Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 09:15

Chers amis. Aloho m'barekh.


Que cette année nouvelle soit pour vous et vos amis toute baignée de la lumière du Christ notre Rédempteur, "Soleil levant qui vient nous visiter" !

N'oubliez pas, dans vos prières, nos frères Chrétiens qui, partout dans le monde subissent toutes sortes d'affronts et témoignent vigoureusement  du Christ et de l’Évangile d'Amour, de Vérité, de Justice et de Paix, parfois jusqu'au témoignage suprême du Martyr...
Puissent-ils nous enseigner par leur fidélité héroïque !


Encore une fois : Bonne et Sainte année à vous et à tous ceux que vous aimez :
Paix, santé, force et sérénité !

 

« Que le Seigneur vous bénisse et vous garde! 

Que le Seigneur fasse briller sur vous son visage, et qu’il vous fasse grâce! 

Que le Seigneur tourne vers vous son visage, et qu’il vous apporte la paix! »
(Nb VI, 24-26)
« Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous. Amen. »
(2 Co XIII, 13)

 

 Puisse la sérénité tout au long de cette année 2019, règner dans votre cœur ! Heureux ceux qui laissent la lumière du Christ les éclairer pour faire des choix ou pour prendre les décisions dans leurs vies et agir en conséquence...


Vous êtes dans nos prières, merci de ne pas nous oublier dans les vôtres.


Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !


Votre fraternellement et fidèlement dévoué en Notre-Seigneur.


+Mor Philipose, métropolite

 

UN MOT DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME POUR LE NOUVEL AN :

« L'année sera heureuse pour toi non pas quand tu boiras jusqu'à en être ivre le premier jour, mais lorsque et le premier et chacun des autres jours tu vas faire ce qui est conforme à Dieu. 


La journée peut-être bonne ou mauvaise non pas par son essence car un jour ne se différencie en rien d'un autre jour, mais du fait de notre assiduité ou de la paresse. 


Si tu as œuvré le bien, alors la journée sera bonne, en revanche si tu as péché la journée sera mauvaise et pénible. 


Si tu vas raisonner de cette façon et disposer de toi-même de façon à effectuer les prières et les œuvres de charité, alors toute l'année sera heureuse pour toi; 
si tu commences à négliger la vertu par toi-même et attendre ton bonheur spirituel dès le début des mois et du compte des jours, alors tu n'auras rien de bon.»

_________________

Dear friends. Aloho m'barekh.


May this new year be for you and your friends all bathed in the light of Christ our Redeemer, "Rising Sun who comes to visit us"!

Do not forget, in your prayers, our Christian brothers who, all over the world suffer all kinds of affronts and vigorously testify of Christ and the Gospel of Love, Truth, Justice and Peace, sometimes up to to the supreme testimony of the Martyr ...
May they teach us by their heroic fidelity!


Once again: Happy New Year to you and everyone you love:
Peace, health, strength and serenity!

"May the Lord bless you and keep you!

May the Lord make his face shine upon you, and may he pardon you!

May the Lord turn his face to you, and bring you peace! "
(Num VI, 24-26)
"May the grace of our Lord Jesus Christ, the love of God and the communion of the Holy Spirit be with you all. Amen. "
(2 Co XIII, 13)

May the serenity throughout this year 2019, reign in your heart! Happy are those who let the light of Christ enlighten them to make choices or make decisions in their lives and act accordingly ...


You are in our prayers, thank you for not forgetting us in yours.


Aloho m'barekh (God bless you)!


Your fraternal and faithfully devoted in Our Lord.


+ Mor Philipose, Metropolitan

____________

Queridos amigos. Aloho m'barekh.


Que este ano novo seja para você e seus amigos todos banhados à luz de Cristo nosso Redentor, "Sol Nascente que vem nos visitar"!

Não esqueçais, nas vossas orações, os nossos irmãos cristãos que, em todo o mundo, sofrem todo o tipo de afrontas e testemunham vigorosamente a respeito de Cristo e do Evangelho do Amor, da Verdade, da Justiça e da Paz, por vezes até ao supremo testemunho do Mártir ...
Que eles nos ensinem por sua fidelidade heróica!


Mais uma vez: Feliz Ano Novo para você e para todos que você ama:
Paz, saúde, força e serenidade!

"Que o Senhor te abençoe e te guarde!

Que o Senhor faça seu rosto brilhar sobre você, e que ele te perdoe!

Que o Senhor volte seu rosto para você e lhe traga paz! "
(Num VI, 24-26)
"Que a graça de nosso Senhor Jesus Cristo, o amor de Deus e a comunhão do Espírito Santo estejam com todos vocês. Amém. "
(2 Co XIII, 13)

Que a serenidade ao longo deste ano de 2019 reine em seu coração! Felizes são aqueles que deixam a luz de Cristo iluminá-los para fazer escolhas ou tomar decisões em suas vidas e agir de acordo ...


Você está em nossas orações, obrigado por não esquecer de nós no seu.


Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!


Seu fraternal e fielmente dedicado em Nosso Senhor.


+ Mor Philipose, Metropolitan

_____________

 

Proposition de prière du "Conseil de l'Eglise" pour notre Métropolie Syro-Orthodoxe francophone de Mar Thoma en ce 1er Janvier 2019* :

 

En cette journée mondiale de prière pour la paix, où nous célébrons la Circoncision de Notre Seigneur le Messie, nous confions l’année nouvelle à  Marie, Mère du Verbe de Dieu, Mère de notre Grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ.

Laissons monter vers le Créateur de l’Univers tous les besoins de nos frères et de nos sœurs :

R/ Que la clarté du Saint Esprit, Seigneur, illumine nos cœurs ! Kourie eleison !

A l’image des bergers qui se hâtèrent d’aller à Bethléem : pour notre Eglise Métropolitaine et son Eglise-mère du Malankare, pour l’ensemble de l’Eglise du Christ, que poussée par l’Esprit saint elle avance résolument et fidèlement sur les chemins de l’annonce de la Bonne Nouvelle qui lui a été révélée, supplions le Seigneur. R/ Que la clarté du Saint Esprit, Seigneur, illumine nos cœurs ! Kourie eleison !

 

A l’image de du Christ tout entier consacré au Père par la Circoncision et à l’intercession de Marie, Mère de Dieu le Verbe Incarné : pour chaque chrétien qu’il médite dans son cœur les événements rapportés par les évangiles et afin que, dans la fidélité à l'ordre hiérarchique, ’il garde fidèlement les enseignements des Eglises Orthodoxes et Apostoliques en vue de relever avec d’autres frères tous les défis que l’humanité doit relever aujourd’hui pour des lendemains meilleurs, supplions le Seigneur. R/ Que la clarté du Saint Esprit, Seigneur, illumine nos cœurs ! Kourie eleison !

 

A l’image de ceux qui entendirent puis qui s’étonnèrent de ce que leur racontaient les bergers : pour les dirigeants politiques et économiques qu’ils cherchent avant tout la justice pour construire une véritable paix entre tous les peuples et que, pour ce faire, ils sachent payer de leur personne par un véritable engagement, supplions le Seigneur. R/ Que la clarté du Saint Esprit, Seigneur, illumine nos cœurs ! Kourie eleison !

 

A l’image de  Marie et Joseph qui , de l’étable avec leur enfant Jésus, ont fuit l’injustice d’Hérode en Egypte, sont rentrés à Nazareth pour une vie de contemplation et de labeur  : pour les familles, pour tous ceux qui rencontrent des épreuves de la vie, dures et bouleversantes, qu’ils puissent garder toujours l’espérance de s’en sortir, supplions le Seigneur. R/ Que la clarté du Saint Esprit, Seigneur, illumine nos cœurs ! Kourie eleison !

 

Avec  Marie la Vierge fidèle et Joseph modèle des contemplatifs, avec Saint Gregorios et Saint Julius Alvarez prions pour tous ceux qui, prêtres ou laïcs, pendant l'année écoulée trahirent leurs engagements au sein de notre Eglise Métropolitaine ou de l'Eglise-mère; prions particulièrement pour ce prêtre Indien qui, reçu comme un fils, vint en France salir son Eglise en plus de ses engagements monastiques et sacerdotaux par des actes graves. Prions pour que nos responsables ecclésiaux, responsables de la sécurité spirituelle des fidèles du Christ et de l'élan missionnaire de toute l'Eglise, sachent discerner, prévenir et détourner avec sagesse les sources de scandale.Prions pour que ces responsables ecclésiaux , lorsque le scandale arrive,  favorisent la communion en refusant de nier la réalité du mal pour lui apporter les remèdes convenables. 
Que par leurs intercessions le Seigneur donne à tous et chacun lumière pour se repentir et force pour se convertir.  supplions le Seigneur. R/ Que la clarté du Saint Esprit, Seigneur, illumine nos cœurs ! Kourie eleison !

 

Tout au long de ce  mois de Janvier, avec notre Métropolite Mor Philipose, prions pour nos jeunes occidentaux qui sont souvent sans repères spirituels, prions pour nos jeunes des Indes, du Brésil, du Pakistan et d’Afrique, afin qu’à l’exemple de Marie et avec leurs frères et sœurs du monde entier ils répondent à l’appel du Seigneur pour communiquer au monde la pure Joie de l’Évangile par l’Orthodoxie de la Foi Apostolique. supplions le Seigneur. R/ Que la clarté du Saint Esprit, Seigneur, illumine nos cœurs ! Kourie eleison !

