Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 13:57

  

Adorn yourself with truth, try to speak truth in all things; and do not support a lie, no matter who asks you.
If you speak the truth and someone gets mad at you, don't be upset, but take comfort in the words of the Lord:
Blessed are those who are persecuted for the sake of truth, for theirs is the Kingdom of Heaven (Matt. 5:10).

(St. Gennadius of Constantinople )

O Good Mother of the All-Good God; look upon the prayer of Thine unworthy servant with Thy merciful eye and grant me the contrition, quietness of thoughts, constancy of mind, chaste reason, sobriety of soul, humble thinking, radiance of spirit, prudent disposition, and spiritual peace that the Lord granted His disciples. - St. Ephraim the Syrian

Ornez-vous avec la vérité, essayez de dire la vérité en toutes choses; et ne supportez pas un mensonge, peu importe qui vous le demande.
Si tu dis la vérité et que quelqu'un s'énerve contre toi, ne sois pas fâché, mais réconforte-toi avec les paroles du Seigneur:
"Heureux ceux qui sont persécutés pour la vérité, car le Royaume des Cieux est à eux" (Mt 5,10).

(Saint Gennadios de Constantinople )

Adore-se com a verdade, tente dizer a verdade em todas as coisas; e não suporte uma mentira, não importa quem lhe perguntar.
Se você fala a verdade e alguém está bravo com você, não fique bravo, mas consolo com as palavras do Senhor:
"Bem-aventurados os perseguidos pela verdade, porque o reino dos céus é deles" (Mt 5, 10).

(São Gennadius de Constantinopla)

Chers amis. Aloho m'barekh.

Ça y est,notre poignée de pèlerins pour Fatima est en Chemin !

En cette année du Centenaire de l'apparition de la "Theotokos" aux trois petits bergers,Ils porteront vos intentions à la Maman Céleste et nous représenterons pour nous joindre à tous les Évêques qui,de par le monde, ont acceptés de consacrer ce monde en souffrance (D'un enfantement ) à la Vierge qui,par son "fiat" est regardée comme la "porte du Salut"...

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

En effet,moi qui eus tellement désiré conduire ce pèlerinage en ai été empêché par des circonstances familiales :
-La santé de ma mère (En stade final d'un cancer ) m'a demandé d'y renoncer pour être là pour l'accompagner.

Pour une fois, en raison de son caractère ultime,j'ai inclus dans mes priorités pastorales, et ici filiales, cette injonction maternelle.
Abouna Isaac ( 
Isaac Père) représentera donc l'ensemble de la Métropolie auprès de Notre-Dame de Fatima .
C'est lui qui,en notre nom prononcera sur les lieux,en cette période cruciale de la vie de notre Église Métropolitaine, l'acte d'abandon à Jésus Tête de l'Eglise par Marie Fille et Servante de La Révélation .

L’image contient peut-être : personnes debout et intérieur

Comme vous le voyez sur les photos partagées,
ce Pèlerinage a commencé Dimanche dernier dans l'humilité de notre Paroisse d'Angoulême (Jauldes), pendant que j'étais hier sur la route du retour au Monastère, se poursuivait à Lourdes. 
Sœur Marie-Andre (
Dorothee Mbezele) me dit avoir vécu avec beaucoup d'intensité la Procession d'hier soir.

Ils ont maintenant comme prochaine étape :Notre-Dame de Garabandal (En Espagne ).

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur

 

Dans la mesure du possible, je vous ferai partager le périple de nos frères et soeurs pèlerins.

Vous êtes, tous et chacun, dans mon coeur sacerdotal.

Prions les uns pour les autres,particulièrement pour nos Missions :

-Du Brésil où le Abouna Elias fait tant de bien avec si peu de moyens...

-Du Cameroun où tant de bien se fait malgré que les efforts soient trop souvent ruinés par 
divers manquements et défauts structurels ...

-Du Pakistan où nos frères et sœurs sont exposés à l'insécurité. Abouna Shammoon (Le Père Shamaoon Masih) qui, dénué de moyens, se dépense corps et âme pour son Pays et le Christ Prince de la Paix, réclame le soutien de vos prières.

Prions pour les Évêques et prêtres . Que ceux qui doivent conduire le Peuple de Dieu servent en vérité le Seigneur de tous (Qui sonde les cœurs et les reins, Lui que nous ne pouvons pas abuser ) et Son Église!

Trop d'hommes qui se disent "d'église" se servent en fait du Nom de Dieu et d'une étiquette ecclésiale pour se servir au lieu de servir.

De telles attitudes ruinent hélas la Mission ...Prions,supplions!

Je vous remercie de votre attention. Soyons vraiment unis "un seul cœur,une seule âme tendus vers Dieu" !

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

Votre fidèlement et fraternellement dévoué dans dévoué dans le Christ notre Seigneur. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse)!

+Mor Philipose,Métropolite. Brevilly ce 10.X.2017

*Merci pour vos bonnes prières qui m'on accompagnées lors de mon service auprès du groupe de prière et "relais paroissial" Saint Charbel à Nantes. Rendons grâce pour la ferveur de ce groupe et prions pour trouver sur Nantes ce local qui nous permettrait de leur donner une meilleure desserte en y célébrant la Quadisha Qurbana (Sainte Messe) un dimanche par mois (Nous y tenons actuellement une "permanence pastorale" et y célébrons la Messe chaque jeudi précédant le deuxième dimanche du mois).C'est insuffisant pour un groupe si fervent.

L’image contient peut-être : 5 personnes, foule et plein air
-------------------------------
Dear friends. Aloho m'barekh.

This is our handful of pilgrims for Fatima is on the way!

In this year of the Centenary of the appearance of the "Theotokos" to the three little shepherds, they will carry your intentions to the Heavenly Mother and we will represent to join all the Bishops who have accepted the world in suffering (From a birth) to the Virgin who, through her "fiat" is regarded as the "gate of Salvation" ...

Indeed, I who had so much desire to lead this pilgrimage were prevented by family circumstances:
-The health of my mother (In the final stage of a cancer) asked me to give it up to be there to accompany it.

For once, because of its ultimate character, I have included in my pastoral priorities, and here subsidiaries, this maternal injunction.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et foule
Abouna Isaac (Isaac Pere) will represent the whole of Metropolia with Our Lady of Fatima.
He is the one who, in our name, will pronounce the act of abandonment to Jesus Head of the Church by Mary Girl and Servant of Revelation at this crucial period in the life of our Metropolitan Church.

As you see on the shared photos,
this pilgrimage began last Sunday in the humility of our Parish of Angoulême (Jauldes), while I was yesterday on the way back to the Monastery, continued in Lourdes.
Sr. Marie-Andre (Dorothee Mbezele) told me that she had lived with great intensity the Procession of last night.

L’image contient peut-être : intérieur

They now have as next step: Our Lady of Garabandal (In Spain).

As far as possible, I will share with you the journey of our pilgrim brothers and sisters.

You are all in my sacerdotal heart.

Let us pray for one another, especially for our missions:

-From Brazil where Abouna Elias does so much good with so few means ...

-From Cameroon where so much good is done despite the fact that efforts are too often ruined by
various structural deficiencies and defects ...

-From Pakistan where our brothers and sisters are exposed to insecurity. Abouna Shammoon (Father Shamaoon Masih) who, devoid of means, spends body and soul for his Country and Christ the Prince of Peace, demands the support of your prayers.

Aucun texte alternatif disponible.

Let us pray for bishops and priests. Let those who are to lead the People of God serve in truth the Lord of all (Who searches the hearts and the loins, whom we can not abuse) and His Church!

Too many men who call themselves "church" actually use the Name of God and an ecclesial etiquette to serve instead of serving.

Such attitudes, alas, ruin the Mission ... Let us pray, pray!

Thank you for your attention. Let us be truly united "one heart, one soul stretched out to God"!

Your faithfully and fraternally devoted devoted in Christ our Lord. Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Mor Philipose, Metropolitan. Brevilly this 10.X.2017

Aucun texte alternatif disponible.

* Thank you for your good prayers which I accompanied during my service with the prayer group and "relais paroissial" Saint Charbel in Nantes. Let us give thanks for the fervor of this group and pray to find on Nantes this place which would allow us to give them a better service by celebrating the Quadisha Qurbana (Holy Mass) one Sunday a month (We are currently holding a "pastoral permanence" celebrate Mass every Thursday before the second Sunday of the month). It is insufficient for such a fervent group.
------------------------------------------

 

Caros amigos. Aloho m'barekh.

Este é o nosso punhado de peregrinos para Fátima está a caminho!

