Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 09:47

L'ambassadeur de Russie au Vatican a salué les relations actuelles entre les Eglises catholique romaine et orthodoxe russe. Il a en outre appelé à une vaste coopération pour préserver les fondements de la civilisation chrétienne.

«La situation actuelle du monde nous impose un large champ de coopération car elle menace les fondements moraux et éthiques de la civilisation chrétienne, qui sont les mêmes pour les croyants et les non-croyants», a déclaré l'ambassadeur russe au Vatican, Alexandre Avdeïev, lors d’une interview accordée à l’agence de presse russe RIA Novosti.

«Les deux Eglises voient cela comme une menace sérieuse. Quand l'institution même de la famille et du mariage est détruite, les gens commencent à violer les lois de la civilisation chrétienne et cela ne peut laisser les catholiques et les chrétiens orthodoxes sans préoccupation», a-t-il ajouté.

Dialogue interreligieux : l'expérience de l'Eglise orthodoxe russe intéresserait le Vatican 

 

Le diplomate a également déclaré que la coopération actuelle entre les églises russe orthodoxe et catholique était profonde et bénéfique.

«Ce dialogue a été grandement amélioré par les déclarations du Pape concernant deux questions qui ont toujours divisé les chrétiens orthodoxes russes et les catholiques romains. Tout d'abord, le pape a déclaré que le prosélytisme est un péché. C'était probablement la première déclaration de ce genre dans toute l'histoire du Saint-Siège. En outre, il a dit que le dialogue et la coopération entre catholiques et orthodoxes devaient reposer sur l'égalité et le principe selon lequel chacun doit rester soi-même.»

 

Alexandre Avdeïev a par ailleurs révélé que le Vatican était intéressé par l'expérience de l'Église orthodoxe russe quant à son travail de cohabitation avec la population musulmane en Russie. «Cinq siècles de telles relations démontrent que nous observons la situation la plus stable dans les endroits où les chrétiens orthodoxes et les musulmans vivent ensemble. C'est le type d'expérience qui manque aux catholiques romains», a-t-il jugé.

 

Préservation de la famille traditionnelle : catholiques et orthodoxes à l’unisson ?

 

L'Eglise russe souhaiterait s'inspirer davantage des programmes éducatifs et des projets du Vatican visant à préserver les valeurs familiales traditionnelles, selon le diplomate.

Lorsque les journalistes ont interrogé l'ambassadeur sur la possibilité d'une visite officielle du pape en Russie, il a répondu par une citation du président du Département des relations extérieures du Saint-Synode russe, le métropolite Hilarion : «Chaque jour de notre vie nous rapproche de cet événement.»

 

source

O Domine Jesu Christe, adoro te in cruce vulneratum felle et aceto potatum: deprecor te ut tua vulnera sint remedium animae meae. / O Seigneur Jésus-Christ, je vous adore blessé sur la croix abreuvé de fiel et de vinaigre : je vous prie pour que vos blessures soient un remède pour mon âme.

 

 LE PÈRE PLACIDE DESEILLE EST "NE AU CIEL".
Itinéraire d'un moine-prêtre de l'Eglise Romaine Catholique qui rejoignit la catholicité Orthodoxe.
Décès de l’archimandrite Placide Deseille
 
Aujourd’hui à 13 heures, le père Placide Deseille, s’est endormi en Christ à l’âge de 91 ans. 

Né le 16 avril 1926 à Issy-les-Moulineaux, le père Placide devient moine de l’abbaye cistercienne de Bellefontaine en 1942, à l’âge de seize ans. Il fonde en 1966 avec des amis moines un monastère de rite byzantin à Aubazine en Corrèze. 

En 1977 les moines décident de devenir orthodoxes. Ils sont reçus dans l’Église orthodoxe le 19 juin 1977 et en février 1978, ils deviennent moines du monastère de Simonos Petra au Mont Athos. Envoyés alors en France par l’archimandrite Aimilianos, higoumène de Simonos Petra, pour y établir une fondation qui serait une dépendance de ce monastère, les Pères Placide et Séraphin inaugurèrent le monastère Saint Antoine le Grand le 14 septembre 1978, dans une maison vétuste située à Saint Laurent en Royans, dans une vallée sauvage du Vercors. 

Dans son sillage, naquit le monastère de la Protection de la Mère de Dieu, qui devait être plus connu par la suite sous le nom de 
monastère de Solan.
 
