Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2021 2 07 /09 /septembre /2021 13:51

 

Nos prochains Rendez-vous Liturgiques au Monastère

et en dehors pour  Septembre et Octobre:

 

 

¤Au Monastère:

-Mercredi 8 SEPTEMBRE, 

NATIVITE DE LA TRS SAINTE VIERGE MARIE *

MARDI 14 ET DIMANCHE 15 SEPTEMBRE, Pèlerinage de la Croix Glorieuse:

 

*Messe à 10h au Monastère suivie d'un Pèlerinage à Dozulé (Pique-nique), retour en soirée.

 

*MERCREDI 29 SEPTEMBRE,

GRAND PÈLERINAGE A SAINT MICHEL ARCHANGE 

ET AUX SAINTS ARCHANGES AU Monastere

Messe à 10h30 et programme habituel.

Du 29 Septembre au 3 Octobre inclusivement, RETRAITE DE DÉLIVRANCE ET DEGUÉRISON.

 

¤ Dimanche 3 Octobre,

Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de

Miséricorde 

et aux Saints du Kerala.

Programme habituel*

¤ANGOULÊME (Jauldes):

-Dimanche 12 et 26 SEPTEMBRE*

-Dimanche 10 et 24 OCTOBRE*

 

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):

- Samedi  25 Septembre 

- Samedi 23 OCTOBRE*

 

* Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternelle et de la réception des fidèles.

 

  

 

 
Chers amis. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse)!
BONNE JOURNÉE A TOUS !
En cette veille de la Nativité de la Très Sainte Vierge Marie, dernier jour du jeûne préparatoire à cette Fête, nous faisons mémoire d'un Martyr : Saint Sozon.
Originaire de Lycaonie (Asie Mineure), saint Sozon vécut sous le régne de Dioclétien (vers 304).
Avant de recevoir ce nom au Saint Baptême, il s'appelait Tarasios et exerçait la profession de berger.
De cette activité, il apprit l'art de paître les brebis spirituelles et amena par son enseignement un grand nombre de païens à la foi.
Ayant un jour reçu l'assurance dans une vision qu'il était temps pour lui de confesser le Christ par son sang, il descendit vers Pompéiopolis en Cilicie, et se rendit dans le temple des idoles, où l'on adorait une statue en or d'Artémis.
Il coupa une main de la statue et, après l'avoir réduite en petits morceaux, distribua l'or aux pauvres.
Grande fut l'émotion parmi les païens lorsqu'ils constatèrent le larcin, et plus grand encore leur étonnement en voyant le bienheureux Sozon devancer leurs soupçons et se rendre de lui-même.
On s'empara de lui aussitôt pour le mener devant le gouverneur de Cilicie, Maximien.
Comme les coups qu'on lui appliquait ne pouvaient entamer sa résolution de confesser le Christ, on lui fit chausser des sandales de fer couvertes de clous et on l'obligea à courir.
Le Saint était plein de joie en voyant son sang se répandre à terre comme une rosée bienfaisante.
C'est dans cette joie surnaturelle qu'il remit son âme dans les mains de Dieu, après avoir été si cruellement frappé que ses os et ses entrailles apparaissaient de toutes parts.
Lorsque ses bourreaux voulurent allumer un grand feu pour brûler son corps un orage violent se déclencha soudain, la pluie éteignit le feu et les bourreaux se dispersèrent effrayés, laissant de pieux fidèles venir prendre soin des restes du Saint Martyr.
La Quadischa Qurbana (Sainte Messe) de ce jour sera célébrée pour le repos de l'âme de Son Eminence le regretté Joseph Mar Koorilose, Valiya Métropolite de la Misc Thozhiyoor et Métropolite Majeur de notre Juridiction de 2005 à 2011.
PROCHAINE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE LE DIMANCHE 3 OCTOBRE : L'Assemblée Générale Extraordinaire se tiendra de l'Association Cultuelle de notre Métropolie et Ordinaire de l'association caritative CARITAS ESOF se tiendront à l'occasion Pèlerinage d'octobre à Notre-Dame de Miséricorde.
La première pour entériner les modifications qui précédemment apportées et renouveller le bureau , la seconde, pour renouveler le bureau.
Que tous ceux et celles qui ne pourraient y être présents veuillent bien s'y faire représenter en envoyant leurs procurations MONTRANT AINSI L’INTÉRÊT QU'ILS PORTENT A LA VIE DE L'EGLISE.
Je vous laisse en méditation pour cette veille de la Nativité de Notre-Dame cette parole orthodoxe du jour :
"Dieu donne à l’homme la sagesse et lui révèle le Mystère de reconnaître (recogniz­ing) Dieu lui-même, mais seulement si l’homme au cœur pur demande à Dieu de l’aide pour reconnaître la Vérité." (I. Archangelsky)
Encore une fois, bonne journée à tous et chacun, épuisé, je suis contraint de me mettre au repos si je veux pouvoir assumer la desserte pastorale de la paroisse d'Angoulême ce week-end. Je me suis donc retiré au calme de la "Maison Sainte Barbe" à Chaise-Dieu du Theil pour y reprendre souffle en me recueillant.
Merci de me porter dans vos prières comme je le fais constamment pour vous et les vôtres.
Votre respectueusement et fraternellement dévoué dans le Christ, notre Seigneur.
+Métropolite Mor Philipose.

 

◇◇◇◇◇◇◇
SOYEZ TOUS PRÉSENTS
# Mercredi 8 Septembre (Au Monastère) , NATIVITÉ de Notre-Dame.
# DIMANCHE 12( Abouna Mickaël , Père Michael Nkeng) au Monastère, Mor Philipose à Jauldes) et le 29 SEPTEMBRE,
GRAND PÈLERINAGE A SAINT MICHEL ARCHANGE ET AUX SAINTS ARCHANGES au Monastère en Normandie
(Possibilité d'arriver la veille et de loger sur place )
Messe à 10h30 et programme habituel.
☆ RETRAITE SPIRITUELLE :
Du Dimanche 29 Septembre au 3 Octobre inclusivement, RETRAITE DE DÉLIVRANCE ET DE GUÉRISON.(Visite de Sanctuaires: Chartres, etc...)
¤ Dimanche 3 Octobre,
Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde
et aux Saints du Kerala. Assemblées Générales des deux Associations Cultuelle ( De la Métropolie / Archidiocèse ) et Caritative .
Programme habituel*
INSCRIPTIONS :
MONASTÈRE SYRO-ORTHODOXE de la Bse Vierge Marie Mère de Miséricorde.
4 Brevilly
61300 CHANDAI
Tel: 0233247958
Courriel :asstradsyrfr@laposte.net

 

Lectionnaire pour la Nativité de la Très Sainte Vierge Marie

(8 Septembre)

Evening:
St. Mathew 12:38-50

Morning:
St. Mark 3:31-35

Before Holy Qurbono:
Exodus 3:1-10
I Samuel 17:37-40, 48-51
Ezekiel 44:1-3
Isaiah 11:1-8

Quadisha Qurbona (Sainte Messe):


Ière de St Jean 3: 2-16:
02 Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.

03 Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.

04 Qui commet le péché transgresse la loi ; car le péché, c’est la transgression.

05 Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui.

06 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.

07 Petits enfants, que nul ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ;

08 celui qui commet le péché est du diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu s’est manifesté.

09 Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu.

10 Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.

11 Tel est le message que vous avez entendu depuis le commencement : aimons-nous les uns les autres.

12 Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère. Et pourquoi l’a-t-il égorgé ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises : au contraire, celles de son frère étaient justes.

13 Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous.

14 Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.

15 Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier, et vous savez que pas un meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.

16 Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.

 

Épître aux Hébreux 2: 14-18:
14 Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair, Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable,

15 et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.

16 Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges, c’est la descendance d’Abraham.

17 Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple.

18 Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.

 

Saint Luc 8: 16-21:
16 Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase ou ne la met sous le lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière.

17 Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n’est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour.

18 Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car à celui qui a, on donnera ; et à celui qui n’a pas, même ce qu’il croit avoir sera enlevé. »

19 La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule.

20 On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. »

21 Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et la mettent en pratique. »

11: 27-28:

27 ...Une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire : « Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »

28 Alors Jésus lui déclara : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »

 

Homélie sur la Nativité de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie

par Saint Justin (Popovitch) de Tchélié.


