Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2019 2 21 /05 /mai /2019 15:19

Le combat pacifique pour la culture de la vie contre la culture de mort qui se répand sous diverses formes, imaginée dans les "laboratoires de l'enfer", fut depuis toujours l'un de nos combats prioritaires.
L'Eglise Syro-Orthodoxe francophone est au côté de tous les défenseurs de la Vie que ce soit en France ou dans ses missions d'Afrique, du Brésil et du Pakistan.
Pour Vincent et le respect de la dignité de la vie des personnes handicapées, nous sommes ce soir (20 Mai 2019) devant le "Ministère de la Santé" avant de nous diriger vers l'Elysée.


---------------------
A luta pacífica pela cultura da vida contra a cultura da morte, que se espalha de várias formas, imaginada nos "laboratórios do inferno", sempre foi uma das nossas lutas prioritárias.
A Igreja francófona siro-ortodoxa está ao lado de todos os defensores da vida que está na França ou em suas missões da África, Brasil e Paquistão.
Para Vincent e respeito pela dignidade da vida das pessoas com deficiência, estamos hoje à noite (20 de maio de 2019) antes do "Ministério da Saúde" antes de ir para o Elysee.

--------------------
The peaceful struggle for the culture of life against the culture of death that is spreading in various forms, imagined in the "laboratories of hell", has always been one of our priority struggles.
The Syro-Orthodox French-speaking Church is at the side of all the defenders of the Life that it is in France or in its missions of Africa, Brazil and Pakistan.
For Vincent and respect for the dignity of life of people with disabilities, we are tonight (20 May 2019) before the "Ministry of Health" before heading to the Elysee.

 

 

 

"Vincent Lambert n'est pas en fin de vie" pour le Dr Brun, médecin-chef à Montpellier

Vincent Brun est médecin-chef de la clinique Fontfroide, à Montpellier. L'établissement dispose d'une unité de 12 places pour des patients en état végétatif chronique, la situation dans laquelle est plongée Vincent Lambert suite à un accident de la route, en 2008.

Le docteur Brun a signé lundi 20 mai, avec un collectif de médecins spécialisés dans le handicap, une tribune parue dans le journal "Le Monde" estimant que l'arrêt des soins prodigués à Vincent Lambert n’est pas justifié.

Que vous inspire le dernier rebondissement de "l'affaire" Vincent Lambert, la reprise des soins, la nuit dernière, à la demande de la cour d'appel de Paris ?

Je ne me prononcerai pas car je ne connais rien aux problèmes purement juridiques. Sur le plan humain, tout ça est navrant. On est dans cette situation parce que la loi n'est pas adaptée. Je ne sais pas comment les juristes vont s'en tirer, mais c'est à eux de prendre une décision.

 

En l'occurrence, c'est la loi Leonetti, sur la fin de vie, qui doit faire référence ?

Vincent Lambert n'est pas en fin de vie. Il est dans une situation qui relève du handicap lourd. Mais telle que la loi est rédigée, elle peut s'appliquer à des situations qui ne relèvent pas de la fin de vie.

Quand on n'est pas dans une situation de fin de vie, ce n'est pas aux médecins de se prononcer. Je n'ai jamais entendu un médecin dire qu'une personne "mériterait" de vivre et une autre non, en fonction de son handicap. Le débat est philosophique, sociétal, éthique, religieux, mais pas médical.

Pourquoi Vincent Lambert est-il dans une unité de soins palliatifs ?

Le CHU de Reims présente son unité comme relevant des soins palliatifs et de la prise en charge des personnes cérébro-lésées. Mais la description de l'unité correspond à une activité de soins palliatifs. C'est très différent : on ne s'improvise pas médecins de soins palliatifs, pas plus que médecin de rééducation. Les deux prises en charge sont très différentes.

Un patient cérébro-lésé doit avoir des soins de kinésithérapie, d'ergothérapie, de réeducation, d'orthophonie, éventuellement une prise en charge psychologique... On reçoit des demandes de prise en charge très régulièrement, sans pouvoir les satisfaire. 

