Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 21:46

_____________________________________________________________________

EFFORT DE CARÊME ?

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  Francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

CONVOCATION:

ATTENTION

 

Dimanche 4 Mars Réunion du "Conseil de l'Eglise" après la Messe

Sur présentation des dossiers et en référence aux consultations précédentes de divers membres du "Conseil épiscopal" (Composé des clercs) et de laïques engagés cette réunion du "Conseil de l'Eglise"  traitera de questions afférentes aux communautés postulant à une agrégation à notre Métropolie au Brésil ainsi qu'aux affaires Camerounaises.

SOYEZ TOUS PRÉSENTS ou,

en cas d'impossibilité, envoyez une procuration (Comme pour les Réunions associatives) par courrier ou mail. Merci.

______________________________________________

 Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés ! 
 

 

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux »


Aujourd’hui, alors que nous vivons ce troisième lundi de Carême selon notre Calendrier Syro-Orthodoxe Malankar ((Génèse 18;20-33 /Juges 6;11-21 / Actes 28; 1-10 , Apocalypse 2; 1-7 / 1ère à Timothée 6 ; 1-12 / Saint Marc 2; 13-22 ) sentons-nous invités à une conversion de notre regard. Conversion du regard porté sur Dieu, conversion du regard porté sur nos frères.

Nous sommes appelés à nous tourner vers ceux qui sont dans le besoin, afin de "recevoir une mesure pleine, tassée, secouée, débordante". 

Mais comment être miséricordieux ?

Bien souvent nous sommes bloqués et nous ne savons pas tellement comment nous y prendre. 

Pour vivre de la miséricorde, il faut commencer par croire réellement en l’amour de Dieu, cette "Source d'eaux vives et jaillissante pour la vie éternelle" et, dès ici-bas l'expansion de Son Règne. il faut commencer  croire vraiment en l’amour de Dieu sur nous et accepter d’ être aimé, d'en être irrigué,d'en vivre pour, telle une fontaine Alsacienne, nous en laisser inonder et en déborder sur les autres en prenant nos responsabilité dans notre famille, notre paroisse, notre Métropolie, etc...

Nous pouvons demander de l’aide aux saints qui nous ont précédés, et particulièrement à saint Ephrem dont nous disons la prière en ce Grand Carême et Sain Isaac le Syrien qui nous enseigne la mesure du  pardon...

Demandons au Seigneur cette largesse de cœur, afin d’être touchés par les détresses de nos frères.

Bonne journée à tous, que la Mère de Miséricorde vous ait en sa protection maternelle et qu'avec nos frères aînés les saints, elle intercède pour nous ! Aloho m'barekh !
_____________________________

Não julgue e você não será julgado!
 

"Seja misericordioso, pois seu Pai é misericordioso"


Hoje, à medida que vivemos nesta terceira segunda-feira da Quaresma de acordo com o nosso Calendário Síria-Ortodoxo Malankar (Gênesis 18, 20-33 / Juízes 6; 11-21 / Atos 28; 1-10, Apocalipse 2; 1-7 / 1º a Timóteo 6: 1-12 / São Marcos 2: 13-22) Estamos convidados a uma conversão do nosso olhar, a conversão do nosso olhar em Deus, a conversão do nosso olhar sobre os nossos irmãos.

Somos chamados a recorrer àqueles que estão em necessidade, a "receber uma medida completa, embalada, abalada, transbordando".

Mas como ser misericordioso?

Muitas vezes estamos presos e nós realmente não sabemos como fazê-lo.

Para viver com misericórdia, devemos começar por acreditar verdadeiramente no amor de Deus, esta "Fonte de água viva que brota da vida eterna" e, a partir daqui, a expansão do Reino. Devemos começar a acreditar verdadeiramente no amor de Deus em nós e aceitar ser amados, ser irrigados, viver para isso, como uma fonte alsaciana, vamos inundar e transbordar sobre os outros, tomando nossa responsabilidade em nossa família, nossa paróquia, nossa metrópole, etc.

Podemos pedir ajuda aos santos que foram antes de nós, e especialmente a São Ephrem, cuja oração estamos dizendo nesta Grande Quaresma e São Isaac, o Sírio, que nos ensina a medida do perdão ...

Perguntei ao Senhor por essa generosidade de coração para que possamos ser tocados pela angústia de nossos irmãos.

Bom dia a todos, que a Mãe da Misericórdia tenha você em sua proteção materna e com nossos irmãos mais velhos, os santos, ela intercede por nós! Aloho m'barekh!
________________________
Do not judge and you will not be judged!
 

"Be merciful as your Father is merciful"


Today, as we live this third Monday of Lent according to our Syrian-Orthodox Malankar Calendar (Genesis 18, 20-33 / Judges 6; 11-21 / Acts 28; 1-10, Revelation 2; 1-7 / 1st to Timothy 6: 1-12 / Saint Mark 2: 13-22) We are invited to a conversion of our gaze, conversion of our gaze on God, conversion of our gaze on our brothers.

We are called to turn to those who are in need, to "receive a full measure, packed, shaken, overflowing".

But how to be merciful?

Often we are stuck and we do not really know how to do it.

To live on mercy, we must begin by truly believing in the love of God, this "Source of living water springing up for eternal life" and, from here below, the expansion of His Kingdom. We must begin to truly believe in the love of God on us and accept to be loved, to be irrigated, to live for it, like an Alsatian fountain, let us flood and overflow on others by taking our responsibility in our family, our parish, our Metropolis, etc ...

We can ask for help from the saints who have gone before us, and especially to Saint Ephrem, whose prayer we are saying in this Great Lenten, and to Saint Isaac the Syrian, who teaches us the measure of forgiveness ...

Let us ask the Lord for this largesse of heart so that we may be touched by the distress of our brothers.

Good day everyone, may the Mother of Mercy have you in her maternal protection and with our older brothers the saints, she intercede for us! Aloho m'barekh!

PROCHAIN STAGE D'ICONOGRAPHIE

 

 

EN PREMIÈRE SEMAINE DU MOIS DE

 

 

MAI 2018

 

(Du 1er au 8 Mai.Conférence du Pr Sadek le 7 Mai) , 

au Monastère Syro-Orthodoxe francophone

 

par Armia Chef d’atelier au Patriarcat Copte

 

Orthodoxe d'Alexandrie (Sous la supervision et avec

 

conférence du Pr Sadek A ) 

 

 

INSCRIVEZ-VOUS RAPIDEMENT

 

Adresse ci-dessous:

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie,

Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

________________________________________________________

SAINTS DU 26 FEVRIER:

Saint Nestor

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Nestor"

(Evêque martyr. +251)

Ce Nestor était évêque de Magydos, aujourd’hui  sur le golfe d’Antalya en Turquie.