Neste ano do Centenário da aparição dos "Theotokos" para os três pequenos pastores, eles levarão suas intenções à Mãe Celestial e representaremos para se juntar a todos os Bispos que aceitaram dedicar este mundo no sofrimento (do nascimento) à Virgem que, através de seu "fiat", é considerada a "porta da Salvação" ...

L’image contient peut-être : nuit et plein air

Na verdade, eu, que desejei tanto liderar esta peregrinação, foi impedida pelas circunstâncias familiares:
- A saúde de minha mãe (na fase final de um câncer) me pediu para desistir de estar lá para acompanhá-lo.

Por uma vez, por causa do seu caráter final, incluí em minhas prioridades pastorais, e aqui subsidiárias, essa injunção materna.
Abouna Isaac (Isaac Pere) representará toda a Metropolia com Nossa Senhora de Fátima.
Ele é aquele que, em nosso nome, pronunciará o ato de abandono a Jesus, Chefe da Igreja, por Mary Girl e Servant of Revelation neste período crucial da vida de nossa Igreja Metropolitana.

L’image contient peut-être : 11 personnes

Como você vê nas fotos compartilhadas,
esta peregrinação começou no domingo passado com a humildade de nossa paróquia de Angoulême (Jauldes), enquanto eu estava ontem no caminho de volta ao mosteiro, continuou em Lourdes.
Irmã Marie-Andre (Dorothee Mbezele) me contou que viveu com grande intensidade a procissão da noite passada.

Eles agora têm como próximo passo: Nossa Senhora de Garabandal (Em Espanha).

Na medida do possível, compartilharei com você a jornada de nossos irmãos e irmãs peregrinos.

Você está todo no meu coração sacerdotal.

L’image contient peut-être : 1 personne, nuit, ciel et plein air

Vamos orar um pelo outro, especialmente para nossas missões:

- Do Brasil, onde Abouna Elias faz muito bem com tão poucos meios ...

- Desde os Camarões, onde há muito bem, apesar do fato de que os esforços são muitas vezes arruinados por
várias deficiências estruturais e defeitos ...

- Do Paquistão, onde nossos irmãos e irmãs estão expostos à insegurança. Abouna Shammoon (Pai Shamaoon Masih) que, desprovido de meios, gasta corpo e alma por seu País e Cristo, o Príncipe da Paz, exige o apoio de suas orações.

Rezemos pelos bispos e sacerdotes. Que aqueles que devem liderar o povo de Deus sirvam na verdade o Senhor de todos (Quem busca os corações e os lombos, a quem não podemos abusar) e Sua Igreja!

L’image contient peut-être : une personne ou plus et nuit

Muitos homens que se autodenominam "igreja" realmente usam o Nome de Deus e uma etiqueta eclesial para servir em vez de servir.

Tais atitudes, infelizmente, arruinam a Missão ... Vamos orar, reze!

Obrigado pela sua atenção. Deixe-nos estar verdadeiramente unidos "um coração, uma alma esticada para Deus"!

Seu fiel e fraternal devoto dedicado em Cristo nosso Senhor. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!

+ Mor Philipose, Metropolitan. Brevilly este 10.X.2017

* Obrigado por suas boas orações que acompanhei durante o meu serviço com o grupo de oração e "relais paroissial" Saint Charbel em Nantes. Deixe-nos agradecer pelo fervor deste grupo e rezar para encontrar em Nantes este lugar, o que nos permitiria dar-lhes um serviço melhor, celebrando o Quadisha Qurbana (domingo), um domingo por mês (atualmente temos uma "permanência pastoral" comemorar a missa todas as quintas-feiras antes do segundo domingo do mês). É insuficiente para um grupo tão fervoroso.

Lundi 9 Octobre:

Saint Denis,

premier Evêque de Paris,

et ses compagnons Rustique et Eleuthère

Tropaire ton 4

Disciple de saint Paul selon la Tradition,*
Tu quittas Athènes en ton Hellade natale*
Pour venir prêcher l'Evangile à Lutèce.*
Tu donnas ta vie en martyre pour le Christ,*
Et tu intercèdes auprès du Dieu Sauveur,*
Afin qu'Il accorde à nos âmes le salut!

Aucun texte alternatif disponible.

Selon la tradition rapportée par Saint Grégoire de Tours, Saint Denis était un des sept Évêques envoyés par le pape de Rome en Gaule sous le règne de Dèce (vers 250), afin d'y poursuivre l'évangélisation qui n'avait été jusque là que partielle.

Saint Gatien fut envoyé comme Évêque de Tours (cf. 18 décembre), Saint Trophime, à Arles (29 décembre);

Saint Paul, à Narbonne (22 mars);

Saint Saturnin, à Toulouse (29 novembre);

Saint Austremoine, à Arvernes (1er novembre); Saint Martial, à Limoges (30 juin); et

Saint Denis, dans la petite ville de Lutèce (Paris).

 

Cette ville était la plus éloignée et était située dans une région où régnait les plus grossiers cultes païens.

Partout sur son chemin, Saint Denis, assisté de ses compagnons Rustique et Eleuthère, manifestait la vérité de la foi chrétienne par d'éclatants miracles, convertissait les païens et les persuadait de renverser leurs idoles et leur temples.

Parvenu à Lutèce, il s'installa un peu en dehors de la ville, dans une demeure cédée par un noble converti, afin que les Chrétiens puissent s'y réunir en secret (Montmorency).


Mais lors du passage en Gaule de l'empereur romain, les lois ordonnant la persécution des disciples du Christ furent mises violemment en vigueur, et les fidèles furent partout pourchassés, maltraités et mis à mort dans d'horribles tortures.

Denis, malgré son grand âge et sans crainte du danger, allait visiter les condamnés pour les encourager à maintenir fermement la confession de la foi. Dénoncé, il fut capturé avec ses deux disciples Rustique et Eleuthère, et fut soumis à de violentes tortures.

Attaché à une croix, il prêcha à la foule le grand mystère de la Passion du Christ et du Salut du monde. De retour dans son cachot, le Saint Évêque célébra une dernière fois les Saints Mystères devant ses compagnons de supplice, au milieu d'une divine lumière.

Denis eut enfin la tête tranchée avec un grand nombre d'autres Martyrs sur la colline appelée aujourd'hui Montmartre. Comme on l'a rapporté plus haut (3 octobre), après son exécution, il resta debout, prit sa tête entre ses mains et parcourut ainsi plusieurs kilomètres, jusqu'au lieu qui devint plus tard la basilique (puis la ville) de Saint-Denis.

C'est dans la crypte de cette église que les rois de France se firent enterrer jusqu'à la Révolution.

1. Nous laissons ouverte la question de savoir si le premier Evêque de Paris est le Denys commémoré en ce jour par la tradition occidentale ou Saint Denys l'Aréopagite, qui serait venu de Grèce au premier siècle (voir plus haut, le 3 octobre). Historiquement, il semble plus juste de distinguer les deux personnages.

St Denis,

L’image contient peut-être : intérieur
first Bishop of Paris,
and his companions Rustic and Eleutherian

According to the tradition reported by Saint Gregory of Tours, Saint Denis was one of the seven bishops sent by the Pope from Rome to Gaul during the reign of Decius (about 250), in order to pursue the evangelization that had hitherto been than partial.
Saint Gatien was sent as Bishop of Tours (December 18), Saint Trophime, to Arles (December 29);
Saint Paul, in Narbonne (March 22);
Saint Saturnin, Toulouse (29 November);
Saint Austremoine, at Arvernes (1 November); Saint Martial, in Limoges (30 June); and
Saint Denis, in the small town of Lutèce (Paris).

This city was the most remote and was situated in a region where the grossest pagan cults reigned.
Saint Denis, assisted by his Rustic and Eleutherian companions, showed the truth of the Christian faith by brilliant miracles, converted the pagans, and persuaded them to overthrow their idols and temples.
When he reached Lutetia, he settled somewhat outside the town, in a house yielded by a noble convert, so that the Christians could gather there in secret (Montmorency).