 

Prière finale :

Ô Seigneur notre Dieu, daignez exaucer  nos demandes en ce jour. donnez le repos à nos chers défunts. Remplissez nos cœurs de Votre joie dans la lumière et la force du Saint Esprit et cela à  chaque instant et tout au long de nos jours. Par le Christ, notre Seigneur Qui vit avec Vous, Ô Père, et Votre Très Saint et Vivifiant Esprit pour les siècles des siècles. Amîn.

 

*Cette prière peut se dire pendant « l’avant Messe » au moment du Kourie eleison

Proposição da oração do "Conselho da Igreja" para o nosso Francophone Metropolitano Siro-Ortodoxo de Mar Thoma em 1 de janeiro de 2019 *:


 
Neste Dia Mundial de Oração pela Paz, celebramos a circuncisão de Nosso Senhor, o Messias, confiamos o novo ano a Maria, Mãe do Verbo de Deus, Mãe do nosso grande Deus e Salvador Jesus Cristo.
Subamos ao Criador do Universo de todas as necessidades de nossos irmãos e irmãs:
R / Que a clareza do Espírito Santo, Senhor, ilumine nossos corações! Kourie eleison!
Assim como os pastores apressou-se a Belém: a nossa Igreja Metropolitana e Igreja Matriz de Malankara, para toda a Igreja de Cristo, como pedido pelo Espírito Santo à frente resoluta e fielmente nos caminhos do anúncio da Boa Nova que lhe foi revelada, suplique ao Senhor. R / Que a clareza do Espírito Santo, Senhor, ilumine nossos corações! Kourie eleison!


À imagem de todo o Cristo consagrado ao Pai pela circuncisão e intercessão de Maria, Mãe de Deus, o Verbo Encarnado: para todo cristão a quem ele medita no coração os acontecimentos relatados pelos Evangelhos e para que, em fidelidade à ordem hierárquica, 'ele fielmente mantém os ensinamentos das Igrejas Ortodoxas e Apostólicas, a fim de encontrar com outros irmãos todos os desafios que a humanidade enfrenta hoje para um amanhã melhor, suplicar ao Senhor. R / Que a clareza do Espírito Santo, Senhor, ilumine nossos corações! Kourie eleison!


Como aqueles que ouviram e ficaram surpresos com o que os pastores disseram a eles: pelos líderes políticos e econômicos que eles buscam acima de tudo justiça para construir uma paz verdadeira entre todos os povos e para isso eles sabem como se pagar por um compromisso real, suplicam ao Senhor. R / Que a clareza do Espírito Santo, Senhor, ilumine nossos corações! Kourie eleison!

Na imagem de Maria e José, o celeiro com seu filho Jesus, fugiu a injustiça de Herodes para o Egito, voltou para Nazaré para uma vida de contemplação e do trabalho: para as famílias, para todos que enfrentam as provações da vida, duras e destruidoras, para que possam sempre ter a esperança de sair dela, suplicar ao Senhor. R / Que a clareza do Espírito Santo, Senhor, ilumine nossos corações! Kourie eleison!

Com o modelo de Virgem fiel contemplativo, com São Gregório e São Julius Alvarez rezar por todos aqueles sacerdotes ou leigos, durante o ano passado traiu seus compromissos dentro de nossa Igreja Metropolitana ou a Igreja Mãe Maria e José; rezar especialmente para o padre indiano que recebeu como um filho, veio para a França manchar sua igreja, além de seus compromissos monásticas e sacerdotais por atos graves. Ore para que nossos líderes da Igreja, responsáveis ​​pela segurança espiritual dos fiéis de Cristo e pelo espírito missionário de toda a Igreja, saibam discernir, advertir e desviar sabiamente fontes de escândalo. Ore para que estes líderes eclesiais, quando o escândalo chegar, promovam a comunhão, recusando-se a negar a realidade do mal, para que lhe tragam os remédios apropriados.
Que por suas intercessões o Senhor concede a cada um e a todos a luz para se arrepender e forçar a conversão. suplicar ao Senhor. R / Que a clareza do Espírito Santo, Senhor, ilumine nossos corações! Kourie eleison!


Durante todo o mês de janeiro, com a nossa Metropolitan Mor Philipose, orar por nossos jovens ocidentais que são muitas vezes sem marcos espirituais, rezar para a nossa juventude da Índia, Brasil, Paquistão e África, de modo que o como Maria e com os seus irmãos e irmãs ao redor do mundo que responder ao chamado do Senhor para comunicar ao mundo a alegria pura do evangelho pela ortodoxia da fé apostólica. suplicar ao Senhor. R / Que a clareza do Espírito Santo, Senhor, ilumine nossos corações! Kourie eleison!


Oração final:
Ó Senhor nosso Deus, digne-se a conceder nossos pedidos neste dia. dê descanso ao nosso querido falecido. Encha nossos corações com Tua alegria na luz e força do Espírito Santo, e isto a todo momento e ao longo de nossos dias. Através de Cristo, nosso Senhor que vive com você, ó Pai, e seu Espírito Santo e Vivificante para todo o sempre. Amin.

* Esta oração pode ser dita durante "a missa anterior" na época de Kourie eleison

Proposed prayer of the "Council of the Church" for our Metropolitan Syro-Orthodox Francophone of Mar Thoma on January 1st, 2019 *:


 
On this World Day of Prayer for Peace, where we celebrate the Circumcision of Our Lord the Messiah, we entrust the new year to Mary, Mother of the Word of God, Mother of our Great God and Savior Jesus Christ.
Let us go up to the Creator of the Universe all the needs of our brothers and our sisters:
R / May the clarity of the Holy Spirit, Lord, illuminate our hearts! Kourie eleison!


Like the shepherds who hastened to go to Bethlehem: for our Metropolitan Church and her mother-church of Malankare, for the whole Church of Christ, which, driven by the Holy Spirit, she advances resolutely and faithfully on the paths of the announcement of the Good News that has been revealed to him, supplicate the Lord. R / May the clarity of the Holy Spirit, Lord, illuminate our hearts! Kourie eleison!


In the image of the whole Christ consecrated to the Father by the Circumcision and the intercession of Mary, Mother of God the Incarnate Word: for every Christian whom he meditates in his heart the events reported by the Gospels and so that, in fidelity to the hierarchical order, 'he faithfully keeps the teachings of the Orthodox and Apostolic Churches in order to meet with other brothers all the challenges that humanity faces today for a better tomorrow, supplicate the Lord. R / May the clarity of the Holy Spirit, Lord, illuminate our hearts! Kourie eleison!


Like those who heard and were astonished at what the shepherds told them: for the political and economic leaders that they seek above all justice to build a true peace among all peoples and that to do so they know how to pay for themselves by a real commitment, supplicate the Lord. R / May the clarity of the Holy Spirit, Lord, illuminate our hearts! Kourie eleison!
 

In the image of Mary and Joseph who, from the stable with their baby Jesus, fled the injustice of Herod in Egypt, returned to Nazareth for a life of contemplation and toil: for families, for all those who meet the trials of life, hard and shattering, that they may always have the hope of getting out of it, supplicate the Lord. R / May the clarity of the Holy Spirit, Lord, illuminate our hearts! Kourie eleison!

 

With Mary the faithful Virgin and Joseph model of the contemplatives, with Saint Gregorios and Saint Julius Alvarez pray for all those who, during the past year, priests or laity betrayed their commitments in our Metropolitan Church or the Mother Church; let us pray especially for this Indian priest who, received as a son, came to France to dirty his Church in addition to his monastic and sacerdotal engagements by serious acts. Pray that our Church leaders, responsible for the spiritual security of the faithful of Christ and the missionary spirit of the whole Church, will know how to discern, warn and wisely divert sources of scandal. Pray that these ecclesial leaders, when the scandal arrives, promote communion by refusing to deny the reality of the evil to bring him the appropriate remedies.
That by their intercessions the Lord gives to each and everyone light to repent and force to convert. supplicate the Lord. R / May the clarity of the Holy Spirit, Lord, illuminate our hearts! Kourie eleison!


Throughout this month of January, with our Metropolitan Mor Philipose, pray for our young Westerners who are often without spiritual bearings, pray for our young people from India, Brazil, Pakistan and Africa, so that As Mary and their brothers and sisters from all over the world, they respond to the call of the Lord to communicate to the world the pure joy of the Gospel through the Orthodoxy of the Apostolic Faith. supplicate the Lord. R / May the clarity of the Holy Spirit, Lord, illuminate our hearts! Kourie eleison!


Final prayer:
O Lord our God, deign to grant our requests on this day. give rest to our dear deceased. Fill our hearts with Your joy in the light and strength of the Holy Spirit, and this at every moment and throughout our days. Through Christ, our Lord Who lives with you, O Father, and your Most Holy and Vivifying Spirit for ever and ever. Amin.

* This prayer can be said during "the before Mass" at the time of Kourie eleison

Nouvel An (le 1er Janvier)

 

La circoncision de Notre Seigneur, en la fête de saint

 

Basile et de saint Grégoire.