« La sainte fête que nous célébrons aujourd’hui apporte la joie à l’univers entier, comme le dit ce chant magnifique :

« En ce jour, la Très Sainte Mère de Dieu introduit le Christ dans l’univers ! »

Comme si Dieu avait été chassé de la terre – et Il l’a été.

Dieu est chassé de la terre par nous les hommes, par notre ancêtre Ève.

La Très Sainte Vierge rend Dieu au monde.
C’est là la grande joie.

Le tropaire du jour nous parle de cette grande joie et de cette grande vérité.

La nativité de la Très Sainte Mère de Dieu, est-il dit dans le tropaire, « a annoncé la joie à l’univers », au monde entier.

Pourquoi ?

Parce que c’est avec Elle que le Seigneur Christ est venu dans ce monde !

Il est devenu homme à cause d’Elle et par Elle, et Il nous a donné tout ce qu’Il pouvait en tant que Dieu-homme, apportant toutes les joies du paradis sur la terre, qui était devenue un enfer en raison de nos péchés, en raison des péchés des hommes.

Non pas en raison des péchés de qui que ce soit d’autre, non pas ceux du diable et de ses anges noirs, mais à cause de l’homme, car l’homme est tombé, sa chute est inexprimable.

Et la Très Sainte Mère de Dieu, en engendrant le Seigneur Christ, a enfanté le salut du monde.

D’où la multitude de prières, la multitude d’hymnes qui sont adressés à la Très Sainte Mère de Dieu dans l’Église orthodoxe.

Il n’y a jamais de fin, il ne saurait y avoir de fin aux chants qui La glorifient, aux chants qui glorifient son œuvre immense, sa vie sans péchés.

En vérité, Elle nous a apporté le remède contre la mort, et c’est là la nécessité de premier ordre et la plus importante bonne nouvelle pour tous les êtres humains.

La mort est l’horreur des horreurs, tandis que la Très Sainte Vierge a enfanté Dieu !

Il est dit aujourd’hui dans le tropaire que la « joie a brillé pour le monde entier », car Elle a enfanté Celui qui a vaincu la mort, le Christ !

Oui, Elle seule est sans péchés, Elle seule est « très pure », « plus pure que les Chérubins et les Séraphins », Elle nous a apporté à nous les hommes cette grande joie sur la terre, aux hommes qui en avaient chassé Dieu.

Il y a en ce monde beaucoup de maladies, mais la pire d’entre elles est la mort.

La Très Sainte Mère de Dieu se manifeste comme le premier médecin véritable qui guérit de la mort, car elle guérit du péché, elle guérit de tout ce qui est démoniaque et elle rend l’homme à Dieu. En vérité, Elle a fait demeurer Dieu, Elle L’a introduit, dans ce monde et dans l’homme, dans les deux.


Qu’est-ce que la Sainte Communion ?

C’est la joie infinie.

C’est l’introduction du Christ dans nos âmes pécheresses et tombées, dans notre monde.

Par la Sainte Communion, nous recevons le Christ ressuscité.

Pour cette raison, la Très Sainte Mère de Dieu est en vérité « plus vénérable que tous les Chérubins et les Séraphins » ; sans Elle, il n’y aurait pas eu de salut pour nous, sans Elle, il n’y a ni paradis, ni ciel.

Sans Elle, il n’y a pas de remède à la mort, et Elle nous a donné le remède le plus sûr en enfantant le Sauveur et en nous rendant dignes de Son saint Corps et de Son Saint Sang, de la communion et de la vie par Lui et en Lui.

Aussi, les êtres humains sur terre ne peuvent jamais assez glorifier la Très Pure Mère de Dieu, ne peuvent jamais assez exprimer son œuvre, sa vie sans péché, ils ne peuvent jamais L’exprimer, Elle qui nous a donné le paradis.


Mais où est le paradis ?

Il est dans le Christ.

Lorsque tu Le portes en toi, par la Sainte Communion, ou par n’importe quelle prière, longue ou courte, voici que tu chasses de toi le péché.

 

Et derrière le péché se dissimule l’enfer, derrière le péché se trouve toujours le diable. La Très Sainte Mère de Dieu nous a donné le meilleur exemple de la façon de servir le Christ, de servir Dieu. On Le sert uniquement par une vie parfaite et sans péché.

Aussi, il n’y a jamais de fin à notre repentir sur terre, car les esprits mauvais nous épient sans cesse et expulsent de notre être tout ce qui est paradisiaque, tout ce qui est divin, et le mène dans ce qui est péché, dans ce qui est infernal.

Et toi, lorsque tu adresses tes prières à la Très Sainte Mère de Dieu, que fais-tu en réalité ?

Tu portes Dieu en toi, et lorsqu’Il entre en toi, Il chasse tout péché, toute obscurité.

Oui, le Christ, par le jour de la Nativité de la Très Sainte Vierge, nous a apporté cette grande joie, la joie à l’univers, et ce remède, ce remède inestimable à la mort.

Car il n’y a pas de joie dans ce monde, si la mort n’est pas vaincue, et cela, c’est le Seigneur qui l’a fait.

Et c’est en vue de cet exploit que L’a enfanté la Mère de Dieu. Aussi, il n’y a pas de limites à notre gratitude envers Elle et la prière que nous lui adressons ne cessera jamais.

Elle est toujours toute notre espérance, toujours notre Protectrice, toujours notre Rédemptrice de tout péché, c’est-à-dire de toute mort spirituelle.


Et nous, glorifiant en ce jour la Très Sainte Mère de Dieu, nous sommes guéris en fait par sa nativité de tout ce qui est mortel, du péché et des passions.

Ainsi, nous ressuscitons de la mort et nous vainquons toute mort. Car la Très Sainte Mère de Dieu nous a menés de vertu en vertu, de la foi à l’amour, de l’amour à la miséricorde, de la miséricorde au jeûne et à toutes les autres vertus, afin que nous puissions nous aussi vaincre tout ce qui est mortel en nous et que nous servions le Christ, qui pour nous devient homme, pour nous a pris la mort sur Lui.

Et cela afin de nous ressusciter et de nous donner les forces victorieuses sur tout ce qui est mortel.

En d’autres termes : sur tout ce qui nous sépare de Dieu, du Christ.

Car la Très Sainte Mère de Dieu achemine chacun de nous sur la voie du salut, la voie de la grande joie qu’elle nous a apportée aujourd’hui, afin que nous soyons rendus dignes, par notre ascèse, nos prières, bien que faibles et impuissantes, du Royaume Céleste, que le Seigneur est venu en ce monde nous donner. Afin que nous le réalisions tout au long de notre vie, afin que vivions encore ici sur terre par le Ciel et servions le Christ, ce que nous ne pouvons faire avec succès que si nous sommes conduits et guidés par la Très Sainte Mère de Dieu, à Laquelle convient tout honneur et gloire, maintenant et toujours et dans tous les siècles. !

Amîn ! 

D'où vient, le 8 septembre fête de la nativité de
 
la Vierge Marie?
 
1:
L’origine de cette fête s’inspire du Protévangile de Jacques, un écrit apocryphe du IIe siècle et non retenu dans le canon des Écritures Saintes.
Cet écrit relate les événements dits de l’enfance de Marie, de sa conception jusqu’au moment où elle donne naissance à Jésus.
Les noms de ses parents, Anne et Joachim, nous viennent de cet apocryphe.
Joachim et Anne, les parents de Marie étaient de la race de David, de laquelle devait naître le Sauveur promis au monde, mais ils étaient avancés en âge et n’avaient point d’enfants ;
donc nulle espérance humaine pour eux de donner naissance au Rédempteur attendu.
Les évangélistes ne nous disent pas où est née Marie.
On sait seulement qu'elle était parente d'Élisabeth qui habitait en Judée.
Il n'est donc pas impossible qu'elle soit elle-même originaire de Jérusalem comme le veut une antique tradition dont on trouve trace dans l'évangile apocryphe de Jacques.
A Jérusalem Près de la piscine de Bethesda, porte des Lions Il existait une maison appelée "la Maison d'Anne."
Près de cette maison fut érigée une église dont la dédicace eut lieu un 8 septembre.
L'anniversaire de cette dédicace fut commémoré chaque année. La fête s'étendit à Constantinople au Ve siècle puis en Occident.
Plus tard, on lui adjoignit la fête de sa conception, neuf mois auparavant d'où le 8 décembre.
Nativité de la Vierge, enluminure du XVe sc.
La Nativité de Marie est une des grandes fêtes de l'année liturgique byzantine car elle inaugure l'économie du salut et l'inscription du Verbe de Dieu dans l'histoire des hommes.
 