But when the Roman emperor passed through Gaul, the laws ordering the persecution of the disciples of Christ were violently enforced, and the faithful were everywhere chased, mistreated, and put to death in horrible tortures.
Denis, in spite of his great age and without fear of danger, went to visit the condemned to encourage them to maintain firmly the confession of the faith. Denounced, he was captured with his two disciples Rustic and Eleutherius, and was subjected to violent tortures.
Attached to a cross, he preached to the crowd the great mystery of the Passion of Christ and the salvation of the world. On his return to his dungeon, the Holy Bishop celebrated the Holy Mysteries one last time before his companions in the midst of a divine light.
Denis finally had his head cut off with a large number of other Martyrs on the hill called today Montmartre. As mentioned above (October 3), after his execution, he remained standing, took his head in his hands and traveled several kilometers to the place that later became the basilica (then the city) of Saint -Denis.
It was in the crypt of this church that the kings of France were buried until the Revolution.
1. We leave open the question whether the first Bishop of Paris is the Dionysius commemorated on this day by the Western tradition or Saint Dionysius the Areopagite, who would have come from Greece in the first century (see above, October 3) . Historically, it seems more accurate to distinguish the two characters.

Saint Denis,

L’image contient peut-être : intérieur
primeiro bispo de paris,
e seus companheiros rústicos e eleutherianos

De acordo com a tradição relatada por São Gregório de Tours, Saint Denis foi um dos sete bispos enviados pelo Papa de Roma à Gália durante o reinado de Decius (cerca de 250), a fim de prosseguir a evangelização que até então tinha sido do que parcial.
Saint Gatien foi enviado como Bispo de Tours (18 de dezembro), Saint Trophime, a Arles (29 de dezembro);
São Paulo, em Narbonne (22 de março);
Saint Saturnin, Toulouse (29 de novembro);
Saint Austremoine, em Arvernes (1 de novembro); Saint Martial, em Limoges (30 de junho); e
Saint Denis, na pequena cidade de Lutèce (Paris).

Esta cidade era a mais remota e estava situada numa região onde reinavam os cultos pagãos mais grosseiros.
Saint Denis, assistido por seus companheiros rústicos e eleutherianos, mostrou a verdade da fé cristã por milagres brilhantes, converteu os pagãos e os persuadiu a derrubar seus ídolos e templos.
Quando chegou a Lutetia, ele se estabeleceu um pouco fora da cidade, em uma casa cedida por um convertido nobre, para que os cristãos pudessem se juntar em segredo (Montmorency).

Mas quando o imperador romano passou pela Gália, as leis que ordenavam a perseguição dos discípulos de Cristo foram violentamente aplicadas, e os fiéis foram perseguidos, maltratados e mortos em horríveis torturas.
Denis, apesar de sua grande idade e sem medo do perigo, foi visitar os condenados para encorajá-los a manter firmemente a confissão da fé. Denunciado, ele foi capturado com seus dois discípulos Rústicos e Eleutherius, e foi submetido a violentas torturas.
Anexado a uma cruz, pregou à multidão o grande mistério da Paixão de Cristo e a salvação do mundo. Ao retornar ao seu calabouço, o Santo Bispo celebrou os Sagrados Mistérios uma última vez diante de seus companheiros no meio de uma luz divina.
Denis finalmente teve sua cabeça cortada com um grande número de outros Mártires na colina, hoje chamado Montmartre. Como mencionado acima (3 de outubro), após sua execução, ele permaneceu de pé, tomou a cabeça entre suas mãos e viajou vários quilômetros para o lugar que mais tarde se tornou a basílica (então a cidade) de São -Denis.
Foi na cripta desta igreja que os reis da França foram enterrados até a Revolução.
1. Deixamos aberta a questão de saber se o primeiro bispo de Paris é o Dionísio comemorado neste dia pela tradição ocidental ou São Dionísio, a Areopagita, que teria vindo da Grécia no primeiro século (ver acima, 3 de outubro) . Historicamente, parece mais preciso distinguir os dois personagens.

(Le Synaxaire, vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

Hymne à Saint Denis

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Denis,Evêque de Paris"

Conseiller prudent et intègre,
Flambeau de la ville des dieux,
Messire Denys, noble Athénien,
Conduit le sort de son pays.

Un étranger, soudainement,
Se lève dans l'Aréopage ;
Verbe de feu en un corps frêle,
Seigneur Paul parle de son Dieu.

Ce Dieu unique et inconnu,
En Qui nous avons mouvement,
L'être, la vie et l'existence,
Lui fait blessure spirituelle.

Denys s'avance, émerveillé
Il suit les splendeurs angéliques,
Jusqu'en lumière d'ignorance,
Et source d'Abîme divin.

Mais le Christ l'appelle au combat,
La terre gauloise l'attend ;
Il quitte la brillante Athènes,
Et porte son cœur à Paris.

Il paît Lutèce avec amour,
Et dans l'île de la Cité,
Il établit les fondements,
D'orthodoxe théologie.

Les idoles d'or et d'argent,
Guettent Denys et le saisissent.
Théologie grande et sublime,
Tu n'es prêchée qu'avec martyre.*

Au long de sauvages supplices,
Qui les mordent sans les toucher,
Nobles amis, fiers compagnons,
Rustique, Eleuthère le suivent.

Sur la colline de Mercure,
Ces héros sont décapités,
Leur sang couronne notre ville,
Et magnifie la Trinité.

Saint Denys, Maître de Sagesse,
Patron benoît de notre Ecole,
Greffe nos cœurs et nos esprits,
A la Vigne qui donne vie !

Gloire au Père indéfinissable,
A son Fils et Verbe, Jésus,
A l'Esprit Saint dans le Mystère,.
Dès maintenant et dans les siècles ! Amen

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Denis,Evêque de Paris"

 10 OCTOBRE:

Saint Ghislain

GHISLAIN 10 OCTOBRE

(+680)

Il fut Père-Abbé dans l’actuel Hainaut Belge.

Ghislain était un moine vivant en solitaire dans le Hainaut mais de nombreux disciples vinrent le rejoindre et il fonda une abbaye grâce à l’évêque de Cambrai.

 

  L’image ci-dessus rapporte un passage de la légende de saint Ghislain. 

Sur une légère éminence en forme de tombeau une ourse  allaitait ses petits. Menacée par les chasseurs, elle emporta les vêtements de Ghislain, venu défricher la région, et s'abrita dessous.

Conduit par un aigle jusqu'à eux, le moine vit là un signe du ciel. Il éleva en ce lieu un humble monastère, et y dispensa ses bons offices...

Saint Ghislain

  

(+ 680)

He was Father-Abbot in the present Belgian Hainaut.

Ghislain was a solitary monk in Hainaut but many disciples came to join him and he founded an abbey thanks to the Bishop of Cambrai.
The image above relates a passage from the legend of Saint Ghislain.

On a slight eminence in the shape of a tomb a bear nursed her young. Threatened by the hunters, she took Ghislain's clothes, which came to clear the region, and sheltered underneath.

Driven by an eagle to them, the monk saw there a sign from heaven. In this place he erected a humble monastery, where he dispensed his good offices.

Saint Ghislain

  

(+ 680)

Ele era padre-abade no atual Hainaut belga.

Ghislain era um monge solitário no Hainaut, mas muitos discípulos vieram se juntar a ele e ele fundou uma abadia graças ao bispo de Cambrai.
A imagem acima relaciona uma passagem da lenda de São Ghislain.

Com uma leve eminência na forma de um túmulo, um urso cuidou de seu filho. Ameaçada pelos caçadores, ela pegou as roupas de Ghislain, que vieram limpar a região e abrigadas por baixo.

Impulsionados por uma águia, o monge viu um sinal do céu. Neste lugar, ele ergueu um humilde mosteiro, onde dispensou seus bons ofícios.

 

 

Icon by Isaac Fanous, St Peter and St Pauls Coptic Orthodox Church

IL Y A CENT ANS DE CELA, LA DANSE DU SOLEIL DANS LE CIEL DE FATIMA. C’ÉTAIT LE 13 OCTOBRE 1917...

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

Le 13 octobre 1917, dans la campagne portugaise, 70 000 personnes assistaient médusées à l'un des plus grands miracles du XXe siècle.

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

Le 13 octobre 1917, près de 70 000 personnes, provenant de toutes les régions du Portugal, se rassemblent à la « Cova da Iria » (Fatima). Depuis plusieurs semaines circule la nouvelle de l’apparition de la « Dame » et du miracle qu’elle a promis d’accomplir. Au milieu de citoyens ordinaires se trouvent aussi des nobles, des ingénieurs, des médecins, des notaires et, évidemment, des journalistes et des photographes.

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

Du ciel, complètement couvert par les nuages, tombe une pluie incessante. François, Jacinthe et Lucie arrivent, accompagnés de leurs familles. Ils atteignent à grand peine le chêne sur lequel se pose habituellement la « Dame » et commencent à réciter le chapelet. Cependant, à midi, la pluie continue de tomber. Lucie ordonne de fermer les parapluies et la foule obéit. Peu après, la Vierge apparaît, plus lumineuse que d’ordinaire.