Je rappelle que la durée de vie dans un service de soins palliatifs est de 15 jours, Vincent Lambert y est depuis sept ans. Peut-être que ça vaut le coup de tenter de le mettre dans un service adapté à sa situation. Certains de mes patients, à certains moments, sont capables de donner leur accord ou pas à des soins, des toilettes... Quand on s'occupe d'eux, on est en situation d'abus de pouvoir, et on essaie, chaque fois, de recueillir leur consentement.

Avez-vous déjà été saisie d'une demande d'arrêt des soins pour les patients en état végétatif hospitalisés dans votre établissement ?

En dix ans, jamais. Le docteur Chevallier, responsable de l'unité, a posé la question à tous nos patients. Aucun n'a dit "J'arrête".

C'est très rare, si j'en crois mes collègues. Moi, à titre personnel, je ne suis pas opposé à l'euthanasie, mais elle est interdite en France. Interrompre les soins prodigués à Vincent Lambert, c'est ouvrir la porte à des abus pour toutes les situations difficiles. On est déjà dans des situations délicates, dans un dialogue constant avec les familles, les personnes de confiance, qui changent, avec des avis différents sur la limitation des soins par exemple. Certains sont favorables à faire le maximum pour leur proche qui souffre d'une pneumopathie ou d'un cancer du poumon, d'autres non. On discute, on s'adapte en permanence.

"La dignité, elle est où ?"

Est-ce que la situation de Vincent Lambert peut-être comparée à celle des patients accueillis à la clinique Fontfroide ?

Oui. Avec Vincent Lambert, on n'est pas dans une problématique de droit à mourir dans la dignité. On discute de sa vie, pas de sa mort. Alors, elle est où, la dignité ? Quand on donne la mort à quelqu'un, il faut le dire. Pour moi, c'est de l'euthanasie. Ce qu'on a fait subir à Vincent Lambert, l'interruption des soins, je ne le ferai pas à mon chien.

C'est une affaire très complexe...

Oui, et elle est très difficile à appréhender de l'extérieur, parce que la majorité des personnes ne savent pas ce qu'est un état végétatif chronique. Qu'est-ce qu'on sait de la vie de ces personnes ? On est parfois surpris. 40 % des personnes dites en état végétatif ne le sont pas, l'état de conscience n'est peut-être pas observable. Ils sont peut-être moins "légumes" qu'on ne le dit. Ce terme de végétatif est abominable...

Dans l'histoire de Vincent Lambert, le conflit familial, dans lequel le médecin n'a pas à arbitrer, complique un peu plus la situation. Et les politiques s'en mêlent...

Interrompre les soins de Vincent Lambert, c'est ouvrir la porte à toutes les dérives. 

 

Source: https://www.midilibre.fr/

 

On a gagné. Merci à tous. Merci Seigneur !
On a GAGNÉ !!!!!!

Vincent vivra, c'est la décision de la cour d'appel de Paris qui vient de tomber* alors que nous sommes là, parmi nos frères et soeurs, à prier et attendre près de l'Elysée, au pied de la croix du Christ réactualisée dans le calvaire de Vincent et de sa famille !

"La France doit respecter la décision du comité des droits des personnes handicapées de l'ONU ! L'alimentation et l'hydratation de Vincent vont être rétablies sans délai ! C'est une immense VICTOIRE" (Maître Jean Paillot, avocat des parents de #VincentLambert)

Mais attention,restons vigilants ! Nous avons remporté une bataille, nous n'avons pas gagné la guerre aussi bien dans ce cas emblématique que dans la défense de la Vie et de la dignité des personnes fragiles et handicapées !

Pour Vincent, rendez-vous dans six mois. . .
Restons mobilisés par la prière et l'action pacifique pour que la Lumière l'emporte sur les ténèbres ! La culture de Vie sur la "culture de mort" !