 

La persécution de l’empereur Dèce (249-251) s’abattait  sur la région et nombreux étaient  les chrétiens qui apostasiaient pour sauver leur vie.

Craignant que ses fidèles n'en fassent autant, il leur conseilla de fuir tandis que  lui-même se laissa arrêter pour calmer les autorités romaines.

Il fut crucifié.

Saint Nestor
(Bispo mártir +251)

Este Nestor foi bispo de Magydos, hoje no Golfo de Antalya no turco.

A perseguição do Imperador Decius (249-251) caiu na região e muitos cristãos estavam apostatando para salvar suas vidas.

Temendo que seus seguidores não fariam o mesmo, aconselhou-os a fugir enquanto ele próprio parou para acalmar as autoridades romanas.

Ele foi crucificado.

Saint Nestor
(Bishop martyr +251)

This Nestor was bishop of Magydos, today on the Gulf of Antalya in Turkey.

The persecution of Emperor Decius (249-251) fell on the region and many Christians were apostatizing to save their lives.

Fearing that his followers would not do the same, he advised them to flee while he himself stopped to calm the Roman authorities.

He was crucified.

 

Bienheureux Jean de Vandières, abbé

 

(900 - 974)

 

 

J

ean, né à Vandières, près Pont-à-Mousson, appartenait à une famille honnête et passablement aisée. Il fit d’excellentes études à Metz, puis à Saint-Mihiel, et fut ordonné prêtre. Ses parents étant morts, il se chargea de ses frères et des affaires domestiques. Rentré dans le saint ministère, il administra successivement Fontenoy, près de Gondreville et sa paroisse natale. Dans les voyages qu’il eut à faire à Toul et à Metz, il se lia d’affection avec l’archidiacre Einolde et le reclus Humbert.


Archiviste puis premier archidiacre de Toul, Einolde, après avoir distribué tous ses biens aux pauvres, s’était retiré dans une cellule attenant au cloître des chanoines et n’en sortait, presque jamais, que pour se rendre à l’église. Il n’avait qu’un seul domestique et recevait, de l’évêque, ce dont il avait besoin pour vivre. Humbert, reclus de Metz, vint pour le visiter et l’engager à se retirer, avec lui, en quelque lieu solitaire, où ils serviraient Dieu mieux que dans les villes. Ils partirent ensemble, et ayant passé la Moselle, ils s’enfermèrent dans une caverne au fond d’une forêt voisine. Ils n’y demeurèrent pas longtemps sans être découverts, ce qui les contraignit à retourner chacun en sa cellule.

 

Cependant Humbert revint à Toul auprès d’Einolde. Alors ces deux hommes animés d’un même zèle, appelèrent à eux Jean de Vandières pour aviser avec lui au moyen d’exécuter une ferme résolution. Ce fut par conséquent à Toul, dans la cellule d’Einolde que fût arrêté le projet qui aboutit à la reconstruction matérielle et à la réforme spirituelle de l’abbaye de Gorze, l’une des plus célèbres de nos contrées, et dont Einolde fut tout d’abord choisi pour abbé.

 

Adalbéron, évêque de Metz, ayant su que ces recommandables personnages cherchaient quelque maison retirée, pour s’y livrer aux exercices de la vie monastique, leur fit offrir l’abbaye de Gorze où ils entrèrent en 933. Jean fut chargé du temporel qu’il s’appliqua, de tout son pouvoir, à bien rétablir.

Une ambassade auprès du calife de Cordoue, Abd al-Rahman III, mission qui n’était pas sans danger, lui fut confiée en 950 par l’empereur Otton Ier, et vint interrompre la vie monastique de Jean de Vandières. Il fut retenu prisonnier par le calife de 953 à 956, date à laquelle, libéré, il revint à Gorze et en fut bientôt élu abbé. C’est dans cette charge qu’il mourut en 963, laissant, florissante et remplie de nombreux serviteurs de Dieu, une abbaye qu’il avait trouvée en délabrement et déserte, trente ans auparavant.

L’exemple d’une édifiante réformation donné à Gorze, par Jean de Vandières et ses compagnons ne resta pas sans produire d’heureux effets. Il provoqua, dans la plupart des autres monastères, une sainte émulation et l’on est édifié, en parcourant l’histoire de cette époque, de voir les plus célèbres abbayes de la province ecclésiastique de Trêves, revenir à la ferveur de leurs premières années, en acceptant la règle monastique de leur choix, dans toute sa rigidité.

___________________________________________________________

Par la Mère Teresa de Calcutta (1910-1997),Religieuse fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité, canonisée par l'Eglise Romaine-catholique. 
No Greater Love (trad. Il n'y a pas de plus grand amour, Lattès 1997, p. 65) 
 

« Soyez miséricordieux comme votre Père »

Je suis habitée par le sentiment que sans cesse, partout, est revécue la Passion du Christ. Sommes-nous prêts à participer à cette Passion ?

Sommes-nous prêts à partager les souffrances des autres, non seulement là où domine la pauvreté mais aussi partout sur la terre ?

Il me semble que la grande misère et la souffrance sont plus difficiles à résoudre en Occident.

En ramassant quelqu'un d'affamé dans la rue, en lui offrant un bol de riz ou une tranche de pain, je peux apaiser sa faim.

Mais celui qui a été battu, qui ne se sent pas désiré, aimé, qui vit dans la crainte, qui se sait rejeté par la société, celui-là éprouve une forme de pauvreté bien plus profonde et douloureuse. Et il est bien plus difficile d'y trouver un remède. 

Les gens ont faim de Dieu. Les gens sont avides d'amour.

En avons-nous conscience ?

Le savons-nous ?

Le voyons-nous ?

Avons-nous des yeux pour le voir ?

Si souvent, notre regard se promène sans se poser.

Comme si nous ne faisions que traverser ce monde.

Nous devons ouvrir nos yeux, et voir.

DIEU EST-IL SOURD A MES PRIÈRES ?

Исаак Сирин
 
Si Dieu est lent à exaucer ta requête et que tu ne reçois pas ce que tu as demandé promptement, ne t'afflige pas, car tu n'es pas plus sage que Dieu.
 
Quand cela t'arrive, c'est soit parce que ta manière de vivre n'est pas en accord avec ta requête, soit parce que les voies de ton cœur sont en désaccord avec l'intention de ta prière.
 