 

Saint Qurbana

o    1ère épître de St Jean 3: 13 à 18 :

  • 13 Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous.
  • 14 Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.
  • 15 Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier, et vous savez que pas un meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.
  • 16 Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
  • 17 Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?
  • 18 Petits enfants, n’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité.

o     

o    Epître aux Romains 2: 28 :

  • 28 Ce n’est pas ce qui est visible qui fait le Juif, ce n’est pas la marque visible dans la chair qui fait la circoncision ;

o    3: 8 :

o    08 Faut-il dire : « Faisons le mal pour qu’il en sorte du bien », comme certains nous accusent injurieusement de le dire ? Ceux-là méritent leur condamnation.

o     

o    Evangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ selon Saint Jean 15: 5 -19 :

  • 05 Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
  • 06 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
  • 07 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.
  • 08 Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples.
  • 09 Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
  • 10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
  • 11 Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.
  • 12 Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
  • 13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
  • 14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
  • 15 Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
  • 16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
  • 17 Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.
  • 18 Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi.
  • 19 Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous.

o     

 

 

Par Saint Théophane le reclus.


Circoncision selon la chair de Notre Seigneur Jésus

 

Christ

 

Colossiens 2:8-12 et Luc 2:20-21, 40-52

 

Puisque le Nouvel An est le début de l'époque de l'année,

nous devons rassembler dans notre âme ces pensées,

sentiments et dispositions qui dirigeront nos affaires tout

au long de l'année d'une manière chrétienne.

 

Nous trouverons ceci au moment où nous aurons à l'esprit ce

que le Jour de l'An est dans la vie spirituelle.

 

Dans la vie spirituelle, le Jour de l'An, c'est quand celui qui a

vécu avec négligence devient zélé pour le salut et pour plaire

à Dieu.

 

Quand on prend cette résolution, alors tout est reconstruit

à nouveau à la fois intérieurement et extérieurement, sur de

nouveaux commencements, les anciens meurent et tout est

nouveau.

 

Si vous avez ce sentiment, renouvelez-le, sinon, acquerrez-le

et pour vous ce sera le Jour de l'An.

 

Une célébration digne de la fête de la Circoncision du

Seigneur et de la commémoration de Saint Basile le Grand y

sont également liées.

 

L'essence de ce changement dont nous avons parlé est que la

personne commence à partir de ce moment à vivre

uniquement pour Dieu, pour son salut; alors qu'auparavant

elle vivait exclusivement pour elle-même, pour la préparation

de la destruction d'elle-même.

 

Maintenant, elle abandonne ses anciennes habitudes, tous les

conforts et tous ce en quoi elle se plaisait, elle éradique les

passions et les dispositions lascives et entreprend des

œuvres de stricte abnégation.

 

Un tel changement représente précisément ce que, selon

l'Apôtre, la circoncision du cœur doit être.

 

La célébration de la circoncision du Seigneur nous le rappelle

et nous oblige à le faire, tandis que Saint-Basile le Grand

nous fournit un exemple à suivre.

 

Donc, tous les thèmes qui fourmille dans notre conscience le

jour du Nouvel An se réunissent en un seul, notre renouveau

intérieur à travers la circoncision du cœur.

 

Si cela plaît au Seigneur de donner à quelqu'un cet état

d'esprit au Jour de l'An, c'est-à-dire, non seulement de

penser de telle manière, mais aussi d'incarner tout cela dans

sa vie-il célèbrera le Jour de l'An de la manière chrétienne

la plus parfaite , et se préparera à passer toute l'année en

chrétien.

 

Le Jour de l'An suivant Nouvel il lui suffira de renouveler et

d'animer ce qu'il a maintenant entrepris.

 

(Version française Claude Lopez-Ginisty d'après St Theophan the Recluse Thoughts for each Day of the Year St Herman of Alaska, Platina, CA USA 2010 +)


Sans changement Vous assumâtes notre humaine condition humaine +, étant Dieu par nature, Seigneur compatissant*;  pour accomplir le précepte de la Loi,

Vous avez voulu subir la circoncision de la chair * afin de dissiper les ténèbres et d'arracher le voile où s'enveloppent nos passions.

 Gloire à Votre immense bonté+,  gloire à Votre miséricorde, ô Verbe de Dieu, * gloire à l'ineffable tendresse qui Vous fit descendre jusqu'à nous. 
===


En sa chair Il est circoncis+, Celui qui accomplit la Loi comme enfant de huit jours*; le Créateur des siècles est enveloppé  dans Ses langes de mortel,

 et Le voici nourri de lait +, le Dieu qui maintient l'univers par Sa toute-puissance * et le dirige selon Sa volonté.

 

 

 

Le Premier janvier, nous célébrons la CIRCONCISION selon la chair de notre Seigneur, Dieu et Sauveur JÉSUS CHRIST

Huit jours après la naissance du Sauveur, ses parents le firent circoncire (Luc 2:21), conformément à l'ordre donné par Dieu à Abraham au moment où Il lui promit d'établir une alliance éternelle avec lui et toute sa descendance: «Et voici Mon alliance qui sera observée entre Moi et vous: c'est-à-dire ta race après toi (...) quand ils auront huit jours tous vos mâles seront circoncis de génération en génération» (Gen. 17:10-12).

Celui-là même qui, par amour des hommes, a accepté de revêtir la nature humaine qu'Il a créée, a poussé la compassion jusqu'à assumer celle-ci dans son état déchu et corrompu.

Par le retranchement de ce morceau de peau morte, symbole de la mortalité des hommes pécheurs, Lui, le Pur, le Sans-péché, acceptait de recevoir le signe de la réconciliation qu'en tant que Dieu et Auteur de la Loi Il avait Lui-même instituée.

Dès Son arrivée sur la terre, Il se soumet humblement au précepte de la Loi, montrant ainsi que les figures obscures trouvent en lui leur accomplissement.

Les quelques gouttes de sang qu'Il versa en ce jour étaient le prélude du Sang qu'Il allait bientôt verser sur la Croix pour laver les péchés du monde et nous délivrer de notre condamnation; c'est pourquoi, avec la circoncision du Seigneur, c'est en fait le mystère complet de notre Rédemption que nous commémorons.

Aujourd'hui, par la circoncision du Second Adam, prend fin la circoncision jadis obligatoire dans la chair telle que prescrite par la Première  Alliance et la Nouvelle et Éternelle  Alliance, marquée par une circoncision spirituelle, est inaugurée par son sang.

Le Baptême Chrétien constitue cette véritable circoncision spirituelle, ce signe de l'appartenance au peuple nouveau, non plus par le retranchement d'un morceau de peau morte, mais par l'affranchissement de la mort elle-même par la communion à la mort et à la Résurrection vivifiantes du Seigneur.

Pour cette raison Saint Paul et les Apôtres se sont opposés avec énergie à ceux qui voulaient contraindre les convertis venus du paganisme à se faire circoncire (voir Actes 15:5-30; 1 Cor. 7:18-19; Galates 5:2,6 et 6:15).

«C'est en Lui (le Christ), dit-il, que vous avez été circoncis d'une circoncision qui n'est pas de main d'homme ( ... ) telle est la circoncision du Christ: ensevelis avec Lui lors du Baptême, vous en êtes aussi ressuscités avec lui, parce que vous avez cru en la force de Dieu qui L'a ressuscité des morts» (Colossiens 2:11-12).

«En effet dans le Christ Jésus ni circoncision ni incirconcision, mais seulement la foi opérant par la charité» (Galates 5:6).

En mettant un terme au précepte de l'Ancienne Alliance par Sa propre circoncision, le Christ nous appelait donc à la circoncision du cœur, au renouvellement spirituel, qu'Il avait déjà annoncé par Ses prophètes (Jérémie 4:4, Romains 2:25-29).

C'est également sous forme de prophétie que Dieu avait ordonné à Abraham de pratiquer la circoncision de la chair une fois accomplis les sept premiers jours de la vie de l'enfant, symbole de l'ensemble du déroulement du temps (voir la semaine de la Création, Genèse 1).

Le huitième jour figurait donc le passage au-delà du temps de ce monde de mort vers la vie éternelle, qui nous a été ouvert par la Résurrection du Seigneur le «huitième» jour de la semaine, lequel est également le premier et unique jour de la vie sans fin et sans changement.

En étant circoncis le huitième jour après Sa naissance, le Christ nous annonçait Sa Résurrection et notre délivrance finale.

Conformément à l'usage, on Lui donna aussi, en ce jour, le nom que l'Ange de Dieu avait indiqué à Joseph (Matth. 1:21; Luc 1:31):

JÉSUS, c'est-à-dire Sauveur.

Par ce seul nom était ainsi révélée Sa mission sur la terre, ce pourquoi le Dieu éternel et Créateur s'est fait homme.

Le nom de JÉSUS résume et exprime tout le mystère de notre Salut; plus qu'un mot conventionnel, il rend mystérieusement présente la Personne elle-même du Sauveur, dans toute sa puissance triomphante.

«Ainsi Dieu L'a-t-il exalté et Lui a-t-Il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom, pour que tout au Nom de Jésus, s'agenouille, au plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue proclame de Jésus-Christ qu'Il est SEIGNEUR à la gloire de Dieu le Père» (Philippiens 2:9-11).

Comme le montre d'innombrables exemples dans la Sainte Ecriture (voir Actes 3:6; 4:7, 10:30; 10:43; 16:18; 19:13 etc.) et dans les vies des Saints, c'est par le Nom de Jésus invoqué avec foi que les Miracles s'accomplissent, que les démons et les forces de la mort prennent la fuite, comme brûlés par le feu de Sa divinité, conformément à Sa promesse:

-«Et tout ce que vous demanderez en Mon Nom Je le ferai .. » (Jean 14:13).