En marchant ce soir, je pensais à ces enfants que l'on élimine dans le sein de leur mère dès qu'on croit déceler une anomalie (Mais qu'est-ce que la normalité ?...), à ces personnes handicapées que nous accueillons, sans soutien, comme familiers du Monastère ...

France, "J'ai mis devant toi deux chemins. L'un conduit à la Vie,l'autre à la mort. Choisis la Vie "!...

*La cour d'appel de Paris ordonne la reprise de l'alimentation et de l'hydratation de Vincent Lambert car, reconnaissant de ce fait l'injonction du Comité de l'ONU sur les personnes handicapées comme ayant une valeur juridique contraignante .
-----------------------
Nós vencemos. Obrigado a todos. Obrigado senhor!
Nós ganhou !!!!!!

Vincent vai viver, é a decisão do Tribunal de Recurso de Paris, que caiu * enquanto estamos lá entre os nossos irmãos e irmãs, a rezar e esperar perto do Palácio do Eliseu, ao pé da cruz de Cristo atualizado no calvário de Vincent e sua família!

"A França deve respeitar a decisão do Comité dos Direitos da Pessoas com Deficiência da! Comida e hidratação Vincent ONU será restaurada sem demora! Esta é uma grande vitória" (Maître Jean Paillot, parentes de advogado #VincentLambert)

Mas tenha cuidado, fique alerta! Nós vencemos uma batalha, não ganhamos a guerra também neste caso emblemático como na defesa da vida e da dignidade das pessoas frágeis e deficientes!

Para Vincent, vá em seis meses. . .
Permaneçamos mobilizados pela oração e pela ação pacífica para que a Luz prevaleça sobre as trevas! A cultura da vida na "cultura da morte"!

Andando esta noite, pensei nessas crianças que são eliminadas no ventre de suas mães assim que pensam que detectam uma anomalia (Mas o que é normalidade?), Para aquelas pessoas com deficiência que Congratulamo-nos com, sem apoio, como familiarizado com o Mosteiro ...

França, "Eu coloco diante de vocês dois caminhos, um leva à vida, o outro à morte, escolhe a vida"! ...

* O Tribunal de Recurso de Paris ordena a restauração da dieta e hidratação de Vincent Lambert porque, assim, reconhecendo a liminar do Comitê da ONU sobre Pessoas com Deficiência como tendo valor legal vinculativo.
----------------------------
We won. Thank you all. Thank you Lord !
We won !!!!!!

Vincent will live, it is the decision of the Court of Appeal of Paris which has just fallen * while we are there, among our brothers and sisters, to pray and wait near the Elysee, at the foot of the cross of Christ updated in the calvary of Vincent and his family!

"France must respect the decision of the UN Committee on the Rights of Persons with Disabilities! Vincent's food and hydration will be restored without delay! It is a huge VICTORY" (Jean Paillot, lawyer of the parents of #VincentLambert)

But be careful, stay alert! We won a battle, we did not win the war as well in this emblematic case as in the defense of the Life and the dignity of the fragile and handicapped persons!

For Vincent, go in six months. . .
Let us remain mobilized by prayer and peaceful action so that the Light will prevail over the darkness! The culture of life on the "culture of death"!

Walking tonight, I thought of these children who are eliminated in their mothers' womb as soon as they think they detect an anomaly (But what is normalcy?), To those disabled people that we welcome, without support, as familiar with the Monastery ...

France, "I put before you two paths, one leads to life, the other to death, choose life"! ...

* The Paris Court of Appeal orders the restoration of Vincent Lambert's diet and hydration because, thereby, recognizing the injunction of the UN Committee on Persons with Disabilities as having binding legal value.

 

 

On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
On a gagné, Vincent Lambert vivra !
Affaire Vincent Lambert : le Vatican réclame «des solutions efficaces pour protéger sa vie»

Source: Le Parisien

L’état végétatif de Vincent Lambert* « ne compromet absolument pas la dignité des personnes se trouvant dans cette condition, ni leurs droits fondamentaux à la vie et aux soins », selon le Vatican.

