na minha cabeça. Como eu não mereço roxo, peguei um saco e explodi em lamentação.

Não me despreze, olhe para nós, meu Salvador, e seja bem vindo ao nosso arrependimento ".

Filho do Um, Ó somente Deus, você que faz a vontade daqueles que o amam, proteja-os em sua misericórdia.

Como você já teve piedade dos ninivitas, hoje libertou do julgamento aqueles que cantam para você; e conceda-me o perdão como recompensa pela minha confissão.

Como não tenho obras dignas da sua glória, meu Salvador, salve-me pelo menos por minhas palavras de contrição, vocês que amam o arrependimento.

 

By Saint Romanus the Melode (? -v.

composer of hymns. Hymn "Nineveh" § 4-17; SC 99 (SC version 415 rev.)


"They converted"

Let us meditate on the Ninevites, listen to what they have done. After the frightening proclamation that Jonah made before this greedy and drunken people, as skilled workers, they hastened to consolidate the city, which their bad deeds had shaken, taking as foundation a sure rock:

*Repentance.


Having washed his taint in streams of tears, they adorned their city with their prayer, and Nineveh converted pleased the Merciful.

For she immediately presented the beauty of her heart to "he who searches the hearts" (Ps 7,10); rubbed with the oil of good works, perfumed with fasting, she returned to him who loves him, and he embraced his repentance.

His king, a wise man, prepared the beasts and the flocks as to bring them in dowry, saying:

- "I offer you everything, my God, my Savior: reconcile only, make return to grace the one who prostituted herself, who betrayed your purity: for now, in her love, she offers you as a gift her repentance.


"If I, the sovereign king, have sinned, strike me alone and take pity on all the others. But if we've all failed, listen to everyone's voice.

May your help come upon us, and all fear will be dispelled. Nothing will frighten us if you receive what we offer you: our repentance.


"Nineveh, the rebel, throws himself at your feet, and I, miserable king and your wretched servant, since I am unworthy of the throne, I sit on ashes (Jon 3,6).

Since I insulted the crown, I spread dust on my head. Since I do not deserve purple, I put on a bag and burst into lamentation.

Do not despise me, look on us, my Savior, and welcome our repentance. "

Son of the One, O only God, you who do the will of those who love you, protect them in your mercy.

As you once had pity on the Ninevites, today freed from judgment those who sing to you; and grant me forgiveness as a reward for my confession.

Since I have no works worthy of your glory, my Savior, save me at least for my words of contrition, you who love repentance.

------------------------

DE SAINT GRÉGOIRE DE NAREK:

 

« Descends vite »

Je ne me suis pas élevé de cette terre misérable,comme Zachée le publicain,

Sur l'arbre élevé de la sagesse pour te contempler dans ta divinité.

La courte taille de l'homme spirituel en moi n'a pas grandi par de bonnes œuvres :Tout au contraire, elle a diminué sans cesse jusqu'à me faire retourner à boire du lait comme les enfants (cf 1Co 3,2).

En prenant la parabole à l'envers, je suis monté sur l'arbre de la sensualité par l'amour des choses de ce monde au goût agréable, comme un autre Zachée sur un autre figuier.

De là, grâce à ta parole puissante, fais-moi descendre en hâte comme lui ; viens loger dans la maison de mon âme,et, avec toi, le Père et le Saint Esprit.

Fais que ce corps qui a causé du tort à mon âme Lui rende le quadruple en service et donne la moitié de ses biens à mon libre arbitre appauvri,

Afin que selon ta parole de salut adressée à Zachée, je sois digne d'entendre ta voix moi aussi, en étant moi aussi fils d'Abraham, suivant la foi de notre patriarche.

 

POR SAINT GRÉGOIRE DE NAREK.

"Desça rapidamente"

Não me levantei desta terra miserável, como Zaqueu, o publicano,

Na árvore alta da sabedoria para contemplá-lo na sua divindade.

O tamanho curto do homem espiritual em mim não cresceu por boas obras: ao contrário, diminuiu constantemente até voltar a beber leite como crianças (cf. 1Co 3,2).

Ao tirar a parábola de cabeça para baixo, subi na árvore da sensualidade através do amor das coisas deste mundo de sabor agradável, como outro Zaqueu em outra figueira.

