Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2020 2 04 /02 /février /2020 18:38

Chers amis. Aloho m'barekh

Quelques nouvelles (puisque je sais que quelques uns s’inquiètent . J'en profite de vous joindre le  programme de nos Rendez-vous Liturgiques de ce mois :

Malgré des pertes d'équilibre, de mémoire, des confusions mentales momentanée et un épuisement constant, je remonte la pente tout doucement.

Je sortais hier soir de chez mon médecin qui ,au regard des premières investigations médicales, ne pût cacher son inquiétude (Mais pourquoi ? Mystère !) il ordonne toute une série d'analyses complémentaires ( toutes ne peuvent se faire à Verneuil)

Il m'engage à profiter de mon prochain voyage pastoral en Aquitaine pour les y accomplir. Je m'en acquitterai.

Nos prochains Rendez-vous Liturgiques :

◇Jauldes (16), dimanche 9 (Jour de Prières pour les Prêtres défunts) et 23 (Dimanche après le Jeûne de Ninive)

♡Lourdes (Sous condition de santé, de moyens et d'inscriptions, le 16 (Jour de Prières pour les Fidèles défunts).

□La-Chapelle-Faucher (24) le 22 (Sous condition d'inscriptions )

○Paris (75) , permanence pastorale mensuelle
Vendredi 28 et matinée du 29 au Monastère habituel .

☆Monastère ( 61-27), Dimanche 2 Mars ( Célébration des Noces de Cana), Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de Miséricorde. Après la Messe, avant l'entrée en Carême puisque beaucoup ne pourront pas revenir le lundi Shubqono (Le Service de la Réconciliation). Avec la prière oecuménique du Chapelet à 15h, "Ouverture du Mois de prière à Saint Joseph".

Certains ne manqueront pas de me reprocher d'être imprudent de reprendre si tôt et dans des conditions incertaines les dessertes.

Je répondrai que certains fidèles ont des besoins spirituels qui ne peuvent pas attendre, que je connais le désastre causé dans une paroisse lorsqu'elle n'est plus ou mal desservie et de plus , pour tout dire , je fais un chantage filial au Bon-Dieu: s'Il ne veut pas que Ses prêtres meurent à la tâche ( Fort belle mort au demeurant !), qu'Il envoie des vocations et les moyens de les entretenir.

Mais promis, ce service sera minimum.
Pas ou peu de visites aux malades.
Je resterai sagement au presbytère pour vous attendre, essayer de "rassembler mes idées " pour traiter de nombreux et parfois complexes dossiers en France et nos missions, mais aussi de retrouver une meilleure mobilité en marchant en forêt dans la proximité immédiate du Village. .

Je sais que je peux compter sur la prière de nombreux d'entre vous et compte sur le soutien des saints anges et , surtout de la Protection Maternelle de la Vierge Fidèle.

N'oublions pas que, si le "Mois de Marie" est célébré en Mai en Occident, il l'est en Février en Syrie! Alors, confiance et avançons, nous sommes entre les mains de Dieu !

Votre fidèlement dans le Christ notre Seigneur . Union de prières !

+ Mor Philipose .
------------------------------------------------

Queridos amigos. Aloho m'barekh

Algumas novidades (já que sei que algumas estão preocupadas e programa do nosso encontro litúrgico este mês:

Apesar da perda de equilíbrio, memória, confusão mental momentânea e exaustão constante, subo lentamente a ladeira.

Parti ontem à noite do meu médico que, à luz das primeiras investigações médicas, não conseguiu esconder sua preocupação (mas por quê? Mistério!) Ele pediu uma série de análises complementares (nem todas podem ser feitas em Verneuil)

Ele me compromete a aproveitar minha próxima viagem pastoral à Aquitânia para realizá-las. Eu farei isso.

Nossas próximas reuniões litúrgicas:

Ul Jauldes (16), domingo 9 (dia de oração pelos sacerdotes falecidos) e 23 (6º domingo após a epifania-teofania)

♡ Lourdes (Sujeito a saúde, meios e registro, no dia 16 (Dia de Orações pelos fiéis falecidos).

□ La-Chapelle-Faucher (24) no dia 22 (Sujeito a registro)

○ Paris (75), permanência pastoral mensal
Sexta-feira 28 e manhã de 29 no mosteiro habitual.

☆ Mosteiro (61-27), domingo 2 de março (celebração das bodas de Caná), peregrinação mensal a Nossa Senhora da Misericórdia. Após a missa, antes de entrar na Quaresma, já que muitos não poderão retornar na segunda-feira Shubqono (O Serviço de Reconciliação). Com a oração ecumênica do Rosário às 15h, "Abertura do mês de oração em São José".

Alguns não deixarão de me censurar por ser imprudente em retomar os serviços tão cedo e em condições incertas.

Responderei que certos fiéis têm necessidades espirituais que não podem esperar, que conheço o desastre causado em uma paróquia quando não é mais ou mal atendido e, além disso, para ser franco, chantageio o Bon- Deus: se ele não quer que seus sacerdotes morram no trabalho (morte muito bonita, afinal!), Envia vocações e os meios para mantê-las.

Mas prometido, este serviço será mínimo.
Pouco ou nenhum paciente visita.
Eu sabiamente ficarei no presbitério para esperar por você, tentarei "coletar minhas idéias" para lidar com os muitos e às vezes complexos arquivos na França e em nossas missões, mas também para encontrar uma melhor mobilidade andando na floresta nas imediações da Vila. .

Sei que posso contar com a oração de muitos de vocês e contar com o apoio dos santos anjos e, principalmente, a Proteção Materna da Virgem Fiel.

Não esqueçamos que, se o "Mês de Maria" é comemorado em maio no Ocidente, é comemorado em fevereiro na Síria! Então, confie e siga em frente, estamos nas mãos de Deus!

Você fielmente em Cristo, nosso Senhor. União de orações!

+ Mor Philipose.
------------------------------------------------
Dear friends. Aloho m'barekh

Some news (since I know that some are worried and program of our Liturgical Rendezvous this month:

Despite loss of balance, memory, momentary mental confusion and constant exhaustion, I slowly climb the slope.

I left last night from my doctor who, in the light of the first medical investigations, could not hide his concern (But why? Mystery!) He ordered a whole series of complementary analyzes (not all of them can be done in Verneuil)

He commits me to take advantage of my next pastoral trip to Aquitaine to accomplish them. I will do it.

Our next Liturgical Meetings:

◇ Jauldes (16), Sunday 9 (Day of Prayers for deceased Priests) and 23 (6th Sunday after the Epiphany-Theophany)

♡ Lourdes (Subject to health, means and registration, on the 16th (Day of Prayers for the deceased faithful).

□ La-Chapelle-Faucher (24) on the 22nd (Subject to registration)

○ Paris (75), monthly pastoral permanence
Friday 28 and morning of 29 at the usual Monastery.

☆ Monastery (61-27), Sunday March 2 (Celebration of the Wedding at Cana), Monthly pilgrimage to Our Lady of Mercy. After Mass, before entering Lent since many will not be able to return on Monday Shubqono (The Service of Reconciliation). With the ecumenical prayer of the Rosary at 3 p.m., "Opening of the Month of Prayer in Saint Joseph".

Some will not fail to reproach me for being reckless to resume services so early and in uncertain conditions.

I will answer that certain faithful have spiritual needs which cannot wait, that I know the disaster caused in a parish when it is no longer or badly served and moreover, to put it bluntly, I blackmail the Bon- God: if He does not want His priests to die on the job (Very beautiful death after all!), He sends vocations and the means to maintain them.

But promised, this service will be minimal.
Little or no patient visits.
I will wisely stay at the presbytery to wait for you, try to "collect my ideas" to deal with the many and sometimes complex files in France and our missions, but also to find better mobility by walking in the forest in the immediate vicinity of the Village. .

I know that I can count on the prayer of many of you and count on the support of the holy angels and, especially, the Maternal Protection of the Faithful Virgin.

Let us not forget that, if the "Month of Mary" is celebrated in May in the West, it is celebrated in February in Syria! So trust and move on, we are in the hands of God!

Your faithfully in Christ our Lord. Union of prayers!

+ Mor Philipose.


------------------------------------------------
Queridos amigos. Aloho m'barekh

Algunas noticias (ya que sé que algunos están preocupados y programamos nuestro Encuentro Litúrgico este mes:

A pesar de la pérdida de equilibrio, la memoria, la confusión mental momentánea y el agotamiento constante, lentamente subo la cuesta.

Anoche me fui de mi médico que, a la luz de las primeras investigaciones médicas, no pudo ocultar su preocupación (¿Pero por qué? ¡Misterio!) Ordenó una serie completa de análisis complementarios (no todos se pueden hacer en Verneuil)

Me compromete a aprovechar mi próximo viaje pastoral a Aquitania para lograrlos. Lo haré

Nuestras próximas reuniones litúrgicas:

◇ Jauldes (16), domingo 9 (día de oraciones por los sacerdotes fallecidos) y 23 (sexto domingo después de la Epifanía-Teofanía)

♡ Lourdes (Sujeto a salud, medios y registro, el día 16 (Día de Oraciones por los fieles fallecidos).

□ La-Chapelle-Faucher (24) el día 22 (sujeto a registro)

○ París (75), permanencia pastoral mensual
Viernes 28 y mañana del 29 en el Monasterio habitual.

☆ Monasterio (61-27), domingo 2 de marzo (Celebración de la boda en Caná), peregrinación mensual a Nuestra Señora de la Misericordia. Después de la misa, antes de entrar en la Cuaresma ya que muchos no podrán regresar el lunes Shubqono (El Servicio de Reconciliación). Con la oración ecuménica del Rosario a las 3 p.m., "Apertura del Mes de Oración en San José".

Algunos no dejarán de reprocharme por ser imprudente al reanudar los servicios tan temprano y en condiciones inciertas.

Contestaré que ciertos fieles tienen necesidades espirituales que no pueden esperar, que conozco el desastre causado en una parroquia cuando ya no está o está mal atendido y, para decirlo sin rodeos, chantajeo al Bon- Dios: si no quiere que sus sacerdotes mueran en el trabajo (¡muerte muy hermosa después de todo!), Envía vocaciones y los medios para mantenerlas.

Pero prometido, este servicio será mínimo.
Pocas o nulas visitas de pacientes.
Me quedaré sabiamente en el presbiterio para esperarte, trataré de "recolectar mis ideas" para lidiar con los muchos y a veces complejos archivos en Francia y nuestras misiones, pero también para encontrar una mejor movilidad caminando en el bosque en las inmediaciones de la Villa. .

Sé que puedo contar con la oración de muchos de ustedes y contar con el apoyo de los santos ángeles y, especialmente, la Protección materna de la Virgen fiel.

¡No olvidemos que si el "Mes de María" se celebra en mayo en Occidente, se celebra en febrero en Siria! Así que confía y sigue adelante, ¡estamos en manos de Dios!

Tu fiel en Cristo nuestro Señor. Unión de oraciones!

+ Mor Philipose.

 

 

 Nos prochains Rendez-vous Liturgiques au Monastère

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20190913/ob_1ed58f_324352-p.jpg

et en dehors pour fin Décembre et début Janvier:

¤Au Monastère:

 

Pèlerinage du 1er MARS AU MONASTERE ,

Pèlerinage de Carême à Notre-Dame de Miséricorde  

SOYEZ TOUS PRESENTS POUR 

Que la Vierge fidèle accompagne votre effort de conversion pendant le Grand Carême !

 

Programme du Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de

Miséricorde

¤De 8h30 à 9h30, Confessions

¤ 10H30 , Quadisha Qurbana (Sainte Messe), , repas fraternel, réception des fidèles.

 

(MESSE TOUS LES DIMANCHES AU MONASTÈRE)

 ¤ Relais paroissial Mar Thoma Ste Geneviève: REGION PARISIENNE

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_fe1449_thomas-st.jpg#width=640&height=960

 Permanence pastorale fin février avant le Pèlerinage du début Mars (Au Monastère habituel):

*Vendredi 28 FEVRIER toute la journée jusqu'à 18h

*Samedi 29 Février en matinée pour accompagnements spirituels, Sacrements (Confessions, Onction des malades...), Prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérison... .(Inscriptions:06 48 89 94 89)

Samedi 29 à 15h départ des fidèles de Région Parisienne qui veulent participer au Pèlerinage du 1er MARS (Carême), à Notre-Dame de Miséricorde (Inscriptions:06 48 89 94 89)

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_2edb42_genevieve-ste.jpg#width=238&height=300

ANNONCE: Nous recherchons toujours un local pour y installer Chapelle et permanence pastorale continue sur Paris...L'année 2020 Célébrera les 1600 ans de Sainte Geneviève, lui aurons-nous trouvé son Sanctuaire des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Mar Thoma sur Paris ?

 Merci de rechercher pour nous et de nous avertir de toute opportunité.

 

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):- Samedi 22 FEVRIER sous réserve l'état de santé du desservant*

¤ANGOULÊME (Jauldes):

-Dimanche 9 et 23 FÉVRIER*

 

¤LOURDES (65):

-Permanence pastorale Samedi 15 et Messe Dimanche 16 Février sous réserve l'état de santé du desservant*

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_24091a_44045983-10209809158904059-61217510016.jpg#width=620&height=800

* Programme habituel: Messe à 10h30 et disponibilité d'un ou de plusieurs prêtres  pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

Dimanche de prière pour tous les prêtres défunts (Dimanche après le « Jeûne de Ninive)

Saint Qurbana

    • Actes 20:26-38 :
  • 26 J’atteste aujourd’hui devant vous que je suis pur du sang de tous,
  • 27 car je n’ai rien négligé pour vous annoncer tout le dessein de Dieu.
  • 28 Veillez sur vous-mêmes, et sur tout le troupeau dont l’Esprit Saint vous a établis responsables, pour être les pasteurs de l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang.
  • 29 Moi, je sais qu’après mon départ, des loups redoutables s’introduiront chez vous et n’épargneront pas le troupeau.
  • 30 Même du milieu de vous surgiront des hommes qui tiendront des discours pervers pour entraîner les disciples à leur suite.
  • 31 Soyez donc vigilants, et souvenez-vous que, durant trois ans, nuit et jour, je n’ai cessé, dans les larmes, de reprendre chacun d’entre vous.
  • 32 Et maintenant, je vous confie à Dieu et à la parole de sa grâce, lui qui a le pouvoir de construire l’édifice et de donner à chacun l’héritage en compagnie de tous ceux qui ont été sanctifiés.
  • 33 Je n’ai convoité ni l’argent ni l’or ni le vêtement de personne.
  • 34 Vous le savez bien vous-mêmes : les mains que voici ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons.
  • 35 En toutes choses, je vous ai montré qu’en se donnant ainsi de la peine, il faut secourir les faibles et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus, car lui-même a dit : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »
  • 36 Quand Paul eut ainsi parlé, il s’agenouilla et pria avec eux tous.
  • 37 Tous se mirent à pleurer abondamment ; ils se jetaient au cou de Paul et l’embrassaient ;
  • 38 ce qui les affligeait le plus, c’est la parole qu’il avait dite : « Vous ne verrez plus mon visage ». Puis on l’accompagna jusqu’au bateau.
    •  
    • I Thessaloniciens 4: 13 :
    • 13 Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance.
    • 5: 11 :
    • 11 Ainsi, réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l’un l’autre, comme vous le faites déjà.
    •  
    • Saint Matthieu 24, 42-51 :
  • 42 Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient.
  • 43 Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
  • 44 Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.
  • 45 Que dire du serviteur fidèle et sensé à qui le maître a confié la charge des gens de sa maison, pour leur donner la nourriture en temps voulu ?
  • 46 Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi !
  • 47 Amen, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens.
  • 48 Mais si ce mauvais serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde”,
  • 49 et s’il se met à frapper ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes,
  • 50 alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas,
  • 51 il l’écartera et lui fera partager le sort des hypocrites ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.
LE RENOUVELLEMENT DU TEMPS/A RENOVAÇÃO DO TEMPO /THE RENEWAL OF TIME /LA RENOVACIÓN DEL TIEMPO /
La bonté de la créature-

Le temps est une créature (Genèse 1).

Comme toutes les créatures, il

est, dans sa bonté foncière, un don que le Créateur fait à toutes les autres créatures et particulièrement à la créature humaine.

Le Seigneur confie à celle-ci le temps pour qu’il le gère et qu’il s’en montre responsable devant sa face, en ce monde et dans le monde qui vient.

De plus, Il vient dans ce temps qu’Il a créé, en s’incarnant, en se soumettant volontairement au temps, en s’immergeant en lui comme Il le fait dans le Jourdain : et le fleuve remonte en arrière, signifiant la purification de tous les temps de l’humanité depuis la perte du Paradis.

Et « de nouveau, avec gloire, Il vient » mettre un terme au temps et à l’histoire de la création et régner sans fin.

A bondade da criatura
O tempo é uma criatura (Gênesis 1).