 
 
 

Le Vatican a réclamé mardi « des solutions efficaces pour protéger la vie » de Vincent Lambert, le quadragénaire français, en état végétatif depuis dix ans, pour lequel l’alimentation et l’hydratation ont repris mardi après avoir été interrompues la veille.

« Nous souhaitons donc que des solutions efficaces puissent être trouvées le plus rapidement possible pour protéger la vie de M. Lambert », indique un communiqué du Vatican signé par le cardinal Kevin Farrell, chef du dicastère (ministère, NDLR) pour les laïcs, la famille et la vie et Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie.

 

Le Vatican a également dénoncé « la grave violation de la dignité de la personne que comporte l’interruption de l’alimentation et de l’hydratation ».

« L’état végétatif » dans lequel se trouve Vincent Lambert « représente certes un état pathologique pénible mais qui ne compromet absolument pas la dignité des personnes se trouvant dans cette condition, ni leurs droits fondamentaux à la vie et aux soins », ajoute le Vatican.

L’avis du pape

Le pape François avait appelé à protéger la vie « du début à la fin naturelle » lundi sur Twitter. Un tweet ensuite repris par son porte-parole, qui avait lancé un appel à la prière pour Vincent Lambert.

 

« Prions pour ceux qui vivent dans un état de grave handicap. Protégeons toujours la vie, don de Dieu, du début à la fin naturelle. Ne cédons pas à la culture du déchet », avait défendu le pape.

LIRE AUSSI >Vidéo polémique de Vincent Lambert : « Elle témoigne surtout d’une souffrance de la mère »
 

Les traitements maintenant en vie Vincent Lambert, ont repris mardi, conformément à une décision surprise de la cour d’appel de Paris, annoncée lundi soir et représentant le énième coup de théâtre dans une douloureuse affaire qui a connu de multiples rebondissements judiciaires depuis 2013 et illustre le débat en France sur la fin de vie.

 

*Note de Mor Philipose:

La notion d'état végétatif invoquée ici pour le cas de Vincent LAMBERT me parait inapproprié. En effet, Monsieur Vincent LAMBERT comprend ce qui se dit autour de lui, est capable de manger un peu de compote, de déglutir, lorsque ses proches lui parlent, il suit la conversation, etc... Il est uniquement handicapé et, pour l'instant, "en grande dépendance"...

Reprise des soins pour Vincent Lambert : réactions chez les politiques

 

 
SOURCE  "VALEURS ACTUELLES" Article de Madame  
Auteur
/ Mardi 21 mai 2019 à 15:56

La Cour d'appel de Paris a ordonné lundi soir la reprise des traitements pour Vincent Lambert, quelques heures après que le CHU où il était hospitalisé a entamé la procédure de fin de vie. De Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture, à Philippe de Villiers, les réactions de politiques sur la toile ont été nombreuses.

Lundi soir, la Cour d’appel de Paris a finalement relancé l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert, ce tétraplégique en « état de conscience minimal » dont le corps médical, avec certains membres de sa famille, avaient entamé l’arrêt des soins. Une décision de justice qui n’a pas manqué de faire réagir la classe politique.

L’ancien ministre, aujourd’hui écrivain, Philippe de Villiers, voit la reprise des soins comme une « magnifique victoire ». Il qualifiait encore hier la décision des médecins comme une euthanasie voire une mise à mort. Aujourd’hui, il se rend compte qu’il y a bien un « sursaut de civilisation dans un milieu politique presque entièrement gagné à la barbarie ».

SUR LE MÊME SUJET
 

Quant à Stéphane Ravier, président du groupe RN au conseil municipal de Marseille, il a déclaré ce mardi sur le plateau de franceinfo que Vincent Lambert n’était pas en fin de vie mais seulement « handicapé lourd ». Il ne mérite pas d’être « assassiné ». Stéphane Ravier est heureux « pour lui et ses parents ».