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

Lucie demande : « Qui êtes-vous et que voulez-vous de moi ? ». La Vierge répond qu’elle est « Notre-Dame du Rosaire » et qu’elle veut que soit bâtie en ce même lieu une chapelle en son honneur. Elle conseille de réciter constamment le rosaire puis conclut : « Tous doivent se convertir, demander pardon pour leurs péchés et ne plus blesser Notre Seigneur ».

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

Après ces paroles, elle ouvre ses mains qui se reflètent sur le soleil. À ce moment, pendant que Lucie crie : « Regardez le soleil », le miracle se produit : les épais nuages se dispersent et le soleil commence à tournoyer, à changer de couleur, à danser dans le ciel puis à s’approcher progressivement de la terre.

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

Voici le témoignage du docteur Almeida Garrett :

« Soudain, j’entendis la clameur de centaines de voix, et je vis toute cette multitude s’étendre à mes pieds, tourner le dos à l’endroit vers lequel, jusque-là, convergeaient toute leur impatience, et regarder le soleil du côté opposé… Je me tournai à mon tour vers ce point qui attirait tous les regards, et je pus voir le soleil apparaître comme un disque au bord net, à l’arête vive, qui luisait sans blesser la vue… Il ne pouvait se confondre avec le soleil vu à travers le brouillard – il n’y en avait d’ailleurs pas à ce moment – car il n’était ni voilé, ni brouillé. À Fatima, il conservait sa lumière et sa chaleur, et se dessinait nettement dans le ciel, avec ses arêtes vives, comme une large table de jeu… Le plus étonnant est d’avoir pu fixer aussi longtemps le disque solaire étincelant de lumière et de chaleur, sans avoir mal aux yeux et sans abîmer leur rétine. On entendit une clameur, le grand cri d’angoisse de la foule. En effet, le soleil, conservant son mouvement rapide de rotation, sembla pouvoir se détacher du firmament, et, rouge sang, avancer vers la Terre, menaçant de nous détruire sous son poids énorme. Ce furent des secondes terrifiantes. »

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

L’évêque de Leiria, dans sa lettre pastorale sur le culte à Notre-Dame de Fatima, écrivit : « Le phénomène solaire du 13 octobre 1917 fut encore plus merveilleux et laissa une impression indélébile chez ceux qui eurent le bonheur d’y assiter. Il a été constaté par des personnes de toutes les classes sociales, des croyants, des non-croyants, des journalistes des principaux journaux portugais et des personnes qui se trouvaient à plusieurs kilomètres ».

Résultat de recherche d'images pour "Photos de la Danse du Soleil à Fatima"

INVITATION:

 

Façade de Notre-Dame de Paris vue du parvis.

 

UN BON MOYEN DE RECOMMANDER LA FRANCE A NOTRE-DAME:

Rencontrez Notre Dame de Paris : la Dame de Cœur !

Ceux et celles qui voudraient visiter Notre-Dame en groupe avec le "Patronage" du Monastère Syro-Orthodoxe Francophone LE 11 NOVEMBRE doivent se pré inscrire à l'adresse ci-dessous avant le 28 OTOBRE pour que nous obtenions des places pour tous. MERCI:


-Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,
Brévilly
61300 CHANDAI.
Tel: 02.33.24.79.58
ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)
Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Du 8 au 11 novembre prochain, sur le parvis de Notre-Dame de Paris, Reine de la Paix, un spectacle gratuit et exceptionnel sera offert au grand public, à l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale. Il s’appelle Dame de cœur, appellation chevaleresque employée par saint Maximilien Kolbe pour parler de la Très Sainte Vierge Marie.

Le spectacle "Dame de Cœur" s’inscrit dans le cadre des célébrations du centenaire de la première guerre mondiale. Le grand public est invité à assister gratuitement à ce son et lumière exceptionnel. Il s’agit d’un hommage populaire aux milliers de soldats alliés qui ont combattu et donné leur vie pour la liberté. La Cathédrale Notre-Dame porte, pour le peuple de Paris et pour le monde entier, un message universel de paix et de fraternité.

La cathédrale sera sublimée par ce nouveau spectacle proposé par le scénographe Bruno Seillier (La nuit aux Invalides, les Luminescences d’Avignon). Sur le parvis plongé dans l’obscurité, les spectateurs seront éblouis par une projection de sons et de lumières avant de pénétrer dans la nef, illuminée de mille feux. Pas à pas, émus par une orchestration musicale inspirante et un récit puissant, ils seront immergés dans l’histoire épique et spirituelle de Notre-Dame.

Ils découvriront le monument de pierre, édifié par la foi et le talent des bâtisseurs de cathédrale. Ils prieront Notre Dame, au cœur de ce sanctuaire réceptacle accueillant au fil des siècles les peines, les joies et les espérances de notre peuple de France. Ils célèbreront la Sainte Vierge Marie honorée par ce tabernacle de vie qui honore la présence réelle du Fils, offert au monde par la Mère de Dieu.

Il s’agit d’un évènement exceptionnel auquel vous êtes invité à vous rendre en famille, avec vos amis, vos voisins, vos collègues, et toute personne de bonne volonté qui pourrait être saisi par un moment de beauté, ouvrant vers le mystère.

L'HISTOIRE:
En 1917, sur un champ de bataille. Nous sommes dans la pénombre, sur le parvis d’une rencontre : celle d’une jeune infirmière française et d’un soldat américain agonisant. Au crépuscule de sa vie, il lui exprime un regret, celui de n’avoir pu visiter la cathédrale Notre-Dame.
A travers un dialogue historique, artistique et mystique, ces deux âmes se retrouveront pour accéder ensemble au mystère de Notre-Dame, qui sera leur « Dame de cœur ».
Dans un incroyable voyage visuel et musical, la façade de Notre-Dame de Paris lèvera le voile sur les plus beaux aspects de sa personnalité et de son message.
Invités à une communion populaire et esthétique, des milliers de personnes sont conviés à accéder au Parvis de Notre-Dame de Paris. Plongés dans l’obscurité, les spectateurs assisteront progressivement à l’illumination du moment.

Pour tous les amoureux de la Sainte Vierge l'évènement n’est pas seulement culturel, il est un appel résolument missionnaire à inviter notre entourage à la rencontre de Notre-Dame de Paris, dont Claudel disait qu’elle n’est pas seulement un monument, mais qu’elle est une personne.

Dans un élan généreux, rendons-lui visite avec ferveur, pour la célébrer, la vénérer, la magnifier, Elle, la Reine de la Paix.

Nous vous invitons à vous inscrire dans les plus brefs délais, en raison de l’affluence attendue autour de cet évènement.

Du 8 au 11 novembre, à raison de 2 projections par soir, à 19h30 et 21h. 
Spectacle gratuit.
 

Informations et inscriptions obligatoires sur le site :
www.damedecoeur.paris

+

IL ÉTAIT UNE FOIS...
"Le religieux et le jardinier"

Voici un texte majeur du père Bonaventure Giraudeau, à lire, méditer et partager dans ce siècle dénué d’âme et de charité.

Un jardinier était depuis peu au service d’une communauté de religieux. C’était un homme fort entendu dans tout ce qui concernait son art ; mais du reste, c’était un libertin sans religion et sans mœurs. Le prieur ne tarda pas à s’apercevoir qu’on l’avait trompé en lui donnant un pareil sujet. Il aurait pu le renvoyer : il fit mieux ; il entreprit de le convertir, et Dieu bénit ses efforts. Après s’être arrêté plusieurs fois à le voir travailler, et avoir causé familièrement avec lui de différentes choses, pour gagner sa confiance et connaître la trempe de son esprit, voyant qu’il ne manquait pas d’intelligence, il entra un jour en matière, et voici la conversation intéressante qu’ils eurent ensemble.

Le prieur
Il y a longtemps que je suis et que j’observe avec intérêt toutes vos opérations dans notre jardin : savez-vous pourquoi ?

Le jardinier
C’est apparemment que cela vous amuse.

Le prieur
J’y trouve mieux que de l’amusement ; j’y trouve de l’instruction.

Le jardinier
Est-ce que vous avez envie d’apprendre le jardinage ?

Le prieur
Ce n’est pas cela ; mais il me semble que la culture d’un jardin nous offre une image parfaite de la culture de notre âme.

Le jardinier
Comment cela ?

Le prieur
Je veux dire que tous les soins que prend un bon jardinier, pour mettre et entretenir son jardin en bon état, nous représentent ceux que doit prendre un bon chrétien pour la sanctification de son âme.

Le jardinier
J’entends bien maintenant ce que vous voulez dire ; mais je ne vois pas la ressemblance dont vous parlez.