Como todas as criaturas, ele


é, em sua bondade fundamental, um presente que o Criador faz a todas as outras criaturas e particularmente à criatura humana.

O Senhor confia a ela o tempo necessário para que ele possa administrá-lo e ser responsabilizado diante dele, neste mundo e no mundo vindouro.

Além disso, Ele vem neste tempo em que criou, encarnando, submetendo-se voluntariamente ao tempo, mergulhando nele como no Jordão: e o rio volta, significando a purificação de todos os tempos da humanidade desde a perda do paraíso.

E "novamente, com glória, Ele vem" para pôr fim ao tempo e à história da criação e reinar sem fim.

The goodness of the creature-
Time is a creature (Genesis 1).

Like all creatures, he


is, in its fundamental goodness, a gift that the Creator makes to all other creatures and particularly to the human creature.

The Lord entrusts her with the time so that he can manage it and be held responsible before it, in this world and in the world to come.

In addition, He comes in this time that He created, by incarnating, by voluntarily submitting to time, by immersing himself in him as He does in the Jordan: and the river goes back, signifying the purification of all times of humanity since the loss of Paradise.

And "again, with glory, He comes" to put an end to the time and history of creation and to reign without end.

La bondad de la criatura.
El tiempo es una criatura (Génesis 1).

Como todas las criaturas, él


es, en su bondad fundamental, un regalo que el Creador hace a todas las demás criaturas y particularmente a la criatura humana.

El Señor le confía el tiempo para que pueda manejarlo y rendir cuentas ante él, en este mundo y en el mundo por venir.

Además, Él viene en este tiempo que creó, encarnando, sometiéndose voluntariamente al tiempo, sumergiéndose en él como lo hace en el Jordán: y el río regresa, lo que significa la purificación de todos los tiempos de la humanidad desde la pérdida del Paraíso.

Y "de nuevo, con gloria, Él viene" para poner fin al tiempo y la historia de la creación y reinar sin fin.

Adam responsable

Nous pouvons, par nos péchés, dégrader le temps ou contribuer à sa dégradation, « perdre le temps », l’utiliser pour satisfaire nos péchés et nos passions égoïstes.

Le temps devient alors opaque à la présence de Dieu, et il conduit à la mort.

C’est un temps pour la mort, un temps morbide, asservissant et odieux.

Il se caractérise par l’ennui.

Il devient une chose rythmée par l’horloge infernale d’une existence sans Dieu.

Mais nous pouvons mettre à profit le temps par le repentir… et nous mettre à l’heure du salut.

Adam Responsável
Podemos, através de nossos pecados, degradar o tempo ou contribuir para sua degradação, "desperdiçar tempo", usá-lo para satisfazer nossos pecados e paixões egoístas.

O tempo então se torna opaco à presença de Deus e leva à morte.

É um tempo para a morte, um tempo mórbido, escravizador e odioso.

É caracterizada pelo tédio.

Torna-se algo pontuado pelo relógio infernal de uma vida sem Deus.

Mas podemos usar o tempo através do arrependimento ... e nos levar à hora da salvação.

Responsible Adam
We can, through our sins, degrade time or contribute to its degradation, "waste time", use it to satisfy our selfish sins and passions.

Time then becomes opaque to the presence of God, and it leads to death.

It’s a time for death, a morbid, enslaving and odious time.

It is characterized by boredom.

It becomes a thing punctuated by the hellish clock of a life without God.

But we can use time through repentance ... and bring ourselves to the hour of salvation.

Adán responsable
Podemos, a través de nuestros pecados, degradar el tiempo o contribuir a su degradación, "perder el tiempo", usarlo para satisfacer nuestros pecados y pasiones egoístas.

El tiempo se vuelve opaco a la presencia de Dios y conduce a la muerte.

Es un momento de muerte, un momento mórbido, esclavizante y odioso.

Se caracteriza por el aburrimiento.

Se convierte en una cosa puntuada por el reloj infernal de una vida sin Dios.

Pero podemos usar el tiempo a través del arrepentimiento ... y llevarnos a la hora de la salvación.

Racheter le temps

Nous pouvons également transfigurer le temps en éternité. Comment ?

En offrant à Dieu le temps qui vient de lui pour qu’Il nous le rende porteur de toute sa grâce : c’est ce que nous faisons dans la prière, surtout dans la divine liturgie.

Nous prenons le loisir de célébrer de tout notre cœur, de tout notre esprit, de toutes nos forces, celui qui nous donne la vie, l’être, le devenir en lui-même, et donc le temps de la sanctification de nous-mêmes et du monde.

Nous rachetons également le temps en en faisant l’occasion de la rencontre avec autrui dans l’amour.

Père Dumitru Stàniloae a magnifié ce thème du temps comme lieu de la communion des personnes créées entre elles et de chaque personne créée avec la Personne incréée de Dieu.

Le temps est le temps de la communion, de l’amour et de la tendresse : et il faut du temps pour aimer, surtout quand les personnes sont des blessées de la vie.

Comme le Bon Samaritain donne du temps à l’homme trouvé au bord de la route !

Resgatar tempo
Também podemos transfigurar o tempo na eternidade. Como?

Oferecendo a Deus o tempo que vem dele, para que Ele possa nos portar com toda a sua graça: é o que fazemos na oração, especialmente na liturgia divina.

Temos o lazer de celebrar com todo o coração, com toda a mente, com toda a força, aquilo que nos dá vida, ser, tornar-se em si mesmo e, portanto, o tempo da santificação de nós mesmos e o mundo

Também resgatamos o tempo, tornando a ocasião de conhecer outras pessoas apaixonadas.

O padre Dumitru Stàniloae ampliou esse tema do tempo como o lugar de comunhão de pessoas criadas entre eles e de cada pessoa criada com a Pessoa Não-Criada de Deus.

Tempo é o tempo de comunhão, amor e ternura: e leva tempo para amar, principalmente quando as pessoas se machucam na vida.

Como o bom samaritano dá tempo ao homem encontrado na estrada!

Redeem time
We can also transfigure time in eternity. How? 'Or' What ?

By offering God the time which comes from him so that He may make it bearer to us with all his grace: this is what we do in prayer, especially in the divine liturgy.

We take the leisure to celebrate with all our heart, with all our mind, with all our strength, that which gives us life, being, becoming in itself, and therefore the time of the sanctification of ourselves and the world.

We also redeem time by making it the occasion to meet others in love.

Father Dumitru Stàniloae magnified this theme of time as the place of communion of people created between them and of each person created with the Uncreated Person of God.

Time is the time of communion, love and tenderness: and it takes time to love, especially when people are injured in life.

How the Good Samaritan gives time to the man found by the road!

Canjear tiempo
También podemos transfigurar el tiempo en la eternidad. ¿Cómo?

Ofreciendo a Dios el tiempo que viene de él para que Él nos lo haga portador con toda su gracia: esto es lo que hacemos en la oración, especialmente en la liturgia divina.

Nos tomamos el tiempo libre para celebrar con todo nuestro corazón, con toda nuestra mente, con todas nuestras fuerzas, lo que nos da la vida, el ser, el devenir y, por lo tanto, el tiempo de la santificación de nosotros mismos. y el mundo

También redimimos el tiempo al hacer que sea la ocasión de conocer a otros enamorados.

El padre Dumitru Stàniloae magnificó este tema del tiempo como el lugar de comunión de las personas creadas entre ellos y de cada persona creada con la Persona de Dios no creada.

El tiempo es el tiempo de comunión, amor y ternura: y lleva tiempo amar, especialmente cuando las personas se lastiman en la vida.

¡Cómo el buen samaritano le da tiempo al hombre encontrado en el camino!

Le temps et l’épreuve

Mais le temps est également celui où notre foi, notre amour, notre constance sont mis à l’épreuve.

Il est celui de l’attente inquiète, de l’impatience, quand un de nos proches souffre ; il est celui de l’imprévu, de la souffrance permise par Dieu pour notre édification et pour que nous acquérions toujours plus d’amour.

Et c’est encore « à l’épreuve du temps » que notre fidélité dans l’amour et dans la foi se démontre ; de même, que c’est dans la longueur des jours que le Seigneur manifeste sa fidélité…

 

Tempo e julgamento
Mas também é o momento em que nossa fé, nosso amor e nossa constância são postos à prova.

É o da espera preocupada, impaciência, quando um dos nossos entes queridos sofre; é o inesperado, o sofrimento permitido por Deus para nossa edificação e, assim, adquirimos cada vez mais amor.

E ainda é "o teste do tempo" que nossa fidelidade no amor e na fé é demonstrada; Da mesma forma, é no período de dias que o Senhor manifesta sua fidelidade ...

Time and trial
But the time is also when our faith, our love, our constancy are put to the test.

It is that of worried waiting, impatience, when one of our loved ones suffers; it is that of the unexpected, of the suffering allowed by God for our edification and so that we acquire ever more love.

And it is still "the test of time" that our fidelity in love and in faith is demonstrated; Likewise, it is in the length of days that the Lord manifests his faithfulness ...

 

Tiempo y prueba
Pero también es el momento en que nuestra fe, nuestro amor, nuestra constancia se ponen a prueba.

Es la espera preocupada, la impaciencia, cuando uno de nuestros seres queridos sufre; es el de lo inesperado, del sufrimiento permitido por Dios para nuestra edificación y para que podamos adquirir cada vez más amor.

Y todavía es "la prueba del tiempo" que se demuestra nuestra fidelidad en el amor y en la fe; Del mismo modo, es en la duración de los días que el Señor manifiesta su fidelidad ...

Dimanche de prière pour tous les fidèles défunts

(Suit le Dimanche pour les prêtres défunts)

Saint Qurbana

    • Saint-Jacques 3: 1 – 12 :
  • 01 Mes frères, ne soyez pas nombreux à devenir des maîtres : comme vous le savez, nous qui enseignons, nous serons jugés plus sévèrement.
  • 02 Tous, en effet, nous commettons des écarts, et souvent. Si quelqu’un ne commet pas d’écart quand il parle, c’est un homme parfait, capable de maîtriser son corps tout entier.
  • 03 En mettant un frein dans la bouche des chevaux pour qu’ils nous obéissent, nous dirigeons leur corps tout entier.
  • 04 Voyez aussi les navires : quelles que soient leur taille et la force des vents qui les poussent, ils sont dirigés par un tout petit gouvernail au gré de l’impulsion donnée par le pilote.
  • 05 De même, notre langue est une petite partie de notre corps et elle peut se vanter de faire de grandes choses. Voyez encore : un tout petit feu peut embraser une très grande forêt.
  • 06 La langue aussi est un feu ; monde d’injustice, cette langue tient sa place parmi nos membres ; c’est elle qui contamine le corps tout entier, elle enflamme le cours de notre existence, étant elle‑même enflammée par la géhenne.
  • 07 Toute espèce de bêtes sauvages et d’oiseaux, de reptiles et d’animaux marins peut être domptée et, de fait, toutes furent domptées par l’espèce humaine ;
  • 08 mais la langue, personne ne peut la dompter : elle est un fléau, toujours en mouvement, remplie d’un venin mortel.
  • 09 Elle nous sert à bénir le Seigneur notre Père, elle nous sert aussi à maudire les hommes, qui sont créés à l’image de Dieu.
  • 10 De la même bouche sortent bénédiction et malédiction. Mes frères, il ne faut pas qu’il en soit ainsi.
  • 11 Une source fait-elle jaillir par le même orifice de l’eau douce et de l’eau amère ?
  • 12 Mes frères, un figuier peut-il donner des olives ? Une vigne peut-elle donner des figues ? Une source d’eau salée ne peut pas davantage donner de l’eau douce.
    •  
    • 1ère aux Corinthiens 15: 20-28 :
  • 20 Mais non ! le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis.
  • 21 Car, la mort étant venue par un homme, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts.
  • 22 En effet, de même que tous les hommes meurent en Adam, de même c’est dans le Christ que tous recevront la vie,
  • 23 mais chacun à son rang : en premier, le Christ, et ensuite, lors du retour du Christ, ceux qui lui appartiennent.
  • 24 Alors, tout sera achevé, quand le Christ remettra le pouvoir royal à Dieu son Père, après avoir anéanti, parmi les êtres célestes, toute Principauté, toute Souveraineté et Puissance.
  • 25 Car c’est lui qui doit régner jusqu’au jour où Dieu aura mis sous ses pieds tous ses ennemis.
  • 26 Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort,
  • 27 car il a tout mis sous ses pieds. Mais quand le Christ dira : « Tout est soumis désormais », c’est évidemment à l’exclusion de Celui qui lui aura soumis toutes choses.
  • 28 Et, quand tout sera mis sous le pouvoir du Fils, lui-même se mettra alors sous le pouvoir du Père qui lui aura tout soumis, et ainsi, Dieu sera tout en tous.
    •  
    • Saint-Luc 12: 32-48 :
  • 32 Sois sans crainte, petit troupeau : votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume.
  • 33 Vendez ce que vous possédez et donnez-le en aumône. Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, là où le voleur n’approche pas, où la mite ne détruit pas.
  • 34 Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.
  • 35 Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées.
  • 36 Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte.
  • 37 Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir.
  • 38 S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils !
  • 39 Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
  • 40 Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »
  • 41 Pierre dit alors : « Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou bien pour tous ? »
  • 42 Le Seigneur répondit : « Que dire de l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de son personnel pour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ?
  • 43 Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi !
  • 44 Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens.
  • 45 Mais si le serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer,
  • 46 alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles.
  • 47 Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups.
  • 48 Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, celui-là n’en recevra qu’un petit nombre. À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage.
    •  

 

"TOUT VA MAL DANS L'ÉGLISE, TOUT Y EST POURRIE", EN RÉPONSE, UNE PAROLE DE SAGESSE "

Certains m’avouèrent se scandaliser en voyant maintes choses incorrectes dans l’Église, et je leur ai répliqué :

-«Si tu interroges une mouche et lui demandes : “Y-a-t-il des fleurs dans les environs ?”, elle répondra : “Je ne sais pas.

Plus bas, il y a des boîtes de conserve, du fumier, des saletés”, et elle t’énumérera toutes les ordures dont elle s’est approchée.

En revanche, si tu demandes à une abeille :
-“As-tu vu quelque saleté dans les environs ?”, elle te répondra :
-“Des saletés ? Non, je n’en ai vu nulle part.

Le lieu est rempli de fleurs odorantes”, et elle t’énumérera une montagne de fleurs du jardin, de fleurs des champs, etc.

La mouche, vois-tu, sait seulement qu’il y a des ordures, alors que l’abeille sait qu’il y a plus loin un lys, plus loin encore, une jacinthe…».

Comme je l’ai constaté, certains ressemblent à la mouche, d’autres à l’abeille.

Les premiers cherchent en toute occasion à dénicher le mal pouvant exister et s’y intéressent.

Ils ne voient jamais de bien nulle part.

Les seconds trouvent en toute circonstance le bien qui existe.

Le sot pense sur tout sottement, il prend tout de travers, voit tout à l’envers.

Au contraire, celui qui a de bonnes pensées, pense toujours positivement, quoi que l’on fasse et quoi que l’on lui dise.

(Saint Païsios l'Athonite)
----------------------------------------------------------------
"TUDO DÁ ERRADO NA IGREJA, TUDO ESTÁ ROUBADO", EM RESPOSTA, UMA PALAVRA DE SABEDORIA

Alguns confessaram ter sido escandalizados ao ver muitas coisas incorretas na Igreja, e eu respondi:

- "Se você pedir uma mosca e perguntar:" Tem alguma flor por perto? ", Ela responderá:" Eu não sei.

Abaixo, há latas, esterco, sujeira ", e ela listará todo o lixo que abordou.

Por outro lado, se você perguntar a uma abelha:
- "Você viu alguma sujeira na área?", Ela responderá:
- “Sujeira? Não, eu não vi em lugar nenhum.

O lugar está cheio de flores perfumadas ”, e ela listará uma montanha de flores no jardim, flores no campo etc.

A mosca, sabe, só sabe que há lixo, enquanto a abelha sabe que há um lírio além, ainda mais, um jacinto ... ".

Como já vi, alguns se parecem com uma mosca, outros se parecem com uma abelha.

Os primeiros estão sempre interessados ​​em encontrar o mal que possa existir e estão interessados ​​nele.

Eles nunca veem bem em lugar nenhum.

A segunda encontra em todas as circunstâncias o bem que existe.

O tolo pensa em qualquer estupidez, toma tudo errado, vê tudo de cabeça para baixo.

Pelo contrário, quem tem bons pensamentos sempre pensa positivamente no que fazemos e no que dizemos.

(São Paísio, o atonita)
-------------------------------------------------- ---
"EVERYTHING GOES WRONG IN THE CHURCH, EVERYTHING IS ROTTEN", IN RESPONSE, A WORD OF WISDOM "

Some confessed to being scandalized by seeing many incorrect things in the Church, and I replied:

- "If you question a fly and ask it:" Are there any flowers nearby? ", She will answer:" I don't know.