De lá, graças à sua palavra poderosa, faça-me descer com pressa como ele; Venha e hospede-se na casa da minha alma, e com você, o Pai e o Espírito Santo.

Faça esse corpo que prejudicou minha alma Faça-o quadruplicar em serviço e dar metade de sua propriedade ao meu livre arbítrio empobrecido,

De modo que, de acordo com a sua palavra de salvação dirigida a Zaqueu, sou digno de ouvir sua voz também, sendo eu mesmo filho de Abraão, seguindo a fé do nosso patriarca.

 

BY SAINT GRÉGOIRE DE NAREK.

"Get down quickly"

I did not rise from this miserable land, like Zacchaeus the publican,

On the high tree of wisdom to contemplate you in your divinity.

The short size of the spiritual man in me did not grow by good works: On the contrary, it decreased constantly until I returned to drink milk as children (cf 1Co 3,2).

By taking the parable upside down, I climbed on the tree of sensuality by the love of things of this world of pleasant taste, like another Zacchaeus on another fig tree.

From there, thanks to your powerful word, make me come down in haste like him; come and lodge in the house of my soul, and with you, the Father and the Holy Spirit.

Make this body that has wronged my soul Make him quadruple in service and give half of his property to my impoverished free will,

So that according to your word of salvation addressed to Zacchaeus, I am worthy to hear your voice also, being myself also son of Abraham, following the faith of our patriarch.

 

 

 

DES MOINES GASTRONOMES ?

Au coeur des Cévennes, des moines atypiques réconcilient la religion et les plaisirs de la gourmandise.

Dans les Cévennes, à Saint-Julien-des-Points, deux moines passent leur temps entre la prière, la cuisine et le jardin. Dans leur monastère orthodoxe de Skite Sainte Foy, ils accueillent des hôtes et pèlerins. La comédienne et réalisatrice Anne Le Ny, leur rend visite le temps d’un week-end.

Au skite ("monastère" en russe) Sainte Foy, monastère orthodoxe au cœur des Cévennes, les hôtes des frères Jean et Joseph, pas nécessairement croyants, viennent rechercher le silence, le calme et la paix de l'esprit, le temps de quelques jours. 

"Réveiller les gens à l’esprit et la spiritualité transcendante", telle est la devise du frère Jean, comme il l’explique lui-même à la comédienne et réalisatrice Anne le Ny en visite au monastère.

Cinq paroles des Pères du désert pour passer une bonne semaine
Lundi

L’abbé Hyperéchios a dit : « Aie toujours à l’esprit le royaume des cieux, et tu le recevras en héritage ».

Mardi

L’abbé Or a dit : « La couronne d’un moine est l’humilité ».

Mercredi

Un frère demanda à l’abbé Sisoès (mort en 429) : « Quelle est la voie qui mène à l’humilité ? ». Le vieillard lui dit : « La voie de l’humilité, c’est la tempérance, prier, et considérer que l’on est en-dessous de tout autre créature. »

Jeudi

L’abbé Sarmate a dit : « Je préfère un homme qui a commis un péché mais qui le reconnaît et en fait pénitence, à celui qui, n’ayant pas péché comme l’autre, se croit juste et innocent. »

Vendredi

Un frère demanda à l’abbé Sisoès : « Que dois-je faire, Abba, car je suis tombé ? ». Le vieillard lui dit : « Relève-toi. » Le frère dit : « Je me suis relevé et je suis tombé de nouveau. » Le vieillard dit : « Relève-toi encore et encore. » Alors le frère demanda : « Jusqu’à quand ? » Le vieillard répondit : « Jusqu’à ce que tu sois emporté ou dans le bien ou dans la chute ; car dans l’état où se trouve l’homme, ainsi s’en va-t-il au jugement. »

 

 