Le prieur
Vous la verrez bientôt plus clairement. Je suppose qu’on vous donne un terrain en friche pour y former un jardin. Avant que d’y rien semer ou planter, vous commencerez sans doute par en arracher les ronces, les épines et toutes les mauvaises herbes dont il est couvert.

Le jardinier
Assurément. C’est la première chose qu’on fait : sans cela, on sèmerait et on planterait inutilement.

Le prieur
Eh bien ! Mon enfant, c’est ainsi que lorsqu’un homme entreprend de devenir vertueux après avoir croupi dans le vice, il faut qu’il commence par arracher de son âme toutes les mauvaises habitudes qui s’y sont enracinées, et qui empêcheraient les semences de vertu d’y germer et d’y fructifier.

Le jardinier
Je commence à vous comprendre : mais je sais bien ce qu’il faut faire pour défricher un terrain, et je ne sais pas comment il faut s’y prendre pour défricher une âme.

Le prieur
Quand tous défrichez un emplacement donné, vous coupez, vous arrachez, vous retournez la terre, vous brisez les mottes, vous les amollissez en les arrosant. De même il faut couper, arracher ; c’est-à-dire se mortifier, se faire violence. Il faut retourner pour ainsi dire son cœur, le briser par le repentir, l’amollir par les larmes de la componction.

Le jardinier
Voilà un langage qui est tout nouveau pour moi.

Le prieur
Lorsque votre terre est bien préparée, vous y semez, vous y plantez des fleurs, des légumes, des arbres fruitiers. De même, lorsqu’un pécheur a purgé son âme des habitudes vicieuses qui l’infectaient, et qu’il l’a ainsi préparée à recevoir les semences des vertus chrétiennes, Dieu, de qui vient tout don excellent, comme dit saint Jacques, les y répand avec abondance.

Le jardinier
Expliquez-moi, je vous prie, quelles sont ces semences de vertu dont vous parlez.

Le prieur
N’avez-vous pas lu dans l’Évangile que la parole de Dieu est une semence ? C’est cette divine parole, lorsqu’on l’entend ou qu’on la lit avec respect et avec attention, qui est dans nos âmes la semence de toutes les vertus : de l’humilité, de la chasteté, de la tempérance, de la foi, de l’espérance, de la charité, de la soumission à la Providence, etc. Combien de pécheurs ont été convertis ou en entendant un sermon, ou en lisant un livre de piété, et sont devenus ensuite de grands saints !

 

Le jardinier
J’ai entendu quelquefois des sermons ; mais je ne me suis pas aperçu que cela ait rien produit dans moi.

Le prieur
Dites-moi, mon enfant : lorsque vous semez vos graines, vous contentez-vous de les répandre sur la surface de votre terrain ?

Le jardinier
Non vraiment : j’ai grand soin de les recouvrir de terre. Cela empêche que les oiseaux ne viennent se jeter dessus et les manger ; et cela leur aide à germer et à prendre racine.

Le prieur
C’est l’image de ce que l’on doit faire à l’égard de la parole de Dieu. Si vous vous contentez de l’écouter dans le moment où on la prêche, cette divine semence reste, pour ainsi dire, à découvert sur la surface de votre âme ; et les distractions auxquelles vous vous livrez aussitôt sont comme autant d’oiseaux qui l’enlèvent. Il faut donc recouvrir, en quelque sorte, cette précieuse semence, et l’enfoncer dans votre âme par de sérieuses réflexions. Or parlez-moi franchement, avez- vous quelquefois réfléchi, médité sur ce que vous aviez entendu en chaire ?

Le jardinier
Jamais. Aussitôt entendu, aussitôt oublié ; et, comme on dit, ce qui entrait par une oreille sortait par l’autre.

Le prieur
Voilà précisément pourquoi vous n’en avez tiré aucun profit. Mais continuons notre comparaison. Il ne suffit pas que les semences aient levé, il faut cultiver ces tendres plantes.

Le jardinier
Vous avez raison ; et c’est là la grande peine du jardinier. Il faut sans cesse arracher les mauvaises herbes, qui renaissent malgré qu’on en ait retiré les racines, et qui étoufferaient les bonnes plantes. Il faut faire la guerre aux mulots, aux taupes, aux courtilières ; aux mans, aux chenilles, aux fourmis, aux limaçons, que sais-je ? À mille animaux qui nous mangeraient tout, si on n’avait pas soin de les détruire ou de les écarter. Ce n’est pas tout ; il faut avoir continuellement l’arrosoir à la main.

 

 

Le prieur
C’est encore une image sensible des soins que nous devons prendre pour conserver et faire croître dans notre âme les vertus que la grâce y a fait éclore.

1)Notre cœur, infecté de penchants vicieux et d’inclinations perverses, suites funestes du péché originel, produit sans cesse de lui-même une multitude de mauvaises pensées, de mauvais désirs, de mauvaises actions, qui sont comme autant d’herbes nuisibles qu’il faut continuellement arracher pour qu’elles n’étouffent pas nos vertus naissantes ; et c’est par une mortification assidue et par un fréquent usage du sacrement de pénitence qu’on vient à bout de les extirper.

2) Ces insectes et autres animaux voraces qui désolent nos jardins sont la figure des ennemis qui menacent nos vertus ; je veux dire tout ce qui au dehors nous tente et nous porte au péché : mauvais exemples, discours empoisonnés, sociétés dangereuses, maximes erronées, spectacles, danses, festins, objets séduisants, honneurs, plaisirs, richesses, flatteries, etc. La différence qu’il y a, c’est qu’au lieu qu’un jardinier cherche les animaux qui désolent ses plantes pour les attraper et les détruire, nous ne pouvons garantir nos vertus de leurs ennemis que par la fuite.

3) Comme il faut avoir un très-grand soin d’arroser les jeunes plantes d’un jardin, afin de leur fournir les sucs nourriciers qui sont nécessaires pour leur accroissement, ainsi devons-nous arroser avec assiduité les germes précieux que la grâce a déposés dans notre cœur, afin qu’ils se développent chaque jour de plus en plus, et qu’ils parviennent à une heureuse maturité.

Le jardinier
Mais avec quoi voulez -vous que j’arrose ces prétendues plantes que vous supposez nées dans mon cœur ?

Le prieur
Arrosez-les avec cette rosée céleste qu’on obtient par la prière ; arrosez-les avec les eaux qu’il ne tient qu’à vous de puiser dans les sources du Sauveur ; arrosez-les avec le sang adorable de ce divin agneau, en participant souvent à l’auguste sacrement qui le contient.

Le jardinier
Vous m’étonnez, mon Père, par ces idées, qui ne s’étaient jamais présentées à mon esprit.

Le prieur
Il faut vous familiariser avec elles ; et vos occupations journalières doivent sans cesse vous les rappeler. Je pourrais encore vous faire voir d’autres rapports entre les opérations du jardinage et celles de la vie spirituelle. Par exemple, lorsque vous avez besoin d’arbres fruitiers, vous prenez des sauvageons (un sauvageon est un arbre ou un arbuste qui a poussé spontanément dans la nature), sur lesquels vous greffez des espèces choisies, analogues à la nature de chaque sauvageon. C’est ainsi que nous devons en user pour être solidement vertueux. Je m’explique.

Chaque homme a son caractère, son tempérament, sa passion dominante. Voilà le sauvageon, qui, par l’effet de la corruption originelle, ne porterait que de mauvais fruits. Le pécheur converti, répondant fidèlement à la grâce qui l’excite et qui le conduit, greffe, pour ainsi dire, sur ce caractère, sur ce tempérament, sur cette passion dominante, des vertus analogues qui lui font produire des fruits excellents. Cet homme est naturellement ambitieux : sur cette ambition qui l’appliquait tout entier à la recherche des honneurs mondains, il greffe une pieuse émulation d’égaler les plus grands saints, de parvenir à la plus haute perfection, et de mériter une gloire immortelle. Celui-là est actif, laborieux, entreprenant ; sur cette activité, qui n’avait pour objet qu’une fortune temporelle, il greffe un zèle ardent, qui lui fait entreprendre et exécuter les plus grandes choses pour procurer la gloire de Dieu et le salut des âmes. Cet autre est d’un caractère complaisant, qui le rendait facile à adopter tous les travers et tous les vices de ceux avec qui il vivait : il greffe sur ce dangereux caractère la charité chrétienne, qui le porte à se faire tout à tous, pour gagner tout le monde à Jésus-Christ. Un autre est d’une humeur sombre et sévère, qui a été pour lui la source de bien des péchés, d’envie, de rancune, de médisance, d’emportement, etc. ; sur cette humeur fâcheuse, il greffe un esprit de pénitence, qui lui fait tourner toute sa sévérité contre lui-même, et le rend un modèle de mortification chrétienne.