Below, there are cans, manure, dirt, ”and she will list all the garbage she has approached.

On the other hand, if you ask a bee:
- "Have you seen any dirt in the area?", She will answer you:
- “Dirt? No, I haven't seen it anywhere.

The place is full of fragrant flowers ”, and she will list a mountain of garden flowers, field flowers, etc.

The fly, you see, only knows that there is garbage, while the bee knows that there is a lily further away, still further, a hyacinth ... ".

As I’ve seen, some look like a fly, some look like a bee.

The former are always interested in finding the evil that may exist and are interested in it.

They never see good anywhere.

The second find in all circumstances the good that exists.

The fool thinks on any stupidity, he takes everything wrong, sees everything upside down.

On the contrary, the one who has good thoughts, always thinks positively, whatever we do and whatever we tell him.

(Saint Païsios the Athonite)
-------------------------------------------------- ---
"TODO VA MAL EN LA IGLESIA, TODO ESTÁ PODIDO", EN RESPUESTA, UNA PALABRA DE SABIDURÍA "

Algunos confesaron estar escandalizados al ver muchas cosas incorrectas en la Iglesia, y respondí:

- "Si cuestionas una mosca y la preguntas:" ¿Hay flores cerca? ", Ella contestará:" No sé.

A continuación, hay latas, estiércol, tierra ”, y ella enumerará toda la basura a la que se ha acercado.

Por otro lado, si le preguntas a una abeja:
- "¿Has visto tierra en el área?", Ella te contestará:
- "¿Suciedad? No, no lo he visto en ningún lado.

El lugar está lleno de flores fragantes ", y ella enumerará una montaña de flores de jardín, flores de campo, etc.

La mosca, como ves, solo sabe que hay basura, mientras que la abeja sabe que hay un lirio más lejos, aún más lejos, un jacinto ... ".

Como he visto, algunos parecen una mosca, otros una abeja.

Los primeros siempre están interesados ​​en encontrar el mal que pueda existir y están interesados ​​en él.

Nunca ven bien en ningún lado.

El segundo encuentra en todas las circunstancias lo bueno que existe.

El tonto piensa en cualquier estupidez, toma todo mal, ve todo al revés.

Por el contrario, el que tiene buenos pensamientos, siempre piensa positivamente, hagamos lo que hagamos y lo que le digamos.

(San Paisio el Athonite)

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Dimanche 23, ce Sera le "Dimanche des Noces de Cana qui inaugure chez nous autres Syro-Orthodoxes,

LE GRAND CAREME.

Commençons à nous y préparer...

 

Le dimanche du pardon chez

 

les Orthodoxes de Tradition

 

Bysantino Slave,

 

qu'est-ce à dire ?

 

Il correspond en quelque sorte à la

démarche que nous, Syro-Orthodoxes,

faisons nous aussi en inaugurant le

Grand Carême avec 

Shubqono, le Service de la Réconciliation.

 

 

Le dimanche du pardon inaugure le grand carême orthodoxe, qui prépare les chrétiens à la Pâque. Ils se demandent traditionnellement pardon de leurs fautes réciproques avant cette période de purification intérieure.

La tradition de demander pardon à la veille du Grand Carême est apparue aux premiers siècles du christianisme. Pour intensifier l'exploit de la prière et se préparer à la fête de résurrection du Christ, les moines égyptiens partaient au hasard. Certains d'entre eux ne revenaient pas, c'est pourquoi, avant de partir, les moines demandaient pardon l'un à l'autre pour toutes les offenses volontaires ou involontaires, comme au seuil de la mort. Et, bien sûr, eux-mêmes, ils pardonnaient tout à tous. En effet, chacun comprenait que cette rencontre à la veille du Grand Carême pouvait être la dernière. La réconciliation de l’âme du chrétien avec le Dieu est impossible sans la réconciliation avec ses proches.
 
Juste comme, pendant la confession, l'âme de l'homme change dans sa compréhension de lui-même et du Dieu, aussi dans la réconciliation l'âme de l'homme change par rapport aux prochains. C’est lié directement aux paroles du Sauveur, qui disait que «si nous pardonnons aux gens leurs péchés, le Père Céleste vous pardonnera vos péchés à vous!
 
C’est le dernier dimanche avant le Grand Carême. Ce jour, il convient de demander pardon aux proches et même aux gens inconnus et leur pardonner les offenses. Le premier hiérarque de l'Eglise Orthodoxe Russe, le patriarche Cyril, fait aujourd’hui un office du Pardon dans la principale cathédrale de Russie – celle du Saint-Sauveur. Le Grand Carême dure quarante jours, ce sont les journées de prières et de restriction dans la conduite et la nourriture, c’est le temps de méditations et de réflexions sur la vie terrestre du Sauveur, le souvenir de ses souffrances sur la croix, de sa mort et sa résurrection.

Shubqono

Le Service de la Réconciliation

 

 

Eglise Syro-Orthodoxe Francophone

Mar Thoma

 

Monastère de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

Brévilly 4

61300 Chandai

asstradsyrfr@laposte.net

02.33.24.79.58

 

Avant-Propos

 

Ce travail initialement adapté de la traductions en prose de l’original Syriaque par le RP Bébé Varghese et Bede Griffiths trouvés dans l'Ordre des prières des grandes fêtes (Eglise orthodoxe malankare Publications de 2013) et « The Book of Common Prayer » de l'Eglise syrienne (Gorgias Press, 2005), respectivement, a été traduit, pour les besoins de la Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma par une équipe composée du Rd Père Isaac, de Madame Martine DERKMAN, traductrice principale, et de Mademoiselle Thérèse RIBREAU. Un grand merci donc à Madame Derkman et à Mademoiselle Ribreau pour leur précieux travail et de mise en forme sous la supervision d’Abouna Isaac.

Le texte tel que nous vous le livrons ici est publié avec la bénédiction du Métropolite de notre Eglise locale Syro-Orthodoxe Francophone : Son Eminence Mor Philipose-Mariam pour une utilisation interne à l’Eglise en France, en Afrique francophone et dans l’ensemble de la Francophonie.

Si d’aucun voulaient utiliser ce texte liturgique, qu’ils veuillent bien ne pas le faire sans l’autorisation de notre Métropolite et du « Conseil de l’Eglise ».

Nous prions pour que ce livret  puisse aider nos fidèles Syro-Orthodoxes francophones à participer et à comprendre les hymnes liturgiques tellement signifiantes qui ont été composées par les Pères de nos Églises de Tradition Syriaque pour ce « Service de la réconciliation » (Shubqono) destiné à commencer le Grand Carême.

LE SERVICE DE LA RÉCONCILIATION

L'Ordre de Shubkono est célébrée le premier lundi du Grand Carême, après l'office canonique de la 6ème heure[1]

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho/(Gloire au Père…)

Les fidèles :         Que Sa miséricorde et Sa compassion soient sur nous, serviteurs faibles et pécheurs, dans les deux mondes à jamais, Amin.

PRIÈRE D'OUVERTURE

Prêtre:                  Que Votre paix, Votre concorde et l'amour agréable à Votre divinité demeurent toujours en nos âmes, ô Seigneur. Que nous soyons toujours unis par un lien indissoluble, et nous Vous glorifions incessamment, Votre Père, et Votre Saint et vivifiant Esprit, maintenant et pour toujours.

Les fidèles :         Amin

Psaume 51 :

Aie pitié de moi, ô Dieu, en ta grande bonté, efface ma faute en ta large compassion.

Lave-moi tant et plus de ma souillure, purifie-moi de mon péché.

Car ma faute, moi, je la connais, devant moi est mon péché en tout temps.

Contre toi, contre toi seul j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Afin que tu sois trouvé juste quand tu parles et sans reproche quand tu juges.

Voici : dans la souillure je fus engendré, dans le péché, ma mère m’a conçu.

Si la sincérité te plaît au fond de l’être, des secrets de la sagesse tu m’instruiras.

Purifie, moi avec l’hysope, je serai net, lave-moi, je serai plus blanc que neige !

Fais-moi entendre joie et liesse, que tressaillent les os que tu as broyés.

Détourne ta face de mes péchés, et toutes mes souillures, efface-les.

Pour moi, ô Dieu, crée un cœur pur, au fond de moi inaugure un esprit ferme.

De devant ta face ne me rejette pas, du fond de moi ne reprends pas ton Esprit–Saint.

Rends-moi la joie de ton salut, assure en moi un esprit magnanime.

Aux rebelles j’enseignerai tes voies, vers toi reviendront les pécheurs.

Affranchis-moi du sang, Dieu, Dieu de mon salut, et ma langue acclamera ta justice;

Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche publiera ta louange.

Car tu ne prends aucun plaisir au sacrifice; un holocauste, tu n’en veux pas.

Le sacrifice à Dieu, c’est un esprit brisé; d’un cœur brisé, broyé, Dieu, tu n’as point de mépris.

En ton bon vouloir, fais du bien à Sion: rebâtis les remparts de Jérusalem!

Alors tu te plairas aux sacrifices de justice holocauste et totale oblation alors on offrira de jeunes taureaux sur ton autel.

Et à Vous convient la louange O Dieu…Barekhmor

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho (Gloire au Père…)

Les fidèles :         Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité …)

 

ENIYONO

(Htith Lokh)

1er Chœur :

O Seigneur – Miséricordieux, j’ai péché contre Vous.

Entendez ma supplique

O Seigneur, - ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

Je suis - souillé par une multitude de péchés.

C’est pourquoi, je vous prie

O Seigneur - ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Seigneur - où irons-nous frapper sinon à votre porte,

O Seul Compatissant ?

O Seigneur - ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

Je vous supplie - comme le publicain et je crie comme

La femme pécheresse

O Seigneur - ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Seigneur - qui avez pitié des pécheurs, ayez pitié

Et pardonnez nos fautes

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

O Seigneur - que nos cœurs soient pleins d'amour

Libres de la colère et des conflits

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Christ, qui - pour sauver les pécheurs s’est offert

Sur la Croix

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

O Christ, qui - par Son grand amour absout le larron et

La femme pécheresse

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Christ, qui - consolait ses apôtres par Sa paix

Dans la chambre haute

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

O Christ, qui – réjouit ses disciples par Sa paix

Dans la chambre haute

O Seigneur, ayez pitié de nous tous … Barekhmor

 

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho (Gloire au Père…)

Les fidèles :         Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité …)

 

Le Prêtre :    Louange au – Père, adoration au Fils

Et au Saint-Esprit

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

Le diacre :   Stomen kalos !

Les fidèles :         Kourie eleïson.

 

Proémion[2] :

Le Prêtre :   Prions tous et sollicitons du Seigneur miséricorde et pitié :

Les fidèles :         O Dieu miséricordieux, ayez pitié de nous et secourez-nous.

 

Le Prêtre :   Gloire, reconnaissance, hommages, louanges, exaltation incessante, soyons dignes de les offrir toujours et dans tous les temps :

Le Prêtre :   Gloire à Vous, ô Père, Pacificateur du Ciel; Louange à Vous, ô Fils, paix de la terre; adoration à Vous, ô Saint Esprit, qui parachève tous les dons divins. Gloire au Père, qui a livré Son Fils Unique-Engendré, à la mort pour notre salut; au Fils dont l'amour l’a contraint à mourir pour nous; et au Saint-Esprit qui se réjouit dans nos œuvres et par qui nos demandes sont accordées. Gloire à Vous, ô Dieu trine, en trois personnes consubstantielles de la Sainte, glorieuse et adorable Trinité. Accordez-nous, ô Seigneur, que dans la pureté, nous puissions nous donner la paix les uns aux autres. Que Votre paix nous garde dans Votre divine concorde et nous fortifie ceints de votre bonté impérissable, que nous puissions Vous glorifier au jour joyeux de Votre résurrection miraculeuse, et dans toutes les fêtes, les saisons, les heures, en tous temps, tous les jours de notre vie, maintenant et pour toujours.

Les fidèles : Amin

(Imposition de l’encens)

 

Le Célébrant bénissant l’encens dit[3]

Le Prêtre :   A la louange et à la gloire de la Ste et Glorieuse Trinité, des aromates sont versés par mes mains pécheresses. Prions tous et sollicitons du Seigneur miséricorde et pitié :

 

Les fidèles :                  O Dieu miséricordieux, ayez pitié de nous et secourez-nous.

SEDRO

Le Prêtre :   O Christ notre Dieu, Tranquillité éternelle de la création et Véritable paix des extrémités du monde; Qui êtes l'Amour, et êtes appelé Amour, Qui Vous complaisez en ce titre plus qu’en tout autres titres; Qui rendez honneur à ceux qui gardent cet amour; par Votre amour pour nous, Vous Vous êtes offert en un sacrifice acceptable et d’agréable odeur. Par Votre crucifixion, Vous avez abattu le mur de l'inimitié et par Votre sang, Vous avez réconcilié les habitants des cieux avec ceux de la terre et supprimé l'hostilité de leur impiété et les avez réunis pour qu’ils soient un. Par l’indivisible unité de Votre éternelle Divinité et Votre nature humaine dans le temps, Vous avez appelé les éloignés et les proches; et les avez réunis dans la concorde de Votre amour divin. Par ce même amour Vous les avez comptés parmi les familiers de Votre royaume éternel et apporté au monde entier la bonne nouvelle de paix et de tranquillité. Votre naissance dans la chair a été annoncée à Votre Mère, la Bienheureuse Vierge Marie par la salutation de l'Archange de la paix. Avec la salutation de paix, Votre Mère bénie a été accueillie par Elisabeth, la mère de Votre Précurseur Jean, qui a tressailli dans le ventre de sa mère d’une grande joie comme un serviteur, en présence de son maître. À Votre naissance, les armées célestes ont proclamé la paix aux bergers. Vous avez donné la paix aux femmes, qui sont allées annoncer Votre glorieuse résurrection. Dans la paix, Vous êtes entré dans la chambre haute où les saints disciples étaient rassemblés, et Vous leur avez confirmé Votre résurrection. Lors de Votre ascension auprès de Votre Père, Vous avez donné Votre paix à Vos disciples, en leur disant: «Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne[4]. Mon commandement le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés[5]. » Ô notre Sauveur, gardez en nous cet amour que Vous nous confiez, et par lui confirmez nos esprits. Par Votre amour puissions-nous être liés tous ensemble. Par Votre amour, chassez d’au milieu de nous divisions et controverses. Par Votre amour, faites nous garder Vos commandements qui donnent la vie. Par Votre amour, gardez loin de nous afflictions et souffrances. Par Votre amour, faites de nous des enfants de paix et de tranquillité. Par Votre paix, unissez les bergers et leurs troupeaux. Par Votre paix, faites que les prêtres se réjouissent dans leurs offrandes. Par Votre paix, perfectionnez Votre Eglise et ses enfants. Par Votre paix et Votre tranquillité, guidez-la, ornez-la. Par Votre paix Votre tranquillité, conduisez ses congrégations et réjouissez ses enfants. Dans Votre tranquillité, gardez ceux qui vivent à proximité, et dans Votre paix, purifiez ses diacres. Dans Votre tranquillité, unissez ceux qui la gouvernent. En paix, administrez sa hiérarchie. Dans Votre tranquillité, que ses fêtes se poursuivent. Dans la paix, réconciliez ceux qui dans la colère, se sont désunis. Dans la tranquillité, unissez ceux qui sont divisés. Dans la paix, remplissez les âmes amères de Votre joie. Dans la tranquillité, gardez Votre troupeau. Dans la paix, délivrez-nous des dirigeants impitoyables, et en toute tranquillité, ornez-nous dans toutes Vos fêtes. Dans la paix, acceptez notre jeûne et nos prières. Dans la tranquillité, accordez-nous la miséricorde et le pardon. Dans la paix, délivrez-nous de tous les liens de la méchanceté. Dans la tranquillité, déchargez de nous le joug de l'adversaire. Que Votre paix soit avec nous et que Votre règne de tranquillité soit au milieu de nous. Liez nos esprits dans Votre amour et établissez Votre bonté en nos cœurs que nous puissions Vous rendre grâce, ô Seigneur de Tranquillité, et à Votre Père, le Donateur de la paix, et à Votre Saint-Esprit, le Perfecteur de l’Amour Véritable, maintenant et pour toujours.

Les fidèles :         Amin

Le Prêtre :   Puissions-nous recevoir de Dieu la remissions des dettes et le pardon des péchés dans les deux mondes et à jamais.