C'est pourquoi, les Chrétiens Orthodoxes, témoins de ce Nom qui procure la Vie (Jean 20:31), se doivent de tout faire au nom de Jésus:

-«Quoi que vous puissiez dire ou faire, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, rendant par Lui grâces au Père» (Gal. 3:17).

En répétant sans cesse, en toutes circonstances et à chaque respiration la sainte prière: «Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi pêcheur!» ce sera la Personne même de Notre Seigneur qui habitera nos pensées, qui inspirera notre conduite, qui purifiera nos passions et qui, trouvant peu à peu une demeure stable dans notre cœur, fera alors resplendir en nous la Lumière divine de Sa Face.

La commémoration de la Circoncision, le huitième jour après la Nativité, est donc aussi la fête du Saint Nom de Jésus et de la prière qui nous procure la Grâce de Son Esprit Saint.
 

January 1st, we celebrate the CIRCONCISION according to the flesh of our Lord, God and Savior JESUS ​​CHRIST

Eight days after the birth of the Savior, his parents had him circumcised (Luke 2:21), according to the order given by God to Abraham at the time when He promised him to establish an eternal covenant with him and all his descendants: " And behold, My covenant will be kept between Me and you: that is, your race after you ... when they are eight days old, all your males will be circumcised from generation to generation "(Gen. 17:10). 12).

The very one who, for the love of men, has accepted to put on the human nature that He has created, has pushed compassion to the point of assuming it in its fallen and corrupted state.

By the entrenchment of this piece of dead skin, symbol of the mortality of sinful men, He, the Pure, the Sinless, accepted to receive the sign of reconciliation that as God and Author of the Law He had Him - even instituted.

As soon as He arrives on earth, He submits humbly to the precept of the Law, thus showing that dark figures find fulfillment in Him.

The few drops of blood that He shed on that day were the prelude to the blood He would soon pour on the Cross to wash away the sins of the world and deliver us from our condemnation; therefore, with the circumcision of the Lord, it is in fact the complete mystery of our Redemption that we commemorate.

Today, through the circumcision of the Second Adam, the obligatory circumcision terminates in the flesh as prescribed by the First Covenant and the New and Eternal Covenant, marked by a spiritual circumcision, is inaugurated by his blood.

Christian Baptism constitutes this true spiritual circumcision, this sign of belonging to the new people, no longer by the entrenchment of a piece of dead skin, but by the liberation of death itself by communion with death and to the life-giving Resurrection of the Lord.

For this reason St. Paul and the Apostles were energetically opposed to those who wanted to compel converts from paganism to be circumcised (see Acts 15: 5-30, 1 Corinthians 7: 18-19, Galatians 5: 2, 6 and 6:15).

"It is in Him (Christ)," he says, "that you have been circumcised from a circumcision that is not man's (...) such is the circumcision of Christ: buried with Him at of Baptism, you have also risen with Him, because you have believed in the strength of God who raised Him from the dead "(Colossians 2: 11-12).

"Indeed in Christ Jesus neither circumcision nor uncircumcision, but only faith working by love" (Galatians 5: 6).

In putting an end to the precept of the Old Covenant by His own circumcision, Christ therefore called us to the circumcision of the heart, the spiritual renewal, which He had already announced by His prophets (Jeremiah 4: 4, Romans 2:25 -29).

It was also in the form of prophecy that God had commanded Abraham to practice the circumcision of the flesh once he had completed the first seven days of the child's life, a symbol of the entire course of time (see Creation, Genesis 1).

The eighth day was then the passage beyond the time of this world of death to eternal life, which was opened to us by the Resurrection of the Lord on the "eighth" day of the week, which is also the first and only day of the week. life without end and without change.

By being circumcised on the eighth day after His birth, Christ announced His resurrection and our final deliverance.

In accordance with custom, it was also given on that day the name that the Angel of God had given to Joseph (Matthew 1:21, Luke 1:31):

JESUS, that is, Savior.

By this name alone was thus revealed His mission on earth, that is why the eternal God and Creator became man.

The name of JESUS ​​summarizes and expresses all the mystery of our salvation; more than a conventional word, it mysteriously presents the Person Himself of the Savior, in all his triumphant power.

"So God has exalted him and given him the name that is above all name, so that everything in the name of Jesus, kneels, in the highest heaven, on the earth and in hell, and that every tongue proclaims Jesus Christ that He is LORD to the glory of God the Father "(Philippians 2: 9-11).

As shown by countless examples in Holy Scripture (see Acts 3: 6, 4: 7, 10:30, 10:43, 16:18, 19:13 etc.) and in the lives of the Saints, it is by the name of Jesus invoked with faith that the miracles are fulfilled, that the demons and the forces of death take flight, as burned by the fire of His divinity, according to His promise:

- "And whatever you ask in My name, I will do it." (John 14:13).

That is why the Orthodox Christians, witnesses of this Name which provides Life (John 20:31), must do everything in the name of Jesus:

That is why the Orthodox Christians, witnesses of this Name which provides Life (John 20:31), must do everything in the name of Jesus:

- "Whatever you may say or do, whether it be always in the name of the Lord Jesus, giving thanks to Him through the Father" (Gal 3:17).

By constantly repeating, in all circumstances and with each breath, the holy prayer: "Lord Jesus Christ, have mercy on me, a fisherman!" It will be the very Person of Our Lord who will inhabit our thoughts, who will inspire our conduct, who will purify our passions, which, gradually finding a stable dwelling place in our heart, will then make the divine Light of His Face shine in us.

The commemoration of the Circumcision, the eighth day after the Nativity, is therefore also the feast of the Holy Name of Jesus and the prayer that gives us the Grace of His Holy Spirit.

 

1 de janeiro, celebramos a CIRCONCISÃO de acordo com a carne de nosso Senhor, Deus e Salvador. JESUS ​​CRISTO

Oito dias após o nascimento do Salvador, seus pais o haviam circuncidado (Lucas 2:21), de acordo com a ordem dada por Deus a Abraão no tempo em que Ele prometeu estabelecer uma aliança eterna com ele e todos os seus descendentes: " E eis que meu pacto será mantido entre mim e vós, isto é, a tua raça depois de ti ... quando tiverem oito dias de idade, todos os vossos homens serão circuncidados de geração em geração "(Gn 17:10). 12).

O mesmo que, pelo amor dos homens, aceitou colocar na natureza humana que Ele criou, levou a compaixão ao ponto de assumi-la em seu estado decaído e corrompido.

Pelo entrincheiramento deste pedaço de pele morta, símbolo da mortalidade de homens pecadores, Ele, o Puro, o Sem Pecado, aceitou receber o sinal de reconciliação que, como Deus e Autor da Lei, Ele teve - mesmo instituído.

Tão logo Ele chega na terra, Ele se submete humildemente ao preceito da Lei, mostrando assim que as figuras escuras encontram realização nEle.

As poucas gotas de sangue que Ele derramou naquele dia foram o prelúdio do sangue que Ele logo derramaria na cruz para lavar os pecados do mundo e nos libertar de nossa condenação; portanto, com a circuncisão do Senhor, é de fato o completo mistério da nossa Redenção que nós comemoramos.

Hoje, através da circuncisão do Segundo Adão, a circuncisão obrigatória termina na carne como prescrito pela Primeira Aliança e a Aliança Nova e Eterna, marcada por uma circuncisão espiritual, é inaugurada pelo seu sangue.

O batismo cristão constitui esta verdadeira circuncisão espiritual, este sinal de pertencer ao novo povo, não mais pelo entrincheiramento de um pedaço de pele morta, mas pela liberação da própria morte pela comunhão com a morte e para a Ressurreição do Senhor que dá vida.

Por esta razão, São Paulo e os Apóstolos eram energicamente opostos àqueles que queriam obrigar os convertidos do paganismo a serem circuncidados (veja At. 15: 5-30, 1 Coríntios 7: 18-19, Gálatas 5: 2, 6 e 6:15).

"É nEle (Cristo)", ele diz, "que você foi circuncidado de uma circuncisão que não é do homem (...) tal é a circuncisão de Cristo: sepultada com Ele em do Baptismo, você também ressuscitou com Ele, porque acreditou na força de Deus que o ressuscitou dentre os mortos "(Colossenses 2: 11-12).

"De fato, em Cristo Jesus, nem a circuncisão nem a incircuncisão, mas somente a fé operando pelo amor" (Gálatas 5: 6).

Ao pôr fim ao preceito da Antiga Aliança por meio de sua própria circuncisão, Cristo nos chamou para a circuncisão do coração, a renovação espiritual que Ele já havia anunciado por Seus profetas (Jeremias 4: 4, Romanos 2:25 -29).

Foi também na forma de profecia que Deus ordenou que Abraão praticasse a circuncisão da carne depois de ter completado os primeiros sete dias da vida da criança, um símbolo de todo o curso do tempo. Criação, Gênesis 1).

O oitavo dia foi então a passagem para além do tempo deste mundo de morte para a vida eterna, que nos foi aberto pela Ressurreição do Senhor no "oitavo" dia da semana, que é também o primeiro e único dia da semana. vida sem fim e sem mudança.

Ao ser circuncidado no oitavo dia após Seu nascimento, Cristo anunciou Sua ressurreição e nossa libertação final.

De acordo com o costume, foi também dado naquele dia o nome que o Anjo de Deus deu a José (Mateus 1:21, Lucas 1:31):

JESUS, isto é, Salvador.