Ou bien alors, ton état intérieur est trop puéril, par rapport à la grandeur de la chose que tu as demandée.
 
Il n'est pas approprié que de grandes choses tombent facilement entre tes mains, sinon le don de Dieu sera mis au déshonneur à cause de la facilité avec laquelle nous l'obtenons.
 
Car tout ce qui est obtenu immédiatement, est aussi facilement perdu, tandis que tout ce qui est trouvé avec peine est préservé avec soin.


(Saint Isaac le Syrien)

Ne soyez pas des moulins à prières

mais dites peu de mots

en Vérité devant Dieu.

 

Purifiez votre cœur,

purifiez votre âme

et laissez votre cœur parler à Dieu.

 

Obligez vous a ne dire que l'essentiel.

et dites le avec Amour.

_________________

« Rien que deux mots, monsieur, pour vous conjurer de ne vous étonner point de vos faiblesses, ni même de vos ingratitudes envers Dieu, après tant de grâces reçues.

ll faut vous voir dans toute votre laideur, et en avoir tout le mépris convenable ; mais il faut vous supporter sans vous flatter, et désespérer de votre propre fonds, pour n'espérer plus qu'en Dieu.

Craignez-vous vous-même.

Sentez la trahison de votre cœur, et votre intelligence secrète avec l’ennemi de votre salut.

Mettez toute votre ressource dans l'humilité, dans la vigilance et dans la prière.

Ne vous laissez point aller à vous-même ; votre propre poids vous entraînerait.

Votre corps ne cherche que repos, commodité, plaisir ; votre esprit ne veut que liberté, curiosité, amusement.

Votre esprit est, en sa manière, aussi sensuel que votre corps. Les jours ne sont que des heures pour vous, dès que le goût vous occupe.

Vous courez risque de perdre le temps le plus précieux, qui est destiné ou aux exercices de religion, sans lesquels vous languissez dans une dissipation et dans une tiédeur mortelle, ou aux devoirs du monde et de votre charge.

Soyez donc en défiance de vous-même. Renovamini spiritu mentis vestræ. (1) »

Humility, vigilance, prayer


"Nothing but two words, sir, to conjure you not to surprise you with your weaknesses, or even your ingratitude to God, after so many graces received.

You must see yourself in all your ugliness, and have all the proper contempt for it; but you must support yourself without flattering yourself, and despairing of your own funds, to hope only in God.

Fear yourself.

Feel the treachery of your heart, and your secret intelligence with the enemy of your salvation.

Put all your resources in humility, vigilance and prayer.

Do not let yourself go to yourself; your own weight would drag you.

Your body seeks only rest, convenience, pleasure; your mind only wants freedom, curiosity, fun.

Your mind is, in its own way, as sensual as your body. The days are only hours for you, as soon as the taste occupies you.

You run the risk of losing the most precious time, which is destined or exercises of religion, without which you languish in a dissipation and in a mortal lukewarmness, or the duties of the world and your office.

Be in defiance of yourself. Renovamini spiritu mentis vestræ. (1) »

 

Humildade, vigilância, oração


"Nada além de duas palavras, senhor, para evitá-lo para não surpreendê-lo com suas fraquezas, ou mesmo sua ingratidão a Deus, depois de tantas graças recebidas.

Você deve se ver em toda a sua feiúra, e tem todo o desprezo adequado por isso; mas você deve se sustentar sem se lisonjear e desesperar de seus próprios fundos, para esperar apenas em Deus.

Tem medo de si mesmo.

Sinta a traição de seu coração e sua inteligência secreta com o inimigo de sua salvação.

Coloque todos os seus recursos em humildade, vigilância e oração.

Não se deixe levar a si mesmo; seu próprio peso iria arrastá-lo.

Seu corpo busca apenas descanso, conveniência, prazer; sua mente só quer liberdade, curiosidade, diversão.

Sua mente é, à sua maneira, tão sensual quanto seu corpo. Os dias são apenas horas para você, assim que o gosto o ocupa.

Você corre o risco de perder o tempo mais precioso, que é destinado ou exercícios de religião, sem os quais você se defrauda em uma dissipação e em uma lupa mortal, ou os deveres do mundo e seu escritório.

Seja desafiante a si mesmo. Renovamini spiritu mentis vestræ. (1) »



1. Eph. IV, 23 : "Renouvelez-vous en esprit, dans l'intérieur de vos âmes".

(Fénelon (1651-1715), Lettre 215 (Au Vidame d'Amiens, fils puiné du Duc de Chevreuse), 10 février 1710, in "Œuvres de Fénelon" Tome Cinquième, A Paris, Chez Lefèvre, Éditeur, 1858.)

« Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous comprendrez que moi, Je Suis »

Le Christ notre Seigneur a été mis en croix pour libérer le genre humain du naufrage de ce monde...

Dans l'Ancien Testament Moïse avait dressé, au milieu des mourants, un serpent de bronze attaché à un pieu ; il avait enjoint au peuple d'espérer la guérison à la vue de ce signe (Nb 21,6s).

Il en sortait un remède d'une telle puissance contre la morsure des serpents que le blessé, en se tournant vers le serpent en croix, se mettait à espérer et aussitôt recouvrait la santé.

Le Seigneur n'a pas manqué de rappeler cet épisode dans l'Évangile quand il dit : « Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l'homme » (Jn 3,14)...

Le serpent est donc le premier à être crucifié, par Moïse. Ce n'est que justice, puisque le diable le premier a péché sous le regard du Seigneur (Gn 3)...

Il est mis en croix sur un bâton, ce qui est justice, puisque l'homme avait été trompé par le biais de l'arbre du désir ; désormais, il est sauvé par un bâton pris à un autre arbre...

Après le serpent, c'est l'homme qui est crucifié dans le Sauveur, sans aucun doute pour punir non seulement le responsable, mais aussi le délit. La première croix se venge sur le serpent, la seconde sur son venin... :
- le venin que sa persuasion avait instillé dans l'homme est rejeté et guéri...

Voilà ce qu'a fait le Seigneur par sa nature humaine : lui l'innocent, il souffre ; en lui la désobéissance, provoquée par la fameuse tromperie du diable, est amendée ; et libéré de sa faute, l'homme est libéré de la mort.

Puisque nous avons comme Seigneur, Jésus qui nous a libérés par sa Passion, gardons constamment les yeux fixés sur lui, espérons toujours trouver dans ce signe le remède à nos blessures.

Si le venin de l'avarice venait à se répandre en nous, regardons la croix, elle nous délivrera ; si le désir, ce scorpion, nous ronge, implorons-la, elle nous guérira ; si les morsures des pensées d'ici-bas nous lacèrent, prions-la encore et nous vivrons.