Le jardinier
Voilà une espèce de greffe que je ne connaissais pas, et que j’aurais grand besoin de pratiquer.

Le prieur
Vous le pouvez, mon enfant, avec le secours de la grâce que Dieu vous accordera, si vous le désirez sincèrement, et si vous la demandez avec ardeur. Mais je vous préviens qu’il faudra que vous vous fassiez violence. Voyez ces arbres qui produisent tous les ans de si beaux fruits : ne les a-t-on pas mis, pour ainsi dire, à la torture, pour étendre ceux-ci en espalier, pour arrondir ceux-là en buisson, pour développer ces autres en éventail ? Avec quelle rigueur ne les traitez-vous pas vous-même, lorsque, armé de votre serpette, vous coupez, vous retranchez sans pitié toutes les branches qui épuiseraient inutilement la sève, afin de forcer cette sève à se porter aux rameaux fructueux ! C’est ainsi que nous devons user d’une sainte violence pour nous plier, nous assujettir aux règles que la religion nous prescrit, et prendre, pour ainsi dire, la forme qu’elle veut nous donner ; c’est ainsi que nous devons retrancher sans indulgence toutes ces saillies de la nature, tous ces jets de la concupiscence qui épuisent inutilement, et même criminellement, l’activité de notre âme, afin qu’elle emploie toute sa vigueur, toute son énergie, à produire des fruits de sainteté.

Le jardinier
C’est justement cette violence qui fait peur. On aime bien à suivre tout bonnement la nature sans la contrarier.

 

Le prieur
La vie de l’homme sur la terre est un combat continuel, dit le saint homme Job, parce que nous devons combattre sans cesse contre les penchants vicieux de la nature ; et la vie d’un chrétien, selon le saint concile de Trente, doit être une continuelle pénitence.

Le jardinier
Cela est bien dur, mon Père, et l’on ne peut pas s’empêcher d’en murmurer un peu.

Le prieur
Ce sont les sens et les passions qui murmurent ; mais il ne faut pas en tenir compte. Lorsque vous ratissez ces allées, que vous tondez ces charmilles, et que vous élaguez ces tilleuls ; si les herbes, les feuilles, les branches qui tombent sous le tranchant de vos instruments avaient du sentiment, elles se plaindraient aussi de ce que vous ne les laissez pas pousser, végéter, pulluler à leur gré. Auriez-vous égard à leurs plaintes ? Non sans doute ; parce que la propreté, l’ordre, la symétrie exigent que vous les traitiez comme vous faites. De même, mon enfant, il faut nous accoutumer à contrarier la chair et le sang, malgré leurs murmures, afin d’établir et de maintenir dans notre être le bon ordre qui doit y régner, et qui consiste dans l’assujettissement des passions à la raison, du corps à l’esprit, de l’esprit à Dieu, de la nature à la grâce.

Le jardinier
Il me semble que, quand j’ai fait une bonne confession, ma conscience ressemble à un jardin dont toutes les allées sont bien ratissées, toutes les charmilles bien tondues, en sorte qu’on n’y aperçoit pas un brin d’herbe qui pointe, pas une feuille qui passe l’autre.

Le prieur
Vous avez raison, et votre comparaison est fort juste. Mais si un jardinier se contentait de faire une fois par an l’opération du ratissage et de la tonte, son jardin serait-il bien propre, bien peigné ? Et le maître aurait-il lieu d’être content ?

Le jardinier
Je vois où tous en voulez venir. De même, direz-vous, une conscience qu’on ne nettoie qu’une fois par an ne doit pas être bien en ordre, et le bon Dieu ne doit pas en être content. Je ne puis pas en disconvenir. Mais vous savez que c’est la coutume : on va à confesse à Pâques, et puis tout est dit pour l’année.

Le prieur
Une coutume qui est contraire à la raison ne doit pas être la règle d’un homme sensé. À l’occasion de la confession pascale, il me vient une idée singulière. Je compare l’état des chrétiens, après le temps pascal, à celui des arbres d’un jardin après l’hiver, lorsque le printemps commence à ranimer la nature. Parmi ces arbres, les uns n’offrent que des branches nues et sèches ; ils sont morts. D’autres sont parés d’une verdure naissante, mais ils n’ont que des feuilles. D’autres enfin joignent à leur feuillage des fleurs qui promettent des fruits abondants ; mais souvent il arrive que les vents, les frimas, les brouillards, les gelées font tomber ces fleurs, et trompent l’espérance qu’on en avait conçue. Les arbres morts sont ces mauvais chrétiens qui, rebelles à la loi de l’Église, n’ont point satisfait au devoir pascal. Les arbres qui ne portent que des feuilles sont ces hypocrites qui n’ont paru au tribunal de la pénitence et à la sainte table que par bienséance, par politique, par respect humain, et pour sauver les apparences. Les arbres qui sont parés de fleurs représentent les fidèles qui se sont rapprochés des sacrements avec des dispositions édifiantes, qui promettent une vie vraiment chrétienne. Mais combien y en a-t-il en qui le tracas des affaires, la séduction des plaisirs, la violence des passions, la force des tentations, détruisent bientôt ces dispositions favorables, et privent l’Église des heureux effets qu’elle en attendait !

Le jardinier
Votre comparaison me chagrine.

Le prieur
Pourquoi donc ?

Le jardinier
C’est qu’à ce compte je suis un arbre mort ; car je vous avouerai ingénument que je n’ai point fait de pâques depuis nombre d’années.

Le prieur
Est-il possible ! Quoi ! Vous êtes si appliqué à cultiver votre jardin et à l’entretenir dans le meilleur état, et vous négligez à ce point votre âme, qui doit vous être bien plus précieuse que tous les jardins du monde ! Vous ne voudriez pas laisser mourir, faute de soins, un arbre capable de produire de bons fruits, et vous avez laissé mourir votre âme, cette âme spirituelle et immortelle, qui, cultivée avec soin, pouvait devenir féconde en fruits de sagesse et de piété.

Le jardinier
Je sens, mon Père, que je mérite tous les reproches que vous me faites.

Le prieur
Mais ne tremblez-vous pas en songeant à ce que vous faites vous-même d’un arbre mort, lorsque vous en trouvez quelqu’un dans votre jardin ?

Le jardinier
Vous m’effrayez.

Le prieur
Rappelez-vous cette parabole de l’Évangile, où un père de famille, apercevant dans son jardin un arbre qui ne portait point de fruits depuis plusieurs années, dit à son jardinier : « Pourquoi cet arbre occupe-t-il inutilement la terre ? Qu’on le coupe. » Cet arbre n’était pas mort, il n’était que stérile ; et cependant le maître se plaint de ce qu’on ne l’ait pas encore abattu. Qu’eût-il dit si c’eût été un arbre mort ?

Le jardinier
Je suis donc perdu sans ressource, et je ne puis m’attendre qu’à être coupé et jeté au feu.

Le prieur
Vous avez bien raison, mon enfant, d’être alarmé de votre état. Mais le mal n’est pas sans remède. Il n’en est pas de nous comme des arbres de nos bois et de nos jardins. Quand ceux-ci sont morts une fois, ils ne peuvent plus ressusciter ; au lieu que l’homme mort spirituellement par le péché peut recouvrer la vie par une sincère pénitence. Ne différez donc pas d’y avoir recours.

Le jardinier
Je vous assure, mon Père, que je suis tout déterminé à me convertir, et que dès aujourd’hui je veux mettre ordre à ma conscience.

Le prieur
Je suis charmé de vous voir dans cette résolution. C’est Dieu qui vous l’inspire. Priez-le de vous donner la force de l’exécuter ; car sans sa grâce vous feriez des efforts inutiles. Vous savez bien qu’un jardinier, quelque habile et quelque laborieux qu’il soit, n’est pas capable par lui-même de faire pousser le plus petit brin d’herbe. Il plante, il arrose ; mais c’est Dieu qui donne l’accroissement. À plus forte raison l’homme ne peut-il pas par ses seules forces se convertir véritablement. Il peut lire, prier, méditer ; mais c’est Dieu qui, par sa grâce, fait germer et fructifier dans son cœur les lectures, les prières, les méditations. Implorez donc avec ferveur cette grâce si nécessaire : je joindrai de bon cœur mes prières aux vôtres pour l’obtenir.

