Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 11:16
Il vaut mieux ne pas juger. Vivre dans la crainte de Dieu, ça signifie avoir peur de juger autrui d'une manière pécheresse, et non pas comme Dieu le jugerait. Père Sophrony de Maldon

Il vaut mieux ne pas juger. Vivre dans la crainte de Dieu, ça signifie avoir peur de juger autrui d'une manière pécheresse, et non pas comme Dieu le jugerait. Père Sophrony de Maldon

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 15,1-10.

Frères, je vous rappelle l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous demeurez fermes,
et par lequel aussi vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé ; à moins que vous n'ayez cru en vain.
Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'ai appris moi-même, que le Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures ;
qu'il a été enseveli et qu'il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Ecritures ;
et qu'il est apparu à Céphas, puis aux Douze.
Après cela, il est apparu en une seule fois à plus de cinq cents frères, dont la plupart sont encore vivants, et quelques-uns se sont endormis.
Ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres.
Après eux tous, il m'est aussi apparu à moi, comme à l'avorton.
Car je suis le moindre des Apôtres, moi qui ne suis pas digne d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Eglise de Dieu.
C'est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine ; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi pourtant, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 7,31-37.

En ce temps-là, Jésus quitta le pays de Tyr et vint, par Sidon, vers la mer de Galilée, en plein pays de la Décapole.
On lui amena un sourd-muet, et on le pria de lui imposer les mains.
Le tirant à part hors de la foule, il lui mit les doigts dans les oreilles, et de sa salive il toucha sa langue ;
puis, levant les yeux au ciel, il poussa un soupir et lui dit : " Ephphatha, " c'est-à-dire : " Ouvre-toi. "
Et ses oreilles s'ouvrirent, et aussitôt le nœud de sa langue se délia, et il parlait distinctement.
Il leur défendit d'en rien dire à personne ; mais plus il le leur défendait, plus ils le publiaient.
Et ravis d'une admiration sans bornes, ils disaient : " Il a fait tout très bien : il a fait entendre les sourds et parler les muets. "

Prière de Isaac le Syrien

(7e siècle), moine Syriaque-orthodoxe près de Mossoul . Discours ascétiques, 1ère série, n° 2 (trad. DDB 1981, p.68) 

 

 
Prière de la brebis égarée

 

 

    Seigneur Jésus Christ notre Dieu, je n'ai pas un cœur qui se met en peine pour partir à votre recherche, ni de repentir, ni de tendresse, rien de ce qui ramène les enfants à leur héritage.

Maître, je n'ai pas de larmes pour vous prier.

Mon esprit est enténébré par les choses de cette vie et n'a pas la force de tendre vers vous dans sa douleur.

Mon cœur est froid sous les épreuves, et les larmes de l'amour pour vous ne peuvent pas le réchauffer.

Mais Vous, Seigneur Jésus Christ mon Dieu, trésor des biens, donnez-moi le repentir total et un cœur en peine, pour que de toute mon âme je sorte à votre recherche, car sans vous je serais privé de tout bien ; ô Dieu bon, donnez-moi Votre grâce.

Que le Père qui, hors du temps, dans l'éternité, Vous a engendré dans son sein renouvelle en moi les formes de Votre image. 


    Je Vous ai abandonné ; ne m'abandonnez pas.

Je suis sorti loin de vous ; sortez à ma recherche.

Conduisez-moi dans votre pâturage ; comptez-moi avec les brebis de votre troupeau élu.

Avec elles nourrissez-moi de l'herbe verte de vos mystères divins dont le cœur pur est la demeure, ce cœur qui porte en lui la splendeur de vos révélations, la consolation et la douceur de ceux qui se sont donné de la peine pour vous dans les tourments et les outrages.

Puissions-nous être dignes d'une telle splendeur, par Votre grâce et Votre amour pour l'homme, Vous notre Sauveur Jésus Christ, dans les siècles des siècles.

Amîn.

Grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ! I (Cor 15, 57 لكن شكرا لله الذي يعطينا الغلبة بربنا يسوع المسيح (رسالة بولس الرسول الاولى الى اهل كورنثوس الاصحاح 15 العدد 57

Grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ! I (Cor 15, 57 لكن شكرا لله الذي يعطينا الغلبة بربنا يسوع المسيح (رسالة بولس الرسول الاولى الى اهل كورنثوس الاصحاح 15 العدد 57

SAUVE DU FEU PAR LA PRIÈRE DE L’ANGÉLUS !

Au XIVe siècle, un miracle spectaculaire dû à l’Angélus, est survenu en Avignon (sud de la France).

Plus tard, Monseigneur Gaume, théologien et essayiste, le racontera :

« La justice de la ville d’Avignon (mais pas la justice de l’Eglise) venait de condamner deux criminels à être brûlés vifs.

L’exécution devait avoir lieu la veille de la fête de l’Annonciation de la Vierge Marie. Le bûcher était déjà allumé.

Pendant qu’il en approchait, un des coupables ne cessait d’implorer la Très Sainte Vierge, lui rappelant instamment les hommages (l’Angélus 3 fois par jour) qu’il lui avait rendus quotidiennement.