Voilà les serpents spirituels de nos âmes : pour les fouler aux pieds, le Seigneur est mis en croix.
Lui-même nous dit : 
-« Voici que je vous ai donné le pouvoir de fouler aux pieds serpents, scorpions, et rien ne pourra vous nuire » (Lc 10,19).

(Saint Maxime de Turin (?-v. 420),évêque . Dans son sermon 57 ; PL 57,339 (trad. Migne 1996, p. 135)
___________________________

 

"When you have raised the Son of man, then you will understand that I, I am"

Christ our Lord was put on the cross to free the human race from the sinking of this world ...

In the Old Testament Moses had set up, in the midst of the dying, a bronze serpent attached to a stake; he had enjoined the people to hope for healing at the sight of this sign (Num 21,6).

A remedy of such force came out against the bite of the serpents that the wounded man, turning to the serpent on the cross, began to hope and immediately recovered his health.

The Lord did not fail to recall this episode in the Gospel when he says: "As Moses lifted up the serpent in the wilderness, so must the Son of man be lifted up" (Jn 3,14). ..

The serpent is therefore the first to be crucified by Moses. It is only righteousness, since the devil first sinned under the gaze of the Lord (Gn 3) ...

He is crucified on a staff, which is justice, since the man had been deceived by means of the tree of desire; now he is saved by a stick taken from another tree ...

After the serpent, it is the man who is crucified in the Savior, no doubt to punish not only the responsible but also the offense. The first cross takes revenge on the snake, the second on its venom ...:
- the venom that his persuasion instilled in man is rejected and healed ...

This is what the Lord has done by his human nature: he the innocent, he suffers; in him disobedience, provoked by the famous deception of the devil, is amended; and freed from his fault, man is free from death.

Since we have as Lord, Jesus who has liberated us by his Passion, keep our eyes constantly fixed on him, we hope to always find in this sign the remedy for our wounds.

If the venom of avarice were to spread in us, let us look at the cross, it will deliver us; if the desire, this scorpion, gnaws at us, implore it, it will heal us; if the bites of the thoughts of this world lacerate us, let us pray again and we will live.

These are the spiritual serpents of our souls: to tread them under foot, the Lord is put on the cross.
He himself tells us:
- "Behold, I have given you the power to trample on snakes, scorpions, and nothing will be able to harm you" (Lk 10,19).

(St. Maxime of Turin (? -v. 420)
bishop
CC Sermon 57; PL 57,339 (Migne Translation 1996, 135)

____________________________

 

"Quando você levantou o Filho do homem, então você entenderá que eu, eu sou"

Cristo nosso Senhor foi colocado na cruz para libertar a raça humana do naufrágio deste mundo ...

No Antigo Testamento, Moisés havia estabelecido, no meio dos mortos, uma serpente de bronze unida a uma estaca; Ele havia ordenado que as pessoas esperassem a cura à vista desse sinal (Num 21,6).

Um remédio de tal força saiu contra a mordida das serpentes que o ferido, virando-se para a serpente na cruz, começou a esperar e imediatamente recuperou sua saúde.

O Senhor não deixou de recordar este episódio no Evangelho quando ele disse: "Quando Moisés levantou a serpente no deserto, também o Filho do homem deve ser levantado" (Jo 3,14). ..

A serpente é, portanto, a primeira a ser crucificada por Moisés. É somente a justiça, já que o diabo primeiro pecou sob o olhar do Senhor (Gn 3) ...

Ele é crucificado em uma equipe, que é justiça, já que o homem havia sido enganado por meio da árvore do desejo; agora ele é salvo por uma vara tirada de outra árvore ...

Depois da serpente, é o homem que é crucificado no Salvador, sem dúvida para punir não só o responsável, mas também a ofensa. A primeira cruz se vinga da cobra, a segunda em seu veneno ...:
- o veneno que sua persuasão instilou no homem é rejeitado e curado ...

Isto é o que o Senhor fez por sua natureza humana: ele é inocente, ele sofre; Na desobediência dele, provocada pelo famoso engano do diabo, é alterada; e libertado de sua culpa, o homem está livre da morte.

Uma vez que temos como Senhor, Jesus que nos libertou pela sua paixão, mantenha os olhos constantemente fixos sobre ele, esperamos encontrar sempre neste sinal o remédio para nossas feridas.

Se o veneno da avareza se espalhasse em nós, vejamos a cruz e nos livrará; Se o desejo, este escorpião, nos ranger, implorá-lo, ele nos curará; se as mordidas dos pensamentos deste mundo nos lacerarem, reze novamente e viveremos.

Estas são as serpentes espirituais de nossas almas: para pisá-las debaixo de pé, o Senhor é colocado na cruz.
Ele próprio nos diz:
- "Eis que eu lhes dei o poder de pisotear cobras, escorpiões, e nada te prejudicará" (Lc 10,19).

(St. Maxime de Turim (? -v., 420), bispo Em seu sermão 57, PL 57.339 (Migne 1996, 135)

 

 

Commentaires sur la prière de Saint Ephrem le Syrien.

( Evêque Jean de Saint Denis)