Les fidèles :         Amin

Qolo
(Quqoyo)

1er Chœur :

O Arbre béni, où que vous soyez la paix abonde

Par vous notre Seigneur entra dans la maison d'Abraham[6]

Par vous les prêtres – s’approchèrent de l'autel

Par vous Paul – s’écria, en disant:

 «Ni les difficultés, ni les tortures, ni les persécutions

ne me sépareront de l'amour du Seigneur Dieu.[7] »

Halleluiah ô Halleluiah

 

2ème Chœur:

Christ nous a appris à pardonner "sept fois soixante-dix fois;

Si votre frère vous offense, pardonnez-lui sa faute"

Rappelez-vous que - vous aussi avez péché

Et avez besoin - de Son pardon

Allez, pour cette raison, trouver votre frère, réconciliez-vous

Qu’ensemble vous puissiez pleurer: « Gloire à Vous, Seigneur »

Halleluiah ô Halleluiah ... Barekhmor

 

Le Prêtre :    Subaho Labo labro valaruho kadisho. (Gloire au Père…)
 

1er Chœur :

Paul a écrit que rien n’est comparable à l'Amour

Bienheureux celui qui l’atteint car il verra Dieu

            Par amour, Moïse - L'a vu sur le Sinaï

            Par amour, les Martyrs – L’ont vu au tribunal

Et par amour, la Sainte Église L’a vu sur la croix:

Voyez, elle Lui offre la gloire jour et nuit.

            Halleluiah ô Halleluiah

 

Les fidèles :           Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité…)

2ème Chœur :

Soyons diligents dans le jeûne, mes frères

Ceux qui jeûnent acquièrent victoire et perfection dans le Christ

            Avec lui, ils se battent - contre Satan et

            Par lui, Moïse - brillait sur le Mont Sinaï

Par lui, Élie a été élevé au ciel

Par lui, le juste a triomphé et les martyrs ont été couronnés

            Halleluiah ô Halleluiah

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn. (Seigneur ayez pitié de nous et secourez-nous)

 

(Imposition de l’encens)

 

ETRO

Le Prêtre :   Faites, Seigneur, de nos cœurs des demeures de tranquillité et de nos esprits des havres de paix. Implantez en nos âmes les actes de l'amour véritable pour Vous et l’un pour l'autre. Imprimez en nous Votre amour dans l'unité, la concorde, et la piété de telle sorte, qu’avec modestie, nous puissions tous nous donner la paix l’un l’autre et la recevoir avec sincérité. Que nos actions soient agréables à Votre volonté, comme un encens pur, une odeur agréable et un encensoir réconciliateur pour vous, qui nous ravit tous dans sa paix et nous égaye tous dans sa tranquillité. A vous appartiennent gloire et honneur ainsi qu’à Votre Père et Votre Saint-Esprit, maintenant et pour toujours.

Les fidèles : Amîn.

 

Qolo

(b’Safro Hzaw)

 

1er Chœur :  Aimons-nous les uns les autres

L’Amour accomplit les commandements

Certains jeûnent de pain

Et pourtant, sont remplis de haine,

D’autres jeûnent de vin et – secrètement

Tuent leurs frères dans leur cœur

 

2ème Chœur :        Seigneur qui avez embauché les ouvriers

À la onzième heure,

Recevez de moi, la onzième couronne

Qui fût tressée par eux pour Votre honneur

Pardonnez tous mes péchés –

Que je puisse Vous rendre grâce. Barekhmor

 

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho. (Gloire au Père…)
 

1er Chœur :  O Église, que la paix habite en toi

Que la concorde soit ta forteresse

Puisse tous les schismes et les conflits

Brûler dans le feu de l'amour

Afin que les fêtes du Seigneur

Soient toujours célébrées

 

Les fidèles :           Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité…)

2ème Chœur :        O Dieu, ayez pitié de nous

Comme il sied à Votre grâce

Bannissez de nous satan qui

Pose toujours ses pièges contre nous

Que Votre croix soit une protection

Qu’en elle nous trouvions un refuge

 

1er Chœur :  Notre Dieu qui êtes miséricordieux

Répondez à ceux qui Vous invoquent

Nous frappons à la porte

Accordez-nous le pardon des dettes,

Seigneur, de votre riche trésor.

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn. (Seigneur ayez pitié de nous et secourez-nous)

 

Bo’utho de St. Jacques de Sarug

 

1er Chœur :

Ô Seigneur, notre Seigneur, nous Vous invoquons, venez à - notre -aide Écoutez nos demandes et ayez pitié de - nos -âmes

O Seigneur, notre Seigneur, Seigneur des veilleurs et anges

Entendez nos demandes et ayez pitié de - nos âmes.

 

2ème Chœur :

O les courroucés, réconciliez-vous les uns les autres,

Car le Seigneur s’est réconcilié avec nous par amour

Que personne ne dise : «Mon frère a péché contre moi,

C’est pour moi une insulte de me réconcilier avec lui. »

 

1er Chœur :

Aimez-vous les uns les autres comme les membres du même corps, car Un est le Seigneur ; le Christ est la tête du corps, et nous sommes ses membres

Celui qui a de la haine contre son voisin a de la haine contre le Seigneur

Qu'il aime son frère de peur qu'il ne se trouve dans le jugement

 

2ème Chœur :

Regardez Dieu et imitez-Le, vous les courroucés

Et avec sagesse réconciliez-vous avec votre voisin

Tenez-vous à l'écart de toute lutte, colère et jalousie

Laissez l'amour de Dieu habiter en vous comme dans le royaume

 

1er Chœur :

Gloire au Père, la paix pour les courroucés

Loué soit le Fils qui a réconcilié le monde

Action de grâces au Saint-Esprit qui pardonne

Puissions-nous atteindre la miséricorde, toujours et à jamais

 

Tous :

O Seigneur Dieu, qui entendez tous ceux qui Vous invoquent

Entendez nos demandes et ayez pitié de nos âmes.

SAINTES LECTURES

 

Actes des St Apôtres

 

I Jean 4: 11-21

Le diacre :     leçon du Saint Apôtres Jean. Barekhmor.

Les fidèles : Gloire au Seigneur de l’Apôtre. Que sa prière soit avec nous. Amîn.

Le diacre lit :

Mes Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.

 

Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.

 

Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit.

 

Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.

 

Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.

 

Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

 

Voici comment l’amour atteint, chez nous, sa perfection : avoir de l’assurance au jour du jugement ; comme Jésus, en effet, nous ne manquons pas d’assurance en ce monde.

 

Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour.

 

Quant à nous, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier.

 

Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas.

 

Et voici le commandement que nous tenons de lui : celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère.
 

 

Épître

I Cor 13: 4-10

 

Le diacre :     Leçon du saint Apôtre Paul aux Corinthiens. Barekhmor.

Les fidèles : Gloire au Dieu de l’Apôtre et que sa prière soit avec nous ! Amîn.

Le diacre lit : Mes frères, …

L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;

 

Il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;

 

Il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

 

Il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

 

L’amour ne passera jamais. Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera, la connaissance actuelle sera dépassée.

 

En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.

 

Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.

 

(Imposition de l’encens)

 

Fethgomo

Halleluiah – Halleluiah
Heureux celui dont la transgression est pardonnée et dont les péchés ont été couverts
[8]
Halleluiah

    Le Célébrant chante l’Évangile tourné vers les fidèles, pendant que deux acolytes tiennent des cierges à ses côtés et qu’un diacre encense.

    Le diacre balance l’encensoir et invite les fidèles au silence. A sa proclamation, ils se lèvent.

Le diacre :     Barekhmor. Avec silence, crainte et pureté d’intention, écoutons le message des paroles vivifiantes du Saint Évangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui va être lu devant nous !

Les fidèles : Rendez-nous en dignes, Seigneur, notre Dieu.

Le Prêtre :     La paix à vous tous ! [9]

Les fidèles : Et à votre esprit.

Le Prêtre :     Le Saint Évangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ, message de vie, selon l’Apôtre St Matthieu (ou Jean) qui annonce au monde la vie et la rédemption.

Les fidèles : Béni soit celui qui est venu et qui viendra, gloire à celui qui l’a envoyé et que ses miséricordes soient sur nous toujours.

Le Prêtre :     Au temps de l’économie de Notre-Seigneur[10], Dieu et Sauveur Jésus-Christ, Verbe de vie, incarné (Ici le Célébrant se tourne vers l’autel et se signe ) de la Vierge Sainte, Marie, ces choses se sont passées ainsi (Ici le Célébrant touche l’Évangéliaire et bénit les fidèles) :

Les fidèles : Nous le croyons et le confessons.

(Le prêtre lit ce passage de l'Evangile de saint Matthieu 18: 18-35)

Amîn, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

 

Et pareillement, amîn, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.

 

En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

 

Alors Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? »

 

Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois.

Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.

 

Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).

 

Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.

 

Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.”

 

Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.

Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !”

 

Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.”

 

Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.

 

Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé.

 

Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié.

 

Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?”

 

Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.

 

C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

    Le chant de l’Évangile terminée, le Célébrant bénit de nouveau les fidèles, disant :

Le Prêtre :     La paix à vous tous !

Qolo

(Btar’okh Moran)

Hymne de pénitence

 

1er Chœur :

A Votre porte, Seigneur, je frappe*; et de votre trésor je demande la pitié. / Je suis un pécheur qui, pendant des années*, ai abandonné votre voie. / Donnez-moi de confesser mes péchés*, de les fuir et de vivre dans votre grâce.

 

2ème Chœur :

A la porte de qui irons-nous frapper*/, Seigneur miséricordieux, sinon à la Vôtre./ Qui avons-nous qui plaide pour nos défaillances*/, si Votre miséricorde n’intercède auprès de Vous, / ô Roi devant la majesté de qui les rois se prosternent.*Barekhmor !

 

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho. (Gloire au Père…)
 

1er Chœur :

Père, Fils et Saint-Esprit, */ soyez pour nous une citadelle élevée, un refuge contre le Pervers qui nous combat et contre ses puissances. */ Protégez-nous à l’ombre de Vos miséricordes,*/ lorsque les bons seront séparés des méchants.

Les fidèles :           Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité…)

2ème Chœur :

Que le chant de notre prière soit une clef qui ouvre la porte du ciel;*/ et que les archanges se disent dans leurs rangs */: comme il doit être doux le chant des humains pour que le Seigneur exauce si vite leurs demandes.

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn. (Seigneur ayez pitié de nous et secourez-nous)

 

 

Bo’utho de St. Jacques de Saroug[11]

 

1er Chœur :

Ô Seigneur, notre Seigneur, nous Vous invoquons, venez à notre aide. Écoutez nos demandes et ayez pitié de nos âmes

O Seigneur, notre Seigneur, Seigneur des veilleurs et des anges

Entendez nos demandes et ayez pitié de nos âmes.

 

2ème Chœur :

Seigneur je soupire après Votre pardon, qu’il vienne à moi. Donnez-moi des larmes pour demander miséricorde pendant qu’il est encore temps. J’ai soif de Votre miséricorde et sans elle je ne puis subsister. Océan de miséricorde, répandez sur moi le torrent de Votre bienveillance.

 

1er Chœur :

La nuit est venue, les ombres de la mort m’entourent ;

Seigneur, soyez pour moi le soleil afin que je vois Votre lumière. Ne m’abandonnez pas en dehors de Votre vigne quand je mourrai ; Ô Seigneur, puissiez-vous recevoir le moment de repentance

 

2ème Chœur :

Je passe mon temps dans le culte de la vanité

Accepter moi à la veille de la vie et faites-moi Vôtre

Pour me détruire, le roi de la tromperie a tiré ses flèches ;

Ô Seigneur, oignez-moi de Votre médecine pour me guérir

 

Tous

Répondez, O Seigneur, répondez O Seigneur et ayez pitié

Tournez les cœurs des fils des hommes à la repentance

 

Qaumo

 

Le Prêtre :            Ô Dieu Saint.

Les fidèles :                       Ô Dieu Saint et Fort;

Ô Dieu Saint et Immortel,

(en se signant) Crucifié pour nous,

Ethraham elaïn. (3 fois)

 

     Ensuite nous tenant droit, nous élevons les mains et levant les yeux nous disons :

Le Prêtre :            Seigneur, ayez pitié de nous.

Les fidèles :                                   Seigneur, soyez bienveillant et ayez pitié.

Seigneur, recevez notre service et nos prières ;

Ayez pitié de nous.

Le Prêtre :            Gloire à Vous ô Dieu.

Les fidèles :                       Gloire à Vous ô Créateur.

Gloire à Vous, ô Christ Le Roi, qui avez pitié des pécheurs Vos serviteurs. Barekhmor !

 [Adorer par une inclination de tête et se signer de la Croix]

 

[Puis, nous disons la Prière du Seigneur, élevant les mains, et levant les yeux.]

​​​​​​​

 

Le Prêtre :   Aboun d’bashmayo (Notre Père).

Les fidèles :          

Qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien (substantiel), pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du [12] mal. Car à vous appartiennent le règne, la puissance et la gloire, dans les siècles des siècles. Amîn.

Nethqadash shmokh, titheh malkouthokh, nehwe sebyonokh, aïkano d-bashmayo of bar'o. Hablan laĥmo d-sounqonan yawmono. Washbouqlan ĥawbaïn waĥtohaïn, aïkano dof ĥnan shbaqanlĥayobaïn. Ou-lo ta'lan l-nesyouno, elo fasolan men bisho, metoul dilokhi malkoutho Ou-ĥaïlo ou-teshbouĥto l'olam 'olmin. Amin.

 

 

Le prêtre prêche sur l'amour, le repentir et le pardon. Il demande alors le pardon de tous ceux qui sont présents dans l'église. Le prêtre se prosterne trois fois devant le peuple et demande pardon. Les gens se prosternent aussi devant le prêtre et demandent pardon.

 

Comme il s’agenouille pour se prosterner, le prêtre dit :

 

Le Prêtre :   Mes frères et mes bien-aimés, pardonnez-moi pour l'amour du Christ. J'ai péché contre vous. Dans la concorde spirituelle et l'amour paternel, en tant que pasteur vigilant, je vous exhorte et me prosterne devant vous.

 

Tous se prosternent, en disant :

 

Les fidèles :                  Barekhmor. Nous demandons pardon.

 

Une seconde fois, le prêtre dira :

 

Le Prêtre :   O frères et bien-aimés, je prie et supplie votre amour véritable, réconcilions nous les uns les autres pour que Dieu se réconcilie avec nous.

 

Comme il agenouille pour se prosterner, le prêtre dit :

 

Le Prêtre :   Pour l'honneur de la Sainte Trinité, je me prosterne devant vous

Tous prosternés, disent :

 

Les fidèles :                 Barekhmor. Nous demandons pardon.

 

Une troisième fois, le prêtre dira :

 

Le Prêtre :   En votre présence, avec un cœur contrit et une conscience parfaite, je crie d'une voix forte, implorant votre amour, en disant: Venez mes frères bien-aimés, laissons-nous tous nous réconcilier les uns avec les autres et pardonner les transgressions et les fautes que nous avons tous commis les uns envers les autres, que Dieu puisse se réconcilier avec nous, remettre nos dettes et pardonner nos péchés. Car Lui-même a dit: « Si vous remettez les dettes de vos débiteurs et que vous pardonnez les fautes de ceux qui vous ont offensés, de la même manière vos dettes seront remises et vos fautes pardonnées. »

 

Comme il s’agenouille pour se prosterner, le prêtre dit :

 

Le Prêtre :   Que le Seigneur Dieu soit Celui qui pardonne et qui absout mes péchés et les vôtres.

 

Tous se prosternent, en disant :

 

Les fidèles : Barekhmor. Nous demandons pardon.

 

Le Prêtre :   Que le début et la fin de ce Saint Carême soit béni, et que Dieu vous assiste et vous aide tous à l’observer jusqu’à la fin, selon sa volonté. Qu'Il brise les pièges des ennemis visibles et invisibles, de Satan l'adversaire des fidèles chrétiens, et qu'Il vous délivre des tentations du Malin, comme notre Seigneur Jésus-Christ l'a vaincu à la fin de son jeûne, en disant: « disparais de moi, Satan. ». Par les prières de Marie, la Mère de Dieu, et de tous les saints, puissiez-vous être préservés et soutenus par la puissance de la Croix victorieuse. Amin.

 

Puis : le Credo, quarante prosternations, et les Kukliyons de la Mère de Dieu et des saints.

 

Une fois ces prières terminées, tous les prêtres, les diacres, et l’assemblée présente se demandent pardon et se donnent la paix les uns les autres.

 

 

Le Credo de Nicée

 

Le Diacre : Sophia Théou! Proskomén! (Sagesse de Dieu! Soyons Attentifs!) Tenons-nous bien et répondons à la prière du prêtre vénéré[13] et disons :

Le célébrant : Nous croyons en un seul Dieu.

Les fidèles :         Le Père Tout Puissant, Créateur du ciel et de la terre, de toutes choses visibles et invisibles.

Et un seul Seigneur, Jésus Christ Fils Unique de Dieu, engendré par le Père avant tous les siècles Lumière de Lumière, vrai Dieu de vrai Dieu; engendré, non pas créé, consubstantiel à Son Père, et par Qui tout a été fait;

(on se signe) Qui pour nous les hommes et pour notre salut est descendu des cieux

(on se signe) Il s’est incarné par le Saint-Esprit et de la Vierge Marie, la Mère de Dieu (on s’incline) et s’est fait homme,

(on se signe) Il a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate, a souffert, est mort et a été enseveli,

(on se signe) Il est ressuscité le troisième jour conformément à Sa volonté Il est monté au ciel, est assis à la droite de Son Père d’où Il reviendra en grande gloire pour juger les vivants et les morts; Lui dont le Règne n’aura pas de fin.