2:
En général, nous vénérons les saints le jour anniversaire de la mort, qui évoque pour nous leur naissance au ciel.
Les Églises d’Orient et d’Occident célèbrent la naissance de Marie le 8 septembre
Cette date est celle de la dédicace de la Basilique Sainte-Anne à Jérusalem, érigée sur le lieu où, selon la tradition, Joachim et Anne, les parents de Marie, auraient demeuré.
En fait, on ne connaît ni le lieu ni de la date de naissance de la Vierge Marie.
La naissance de Marie n'est pas évoquée dans la Bible, mais depuis le début du Ve siècle, on vénère près de la piscine de Bethesda, porte des Lions, à Jérusalem, le lieu où elle serait née.
En effet, la tradition orientale y fixe la maison d’Anne et Joachim, parents de Marie, au niveau de l’église Sainte-Anne de Jérusalem.
La fête de la nativité de Marie est l’occasion de célébrer celle qui a eu le courage de dire oui, sans conditions, à Dieu.
C’est aussi au Ve siècle que la fête s’étendit d’abord à Constantinople et elle fut introduite en Occident en 701 par le pape Serge Ier d’origine syriaque.
Depuis le VIe siècle, on vénère à Jérusalem, près de la piscine de Bézatha, le lieu où serait née la Vierge Marie.
C’est dans la basilique de la Nativité de Marie, que saint Jean Damascène proclamait de fêter dans la joie ce jour qui a vu naître la Mère du Christ, elle qui est le "commencement du salut".
« Que de miracles se réunissent en cette enfant, que d'alliances se font en elle ! Fille de la stérilité, elle sera la virginité qui enfante.
En elle se fera l'union de la divinité et de l'humanité, de l'impassibilité et de la souffrance, de la vie et de la mort, pour qu'en tout ce qui était mauvais soit vaincu par le meilleur.
O fille d'Adam et Mère de Dieu !
Et tout cela a été fait pour moi, Seigneur !
Si grand était votre amour pour moi que vous avez voulu, non pas assurer mon salut par les anges ou quelque autre créature, mais restaurer par vous-même celui que vous aviez d'abord créé vous-même.
C'est pourquoi je tressaille d'allégresse et je suis plein de fierté, et dans ma joie, je me tourne vers la Source de ces merveilles, et emporté par les flots de mon bonheur, je prendrai la cithare de l'Esprit pour chanter les hymnes divins de cette naissance... »
(St Jean Damascène .Première homélie pour la nativité de la Vierge Marie)
Texte du Père Pierre Gilles pour le 8 septembre en la Fête de la Nativité de La Mère de Dieu qui fait la part belle à la Liturgie de son rite:
-"Par Elle Tabernacle Vivant le Christ est venu dans le monde, déposons nos cœurs au pied de son berceau et comblons Marie de cadeaux en ce jour de son anniversaire. "
Introït et collecte de la fête de la Nativité de Marie Mère de Dieu
Salve, sancta Parens, eníxa puérpera Regem : qui cælum terrámque regit in sǽcula sæculórum. Eructávit cor meum verbum bonum : dico ego ópera mea Regi.
V/. Glória Patri.
Oratio. Collecte
Fámulis tuis, quǽsumus, Dómine, cæléstis grátiæ munus impertíre : ut, quibus beátæ Vírginis partus éxstitit salútis exórdium ; Nativitátis eius votiva solémnitas, pacis tríbuat increméntum. Per Dóminum.
Salut, ô Mère sainte ; mère qui avez enfanté le Roi qui régit le ciel et la terre dans les siècles des siècles.
Ps. 44, 2.
De mon cœur a jailli une parole excellente, c’est que je consacre mes œuvres à mon Roi.
Seigneur, nous vous prions d’accorder à vos serviteurs le don de la grâce céleste ; et, comme l’enfantement de la bienheureuse Vierge a été le principe de leur salut, qu’ainsi la pieuse solennité de sa Nativité leur procure un accroissement de paix.

 

Regarde l’Etoile ! 

Ô homme, qui que tu sois, qui dans cette marée du monde te sens emporté à la dérive parmi les orages et les tempêtes, ne quitte pas des yeux la lumière de cette étoile. Quand se déchaînent les rafales des tentations, quand tu vas droit sur les récifs de l'adversité, regarde l'étoile, appelle Marie !

Si l'orgueil, l'ambition, la jalousie te roulent dans leurs vagues, regarde l'étoile, crie vers Marie ! Si la colère ou l'avarice, si les sortilèges de la chair secouent la barque de ton âme, regarde vers Marie. Quand, tourmenté par l'énormité de tes fautes, honteux des souillures de ta conscience, terrorisé par la menace du jugement, tu te laisses happer par le gouffre de la tristesse, par l'abîme du désespoir, pense à Marie.

Dans les périls, les angoisses, les situations critiques, invoque Marie, crie vers Marie ! Que son nom ne quitte pas tes lèvres, qu'il ne quitte pas ton cœur, et pour obtenir la faveur de ses prières, ne cesse pas d'imiter sa vie. Si tu la suis, point ne t'égares ; si tu la pries, point ne désespères ; si tu la gardes en ta pensée, point de faux pas.

Qu'elle te tienne, plus de chute. Qu'elle te protège, plus de crainte. Sous sa conduite, plus de fatigue. Grâce à sa faveur, tu touches au port. Et voilà comment ta propre expérience te montre combien se justifie la parole : Le nom de la vierge était Marie !

Saint Bernard de Clairvaux

 

Onde é que 8 de setembro, festa da natividade de

a Virgem Maria?

1:
A origem desta festa é inspirada no Protevospel de Tiago, uma escrita apócrifa do segundo século e não mantida no cânone das Sagradas Escrituras.
Este escrito relata os chamados acontecimentos da infância de Maria, desde sua concepção até o momento em que deu à luz Jesus.
Os nomes de seus pais, Anne e Joachim, vieram até nós deste apócrifo.
Joaquim e Ana, os pais de Maria, eram da raça de Davi, de quem o Salvador prometeu ao mundo que nasceria, mas eram idosos e não tinham filhos;
portanto, nenhuma esperança humana para que eles dêem à luz o Redentor esperado.
Os evangelistas não nos dizem onde Maria nasceu.
Sabemos apenas que ela era parente de Isabel, que morava na Judéia.
Portanto, não é impossível que ela mesma seja nativa de Jerusalém, como exige uma antiga tradição que pode ser encontrada no Evangelho apócrifo de Tiago.
Em Jerusalém, perto do tanque de Betesda, Lions Gate, havia uma casa chamada "Casa de Anne".
Perto desta casa foi erguida uma igreja cuja dedicação ocorreu em 8 de setembro.
O aniversário desta dedicação foi comemorado a cada ano. O festival se espalhou para Constantinopla no século V e depois para o Ocidente.
Mais tarde, a festa da sua concepção foi acrescentada a ele, nove meses antes, portanto, dia 8 de dezembro.
Natividade da Virgem, iluminação do dia 15 sc.
O Natal de Maria é uma das grandes festas do ano litúrgico bizantino porque inaugura a economia da salvação e a inscrição da Palavra de Deus na história dos homens.