« C'est un bon signe que des Occidentaux se tournent vers l'Orthodoxie.
Le fait que certains d'entre eux vénèrent aussi les saints qui vécurent en Occident avant le schisme catholique montre que le Saint-Esprit les illumine pour qu'ils retournent à la place qu’ils ont quittée.
L’Occident demeurait dans l'Eglise Orthodoxe lors des premiers siècles professant la Tradition Apostolique telle que transmise par les trois Grands Saints Conciles Œcuméniques, jusqu'au quatre autres qui suivirent lorsque l'Eglise en Orient fut divisée par les conséquences de l'impérialisme bysantin, l'occident chrétien demeurait dans les "frontières de l'Orthodoxie"*.
"Tant les Orthodoxes que les Catholiques sont coupables du schisme, parce qu'autant les uns que les autres ont manqué d'amour mutuel, mais au moins les Orthodoxes ont conservé  la Foi."
"Le schisme a été l'œuvre de Satan, parce que si nous n'avions pas été séparés, le témoignage chrétien face au monde aurait été titanesque, et le diable n'aurait pas réussi à nous obséder de toutes les affaires présentes. »

 

Conseils d'une moniale

 

pour dire

 

"la prière de Jésus"

 

 

La prière de Jésus fait partie intégrante de la vie monastique orthodoxe. C'est sans doute une partie intégrante de la vie de prière personnelle de chaque chrétien orthodoxe.

Autrefois, beaucoup de moines et de laïcs apprenaient le Psautier par cœur afin d'acquérir un souvenir constant de Dieu.

Mais ce n'est plus nécessaire maintenant que nous avons hérité de cette forme de prière parfaite, réduite par tant d'années de prière par nos pères et mères à cette phrase précise et puissante.

Il y a une version plus longue, "Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur", et une version plus courte, "Seigneur Jésus Christ aie pitié de moi."

Je sais que certains, comme Joseph l'Hésychaste, préféraient la version plus courte parce qu'il sentait qu'il était plus facile de focaliser le noüs (esprit) sur une phrase plus courte.

En visitant les monastères, si vous écoutez attentivement, vous pouvez souvent entendre chuchoter cette prière. Vous entendez ceci avant tout parce que c'est la prière la plus importante à prononcer pour de nombreuses raisons.

C'est avant tout une confession de Jésus-Christ en tant que Dieu-Homme parfait. Cela permet l'accomplissement des paroles du Christ: «Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai» (Jean 14:13).

C'est le moyen le plus rapide de «Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est aux cieux est parfait» (Matthieu 5:48) parce qu'il purifie l'esprit des pensées pécheresses, nettoie le cœur des passions pécheresses et concentre l'esprit sur la seule chose nécessaire (Luc 10:42).

Et comme tout le monde le sait, c'est la formule patristique perfectionnée de «prier sans cesse» (1 Thessaloniciens 5:17).

Tout est très simple aussi. Cela ne nécessite pas une grande connaissance du sujet, juste du désir. «Et il leur dit à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il me suive» (Luc 9:23).

Vous voyez, parce qu'avec le temps, après l'avoir dit pendant de nombreuses années avec attention et désir, cela va entrer dans votre nous, votre esprit, et votre esprit dira la prière même sans que vous ayez besoin de le commencer consciemment. Et à ce moment-là, prier sans cesse et garder un souvenir constant de Dieu deviendra une réalité.

Mais pour arriver à cet état béni, avoir des outils pratiques pour nous aider dans notre voyage est un must.

Donc, voici un conseil que j'ai pu observer en visitant des monastères:

Sr Joanna le ferait surtout (comme vous pouvez le lire dans mon prochain livre, The Scent of Holiness). Puisque l'aspect le plus important de la prière de Jésus est de prier avec attention, cela aide à accomplir cela.

Sr Joanna, au lieu de simplement répéter la même version, « Kyrie Isou Xriste eleison me» (Seigneur Jésus Christ aie pitié de moi), change de phrase pour concentrer son esprit.

Ainsi, elle est souvent entendue par hasard: «Très sainte Théotokos (Mère de Dieu) sauve-moi!» Ou la prière dans la version longue: «Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi pécheur».

Elle dit aussi: « Par les prières du saint patron, Seigneur Jésus-Christ aie pitié de moi" et «Par les prières du fondateur du monastère, Seigneur Jésus-Christ aie pitié de moi».

De cette façon, bien qu'elle ne s'éloigne jamais de la forme de base de la prière de Jésus, elle ne permet jamais à ses paroles de devenir oisives. Car il ne suffit pas de répéter la même phrase encore et encore, mais nous devons aussi être attaché aux mots quand nous la disons.