Le jardinier ne tarda pas exécuter la résolution qu’il avait prise. Il pria le saint religieux qui l’avait éclairé de vouloir bien le diriger dans la voie de la pénitence où il voulait entrer ; et il fit, sous sa conduite, de si rapides progrès, qu’il devint bientôt aussi bon chrétien qu’il était habile jardinier.

Le prieur
La vie de l’homme sur la terre est un combat continuel, dit le saint homme Job, parce que nous devons combattre sans cesse contre les penchants vicieux de la nature ; et la vie d’un chrétien, selon le saint concile de Trente, doit être une continuelle pénitence.

Le jardinier
Cela est bien dur, mon Père, et l’on ne peut pas s’empêcher d’en murmurer un peu.

Le prieur
Ce sont les sens et les passions qui murmurent ; mais il ne faut pas en tenir compte. Lorsque vous ratissez ces allées, que vous tondez ces charmilles, et que vous élaguez ces tilleuls ; si les herbes, les feuilles, les branches qui tombent sous le tranchant de vos instruments avaient du sentiment, elles se plaindraient aussi de ce que vous ne les laissez pas pousser, végéter, pulluler à leur gré. Auriez-vous égard à leurs plaintes ? Non sans doute ; parce que la propreté, l’ordre, la symétrie exigent que vous les traitiez comme vous faites. De même, mon enfant, il faut nous accoutumer à contrarier la chair et le sang, malgré leurs murmures, afin d’établir et de maintenir dans notre être le bon ordre qui doit y régner, et qui consiste dans l’assujettissement des passions à la raison, du corps à l’esprit, de l’esprit à Dieu, de la nature à la grâce.

Le jardinier
Il me semble que, quand j’ai fait une bonne confession, ma conscience ressemble à un jardin dont toutes les allées sont bien ratissées, toutes les charmilles bien tondues, en sorte qu’on n’y aperçoit pas un brin d’herbe qui pointe, pas une feuille qui passe l’autre.

Le prieur
Vous avez raison, et votre comparaison est fort juste. Mais si un jardinier se contentait de faire une fois par an l’opération du ratissage et de la tonte, son jardin serait-il bien propre, bien peigné ? Et le maître aurait-il lieu d’être content ?

Le jardinier
Je vois où tous en voulez venir. De même, direz-vous, une conscience qu’on ne nettoie qu’une fois par an ne doit pas être bien en ordre, et le bon Dieu ne doit pas en être content. Je ne puis pas en disconvenir. Mais vous savez que c’est la coutume : on va à confesse à Pâques, et puis tout est dit pour l’année.

Le prieur
Une coutume qui est contraire à la raison ne doit pas être la règle d’un homme sensé. À l’occasion de la confession pascale, il me vient une idée singulière. Je compare l’état des chrétiens, après le temps pascal, à celui des arbres d’un jardin après l’hiver, lorsque le printemps commence à ranimer la nature. Parmi ces arbres, les uns n’offrent que des branches nues et sèches ; ils sont morts. D’autres sont parés d’une verdure naissante, mais ils n’ont que des feuilles. D’autres enfin joignent à leur feuillage des fleurs qui promettent des fruits abondants ; mais souvent il arrive que les vents, les frimas, les brouillards, les gelées font tomber ces fleurs, et trompent l’espérance qu’on en avait conçue. Les arbres morts sont ces mauvais chrétiens qui, rebelles à la loi de l’Église, n’ont point satisfait au devoir pascal. Les arbres qui ne portent que des feuilles sont ces hypocrites qui n’ont paru au tribunal de la pénitence et à la sainte table que par bienséance, par politique, par respect humain, et pour sauver les apparences. Les arbres qui sont parés de fleurs représentent les fidèles qui se sont rapprochés des sacrements avec des dispositions édifiantes, qui promettent une vie vraiment chrétienne. Mais combien y en a-t-il en qui le tracas des affaires, la séduction des plaisirs, la violence des passions, la force des tentations, détruisent bientôt ces dispositions favorables, et privent l’Église des heureux effets qu’elle en attendait !

Le jardinier
Votre comparaison me chagrine.

Le prieur
Pourquoi donc ?

Le jardinier
C’est qu’à ce compte je suis un arbre mort ; car je vous avouerai ingénument que je n’ai point fait de pâques depuis nombre d’années.

Le prieur
Est-il possible ! Quoi ! Vous êtes si appliqué à cultiver votre jardin et à l’entretenir dans le meilleur état, et vous négligez à ce point votre âme, qui doit vous être bien plus précieuse que tous les jardins du monde ! Vous ne voudriez pas laisser mourir, faute de soins, un arbre capable de produire de bons fruits, et vous avez laissé mourir votre âme, cette âme spirituelle et immortelle, qui, cultivée avec soin, pouvait devenir féconde en fruits de sagesse et de piété.

Le jardinier
Je sens, mon Père, que je mérite tous les reproches que vous me faites.

Le prieur
Mais ne tremblez-vous pas en songeant à ce que vous faites vous-même d’un arbre mort, lorsque vous en trouvez quelqu’un dans votre jardin ?

Le jardinier
Vous m’effrayez.

Le prieur
Rappelez-vous cette parabole de l’Évangile, où un père de famille, apercevant dans son jardin un arbre qui ne portait point de fruits depuis plusieurs années, dit à son jardinier : « Pourquoi cet arbre occupe-t-il inutilement la terre ? Qu’on le coupe. » Cet arbre n’était pas mort, il n’était que stérile ; et cependant le maître se plaint de ce qu’on ne l’ait pas encore abattu. Qu’eût-il dit si c’eût été un arbre mort ?

Le jardinier
Je suis donc perdu sans ressource, et je ne puis m’attendre qu’à être coupé et jeté au feu.

Le prieur
Vous avez bien raison, mon enfant, d’être alarmé de votre état. Mais le mal n’est pas sans remède. Il n’en est pas de nous comme des arbres de nos bois et de nos jardins. Quand ceux-ci sont morts une fois, ils ne peuvent plus ressusciter ; au lieu que l’homme mort spirituellement par le péché peut recouvrer la vie par une sincère pénitence. Ne différez donc pas d’y avoir recours.

Le jardinier
Je vous assure, mon Père, que je suis tout déterminé à me convertir, et que dès aujourd’hui je veux mettre ordre à ma conscience.

Le prieur
Je suis charmé de vous voir dans cette résolution. C’est Dieu qui vous l’inspire. Priez-le de vous donner la force de l’exécuter ; car sans sa grâce vous feriez des efforts inutiles. Vous savez bien qu’un jardinier, quelque habile et quelque laborieux qu’il soit, n’est pas capable par lui-même de faire pousser le plus petit brin d’herbe. Il plante, il arrose ; mais c’est Dieu qui donne l’accroissement. À plus forte raison l’homme ne peut-il pas par ses seules forces se convertir véritablement. Il peut lire, prier, méditer ; mais c’est Dieu qui, par sa grâce, fait germer et fructifier dans son cœur les lectures, les prières, les méditations. Implorez donc avec ferveur cette grâce si nécessaire : je joindrai de bon cœur mes prières aux vôtres pour l’obtenir.

Le jardinier ne tarda pas exécuter la résolution qu’il avait prise. Il pria le saint religieux qui l’avait éclairé de vouloir bien le diriger dans la voie de la pénitence où il voulait entrer ; et il fit, sous sa conduite, de si rapides progrès, qu’il devint bientôt aussi bon chrétien qu’il était habile jardinier.

 

Courez pour la Vie Éternelle...saint-Benoit_icon.jpg 
« Ecoute, mon fils, l’enseignement du Maître,

ouvre l’oreille de ton cœur ! »


« Levons-nous donc enfin une bonne foi !

La Bible nous réveille en disant ;

« C’est le moment de sortir du sommeil »


« Avant tout, quand tu commences à faire quelque chose de bien ; supplie le Seigneur par une très ardente prière de conduire lui-même cette action jusqu’au bout. »


« Si nous voulons habiter chez Lui dans son Royaume, le seul moyen, c’est de courir et nous courons quand nous faisons des actions bonnes. »


« …à mesure qu’on avance […] dans la foi, le cœur devient large. Et l’on se met à courir sur le chemin des commandements de Dieu. Le cœur rempli d’(…) amour … »


« Courez pendant que vous avez la lumière de la vie. Alors la nuit de la mort ne vous surprendra pas. »




(Saint Benoit de Nursie.Extraits de sa Règle monastique)

Run for Eternal Life ...
"Listen, my son, the Teacher's teaching,
open the ear of your heart! "


"Let us at last have a good faith!