 2:
Em geral, adoramos os santos no aniversário da morte, que para nós marca seu nascimento no céu.
Igrejas Orientais e Ocidentais celebram o nascimento de Maria em 8 de setembro
Esta data é a da dedicação da Basílica de Santa Ana em Jerusalém, erigida no lugar onde, segundo a tradição, teriam vivido Joaquim e Ana, pais de Maria.
Na verdade, nem o lugar nem a data de nascimento da Virgem Maria são conhecidos.
O nascimento de Maria não é mencionado na Bíblia, mas desde o início do século V as pessoas veneram perto da piscina de Betesda, porta dos Leões, em Jerusalém, o lugar onde ela nasceu.
Na verdade, a tradição oriental fixa a casa de Ana e Joaquim, pais de Maria, ali ao nível da Igreja de Santa Ana em Jerusalém.
A festa do Natal de Maria é uma ocasião para festejar quem teve a coragem de dizer sim, sem condições, a Deus.
Foi também no século 5 que o festival se espalhou pela primeira vez em Constantinopla e foi apresentado ao Ocidente em 701 pelo Papa Serge I de origem Siríaca.
Desde o século 6, as pessoas veneravam em Jerusalém, perto da piscina Bézatha, o lugar onde a Virgem Maria nasceu.
É na Basílica da Natividade de Maria que São João Damasceno proclamou para celebrar com alegria este dia que viu o nascimento da Mãe de Cristo, Aquela que é o "princípio da salvação".

Culture locale dans l'Orne:

 

Nativité de la Vierge


Ce bas-relief de l’ancienne abbaye de Saint-Evroult en Ouche est une des rares images conservées dans l’Orne de cet événement. On y voit sainte Anne qui repose, son époux Joachim à son chevet. La sage-femme présente Marie sur un linge, au centre de la composition, prête à prendre son premier bain. En bas, à droite, l’attend son berceau.
Ce bas-relief date du 16e siècle, il est classé au titre des Monuments historiques et visible dans l’église communale.

 

(SOURCES: Cliché : Francis Bouquerel- Direction des archives et du patrimoine culturel de l'Orne)

Where does September 8, the feast of the nativity of

the Virgin Mary?

1:
The origin of this feast is inspired by the Protevospel of James, an apocryphal writing of the second century and not retained in the canon of the Holy Scriptures.
This writing relates the so-called events of Mary's childhood, from her conception until the moment she gave birth to Jesus.
The names of his parents, Anne and Joachim, come to us from this apocryphal.
Joachim and Anne, the parents of Mary, were of the race of David, from whom the Savior promised to the world was to be born, but they were advanced in years and had no children;
therefore no human hope for them to give birth to the awaited Redeemer.
Evangelists do not tell us where Mary was born.
We only know that she was related to Elizabeth who lived in Judea.
It is therefore not impossible that she herself is a native of Jerusalem, as is required by an ancient tradition which can be found in the apocryphal Gospel of James.
In Jerusalem Near Bethesda Pool, Lions Gate There was a house called "Anne's House."
Near this house was erected a church whose dedication took place on September 8.
The anniversary of this dedication was commemorated each year. The festival spread to Constantinople in the fifth century and then to the West.
Later, the feast of his conception was added to him, nine months before, hence the 8th of December.
Nativity of the Virgin, illumination of the 15th sc.
The Nativity of Mary is one of the great feasts of the Byzantine liturgical year because it inaugurates the economy of salvation and the inscription of the Word of God in the history of men.

 2:
In general, we worship saints on the anniversary of the death, which for us marks their birth in heaven.
Eastern and Western Churches celebrate the birth of Mary on September 8
This date is that of the dedication of the Basilica of Saint Anne in Jerusalem, erected on the place where, according to tradition, Joachim and Anne, the parents of Mary, would have lived.
In fact, neither the place nor the date of birth of the Virgin Mary is known.
The birth of Mary is not mentioned in the Bible, but since the beginning of the fifth century, people venerate near the swimming pool of Bethesda, door of the Lions, in Jerusalem, the place where she was born.
In fact, Eastern tradition fixes the house of Anne and Joachim, parents of Mary, there at the level of the Church of St. Anne in Jerusalem.
The feast of the nativity of Mary is an opportunity to celebrate the one who had the courage to say yes, without conditions, to God.
It was also in the 5th century that the festival first spread to Constantinople and was introduced to the West in 701 by Pope Serge I of Syriac origin.
Since the 6th century, people have venerated in Jerusalem, near the Bézatha pool, the place where the Virgin Mary was born.
It is in the Basilica of the Nativity of Mary, that Saint John Damascene proclaimed to celebrate with joy this day which saw the birth of the Mother of Christ, she who is the "beginning of salvation".

 

 

10 versets bibliques pour demander et donner le pardon
 

Les versets bibliques sont de vrais supports pour guider le croyant dans sa vie personnelle au jour le jour. Pour vous accompagner pendant la période estivale, Aleteia en a choisi une centaine, répartie en dix volets, à mémoriser comme des petites phrases-clefs pour bien préparer la rentrée. Aujourd’hui, le pardon.

Les secrets d’une vie chrétienne épanouie résident dans la Parole de Dieu. Rien de mieux, en cette pause estivale, que de lire, prier ou méditer des versets bibliques pour repenser aux promesses de Dieu, à la vraie Vérité, par rapport à la vie, par rapport à la nature humaine. Quelques petites phrases clefs à mémoriser selon les circonstances sont un bon moyen pour ne pas laisser les mauvaises pensées prendre le dessus.

Demander et donner le pardon, voilà une chose qui n’est pas toujours évidente à faire. Or, le chrétien « doit être ouvert au pardon et doit toujours pardonner », nous recommande ponctuellement le pape François. Le pardon, dit-il, n’est pas une option mais une nécessité, qui « ne nie pas les torts subis mais reconnaît que l’être humain, créé à l’image de Dieu, est toujours plus grand que le mal qu’il commet ». Le pardon c’est « l’essence de l’amour qui sait comprendre l’erreur et y porter un remède », a-t-il également écrit sur Twitter.

Voici dix versets bibliques qui peuvent aider à ne plus être dans le ressentiment et la haine, empoisonnant sa propre vie et celle des autres :

Jésus, Maître du pardon

Pour croire à la possibilité du pardon, il faut croire en celui qui est à l’œuvre dans nos pardons et disponible à son action. Jésus est le maitre absolu du pardon. En demandant au Père de pardonner aux deux malfaiteurs qui sont à ses côtés au moment de la crucifixion — « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23, 34) — il en est l’exemple suprême.

Pardonner est une des premières bénédictions reçues de Dieu qui a pardonné dans le Christ. Le chrétien est appelé à en faire autant : « Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonnés : faites de même. » (Col 3, 13)

Le pardon, l’obligation du chrétien

Pour s’ouvrir à la possibilité de pardonner, la parabole de l’Évangile selon saint Matthieu « Je t’ai remis toute cette dette parce que tu m’en as prié. Ne devais-tu pas toi aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’avais eu pitié de toi ? » (Mt 18, 32-33) invite le chrétien à se retourner la question.

 

Cette relation entre le pardon que l’on demande à Dieu et celui qu’on doit accorder à ses frères est si nette que le Christ l’a inscrite dans la prière du Notre Père : « Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs » (Mt 6, 12).

Dans le même Évangile, Jésus répond très clairement à Pierre qui trouve que pardonner sept fois à la même personne est déjà le maximum : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept » (Mt 18, 22).

Si on ne pardonne pas ?

Pardonner, comme dit le Pape, n’est pas une option. Pour y arriver faisons nôtre la promesse et les avertissements du Seigneur, comme ceux rapportés dans les évangiles de Matthieu et de Luc :

« Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes » (Mt 18, 14-15).