« On ne parle pas de je ne sais quel procès ou je ne sais quel match de football, ça m’a profondément choqué ». Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, s’est offusqué, ce matin au micro de franceinfo, après la réaction des avocats des parents de Vincent Lambert, opposés à l’arrêt des soins, qui ont « dansé et sauté au plafond » hier soir, allant jusqu’à qualifier leur victoire judiciaire de « remontada », expression généralement utilisée en milieu sportif. Didier Guillaume est personnellement pour l’arrêt des soins de Vincent Lambert : « Aujourd’hui, la dignité c’est de permettre de mourir dans la dignité justement. » Il qualifie la loi Léonetti de « faillite ».

Le président du parti chrétien-démocrate, Jean-Frédéric Poisson, s’était élevé hier contre l’arrêt des soins et s’interrogeait sur le niveau de « barbarie d’une civilisation incapable de protéger les plus vulnérables » dans une tribune pour Valeurs actuelles. Aujourd’hui, il a déclaré sur Twitter que « cette décision [de reprendre les soins] est juste » mais il reste « vigilant » puisque « ce n’est que provisoire ».

L’auteur de la loi sur la fin de vie et maire d’Antibes, Jean Léonetti, appelle aujourd’hui à la mesure. « Nous devons apprendre de Vincent Lambert à ‘penser la mort’, écrire nos directives anticipées et désigner une personne de confiance pour éviter que de pareilles situations ne se reproduisent » a-t-il déclaré dans un communiqué.

Encore hier, la classe politique était divisée au sujet de Vincent Lambert. Emmanuel Macron a refusé de s’en mêler assurant qu’il ne lui « appartient pas de suspendre une décision qui relève de l’appréciation de ses médecins et qui est en conformité avec nos lois ». Marion Maréchal, directrice de l’Issep, a déclaré à Valeurs actuelles : « Ce n’est pas à nous de décider qui est digne de vivre ou de mourir, mais c’est à nous, en revanche, de prendre soin des plus faibles et dépendants d’entre nous. » Quant à la tête de liste LR François-Xavier Bellamy, il s’est alarmé au micro de Radio Notre-Dame de la mort programmée de Vincent Lambert, qu’il voyait comme « le sort de toutes les personnes handicapées, vieillissantes et dépendantes ». Bellamy s’est même attaqué à ceux qui veulent promouvoir l’euthanasie par le biais du cas Lambert : « Je trouve écœurant, scandaleux, vraiment scandaleux, qu’autour de cette situation infiniment éprouvante, nous voyions arriver tous ceux qui tentent de propager leur idéologie mortifère. » Marine Le Pen s’est interrogée sur la capacité de la loi Léonetti à imposer l’euthanasie d’une personne : « C’est une décision de justice qui condamne à la mort. »

Ce mardi, les parents de Vincent Lambert ont pu vérifier que les soins avaient repris. Ils ont demandé de le transférer dans une unité spécialisée « où il sera pris en charge de manière bienveillante par des spécialistes et non plus par ce CHU qui n’a fait de lui qu’un mort en sursis », a déclaré l’un des avocats des parents de Vincent Lambert, Me Jérôme Triomphe.  

Le neurologue Xavier Ducrocq rétablit la vérité médicale sur le cas Vincent Lambert

Chef du service de neurologie du CHR de Metz-Thionville, le professeur Xavier Ducrocq rétablit la vérité médicale sur le cas Vincent Lambert : l'homme, dont on a voulu commencer l'euthanasie  lundi matin, heureusement interrompu hier soir par la décision de la Cours d'Appel de Paris , n'est pas en fin de vie ou en situation d'obstination déraisonnable. “Arrêter ses traitements”, c'est simplement le laisser mourir de faim.

 

Source: Valeurs Actuelles.