« Plus on prononce cette prière de saint Ephrem le Syrien (IVe siècle), plus on la pratique, et plus on constate qu'elle est l'œuvre d'un grand maître spirituel. Certes, elle est très simple, transparente même, mais de cette simplicité qui est le résultat d'une profonde expérience spirituelle, l'aboutissement du long chemin ascétique et mystique d'un saint. 
C'est une simplicité rare, une clarté de perfection. Rien d'inutile et pourtant rien d'oublié, presque une formule mathématique, mais une formule qui appelle notre cœur, qui construit un pont solide entre notre âme et Dieu, entre «moi» et «mon frère». 
Par l'exactitude des expressions, par le plan précis, elle peut être comparée à la Prière Dominicale et par son développement logique elle nous rappelle les Béatitudes selon saint Luc. On pourrait la nommer : le Credo de pénitence. 
Elle n'est pas seulement le cri d'un pécheur, la demande spontanée d'une âme en détresse vers le Seigneur pour être guidée et instruite, elle nous guide elle-même, elle nous instruit, elle renferme et la demande et la réponse, et, pour ceux qui la pratiquent consciemment, de tout leur cœur, elle apporte la guérison. Oui, c'est une prière de pénitence qui change la face de notre vie, qui aplanit les monts de nos péchés et comble la plaine de notre âme.
Pour montrer la richesse spirituelle de cette prière, faisons une courte analyse des quatre phases d'extériorisation de l'âme (oisiveté, découragement, domination et parole facile), en leur opposant les quatre vertus proposées par saint Ephrem (la pureté, l'humilité, la patience et la charité).
Quand nous voulons entrer dans la vie spirituelle et surtout dans la vie de prière, la première tentation qui se présente à nous est l'oisiveté, l'esprit de dispersion : les sentiments les plus divers envahissent notre cœur. 
Nous désirons, nous voulons, cette vie de prière, nous l'avons entreprise librement, et pourtant notre âme, cette grande paresseuse, somnole ou s'agite inutilement devant des souvenirs, des visions, des projets, pour des idées (qu'elles soient terrestres ou célestes, qu'importé), comme si le but unique de l'existence était de nous détacher de la prière. 
Si nous sommes charitables, l'esprit d'oisiveté invente des œuvres de charité, si nous avons un penchant vers le plaisir, il invente des plaisirs. C'est un voleur de la prière, son apprentissage fut dans le péché originel et son maître est celui qui aime à régner sur nos âmes sans que nous sachions son existence, celui à qui le Christ livre le combat par Sa croix. 
«Pourquoi prier, Dieu sait ce qui vous est nécessaire... vous êtes fatigués après une dure journée... Dieu a créé les plaisirs...». Il cite l'Evangile avec malice : «Ce n'est pas celui qui dit : Seigneur, Seigneur, qui sera sauvé, mais celui qui accomplit mes commandements». Les commandements dans la bouche du tentateur deviennent un prétexte pour empêcher, à tout prix, notre âme d'appeler notre «Seigneur et Maître». 
Il cache adroitement le publicain, qui, des heures durant, répète sans cesse en se frappant la poitrine : Dieu, purifie-moi pécheur ! L'unique chose qui puisse combattre l'oisiveté est le don de pureté. Pureté non seulement du corps et comprise comme absence de pensées vulgaires, mais pureté qui est simplicité de la pensée, tension vers un objet unique et saint. 
Si nous sommes tentés, dérangés par la distraction de l'esprit, la pureté est de faire abstraction de ces états d'âme en nous efforçant de viser un seul objet, de préférence un objet divin, éternel, qui soit par sa nature simple, stable, inchangeable.
Si l'âme ne lutte point par le glaive de pureté contre 1 ' oisiveté, elle tombe inévitablement dans le découragement. Voyant que le temps passe et que la prière ne lui profite pas, voyant que le progrès spirituel est inexistant, une inquiétude s'installe en elle. La contradiction entre la conscience et l'état des choses, entre les désirs premiers et le résultat réel s'accentue. 
Alors, le seul remède contre cette maladie spirituelle est l'esprit d'humilité, c'est-à-dire accepter tranquillement, devant Dieu, sa faiblesse. Par contre, l'esprit de révolte dans l'état de découragement est le poison le plus dangereux.
Souvent l'âme, incapable de se concentrer et de lutter contre la première tentation, tombe dans le découragement et, désirant fuir cet état, cherche à s'évader en jugeant l'extérieur. Ne pouvant se dominer intérieurement, se réformer, elle veut changer la face du monde. 
Au lieu de localiser avec une sagesse humble le découragement et de constater ses propres faiblesses, elle tourne la tête de l'intérieur vers l'extérieur, de Dieu vers le monde, et cherche le coupable autour d'elle afin de le punir; elle veut dominer les autres, les instruire. Les problèmes religieux remplacent la prière simple, réformer l'Eglise devient une nécessité car l'Eglise est responsable de son infortune. 
Aveugle, elle est pleine d'audace pour diriger et guider ceux qui sont moins aveugles qu'elle. Un goût de puissance remplace de désir de pénitence. Elle devient moraliste et impatiente avec ceux qu'elle a pris sous sa protection. Contre ces maux l'unique remède est le don de patience, être patient envers ses défaillances comme Dieu est patient envers l'homme audacieux et incapable.
Remarquons-le bien, plus nous cédons à la première tentation (l'esprit d'oisiveté), plus les vertus qui s'opposent à la chute de notre âme s'éloignent de nous. Si à l'esprit d'oisiveté il est assez facile d'opposer l'esprit de pureté, de simplicité - une bonne volonté, un effort unis à la grâce de Dieu suffisent - à l'esprit de découragement il est difficile d'opposer la sagesse humble. 
Et l'abîme entre l'esprit de domination et l'esprit de patience est presque insurmontable. Il conviendra à la conscience du pénitent ou au maître spirituel de faire faire à l'âme le chemin inverse. Ils rendront l'âme au découragement en ridiculisant ses prétentions par des paroles dures peut-être mais justes, et du découragement ils la ramèneront à son premier état par la constatation que son cas n'est pas unique, qu'elle a cherché au-delà de ses capacités, ramenant par des piqûres spirituelles le goût de la pureté.
Reculer est pénible. De fait, l'âme préfère quitter définitivement la vie intérieure et se lancer dans le monde afin de se débarrasser du désir de perfection. Dans cette phase, elle accepte le monde tel qu'il est. Prendre le chemin large, devenir une source de «parole facile». 
Si dans l'état de «domination», Dieu patient, Dieu simple, Dieu inchangeable, devient Dieu étranger et qu'on Lui préfère un Dieu redoutable entrant dans la vie du monde, Dieu réformateur, Dieu juge, au contraire dans l'état de «parole facile», on préfère un Dieu qui ne gêne nullement la vie, qui ne demande rien, Dieu-Amour, mais amour vague, sans réel sacrifice. 
Les âmes tombées dans cet état peuvent donner des publicistes brillants sur les questions religieuses ou même mystiques mais la prière et le vrai chrétien sont morts. La charité divine peut les ressusciter par miracle. Telle est la chute de l'âme.
Par contre, l'échelle salutaire est : se concentrer, fixer son regard de l'extérieur vers l'intérieur, choisir des prières simples en faisant abstraction des «richesses» : esprit de pureté.
Voyant les difficultés sur la route, la paresse de l'âme, la distraction, préférer être fidèle dans les petites choses plutôt que de trahir les grandes, accepter la tristesse : esprit d'humilité.
Mais Dieu nous vérifie et le Malin guette : se souvenir que celui qui est fidèle jusqu'au bout sera sauvé et que la nuit deviendra intense surtout avant l'aurore : esprit de patience.
Résister par la pureté, l'humilité, la patience, et alors, pendant la nuit, comme un voleur, la charité viendra, les portes s'ouvriront, l'Esprit entrera, le Maître de notre vie envahira notre âme de joie et de lumière, d'amour infini pour Dieu et pour tout ce qui respire : esprit de charité.
La pénitence est accomplie, l'âme est purifiée, la grande paresseuse est devenue source de prière.
Bien que les deux supplications : éloigner les esprits impurs et recevoir les esprits purs, nous emportent dans la joie et la lumière et nous inondent de l'amour du Père céleste, l'œuvre de pénitence n'est pas achevée. 
Saint Ephrem ajoute la troisième demande qui nous situe en face de nos frères, en face du deuxième commandement, réalisable en son authenticité seulement après avoir reconstruit notre être intérieur. Le saint, afin de souligner le rythme antiphonaire, le mouvement complémentaire, reprend l'invocation du Seigneur mais cette fois il ne l'appelle plus «Maître de la vie», il le nomme «Seigneur et Roi», deux noms bien significatifs.
La vie de l'âme, son réveil du sommeil hivernal, de l'ombre de la mort, c'est le dépassement de l'oisiveté, du découragement, de la domination et de la parole facile et l'acquisition de la pureté, de l'humilité, de la patience et de la charité. 
Alors, l'âme réveillée, vivifiée, est invitée à collaborer à la construction du royaume de Dieu, non plus le royaume intérieur mais le royaume extérieur parmi les hommes, à participer à l'œuvre ecclésiastique, fraternelle, sociale. Le Maître de la vie devient le Roi eschatologique qui jugera le monde.
Le centre de la troisième supplique est «de ne point juger mon frère». Aucune communauté ne peut résister à la puissance destructive du «jugement des frères». La base de la communion entre les membres de la même «ecclésia» est acquise par l'action de servir son frère sans le juger. Le Christ dans l'Evangile, saint Paul et saint Jacques dans leurs épîtres insistent sur le non jugement comme cimentant la libre concorde.
Nous conseillons de lire attentivement Matthieu 7/1-5, Luc 6/37-38, Romains 14/1-13, Corinthiens 4/1-13 et Ep. de saint Jacques 4/11-12.
Le non jugement des frères, si précieux et si difficile pour la majorité, s'obtient par la vision de ses propres fautes, par la lucidité de ses défauts et de ses limites, sans tricherie ni excuses.
Terminons l'admirable prière de saint Ephrem le Syrien par une sentence de saint Isaac le Syrien ( Ve siècle) :
"Quand l'homme reconnaît-il que son cœur a atteint la pureté ?
"Lorsqu'il considère tous les hommes comme bons, sans qu'aucun lui apparaisse impur et souillé; alors, en vérité, il est pur de cœur". »
Evêque Jean de Saint Denis.