« Prenez garde à vous-mêmes ! Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. » (Lc 17, 3-4)

Demander ou donner, une même démarche

Que ce soit aux peuples victimes d’injustices, aux victimes d’abus sexuels, aux pauvres… Le Pape demande souvent pardon pour des actes où les chrétiens ont leur part de responsabilité. Demander pardon, comme pardonner, demande du courage. Ce n’est pas non plus une option. On commence par présenter nos excuses au Seigneur comme Saül à Samueldans l’Ancien Testament : « Maintenant, je t’en prie, enlève mon péché, reviens avec moi, que je me prosterne devant le Seigneur » (1 Samuel 15, 25). Puis on se met dans l’attitude décrite dans le livre de Jérémie : « Oui, je me repens après être revenu ; après avoir reconnu qui je suis, je me frappe la poitrine. Je rougis et je suis confus, car je porte la honte de ma jeunesse » (Jr 31, 19)

Mais qui connaît toutes ses erreurs ? Dans le doute, demandez inlassablement au Seigneur : « Purifie-moi de celles qui m’échappent » (Ps 18, 13). Dieu promet de tout effacer — « C’est moi, oui, c’est moi qui efface tes crimes, à cause de moi-même ; de tes péchés je ne vais pas me souvenir » (Is 43, 25) — Ne tient-il pas toujours ses promesses ?

On refuse de vous pardonner ? Une personne qui refuse le pardon, se fait surtout du mal à elle-même. Il faut accepter ce refus car « Un frère offensé se ferme plus qu’une forteresse… » (Proverbes 18, 19). La meilleure chose à faire est d’éviter les offenses en cascade et de prier le Maître de l’impossible.

Le pardon et l’amour sont indissociables

« Celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour », dit Jésus dans l’Évangile selon saint Luc (Lc 7, 47). Donner le pardon est un acte d’amour dont tout le monde a tout à gagner. Celui qui donne parce qu’il tire un trait et touche du doigt l’amour inconditionnel, il entre en compassion, se sent en paix. Celui qui reçoit parce qu’il peut « expérimenter la joie, la paix et la liberté intérieure pour s’ouvrir à la possibilité de pardonner à son tour », a expliqué le pape François :

« Heureux ceux dont les offenses ont été remises, et les péchés, effacés », (Rm 4, 7).

« C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion » (Lc 15, 7).

Voici une Prière pour apprendre à pardonner et à demander pardon : « Seigneur Jésus, par cette prière je me remets à toi » de Maïsa Castro qui, avec son mari Régis, font partie du Renouveau Charismatique Catholique Brésilien depuis 1977 :

Seigneur Jésus, par cette prière je me remets à toi. J’ai confiance en ta parole et t’ouvre mon cœur tout entier. Reconnaissant mes péchés, j’implore ton pardon pour chacun d’entre eux. Voici ma vie, depuis le jour de ma naissance jusqu’à aujourd’hui. À l’intérieur s’y trouvent toutes mes erreurs, échecs, angoisses, souffrances et mon entière ignorance de ta Parole. Seigneur Jésus, fils du Dieu vivant, prends pitié de moi, pécheur ! Viens à mon secours ! Pardonne mes péchés, connus et cachés.

Délivre-moi de tout vice et de tout mal. En ta présence, je veux pardonner à toutes les personnes m’ayant offensé, peiné ou porté atteinte. Tout comme je te demande de me pardonner mes péchés, comptant sur ta grâce, je leur accorde mon pardon et les remets à toi, faisant appel à ta miséricorde infinie pour chacun d’entre nous. Et maintenant Jésus, viens en moi, je te reçois comme maître et Seigneur.

Viens vivre en moi, donne-moi la grâce de vivre intensément ta parole en toutes circonstances, jours après jours. Inonde-moi de ton Esprit. Viens vivre en moi, Jésus, et empêche-moi de m’éloigner de toi. De tout mon cœur je professe la foi de mon baptême, certain que la grâce accordée par Dieu en ta Personne, par le pouvoir du Saint-Esprit, m’apportera guérison, soutien et me guidera dans cette nouvelle étape que je commence aujourd’hui à tes côtés. Amen. Pardon.

¿Dónde se celebra el 8 de septiembre, fiesta de la natividad de

¿la virgen María?

1:
El origen de esta fiesta está inspirado en el Protevospel de Santiago, escrito apócrifo del siglo II y no retenido en el canon de las Sagradas Escrituras.
Este escrito relata los supuestos acontecimientos de la infancia de María, desde su concepción hasta el momento en que dio a luz a Jesús.
Los nombres de sus padres, Anne y Joachim, nos vienen de este apócrifo.
Joaquín y Ana, los padres de María, eran de la raza de David, de quien el Salvador prometió que nacería el mundo, pero eran de edad avanzada y no tenían hijos;
por tanto, no hay esperanza humana para que den a luz al Redentor esperado.
Los evangelistas no nos dicen dónde nació María.
Solo sabemos que estaba relacionada con Isabel que vivía en Judea.
Por tanto, no es imposible que ella misma sea originaria de Jerusalén, como exige una antigua tradición que se encuentra en el evangelio apócrifo de Santiago.
En Jerusalén, cerca del estanque de Betesda, Puerta de los Leones, había una casa llamada "Casa de Ana".
Cerca de esta casa se erigió una iglesia cuya dedicación tuvo lugar el 8 de septiembre.
Cada año se conmemoró el aniversario de esta dedicación. El festival se extendió a Constantinopla en el siglo V y luego a Occidente.
Posteriormente se le añadió la fiesta de su concepción, nueve meses antes, de ahí el 8 de diciembre.
Natividad de la Virgen, iluminación del 15 sc.
La Natividad de María es una de las grandes fiestas del año litúrgico bizantino porque inaugura la economía de la salvación y la inscripción de la Palabra de Dios en la historia de los hombres.

 2:
En general, adoramos a los santos en el aniversario de la muerte, que para nosotros marca su nacimiento en el cielo.
Las Iglesias orientales y occidentales celebran el nacimiento de María el 8 de septiembre
Esta fecha es la de la dedicación de la Basílica de Santa Ana en Jerusalén, erigida en el lugar donde, según la tradición, habrían vivido Joaquín y Ana, los padres de María.
De hecho, no se conoce ni el lugar ni la fecha de nacimiento de la Virgen María.
El nacimiento de María no se menciona en la Biblia, pero desde principios del siglo V, la gente venera cerca de la piscina de Betesda, puerta de los Leones, en Jerusalén, el lugar donde ella nació.
De hecho, la tradición oriental fija la casa de Ana y Joaquín, padres de María, allí al nivel de la Iglesia de Santa Ana en Jerusalén.
La fiesta de la Natividad de María es una oportunidad para celebrar a quien tuvo el valor de decir sí, sin condiciones, a Dios.
También fue en el siglo V cuando el festival se extendió por primera vez a Constantinopla y fue introducido en Occidente en 701 por el Papa Serge I de origen siríaco.
Desde el siglo VI, la gente venera en Jerusalén, cerca de la piscina Bézatha, el lugar donde nació la Virgen María.
Es en la Basílica de la Natividad de María, que San Juan Damasceno proclamó para celebrar con alegría este día que vio el nacimiento de la Madre de Cristo, quien es el "principio de la salvación".

Homélie pour la Nativité de la Vierge Marie,

Theotokos

 
St. John of Kronstadt
 
 
(Saint Jean de Cronstadt: Homélie pour la Nativité de la Mère de Dieu)
 
Ta nativité, ô Vierge Mère de Dieu,
A répandu la joie sur toute la terre:
Car de toi a jailli
Le Fils de Justice, le Christ notre Dieu.
 
 
Chers frères et sœurs, nous célébrons solennellement la Nativité de la Très Sainte Vierge Marie, née de ses parents stériles, les pieux Joachim et Anne. 


La Sainte Eglise a établi cette fête durant les premiers siècles de la foi chrétienne. L'événement que nous célébrons, la naissance de la jeune fille choisie de Dieu, a apporté la joie au monde entier, car le Dieu-homme, Jésus-Christ, qui rayonna venant d'elle, a détruit la malédiction de Dieu qui pesait lourdement sur la race humaine qui était maudite, à cause de la transgression, et Il lui a apporté la bénédiction de Dieu, après avoir piétiné la mort, Il a donné aux gens la vie éternelle. Ainsi, la Sainte Église explique-t-elle la cause de la joie présente.
 
Les parents de la toujours Vierge se lamentèrent longtemps de leur stérilité; ils prièrent longtemps avec ferveur le Seigneur pour qu'Il les délivre de cette stérilité, qui était considérée comme une punition de Dieu pour les péchés.
 