Vincent Lambert va mourir. Ainsi en ont décidé ses médecins - pour la quatrième fois en six ans, au CHU de Reims - et la « justice des hommes » rendue par le Conseil d’État, non contredits par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Ce sera la semaine du 20 mai 2019. Au mépris des mesures provisoires de suspension de cette décision demandée par le Comité international des droits des personnes handicapées (CIDPH) de l’Onu, la seule instance spécialisée dans le domaine du handicap.

Que lit-on et qu’entend-on à son sujet ? Citons quelques médias : « Vincent Lambert, symbole du débat sur la fin de vie », en « situation d’obstination déraisonnable », « arrêt des traitements », « en état végétatif irréversible » et même, de la bouche de la ministre des Solidarités et de la Santé : « Vincent Lambert n’est pas en situation de handicap » , expression reprise par le Dr Leonetti, auteur de la loi qui porte son nom. Vérités ? Non ! Pour nous qui avons pu approcher Vincent Lambert, mensonges.

SUR LE MÊME SUJET
 

Mais qui est Vincent Lambert ? Pourquoi nous annonce-t-on la date de sa mort, sinon parce qu’elle est programmée ? Ce que de rares pays voisins appellent « euthanasie » ?

Qui peut croire à une fin de vie qui s’éternise depuis six ans ?

Vincent Lambert n’est pas un « symbole » , mais une personne. Marié, père d’un enfant, sévèrement handicapé depuis un accident de voiture, en 2008. Il est lourdement paralysé et surtout en état de conscience altérée - c’est-à-dire que nous sommes incapables de préciser son niveau de conscience, parce qu’aucun code de communication fiable ne le permet. Pourtant, Vincent Lambert respire seul, il a des cycles de veille et de sommeil, tourne la tête, vocalise parfois, agite la jambe gauche. Il réagit à la présence de ses proches. Il est même capable de déglutir un peu de nourriture. En 2013, Vincent a résisté à trente et un jours de privation de toute nourriture, avec une hydratation minimale. Si bien que pour recommencer, dans quelques jours, on assortira cette privation d’alimentation d’une sédation profonde, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Au nom de la loi !

SUR LE MÊME SUJET
 

Vincent Lambert n’est pas « en fin de vie » - qui peut croire à une fin de vie qui s’éternise depuis six ans ? -, il n’est pas atteint d’une maladie incurable. Sa nutrition, artificielle, certes, mais simple, réalisée à domicile pour certains de ses 1 700 « compagnons d’infortune » (expression de sa maman, Viviane Lambert), ne pose aucun problème.

Faire mourir Vincent Lambert, c’est enterrer Hippocrate : « Je ne remettrai à personne une drogue mortelle si on me la demande, ni ne prendrai l’initiative d’une telle suggestion. »

Arrêter ses traitements ? Ceux qui lui sont dus depuis la circulaire ministérielle du 3 mai 2002 - unité spécialisée, kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie, stimulations sensorielles, mise au fauteuil, sorties en famille… -, c’est depuis six ans qu’ils sont arrêtés. Et en plus, Vincent est enfermé à clé dans sa chambre, ses visites restreintes, ses sorties interdites. Ses parents, depuis six ans, doivent déposer leur carte d’identité pour être autorisés à entrer dans sa chambre. Y a-t-il là autre chose que de la maltraitance sur personne vulnérable ? Le CIDPH ne s’y est pas trompé.