Et en un seul Esprit Saint, Seigneur et vivificateur de toutes choses, Qui procède du Père ; Est adoré (on s’incline) et glorifié avec le Père et le Fils.  A parlé par les prophètes et les apôtres.

Et en L’Église : Une, Sainte, Catholique et Apostolique; Nous confessons un seul baptême pour la rémission des péchés. Et nous attendons la résurrection des morts et la vie nouvelle du siècle à venir. Amîn, Barekhmor.

Le diacre :   Stomen kalos !

Les fidèles : Kourie eleïson.

 

[Puis 40 Prostrations]

 

 

Service de la Mère de Dieu

Qouqlion :

Cantique du Ps. 45 :

Le Prêtre :     La fille du roi se tient avec majesté, Halléluia*, une reine à ta droite.

Les fidèles : Oublie ton peuple et la maison de ton père, Halléluia*, car lui, le roi, désire ta beauté.

Le Prêtre :     Subaho Labo labro valaruho kadisho

Les fidèles : Ména olam vadamola olam olminamin.

 

Eqbo

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            O Fierté des fidèles

Les fidèles :         Offrez des prières en notre nom

A votre Fils unique

Qu’il ait pitié de nous

Le diacre :            Stomen kalos !

Les fidèles :         Kourie eleïson.

Qolo

(d’al Etro d’Besme)

Le Prêtre :            Que la mémoire de Marie

Les fidèles :         Soit pour notre bénédiction

Que sa prière soit un

Refuge pour nos âmes ... Barekhmor

 

Le Prêtre :                Subaho Labo labro valaruho kadisho.

Le Prêtre :            Voici, un doux parfum

Les fidèles :         S’élève dans les airs

Pour la Vierge Marie

La Théotokos

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn.

 

Bo’utho

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            Seigneur Jésus, par Votre croix,

Les fidèles :         Et la prière de Votre Mère

                           Gardez nous de toutes les afflictions,

Des peines, et des verges de colère.

 

 

Service du patron et autres saints

Qouqlion:

Cantique Ps. 92 :

Le Prêtre :     Le juste grandit comme un palmier, Halléluia*, il pousse comme un cèdre du Liban.

Les fidèles :         Ils pousseront et dans la vieillesse encore porteront fruits, Halléluia*, ils seront frais et florissants. Barekhmor.

Le Prêtre :     Subaho Labo labro valaruho kadisho

Les fidèles : Ména olam vadamola olam olminamin.

 

Eqbo

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            Votre mémoire O St. N…(Thomas)

Les fidèles :         Est gardée ici comme au ciel,

Que votre prière soit une aide

Pour ceux qui vous honorent

Le diacre :            Stomen kalos !

Les fidèles :         Kourie eleïson.

Qolo

(d'al Etro d'Besme)

Le Prêtre :            Bienheureux les prophètes,

Les fidèles :         Bienheureux les apôtres.

Bienheureux les Martyrs

Au jour de la Résurrection ... Barekhmor

 

Le Prêtre :                            Subaho Labo labro valaruho kadisho.

Le Prêtre :            Les martyrs qui désiraient

Les fidèles :         Contempler le Christ

Par l'épée, conquirent des ailes

Et volèrent vers les hauteurs

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn.

 

Bo'utho

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            Priez pour nous, ô Bienheureux Saints

Les fidèles :         Celui dont vous avez fait la volonté,

Gardez nous de toutes les afflictions,

Des peines, et des verges de colère.

 

Kourie éleison, Kourie éleison, Kourie éleison

 

Le Prêtre :            Seigneur ayez pitié de nous,

Les fidèles :         Seigneur soyez bienveillant et ayez pitié,

Répondez-nous Seigneur,

Et ayez pitié de nous

 

Le Prêtre :            Gloire à Vous, ô Seigneur.

Les fidèles :         Gloire à Vous, ô Seigneur;

Gloire à Vous, notre espérance

pour toujours. Barekhmor

 

Toutes les personnes présentes doivent se demander pardon et se donner la paix les uns aux autres.

 

Le service de la réconciliation est terminé.

 

†††

 

[1] Selon le texte syriaque, Shubkono est célébré après la 3ème heure.

[2] Préface

[3] Si l’évêque est présent c’est lui qui impose l’encens

[4] Jean 14 :27

[5] Jean 15 :12

[6] L'arbre est parfois utilisé dans l’hymnographie en référence à la Croix de notre Seigneur, qui a été, bien sûr, faite de bois. L'arbre concernant l'hospitalité d'Abraham (Gn 18: 4) est l'une des nombreuses «préfigurations» de l'Ancien Testament ou «images ou annonces» de la Croix qui se révèle pleinement à nous dans le Nouveau Testament. Dans Gen 18, l'arbre a été offert comme un moyen d'ombre et de fraicheur, tout comme la Croix (l ' «Arbre de Vie») offre la paix et la vie nouvelle pour nous. (Voir aussi, Deut 21: 23 / Gal 3,13)

[7] Romains 8:35

[8] Psaume 32:1

[9] Si un évêque ou d’autres prêtres sont présents, le Célébrant dit: Barekhmor. La paix + à vous tous !

[10]   Si c’est un jour de fête, le Célébrant mentionne la fête : Au temps de son Annonciation ; ou: de la Nativité ; ou : du Baptême…

[11] Demandes de St Jacques de Saroug

[12] [Adorer de nouveau par une inclination de tête et se signer de la Croix]

 

[13] En présence de l’Évêque, il dit « notre Révérendissime Père » ; en présence du Patriarche : « notre Souverain Pontife ».

FAUT-IL ÉVANGÉLISER ?
« Toute puissance m’a été donnée… » –

En Matthieu 28, 18, le Christ ressuscité affirme sa souveraineté absolue dans tous les registres de la création.

La puissance de la Résurrection est la même puissance que celle qui s’est manifestée dans la création du ciel et de la terre, de toutes les créatures visibles et invisibles, surtout de l’être humain.

Puissance personnelle (« hypostatique » de la Divinité) elle fonde toute action et toute parole de l’Église, qui est le Corps sacramentel du Fils unique et Verbe de Dieu fait Homme.

L’évangélisation est fondée, non sur une initiative ou une idéologie humaines, mais sur la puissance d’auto révélation du Seigneur de tout, le Dieu d’Israël.

« Allez… »

C’est un commandement. Ne pas évangéliser, c’est être dans la désobéissance.

Dans cette injonction, il y a la grâce divine et incréée d’accomplir la volonté du Père.

Elle comporte une impulsion, une énergie plus forte que la mort, et que la peur de la souffrance et de la mort.

« Apostolique » vient du grec « envoyer ».

De même que le Christ, le Fils de Dieu, est envoyé par le Père avec toute la puissance de l’Esprit, de même tous les chrétiens, et pas seulement les apôtres qui ont reçu le commandement, sont des « envoyés ».

« Enseignez… »

L’enseignement n’est pas d’abord catéchétique et didactique.

Il consiste dans l’annonce des merveilles de Dieu : la révélation qu’Il a faite et qu’Il continue à faire de lui-même ; la création absolue de tout ce qui existe ; l’intervention historique dans la création et dans la société ; l’Incarnation, ou « devenir homme », « humanisation » de Dieu et divinisation de l’humanité ;

la mort voulue, la descente par son âme humaine aux enfers, et la résurrection corporelle ;

la glorification à la droite du Père, du Fils Dieu parfait et Homme parfait ;

l’« envoi » de l’Esprit sur ceux qui croient et qui croiront en Jésus ;

la venue nouvelle et glorieuse de ce même Fils, au terme de l’histoire ;

la résurrection universelle, le Jugement, la participation de ceux qui veulent au Royaume.

« Baptisez… »

L’Église sanctifie.

Elle fait cela en immergeant les personnes humaines dans sa propre vie divino humaine :

la Parole (le revêtement baptismal du Christ et la vie en lui) et l’Esprit, sanctifiant ainsi l’être humain tout entier ;

en inondant le monde entier des ondes de la grâce et de la vérité ;

en fécondant la culture, les valeurs, la créativité humaines. L’immersion est « au Nom du Père, du Fils et du saint Esprit », c’est-à-dire dans le nom et la vie trinitaires du Dieu unique.

« Garder… »

La Tradition consiste à transmettre, non seulement les écrits, mais également tout l’enseignement oral du Seigneur Jésus à ses disciples avant et après sa résurrection, jusqu’à son Ascension.

L’Église des apôtres et des Pères s’identifie à la communauté qui conserve et transmet avec ferveur, à la fois les paroles et l’exemple du Sauveur, et sa propre personne – son Corps et son Sang.

L’Église se reconnaît à ce qu’elle dit et fait ce que le Christ dit et fait. Les personnes ont toute leur responsabilité :

elles accomplissent librement le commandement missionnaire de la Parole divine en personne.

« Je suis avec vous… »

Le fondement de l’évangélisation, de toute annonce (« kérygme »), de tout acte sacramentel et de toute action en faveur du prochain, est dans la présence du Christ ressuscité, par le saint Esprit, en son propre corps et en ses propres membres, les baptisés.

« Avec vous » signifie que le Christ ne se substitue pas aux croyants.

Il agit en nous et à nos côtés, non à notre place.

Il y a ainsi une responsabilité des croyants, en ce qui concerne la mission, devant la face du Christ et, par lui, devant le Père, dans l’Esprit.

La dépression est une tempête qui

envahit l’âme, mais Dieu n’y est pas

insensible.

La dépression entraîne ceux qui en souffrent dans d’impressionnantes vagues, une houle énorme qui donne parfois l’impression de bientôt chavirer et peut-être même se noyer. Sachez-le, même si vous vous sentez désespérément perdu, Jésus est dans ce bateau avec vous. La Bible n’a pas été écrite pour que nous nous sentions bien tous les jours, mais pour dire la vérité. Une de ces vérités importantes est la force et le soutien que Dieu vous accordera lorsque vous sentirez que votre propre force a disparu.

Voici 8 versets bibliques qui vous rappelleront la force et l’amour que le Seigneur te donne chaque jour, quels que soient tes actions et sentiments.

1. Il te donnera de la force quand tu te sentiras impuissant

Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante.
Ésaïe 41:10

2. Il est toujours à tes côtés, même dans les moments les plus sombres

L’Éternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point; ne crains point, et ne t’effraie point.
Deutéronome 31:8

3. Il te protège

Mais toi, ô Éternel! tu es mon bouclier, Tu es ma gloire, et tu relèves ma tête.
Psaume 3:3

4. Il entend tes cris

J’avais mis en l’Eternel mon espérance ; Et il s’est incliné vers moi, il a écouté mes cris. Il m’a retiré de la fosse de destruction, Du fond de la boue ; Et il a dressé mes pieds sur le roc, Il a affermi mes pas. Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, Une louange à notre Dieu ; Beaucoup l’ont vu, et ont eu de la crainte, Et ils se sont confiés en l’Eternel.
Psaume 40:1-3

5. Il est près du cœur brisé et sauve ceux dont l’esprit se sent écrasé

L’Eternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. Le malheur atteint souvent le juste, Mais l’Eternel l’en délivre toujours.
Psaume 34:18-19

6. Il t’apportera le repos quand tu te sentiras fatigué et chargé

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Matthieu 11:28-30

7. Il ne te brisera pas

Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point la mèche qui brûle encore; Il annoncera la justice selon la vérité.
Ésaïe 42:3

8. Rien ne pourra te séparer de l’amour de dieu

Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.
Romains 8:38-39

 

Source: Infos Chrétiennes (La rédaction.Librement inspiré de l’article de Faithwire.com)

LE JUGEMENT D’AUTRUI
« Ne jugez pas ! » –

Faute de discerner, nous jugeons, nous condamnons et, éventuellement, nous exécutons.

Le Christ enseigne à ne pas juger, c’est-à-dire à ne pas condamner autrui.

l n’enseigne pas à nous abstenir du discernement.

Comme l’ont dit les saints Pères, Il nous enseigne à distinguer la personne et ses actes ; à juger des actes sans condamner la personne ; à haïr le péché et à aimer le pécheur.

Le Père céleste se réserve le jugement ultime et Il envoie son Fils et Verbe pour exercer le jugement ultime.

Le jugement appartient ainsi, non à nous les hommes, mais à Dieu.

Le repentir lui-même est le charisme par lequel, avec larmes, nous dissocions nos péchés de notre personne ; nous haïssons le péché que nous avons commis ; nous condamnons nos actes devant le Seigneur en croyant de tout notre cœur qu’Il fera miséricorde à notre personne.

Du sang dans la tête

Le jugement d’autrui est un meurtre potentiel.

Nous n’avons peut-être pas tué, mais nous avons souvent jugé et nous le reconnaissons dans le sacrement de la confession.

« Délivre-moi des sangs versé », dit David dans son psaume (50, 16).

Nous avons du sang dans la tête, si nous n’en avons pas sur les mains.

À en croire les pensées de notre esprit, la terre est peuplée d’imbéciles, d’incapables et d’hérétiques.

Si nous ne les exécutons pas, nous leur dénions le droit de vivre.

L’homme a souvent des pistolets dans les yeux.

Du matin au soir, pour certains, la journée se passe à exterminer d’éventuels ennemis.

Dans un cœur armé de poignards, il arrive à certains de détester le monde entier.

Ils ont peur de tout ; chaque personne rencontrée leur est un ennemi potentiel ; ils préfèrent tuer avant d’être tués – tirer les premiers par leurs pensées assassines.

La langue perfide

Cette pathologie universelle du jugement, délire paranoïaque de la persécution,  retarde le règne de Dieu, le royaume de sa juste miséricorde, la civilisation de son amour sacrificiel. 

Dans plus d’un psaume, le Seigneur dénonce la maladie dont est atteint « la bouche débordant de malice » de celui « qui s’assied pour médire de son frère » (Ps. 49).

L’homme malade du jugement d’autrui, de ses frères, des membres de l’Église et de la Société, « se glorifie de sa méchanceté » ; « tout le jour, sa langue rumine l’iniquité et l’injustice, comme un rasoir effilé » ; « langue perfide », il « préfère la méchanceté à la bonté, l’injustice à la droiture, en ses paroles » ; « il aime toutes les paroles qui détruisent, langue perfide ! » (Ps. 51).

Les pensées toxiques

Un nombre considérable de psaumes exprime cet état de guerre permanent avec l’humanité :

or, les « ennemis » sont, non seulement les personnes que nous jugeons, mais les pensées de jugement elles-mêmes, ces pensées de mort inspirées par l’Ennemi, le Malin, qui cherche continuellement à nous séparer les uns des autres, à nous séparer de Dieu, et à nous séparer de nous-même !

Dieu Lui-même, suite à la calomnie diabolique (Gen 3, 1-5), est tenu pour notre ennemi !

Le Seigneur nous invite à le prier pour la santé de notre âme : « délivre-moi des sangs versés ! », c’est-à-dire des nombreuses façons dont nous tuons, et de la façon dont nous sommes les meurtriers de notre âme en entretenant les pensées de mort, qui sont toxiques.

Par ces pensées, nous entretenons la mort et la faisons régner.

L’ascèse comme désintoxication

Les grandes périodes comme les jours hebdomadaires de jeûne constituent l’opportunité de la guérison.

Nous ne sommes pas obligés de nous sentir continuellement entourés d’ennemis et de cultiver l’inimitié à leur égard.

L’addiction au jugement se soigne. Nous apprenons à haïr la haine et à aimer l’amour.

Nous jeûnons des pensées de jugement et de la jouissance qu’elles nous procurent.

Et la grande victoire pascale est précisément l’amour des ennemis quand, cessant de les détester, nous devenons leurs amis, nous leur souhaitons tout le bonheur possible, nous intercédons pour eux, nous rendons grâce à Dieu pour eux car, par eux, nous sommes initiés à l’humilité et la miséricorde de Dieu.

La Résurrection

La lumière de l’amour de Dieu « disperse les ennemis », parce qu’elle les purifie de leur qualité d’ennemis, elle les voit comme ceux que Dieu aime, pour qui Il a donné sa vie, Dieu qui s’est fait l’ami de ses ennemis. Il a préféré être tué plutôt que de tuer. Il a ainsi mis la mort à mort et nous a donné la vie.

L’amour pour les ennemis est la béatitude suprême, le contenu même de la Résurrection.

Il entretient la vie. I

l rend à l’homme la santé – familiarité avec Dieu et avec tous, bienveillance pour tous ; désir que tous soient sauvés.

CHRISTIANISME ET "SCIENCES"

OCCULTES,

ce qu'en pense

le Père Dominique Auzenet

(Toutes réflexions constructives sur les opinions développées par le Père Auzenet dans cet article sont bienvenues : asstradsyrfr@laposte.net)

1. Un chrétien peut-il avoir recours aux pratiques occultes ?

Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?