(Merci à Mgr Kassien et au Diocèse Orthodoxe Rhône Méditerranée)

AU FIL DU NET...POUR ALIMENTER NOTRE RÉFLEXION ET...NOS PRIÈRES....

 

L'AGRICULTURE FRANÇAISE SACRIFIÉE PAR L'EUROPE CONTEMPORAINE

La Commission européenne minimise déjà l’impact de la fin des droits de douanes…

Emmanuel Macron a battu le record de présence au Salon de l’agriculture. Si cette performance illustre l’endurance physique de notre président, elle ne suffira pas à rassurer les agriculteurs. Le bilan principal de cette journée, c’est la confirmation de l’impuissance de la France devant Bruxelles. Alors, faut-il accuser l’Europe de tous les maux ?

Prenez l’exemple des négociations avec le Marché commun du Sud (Mercosur), qui
regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay, le Venezuela et la Bolivie. Il s’agit d’un projet d’accord de libre-échange pour faciliter l’exportation de produits en provenance du Mercosur vers l’Union européenne, en réduisant notamment les droits de douane. Les éleveurs français s’en inquiètent à juste titre.
En effet, dans les pays du Mercosur, on n’est pas soumis aux mêmes normes sanitaires qu’en France. De plus, les charges étant moins lourdes, l’augmentation des importations de produits sud-américains (bœuf, volailles, etc.), porterait un coup supplémentaire aux éleveurs qui n’en ont pas besoin.

...

Quant au président de la République, bien qu’il assure qu’« il n’y aura jamais de bœuf aux hormones en France », quel est le poids de sa parole face à l’Europe ? Ne déclarait-il pas, fin janvier 2018, qu’il serait « pertinent d’essayer de finaliser rapidement [cet accord] dans le contexte géopolitique actuel ». Qui faut-il croire : le Macron du Salon de l’agriculture ou le Macron qui, au nom de la solidarité européenne, s’aplatit devant les décisions de Bruxelles ?

La Commission européenne minimise déjà l’impact de la fin des droits de douanes : les Européens ne vont pas acheter du bœuf argentin plutôt que de la viande bovine française, ils vont acheter argentin au lieu d’acheter américain, plaident-ils avec une étrange logique. ..

Le véritable moteur de ses décisions, de ses directives – que certains États comme la France s’empressent de transcrire, voire de devancer dans leur législation –, ce sont les intérêts financiers. Peu importe que de petits agriculteurs se ruinent, pourvu que les grands groupes produisent et vendent. Adieu les entreprises familiales, vive les fermes des mille vaches !

source

_____________________________________

 

LE PRÉSIDENT MACRON AU SALON DE L'AGRICULTURE...

Emmanuel Macron a effectivement dû s'expliquer sur son engagement en novembre 2017, celui d'interdire de glyphosate «au plus tard dans les trois ans». Des agriculteurs inquiets alors que leurs voisins européens, après une décision des Etats membres de l'Union européenne le 27 novembre, pourront continuer à utiliser le produit durant les cinq prochaines années.

Face aux agriculteurs, Emmanuel Macron a dû aussi s'expliquer sur la menace de l'import des viandes aux hormones et de la nourriture OGM sur les étals français avec l'accord de libre-échange en négociations entre l'UE et le Mercosur.

Comprenant cette crainte, le président a tout de même écarté l'hypothèse protectionniste : «L'avenir de l'agriculture n'est pas dans la fermeture, quelle qu'elle soit. Vous êtes dans une filière [les céréales] qui exporte. Ça ne marche pas de dire "On ferme d'un côté et on ouvre de l'autre". Notre économie, notre agriculture, c'est d'ailleurs l'une de ses fiertés, elle est exportatrice. Elle a donc besoin d'être ouverte. On est gagnants sur le Mercosur, la négo n'est pas finie, moi j'ai mes lignes rouges.»

Maintenant leurs positions, deux agriculteurs sont restés dubitatifs : «On est gagnant à quel niveau ? Pas au niveau agricole», s'est désolé l'un d'eux.