Ils donnèrent beaucoup d'aumônes, afin d'incliner la miséricorde du Tout-Miséricordieux, endurèrent l'opprobre de leurs compatriotes, et par ce deuil et la prière incessante et de bonnes œuvres, ils ont progressivement purifié leurs esprits, et brûlé de plus en plus d’amour et de dévouement pour Dieu, étant ainsi préparés par la Providence de Dieu pour donner naissance à leur bienheureuse fille Marie, choisie parmi tous les peuples pour être la Mère du Verbe incarné.
 
Le Seigneur conduit ses élus à la gloire par un chemin étroit et pénible, car elle même, la Mère de Dieu selon la chair, a reçu la prophétie de Siméon selon laquelle une épée transpercerait son âme, et elle éprouverait de lourdes afflictions dans son âme pendant la vie de souffrance de son Fils, et que les pensées de beaucoup de cœurs seraient dévoilées (Luc 2:34-35).
 
La voie de tous les élus de Dieu est donc difficile et étroite, car le monde et le prince de ce monde, c'est-à-dire, l'Ennemi de Dieu et du peuple, opprimeront le peuple de Dieu. Le Seigneur Lui-même leur permet d'aller par la voie étroite, dans la mesure où Il leur permet de lutter pour Dieu et de mettre en Lui tout leur espoir.
 
Mais nous détournons notre regard de la tristesse vers la joie. Quelle joie la Nativité de la Mère de Dieu nous apporte-t-elle?
 
Expliquons plus en détail l’hymne ecclésial qui explique le sens de la joie de cette fête. Grâce à la naissance de la toujours Vierge, à travers son Fils unique, et son Dieu, l'humanité maudite et bannie fait la paix avec Dieu qui est infiniment blessé par les péchés de l'homme, car le Christ est devenu le médiateur de cette paix (cf. Rom. 5:10 -11).
 
L'homme est libéré de la malédiction et de la mort éternelle, rendu digne de la bénédiction du Père céleste, il est uni et mêlé à la nature divine, il est amené à son héritage d'abord par cette union, selon l’hymne ecclesial. 


L'humanité, autrefois paria, a été digne de la filiation au Père céleste, elle a reçu la promesse de la résurrection glorieuse et de la vie éternelle avec les anges dans les cieux.
 
Tout ceci a été et est opéré par le Fils de Dieu, incarné de la Vierge très pure de l'Esprit Saint, et par l'intercession de Sa Mère très pure.
Comme l'humanité est honorée et magnifiée par la Sainte Vierge Mère de Dieu !
Car la Mère de Dieu a été rendue digne de renouvellement et de la filiation par Dieu, elle s’est rendue, par son humilité et sa pureté incommensurable et très grande, et sa sainteté, digne d’être la Mère du Dieu-homme! 


Elle est toujours le plus puissant intercesseur pour la race chrétienne devant son Fils et son Dieu! Elle est notre espérance sans honte; Elle détourne de nous le nuage sombre de la juste colère de Dieu, nous ouvre à l'ancien Paradis par sa puissante intercession; elle défend les trônes des rois, et les préserve inébranlables pour les siècles. 


Elle a sauvé des milliers de fois la Russie et continue à la sauver, elle l’a rendue forte, l’a glorifiée, l’a établi, et continue à le faire, elle est le garant du salut des pécheurs.
 
Vers elle, les chrétiens dirigent leurs prières innombrables, leurs demandes, et les louanges, doxologies et remerciements, elle a fait et continue de faire des miracles sans nombre dans l'Eglise, jusques aux extrémités du monde.
 
Célébrons brillamment la fête de la Nativité de la Très Pure Vierge Marie, en nous parant de toutes les vertus chrétiennes.
 
Version française Claude Lopez-Ginisty d'après http://www.pravoslavie.ru/english/print39253.htm
---------------------------

Homilia pela Natividade da Virgem Maria,

Theotokos

(São João de Kronstadt: Homilia pela Natividade da Mãe de Deus)

 

Sua natividade, ó Virgem Mãe de Deus,
Espalhe a alegria em toda a terra:
Por causa de você surgiu
O Filho da Justiça, Cristo, nosso Deus.


Queridos irmãos e irmãs, celebramos solenemente a Natividade da Bem-Aventurada Virgem Maria, nascida de seus pais estéreis, os devotos Joachim e Ana.


A Santa Igreja estabeleceu essa festa durante os primeiros séculos da fé cristã. O evento que celebramos, o nascimento da menina escolhida por Deus, trouxe alegria ao mundo inteiro, pois o Deus-homem, Jesus Cristo, que irradiava dela, destruiu a maldição de Deus que pesava pesadamente sobre a raça humana que foi amaldiçoada, por causa da transgressão, e Ele trouxe a bênção de Deus, depois de pisar na morte, deu vida eterna às pessoas. Assim, a Santa Igreja explica a causa da alegria presente.

Os pais da Virgem sempre lamentaram por muito tempo sua esterilidade; oraram fervorosamente ao Senhor por muito tempo para libertá-los dessa estérilidade, que era considerada uma punição de Deus pelos pecados.

Eles deram muitas esmolas, a fim de inclinar a misericórdia do Todo-Misericordioso, suportaram a reprovação de seus compatriotas e, através dessa oração de luto e incessante e boas obras, eles gradualmente limparam suas mentes e queimaram ainda mais. além de amor e devoção a Deus, sendo preparados pela providência de Deus para dar à luz a sua abençoada filha Maria, escolhida de todos os povos para ser a Mãe da Palavra encarnada.

O Senhor leva Seus escolhidos à glória de um modo estreito e doloroso, pois ela mesma, a Mãe de Deus segundo a carne, recebeu a profecia de Simeão, segundo a qual uma espada perfuraria sua alma, e ela experimentaria pesadas aflições em sua alma. durante a vida sofredora de seu Filho, e os pensamentos de muitos corações seriam revelados (Lucas 2: 34-35).

O caminho de todos os escolhidos de Deus é, portanto, difícil e estreito, porque o mundo e o príncipe deste mundo, ou seja, o Inimigo de Deus e o povo, oprimem o povo de Deus. O próprio Senhor permite que eles sigam o caminho estreito, na medida em que Ele lhes permite lutar por Deus e colocar nele toda a sua esperança.

Mas voltamos o olhar da tristeza para a alegria. Que alegria a Natividade da Mãe de Deus nos traz?

Vamos explicar com mais detalhes o hino eclesial que explica o significado da alegria deste festival. Graças ao nascimento da sempre Virgem, através de seu Filho unigênito e seu Deus, a humanidade amaldiçoada e banida faz as pazes com Deus que é infinitamente ferido pelos pecados do homem, pois Cristo se tornou o mediador de essa paz (Romanos 5:10 -11).

O homem está livre da maldição e da morte eterna, digno das bênçãos do Pai celestial, ele está unido e misturado com a natureza divina, ele é trazido à sua herança primeiro por esta união, segundo o hino eclesial.


A humanidade, outrora pária, foi digna de filiação ao Pai celestial; recebeu a promessa da ressurreição gloriosa e da vida eterna com os anjos no céu.

Tudo isso foi e está sendo feito pelo Filho de Deus, encarnado da pura Virgem do Espírito Santo, e pela intercessão de Sua Mãe mais pura.
Como a humanidade é honrada e magnificada pela Santíssima Virgem Mãe de Deus!
Pois a Mãe de Deus foi feita digna de renovação e filiação por Deus, ela se rendeu, por sua humildade e pureza incomensuráveis ​​e incomensuráveis, e sua santidade, digna de ser a Mãe do Deus-homem!


Ela é sempre a intercessora mais poderosa da raça cristã diante de seu Filho e seu Deus! Ela é a nossa esperança sem vergonha; Ele distrai de nós a nuvem negra da ira justa de Deus, abre-nos para o Paraíso antigo por sua poderosa intercessão; defende os tronos dos reis e os preserva inabaláveis ​​por séculos.


Ele resgatou a Rússia milhares de vezes e continua a salvá-la, fortaleceu-a, glorificou-a, estabeleceu-a e continua a fazê-lo, é o garante da salvação dos pecadores.