Demander sincèrement, implorer, demander miséricorde, pour eleos (huile), ce qui ne signifie pas mendier pour votre vie, mais demander l'onction, la guérison, le salut, est le but de la prière.

Et ce n'est pas quelque chose que nous devons obligatoirement faire en étant assis sur le sol au milieu de la nuit avec notre tête inclinée vers notre nombril (bien que vous puissiez certainement le faire).

Au contraire, c'est quelque chose qui est toujours disponible pour nous. Nous n'avons même pas besoin d'un  komboskini  - bien que tenir quelque chose de matériel aide à concentrer l'esprit.

Nous avons simplement besoin d'attention et de désir. En lavant la vaisselle, en conduisant dans la voiture, en nettoyant la maison, en tricotant, en tondant la pelouse, en pelletant, en marchant, en mangeant, à tout moment, nous pouvons attirer notre attention sur le saint nom du Christ et lui demander son aide, le pardon, l'illumination et la paix.

Pour résumer tout cela, nous pouvons demander sa miséricorde. Et par la grâce de Dieu, un jour, nous pourrons, comme le roi Salomon, dormir, mais notre cœur sera éveillé (Cantique des Cantiques 5: 2); c'est-à-dire que notre cœur priera même si notre esprit est occupé par autre chose.

Donc, "si vous voulez venir après Lui", tout ce que vous devez faire est d'essayer : SEIGNEUR JÉSUS CHRIST ACCORDE-MOI TA MISÉRICORDE, et de temps en temps, comme Sr. Joanna, mélangez cela pour garder votre attention concentrée sur Son nom très saint!

Kali Epitihia (Bon Succès)


Matushka Constantina
Publié par Maxime le minime

ETRE BON

Extrait du remarquable petit livre Paix et joie dans le Saint-Esprit du Père Thaddée, publié récemment aux Éditions L'Âge d'Homme dans la coll. «Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle», dirigée par J.-C. Larchet.

« Vous dites habituellement qu’il est facile d’être bon dans un monastère ; je voudrais savoir s’il en est réellement ainsi ou si la recherche de la pureté n’est pas rendue plus difficile dans le monastère dans la mesure où toutes les faiblesses humaines s’y expriment ?
— C’est quand même plus facile dans un monastère. Nombre de gens y sont libérés des scandales séculiers, les contacts avec le monde extérieur sont réduits, et cela facilite les choses. Mais cela dépend beaucoup de l’homme lui-même et des sentiments qui l’animent en arrivant au monastère. Ce qui est demandé aux moines et aux moniales est en fait ce qui est demandé aux chrétiens. Les Saints Pères disent d’ailleurs qu’entre le moine et le laïc, il n’y a pas de différence en dehors du célibat. En fait, la position du moine est facilitée par le fait qu’il n’a pas de charge de famille : il n’a pas besoin de prendre soin de son épouse et des enfants, il n’a pas à les élever et à les aider à fonder une famille. Le moine n’a qu’à prendre soin de lui-même mais il doit prier pour le monde entier, et cette tâche lui est rendue facile. Le laïc peut accéder à un degré de spiritualité beaucoup plus élevé devant Dieu au point de vue de l’humilité et de la douceur que celui qui a été moine tout au long de sa vie sans essayer d’atteindre le degré de perfection qui lui est demandé. Car pour celui qui ne prie pas, ni le saint lieu où il se trouve ni les reliques qui y reposent ne sauraient être un secours. »

(Starets ThaddéePaix et joie dans le Saint-Esprit.  Chap.  XIII)

 

 

LE RÔLE DES SAINTS DANS

 

NOTRE VIE SPIRITUELLE

 

 

En grandissant en tant que luthérien, je croyais toujours que la vénération des saints par les catholiques romains et les chrétiens orthodoxes était une forme d'idolâtrie. Ils étaient idolâtres parce qu'ils « adoraient les saints ».

 

Ce culte des saints était une pierre d'achoppement majeure pour la plupart des protestants, car le culte ne devait être offert qu'à Dieu.

La distinction entre vénération et adoration nous était inconnue.

 

L'adoration est réservée à Dieu seul, tandis que la vénération est le respect que nous montrons aux saints.