Confiant, Emmanuel Macron s'est dit prêt à faire bouger les lignes au sein de l'UE pour que celle-ci puisse mieux contrôler les normes.

Le président, accompagné du ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, a également été sifflé pendant plusieurs minutes par une dizaine de membres des Jeunes agriculteurs, qui ont brandi des T-shirts portant l'inscription «Attention agriculteurs en colère».

Plus tôt, une quinzaine de militants pro-vegan avaient aussi manifesté très brièvement, avant d'être expulsés des lieux.

source

Sur "Valeurs Actuelles", Société:
Emplois à pourvoir, Blancs s’abstenir

En parler, c’est déjà être raciste. Pourtant, la discrimination à l’embauche envers les Blancs est une réalité bien mesurable dans la société française. Enquête.

Pour travailler ici, il vaut mieux bien connaître notre type de clientèle. La phrase du gérant est lourde de sous-entendus. Dans cette petite boutique de téléphonie mobile, au milieu d’étagères encombrées de cellulaires à prix cassés, la clientèle est d’un type qu’on ne présente plus : nous sommes à la Goutte-d’Or, “quartier ethnique” de Paris, dans le XVIIIe arrondissement. Ici, achats de forfaits pour l’étranger et déblocages de carte Sim occupent les vendeurs en français comme en arabe. Pas un seul n’est blanc. Pas plus que dans les boutiques environnantes, étals d’épices, coiffeurs afro, marchands de tissus africains ou de produits exotiques, qui résistent encore à la montée des loyers et à la gentrification.

Le vendeur de téléphones a dit non. Nous reprenons notre recherche, de magasin en magasin, en quête d’un job d’étudiant, même pour une bouchée de pain, et la première réponse qui vient est toujours la même : « On ne cherche personne. » Certains visages affichent même la surprise devant la saugrenuité de notre demande. « Vous êtes un touriste ? », interroge, tout sourire, une vendeuse de vêtements congolais aux couleurs brun et blanc dont elle porte elle-même une panoplie complète. « Moi, je ne prends que des jeunes gars bosseurs », confesse avec méfiance un vieux poissonnier noir en tablier blanc. Le cliché du Français fainéant a la vie dure…

SUR LE MÊME SUJET
 

Poursuivant la recherche au téléphone, où la couleur de peau ne se voit pas, nous constatons bien vite qu’elle s’entend. Une petite enquête auprès de coiffeurs et salons de beauté pour femmes noires les montre bien rétifs à notre candidature, quand bien même ils ont mis des annonces de recrutement sur Internet. « Vous êtes passés par où ? Jean Louis David ? Ils ne traitent pas les cheveux crépus, non ? » De coup de fil en coup de fil, notre CV modèle de coiffeur pour dames se révèle aussi utile que celui d’un toiletteur pour caniches. « Votre profil est un peu classique. Nous, c’est des méthodes différentes, des ambiances différentes… La mise en plis, chez nous, c’est très différent. » La plupart du temps, il suffit d’énoncer son nom pour recevoir un non, accompagné de l’excuse d’usage : « Le poste a été pourvu. »

Le soir, dans un bar à chicha enfumé et bruyant, où les consommateurs sont de toutes origines à la différence des employés, Bilal, un serveur d’ascendance maghrébine, commente notre recherche infructueuse et aborde sans artifice et sans complexe la discrimination anti-Blanc. « Pour te servir le thé à la menthe, tu préfères Rachid ou bien Astérix ? Le client, je peux te dire qu’il préfère Rachid, comme il préfère Chang au resto chinois ou Erwan à la crêperie », affirme-t-il, avant de nuancer : « Bien sûr qu’il y a aussi un peu de “j’emploie mon cousin de la cité”, on ne va pas se mentir. Mais le délit de sale gueule à l’embauche, c’est d’abord les “rebeus” qui le subissent. C’est normal qu’on s’entraide après. » “Légitime” cooptation face à la solidarité des “Gaulois” qui refuseraient des emplois à ces jeunes musulmanes voilées dont les difficultés, complaisamment mises en scène par les grands médias, sont dans tous les esprits, celui de Bilal compris.

 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

_______________________

____________________________________________________

N'oublions-pas de prier pour nos frères et sœurs de l'Orient Chrétien !

Prière de saint Ephrem le Syrien pour l'Orient:

Seigneur notre Dieu,
Vous avez choisi l’Orient pour envoyer Votre Fils unique et
accomplir l’économie du salut.

C’est une jeune fille orientale, la Vierge Marie, que Vous
avez choisi pour qu’elle porte et enfante Votre Fils unique.

C’est en Orient qu’il a grandi, qu’il a travaillé, qu’il a choisi Ses
Apôtres et Ses disciples.

C’est en Orient qu'Il a transmis Votre volonté et Vos
enseignements, Il y fit des miracles et des prodiges. C’est en
Orient qu'Il s'est livré.

C’est en Orient qu'Il a choisi de souffrir, de mourir et de
ressusciter.

C’est de l’Orient qu'il monta pour siéger à Votre droite.

Nous te prions d’accorder les forces nécessaires à Vos enfants
en Orient pour qu’ils soient affermis dans la foi et dans
l’espérance de Vos Saints Apôtres.

Amîn.
--------------------------------------

Do not forget to pray for our brothers and sisters of the Christian East!

Prayer of Saint Ephrem the Syrian for the East:

Lord our God,
You have chosen the East to send Your only and
to accomplish the economy of salvation.

It is an oriental girl, the Virgin Mary, whom you
have chosen to bear and bear your only begotten Son.

It is in the East that he grew up, that he worked, that he chose His Apostles and His disciples.

It is in the East that He has transmitted Your will and Your
He taught miracles and wonders. It's in
East that He gave himself.

It is in the East that He chose to suffer, to die and to
resurrect.

It was from the East that he went up to sit on your right.

We ask you to give the necessary strength to Your children
in the East so that they may be established in the faith and in
the hope of Your Holy Apostles.

Amin.
----------------------------------------------

Não se esqueça de orar por nossos irmãos e irmãs do Oriente cristão!

Oração de São Ephrem, o sírio pelo Oriente:

Senhor nosso Deus,
Você escolheu o Oriente para enviar seu único e
para realizar a economia da salvação.

É uma menina oriental, a Virgem Maria, a quem você
optaram por suportar e suportar seu Filho unigênito.

É no Oriente que ele cresceu, que ele trabalhou, que ele escolheu o Seu
Apóstolos e seus discípulos.