 
Le père Placide a enseigné la patristique à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris. Il est également fondateur de la collection « Spiritualité orientale » aux éditions de l’abbaye de Bellefontaine. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire du monachisme et de la spiritualité orthodoxe dont il est spécialisteё Lien Lire aussi « De l’Orient à l’Occident. Orthodoxie et catholicisme » 
 
 
 
 
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Janvier 2018 à 07:24 |
 
 

RDV le 21 janvier 2018 à 14h30, Porte Dauphine, Paris XVIe.

 

Chers amis . Aloho m'barekh

L'Eglise Syro Orthodoxe Francophone, Eglise locale canoniquement fondée grâce à l'élan missionnaire de son Eglise-mère Malankare Orthodoxe (Eglise Orthodoxe des Indes) en Europe et ses mission, invite tous ses membres, avec leurs frères et sœurs d'autres confessions, ou, plus simplement "hommes et femmes de bonne volonté",  à participer à Marche pour la Vie 2018  qui se fera le 21 janvier à Paris


Je vous donne à tous RDV le 21 janvier 2018 à 14h30, Porte Dauphine, Paris XVIe. SOYEZ NOMBREUX !

"La Marche pour la Vie" vous invite à venir défendre la vie des plus petits le 21 janvier 2018.

Cette année, le thème choisi par les organisateurs sera : « De l’ombre à la lumière » pour inviter les pouvoirs publics à lever l’obscurité qui pèse sur les parents en détresse face à une grossesse inattendue, non désirée...

Votre fidèlement et fraternellement dans le Christ, notre Seigneur.Que Celle qui nous tend le Verbe fait chair, le Christ Sagesse incarnée nous accompagne ! Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose, Métropolite, Brévilly ce 6.I.18


.

La Marche pour la Vie vous invite à venir défendre la vie des plus petits le 21 janvier 2018. Cette année, nous marcherons sur le thème « De l’ombre à la lumière » pour inviter les pouvoirs publics à lever l’obscurité qui pèse sur les parents en détresse face à une grossesse inattendue, non désirée.

A la veille de la révision de la loi de bioéthique, nous appelons les pouvoirs publics au respect de la dignité de la vie humaine, de l’instant de sa conception, jusqu’à sa mort naturelle. Concrètement, nous réclamons une révision de la législation sur la Procréation Médicalement Assistée qui rend l’embryon humain disponible : produit en laboratoire, fabriqué avec excédents pour garantir un plus grand taux de succès, livré à la recherche scientifique qui le détruit… L’embryon, à travers la PMA n’est plus traité comme le plus petit des enfants des hommes mais comme le plus utile des produits de l’homme.

Nous réclamons une interdiction stricte de l’euthanasie en France. Nous ne voulons pas que nos malades soient abandonnés et nos personnes âgées privées de leurs derniers moments de vie, si durs soient-ils. Cette fuite par l’injection du produit létal est le fait d’une société qui refuse la souffrance – comme si la condition humaine pouvait dissocier la personne, dans son autonomie démiurgique et le corps, matériau voué à la décomposition et à la maladie.

Nous revendiquons la mise en place de politiques de santé publique qui fassent cesser l’avortement. Nous voulons, a minima, que soient réintroduits dans la loi la condition de détresse, le délai de réflexion et que soit supprimé le délit d’entrave à l’avortement qui punit les informations dissuasives et non les informations qui incitent à l’avortement.

La Marche pour la Vie recherche encore 500 bénévoles ! Pour nous aider à guider le cortège, accueillir les visiteurs, participer à la logistique, distribuer nos tracts et partager notre communication, n’hésitez pas et inscrivez-vous ici. Nous vous remercions vivement !

La Marche pour la Vie rappelle que toute vie naissante est une chance pour le monde. Que la lumière est du côté de ceux qui défendent, soutiennent et accueillent la vie à naître, quel que soit son visage, quelles que soient ses fragilités. Pour que chaque enfant conçu puisse ouvrir les yeux sur la lumière du jour, pour que l’obscurité de la culture de mort soit percée par la lumière de la défense de la vie, rejoignez-nous le 21 janvier 2018, Porte Dauphine à 14h30 et venez marcher pour la Vie.

Sources : Marche pour la Vie - InfoCatho.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans oecuménisme Société

Recherche

Articles Récents

Liens