Para ela, os cristãos dirigem suas inúmeras orações, pedidos e louvores, doxologias e agradecimentos, ela fez e continua a realizar milagres sem número na Igreja, até os confins do mundo.

Celebre brilhantemente a festa da Natividade da Virgem Maria Pura, adornando-nos com todas as virtudes cristãs.

---------------------------

Homily for the Nativity of the Virgin Mary,

Theotokos

(Saint John of Kronstadt: Homily for the Nativity of the Mother of God)

 

Your nativity, O Virgin Mother of God,
Spread the joy on all the earth:
Because of you has sprung
The Son of Justice, Christ our God.


Dear brothers and sisters, we solemnly celebrate the Nativity of the Blessed Virgin Mary, born of her sterile parents, the pious Joachim and Anne.


The Holy Church established this feast during the first centuries of the Christian faith. The event we celebrate, the birth of God's chosen girl, brought joy to the whole world, for the God-man, Jesus Christ, who radiated from her, destroyed the curse of God that weighed heavily on the human race that was cursed, because of the transgression, and He brought him the blessing of God, after trampling on death, He gave people eternal life. Thus, the Holy Church explains the cause of the present joy.

The parents of the Virgin always lamented for a long time their sterility; they fervently prayed the Lord long to deliver them from this barrenness, which was considered a punishment of God for sins.

They gave much alms, in order to incline the mercy of the All-Merciful, endured the reproach of their compatriots, and through this mourning and incessant prayer and good works, they gradually purified their spirits, and burned moreover in addition to love and devotion for God, thus being prepared by the Providence of God to give birth to their blessed daughter Mary, chosen from all peoples to be the Mother of the Word incarnate.

The Lord leads His chosen ones to glory by a narrow and painful way, for she herself, the Mother of God according to the flesh, has received the prophecy of Simeon according to which a sword would pierce her soul, and she would experience heavy afflictions in her soul during the suffering life of his Son, and the thoughts of many hearts would be revealed (Luke 2: 34-35).

The way of all the chosen ones of God is therefore difficult and narrow, because the world and the prince of this world, that is to say, the Enemy of God and the people, will oppress the people of God. The Lord Himself allows them to go in the narrow way, inasmuch as He allows them to fight for God and to put in Him all their hope.

But we turn our gaze from sadness to joy. What joy does the Nativity of the Mother of God bring us?

Let us explain in more detail the ecclesial hymn that explains the meaning of the joy of this festival. Thanks to the birth of the ever-Virgin, through her only-begotten Son, and her God, the accursed and banished humanity makes peace with God who is infinitely wounded by the sins of man, for Christ has become the mediator of this peace (Romans 5:10 -11).

Man is freed from the curse and eternal death, made worthy of the blessing of the heavenly Father, he is united and mixed with the divine nature, he is brought to his inheritance first by this union, according to the anthem ecclesial.


Humanity, once pariah, has been worthy of filiation to the heavenly Father, she has received the promise of the glorious resurrection and eternal life with the angels in heaven.

All this has been and is being done by the Son of God, incarnate of the very pure Virgin of the Holy Spirit, and by the intercession of His most pure Mother.
As humanity is honored and magnified by the Blessed Virgin Mother of God!
For the Mother of God has been made worthy of renewal and filiation by God, she has surrendered, by her immeasurable and immeasurable humility and purity, and her holiness, worthy of being the Mother of the God-man!


She is always the most powerful intercessor for the Christian race before her Son and her God! She is our hope without shame; It distracts from us the dark cloud of God's righteous anger, opens us to ancient Paradise by its powerful intercession; it defends the thrones of kings, and preserves them unshakable for centuries.


It has rescued Russia thousands of times and continues to save it, it has made it strong, glorified it, established it, and continues to do so, it is the guarantor of the salvation of sinners.

To her, Christians direct their innumerable prayers, their requests, and praises, doxologies and thanks, she has done and continues to perform miracles without number in the Church, until the ends of the world.

Celebrate brilliantly the feast of the Nativity of the Most Pure Virgin Mary, by adorning us with all the Christian virtues.

Homilía para la Natividad de la Virgen María,

Theotokos

(San Juan de Kronstadt: Homilía para la Natividad de la Madre de Dios)

 

Tu natividad, oh Virgen Madre de Dios,
Difunde la alegría en toda la tierra:
Por ti ha surgido
El Hijo de Justicia, Cristo nuestro Dios.


Queridos hermanos y hermanas, celebramos solemnemente la Natividad de la Bienaventurada Virgen María, nacida de sus estériles padres, los piadosos Joaquín y Ana.


La Santa Iglesia estableció esta fiesta durante los primeros siglos de la fe cristiana. El evento que celebramos, el nacimiento de la niña elegida de Dios, trajo alegría a todo el mundo, porque el Dios-hombre, Jesucristo, que irradió de ella, destruyó la maldición de Dios que pesaba fuertemente en la raza humana que fue maldecida, debido a la transgresión, y le trajo la bendición de Dios, después de pisotear la muerte, le dio a la gente vida eterna. Así, la Santa Iglesia explica la causa de la alegría presente.

Los padres de la Virgen siempre lamentaron durante mucho tiempo su esterilidad; Oraron fervientemente al Señor por mucho tiempo para liberarlos de esta esterilidad, que se consideraba un castigo de Dios por los pecados.

Dieron muchas limosnas, para inclinar la misericordia del Todo Misericordioso, soportaron el reproche de sus compatriotas, y a través de este duelo e incesante oración y buenas obras, gradualmente aclararon sus mentes, y quemaron más y más. Además del amor y la devoción a Dios, siendo preparados por la Providencia de Dios para dar a luz a su bendita hija María, elegida de todos los pueblos para ser la encarnación de la Madre de la Palabra.

El Señor lleva a sus elegidos a la gloria por un camino estrecho y doloroso, porque ella misma, la Madre de Dios según la carne, ha recibido la profecía de Simeón según la cual una espada perforaría su alma, y ​​ella experimentaría fuertes aflicciones en su alma. durante la vida sufriente de su Hijo, y los pensamientos de muchos corazones serían revelados (Lucas 2: 34-35).

El camino de todos los elegidos de Dios es, por lo tanto, difícil y estrecho, porque el mundo y el príncipe de este mundo, es decir, el Enemigo de Dios y el pueblo, oprimirán al pueblo de Dios. El Señor mismo les permite ir por el camino angosto, en la medida en que les permite luchar por Dios y poner en él toda su esperanza.

Pero cambiamos nuestra mirada de la tristeza a la alegría. ¿Qué alegría nos trae la Natividad de la Madre de Dios?

Expliquemos con más detalle el himno eclesial que explica el significado de la alegría de este festival. Gracias al nacimiento de la siempre Virgen, a través de su Hijo unigénito y su Dios, la humanidad maldita y desterrada hace las paces con Dios, que está infinitamente herido por los pecados del hombre, porque Cristo se ha convertido en el mediador de esta paz (Romanos 5:10 -11).

El hombre se libera de la maldición y la muerte eterna, se hace digno de la bendición del Padre celestial, se une y se mezcla con la naturaleza divina, esta unión lo lleva a su herencia primero, según el himno. eclesial.


La humanidad, una vez paria, ha sido digna de filiación al Padre celestial, ha recibido la promesa de la gloriosa resurrección y la vida eterna con los ángeles en el cielo.

Todo esto ha sido y lo está haciendo el Hijo de Dios, encarnado de la muy pura Virgen del Espíritu Santo, y por la intercesión de Su Madre más pura.
¡Como la humanidad es honrada y magnificada por la Santísima Virgen Madre de Dios!
¡Porque la Madre de Dios ha sido hecha digna de renovación y filiación por Dios, ella se ha rendido, por su inconmensurable e inconmensurable humildad y pureza, y su santidad, digna de ser la Madre del Dios-hombre!


¡Ella es siempre la intercesora más poderosa para la raza cristiana ante su Hijo y su Dios! Ella es nuestra esperanza sin vergüenza; Nos distrae de la nube oscura de la ira justa de Dios, nos abre al antiguo Paraíso por su poderosa intercesión; defiende los tronos de los reyes y los conserva inquebrantables durante siglos.