Les bourreaux le jetèrent dans le feu, mais, ô miracle, il en sortit comme les Hébreux de la fournaise de Babylone : sain et sauf et ses habits intacts !

Alors qu’en un instant son compagnon, était dévoré par les flammes ! Saisi de nouveau, le miraculé est rejeté dans le bûcher !

Mais il en ressort à nouveau sans brûlures et plein de vie, comme la première fois ! Sa grâce lui fût accordée (…)».

La ville d’Avignon a dressé un procès-verbal authentique de l’évènement ... Voilà la force de l’Angélus !

Que ce témoignage nous incite à célébrer matin et soir le grand événement qui modifia l'histoire du monde : l'Incarnation du Verbe de Dieu, notre Saint Rédempteur !...

Alors qu'en "terre d'Islam" (Ou Islamisée) on n'hésite pas à appeler chaque jour à la prière, les clochers de nos églises se taisent pour nous appeler à la prière et nombreux sont les Chrétiens qui omettent de célébrer le Don de Dieu...

Mardi 11 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Éparpillés sur une colline battue par le vent, une soixantaine de colosses en granit veillent sur la campagne en contrebas, et donnent à la « Vallée des Saints », au coeur de la Bretagne, un petit air d’Île de Pâques contemporaine, de plus en plus prisé des visiteurs.

Unknown-7
La Vallée des Saints : un site historique
Un tumulus armoricain, un oppidum celte, une villa gallo-romaine, une motte féodale, une bataille médiévale, un sarcophage mérovingien dans une chapelle gothique et une île de Pâques au cœur de la Bretagne… Vous n’êtes pas dans une énumération de Prévert, mais à La Vallée des Saints, à Carnoët, sur le site de Saint-Gildas.
Le terme carn ou cairn désigne une éminence de terre qui recouvre une sépulture (tumulus en latin). Ce tombeau, dont nous retrouvons aussi l’étymologie dans le nom de Carnac, témoigne de l’ancienneté d’une présence humai ne à Carnoët.
À la fin du XIXe siècle, on répertorie à Carnoët deux menhirs de trois et cinq mètres de haut et cinq tumulus, dont celui de Saint-Gildas. De l’époque celte, en contrebas de la chapelle, se situe une fontaine (classée en 1972), que la tradition populaire nomme “gauloise”.
L’eau qui sort de sa source aurait la vertu, dit-on, de “guérir” les animaux. Le Pardon de septembre perpétue cette tradition séculaire avec la présentation de chevaux et autres équidés.

Unknown-2

Brebis galeuse

Évangile selon saint Luc 15, 4-7

Si l'un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue ?

Brebis galeuse
Un seul « pécheur » mérite davantage la prévenance et la sollicitude de Dieu que quatre-vingt-dix-neuf pharisiens. Le pécheur est à entendre ici comme celui qui est perdu, c’est à dire, quelqu’un qui ne sait plus où aller. Dans son désert, il erre en quête de trouver un peu d’eau et de repos, et surtout de ne plus être seul. Perdu, il cherche un autre pour partager sa solitude. Le pécheur est isolé par les regards qui le jugent tel, et aussi par son propre regard qui le désespère. Tandis que celui que Jésus nomme avec une certaine ironie « juste » est celui qui observe scrupuleusement la loi, qui se croit situé dans la parfaite obéissance aux commandements divins et surtout aux règles sociales établies. Il se regarde avec suffisance et facilement convainc les autres de sa perfection.

Ce faux juste content de lui est inaccessible à une quelconque relation, impénétrable parce que claquemuré dans sa vertu, reclus dans sa bonne conscience et aucune brèche ne peut faire seuil pour la rencontre avec un autre, fut-il Dieu.
Jésus préfère rechercher une brebis risque tout, aventureuse et personnelle, qui a besoin de lui, plutôt qu’être inutile à un troupeau de quatre-vingt-dix-neuf moutons installés dans l’autosatisfaction et qui n’a besoin de personne. La joie au ciel vient de cette disposition d’un cœur à la rencontre. La seule différence entre le saint et le pécheur, c’est que chaque saint a un passé et chaque pécheur un futur, a dit Oscar Wilde.

(Source: Signe dans la Bible)

Mardi 11 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

« Bienheureux les doux car ils posséderont la terre. »

 

Il faut donc être des doux, paisibles d'âme et sincères de coeur ; le Seigneur montre clairement que leur mérite n'est pas petit, en disant : « Ils posséderont la terre ».

 

Il s'agit sans aucun doute de cette terre dont il est écrit : « Je suis sûr, je verrai la bonté du Seigneur sur la terre des vivants » (Ps 26,13).

 

L'héritage de cette terre-là, c'est l'immortalité du corps et la gloire de la résurrection éternelle.

 

Car la douceur ignore l'orgueil, elle ne connaît pas la vantardise, elle ne connaît pas l'ambition.

 

Aussi, ce n'est pas sans raison que le Seigneur exhorte ailleurs ses disciples en disant : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur et vous trouverez le repos pour vos âmes » (Mt 11,29).


(Chromace d'Aquilée (?-407), évêque
Sermon 39 ; CCL 9A, 169-170)

Mardi 11 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque

Recherche

Articles Récents

Liens