É no Oriente que Ele transmitiu Sua vontade e Seu
Ele ensinou milagres e maravilhas. Está em
Oriente, que ele deu a si mesmo.

É no Oriente que Ele escolheu sofrer, morrer e
ressuscitado.

Era do Oriente que ele subiu para sentar à sua direita.

Pedimos que você dê a força necessária aos Seus filhos
no Leste para que possam ser estabelecidos na fé e em
a esperança de seus santos apóstolos.

Amin.

 

 

INVITATION(S):

 

nuit-des-temoins-2018a.jpg

 

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ.

Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

10ème édition de la Nuit des Témoins :

ils donnent leur vie pour le Christ, venez prier pour eux

  • Quoi ?

Ces veillées de prière et de témoignages rendent hommage à ceux qui ont été tués parce qu’ils étaient des disciples du Christ.

Elles permettent aussi de porter dans la prière ceux qui souffrent toujours et d’écouter leur témoignage.

  • Où et quand ont-elles lieu ?

MONTPELLIER: lundi 12 mars, 20h-22h: église Saint-Thérèse

ROUEN: mercredi 14 mars, 20h-22h: Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption

LA ROCHE-SUR-YON: jeudi 15 mars, 20h30-22h30: église Saint-Louis

PARIS: vendredi 16 mars, 18h15 messe, 20h-22h veillée: cathédrale Notre-Dame de Paris

LUXEMBOURG: dimanche 18 mars, 19h30-21h30: cathédrale Notre-Dame

ROME: lundi 19 mars, 19h00 messe, 20h-22h veillée: église Saint-Louis des Français

  • Qui sont les grands témoins ?

L’AED invite des grands témoins pour honorer les martyrs de la foi, prêtres, religieuses, religieux et laïcs engagés ayant perdu la vie ces derniers mois par fidélité au Christ. Au cours de la Nuit des témoins, ils donneront leur témoignage sur la réalité de la situation des chrétiens dans trois pays phares:

Mgr Kyrillos William SAMAAN
Évêque copte catholique d’Assiout, ÉGYPTE

     L’ÉGYPTE en bref: 80% des chrétiens d’Orient sont égyptiens. Ils restent donc des cibles prioritaires pour les islamistes, malgré l’ostensible soutien que manifeste le président Sissi aux coptes : « Vous êtes notre famille et personne ne nous divisera », a-t-il proclamé à la messe de Noël 2017. L’enjeu : éviter le piège de la scission coptes / musulmans alimentées par les islamistes.

Mrg Ramon CASTRO CASTRO
Évêque de Cuernavaca, MEXIQUE

     Le MEXIQUE en bref: Deuxième plus grand pays catholique au monde, le Mexique est aussi le plus dangereux d’Amérique latine pour les prêtres. Une véritable guerre des cartels le ravage qui, en 2016, occupe la deuxième place au palmarès du nombre de morts, juste après le conflit en Syrie. L’Église est l’une des rares institutions à s’opposer au narcotrafic.

Père Paul-Elie CHEKNOUN
Prêtre en ALGÉRIE

     L’ALGÉRIE en bref: L’islamisme des années 90 a transformé le christianisme en portion congrue dans un pays à 99% musulman. En 2016, la révision de la Constitution conserve l’interdiction « d’ébranler la foi d’un musulman ». Pourtant, quelques catholiques osent à nouveau évangéliser. A quel prix ? Les élections présidentielles de 2019 diront si l’islamisme politique est aussi moribond que certains le prédisent.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES TÉMOINS, CLIQUEZ ICI

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

Une Prière de Saint Macaire d'Égypte:

« Ange saint qui veilles sur ma pauvre âme ne me quitte pas »

(On invoque Saint Macaire pour la sauvegarde du corps et de l'âme, contre les influences malveillantes)
« Ange saint, qui veilles sur ma pauvre âme et sur ma misérable vie, ne me quitte pas, moi qui suis pécheur, et ne m'abandonne pas à cause de mes souillures. 
Ne laisse pas approcher les esprits mauvais, dirige-moi en exerçant ton pouvoir sur mon corps périssable. 
Prends ma main blessée et impuissante, conduis-moi sur le chemin du salut. 
Oui, saint ange de Dieu, qui veilles sur mon âme et sur mon corps, pardonne-moi tout ce qui a pu t'offenser au cours de ma vie et toutes mes fautes d'aujourd'hui. 
Protège-moi dans la nuit qui s'approche et garde-moi des embûches et des attaques de l'Ennemi, pour que je n'offense point Dieu par un péché.
Intercède pour moi, auprès du Seigneur, afin qu'il m'affermisse dans sa crainte, et qu'il fasse de moi un serviteur digne de sa sainteté. 
Amîn. »

A Prayer of St. Macarius of Egypt:

"Holy angel who watches over my poor soul does not leave me"

(Saint Macaire is invoked for the safeguarding of the body and the soul, against malicious influences)
"Holy angel, who watch over my poor soul and my miserable life, do not leave me, I who am sinful, and do not abandon me because of my defilements.
Do not let evil spirits approach, direct me by exercising your power over my perishable body.
Take my injured and helpless hand, lead me to the path of salvation.
Yes, holy angel of God, who watch over my soul and my body, forgive me all that has offended you in my life and all my faults today.
Protect me in the approaching night and keep me from the pitfalls and attacks of the Enemy, so that I do not offend God with sin.
Intercede for me, before the Lord, that he may strengthen me in his fear, and make me a servant worthy of his holiness.
Amin. "

Uma Oração de São Macário do Egito:

"Santo anjo que vigia minha pobre alma não me deixa"

(São Macaire é invocado para a salvaguarda do corpo e da alma, contra influências maliciosas)
"Santo anjo, que cuida da minha pobre alma e da minha vida miserável, não me deixe, eu que sou pecador, e não me abandone por causa das minhas impurezas.
Não permita que espíritos malignos se aproximem, me dirigem exercitando seu poder sobre meu corpo perecível.
Pegue minha mão ferida e desamparada, leve-me ao caminho da salvação.
Sim, santo anjo de Deus, que cuida da minha alma e do meu corpo, me perdoe todos os que te ofenderam na minha vida e todas as minhas falhas hoje.
Proteja-me na noite que se aproxima e me impede das armadilhas e ataques do Inimigo, para que eu não ofenda Deus com o pecado.
Interceda por mim, diante do Senhor, para que ele me fortaleça no seu medo e faça-me um servo digno da sua santidade.
Amin. "

 

____________________________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Partager cet article
Repost0

Recherche

Articles Récents

Liens