The Bible wakes us up by saying;
"It's time to get out of sleep"


"First of all, when you begin to do something good; prays to the Lord with a very ardent prayer to conduct this action to the end. "


"If we want to live with Him in His Kingdom, the only way is to run and we run when we do good deeds. "


"... in proportion as we advance [...] in the faith, the heart becomes wide. And they begin to run on the road of the commandments of God. The heart filled with (...) love ... »


"Run while you have the light of life. Then the night of death will not surprise you. "

(Saint Benedict of Nursie.Extraits of his Monastic Rule)

Corra pela Vida Eterna ...
"Ouça, meu filho, o ensino do professor,
Abra a orelha do seu coração! "


"Deixe-nos finalmente ter uma boa fé!

A Bíblia nos desperta dizendo:
"É hora de sair do sono"


"Sobretudo, quando você começa a fazer algo de bom; reza ao Senhor com uma oração muito ardente para conduzir esta ação até o fim. "


"Se queremos viver com Ele em Seu Reino, o único caminho é correr e nós corremos quando fazemos boas ações. "


"... na medida em que avançamos [...] na fé, o coração se torna amplo. E eles começam a correr no caminho dos mandamentos de Deus. O coração encheu de (...) amor ... »


"Corra enquanto você tem a luz da vida. Então a noite da morte não irá surpreendê-lo. "

(São Bento de Nursie.Extraits de sua Regra Monástica)

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

PLEURONS, PRIONS, SUPPLIONS...

LA VILLE SYRIENNE D'AL-QARYAYN EST REPRISE PAR "L'ETAT ISLAMIQUE"

Le 1er octobre, l’Etat Islamique a pris d’assaut la ville d’Al-Qaryatayn lors d’une série d’attaques surprises contre le régime syrien. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte les événements.

Le groupe djihadiste s’est emparé de cette ville en seulement 72 heures. Cette ville syrienne, qui compte quelques 30 000 habitants dont 900 chrétiens, est un symbole de coexistence entre les musulmans et les chrétiens en Syrie. Elle avait été sous l’emprise de Daech depuis 2015, puis libérée en avril 2016, selon un rapport de l’Agence France Presse (AFP). En août 2015, au moins 270 chrétiens ont été enlevés par Daech, puis libérés 25 jours plus tard.

Fin septembre, 128 soldats syriens ont trouvé la mort dans le désert de Badiya lors d’une série d’attaques perpétrées par le groupe djihadiste. Selon l’OSDH, le bilan du mois de septembre s’élève à 3 055 morts. Le chiffre le plus élevé en 2017. Parmi les victimes, 955 civils, dont 207 enfants et 148 femmes. Les bombardements aériens des forces syriennes et russes causent le plus grand nombre de victimes.

Au cours de cette année, les chrétiens avaient pourtant célébré plusieurs victoires contre Daech suite à la libération de territoires. Au mois d’août, les syriaques orthodoxes de Hasaké ont accueilli leur nouvel évêque Maurice Amseehe, premier évêque en quatre ans. Ce dernier avait alors exprimé son souhait de se rendre “en pèlerinage pour reconstruire les bâtiments et soutenir la population » dès que le terrorisme prendrait fin dans la ville syrienne Deir Ezzor.

La rédaction

Source : The Christian Times

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

 
   
 
GÈNÉTHIQUE INFORMS YOU
 
 
 Elective abortion: medical risks incurred by women
 04 October 2017
During the European seminar held in Brussels at the COMECE[1] last 22nd June on “Preventing abortion in Europe”, Cherline Louissaint, lawyer, backed by a number of studies on...
 
 
BIOETHICSPRESS SYNTHESIS
 
 
An increase in transplants in Ontario, Canada, using non-heart-beating donations
In Ontario (Canada), a recent study published in the CMAJ[1] showed that the new policy to harvest organs from non-heart-beating donors has contributed to the 57% increase in organ donation since 2006.   Previously, organs were...
 
 
Head transplant: questions but no answers
Repeated comments from neurosurgeon, Sergio Canavero, about head transplants are raising a certain number of questions and creating a  "legal headache". This "mad project", which first came to light in 2013, will probably be...
 
 
An Englishman wakes from a coma just before the life support machines are switched off
Martin Jervis, a 61 year-old British man, sustained a stroke that required extensive surgery. Doctors believed that he had "little chance of recovery" and his family, in agreement with the medical team, refused any attempt to prolong his...
 
 
Patient in a vegetative state for 15 years regains minimal level of consciousness
A 35 year-old man who has been “awake but unresponsive" [1] for 15 years, has showed signs of regaining consciousness following electrical vagus nerve stimulation. An article on this case was published in the "Current Biology" journal....
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Aide médicale à mourir au Canada : des chiffres inquiétants
Le 6 octobre 2017, un « deuxième rapport intérimaire sur l'aide médicale à mourir » a été publié par le ministère canadien de la Santé. De juin 2016, date de l’autorisation de l’aide médicale à mourir, au 30 juin 2017, « 1982...
 
 
Prise en charge contraceptive obligatoire pour l'employeur : l'administration Trump prend position
L'administration du Président Trump a annulé vendredi, au nom des « convictions religieuses et morales », « une disposition de la loi "Obamacare" qui obligeait les employeurs à prendre en charge les mesures de contraception dans la...
 
 
L’hôpital de Chartres « n’est pas responsable de la naissance d’un enfant trisomique »
Jeudi 5 octobre, la Cour d’appel de Nantes a annulé le jugement du tribunal administratif qui avait condamné l’hôpital de Chartres ; ce dernier n’ayant pas détecté la trisomie 21 et la malformation cardiaque d’un enfant avant sa naissance (cf....
 
 
Belgique : il euthanasie sa femme, sera-t-il condamné pour meurtre ?
A Liège en Belgique, un homme âgé de 73 ans est poursuivi « pour avoir commis le meurtre par empoisonnement de son épouse ». Mais selon lui, « il n’a fait qu’accéder à la demande d’euthanasie de sa femme qui souffrait d’une...
 
 
Royaume-Uni : un enfant issu d'une FIV sans le consentement du père
Au Royaume-Uni, après la naissance par FIV d’un premier enfant en 2008, un couple divorce en 2010. Quelques mois plus tard, la femme demande à la clinique de lui implanter un des embryons congelés avant leur séparation...

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

 

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, texte

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour OCTOBRE - NOVEMBRE :

 

-PARIS :
Prochaine permanence pastorale du Lundi 30 OCTOBRE de 13 h à 18h30 au Samedi 31 de 8h à 12h .


*Le Samedi 31 OCTOBRE,RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le "Grand WE de Toussaint" ou (et)  la "Retraite Spirituelle" du 1er Novembre au dimanche 5 à 15h au point de rendez-nous habituel.

 
NORMANDIE:

 -CAEN:

Une permanence pastorale du Lundi 30 Octobre de 10h à 18h30 au Mardi 31 de 9h à 12h, Messe à 10h le mardi. (Prenez Rdv 07 87 11 06 03 ou au 06 48 89 94 89 par sms).

-LISIEUX (Coquainvillier) :

Tous les troisièmes Vendredi du mois à 18h (Abouna Isaac au 07 87 11 06 03 par sms).

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :

1er, 2, 3, 4 et 5 NOVEMBRE

"RETRAITE SPIRITUELLE DE TOUSSAINT" *

ET FESTIVAL DE SAINT GRÉGOIRE DE PARUMALA

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Abraham Koorilose BAVA"

*Retraite préparatoire aux Baptêmes et Chrismations,

PRIÈRES DE DÉLIVRANCE, DE LIBÉRATION ET DE GUÉRISON.

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Abraham Koorilose BAVA"  ​​​​​​​

*LE Dimanche 5 NOVEMBRE PÈLERINAGE MENSUEL A NOTRE-DAME DE MISÉRICORDE ET AUX SAINTS DU KERALA

BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:

-NANTES :
¤Jeudi 9 NOVEMBRE , Permanence pastorale de 9h à 17h, Messe à 18h .(Visites à domicile ou à l'hôpital 8 et le 10)
----------------------------

CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE, PYRENEES :

-ANGOULÊME (JAULDES):

¤Dimanche  22 OCTOBRE*

 Résultat de recherche d'images pour "Icône de Notre-Dame de Lourdes"

-LOURDES :
¤Dimanche 15 OCTOBRE, Messe à 10h30  * .

-PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER) :
Samedi  21 OCTOBRE *. . .
-----------
*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------

Nota bene :
Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements (Messes, Confessions, Onction des malades), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure .(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Partager cet article
Repost0

Recherche

Articles Récents

Liens