Ha rescatado a Rusia miles de veces y continúa salvándola, la ha fortalecido, la glorificó, la estableció y continúa haciéndolo, es el garante de la salvación de los pecadores.

Para ella, los cristianos dirigen sus innumerables oraciones, sus peticiones y alabanzas, doxologías y agradecimientos, ella ha hecho y continúa haciendo milagros sin número en la Iglesia, hasta el fin del mundo.

Celebra brillantemente la fiesta de la Natividad de la Virgen María Pura, adornándonos con todas las virtudes cristianas.

Marie, mère de tous les chrétiens

La Vierge Marie est la mère de tous les chrétiens et elle, maternelle, prend soin de nous sans relâche et avec tendresse. Selon le staretz Silouane (de l’Athos),

«Elle embrasse le monde entier avec son amour et, dans le Saint-Esprit, elle voit toutes les nations de la terre et, comme son Fils, elle a pitié de tous».

Abbesse de Domnik (Korobeinikov)

Maria, mãe de todos os cristãos


A Virgem Maria é a mãe de todos os cristãos e ela, materna, cuida de nós incansavelmente e com ternura. Segundo o staretz Silouane (de Athos), "Ela abraça o mundo inteiro com seu amor e, no Espírito Santo, vê todas as nações da terra e, como seu Filho, tem piedade de todos".

Abadessa de Domnik (Korobeinikov)

Mary, mother of all Christians


The Virgin Mary is the mother of all Christians and she, maternal, cares for us relentlessly and with tenderness. According to the staretz Silouane (of Athos), "She embraces the whole world with her love and, in the Holy Spirit, she sees all the nations of the earth and, like her Son, she has mercy on all".

Abbess of Domnik (Korobeinikov)

María, madre de todos los cristianos.


La Virgen María es la madre de todos los cristianos y ella, materna, nos cuida sin descanso y con ternura. Según el staretz Silouane (de Athos), "Ella abraza al mundo entero con su amor y, en el Espíritu Santo, ve a todas las naciones de la tierra y, como su Hijo, tiene misericordia de todos".

Abadesa de Domnik (Korobeinikov)

Prière de protection en baisant sa croix:

Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dispersés, et que ceux qui Le haïssent fuient de devant sa Face. 
Comme la fumée disparaît, qu’ils disparaissent ; et comme la cire fond au feu, que les démons s’abîment aussi devant la face de ceux qui aiment Dieu et se signent du signe de la croix disant avec allégresse :

Réjouis-toi glorieuse et vivifiante Croix du Seigneur, qui chasse les démons par la puissance de notre Seigneur Jésus-Christ crucifié, descendu aux enfers, qui a vaincu la puissance du Démon et qui nous a donné sa Croix précieuse pour chasser tout adversaire.

Ô très glorieuse et vivifiante Croix du Seigneur, sois mon assistance, avec la sainte Souveraine, la Vierge Mère de Dieu et avec tous les saints, dans les siècles des siècles. 
Amîn.

----------------------------
Oração de proteção beijando sua cruz:

Que Deus surja e seus inimigos sejam dispersos, e aqueles que O odeiam fogem de seu Rosto.
À medida que a fumaça desaparece, eles desaparecem; e como a cera derrete no fogo, que os demônios também sejam assolados diante do rosto daqueles que amam a Deus, e assine o sinal da cruz, dizendo com alegria:

Alegrai-vos na gloriosa e vivificante cruz do Senhor, que expulsa demônios pelo poder de Jesus Cristo crucificado, desceu ao inferno, que venceu o poder do diabo e nos deu sua preciosa cruz para expulsar todos os adversários.

Ó Cruz gloriosa e revigorante do Senhor, seja minha ajuda, com o santo Soberano, a Virgem Mãe de Deus e com todos os santos, para todo o sempre.
Amin.

---------------------------------
Prayer of protection by kissing his cross:

May God arise and his enemies be scattered, and those who hate Him flee from his Face.
As the smoke disappears, they disappear; and as the wax melts in the fire, let the demons also be laid waste before the face of those who love God, and sign the sign of the cross, saying with gladness,

Rejoice in the glorious and life-giving Cross of the Lord, who drives out demons by the power of our crucified Jesus Christ, descended to hell, who has overcome the power of the Devil and has given us his precious Cross to drive out all adversaries.

O most glorious and invigorating Cross of the Lord, be my assistance, with the holy Sovereign, the Virgin Mother of God and with all the saints, for ever and ever.
Amin.

----------------------------------
Oración de protección besando su cruz:

Que Dios se levante y sus enemigos se dispersen, y los que lo odian huyan de su rostro.
A medida que desaparece el humo, desaparecen; y cuando la cera se derrita en el fuego, que los demonios también sean arrasados delante de los que aman a Dios, y firmen la señal de la cruz, diciendo con alegría:

Alégrate en la gloriosa y vivificante Cruz del Señor, que expulsa a los demonios por el poder de nuestro crucificado Jesucristo, descendió al infierno, quien ha vencido el poder del Diablo y nos ha dado su preciosa Cruz para expulsar a todos los adversarios.

Oh, la más gloriosa y vigorizante Cruz del Señor, sé mi ayuda, con la Santa Soberana, la Virgen Madre de Dios y con todos los santos, por los siglos de los siglos.
Amin.

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Quatrième dimanche après la fête de

 

la Dormition-Assomption de Sainte-Marie

  • Soirée :
    • Saint Mathieu 18: 1-11
  • Matin :
    • Saint-Mathieu18: 12-22
  • Avant Quadisha Qurbana :
    • Exode 3: 1-6, 11-14
    • Job 1: 1-5
    • Isaïe 1: 15 -20
    •  
  • Quadisha Qurbana (Divine Liturgie) :
    • 1ère de St Pierre 2: 1-5
  • 01 Rejetez donc toute méchanceté, toute ruse, les hypocrisies, les jalousies et toutes les médisances ;
  • 02 comme des enfants nouveau-nés, soyez avides du lait non dénaturé de la Parole qui vous fera grandir pour arriver au salut,
  • 03 puisque vous avez goûté combien le Seigneur est bon.
  • 04 Approchez-vous de lui : il est la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu.
  • 05 Vous aussi, comme pierres vivantes, entrez dans la construction de la demeure spirituelle, pour devenir le sacerdoce saint et présenter des sacrifices spirituels, agréables à Dieu, par Jésus Christ.
  •  
    •  
    • 1ère aux  Corinthiens 3: 16-23
  • 16 Ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?
  • 17 Si quelqu’un détruit le sanctuaire de Dieu, cet homme, Dieu le détruira, car le sanctuaire de Dieu est saint, et ce sanctuaire, c’est vous.
  • 18 Que personne ne s’y trompe : si quelqu’un parmi vous pense être un sage à la manière d’ici-bas, qu’il devienne fou pour devenir sage.
  • 19 Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu. Il est écrit en effet : C’est lui qui prend les sages au piège de leur propre habileté.
  • 20 Il est écrit encore : Le Seigneur le sait : les raisonnements des sages n’ont aucune valeur !
  • 21 Ainsi, il ne faut pas mettre sa fierté en tel ou tel homme. Car tout vous appartient,
  • 22 que ce soit Paul, Apollos, Pierre, le monde, la vie, la mort, le présent, l’avenir : tout est à vous,
  • 23 mais vous, vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu.
  •  
    •  
    • Saint Matthieu 5: 38 – 48
  • 38 Vous avez appris qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent.
  • 39 Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre.
  • 40 Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
  • 41 Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.
  • 42 À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos !
  • 43 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.
  • 44 Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
  • 45 afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
  • 46 En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
  • 47 Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
  • 48 Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORRAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

AFRIQUE ET AMÉRIQUE LATINE :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé,  Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et d'Amérique Latine: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Publié le 10 Juin 2013 par Servus in Exorcismes, Prières de délivrance, prières de guérison, combat spirituel

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

 Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe francophone de Mar Thoma - dans Tradition Syriaque orthodoxie-orientale orthodoxie Spiritualité Chrétienne Retraites Spirituelles

Recherche

Articles Récents

Liens