1.1 Qu’est-ce donc que l’occultisme ?

L’occultisme se présente comme
- une recherche de connaissance portant sur l’avenir, l’inconnu, ou l’au-delà, par des moyens non scientifiques, et souvent magiques, en vue d’une main – mise sur le destin ;
- une recherche de puissance magique pour agir contre la maladie ou un mal, ou bien pour faire du mal à d’autres.

Le domaine de l’occultisme comprends

* La divination: cartomancie, chiromancie, radiesthésie (psychique, spirite), astrologie .
Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?
* Le spiritisme, la médiumnité, la recherche de contact avec les morts, ou les esprits.
Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?
* Certains aspects de la parapsychologie (clairvoyance, précognition, psychokinésie).

* La magie blanche, les guérisseurs : conjuration magique des maladies, magnétisme guérisseur.

* La magie noire, le satanisme.
Le mot « occulte » vient du latin « occultus » dont le sens est: caché, dissimulé, mystérieux, secret…
On appelle « sciences occultes » des « doctrines et pratiques secrètes qui font intervenir des forces qui ne sont reconnues ni par la science, ni par la religion, et requérant une initiation » (Dict. Petit Robert).
L’occultisme prétend nous faire connaître ce que la science authentique ne peut atteindre, et ce que la révélation divine laisse dans l’ombre. Il conduit à entrer en connivence avec des forces cachées, sans se soucier de savoir si ces forces ne sont pas mauvaises.

1.2 Quels sont les deux moyens essentiels utilisés dans l’occultisme ?

* LA MAGIE.
La magie blanche consiste à invoquer Dieu, la Trinité, les Saints, et à prétendre s’approprier la puissance divine.

La magie noire consiste à invoquer Satan, pour demander ce qui semble un bien pour soi, ou pour faire du mal à d’autres.

Les pratiques magiques recherchent la guérison, la préservation de difficultés, la puissance, la réussite…
Le rite magique est souvent composé d’une invocation, d’une formule, et éventuellement d’un geste symbolique.

À la lumière de la Bible, toute magie est une « abomination ». Évidemment, prétendre asservir la puissance divine à ses fins personnelles est une illusion. La puissance ainsi mise en oeuvre, quel que soit le type de magie, ne vient jamais de Dieu.

* LES CAPACITÉS « MÉDIUMNIQUES », permettent un accès au subconscient et même à l’inconscient des personnes, et donc une manipulation du psychisme des autres.
L’apparition des capacités médiumniques provient souvent de démarches occultes magiques antécédentes, subies ou recherchées, par soi-même ou dans la famille proche. Il est vrai que certaines personnes semblent être « nées comme ça ». Encore faudrait il vérifier s’il n’y avait pas de pratiques occultes chez leurs parents, grands parents, arrières grands parents, ce qui est souvent le cas…

1 la magie, la médiumnité, deux moyens essentiels :

1.3 Le chrétien peut-il utiliser l’occultisme ?

Non. Utiliser les puissances occultes est directement contraire à l’attitude de foi aimante et confiante en Jésus et en Dieu Père, et finit par en détourner. Voici quelques attitudes directement contraires à cet abandon confiant à l’amour de Dieu :

- la réduction de la prière à une invocation d’une efficacité immédiate,
- l’automatisme du soulagement organique obtenu,
- la recherche d’une efficacité à tout prix pour contrer une difficulté,
- le désir de savoir à l’avance…
- le refus d’assumer la souffrance en union avec la croix de Jésus.
- le fait de vouloir se rendre totalement maître de son destin, de sa
vie, de son avenir,
- le fait de se mettre naïvement à disposition de forces dont on ignore la provenance.
Le chrétien doit éviter de demander les services de personnes ayant des pouvoirs occultes. Il doit aussi chercher les raisons qui l’amènent à ne pas prendre ses
responsabilités humaines et chrétiennes, pour s’en remettre à des gens pratiquant l’occultisme. Par ailleurs, le chrétien doit être au clair sur la nature des forces mises en oeuvre : elles ne viennent jamais du Dieu de Jésus-Christ.

1.4 Voici ce qu’on lit dans la Bible

Deux textes majeurs :
« Lorsque tu seras entré dans le pays que Yahvé ton Dieu te donne, tu n’apprendras pas à commettre les mêmes abominations que ces nations-là. On ne trouvera chez toi personne qui fasse passer au feu son fils ou sa fille, qui pratique divination, incantation, mantique ou magie, personne qui use des charmes, qui interroge les spectres ou les esprits, qui invoque les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé ton Dieu, et c’est à cause de ces abominations que Yahvé ton
Dieu chasse ces nations devant toi. Tu seras parfaitement fidèle à Yahvé ton Dieu » (Deutéronome 18,10-15).

« Ce n’est pas en me disant: « Seigneur, Seigneur », qu’on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là: « Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé? en ton nom que nous avons chassé les démons? en ton nom que nous avons fait bien des miracles? ». Alors je leur dirai en face: « Jamais je ne vous ai connus; écartez-vous de moi vous qui commettez l’iniquité » (Mt 7,21-23).
D’autres textes : Exode 22,17; Lévitique 20,6.27; Lévitique 19,31; 1 Samuel 28,3-5 ; Actes 16,16-18 ; Actes 19,19-20.

1.5 Voici ce qu’en dit le Catéchisme de l’Église catholique…

« Dieu peut révéler l’avenir à ses prophètes ou à d’autres saints. Cependant l’attitude chrétienne juste consiste à s’en remettre avec confiance entre les mains de la Providence pour ce qui concerne le futur et à abandonner toute curiosité malsaine à ce propos. L’imprévoyance peut constituer un manque de responsabilité.
2 des attitudes en contradiction avec la foi chrétienne «quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé ton Dieu»

Toutes les formes de divination sont à rejeter: recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou d’autres pratiques supposées à tort « dévoiler » l’avenir.
La consultation des horoscopes, l’astrologie, la chiromancie, l’interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance, le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, sur l’histoire et finalement sur les hommes en même temps qu’un désir de se concilier les puissances cachées. Elles sont en contradiction avec l’honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul.

Toutes les pratiques de magie ou de sorcellerie, par lesquelles on prétend domestiquer les puissances occultes pour les mettre à son service et obtenir un pouvoir surnaturel sur le prochain – fût-ce pour lui procurer la santé, sont gravement contraires à la vertu de religion. Ces pratiques sont plus condamnables encore quand elles s’accompagnent d’une intention de nuire à autrui et qu’elles recourent à l’intervention des démons. Le port des amulettes est lui aussi répréhensible. Le spiritisme implique souvent des pratiques divinatoires ou magiques.

Aussi l’Église avertit-elle les fidèles de s’en garder. Le recours aux médecines dites traditionnelles ne légitime ni l’invocation des puissances mauvaises, ni l’exploitation de la crédulité d’autrui » (n° 2115-2118).

1.6 Les pratiques occultes peuvent avoir des effets nocifs graves.

Chez quelqu’un qui pratique l’occultisme, on peut trouver les symptômes suivants. Mais ces symptômes ne signifient pas à eux tous seuls que la personne s’adonne à ces pratiques. D’autres causes, médicales ou psychiatriques, peuvent en être à l’origine.

* Au plan PSYCHIQUE:

- le caractère : insensibilité, égoïsme, isolement sur soi ;
- les passions: humeur querelleuse et colérique, sexualité exacerbée et anormale, tendance aux actes de violence et au crime ;
- les troubles psychologiques et psychiques: « dépendance » de plus en plus grande, fuite des responsabilités concrètes, mélancolie, obsession, idées de suicide, crises d’angoisse.

* Et surtout s’ils sont associés, au plan SPIRITUEL, à:
- la disparition de la prière et de la pratique sacramentelle ;
- l’incrédulité vis-à-vis de la Parole de Dieu et de l’Église ;
- l’agnosticisme ou athéisme déclarés et endurcis ;
- les pensées blasphématoires…

L’atteinte occulte ou « lien » occulte (un secteur de notre liberté intérieure est lié, parasité) comporte bien des degrés différents.
Cela dépend de la fréquence et de l’intensité avec laquelle on se plonge dans ce milieu; du pouvoir réel mis en oeuvre ; de la distinction entre le fait qu’on est demandeur ou bien pratiquant effectif. Il faut éviter de tomber dans deux extrêmes: soit crier à la possession démoniaque, soit minimiser totalement l’effet destructeur des pratiques occultes sur l’équilibre psychique et spirituel.

3 les effets nocifs graves de l’occultisme

1.7 Que faut-il faire pour en être libéré(e) ?
Les « liens » spirituels peuvent demeurer longtemps insoupçonnés.
Lorsqu’ils sont discernés et identifiés…
1 – il faut, bien sûr, que la personne désire être libérée de ces liens.
2 – il faut ensuite demander la prière de libération des liens occultes, surtout à un prêtre ayant ce ministère, sinon à personnes qui vivent ce ministère de prière de libération en lien avec un prêtre (elles sont alors clairement identifiées dans l’Église).
3 – il faut encore renoncer, dans l’avenir, à tout autre pratique occulte, et que la personne se débarrasse de tout « matériel » occulte en sa possession: livres, pendule, etc.
4 – il faut enfin qu’elle se repente, qu’elle demande pardon à Dieu pour ces pratiques occultes (même si elle n’était pas consciente de faire le mal); le sacrement de réconciliation, chaque fois qu’il est possible, est souhaitable.

1.8 De la simple superstition… aux pratiques sataniques…

Toutes les pratiques ne sont pas forcément occultes. Mais certaines le sont grandement. C’est pourquoi il est nécessaire de s’informer, de se former, pour mieux comprendre. Ces quelques pages veulent aider à ce discernement, à cette information, et aussi à des mises en garde…

* À un bout de la chaîne, la superstition est une attitude de crédulité qui consiste à croire n’importe quoi, sans aucun esprit critique. Il en va ainsi de l’astrologie: l’influence prétendue des astres sur notre vie quotidienne…
Cette attitude de superstition peut aussi jouer dans la recherche de la guérison ou de la suppression de la douleur à tout prix, en acceptant n’importe quel « gri-gri » ou pratique « de guérison » …

* À l’autre bout de la chaîne, l’utilisation de la magie blanche et de la magie noire entremêlées finissent par plonger des familles entières dans un cercle vicieux d’angoisse, de certitude qu’on leur veut du mal…

Après avoir consulté des voyants ou des conjurateurs (magie blanche), on finit par aller voir des « désenvoûteurs », c’est-à-dire des personnes agissant par la magie noire, pour « enlever le mal » ou demander une « protection » du mal… Faut-il préciser que ces personnes qu’on fait venir, et qui prennent un bon prix, n’ont rien de chrétien, ne sont pas envoyées par l’Église, et n’ont pas le ministère d’exorciste.

Seul l’Évêque d’un diocèse peut donner ce ministère, et seulement à des prêtres…
Essayons donc de sortir de la confusion ambiante dans les quelques pages qui suivent.

1.9 Quelques livres sur ce sujet.

* Les livres du P. Jean Vernette, Peut-on communiquer avec l’au-delà ? Ed. du Centurion, coll. « C’est-à-dire », 1990 ; Peut-on prédire l’avenir ? Ed. du Centurion, coll. « C’est-à-dire », 1989 ; Les mystères de l’Occulte et de l’Étrange, Presses de la Renaissance, 1998.
* Les livrets publiés aux Ed. des Béatitudes : Radiesthésie, magnétisme et vie chrétienne, oui ou non? ; Astrologie et vie chrétienne; Parapsychologie et vie chrétienne; Yoga, Zen, Méditation Transcendantale et vie chrétienne.
* « Mais délivre-nous du Mal », approche pratique de la délivrance, synthèse présentée par le Dr Madre, Ed. Pneumathèque et Béatitudes, 1979…
* Alec Mellor, Catholiques d’aujourd’hui et sciences occultes, Ed. SOS, 1979.
* Kurt Koch, Occultisme et cure d’âme, Ed. Emmaüs et Ligue pour la lecture de la Bible, 1972.
* Michelle d’Astier de la Vigerie, Occultisme: la spiritualité qui tue ! RDF Éditions.
* Carlos Aldunate, Les phénomènes paranormaux, regard chrétien, Ed. Fidélité, 1993.
* Charles Delhez, Nouvel Age et nouvelles religiosités, regard chrétien, Ed. Fidélité (diff. Mediaspaul), 1994.
* Cahiers du Renouveau « Il est Vivant » n° 125 (juin 96) N’ayez pas peur ! (Paranormal, parapsychologie, sorcellerie, démonologie, magie).
* La Documentation Catholique n° 2104 (20/11/94) Lettre pastorale de la Conférence des Évêques de Toscane.
* La Documentation Catholique n° 2122 (17/9/95) Note pastorale de la Conférence épiscopale de Campanie.
* Bénédict Héron, Jésus est le plus fort. Les voies du combat spirituel, Téqui, 2000.
* Georges Morand, Faut-il encore exorciser aujourd’hui ? Fayard, 2000.

4 le chemin de la libération des liens occultes

2. Les personnes qui « touchent » guérisseurs, toucheurs, magnétiseurs, conjurateurs
ont-elles reçu un don de guérison?

2.1 Les guérisseurs
2.1.1 Toutes sortes de « guérisseurs »
Des personnes font disparaître la douleur – des brûlures, de l’apparition des dents chez le nourrisson, du zona, etc.- d’une façon quasi instantanée. Mais non la cause de cette douleur, qui demande généralement à être soignée. On les appelle les « guérisseurs ».

Ce sont souvent des personnes de bonne foi, qui sont croyantes. Elles prient, et font prier les autres. Dans leur maison, on trouve généralement beaucoup de signes religieux (statues de la Vierge, crucifix, images pieuses, bougies, photo du Pape, etc.).
Certaines font cela de temps en temps, avec le désir de rendre service, dans un cercle restreint (famille et voisins).

D’autres y ajoutent l’intérêt pour votre porte-monnaie, et cherchent aussi à établir une
véritable domination en mettant les personnes en dépendance…

2.1.2 Les « prières »

Elles agissent à partir de ce qu’elles appellent des « prières ». Le problème est que ces prières peuvent être, en fait, des prières « magiques »: on considère qu’elles produisent un effet précis.
Ou encore, et c’est le cas le plus fréquent, ces personnes possèdent une ou plusieurs véritables formules magiques qu’elles ont reçues dans leur famille, ou de quelqu’un d’autre. Ces formules contiennent le nom d’un saint, souvent de Judas.

Les guérisseurs les « marmonnent  » à voix basse, pour qu’on ne comprenne pas, et que la chose puisse rester en leur possession. À ces prières, certains ajoutent des signes de croix, des impositions de mains, des prières à dire chez soi…
Quelquefois, malheureusement, des prêtres se livrent à ce genre de pratiques. Cela peut être mélangé avec la radiesthésie (pendule) et l’utilisation du magnétisme… ou présenté comme une technique, comme le " reiki »…

2.1.3 Leur efficacité

Il y a bien sûr des charlatans, qui ne s’intéressent qu’à l’argent. Cependant, après une visite chez un guérisseur qui agit avec succès dans un domaine précis: « conjurer les brûlures », ou « couper le feu » des zonas, ou arrêter les hémorragies, ou faire disparaître les verrues, ou supprimer la douleur provoquée chez les nourrissons par la sortie des dents… (on pourrait allonger la liste), il est fréquent de constater qu’il s’est passé quelque chose. Au minimum la suppression de la douleur. C’est la raison pour laquelle on retourne les voir, en cas de besoin.

2.1.4 S’agit-il d’un « pouvoir de guérison » qui viendrait de Dieu ?

- Il ne s’agit pas d’une guérison, mais de la disparition de symptômes organiques. Au prix de conséquences se situant à d’autres niveaux, psychiques et spirituel, comme on peut le constater ensuite …
- Il ne s’agit pas d’une guérison d’origine divine. Jamais la guérison divine n’a cet automatisme; elle n’est pas soumise à la volonté de l’homme, mais, au contraire, soumise à la volonté de Dieu.

5 des formules magiques marmonnées

- Il s’agit de la conjuration magique des maladies, opérée par magie blanche. Il y a donc une très grande confusion, qui est souvent entretenue volontairement.

2.1.5 Qu’est-ce que la magie blanche ?

La magie blanche consiste à invoquer Dieu, la Trinité, les Saints, et à prétendre s’approprier la puissance divine. (La magie noire, elle, consiste à invoquer Satan, pour demander ce qui semble un bien pour soi, ou pour faire du mal à d’autres).