 

L'Église historique a toujours vénéré les saints parce que l'Église est indivise. L'Église triomphante (au Ciel) et l'Église militante (sur terre) ne font qu'une, indivise.

 

Lorsque l'Église est en train d'adorer, la nuée des témoins (ceux qui ont gagné la bataille et qui sont au Ciel avec Dieu) sont unis dans cette adoration devant le trône de Dieu avec ceux qui sont sur terre.

 

Lorsque nous entrons dans le culte communautaire de l'Église ici sur terre, nous sommes mystiquement unis aux saints du Ciel. La mort ne nous sépare pas de ceux qui nous ont précédés, car en Christ, il n'y a pas de mort.

 

Les saints vivants en Christ ne sont pas morts. Lorsque nous vénérons les saints, nous faisons preuve d'amour et de respect envers ceux qui nous ont précédés.

 

Embrasser l'icône d'un saint revient à peu près à embrasser une Bible. Nous montrons notre amour et notre respect pour la Parole de Dieu en offrant un baiser, tout comme nous le faisons lorsque nous exprimons notre amour pour notre mère ou notre grand- mère.

 

Lorsque nous embrassons la photo d'un être cher, nous n'adorons pas la personne, mais démontrons de manière concrète notre amour pour la personne.

 

C'est précisément ce que nous démontrons lorsque nous embrassons l'icône d'un saint.

 

Lorsque nous avons besoin de prière, nous ne nous dirigeons pas vers la taverne la plus proche et ne demandons pas à l'homme affaissé au-dessus du bar de prier pour nous (Dieu n'a peut-être pas eu de nouvelles de cet homme depuis très longtemps), nous demandons plutôt des prières à ceux qui sont proches de Dieu.

 

Personne n'est plus proche de Dieu que ceux qui ont vécu une vie sainte ou qui sont morts en martyrs, donc nous savons qu'ils sont vivants en Christ et qu'ils sont écoutés par Lui.

 

Nous ne nous contentons pas de demander à un ami, nous demandons à un saint de prier pour nous parce que le Christ est glorifié en ses saints (2 Thessaloniciens 1:10).

Higoumène (Père-Abbé) Tryphon

Source : Version française Claude Lopez-Ginisty d'après PRAVMIR

 

LE MAL, COMMENT, POURQUOI ?...

Nous traversons tous des épreuves personnelles et collectives, et sommes parfois bouleversés par elles : pourquoi le Dieu de toute bonté permet-il ces souffrances ? Cette énigme préoccupe les auteurs de la Bible, les théologiens et les croyants depuis des siècles.

En 12 vidéos, l'équipe ThéoDom

puise des éléments dans l’Écriture et la tradition pour nourrir notre réflexion et nous aider à garder confiance.

Quelle est la différence entre un apôtre et un disciple ?

PAS LE TEMPS DE PRIER !

REELLEMENT ?....

Pas le temps de prier

Quand je n'ai pas le temps de prier

  •  
  •  
  •  
Il m’arrive souvent (il faut l’avouer) de courir après le temps.

Ça commence le matin quand j’ai du mal à émerger de mon lit. Ça ne s’arrange pas le soir avec la cuisine à faire, le ménage à terminer, la boîte mail à vider, et tout le reste évidemment (linge à étendre, appel de Mme Michu, courses…).

Et enfin ça se finit vers 22h30, cette heure cruciale où je suis trop fatiguée pour faire quoi que ce soit d’autre que dormir. Cette heure cruciale où précisément je me dis enfin : « Tiens, mais je n’ai pas prié aujourd’hui ? ». Sauf que, voilà, à peine entamé le premier Je vous salue Marie, me voici profondément endormie.

J’ai fini par trouver la prière plus efficace que compter les moutons. Mais j’ai aussi trouvé qu’à force de ne pas prendre le temps de prier, je finissais par prier de moins en moins. Voire plus du tout.

Moi, dévorée par les choses à faire

Je me souviens d’un prêtre qui disait que le temps « perdu » à prier était en réalité un gain de temps incroyable. En résumé, perdre 15 minutes à prier permettrait de gagner au moins une heure de temps : on devient plus efficace, on arrive à trier les priorités et à aller à l’essentiel, et on laisse à Jésus une plus grande liberté d’action.