Só por este nome foi assim revelada Sua missão na terra, é por isso que o eterno Deus e Criador se tornou homem.

O nome de JESUS ​​resume e expressa todo o mistério da nossa salvação; mais do que uma palavra convencional, apresenta misteriosamente a própria Pessoa do Salvador, em todo o seu poder triunfante.

"Então Deus o exaltou e lhe deu o nome que está acima de todo o nome, de modo que tudo em nome de Jesus, se ajoelha, no mais alto dos céus, no terra e no inferno, e toda língua proclama a Jesus Cristo que é Senhor para a glória de Deus Pai "(Filipenses 2: 9-11).

Como mostrado por inúmeros exemplos nas Sagradas Escrituras (veja Atos 3: 6, 4: 7, 10:30, 10:43, 16:18, 19:13 etc.) e nas vidas dos santos, é pelo nome de Jesus invocou com fé que os milagres são cumpridos, que os demônios e as forças da morte se levantam, queimados pelo fogo de Sua divindade, de acordo com Sua promessa:

- "E tudo quanto pedirdes em Meu nome, eu o farei" (João 14:13).

É por isso que os cristãos ortodoxos, testemunhas deste nome que fornece a vida (João 20:31), devem fazer tudo em nome de Jesus:

É por isso que os cristãos ortodoxos, testemunhas deste nome que fornece a vida (João 20:31), devem fazer tudo em nome de Jesus:

- "Tudo o que você disser ou fizer, seja sempre em nome do Senhor Jesus, dando graças a Ele através do Pai" (Gl 3:17).

Repetindo constantemente, em todas as circunstâncias e com cada respiração, a santa oração: "Senhor Jesus Cristo, tem misericórdia de mim, pescador!" Será a própria Pessoa de Nosso Senhor que habitará nossos pensamentos, que inspirará nossa conduta, que purificará nossa vida. paixões que, gradualmente, encontrando uma morada estável em nosso coração, farão brilhar em nós a Luz divina de Seu rosto.

A comemoração da circuncisão, o oitavo dia após a Natividade, é, portanto, também a festa do Santo Nome de Jesus e a oração que nos dá a graça do seu Santo Espírito.

C'est de sa propre substance que Marie a
 
enfanté son fils

 

Les Pères de l’Eglise, avant même le premier concile de Nicée (325), ont utilisé l’expression Théotokos (Mère de Dieu) à propos de la Vierge Marie, comme le souligne la Commission internationale anglicane - catholique romaine (ARCIC):

« Pour la défense de l'humanité vraie du Christ et contre le docétisme (hérésie qui ne croit pas à l’incarnation et pour qui Jésus n’est donc pas vrai homme), l'Église ancienne a souligné que Jésus est né de Marie. Il n'avait pas simplement « apparence » humaine ; il n'est pas descendu du ciel dans un « corps céleste » et, pour sa naissance, il n'est pas simplement « passé à travers » sa mère.

Au contraire, c'est de sa propre substance que Marie a enfanté son fils. Pour Ignace d'Antioche († 110 env.) et Tertullien († 225 env.), Jésus est pleinement homme parce que « vraiment né » de Marie. (...).Celui qui est né de Marie est le Fils éternel de Dieu. Les Pères d'Orient et d'Occident -- comme Justin († 150 env.) ou Irénée († 202 env.) (...) -- ont exposé cet enseignement dans les termes d'Isaïe 7, 14 : Marie accomplit la vision du prophète et donne naissance à "Dieu avec nous". (...) Le titre de Marie Theotókos était invoqué pour sauvegarder la doctrine de l'unité de la personne du Christ. »  

 
L’équipe de Marie de Nazareth

 

 
La circoncision et son sens/Circumcision and its meaning/Circuncisão e seu significado
Retour sur l’évènement –

Le 2 octobre 2013, le Conseil de l’Europe a pris une résolution définissant « la circoncision des garçons pour motif religieux comme une violation de leur intégrité physique » (cf. bulletin de l’AJCF du 14 novembre 2013, article 1863). Les conséquences de cette prise de position sont considérables, si l’on sait combien, pour le peuple juif, cette pratique ancienne est une référence traditionnelle de son identité.

Back to the event -
On 2 October 2013, the Council of Europe adopted a resolution defining "the circumcision of boys for religious reasons as a violation of their physical integrity" (see the bulletin of the AJCF of 14 November 2013, article 1863). The consequences of this position are considerable, if we know how much, for the Jewish people, this ancient practice is a traditional reference of its identity.

De volta ao evento -
Em 2 de outubro de 2013, o Conselho da Europa adotou uma resolução definindo "a circuncisão de meninos por motivos religiosos como uma violação de sua integridade física" (ver o boletim do AJCF de 14 de novembro de 2013, artigo 1863). As consequências dessa posição são consideráveis, se sabemos o quanto, para o povo judeu, essa antiga prática é uma referência tradicional de sua identidade.

Le signe

La circoncision, ablation du prépuce, a été donnée par Dieu à Abraham comme signe d’alliance. Ce signe très fort inscrit dans la chair même du croyant le sceau de la fidélité divine et de la fidélité humaine. Cette alliance dans le sang consacre la vie. Elle consacre également le peuple dans ses chefs masculins, suivant la conception patriarcale de la société biblique et sémitique. Et ce signe consacre, non seulement le sexe, mais la sexualité entière, la fécondité, dans une perspective messianique : la Descendance dont Dieu parle à Abraham au singulier (Gn 34, 15) n’est autre que le Messie attendu par Israël, et par toutes les nations. Il souligne également la distinction des sexes, valeur biblique toujours d’actualité.

The sign
Circumcision, ablation of the foreskin, was given by God to Abraham as a sign of covenant. This very strong sign inscribes in the very flesh of the believer the seal of divine fidelity and human fidelity. This covenant in the blood consecrates life. It also consecrates the people in its male leaders, following the patriarchal conception of biblical and Semitic society. And this sign consecrates, not only the sex, but the whole sexuality, the fertility, in a messianic perspective: the Descendancy of which God speaks to Abraham in the singular (Gn 34, 15) is none other than the Messiah expected by Israel, and by all nations. He also emphasizes the distinction of the sexes, a biblical value that is still relevant today.

O sinal
A circuncisão, a ablação do prepúcio, foi dada por Deus a Abraão como sinal de aliança. Este sinal muito forte inscreve na própria carne do crente o selo da fidelidade divina e da fidelidade humana. Esta aliança no sangue consagra a vida. Também consagra o povo em seus líderes masculinos, seguindo a concepção patriarcal da sociedade bíblica e semítica. E este signo consagra, não apenas o sexo, mas toda a sexualidade, a fertilidade, numa perspectiva messiânica: a Descendência da qual Deus fala a Abraão no singular (Gn 34, 15) não é outro senão o Messias esperado por Israel, e por todas as nações. Ele também enfatiza a distinção dos sexos, um valor bíblico que ainda é relevante hoje.

Les chrétiens

Enracinés dans la tradition biblique et juive, ceux qui reconnaissent Jésus comme le Messie et comme le Seigneur créateur du ciel et de la terre, ont un profond respect pour tout l’héritage des prophètes. Abraham est leur père et tout ce dont il témoigne nourrit leur foi. L’Église, dès l’origine, a débattu, au concile de Jérusalem (Ac 15, 1-34), pour savoir si la circoncision serait obligatoire pour les croyants d’origine non juive. Après discussion, il fut décidé de laisser la liberté dans ce domaine. Pour cette raison, certaines communautés chrétiennes continuent à pratiquer la circoncision ; et, de nos jours, des Juifs croient au Christ, tiennent à se faire circoncire, pour attester leur lien avec la filiation abrahamique.

The Christians
Rooted in the biblical and Jewish tradition, those who recognize Jesus as the Messiah and as the Creator Lord of heaven and earth, have a deep respect for all the legacy of the prophets. Abraham is their father and all that he testifies nourishes their faith. From the beginning, the Church debated at the Council of Jerusalem (Acts 15: 1-34) whether circumcision would be compulsory for believers of non-Jewish origin. After discussion, it was decided to leave freedom in this area. For this reason, some Christian communities continue to practice circumcision; and, nowadays, Jews believe in Christ, want to be circumcised, to testify their connection with the Abrahamic lineage.

Cristãos
Enraizados na tradição bíblica e judaica, aqueles que reconhecem Jesus como o Messias e como o Criador, Senhor do céu e da terra, têm um profundo respeito por todo o legado dos profetas. Abraão é seu pai e tudo o que ele testifica nutre sua fé. Desde o princípio, a Igreja debateu no Concílio de Jerusalém (Atos 15: 1-34) se a circuncisão seria compulsória para os crentes de origem não-judaica. Após a discussão, decidiu-se deixar a liberdade nesta área. Por essa razão, algumas comunidades cristãs continuam praticando a circuncisão; e, hoje em dia, os judeus acreditam em Cristo, querem ser circuncidados, para testemunhar sua conexão com a linhagem abraâmica.