Le déshonneur d’une médecine qui ne supporte pas ses échecs et ses limites

Les derniers experts ont affirmé que Vincent Lambert n’est pas en situation d’obstination déraisonnable. Mais les médias ont unanimement titré que ces mêmes experts confirmaient un état végétatif irréversible. Or, ironie de l’actualité, le lendemain de la décision du Conseil d’État, on apprenait qu’une femme saoudienne avait recouvré une conscience après vingt-sept ans en état végétatif. Son premier cri n’a pas été de demander la mort, mais d’appeler son fils par son prénom ! D’un autre côté, une cinquantaine de spécialistes des personnes en état de conscience altérée faisaient savoir au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne que les conditions d’une évaluation correcte de l’état de Vincent Lambert n’étaient pas réunies. En vain ! Enfin, Vincent Lambert, infirmier censé ne pas ignorer la loi datant de 2005, n’a jamais rédigé de directives anticipées. Il n’a pas voulu faire connaître sa volonté de façon certaine. Que d’incertitudes pour décider, blouses blanches et robes noires réunies, d’une mort certaine. Pourquoi tant d’acharnement à maintenir son incarcération et à refuser son transfert ?

C’est donc parce que handicapé, et uniquement parce que handicapé, que Vincent Lambert va mourir. Oui, Madame la ministre. Oui, Monsieur Leonetti. Cessons d’accuser la division de cette famille, qui, d’unie qu’elle était, depuis cinq ans, autour de son Vincent, s’est déchirée, en avril 2013, en découvrant la sordide décision médicale pour laquelle elle n’avait pas été consultée. « De la suppression de l’horrible à celle de l’indésirable, il n’y a qu’un pas. » (Jean Rostand) Voulons-nous franchir ce pas ? Faire mourir Vincent Lambert, c’est enterrer Hippocrate : « Je ne remettrai à personne une drogue mortelle si on me la demande, ni ne prendrai l’initiative d’une telle suggestion. » C’est le déshonneur d’une médecine qui ne supporte pas ses échecs et ses limites. C’est confier aux soins palliatifs une nouvelle mission, contraire à leurs principes fondateurs. C’est la démission, la régression d’une société qui ne sait plus, ne veut plus protéger les plus faibles d’entre les siens.

 

Les évêques prient pour la vie : 3 questions à Mgr Rougé

Source: Famille Chrétienne

Quelle sera la tonalité de la prochaine veillée pour la vie à Saint-Sulpice ?

La proximité de la révision de la loi de bioéthique ainsi que des attaques récurrentes autour de l’euthanasiesoulignent l’urgence de prier et d’agir pour la vie. Cela dit, nous voulons d’abord et avant tout, dans la lumière pascale, rendre grâce pour la vie que Dieu nous donne. La supplication et les justes combats sont toujours intérieurs à l’action de grâce fondatrice.

Comment l’Église peut-elle être audible par l’opinion publique ?

Parmi les témoignages qui retentiront à Saint-Sulpice, il y aura celui d’un militaire français, très gravement blessé en opération et qui a retrouvé, par un cheminement spirituel, le goût de vivre. Nous ne serons non pas à rebours mais au cœur de l’Histoire, tant nos contemporains sont à juste titre sensibles aux sacrifices si nombreux de militaires en mission.

▶︎ À LIRE AUSSI. Manifeste pour la vie 2018 : de l’ombre à la lumière

Le fait que les évêques d’Île-de-France se réunissent chaque année pour prier pour la vie est-il la preuve tangible d’un changement de mentalité dans le catholicisme français et l’épiscopat ?

S’il y a changement, il est ancien puisque c’est la onzième veillée de ce genre. Les évêques d’Île-de-France ont souhaité donner, il y a onze ans, un signal fort de leur engagement spirituel. Sans doute faut-il distinguer le combat politique et militant, qui est de la responsabilité des laïcs, et la charge de l’enseignement fondamental et de la prière, qui constitue le registre propre des évêques et des prêtres. Comme évêques, prêtres, diacres, fidèles, nous sommes tous au service de Celui qui est venu donner « la vie en abondance » (J 10, 10).

Ce qui est décisif aujourd’hui, c’est que l’Évangile soit annoncé avec force et audace, que la vision de l’homme qui se dégage de l’Évangile soit mise en lumière et honorée avec courage, et que cette vision entraîne des actes concrets auprès des plus pauvres.

Samuel Pruvot

 

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Défense de la Vie

Recherche

Articles Récents

Liens