Je dois dire, avec le recul, que c’est totalement vrai. J’en ai fait l’expérience un soir quand, submergée de travail, je me suis dit que je n’avais pas le temps de prier. Je me suis mise à travailler d’arrache-pied, mais je n’étais pas très efficace. J’ai fini par faire une pause pour manger un peu, et au bout de deux heures je n’avais pas tant avancé que ça. Ma première pensée a été : prendre un temps de prière ne m’aurait pas fait perdre de temps finalement.

Ma deuxième pensée : si seulement j’avais pris le temps de prier !

Si vous pensez vraiment que prier est essentiel et qu’un chrétien qui ne prie plus est un chrétien en danger, alors vous comprendrez vraiment que prendre le temps de prier est non-négociable !

(Source: Témoignage sur Internet:https://blog.youpray.fr/prier-quand-je-nai-pas-le-temps/)

L'AMOUR EST LA PLUS BELLE FLEUR

DU JARDIN DES VERTUS

 

L'amour est la plus belle fleur 
du jardin des vertus 
qui constituent collectivement 
le bouquet du discernement.

C'est la couleur la plus vive de l'arc-en-ciel 
du ciel évangélique.
C'est la Perle de plus grand prix 
sur la couronne de la foi.
C'est la clé qui ouvre toutes les portes 
des relations humaines.
C'est la médecine qui guérit toutes les maladies 
de l'âme et du corps.
C'est le miroir 
avec des milliers de reflets de Dieu.
C'est le sourire heureux 
du printemps.
C'est la note de vie 
la plus mélodieuse.
C'est l'hymne évangélique et angélique 
du Ciel.

Un certain saint priait ainsi :
« Ô Seigneur, 
permets-moi d'aider les autres, 
et non aux autres de m'aider. 
Donne-moi la force d'aimer, 
pas d'être aimé. 
Donne-moi la force d'être compréhensif, 
et non d'être compris. »

L'amour, la façon dont il a été enseigné par notre Seigneur, et non la façon dont il est mal compris et déformé par les gens, est une expression de sacrifice.

C'est comme un arôme spirituel. [Eph. 4:18]

Il appartient au cœur, comme fruit et offrande de notre disposition.

L'amour ne se mesure pas à CE que vous donnez, 
mais à COMMENT vous le donnez.

L'amour ne consiste pas seulement à tendre votre main, 
mais aussi à donner votre cœur.

Si vous savez vous partager avec les autres, 
alors vous savez aimer !

« Car Dieu aime qui donne avec joie » [2 Cor. 9:7] dit Paul aux Corinthiens.

Dieu aime la personne miséricordieuse 
qui donne avec empressement, 
avec un visage joyeux 
et de son propre gré.

Puissions-nous avoir sa bénédiction!

(Père Ephraïm d'Arizona sur l'amour

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
Greel Orthodox Monastery 
of the Virgin of Consolation)

 

 

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIA/ASSINE A PETIÇÃO PARA A LIBERTAÇÃO DOS DOIS BISPOS DE KUNNAPPES NA SÍRIA

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

(Fresque du Christ en majesté e la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Chœur de l'Eglise du Monastère )

 Monastère Syro-Orthodoxe N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

(Fresque des Sts Pères Intérieur droit du Chœur de l'Eglise du Monastère Syriaque) 
Messe journalières en semaine à 10h30
 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

(Fresque des Sts Pères Intérieur gauche du Chœur de l'Eglise du Monastère Syriaque) 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORRAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

=+=+=+=+=+=+=+=+=

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

BRESIL, PEROU et COLOMBIE:

Pour obtenir les adresses des Monastères et des paroisses et Œuvres sociales,

, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

HAITI :

Pour obtenir les adresses des Monastères et des paroisses et Œuvres sociales,

, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

MADAGASCAR :

Pour obtenir les adresses des paroisses et Œuvres sociales,

, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syro-Orthodoxe

de la Bse Vierge Marie,

Mère de Miséricorde
Brévilly,4
61300 CHANDAI (Françe).

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez ci-dessous:

 

Service Archidiocésain de la Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone de Mar Thomas pour les ministères d'Exorcisme, de Délivrance et de Guérison intérieure.

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).<