Le Christ

Le calendrier liturgique comporte, au 1er janvier de chaque année, la fête de la Circoncision de notre Seigneur Jésus Christ : d’une part, cela rappelle que Dieu fait Homme a assumé la judaïté propre à la nation dans laquelle Il s’était incarné et s’est soumis volontiers à la loi qu’Il avait Lui-même donnée à Abraham, se montrant ainsi celui-là même en vue de qui Il l’avait donnée, Lui-même ; Il s’est manifesté comme celui en qui Il accomplissait sa propre prophétie. D’autre part, placée à cette date, cette mémoire indique que c’est le temps lui-même, dans sa révolution annuelle, qui est circoncis, c’est-à-dire consacré, comme le montre l’office de bénédiction de l’an nouveau. Et l’occurrence avec la mémoire de saint Basile le Grand, indique la continuité de l’héritage juif et de l’enseignement des Apôtres et des Pères.

Christ
The liturgical calendar includes, on January 1st of each year, the feast of the Circumcision of our Lord Jesus Christ: on the one hand, it recalls that God made man assumed the Jewishness proper to the nation in which He had incarnated and willingly submitted to the law which He Himself gave to Abraham, thus showing Himself for whom He had given Himself; He manifested himself as the one in whom He fulfilled his own prophecy. On the other hand, placed on this date, this memory indicates that it is time itself, in its annual revolution, which is circumcised, that is, consecrated, as shown by the blessing office of the new year. And the occurrence with the memory of Saint Basil the Great, indicates the continuity of the Jewish heritage and the teaching of the Apostles and Fathers.

Cristo
O calendário litúrgico inclui, no dia 1º de janeiro de cada ano, a festa da circuncisão de nosso Senhor Jesus Cristo: por um lado, lembra que Deus fez o homem assumir o judaísmo próprio da nação em que Ele havia encarnado e voluntariamente submetido à lei que Ele mesmo deu a Abraão, mostrando-se assim a si mesmo por quem Ele havia se entregado; Ele se manifestou como aquele em quem Ele cumpriu sua própria profecia. Por outro lado, colocado nesta data, esta memória indica que é o próprio tempo, em sua revolução anual, que é circuncidado, isto é, consagrado, como mostra o ofício de bênção de o ano novo. E a ocorrência com a memória de São Basílio, o Grande, indica a continuidade da herança judaica e o ensino dos Apóstolos e Padres.

La circoncision spirituelle

Les saints Pères ont proposé une interprétation spirituelle du signe, à la suite de Dt 30, 6, qui parle de la « circoncision du cœur ». Ils ont élargi le mystère à l’ensemble du Peuple de Dieu en appelant l’onction du saint chrême, sacrement de l’Esprit qui suit le baptême, « circoncision spirituelle » ou « mystique ». L’alliance dans l’Esprit hérite de l’alliance dans le sang. Elle aussi touche la chair des croyants, hommes et femmes à présent, puisque l’huile sainte du Chrême pénètre la peau et la nourrit par la grâce incréée. « Dans le Christ, vous avez été circoncis », écrit saint Paul (Col. 2, 11).

Spiritual circumcision
The Holy Fathers proposed a spiritual interpretation of the sign, following Dt 30: 6, which speaks of "circumcision of the heart". They extended the mystery to the whole People of God by calling the anointing of the holy chrism, sacrament of the Spirit following the baptism, "spiritual circumcision" or "mysticism". The covenant in the Spirit inherits the covenant in the blood. It also touches the flesh of believers, men and women now, since the holy oil of the chrism penetrates the skin and nourishes it by uncreated grace. "In Christ you have been circumcised," St. Paul writes (Col 2, 11).

Circuncisão espiritual
Os Santos Padres propuseram uma interpretação espiritual do sinal, seguindo Dt 30: 6, que fala de "circuncisão do coração". Eles estenderam o mistério a todo o povo de Deus chamando a unção do sagrado crisma, sacramento do Espírito após o batismo, "circuncisão espiritual" ou "misticismo". A aliança no Espírito herda a aliança no sangue. Também toca a carne de crentes, homens e mulheres agora, já que o óleo sagrado da crisma penetra na pele e a nutre pela graça incriada. "Em Cristo, você foi circuncidado", escreve São Paulo (Cl 2, 11).

(Source: "Sagesse Orthodoxe")

 

 
Saint Basile le Grand et Circoncision de notre Seigneur Jésus Christ
 
Le huitième jour de la Naissance du Sauveur est arrivé ; l'étoile qui conduit les Mages approche de Bethléhem ; encore cinq jours, et elle s'arrêtera sur le lieu où repose l'Enfant divin. Aujourd'hui, ce Fils de l'Homme doit être circoncis, et marquer, par ce premier sacrifice de sa chair innocente, le huitième jour de sa vie mortelle. Aujourd'hui, un nom va lui être donné ; et ce nom sera celui de Jésus, qui veut dire Sauveur. Les mystères se pressent dans cette grande journée ; recueillons-les tous, et honorons-les dans toute la religion et toute la tendresse de nos cœurs. 

"Dieu, l'homme, l'Église" 
Extraits du texte : « L’ecclésiologie de saint Basile le Grand », par Mgr Basile (Krivochéine) 

Il n’est pas si facile de parler de l’ecclésiologie de saint Basile le Grand. Saint Basile lui-même n’a laissé aucun traité où il exposerait sa doctrine sur l’Église. Nulle part il n’en parle d’une manière systématique. On est donc obligé de chercher dans ses œuvres des passages, dispersés un peu partout, où il aborde la question, toujours en passant d’ailleurs, et généralement très brièvement .
 
 
Saint Basile oppose l’unité des membres du corps du Christ aux divisions des églises de son temps : « Nous serions vraiment les plus étranges de tous les hommes, si nous trouvions notre plaisir dans des schismes et des divisions des églises, et si nous ne regardions pas comme le plus grand des biens l’union des membres du corps du Christ ». C’est par l’amour que les membres de ce corps, divisés par l’espace, sont unis . 

« Que pourrait-il, en effet », écrit saint Basile, « y avoir de plus agréable que de voir ceux qui sont séparés par une telle étendue de pays, rattachés dans le corps du Christ en une seule harmonie de membres par l’union qu’opère l’amour et la charité » 
Parmi les apôtres saint Basile paraît donner une place particulière à certains sans préciser pourtant en quoi elle consiste. C’est d’abord le groupe des trois apôtres présents à la Transfiguration, Pierre, Jean et Jacques. 

« Pierre et les fils du Tonnerre », dit-il, « ont vu sur la montagne Sa beauté, brillant plus fort que la splendeur du soleil, et il leur fut donné de saisir par les yeux les prémisses de Sa glorieuse Parousie ». C’est l’apôtre Pierre en particulier « qui pour l’excellence de sa foi a reçu le bâtiment de l’Église ». 

Ou bien encore : « Le bienheureux Pierre qui a été préféré de tous les disciples, qui seul a reçu plus de témoignages et fut déclaré plus bienheureux que les autres, à qui ont été confiées les clefs du Royaume des Cieux, lorsqu’il entend de notre Seigneur : “Si je ne te lave pas les pieds, tu n’as pas de part avec moi” (Jn 13, 8), quel cœur de pierre n’induira-t-il pas à la crainte et au tremblement devant les jugements de Dieu ? ». Ce passage, inspiré de Mt 16 en connexion avec Lc 22, bien qu’important quant à la place que saint Basile reconnaissait à l’apôtre Pierre dans l’Église, a néanmoins un caractère primordialement spirituel et moral. Saint Basile veut montrer à ses auditeurs par l’exemple de l’apôtre Pierre que les plus grandes grâces ne peuvent pas nous préserver d’une chute possible si nous nous confions à nos propres forces. 

Les actions de ceux qui ont la charge des églises sont inspirées par le Saint Esprit. 

« Ne voyez pas là une décision humaine, » écrit saint Basile au clergé de Colonie à propos du transfert d’un évêque à un autre siège, « ou inspirée par des calculs d’hommes aux pensées terrestres, mais soyez persuadés que ceux à qui incombe la sollicitude des Églises de Dieu ont agi avec le concours de l’Esprit-Saint : imprimez à vos esprits cette source de leur action : confiez leur entreprise à leur intelligence et mettez votre zèle à la réaliser ». 

On s’inscrit par le baptême dans le livre de l’Église pour devenir citoyen céleste : 
« Tu dois rendre compte de tout comme soldat du Christ, comme athlète de la piété, comme ayant ta citoyenneté dans les cieux. Inscris-toi dans ce livre pour être réinscrit dans celui d’en haut ». 

Monseigneur BASILE (Krivochéine) 
Archevêque de Bruxelles et de Belgique 
(1900-1985) 

(Source: https://www.egliserusse.eu/)

 

La fête de la circoncision du Seigneur et la "réforme" Liturgique de l'Eglise Latine

(...) Revenant sur une modification du calendrier liturgique opérée à la veille de Vatican II, vraisemblablement sous l’influence interne la plus conservatrice, et que le nouveau missel de Paul VI a malheureusement entérinée : la suppression de la fête de la circoncision du Seigneur. Je dis malheureusement, parce que cette modification de la dernière heure, par un décret de la Sacrée Congrégation des Rites, en 1960, n’a vraisemblablement pas grand chose à voir avec les orientations qui allaient être celles du concile deux ans plus tard.