Les pratiques magiques recherchent la guérison, la préservation de difficultés, la puissance, la réussite…

Le rite magique est souvent composé d’une invocation, d’une formule, et éventuellement d’un geste symbolique. C’est une forme du péché d’idolâtrie dénoncé dans la Bible

2.1.6 Et les magnétiseurs ?

Il est difficile de parler du « magnétisme », parce qu’il demeure mal cerné scientifiquement. Sommes-nous réduits à faire appel à l’existence d’énergies vitales mal connues? On peut d’abord constater que les magnétiseurs affirment avec insistance que 3 ou 4 séances par jour épuisent leur puissance magnétique.
Ce qui permet de penser que dans bien des cas de salles d’attente qui ne désemplissent pas, le magnétisme est complété par des pratiques occultes: le magnétiseur fait aussi de la divination et de la magie.

Dans le même sens, on constate que le magnétisme guérisseur semble émerger particulièrement chez des personnes qui sont allées voir des guérisseurs, et donc qui ont subi l’influence de la magie blanche…

Par ailleurs, les personnes qui vont voir des magnétiseurs observent souvent sur elles-mêmes des conséquences graves: dépendance du magnétiseur, angoisse, cauchemars…
Je n’hésite pas à parler, pour les avoir constatés, de véritables ravages accomplis par les magnétiseurs…
Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?

2.1.7 Quelles peuvent être les conséquences ?

L’atteinte occulte ou « lien » occulte (un secteur de notre liberté intérieure est lié, parasité) comporte bien des degrés différents, et il est difficile d’en parler en donnant un contour précis. Cela dépend de la fréquence avec laquelle la magie a été employée; de la distinction entre le fait qu’on est demandeur ou pratiquant effectif. Cela peut se traduire par des déséquilibre spsychiques, des fermetures du coeur à tout ce qui est religieux (voir ce qui a été dit plus haut).

Les cas les plus graves concernent les familles où les pratiques magiques se sont transmises sur plusieurs générations, et où l’on va de difficultés en drames et en catastrophes. Certaines personnes peuvent ainsi être l’objet de véritables attaques démoniaques.
« Dans 90 % des cas au moins, la réalité des attaques démoniaques est en relation avec des contacts plus ou moins suivis avec les pratiques de l’occultisme et de la sorcellerie » (G. Morand, Faut-il… p. 211).

Comme cela a déjà été dit plus haut, lorsque les « liens occultes » sont discernés et identifiés, il faut d’abord demander une prière de libération de l’emprise magique quand il y en a une. Il faut ensuite confesser le péché, l’infidélité à Dieu, que représente le fait d’avoir recouru à la magie, même si l’on n’en savait pas la portée.

2.2 Le don de prière pour les malades existe dans l’Église et n’a rien à voir avec la magie

La confusion est grande entre l’action des guérisseurs et l’oeuvre de guérison accomplie par Jésusdans l’Église. C’est pourquoi il est important de proposer quelques balises, pour mieux éclairer les différences entre les pratiques de magie blanche et la vraie guérison divine.

2.2.1 Le don de prière pour les malades n’est pas d’abord centré sur la santé des personnes, mais il accompagne la prédication de l’Évangile

À la fin de l’Évangile selon saint Marc, Jésus ressuscité envoie ses apôtres en mission : « Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création.
Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé; celui qui ne croira pas sera condamné. Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront en langues nouvelles, ils saisiront des serpents, et s’ils boivent quelque poison mortel, il ne leur fera pas de mal; ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront guéris » (Mc 16,15-18).

Jésus ordonne d’abord de proclamer la Parole; puis il invite à imposer les mains aux malades pour qu’ils soient guéris.
Les « signes » accompagnent donc l’annonce de l’Évangile. Ils n’existent pas seuls, mais lorsque l’on proclame le salut en Jésus-Christ.

2.2.2 Il est au service de la communauté chrétienne.

Le don de prière pour la guérison des malades est pour le bien commun. Il ne s’agit pas d’un pouvoir personnel. Celui qui reçoit le don n’est qu’un instrument. Il doit rester très humble, et rendre à Dieu la gloire qui lui revient. De notre côté, il est dangereux de regarder celui qui a reçu ce don de prière comme quelqu’un qui « possède » un pouvoir merveilleux, et d’oublier ainsi de regarder Jésus qui accorde le don. Lui seul guérit.

Si ce don est mis au service de la communauté, c’est un don précieux. Il accroît la foi de la communauté, il réveille ceux qui dorment (!), il revitalise le ministère d’évangélisation, montrant Jésus vivant au milieu de nous.

2.2.3 Il n’a rien d’automatique… et nous laisse désarmés face au mystère de Dieu.
Certaines personnes, qui apparemment ont une grande foi, et même semblent mériter la guérison, ne sont pas guéries. Au contraire, parfois sont guéries des personnes auxquelles on n’aurait jamais pensé…Dieu est un Père plein de bonté. Il compatit à la douleur de ses enfants.

C’est pourquoi il guérit des malades. Mais nous demeurons face au mystère de l’amour de Dieu et de son plan pour chaque personne. Il est vrai qu’il n’en guérit que quelques-uns… Mais il offre à tous la guérison définitive: la vie éternelle, où il n’y aura plus ni maladie, ni deuil, ni
pleurs. Nous recevons gratuitement la guérison, mais qui sommes-nous pour demander à Dieu: pourquoi guéris-tu untel et pas untel? On n’est pas guéri parce qu’on le mérite, c’est un pur don de Dieu.

Jésus n’a jamais dit que tous les malades seraient guéris, mais qu’il nous donnerait des signes pour l’évangélisation. Les guérisons sont des signes qui accompagnent l’annonce de l’Évangile, mais il n’est pas nécessaire que tous soient guéris pour qu’on croie à la Parole de Dieu.

7 s’il y a effet automatique, on n’est plus dans la prière, mais dans la magie le chrétien ne possède
pas de «pouvoirs»

2.2.4
Il est s’exerce souvent au cours d’une célébration communautaire de prière
Celui ou celle qui a reçu le charisme de prière pour la guérison des malades n’est pas un guérisseur. Il prie pour les malades, et Jésus guérit ceux qu’il veut.
Le plus souvent, cette prière se déroule publiquement, au cours d’une assemblée de prière ou après la célébration de l’Eucharistie. La place de la communauté, de l’Église, est importante.

C’est à l’Église, à travers l’un de ses membres, qu’est donné le charisme de guérison; et c’est en Église qu’il s’exerce, et non pas d’abord en privé et de façon individuelle.

Il faut ajouter que la guérison divine peut être reçue aussi à travers le sacrement de l’Onction des malades donné par le prêtre à des personnes malades chez elles, ou au cours de célébrations communautaires de ce sacrement.
Désirer ce sacrement, quand on est gravement malade, c’est désirer s’abandonner à la grâce de Dieu, qui vient nous fortifier et nous guérir.

2.2.5 Il concerne la personne tout entière, et pas seulement sa santé physique.

Le ministère de guérison ne se réduit pas à la guérison physique. Il se préoccupe aussi du pardon et de la guérison intérieure.
Si les gens se sentent très loin de Dieu, il faut les aider à se repentir de leurs péchés.
Souvenons-nous du paralytique à qui les péchés ont d’abord été remis avant qu’il ne soit guéri (voir Mt 9,1-8). Il n’y a donc pas de prière pour la guérison sans évangélisation.

La guérison du paralytique nous rappelle que Jésus a le pouvoir de pardonner les péchés, et par là même d’en détruire les conséquences. À travers les signes comme les guérisons, le Seigneur vient nous manifester sa victoire totale. Il se montre le Seigneur Vivant aujourd’hui, qui donne la Vie à ceux qui croient en son nom.

Cette réflexion a pour but de nous aider à « faire le tri ». Nous vivons une période de grande confusion. Il est bon de discerner où agit l’Esprit Saint, l’Esprit de Jésus, pour mieux l’accueillir, et
éviter également de nous fourvoyer dans les pratiques magiques. Nous savons ainsi que nous pouvons demander la guérison, mais à Jésus et à travers la prière de son Église.
Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?

8 méfiez-vous des gens qui agissent seuls et chez eux Jésus ne s’occupe jamais de la santé seule ou de la suppression de la douleur seule, mais de la personne tout entière et d’abord de sa vie éternelle.

3. La divination spiritisme, voyance, astrologie, pendule, radiesthésie existe-t-elle ?
3.1 Mon avenir est-il écrit quelque part ?
Non. Je ne suis pas « programmé » à l’avance. Ce que je devrai faire dans deux jours, dans deux mois ou dans deux ans n’est pas prévu en détail au point que quelqu’un puisse en obtenir l’information.

Ma vie se tisse jour après jour, essentiellement au carrefour de l’exercice de ma liberté, de celle des personnes qui m’entourent, et des circonstances que la vie me présente.

Certes, l’Amour de Dieu veille sur moi, comme un Père veille sur son enfant bien-aimé. Mais jamais son amour n’étouffe ma liberté au point de la contraindre. Dieu a une idée sur ma vie, il a un désir d’amour sur moi. Mais jamais il ne me force à entrer dedans. Au contraire, je reste libre. Si je devais dire « oui » à quelque chose qu’il me demande, ou à quelque chose que la vie  m’impose, ce ne pourrait être que, progressivement, du fond de ma liberté d’homme ou de femme.

L’avenir n’est donc inscrit nulle part. Tout au plus peut-on prévoir que tel ou tel acte entraînera telle ou telle conséquence. À l’échelon d’une vie, d’une famille, d’une société…

Une personne peut-elle connaître l’avenir de quelqu’un d’autre ?
Non, évidemment, puisque cet avenir n’est pas déterminé. Si une personne prétend dévoiler à une autre son avenir, on se trouve donc en face de supercheries, de mensonges, ou de manoeuvres diaboliques…

3.2 Peut-on entrer en contact avec les esprits des morts pour qu’ils nous révèlent des choses sur notre avenir ?

Non. Dans le cadre de la révélation et de la religion chrétiennes, nous n’avons pas de contact direct avec ceux qui sont morts. Les « esprits des morts » ne sont pas en train de rôder ici-bas parce que restés à un état « inférieur ». Ils ne sont pas non plus en train d’attendre une prochaine réincarnation, et disponibles ainsi à notre interpellation.
Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?

Ceux qui meurent entrent dans l’invisible de Dieu, ils voient Jésus et le Père face à face, ils sont en présence de tous les vivants qui nous ont précédés. Mais il n’y a pas de communication physique ou psychique entre le monde invisible et le monde visible. S’il y a communication, elle est spirituelle et passe toujours par Jésus ressuscité.

Ceux qui sont vivants dans l’invisible peuvent prier le Père au nom de Jésus de nous accorder telle ou telle grâce, et ainsi nous l’obtenir. Nombreuses sont probablement les grâces que nous avons reçues ainsi. De même, nous pouvons prier le Père au nom de Jésus pour eux après leur mort (par exemple en offrant le sacrifice de la messe), et leur obtenir ainsi d’être purifiés plus rapidement de toute racine de péché pour vivre leur éternité totalement dans l’amour de Dieu.

9 mon avenir n’est pas déterminé à l’avance

3.3 La mise en oeuvre de capacités médiumniques ou de pouvoirs occultes

Certaines personnes sont capables de pénétrer dans le psychisme des autres, pour y connaître des éléments vécus dans le passé. En effet, nous gardons tout ce que nous avons vécu en mémoire, tout à fait en profondeur, dans l’inconscient. Nous pouvons ne plus nous souvenir de quelque chose, et pourtant en garder toujours trace en nous.
Une personne ayant des capacités médiumniques pourra « soutirer » ces renseignements, et nous les redonner avec force détails, ce qui évidemment nous plongera dans la stupéfaction. Nous nous sentirons devinés. Et nous aurons tendance à accorder crédit à ce qui sera dit sur l’avenir.
Quand ces renseignements concernent un défunt que nous avons bien connu, il est bien facile ensuite de dire qu’il s’agit de l’esprit d’un mort, et pour nous de croire qu’il s’agit de notre défunt. En fait, nous aurons simplement subi une investigation psychique.

On reconnaît les personnes qui ont de véritables capacités médiumniques au fait qu’elles disent des choses exactes, précise et détaillées sur le passé des personnes qui viennent les consulter ou qui sont autour d’elles. Cette investigation psychique est aussi un viol psychique.
Ce qui laisse toujours des séquelles sur le plan psychique et spirituel.
Car ces capacités médiumniques ne sont pas purement paranormales ; elles sont d’origine diabolique; elles permettent à ceux qui les acquièrent de violer la liberté intérieure des personnes; elles sont très fréquemment le fruit de pratiques occultes antécédentes, de toute nature.
Les choses qui peuvent être dites concernant l’avenir sont de pures inventions. Malheureusement, si les personnes qui les disent ont de véritables pouvoirs occultes, elles peuvent lier spirituellement la liberté des autres pour que certains événements se produisent. Ce qui, outre l’angoisse ainsi engendrée, peut amener à de véritables catastrophes.

Car c’est toujours tragique. Ces capacités médiumniques occultes sont souvent mises en oeuvre dans les séances de spiritisme ; dans les pratiques à base de radiesthésie; dans la voyance sous toutes formes de consultations qu’elle peut revêtir; dans les médecines parallèles…

3.4 Le spiritisme
On pourra se reporter à des études sur le spiritisme, qui résument les « croyances spirites » des personnes pour qui le spiritisme est une conception de l’homme et de la relation au religieux. Mais, aujourd’hui, le contact avec le spiritisme se fait d’abord par la participation à des « séances » avec des amis.

Appeler « les esprits », c’est forcément dangereux. Puisqu’on ne peut pas entrer en contact avec les « esprits des morts », on se trouve donc en face de trois possibilités:

- la supercherie: on veut nous faire croire que ce sont les esprits des morts qui se manifestent, alors qu’il s’agit d’une mise en scène à l’intérieur du groupe qui s’est réuni.
- l’action occulte d’un « médium », c’est-à-dire d’un personne qui a des capacités psychiques mauvaises pour pénétrer dans le subconscient des autres.
- l’irruption des forces diaboliques: quand on appelle « les esprits », les démons peuvent évidemment se manifester, puisqu’on s’est ouvert à cette éventualité. À côté des créatures humaines que nous sommes, il y a des créatures angéliques, qui sont de purs esprits. Certains sont « déchus », c’est-à-dire fixés dans le mal à jamais. Ce sont Satan et les démons.

Seul le premier cas est inoffensif. Les deux autres laissent des traces. Le troisième est carrément dangereux. Si les démons se manifestent, ce peut être très grave pour soi et pour d’autres.

3.5 L’astrologie

L’astrologie n’est pas occulte. C’est une sorte de « météorologie de la destinée », qui voudrait nous faire croire que l’orientation profonde de notre vie dépend de la position des astres au moment de notre naissance. C’est pourquoi certains se font dresser un horoscope détaillé…
On y risque surtout une dépendance. On ne fait rien sans consulter son horoscope quotidien. On finit par perdre l’usage normal de la réflexion, et la mise en oeuvre normale de l’esprit d’initiative. On peut ainsi se plonger dans une paralysie malsaine qui s’enracine dans la peur et l’angoisse. On peut aussi finir par développer un attrait assez fort pour la divination, à partir de supports ésotériques, et tomber dans le domaine occulte.

Porter une médaille avec son signe zodiacal est comme une façon d’afficher extérieurement qu’on croit en la puissance des astres. C’est donc à l’opposé de la foi chrétienne, car il s’agit de croyances païennes. Un vrai chrétien ne devrait jamais porter ce genre de pendentif.

3.6 Et le pendule, la radiesthésie ?

Il est important de situer les différentes formes de radiesthésie.
* Il y a la « radiesthésie magnétique », le fameux réflexe du sourcier. Le phénomène se trouve probablement déclenché par une variation du champ magnétique due à une fracture géologique en profondeur par où l’eau s’infiltre… Mais est-il indemne de toute ascendance occulte dans la famille?

* La « téléradiesthésie » ou radiesthésie psychique est loin d’être exempte d’occultisme. On se sert du pendule pour obtenir toutes sortes de renseignements sur le passé ou le présent, pourvu que l’on se concentre sur un objet ou une photo; on peut aussi utiliser le pendule pour localiser une maladie ou établir un diagnostic.
Au cours d’une rencontre avec un radiesthésiste, si les renseignements fournis sont parfaitement exacts, il y a intrusion dans le subconscient du consultant grâce à des pouvoirs occultes.

Le pendule n’a aucun pouvoir. Il n’est qu’un support secondaire qui sert à mettre en oeuvre des pratiques divinatoires diverses. Celles-ci peuvent donner lieu à l’exercice des capacités médiumniques.

Il faut conseiller aux chrétiens de ne jamais se servir d’un pendule. Le simple fait de s’amuser en pensant qu’un pendule puisse formuler une réponse positive ou négative à une question précise est non seulement une attitude de crédulité, mais également la porte ouverte au glissement vers une troisième forme de radiesthésie.

11le danger du spiritisme c’est d’ouvrir directement la porte au démon ne jouez jamais
avec un pendule,n’entrez jamais dans la démarche divinatoire

* La radiesthésie spirite. On cite le nom d’un défunt. Le dialogue se poursuit à l’aide d’une table alphabétique.