La fête de la circoncision du Seigneur, le huitième jour après sa naissance, était autrefois célébrée le 1erjanvier (le huitième jour de l’octave de Noël, donc). Mais le missel en vigueur depuis 1970 n’en fait plus mention. Or figure-toi que notre calendrier liturgique actuel, fruit du concile Vatican II, répond à un certain cahier des charges (exprimé notamment dans la constitution sur la sainte liturgie, Sacrosanctum Concilium) dont l’un des objectifs consiste à redonner la priorité à la célébration du Christ (sur le culte des saints, considéré comme secondaire). Tout le contraire d’en effacer les mystères, donc. Aussi, si c’est dès 1960 que la Sacrée Congrégation des Rites supprime la fête de la circoncision du Seigneur, il n’en reste pas moins curieux que cette suppression ait été ratifiée 10 ans plus tard par Paul VI dans la mise en place du nouveau missel, effaçant de notre mémoire liturgique, contre toute logique, un mystère à part entière de la vie du Christ.

Dans l’avant propos d’un ouvrage récent 1, Didier Luciani pose la question des raisons possibles de cet effacement. Il évoque notamment une tribune du Monde, datée du 31 décembre 2005, dans laquelle l’anthropologue et psychologue Francis Martens s’est essayé à une théorie. Martens use d’une rhétorique provocatrice qui me déplaît profondément et d’une compréhension très relative de l’histoire du calendrier chrétien, mais… Mais il relève toutefois, très justement, combien la circoncision, caractéristique de la première alliance, associée à la fête de Marie Mère de Dieu, maternité par laquelle Jésus hérite sa judéité, est véritablement la fête « de l’appartenance de Jésus au peuple juif » ! La symbolique du lien entre les deux nous ramène inexorablement à cette appartenance, cet enracinement dans la première alliance.

Se pose donc la question de cette curieuse coïncidence chronologique de réformes antagonistes. Martens tente ensuite de montrer que cette fête du 1er janvier, par le changement d’année qu’elle opère, est ainsi comme une charnière temporelle entre les deux alliances. Outre le fait que son raisonnement, sur la base d’un jour de l’an civil et non liturgique, est plutôt bancal, Martens ne s’aperçoit pas du fait qu’il retombe ainsi malgré lui dans la logique d’opposition ancien/nouveau et de substitution 2 de laquelle il prétend vouloir libérer l’Eglise. Or s’il y a bien quelque chose que nous avons à redécouvrir de l’appartenance de la judéité de Jésus, c’est bien autre chose que le strict remplacement d’une alliance ancienne par une alliance nouvelle.

Reste que si le concile Vatican II a marqué les esprits comme ouvrant une ère nouvelle de dialogue et de filiation dans les relations de l’Eglise avec le judaïsme, la disparition de cette fête de la circoncision résonne comme une grosse et vilaine reculade ; une reculade anticipée, mais une reculade quand même. Un caillou dans les rouages de l’ouverture. Et c’est peut-être l’un des éléments qui expliquerait les difficultés que connait l’Eglise encore aujourd’hui dans la transformation de l’essai théologique marqué par la déclaration Nostra Aetate.

La disparition de la fête de la circoncision du Seigneur de notre calendrier liturgique n’est pas un détail, mais un problème aussi grave que symptomatique, qu’il faudra sans doute résoudre pour pouvoir purifier l’Eglise catholique des tendances néomarcionites qui l’infestent, et opérer la révolution intellectuelle que suppose une sortie effective de la théologie de la substitution. Et crois-moi, parler de révolution intellectuelle n’a rien d’une exagération. Si l’intuition est juste, alors l’enjeu est énorme.

Benoit XVI s’est montré un Pape audacieux dans la poursuite de cette révolution théologique. C’est une question qui lui tient à coeur depuis longtemps, comme en témoigne son livre L’unique Alliance de Dieu et le pluralisme des religions (Joseph Ratzinger, éd. Parole et Silence, 1999) ou encore son chapitre sur la destruction du Temple de Jérusalem, dans son second tome sur Jésus de Nazareth (éd. du Rocher, 2011). Il n’était donc (presque) pas étonnant de l’entendre faire à nouveau ce lien entre la maternité de Marie et la circoncision de Jésus dans son homélie du 1er janvier 2013, solennité de sainte Marie Mère de Dieu, et journée mondiale de la paix.

Peut-être Benoit XVI avait-il entendu l’appel lancé en 2010 par six éminents théologiens, pour le rétablissement de la fête de la circoncision du Seigneur le 1er janvier. Pourquoi pas. Note que chez nous, cet appel est passé totalement inaperçu (mis à part cet article de la revue France Catholique). Et pourtant, l’argumentation théologique vaut largement le détour 3, regarde :

Huit jours plus tard, quand vint le moment de circoncire l’enfant, on l’appela du nom de Jésus, comme l’ange l’avait appelé avant sa conception. (Luc 2,21)

Appel à S.S. Benoît XVI en vue d’un rétablissement de la fête de la Circoncision du Seigneur le ler janvier, associée à la fête de l’imposition du Nom de Jésus et de Marie, Mère de Dieu.

1. Le principe premier qui nous inspire est le suivant : l’omission d’un « mystère de la vie du Seigneur » se retourne contre l’intelligence croyante du mystère total du Christ. La séquence Nativité – Circoncision – Présentation au Temple (Lc 2,1-39) est constitutive de l’intelligence du mystère de l’Incarnation, dans l’accomplissement des promesses, comme la séquence Pâques – Ascension – Pentecôte (en Luc – Actes) l’est du mystère de la Rédemption pascale.

2. Le rapport de l’ancienne et de la nouvelle Alliance trouve dans le mystère de la Circoncision — c’est-à-dire dans l’entrée de Jésus enfant dans l’« alliance à jamais » de Dieu conclue avec Abraham (Gn 17,9-14) — son symbole le plus concret, inscrit dans le corps du Seigneur. Le sang versé par Jésus lors de la Circoncision, « pour» l’Alliance ancienne, sera celui qu’il versera pour l’Alliance nouvelle, dans sa conclusion pascale.

L’amnésie du mystère de la Circoncision du Seigneur porte atteinte à la juste compréhension du dessein de Dieu. « Dieu a envoyé son Fils, née d’une femme et assujetti à la loi » (Ga 4,4) : la Circoncision est l’expression première de l’obéissance à la loi par celui qui l’a portée à sa perfection (Mt 5,17), au point de faire vivre l’un et l’autre, le circoncis et l’incirconcis, le Juif et le Gentil (Rm 3,30), de l’Esprit de l’accomplissement évangélique 4.

3. Le mystère de la Circoncision est le cadre, et l’unique cadre, d’un autre mystère, celui de l’Imposition du Nom de Jésus. Rétablir liturgiquement le lien des deux mystères, le « huitième jour » (Lc 2,21), c’est donner à l’attachement des croyants au Nom de Jésus sa perspective la plus juste, et c’est consolider la spiritualité du Nom de Jésus en général.

Le Nom de Jésus, lié à sa personne depuis sa conception (Mt 1,21; Lc 1,31), est certes celui de l’enfant né à Bethléem, mais il n’est donné au nouveau-né et révélé à tous que le « huitième jour », lors de la Circoncision, c’est-à-dire dans un rituel inscrivant la famille et l’événement de la naissance dans le cadre de l’alliance de Dieu. La Mère de l’enfant, qui accueillit la révélation du nom (Mt, 1,21 ; Lc 1,31), s’est, la première, conformée à ce rituel : le mystère de son enfant (et de son Nom) est à la dimension du Dieu de l’alliance, du « Dieu qui sauve » (Yehou ‘a – Yeu’a). Dans ce don du Nom, Joseph a pleinement joué son rôle paternel (voir Mt 1,21.25 ; cf Jean-Paul II, Redemptoris Custos, 11-12), inscrivant Jésus dans la filiation de David (voir Mt 1,16) et donc dans la promesse de Dieu « pour toujours » à la maison de David (voir 2 Sm 7).

Ce don du Nom dans le cadre de l’Alliance et des promesses éclaire le don de chaque nom lors du sacrement du baptême : les (pré)noms donnés aux enfants ne sont pas des reflets des vœux de leurs parents ; jusque dans leur sens, ces (pré)noms inscrivent les enfants dans la fidélité du Dieu de l’alliance.

4. La fête de la Circoncision est l’affirmation liturgique la plus appropriée d’une dimension de l’Incarnation que la culture contemporaine (y compris théologique) tend à ignorer ou à distordre : l’identité sexuée du Messie de Dieu. Les confusions qu’entretiennent certains à propos du rôle joué par la différence des sexes dans le dessein du Dieu créateur et sauveur sont nées d’amnésies profondes ; un rétablissement de la fête de la Circoncision pourrait contribuer à les guérir.

5. L’histoire de la fête de la Circoncision est significative d’un « développement » de la mémoire liturgique et théologique de l’Église, qui a progressivement pourvu de son sens le jour de l’octave de la fête de Noël 5. D’origine orientale (byzantine), la fête s’est progressivement répandue en Occident — en Italie méridionale (Lectionnaire de Capoue [546]), ainsi qu’en Espagne et en Gaule (Concile de Tours [567]). À Rome, l’octave de Noël était au départ consacrée à la maternité divine de Marie (station à Sainte-Marie ad martyres, transférée à Santa Maria in Trastevere) ; la mémoire de la Circoncision y fut jointe à la fête mariale vers le VIIIe ou le IXe siècle. Quant à la fête de l’imposition du Nom, spéciale à l’ordre franciscain au xvic siècle, elle fut étendue à l’Église universelle par Innocent XIII, en 1721. Ce développement par accrétion traduit une croissance de l’intelligence liturgique et théologique de l’Église, reliant le mystère de Marie au mystère du Christ, et les situant l’un et l’autre à la charnière des deux alliances. En unissant des fêtes au départ séparées, la liturgie et la théologie ont fait preuve d’une intelligence proprement biblique du mystère (voir les points 1, 2 et 3 ci- dessus). Rétablir la fête de la Circoncision, unie à la fête de Marie, Mère de Dieu, c’est respecter la croissance de la Lex orandi, et c’est revitaliser la Lex credendi sur des points d’importance, et ceci dans le peuple de Dieu tout entier.

6. Un tel rétablissement aurait une dimension œcuménique, puisque les Églises d’Orient ont conservé la fête de la circoncision de Jésus huit jours après sa naissance (le 14 janvier dans le calendrier orthodoxe). Signalons qu’en Occident la fête de la circoncision est toujours célébrée dans le rite ambrosien (« Ottava del Natale nella Circoncisione del Signore »).

7. Le rétablissement de la fête de la Circoncision sera immédiatement intelligible de la part des « frères aînés » que sont les membres du Peuple juif ; ce rétablissement sera reçu comme une forme renouvelée de respect pour l’identité juive de Jésus : « Jésus était juif et l’est toujours resté » (Note de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme « Pour une correcte présentation des Juifs et du judaïsme dans la prédication et la catéchèse de l’Église catholique » [1985] III, 1), et ceci non seulement en raison de sa naissance, mais aussi de son entrée par la circoncision dans l’Alliance conclue par Dieu avec ses pères, Abraham, Isaac et Jacob.

8. Le 1er janvier est certes un jour déjà liturgiquement riche et chargé. Toutefois, ainsi qu’il a été manifesté plus haut (point 5), la fête mariale et la fête christologique ne sont pas en concurrence. La fête de la Circoncision donne à la maternité de Marie, mère de l’Emmanuel, « fille de Sion » (pour ce dernier titre, voir LG 55), sa perspective christologique la plus juste, à la charnière des deux alliances ; dans la compassion de la mère devant le sang versé par son Fils s’anticipe déjà la figure de Marie au pied de la croix 6. Il en va de même pour la « Journée mondiale de la Paix » : Jésus Christ est « Prince de la paix » parce que, du jour de sa circoncision à celui de sa mort, il a désarmé la logique du sang versé en versant son propre sang pour la réconciliation des hommes.

Il est toujours possible, pastoralement, de développer les harmoniques du ler janvier liturgique au long des jours qui suivent, mais ce serait appauvrir le mystère que distribuer en des fêtes successives ce qui s’est accompli dans la sainteté d’un seul jour, le huitième.

 

Georg BRAULIK, o.s.b.,
Norbert LOHFINK, S.i.,
Gerhard LOHFINK,
Jean RADERMAKERS, S.i.,
Christian RUTISHAUSER, s.j. (rédaction) et
Jean-Pierre SONNET, s.j. (rédaction).

Je ne suis pas certain que le pontificat de François témoignera de la même motivation que celle dont pouvait faire preuve Benoit XVI pour ce qui est de l’intelligence de nos racines juives. Il a d’autres priorités, que je fais miennes également. Mais je reconnais que je l’espère un peu, quand même. La récente encyclique Lumen Fidei, bien qu’essentiellement inspirée par Benoit XVI, me laisse un peu dubitatif sur cette question 7. Les chapitres sur la foi d’Israël et la foi chrétienne continuent de parler de la foi d’Israël au passé, comme si son histoire s’était arrêtée avec la naissance de l’Eglise. Mais parallèlement, l’encyclique semble renouer avec une exégèse de l’Ecriture qui emprunte les traits de l’exégèse rabbinique (par exemple, dans le début du deuxième chapitre). Difficile d’en dégager une tendance. C’est là que l’espérance prend le relais.

Notes:

  1. Ouvrage collectif La Circoncision – parcours biblique, sous la direction de Régis Burnet & Didier Luciani, éd. Lessius, 2013. Le texte de l’appel à Benoit XVI que cite mon billet est tiré d’une annexe de cet ouvrage. ↩
  2. Le passage de l’ancienne année à la nouvelle année symbolisant potentiellement le passage de l’ancienne alliance à la nouvelle alliance ↩
  3. Oui, pas grand chose à voir avec les questions de forme soulevées par Tradiland ↩
  4. La symbolique de la circoncision est si forte qu’elle permet à Paul de présenter le baptême comme une « circoncision où la main de l’homme n’est pour rien » (Col 2,11). ↩
  5. Voir F. CARROIE., art. « Circoncision (fête de la) », dans Dictionnaire d’archéologie chrétienne et de liturgie, vol. 3, Paris, Letouzey et Ané, 1914, col. 1717-1728; A.G. MORTIMORT, L’Église en prière. Introduction à la liturgie, vol. 4 : La liturgie et le temps, Paris, Desclée, pp. 98 et 149. ↩
  6. Voir Ignace de Loyola, Exercices spirituels, «Mystères de la vie du Christ », « La Circoncision » : « On rend l’enfant à sa mère, qui avait compassion pour le sang qui coulait de son Fils » (n° 266). ↩
  7. Sur cette question uniquement : je suis par ailleurs très à l’écoute des autres aspects de réflexion sur la foi qui s’en dégagent. ↩
Source de l'article   | 10 juillet 2013:http://www.pneumatis.net/2013/07/la-fete-de-la-circoncision-du-seigneur/

DU 31 DÉCEMBRE AU 7 JANVIER,

RETRAITE SPIRITUELLE de Délivrance et

de Guérison intérieure au Monastère .

 

Visites de plusieurs Sanctuaires

dont le 2 JANVIER:

Pèlerinage à 

*Notre-Dame de Pontmain en

 

matinée et

 

*Le Mont Saint Michel dans

 

l'Après-midi (Messe vers 16h) pour

 

mettre la nouvelle année sous le

 

Patronage de Marie Reine de

 

France et de Saint Michel, patron

 

secondaire du Pays:

 

Inscriptions:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,
Brévilly, 4
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net
--------------------
DE 31 DE DEZEMBRO A 7 DE JANEIRO, RETIRO ESPIRITUAL DE Libertação e Cura Interior no Mosteiro.

Visitas a vários santuários incluindo 02 de janeiro:

* Nossa Senhora de Pontmain de manhã e

* O Mont Saint Michel à tarde (missa em torno de 16h)

para colocar o ano novo sob o patrocínio de Maria Rainha da França e São Miguel, patrono secundário do país:

registro:

Mosteiro siríaco da Bem-Aventurada Virgem Maria, Mãe da Misericórdia,
Brévilly, 4
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (por sms deixando seus detalhes)

Endereço de email: asstradsyrfr@laposte.net
-----------------------
FROM DECEMBER 31 TO JANUARY 7, SPIRITUAL RETREAT of Deliverance and Inner Healing at the Monastery.

Visits to several Sanctuaries including JANUARY 2:

* Our Lady of Pontmain in the morning and

* The Mont Saint Michel in the afternoon (Mass around 16h) to put the new year under the Patronage of Mary Queen of France and Saint Michael, secondary patron of the Country:

Registration:

Syriac Monastery of Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy,
Brévilly, 4
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

or: 06.48.89.94.89 (By sms leaving your details)

Email address: asstradsyrfr@laposte.net
------------------------------

Où nous trouver ? 

 

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE (N-D de la Très Sainte Trinité) :

 

NANTES:

 *Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front


ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

CAMEROUN, PAKISTAN ET BRÉSIL:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Les prochains rendez-vous liturgiques de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone de Mar Thoma En décembre 2018 :

 

*Dimanche 6 JANVIER  ÉPIPHANIE - THÉOPHANIE,

GRANDE BENEDICTION DES EAUX ,  Pèlerinage mensuel à la Mère de Miséricorde et aux saints du kerala.

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20181106/ob_214be8_ob-31374b-10502003-944339265587797-245.jpg

GRANDE BENEDICTION DES EAUX

 Messe au Monastère à 10h30, suivie du repas fraternel , réception des fidèles... 

-+-

NANTES (Relais Paroissial et Groupe de Prière Saint Charbel):

¤ JEUDI 6 DÉCEMBRE 10 JANVIER , ¨permanence pastorale de 9h à 17h30, MESSE à 18h. Vendredi 12, Visites aux malades et bénédiction des lieux entre Nantes et Charentes.

==============================


# Paroisse d'Aquitaine et Sud-Ouest

ANGOULÊME (Jauldes):

¤ DIMANCHES 13 JANVIER et 27 JANVIER. Programme habituel.

 

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. Tel:05.45.37.35.13

 

PÉRIGUEUX (La Chapelle Faucher)
¤SAMEDI   26 JANVIER
*10h30, Messe, suivie d'un repas fraternel,réception des fidèles

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER. Tel:05.45.37.35.13

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

_____________________________________________________

 

DU 31 DÉCEMBRE AU 7 JANVIER,

 

RETRAITE SPIRITUELLE de Délivrance et

 

de Guérison intérieure 

(Visites de plusieurs Sanctuaires ):

 

*Dimanche 31 Décembre, passage vers la nouvelle année

 

Messe en l’honneur de « la Toute Pure et Immaculée Mère du Verbe-Dieu » à 10h30 ,  repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 19h. 20h30 Soutoro (Complies)

 

 

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° du montant de votre don). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

 

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

 

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque orthodoxie-orientale Œcuménisme. Vie des Saints Spiritualité Chrétienne

Recherche

Articles Récents

Liens