Le pendule désigne les lettres dont l’assemblage est censé constituer la réponse du défunt interpellé. C’est une forme de spiritisme. L’application spirite de la radiesthésie manifeste clairement le caractère périlleux et condamnable de la technique « du pendule »…
Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?

3.7 Quelques textes bibliques
* Deutéronome, 18,9-14 : « On ne trouvera chez toi personne qui fasse passer au feu son fils ou sa fille, qui pratique divination, incantation, mantique ou magie. Personne qui use de charmes, qui interroge les spectres et les devins, qui invoque les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé, ton Dieu ».
* Lévitique 20,6-7 : »Celui qui s’adressera aux spectres et aux devins pour se prostituer à leur suite, je me tournerai contre cet homme-là et je le retrancherai du milieu de mon peuple. Vous vous sanctifierez pour être saints, car je suis Yahvé votre Dieu » .

Ces passages de la Bible nous aident à prendre conscience que nous sommes là dans le domaine des idoles. Il faut les quitter pour être fidèles à la sainteté de Dieu.
Les raisons principales pour lesquelles la foi oppose un net refus aux pratiques magiques se résument dans le fait qu’elles constituent un péché contre la sainteté et le caractère unique de Dieu: ces actes contredisent le premier commandement quant à l’absolue seigneurie de Dieu; ils s’accompagnent de tromperie et de fausseté; ilsfavorisent l’immoralité; ils vident de son contenu la foi chrétienne en la rédemption et le salut opérés par le Christ.

Les pratiques occultistes, quelle que soit leur forme, sont incompatibles avec la foi chrétienne.
La superstition, la divination, la magie, le satanisme « sont en contradiction avec le respect dû à Dieu seul » et sont objective ment des actes « gravement contraires à la vertu de religion » (C.E.C. 2010-2017).
La magie et la sorcellerie sont, en soi, un péché grave, même si, parfois, interviennent des facteurs subjectifs qui atténuent la responsabilité des personnes.

Elles sont un péché contre Dieu, Créateur et Seigneur de toutes choses, à qui seul appartiennent le passé, le présent et l’avenir: lui seul peut connaître à fond la signification de tous les événements.

A lui appartiennent toutes les choses créées, qui sont toutes bonnes en elles-mêmes parce qu’elles sont l’oeuvre de ses mains, mais aucune d’entre elles ne peut revendiquer pour elle la divinité.
La superstition et la magie méconnaissent la Providence, la bonté de Dieu le Père et l’amour infini par lequel, dans le Christ, nous est révélé tout ce qui est nécessaire à notre salut et à notre bonheur.

Les pratiques magiques et occultistes sont moralement abominables parce qu’elles naissent de la tentative de satisfaire tous les besoins ou caprices humains: de vouloir faire face, toujours et tout de suite, à toutes les crises existentielles; de la volonté de se protéger contre les risques que comporte toujours l’avenir; de l’excès des désirs matériels et des plaisirs circonscrits dans un horizon purement terrestre (amours aberrants, richesses, santé, longévité et un avenir agréable et sans problèmes).
Elles constituent un péché d’injustice contre la sagesse, la bonté et la Providence de Dieu.

Mais elles sont aussi une offense grave à la dignité de l’homme lui-même. En effet, le recours aux mages est une abdication de l’homme, un renoncement à sa dignité et à la liberté humaine, un acte de peur devant la vie que, au contraire, nous devons affronter avec courage. La superstition blesse l’homme au plus profond de son être, la signification de sa vie, la dimension authentique de ses actes qui sont humains quand ils sont le fruit de sa liberté et de sa volonté.
 

Conférence épiscopale de Campanie (2 avril 95)
Documentation Catholique n° 2122, p. 805.

12 La ronde infernale de l’occultisme, guérisseurs, magnétiseurs,désenvoûteurs, voyance,
divination spiritisme radiesthésie pendulemagie… messages d’alerte


Peut-on être chrétien et pratiquer les sciences occultes?

P. Dominique Auzenet
recteur de la basilique Notre-Dame du Chêne, 72300 Vion

Les autorités chinoises doivent

gérer une crise sanitaire d’ampleur.

Avec l’émergence d’un coronavirus inconnu dans la mégapole de Wuhan, dans la province du Hubei, les autorités chinoises doivent gérer une crise sanitaire d’ampleur.

Responsable de près de 20 479 contaminations déclarées début février, ce nouveau virus proche du SRAS a déjà fait 427 victimes, dont 425 sur le sol chinois. Les premières données semblent indiquer qu’il se propage plus vite que le SRAS ne l’avait fait en 2003.

Dans un entretien en deux parties, Antoine Bondaz détaille pour The Conversation la stratégie mise en place par les autorités pour faire face non seulement à la crise sanitaire en cours, mais aussi à la crise politique qui pourrait en découler.


La communication des autorités chinoises a-t-elle été plus rapide qu’en 2003, lorsque l’épidémie de SRAS s’est déclarée ?

Oui. En 2003, les autorités n’ont commencé à parler de l’épidémie du SRAS qu’après la survenue des 18 premiers décès dans le pays, et surtout après que la maladie a quitté la Chine continentale pour passer à Hongkong. Les diplomates étrangers en poste au consulat de Guangzhou (Canton) avaient eu vent de nombreuses rumeurs circulant dans le Guandong à propos d’une maladie qui était en train de se propager, qui aurait été responsable de centaines de morts (ce qui n’était pas encore le cas). Une fois que Pékin a rapporté les cas à l’OMS, tout s’est enchaîné extrêmement vite.

Dans le cas du coronavirus 2019-nCoV, les autorités ont fait état à l’OMS d’un premier cas dès le 31 décembre 2019, bien avant l’enregistrement du premier décès officiel, qui date du 11 janvier. Leur réponse a donc été plus rapide. La communication des dirigeants a aussi été un peu plus rapide : le lundi 20 janvier, le président Xi Jinping demandait à ce que les cadres locaux reconnaissent la crise et s’expriment sur le nombre de cas recensés dans les provinces, dans les comtés, les préfectures, etc.

On a donc eu une mise en scène d’une communication plus rapide et plus ouverte de la Chine. Pour autant, est-ce que cela signifie que toutes les informations ont été données ?

Clairement pas. Premièrement, les autorités locales n’ont initialement pas eu l’autorisation par Pékin de communiquer sur la maladie, ce que le maire de Wuhan, Zhou Xianwang, a intelligemment rappelé. Deuxièmement, il aurait pu y avoir des cas dès la fin du mois de novembre. Ce qui expliquerait pourquoi les médecins chinois ont très rapidement, dès début janvier, eu des kits de détection à disposition : ils auraient commencé à travailler à leur mise au point dès décembre. La Chine aurait donc mobilisé en interne ses équipes de recherche bien avant de commencer à communiquer sur cette maladie. Troisièmement enfin, plusieurs médecins de Wuhan avaient tenté de prévenir la population dès la fin du mois de décembre mais ont été réduit au silence par les autorités locales pour, officiellement, « véhiculer des rumeurs ».

Ce « retard à l’allumage » a malheureusement contribué à empêcher les personnels de santé de parler ouvertement de la maladie et de sensibiliser la population sur les risques, à ralentir la réponse des autorités tant en termes de communication que de mesures de santé publiques, et donc in fine à propager le virus, y compris hors du pays.

Pourquoi une telle réticence initiale à communiquer ?

L’interview du maire de Wuhan, Zhou Xianwang, publiée fin janvier dans le Quotidien du Peuple, est importante pour comprendre ce relatif « retard à l’allumage ». Il y reconnaît que les autorités locales se sont exprimées tardivement, qu’il y a eu une sous-estimation de l’épidémie et présente ses excuses. Mais il rajoute, et c’est fondamental, qu’il n’a pas donné d’informations plus vite parce qu’il n’avait pas reçu l’autorisation de communiquer de la part des autorités centrales à Pékin.

 

La communication a donc été plus rapide que dans le cas du SRAS, mais la remontée de l’information et la prise de décisions a été ralentie malgré tout, du fait des spécificités du système politique chinois. En cause notamment, la double centralisation du pouvoir, dans le pays autour du parti, et dans le parti autour du secrétaire général – une double centralisation renforcée par Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir fin 2012. C’est lui qui prend, in fine, les décisions majeures, mais il est très difficile de faire remonter une information jusqu’à lui.

La forte centralisation politique en Chine et l’autoritarisme, qui permettent paradoxalement de mettre en œuvre certaines mesures phares de façon rapide et efficace, sont aussi les raisons majeures du manque de transparence du régime, de son échec à avoir prévenu la population du risque réel au bon moment, et donc à ne pas avoir pris plus vite des mesures visant à limiter la propagation du coronavirus. La responsabilité du Parti dans la crise est donc importante et cette question ne pourra être écartée dans les mois à venir.

La proximité des fêtes du Nouvel An chinois a également pu jouer…

Effectivement. Les autorités locales ont pu se demander si elles avaient intérêt à communiquer sur une crise locale avant l’événement de l’année. Difficile d’anticiper la réaction de la population ou du gouvernement central… Il y a très certainement eu une sous-estimation réelle non seulement de l’épidémie, mais aussi des risques liés à la maladie, ce qui a pu ralentir la remontée de l’information auprès des cadres locaux. Ce type de gestion aurait fonctionné dans le cas d’un incident sanitaire ne pouvant pas se propager. Mais l’émergence d’un nouveau coronavirus qui se dissémine extrêmement rapidement ne fait pas partie des scénarios compatibles. Ce retard à l’allumage a aujourd’hui des conséquences considérables.

Quelles sont ces conséquences ?

Les statistiques chinoises, certes imparfaites mais qui sont les seules disponibles, renseignent bien sûr la propagation du virus, province par province et préfecture par préfecture (le sous-échelon administratif des provinces). Ce qu’il est très important de souligner c’est que, quelques semaines à peine après l’annonce de l’épidémie à l’OMS, toutes les provinces sont touchées. Dans le cas du SRAS, à la fin de l’épidémie, six provinces avaient été épargnées. Cette fois, la propagation est donc allée beaucoup plus rapidement, pour de nombreuses raisons.

Tout d’abord, les infrastructures de transport du pays sont beaucoup plus développées qu’en 2003. Il est beaucoup plus facile de se déplacer en Chine aujourd’hui, notamment grâce aux 33 000 km de voies ferrées à grande vitesse (deux fois plus que dans le reste du monde réuni !). Il y a quinze ans, il y en avait… 0 ! Entre 1998 et 2018, le trafic du transport aérien en Chine a été multiplié par dix. Ce n’est pas tout : les déplacements de Chine vers le reste du monde ont églament explosé. Il y a aujourd’hui, chaque année, huit fois plus de touristes qui sortent du territoire chinois qu’en 2003 (160 millions contre 20 millions).

Ensuite, l’épidémie a émergé à Wuhan. Or cette ville de près de 11 millions d’habitants (chiffre qui atteint plusieurs dizaines de millions si on considère la mégalopole) est située à l’intersection des deux grands axes de chemin de fer que sont l’axe Pékin-Canton et l’axe Shanghai-Chengdu. On y trouve énormément de travailleurs migrants venus des campagnes alentour et des provinces voisines, qui sont moins développées. Pour ces gens, le Nouvel An constitue les seules vraies vacances de l’année, l’occasion de rentrer chez soi, de renouer avec leurs réseaux familiaux. Beaucoup de gens partent aussi à l’étranger, pour aller voir leur famille ou pour voyager. Le fait que la crise soit survenue à cette période complique beaucoup sa gestion.




À lire aussi :
Wuhan, point de départ du coronavirus et test politique pour Xi Jinping

 


Un grand nombre de personnes a quitté de Wuhan non seulement parce qu’elles craignaient la maladie, mais aussi, bien avant la communication officielle, tout simplement pour les fêtes du Nouvel An. Une partie de ces personnes s’est retrouvée dans une multitude d’endroits situés loin des centres urbains et des grandes installations sanitaires. Cela facilite la propagation du virus au cœur des provinces chinoises et complique la tâche des autorités : aujourd’hui, des centaines d’hôpitaux doivent faire face à des cas de coronavirus.

 

Le système de santé se retrouve donc particulièrement sous tension ?

Oui. Ce déplacement de populations lié au Nouvel An déséquilibre déjà le système de soins en temps normal. Cette fois, d’innombrables hôpitaux vont devoir mobiliser de nombreux professionnels de santé pour soigner les individus malades du coronavirus.

En termes de logistique, c’est aussi très compliqué : il faut par exemple faire parvenir des centaines de milliers de kits de détection dans des milliers d’hôpitaux à travers l’ensemble du pays. Le défi sanitaire et logistique est considérable, ce qui explique que Pékin mobilise des moyens militaires tant en termes de personnels de santé qu’en termes de transports. L’armée populaire de Libération (APL) a accès à des réseaux ferrés ou aériens qui sont différents des réseaux civils, ce qui permet de multiplier les chaînes logistiques.

Deux institutions au sein de l’armée ont été mobilisés : le département de soutien logistique, qui dépend de la commission militaire centrale (le cœur du système militaire chinois), et la force de soutien logistique, une force interarmées dont l’objectif est de faciliter la logistique entre les cinq grandes régions militaires de la Chine (les cinq « théatres de commandement »). Cette décision témoigne de l’ampleur de la crise. Je n’hésite pas à dire que le pays est « en état de guerre sanitaire », tant la mobilisation est générale et la rhétorique employée par le Parti est proche de celle d’un véritable conflit armé.

Cette mobilisation est-elle également un outil de communication ?

Cette mobilisation doit être mise en scène. C’est notamment le cas avec la communication autour de la construction de plusieurs « hôpitaux », lesquels sont plutôt des centres temporaires pour rassembler et traiter les malades, désengorger les hôpitaux classiques, et rassurer la population sur la détermination des autorités. Mais bien que temporaire, les deux « hôpitaux » construits à Wuhan, Huoshenshan et Leishenshan, sont des prouesses en termes de construction et de logistique, notamment pour le conglomérat d’État CSCEC.

Cette photo aérienne prise le 2 février 2020 montre l’hôpital de Huoshenshan, qui signifie « montagne du Dieu du feu », après qu’il a été remis à l’armée chinoise à Wuhan, dans la province centrale du Hubei.STR / AFP

Ils constituent aussi des références directes à une décision politique phare de 2003 durant la crise du SRAS, qui avait à l’époque été utilisée comme un symbole de la détermination des autorités centrales. En avril 2003, un « hôpital » au nord de Pékin, Xiaotangshan, avait été construit en urgence avant d’être fermé un mois plus tard, après avoir géré près de 700 malades. Il est d’ailleurs en ce moment en cours de reconstruction.

Cette stratégie en termes de communication se retrouve également dans plusieurs éditoriaux publiés à partir du 23 janvier, qui font état du « sacrifice de Wuhan » afin de sauver le reste du pays (rappelant, évidemment, l’Armée populaire de Libération).

L’avenir dira si ces mesures sont efficaces pour gérer la crise sanitaire. Mais Pékin s’affaire aussi à mettre en place des mesures pour gérer la seconde crise qui se profile, politique cette fois-ci.


Retrouvez la seconde partie de notre entretien avec Antoine Bondaz, consacrée à la crise politique, en cliquant ici.The Conversation

Antoine Bondaz, Chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, Maître de conférences, Sciences Po – USPC

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Crédit Image : IHOR SULYATYTSKYY / Shutterstock.com

Source:Info Chrétienne

Séminaire avec Bertrand Vergely « L’Évangile : clef d’une haute connaissance » du 13 au 21 mai 2020


Orthodoxie  du  

Après la succès du séminaire donné l’année dernière par Bertrand Vergely, nous organisons un deuxième séminaire en Macédoine du Nord du 13 au 21 mai prochains intitulé « L’Évangile : clef d’une haute connaissance ». Nous vous invitons à regarder ci-dessous la présentation du séminaire par Bertrand Vergely. Le père Jivko Panev est accompagnateur de ce voyage. Pour connaitre les prix et le programme détaillée, cliquez ICI !

COIN DES

 

 

CATÉCHISMES

 

 

ET...

 

 

 

DE LA

 

 

TRANSMISSION

 

 

FAMILIALE:

 

 

CATECHISME DE L'EGLISE SYRO-ORTHODOXE FRANCOPHONE

 

Petit Catéchisme de l'Eglise Syro- Orthodoxe-Francophone. Ce Site est en construction,il entend donner quelques premiers éléments aux parents qui vivent éloignés de nos "Centres de Messes" et Paroisses.(Son contenu tient compte des acquis d'accords doctrinaux qui sont les fruits du dialogue œcuménique et théologique.)Vos suggestions pour améliorer cet instrument d'évangélisation sont les bienvenues (asstradsyrfr@laposte.net)

 

http://catechisme.syro-orthodoxe-francophone.over-blog.com/

 

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

CAMEROUN, PAKISTAN ET BRÉSIL et PEROU :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

_____________________________________________________

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante: